[Titans/Maggie] Audience démoniaque.

Invité

MessagePosté le: Jeu 2 Fév 2017 - 10:45
Il fallait une arène digne du combat qui allait avoir lieu, Raven le savait. Alors, le monde autour d'elle commençait déjà à changer pour s'adapter à ses désirs. Une arène de type romaine... C'était un bon début, mais il fallait aussi ajouter les prisonniers criminels cloués aux murs pour se recharger comme il faut. Le sol ? Du sable serait bien. Après tout, elle ne comptait même pas fouler le même sol que ses futures victimes...

Bien évidemment, Raven les attendraient sur son trône flottant d'obsidienne avec un verre de vin à la main. Il fallait un certain standing avant une confrontation finale et Raven allait au moins leur accorder cette grâce de sa part... Avant de les briser et de s'abreuver de leur souffrance.
La démone soupira d'aise à cette pensée. Puis, ensuite, en pensant à ce qu'elle ferait à ce satané Metallo au dehors de cette dimension. Elle le briserait en plus de morceau... Non. Elle le ferait se démonter lui-même et s'agenouiller devant elle...

Mais en attendant, Raven regarda les portails devant elle, attendant les "Héros" qui prétendaient pouvoir l'arrêter, elle, la Reine légitime des humains. Elle ferait un bien meilleur usage de ces pathétiques créatures qu'elles ne le faisaient par eux-même. Ils étaient des moutons, elle était la bergère. Tant pis si la bergère était loup sur les bords... C'était dans sa nature après tout.

"On m'a demandé une audience pour ma clémence ? Très bien. Je vous laisse une chance de vous agenouiller devant moi pour m'accepter en tant que Reine et vous laisser vous soumettre à mon contrôle bienveillant. Sinon, ce sera la mort. Si vous avez de la chance."
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 2 Fév 2017 - 11:24
Le portail dans lequel il avait été absorbé le propulsa dans un endroit démentiel. Léonid se trouvait dans une espèce d’arène romaine. Une réplique, assez bien réussie, de ce qui pouvait se trouver à Rome. Le héros à l’étoile rouge fût surpris, quelques secondes et retrouva bien rapidement ce côté froid et rationnel lorsque Raven fît son apparition.

Son apparence avait changé des souvenirs qu’il avait d’elle. Souvenir loin et distant d’une époque bien lointaine. Avant son isolement dans sa mère patrie. Si elle avait succombé à la démence imprégnée dans son sang, héritage démoniaque, elle pouvait toujours être sauvée, du moins telle était le raisonnement du héros russe. Les flammes qui l’entouraient s’apaisèrent. Se redressant, imposant sa statue, il fit quelques pas dans la direction de la démone, avant que cette dernière ne prenne la parole, observant l’arène.

Sur les murs il pouvait voir des gens enchaînés. Étrange. À ses côtés les autres Titans apparurent à tour de rôle. Lorsque le dernier fût présent, la chaise d’obsidienne flottante de Raven se rapprocha du groupe et elle prit la parole. Une audience. Voilà qui expliquait leur présence en ces lieux. Certainement un coup de Lilith. Léonid aurait certainement préféré s’en prendre à Anima, mais le but de leur mission était avant tout de sauver Raven.

Si la démone demandait l’asservissement, qu’ils se rendent, elle devait parfaitement s’attendre à la réaction opposée de ses anciens collègues. Red Star fit un pas en avant, fit mine de s’agenouiller, attendant la réaction de ses collègues, la réaction de Lilith. Peut-être gagnerait-il une fraction de seconde en offrant à la sorcière une brève lueur d’espoir de soumission de sa part. Dans tous les cas, le héros de la Russie était prêt à s’enflammer à nouveau et à bondir. Jamais il ne deviendrait la marionnette de personne.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 2 Fév 2017 - 14:06
Freddy continuait de combattre l'armée des créatures fantastique, à lui tout seul il en avait déjà balayé pas mal. En même temps que pouvaient-ils faire contre la foudre divine de Zeus et la force d'Hercule ? Pas grand chose visiblement.

Durant son combat Freedy, vit un portail s'ouvrir face à lui n'ayant pas le temps de s'en rendre compte il fût absorber par celui-ci. Quel mage était assez puissant pour trainer de force un membre de la marvel-family ? La magie ne devrais avoir aucun effet sur lui mais il ne pouvait résister à cette force.

Une fois le portail franchis il regarda autour de lui où il venait d'atérrire et ne comprenait pas vraiment qui l'avait convoqué ici. Du moins avant de voir Raven et Red Star, le héro Russe se tenait agenouillé devant la démone, le connaissant il ne capitulait pas mais gagnait du temps afin d'attendre le reste de l'équipe.


Freddy repris son calme et avança doucement devant Raven, il venait d'entendre le discours de cette dernière qui leur laissait une " chance " celle de s'agenouiller devant elle. Jamais de son vivant Freddy ne plierait le genoux devant un démon, encore moins pour la laisser faire ce qu'elle veux de se monde. Cependant il dût ravaler sa fierté afin de laisse une chance au plan de son allié.


Après avoir fait un signe de la tête à Red Star, tout en regardant Raven il vint posé un genoux à terre sans lâcher la démone du regard. Si elle y faisait attention dans son regard se lisait une forte détermination, non pas pour la tué mais la sauvée. Son regard voulait simplement dire " On viens te sauvé Raven patiente encore un peux" .


Elle devait savourée ce moment deux des plus fort du groupe agenouillé devant elle, c'est une lourde chute qui l'attend quand Raven connaîtra les vraies intentions des jeunes-hommes.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 20/11/2016
Messages : 196
DC : Tsaritsa, Cir-El / Mia Kent et Gemini De Mille
Localisations : New York
MessagePosté le: Jeu 2 Fév 2017 - 16:53
Je n’étais pas forcément d’accord avec tout ce que Raven avait fait depuis qu’elle avait pris le contrôle de Détroit. En même temps, dans un couple, on ne s’entend pas sur tout. Par conséquent, je lui donnais malgré tout mon support. J’aime Raven et je détestais particulièrement la voir constamment regardée de travers par les autres parce que ses origines étaient démoniaques. Ne pas lui donner sa chance, s’en méfier constamment, ne pas reconnaitre la valeur de ses trop nombreux sacrifices… Et là, elle avait finalement décidé que si la manière douce ne passait pas, il faudrait se montrer un peu plus insistante. Détroit avait prouvé que Raven pouvait être un tyran éclairé. Elle avait le bien de la population en tête mais s’il fallait avoir la main plus ferme, elle n’hésitait pas à agir et à réagir. L’être humain avait besoin qu’on le materne.

Mais ces soi-disant héros qui se mêlaient de ses affaires n’y comprenaient manifestement rien. Bien trop manichéens. Corrompus, même. De se dire que le libre arbitre doit prévaloir sur tout est une erreur. Combien de morts, combien d’atrocités supplémentaires faudra-t-il pour que les humains comprennent qu’ils sont leur pire ennemi? Pour aider les humains, il faut quelqu’un de surhumain. Quelqu’un qui sait ce que sont les ténèbres. Et Raven, ma Raven, sait parfaitement ce qu’il y a de sombre et de malsain là où vos pensées les plus folles n’oseraient même aller. Alors comment ces prétendants, ces pseudos justiciers qui ne comprenaient rien aux véritables enjeux, ces apprentis sorciers qui étaient tributaires de fausses croyances et de faux dieux, pouvaient s’opposer à elle? Une chance que j’étais là pour être son bouclier. À défaut de me battre à ses côtés…

Je ne cause ni blessures ni morts. C’est ma façon à moi de limiter ce pouvoir d’une puissance inimaginable qui est le mien. Manipuler la réalité quand on vient d’un plan supérieur est un jeu d’enfant. Sans limites, par contre, sombrer dans la mégalomanie devient non seulement trop facile mais invariablement, vous vous détruirez dans le processus. Je ne compte pas me perdre. Je ne compte pas sombrer dans la démence comme mon père. J’aime Raven et je compte la protéger. Et la Terre m’est sympathique mais bien trop gangrenée par l’injustice pour que je reste assise sans rien faire quand quelqu’un se propose d’agir pour de vrai. Et c’est ce que Raven fait. Au lieu de faire semblant, au lieu de faire dans la demi-mesure comme la très grande majorité des « héros » de ce monde, elle n’hésite pas à se salir les mains et à faire le nécessaire.

Je suis donc à sa droite, lévitant dans les airs car à la cour du roi, dans le cas présent, de la reine, le conseiller est debout, pas assis. Et comme je suis aussi son bouclier, comme mentionné précédemment, je suis légèrement devant elle pour la protéger. Je ne fais pas confiance à ceux qui se présentent devant elle. Je suis convaincue qu’ils font semblant. Qu’ils vont refuser l’autorité de Raven. S’ils sont ici, c’est pour le schéma classique. Pour l’arrêter. Pour l’empêcher d’atteindre ses objectifs. Si vous voulez faire du mal à ma petite amie, vous devrez d’abord me passer sur le corps et je vous garantis que ce ne sera pas facile. Je pose une main pleine de tendresse sur l’épaule de la démone avant de faire « trois pas » de plus dans les airs vers ceux qui voudraient défaire le travail de mon aimée. Ils ne me connaissent pas, évidemment. Je ne suis pas du « coin » à la base, pas de cette planète ou même de cette dimension. Interrogez-vous sur la variable inconnue.


« Je ne sais pas qui vous êtes et je m’en moque. Mais comme vous menacez Raven, vous êtes un problème pour moi. Je vais me montrer polie à défaut d’être courtoise. Je vois demande de la laisser tranquille. Abandonnez cette quête stupide et arrêtez de regarder le monde avec des œillères. Si vous avez à cœur le bien de ce monde, vous comprendrez, comme moi, la nécessité de guider l’être humain vers la maturité. »


"Tu as dit: quand les cochons voleront. Ils volent maintenant. Alors paie."

 Fiche RP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 22/02/2016
Messages : 263
DC : Jade, Liberty Belle & Tara Markov
Localisations : St Roch
New Titans
MessagePosté le: Jeu 2 Fév 2017 - 17:13
Déboulant hors du vortex qui avait été ouvert à la base pour un autre, Anima vint s'écraser lourdement au sol et roula sur elle-même, dans son armure d'ombre qui la protégeait contre à peu près tout sauf la honte et le doute...

Du sable. Une arène. Elle voyait, depuis l'étendue sablonneuse sur laquelle elle était affalée, que deux personnes avaient posé un genou à terre. Elle releva la tête.

Red Star. Captain Marvel Jr.

Et là, le monde d'Anima s'effondra d'un coup...

Car la personne qui avait laissé mourir ses fidèles, qui avait versé du sang innocent, celui des brebis dont elle avait la charge, cette personne...

... c'était sa Déesse, Raven, celle-là même à qui elle avait laissé tout son libre-arbitre.

Sa conseillère était là aussi. Maggie. Menaçant les Titans. Leur conseillant de déguerpir et d'aller s'occuper d'autre chose. De les laisser, elle et Raven, sauver le Monde.

Un Monde où ses fidèles venaient d'être tués.

Un Monde de Terreur où des créatures démoniaques battaient le pavé.

Le Monde de la foudre et du tonnerre, de la nuit et du brouillard.

Des larmes coulaient sur les joues d'Anima qui n'arrivait pas à se relever. Ses certitudes volaient en éclat. Sa raison de vivre était invalidée.

"J'ai... J'ai fait des choses terribles... J'ai... Je... croyais..." marmonna-t-elle, l'esprit en train de céder aux contradictions habitant ses pensées.

Que faire ? Que penser ? Qui suivre ?

Elle avait voulu le bien absolu en prenant le pouvoir absolu. Elle l'avait acquis à ce qui semblait, alors, être un bien maigre prix : le prix de sa liberté. Et maintenant, elle était damnée.

Elle se traîna, à moitié à genoux, à moitié trébuchante, en direction de sa Déesse et se jeta à ses pieds et se fit suppliante.

"Déesse... Dis moi que nous avons bien agi... Dis moi que tu n'es pour rien dans la mort des habitants de Detroit ! Je..."

Et s'agrippant aux pieds de Raven, Anima finissait de s'humilier, comme une enfant qui se noierait dans une flaque d'eau. Son désespoir atteignait des proportions bibliques. Car le doute lui ravageait l'âme et elle suppliait sa Déesse de lui donner une dernière raison de croire...

... mais trop tard ! Le doute une fois en place détruisait tout sur son passage !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Inscription : 21/09/2015
Messages : 150
DC : Animatrice gérée par Jade
Localisations : Titans Tower
New Titans
MessagePosté le: Jeu 2 Fév 2017 - 17:43
De l'autre côté du miroir magique, il y avait le sable...

... l'arène et les prisonniers...

... et sa cible. Raven. Son amie devenue folle.

Lilith vit que ces deux grands gaillards qu'étaient Leonid et Freddy jouaient le jeu pour gagner du temps. Leur courage n'avait d'égal que leur fidélité et l'intensité de leur abnégation.

Ils étaient des héros, eux.

Elle. Elle, c'était différent. Elle était une tricheuse et n'avait aucun talent pour lequel elle n'aurait pas fini sur un bûcher au grand temps des inquisiteurs de Salem !

Serrant le rubis dans sa main, elle plongea son regard dans celui de la Démone.

Anima pétait un câble et s'humiliait devant Raven. C'était l'instant de vérité. Le Duel au Soleil.

L'inconnue qui lévitait aux côtés de Raven plaidait en sa faveur. Elle avait quelque chose d'inhumain qui déplut fortement à Lilith. Elle ne pouvait "lire" en elle et ne l'avait - pour ainsi dire - pas intégrée dans ses paramètres. Elle semblait être une impossibilité logique et foutait de ce fait par terre les calculs les plus précis de la précognitive.

Lilith avala sa salive et lança tout de go :

"Tu sais que ce n'est pas possible, Raven. Je ne me prosternerai pas devant toi ni devant quiconque. Les Dieux existent mais ils ne sont pas dignes de notre amour. C'est la chute qui fait l'honneur de l'espèce humaine ! Son libre-arbitre ! Pas cet Eden de pacotille que tu leur proposes !"

Elle s'avança au niveau de Red Star et Captain Marvel Jr. et leur fit signe de se relever.

"On vivra libre ou on mourra, Raven. On est plus proches l'une de l'autre que tu ne pourrais le croire. Moi aussi, on me regarde d'un drôle d'air. Moi aussi, je suis une sorcière... Et alors ? J'ai jamais prétendu pouvoir décider pour le monde entier... Et je ne suis pas la seule !"

Brandissant son rubis, elle lança d'une voix puissante :

"ET LA VRAIE RAVEN ne laissera pas permettre cela ! Accepte ton châtiment, Pandore, et retourne dans ta boîte !"

Elle espérait que le simple fait de voir son rubis ferait défaillir Raven. Elle lança la pierre en direction de Leonid et Red Star, espérant que l'un d'eux s'en saisisse et se lance dans une série de passes décisives...

"Sur le front de Raven ! Vite !" chuchota Lilith, bien consciente que la réplique des forces des ténèbres allait être terrible !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Ven 3 Fév 2017 - 0:49
Freddy attendait toujours le bon moment pour se relever et foncer à toute vitesse sur Raven. Il n'avait en aucun cas peur d'elle, et savait que son camarde agenouillé à ses côté était dans le même états d'ésprits. Ni l'un ni l'autre ne comptait un jour posé le genoux à terre devant un pseudo dieu auto-proclamé.


Alors que la compagne de Raven proférait des menaces contre les deux héros présent, il ne réagit pas à quoi bon ? Grillé le plan de Leonid ? Non il fallait garder son calme et sa détermination, le bon moment se déroulerais en une fraction de secondes et il faudrait alors faire preuve de réactivité.

Freddy ne lâchait pas du regard Raven, mais un élément perturbateur vint faire vacillé son regard un court instant. Voilà la blonde à l'armure qui venait de se rétamer au sol, la tension était bien trop présente dans l'air pour rigolé, mais ce n'est pas l'envie qui lui manquais.

C'est la que la jeune femme eu une réaction qui surpris Captain Marvel Jr, elle doutait de la sincérité de Raven ainsi que du bien fait de ses actions. Changerait-elle de camps ? Une ennemie en moins dans ce cas la ils auraient tout à y gagné, observant la scène qui pouvait le mettre mal à l'aise il lança un regard à Leonid.


Il voulait donné le signal, mais l'arrivé de Lilith stoppa son action elle était venue et sa présence l'empêchait de prendre beaucoup trop de risque pour une action qui n'est pas sûre d'aboutire. Le jeune héro écoutait ce que disais " la chef " du groupe, elle informait Raven quelle viendrait la sauvée, puis elle leur fit signe de se relever.


Sans perdre de temps elle envoya vers Raven un cristal qu'il fallait posé sur son front, c'était le signal qu'il attendait, sans perdre de temps d'un bond il partit saisir le cristal lancé. Son départ rapide créa une onde de choc et fissura le sol tellement il mis de la force, pour la vitesse de frappe. Freddy saisit la pierre et s'envola rapidement vers la démone, mais il n'était pas sûre de son coup après tout il restait encore un obstacle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 3 Fév 2017 - 1:25
Léonid avait attendu ce moment, si sa soumission factice avait gagné quelques instants, il ne s’était certainement pas attendu à voir l’un des membres de la Marvel Family le suivre dans cette entreprise. Son regard le trahissait toutefois au contraire du russe qui jouait ses cartes avec entièreté. Même lorsque Lilith se déplaça auprès de lui, il ne broncha pas, il ne se releva point, du moins pas immédiatement. Son regard était toujours rivé sur le sol en guise de soumission.

Il ne la tourna que légèrement en direction d’Anima lorsque celle-ci posa une question à la fille de Trigon. Il sourit à cette dernière murmurant à sa seule intention.


-Tu as bien raison, c’est elle qui est derrière ces morts, mais elle n’a plus toute sa tête. Vois les victimes accrochées aux murs de son arène.

Comme pour appuyer ses propos, Lilith leva la pierre qui devait aider Raven à retrouver la raison, à redevenir celle qu’elle était, celle qui avait combattu ce mal qui l’habitait, qui avait combattu son propre père et qui avait sombré dans la démence.

Une explosion de chaleur et de lueur verdâtre émana du héros à l’étoile rouge dès que la pierre fût lancée. La puissance que l’on pouvait ressentir était bien différente du feu qu’il avait utilisé contre les orcs. La radiation. Il avait appris à la maîtriser au cours des dernières années et il pouvait lui donner toutes les formes qu’il voulait. Avant de s’élancer dans les airs en direction de la sorcière, il lança à Freddy.


-À toi.

Red Star utilisa de sa vitesse surhumaine pour s’approcher de celle qui avait été une Titan. Du moins c’est ce qu’il souhaitait montrer. Les apparences sont parfois trompeuses, car ce qui s’était élancé vers la sorcière n’était autre qu’une réplique exacte de sa personne créer de radiation pure. Une forme qu’il aurait bien été en mesure de revêtir lui-même. Une diversion afin de permettre à son coéquipier d’approcher suffisamment pour placer la pierre où elle devait se trouver.

En guise d’armure, tandis que son double radioactif fonçait vers la sorcière, le communiste, qui avait contourné son amie/ennemie grâce à sa vitesse surhumaine, utilisant le nuage de poussière créer par le départ canon de Captain Marvel Jr. afin de se dissimuler, était à l’image du soleil, radiant d’un feu ardent. Il approchait aussi subtilement que possible la conseillère de Raven, son double étant bien près de porter son assaut. Il devrait agir aussi rapidement. Car la fenêtre allait être mince, surtout qu’elle ne prenait aucunement en considération les capacités magiques amplifiées de la fille de Trigon, sa détermination était toutefois à son image, inébranlable. Il réussirait, pour les Titans, mais surtout pour les habitants de Détroit.

Si Freddy avait choisi de s’en prendre à Raven, sa diversion lui permettrait peut-être de l’approcher suffisamment. Pour ce qui était de l’autre intéressé, Red Star était déjà sur elle. Elle apprendrait à ses dépends ce qu’il en coûtait de menacer le héros à l’étoile rouge. Un projectile enflammer se dirigeant justement dans sa direction.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 20/11/2016
Messages : 196
DC : Tsaritsa, Cir-El / Mia Kent et Gemini De Mille
Localisations : New York
MessagePosté le: Ven 3 Fév 2017 - 4:44
On apprend de tout le monde, même de ses rivaux et de ses adversaires. Ces gens-là qui voulaient s’opposer à Raven étaient de la pire espèce. Des fanatiques. Des individus se cachant derrière une idéologie creuse pour pouvoir justifier leurs gestes, agissant soi-disant pour le bien de l’humanité mais en vérité ne cherchant qu’une gloire éphémère et personnelle. Aucune notion du vrai sacrifice. Aucune vision à long terme. Aucune vue d’ensemble. Non. Ces gens-là étaient de mauvaises personnes, de faux héros. Ce qu’il s’était passé dans Détroit ne me regardait pas. J’étais venu quand Raven m’avait appelé, tel un ange invoqué par une pieuse prière. Je m’étais téléportée directement ici et si le décor n’était pas à mon goût, j’avais raisonné ainsi : tout ceci n’est qu’une mise en scène pour dissuader ces imposteurs, ces meurtriers, ces voleurs.

C’est fou comme l’amour peut rendre aveugle. Comment il peut altérer votre jugement. Tout pouvait s’expliquer à mes yeux. Si terrifiée à l’idée de perdre Raven que j’étais que j’aurais très bien pu trouver une excuse à un génocide ou deux. Raven, ma Raven, ne pouvait pas être la méchante de l’histoire car je ne suis pas une méchante. Et quand on est capable de fortifier ses convictions, on trouve le mal partout. Qui des deux étaient le plus fanatique? Eux ou moi? En un sens nous avions tort tous autant que nous étions. Justice est un mot à définition humaine, inventé par les humains et avec plus d’un sens et d’une définition. Enfin qu’importe. Nous ne sommes pas ici pour un concours de qui philosophe le mieux. Je dois protéger Raven. C’est la seule chose qui compte et ce au détriment de ma propre survie si le besoin s’en fait sentir. C’est ça, le sens du sacrifice.

De l’abnégation. Mais avant toute chose, il fallait faire passer un de ces pseudos héros pour un menteur et inciter la femme à genoux à continuer le vrai combat. « Tu as bien raison, c’est elle qui est derrière ces morts, mais elle n’a plus toute sa tête. Vois les victimes accrochées aux murs de son arène. » Voilà ce qu’avait osé dire l’homme à l’étoile rouge. Mais ce qu’il dit est sa réalité. Pas ma réalité. Le décor changea, les corps disparaissant, effaçant toute trace du « méfait » de Raven, rendant le scène un peu moins grandiose, peut-être mais faisant briller ma petite amie sous un meilleur jour. Je viens de la Cinquième Dimension. Vos lois ne sont pas mes lois et la réalité, votre réalité de la troisième dimension se plie à mes désirs. Des corps, à moins de disposer d’une prodigieuse résistance mentale, personne n’en aurait de souvenir. C’est pour le mieux. Si nous voulons pouvoir compter sur cette jeune femme…

Mais ce qui est encore mieux c’est de protéger Raven. Ma Raven. Êtes-vous familier avec le concept des MMOs? Je suis le Tank. Enfin, un genre tout spécial. Je ne fais aucun dégât mais Raven est protégée par un puissant bouclier qui ne peut en théorie être brisé que d’une façon : en triomphant de moi. Je me sacrifie pour elle. Toute attaque faite contre elle est une attaque pour moi. Les « dégâts » seront pour ma pomme. Ma fortitude mentale contre les assauts physiques, magiques et autres de ces usurpateurs. Je suis son bouclier. Je ne veux faire de mal à aucune de ces personnes. Je veux juste qu’ils s’en aillent. C’est pour cette raison que je m’interpose entre celui qui a la gemme et Raven, stoppant sa charge avec la mienne, me prenant l’impact de front et l’attaque de l’homme à l’étoile rouge dans le dos. Je souffre et pas qu’un peu. Mais ça en vaut la peine.

Mon objectif : m’emparer de cet objet qui pouvait faire du mal à Raven. Et je suis en train d’essayer de l’arracher des mains de l’autre d’ailleurs. Vous ne me prendrez pas ma petite amie, monstres que vous êtes. Je serai une force implacable, un mur, une forteresse entre eux et mon aimée. Il est profondément ironique de constater, en fait, que le meilleur moyen de se « débarrasser » de moi, c’est encore de m’ouvrir les yeux. De me faire réaliser que la femme que j’aime n’a effectivement plus toute sa tête. Qu’on se comprenne bien. Que Raven soit sous sa forme démoniaque ne me dérange en rien. Au contraire, je trouve que ça lui donne un petit côté « exotique » qui n’est pas pour me déplaire. À moins d’être cliniquement con, n’importe qui ayant déjà aimé quelqu’un peut voir que je ne veux pas réellement leur faire du mal. Correction, en fait.

N’importe qui ayant déjà aimé quelqu’un ET sachant reconnaitre quelqu’un disposant de pouvoirs surpuissants peut dédire ceci : un, aucun mal ne leur sera fait de ma part. Autrement, j’aurais contre-attaqué. Je ne me serais pas volontairement mise entre le marteau et l’enclume. La souffrance physique était aisément lisible dans mon regard. Ils m’ont fait mal. Très mal. Mais je refuse de battre en retraite. Deux, je n’ai aucune envie de les affronter. Je veux protéger Raven. Ça se voit dans mes paroles. Dans ma façon de « combattre ». Dans mon non verbal. Je suis à la fois l’alpha et l’oméga. Le maillon fort de la chaine et son maillon le plus faible. Tout commence et tout fini pour et par Raven. J’ai mal. Je souffre. Je dois combattre sur plusieurs fronts sans blesser, sans tuer, en limitant mes propres pouvoirs, mes principes tenant tête à tout l’amour que j’ai pour Raven. Vous ne pouvez décrire avec des mots l’agonie qui me ravage… Au travers de la souffrance, je m’adresse au porteur de la gemme.


« Je ne te laisserai pas faire de mal à Raven. Continuez de l’attaquer et c’est moi que vous tuerez. La question à te poser, pseudo héros est la suivante : où est le courage, où est l’honneur à donner la mort à quelqu’un qui ne riposte pas? Est-ce là tout ton héroïsme que de frapper une cible qui ne te frappera pas en retour? Cette douleur que vous m’infligez toi et ton ami n’est rien. Quelque chose de bien plus puissant me permet de puiser des forces. Ce n’est pas comme si tu pouvais comprendre. »

Je tiendrai bon. Pour Raven. Pour celle que j’aime.


"Tu as dit: quand les cochons voleront. Ils volent maintenant. Alors paie."

 Fiche RP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Sam 4 Fév 2017 - 20:57
Dire que le barman est une armoire à glace serait un euphémisme. Il n'y a pas une seule partie de son corps qui ne soit contractée... Pas une seule! Quand un type pareil commence à pâlir en regardant dans mon dos, tremblant légèrement en essuyant le verre qu'il vient juste de finir de laver, vous comprendrez que je ne me sens pas du tout rassuré. J'ai tellement la trouille que j'hésite à me détourner de ma boisson et du comptoir devant lequel je suis assis. Je finis toutefois par le faire, parce que la curiosité.

"Non, j'aurais pas du..."

Déjà que venir à ce bar au milieu de la plage me rend nerveux -vu que je dois m'éloigner de mon refuge- je ne peux pas croire que la seule fois où je le fais, un portail dimensionnel s'ouvre dans mon dos. C'est vraiment pas de chance, quand même. Sérieux.

"Sérieux!?"

Et c'est même pas ça le pire. Parce qu'encore, si c'était un portail comme un autre, je pourrais me dire que c'est juste une coïncidence. Ouais, c'est ce que je me dirais, même si je suis un ex- Titans, un méta- humain qui a l'habitude des menaces supra-normales et un gars à problèmes multiples et variés. Malgré tout ça, je me serais tranquillement dit dans ma petite tête: "mec, t'es au mauvais endroit au mauvais moment, ça te concerne pas." Au calme.

Mais non, il faut que cette espèce de faille spatio- temporel ressemble comme deux gouttes d'eau à celui de mon ex...

"Et puis zut, je me barre!"

Je laisse un billet sur le comptoir, et demande la monnaie.

"Pas si vite la bête!
- What the f..."

Une énorme main me saisit par la taille comme une poupée, main qui sort bien évidemment du portail. Elle m'emporte à l'intérieur.

"Gardez pas la monnaie!!!"

Criai- je à l'adresse du barman en tendant les bras comme pour tenter d'échapper à cette force qui me happe.

"Je la veux à mon retou..."

Le portail se referme aussitôt, laissant le reste de ma phrase se perdre dans le tunnel dimensionnel dans lequel je suis emprisonné. Je me sens glisser, flotter, vers le haut. La main géante me lâche, je me retrouve face à Trigon.

"La bête, tu as trahi ma fille. Je devrais te tuer sur le champ, mais j'ai besoin que tu fasses quelque chose pour moi...
- Tu peux me tuer tout de suite si tu crois que je vais faire quoi que ce soit pour un salopard dans ton genre qui n'est même pas capable de m'appeler Beast Boy.
-... reviens auprès de ma fille.
- Hein?"

Trigon me montre le combat en cours dans l'arène entre les Titans et une version démoniaque de sa fille, épaulée par une femme que je ne connais pas. Les paroles de cette dernière ne me laisse aucun doute sur la relation qu'elle entretient avec Raven, je reste un moment songeur.

"Tes amis vont échouer, à cause de cette femme de la cinquième dimension. Sauf si tu lui opposes la force que Raven t'a déjà offert auparavant.
- Tu penses quand même pas me faire redevenir cette chose, après le mal que j'ai eu à m'en débarrasser!? Les tentacules, c'est terminé mec."

Trigon tend le bras vers moi, paume vers le haut. Une énorme boule de lumière apparaît, qui rétrécit jusqu'à atteindre la taille d'une bille.

"Tu ne peux rien faire dans ton état actuel. Et tu pourras bien plus aisément atteindre ma fille avec ceci en toi: vous serez liés profondément, intimement, pour l'éternité. Elle t'a choisi au départ, je respecte seulement son choix. C'est toi qui dois te tenir à ses côtés lorsqu'elle règnera dans la dimension où je l'ai fait naître, il en sera ainsi."

J'attrape la graine avec un air sombre sur le visage, qui traduit toute ma réticence à reprendre cette chose en moi. Je vais prendre le temps d'y réfléchir, il doit y avoir un autre moyen... J'aime beaucoup Raven, mais la vrai Raven ne me demanderait jamais une chose pareille.

Je soupire, avant de lever les yeux vers le démon d'un air déterminé.

"Envoie- moi là- bas!"

Je suis propulsé à travers la sortie donnant sur l'arène. Trigon a piraté l'un des portails de sa fille pour me forcer l'emprunter et me donner la graine, il doit vraiment être désespéré.



***



Je débarque juste au moment où l'alliée de la demi- démone encaisse ses attaques. Je me change instantanément en faucon pèlerin et me propulse vers le noyau de l'affrontement. Freddy devant, Leo derrière, la femme tentant de choper le cristal, je les surplombe tous pour saisir l'objet - clef entre mes serres et prendre de l'altitude.

"Excusez- moi du retard, des bouchons dans le continuum espace- temps!"

Raven est inapprochable, pas tant que sa protectrice sera aussi coriace. Elle vient de la cinquième dimension d'après Trigon, elle est donc invincible. Mais il y a peut- être un moyen de changer ça... Je me pose non loin du trône volant de Raven et reprends ma forme ordinaire, le cristal dans la main droite, la graine dans la main gauche.

"Oh lalala... C'est qui que tu traitais de Sauron déjà?"

Je me doute qu'en me rapprochant ainsi de la reine, la tour ne tardera pas à revenir veiller au grain. Je suis inoffensif: je n'attaque pas ni ne tente de pénétrer le bouclier. Je ne risque rien normalement. Je compte bien sur la présence de la protectrice, qu'elle entende tout ce que je vais dire à partir de maintenant.

" Vous avez tous parlé avant le combat, je suis un peu en retard mais j'aimerais prendre maintenant mon temps de parole et donner ma réponse à Raven."

Je m'adresse à tout le monde, espérant une pause dans cet affrontement. On est bien là pour se soumettre ou mourir, or je n'ai pas encore donné ma réponse. Je me tourne donc vers la reine sur son trône.

"J'ai fait une énorme erreur Raven: je t'ai abandonné quand tu avais le plus besoin de moi. Alors que tu as toujours été spéciale à mes yeux, même avant que je ne tombe amoureux de toi. Nous avons toujours pris soin l'un de l'autre, tu m'as protégé quand on voulait m'abattre, je t'ai soutenu quand on doutait de toi. Il n'y avait apparemment aucune raison qu'on s'accroche autant l'un à l'autre, mais on aurait tout sacrifié l'un pour l'autre quand même, pas vrai? On arrive pas à se lâcher, quelque chose de plus grand finit toujours par nous ramener l'un à l'autre. J'ai fini par le comprendre et l'accepter Raven, voilà pourquoi j'ai demandé à ton père de me donner ceci."

Je lève la graine devant mes yeux, entre l'index et le pouce. Cette mise en scène doit tenir la route, il faut que je continue, et surtout, que la femme de la cinquième dimension continue de suivre et d'écouter.

"Tu te souviens de notre première rencontre? Tu as planté en moi la graine démoniaque venant de toi, elle m'a rendu plus fort et a scellé notre lien pour l'éternité."

Je guette la réaction de la protectrice, j'espère que sa jalousie est aussi forte chez elle que chez les gens en trois D.

"Je suis devenu tien, tu as usé de moi comme tu l'entendais durant une longue période pendant laquelle nous étions en totale symbiose. Mes pensées, mes sentiments, mes émotions, ma volonté... Tout était à toi, en toi et pour toi. Grâce à la graine."

Maintenant, j'enfonce le clou, en espérant avoir fait du bon travail.

"On me l'a retirée depuis, donc nous n'avons plus aucun lien entre nous. Mais nous pouvons de nouveau retrouver cette symbiose, sans aucune limite. Il me suffit d'ingérer cette graine me venant de ton père, pour que je me fonde en toi, comme j'aurais du l'être depuis que je t'ai rencontré. Je serai l'instrument de ton bonheur, le seul et unique. Je serai ton Daemon Beast."

J'inspire profondément, sur le point d'avaler la graine, comme promis. Le plan est simple: utiliser la passion dévorante de la conseillère contre elle. Si j'ai bien manoeuvré, elle devrait récupérer la graine de mes mains avant de perdre Raven pour toujours, et l'avaler à ma place, pour obtenir ce que j'avais eu avec elle. Et elle l'aura bel et bien, mais sa nature changera... Elle passera de femme de la cinquième dimension, à une demi- démone, l'équivalent de demi- dieu grecque. Donc un être relativement puissant, mais vulnérable. Freddy et les autres auront alors une chance de la neutraliser. Je n'aurais pas cru utiliser cette chose de cette manière, j'espère que Raven me pardonnera. Il y a tellement à pardonner, que j'en doute. Mais je ne suis pas là pour être pardonné, mais pour sauver son âme et le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 5 Fév 2017 - 16:56
Devant moi se tenait les premiers Titans à avoir été invoqué devant moi... Red Star et... Et un type que je ne connaissais pas mais dégageant les mêmes puissantes ondes magiques que Shazam. Un membre de leur "famille" ? Pitoyable. Il manipulait de la vraie magie mais ne savait pas l'utiliser comme le ferait un vrai magicien. Il n'en avait ni la subtilité ni l'intelligence. Un simple insecte maniant un pouvoir qui le dépassait de manière primitive. Voilà pourquoi l'Humanité devait être gérer. Par moi. Parce qu'ils étaient idiots, ignorants et foncièrement abrutis.

Je soupirais en regardant ces deux abrutis faire semblant de s'agenouiller devant moi. Ils n'avaient même pas lu ma fiche ou quoi ? Ils osaient vraiment me prendre suffisamment de haut pour penser que je n'arrive pas à lire leurs petites pensées d'ici ? Que ce n'est qu'une fausse soumission ? Oser me prendre de haut... ME PRENDRE POUR UNE IDIOTE ?

Je me levais de mon trône, commençant déjà à dévoiler ma véritable puissance face à ces deux abrutis qui devaient se prendre pour des cadors, quand Lilith apparut... Lilith... Je devais reconnaître son cran. Elle venait simplement armer de son courage et de sa volonté face à une Reine. Une Reine qui posait une menace suffisamment sérieuse pour conquérir le monde et prenant le temps pour devenir une force irrésistible avant de déferler sur le monde.

Mais leur résistance me faisait pitié. Elle me faisait pitié, car ils n'auraient jamais été assez nombreux pour ce qui se préparaient... A savoir mon arme secrète. Maggie. C'était fou ce que les gens étaient prêt à faire par amour. Par amour, ils pouvaient devenir suffisamment idiot pour ignorer les indices évidents qu'on leur mentait. Par amour, ils pouvaient vous défendre envers et contre tout. Par amour... Maggie, l'un des êtres les plus puissants et invincibles de la création était mon fidèle bouclier... un bouclier qui ne me trahirait pas. Contrairement aux péchés, elle m'avait offert sa servitude volontairement. Car l'amour était une servitude. Que cela tienne. La vraie servitude est offerte et j'allais l'accepter. Elle faisait un jolie trophée à mes côtés... une bonne chose que j'eusse fini de me débarrasser de ce sentiment pitoyable qu'était l'amour.

Je comprenais même mon père maintenant. Mon esprit... Mon corps... Il commençait à lui être semblable. Mais contrairement à lui, je savais comment j'allais m'amuser pour l'éternité, à travers les dimensions. Cela allait être un immense jeu de gestion ! Je jouerais la tyran et je contrôlerais les rébellions de l'autre. Je garderais également les artiste à portée de main pour m'amuser... Leur génie serait d'une saveur incontestable.

En revanche, les faibles d'esprits ? Les gens comme Anima ? Je regardais mon péché de la Paresse sur le sol. Pitoyable... Pitoyable hôte ! Dire que je lui avais fait cet insigne honneur car elle avait engendré les flammes de mon changement ! Une seule chose restait à faire, et tant pis pour ce qu'elle endurerait ensuite.

"Ne QUESTIONNE PAS TA REINE ! TU N'ES PLUS DIGNE DE TA TÂCHE..."

Sans compter que je n'allais pas dire non à un surplus de puissance qui ne me coûtait qu'une soldat inutile. La main tendue, j'extrais mon péché de la Paresse d'elle... Hum... Au moins elle en avait pris soin et ma puissance venait tranquillement d'augmenter d'un cran. Deux péchés ? Maintenant que j'avais commencé à faire mûrir mon corps comme il se devait, ce n'était que chose aisée. Aisée au possible même !

Je me retournais vers Lilith qui terminait son laïus avant qu'elle ne montre un petit joyau dans sa main. Une pierre... Rouge ? Mais... Mais ?
Je ne comprenais pas. Cette pierre. Elle aurait dû être sur mon front ? Ou pas ? Je...
Je me pris la main dans la tête, ayant soudain un violent mal de crâne. Pourquoi je portais un rubis sur ma tête ? L'avais-je déjà eu ? Pourquoi c'était si confus ? Etait-ce une contremesure ? Mais qu... Je me relevais, alors qu'une bataille s'était déclenchée pendant que je reprenais mes esprits. Oh j'étais une vraie saleté. J'avais prévu une contre mesure contre ma propre ascension ! J'étais... géniale, même sous ma forme la plus faible. En même temps, j'étais déjà supérieure à ces vers quand j'étais à ce stade...
Je riais alors que Maggie souffrait en encaissant les attaques à ma place. Les insectes. Je savais bien que j'avais le meilleur bouclier au monde en sa personne. Dommage que les héros ne soient pas capable de la vaincre.
Je fis craquer mon cou alors que je me mis à léviter devant eux, désormais plus puissante qu'ils ne me connaissaient. CES VERS ALLAIENT PA...

"Excusez- moi du retard, des bouchons dans le continuum espace- temps!"

Une voix. Une voix qui datait de si longtemps. Une voix qui m'avait rire et pleurer à une époque. Une voix qui me fit stopper dans mon geste... en moi montait une colère immense. Lui ? LUI?!

"TU OSES TE MONTRER UNIQUEMENT MAINTENANT ?!"

Ma colère se traduisait immédiatement par des éclairs qui émanaient de mon corps frappant l'arène de manière incontrôlée... Ils devaient être heureux que je n'eusse absorber que la Paresse... Parce que si cela avait été la Colère, il ne resterait que des cendres dans cette arène. Cendres et squelette.

"Oh lalala... C'est qui que tu traitais de Sauron déjà?"

Je le regardais... Ce ver méprisable entre tous. Ce ver qui m'avait brisé le coeur quand je le lui avais offert... Tout ça pour une poufiasse blonde. Je regrettais qu'il n'eut pas été là quand j'ai envoyé une Terra attaquer les Titans. Je l'aurais boostée uniquement pour cette occasion, avec pour mission de lui broyer le plus d'os possible... CE VERMISSEAU.
Maggie pourrait s'occuper des autres. Les retenir puisque sa "morale" l'empêchait de s'en occuper normalement. Enfin, je veux dire définitivement.

Je m'arrêtais un instant devant lui, le laissant faire son petit discours... Pérorer devant moi. Oh ? Il voulait revenir maintenant ? Mais était-ce vraiment le cas ? Après tout... Une empreinte de mon père cachait ses pensées... Un résidu de son passage par chez lui... Geez. Papa aimait vraiment trop se mêler de mes affaires pour son bien. Mais son discours... Il avait le mérite d'être convainquant avec sa graine. Rien ne m'empêchait d'en faire ma chose puis de le torturer comme le brave toutou qu'il serait...

"Un concubin reproducteur ? C'est vrai que tu serais... Vaguement potable. Je me souviens de nos descendants, tels qu'ils étaient. Mieux éduqués et Père lui-même tremblerait devant moi. Très bien... Mais n'espère aucun amour de ma part. J'ai fini par jeter cette partie de moi... Vu comme je vois comment elle vous rend faible."

Ce faisant, je tendis la main brusquement en arrière pour frapper d'un violent éclair de magie Leonid. Ces radiations étaient une chose que je ne connaissais pas encore réellement suffisamment pour contrer. Le frapper de temps à autre pour aider Maggie ne serait pas du luxe.

"Alors j'accepte ta soumission... Petit être rouge."
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 22/02/2016
Messages : 263
DC : Jade, Liberty Belle & Tara Markov
Localisations : St Roch
New Titans
MessagePosté le: Lun 6 Fév 2017 - 11:53
Repoussée par sa Déesse, Anima crut tomber en Enfer alors qu'elle ne faisait que rouler au bas des degrés de l'escalier menant au trône de Raven... Elle ressentit le vide en elle la mordre cruellement. Quelque chose lui manquait mais quoi ?

Le visage dans le sable, elle observa la scène qui se déroulait sous ses yeux. Maggie avait fait disparaître les corps des suppliciés...

... mais est-ce parce qu'une chose avait cessé d'être qu'elle n'avait jamais été pour autant ?

Maggie saignait l'histoire pour mieux mettre ses œillères.

Maggie encaissait les attaques simultanées de Red Star et de Captain Marvel Jr., pour protéger Raven.

Et cette dernière ricanait au moment même où sa Reine souffrait. Elle ricanait et prévoyait d'utiliser de la manière la plus sinistre possible Beast Boy qui venait de débarquer du néant et qui s'était saisi du rubis.

Et le Pêché de la paresse n'était plus sien.

Ce vide qu'elle ressentait au plus profond d'elle était celui laissée par une courroie de transmission qui venait de se briser : Anima n'était plus la servante servile de Raven mais avait été rejetée dans ce qui paraissait être un Enfer mais... qui n'était autre que son indépendance et sa liberté.

Elle se leva, péniblement, en vacillant sur ses pieds. Elle haletait et s'aperçut qu'elle rougissait. La honte la saisissait : elle avait commis des choses horribles, au nom de Raven. Elle s'était laissée dominer avec les meilleures intentions du monde pour soumettre contre sa volonté toute une ville. Elle-même s'était humiliée aux pieds de celle que l'on ne pouvait qualifier autrement que comme une Dictatrice démente.

Et maintenant elle avait été rejetée et renvoyée à ses responsabilités.

Et ce qui était cassé en elle allait devoir être réparé. Elle sentait bien que l'affrontement arrivait à son dénouement. Elle observa Raven de ses drôles d'yeux verts. Puis activa son siphon psychique... Elle tenta de détourner à son usage l'énergie de Raven en utilisant ses pouvoirs. Elle n'osait le faire sur Maggie, se doutant bien que cette dernière pourrait tout simplement ignorer l'effet de ses pouvoirs, elle se lâcha sur Raven. Le but était de l'affaiblir, suffisamment pour permettre à Lilith et à ses anciens ennemis de mettre un terme à cette folie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Inscription : 21/09/2015
Messages : 150
DC : Animatrice gérée par Jade
Localisations : Titans Tower
New Titans
MessagePosté le: Lun 6 Fév 2017 - 12:05
Le combat sombrait dans le chaos le plus absolu. Leonid et Freddy avaient échoué. C'était impensable mais c'était le cas. Car l'être venu de la 5ème Dimension pouvait tricher et modifier la réalité à sa guise. Elle avait décidé d'apparaître sous cette forme et de faire semblant de souffrir. Telle était sa volonté. Si elle avait préféré changer Freddy et Leonid en cornets de glace, Lilith aurait du compter deux membres de moins dans son équipe.

Mais l'assaut lui révéla que Maggie Marzena n'était pas malfaisante. Elle était imprévisible et ne se sentait pas concernée par le principe de causalité (la physique, pour elle, ne devant être que des lois créées pour être violées). Mais elle n'était pas malfaisante.

Raven... Raven, c'était une autre paire de manches. Raven devenait de plus en plus folle et risquait de tous les tuer. Il n'y avait qu'à voir la manière dont elle avait traité sa malheureuse sbire qu'elle avait rejeté sans sourciller.

Lilith observa avec satisfaction le retour de Beast Boy qui put se saisir du rubis et l'approcher un peu plus de Raven. Le problème était loin d'être résolue mais tout n'était pas tout à fait foutu.

D'ailleurs, dans un certain nombre de futurs qu'elle ressentait, Lilith avait un avenir qui dépassait les quelques minutes.

Elle prit une grande inspiration et se détourna de Raven. Raven c'était l'objectif final. Les Titans étaient une équipe et Beast Boy était déjà là, prêt à transformer l'essai.

Leonid et Red Star (et même Anima) pourraient s'occuper de Raven et la distraire. Mais à la seule condition que Maggie n'intervienne pas...

Lilith s'approcha doucement de Maggie. Elle ne se pressa pas et garda une expression qui se voulait amicale. Elle se disait tout de même que l'avenir du monde reposait, en partie, sur son visage amical...

... elle tendit ses mains en avant, pour montrer que ses intentions n'étaient pas violentes. Et elle lança d'une voix calme :

"Raven a l'air de beaucoup compter pour toi et je le respecte. Raven compte aussi pour moi. C'est une amie mais c'est une amie qui va mal, présentement. La situation à Detroit est une horreur et une abomination. Tu n'as qu'à lire dans mes pensées pour voir que je ne mens pas. Il faut arrêter tout cela. Et..."

... elle avala sa salive avant de tenter de porter le coup d'estoc :

"Ta Raven a perdu la raison. Tu dois t'en douter sinon tu n'aurais pas fait disparaître les corps de l'arène. Ce rubis n'est pas un moyen de la détruire. C'est un moyen qu'elle a, elle-même, établi pour recouvrer ses esprits. Une fois que cela sera fait, tu seras libre de poursuivre ta vie tranquillement avec elle... Je te le promets"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mar 7 Fév 2017 - 20:31
L’amour. Sans le savoir, Maggie venait d’énoncer l’un des sujets qui pouvaient toucher le héros russe. La jeune femme disait agir par amour, servant de bouclier à Raven, une Raven corrompue par l’essence même qui coulait dans ses veines. Très peu d’héros avaient été éprouvés par l’amour tels que Red Star. Sa première véritable mission en Amérique aux côtés des Titans avait été la traque et la destruction de celle qu’il devait fiancé. Une femme qu’il avait aimée et qui avait été prise pour cible par un virus hautement mortel. Il avait alors fait le sacrifice ultime afin de préserver l’humanité. Il y avait ensuite eu Pantha et Baby Wildeebest. Mort des mains de Superboy Prime.

Léonid s’était juré de ne pas répéter les erreurs du passé. Il stoppa son assaut contre l’être de la cinquième dimension. Freddy ferait comme bon lui semble, mais il ne blesserait pas impunément un être se dévouant pour l’amour même si sa cause était trompée, aveuglé par ce puissant sentiment.


-Tu dis agir par amour. Tu crois que tu es la seule à connaître le sacrifice pour l’être aimé. Si seulement tu sondais mon esprit, tu verrais que ce n’est pas le cas. Malheureusement, aujourd’hui cet amour t’aveugle. La Raven que tu aimes n’est même pas en mesure de t’offrir son amour en retour. Pas sous cette forme.

Comme pour appuyer son propos, Lilith s’approcha de Maggie et tint un discours similaire. Entre-temps Beast Boy avait surgi d’un portail diabolique s’était emparé du rubis et jouait ses cartes. Le conflit devenait de plus en plus chaotique. Dans le chaos, il constata Anima qui semblait s’en prendre à Raven, puis une frappe magique dirigé à son encontre.

Se détournant de Maggie, il encaissa l’éclair magique, qui le fit néanmoins reculer de plusieurs mètres. Le feu ardent qui le recouvrait s’intensifia, véritable bouclier lui permettant d’absorber une partie des assauts portés contre lui. L’électricité n’était pas une faiblesse de Red Star, mais à long terme la magie pourrait venir à bout du héros. Afin d’éviter que cela n’arrive, le Russe utilisa sa vitesse surhumaine pour foncer en direction de la sorcière.

Son but, attirer son attention, qu’elle utilise encore ses pouvoirs à son encontre, il éviterait ceux-ci de son mieux. Nulle intention pour lui de porter un nouvel assaut contre Maggie. Ses propos et ceux de Lilith la feraient peut-être réfléchir, surtout après le petit discours de Raven pour Beast Boy.


-…n'espère aucun amour de ma part. J'ai fini par jeter cette partie de moi... Vu comme je vois comment elle vous rend faible.

Un amour non réciproque. Une blessure bien plus grande que ne pouvait lui infliger le héros à l’Étoile Rouge
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 20/11/2016
Messages : 196
DC : Tsaritsa, Cir-El / Mia Kent et Gemini De Mille
Localisations : New York
MessagePosté le: Mer 8 Fév 2017 - 20:55
L’arrivée de l’ex petit ami de Raven me donna des envies de meurtres. Par nature, je ne suis pas quelqu’un de méchant ou d’agressif. Mais de voir celui qui avait brisé le cœur de ma copine débarquer comme ça, pouf… Je mentirais en disant que je ne veux pas sa tête sur un plateau d’argent. Pourtant, cette pensée ne me ressemble pas. J’ai l’impression qu’elle appartient à quelqu’un d’autre. Quelqu’un d’étonnamment similaire à moi mais… Sa présence ici et ce qu’il dit ne me plaisent en rien et mes sentiments pour Raven veulent me pousser à commettre un geste regrettable mais… Non. Non je ne dois pas céder, m’effondrer, vaciller ou faiblir. Je ne dois pas passer à l’offensive sinon je mettrais Raven en danger. MA Raven. Imposteur. Monstre! Et je t’interdis de manger cette graine, c’est MA petite amie! Du balai! Ouste!

Ceci dit mon élan protecteur pour Raven est stoppé net par une attaque que je n’avais pas anticipée. Les mots. La psychologie. Dans ma tête, je devais protéger Raven d’assauts de tout type. On s’attaquerait à elle et à moi mais dans le but de neutraliser voire de détruire. Logique, en un sens. Identifier la menace et la faire cesser. Mais je ne pensais très certainement pas qu’on s’en prendrait à moi ainsi. Correction. Qu’on chercherait à me protéger de moi-même. Comment l’expliquer… Vous savez comment je suis. Joueuse, enjouée, optimiste, je suis l’image même du positivisme. Je veux croire en quelque chose de beau, en quelque chose de bien. Ma relation avec Raven est à mes yeux la plus belle chose qui me soit arrivée. Il est donc normal que je me concentre dessus. Mais ce faisant… J’ai perdu la vue d’ensemble. J’ai perdu l’objectivité. Mais Raven, ma Raven…

Ils mentent. Forcément. Raven m’aime. Ils essaient de semer la discorde dans notre couple de semer le doute, de faire de moi le maillon faible. Oui, Raven a une partie démoniaque, oui, on peut questionner l’éthique de ses projets mais de là à dire qu’elle a perdu la tête, pire, qu’elle ne m’aime plus… Impossible. Pendant un instant, mon bouclier protecteur faibli, exposant brièvement Raven mais je me ressaisis. Pourtant je l’ai entendu dire « Mais n'espère aucun amour de ma part. J'ai fini par jeter cette partie de moi... Vu comme je vois comment elle vous rend faible. ». Raisonnons. Elle parle peut-être de ses amis. De sa famille. De ceux qui étaient avec elle avant. Avant moi. Avant nous. Mais un doute peut faire s’effondrer l’édifice le plus solide. Je me tourne vers Raven, je la regarde dans les yeux et je veux voir ce qu’elle va me répondre.


« Raven… Ton amour… Notre amour, ce qu’il y a entre nous… Ça tu ne l’as pas jeté, n’est-ce pas? Que tu renies ton ex, tes amis, ta famille, je peux comprendre. Ce sont des obstacles à tes plans. Mais moi… Je t’ai aidé avec tes projets, je t’ai assisté, épaulé sans sourciller. Démone ou non, soif de pouvoirs de péchés et je ne sais trop, tu n’aurais quand même pas fait… Ça. Sacrifier ce que nous avons construit… »

Évidemment qu’en ce moment je suis vulnérable. Maintenir le bouclier tout en me posant tant de questions, ce n’est pas chose aisée. Je fais dos à ce Capitaine Marvel et à ses copains. Je suis concentrée uniquement sur Raven. La pierre rouge que tient son ex disparait de sa main pour réapparaitre dans la mienne et j’y ajoute une pierre de mon cru. Ce que j’ai donné à Raven pour la protéger des autres. Deux gemmes, l’une son passé, l’autre notre avenir et elle entre les deux. En ce moment, Raven se trouve devant un beau casse-tête. Si elle me ment, c’est sûr que je pète les plombs et là elle aura tout le poids de la Cinquième Dimension contre elle. Si elle dit la vérité et qu’elle m’a écarté de sa vie, le résultat sera identique. S’il reste quelque chose de la femme que j’aime, il va devoir batailler ferme pour remonter en surface. Une chose est certaine.

Si quelqu’un doit ramener Raven, la Raven que tout le monde connait… Ce sera moi. J’ai juré de la protéger. Et si ça doit me détruire… Tant pis. Elle peut conjurer, invoquer tout ce qu’elle veut. Me tirer dessus avec les pires merdes de son arsenal. Je vous jure que je ne faiblirai pas. Si cette troupe d’envahisseurs a raison et que Raven, ma Raven est en danger à cause de cette… Parodie de cette merveilleuse personne que j’ai rencontrée… Je suis une femme de principe, oui. Mais même les principes les plus ancrés peuvent être révisés lors de situations exceptionnelles… Et là c’est le cas. Je suis moi-même entre deux feux : ceux qui viennent stopper Raven et Raven. Si Raven n’est plus Raven, elle n’est pas mon alliée. Tout groupe comptant l’ex de ma petite amie ne l’est pas non plus. Comment disent-ils ça déjà? Ah oui. Une impasse mexicaine. Ça promet, tiens…


"Tu as dit: quand les cochons voleront. Ils volent maintenant. Alors paie."

 Fiche RP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mer 8 Fév 2017 - 23:12
HRP:
 

La colère de la démone me passe à peine dessus, c'est celle de Raven que je crains le plus... Car c'est le sentiment d'un coeur sensible et vivant, qui peut être blessé. Le mépris de la démone ne me touche pas, même s'il se lit dans ses yeux plein de rage. C'est juste une boule de nerf, au final. C'est tout ce qui reste de notre camarade, son âme, nous la possédons encore. La démone se rapproche à mesure que je parle, je m'arrête au moment de plonger la graine dans ma bouche dans un geste théâtrale.

Me dîtes pas que je vais devoir rester dans cette posture encore longtemps... Je vais vraiment l'avaler à force, cette graine! ça me dit rien, moi, d'être réduit à un concubin reproducteur, elle est dure Raven sur ce coup. Même si c'est pas celle que je connais, que ça sorte de sa bouche me glace le sang. Je soupire en reprenant une posture normale, devant Lilith qui commence un discours persuasif. Non pas que je sois contre l'idée, mais là j'étais en pleine représentation. Comment je fais pour garder ma crédibilité maintenant? Elle finit rapidement -heureusement- je me prépare à nouveau à faire semblant de manger la graine, quand Leo se décide lui aussi à ajouter quelque chose...

"Les gars, laissez- moi les grands discours, c'est mieux pour la cohésion du groupe..."

On dirait que Raven en a plus marre que moi, puisqu'elle me crache au visage -moi le fidèle Beast Boy à son faux service- qu'elle s'est débarrassée de son amour pour qui que ce soit. C'est bien dommage, mais c'est pas elle que je tente de titiller, mais bien sa copine! Copine qui finit par se désintéresser de moi comme je le redoutais, pour revenir sur Raven, en volant la pierre qui était dans ma main. Je retiens des larmes de déception... Mon entrée fracassante, gâchée... J'aurais mieux fait de rester sur mon île, ou même avec papa Trigon. Lui au moins, il respecte mes performances. Mais pas le temps de m'apitoyer sur ma malchance légendaire, les choses tournent brusquement au vinaigre. En effet, j'ai parié sur la jalousie de la femme en 5D, mais pas au point où elle mettrait toute la mission en danger sur un coup de tête! Oui, elle fait pas partie de sauveteurs, mais si elle était des nôtres, je lui dirais ma façon de penser. Je me dépêche d'avaler la graine, je n'ai plus vraiment le choix. Les changements se font beaucoup plus discrètement que la première fois, je peux encore parler en mon nom et je vais pas me gêner:

"Le chantage ne changera rien, petite sotte!"

Oui oui, je viens d'insulter le plus puissant personnage de cette histoire. Parce que je suis Beast -bête- hahahaha... Je vais crever.

"Ce que ces gens étranges mais pas polis essaient de te dire en français plus ou moins compréhensible, c'est que cette femme à six yeux n'est plus la Raven que tu connais! Celle que tu connais et adore comme nous tous, se trouve dans ce foutu cristal que tu t'amuses à... Mais tu fais quoi exactement avec? Bref, peu importe, puisque tu me laisses pas le choix..."

Je passe brutalement en mode démon -griffes à la place des ongles, crocs à la place des dents, cheveux hirsutes et énormes et innombrables tentacules à la place des jambes- pour lancer une tentacule vers la main tenant le cristal ramené par Lilith, pour l'arracher de l'emprise de Maggie. Mettez ça sur le compte de la stupeur d'avoir découvert la triste vérité et de me voir attaquer au lieu de la démone à qui elle a posé l'ultimatum, ou la surprise de se rendre compte que j'ai déjà avalé la graine qui me lie maintenant au péché de l'orgueil. Surprise qui va sans doute se changer en furie dans pas longtemps. Cette graine est différente de l'ancienne, elle ne m'asservit pas mais augmente ma symbiose avec la démone en elle. Mon corps, qui vient de changer, évolue pour les besoins de Raven, mon esprit suivra bientôt. Je sens ma personnalité se fondre peu à peu en elle, ma conscience s'effriter. Raison de plus pour réussir ce coup, ou je suis finis. Une fois le cristal dans la tentacule, je la dévie vivement vers Raven qui est proche de moi et passe le bouclier sans surprise. En effet, maintenant que je suis son serviteur et une partie d'elle- même plus précisément, je ne suis plus assujettis aux mêmes lois que les autres. Je fais partie des VIP. De par ce statut, je sais aussi qu'Anima a bien affaibli Raven durant tout ce temps -je le ressens moi-même - la rendant, espérons- le, moins réactive au moment où mon membre démoniaque fond sur son visage pour poser le cristal sur son front. J'espère que cette action réussira, que l'action combinée entre nous tous portera enfin ses fruits! Les uns servant de diversion, d'autres d'affaiblisseurs et enfin, le plus idiot de tous: celui qui tente de transformer l'essai en sacrifiant son âme. C'est tout ce que je mérite -et bien plus- après les fautes que j'ai commises envers le groupe et elle.

"Mange toi ça et rends- nous notre amie!"
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 9 Fév 2017 - 15:00
Je regardais encore une fois ces insectes s'agiter. Ils ne pouvaient pas rester tranquillement tandis que je les tuais ? Sérieusement, c'était agaçant. Je sais bien que les héros sont du genre ennuyant, mais eux avait le pompom... Notamment maintenant que Maggie semblait réfléchir à leurs paroles. Et merde. J'aurais du imposer un champ de silence sur le champ de bataille, cela aurait éviter tout les discours interminables sur la morale, la gentillesse, la bonté et les petits oiseaux.
Parce que maintenant, Maggie venait de prendre le rubis de cette bande de rigolo et elle semblait hésitante. Elle ne semblait plus croire autant en moi qu'avant maintenant que tout le monde avait parlé... Et sans Maggie, je devais avouer que ces minables avaient un semblant de chance... Pourquoi je m'affaiblissait d'ailleurs ?! Ce n'était pas... Normal. Oh, la baisse de pouvoir était mineure, surtout avec deux péchés en moi... Mais il n'empêchait que c'était étrange et quelqu'un allait devoir répondre...
J'arquais un sourcil. Anima ? Elle... Elle pompait sur mes ressources ? Mais non ! HORS DE QUESTION.

"DEGAGE, VER."

Fis-je en braquant mon regard sur Anima, avant de surcharger son canal par lequel elle me vampirisait. Essaie un peu d'absorber ça, qu'on rigole, espèce de flemme immonde. C'est cela, la puissance... Mais ça, c'était juste un des problèmes... Un seul des problèmes, vu que j'avais également Super communiste qui me fonçait dessus. Pendant que Beast Boy faisait ses pitreries à côté. Sérieusement, avale cette putain de graine que l'équilibre de force soit un vrai déséquilibre en ma faveur mon petit truc rouge...
Je regarda alors Leonid et j'emplis mes deux mains de magie noire et obscure comme le sang pour le frapper.

"ET TOI AUSSI !"

Maggie, elle, regardait la seule arme qui pouvait réellement causer ma destruction, ne sachant ce qu'elle devait penser. Ce qu'elle voulait penser. Dammit. Je savais que cette guimauve me retomberait dessus. Ca me rendait malade de devoir jouer les tourterelles avec elle, totalement enamourée. Alors je me tournais vers elle.. Avec un énorme sourire. Allez. Encore un peu, et j'aurais éliminé les Titans. La magie des noms n'aura plus d'importance. La Destinée sera rompue et je serais libre d'exercer ma volonté sur l'univers, puis sur le reste.

"Maggie... Ne les écoute pas. C'est simplement un de leur plan pour que tu changes de côté. Ils savent que sans toi sur leur chemin, ils ont une chance contre moi... J'ai besoin de toi. A mes côtés."

Ce qui était strictement la vérité. J'avais besoin d'elle à mes côtés, car sinon, elle serait contre moi et là, ce n'était pas qu'une chance que les Titans auraient. C'était un putain de boulevard. Je n'avais pas encore identifier comment Père interférait avec les êtres de la Vème Dimension. Une fois que je saurais.

"Elle évite ta question Maggie !"

Je clignais des yeux. Que ? Cette voix ?
Du petit cristal s'élevait... Moi ?! En plus petit, certes, mais c'était clairement moi. Sous ma piètre forme humaine certes, mais moi quand même...

"Elle a jeté notre capacité à aimer, juste pour éviter de justement se sacrifier pour toi ! Je n'aurais jamais fait..."

"MAIS FERME LA !"

Fis-je en utilisant mes pouvoirs pour saisir Leonid, qui pour l'instant supportait le gros de mon attaque... Pour le propulser sur Maggie et le cristal. On va voir si le truc cristallin arrivait à supporter une horde de radiation russe ! Je suis pratiquement sûre que l'esprit à l'intérieur n'appréciera pas et c'est l'essentiel !

Là, tout continua à merder, puisqu'avant l'impact Beast Boy terminait de se lier à moi, de nouveau par le biais de la graine. Chier... J'avais vraiment pas le temps de ça maintenant. Cela me déséquilibra dans mon attaque, et il en profita pour choper la fichue pierre. Alors que j'avais les deux mains liés. Je le regardais, le voyant s'approcher...
Mes yeux s'illuminèrent alors, l'immobilisant dans les airs.

"Bien essayé, mais là, je suis largement plus puissante qu'à l'époque où on se connais... Sbeurgh."

Sbeurgh. Sbeurgh causé par une baffe. Mais qui ? Mais qui avait pu ? Je me relevais... Pour voir que la Raven miniature était devenue aussi grande que moi... tout en émettait encore plus de puissance. Beaucoup plus de puissance. Mais comment ?

"COMMENT ?!"

"La haine et la colère est très.... Trop présente chez les êtres vivants, quels qu'ils soient. Même s'ils sont apparemment gentils. C'est pour cela que c'est notre source d'énergie, et celle de Trigon aussi. Parce que l'on sait qu'elle sera toujours là."

La silhouette avançait vers moi... Qu'est-ce que...

"JE SUIS TOUJOURS..."

"La plus faible. Tu oublies que si les émotions négatives sont les plus communes... Les émotions positives sont tellement plus... PUISSANTES."

Elle balaya le rayon d'énergie obscure que je venais de lui lancer d'une main. Comme si c'était aussi simple que cela.

"JE SUIS PLUS QUE MA COLERE. JE SUIS PLUS QU'UNE SOMME D'ENERGIES NEGATIVES QUI NE SONT PAS LES MIENNES. JE SUIS RAVEN..."

Je ... Je reculais alors que l'entité grandissait devant moi. Elle... elle devenait blanche. Pure énergie...

"Et tu as touché à ma famille."

Une immense lumière blanche eu lieu. Apparut... Mon dieu... L'amour... L'espérance... Tant... Tant de puissance. La douce puissance... C'était... Si beau... Je ... La.... Voulais.

.
.
....


........


"MMmh... Bordel... Je refais pas ça tout les jours."

Fis-je en me relevant... De nouveau dans mon corps. Bon, ça c'était un bon point. Je me préférais largement en humaine qu'en démone, déjà parce que les 6 yeux, ça foutait un mal de crâne de tout les dieux... Je regardais les lieux autour de moi. Ok. Très mauvais goût honnêtement. Et j'avais pas mal de trou sur ce que j'avais fait ces derniers jours. Je me souviens juste que j'avais foutu le bordel à Détroit....
MAGGIE ! Je me tournais vers elle, avant de me téléporter à ses côtés. Ok note à côté. J'avais gardé le péché de la Paresse et il était stabilisé en moi... Et je ne pétais pas le sol alors que j'étais paniqué. Apparemment, j'avais également gardé l'évolution que mon double avait commencé... C'était... Utile.

"Maggie... Je suis désolé... J'aurais dû te parler des risques d'une moi transformée. La prochaine fois Maggie... Quoiqu'elle te dit, tu l'enfermes. Je finirais toujours par revenir... Car je t'ai. toi et les autres."

Je regardais les Titans autour de moi. Ma famille... Mes amis. Je les regardais, sachant ce qu'ils avaient traversés... Avant d'entendre un grognement derrière moi. Bon dieu. Beast Boy. ENCORE. Bon, cette fois, c'était justifié par le fait qu'il ait voulu (et réussi) à m'aider. Heureusement que tout le monde avait la sincère volonté de m'aider et que j'ai été exposé à autant de bons sentiments d'un coup. Sinon, j'aurais clairement pas eu le boost nécessaire pour stopper... La parodie que j'étais. Je regardais Beast Boy... Avant de l'aplatir d'un coup sur le sol à l'aide des chaînes de Fenrir... Bon, ok. J'adorais me servir de ce sort contre lui. C'était assez drôle quand il était possédé.

"Tout le monde... Je viens vous aider à Détroit dès que je me suis occupé de Beast Boy. Il... Il est soumis à l'autre, et va falloir que je lui retire sa graine. Opération chirurgicale magique. Maggie peut éventuellement venir m'aider, mais je crois honnêtement que vous allez avoir besoin de tout les bras disponibles pour vous occuper des autres... Bordel, j'aurais jamais cru que je devrais rendre leur pouvoir à mes frangins...."

Bon, pas tous. Je gardais la Paresse. Cela en faisait un de moins. Je m'approchais du Beast Boy... Avant d'ajouter la cage de l'oiseau bleu autour de lui. Pour éviter qu'il se barre en tant que moustique.

"Quant à toi, ca va pas être drôle, mais on commence à choper le truc, pas vrai ?"

J'agitais ma main pour créer un gros portail vers Détroit.

"J'en aurais pas pour longtemps, promis !"
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 20/11/2016
Messages : 196
DC : Tsaritsa, Cir-El / Mia Kent et Gemini De Mille
Localisations : New York
MessagePosté le: Jeu 9 Fév 2017 - 15:48
Ma mère m’a dit un jour: Maggie, tu es ta pire ennemie. Nous, êtres de la Cinquième Dimension sommes des gens très proches de nos sentiments. De notre créativité, à un point tel que plusieurs d’entre nous deviennent vite instables, incapable d’exercer suffisamment de contrôle. Ne deviens pas ton pire ennemi. Évidemment, j’ai entendu ce qu’elle m’a dit. Pas écouté, attention, vous noterez la différence fondamentale. Quand vous entendez, c’est que les mots forment une phrase, oui, mais vous vous moquez bien du sens. Je pourrais vous lire ma liste d’épicerie. Vous allez entendre sans vraiment porter attention. Mais si je vous raconte une histoire, votre intérêt est piqué, LÀ vous allez m’écouter. Les mots vont avoir un sens. Former un tout cohérent. Et c’est seulement maintenant que je réalise que bien… J’aurais dû écouter.

Peu d’entre vous connaissent véritablement la Cinquième Dimension et ses habitants. C’est plutôt normal, en fait. Nous voyageons beaucoup, oui, mais la Terre, pas souvent. Mon père adore. Moi j’aime bien. Il y en a eu quelques autres. Mais c’est tout. La plupart d’entre vous ignorent que nous pourrions décider de détruire le monde et d’un claquement de doigts, tout remettre en place comme si de rien n’était. Vous n’en garderiez aucun souvenir. Aucun. Impossible de savoir que ça s’est produit. Mon père utilise cette particularité quand il fout trop le bordel en « jouant » avec Superman. Ma mère ne l’a jamais utilisé. Si quelqu’un dans la famille ou dans les gens que je connais sait se contrôler, c’est elle. Je me demande souvent si elle a encore des sentiments, à force… Mais nous nous écartons du sujet principal. Ce dont il est question, c’est moi.

Prenez une dangereuse combinaison de sentiment : la colère, la peine, la confusion, le ressentiment. Ajoutez-y le fait d’avoir été trahi, de vous sentir spoliée, de considérer qu’on vous a volé ce qui vous revenait de droit. Amplifiez le tout, faites en un dangereux maelstrom bien explosif et vous avez une idée du centième de ce qui se passe dans ma tête. Vous voulez que je vous le traduise, peut-être? Je pète les plombs. Terminé les beaux principes de non-violence voire de pacifisme. Ils vont voir que je suis la digne fille de mon père. Désolé, maman, mais là ils l’ont cherché et pas qu’un peu c’est moi qui vous le dis. Il y a toujours des limites à ce que je vais accepter, à ce que je vais endurer et là c’est dépassé depuis longtemps. Là les fils se sont touchés et il n’aurait pas fallu que ça se produise. Très certainement pas. Et ça fait quoi quand Maggie explose? Bah ça, en fait.

Plus exactement, une manipulation de niveau cinq (donc le plus haut niveau théorique par chez nous), troisième théorème dimensionnel, catégorie entropico-chaotique, ordre des effets cataclysmiques, sous-ordre de la destruction massive. Vous savez, quand on parle de péter les plombs, c’est rarement des arc-en-ciel et des papillons. Et si c’était le cas, ce ne serait certainement pas quelque chose de pacifique. C’est ça souffrir. C’est ça perdre le contrôle. C’est ça voir son univers s’effondrer autour de soi. À trop vouloir tout garder, on finit par tout perdre d’un coup. Exploser. Une belle bombe à retardement. Je comprends mieux ce qui a détruit la raison de mon père ou l’a érodé plus que de raison et ce qui terrifie ma mère. C’est ce… Je ne sais quoi qui ronge votre esprit comme de l’acide. Je peux dire sans mentir que je n’ai jamais vécu ou éprouvé une telle chose.

Tout est bien qui finit bien, Raven est revenue, tout ça… Mais on oublie les victimes collatérales. Certains diront que je me victimise. C’est leur droit. L’histoire, après tout, est écrite de la main des vainqueurs et par amour, aveuglée par des sentiments sincères, j’avais choisi le « mauvais » camp. On me jugera. Je m’en moque. À ce moment précis dans le temps et l’espace, dans la réalité, dans cette réalité, je viens de déclencher un cataclysme d’une puissance sans précédent qui a tué tout et tout le monde. Et ce faisant, j’ai été à l’encontre de mes principes les plus durablement ancrés. Devant toute cette destruction cataclysmique, je reste sans voix. Je suis terrorisée. Je regarde mes mains, ces mains jusqu’alors vierge de sang et je regarde la dévastation. Raven… Ma Raven… Et c’est moi et moi seule qui ait fait tout ça. C’est… Je… Non. NON! C’est impossible!

Ce qu’un habitant de la Cinquième Dimension fait, il peut le défaire. C’est ce qui nous permet de déconner à fond la caisse en se moquant bien des conséquences. Sauf que moi je n’oublierai jamais ce que j’ai fait. Eux oui. Personne ne va se souvenir de quoi que ce soit. Je le redis. Personne. Ne va. Se souvenir. De quoi que ce soit. Restaurer la réalité à un point d’origine dans le temps efface tout pour tout le monde. Retour à la case départ devant Raven redevenue elle-même et ces pseudo héros prêts à célébrer leur victoire. Pour eux, rien ne s’est passé. Ils ne savent pas ce que j’ai fait dans une réalité que j’ai effacé, restauré, remise en service à un point dans le temps et l’espace où ils vivent encore. Et mon regard confus en devient un d’horreur quand je me rends compte d’une chose. Le cristal de Raven. Ce que je lui ai donné. Elle peut capter mes émotions.

Et de ce fait, les causes de ces émotions. Elle va me voir comme… Comme un monstre. Ma perte de contrôle aurait tué tout le monde, détruit une ville, potentiellement. Et qui sait quoi d’autre encore. Non définitivement il n’y a pas de « happy ending » pour moi ici. La mort dans l’âme et les larmes aux yeux, je regarde Raven avec horreur. Elle sait ce que j’ai fait. Le cristal est un produit de la Cinquième Dimension. Mes altérations ne l’ont pas affecté. Raven sait. Et si elle ne le réalise pas encore, je ne veux pas être là quand elle le fera. Et je ne veux pas être ici non plus quand inévitablement, mes parents vont s’en mêler. Vous pensez vraiment qu’un tel déchainement de puissance est passé inaperçu pour les miens? Bien sûr que non. Et surtout pas pour eux qui comptent parmi les plus puissants d’entre nous. Sans hésiter une seule seconde, je me téléporte.


« Pardonnes moi, Raven… »

Où? Là où on ne me trouvera pas. Là où je vais pouvoir pleurer toute les larmes de mon corps avec pour seule compagne une culpabilité écrasante. Mon univers s’est effondré. Mes certitudes avec. Non seulement je me suis laissée aveugler par l’amour (ce qui n’est forcément un mal considérant la dévotion derrière) mais cette perte de contrôle, elle, est particulièrement préoccupante. Comment vais-je pouvoir regarder Raven dans les yeux maintenant? Oh elle pourra me retrouver. Le cristal est plus qu’un simple cadeau. Nous avons beaucoup à nous dire elle et moi. Mais pour le moment, Je ne suis pas seulement effondrée, je suis également terrifiée. Car je sais ce que j’ai entendu au moment de déclencher cet apocalypse qui a eu lieu avant de devenir une non existence dans le grand ordre des choses. Ce rire, le rire de mon père… Non. Non je peux me mentir tant que je veux mais quand j’ai fait… Ce que j’ai fait… C’est un rire comme celui de mon père que j’ai entendu mais ce n’était pas le sien. C’était… Le mien…

Fin.

HJ : Et avec cette réponse se termine ma participation à ce super RP.  Merci pour le topic et je souhaite à tous et à tous une bonne fin d’intrigue^^ Vous avez été super!


"Tu as dit: quand les cochons voleront. Ils volent maintenant. Alors paie."

 Fiche RP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 21/09/2015
Messages : 150
DC : Animatrice gérée par Jade
Localisations : Titans Tower
New Titans
MessagePosté le: Sam 18 Fév 2017 - 8:02
Lilith, une fois ses dernières paroles prononcées, se tut et attendit sans bouger le dénouement. Les bras croisés, les pieds campés solidement dans le sable. Elle n'avait plus ni crainte ni appréhension. Derrière ses yeux froids, les calculs de sa destinée étaient formels : ils avaient gagné.

Alors même que Maggie se saisissait magiquement du rubis et le modifiait à sa convenance. Ils avaient gagné. L'avenir était un long corridor sans la moindre possibilité de bifurquer avant longtemps...

Tandis que Beast Boy se transformait en démon rouge et déployait ses tentacules pour porter le dernier coup, Lilith ne bougeait pas : elle avait gagné. Ses paroles, celles de Leonid, tout cela s'était insinué chez leurs adversaires à la manière d'un agent pathogène fatale. La renaissance était proche !

Et Raven, affaibli par Anima, lutta avec elle-même et gagna... la restitution de son âme !

Un mauvais pressentiment envahit soudainement Lilith : quelque chose qu'elle n'avait pu prévoir ? Quelque chose qui défiait les statistiques temporelles ? Quelque chose qui brisait le principe de causalité pour verser dans l'incertitude la plus absolue !

Maggie.

Et Lilith sentit que dans une autre réalité, ils étaient tous morts et enterrés et que le monde était un immense charnier.

Maggie. Et sans sa précognition qui lui permettait de percevoir ce qui aurait pu être en plus de ce qui était, échos lointains d'étoiles disparues ou rides sur l'eau souvenirs du caillou lancé par l'enfant, Lilith n'en aurait jamais rien su.

Un cataclysme avait du se produire avant d'être effacé. Ce n'était pas la première fois. Lilith avait l'habitude. Et elle eut un sourire timide.

Cette connaissance elle la portera seule. En attendant, les Titans avaient bien fonctionné. Detroit était sauvée et il y avait du travail mais tout se passerait bien...

... dans le meilleur des mondes !

"En route, mauvaise troupe !" lança Lilith. "Nous allons voir comment nous rendre utiles à Detroit... Puis je crois que nous avons un peu de travail pour réparer notre Tour aussi..."

Et Lilith emprunta le portail qui venait de s'ouvrir et les ramenait dans les rues dévastées du lieu des méfaits de Raven... mais avant de le franchir, elle lança avec un sourire mystérieux à Anima :

"Tu viens ?"

[Pour les Titans, je crois qu'on peut s'en arrêter là ^^ Vous pouvez bien évidemment poster à la suite... mais j'ouvre bientôt un nouveau sujet ! Car nos aventures continuent ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 22/02/2016
Messages : 263
DC : Jade, Liberty Belle & Tara Markov
Localisations : St Roch
New Titans
MessagePosté le: Sam 18 Fév 2017 - 8:15
Etre un vampire psychique n'avait que des inconvénients ou presque. Car si Anima bénéficiait de fantastiques pouvoirs (comme le vol ou les rafales énergétiques), cela nécessitait de se gaver de l'aliment adéquat. Et quand elle tirait trop sur ses pouvoirs, Anima se trouvait devant l'alternative pas toujours réellement ouverte qu'était d'avoir à choisir entre se reposer (mais ce n'était que rarement possible en situation de combat) ou prélever de l'énergie aux personnes à sa proximité...

... et ce véritable vol pouvait avoir des conséquences dramatiques. Car, bien dosé, le siphon psychique ne vous prendrait que les espaces existant entre les secondes de votre vie... mal dosé, vous perdrez des mois, des années... ou bien la vie !

Et ce pouvoir était une damnation pour Courtney.

Mais en prélevant à la source l'énergie de Raven pour l'affaiblir, Anima n'eut pas le tracas habituel, tant la puissance de la sorcière semblait infinie. Elle...

... Raven cherchait à la surcharger ! Et cet afflux de pouvoir lui faisait mal et la faisait hurler et se tordre de douleur !

Car la puissance de Raven était divine et infinie. Les yeux de Courtney virèrent à ce vert si étrange, témoignage qu'elle était gorgée d'une énergie envahissante. Elle tomba à genoux et tenta d'endiguer le flux énergétique qui était en train de la détruire de l'intérieur. Si seulement Animus avait été là...

.... et tout autour d'elle l'action se déroulait, dans son dénouement mystérieux, inexorablement vers la fin. Lilith parlait. Leonid parlait. Beast Boy agissait. Maggie doutait. Et Raven... Raven arriva à se défaire elle-même de son emprise démoniaque.

Seule Anima, petit péché de la paresse, destituée par sa maîtresse, avait été mise de côté... Elle n'osait bouger ni ouvrir la bouche de peur de commettre un malheur de plus. Il allait falloir qu'elle se décharge de l'énergie qu'elle avait emmagasinée... mais où ?

Quand Lilith lui proposa de les suivre, elle parut surprise. Un portail vers Detroit ? Qu'est ce que tout cela signifiait ? Elle...

Animus. Il venait de lui apparaître dans son esprit. Il lui parlait à nouveau. Il n'avait pu le faire du temps de la domination mentale de Raven. Il...

... il était son bon gros ange gardien, avec son air effrayant et sa crinière échevelée. Il prendrait sur lui son énergie en Arkana, énergie qui lui permettrait de combattre les hordes de son terrible père, Celui-qui-ne-porte-pas-de-nom, quoique puisse signifier ce concept...

... et Anima, la vampiresse, fut elle-même siphonnée par Animus. Haletante et en nage, elle se leva péniblement et répondit positivement à l'invitation de Lilith. Elle ne comptait pas moisir dans cette dimension. Pour le reste... seule l'avenir le dira !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

[Titans/Maggie] Audience démoniaque.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» HISTOIRE DES TITANS pour y voir clair
» Le choc des titans : Jane Eyre vs Wuthering Heights
» Votre titre démoniaque
» Projet 10 : Adeptus Mechanicus / Titans Legions (AMTL)
» Feral Titans, peints et non soclés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs :: Amérique du nord-