"Lazare est son nom... et il est ressuscité."

Inscription : 05/10/2014
Messages : 1373
Localisations : Ivy Town


MessagePosté le: Mar 24 Jan 2017 - 2:04
Quelques jours après...


La lune dessinait de tristes rectangles sur le sol cellules vétustes de l’Asile d’Arkham. Quelques nuages passaient parfois, dissimulant à la vue l’orbe céleste. Gotham City était plongée depuis maintenant trois bonnes heures dans la pénombre, permettant ainsi aux péchés de s’illustrer, et aux vertus de s’activer. Flottaient le long des gargouilles antiques du manoir maudit des ombres irréelles : certaines gémissaient de peur, d’autres hurlaient de douleur, d’autres encore se prostraient loin de la lumière vacillante des lampadaires, collées-serrées pour se réchauffer. C’était dans ce climat de constante tension que devaient évoluer détraqués de toutes sortes et personnel médical, tous vociférant contre le Seigneur, le Karma, une quelconque Présence pour ce sort peu enviable. Comme régulièrement, le Batman profitait de la faveur de l’ombre pour s’infiltrer dans ces bâtiments à moitié en ruines, que même l’argent des Wayne, injecté à hauteur de plusieurs millions de dollars, ne pouvait guérir. Ce soir là, inspection des « stars » de l’illustre établissement : par chance, nombre d’entre eux avaient été coffrés, que ce soit par le Chevalier Noir lui même ou ses acolytes, Nightwing, Batgirl, ou même Robin, qui avait encore fait des siennes en partant barouder seul. Il n'en faisait qu'à sa tête, ce petit. Bien le fils de son père, selon le très sage Alfred Pennyworth.
Quoi qu'il en soit, les Double-Face, Joker, Ventriloque, Poison Ivy, Mr. Freeze et autres de cet acabit se devaient d'avoir pris leur repas sur place, fourré d'une bonne dose de tranquillisants. Et comme régulièrement, leur pire ennemi venait prévenir une potentielle évasion; ils parvenaient toujours à s'enfuir. Sourire sanglant et chevelure verte, pièce fétiche, morceau de bois sans âme, odeur d'herbe fraîche et sorbet mortel, tous y étaient... hormis un, peut-être.

Parfois, le passage de gardes lourdement armés forçaient le protecteur de Gotham a se dissimuler dans les ombres, qui lui parlaient alors du lourd passé de l'asile. Il ne pourrait jamais prendre l'habitude de ce genre d'obscures confidences. Chaque pierre témoignait à sa manière du mal sinueux et rampant, celui que la chauve-souris ne combattait que face à ses Némésis.

Au fond du couloir des tueurs les moins colorés se trouvait la cellule d'un certain Terry Gene Kase, homme mûr, dégarni, marqué par le temps et les combats. Enfermé pour les plus atroces crimes que pouvaient porter cette terre, accomplis sous le coup de la folie, il reposait à même le sol, un air béat et stupide sur le visage. Derrière la petite grille d'observation, le Batman haussa un sourcil: même sous le plus extrême des sédatifs, ce patient ne réagissait pas de la sorte. Car derrière cette façade au demeurant "simple" se cachait l'un des pires adversaires que le Détective ait jamais affronté... le bien nommé Ra's Al Ghul, la Tête de Démon. Une frisson déplaisant courut dans le dos du héros costumé. Pas ce soir, non, pas lui. Le chef de la Ligue des Assassins n'était pas, à court terme, le plus terrible monstre de l'Asile. Il y avait le Joker pour ça. Le véritable danger avec Ra's venait avec le temps, lentement, quand on s'y attendait le moins.
Usant de ses fabuleux gadgets, le Chevalier Noir lança un scan complet de la pièce, pour prévenir d'un quelconque stratagème. Rien, hormis le corps fatigué de Kase. Fatigué et beaucoup trop calme. Utilisant un crochet, le justicier parvint à ouvrir la porte. Plus loin résonnaient des rires confus, comme des ongles crochus crissant sur un tableau.

Une fois agenouillé devant le réceptacle de l'âme maudite, Batman sortit un simple matériel médical d'une de ses poches de ceinture, pour se voir confirmer l'horrible vérité: Ra's Al Ghul n'était plus là. Les yeux de l'homme s'étrécirent alors qu'il se redressait, le poids du monde désormais sur ses épaules...
Qui avait bien pu découvrir le pot-au-rose ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 17/01/2017
Messages : 393
DC : Mister Miracle - The Atom - Sportsmaster - Ch'al Andar/Hawkman
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Ven 27 Jan 2017 - 20:59
(HJ/ Très joli premier message Smile je débute avec le PNJ, on enchaînera après. Wink
Merci d'avoir lancé ! /HJ)

Comme à son habitude, le Batman parvient à aller et venir comme il le souhaite à l'intérieur de l'Asile d'Arkham.
Cette facilité de mouvement n'est pas uniquement due à sa haute connaissance des lieux et au financement, par l'autre pan de son existence, des réparations et des réhabilitations ; s'il l'ignore, ou s'il choisit de ne pas en tenir compte, il demeure que le personnel de l'établissement décide de laisser, volontairement, le Chevalier Noir faire ce qu'il veut.

Malgré sa discrétion, il est régulièrement vu ou entraperçu - mais personne ne dit rien.
Les gardes, les infirmiers, tous laissent faire, car ils savent ce qu'ils lui doivent, ce qu'il fait pour eux. Le Docteur Jeremiah Arkham ne sera pas d'accord, tant il désapprouve son action, mais son personnel a un autre avis.

Pour eux tous, le Batman est un allié, un sauveur ; un Héros.
Enfin... pour presque tous.


"Le Maître savait que vous en prendriez connaissance."

La porte de la cellule capitonnée s'est rouverte discrètement, pour laisser entrer une silhouette massive...
... celle d'Ubu, un des fidèles serviteurs d'un des plus terribles ennemis du Chevalier Noir.

"Il avait cependant prévu que cette découverte interviendrait plus tôt. Le Maître sera déçu."

Recruté depuis des semaines, en plein secret, au sein du personnel de l'Asile d'Arkham, ce clone-là est parvenu à remonter jusqu'à cette cellule, jusqu'à ce Maître qu'il a juré de protéger et qui y était honteusement enfermé. Il croise les bras, en collant son dos contre un des murs, et esquisse un petit sourire provocateur.

"Le Maître est loin, Batman. Le Maître prépare déjà la suite, et sa vengeance - et je ne sais rien, bien sûr. Me frapper, me menacer, me torturer apparaît donc inutile."

Il craque doucement ses phalanges en collant ses doigts contre les muscles épais de ses bras, alors que son sourire s'agrandit encore.

"Tu peux cependant essayer."

Si tous les clones d'Ubu bénéficient des mêmes capacités, des mêmes souvenirs, certains d'entre eux ont des caractères légèrement différents ; cet Ubu-là est en effet plus provocant, plus taquin que d'autres. Et, surtout, il brûle d'une envie d'en découdre avec le Chevalier Noir, après des semaines à devoir faire profil bas ici...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 05/10/2014
Messages : 1373
Localisations : Ivy Town


MessagePosté le: Sam 4 Fév 2017 - 1:02
Là où la poussière était soulevée par l'ombre du Démon rampaient d'abjects fidèles, de pieux meurtriers, tous plus dévoués à la terrible cause de l'Arabe. Le pire de tous ces laquais se révélait être Ubu. Titre transmis depuis plusieurs centaines d'années, d'abord à de véritables humains, puis à des clones, il représentait tout ce qu'il y avait de plus prosélyte au sein de la Ligue. Rien n’écœurait plus le Chevalier Noir que ce culte autour de la Goule. Ra's avait perdu depuis longtemps ses objectifs de vue, se perdant dans une aveugle croisade contre les criminels, sans plus combattre les racines du mal: la nature humaine. Ses créations, telles qu'Ubu, en étaient même privées.

Gargouille repliée sur elle-même, prête à l'assaut, le Batman laissa ses yeux s'étrécir doucement sous les bravades du zélote. Seule la lumière de la lune, au dehors, parvenait à éclairer le cachot miteux dans lequel les deux guerriers s'observaient. Enfin, après quelques secondes, un nuage obscurcit le ciel, offrant une ouverture au justicier.

- Je n'ai pas de temps à perdre avec toi, Ubu.

D'un bond, semblable à l'envol de la chauve-souris, il se jeta contre le laquais des Al Ghul, la rage au ventre. Ce paon osait se pavaner chez lui, à l'Asile, dans sa ville ? Pire, il avait osé libérer son maître d'une punition mille fois méritée ? Impossible de laisser passer ça. Le poing ganté du Batman s'abattit d'abord sur le genou du colosse chauve, fragilisant la rotule. Ce même poing s'éleva ensuite en uppercut, droit vers le menton glabre. Erreur. D'une main ferme, Ubu s'empara du bras costumé pour le tordre violemment. Grognement de douleur, sourdes pulsations jusque dans l'épaule. Répliqua à cela, de deux attaques précises, tranchantes, dans les nerfs du deltoïde droit, le Croisé à la cape. Un bras paralysé. Usant du mur derrière lui, il prit appui et poussa fortement, roulant lourdement au sol avec son adversaire. Là, il lui écrasa la mâchoire contre les toilettes, brisant en conséquence la faïence en mille morceaux opalins. Jeremiah Arkham n'allait pas être ravi.
Le visage ensanglanté, Ubu tenta de se relever.
De nouveau debout, rigide, dominant, observant le géant tâtonner, Batman lâcha finalement:

- Ni avec toi, ni avec tes mots.

Et il saisit la nuque nue pour accélérer l'élévation de la masse de muscles, et sa chute. Le panneau de bois faisant office de lit fut fracassé sous la force de l'impact. Malgré leurs grandes compétences, les Ubu ne faisaient pas le poids face au Batman. Il faudrait néanmoins qu'Alfred examine ses ligaments, les dégâts pourraient être plus importants que prévus.
D'une main toutefois ferme, le Chevalier Noir arracha le badge du large poitrail. Puis, sans sourciller, il souleva le balbutiant Ubu pour l'installer, dos au mur, près de "Terry Gene Kase."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 17/01/2017
Messages : 393
DC : Mister Miracle - The Atom - Sportsmaster - Ch'al Andar/Hawkman
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Dim 5 Fév 2017 - 20:11
Ubu sourit.
Il serre les poings, bande les muscles. Il a été créé, constitué et entraîné pour répondre à toutes les demandes, tous les ordres de son Maître ; cependant, cet Ubu-là a aussi une forme d'arrogance, d'égocentrisme qui lui donne envie de confronter directement la Némésis de celui qui domine entièrement son existence.


"Hé, le Temps est une no..."

Le clone n'a cependant pas le temps de terminer sa phrase.
En quelques secondes, le Chevalier Noir a bondi sur lui, et a mis en oeuvre des attaques qu'Ubu n'a guère pu bloquer ou stopper.
Si les Ubu sont considérés comme de grands combattants, des guerriers durs et violents, ils ne peuvent durer longtemps face au Batman, encore moins quand ce dernier est enragé par la disparition et l'évasion d'un de ses pires ennemis.

Il ne peut rien faire, donc.
S'il tente de se défendre quand sa rotule est brisée et que son menton est endommagé, sa réplique est bien faible face au Batman. Pas assez fort, pas assez rapide, pas assez expérimenté : Ubu comprend très vite que cette opposition était stupide, et perdue d'avance.


"Hughn."

Ubu tente de se relever, après un enchaînement terrible dont il a été victime.
Il est brutalement envoyé contre le lit, le plongeant dans une inconscience douloureuse.
C'est terminé, donc. Ubu a été vaincu, le Batman l'a emporté - pour l'instant.

Cependant, alors qu'il s'empare du badge d'Ubu, le Chevalier Noir remarque qu'il est neuf, réalisé aujourd'hui ; la couleur de l'encre est elle-même spécifique, le toucher de la matière, les reflets du plastique ne mentent pas. Or, il indique que son propriétaire se dénommerait Carlyle Long... un élément qui attire immédiatement son attention, et l'informe que rien de tout ceci n'était dû au hasard.
Ra's al Ghul sait qu'il connaît son évasion - et Ra's al Ghul l'attend.

Arrow Mais où ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

"Lazare est son nom... et il est ressuscité."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La mort de Lazare Ponticelli
» Lazare : lève-toi et vole !
» [Mawson, Robert] L'enfant Lazare
» CPA la Ponette 4 cylindre 8 HP J.VIAUD garage st lazare avignon
» Entre le 20 Place Vendome et St Lazare il n'y a qu'un pas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Gotham City :: Asile d'Arkham-