Suicide Squad #2 : The North Remembers

Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité

MessagePosté le: Mer 22 Fév 2017 - 23:26



Suicide Squad Mission


Le pouvoir des Dieux !! Entre ses mains !!

Malgré les années passées en possession du Trident de Neptune, son utilisation multiple lors de nombreux massacres, devenu une habitude finalement... elle ressent toujours un frisson lorsque ses doigts se referment sur le manche doré de l'arme magique. Un frisson de puissance. Bien que toujours mortelle, elle ne se considère plus comme tel, elle devient l'équivalent d'une Déesse et ces individus là qui l'ont capturés dont elle se fiche de l'origine et des intentions vont le comprendre rapidement.

Dans un éclat électrique, le Trident permet à Clea de faire sauter les liens. Son corps est auréolé d'un arc électrique alors qu'elle se relève, souffrant toujours de ses précédentes blessures, pour faire face à son geôlier le gratifiant d'un regard psychotique et déterminé à l'incinéré dans la seconde.
Mais dans un fracas similaire, son unique camarade féminine dans cette équipée catastrophique, fait une entrée remarquée dans la pièce avec l'intention de tuer elle même leur ennemi.

Finalement, Clea va profiter de ce spectacle, juger par elle même des capacités de cette femme qu'elle ne connait pas mais qui lui plait beaucoup. Ses allures guerrières, ses manières, son arme et ce regard de braise... elle a tout pour lui plaire, oui.
Une future alliée dans son future combat ?

Pour une fois, elle ignore totalement le reste des hommes dont elle avait pensé l'instant d'avant poursuivre l’œuvre originale et réjouissante de scarification opéré par leur très bientôt feu-tortionnaire...


Codage by TAC
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 22 Fév 2017 - 23:30
Quand ils arrivèrent devant ce pan de mur nu, Lex, qui avait suivi l'Apokolipsienne depuis le combat avec les créatures, l'observant en silence, stoppa et regarda intensément la paroi. La marche vers cet endroit fut longue et pénibles, mais les antigravs de ses battes aidèrent sa montée grandement, et quand ils stoppent il n'est même pas essoufflé par la rude montée qu'ils viennent d'effectuer.

La jeune femme a refusé de lui serrer la main, mais il s'y attendais. Il a calmement laissé retomber le membre en question sans en prendre ombrage. N'étant de toute évidence pas de ce monde, il ne peux s'en sentir vexé, pas vraiment. Irrité, un peu insulté, certainement, mais ce n'est pas ce petit manque de respect qui stopperas leur avance. L'apparition de la sortie et la montée subséquente vers cet endroit se sont donc fait dans un complet silence, dans le cas de Lex, contemplatif et pensif.

Puis ils découvrent cette salle.

Une véritable caverne d'Ali Baba pour quelqu'un comme Lex Luthor, qui a passé la plus grande partie de sa vie adulte a étudier et décortiquer toute forme de technologie, extraterrestre ou humaine. Comme un papillon vers la flamme, Lex entre dans la pièce d'apparence très alien et s'arrête devant les consoles d'ordinateur d'une technologie qu'il n'a jamais encore vu, mais qui lui rappelle vaguement la technologie Kryptonienne. Cependant, les symboles sont très différents, et il n'en comprends pas la signification.

Qu'a cela ne tienne!

Il pose les mains sur ce qui semble être le clavier et utilise ses gants - relié directement a son système neural grâce a une technologie Cybernétique avancée - et deux fins connecteur s'étendent depuis les doigts et pénètrent le 'clavier' pour tenter de le hacker. Et c'est comme tomber dans la terrier du lapin.

Une vague presque incontrôlable d'informations envahissent son esprit et il se fige, rigide et les yeux grands ouverts, très brillent. Il serre les dents, les muscles de son cou et de sa mâchoire forçant visiblement sous la pression, et force son cerveau a coopérer et a organiser le flot des données. C'est un processus désagréable et douloureux, et le sueur qui coule sur son front et le long de son cou en sont la preuve.

Mais Lex Luthor est un génie. Il ne lui faut pas longtemps pour localiser ce qu'il cherche, c'est a dire le cœur de l'ordinateur, et commencer a s'y attaquer. Son but est simple: corrompre l'ordinateur et tenter de déclencher un mécanisme d'autodestruction qui s'y trouverais, ce qui, a son opinion, est plus que certain. Son autre but est de downloader et transférer autant de données que possible vers l'armure qui, même si elle n'est pas complète, possède quand même des capacités de stockage très avancées.

Quand soudainement des alarmes se mettent a sonner et la lumière change pour un stroboscope dans les teins de rouge, il sait qu'il a trouvé ce qu'il cherchait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 23 Fév 2017 - 22:31
Le silence qui suivit ma tirade me paraît plus long qu'il ne l'est en réalité, mais je garde un calme olympien, comme si je maîtrise parfaitement la situation. La réponse de l'alien vient enfin, je soupire de soulagement en comprenant qu'il va peut- être me libérer. Me faire passer pour un traitre est le plan parfait, je suis l'un des seuls à pouvoir le faire dans ce groupe d'incapables. Je ne suis qu'un homme, sans qualifications particulières pour le combat et c'est bien visible sur mon corps et en mon esprit. Ma haine pour le commanditaire est aussi véritable, la tuer sera bien la chose que je veux faire après cette ridicule aventure sans queue ni tête. Cependant, je reste un habitant de la Terre, un homme qui veut y vivre sans avoir des surhumains venus d'autres planètes à sa tête.

Le seul qui mérite de diriger ce monde, c'est moi, en prenant en otage l'esprit de toute la population mondiale pour qu'elle ne soit pas tentée de me désobéir ou de se rebeller. Voilà le véritable pouvoir, le rêve de toute une vie. Ce serait ridicule de penser qu'ils me laisseront réellement retourner à ma vie, après en avoir tant vu. Mais s'ils me prennent pour un idiot, peut- être que ce préjugé jouera pour moi...

Malheureusement, ce n'est pas du tout le cas. Le regard du Daxamite revient vers moi, ses yeux rougissent d'une manière qui ne me plaît pas du tout. Ils veulent dire "douleur", quelque chose que je supporte assez peu dans les mauvaises conditions... C'est une mauvaise condition!

"O... On est pas obligé d'en arriver là... On peut au moins en parler, je... AAAAAAAAAAAAAHHHHHH!"

Les rayons lasers de l'alien heurtent ma peau et la font brûler légèrement, avant qu'il ne soit interrompu par l'entrée fracassante de... d'une... un trident. Rien que ça? Il atterrit dans la main de son possesseur qui n'est autre que la brute numéro une.

"Euh... Tu peux me libérer maintenant?"

Ignorance totale, la femme en fixe la brute numéro deux qui entre en trombe dans la salle pour se lancer dans une attaque puissante sur mon tortionnaire. Mon manège aura au moins servi à gagner du temps, en attendant l'arrivée de la cavalerie, car je ne doute pas que Monsieur Luthor est avec elle. Ou tout du moins, non loin. Je soupire et me contente de regarder les événements se dérouler, essayant de me gratter le nez avec mon épaule.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 10/12/2012
Messages : 442
MessagePosté le: Ven 24 Fév 2017 - 8:45
Dans la geôle – Clea/Grail/Sebastian Mallory/Red Hood.

Le Daxamite, en se lançant dans le marquage à la vision-chaude de Sebastian Mallory, ne s’attendait pas à de tels rebondissements.
Alors qu’il est littéralement plongé dans sa tâche, il ne voit que trop tard le Trident qui a été animé par la seule volonté de Clea, et a pénétré dans la pièce en anéantissant une paroi blindée. L’arme vient se nicher directement dans la main de la Reine, mais même ses réflexes surpuissants ne lui permettent pas de réagir à temps.
Elle s’en empare, et déclenche une réaction en chaîne qui la libère instantanément.


« Oh. »

La réaction sonore s’échappe en un souffle, en un murmure du Daxamite.
Ce dernier cesse de torturer Mallory, et se tourne vers Clea. S’il est un guerrier habitué au combat, il n’est pas encore pleinement expérimenté dans l’usage des pouvoirs qu’un Soleil jaune offre à sa race ; il ne parvient donc pas à se mettre en position défensive assez vite pour éviter un contrecoup électrique de la libération de la Reine.
Surtout, il n’est pas assez attentif et concentré – et ne voit donc pas Grail qui se précipite, à vitesse surhumaine sur lui.


« AAAAAAARGHHHHH !!! »

Un beuglement de douleur affreux est hurlé par un Daxamite surpris et soudain mortellement blessé.
Les coups portés par Grail, couplés au contre-choc subi du fait de Clea, ont rapidement raison de la résistance du Daxamite.
Celui qui était jusque-là le maître, le monstre, s’écroule – vaincu. Même sa race, même améliorée du fait des conditions terrestres, ne peut résister à la magie et à la puissance de la fille de Darkseid.

Le Daxamite est mort.
Ce Suicide Squad vient de remporter sa première victoire.


**
*
**

Dans la salle de stockage – Lex Luthor.

Comme à son habitude, le président de Lexcorp a refusé de suivre la foule, et a priorisé ses propres intérêts – et ses propres avantages.
En se dirigeant vers l’ordinateur étranger, il fait une nouvelle fois la preuve de son génie scientifique, et de la dangerosité qu’il incarne pour ce monde… et tous les autres.

En quelques instants, le savant parvient à percer à jour l’alphabet daxamite, proche du kryptonien qu’il a déjà étudié.
Il parvient ainsi à identifier le vaisseau, qui est un appareil de guerre envoyé dans le cadre de l’Alliance Alien qui a attaqué la Terre quelques semaines plus tôt. Il s’est crashé ici, tuant la majorité de ses membres hormis quatre survivants, qui ont cherché à rentrer chez eux, avant de décider finalement d’annexer cette planète pour leur peuple.
Au fil de son avancée, il découvre aussi les relevés de stockage du vaisseau, les armes présentes… mais surtout une tonne entière de Kryptonite, conservée dans un coffret spécifique pour la contenir. Apparemment, les Daxamites savaient qui ils pouvaient affronter ici…

Cependant, Luthor ne peut y réfléchir plus longuement, car une alarme se déclenche, tant du fait de sa recherche que du meurtre du Daxamite.
La situation va prendre, très vite, une autre ampleur…


**
*
**

Dans la geôle.

… car les trois autres Daxamites arrachent une autre paroi et pénètrent dans la salle voisine, où Clea vient de se libérer et réfléchit à la suite.
Les nouveaux venus ne disent rien – ils se contentent de fixer le corps de leur camarade, puis les responsables de cet événement.
Une grimace de fureur glisse sur chacun de leurs visages, alors que tous trois se précipitent soudain vers tout le groupe… l’heure du combat a sonné !

La femme file sur Grail, un homme fonce sur Clea, et le dernier vient directement sur Sebastian Mallory et Red Hood.
Etrangement, alors qu’il était jusque-là la victime désignée et expiatoire de cette folie, le premier n’est guère visé : c’est bien Jason Todd qui est brutalement arraché de ses liens, et violemment frappé au torse et au visage par le Daxamite.
Les coups, des trois, sont terribles et violents ; mais les membres du Suicide Squad entendent soudain un grésillement dans leurs cerveaux – et une douce voix qu’ils n’espéraient plus entendre.


Citation :
« Grrzzzzwaller. La communication a repris, et je ne sais pas si vous m’entendez ou si vous êtes encore en vie. La mission est un échec. Trois bombardiers viennent de décoller et seront sur place d’ici une quinzaine de minutes.

[quote]La zone sera nucléarisée. Fuyez, si vous pouvez. Et si vous pouvez fuir… ramenez-moi la cargaison ! Vous savez déjà de quoi je parle. »[quote]

La communication cesse – mais les coups continuent.
Et si Luthor a découvert l’emplacement de la tonne de Kryptonite, située juste au-dessus d’eux… le temps presse. Et l’heure des choix est, elle aussi, venue !


(HJ/ Tour relancé… et dernier tour lancé, même ! La mission va s’achever, vous avez maintenant toutes les cartes en main pour survivre ou non. Quelques indications :
1. vous avez jusqu’à vendredi prochain inclus pour répondre.
2. Red Hood, ton silence a amené la bastonnade, et elle est sévère.
3. les Daxamites sont énervés mais ne se contrôlent pas bien.
4. les avions arrivent réellement.
5. le vaisseau est endommagé mais pourrait être déplacé, ou au moins certaines unités de survie pourraient être utilisées pour prendre de la distance et s’enfuir.
Bon jeu ! /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Lun 27 Fév 2017 - 21:16
Quinze minutes.

Bien assez de temps pour agir, et Lex Luthor ne perds pas une seconde. Il peut entendre les bruits de combat qui viennent de la salle proche où les autres font face aux Daxamites, mais il n'y prête guère attention. Il sait où se trouve la tonne de Kryptonite, il sait aussi que le vaisseau peut encore être déplacé, mais il est lourdement endommagé et sera lent a bouger. Cependant, il n'est pas homme a s'avouer vaincu.

Il se met immédiatement au travail pour bouger ce tas de férailles, ou du moins le compartiment où ils se trouve de même que la cargaison, avant que les bombardiers n'arrivent. Ce n'est pas une mince affaire. Il est profondément entré dans les systèmes du vaisseau et trouver les commandes pour les moteurs et les capsules de sauvetage n'est pas si compliqué.

Douze minutes.

Le temps file très vite. Jusqu'à maintenant aucun des Daxamites ne l'a découvert ni e s'occupe de lui. Ça joue en sa faveur. Le vaisseau se met a gronder et trembler autour de lui. Il a certainement activer quelques chose mais est-ce les moteurs ou encore un autre système connexe? Il est plutôt certain que ce sont les moteurs principaux, mais avec la technologie extraterrestre on ne peut pas être certain. Il localise et isole les compartiments du cargo, et se prépare à les éjecter. s'il est capable de bouger le reste du vaisseau... alors ce serait encore mieux, mais en fait, il préfèrerais que les Daxamites soit toujours au milieu de la zone de frappe quand les bombardiers arriveront.

Dix minutes.

Le temps file.

Après plusieurs manipulations délicates de plus, Lex entend et sent une explosion toute proche, et il espère que, comme il le croit, ce soit un des compartiment qui se soit détaché et ait été éjecté selon ses commandes. La Kryptonite était, bien sur, sa priorité et il a concentré son attention sur elle d'abord. Les armes seraient bien sur un bonus mais il n'a guère de temps pour s'y attarder. Une autre explosion et une autre secousse signe l'éjection d'un autre compartiment.

Huit minutes.

Il n'a pas le temps d'en éjecter d'autres. Les capsules de sauvetage sont toute proches, et l'une d'entre elle se trouve à peine a une vingtaine de mètres. Il ne lui faut pas de temps pour déchiffrer et hacker la fréquence de communication qu'utilise Waller et communiquer avec les autres.

Citation :
"Ici Lex Luthor. J'ai localisé une capsule de sauvetage a 20 mètres de notre position. Atteignez-là dans les temps si vous le pouvez, mais ne laissez pas ces Daxamites vous suivre! Anéantissez-les si possible, ralentissez-le sinon, mais ils doivent rester ici!"

Puis il coupe la communication et quitte la console pour atteindre lui-même la capsule de sauvetage qu'il a repérer. De l'autre côté de la salle où les autres se trouvent, bien sur. Qu'à cela ne tienne! Ils ne savent pas qu'il est là. Se glissant discrètement par l'une des ouverture dans un mur, il vise le dos non protégé d'un ennemi et tire avec la pleine puissance de ses rayons d'énergie. Il le prendra par surprise, l'autre ne devrait avoir aucune chance. Ces rayons sont augmentés de Kryptonite.

6 minutes. Plus de temps a perdre.

Il fonce vers l'arrière de la salle et le petit corridor au bout duquel un sas annonce la présence d'une capsule de sauvetage. Priant pour y arriver, et ne pas se faire tuer avant de pouvoir échapper à cet enfer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 3 Mar 2017 - 20:26
Je peux le sentir. Les liens sont bien plus fragiles, maintenant. D'abord, avec la violence que la brute numéro une a utilisé pour se libérer, puis le Daxamite qui arrache violemment Red Hood à côté de moi. Je commence à agiter les bras dans tous les sens, utilisant ma force surhumaine s'approchant de celle d'un Slade Wilson au top de sa forme, à savoir la force de cinquante hommes. Ajoutant à cette capacité, l'adrénaline de la peur et de l'excitation de voir les aliens se déchaîner comme s'ils sont sur un véritable champ de bataille, je sais que je serai bientôt libre, par mes propres moyens. Même Monsieur Luthor m'a abandonné, j'aurais du me rappeler qu'on ne peut compter sur aucune âme en ce monde. Même les personnes qui semblent vous offrir un semblant d'acceptation. J'ai oublié qu'on reste au final des requins, nageant dans un bassin rempli d'autres requins. Je ne dois compter sur rien ni personne, pas même cette force démoniaque qui habite mon corps. En parlant de Doomsday, il se déchaîne dans ma conscience. L'apparition des autres Daxamites le rend bien plus énergique. Je peux sentir des membres de mon corps être pris de légers spasmes incontrôlables, régulièrement. Signe qu'il cherche absolument à prendre le contrôle.

*Tout doux! J'essaie de nous sortir de cette galère!
- Je suis bien plus apte à le faire! Libère- moiiiii! Je veux tuer mes ennemis!"

J'entend son rugissement dans ma tête, qui devient le mien à haute voix, alors que j'utilise ma force physique et mentale pour faire un dernier mouvement décisive. Je réussis enfin à me libérer de mes liens en les arrachant de la plaque à laquelle ils étaient soudés. J'arrache les entraves de mes chevilles, avant de retomber au sol, accroupi. Torse et pieds nus, je me relève en regardant l'énorme bordel autour de moi. Des combats... Toujours des combats. Un coup œil à ma droite me montre un spectacle agréable: au sol, le corps du type qui avait osé me torturer avec son pouvoir. Je le regarde avec mépris, regrettant de ne pas lui avoir rendu la pareille. J'entends soudain la voix agaçante de la commanditaire qui donne ses dernières instructions. Je m'enfiche, je marche comme un mort- vivant en sortant de la pièce. Je rejoins un long couloir que j'emprunte jusqu'à arriver devant une porte déjà ouverte. Ce n'est pas la sortie, ce serait trop facile, mais j'y entre quand même pour explorer. Je n'ai pas peur de la mort, plus maintenant, pas dans mon état actuel. Qui saurait décrire cet état?

La porte se referme brutalement, quand je m'enfonce profondément dans la salle qui est en fait plus petite que je ne le croyais, et assez bien remplie. Quelques minutes plus tard, d'énormes secousses m'envoient contre les parois, des équipements que je regarde à peine subissent le même sort. Je me prends une caisse métallique dans le ventre durant les secousses qui se font de plus en plus nombreuses, comme si l'endroit où je me trouve bouge en permanence. Les mouvements cessent aussi brutalement qu'ils ont commencé, comme si on venait d'atterrir quelque part. Je me relève doucement en grognant de douleur, repoussant la caisse métallique pour marcher vers la porte.

"Au secours! Je suis enfermé!"

Oui, j'ai retrouvé mes esprits, ces secousses étaient efficaces. Je tape avec force contre la paroi en espérant qu'un membre de l'équipe chaotique ait la bonne conscience de venir m'aider. Stupide, même moi je m'abandonnerais à leur place. La porte remonte toute seule avec une telle brutalité que je recule de surprise.

"Bonjour! Vous avez besoin d'aide? Je faisais un repérage en hélicoptère, quand j'ai vu la grosse boîte s'écraser et..."

Je n'écoute déjà plus ce qu'il dit, il a un hélico? ça tombe bien, je suis perdu au milieu de nulle part. J'ai cru être encore sur le vaisseau, mais on dirait que ma partie de l'appareil a été détachée, pour une raison qui m'échappe encore.

"Merci d'être venu...
- Oh mais vous savez, c'est bien normal de s'entraider dans ces territoires sauvages...
- ...Et au revoir."

J'attrape son cou pour le soulever du sol en l'étouffant -force de cinquante hommes- avant de lui briser la nuque, le tuant sur le coup, la tête bloquée dans une position mortelle. Je jette devant moi et enjambe le corps pour rejoindre l'hélicoptère en question, afin de l'examiner. Il y a bien assez de carburant pour retrouver un lieu civilisé, et je sais piloter. Je reviens dans la grosse boîte extraterrestre pour l'explorer, y trouvant des armes sophistiqués, mais aussi la caisse métallique douloureuse. Je cherche un mécanisme d'ouverture qui ne me résiste pas bien longtemps. Mes yeux et mon visage brillent alors d'une lueur optimiste: elle est remplie de kryptonite! Ma malchance vient d'un coup de se changer en une aubaine incroyable. J'ai l'arme ultime, contre le héros ultime et ses semblables. Luthor, qui m'a abandonné, n'aurait jamais rêvé mieux... C'est donc la fameuse cargaison que Waller dit vouloir récupérer dans son dernier message... Raison de plus pour la garder pour moi. Je soulève la grosse boîte de près d'une tonne avec peu de difficulté et le place dans l'hélicoptère. Puis, je décolle pour quitter les lieux, prompto. Il me reste le problème de la bombe.

"Contrôle... Contrôle... Contrôle..."

Je serre les dents en me transformant partiellement en Doomsday, dans le but de changer ma physionomie et détruire le dispositif dans ma tête. Après avoir passé un temps aussi long à repousser les assauts du monstre, même dans cet état, il devient plus fort. Mon esprit ressemble maintenant à une bulle sur le point d'exploser, mais je tiens. Je dois malheureusement maintenir cet état instable jusqu'à trouver un médecin capable de me retirer la bombe de la tête. Car même si elle est détruite à cause de la compression dans ma boîte crânienne hautement résistante, elle reste dangereuse pour un corps humain. Si je reprends ma véritable forme, les composants feraient des dégâts internes irréparables. Mon cerveau est mon meilleur outil, je dois le préserver.

Il me faut agir avec prudence: avant de me sortir du pétrin, je pilote l'appareil jusqu'à un endroit reculé et isolé sur plusieurs kilomètres, pour enterrer très profondément la caisse. Je reviendrai la chercher à un moment plus opportun. Ensuite, je remonte dans l'hélicoptère pour rejoindre une clinique canadienne qui peut m'opérer sans trop poser de question, un lieu où divers Super-criminels peuvent trouver refuge sans avoir à se justifier. La tolérance canadienne, poussée à l'extrême. Je vais devoir arriver là- bas sous ma forme monstrueuse et redevenir moi- même au moment de l'intervention, en espérant que le chirurgien retirera la bombes brisée avant que les tissus ne soient gravement atteints. Mais ça, c'est une autre histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 3 Mar 2017 - 22:06
Suicide Squad #2 : The North Remembers


L’écho du rire de la fille du Mal résonne dans la pièce, tandis que sous son attaque fulgurante et sans retenue aucune ne brise son corps comme un fétu de paille. Grail se sent, au vue des circonstances catastrophiques, bien. D’autres Daxamites hésitent mais se lancent malgré tout à l’attaque de cette équipe qui n’en porte que le nom.

Un bras qui souhaite la frapper vole, accompagné d’une gerbe de sang, tandis que son ancien propriétaire se mets à hurler de douleur. La guerre est la même sur n’importe quelle planète, n’importe quel monde où l’on puisse aller. Grail le sait et elle prend plaisir à participer aux affrontements : chaque bataille livrée à laquelle elle survit est un pas de plus vers la puissance absolue, vers son père.

Les Daxamites chargent, les poings, les pieds fusent. Celui qui a déjà perdu un membre attaque à nouveau Grail au visage, qui accompagne le mouvement, sans subir de dégâts autres que superficiels. Le retour à l’envoyeur fait craquer trois côtes et sous le choc, l’ennemi est envoyé dans les parois de la « soucoupe », comme le disent si bien les humains. Chargeant sur le Daxamite qui se relève après la chute, elle lui percute une nouvelle fois l’abdomen avec force, enfonçant un peu plus la paroi du vaisseau.

- Tu ne l’entends pas, la voix qui dicte nos pas ? Elle veut votre mort, que je me fais une joie de vous donner.

Mort, folie, rage. Les sentiments de l’amazone sont épars. Elle sait qu’elle n’est là que grâce au bon vouloir d’une fourmi, mais elle ne peut s’empêcher de la remercier de lui livrer ainsi une tâche si ardue. La valeur de ses compagnons est remarquable, bien qu’ils ne soient pas tous des guerriers formidables.

Les coups que porte Grail finissent par avoir raison de son adversaire, qui n’est plus qu’à moitié Daxamite le temps que l’Apokoliptienne en ait fini avec lui. Le vaisseau tremble, craque, de manière sinistre, avec le panache approprié pour une fin du Suicide Squad. Les vibrations augmentent, diminuent, font presque perdre l’équilibre à Grail qui s’accroche au corps du Daxamite encastré pour ne pas tomber. Quoique ce soit, c’est le signal pour quitter les lieux. Tant pis pour la cargaison de Waller, il n’y a qu’à espèrer que Luthor ou son petit protégé qui a disparu s’en soit occupé.

Lorsqu’elle se retourne, elle remarque la disparition de l’acolyte de Luthor… Et que ce dernier manque toujours à l’appel. Où qu’il soit, il doit bien avoir à faire, Grail ne le considérant pas comme un pleutre depuis le passage dans la caverne.

Un éclair illumine son regard rouge sang en entendant la voix du génie humain. Elle ne peut lui répondre, mais il n’y a aucun doute que Luthor sache pertinemment que son dispositif fonctionne.

Il est temps de partir, d’en finir avec cet Enfer. N’ayant pas vu Luthor ressortir du trou par lequel elle est entrée, Grail retourne sur ses pas, puis prend la seule direction qui s’offre à elle et qui ne soit pas la grotte aux cadavres grandguignolesques.

Grail court, comme si sa vie en dépendait. L’amazone ne sait pas ce qu’aurait comme effet de se faire nucléariser, mais cela n’augure rien de bon et si cela ne dérange personne, elle préférerait découvrir autrement la monstruosité de l’arme atomique humaine.

Alors, elle court. Vers les pods de sauvetage, qui s’offre à elle comme une Terre Promise, arme en main. Elle espère que sa consœur du Suicide Squad s’en est tirée et qu’elle la reverra, elle possède un vrai potentiel et probablement des connaissances manquantes à Grail concernant la Terre.

Le chronomètre défile et bientôt… KABOOM.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 4 Mar 2017 - 3:38



Suicide Squad Mission


Tout se déroula très vite.

A peine leur nouvel ennemi fut achevé que trois êtres similaires voulurent recevoir le même traitement en investissant la salle. L'un d'eux s'attaqua à Clea avec une rapidité digne de Wonder Woman que la Reine guerrière ne put anticiper sur le coup. Il la plaqua contre un mur d'un solide coup de poing et elle en lâcha son arme. Baragouinant probablement des menaces à son encontre dans sa langue inconnue, il fit ensuite rougir ses pupilles et Clea savait maintenant très bien à quoi s'attendre. Malgré les douleurs liées à ses précédentes blessures, elle roula par terre pour éviter le rayon fatal qui découpa le mur derrière elle. Elle tendit la main vers le Trident, mais une botte écrasa son bras, lui faisant lâcher un cri de douleur. Il allait la tuer... mais il était aussi certain de son intention que de sa soi-disante domination sur elle... comme tous les mâles, qu'ils viennent de cette planète ou d'ailleurs... ils se croient supérieurs... et ne pensent pas qu'il puisse en être autrement à la moindre inattention.
D'un ordre télépathique, le Trident rejoint la main de Clea et cette dernière s'entoure immédiatement à nouveau d'un arc électrique, repoussant dans un éclat lumineux l'extra-terrestre. Il se relève vite mais pour être immédiatement transpercer à son tour d'une gerbe de flamme magique qui jaillie du Trident. A peine son cadavre encore sur pied s’agrippe des deux mains à son ventre béant dans une crispation mortelle qu'il s'écroule lourdement.

Entre temps Clea a reçue le message de leur grosse commanditaire. Elle a acquis assez de connaissances sur les peuples de la surface pour savoir la dangerosité des armes qui vont s'abattre sur eux et leur impossibilité de fuir à temps sans être super-rapide... Et elle n'est pas, super-rapide.
Quel l'est-il dans ce groupe ? Elle voit seulement l'autre femme massacrer avec férocité son adversaire et le misérable mâle casqué se faire molester jusqu'à ce que son agresseur soit également éliminée par elle...
Quelle guerrière... Cette femme l'intéresse vraiment beaucoup ; pourrait-elle la sauver ?

Finalement son salut viens de tout autre chose : La voix d'un certain Lex Luthor. Celui qui était vraisemblablement le chauve, puisque l'autre individu avait fui dans une direction inverse aux fameuses capsules de sauvetages proches d'eux. Elle n'aimait pas avoir une dette envers un homme...

Cependant avant de s'échapper, Clea se saisit du mâle qui ne surveille pas sa langue.

- Tu ne mérite pas de finir ainsi, misérable... Je te ferais subir milles tourments avant que la mort n''arrache ton âme de cette pitoyable vie.

Et elle le jeta dans une capsule de survie, en même temps qu'elle en pris une...


Codage by TAC
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 10/12/2012
Messages : 442
MessagePosté le: Sam 4 Mar 2017 - 22:40
Il ne reste que quinze minutes au Suicide Squad avant l'arrivée des bombardiers.
Quinze minutes pour échapper aux Daxamites. Quinze minutes pour embarquer la cargaison exigée par Amanda Waller. Quinze minutes pour survivre.
C'est bien peu.

Si, de son côté, Lex Luthor utilise cette poignée d'instants pour démontrer la puissance de son intellect, en organisant l'évasion de la Kryptonite mais aussi en prouvant qu'il dispose encore d'une once d'humanité en prévoyant également la fuite de ses camarades, ces derniers agissent bien différemment.
Grail, la fille de Darkseid, continue l'affrontement contre les Daxamites, leur faisant chèrement payer chaque geste, chaque attaque de leur part. Clea, jusque-là si violente et extrême dans ses rapports avec les autres, parvient aussi à en remontrer grandement aux étrangers venus du fond des étoiles - mais fait preuve d'une pitié surprenante, en s'emparant d'un Red Hood inconscient et lourdement blessé par la bastonnade subie par les Daxamites.
Tous quatre filent ainsi vers les capsules de sauvetage activées par le savant... mais sans Sebastian Mallory, définitivement.

Ce dernier, lourdement maltraité durant toute cette terrible aventure, a décidé de prendre son destin en main, d'une façon surprenante et intelligente.
Profitant de la fureur du combat entre ses alliés et les Daxamites, il s'est enfui, a retrouvé l'extérieur grâce à un coup de chance - un coup de chance qui n'est rien, bien sûr, à l'immense sort du destin, qui a mis sur sa route un pilote d'hélicoptère, attiré ici par les étranges bruits et lueurs ressentis au loin.
Mallory, animé désormais d'une rage de vaincre et de survivre, utilise une partie des terribles pouvoirs dont il dispose depuis peu pour anéantir la vie du pilote, et rapatrier une petite partie de la cargaison de Kryptonite ; il peut ainsi s'enfuir, et mettre autant de distance que possible entre lui et la zone du crash.

Tandis que l'hélicoptère s'élève dans les airs et file - les capsules de sauvetage font de même.
Une course contre les bombardiers, contre la Mort, est ainsi lancée ; elle ne sera pas entièrement gagnée.

Car si les membres du Suicide Squad ont mis tout ce qu'ils pouvaient dans cette fuite... quinze minutes, c'est très court.
Trop court.
Et avant que les capsules et l'appareil soient assez loin, les trois bombardiers arrivent sur place, larguent leurs cargaisons - et s'enfuient dans l'atmosphère, pour échapper à la terrible explosion.



Le Nord du Canada est nucléarisé. Le vaisseau, les Daxamites, les monstres sont anéantis.
Jadis, Oppenheimer a déclaré, lors de la découverte de la puissance atomique, qu'il était devenu la Mort, le destructeur de mondes ; Amanda Waller, en assistant à l'événement, n'est pas aussi poétique.
Elle est déjà la Mort - et elle détruira autant de mondes qu'il le faut pour assurer la réussite de ses objectifs.


**
*
**

Plus loin, plus tard.
L'explosion est lointaine, mais a eu de lourds impacts.

L'hélicoptère de Sebastian Mallory s'est piteusement écrasé - heureusement, guère loin de la frontière canado-américaine. En se remettant, difficilement, du choc, il se rendra compte qu'il a bien emmené une partie de la cargaison de Kryptonite... mais une partie seulement.
Sebastian dispose désormais de cinq kilogrammes du précieux matériel venu de Krypton - et il saura sûrement comment l'utiliser, lui qui a survécu à cette terrible aventure et s'est débarrassé, seul, des dispositifs de contrôle d'Amanda Waller.
Il doit néanmoins savoir qu'elle n'apprécie guère ce genre de procédé ; il vient de se faire une ennemie, et ce n'est jamais une bonne nouvelle.

Grail, Clea, Lex Luthor et Jason Todd ont survécu, eux aussi, mais les capsules de sauvetage sont parties après l'hélicoptère - et ont été plus impactées par l'explosion.
Ainsi, tous, même ceux aux capacités surhumaines, mettent de longs instants à se remettre, lourdement blessés et touchés par le choc. En rouvrant les yeux, ils découvrent tous de nombreux militaires en train de s'affairer autour des capsules... et surtout de la précieuse cargaison, exigée par Waller.


"Sacré fiasco, hein."

Une voix puissante et disciplinée s'élève sur leur flanc gauche, où ils découvrent une silhouette massive...
... celle de Rick Flag, qui croise les bras en les fixant d'un air sévère.

"Waller a hésité à vous faire tous sauter... je crois qu'elle a joué à pile ou face deux fois, pour être sûre que le destin était bien de votre côté. Félicitations : vous êtes en vie - mais je crois que ce n'est pas de votre faute, hein."

Ses hommes finissent de charger la Kryptonite dans un hélicoptère derrière lui. Flag le rejoint, puis se retourne pour leur jeter un dernier regard.

"J'ai déconnecté, en arrivant, les dispositifs dans vos crânes : j'ai pas tout compris, mais c'est bio-dégradable... ça s'évacuera aux prochains éternuements, hein. Vous êtes libres, Waller vous abandonne ici. La Nation reconnaissante, tout ça... vous connaissez la musique."

Rick monte dans l'hélicoptère, esquisse un petit salut avant que l'appareil ne décolle et disparaisse dans les airs.
Grail, Clea et Luthor sont donc abandonnés à leurs sorts, penauds et sûrement surpris par cet étrange événement. Red Hood, lui, demeure inconscient, lourdement touché et blessé par les coups et l'explosion.
Lex, d'ailleurs, en se relevant, découvrira qu'il a pu emporter un kilogramme de Kryptonite sur lui, discrètement. Une petite victoire dans cet enfer.

Tous ont survécu, donc - mais ce ne fut pas facile.
Ils ont réussi à revoir le Soleil après une mission du Suicide Squad ; très peu peuvent en dire autant !


(HJ/ Merci pour ce sujet et cette mission. Sebastian pourra utiliser sa Kryptonite, Lex aussi ; Jason étant vaincu, Clea et Grail s'étant concentrées sur le combat, ils n'en ont pas. Encore une fois merci, et bien joué pour avoir survécu ! Smile /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Suicide Squad #2 : The North Remembers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Suicide Squad #2 : The North Remembers
» Suicide Squad de Adam Glass et Marco Rudy
» 2x01 : The North Remembers
» [Still] Episode 01 - The North Remembers
» [Warner Bros - DC Comics] Suicide Squad (3 Août 2016)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs :: Amérique du nord-