Ambitions brutales (Libre)

Invité

MessagePosté le: Dim 14 Avr 2013 - 21:28
Haine et vengeance, le cœur de Grodd n'était plus que consumé par ces deux sentiments. Défaite après défaite, il avait continué ses plans de conquête du monde malgré les échecs plus variés les uns que les autres. Ce maudit Flash se trouvait toujours entre ses pattes, il fallait que ça cesse, il fallait montrer au justicier la vraie puissance du plus grand gorille de la Terre ! Bien décidé à en finir avec cet homme, il ne fallait cependant pas y aller à la légère et surtout hâtivement, surtout face à la rapidité incarnée. Depuis son hangar reculé au nord de la ville, Grodd avait réfléchi pendant des journées. Il avait même ordonné que personne ne le dérange pendant qu'il posait les premières pierres de la destruction. Après ce long moment de réflexion, il en était venu à penser qu'il s'y prenait mal. Le problème n'était pas le gorille, ça non ! Le problème était le manque de moyen qu'il avait pour neutraliser ce maudit Flash !

Alors qu'il ouvrait la lourde porte métallique de son entrepôt, la trentaine de gorilles amassés en face de lui posèrent leurs yeux ébahis, attendant un discours vaillant et courageux de leur chef incontesté. Grodd monta sur une estrade de fortune, faite de ferraille entassée puis gratta le pelage de son énorme torse. Ses fidèles suivant purent remarquer le grand sourire sur sa bouche, laissant passer ses dents proéminentes de sa mâchoire démesurée. Le leader mit sa main en l'air pour réclamer le silence puis se dressa tel un roi.


"Mon peuple ! Mes fidèles ! Vous m'avez suivi jusqu’ici tout en abandonnant notre patrie, notre ville. Pendant trop de temps nous avons souffert de la cruauté des êtres humains, nous traitant comme des animaux de bas étage mais cela suffit ! Pendant des années, j'ai... Nous avons essayé de prendre ce qui nous revenait de droit, ce qui aurait dû nous appartenir dès que le monde fut créé mais nous avons dû subir les coups et les échecs des mains de ce maudit Flash et de ses alliés ! C'est pour cela que j'ai élaboré un plan, pas un plan visant à détruire cet homme mais bien un plan servant à prendre le contrôle de sa ville ! Grâce à notre supériorité et les technologies disponibles dans cette maudite ville, nous marcherons sur leurs dirigeants et prendrons nous-mêmes les rênes du fief de ce maudit prétendu justicier !"

Grodd grogna sous les acclamations de son groupe. Tous les gorilles pouvaient le sentir, l'assurance mythique de leur chef ainsi que son envie de voir Flash à genoux. Certains des primates commençaient déjà à sauter d'impatience pour entendre la suite du plan mais se calmèrent dès que leur chef reprit son discours de sa voix imposante.

"Dans Central City se trouve un laboratoire de technologie énorme ! C'est ce dont j'ai besoin pour pouvoir construire les plus puissantes machines de guerre ! Grâce à votre aide, nous pourrons prendre d'assaut le bâtiment et nous emparer des ressources innombrables détenues dans cet endroit !"

Des cris retentirent dans la salle silencieuse, la meute de gorilles commença à s'agiter. Certains battant leurs poings sur leur poitrine en guise de satisfaction alors que d'autres se contentaient juste d'applaudir le plan machiavélique de leur chef, de celui qu'ils avaient tous suivi pour un avenir meilleur. Grodd leva une nouvelle fois sa main vers le haut pour réclamer le silence, la suite du plan allait être décisive pour la suite.

"Grâce à la ferraille traînant de ce stupide endroit, je construirai une puissante machine capable de percer les lourde portes de leur bâtiment ! Nous déferlerons sur eux comme un torrent de sauvagerie ! PAS DE QUARTIER, PAS DE PITIÉ ! POUR LES GORILLES !"

Tout la foule se remua de plus belle. Les acclamations se firent de plus en plus fortes et bientôt toute la foule commença à scander le nom du plus grand personnage de leur histoire. D'une voix unie et forte, tout le groupe de gorilles cria en soulevant leur poing gauche vers le ciel :

"GRODD! GRODD ! GRODD ! GRODD ! GRODD !"

Une fois l'agitation retombée, la plupart des gorilles commencèrent à se mettre en action pour la construction de la machine qui servirait à enfoncer les portes de Star Labs. Les plus forts transportaient d'imposantes barres de métal par paquet de six ou sept alors que les plus faibles se contentaient d'amener divers outils ou tôles de fer dans la pièce où le génie Grodd commençait déjà la construction. Grâce à diverses pièces de fortune trouvées dans les décharges non loin, il avait déjà construit la partie inférieure de l'infernale machine. De lourdes roues de camion servaient d'appui à une imposante base en métal qui avait été aplatie par les violents coups de marteaux des gorilles ouvriers, obéissant au doigt et à l'œil de leur chef. Grodd quant à lui travaillait sur un type de canon particulier. Grâce à une reliure faite d'énormes fils conducteurs d'électricité ainsi que de nombreuses batteries volées à droite à gauche, il avait réussi à construire une puissante arme pouvant tirer un énorme rayon électrique dans une direction donnée. Ne pouvant procéder malheureusement qu'à environ cinq tirs à cause de la résistance des batteries, il n'avait pas droit à l'erreur. Une lourde manivelle servait à bouger le canon de haut en bas et de gauche à droite, l'arme étant posée sur un disque pivotant. Une fois toutes les parties emboîtées les unes sur les autres et soudées avec les outils récupérés, l'armée de primates se mit en route sur l'ordre de leur chef.

"En avant mes fidèles compagnons ! En avant vers Star Labs ! Que les humains périssent sous notre rage ! En avant vers notre gloire et notre victoire assurée ! MORT AUX JUSTICIERS !"

Le gorille revêtit son armure de combat puis d'un geste assuré commanda à sa trentaine de compagnon de prendre la direction du bâtiment en question. Une dizaine de primates poussaient la lourde machine alors que l'autre vingtaine avançait en poussant des cris de guerre effroyables. La plupart des voitures étaient écrasées par la brutale force des animaux, les rares automobilistes fuyant leurs véhicules à la vue du regroupement de gorilles. Après une trentaine de minutes de marche, l'armée s'arrêta devant l'énorme bâtiment qu'était Star Labs et fixèrent tous leur chef qui était monté prêt du canon de la machine pour se mettre en évidence.

"ARMEZ LA MACHINE ! TIREZ DANS LA PORTE DÈS QU'ELLE SERA CHARGÉE ! À L'ASSAUT MON ARMÉE !"

Toute la troupe de gorilles commença à crier sous l'injonction de leur chef alors que deux primates activaient la manivelle du canon. Ce dernier se posa en direction des portes du bâtiment, ce n'était qu'une question de temps avant qu'il ne fasse feu.


Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 29/11/2012
Messages : 4211
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
Justice League

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Dim 14 Avr 2013 - 21:58
Alors Dr. Elias vous avez toute les donnés nécessaires.

Encore quelques secondes Flash.

Flash était à Star Labs pour la recherche sur la speedforce. Cette force était encore très peu connue et on ne savait pas tous les effets possibles qu'elle pouvait engendrer, il était donc d'utilité de l'étudier. En tant que scientifique, Barry savait toute l'importance de faire des recherches approfondies sur le phénomène, car si pour l'instant tout semblait à son avantage on ne savait jamais quand l'effet "boomerang" pouvait se faire sentir (sans mauvais jeux de mots pour un rogue bien connus). Il avait donc placé sa confiance en le Dr. Elias qui un jour avait eu la surprise de voir Flash arriver dans son bureau. C'est lorsqu'il était Barry Allen que Flash avait rencontré le Dr. Elias et bien qu'aux abords suspicieux, il lui avait fait confiance. Pas assez pour lui divulguer qui il était, mais bien assez pour la laisse l'étudier. De toute façon, Flash relisait tous les résultats et participais activement aux recherches se qui lui permettait d'avoir un oeil sur tout. Il se présentait donc périodiquement à Star Labs histoire de poursuive tout ça et d'observer les avancements. C'est pourquoi lors de la première décharge dans la porte du bâtiment il se rendit en moins de deux voir ce qui se passait.

Des gorilles? Des canons? C'est un music-hall de la planète des singes et on ne m’a pas fait savoir?

Bien sûr que non c'était Grodd qui débarquait encore une fois à Central City pour sa "vengeance". Barry le savait bien. Il déclencha l'anormalité dans la Speedforce qui lui permettait de contacter tous les speedsters en même temps. Si Wally, Jesse, Max Mercury,Jay ou Bart était disponible, il viendrait immédiatement à sa rencontre. C'était un truc plutôt pratique qu'il avait appris lors de son dernier passage dans la speedforce. Toute influence directe dans le conduit se répertoriait dans le conduit de speedforce des autres. Il aurait donc du renfort, mais pour l'instant il devait faire reculer tout ce beau monde.

Contre la force brute, il n'y avait que le speedmode qui faisait. Il en agrippa un et commença à le faire tourner pleine vitesse en le lançant sur un autre. Il passa sa main en vibration dans le dos d'un lui déplaçant les articulations du dos, paralysé d'un seul coup.

Puis il remarqua Grodd sur son canon. Il poussa donc pleine vitesse et le plaqua solidement.

Salut Grodd, je me cherchais justement un agent de voyage pour les plages africaines. Malheureusement dans l'avion les animaux doivent rester en cage.

Il recommença à courir en frappa Grodd speedmode. Faire tomber le chef et les autres tomberons, vieille tactique, mais bonne tactiques.


Ambitions brutales (Libre) 1499726395-flash-sign-01
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Dim 14 Avr 2013 - 23:10

J’aime le café, un amour à sens unique développé lors de mes tendres années d’étudiante, depuis on vit une relation pépère de vieux couple où la femme –aka moi- se fait malgré tout un peu malmener. Aujourd’hui, alors que je m’apprête à entrer en communion avec mon mari, sir caféine, en le buvant littéralement, un imprévu se déclenche. Pas moyen d’être tranquille pour un petit péché mignon ? Merci Barry Allen, de toute évidence non… Ce que ce type arrive à faire avec la speedforce me sidère et pourrait presque m’effrayer si je prenais vraiment la peine d’y réfléchir…
Sauf que là, non, d’autres chats à fouetter. Tant pis pour le café, je balance le gobelet dans la première poubelle venue et fonce mettre mon costume avant de partir à la rescousse de l’autre speedster.

Le problème m’apparaît vite et pur être franche, je sais pas s’il faut en rire ou en pleurer : une armée de gorilles. Dommage, je ne sais pas faire le cri de Weissmuller dans Tarzan, de toute manière c’est peut être pas très recommandé pour une entrée discrète, non ?
A toute allure, je repère Barry qui s’amuse avec son vieil ennemi Gorilla Grodd, et comprend rapidos la situation : aussi rapide soit-il, mettre à terre le primate sans que les autres gorilles ne lui tombent dessus en masse serait coton coton, autrement dit il a besoin d’une diversion. J’accélère ma vitesse, visant un premier gorille d’un uperut en plein ventre.
Vous connaissez l’effet domino ?
Remplacez les rectangles de bois décorés de point par de gros donkey kong puants et enragés, l’idée reste la même. Autrement dit, j’e aie u une petite colonne, de quoi me frayer un chemin pour rejoindre mon aîné

« La vie est belle ? J’continue le ménage ou bien t’as besoin d’un peu de vitesse ? »

C’est alors que dans la mêlée générale –essayer de vous concentrer dans un mélange de cris d’animaux et d’injures, ils avaient beau être assez évolués pour parler, ces gorilles restaient malotrus-, je remarquais les deux affreux sur le canon. En brave petit soldats, ils continuaient d’armer le monstre pendant que leur chef occupait plus ou moins Barry. Consciemment ou non, Gorilla Grodd avait servi d’appât.
Bon, et bien Jesse Quick allait sauver la journée ! Le premier se prend une clé de bras à une vitesse sûrement effrayante pour un humain ou un animal normal, j’ai été à la limite, je le sais, pour ne pas que les tendons se déchirent et que le membre ne soit purement et simplement arraché. La brutalité du geste et la peur le mettent chaos, ça lus le fait que je lui casse un bras et deux poignets quand même.
Pas le temps de réfléchir, il en reste un… d’autres primates essayent de m’attraper, notamment aux jambes, pour me déséquilibrer. Je vibre et fonce, brûlant l’énergie que comme à chaque fois, je découvre avoir, et m’extrais de la masse. Le deuxième artilleur veut m’avoir d’un coup de mâchoire mais je suis trop rapide. Sauf pour son haleine, bon dieu….
De quoi me dégoûter des bananes !

Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 15 Avr 2013 - 0:16
J'étais assis à une terrasse de café, en face de moi se trouvait la plus femme du monde ou du moins à mes yeux, Linda Park. Je m'apprêtais à lui faire ma demande, cela faisait maintenant un certain que je la fréquentais et j'avais décidé d'unir ma vie à la sienne.

"Ecoute Linda, j'ai quelque chose à te demande. Alors... euh... hum... voilà. Alors..."

Je venais de recevoir un message directement transmis par la Speedforce. Barry avait besoin d'aide à Central, à Star Labs.

*Raah, comment m'éclipser en plein milieu de ça.*

Je regardai mon téléphone, comme si je venais de recevoir un message.

"Désolé. Une urgence. Je dois y aller.
- Mais.. Mais attend, qu'est-ce que tu voulais me demander?"
-Ça peut attendre, rien de grave, t'inquiète pas, je te le dirais ce soir Si tu veux bien me revoir.
, rajoutais-je en souriant.

Puis je me levai de table sur laquelle je laissai tomber de quoi payer, puis j'embrassai Linda et courut, à vitesse humaine. Une fois arrivé dans une petite ruelle où personne ne pouvait me voir, je pris de la vitesse et me changeai tout en courant.
Je fus à Star Labs en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire.

...

Le spectacle qui s'offrit alors à moi me surprit mais pas de la façon dont n'importe qui serait surpris.
Au lieu de me demande pourquoi des gorilles attaquaient les bureaux de Star Labs à l'aide d'une machine de guerre armée d'un canon électrique; je me demandais juste ce que Grodd voulait pour avoir organiser cette attaque. Je me doutais bien qu'il s'agissait de ressources abritées dans le bâtiment; mais pourquoi les voulait-il?

J'eu également la bonne surprise de voir Jesse Chambers alias Jesse Quick sur les lieux, en train de s'occuper de l'engin de siège nouvelle génération.
J'eu la moins bonne surprise de voir que Barry était déjà au prise avec Gorilla Grodd, sûrement un de nos plus dangereux adversaires, si ce n'est le plus à cause de sa rapidité, de sa force, et de son intelligence. L'issue du combat était toujours incertaine avec lui.

Quelques singes convergeaient dans leur direction, mais la plupart se dirigeaient vers Jesse. Et je pris donc la décision d'aller l'aider afin qu'elle puisse détruire le canon. Barry était le plus apte à s'occuper de Grodd.
Je décidai quand même de ralentir les gorilles voulant aider leur chef, et je leur fis un barrage avec tout ce qui se trouvait proche, poubelle, benne, panneaux, etc, puis avec mes bras je fis des tornades afin d'en faire un tas opaque avec de la terre devant eux, de quoi les retenir quelques instants.

Puis j'allai m'occuper de ceux attaquant Jesse.
Je chargeai celui tout derrière, je le frappai dans le dos d'une charge de l'épaule, ce qui le fit vaciller; pendant qu'il tournait je lui pris le bras, et le fit tourner deux fois en rond avant de l'envoyer dans les pattes de ses compagnons, ce qui en fit tomber deux sur les trois qui marchaient de front.
Le troisième se retourna et je lui fonçai dessus, je le frappai en bélier dans le ventre, puis montai le poing en un uppercut qui se dirigea droit vers sa mâchoire proéminente qui se ferma dans un bruit sourd; le singe fit alors un bruit de détresse et se tint la bouche, il semblait que je lui avais casser la mâchoire et il s'éloigna pour geindre.

*Oups.*
"Désolé, vieux"
, pris-je le temps de dire avant de me retourner vers les deux gorilles qui s'étaient relevés. Mais ils me regardèrent, et allèrent rejoindre leur compagnon blessé.
Je haussai les épaules d'un air assez satisfait; on aurait dit que je leur avait fait peur.
Il semblait en fait que ces singes suivaient Grodd, mais que certains ne voulaient pas risquer trop gros. Pas si stupides ces singes. Et au moins ils ne m'envoyaient pas de banane ni de tonneaux pour m'empêcher d'avancer.

Je continuai ma progression vers Jesse et en jetant un coup d'oeil en direction de l'obstacle de fortune que j'avais fait je vis que le groupe était finalement passé mais la plupart d'entre eux avaient apparament changé de cible, et se dirigeaient vers moi et Jesse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 16 Avr 2013 - 15:20
A ce qui parait le fameux Central City renfermait des laboratoires qui valait le coup d'oeil et qui par conséquent pourrait nous servir à moi et mes soldats même si ils n'étaient pas beaucoup....pour l'instant. Etant déjà sur les lieux, l'oreillette que j'avais sur moi laissa échapper un son, une voix.- Dit moi tout...Hum...hum.....hum....C'est bon je vois à peu près. Tenez vous prêt à ramenez vos fesses à Central City, ce soir on part avec le butin. Il est grand temps d’aller chercher ce qui reviens de droit au vilains de cette planète, du moins à ceux qui ne font qu'aider les personnes à produire la fin du monde. Des imbéciles qui ne pensent qu'à leur besoin ne sachant pas qu'ils se conduisent eux-meme à leur pertes. Je savais par ailleurs que Central City refermait également son lot d'Héros, j'avais lu de nombreux journaux comme quoi le fameux FLASH et ces compères étaient les protecteurs de la ville. L'homme le plus rapide au monde était ici et n'allais surement pas apprécié ma venue, mais peu importe, il suffit que je prenne une assez grande quantité de Venom pour arriver pratiquement à la même vitesse que lui. Le problème c'est que je suis bien plus intelligent que ça pour vouloir rentrer dans son jeu. La force, la vitesse, la stratégie et l'opportunisme, voilà les quatre éléments que la plupart des héros n'ont pas dans un combat à défaut de vouloir tout faire vite et bien. Il faut prendre son temps et établir des plans avant de s'attaquer à n'importe qui...Batman en est la preuve. Si il faut je casserais le pilier de la ville....Flash. Une fois à terre, tout les autres devront se rendre à l'évidence en se mettant également à genoux.

Au même moment, un bruit se fit entendre, on aurait dit une explosion ou quelque chose du genre. En tout cas il se passait un truc pas très loin, pas très loin de la position du laboratoire. Quelqu'un venait de me devancer dans mes idées, mais qui ? La question se posa jusqu'au moment ou j'arrive dans l'intersection en question voyant au loin une armée de gorille se faisant pour la plupart mettre au sol. Qu'est-ce que c'est que cette invasion ? Depuis quand les gorilles cherchent-ils à cambrioler un labo ? Je ne comprend plus rien mais en y regardant de plus près....- Flash, te voilà... Flash était sur un gorille, le roi des gorilles que je ne pouvais que reconnaitre. Gorilla Grodd, un ennemi redoutable qui pourrait m’être bénéfique si je l'ai à mes cotés. On n'allait cependant devoir trouver un arrangement car d’après ce que je pouvais voir, Grodd voulait également ce qu'il y avait dans ce labo et moi aussi. Un sourire s'afficha sous mon masque tout en mettant en place un plan d'attaque. Il fallait libérer Grodd des griffes de Flash pour avoir l'avantage....

Le problème si on peut appeler ça comme ça, c'est que Flash n'était pas assez stupide pour venir faire face au roi des gorille tout seul, il y avait deux autres héros, je ne connaissais pas leur noms à ceux-là...Ah si, Flash II et Flash III, voilà leur pseudo exact de héros, par contre le troisième...pas moyen de mettre la main dessus. A croire qu'il y en a encore qui n'ont visiblement pas percé de ce métier.- Trois héros pour le prix d'un.Et un gorille comme compagnon pour cette journée Que demander de plus ? La chance nous souriait parce que même si Flash peut courir à la vitesse de la lumière il ne pourra pas tromper aussi facilement ma vigilance. Je fis cependant le tour de l'immeuble juste à coté pour pouvoir contourner la scène et ne pas me jeter aussi directement sur le champ de vision du héros en rouge. Une fois de l'autre coté, je pris un peu de Venom pour commencer, ma réserve était bien pleine de toute façon pour ensuite foncer vers Flash et Grodd à une vitesse plus que normal et qui pourrait en choquer plus d'un vu le poids et la taille que je fais et qui malgré tout je gardais l'équilibre. Une fois assez prêt, je pris Flash par le crane en plaine course avant de la lui écraser deux fois au sol et l'envoyer valser sur ces compagnons au prises des petits singes. Tout trois volèrent au sol, tout en les fixant je pris la parole pour m'adresser directement à Grodd.- Je viens t'aider Grodd...Je pense qu'on n'a le même but, désormais. Envoyons-les là ou ils devraient être....
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 16 Avr 2013 - 16:36
Des gorilles en train de s'attaquer à un laboratoire de haute technologie. Je n'aurais jamais crue voir ça dans une vie. Pourtant ce n'était pas la première fois que Wonder Woman les affrontait ou plutôt que j'allais les affronter. Bon je n'avais pas prévue de me battre aujourd'hui, mais j'étais toujours prête à ce genre d’éventualités. Quand à ce que je faisais à Central City ? Et bien j'avais eu envie de faire un peu de tourisme, histoire de confronter les souvenirs à la réalité que je vivais actuellement. Le Flah Muséum était d'ailleurs très amusant, puis il y avait eu les informations, montrant le véhicule des gorilles en direction de star lab, du coup je m'étais mises immédiatement en route et bien évidemment les speeders étaient déjà arrivé sur place, mais aussi un homme à la stature énorme : Bane. Lui il était dangereux, très dangereux même et très fort. Vraiment très fort, mais pas autant que moi, enfin je crois.

En tout cas il s'était saisie de Flash, Barry Allen, avant que je n'arrive, je serrais les dents en voyant ce que mon ami venait de subir. Il s'en remettrait, mais si j'avais été un poil plus rapide j'aurais pus éviter qu'il ne prenne ce coup. Je retirais rapidement ma veste, dévoilant mon haut rouge reconnaissable entre mille et la seule chose que j'avais gardée de Wonder Woman. Allez ma fille, ça va cogner. Je commençais à courir droit vers Bane qui me tournait le dos. Je bondis à quelques mètres de lui, certains singes s'étaient mis à hurler.

— Hey ! Criai-je pour qu'il se retourne. C'est moi qui vais-t-envoyer là où tu devrais être !

Je frappais, pas avec toute ma force, dans le visage, faisant reculer mon adversaire pour que je puisse passer jusqu'à rejoindre les Flash et Jesse Quick. Je pivotais pour me placer devant eux, les jambes fléchis, les bras croisés prête à éviter que tout les Gorilles et Bane ne profitent qu'ils soient à terre pour se lancer de nouveau à l'assaut. Dommage, je n'avais pas penser à prendre mon bouclier ou une arme, mais mes bras suffiraient.

— Ça va ? Leur demandai-je.

Je n'avais croisés aucun des trois héros depuis que j'avais fusionné avec la Wonder Woman qu'ils connaissaient. Bon ce n'était pas vraiment le moment de s'occuper de ça, on avait plus urgent sur le feu. Ce n'était pas un simple coup qui viendrait à bout de Bane, j'allais devoir en faire de la compote. Quand aux gorilles et leur chef Gorilla Grodd, les trois speeders pouvaient s'en occuper sans trop de difficulté j'en étais certaine, enfin si je faisais confiance à mes souvenir.

— Le gros avec le masque est pour moi, dis-je en souriant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 16 Avr 2013 - 20:39
Sabotage ! Ces maudits héros essayaient de saboter ce magnifique plan ! Pour qui se prenaient-ils avec leur vitesse démesurée et leurs costumes ridicules ? Grodd n'eut même pas le temps de s'en rendre compte qu'il était déjà sur le sol en train de se faire rouer de coups par ce maudit Flash. Grr... Celui-là ne perdait rien pour attendre avec ses remarques déplacées et son air satisfait. Mais si seulement il n'y avait eu que lui, cela aurait été gérable facilement ! Mais bien sûr que non, il fallait toujours que d'autres rats viennent rejoindre la partie ! D'autres Flash en plus ! Qu'importe, bientôt ils seraient tous en train de manger le béton de la route, Grodd grand vainqueur du combat le pied sur le dos des justiciers vaincu comme un chasseur sur sa proie.

Sa propre machine ne pouvait déjà plus fonctionner avec un des gorilles incapable de l'actionner, maudite femme. Des coups de vents partaient dans tous les sens, frappant les gorilles à des vitesses fulgurantes. Ces pauvres primates n'avaient pas été entraînés à lutter contre des brutes pareilles, ils étaient forts et rapides mais cependant ils n'étaient pas rapide ou assez intelligent pour prévoir leurs déplacements. Quelle plaie pensa Grodd, à ce rythme-là le plan allait vite tomber à l'eau et connaissant ce maudit Flash il allait encore une fois le renvoyer dans la prison de Gorilla City, hors de question ! Trop de fois il avait dû pourrir dans cette maudite cellule à devoir attendre sous les regards des autres gorilles, de ses propres frères ayant accepté de vivre tel des pestiférés à l'écart de la société !

Alors que Grodd essayait lentement de se relever de l'assaut de son Némésis, il fut étonné de remarquer que Flash fut littéralement attrapé et massacré par un colosse, humain malgré tout, musclé comme un titan. Ce dernier en profita pour lancer l'homme sur ses compagnons puis annonça à Grodd qu'il allait l'aider, une chance d'avoir quelques humains assez intelligents pour se rendre compte qu'il fallait aider le grand Roi Grodd dans sa conquête ! L'énorme gorille se releva et replaça le casque de son armure correctement sur son front. Alors qu'il se préparait à actionner lui-même le levier de son canon, il fut interrompu par un nouveau justicier, plutôt même une justicière, fonçant derechef sur Bane.

Un déluge de coup de poing fit reculer le colosse et laissa passer la femme vers le reste de son groupe. Après avoir regardé de plus près, Grodd grogna de rage quand il remarqua Wonder Woman en train de relever le groupe de justicier. Son plan si parfait ne devait pas être interrompu par cette bande de lâches incapables ! Énervé par cette situation, l'Alpha frappa son torse dans un rugissement de fureur, redonnant du courage à sa fidèle troupe de gorille, puis s'approcha du levier de son canon. Pendant que les gorilles faisaient une espèce de mur protecteur pour permettre à leur chef de faire ce qu'il avait prévu, Grodd trifouilla dans les fils de l'énorme machine puis ferma le clapet d'un geste féroce. Il se déplaça face aux héros puis d'un ton furieux leur annonça :


"Maudits cloportes ! Comment osez-vous venir saccager tout ce que j'ai construit ? Comment osez-vous vous en prendre à mes fidèles frères, à mon peuple ? VENGEANCE ! Vous pensiez vraiment que je n'avais pas prévu de plan de secours en cas d'attaques de lâches de votre espèce ? JE SUIS GRODD, LE ROI GORILLE ! Je suis plus intelligent que vous tous réuni ! MES FRÈRES, METTEZ VOUS À COUVERT !"

Tout en fixant violemment Flash dans les yeux, le gorille actionna de son énorme bras le levier. Suite à cela, la machine commença à s'agiter, trembler sous l'effet de chocs électriques importants. Les batteries étaient en train de se charger beaucoup trop fort par rapport à leur capacité. Après quelques instants, une large aura bleue se dégagea du véhicule qui explosa dans un vacarme assourdissant. L'onde de choc leva un énorme drap de poussière dans la rue, les voitures à proximité furent balayées. Les fidèles gorilles s'attachèrent à ce qu'ils purent pour ne pas se faire projeter tandis que Grodd se servait de ses pouvoirs pour créer un large mur protecteur devant lui et Bane. Une fois l'énorme bruit d'explosion passée, la poussière s'effaça peu à peu et laissa découvrir le groupe de justiciers entassés les uns sur les autres. Le mur d'un bâtiment avait arrêté leur projection mais contrairement aux héros, le mur n'avait aucune égratignure.

Dans un rugissement d'une intensité incroyable, Grodd sauta sur le groupe de justiciers. Il attrapa tout d'abord Jesse qu'il lança furieusement dans un groupe de gorilles accourant pour venir à l'aide de leur chef. Tout en lançant furieusement la femme, il agrippa par le pied Wonder Woman qu'il lança cette fois-ci en direction de Bane. Vint le tour de Wally auquel Grodd asséna un lourd coup de poing puis lança sur les débris du véhicule. Il ne restait plus qu'en face de lui sa cible prioritaire, ce maudit Flash ! Encore sonné par les coups de Bane, Grodd esquissa un sourire malsain à la vue de l'homme qui essayait de se relever durement.

"Flash, nous y voici encore une fois ! Toi contre moi ! Mais cette fois-ci j'ai prévu quelque chose pour que tu ne me ridiculises pas comme tous les autres combats !" dit le primate colossal en sortant une puce de son armure. Il pointa le minuscule appareil vers Flash puis continua : "Cette puce, j'ai pris un mois pour la créer Flash ! Je vais t'expliquer pourquoi avant de te tuer. Comme tu fais sûrement des tests sur tes pouvoirs, sache que j'en fais aussi misérable raclure ! Cette puce me permet de projeter mes protections psychiques grâce à des coups de poings en face de moi dès qu'elle est posée sur l'électrode principale de mon front ! Incroyable n'est-ce pas ? Tu ne pensais pas que j'étais aussi intelligent mais tu sembles oublier que je suis l'évolution. Attends quelques instants, je vais te donner une démonstration pour te remettre les idées en place uh uh."

L'impitoyable Grodd enleva quelques instants son casque, dévoilant les trois électrodes disposées sur sa tête. Il enleva celle du milieu de ses gros doigts puis posa la puce tout en recollant l'électrode sur son front. Après quelques secondes passées les yeux fermés, les yeux de Grodd se rouvrirent d'un couleur mauve foncée. Le Gorille poussa un rire machiavélique pour donna un violent coup de poing en face de lui, un mur d'énergie partit droit vers Flash qui se relevait à peine. Trop tard pour esquiver, le pauvre Barry fut enfoncé dans le bâtiment derrière lui. D'un rugissement de satisfaction, Grodd donna un autre coup de poing dans la direction du justicier qui provoqua l'effondrement du mur sur ce dernier. Fier de ses prouesses, le gorille se retourna dans sa rage inarrêtable et fonça brutalement vers Wally. Aujourd'hui, les justiciers allaient périr des mains du plus grand primate de la Terre...
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 29/11/2012
Messages : 4211
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
Justice League

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mar 16 Avr 2013 - 22:24
Alors que Flash se préparait à prendre de l'élan pour une nouvelle attaque sur Gorilla Grodd mais il fut saisi. C'était un coup parfaitement barbare et stupide. La grosseur de la main sur sa tête suggérait un gorille, mais pas la pilosité, ni l'odeur. Il sentit toutes les mains se crisper sur son visage. Selon lui, la personne qui l'avait attrapé avait juste calculé le moment où il passerait à cet endroit, et surtout avait eu beaucoup de chances. Énormément de chance même, car il l'avait presque prit en très grande vitesse. La douleur d'attraper Flash à cette vitesse avait du se faire sentir, se qui laissait peu d'hommes non poilus de la supporter. Puis l'odeur du venin finit par lui venir au nez... Bane mais qu'est-ce qu'il faisait ici?

Flash vu le sol monter vers sa tête, donc évidemment c'était sa tête qui allait être fracassée contre le bitume. Barry eu le réflexe de grossir son aura de Speedforce. Ça amoindrirait notamment tout le contact de la terre et du geste sur sa tête. Puis il allait vibré pour essayez d'éviter au maximum le choc, il ne pourrait pas vibrer trop, car le sol était quelques choses de traître le danger de tomber sans pouvoir arrêter de vibrer était trop dangereux. Il n’aurait donc aucun choix... l'impact allait se faire sentir.

Tout ceci s’était passé en environ 1 seconde. Le cerveau de Barry alimenté à la speedforce était une arme défensive à ne pas négliger. Mais son crâne allait en prendre tout un coup.

BANG BANG...

Oh, malgré tout le coussin speedforce et vibration... le choc fut brutal et douloureux. La force de Bane alimenter par le Venom avait vraiment fait un gros effet. Barry n'en était pas mort, mais il allait avoir une grosse migraine. Il était d'ailleurs un peu sonné lorsqu'il fut projeté vers ses alliés. Il s'effondra.

Barry entendit une voit féminine en se relevant, mais le sang dans ses oreilles l'empêchait de bien comprendre se qu'elle avait dit surtout mélangé avec tous les bruits ambiants. Il se releva et sentait déjà la speedforce travailler à le réparer. C'était une puissance extrêmement intrigante qui commençait à peine à révéler ses mystères. Barry les yeux hagards avaient réussit à se relever. Ses yeux fixaient dans le vide... dans le vide... il fixait GRODD

Il fut projet par en arrière. Le discours de Grodd lui parvint à retardement. Il venait de recevoir une baffe mentale monumentale, qui le propulsa vers l'arrière. Il tenta de vibrer à travers le mur dans lequel il était lancé. Il réussit partiellement, mais les dommages causés par Bane étaient encore trop présents. La concentration n'était pas à son maximum et de nouveaux dégâts viennent s'ajouter à ceux sur lequel la Speedforce travaillait déjà.

Plusieurs os fracturés Barry ne pouvaient se relever. À demi conscient il regardait impuissant le plafond du bâtiment dans lequel il était entré par la porte. Par chance aucun gorille à l'horizon trop occupé à s'occuper des autres héros. Il saignait abondamment. Il allait avoir besoin de temps, de temps immobile, pour laisser agir son facteur de guérison. Du temps immobile, ironique pour un speedster.


Ambitions brutales (Libre) 1499726395-flash-sign-01
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mer 17 Avr 2013 - 1:12

Atterrir sur des gorilles, au cas où quelqu'un se pose un jour la question, ça ne fait pas du bien. Je suis morte de trouille en fait, leur fourrure m'écorche la peau et j'ai une conscience aiguë de leurs crocs énormes, effilés, meurtriers. Je repense au grand méchant loup de mon enfance, j'ai peur de me faire dévorer, c'est vrai, et dans un réflexe de survie je me roule en boule en utilisant mes propres vibrations pour qu'ils me lâchent.
Ca marche, j'en profite pour me ressaisir, attaquer à mon tour comme si ma vie en dépendait -et c'est bien ça le problème, elle en dépend toujours- jusqu'à ce que les primates reculent enfin.

Ce qu'il se passe autour de moi, Wally, Wonder Woman, Bane, Barry, je le sais, je le vois et à défaut de le voir, je le devine de par les nombreux bruits qui m'assaillent et m'agressent comme autant d'informations à décortiquer.
Les paroles de Grodd sont dûment enregistrées, il faut toujours qu'un méchant trouve le moyen de s'écouter parler et de fanfaronner avec son tout dernier plan à la mode. En attendant, Barry a besoin d'aide. J'ai bien remarqué que Grodd attaquait Wally, mais je ne suis pas certaine de pouvoir y faire grand chose. De toute manière, mon ami a bien plus de capacités que moi, et c'est pour Barry que je m'inquiète. Je prie pour que Wally puisse s'en sortir de son côté et fonce jusque Flash à l'intérieur du bâtiment, extirpant des débris son corps brisé.
Ca fait peine à voir et un instant, je crois même que je vais paniquer. Sauf qu'il n'y a pas le temps pour ça, Barry peut faire des choses extraordinaires, alors je vais tout faire pour qu'il en ait l'occasion.

Des gorilles se rapprochent, quant à moi je tourne autour de mon ami, empêchant les singes de ne penser qu'une seconde à lui faire du mal. Je dois ressembler à rien là tout de suite, échevelée et à vouloir dépecer du gorille à la petite cuillère, mais rien à foutre !

 « Approchez encore et j'vous rentre la tête dans le fondement ! »

J'en suis capable. Ne jamais me sous estimer. De toute manière, hors de question que je recule ne serait-ce que d'un pas ou bien même que j'abandonne Barry. Je m'en fous si Grodd se ramène, ou même Bane, je le laisse pas. C'est psychologique tout ça bien sûr, parce que je renvoie tout à mon père pour qui j'ai rien pu faire, truc classique.
Il n'empêche, Barry, je le laisse pas !

On est quatre, trois speedster, Wonder Woman, et contre nous des singes et une brute. Et on se fait carrément avoir, là tout de suite. Les signes se rapprochent dangeureusement de nous deux, Barry, moi, je fonce dans la mêlée, espérant au moins faire diversion. Ca marche, ils veulent quelque chose à taper, ils m'ont. Je sais esquiver, quelques coups font mouches quand même, peu importe je sais en rendre.
Ca pue l'animal, j'ai envi de vomir, j'imagine un bain chaud, un cocktail avec beaucoup d'alcool et un roman d'amour bien niais pour me détendre. Que je prendrais tout ça chez moi ce soir, quand tout sera terminé, que je serais pas aux urgences dans un état critique, ou bien à veiller des amis. Ou pire encore...

Je sais que je puise dans mes réserves, j'ai la trouille au point d'avoir presque l'impression d'oublier mon nom. Que faire, déplacer Barry ? Je pourrais le porter, ouais, mais j'ai peur de déranger sa guérison, de le blesser encore plus.

Les gorilles me tabassent et moi, je tabasse les gorilles. Youhou, fou ce qu'on s'amuse par ici ! Je recule, je reviens vers Barry et essaye de le mettre à couvert dans un endroit un peu plus sûr. S je m'écoutais, je fuirais jusqu'à un hôpital pour l'y laisser.

 « On se laisse déborder, il veut ta peau ! Je sais, ça change pas de d'habitude mais là j'avoue que prendre de la distance et revenir avec un vrai plan ça me paraîtrai sympa, il y a trop de nouveaux facteurs à prendre en compte là, et tu es blessé. Dis moi ce qu'on fait... »

Je tiens sa main, je sais pas si c'est pour le rassurer lui ou juste pour moi, en attendant on a un peu de répit et je reste à ses côtés, un peu comme une lionne près de son lionceau blessé.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 17 Avr 2013 - 2:10
Je m'occupai de gorilles côte à côte avec Jesse quand je reçu un projectile, je me rendis compte que c'était Barry, et j'essayaitant bien que mal, mais la force du choc me fait reculer et tombe à terre, tout comme Jesse.
Puis alors que l'on se relève, je vois Bane et Wonder Woman; que faisaient-ils là? Aucune idée, mais le fait que l'Amazone soit là pour s'occuper du Titan m'empêche de désespérer.

Puis Gorilla Grodd part dans un petit discours et soudain une sorte d'onde électrique nous frappe tout les trois, Jesse, Barry et moi; ce choc nous projette encore dans les airs, nous faisant voler sur quelques mètres.
Je prend un peu de temps à me remettre, même la Speedforce n'arrive pas à rapidement empêcher ma tête de tourner et à remettre mes idées en place; et alors que ça commençait à peine à aller mieux, je vois Jesse se faire envoyer dans un tas de gorilles alors que Grodd me frappe et me lance en direction d'une voiture en piteuse état. Je n'ai pas le temps de vibrer pour passer un travers et je heurte lourdement le métal dans le dos, et tombe à genoux sur le sol; je relève alors la tête pour voir Wonder Woman lutter contre Bane, Jesse se battre avec des singes, et Barry se faire propulser à l'intérieur d'un bâtiment à travers un mur.

Je me remets sur pieds pour voir Grodd délaisser Barry pour venir s'occuper de moi. Il charge, et je me prépare au choc.
Une demi-seconde avant qu'il me frappe, je vibre, l'emportant avec moi à travers la voiture puis on roule sur plusieurs mètres à terre, se donnant des coups de poing, je frappe aussi vite et aussi fort que je peux, mais Grodd prend le dessus et m’envoie valdinguer dans les airs jusqu'à un panneau de circulation, sur la route aux abords des locaux de Star Labs, qui s'arrache du sol.
Je ne lui laisse pas le temps de ré attaquer et je fonce sur lui, puisant dans la Speedforce pour pouvoir l'amener contre la voiture qui va glisser sur le sol avec le choc de l'impact, et je continue de frapper le singe au visage. Encore, et encore et encore; donnant tout ce que je peux contre cet ennemi puissant et bestial dans sa rage.
Mais il en faut plus pour abattre ce monstre et je cours cherchais le panneau sur lequel Grodd m'avait envoyé quelques instants plus tôt puis je reviens sur lui, qui s'était déjà remit droit, et le frappe avec mon arme improvisé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 17 Avr 2013 - 12:26
Flash ne pourrait rien faire et sa petite bande d'incapable non plus, il est le plus rapide de la planète et grâce à ce pouvoir, il se croit presque invulnérable en voulant se jeter dans la gueule...du singe. Le stopper pour ensuite l'envoyer valser n'était pas quelque chose de bien compliqué, le Venom se chargeait de faire le travaille dans mon organisme, les tuyaux étaient plus petite, donc plus difficile d’accès, la technologie d'aujourd'hui est de mieux en mieux en tout cas. Une fois le héros le plus rapide envoyer sur ces confrères, mais une voix retentit à la seconde juste après. Une voix désagréable et un peu prétentieuse, je me retourna pour voir Wonder Woman...c'est bien ce que j'ai dit...prétentieuse. Elle croyait vraiment qu'elle ferait le poids contre moi ? Elle n'est rien et en plus elle n'avait pas d'arme. Encore une imbécile à mettre sur le tableau de chasse. J'esquissa un sourire quand elle se mis à courir pour me frapper en plain visage, attaque qui me fis juste pencher la tête, rien de plus. Sa force est équivalent à celle d'un moucheron. Je passa un coup de main sur le visage tout en ricanant et en pensant: "Imbécile". Je resta tout de même sur place et laissa mon compagnon d'un jour prendre la parole. Le roi Grodd venait de faire des menaces aux héros, des menaces plus que clair. Sans un mot je scrutais la scène quand une explosion provoqué par Grodd se fit retentir, l'armée des singes s'accrochaient à n'importe quoi pour ne pas se faire propulser. Moi par contre je n'avais pas besoin de support pour me tenir, ma corpulence et ne me ferais pas bouger d'un cil.

Après ça, Grodd se mit à sauter vers le groupe de héros sans m'en dire un mot, au moins il avait du courage c'est le moins qu'on puisse dire. Vu la rivalité entre les deux, y'a de quoi. Je fixa la scène avec un regard neutre, sans aucune émotion apparente avant de voir qu'il avait l'air de bien se débrouiller, une héroïne se fit jeter vers une troupe de singe qui n'hésitait pas à passer à l'attaque, les deux Flash se faisait maltraité par Grodd et Wonder Woman vola vers moi atterrissant au sol assez brusquement vu le lancé du roi. La joie, voilà ce qui m'envahissait, j'allais enfin lui redonner la droite qu'elle m'avait mis. Je l'attrapa rapidement par le haut du crane avec ma grosse main avant de la lever assez doucement.

- On se retrouve Wonder, je vais enfin pouvoir te mettre ce que tu mérite.

Mes paroles n'étaient pas des paroles en l'air, je lui envoya une droite sur le bide avant de l'éclater au sol à gauche, à droite, à gauche et encore à droite à un rythme régulier. Un ricanement se fit entendre avant que je ne la balance en l'air pour l'attraper par le bide et tout en courant je me dirigea vers une des façades d'un immeuble. Dans quelques secondes, elle se retrouverait dans la même position que Flash III. Ma course se fit rapide grâce au Venom et je ne parle même pas de ma force qui avait décuplé, l'Indiana Jones féminin aller regretter d’être venu. L'impact se fit assez rapidement, ma course avec Wonder dans une main se termina avec l’héroïne encastrer dans le mur de la façade. Le gros immeuble se fissura légèrement. Je profita de cet instant pour rapprocher mon visage du sien.

- Maintenant c'est toi contre moi...Ne compte pas sur les autres pour venir.

Je me recula légèrement et fonça sur elle faisant un trou dans la façade de la taille de mon corps. Wonder vola à l'autre bout de la pièce, mais j'en avais pas fini, je devais enchainer, c'était le seul moyen pour venir à bout de ces foutus héros. Je pris tout ce que je trouva dans la pièce et le lui lança dessus sans retenue. Les objets qu'elle avait réussi à esquiver pour sa plus grande chance explosèrent contre le mur. Est-ce que Grodd sans sortait avec Flash ? Une question qui m'inquiétait un peu, Grodd n'a jamais pu venir à bout de Flash et le faite qu'il perde me mettrait dans un sale pétrin si on prend en compte que je serais tout seul face à...Deux héros. Flash III devrait être invalide pendant quelques temps et Wonder....elle ne sera pas d'une grande utilité, il suffisait de voir de quel manière je la traité. Bande d'incapable, je ressortit de l'immeuble avant de faire signe a quelques singes de venir me rejoindre. J’espère qu'ils allaient comprendre ce que je voulais. Certains arrivèrent et d'autres allaient aider Grodd dans son combat avec Flash II. Une fois la petite troupe assez prêt, je leur fit signe d'attendre devant la faille. Ils s’exécutèrent et se mirent en formation devant moi. Ils sont bien entrainaient ces macaques. Je me posta à l’arrière tout en croisant mes deux bras, mais en restant vigilants aux alentours quand même. Grodd pouvait très bien en finir rapidement avec Flash II, du moins je l’espère. J'attendis patiemment quelques instants avant de voir Wonder Woman et donna les ordres aux singes. Ils n'étaient pas sous mes ordres, mais le faite que je vienne en aide à Grodd faisait de moi un allié, donc ils devaient également m'écouter...c'est la logique en tout cas.

- Je la veux vivante...Attrapez-là.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 17 Avr 2013 - 13:41
Les choses tournèrent mal. L'onde de choc crée par la machine de Gorilla Grodd qui me propulsa contre les trois speeders, nous faisant former un gros tas facilement attaquable. Le gorille ne se priva pas de son avantage, m'attrapant parla jambe avant de me propulser dans les bras de Bane qui s'amusa avec moi, jusqu'à me faire ensevelir à moitié sous une avalanche d'objet.

— C'est tout ce dont tu es capable Bane ? Hurlai-je, en sortant des débris. Mes sœurs amazones me frappaient plus fort alors que nous portions encore des langes.

Je crachais au sol, m'essuyant la bouche d'un revers du poignet. S'il pensait qu'il avait réussi à me mettre K.O avec son traitement il se trompait lourdement. Bien sur j'avais mal, mais j'avais enduré tellement plus douloureux. J'avais personnellement affronté une armée, j'avais affronté la Morrigan et j'avais affronté Wonder Woman possédé par Némésis. Et je ne comptais pas les souvenirs de combats que j'avais dans ma mémoire. Les gorilles se jetèrent sur moi et j'engageais le combat. Finit de jouer, maintenant je tapais pour la victoire, pour survivre. Le premier se jeta sur moi, refermant ses bras sur mes épaules, essayant sans doute de m’immobiliser. D'un mouvement je lui brisais l'articulation des coudes avant de le frapper à la gorge le mettant K.O. Les un après les autres ils venaient à ma rencontre et finissait en pantin désarticulé sur les sols, tremblant de peur et de douleur.

Le dernier s'élança courageusement contre moins. Ses lèvres étaient retroussés, ses dents luisaient sous le soleil. Il hurlait son envie de me combattre, mais il ne ferait pas le poids. Je plongeais en avant pour éviter son énorme poings. Je pris appuis sur mes mains, refermant mes cuisses autours de sa tête et je me propulsais, tout en faisant pivoter mes hanches. Un craquement sinistre se fit entendre, alors que nous tombions au sol tout les deux. Je roulais sur moi même pour me rattraper. Je sentais les larmes me monter aux yeux. Dire que je n'avais pas voulue me débarrasser de ce gorille définitivement serait mentir, je devais faire vite, je devais aider mes amis et mettre fin à ce combat. Pourtant ce gorille n'était qu'une victime si j'y réfléchissais bien. Je fixais Bane droit dans les yeux. Il m'avait mise en colère, à cause de lui j'avais perdu ma contenance et il allait me le payer.

Je ne pris pas la peine de respirer, je fonçais sur lui lui, passant sous sa garde pour lui envoyer pleine puissance un crochet dans l'estomac, puis un autre coup dans la mâchoire, avant de bondir hors de portée. J'attrapais une voiture stationnée là que je lui envoyais comme un vulgaire morceau de bois. Puis j'en attrapais une autre pour m'en servir de projectile, puis encore une autre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 17 Avr 2013 - 21:45
Flash était hors d'état de nuire, il ne restait plus que sa copie conforme et le tour serait joué. La femme étant en train de s'occuper des larbins de Grodd et Wonder Woman étant en pleine prise avec Bane, le chemin était complètement dégagé pour laisser les deux s'en donner à cœur joie. Tout d'abord, Grodd fonça vers Wally et donna un furieux coup de poing en sa direction, le justicier récupéra sans mal l'énorme bras du primate et fonça avec lui à travers un véhicule stationné non loin. S'en suivit un autre violent coup de poing de la part du gorille qui envoya le héros dans un panneau de signalisation proche. Grodd se réjouissait déjà d'avance de pouvoir broyer ce maudit second Flash, de lui faire sentir des années de haine envers sa famille de justiciers à la noix. Mais malheureusement dans sa hâte, il négligea que cet homme était beaucoup plus rapide que lui. Plusieurs coups de poing s’enchaînèrent dans la tête du gorille qui broncha sous la ruée de coup. L'énorme animal posa un genou à terre le temps de récupérer mais à peine fut-il relevé que Wally le frappait avec l'énorme panneau qui précédemment avait servi à la réception du héros.

Grodd s'envola sous la puissance du coup et retomba dans un amas de voitures entassées à cause de l'onde de choc de son véhicule. Dans la douleur des bouts de métaux froissés qui lui rayait la peau, le primate se releva tant bien que mal pour se remettre dans le feu du combat. Il ne pouvait laisser tomber, hors de question de laisser son peuple le voir se faire ridiculiser une nouvelle fois par cette bande de lâches en collant. Les énormes jambes de l'animal écrasèrent de rage les voitures en dessous de lui tandis qu'il rugissait de colère à la vue du Flash qui revenait droit sur lui pour le rouer de coup de nouveau. Grodd sauta brutalement vers l'homme puis essaya d'asséner un rapide coup de poing vers l'avant. L'onde de choc dégagée par la puce du gorille provoqua un énorme soulèvement de poussières en face de lui mais il n'y avait aucune trace de ce fameux second Flash au sol.

Grodd grogna puis mit trop de temps à réaliser le fait que le justicier était déjà dans son dos. Un rapide coup de pied fit retomber le gorille sur le sol et provoqua une longue glissade sur quelques mètres. Le colosse cria de rage, il donna un coup de poing dans le sol en guise de mécontentement. Le béton se fissura littéralement sous la rage du gorille qui se releva furieusement et commença une charge désespérée vers Wally. Tout en courant tel un colosse, il donna plusieurs coups de poing vers l'avant, de grands murs psychiques partirent dans la direction des coups mais ne touchèrent absolument rien si ce n'est des carcasses de véhicules. N'ayant plus d'autre choix possible, Grodd attendit d'être à la portée du justicier pour pouvoir riposter de plus belle. Après quelques secondes d'attente, le Flash réapparut devant lui pour lui redonner divers coups de poing dans la figure pour essayer de l'arrêter. Cependant le gorille, mesurant deux fois la taille de l'homme, l'attrapa d'un coup sec sur le côté et le lança dans un bâtiment. Le justicier percuta une fenêtre au passage puis disparut dans les murs de l'immeuble concerné.


"MES FRÈRES ! JE VAIS OUVRIR LE LABORATOIRE MOI-MÊME ! SUIVEZ-MOI !"

D'un bond fier et rempli de rage, le gorille se projeta de part en part pour enfin arriver devant les fameuses portes en métal de Star Labs. L'alpha s'empressa de prendre une énorme respiration puis commença à ruer de coups l'entrée du bâtiment. Au fur et à mesure, les ondes de chocs psychiques qui émanaient de ses poings cabossaient l'entrée puis finirent par détruire totalement la structure métallique. Une dizaine de gorilles foncèrent derechef à l'intérieur du bâtiment tandis que Grodd leur lançait ses derniers ordres :

"Volez tout ce que vous pouvez ! Massacrez les gardes de sécurité si il le faut mais prenez toute technologie que vous trouverez évoluée et capable de profiter à notre cause mes frères. Je vais empêcher les héros restants de venir vous ralentir dans votre tâche, bonne chance à vous !"
"Bonne chance à vous aussi, Roi Grodd !" fit un des gorilles en émettant un signe de respect envers son chef.

Une fois la dizaine de primate à l'intérieur du bâtiment, Grodd se redirigea vers le milieu du combat d'un cri démoniaque. Il en profita pour lancer une voiture en direction de la femme mais il la rata de peu. L'animal regarda autour de lui, d'un côté il y avait cette Flashette de bas étage qui protégeait son mentor tandis que de l'autre se trouvait Bane et Wonder Woman. Mais il y avait quelque chose de bizarre, un des gorilles ne semblait pas être assommé ni même réagir. Assez intelligent pour se rendre compte de ce qu'il s'était passé, Grodd hurla de fureur puis se lança sur le cadavre de son défunt suivant. Il lança un coup de poing en direction de Wonder Woman qui fut projetée face à l'onde de choc et en profita pour récupérer le corps du gorille mort.

De rage, Grodd voulut montrer ce qu'était cette fameuse justice à son ennemi de toujours. Dans un fracas de colère, il acheva le bâtiment en le transperçant d'une force brutale puis se dirigea vers le lieu où Jessie protégeait tant bien que mal Barry. Arrivant dans un énorme vacarme, il eut le temps de donner un violent coup de tête à la femme, l'envoyant paître quelques instants puis attrapa le vrai Flash par la gorge et traîna sa tête de façon à ce que ses yeux remarque le travail de sa collègue.

"C'EST CA QUE TU APPELLES LA JUSTICE FLASH ? TUER MES PROPRES FRÈRES POUR M’ARRÊTER? MASSACRER MON PROPRE PEUPLE AVEC TES ALLIÉS ? COMMENT OSES-TU ? VENGEANCE !"

D'un geste brutal, il lança Barry sur la Flashette puis grogna furieusement dans leur direction. Ce n'était qu'une question de temps avant que ses gorilles sortent avec le matériel volé de Star Labs, une fois le matériel en sa possession, il pourrait se replier jusqu'à son entrepôt mais pas pour le moment. La justice avait outrepassé ses droits aujourd'hui et cela ne resterait pas impuni...
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 29/11/2012
Messages : 4211
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
Justice League

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Jeu 18 Avr 2013 - 0:18
Barry était par terre et laissait faire la speedforce. Il bougeait lentement les jambes et les bras à mesure que la speedforce calmait ses blessures. Il devait bouger son corps même si c'était extrêmement douloureux afin que la réparation se fasse de la bonne façon. La fracture se réparait, mais de la façon qu'elle était et si ses jambes n'étaient pas droites elle suturait croche se qui nuirait à ses performances. Il sentit Jesse courir autour de lui et le protéger. Jesse était une bonne fille, aussi brave que son père. Johnny et Barry se connaissaient très bien et bien qu'il ne partageait pas la même version de la speedforce, c'était un bon père et Barry savait qu'il serait fier de sa fille.

La speedforce que Jesse utilisait autour de lui se guidait vers lui. Barry avait cette capacité à attirer vers lui la vitesse des autres. Dans l'occurrence il ne volait rien à Jesse, il utilisait seulement les résidus qu'elle provoquait de par sa course et son combat. Il sentit l'accalmie. Lorsque Jesse lui prit la main. Il se fit comme une décharge électrique en Barry. La Speedforce par Jesse coulait en lui, en plus de son propre conduit. Il se sentait guérir de façons phénoménales. Malheureusement Grodd vint s'emparer de lui pour lui montrer un Gorille mort. Normalement il se serait effectivement préoccupé du phénomène, mais chaque chose en son temps. Pour l'instant Barry se concentrait sur guérir et c'est dans les airs en direction de Jesse qu'il le sentit.

La speedforce de Jesse, la sienne et le temps... Barry était prêt à revenir au combat. Jesse qui évita Barry lui permit de toucher le pied par terre et le combat était reparti. Flash était de retour et très en colère...

Ambitions brutales (Libre) Flash

Il fonça directement sur Grodd.

Tu pleures un de tes frères et moi je pleure les miens. Maintenant il est temps de payer. Tu es chez moi et pas chez toi.

Il lui sauta au visage. Frappant violemment le visage au premier coup le casque disparu projeter vers l'arrière

Ambitions brutales (Libre) Flash2

Flash était en colère, mais une vraie colère. En speedmode renforcé grâce à Jesse les coups pleuvaient sans arrêt. Trop rapide pour que Grodd prennent le dessus, mais malheureusement pour lui c'était de toute évidence qu'un réchauffement.

Ambitions brutales (Libre) Flash3

Frappant sans relâche visant la tête afin d'éviter toute attaque mentale et surtout pour l'empêcher de reprendre ses esprits. Sous le poids des coups nombreux Grodd commença à pencher vers l'arrière. Barry qui ne dérougissait pas de voir tout se qui c'était passé. Bane, Grodd, Wally, Jesse même Wonder Woman (tien c'était elle la voie de tout à l'heure) les citoyens de Central venaient tout juste de se remettre d'une attaque de Ranx qui avait permis à Barry de mesurer l'étendu des puissances cosmiques et encore une fois on ne le laissait jamais se reposer. Les gens de cette ville avaient assez souffert, c’en était trop... Il redoubla de vitesse puisant directement dans la speedforce se laissant guider par elle à chaque coup un éclair de speedforce se formait.

Ambitions brutales (Libre) Grodd

Un véritable déluge de coup de poing tombait sur Grodd. Des coups de poing qui s'appuyaient sur la rage et la fatigue de Barry. Quand celui-ci arrêta, il repoussa Grodd violemment vers l'arrière et le singe s'effondra par terre. Barry avait du sang sur les mains, autant le sien que celui de la bête...

Je crois que je me suis cassé la main...


Ambitions brutales (Libre) 1499726395-flash-sign-01
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Jeu 18 Avr 2013 - 14:41

Je sais que Barry reprend des forces, qu'il sera bientôt de nouveau prêt à se battre, malheureusement Grodd n'a pas dit son dernier mot. Il y a quelque chose d'absolument terrible concernant le fait de se battre contre un animal doué de la conscience et de l'intelligence d'un homme, c'est qu'on ne sait jamais comment y adapter notre morale.
Dans un film à la télé, je chiale toujours quand on tue le chat, le chien ou même le canari de la famille, parfois même le lézard.
Mais là, en plein combat ? Un ennemi qui meurt, ok...mais un animal alors que d'un certain côté, les animaux ont toujours cet aspect « innocent » de victime des hommes. Pourtant ceux là sont des guerriers, des meurtriers aussi et je sais qu'ils m'auraient réduits en pièce sans l'ombre d'un remord. Eux sensé être le chainon manquant entre conscience et innocence, comme un chat ou un chien, deviennent des êtres maléfiques à part entière.
Des êtres capables de porter le deuil malgré tout....

La colère de Grodd -sa tristesse?- avait quelque chose de pathétique et d'irréelle. Je sentais sans mal le frisson dans mon dos, m'interdisant d'éprouver de l'empathie pour l'animal alors que.... C'est comme ça, hein ? On est tous trop sensibles. J'ai servi de coussin -bon dieu mes côtes- à Barry du mieux que j'ai pu tandis qu'on nous projetait, à présent je peux juste le voir se relever pour attaquer Grodd comme jamais, sûrement ivre de speedforce. C'est toujours un spectacle, le genre qui nous fait nous poser des questions, sauf que Barry a ses raisons pour agir ainsi, que je les comprends et que je ne peux pas le condamner.
Je suis debout moi aussi, alors que Grodd est rejeté en arrière, l'air est saturé par une odeur de poussière et de sang, un parfum qui colle à la peau comme un miasme et auquel malheureusement, on se réhabitue vite.

 « Un bon dirigeant ne laisse pas ses troupes se faire tuer ainsi, Grodd »

Il les avait mené au combat ici, à Central City, il savait que Flash ainsi que d'autres l'en empêcheraient, qu'il y aurait conflit, alors pourquoi accuser d'une mort que d'une certaine manière, il avait lui-même voulu ?
Complètement ankylosée -donnez moi un massage et un masseur sexy, pitié- je rejoins Barry, regardant sa main. La journée est foutue, gâchée, et moi j'me sens pas très bien en fait. Notre Gorilla Dolorosa s'est bien fait refaire le portrait, il n'en reste pas moins toujours dangereux. J'attrape le primate par le col et le redresse, les dents serrées. Je pense au cri d'un chien que l'on frappe, celui de douleur pure et d'innocence, celui qui nous fait toujours culpabiliser, j'ai de la pitié pour ces gorilles, pour Grodd, pour les chemins qu'ils suivent et ne les mènera à rien. Ma main libre s'avance jusqu'au lobe frontal de l'ennemi, les électrodes. Enlever la puce me paraît infiniment long, je prie pour qu'il ne crie pas, n'ait pas mal parce que je sais que je pourrais le confondre avec un simple animal et ne plus pouvoir continuer. Et puis l'objet est dans ma paume alors que je lâche le singe, que je recule.

 « Je suppose que tu voudras l'examiner »

Evidemment je m'adresse à Barry, même si sa présence à ses côtés me semble comme cotonneuse. J'en ai beaucoup trop demandé à moi-même je crois. Bain chaud, massage, masseur....

Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 18 Avr 2013 - 20:57
Soudain Grodd m'attrape sur le côté, au niveau des côtes, m'en brisant une ou deux au passage, d'une seule main, et m'envoya droit dans un bâtiment, dans lequel j’atterris en brisant une fenêtre; des bris de verres vinrent se planter dans mes bras et mes jambes.
je roulai sur le côté dans la pièce en atterrissant et glissai quelques mètres de plus à cause de la force qu'avait mis le gorille.
Je fini ma course sur le dos, où je restai quelques instant afin de récupérer, puis j'enlevai les bouts de ver hérissant ma peau et j'attendis encore peau d'avoir réparé le gros des dégâts.

Je sortis finalement pour voir Barry frappait avec force et rage le visage de Grodd, mais Barry finit par arrêter, en ayant auparavant fait de sérieux dommages au singe qui saignait de plusieurs endroits du visage, Barry se tient la main, et je l'entend dire qu'il se l'est cassé.

Et puis c'est à Jesse de prendre la relève, elle court sur Grodd encore dans les vapes, et je la vois lui arracher une de ses trois électrodes qu'il a sur le crâne.

Mon regard se porte ensuite sur le gorille normal au sol, à quelques mètres de son chef, il ne bouge plus, et je devine qu'il est mort, ainsi l'attaque de Grodd aura fait une victime, mais pas du bon côté. Il y a t il un bon côté de toute façon? Ses pauvres singes sont sous l'influence de Grodd, ils doivent à peine comprendre pourquoi ils font ça.

Après un moment, je finis par remarquer la porte de Star Labs détruite, et des singes entrent dans le bâtiment; il faut les arrêter, les empêcher de s'en prendre aux employés des laboratoires.
Je cours à l'intérieur, assommant un singe traînard au passage.

Puis je tombe sur trois singes essayant de forcer une porte derrière laquelle des scientifiques se sont barricadés.
Je vois une lance à un incendie au fond du couloir. je vais la prendre, la déroule au maximum, et ouvre le jet sur les singes qui se le prennent dans le ventre, la plupart sous le coup de la surprise et de la puissance de l'eau tombent à la renverse, sur les fesses ou le dos, alors j'arrache le tuyau, et fait plusieurs fois le tour des gorilles pour les attacher avec.
Puis je retourne devant la porte, et cris aux scientifiques derrière:

"Restez là, bien barricadés. Je reviendrai vous voir quand ce sera terminé. J'ai d'autres poilus à arrêter."

Un clin d'œil à la jeune femme qui me regarde par la vitre et je fonce dans les couloirs. Il y a encore trop de singes à m'occuper.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 22 Avr 2013 - 18:55
Toujours en arrière, je vis les singes se faire massacrer les uns après les autres, quels bandes d'imbéciles, même pas capable de mettre à genoux cette foutu héroïne et résultat, une bonne moitié de la horde se vit envoyer dans l'au-delà pour la plupart. La façon dont elle les mis à mal était certes impressionnant, mais ce n'est pas pour autant que j'allais reculer ou encore moins...Mais attendez, je me rappelle exactement pourquoi je suis venu ici. J'avais quelques choses de bien précis à faire, Max Lord m'avait confié une tache, une tache qu'il ne pouvait faire seul. Mais que faire de Grodd ? Devrais-je l'aider ou non ? La questions se pose. Cependant était-il risqué de faire face à ces quatre foutus énergumènes alors qu'on allaient rapidement se retrouver à deux ? Le plan de Grodd n'avait pas l'air d'avoir fonctionné comme il l'aurait voulu et résultat on va se faire surpasser. Toujours les yeux rivé vers Wonder Woman, je vis son regard changé, un air plus menaçant apparut sur son visage et.. ? Je suis censé trembler devant ça ? Désoler gamine, retente ta chance. Néanmoins, débile comme elle est, elle se mis à courir vers moi, mais utilisa un petit moment d'inattention de ma part pour m'envoyer un coup dans l'estomac et un dans la face qui me fit tituber en avant. Sacré poigne en tout cas. Je pouvais à ce moment sentir une certaine douleur au niveau de l'abdomen, pas la face par contre, j'avais un peu plus encaissé cette partie de mon corps. Mais mains se posèrent instinctivement sur mon ventre alors que je me penchais en avant pour reprendre mon souffle. D'ailleurs, celui-ci revint petit à petit, au moment ou je voulais me retourner par contre, un objet vint me percuter me faisant valser au sol sur quelques centimètres. Ma tête cogna contre le sol laissant échapper une petite trace rouge sur le masque, du sang coulait de ma bouche, heureusement que le Venom me donnait plus de résistance. Malgré ce premier choc je me releva mais fut à nouveau percuter par un autre objet alors que je me remettais du premier choc. Sale garce. Je rechuta à nouveau tout en relevant les yeux vers ce qui m'était tombé dessus, des voitures. Alors comme ça Wonder Woman est capable de soulever ce genre d'engin avec sa carrure de gringalet ? C'est pas pour rien qu'elle fait partie des Amazones, les choses s'éclaircissent.

Je resta un instant au sol avec un mal de dos qui commençait à se faire sentir tandis que les débris des deux engins avaient réussi à m'ouvrir quelques plaies sur les bras. Hmmm...je vais devoir augmenter le niveau je crois. Mais j'avais malheureusement autre chose à faire que de m'amuser avec l'Indiana Jones au féminin. Qu'elle aille fouetter d'autre vilains, j'en ai fini pour aujourd'hui, j'ai beaucoup plus de chose à faire, avec beaucoup plus d’intérêt qu'une misérable carcasse inutile qui tôt ou tard allait finir dans une tombe. Normalement, les mercenaires que j'avais appelé n'allait pas tarder à arrive en renforts et sa tombe bien vu que je devais prendre quelque chose. Je me releva en m'aidant de la façade de l'immeuble défoncé par les voitures en face de moi avant de déposer ma main sur ma bouche pour vérifier que toute mes dents y étaient encore. Je me retourna machinalement avec un sourire derrière le masque.

- Je suis impressionné Wonder, je ne m'attendais pas à autant de résistance...Néanmoins....

Je baissa ma main et m'injecta une assez grosse quantité de Venom, pas tout je vous rassure, mais assez pour pouvoir faire ce pourquoi j'étais ici. Le venin pénétra dans mon organisme vidant complètement un des quelques tuyaux sur ma nuque. Cette force, cette puissance...je sens le changement. Le venin commença alors à faire effet, mes muscles devinrent plus gros, mes veines commencèrent à prendre de l'ampleur et se faisait voir à travers ma peau. Ma carrure changea du tout au tout laissant place à un vrai mastodonte. Je me mis à souffler sous l'effort et la pénétration du venin qui m'avait fait le plus grand bien. Je ferma les yeux un instant tout en baissant ma tête pour me mettre en condition et analyser la situation le plus rapidement possible. Le plan se forma bel et bien à l'intérieur de mon crane. Je releva à cet instant mon regard qui avait complètement changé, se faisant beaucoup plus menaçant et sombre. Je n'étais plus le même avec une quantité comme celle-ci de Venom. Je me mis à avancer d'une démarche normale et décidé tout en passant par-dessus le cadavre de certains singes alors que d'autre se faisait piétiner sous mon poids éparpillant quelques morceaux de chair et de muscles au sol.

- On se retrouvera Wonder...

Sur cette fin de phrase je me mis à courir en direction de Wonder, je ne lui rentra cependant pas dedans, mais je continuais ma course tout droit en traversant un des murs en le brisant jusqu'à atterrir à l'intérieur du labo sans m’arrêter et sans prendre le temps de regarder derrière moi. Je partis en direction de la salle que m'avais indiqué Max Lord après avoir défoncé plusieurs murs qui bloquèrent l’accès à la salle en question. J'allai être tranquille pendant un moment. J'appuya sur l'objet à mon oreille pour me mettre en relation avec les mercenaires.

- Dans cinq minutes....

Désolé Grodd, j'ai plus pressant pour le moment, peut-être plus tard. Je récupéra ce dont j'avais besoin avant de le fourrer à l'intérieur d'une de mes poches...Dans cinq minute je serais parti et ensuite direction la rencontre avec Max Lord. J’espère que je ne me suis pas fait avoir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 22 Avr 2013 - 19:43
Bane encaissa les voitures, cela n'avait rien de vraiment surprenant venant de sa part, tout du moins c'est ce que m'apprenait mes souvenirs et les connaissances de Wonder Woman. Malheureusement les singes blessés ne pouvaient plus esquiver ni encaisser et je devais rajouter des blessés encore plus grave, voir de nouveaux morts à ma conscience, mais je n'avais pas le temps de pleurer. Le combat faisait rage autours de moi et Bane était bien trop dangereux pour ne pas consentir à des sacrifices pour l'éliminer. Il allait payer ces morts et je m'amenderais moi aussi. Cela ne ramènerait personne, mais je ne pouvais plus rien faire pour les morts. Si seulement cela avait permis d’arrêter Bane. Pourtant j'avais espérée que trois voitures suffiraient à le mettre K.O pour quelques instants. Le temps de l'emprisonner ou de l'enfoncer un peu plus dans le sol, mais il se releva, s'aidant du mur et vérifiant qu'il n'avait pas perdu de dents.

— Je peux te retourner ce compliment Bane, je pensais que les voitures suffiraient, la prochaine fois je te lancerais des camions.


Je restais en garde. Bane était un adversaire puissant et je prenais un certain plaisir à imaginer la suite de notre combat. Je pouvais taper encore plus fort et lui aussi. Je le vis tripoter un bouton qu'il avait sur le bras. D'après ce que je savais de lui et de ses capacités, cela lui servait à augmenter sa puissance grâce à une dose d'une drogue très puissante. J'avais du mal à imaginer comment un homme pouvait utiliser ce genre de chose. Il se mit à marcher vers moi, écrasant au passage les singes sans faire attention et surtout ne me laissant pas le temps d'intervenir.

— Je n'ai pas l'intention de te laisser échapper Bane !
Hurlai-je.

Pourtant je ne réussis pas à le stopper. Surprise par son assaut, je m'envolais pour ne pas subir de plein fouet son plaquage. J'aurais peut être du essayer de l'encaisser car il continua droit dans le mur, passant au travers comme s'il n'avait jamais existé. Immédiatement je me lançais à sa poursuite. Il n'était pas difficile à suivre. Il avait fait de gros dégâts, je ne sais pas ce qu'il voulait trouver ici, mais cela devait avoir une certaine valeur. J'attrapais un bureau en métal qui traînait là et l'emportait avec moi pour me servir d'arme.

— Bane !!!

Enfin je rejoins Bane et je me servis du bureau comme d'une grosse massue. L'idée était de passer sa tête au travers du métal. Cela suffirait peut être à le sonner et de toute façon cela le générait pour me laisser le temps d'attaquer de nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 22 Avr 2013 - 23:45
Un déluge de coups s'abattit brutalement sur l'énorme figure de Grodd. Le pauvre primate tenta tant bien que mal de réagir, bougeant ses bras pour essayer d'attraper Flash du mieux qu'il pouvait mais cela était impossible. Après chaque impact, le gorille sentait petit à petit qu'il faiblissait et au vu de la vitesse des coups, cela ne serait qu'une question de temps avant qu'il ne soit mis hors-jeu. Diverses blessures s'étaient ouvertes sur son épaisse peau, laissant entrevoir des filets de sang couler le long de sa figure. Une fois le désastre finit, Grodd tomba lourdement par terre sans aucune capacité à pouvoir se relever. Sa vision était troublée, son crâne frappait aussi vite qu'un battement de cœur contre sa boîte crânienne et sa respiration haletante montrait que l'immense primate était bel et bien hors d'état de nuire. Au fond de lui pourtant, sa colère était sans limite ! Ce maudit Bane n'était d'aucune utilité au final ! Et ce pauvre gorille qui gisait non loin de lui sans vie était la preuve que ces justiciers n'étaient rien d'autre que des meurtriers sans pitié !

Ses esprits lui revenaient peu à peu, il entendait de nouveau ce qu'il se passait autour de lui mais il n'y avait rien de nouveau hormis les cris des gorilles se battant bec et ongles pour aller à la rescousse de leur chef bien aimé. Alors qu'il était en train de rouvrir une paupière péniblement, Grodd grogna de rage quand il vit la justicière en train de toucher à ses électrodes. Elle s'empara de sa puce adorée, sa puce qu'il avait mis tant de temps à concevoir ! Et en plus elle osait faire des réflexions sur la mort du pauvre primate innocent ?! Celle-là ne perdait rien pour attendre, ah ça non ! Un jour Grodd la traquerait et l'éliminerait comme tous les autres Flash ici présent ! Tel était la volonté du Roi Grodd ! Souverain du peuple Gorille et futur dirigeant de la Terre.

Grodd commença à retrouver le peu de force qu'il lui restait pour en finir avec cette maudite attaque du laboratoire. Quelques gorilles avaient réussis à passer outre les justiciers et relevaient de toute leur force l'énorme carcasse de leur leader. Une fois sur ses deux pieds, ou pattes, le Gorille poussa un cri de fureur autour de lui. Ce maudit Bane en avait profité pour déserter le champ de bataille, ce n'était qu'un humain comme les autres au final ! Un manipulateur, une race sans foi ni loi qui n'hésitait pas à sacrifier les plus faibles pour arriver à ses propres fins ! Le grognement de Grodd dévoila une grande partie de sa mâchoire mais il fallait se rendre à l'évidence, toute victoire était devenue impossible dorénavant. Il ne restait plus qu'une chose maintenant pour essayer de s'en sortir dignement et cela reposait sur les épaules du fidèle contingent envoyé à l'intérieur du laboratoire. Si ils échouaient, tout était perdu mais au fond de lui, Grodd savait qu'ils allaient réussir, il croyait en son peuple !

L'animal essuya la poussière et le sang qui empiétait sur son pelage puis se retourna brusquement vers Flash et Jessie, il en manquait un ! Grr ! Ce maudit second Flash avait sûrement été mettre des bâtons dans les roues des gorilles à l'intérieur du bâtiment !

"Vous cinq, foncez dans le bâtiment et aidez vos frères en difficultés ! Je retiendrai ces deux-là pendant encore quelques minutes ! N'échouez pas sinon tout est perdu et notre cause reviendra encore une fois à la case départ ! À TOUS LES AUTRES GORILLES EN ÉTAT DE MARCHER, ALLEZ SECOURIR VOS FRÈRES BLESSÉS ET COMMENCEZ LE REPLI VERS NOTRE BASE PRINCIPALE, NOUS NOUS RETROUVERONS LÀ-BAS !"

Aussitôt dit, aussitôt fait ! Les cinq serviteurs foncèrent derechef dans Star Labs pour finir le travail. Tout le reste du troupeau commença à s'actionner rapidement et s'occupèrent de transporter leurs partenaires assommés ou incapable de marcher. Il ne restait plus que Grodd face aux deux justiciers en face de lui. Il n'avait peut-être plus sa machine ni même sa puce de combat mais il lui restait deux choses : sa bravoure et sa détermination. Il gonfla une dernière fois ses muscles et s'empara d'une voiture non-loin qu'il souleva avec difficulté puis la lança brutalement sur ses deux ennemis. Un énorme nuage de poussière se dégagea, cela ferait gagner de précieuses secondes à la troupe de primates pour évacuer les lieux. Une fois le véhicule projeté, le puissant gorille posa un genou à terre en signe d'épuisement. Il était vidé, incapable de lutter plus longtemps mais tout en lui disait qu'il devait continuer ! Son instinct animal l'aiderait à réussir son plan !

Après s'être remis debout, Grodd commença à jeter tout ce qu'il trouvait sous sa main sur les deux héros en face de lui. Cela impliquait pavés, briques, panneau, portières, etc... Tout ce qui pouvait occuper les pouvoirs de ces deux-là fut lancé. Au final, la route ne ressemblait plus qu'à un terrain de guerre. Des trous imposants recouvraient la chaussée et les bâtiments aux alentours étaient dans des états plus que pitoyables. Grodd souffla de répit, il n'avait plus aucune idée pour gagner du temps... Il fut cependant sauver par les cris des nombreux gorilles qui s'extirpaient du laboratoire, la plupart transportant diverses pièces de technologies volées. Le petit train de primates passa à côté de son leader en poussant divers cris de victoire, c'était le moment de se replier.

Grodd grogna, gonfla sa poitrine puis fonça droit devant lui pour que Jessie et Flash s'éloigne de la route où le petit groupe de primates était en train de fuir. Les deux héros évitèrent sans mal mais se retrouvèrent comme prévu derrière l'armée de gorilles. L'énorme animal esquissa un sourire de satisfaction et regarda Flash d'un regard rouge de fureur tout en empoignant son camarade décédé sur son épaule.

"Nous nous retrouverons Flash, je te le promets ! Mais cette fois-là, il y aura des morts par centaine pour venger la vie de notre camarade mort au combat ! VOUS PAYEREZ DE VOTRE SANG POUR SA VIE MEURTRIERS !"

Usant de ses derniers pouvoirs pour s'échapper, Grodd bloqua la rue par un énorme mur psychique empêchant le passage de la troupe de justiciers. C'était fini pour l'instant mais ce n'était que le commencement de quelque chose de plus grand, de plus évolué ! L'avènement d'une nouvelle ère ! Et au diable ce Bane qui avait abandonné aussi lâchement le Roi Grodd ! Il en découdrait avec les héros pour la peine.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 29/11/2012
Messages : 4211
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
Justice League

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mar 23 Avr 2013 - 3:54
Barry qui croyait avoir mis hors d'état de nuire Grodd retourna vers Jesse tout en faisant craquer sa main. Comme pour ses jambes il devait la faire cicatriser de manière adéquate sinon la speedforce réparerait tout ça de la façon que c'était. Il faudrait donc casser à nouveau et placer la main à nouveau et honnêtement la douleur était déjà bien assez présente aujourd'hui. Il se précipita donc vers Jesse voir si elle était bien. De toute évidence elle n'avait aucun dommage apparent.

Tout va bien? ... Où est Wally?

Ne voyant pas son protégé il avait une certaine peur qui s'installait. Il n'avait pas eu le temps de s'en préoccuper qu'il tourna la tête juste à temps pour voir une voiture arrivée. Par réflexe il saisit Jesse dans ses bras et vibra. La vibration des molécules était une des facettes de la speedforce les plus intéressantes, mais également les plus difficiles à maîtriser. Celui qui avait eu le plus de facilité était Bart (aux grands désarrois de Wally d'ailleurs). Il ne savait pas quel était le degré de maîtrise de Jesse sur ce coup alors il avait préféré prendre les devants. La voiture les traversa sans dommages aucuns. Grodd était de nouveau sur pied. Ce gorille avait décidément plus d'un tour dans son sac.

Il beugla des quelques mots que Barry ne comprit guère suite à toutes les paroles et surtout le bruit d'un Bane traversant un mur avait une tendance magistrale à couvrir les paroles de quiconque.

Barry se remit donc en place et fonça vers Grodd. Il fut surpris de se trouver si lent. Probablement plus blessé qu'il ne croyait et ayant épuisé son corps de manière surprenante, il se trouvait à courir à une vitesse se rapprochant de celle de Jay. Barry avait bénéficié d'un boss de la part de Jesse, mais celui-ci était un feu de paille. Qui lui permit de se guérir et de blesser Grodd. Il était encore bien assez rapide pour taper en pleine gueule du singe. Par souci de prudence il évita les prochaines voitures qui lui furent lancées. Sentant Jesse sur ses pas, il se savait accompagné. Pour les Speedsters habitués à courir seuls devant la masse avoir un allié était toujours des plus réconfortant.

Évitant 1 puis 2 puis 3 voitures. Il regardait toujours derrière lui voir si Jesse était correct. Puis *BANG*

Tout S'arrêta lorsqu'il se bloqua contre une projection mentale. Le mur n'existait pas, mais le cerveau de Barry y croyait et bien que Barry aille plus vite que la vitesse de la lumière... rien n'est plus rapide que le cerveau humain.Alors il ne pouvait se battre contre ce mur qu'il avait lui-même créé. Il devait se concentrer afin de ne pas croire en ce mur, mais trop épuisé il n'y arrivait pas... tout ça pour se rendre compte que Grodd couvrait ainsi sa retraite. Bien qu'il n'est pas eu Central City, Barry sentait un goût amer de défait en voyant le train de marchandises avec lequel les gorilles partaient... qu'avait-il bien pu voler? Et surtout pour quoi?

Il frappa rageusement sur la paroi inexistante qui fit somme toute un bruit... étonnant,,,


Ambitions brutales (Libre) 1499726395-flash-sign-01
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Jeu 25 Avr 2013 - 11:24
Wally ? Il me semblait l'avoir vu filer vers les labos, mais avant même que je n'ai pu émettre cette hypothèse -c'est si lent que ça, une bouche?- Grodd nous fit le coup de la pluie de voiture à gogo. Je m'accrochais à Barry tandis que celui-ci se saisissait de moi non pas pour fuir, mais bien rester et résister aux attaques du gorille maintenant complètement berserk. Par réflexe idiot et enfantin, j'avais fermé les yeux, totalement faible et minuscule sous le bouclier que formait le corps de mon aîné.
Pour un héros être protégé parfois ça faisait du bien, et hormis des cas très spéciaux je ne voyais aucune honte à aider ou être aidée. Et puis je l'avais bien fait pour Barry il y a quelques minutes, à ma manière, parfois se débrouiller seul ça veut également dire quand savoir apprécier une main tendue.
Barry était... malgré les vibrations et la fait que son corps m'enveloppa comme un cocon du mieux qu'il le pouvait, je sentais que des blessures restaient et me mordis la lèvre. Si on ne se rendait pas compte de ce que l'on pouvait faire subir à notre propre corps en mission, voir les blessures des autres restait une épreuve, du moins pour moi.
Aussitôt que Grodd en eut terminé avec ses voitures -bon, les concessionnaires automobiles allaient sûrement faire fortune d'ici peu sauf si les clauses d'assurance de Central City ont rajouté « gorilles » dans la catégorie accident- il faut foncer.
Je suis Barry de peu, le pauvre vieux est genre un peu beaucoup à bout lui aussi, et soyons honnête, mon état est pas mieux.

BAM

Non, je ne me suis pas pris le mur psychique, c'est pire.
Oui, je suis rentré dans Flash. Oui j'ai honte, oui ça fait mal, oui je veux quarante-huit heures de sommeil au moins et oui j'en ai MARRE

« Manquait plus que ça, non ! »

Mon pied vole pour donner un coup dans le « mur », et comme une abeille je m'affaire. Je cours le ong de la paroi invisible, donnant tous les coups que je peux avec mon poing, cherchant une faille, une ouverture, un moyen de passer mais tout ce que j'obtiens, c'est de m'épuiser encore plus. Et de m'énerver.
Ok, pas moyen de contourner et le constat est amer : on semble bien avoir perdu. Déboussolée, je tourne la tête vers Barry comme si celui-ci qui pourtant en avait déjà bien assez fait comme ça, pouvait m'apporter la solution sur un plateau d'argent.
Et puis il y a Wally, toujours invisible, parce que moi aussi je m'inquiète pour lui. Dépitée, je reviens vers Flash.

 « Si t'as une idée dis le simplement, je te donne tout ce qu'il me reste. Là je suis inutile et je ne sais absolument pas gérer la situation. »

Le constat aurait pu être pire cependant, Bane n'a vraiment constitué qu'une nuisance sonore lorsqu'il aurait pu se montrer bien plus....meurtrier. Pour nous, on s'en sort bien, mais les conséquences des actions des gorilles comme du catcheur, je ne peux pas les prédire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 25 Avr 2013 - 16:01
Après avoir laissé les scientifiques barricadés dans le laboratoire, j'avais arpenté quelques instants les couloirs de Star Labs avant de trouver où s'étaient dirigés les gorilles de Grodd.
Je passai devant une salle où Bane et Wonder Woman se battaient, mais je ne pouvais pas aller aider la princesse Amazone, pas encore, il fallait d'abord arrêter les sbires de Grodd.

Mais je fus stoppé par une troupe de cinq primates massifs qui avaient l'air plus résistants que la normale et qui semblaient être là pour empêcher quiconque de stopper le pillage perpétré par leurs congénères plus loin.
D'où j'étais, je ne pouvais pas voir exactement ce qu'ils étaient en train de prendre; mais vu que ça se trouvait dans un endroit plus sécurisé, ce devait être quelque chose de grande valeur, et de grande importance, le genre de truc qui pouvait servir à faire de gros dégâts si ça venait à tomber entre de mauvaises mains.

Un des cinq singes bloquant le couloir m'attaqua à l'aide d'une masse improvisé d'une barre de fer, j'esquivai et frappai dans le muscle du bras qui tenait l'arme; le colosse simiesque lâcha son arme et essaya de frapper avec son autre bras, je me baissai, et lui, emporté par son élan, alla s'effondrer au sol.
Deux gorilles s'avancèrent alors vers moi, je chargeai sur eux pour me jeter sur leur ventre afin de les faire tomber, mais ils me réceptionnèrent en vol et me projetèrent à deux contre un mur, je reçu le choc avec dureté et tombai au sol, laissant un renfoncement dans le plâtre.

Je me relevai la tête tournante, et vis qu'il ne restait que deux serviteurs de Grodd, ceux qui m'avait balancé contre le mur, en face de moi. Il n'y avait plus aucun singe dans la pièce. Ils semblaient avoir fini leur coup.
Je décidai d'en finir rapidement avec les deux restants.
Je courus ramasser la barre de fer, et contournai les deux singes, j'en assommai un en le frappant derrière avant qu'il n'est le temps de réagir, mais le deuxième fut rapide et évita le coup, je lui lançai donc le barre dans le ventre et chargeai sur lui, je le fis tomber à terre et vibrant pour éviter ses coups, je lui assénai des volées de phalanges jusqu'à ce qu'il s'évanouisse.

J'allai ensuite inspecter la salle, elle était presque entièrement vide, à part les meubles de bureaux, il n'y avait rien.
Les gorilles s'étaient échappés par un trou dans le mur, je suivis le mur, et sortis dans la cour de Star Labs.
Là, Barry et Jesse étaient immobiles devant quelque chose d'invisible. Au loin, les primates étaient en train de partir, chargés de leur larcin.
Je rejoignis les deux autres adeptes de la Speedforce:

"Désolé, j'ai pas pu les empêcher de prendre ce qu'ils voulaient. Mais quelques singes attendent dans les couloirs pour être amener en prison. Et pourquoi vous êtes restez-là?"

Ils m'expliquèrent alors qu'un mur invisible empêchait le passage de n'importe qui.
Barry et Jesse semblait vidés. Moi aussi à vrai dire, mais l'adrénaline me faisait ignorer les premiers signes de fatigue et la faim qui commençait à me prendre.

"Au fait, où sont Bane et Wonder Woman?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 25 Avr 2013 - 17:21
Cinq minutes, cinq petites minutes avant l'arrivé des renforts et de se barrer avec ce qu'il me faut. Max Lord va être content de voir que ça foutu expédition dans ce bâtiment serait un succès. Grodd par contre lui devait surement en train de se faire démonter par la groupe de héros rapide. La famille Flash est de sortit, mais bon il n'avait pas préparer de réelle plan, la preuve avec toute la bande qui s'était ramené. Voilà ce qui arrive quand les choses sont mal faites. Je n'ai aucun compte à rendre à Grodd, certes j'avais donner l'impressionner de venir l'aider, mais j'avais seulement un but précis, voilà pourquoi je suis venue à Central City. D'ailleurs, je me demande pourquoi je ne m'en suis pas rappelé. Effet secondaires du Venom ? Non, je crois pas, ça ne m'est jamais arrivée. Enfin bon, le principal c'est que je m'en suis rappelé. Par contre qu'est-ce qu'il pouvait autant l’intéressait dans ce labo ? Bon allez, qu'est-ce qu'ils foutent ? Une chose est sur par contre c'est que je suis tranquille jusqu'à leur arrivés, j'avais bloqué l’accès à la salle à cause de l’effondrement que j'avais causé en faisant des trous dans le mur. Je fis quelques pas dans la pièce avant de prendre de l'élan pour passer à travers le dernier qui me mènerait à l'extérieur, là ou les sbires allaient me rejoindre. Mais une voix retentit dans la salle...Wonder Woman. Elle n'abandonnera jamais cette imbécile. J'avais le dos tourné alors qu'elle venait de m'interpeller. Je me retourna alors qu'un bureau me fis face et me fit tituber vers l’arrière. Le coup failli tout de même me faire tomber, mais le Venom faisait effet, la douleur ne se fit pas longtemps. Je resta un instant avec la tête sur le coté tandis que je sentais à nouveau du sang coulait de ma bouche. Je fis la feinte d’être sonné en me tenant le crane des deux cotés ensuite et commencer à reculer jusqu'à un bureau. Je faisais en sorte de gagner du temps par la même occasion. Tout devait être bien calculé.

- A quoi sa sert de continuer à se battre dans de tel conditions ? Si tu es si forte pourquoi avoir ce bureau en main ? Pose-le et terminons-en à mains nues.

Je continua la feinte dans son excellence en mettant ensuite genoux à terre tout en gardant un bras sur le bureau pour ne pas tomber complètement au sol alors que mon autre main resta sur le coté droite de mon crane. Trois minutes. Je me réjouissais d'avance pour cette issue, ils sont tellement stupide qu'à part attaquer comme ça sans réfléchir, ils ne savaient pas faire grand chose. Au même moment je feinta également mon essoufflement.

- Je...Je dois dire que....

A la seconde après, je releva ma tête pour croiser le regard avec un sourire de satisfaction qui se dessinait sous mon masque.

-...Ta mission est un échec.

A cet instant, je passa rapidement mon bras sous le bureau juste à ma gauche avant de le lancer en direction de l'amazone. Je profita également de ce lancer pour me lever et me mettre à courir vers Wonder pour lui mettre une droite en pleine face pour l'envoyer à l'autre bout de la salle. Je sais bien que cela ne l’arrêterais pas, mais ça l'a ralentirais. Néanmoins, je n'en avais pas fini, je lui lança un autre bureau de la grande salle à pleine puissance. Allez relève toi... J'esquiva tout de même deux projectiles à ce moment en me baissant légèrement et en me décalant sur le coté gauche jusqu’à être pratiquement contre le mur d'ou je sortirais d'ici quelques minutes...D'ailleurs, mon oreillette se mit en route. Mes mercenaires étaient juste derrière et me disait de m'écarter, chose que je fis rapidement avant d'apercevoir l'amazone. Une sorte d'explosion retentit. Mes mercenaires étaient muni du même Venom que moi et ils avaient utilisé leur force pour faire une brèche dans le mur en fonçant dedans. Je savais que ça me servirait de leur mettre ça. Je me mis à ricaner alors que les deux mercenaires étaient dans l'encadrement de la brèche.

- C'est bon chef, le véhicule vous attends

- Je t'avais prévenu Wonder...On se retrouvera bientôt ne t’inquiète pas.

Je tourna les talons et me mis à courir en faisant signe au deux mercenaires d'aller mettre une petite raclée à Wonder, même si je connaissais déjà l'issue. Cependant alors qu'ils s'occupaient d'elle, je pris ce qui était un lance roquette dans le camion avant d'hurler.

- SORTEZ !!!!!!

Cependant, je venais de récolter une perte, un des deux mercenaires resta à l'intérieur avec Wonder alors que j'envoya une roquette pour bloquer la sortie, ce qui allait laisser le mercenaire et Wonder à l'intérieur. Le second arriva en courant avant de monter également dans le camion. Satisfait je déposa le lance-roquette avant que le chauffeur ne démarre en trombe en empruntant les rues unes après les autres en direction de Gotham. J'avais réussi MA mission, je n'avais plus rien à faire ici. Maintenant, direction la rencontre avec Max Lord, j’espère par contre que je n'ai pas risqué ma vie pour rien.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 26 Avr 2013 - 17:19
Enfin je semblais lui avoir fait assez mal pour le sonner. Visiblement ce coup de bureau était le coup de trop et si je n'avais pas été autant prise dans le sérieux du combat j'aurais peut être sauter de joies en voyant mon énorme adversaire mettre un genou à terre. Bon j'aurais préféré le mettre K.O, mais bon sonné, c'était déjà pas mal.

— Je suis peut être forte, mais pas stupide, si j'ai besoin d'un bureau, d'une voiture ou d'un camion-benne pour t'ouvrir le crane et t’arrêter je n'hésiterais pas à m'en servir.

Bon dans une pièce fermée, la voiture et le camion-benne n'était pas vraiment des options envisageables. Puis il avait de la chance, normalement j'aurais du avoir mon épée ainsi que mon bouclier et là drogue ou pas une fois que ma lame aurait pénétré ses cotes ou coupé le tuyaux qui lui sortait du crane pas sur qu'il aurait autant fait le malin. Soudain ma victoire se transforma en défaite. J'aurais du le prévoir, mais je n'avais pas fait attention. Ma fille sur ce coup là, tu avais été vraiment stupide.

Il projeta le bureau vers moi et je l'esquivais, malheureusement Bane s'était élancé vers moi et il fut plus rapide. Je pris un direct du droit dans le visage et immédiatement je me retrouvais projeté à l'autre bout de la salle, mon corps s'enfonçant dans le mur. Je réussi qu'à grande peine à me maintenir debout. Je bondis, attrapant au vol le bureau qu'il venait de m'envoyer et je tournais sur moi même, rajoutant à l'élan de l'objet, ma force et un peu d'élan pour le renvoyer à l'expéditeur. J'essayais d'esquiver tout ce qu'il m'envoyait et dès que je le pouvais je ripostai. Les dieux m'en soient témoins, je n'avais jamais eu autant de mal face à un adversaire depuis mon affrontement avec Némésis encore dans le corps de Wonder Woman.

Soudain le mur derrière Bane s'écroula révélant un passage et surtout d'autres hommes. Bane tourna les talons, fuyant et moi je tombais à bras raccourcies sur ses coéquipiers. Ils étaient résistants, pas autant que lui, mais on était loin des mercenaires de bases. J'en mis un K.O en lui écrasant le crane entre mes poignets tandis que l'autre fuyait à son tour. Je me précipitais derrière lui, mais c'est là que je vis Bane pointer dans ma direction un lance-roquette.

— Par Héra !

Je fis volte face, je devais intercepter la roquette, mais je ne pouvais pas non plus me permettre de l’arrêter comme ça. J'attrapais l'un des bureaux qui nous avait précédemment servit de projectile. Je me campais mes pieds, me servant de l'objet comme d'un pavois pour me protéger un peu moi, mais surtout le mercenaire K.O et le reste des êtres vivants de ce bâtiment. L'explosion me projeta de nouveau en arrière et je m'écrasais deux salles plus loin après avoir traversé les mur déjà fragilisés par notre combat. Je me retrouvais entourés de scientifiques qui me regardait bizarrement.

— Wonder Woman, vous allez bien ? Me demanda l'un d'entre eux.

J’acquiesçai en me relevant, sentant les os de mon dos craquer. J'avais subit bien pire et dans quelques heures je n'aurais presque plus mal. Le personnel qui avait été au préalablement enfermé ici commençait à sortir en courant. Le plafond des salles où nous nous étions battu Bane et moi commençait à s'effondrer et je me dépêchais de sortir le mercenaire encore K.O du labo avant qu'il ne se fasse ensevelir. Je le portais sur mon dos, comme un sac à patate quand je retrouvais les trois autres héros qui avaient combattues. Je laissais tomber l'homme lourdement au sol.

— Bane c'est enfuit, commençai-je gravement. Il a prit un truc dans le labo, mais je ne sais pas ce que c'est.

Les alentours du labo étaient marqués par le combat. Nous n'avions pas fait dans la dentelle en nous affrontant Bane et moi. En plus j'ai déchiré ma tenue. Ce n'était pas un bon jours pour nous et pour Central City.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 29/11/2012
Messages : 4211
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
Justice League

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Dim 28 Avr 2013 - 23:12
((Comme Grodd n'est plus là, je me permets de prendre le relais))

Barry fut surpris par la mise en échec de Jesse. Évidemment elle ne pouvait pas savoir qu'il serait arrêté par un mur invisible. Qui peut savoir ce genre de chose? À peine avait-il exprimé sa frustration par un coup de poing sur le mur qu'il se retrouva par terre. Il se releva sans dire quoi que ce soit. Il n'avait aucune remontrance à faire à Jesse si lui n'avait pas vu le mur elle non plus. Une fois debout Wally sortit de Star labs et vint les rejoindre. Il traversa le mur du sens contraire, mais ne pus y entré à nouveau.

C'est donc impuissant que Barry, Wally et Jesse regardassent Grodd s'enfuir. Téléporter vers Gorilla City probablement où Grodd sévissait sans arrêt. Barrie était on ne peu plus fâché. Son visage était très grave et il n'entendait pas à rire. Non seulement ils avaient perdu, mais ils y avaient également un problème.

Citation :
"Désolé, je n’ai pas pu les empêcher de prendre ce qu'ils voulaient. Mais quelques singes attendent dans les couloirs pour être amenés en prison. Et pourquoi vous êtes resté là?"

Barry compris que les civils étaient hors de danger. Wally était un petit gars bien, il aurait tout de suite parlé du danger civil s'il y en avait encore un. La mine de Barry ne changea pas, bien qu'il était soulagé de savoir qu'aucun civil n'était plus en danger. Il y avait des pertes matérielles, mais un inventaire de Star Labs nous permettrait de savoir exactement se que les gorilles avaient prit et de planifier une défense adéquate à leurs prochaines attaques.

Il n'y sont plus Wally. Grodd est parti avec tout le monde...

Le mur tomba lorsque Grodd disparut. Barrie fonça vers Star Labs. Il suivit le trou béant laissé par Bane. Il arriva face à Wonder Woman. Il était content de voir qu'elle allait bien, mais ses yeux d'apaisement devant une Diana en un seul morceau s'effaça pour garder son airs graves.

Ambitions brutales (Libre) Flassh

Barrie arriva devant Diana pour être honnête il ne savait pas quoi dire. Il était tellement déçu. Elle avait tué de sang-froid. Il le savait aucun des speedsters n'avait la force de casser le cou d'un gorille de cette taille. C'était forcément elle. Elle avait tué un être pensant. Qu'il soit simien ne changeait rien, c'était un être douer d'intelligence qui plus est tout le monde savait que les gorilles que Grodd avait dans son armé était manipuler par lui même. Aucun ne suivrait aveuglément Grodd dans sa folie meurtrière et suicidaire.

Diana, je vais devoir en aviser la ligue... on ne tue pas, nous sommes les héros, nous ne pouvons pas faire ça. Je ne sais pas ce qu'il t'a pris, mais il y aura des conséquences et tu le sais...

Le ton de Barry était dur, mais surtout extrêmement triste. Diana avait franchi la ligne une seconde fois. Comment avait-elle pu. Ce gorille aurait très bien pu être maîtrisé autrement. Elle avait choisi délibérément de le tuer.


Ambitions brutales (Libre) 1499726395-flash-sign-01
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Ambitions brutales (Libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [recherche] kit main libre intra auriculaire htc desire
» Un petit pokémon perdu [Libre]
» Système main libre pour auto
» Playmates Lucha Libre USA
» La plateforme Doublage Libre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Central City :: Star Labs-