Bataille dans la Ville du Futur [Conner]

Inscription : 29/06/2014
Messages : 7394
DC : The Bat ; The Atom ; Sportsmaster ; Ch'al Andar/Hawkman ; Orin - The Aquaman
Situation : Last of the Fourth World.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Dim 8 Jan 2017 - 22:24
Metropolis est la Ville de Demain.
Même avant que Superman en devienne le protecteur, la cité était considérée comme le fleuron de la technologie sur Terre, comme l'avant-poste du Futur, comme l'écrin duquel sortira à terme les meilleurs représentants de l'Humanité.
Metropolis est une pierre sublime, qui doit tirer le monde vers le haut.


Et, bien sûr, le fait que l'Homme d'Acier y réside et veille au grain en rajoute beaucoup à l'impression faite par Metropolis sur monde. Un vent de sécurité, une ambiance de sérénité et de calme règnent généralement dans la Ville, où beaucoup ont maintenant tendance à croire que rien ne peut réellement leur arriver ; après tout, leur protecteur peut tout faire, donc pourquoi craindre quelque chose ?

Mais, aujourd'hui, Superman n'est pas là : il se trouve dans le Wyoming, à poursuivre une machine à tuer, et a laissé sa cité sans surveillance.
Habituellement, Metropolis peut se débrouiller face aux menaces habituelles : voleurs, tueurs, terroristes peuvent être gérés par la Police ou quelques protecteurs, comme le Guardian.
Hélas, il ne s'agit pas d'une journée habituelle.

Un choc sonique explose juste au-dessus d'une avenue principale de Metropolis...
... et libère des combattants d'une guerre venue d'ailleurs, d'une Guerre de Néo-Dieux...

"Vite, Bloody Mary ! Achève-le tant qu'il est temps !"

"J'arrive, très chère ! J'arrive !"

Deux femmes émergent du Tunnel-Boum, la première armée de longues lames acérées...
... appartenant à Gilotina, membre des Female Furies. L'autre vêtue d'un étonnant costume rouge...
... représentant bien la vampire qu'est Bloody Mary.

"Tue-le ! Tue-le pour Darkseid !"

L'objet de leur haine s'écrase brutalement sur le sol, et met quelques instants à encaisser les coups. Il grimace, et se relève en évitant les nouvelles attaques ; il parvient à repousser les Female Furies avec deux rayons solaires, et peut enfin se relever...
... et retourner au combat, comme Lightray le fait à chaque fois.

"Darkseid sera déçu, car je n'ai pas encore prévu de disparaître !"

Lightray tire de nouvelles rafales, et propulse ses ennemies contre deux immeubles - qui s'écroulent sur elles ! Il gagne ainsi quelques précieuses minutes, mais sait que les Female Furies s'en remettront. Ce n'est hélas pas le cas des victimes humaines présentes à l'intérieur, mais dont l'évocation ne glisse jamais dans l'esprit du Néo-Dieu...
La Guerre des Néo-Dieux implique des sacrifices, et cela justifie ses nombreux tirs de rafales solaires sur les ruines encore chaudes ; les victimes, s'accumulent, donc - et personne ne semble ni s'en soucier, ni pouvoir l'arrêter !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle En ligne
Inscription : 05/12/2016
Messages : 2324
DC : Deadshot.
Situation : Revendique son héritage.
Localisations : Metropolis.
Justice League

MessagePosté le: Mar 17 Jan 2017 - 18:29

Superman ne pourrait pas toujours être là pour Metropolis.

Il avait peut-être les pouvoirs d'un dieu - incinérer le monde d'un regard, ou d'un souffle lui offrir une nouvelle ère glaciaire - mais être à deux endroits à la fois n'en faisait pas partie. Or donc, que faisait Superman quand il ne pouvait être là pour protéger sa ville ? Il faisait appel à un ami. Et puisque ses collègues de la Justice League étaient trop occupés à défendre leurs propres cités, il fallait croire que Conner venait juste après sur la liste.
Non qu'il ait rechigné à lui rendre ce service, si cela pouvait le rassurer ; peut-être eut-il été plus réticent s'il n'avait été déjà dans les parages. Mais puisqu'il devait aller jusqu'à la ville pour récupérer des pièces de rechange et qu'il avait choisi Métropolis pour voir Clark... Pourquoi se faire livrer à prix d'or quand on peut juste voler jusqu'au magasin ? Hélas, la réunion de famille devait attendre : il semblait que Metallo ait choisi le même moment pour faire des ravages.

C'est ainsi que Superboy s'était retrouvé en charge de la Ville du Futur, reprenant son rôle une fois encore. C'était à se demander si on avait bien pris en compte sa note d'absence. Mais après que Kal ait tant fait pour lui, il pouvait difficilement lui refuser de lui rendre la pareille. Refuser de porter ce symbole qu'il lui avait si généreusement confié.
Si le mot venait à se répandre que Superman partait en balade, cela pourrait inciter certains de ses vieux ennemis à sortir de leur cachette, d'autant qu'il ne pourrait cette fois pas revenir en un éclair comme il lui arrivait de le faire. Profitant donc de l'avoir sous la main, il lui avait confié la garde de sa base d'opération.

Conner l'avait accusé d'être paranoïaque : son absence ne durerait qu'une poignée d'heures - le temps de remettre Metallo derrière les barreaux. Aussi, quelles étaient les chances qu'il se passe quelque chose ?
Et soudain s'ouvrit le ciel.

Comme la plupart de ses surhumains contemporains, Conner avait côtoyé Cyborg d'assez près pour reconnaître un Boom-Tube quand il en voyait un. Or, à moins que Cyborg ait décidé d'ouvrir un passage en plein ciel pour effrayer la population plutôt que de s'occuper d'un fou dangereux en liberté, il était raisonnable d'estimer qu'il avait un problème sur les bras. Les tympans encore vrillés par l'onde sonore, il lui fallut quelques secondes pour réussir à prendre son envol. Le principal défaut de la télépathie tactile - outre le fait de n'être pas un vrai pouvoir - était que sans concentration, ses effets devenaient pour le moins incertain. Savoir qu'il ne risquait rien ne l'empêchait pas de vouloir éviter une chute de vingt étages sur le trottoir.

Le temps d'arriver sur les lieux, il fut accueilli par deux immeubles en chute libre. Poussant un grondement, il déploya son champ de force au mieux de sa capacité pour éviter qu'ils s'écrasent. Les cris d'horreur et d'effroi des passants saturèrent sa capacité d'audition, ne lui laissant percevoir que des bribes d'une tout autre conversation. Depuis le temps, ils devraient pourtant être habitués à ce que leur paysage urbain soit revu régulièrement ! Serrant les dents, Conner concentra tous ses efforts pour les envoyer à la rencontre de bâtiments voisins plutôt que du boulevard tout en freinant leur course. Ce n'était pas parfait, mais c'était le mieux qu'il puisse faire dans l'immédiat.

Leur poids n'était pas un problème en soi, mais contrairement à Clark, il n'était pas habitué à manipuler une masse pareille dans un espace aussi restreint - surtout deux à la fois. Il y parvint finalement, au prix d'un éreintement moins physique que mental ; évaluer à la hâte la décélération et l'angle d'approche nécessaires pour éviter un effet domino avait de quoi épuiser son homme. Y avoir été contraint ne fit toutefois qu'aviver sa colère, mais pas autant que de constater que le coupable continuait d'en mitrailler les restes. Revigoré par cette bouffée de hargne, il émergea des ruines en fusant vers lui à toute vitesse - pour lui coller son poing en pleine mâchoire.

Darkseid ?

C'était l'un des trop rares mots qu'il avait entendu de cette conversation. Il n'avait jamais rencontré l'individu en personne, mais en savait assez à travers ce que Kal lui en avait raconté pour ne pas sous-estimer la menace : parmi ses innombrables adversaires, c'était l'un de ceux qu'il prenait le plus au sérieux. Celui qu'il avait en face de lui ne correspondant pas à la description, Conner put en déduire qu'il devait s'agir d'une sorte d'éclaireur venu préparer le terrain. Ce qui répondait du même coup à la question de savoir à qui il était en train de parler : ce n'était encore qu'un de ces discours grandiloquents.
Gloire à Darkseid, invasion de la Terre, blah blah blah.

Je te laisse dix secondes pour t'expliquer avant de te renvoyer d'où tu viens.

Kon-El se massa le poing sous prétexte de faire craquer ses phalanges, surpris d'avoir rencontré autant de résistance. Un coup de sa part lancé avec une telle vélocité aurait suffi à envoyer la plupart au tapis ; il fallait croire que le seigneur d'Apokolips avait su s'entourer d'une main d'oeuvre capable. Sa mine acerbe se fit plus marquée ; Clark n'était peut-être pas là pour les accueillir, mais il le ferait tout aussi bien que lui. Et sa réponse ne différerait en rien. Quoique moins diplomate, peut-être bien.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4444-superboy-rebirth http://dc-earth.fra.co/t4287-superboy-i-m-no-superman
Inscription : 29/06/2014
Messages : 7394
DC : The Bat ; The Atom ; Sportsmaster ; Ch'al Andar/Hawkman ; Orin - The Aquaman
Situation : Last of the Fourth World.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Dim 22 Jan 2017 - 22:09
Les deux immeubles dans lesquels Gilotina et Bloody Mary ont été propulsées étaient sur le point de s'effondrer sous les coups de Lightray, quand l'arrivée de Conner Kent a mis un terme à cette folie.
Rapidement, le jeune homme a utilisé ses extraordinaires et mystérieux pouvoirs pour bloquer les attaques du Néo-Dieu, et ainsi sauver de nombreux innocents - à proximité des deux bâtiments. Ceux malheureusement présents à l'intérieur ont déjà péri du fait du choc des tirs d'énergie, et ces âmes perdues pèseront longtemps sur la conscience des défenseurs de Metropolis.

"M'ex... m'expliquer ?"

Lightray a été propulsé dans un autre immeuble, mais en ressort rapidement.
Auréolé d'une aura lumineuse presque aveuglante, semblable aux rayons du soleil, il lévite au-dessus du sol, et lance un regard plein d'incompréhension à Superboy.

"Mais... Humain, ou quel que soit ta race, car il est vrai que ce monde regorge de visiteurs venus d'ailleurs... je suis Lightray, voyons ! Protecteur et héraut de Néo-Génésis ! Porteur de Soleil ! Héros Cosmique !"

Il esquisse un sourire, avant d'activer une nouvelle fois ses pouvoirs. Ses mains luisent alors de son étrange énergie, avant qu'il lève juste au-dessus de son crâne et de ses cheveux parfaits.

"Je suis venu achever le combat contre les Female Furies, et remporter une précieuse bataille dans le cadre de la Guerre des Néo-Dieux ! Gloire à Izaya, gloire au Haut-Père !"

"GLOIRE À DARKSEID !!!"

Une forme terrible s'échappe d'un immeuble visé précédemment par Lightray, et fonce directement vers ce dernier. Celui-ci, occupé à discuter avec Conner, ne peut réagir à temps, et est brutalement propulsé au sol par Gilotina.
La Female Fury, usant de deux lames, tente d'égorger le héraut de Néo-Génésis avec un plaisir non dissimulé. Tous deux roulent au centre de l'avenue de Metropolis, les coups brutaux et terribles s'échangeant dans un rythme terrible.
Cependant, Superboy n'a guère le temps de décider quel camp prendre...

"Petit, petit, petit..."

... car il est lui-même entouré d'une énergie pourpre, qui le force à se retourner et à faire face à Bloody Mary, l'autre adversaire de Lightray.

"Je crois que tu es tombé au milieu d'un affrontement que tu ne comprends pas, et qui va causer ta perte."

La jeune femme utilise son étrange télékinésie, qui provient de l'aura rougeâtre qui s'échappe de ses yeux, pour amener lentement Superboy vers elle. Un sourire mauvais glisse sur son visage inquiétant, tandis qu'elle s'avance vers lui après s'être difficilement sortie de l'immeuble sauvé par le jeune homme.

"Malheureusement, il n'y a pas de cours de rattrapage prévu..."

Conner ne peut bouger, et Bloody Mary avance encore et encore.
Plus loin, Gilotina est repoussée brutalement par Lightray, qui semble s'énerver. Le Néo-Dieu, habituellement si doux et gentil, cède rapidement à la violence, et envoie une dizaine de rafales solaires vers elle ; cette dernière est propulsée au sol, creusant rapidement un sillon terrible dans l'asphalte, tandis que toute la zone devient bien vite une véritable zone de guerre.
Et, surtout, alors que Bloody Mary est sur le point de poser ses lèvres sur la peau du semi-Kryptonien, de sucer son sang pour en retirer du pouvoir et devenir plus forte... l'impossible se produit.

Par principe, Lightray est un Héros - un homme bon et généreux, qui protège les faibles et veut aider.
Or, enragé par la situation, enflammé par les coups portés par Gilotina, et incapable de penser à peine une seconde aux personnes mises en danger par le combat... Lightray laisse tomber toute pensée, toute barrière morale.
Il active ses pouvoirs à pleine puissance - et déclenche ainsi une terrible explosion, qui se reproduit sur un kilomètre entier.


Les dégâts sont incommensurables.
Un kilomètre entier est anéanti, Metropolis est balafrée à jamais. Les victimes se comptent par dizaines, peut-être même par centaines.
Les Néo-Dieux ont survécu, mais... ils vont avoir besoin de quelques instants pour se reprendre. Conner aussi. Ils survivront, bien sûr ; mais ils vont avoir besoin de quelques instants, avant de poursuivre cet affrontement qui fera déjà date dans la Ville de Demain comme un jour noir et terrifiant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle En ligne
Inscription : 05/12/2016
Messages : 2324
DC : Deadshot.
Situation : Revendique son héritage.
Localisations : Metropolis.
Justice League

MessagePosté le: Dim 29 Jan 2017 - 8:26

Jamais entendu parler. fit Conner, légitimement sur ses gardes.

Déjà méfiant de nature, il ne l'avait encore été rendu que davantage en constatant les actions de ce soi-disant Néo-Dieu. Ce qu'il racontait n'était que charabia à ses oreilles, et s'il n'avait reconnu un mot de-ci de là - il lui faudrait penser à remercier Clark pour ça - il aurait rejeté en bloc son discours. Même en admettant qu'il dise la vérité, ça n'expliquait cependant pas ce qu'il venait faire sur Terre. À la manière dont le héros attitré de Metropolis en parlait, Apokolips était un monde lointain, perdu aux confins de la la galaxie ; il n'y avait rien à en craindre.
Même s'ils avaient les moyens de venir jusqu'ici, de s'y téléporter, quelle raison auraient-ils de le faire ? Transformer la planète en champ de bataille ? Quoi qu'il en soit, il ne s'y connaissait pas assez pour faire la différence entre les camps dans cette guerre qui n'était pas la sienne. Par conséquent, mieux valait ne se fier à aucun d'eux - pas jusqu'à ce que quelqu'un de plus capable que lui de juger la confrontation n'arrive sur les lieux. Et il espérait bien faire en sorte que d'ici à ce que ce soit le cas, il n'y ait plus rien à juger, d'une manière ou d'une autre.

Je ne suis pas humain, rétorqua-t-il.

Seulement à moitié. Et encore ; jusqu'à ce qu'on découvre que quelqu'un a mis autre chose dans le mélange. Combien de temps avant qu'on me trouve un bout d'ADN tamaranien ?
De par les circonstances de sa naissance, il avait bien du mal à se concevoir comme tel, ayant passé des mois, si ce n'est des années à se considérer comme purement kryptonien. Une copie, mais kryptonien néanmoins. Et quand on voyait d'où venait l'autre moitié... Continuant de flotter face à son interlocuteur, il releva le bras pour désigner le passage dont ils avaient émergé - dorénavant remplacé par un grand ciel bleu, sans laisser aucune trace. Mais s'ils l'avaient ouvert dans un sens, ils pouvaient le faire dans l'autre, et c'était tant mieux car...

Vous n'avez rien à faire ici. Repartez d'où vous v...

Il n'eut pas le temps de finir sa phrase que son vis-à-vis se faisait sauter à la gorge par l'une de ses adversaires, qu'il n'avait pas jusque là remarqué. Littéralement, puisque celle-ci tentait de lui faire sauter la tête - ou tout du moins faire quelques incisions dans sa trachée. Pris de court, Kon-El ne sut s'il devait intervenir ; au moins, il avait confirmation que ce Lightray était bel et bien en train de lutter et non d'employer un prétexte pour ravager Metropolis. Ce qui n'était au demeurant pas d'une grande consolation, considérant que leur affrontement était tout aussi susceptible sinon plus de faire du grabuge. Preuve par l'exemple qu'il suffisait que Superman quitte Metropolis pour que s'abatte sur elle les pires fléaux...

Avant qu'il n'ait pu entreprendre de les séparer, une autre jeune femme surgit des gravats choisit de s'en prendre à lui. Conner ne pouvant vraiment lui en vouloir : en évidence dans les airs et conversant avec leur ennemi juré, il faisait une cible toute désignée. Ce n'était pas pour autant qu'il allait se laisser faire. Se sentant attiré par ce qu'il estima être un pouvoir mental - pour avoir lui-même pratiqué, la sensation lui était familière -, il déploya son champ de force.

Vous avez raison : je ne comprends pas ce qui se passe...

Même s'il n'aimait pas s'en servir, encore moins depuis qu'il avait commencé à développer ses pouvoirs kryptoniens, c'était la seule chose qu'il puisse faire pour se libérer de son étreinte. Car si la portée en était autrement plus restreinte, sa télékinésie à elle seule avait autrefois permis de se mettre au niveau de Superman. Si la Néo-Déesse, ou il ne savait quoi, était d'une puissance indéniable, que pourrait-elle faire face à cela ?

...Mais ça ne m'empêchera pas de vous démolir !

Plutôt que d'aller contre l'attraction, il choisit de l'accompagner - de mettre tout ce qu'il avait de volonté et de hargne dans le fait d'aller vers elle. Dite tactile, sa propre version du pouvoir ne marchait pratiquement qu'au contact - mais étant perpétuellement en contact avec lui-même, il pouvait s'en servir librement de la sorte. Et voler, aussi rapidement que ce soit, était loin d'être son tour le plus compliqué. Lui aussi allait le sentir passer : elle avait la peau pratiquement aussi dure que la sienne - mais il misait sur ce pratiquement pour faire la différence.
Par chance, son angle lui permit de la renvoyer s'écraser dans les immeubles d'ores et déjà abattus plutôt que de causer davantage de dégâts. La vitesse à laquelle ils y pénétrèrent et la puissance d'impact firent qu'il la perdit rapidement de vue au milieu des esquilles bétonnées ; il doutait fort d'en être débarrassé, mais devrait au moins pouvoir aller voir ce qui se tramait de l'autre côté avant qu'elle ne revienne à la charge...

Il n'eut que le temps de se retourner.
L'explosion se grava dans sa rétine. Le souffle ne vint qu'après - comme l'orage, la foudre précédant le tonnerre. Aussi solide qu'il soit, son corps fut balayé, traversant des bâtiments qui s'affaissaient déjà sur leur structure, heurtant un sol dont s'arrachait le pavé. Toute la douleur qu'il reçut pendant ce trajet n'était cependant rien face à l'image qui continuerait de le hanter. Ce n'était pas la première fois qu'il assistait à pareille tragédie - mais chaque exemplaire était de trop. Et jamais au grand jamais rien ne les excuserait.

Il lui fallut quelques secondes pour recouvrer ses esprits - moins que les autres, à priori. Après tout, cette lumière - cette lumière aveuglante - était solaire par nature. Son organisme était fait pour l'absorber. S'il avait évidemment souffert du choc, la saturation de ses cellules était peut-être encore ce qui l'avait le plus éprouvé, tel un appareil électrique qu'on laisse trop longtemps à charger. Rouvrir les yeux le premier ne voulait toutefois pas dire qu'il était en meilleur état, et il eut bien du mal à retrouver ses appuis.
Plus encore quand il fut en mesure de constater ce qu'il en était des environs - ou plutôt ce qu'il n'en était plus. Un quartier tout entier venait de disparaître, remplacé par un terrain vague, une terre aride que la Zone Fantôme n'aurait pas renié. Le ciel lui-même était en tenue de deuil, noirci par les nuages de fumées qui montaient çà et là de ce qui avait été un bloc situé en plein centre-ville. L'air hagard, il se mit en route - mais pour aller où ?

Sa conception du monde était peut-être imparfaite - aussi fragmentée que peut l'être celle d'un clone élevé en bocal - mais il n'était pas assez naïf pour croire un seul instant qu'il y avait plus de quatre survivants. Clark aurait peut-être remué ciel et terre pour s'assurer qu'il ne restait personne en vie sous les décombres, mais il n'avait pas assez d'espoir en lui pour l'imaginer une seule seconde. Ses pas instables l'emmenèrent à travers la zone sinistrée, lui laissant voir les reliefs de ce qui avait été partie intégrante de la Ville de Demain - les fantômes d'un passé encore frais ; d'une plaie encore en train de saigner.
Sa réalisation était encore loin d'être complète : le fait d'être seul dans ce décor de fin du monde n'aidait pas à croire en son réalisme. Peut-être est-ce pour ça que ce n'est que quand il détecta du mouvement - que quand il vit Lightray refaire surface - que Conner sentit la colère l'envahir. Il n'avait eu que le temps de se retourner, mais c'était plus qu'il n'en fallait pour connaître l'origine de l'explosion - pour savoir d'où elle s'était propagée. La haine envahit ses traits alors qu'il le soulevait du sol, l'empoignant par le col. Tout était entièrement sa faute. Il aurait dû suivre son instinct et le neutraliser, s'assurer qu'il ne ferait de mal à personne. Le briser.

Qu'est-ce que tu as fait ?! le secouant comme un hochet clinquant.

Puisque tuer lui était si facile, pourquoi mériterait-il un meilleur sort ?!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4444-superboy-rebirth http://dc-earth.fra.co/t4287-superboy-i-m-no-superman
Inscription : 29/06/2014
Messages : 7394
DC : The Bat ; The Atom ; Sportsmaster ; Ch'al Andar/Hawkman ; Orin - The Aquaman
Situation : Last of the Fourth World.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Sam 4 Fév 2017 - 23:22
"Je..."

Lightray est perdu.
Enragé par la colère et la douleur, nées des attaques de Gilotina et surtout de plusieurs semaines de combat acharné contre Apokolips, un Héros peut changer. Manipulé, troublé par la fureur d'un Highfather en qui il a pourtant toujours cru, il s'est mis à croire à ses mensonges, à ses contre-vérités - et il s'est laissé porter.
Il s'est laissé porter par la violence, par les combats, par les terribles raids contre les forces ennemies, par les jours sans fin et sans repos, par la pression constante ; par la Guerre, tout simplement.

Il est perdu, donc.
Et terrifié, en découvrant l'ampleur des dégâts.

"Je... non... je..."

Conner Kent vient de s'emparer de Lightray. Il le secoue, lui hurle dessus, tente difficilement de contrôler la rage qui guette dans chacun de ses gestes ; mais le Néo-Dieu n'en a cure.
Ses yeux demeurent perdus, glissant tout autour de lui, tout autour d'eux. Sur les gravats. Sur les décombres. Sur les immeubles anéantis. Sur les...

"Mais... non..."

Lightray fronce les sourcils : quelque chose attire son attention.
Quelque chose le rend perplexe.

"C'est... ce n'est pas possible."

Alors que la fureur de Conner empire tandis que son interlocuteur, son ennemi ne se préoccupe guère de lui, ce même Lightray se libère de l'emprise du jeune mi-Kryptonien, mi-Humain en émettant une puissante aura lumineuse - en ne sachant pas qu'il ne fait qu'augmenter, encore, les terribles pouvoirs du jeune homme.
Immédiatement, Lightray s'élève dans les airs. Lui qui s'était relevé difficilement, après l'explosion de puissance, lévite à nouveau, ayant pleinement retrouvé ses propres capacités.

"Les corps... il devrait... il devrait y avoir des corps."

Le Néo-Dieu s'avance, ayant complètement oublié Conner derrière lui.
Cependant, avant que le jeune homme ne puisse laisser libre cours à sa colère, un craquement sinistre dans le tissu de la Réalité se fait entendre...
... quand un nouveau Tunnel-Boum déchire l'Espace lui-même.

Lightray s'échappe de son étrange fixation sur les décombres pour se tourner directement vers ce phénomène. Il fronce une nouvelle fois les sourcils - nul transport n'était prévu.
Néo-Génésis n'a guère pour habitude de lui envoyer des alliés, et il n'en a pas besoin pour ses ennemies, qui ne sont toujours pas réapparues. Et Apokolips n'a pas forcément d'autres forces à fournir pour appuyer Gilotina et Bloody Mary... ce n'est pas l'habitude de Darkseid d'offrir de l'aide à ses combattants.

"Mais..."

Il ne dit rien de plus, car une silhouette s'échappe soudain de l'étonnant Tunnel-Boum...
... celle du bondissant et déterminé Mister Miracle !

"Mais... Scott... ?"

"Non."

Le Tunnel-Boum disparaît derrière le Néo-Dieu, qui flotte au-dessus du sol grâce à ses Aéro-Disques.
Si son masque, tellement sensible qu'il reproduit toujours fidèlement les expressions de son propriétaire, est habituellement l'hôte de nombreux sourires et autres signes de joie, tel n'est pas le cas ici. Mister Miracle fixe Lightray, en offrant un regard sombre et terrible à celui qui est pourtant un ami - normalement.

"Scott Free est le nom que je me suis choisi, et que je réserve à mes amis. Un être qui est capable de cela..."

Le Néo-Dieu ouvre les bras, et se tourne légèrement pour embrasser la zone.
Au loin, des sirènes commencent à se faire entendre - les secours approchent. Mais dans quel but ?

"... ne peut être un ami."

"Scott, arrête, je..."

"Cesse, Lightray. Cesse."

Il s'avance via ses Aéro-Disques, puis s'arrête à environ deux mètres de son camarade ; ce dernier continue de l'éviter, mais son aura a baissé - comme si la venue et le discours de cet "ami" avaient un impact sur son état d'esprit et ses pouvoirs.

"En causant cette explosion, tu n'as pensé à rien - ni aux dégâts, ni aux victimes. Tu n'as pensé qu'à ton envie, et à ta propre guéguerre : tu t'es conduit comme un digne Chien de Darkseid, et au fond de toi, tu le sais déjà."

"Scott, est-ce que... je..."

"Je n'ai pas pu sauver les deux immeubles que tu as anéantis, en envoyant Gilotina et Bloody Mary dedans - des dizaines de personnes sont mortes, là.
Je n'ai pas pu les sauver, non, car je n'étais pas là - mais j'étais là, avant ton explosion."


Mister Miracle place son bras gauche dans son dos, et présente sa paume ouverte à Lightray, et à Conner à quelques mètres derrière.
Derrière lui, un peu plus loin, deux formes émergent des décombres et poussent des soupirs de pure fureur. Gilotina et Bloody Mary ont bien sûr survécu - et leur ardeur à briser leurs ennemis est maintenant décuplée.

"J'ai dû utiliser quelques gadgets, mais... je les ai sauvés, Solis. Je les ai tous sauvés de ta folie."

Sur sa paume apparaît un hologramme qui montre... sa course. Sa folle course contre l'enfer et la mort.
Les yeux de Lightray et de Conner découvrent alors Mister Miracle, qui utilise de nombreux Bombes-Temporelles, qui ralentissent le Temps sur une certaine zone jusqu'à le rendre quasiment figé. Il parvient ainsi à courir, lui à vitesse normale car protégé du phénomène via son costume, pour se précipiter vers chaque habitant, chaque innocent menacé par la fureur du Néo-Dieu.
C'est une course, oui. Une course contre la montre, inhumaine. Une course terrible, où chaque situation est un défi, où chaque mort possible est avortée par des trésors d'imagination et de survie. Une course géante, où les Tunnels-Boum sont créés par dizaines, soit pour envoyer des innocents quasi-immobiles ailleurs, soit pour se transporter vers une autre zone.
C'est une course folle, oui. Impossible. Miraculeuse.

"Nous nous préoccuperons de ton comportement plus tard, Solis. Au regard de notre amitié, de tes actes passés, je te laisse te mettre en retrait - ce jeune homme..."

Scott Free jette un coup d'oeil vers Conner, et acquiesce lentement.

"... qui me semble être un digne héritier de Superman, ce jeune homme donc va m'aider à gérer la difficulté incarnée par les Female Furies. Toi, tu restes en retrait."

"Mais, Scott..."

"En retrait - maintenant."

Lightray finit par acquiescer, et recule.
Lentement, Mister Miracle se détourne de lui, et pose son regard sur les deux ennemies qui s'avancent vers eux, en récupérant des gravats comme armes au passage.

"Superboy, n'est-ce pas ? Du moins, c'est ce que les archives de la Justice League me disaient récemment. Superboy, donc : enchanté. Je suis Mister Miracle, membre honoraire de la League, et hélas âme errante au sein de la Guerre des Néo-Dieux, dont ceci est un champ de bataille.
Point positif, Superboy : beaucoup d'innocents ont survécu, et les deux Female Furies sont affaiblies. Point négatif : je suis absolument pacifiste et non-violent. Cela va donc rendre ce "combat" difficile, n'est-ce pas ?"


Alors que leurs ennemies s'approchent et deviennent menaçantes, Scott se permet de tourner rapidement son visage vers Conner - et il lui adresse un petit sourire.
Il est usé, fatigué par la terrible épreuve de la course, mais il a encore la force de plaisanter. C'est donc que cette journée n'est pas totalement terminée... et pas totalement sans espoir !

(HJ/ Tu peux jouer les réactions ennemies, si tu veux ! J'espère ne pas avoir été trop directif, n'hésite pas sinon. Super message, au passage ! /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle En ligne
Inscription : 05/12/2016
Messages : 2324
DC : Deadshot.
Situation : Revendique son héritage.
Localisations : Metropolis.
Justice League

MessagePosté le: Ven 10 Fév 2017 - 10:40
Conner ne savait pas grand chose sur Néo-Génésis et Apokolips, mais assez pour savoir que les méchants étaient censés être du côté de Darkseid. Bien sûr, ce n'était pas si simple - et des êtres assez arrogants pour s'appeler « Néo-Dieux » n'étaient probablement pas aussi vertueux qu'ils voulaient bien le faire croire. Il n'aurait toutefois pas pensé que ce soit au point de pouvoir anéantir une ville - anéantir ses vies - comme si de rien n'était. Oui, Lightray avait été acculé - mais nul ne réussirait à le convaincre qu'il n'y avait pas un autre moyen. Et même si ça avait été le cas, qu'est-ce qui lui donnait le droit de sauver sa peau au détriment de celle de ces citoyens ? Rien. Absolument rien.

La seule chose qu'il entendait était le sang battant à ses tempes. Animé d'une haine viscérale, il ne prêta aucune attention au charabia de Lightray - la seule chose qu'il voulait entendre de sa part était ses cris de douleur. Un pour chaque âme qu'il venait d'exécuter.
L'effusion de lumière força Conner à le relâcher - mais passé l'impact, ce n'était pour lui que du carburant. Une essence qui se déversait sur le brasier de sa colère. Dans un cri de rage, il se prépara à se jeter sur lui, armant déjà son poing.
Le faux dieu avait peut-être la peau solide, mais l'une des premières choses qu'on lui avait appris était de retenir ses coups. C'était dur parfois, mais il s'y astreignait rigoureusement - ce pour justement éviter de tout annihiler dès qu'il entrait dans la bataille. C'était ce qui faisait la différence entre sauveur et menace. Une leçon qu'on avait de toute évidence dispensée à son vis-à-vis, après pourquoi devrait-il faire plus d'efforts ?

L'explosion sonore l'arrêta dans son mouvement ; ce qui n'empêcha pas son poing de propager des bourrasques violentes jusqu'à Lightray pour lui faire comprendre que celle-là, il l'aurait sentie passer. Superboy se tint sur ses gardes. Un ennemi supplémentaire ? Il n'était même pas sûr d'être débarrassé des deux autres - des trois autres.
Car il n'y avait aucun moyen qu'il considère Lightray comme un allié après ce qu'il venait de faire. À lui seul, il avait causé plus de dégâts que les deux femmes réunies - que presque tous les adversaires que Kon-El avait eu à affronter. Quoi qu'il puisse sortir de ce tunnel, de cette faille dans le ciel, il préférait encore lutter seul que de devoir lui faire confiance.

S'il n'avait d'abord pas l'air de savoir à quoi s'attendre, le diable de lumière identifia bien vite le nouveau visiteur - avec lequel il était suffisamment familier pour l'appeler par son prénom. Cela ne fit qu'accroître sa méfiance...
Du moins jusqu'à ce que l'intéressé rejette ses salutations, et lui par la même occasion. Les oreilles de Kon-El n'avaient pas encore fini de bourdonner sous l'effet de la déflagration, mais il saisissait assez de leur conversation pour au moins savoir cela.
Très vite, il parut s'installer entre eux un profond désaccord : il était encore trop tôt pour se relâcher, mais peut-être était-il allé un peu vite dans son jugement. Mutique mais prêt à bondir, Superboy se fit témoin de la scène - comme l'étranger disait l'avoir été au moment de l'explosion. Admettons : s'il était improbable qu'il ait pu lui échapper - ses sens s'affûtaient un peu plus chaque jour -, au milieu de toute cette agitation, il pouvait avoir bravé sa vigilance. Peu importe combien il essayait de l'être quand cela avait encore un sens, Conner n'était pas parfait.

Il resta bouche bée devant l'hologramme, bousculant Lightray sans ménagement pour venir y regarder de plus près. Même les grognements des deux harpies en s'extrayant des décombres ne parvinrent pas à attirer son attention, toute entière absorbée par ce qu'il voyait. L'inconnu ne mentait pas en disant les avoir tous sauvés - il aurait pu s'agir d'une illusion, mais quel en serait l'intérêt ? Certes, les deux tours s'étaient effondrés, et toutes les existences qu'elles contenaient avec elles - mais c'aurait été bien pire encore sans son aide. Soulagé, Superboy sentit ses jambes flancher - il n'était pas habitué à un tel ascenseur émotionnel - mais parvint à les maintenir en état de marche. Encore abasourdi, il lui fallut un instant pour réaliser que l'on parlait de lui - et réagir en conséquence.

Euh, je... Oui. Enchanté. Encore actif ou non, il ne servait à rien de renier son identité maintenant : ils avaient à faire - et autrement plus important. Ainsi donc, c'était un membre de la Ligue ? Cela expliquerait qu'il puisse si facilement lui faire confiance : peut-être l'avait-il déjà croisé. La Justice League comptait tellement de membres à une époque qu'il n'était même pas sûr qu'ils se connaissent tous entre eux. Il n'était pas étonnant que quelqu'un d'extérieur comme lui ne puisse pas tous se les rappeler. S'efforçant de reprendre contenance pour ne pas faire mauvaise impression, il reprit : Pourquoi ont-ils eu besoin d'amener leur champ de bataille jusqu'ici ?

Mais l'heure n'était pas aux questions : maintenant qu'il s'était ressaisi, le clone de Superman entendait parfaitement l'approche des Female Furies, plus haineuses que jamais. Il fit volte-face juste à temps pour esquiver l'attaque tranchante de celle qu'on devait nommer Gilotina. D'un geste du bras, il incita Mister Miracle à reculer avant de bondir en avant, l'épaule la première, pour la forcer à reculer. Là encore, il se heurta à la même résistance qu'il avait ressenti contre Lightray - mais si le choc ne fut pas aussi brutal qu'il aurait pu l'espérer, il fut suffisant pour la faire reculer de quelques mètres.
Elles étaient robustes, plus que la plupart des adversaires à qui il s'était déjà mesuré - mais sa propre force ne saurait être négligée. Encore moins après avoir été augmentée par les émanations lumineuses de Lightray - la seule bonne chose que ce dangereux maniaque ait pu faire. Ce n'était hélas pas suffisant pour débloquer toute l'étendue de ses pouvoirs, mais il était sans doute bien plus en forme que les deux réunies - à moins que ce ne soit un trop-plein d'assurance qui parle ; la volonté de bien faire devant un membre de la Ligue, fut-ce à titre honoraire.

Je peux m'en occuper tout seul. déclara-t-il, la mine sévère, faisant craquer bruyamment ses phalanges. Il n'avait pas la possibilité de les incinérer d'un regard ou de les geler d'un souffle, non ; il n'avait que ses poings - et ce serait bien suffisant pour leur faire face. Sa colère s'était tue, du moins en grande partie, pour être remplacée par quelque chose de bien pire : de l'espoir. Il s'était retrouvé dans des situations bien pire que celle-là, et s'en était toujours sorti ; bien sûr, les Titans étaient souvent avec lui, mais il avait toujours été plus à l'aise en solitaire. Notamment parce qu'il pouvait se battre sans risquer de blesser quelqu'un - et ce Mister Miracle semblait tout à fait capable de veiller à sa propre sécurité. Renseignez-moi sur leurs faiblesses si vous le pouvez. Je devrais pouvoir me débrouiller.

Seul ? s'esclaffa Bloody Mary. En voilà un qui a bien du courage... Bien plus que toi, Scot. Toujours à te cacher derrière tes alliés jusqu'au jour où il ne t'en restera plus aucun, comme tu l'as fait avec Barda...
Dis Mary, on ne devrait pas le tuer en premier ?
Non, Gilotina : il sera bien meilleur de l'obliger à regarder ses amis mourir devant lui...
...Et d'aller jeter leurs cadavres aux pieds de Darkseid !

De toute évidence, ils se connaissaient déjà, et en dépit de leur relations houleuses, il devrait mener ce combat à sa place. Qu'importe. Son bienfaiteur en avait déjà fait assez : nul besoin de l'obliger à briser son serment. Si puissants que soient ces Néo-Dieux, il portait en lui l'héritage de Krypton ; c'était plus qu'il n'en fallait pour en venir à bout. Les dommages faits aux bâtiments prendraient des mois à reconstruire, mais laissaient derrière eux quantité de gravats qu'il pourrait utiliser à sa guise. Se saisissant d'un des morceaux les plus importants, il le projeta à toute vitesse sur Bloody Mary avant qu'elle n'ait pu se concentrer assez pour à nouveau le prendre dans ses filets.
Sans l'empêcher d'utiliser ses pouvoirs, l'obliger à rester mobile devrait la ralentir dans leur exécution. De toute façon, pour avoir déjà constaté qu'elle ne pourrait le tenir tranquille aussi facilement, il était probable qu'elle finisse par changer de tactique et opte pour des méthodes plus directes - et plus vicieuses, très certainement. Sa comparse revint à la charge, tentant à nouveau de le raccourcir d'une tête, mais ne parvenant qu'à mettre fin aux jours d'une veste que la charge énergétique n'avait déjà pas épargné. Ces passes d'armes le forcèrent à s'éloigner des deux Néo-Dieux qui assistaient à son combat sans pouvoir y participer - l'un par choix, l'autre par obligation.
Profitant de ce que Gilotina se jetait à nouveau sur lui dans ce qui, avec une vraie lame, aurait été un coup d'estoc, il se déporta sur le côté ; le tranchant mordit son flanc, par chance sans réelle profondeur mais assez pour savoir qu'il lui était dangereux également. Faisant fi de la douleur, Superboy l'attrapa à l'épaule et, tournant sur lui-même à toute vitesse, la projeta sur sa camarade comme un boulet de canon pour leur gagner un instant de répit. Reprenant son souffle - malgré son endurance, combattre deux adversaires de ce niveau en simultané n'était pas de tout repos -, il avisa Mister Miracle :

Ces portails... Vous pouvez encore en ouvrir un ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4444-superboy-rebirth http://dc-earth.fra.co/t4287-superboy-i-m-no-superman
Inscription : 29/06/2014
Messages : 7394
DC : The Bat ; The Atom ; Sportsmaster ; Ch'al Andar/Hawkman ; Orin - The Aquaman
Situation : Last of the Fourth World.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Jeu 16 Fév 2017 - 22:19
Malgré la situation, malgré l'apocalypse qui s'est déroulée ici et les milliards de dommages causés au centre-ville de Metropolis, Scott Free adresse un sourire sincère à Superboy, alors qu'il vient de se présenter et que le jeune homme demeure, initialement, figé devant son hologramme.
Sa réaction lui plaît - son trouble devant l'horreur causée par Lightray, aussi. De par ses lectures, il sait que Superboy a parfois du mal à accepter son héritage, le poids de porter ce symbole à la poitrine... mais, ici et maintenant, il est évident qu'il le mérite, et qu'il lui fait honneur.

"En fait, ils n'amènent pas leur champ de bataille ici, Superboy."

Flottant toujours au-dessus du sol via ses Aéro-Disques, il fixe les deux Female Furies qui foncent vers eux. Gilotina et Bloody Mary sont fatiguées et légèrement blessées, mais leur fureur est un carburant efficace, qui leur a toujours permis de s'acharner sur leurs adversaires ; elles en ont, hélas, à revendre.

"J'ignore si tu connais mon peuple... pour simplifier, il existe deux planètes-jumelles : Néo-Génésis, symbole jadis de Paix, et Apokolips, un monde infernal. Depuis toujours, un affrontement couve entre eux - et, hélas, une étincelle a lancé l'abomination.
La Guerre des Néo-Dieux embrase l'Univers. Des dizaines de mondes sont touchés, et beaucoup trop sont déjà anéantis. Cette Guerre ne concerne pas que mon peuple... elle concerne tous les peuples."


Les premières attaques de Gilotina filent vers lui - mais Mister Miracle ne les voit pas.
Il s'est tourné vers Superboy, afin de lui parler directement, pleinement pris par son discours et son explication.

"Lightray et ces folles n'ont pas amené leur champ de bataille ici - la Terre en est déjà un. L'Humanité était juste dans l'ignorance jusqu'à ce jour."

Alors que le projectile lancé par Gilotina est sur le point de le toucher, le Néo-Dieu effectue un étonnant salto, qui lui permet d'échapper à l'attaque, et de se remettre à la verticale en quelques secondes.
Les deux Female Furies arrivent finalement devant les deux Héros - et Lightray, qui reste figé à quelques mètres, visiblement marqué tant par le discours de Mister Miracle que par la constatation de ses propres actes, qui semblent provoquer une terrible remise en question pour lui.

"Leurs faiblesses ?"

Scott Free ne réagit pas aux provocations de ses ennemies.
Pendant des années, il fut moqué, martyrisé, humilié par elles et leurs congénères sur Apokolips. Rejeté, car issu de Néo-Génésis ; incompris, car profondément pacifiste ; haï, car constamment libre, incapable d'accepter le discours ambiant sur Darkseid ; et finalement transformé en symbole ennemi, en motif de rage totale quand il a réalisé l'impossible, en s'enfuyant de la planète infernale à la barbe de son maître.

"Ca va être difficile - les Néo-Dieux n'en ont quasiment pas."

Jadis, le simple terme de Scot le poussait à la colère et le blessait - mais c'est de moins en moins le cas. Son évasion, ses réussites, sa rencontre avec Thaddeus Brown et sa décision de prendre le nom de Mister Miracle en son honneur, ses victoires, son mariage avec Barda lui permettent de se détacher de son enfance apocalyptique.

"De par notre physionomie, nous sommes immortels - sauf mort violente -, invulnérables - sauf attaque puissante -, super-forts, super-endurants, et bénéficions de super-réflexes et d'une immunité à quasiment tout. Seul le Radion, un élément étonnant, peut nous tuer par sa seule présence... mais cela me toucherait aussi, et je n'y tiens guère."

"Tu fais l'article, Scot ! Tu ferais un bon vendeur, si on n'avait pas prévu de te laisser comme nettoyeur des geôles de Granny quand on aura remporté la Guerre !"

"Mais ça sera difficile, sans tes mains..."

Le combat reprend, alors.
Superboy se lance seul dans le combat, comme convenu, et parvient à survivre - ce qui est déjà un exploit, vu l'importance et la puissance de ses adversaires. Gilotina et Bloody Mary s'acharnent, mais il pare leurs coups, et parvient même à en donner quelques-uns.
Mais alors qu'il relève les yeux vers Mister Miracle pour solliciter de l'aide... il ne s'attend pas à le découvrir ainsi.

"Hélas, pas tout de suite."

A quelques mètres, le Néo-Dieu s'est déplacé au-dessus d'un tas de gravats.
A proximité, Lightray demeure figé, les yeux dans le vide.
Scott a activé une fonction spéciale de ses gants, et soulève les nombreux pans de mur grâce à une télékinésie artificielle.

"J'ai, heureusement, d'autres tours dans mon sac..."

Sans prévenir, Mister Miracle lève ses mains vers les Female Furies - et les gravats suivent le geste, soudain animés par la volonté même du Néo-Dieu. Les débris volent, puis s'accumulent, se rassemblent et forment une sorte de cocon, qui entoure brutalement Gilotina.
Cette dernière hurle, grogne, mais ne peut se libérer... le cocon, autant que la télékinésie des gants de Mister Miracle, l'en empêchent.

"Ne t'en fais pas, Bloody Mary, je..."

"Oh, je n'ai pas besoin de toi, Scot..."

Scott Free espérait que les débris toucheraient la Female Fury et la gêneraient - mais celle-ci les a évités, et a disparu de son champ de vision.
Alors que Gilotina est bloquée, il peut se tourner... et découvrir son ennemie juste derrière Lightray.

"Je... non..."

Mister Miracle est sur le point de se précipiter - mais il est trop tard.
Bloody Mary utilise déjà ses pouvoirs sur un Lightray en état de choc, et commence à aspirer ses capacités. Un rire mauvais s'échappe de sa gorge, mais qui se transforme très vite dans un cri... car elle ne sait pas gérer une telle puissance.
Un halo de lumière pure l'entoure, et le hurlement s'intensifie. Le halo devient difficile à tenir, à supporter, avant qu'une lumière pure et crue prend sa place...
... et devient une véritable menace pour les personnes présentes.

"Elle ne va pas tenir... elle ne va pas le supporter !"

La peur se lit dans la voix de Mister Miracle, alors qu'il désactive ses gants pour s'approcher... sans vraiment savoir quoi faire.
Bloody Mary peut absorber les pouvoirs d'autrui, et elle l'a fait avec Lightray - mais ce dernier est un vrai astre solaire incarné, et elle ne peut contenir la puissance.
Bloody Mary va exploser... et emporter tout Metropolis avec elle !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle En ligne
Inscription : 05/12/2016
Messages : 2324
DC : Deadshot.
Situation : Revendique son héritage.
Localisations : Metropolis.
Justice League

MessagePosté le: Sam 25 Fév 2017 - 6:40
Je ne suis pas sûr de tout comprendre... Même avec ses facultés intellectuelles (à la hauteur du reste de sa personne : n'est pas kryptonien qui veut, même à demi), cela faisait beaucoup d'informations à assimiler - surtout au milieu d'un combat ou chaque attaque peut leur être fatale. Mais ils n'auront pas la Terre.

Oui, il aurait sans doute des questions à lui poser - mais cela attendrait de n'être plus en danger. Cette guerre n'était pas la sienne, mais cette bataille, il comptait bien la remporter. Néo-Dieux, Néo-Génésis, Apokolips, Darkseid... Qu'importe : tout ce qu'il voyait, c'était deux dangers publics tentant de mettre à mal non seulement la cité dont son « cousin » lui avait confié la garde, mais aussi un précieux allié - un membre de la Justice League, qui plus est. Il n'en demandait pas davantage. Bien sûr, cela ne voulait pas dire qu'il ne mesurait pas la gravité de la situation... Mais chaque chose en son temps.
Bloody Mary tenta de s'en prendre au nouvel arrivant, avec qui elle semblait avoir un vieux compte à régler, mais c'était oublier qu'il ne la laisserait pas lui échapper aussi facilement. L'attrapant par les cheveux, il l'envoya voler à quelques dizaines de mètres, traversant des cadavres de bâtiments avec célérité. S'il était déjà peu rompu aux arcanes de la galanterie, n'en sachant que ce que Miss Martian lui avait enseigné, Superboy était d'autant moins enclin à les appliquer envers qui menace l'univers tout entier.

Tu ne sais pas à qui tu t'attaques, fulmina-t-elle, montrant les crocs - littéralement - avant de revenir vers lui à toute vitesse, traçant de ses griffes quelques sillons sanglants à travers son tee-shirt. Je veux la tête de ce traître, mais si tu essaies de me gêner, je ne vois pas ce qui m'empêche de prendre la tienne !
Cause toujours ! répliqua Conner en lui collant brutalement son genou dans l'estomac.

Occasion dont elle profita pour tenter de le drainer à nouveau, lui arrachant un exclamation de stupeur. Elle n'avait cependant pas pris cette fois la peine de l'immobiliser ; que ce soit un oubli de sa part ou qu'elle préférait voir sa proie se débattre, il en profita pour la repousser... En abattant son crâne contre le sien de toutes ses forces, n'ayant pu réfléchir à mieux dans l'urgence, pour ensuite faire un bond en arrière - espérant ainsi mieux voir venir la prochaine offensive. Ses assauts étaient suffisamment vicieux sans qu'il se laisse prendre par surprise. Un instant déstabilisée mais guère plus, elle revint à la charge sans délai, trop heureuse de cette position de force qu'elle semblait avoir gagné. Méditant l'exposé que le Néo-Dieu venait de lui faire, il fut bien forcé de se rendre à l'évidence : elles n'avaient aucune faille qu'il puisse exploiter. Baisserait-il les bras pour autant ? Certainement pas.

Pas grave. fit-il en faisant craquer sa nuque, épongeant un nez ensanglanté. Qu'il était rare qu'on arrive à le faire saigner... Ça veut dire qu'il suffit de cogner jusqu'à ce qu'elles arrêtent de bouger.

Il n'avait de toute façon aucune idée d'où trouver du radion - ni même de ce que ça pouvait être. Autant s'en tenir aux bonnes vieilles méthodes ; elles avaient fait leurs preuves. Selon Mister Miracle, ils n'étaient sensibles qu'aux attaques puissantes : il suffisait de leur en donner. Raison de plus de ne pas retenir ses coups. Il n'était peut-être pas au niveau de Clark, pas encore, mais avait plus de force qu'il n'en fallait pour terrasser la plupart des monstres qui croisaient sa route. Si faire mordre la poussière à King Shark n'était pour lui qu'une formalité, qu'une mission de routine, ce n'était pas cette parodie de vampire - quoique ses crocs n'aient rien à y envier - qui allait lui donner du fil à retordre.

Ainsi, il se lança à nouveau sur Bloody Mary avant qu'elle n'ait pu en faire de même, prouvant en cela qu'il excédait sa rapidité ; chaque frappe décochée lui donnait l'impression de lancer un boulet de chantier dans sa direction. Et si elle y résistait exceptionnellement bien, il la faisait reculer lentement mais sûrement. Il avait rarement eu autant l'impression de frapper un mur de béton - en partie car pour lui, les murs de béton n'étaient pas si durs que cela -, et ses phalanges souffraient le martyr, mais il n'arrêterait pas pour autant. Et si elle s'efforçait de rendre coup pour coup, la servante d'Apokolips, toute guerrière expérimentée qu'elle soit, souffrait de ses blessures.

Rapidement, elle put se rendre compte qu'elle n'aurait aucune chance si elle continuait de l'affronter en face à face. Bien que ne comprenant pas comment un terrien pouvait lui tenir tête de la sorte - elle n'avait rien perçu de l'échange entre Lightray et lui, quelques instants auparavant -, il était hors de question qu'elle se laisse vaincre - ni par lui, ni par personne. Et à situation désespérée, mesures désespérées - aussi se jeta-t-elle sur un Lightray jusqu'alors désoeuvré, dont l'apathie l'empêcha de se défendre correctement. Croyant que l'attaque lui était destinée, Superboy s'était contenté de l'esquiver, pour ne comprendre que trop tard ses réelles intentions. Pour avoir lui-même été victime de ses pouvoirs, Conner ne comprit que trop bien ce qu'elle avait l'intention de faire - le Néo-Dieu était-il capable de servir à autre chose que d'instrument de destruction de la Terre ?

Mais tout ne se passa pas comme prévu. Non contente d'absorber son énergie, elle s'empara de sa nature profonde - celle d'une véritable batterie solaire. Et, comme tout appareil chargé par un type d'alimentation qu'il n'est pas censé recevoir, montra rapidement des signes d'instabilité - et, par extension, de danger. Essoufflé, Conner fit la grimace : il venait de jeter la majeure partie de ses forces dans le déluge de coups de poing et de pieds sous lesquels il avait tenté de la noyer - sans succès, ou pas assez. Mais il n'avait pas d'autre choix que d'intervenir - car c'était précisément en la poussant comme il l'avait fait dans ses derniers retranchements qu'elle avait recouru à cette méthode désespérée.
C'était sa responsabilité.
De toute façon, Mister Miracle, seul à pouvoir l'aider, semblait parfaitement démuni devant cette situation... Et si les habitants du quartier avaient été évacués, rien ne garantissait que cette explosion ne ferait pas plus de dégâts que la précédente - il avait même de sérieux doutes à ce sujet. Tout reposait sur ses épaules - et, au mépris de la pression que cela pourrait représenter, il prit sa décision en une fraction de seconde et fit ce qu'il fallait faire. Puisant dans sa poche le boitier contenant les Shields jadis confiés par Lex Luthor, il s'élança vers le point lumineux qu'était en train de devenir la Female Fury. Considérant à quel point il haïssait son deuxième père et tout ce qui le lui rappelait, il était ironique qu'il les ait toujours sur lui... Au cas où un tel jour viendrait.

Je m'en charge, clama-t-il en passant à côté de lui pour empoigner la bombe humaine à bras-le-corps. Mettez-vous à l'abri !

Il n'y avait rien de plus à en dire ; c'était un travail pour Superboy.

Sitôt apposé à la surface de la peau - sur l'avant-bras, par habitude et par réflexe -, le patch lui fit sentir ses effets. Il se sentait plus fort, plus rapide, abandonnant derrière lui sa partie humaine pour n'être plus que pur kryptonien - pour être enfin parfait. Du moins était-ce ainsi qu'il le percevait à l'époque où il les avait reçus ; il désirait tant être Superman - avoir enfin ses propres pouvoirs - qu'il était prêt à tout pour cela... Même faire un pacte avec le Diable. Il n'avait pas fallu longtemps pour qu'il réalise que c'était une erreur, mais les avait néanmoins conservé.
Car si Luthor espérait le garder à portée de main grâce à la dépendance, son orgueil l'aurait empêché de lui refourguer un produit imparfait. Aussi étaient-ils bel et bien capables de libérer son potentiel, et c'était tout ce qu'il demandait à cet instant. Bien sûr, ce traitement ayant aussi pour effet de stimuler sa colère, il la sentit monter rapidement au créneau - mais n'avait pas le temps de s'en soucier. Tout ce dont il avait besoin était de ne pas dévier de sa trajectoire. D'aller aussi vite qu'il le pouvait aussi loin qu'il le pouvait. De la lancer - et d'espérer que ça suffirait. À Dieu va. Ou Rao ; c'était au choix.

Il y eut une explosion dans le ciel, plusieurs kilomètres au-dessus de Metropolis. Une lumière blanche aveuglante - les malheureux à l'avoir regardée directement en face compareraient ses effets à ceux d'une éclipse, mais recouvreraient la vue après quelques jours dans les cas les plus graves. Un sort relativement bénin s'il en est comparé à ce qu'il aurait pu être ; hélas, Conner avait pour sa part un peu plus que ses yeux dont se soucier. Les siens étaient d'ailleurs intacts - ou presque, comme il put s'en assurer en clignant dès qu'il put penser à autre chose qu'à la douleur.
Pour le reste de son corps, on ne pouvait en dire autant ; la brûlure de l'explosion s'était gravée dans sa chair, emportant avec elle une bonne partie de ses vêtements. Il pouvait sentir sa peau pulser de toute l'énergie qu'elle avait emmagasiné, ne demandant qu'à la laisser sortir sans qu'il en ait véritablement les moyens. Le patch avait également disparu, consumé - ce qui lui permit de sentir que sa rage était en train de retomber... En même temps que ce qu'il lui restait d'endurance, l'épuisement s'emparant de lui. Il lui restait juste assez de conscience pour esquisser un sourire fatigué : il savait avoir bien fait. Que c'était ce que Superman aurait fait.

Le bon côté des choses était qu'il n'y avait plus trace de Bloody Mary à l'horizon, si tant est qu'elle y ait survécu - si elle avait réellement la solidité que Mister Miracle décrivait, cela n'aurait rien d'étonnant. Le mauvais était qu'il était en pleine chute libre à des centaines voire milliers de mètres au-dessus du sol - il n'était pas vraiment en état de l'estimer -, avec des pouvoirs amoindris, sans aucun moyen de ralentir ou d'arrêter sa chute. Il n'avait plus la concentration d'utiliser la télékinésie tactile qui lui avait permis de le faire jusque là, et ses pouvoirs de vol « naturels », encore instables, avaient probablement flanché en même temps que le reste. Ainsi, ceux restés au sol purent-ils voir une comète fumante transpercer le firmament ; Conner, quant à lui, se contenta de prier pour que son corps tienne le choc. Qui sait ; il pourrait même garder quelques os intacts. La survie était en option.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4444-superboy-rebirth http://dc-earth.fra.co/t4287-superboy-i-m-no-superman
Inscription : 29/06/2014
Messages : 7394
DC : The Bat ; The Atom ; Sportsmaster ; Ch'al Andar/Hawkman ; Orin - The Aquaman
Situation : Last of the Fourth World.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Lun 27 Fév 2017 - 20:40
Mister Miracle hésite.
Alors que Bloody Mary vampirise directement les pouvoirs de Lightray, elle ne peut clairement encaisser la puissance dégagée par le Néo-Dieu - et se laisse, vite, trop vite, happer par la fureur de l'éclat solaire qu'elle doit désormais contrôler.
Elle n'y arrive pas. Elle est sur le point d'exploser.
Et d'emporter tout Metropolis avec elle.

"Je..."

Il s'avance, puis s'arrête ; il hésite, encore.
Il ne sait pas quoi faire.
Des dizaines d'idées fusent dans son esprit, mais beaucoup impliquent une utilisation massive de Tunnels-Boum - et la Boîte-Mère est, hélas, encore en charge, et ne peut pas en créer suffisamment pour gérer cette situation. Les autres idées impliquant des sacrifices que Scott Free n'est pas encore prêt à faire, il va fall...

"Non."

Le mot, l'exclamation, le cri s'échappe de ses lèvres par réflexe.
Son corps entier exprime son refus, la négation de ce qu'il se passe devant ses yeux - mais qui arrive, malgré tout.
Conner Kent. Superboy. L'héritier de l'Homme d'Acier. La fusion parfaite de Krypton et de la Terre. Un gamin, animé d'une volonté indéfectible, d'un coeur gros comme ça et d'une furieuse envie de prouver sa valeur - mais un gamin quand même.
Un gamin qui file vers Bloody Mary, pour s'en "charger".

"Non... non... non-non-non-non-NON !!!"

Cette fois-ci, le Néo-Dieu s'active. Cette fois-ci, il s'éveille, parvient à animer ses jambes - et fonce, à la suite de Conner, pour l'arrêter. Pour l'empêcher d'agir, pour l'empêcher de mourir.
Il n'y arrivera pas.

Armé de ses super-pouvoirs, et soudain boosté par l'étrange patch qu'il s'impose, le jeune homme dispose soudain d'une gigantesque augmentation de pouvoir, que la Boîte-Mère identifie et qui surprend Mister Miracle - qui en est même inquiet.
Mais il ne peut y penser... il n'y pense plus.
Car Superboy vient de s'emparer de Bloody Mary pour l'envoyer dans les cieux, usant d'une super-force exceptionnelle, qui pourrait aisément rivaliser avec celle d'Orion et même avec Superman.

"Oh."

Il l'envoie, donc.
Il sauve Metropolis, permettant à Bloody Mary d'exploser bien loin des habitants, évitant tout danger et toute menace. La Néo-Déesse est lourdement impactée par la fureur du phénomène, qui a lui-même touché Conner - mais les innocents sont saufs.
Et Bloody Mary elle-même survit, même si elle plonge dans l'inconscience et s'écrase violemment à quelques kilomètres de là ; elle sera en soins intensifs pendant plusieurs semaines, mais... elle vivra. Elle vivra pour connaître la honte de la défaite.

"Je... je..."

Gilotina a assisté à tout l'événement. Alors qu'elle luttait pour arracher la vie de Scot, elle a cessé d'agir quand Bloody Mary s'est emparée des pouvoirs de Lightray - et elle a assisté, comme les autres, à l'exploit de Superboy.
Maintenant, les bras ballants, perdue, elle fixe la zone de l'impact et le jeune homme carbonisé, aux vêtements anéantis ; Conner est évidemment fatigué - mais il n'en donne nullement l'impression.
Non. Là, maintenant, Superboy exprime une aura de puissance, d'invincibilité, de contrôle... de super-Héros, tout simplement.

Scot... tu ne pourras pas toujours veiller sur ce tas de boue !"[/color]

Gilotina grogne, adresse un regard plein de fureur à Mister Miracle, puis active sa Boîte-Mère...
... et disparaît directement dans un Tunnel-Boum, par lequel elle aspirera Bloody Mary plusieurs kilomètres plus loin.

C'est terminé, donc.
Metropolis a été sauvée, par le Garçon d'Acier. Lightray demeure allongé, vaincu et inconscient, rongé par les pouvoirs de Bloody Mary, et inconsciemment encore marqué par son échec et la catastrophe évitée de justesse.
Mister Miracle, témoin quasi-immobile du dernier acte, s'anime à nouveau - et s'avance, lentement, vers Conner. Un sourire timide esquissé sur son masque sensible.

"Des félicitations s'imposent, Superboy."

Il s'arrête juste devant lui, et lève sa main pour une proposition de poignée franche et sincère. Si de nombreux dégâts sont à décompter autour d'eux, personne n'est mort et les blessures pourront être soignées.
A eux deux, ils ont réalisé l'impossible : stopper une bataille de la Guerre des Néo-Dieux sans victime. Jour de gloire.

"Je n'ai aucune envie de te dire que Superman serait fier, ou que tu mérites le "S" à ta poitrine... même si c'est le cas, je suis suffisamment conscient des difficultés de porter un héritage et d'être sans cesse comparé à ce dernier pour t'éviter ces lieux communs.
Non, je serais plus direct et plus humble : je suis fier de connaître l'homme capable de sauver Metropolis seul, de faire les choix nécessaires et de protéger une ville entière.
Ce n'est pas grand-chose, mais... tu peux désormais me compter parmi tes amis, si cela t'agréé et t'intéresse. Qu'importe le lieu, qu'importe l'heure, qu'importe la crise, tu pourras toujours m'appeler - et, toujours, je répondrais."


De sa main libre, Scott Free cherche dans sa cape, et sort un petit dispositif semblable à un bipeur, qu'il envoie au jeune homme.

"Tu as sauvé Metropolis, et gêné une guerre fratricide et terrifiante. Bravo."

Il sourit, encore.
Il sourira toujours quand Mister Miracle aidera à ranger les gravats, à déblayer les avenues, à gérer la crise. Il sourira aussi quand il mettra à disposition sa Boîte-Mère pour faciliter les futurs travaux, et la reconstruction.
Il sourira, à chaque fois, pour aider Metropolis. Il sourira, car des vies ont été épargnées, des innocents sauvés, et ses ennemis empêchés de nuire ; et il continuera, encore et encore, car il n'y a pas de meilleure raison de se réjouir d'être en vie, et d'avoir aidé les autres à le rester...

(HJ/ Pour moi, j'en ai fini. Merci pour cet excellent sujet, ce fut un régal ! /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle En ligne
Inscription : 05/12/2016
Messages : 2324
DC : Deadshot.
Situation : Revendique son héritage.
Localisations : Metropolis.
Justice League

MessagePosté le: Jeu 9 Mar 2017 - 11:14
Aux yeux de Conner, Mister Miracle a la même tare que bien des héros - dont Batman : il réfléchir trop. S'il est bien entendu nécessaire de ne pas foncer tête baissée - une leçon lui ayant été assénée à satiété -, il n'est pas bon non plus de tomber dans l'extrême inverse. Il est parfois nécessaire de savoir agir dans l'instant, d'écouter son instinct - surtout quand le sort d'une population est en jeu. Ce n'est pas la faute du Néo-Dieu s'il est ainsi fait. Comme il le dit lui-même, il est un non-combattant : à ce titre, ce n'est que bien normal qu'il n'ait pas ce qu'il faut (ni ne veuille l'avoir) pour y aller de la sorte. Pour jeter sa vie dans la bataille.

C'est ce que Kon-El se souvient avoir pensé en le voyant désemparé alors qu'il fonçait sur Bloody Mary ; ce à quoi il pense encore alors qu'il chute vers le sol à vitesse croissante, exponentielle. Il ne lui viendrait pas à l'idée de lui reprocher : probablement avait-il passé en revue toutes ses options, sans en trouver aucune qui convienne. Parfois, il n'y a pas de solution-miracle ; parfois, il faut juste prendre le problème à bras-le-corps. Ça ne faisait pas moins de lui un héros à ses yeux - un membre de la Justice League.

Conner était content de l'avoir rencontré ; c'était une des raisons qui lui ferait regretter que ce soit si bref. Il n'avait pas l'intention de mourir ici - même si une partie de lui ne peut s'empêcher de se dire que ce serait une bonne manière de partir, que ça résoudrait tous ses problèmes d'avenir. Mourir pour Metropolis - Superman l'avait fait avant lui. Un trait de fumée dans le ciel, suivant une course parallèle à la sienne, lui fit supposer que Bloody Mary - ou ce qu'il en restait - avait été victime de sa propre explosion. Était enfin neutralisée. Au moins aurait-il réussi ce qu'il essayait de faire, si fâcheuses que soient les conséquences potentielles. Qu'en dirait Clark, quand il rentrerait de sa course-poursuite avec ce maniaque alimenté à la kryptonite ?

Et finalement, il s'écrasa au sol.

Par chance, personne ne se trouvait sur son passage, Mister Miracle ayant probablement eu le bon sens de s'éloigner en le voyant redescendre à toute vitesse. Il ne lui reprocha pas non plus de n'avoir pas essayé de le rattraper ; lui aussi avait jeté toutes ses forces dans l'affrontement - sans décocher un seul coup de poing, ce qui forçait le respect. De plus, il n'avait probablement pas eu le temps de lire son dossier en détail, et était parti du principe que son métabolisme kryptonien lui permettrait de survivre à cette chute. Ce qui aurait sans doute été le cas s'il l'avait été à cent pour cent ; dans son cas, à l'image de son code génétique hybride, imparfait, c'était au mieux du cinquante-cinquante.

Mais s'il y avait là-haut une autorité supérieure pour décider du droit de vie et de mort - ce qui lui paraissait de moins en moins absurde : après tout, ne venait-il pas de se battre avec les dieux ? -, celle-ci semblait avoir décidé que ce jour ne serait pas le dernier. Ce n'est toutefois pas pour autant que l'atterrissage se passa en douceur. Si ses forces supplémentaires ne l'avaient pas trop vite quitté - une chance ; vu la vitesse à laquelle tout s'était passé, le patch n'avait même pas dû pleinement déployer ses effets -, son niveau de pouvoir était déjà en train de flancher. Ainsi eut-il suffisamment de résistance pour rester en un seul morceau, mais pas pour réduire les effets de l'impact en aucune façon.

De ce fait, un grognement de douleur ne tarda pas à remonter du cratère où il avait échoué. Ça faisait mal, mais il pouvait s'estimer heureux d'être encore en vie. Il avait déjà frôlé la mort plus d'une fois. Sans que ça banalise le fait de se retrouver dans cet état, au moins pouvait-il l'accueillir avec tranquillité : le combat était terminé. Il n'était pas donné à tout le monde de faire face à un panthéon, de faire face aux armées de Darkseid et de survivre pour le raconter. Pour un héros supposé être à la retraite, il faisait assurément des efforts pour être tué dans l'exercice de ses fonctions.
Sous l'effet de la souffrance, l'énergie solaire qu'il avait accumulé - qui l'avait traversé de part en part - parut se réveiller, se mettre à circuler dans son corps pour le remettre en état de marche. Il ne lui fallut pas longtemps avant de pouvoir se lever, même s'il n'en menait pas large : littéralement n'importe qui aurait été en mesure de le terrasser. Pourtant, ses plaies déjà commençaient à se refermer. Son corps n'était pas fait pour absorber de telles quantités - une fois encore, il n'était pas kryptonien pur jus - et tentait d'évacuer le trop-plein par tous les moyens, faisant même luire sa peau d'une légère lueur orangée.

S'accrochant à sa dernière étincelle de volonté, il trouva la force de sortir de son trou, de se remettre sur ses jambes. Tandis qu'il chassait la poussière et les gravats - ce combat-là, en revanche, était perdu d'avance -, il put constater que sa tenue était en lambeaux, et que sa peau ne s'en sortait qu'à peine mieux ; les nombreuses écorchures visibles à sa surface étaient la preuve en soi qu'il ne s'en était pas sorti aussi bien que Superman l'aurait fait. Et ce n'était bien sûr que la partie visible de l'iceberg - mais il s'en remettrait.
Toujours est-il qu'il tenta de n'en rien laisser paraître - ou le moins possible - quand Mister Miracle s'approcha de lui. Gilotina n'était plus visible à l'horizon ; soit le Néo-Dieu avait profité de la confusion pour l'assommer à son tour, soit elle avait pris la fuite. Dans tous les cas, bon débarras : aussi pugnace qu'il soit, il ne pensait pas qu'il aurait pu remettre le couvert dans l'immédiat ; il lui fallait au moins cinq minutes pour souffler. Ce qui ne l'aurait bien entendu pas empêché de le faire s'il en avait été besoin : c'était ce qu'il faisait - ce qu'un héros ferait.

Avant qu'il n'ait pu lui signaler qu'il n'était plus vraiment Superboy, Mister Miracle lui dit ne pas vouloir tomber dans la comparaison, en ayant apparemment déjà eu son propre content. Et puis, qui croirait qu'il ne voulait plus être un héros après ça ? Il fallait se rendre à l'évidence : il avait ça dans le sang, bien plus littéralement que la plupart de ses pairs.

S'il est vrai qu'il ne regrettera sans doute pas d'avoir laissé une sentinelle avant de partir chasser Metallo, Clark ne risquait-il pas de se dire qu'il aurait dû préférer quelqu'un capable de limiter les dégâts ? Mister Miracle l'a déjà fait et bien fait en sauvant des vies, toutes les vies qu'il pouvait - mais cela ne changeait rien au fait qu'une partie de la ville était partie en fumée, qu'ils se tenaient sur son cercueil de verre et d'acier. Le discours du Néo-Dieu, néanmoins, lui remonta le moral, le débarrassa d'une partie de ses doutes. S'il n'était pas dans ses habitudes de porter une arme, il le compensait assurément en sachant manier les mots. Il finit de se redresser, de prendre une posture plus digne : il pourrait s'effondrer après, mais à cet instant, il convenait de faire bonne impression.

Je n'aurais pas pu faire ça tout seul. fit-il en secouant la tête. Superboy était, par nature, un héros solitaire : plus que tout, il espérait pouvoir réussir par lui-même. Mais juste, il l'était tout autant : aussi, il n'admettrait pas que Mister Miracle diminue sa propre contribution. Acceptant le communicateur d'une main, il avança l'autre pour serrer la sienne, pour sceller solennellement cette amitié nouvelle. S'il espérait ne pas avoir à l'utiliser, il était bon de savoir qu'il comptait un tel allié dans son répertoire. Je ne sais pas ce que j'aurais fait si vous n'aviez pas été là. Alors... Merci. Ce sera avec plaisir. Je crois que mon portable a été broyé pendant la bataille, mais vous savez où me trouver si vous avez besoin de moi. Son regard parcourut les environs - et n'y vit que les heures de travail que ça allait prendre pour les remettre en place autant que possible. De manière fort éloquente, une moitié d'enseigne calcinée se décrocha pour s'écraser bruyamment au sol à quelques mètres de là. ...Mais je crois qu'on a du travail, dans l'immédiat.

Et alors qu'il entreprenait de soigner une Métropolis défigurée, de suturer la plaie qui traverse le visage de la Ville du Futur, il ne peut s'empêcher de lever les yeux au ciel - de penser que, s'il a pu arrêter une bataille, quelque part dans les étoiles, la guerre fait encore rage. Une guerre qui, si ce n'avait été pour ses protecteurs, aurait pu transformer la Terre en charnier. Une guerre qu'il allait falloir arrêter - car plus que la seule planète bleue, c'est tous les mondes qui étaient menacés. De la bouche-même de l'intéressé, il savait que par le passé, Superman avait tenu tête à Darkseid...
Chacun son tour.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4444-superboy-rebirth http://dc-earth.fra.co/t4287-superboy-i-m-no-superman
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Bataille dans la Ville du Futur [Conner]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bataille dans la Ville du Futur [Conner]
» Terreur dans la ville - The Star Packer - 1934
» 6C du mois: Les six compagnons dans la ville rose
» SEULS DANS LA VILLE ENTRE 9H ET 10H30 de Yves Grevet
» Des flics hors du commun dans une ville pas comme les autres : Detroit 1-8-7

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Metropolis-