Laboratoire sous tension


Inscription : 08/10/2014
Messages : 242
Localisations : Présent
The Network
MessagePosté le: Lun 9 Jan - 20:41
Airstryke avait pourtant tout fait comme il le devait. Il avait, avec l'aide de Red Hood, été jusqu'à l'île des dinosaures pour trouver l'ADN du ptérodactyle de légende nommé Rodan. L'immense monstre nommé d'après une légende japonaise était à la base de la transformation de William Kavanagh en Airstryke. Pourtant, il sentait qu'il n'avait pas libéré tout le potentiel de son nouvel héritage génétique. Il est revenu avec l'ADN à la base du Network, il a fait étudié à grand prix l'ADN de Rodan et.... Rien. Rien de particulier n'avait été révélé. Ce n'était qu'un GROS ptérodactyle, rien de plus. Pourtant Airstryke savait qu'il y avait quelques choses de plus, quelques choses de différends. Si l'ADN n'était pas encore assez, il irait voir encore plus loin, dans l'infiniment petit. La variante devait être au niveau atomique.

Airstryke chercha quelqu'un pour l'aider puis après une recherche rondement nommée il se tourna vers Ivy Town. Le département de recherche atomique de l'université d'Ivy Town était mondialement connu pour son travail sur les atomes. Ray Palmer A.K.A. Atom, avait monté une équipe magnifique sur le sujet et leurs travaux n'avaient de cesse d'impressionner le monde universitaire. Bref, c'était des sommités dans le domaine et c'est exactement ce dont William avait besoin.

C'est donc sous sa forme humaine (mais non moins étrange) que William Kavanagh se présenta à l'université. Rapidement on l'identifia comme individu potentiellement dangereux. Avec toutes les tueries aux États-Unis, on ne prenait plus vraiment de chance avec les individus avec un imperméable qui essayait d'en cacher un maximum. Ainsi une alerte fut déclenchée, c'était bien sa veine, lui qui voulait faire cela de la bonne façon. Il se précipita donc vers l'endroit où il trouva tout les scientifiques dans leur zone de confinement du laboratoire, la porte fermée et l'équipe respectaient le protocole à la lettre.

Airstryke utilisa sa griffe qui coupait même le Nth Metal et ouvrit la porte d'un grand coup de patte.

Désolé, pour tout se grabuge, mais apparemment je suis un individu dangereux.
Dit-il  à l'assemblé terrorisée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Inscription : 21/11/2015
Messages : 512
DC : Mister Miracle - Ch'al Andar - The Bat
Localisations : Ivy Town
Justice society of America
Legion of Doom
MessagePosté le: Mar 10 Jan - 22:28
L'Université d'Ivy Town est un lieu réputé.
Depuis des décennies, elle abrite de nombreuses recherches et des savants réputés, qui se plongent dans de nombreux domaines réputés avec succès. Plus spécifiquement spécialisée dans la Physique depuis l'avènement du professeur Alpheus V. Hyatt, immense esprit hélas en fin de vie, la zone d'études héberge de nombreux laboratoires, et développe des milliers d'esprits dans la quête du savoir et le défi du quotidien.



Si Alpheus V. Hyatt a changé le monde et Ivy Town, il en est de même pour Raymond Palmer - même s'il ne l'acceptera jamais.
Le scientifique, d'abord élève brillant puis professeur émérite, a poursuivi les travaux de son mentor, et les a même dépassés dans de nombreux domaines. Spécialiste bien sûr en Physique, incollable en Physique Quantique pour être précis, celui qui s'est fait connaître comme Atom a impressionné ses étudiants, avant même que son ami Norman Brawler ne révèle son identité dans L'Adieu d'Atom.

Ray avait laissé son camarade réaliser ce best-seller quand il avait décidé de rejoindre la cité de Morlaidh, et la princesse Laëthwen, alors l'amour de sa vie.
Hélas, Morlaidh a péri sous le napalm, les Morlaidhans ont été tués et Palmer est revenu à la civilisation, pour connaître de nouveaux malheurs, quand son ex-femme s'en est pris à leurs amis, quand son fils spirituel a été tué... mais c'est derrière lui, maintenant.
Le scientifique a dépassé sa peine, son deuil ; et la situation de Morlaidh, des Morlaidhans et de ceux qu'il connaît maintenant comme les Katarthans a évolué - mais ceci est une autre histoire.

Atom est revenu, donc.
Revenu de l'ailleurs auquel il s'est abandonné en affrontant le Time Trapper. Revenu de l'horreur.
Revenu de l'enfer, tout simplement.

Ray a quitté l'Amérique du Sud, et vient juste de reposer pied à Ivy Town ; il ne sait pas quoi faire.
Il est encore sale, puant, vêtu de son costume rapiécé, arbore une barbe de quelques jours, des cheveux trop longs ; il porte les cadeaux des Morlaidhans, et conserve sa lame à sa hanche.
Il ne sait pas quoi faire, non. Il n'ose pas rentrer à son domicile, il est terrifié à l'idée de retrouver ses proches - et agit par instinct, donc.

Palmer retourne alors à l'Université, par réflexe. Pour se sentir chez lui, à l'aise... pour se rassurer.
A taille microscopique, le scientifique file à proximité de son laboratoire, pour retrouver son quotidien, pour respirer le parfum des recherches, pour...


"Non..."

Atom s'arrête en plein vol.
Il se trouve devant une fenêtre, donnant sur l'une des pièces principales du laboratoire. A l'intérieur sont rassemblés quatre étudiants : Maria Lopez, issue d'une famille bourgeoise et aisée qui s'acharne à défier l'autorité paternelle en s'enfonçant dans la science ; Josh McDonald, véritable geek qui dépasse son handicap et son fauteuil roulant par un esprit acéré ; Anton Groziev, dont le rire tonitruant, la carcasse impressionnante et l'accent slave cachent mal sa crainte de ne pas être accepté, malgré son intellect brillant ; et Mary Matthews, passionnée de Physique Quantique pour devenir un Prix Nobel d'exception.
Ray les connaît - et les aime. Ils sont ses étudiants, ses héritiers, son legs au futur.
Et ils sont menacés par... un ptérodactyle ?! Il ne peut réprimer un hoquet de surprise...



Palmer serre les dents, et sent ses mains se crisper.
Il est invisible, à sa taille et si loin de l'action ; il ne veut pas encore révéler sa présence ici, informer le monde de son retour - mais il ne peut pas les laisser ainsi.
Il ne laissera pas d'autres innocents, d'autres étudiants souffrir par sa faute.

Atom prend une grande inspiration - puis se décide.
Et se lance.
Discrètement, il manipule sa masse pour voler rapidement, faisant le tour des vitres pour pénétrer dans le bâtiment via une gaine d'aération. Très vite, il rejoint le système au-dessus de la pièce concernée, et entre à l'intérieur quand Anton Groziev s'avance, dans un geste protecteur universel.


"Da... je... écoutez, nous ne sommes que... des étudiants, da... nous... n'avons rien pour vous..."

Ray attend. Il flotte au-dessus du sol, à taille microscopique, les poings serrés.
Il attend de voir ce qu'il va se passer.
Il attend de voir quand la créature ira trop loin, et quand il devra agir. Il attend de voir quand il devra rejouer au Héros - tôt, bien plus tôt qu'il ne le pensait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra

Inscription : 08/10/2014
Messages : 242
Localisations : Présent
The Network
MessagePosté le: Jeu 12 Jan - 21:00
Airstryke regarde le ramassis de rats de bibliothèque devant lui. Ils étaient terrifiés et pourtant, l'un d'eux avança et prit la parole. Airstryke l'agrippa alors de sa longue poigne et l'assied dans un fauteuil à roulette non loin qui servait de toute évidence de chaise d'ordinateur.

Mais moi j'ai quelques choses pour vous.


Sa combinaison avait quelques poches. Évidemment elles étaient sommées tout bien dissimulé, mais comme le reste de ça tenu elle s'adaptait à ses transformations. Il y glissa une griffe et ressortit la dent de Rodan qu'il avait eu tant de difficulté à trouver. Il la déposa violemment sur la table en s'assurant que ses griffes cognent sur le mobilier histoire de faire le plus de bruit possible.

Vous voyez ça. J'ai besoin que vous l'étudié pour moi. J'ai besoin de comprendre ce qui fait que cette dent est si spéciale. J'ai eu les plus grands savants en recherche génétique qui l'ont regardé, mais j'ai l'intuition qu'il ne regarde pas d'assez prêt, pas assez loin. Vous me saisissez, je parle d'aller voir au niveau atomique. C'est bien votre domaine ça les grosses têtes ?

Puis il entendit certains pas se déplacer dans le couloir probablement des étudiants qui se sauvait ou qui cherchait un espace de confinement. Airstryke se retourna et cria violemment tel un dinosaure. Les pas s'éloignèrent aussitôt.

Vous savez quoi? Je n’ai rien fait en sommes à l'exception d'entré dans les bâtiments de l'université. Je n’ai pas battu personne, je suis venu directement ici et on a déclenché l'alarme. J'ai l'étrange impression que c'est parce que je suis noir... Vous en pensez quoi?
se tournant vers le reste de l'équipe. ALLEZ AU BOULOT ragea-t-il.

Airstryke se plaça dans la porte, il utilisa la porte qu'il venait de découper de sa griffe pour monter une barricade afin de fermer l'accès au laboratoire. Il allait former un bunker de recherche. Du moins c'est ce qu'il croyait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Inscription : 21/11/2015
Messages : 512
DC : Mister Miracle - Ch'al Andar - The Bat
Localisations : Ivy Town
Justice society of America
Legion of Doom
MessagePosté le: Dim 15 Jan - 22:27
Le laboratoire est fermé.
Grâce à ses formidables pouvoirs, Airstryke est parvenu à enfermer les quatre étudiants du Professeur Ray Palmer, pour les forcer à travailler pour lui. Si Anton Groziev a tenté de défendre ses camarades, la créature l'a facilement maîtrisé en le propulsant sur une chaise de bureau, et souhaite maintenant les forcer à mener ces recherches si fondamentales pour lui.


"Mais... je... je ne vais..."

"Anton."

Mary Matthews pose sa main sur l'épaule musclée de son ami, et esquisse un sourire rassurant.

"Laisse. On... on n'est pas de taille face à lui..."

"Nan..."

Josh MacDonald fait avancer son fauteuil roulant, pour se placer juste à côté de ses camarades. Il croise les mains devant lui, et plonge son regard sur l'étonnante dent posée par Airstryke sur une table à proximité.

"... mais on est de taille pour ça. On lui donne ce qu'il veut, et il se casse. C'est ça, hein ?"

Le jeune homme handicapé lève un regard plein d'arrogance feinte vers le ptérodactyle. Amoureux en secret de Mary depuis des années, il souhaite que ce petit élan de courage couvre celui d'Anton, et rappelle à tous son existence.

"On va le faire - et vous allez nous laisser tranquilles."

Beaucoup pourraient être surpris par le calme apparent des quatre étudiants ; mais beaucoup ne vivent pas à Ivy Town, ni à proximité du Héros Atom.
Depuis de longs mois, les quatre jeunes personnes ont fait face aux crises qui ont affecté Ivy Town, que ce soit la terrible crise dimensionnelle, l'attaque des militants d'extrême-droite et des confréries secrètes, ou encore les événements habituels que sont des plans machiavéliques de Vilains ; en un sens, ils sont pleinement habitués au bizarre et au danger.
Bien sûr, l'allure d'Airstryke surprend - mais pas suffisamment pour les troubler véritablement.


"Josh a raison. Je lance le premier scan."

"Je viens avec toi."

Maria Lopez se joint à sa camarade, et toutes deux s'emparent de la dent pour la placer sous une sorte de gigantesque machine, un dispositif étrange qui vibre dès qu'elles l'allument.
En parallèle, Anton se relève et s'approche d'un autre appareil, qu'il active également pour préparer quelques recherches supplémentaires. Josh, lui, reste là où il est, et plonge son regard directement vers Airstryke.


"Vous cherchez quoi, en fait ? A part nous terroriser ?"

Le jeune homme, pourtant en fauteuil roulant, ne se démonte pas, et croise les bras en signe de défi.

"On va vous trouver votre truc, mais il faudrait savoir quoi, avant... à moins que même vous, vous l'ignoriez..."

Josh veut plaire, oui. Séduire.
Mais, en agissant ainsi, il se met surtout en danger - et risque d'énerver Airstryke, qui a certainement le sang chaud, malgré son caractère reptilien.
C'est pour cela, par crainte d'une réaction brutale et de dégâts incommensurables, que son ancien mentor, Atom, n'est pas encore intervenu. Ray continue de léviter au-dessus du sol, flottant grâce à ses pouvoirs, observant la scène.
Il apprécie les réactions de ses étudiants, mais n'apprécie guère de les voir se mettre ainsi en danger. Il se place à proximité de Josh, pour intervenir et le protéger au cas où - mais il ignore encore quand le moment sera le mieux. Airstryke vient de les enfermer ici... la suite sera sûrement brutale et surprenante, et cela ne lui plaît guère !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra

Inscription : 08/10/2014
Messages : 242
Localisations : Présent
The Network
MessagePosté le: Lun 16 Jan - 15:17
Ce qu'il voyait lui plaisait. Airstryke aimait qu'on l'écoute. C'était un sentiment relativement nouveau pour lui qui n'avait été toute sa vie qu'un pousseur de bouton. Depuis quelque temps, il avait changé de rôle et cela lui plaisait. Il avait réalisé qu'avec sa transformation, il était allé chercher ce qui lui manquait en termes de férocité pour prendre sur lui la responsabilité d'une opération. Voir ainsi ses 4 petits scientifiques se démener pour répondre à ses questions lui plaisait énormément. La peur était un grand activateur. Puis on vient lui poser des questions.

Une anomalie dans la structure atomique de la dent.


Il regarda le rat de laboratoire devant lui qui semblait en vouloir un peu plus comme information. Puis, il ressentit cet étrange essai de "séduction". Il essayait d'être gentil, mais les sens exacerbés de Airstryke ressentaient l'odeur de la peur et de l'hésitation. Les phéromones lancées par ce médecin n'allaient pas dans le sens de l'amitié, mais bien dans l'idée de l'amadouer.

Bon écoutez-moi bien. Je n'ai blessé personne vrai? Je n'ai tué personne. Je suis venu ici avec cette dent et on a lancé des hommes armés après moi. Jusqu'ici je suis la victime. Je sais que je fais le jeu pour vous forcer à travailler, mais je n’ai pas le choix. Je n'ai pas l'Argent pour ce genre de recherche et je n'ai pas non plus le temps. Je ne souhaite pas vous faire du mal, je sais bien que ce n'est pas les cerveaux comme le mien qui font avancer le monde et peuvent créer des choses... bha des choses comme moi. Cependant, je n'hésiterai pas à le faire si je vois la moindre hésitation ou un "plan" pour me court-circuiter. Je veux que vous trouviez quelques choses d'anormal. Je partage l'ADN de cette chose, mais la mienne n'est pas pure, je veux comprendre mes origines et surtout les raisons de cette "mutation". DONC, je dois trouver où est le problème et si ce n’est pas l'ADN c'est plus loin, j'ai besoin de vous.

Il avait joué franc jeu, du moins autant qu'il le pouvait. Il n'avait pas parlé de son désir d'augmenter sa puissance avec les résultats qu'ils trouveraient, mais c'était inutile dans leurs recherches. C'était le côté, recherche de ses origines qu'ils utilisaient et c'était suffisant. Puis il entendit des gens se masser derrière sa barricade. Il cria comme un dinosaure pour les apeurés et les convaincs de ne pas avancer.


Va falloir se dépêcher. Je n'ai pas le luxe d'attendre et malheureusement si je dois en tuer un pour vous motiver je vais le faire.
est-ce que j'ai besoin? Dit-il en prenant celui qui avait l'air le plus jeune par le coup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Inscription : 21/11/2015
Messages : 512
DC : Mister Miracle - Ch'al Andar - The Bat
Localisations : Ivy Town
Justice society of America
Legion of Doom
MessagePosté le: Sam 21 Jan - 22:01
Josh MacDonald acquiesce lentement, durant toute l'explication d'Airstryke. Il sursaute, comme ses camarades, quand le monstre pousse un beuglement terrifiant, pour repousser directement ceux qui s'étaient massés derrière la porte.
Le jeune homme en fauteuil roulant acquiesce lentement, avant de reprendre la parole.


"Okay... je vois. On... on va vous aider."

Il se tourne vers ses camarades, qui eux aussi ont arrêté leurs manoeuvres pour fixer leur attention sur le ptérodactyle. Ils lui adressent un signe de tête positif, avant que leur collègue handicapé continue de parler.

"Mais... euh... on fera au mieux, hein. On essayera de trouver, mais on n'est pas non plus capables de trouver l'impossible..."

Son regard croise celui d'Airstryke, et il esquisse une grimace en comprenant ce qu'il vient de dire - et les conséquences qui peuvent rapidement en suivre.

"Enfin... on va trouver, hein ! On va trouver, mais ça risque de... euh... on va trouver. Voilà, on va trouver."

Un sourire inquiet glisse sur son visage, avant qu'il ne se détourne de la créature pour rejoindre Anton. Ce dernier manipule une machine imposante pour calibrer les détecteurs chronologiques, tandis que Maria et Mary passent la dent sous une gigantesque loupe, reliée à de nombreux ordinateurs.
La technologie présente ici est de pointe, voire même d'avant-garde. Elle a été mise au point par les études, par Alpheus V. Hyatt et même par Ray Palmer, ainsi que par les alliés de ce dernier ; il est toujours utile de compter des extraterrestres dans son entourage, surtout des génies comme Superman.

Le temps passe, donc.
Les minutes s'écoulent, tandis qu'une tension certaine s'instaure entre les quatre étudiants. Quelques regards rapides sont échangés, et une communication silencieuse leur permet de comprendre ce qu'ils savent déjà - ça ne fonctionne pas. Ils ne trouvent rien.
Ils n'obtiennent pas ce qu'Airstryke veut.


"Euh..."

Anton se retourne en premier. Même si Josh a tenu la conversation jusque-là, le Russe massif entend reprendre un peu le contrôle, et se mettre en avant devant les filles ; le besoin de plaire pousse à toutes les folies.

"Nous... je... ah... nous ne trouvons pas... la dent... la dent est trop ancienne, nous... nos engins ne trouvent pas, et..."

Il avise le regard d'Airstryke, et grimace.
Derrière lui, Mary et Maria se crispent, tandis que Josh ne sait pas comment réagir ; ils ont peur. Ils voient l'ampleur des forces du surhumain, et s'ils ont apprécié son discours, ils savent qu'ils risquent beaucoup, là.
Ils sont terrorisés, mais Anton tente de continuer malgré tout.


"Je... nous pouvons continuer, mais... nous ne trouverons sûrement r..."

"Pour savoir, il faut essayer."

Une voix puissante et chaleureuse s'élève soudain dans la pièce.
Les quatre étudiants froncent les sourcils, avant de se laisser aller à des sourires timides - car ils ont reconnu cette voix. Ils n'osent encore y croire, mais... ils ont reconnu cette voix.


"C'est ce que je vous ai toujours dit : tant qu'on n'a pas tout essayé, on ne peut pas arrêter."

Leurs regards se posent sur la zone d'où vient la voix, dans laquelle se produit alors un phénomène extraordinaire...
... car Atom vient de grandir et de reprendre taille normale devant eux.

Ray Palmer, leur professeur, leur mentor qu'ils croyaient mort - est de retour.
Vivant et souriant.
Et, après leur avoir adressé un clin d'oeil complice, ce dernier se tourne vers Airstryke, et esquisse un sourire rassurant.


"Bonjour... je suis Atom. Je suis le professeur de ces étudiants. Et, si normalement les gens comme nous ont pour habitude de se taper dessus, je vous avoue que je viens de vivre une période difficile - alors changeons un peu, d'accord ?
Je suis un scientifique, vous avez besoin d'aide et vous lancez un défi intéressant. Alors collaborons : laissez-moi les aider, et laissez-nous continuer. Après tout, vous n'avez rien à perdre..."


Il maintient son sourire, et attend.
Le scientifique sait que la situation est tendue, mais il est sincère : après toutes les épreuves subies, il est las des affrontements, et a besoin d'une victoire réelle de l'esprit sur la matière ; alors, il espère qu'Airstryke suivra cette voie, et qu'une solution pacifique pourra réellement être trouvée ici...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra

Inscription : 08/10/2014
Messages : 242
Localisations : Présent
The Network
MessagePosté le: Lun 23 Jan - 16:01
Airstryke commençait à s'impatienter. Il savait que ce n'était pas quelques choses qui prenaient seulement quelques minutes, mais malheureusement, il n'avait pas vraiment d'autre choix. Il n'avait tout simplement pas le temps. Puis quelques choses se passèrent, Atom arriva. Airstryke savait qui était le petit homme, cela faisait partie d'un fichier que le conte Viper lui avait donné à propos de Hawkman, il y avait longtemps.

Super alors met toi au boulot. Toi viens ici...

Il prit un des étudiants par l'épaule et l'amena vers lui. Puis il marcha vers le téléphone. Il le prit et le mit dans les mains de l'étudiant... Anton, croyait-il mais il pouvait se tromper. Il avait été trop occupé à surveiller ses arrières pour vraiment apprendre leur nom.

Appelle au bureau de l'université. Essaie de calmer la situation, dis-leur qu'un superhéros est ici et que la situation est sous contrôle n'importe quoi. Ça devrait enlever de la pression sur mes épaules et par le fait même me calmer. Se qui est une bonne chose pour vous non? Oui, crois-moi c'est une bonne chose.


Puis il leva la tête, vers Atom qui semblait déjà penché sur la dent. Il regarda l'homme travailler. C'était quand même admirable, mais en même temps si con. Avoir autant de pouvoir, autant d'intelligence et ne pas être riche était un non-sens pour Airstryke. Pourquoi perdait-il son temps ici alors qu'il pourrait faire tellement plus pour lui.

Hey Atom! J'ai croisé un pote à toi récemment. Dwarfstar un vrai cinglé. Pourquoi tu ne monétises pas ton truc de devenir petit. Contrairement à lui, tu comprends comment ça fonctionne, ça pourrait te rendre riche comme Crésus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Inscription : 21/11/2015
Messages : 512
DC : Mister Miracle - Ch'al Andar - The Bat
Localisations : Ivy Town
Justice society of America
Legion of Doom
MessagePosté le: Mar 24 Jan - 22:38
Atom est globalement satisfait par la réaction d'Airstryke, quand il reprend sa taille normale.
Déjà, la créature ne s'énerve pas, et conserve un semblant de calme. Ensuite, il ne menace pas les étudiants. Enfin, il accepte que le scientifique participe aux recherches. Il est donc accepté, et intégré à la pseudo-équipe mise en place de force par le dinosaure.
Bien - c'est déjà une bonne avancée.


"D'accord... on va s'y mettre."

Ray ne peut cependant retenir une grimace quand Airstryke s'empare d'Anton, le géant russe à l'accent prononcé, pour le forcer à contacter directement l'Université d'Ivy Town et gagner du temps.
Mauvais choix : par principe, Anton n'est pas à l'aise pour parler, car il a toujours l'impression qu'il choisit les mauvais mots, qu'il peut faire rire les autres étudiants, qui aiment tant se moquer d'autrui ; mais, surtout, il ne partage pas de bonnes relations avec la direction et les hautes sphères, qui ne goûtent guère sa présence dans les rangs.


"Da... je... oui... je vais... essayer..."

"Ca va aller, Anton. Tout va bien se passer."

Alors qu'il s'approche d'un appareil sur lequel est penché Josh, légèrement surélevé du niveau de son fauteuil roulant à la seule force de ses bras, Palmer envoie un clin d'oeil à son étudiant russe, pour le rassurer.
Ce dernier, encore surpris de découvrir son mentor vivant, se permet un léger sourire, et se lance plus rapidement dans la numérotation du poste principal de la direction ; il plonge alors dans une des conversations les plus importantes de sa vie, afin d'obtenir un délai avant l'intervention des forces de l'ordre.


"Prof'... je, euh..."

"On verra ça plus tard, Josh. Concentrons-nous sur la dent."

Le regard du scientifique coule lentement sur Josh, Maria puis Mary, qui le fixent du coin de l'oeil, en continuant leurs travaux pour mettre au point les différentes machines nécessaires à des analyses plus poussées.

"Mais, moi aussi, ça me fait très plaisir de vous revoir."

Alors que Ray pose les yeux sur les deux lunettes d'une gigantesque loupe améliorée, Airstryke s'adresse directement à lui - et Atom a du mal à se contrôler.
Il reste, d'abord, immobile ; en apparence.
Mais ses mains tremblent, son coeur bat plus vite, et des souvenirs terribles glissent devant ses yeux. Des images qu'il aimerait ne plus jamais revoir. Des images qui le hanteront toute son existence.


"Je..."

Palmer pousse un profond soupir.
Avant de lentement se tourner, pour plonger un regard terrible sur le dinosaure.


"L'argent ne m'intéresse pas - mais je sais que Dwarfstar a utilisé mon invention pour commettre des vols et des crimes. Notamment des agressions, physiques et pires, envers des innocents."

Il serre les poings, et instaure volontairement un long silence avant de reprendre.
Derrière lui, ses étudiants se sont arrêtés et le fixent ; même Anton, qui vient d'obtenir une heure de délai, en évoquant à demi-mots la présence d'un Héros à leurs côtés, pour gagner un peu de temps.


"Mais Dwarfstar est mort..."

... par sa faute.

"... et mon invention est sauve.
Maintenant, concernant votre recherche... nous avons déjà quelques éléments. Cette dent n'est pas humaine, vous le saviez déjà ; c'est pour cela que vous cherchez à en savoir plus, pour connaître vos origines. Je le conçois, et je le respecte. Je vous aiderais à trouver plus.
Mais laissez-les partir - ils ne trouveront rien. Ce ne sont que des étudiants, et je suis leur professeur : bien plus compétent qu'eux. Ils ne feront que nous gêner. Laissez-les partir."


Une nouvelle fois, son regard coule sur les quatre étudiants, à qui il offre un petit sourire réconfortant. Il repose finalement son attention sur Airstryke, et reprend un air déterminé.

"Laissez-les partir, et je vous dirais ce que j'ai trouvé - je vous dirais à quelle race extraterrestre cette chose semble être liée..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra

Inscription : 08/10/2014
Messages : 242
Localisations : Présent
The Network
MessagePosté le: Mer 25 Jan - 14:58
Extraterrestre?

Ça ne faisait aucun sens. C'était une dent d'un dinosaure. Il n'y avait rien de plus terrestre qu'un dinosaure. Il avait fait tout le chemin vers l'île au dinosaure avec un boulet comme Red Hood et au final il s'agissait d'un truc extra terrestre? Non ça... et pourtant. Pourtant, Rhodan n'était pas normal même pour un dinosaure. Puis cette île au dinosaure n'avait rien non plus de logique, comment cette petite île avait pus rester aussi "loin" dans le passé. Plein de questions passaient dans sa tête, il avait besoin de réponse.

Airstryke s'en alla vers la "barricade" qu'il eût lui-même monté afin d'empêcher les gens d'entrer ou de sortir de l'endroit et en deux puissants coups d'aile, il transforma le tout en petit bois de chauffage. La rage et le désir de savoir augmentant sa force sous l'effet d'une nouvelle qui pouvait changer son destin.

Partez... Allez-vous-en.


Airstryke regarda les étudiants qui semblaient figés, puis il s'écarta de la porte, pour les laisser partir. Il ne savait pas si Atom bluffait ou si c'était réel, mais il n'avait guère d'autres choix. Tous les spécialistes qu'il avait rencontrés n'avaient rien trouvé, Atom avait passé moins d'une heure sur la dent pour trouver qu'elle était peut-être d'origine extraterrestre, c'était une avancée spectaculaire dans ses recherches. Pour motiver les étudiants à partir vite, il beugla une nouvelle fois comme un ptérodactyle ce qui créa l'effet désiré et tout le monde sorti au trot. Puis il s'approcha de Atom.

Ne te trompe pas Atom, si c'est un mensonge pour gagner du temps, je n'hésiterai pas à revenir et tous les tuer.


C'était vrai, il le ferait. Ce n'était pas nécessairement son genre de faire ce type de déclaration, mais on ne rigolait plus. Atom tenait dans cette dent, son destin, sa vie et surtout toutes les réponses qu'ils désiraient ardemment depuis maintenant un bon bout de temps. Il ne reculerait devant rien pour avoir les réponses et ne laisserait personne se moquer de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Inscription : 21/11/2015
Messages : 512
DC : Mister Miracle - Ch'al Andar - The Bat
Localisations : Ivy Town
Justice society of America
Legion of Doom
MessagePosté le: Sam 28 Jan - 21:12
Atom retient sa respiration durant le temps de silence d'Airstryke - et relâche, discrètement, un profond soupir, quand son adversaire décide de faire droit à sa proposition, en démontrant son sens de la logique. Tout n'était peut-être pas entièrement perdu pour l'homme à la face de ptérodactyle.

"Merci, Airstryke. Tu ne le regretteras pas... et tu n'auras pas à revenir."

Il sourit, et passe sa main gantée dans son épaisse et longue chevelure. Il plonge un regard déterminé sur le visage de son ennemi, et acquiesce lentement, tout en reprenant la parole.

"Je vais trouver ce que tu cherches - et tu ne remettras jamais les pieds, ou les pattes, ici. C'est non-négociable."

Il reste figé quelques instants, pour souligner l'importance de ses mots, avant de se tourner vers les quatre étudiants, pour leur faire un signe convenu.

"Allez-y. J'ai quelques recherches à faire, encore."

"Prof', nous ne pouvons pas..."

"Anton a raison, prof', on ne va pas..."

"On ne va rien faire : je vais m'occuper des recherches, et vous allez partir. Ca non plus, c'est non-négociable."

"Il a raison, les gars. On y va."

Palmer fait un petit signe entendu à Josh, et regarde ses quatre élèves qui s'échappent rapidement du laboratoire, tout en lui jetant quelques coups d'oeil entendus.
Ce n'est qu'au moment où ils ont définitivement disparu que le scientifique se tourne à nouveau vers Airstryke. Il colle ses cuisses contre l'angle d'une table, et pose à plat ses mains dessus. Il pousse un profond soupir, avant de reprendre une nouvelle fois en fixant le sol.


"Pff... je sais que tu t'en fiches, mais je suis fatigué et ce retour n'est pas comme prévu... oui, c'est un retour. Mon retour. J'étais porté disparu, tu savais ? Les gens m'ont cru mort, et j'ai failli l'être. J'ai mis plus de deux ans à revenir - mais, pour vous, pour ce monde, ça n'a duré que quelques semaines. Les joies du voyage temporel, et des Guerres du Temps...
Mais tu t'en fiches, hein ? Tout ce que tu veux, c'est l'origine de ta dent, et tes liens avec elle."


Un nouveau soupir s'échappe de ses lèvres, avant qu'il ne relève les yeux pour les plonger sur le visage d'Airstryke.

"La planète Terre a depuis longtemps fait l'objet d'envies et de tentations de la part de nombreuses espèces. Elle a été envahie à de nombreuses reprises, mais elle a aussi fait l'objet d'expérimentations. Certains peuples, certaines civilisations ont tenté des choses avec notre monde - des expériences générales, mais aussi visant à modifier certaines espèces locales, pour "voir ce que ça fait". Comme la race humaine l'a fait avec certains animaux."

Atom se relève, s'approche d'un ordinateur, tape quelques commandes. L'écran s'active, tandis qu'il continue son discours.

"A l'époque des dinosaures, d'autres peuples extraterrestres étaient déjà très avancés. Dinosaur Island, que tu connais, est située dans le Pacifique, et est une anomalie - hors du Temps, et parfois hors de l'Espace lui-même.
Cependant, et peu le savent, mais Dinosaur Island a jadis été visitée par quelques espèces venues d'ailleurs. Je ne sais pas si cela a participé à son statut d'anomalie temporelle, mais... des expériences y ont menées. L'ADN de dinosaure a été modifié, pour intégrer des éléments d'autres races, issues des étoiles."


L'écran s'anime, révélant soudain une image...
... celle d'un terrible dinosaure, à l'allure d'un Tyrannosaure, mais couplé à quelque chose d'extérieur et de férocement menaçant.

"Je ne connais rien de toi, Airstryke, mais tu m'as dit que cette dent est liée à ton... changement. Or, cette dent comporte autant de l'ADN de dinosaure, que de l'ADN d'autre chose."

Il se détourne de l'ordinateur, pour fixer une nouvelle fois son interlocuteur.

"Dis-m'en plus sur toi, je te dirais ce que je trouve, et je pourrais orienter mes recherches."

Ray croise les bras, et attend.
Ce retour n'était clairement pas celui attendu ou espéré - mais il pourrait être pire. Après plus de deux ans de guerre et de combats, retrouver une énigme scientifique l'intrigue... et excite sa curiosité. Oui, il est bon de revenir à ses premiers amours !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra

Inscription : 08/10/2014
Messages : 242
Localisations : Présent
The Network
MessagePosté le: Dim 29 Jan - 0:25
Je... j'en sais peu.

Airstryke aimait bien Atom, il était intelligent et très intéressant. Bien qu'il ne comprenne pas se qu'il faisait chez les héros. L'homme est un loup pour l'homme, il devrait bien le savoir. Il ne fallait pas se laisser berner, mais il fallait surtout gagner. Comme disait John Gotti, mieux vaut vire une année comme un lion que cent comme une brebis, dommage que l'intelligence n'aille pas avec la sagesse, car Atom n’était destiné à rien.

Se que je sais m'a été raconté, on me la raconter bien plus tard alors que j'allais mourir, merci à Hawkman. J'étais prisonnier à Stryker, on m'a offert ça en échange d'une remise de peine. Apparemment, il s'agit d'un ancien projet de l'URSS. Il semblerait que devant la JSA et ses superhéros, le kremlin a voulu créer lui aussi ses superhéros. Le scientifique responsable du projet était un fanatique de Kaijū, de monstre japonais en sommes. Ils ont tenté toute sorte d'approches que ce soit Godzilla ou une tortue géante. Puis ils ont entendu parler de l'île au dinosaure. Ils ont trouvé un ptérodactyle géant, ils l'ont appelé Rhodan comme le Kaijū du même nom. Ils ont prélevé de l'ADN et ont tenté de reproduire Rhodan. Cependant, ce fut un échec sur toute la ligne. Ils réussirent à créer un Rhodan qui ne vécut que quelques heures. Ils ont prélevé chez lui le maximum de donnée puis ont créé un sérum. Puis l'URSS se dissolut, le projet bourru. Mais on m'a injecté le sérum qui avait été repris par un groupe de scientifique japonais. Je ne sais pas pourquoi moi, je ne sais pas pourquoi le résultat fut celui-ci, mais je sais que je suis l'enfant de Rhodan. Mais cette transformation, elle n'est pas normale, il y a quelques choses que je n'arrive pas à comprendre et j'ai besoin de cela pour saisir qui je suis maintenant, qu'est-ce que je suis vraiment devenu. J'ai toujours été un petit "yesman", mais il est temps que je me prenne en main et pour cela j'ai besoin de savoir qui je suis.


Puis il se mit à réfléchir. Étienne Devipère qui lui avait fait cela l'avait fait dans un seul but. Un seul et unique objectif, celui de détruire Hawkman. Mais pourquoi lui avoir fait ça précisément?

Quand on m'a créé, c'était dans le but d'affronter Hawkman, uniquement dans ce but, c'était l'objectif du projet. Mes griffes peuvent déchirer son armure. Il pourrait exister un lien entre Hawkman et moi ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Inscription : 21/11/2015
Messages : 512
DC : Mister Miracle - Ch'al Andar - The Bat
Localisations : Ivy Town
Justice society of America
Legion of Doom
MessagePosté le: Dim 5 Fév - 16:29
Atom croise les bras durant toute l'explication d'Airstryke.
Il est honnête : il ne sait rien de ce Vilain, ou quasiment rien. Carter, et avant Katar, avaient parfois évoqué certains affrontements avec lui, mais plus sur le ton de la blague. S'il aimait sincèrement son ami ailé, le scientifique doit bien avouer que Hawkman avait la fâcheuse habitude de s'en prendre violemment à ses adversaires, tant sur le plan physique que psychologique.


"Hum... je connais Hawkman, oui."

Il passe sa main sur sa chevelure, trop longue et encore salie et brunie par les nombreuses épreuves.
Il esquisse une légère grimace, en songeant aux nombreuses démonstrations de violence de son camarade tombé ; Katar puis Carter furent ses amis sincères, et il serait prêt à tout pour les faire revenir. Il ne peut néanmoins évacuer ses doutes sur sa brutalité, et sur l'état de ses adversaires au fil de leurs rencontres.


"J'imagine clairement comment vos affrontements ont été menés. Continue, je t'écoute."

Ray acquiesce aux prochaines paroles d'Airstryke.
Rapidement, il comprend que le Vilain est essentiellement une victime, de nombreuses machinations de créatures et de monstres qui ne faisaient guère de cas de sa propre volonté, de sa souffrance et de ses difficultés. Même s'il sait qu'Airstryke a, depuis, causé bien des torts et brisé des vies, il doit avouer qu'il est touché par son récit - et qu'il veut, réellement, l'aider.
Mais à ses conditions.


"Je vois."

Il déplie ses bras, et laisse ses doigts gantés glisser sur une table tandis qu'il s'avance dans le laboratoire. Les yeux fixés vers le sol, rêveurs, Atom offre à son esprit quelques secondes de pure réflexion, pour intégrer toutes les informations transmises par son interlocuteur - et en faire quelque chose, tout simplement.
Après quelques secondes, il finit par se tourner vers Airstryke, en affichant un air concentré et déterminé.


"Comme je te l'ai dit, Dinosaur Island a fait l'objet de raids extraterrestres, pour modifier le génome des créatures qui y vivent. Les Thanagariens, le peuple qui est à l'origine du métal des ailes de Hawkman, ont fait partie de ces visiteurs scientifiques."

Palmer s'avance à nouveau vers un autre ordinateur, appuie sur quelques tâches, et se décale alors que la machine mouline.

"La planète Thanagar abrite de nombreuses espèces - dont les Lizarkons, un peuple de reptiliens dont un membre est Green Lantern."

L'écran à ses côtés s'active...
... qui révèle l'allure des fameux Lizarkons, terrifiants au premier abord bien entendu.

"Si ceux qui t'ont... créé ainsi ont voulu s'en prendre à Hawkman, il ne serait pas étonnant qu'ils aient cherché à trouver une sorte de "prédateur" pour l'affronter. Or, si les Thanagariens sont dominants sur leur monde, leurs liens avec les Lizarkons sont complexes - mais ils ont été ennemis, clairement.
Si les Thanagariens ont modifié Rhodan avec de l'ADN de Lizarkon, il serait crédible que, pour combattre Hawkman, ceux qui t'ont fait ça aient volontairement choisi Rhodan - en tout cas, ça ferait sens."


Le savant esquisse un léger sourire. Un peu forcé, mais léger quand même : la quête scientifique lui avait manqué, et il est bon de s'y plonger à nouveau... même s'il aurait aimé un peu de repos, avant.

"Mais, pour confirmer tout ça, il faut mener des études : sur toi, sur Rhodan, sur l'ADN de Lizarkon... cela prendra quelques jours, dès que j'aurais récupéré ces échantillons. Je sais où en trouver sur Terre, mais... cela prendra quelques jours."

Ray se redresse, et s'avance pour s'arrêter à environ un mètre d'Airstryke. Il plonge son regard dans celui de la créature, pour souligner chacune de ses paroles.

"Cela implique que tu vas devoir partir et attendre. Je ne peux que te donner ma parole de mener ces recherches - mais je le ferais, je te le jure. Je vérifierais tout ça, et je te contacterais par le moyen de ton choix pour te présenter les résultats.
Mais, en contrepartie, tu dois partir et ne jamais revenir à Ivy Town. C'est non-négociable, Airstryke. Si tu veux de l'aide, tu dois en accepter les termes."


Les bras le long du corps, en apparence calme et immobile, Atom est cependant prêt à sortir sa lame et à se défendre - au cas où son interlocuteur déciderait de jouer contre son camp, en s'en prenant au seul homme qui ait accepté de l'aider jusque-là !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra

Inscription : 08/10/2014
Messages : 242
Localisations : Présent
The Network
MessagePosté le: Mar 7 Fév - 15:14
Airstryke regarda Atom, il avait une piste et sentait sincèrement que c'était la bonne. Il regardait Atom, puis l'écran montrant les Lizarkons, comme ils les appelaient. La ressemblance était là, il ne pouvait pas le nier. Airstryke leur ressemblait et il sentait que c'était le chaînon manquant à son histoire. Puis Atom mit les termes à l'acceptation d'une continuation à ses recherches, Airstryke n'avait jamais réellement pensé rester à Ivy Town, mais le fait de se le faire interdire rendait la chose soudainement attrayante et il pourrait également rester au côté de Atom qui était le plus proche qu'il avait eu d'un ami, à l'exception de Viper.

Je t’appellerai dans une semaine, Ray Palmer. Laissant ainsi sous-entendre qu'il acceptait les termes de Atom.


Il s'arracha une écaille et la déposa dans la main de Atom. De toute façon, elle alla repousser, puis il avait besoin d'ADN pour comparer, cela serait suffisant. Dans les écailles d'airstryke, il y avait tout se qu'il avait besoin y compris de petit vaisseau sanguin, si Ray se dépêchait il aurait tout se dont il a besoin. Puis sinon, bha il y avait toujours les archives à Stryker, un superhéros ne devrait pas avoir de la difficulté à trouver cela.

Puis Airstryke sauta par la fenêtre et s'envola. Le laboratoire n'était pas très haut et William savait que c'était ridicule comme sortie, mais cela vola toujours mieux que de passer par la porte avant ou la sécurité devait s'agglutiner. Quoi qu'il en soit cette visite n’était absolument pas du temps perdu. Jusqu'à maintenant il avait beaucoup avancé dans ses recherches et il était vraiment content.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Inscription : 21/11/2015
Messages : 512
DC : Mister Miracle - Ch'al Andar - The Bat
Localisations : Ivy Town
Justice society of America
Legion of Doom
MessagePosté le: Ven 10 Fév - 21:31
Durant toute la période de réflexion d'Airstryke, Ray Palmer reste immobile - mais tendu.
Les bras le long du corps, la respiration contrôlée, il guette chaque geste, chaque réaction de son interlocuteur, pour chercher le moindre signe d'agressivité ou de brutalité ; il n'en trouve aucune, mais il demeure sur ses gardes. Tant de temps perdu dans une autre dimension, tant de combats menés récemment ont clairement affûté ses sens - et excité sa nervosité.


"Hum."

Il grogne, mais acquiesce lentement alors qu'Airstryke reprend la parole. Il accepte sa proposition, et surtout ses conditions ; le scientifique serait prêt à soupirer d'aise, s'il ne craignait pas encore un mauvais coup de la part de cette étonnante créature, pour laquelle il commence à nourrir quelques sentiments de pitié.

"Je répondrais à ton appel, Airstryke."

Atom ne laisse apparaître aucun sourire, mais son visage exprime un peu moins de tension, un peu moins de crispation quelques secondes plus tôt.

"Avec les réponses à tes questions."

Il récupère l'élément donné par la créature - juste avant qu'elle s'échappe du laboratoire, abandonnant la zone dans un geste théâtrale, en ouvrant en grand ses ailes comme s'ils se trouvaient à plusieurs dizaines de mètres au-dessus du sol ; ce n'est bien sûr pas le cas.

"Ah..."

Ray s'avance jusqu'à la fenêtre, et laisse ses yeux glisser sur la silhouette d'Airstryke, qui disparaît peu à peu dans les airs et les ténèbres.
Il reste ainsi, immobile et pensif, avant de pousser un profond soupir.
La paume négligemment posée sur le pommeau de sa lame, rangée à son flanc, il réfléchit - et envisage les lourds moments à venir très vite. Les présentations. Les annonces. Les explications. Les justifications. Les embrassades.
La vie, tout simplement. La vie à laquelle il doit réapprendre à goûter. La vie pour laquelle il a tant combattu - et pour laquelle il a tant sacrifié...

Un frisson s'empare de son échine, alors qu'il se souvient du Marché - et de ses conséquences à venir.
Il chasse cependant ces pensées, ou du moins essaye.
Ces problèmes se poseront un jour, mais pas maintenant. Il a encore du temps... un peu de temps, au moins, avant de s'y pencher.

Palmer se détourne donc de la fenêtre, et de ces sombres pensées, pour rejoindre la porte du laboratoire - et faire, à nouveau, son entrée dans le monde.
[/justify]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Laboratoire sous tension

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Remettre un appareil sous tension après des années
» Mise sous tension LX5 avec bouchon
» A vérifier avant mise sous tension ?
» logo mise sous tension
» Servo qui bouge à la mise sous tension

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ivy Town :: Ivy University-