Traque au soleil (pv BB)

Inscription : 05/02/2017
Messages : 169
DC : METALLO >:)/ FAORA >:/
Situation : Cherche de nouveaux Red Lanterns pour ses plans
Localisations : L'espace.
MessagePosté le: Sam 11 Fév 2017 - 13:59

Traque au soleil
Beast Boy

Jinx était assise sur un vieux fauteuil, pile au centre d'un appartement qui semblait tout aussi délabre que son glorieux trône : Des murs jaunes avec quelques lignes vertes (avec des trous à quelques endroits), un frigo sur lequel était fièrement monté un micro onde, une télévision, et quelques tables et autres outils. Une porte avec quelques trous lui donnait accès à la salle de bain, où était rangé, en désordre, le lavabo, la machine à laver, la baignoire et pratiquement tout ce qui pouvait être inséré dans une pièce.


Jinx soupira. Elle savait bien que tout vilain n'avait pas commencé de manière exactement glorieuse, mais ce taudis... comment pouvait tout avoir l'air sérieuse dans un tel endroit ? Si le moindre héros (ou même le moindre vilain) découvre cet endroit, elle risque de recevoir des moqueries pour la fin des temps !


La sorcière bondit hors de son siège et se dirigea promptement vers l'une des immenses fenêtres de son appartement, qui donnait sur une rue entièrement sombre. On lui avait bien dit que ce coin là de la Nouvelle-Orléans était sombre, mais c'était une sorcière et une gothique : le noir lui allait doublement bien. Et puis, ça signifie que y'a peu de héros dans le coin : ce quartier n'est pas exactement connu de tous.


Jinx se frotta les mains.


Quand j'aurais l'argent, je vais faire de cet endroit un manoir ! Super intimidant ! Et ce chemin sombre ira repousser les trouillards qui marchent... hum ?


En parlant de marcher, une silhouette se déplaçait dans la ruelle, en direction de la maisonnée de Jinx. Il lui fallut un petit bout de temps pour se souvenir du rendez-vous qu'elle avait prise avec un certain "Malus", un messager d'une organisation de super-vilains. Pas HIVE ou le Network d'après ce dernier, quelque chose de plus "grand".


Pour cette raison, elle bondit sur son siège, croisa les jambes, posa son poing contre sa joue et fit son meilleur "sourire énigmatique". C'était comme ça que les super-vilaines confiantes prennent la pose. Sauf que les super-vilains confiantes vivent dans d'immenses palaces, avec des gardes, des trônes immenses et des couronnes de luxe et tout.


Elle, elle n'avait pas de gardes, qu'une seule chaise et s'était juste trouvée une couronne bon marchée, qu'elle avait obtenue avec une galette des rois et une fève. Hum.


Se servant de sa magie, la jeune fille ouvrit promptement les portes de l'établissement pour permettre à Malus d'entrer. Ce dernier monta promptement les escaliers et ouvrit la porte qui le menait vers Jinx, qui entreprit de l'observer.


Grand, avec un petit chapeau et une veste bleue (les deux étant marqués par des symboles oranges), il était équipé d'une cravate jaune et d'un pantalon de la même couleur que la veste. Eux aussi étaient marqués par plusieurs symboles. Son visage était assez jeune. Pas exactement aussi jeune que Jinx, mais quand même dans la tranche des vingts ans. Il avait des pupilles violettes et des cheveux verts. Assez bizarre comme apparence.


Entrez-donc, monsieur Malus ! Vous avez fait un bon choix en me recrutant, mes prouesses magiques vous conduiront à la vict-AAAIIIEEEEEEEEE !


Le sol s'écroula pratiquement sous ses pieds, et Jinx fut forcée de s'agripper à une poignée pour ne pas se fracasser avec son fauteuil dans le hall principal. Malus la regarda seulement d'un air amusé, au lieu d'être impressionné ou intimidé ! Non !


La manipulatrice de mauvaise chance se servit promptement de ses pouvoirs magiques pour réparer fauteuil et trou, et plaça l'objet dans un autre coin, ouf.


Donc, heu... que voulez-vous ? Une malédiction sur Superman ? Une résurrection pour contre-carrer Batman ? Un sort pour transformer Wonder Woman en argile ! Non, encore mieux ! Les trois en même-temps !


Elle s'empara de plusieurs feuilles, désormais munie d'un énorme sourire. Elle n'était pas sûre de pouvoir accomplir tant de trucs, en dépit de ses puissants pouvoirs magiques, mais il était toujours bien de mettre le client en confiance. Malus, toutefois, se contenta de ricaner et s'approcha d'elle, faisant attention à ne pas tomber dans un trou lui aussi.


Mon patron se fiche bien de ces trois là. Non. Mademoiselle Jinx, je vous ait contactée pour kidnapper Beast Boy.


Jinx fronça ces... heu, aurait aimé froncir les sourcils mais elle n'en avait plus. Du coup, elle fit juste un regard inquisiteur


C'est aussi simple que ça. Vous savez comment il agit et votre intelligence, couplée à vos pouvoirs extraordinaires, font de vous la personne idéale pour le ramener.


Caresser l'égo de Jinx du bon poil, c'était probablement la meilleure façon de la convaincre de faire quelque chose. Pour cette raison, elle se redressa un peu, désormais plus intéressée.


J'écoute ?


Il est aux Caraïbes d'après nos informations. Votre but est simple : Capturez le, en évitant tout dommages collatéraux, et déposez le... hum, sur le toit de l'immeuble Wayne à Jump City. Nous nous occuperons du reste. Si vous réussissez, vous recevrez de l'argent, nous vous recommanderons à des associations de super-vilains et nous... heu... nous nous occuperons d'améliorer ce taudis.

Jinx sourit, pas un sourire de vilain, non. Un vrai sourire tout joyeux ! Elle allait obtenir tout ce qu'elle voulait en une journée ! Super !

Vous avez deux jours. Je vous attendrais au sommet de l'immeuble Wayne. En cas d'échec... hum. Nous vous ferons confiance mais votre mission pourrait être plus difficile. Beast Boy se trouve dans la ville de Sakara.

Un sourire mauvais était logé sur son visage, alors qu'il entreprit de reculer.

Nous vous surveillons, mademoi-AAAIIIIEEEEEEEEEEEEEEE !

Il était tombé dans le trou ! Jinx bondit pour aller voir ce qui se passait : le bonhomme était intact, juste un peu sonné. Quelque peu embarrassé, il ôta son chapeau dans sa direction et sortit de l'immeuble. 

La sorcière malchanceuse répara une nouvelle fois le trou, et se mit en méditation dans un coin de la pièce : Tout son environnement autour d'elle devint mauve, alors qu'elle préparait un sortilège de téléportation en direction des Caraïbes. Une brève énergie rose l'entoura, alors que plusieurs images défilaient devant elles : La nouvelle Orléans, puis l'océan, puis les Caraïbes.

L'espace-temps s'ouvrit à elle, alors qu'elle s'entoura d'un champ d'énergie rose pour y plonger directement, fermant les yeux en se faisant. Il ne lui fallut qu'une seconde pour atteindre son objectif, à son grand plaisir. Avec de la chance, elle pourrait très bien finir sa mission en quelques heures !

Optimiste, Jinx leva les yeux et recula brusquement, aveuglée par le soleil ! La lumière naturelle, noonn !

Quand elle put finalement ré-ouvrir ses yeux, elle constata qu'elle était toute proche de quelques ados ahuris. A son grand étonnement, ils étaient tous habillés de façon excentrique, avec du dye rose, jaune, ou bleu. 

Il est super, ton déguisement ! fit une femme, levant le pouce en approbation, sous le regard de plus en plus horrifié de Jinx : elle venait d'atterrir dans un festival sur l'île !
  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Sam 11 Fév 2017 - 19:59
Il est vraiment cool Bizarro. Il a rien à voir à l'intérieur, par rapport à l'extérieur. En apparence, il ressemble au monstre de Frankenstein version Kryptonien, alors qu'à l'extérieur c'est un bisounours. Tout le monde croit que Superman est un bisounours, ils ont jamais rencontré mon pote au S inversé. J'ai souvent de bons délires avec lui, même s'il comprend souvent pas la plus part des choses que je dis. Il sent seulement que je dis un truc qui est censé faire marrer, donc il rigole. Il a du apprendre à reconnaître le ton humoristique avec Red Hood. Il est pas difficile comme gars, y a toujours moyen de s'arranger. Imaginez mon embarras quand il m'a subitement demandé de l'accompagner à la fête de l'île, alors que je déteste quitter le refuge. J'ai eu beau lui rappeler qu'il ne pourra pas se montrer, sinon il effraierait tout le monde, il voulait quand même y aller. Il a vu les préparatifs quelques jours avant le jour J, sa curiosité a été piquée au vif depuis.

Voilà pourquoi nous espionnons les gens et les activités, à plusieurs dizaines de mètres au- dessus du sol. Je suis posté sur son épaule qui ne fatigue jamais, sous la forme d'un chat roulé en boule pour faire une sieste. Oui, son épaule est plutôt large. De temps en temps, quand mon ami repère un truc qui lui plaît, je me change en cacatoès pour aller le récupérer et venir lui donner. Un chapeau, un bracelet coloré, un ballon, un poncho, des lunettes fantaisies, des jouets... Tout objet perdu. Bizarro se retrouve maintenant plus chargés qu'une mule.

"Rentres montrer tes trouvailles à She Hulk -Artemis de Bana-Mighdall - Bizarro. Je te rejoins plus tard.
- Bizarro veux encore regarder.
- Mets la chaîne locale, y a la télévision qui filme les coins les plus sympas du festival. Garde tes machins sur toi, l'immersion sera totale!
- Lim... Mertion?"

Je saute de son épaule en me changeant en oiseau, le laissant rentrer.

Pourquoi l'avoir renvoyé tout à coup? Parce que je viens de repérer une vieille "amie" que je dois saluer. Malgré tout, ça ne me remplit pas du tout de joie: ce n'est jamais bon signe quand elle est là. C'est assez rare de la voir seule, ses petits copains ne doivent pas être loin, je dois rester prudent. Je prends le temps de faire un petit tour des alentours pour vérifier qu'elle est bel et bien venue seule, à moins qu'ils soient sous un de ces déguisements... Je me change ensuite en puceron pour examiner les passants qui me paraissent les plus suspects, ceux qui ont les déguisements les moins faciles à discerner de l'extérieur. Mon enquête me prend quelques heures durant lesquelles Jinx peut faire ce qu'elle veut. Mais je la garde à l'oeil, je suis presque sûr qu'elle me cherche aussi. Après deux longues heures à mater des visages énormes, je reprends ma forme humaine et me pose sur un banc légèrement à l'écart de la foule, essoufflé. Je me laisse tomber en arrière pour m'adosser à ce qui me semble être un dossier, mais la douceur du matériau me fait comprendre qu'il n'en est rien. C'est quelqu'un assis juste derrière moi, sur le banc collé au mien, dos à dos. Je me retourne pour m'excuser.

"Désolé, je... Toi!?"

Et oui, Jinx en personne... J'ai perdu l'effet de surprise en tombant sur elle par hasard, tout mon travail de discrétion foutu en l'air à cause d'une erreur bête! Ma vie entière résumée en une phrase! J'ai baissé ma garde pour me reposer, j''avais perdue de vue la petite sorcière rose depuis un moment j'avoue aussi...

Je me lève d'un bon pour lui faire face.

"Qu'est- ce que tu fais là? Tu t'es souvenue de toutes les fois où je t'ai botté le cul et ça t'a manqué?"

J'ai pas pu m'en empêcher.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 05/02/2017
Messages : 169
DC : METALLO >:)/ FAORA >:/
Situation : Cherche de nouveaux Red Lanterns pour ses plans
Localisations : L'espace.
MessagePosté le: Dim 12 Fév 2017 - 13:58

Traque au soleil
Beast Boy

Il y'a des moments, dans la vie, où l'on se demande bien pourquoi on est là. Des moments où l'on veut juste rentrer chez soi, se draper d'une couverture et rester planqué sur son canapé à observer un quelconque programme télé bidon. Des moments où l'on se rappelle que la malchance peut nous affecter autant que les autres.

Jinx était en train d'y réfléchir, justement, alors qu'elle se retrouvait coincée au milieu d'une foule au plein milieu d'un festival sous le soleil. C'était comme si elle s'était trompée quelque part et s'était téléportée dans son propre enfer. C'était sa seule théorie. Sa téléportation l'avait amenée quelque part d'autre et il lui faudrait seulement quelques secondes pour fixer tout ça.

Jinx leva la main pour se téléporter ailleurs, mais fut promptement attrapée par un groupe de jeunes filles, qui entreprirent de la soulever pour la transporter sur la place publique. Au centre de toute cette foule, cet assaut sur l'intégrité de la super-vilaine en herbe ne fut pas remarqué.

Heh ! Lâchez-moi bon sang !

Les adolescentes étaient bien trop occupées à chanter ou boire pour s'occuper de Jinx, ceci dit, et cette dernière, pas particulièrement forte, ne put que se débattre futilement alors qu'elle est traînée un peu partout dans l'île. Le groupe s'approche, par moments, de bars remplis mais bat en retraite en réalisant qu'il n'y a vraiment pas assez de places libres.

Impuissante, Jinx croise donc les bras et observe le ciel tout en haut. De temps à autres, une main lui tire la joue et complimente son maquillage, de temps en temps. Elle lancerait un sort pour s'en débarrasser mais ça risquerait d'attirer l'attention. Les yeux de chat de la jeune fille se portèrent vers le ciel, où trônait Superman et Beast Boy. Elle remarqua également un avion à message, le genre avec une bannière. Un petit rigolo y avait écrit "NIKEZ VOS MERES", ce qui..

Attendez, SUPERMAN ET BEAST BOY ?!

Jinx tourne rapidement la tête vers les deux héros, assaillis par les flash des caméras. Le truc, c'est que le Superman à une peau toute étrange et un costume plus moche, avec un S inversé. Bizarro ? Qu'est-ce qu'il faisait ici ? Elle serait inquiète, en temps normal, mais il était accompagné par Beast Boy, qui venait de disparaître en un instant.

Elle avait trouvée sa cible, mais cette dernière avait l'une des créatures les plus fortes du monde comme allié. C'est bien la chance de Jinx, ça. Mais, cependant, l'on ne prospère pas en se soumettant à la facilité. Si Jinx veut devenir une super-vilaine et sorcière digne de ce nom, il lui faudra affronter de terribles épreuves. Choper Beast Boy sans attirer la colère de Bizarro en est une.

UNE BOUTIQUE DE VETEMENTS !

Jinx, surprise, observa le petit bâtiment qui se dressait devant eux, coincé entre deux bars. C'était bien pour notre sorcière nationale, elle pourra aller changer ses vêtements et passer plus... heu, inaperçu. C'est toujours dur de se dissimuler quand on à une peau grise et des cheveux roses. Pour cette raison, elle entreprit de se débattre hors de la poigne du groupe, avant de bondir dans le magasin.

Tout était tellement... rouge, tout était tellement... jaune ! Beurk ! Que de couleurs désagréables ! Un peu gênée par la foule, Jinx parvient toutefois à s'emparer d'un T-shirt et d'un pantalon, avant de jouer des coudes pour se diriger vers l'une des cabines. Un type se dressait toutefois devant elle, avec un shirt en main. Elle le laisserait y aller en premier, en temps normal, mais toutes les secondes étaient précieuses.

Une brève énergie violette entoure l'habit, qui s'accroche par accident à un clou mal planté, déchirant le vêtement tout en stoppant net la course du jeune homme. Brièvement surpris, il est promptement dépassé par la super-vilaine, alors que cette dernière saute sur son dos pour atterrir dans la cabine ! Success !


Satisfaite, la vilaine se changea promptement pour aller enfiler la tenue. Comme prévue, c'était pas son style : trop coloré, trop chaud et un peu trop gros pour elle. Mais bon, au mieux, elle devra les porter que pour quelques heures. Et puis, le physique d'un objet est toujours moins important que son utilité. Dans la plupart des cas.

Utilisant ses puissantes capacités magiques, Jinx téléporta les vêtements ordinaires chez elle et enleva promptement les anneaux posés sur ses cheveux, démêlant ces derniers. Vu qu'il n'y avait encore que du gel, ils étaient tout en bordel : une mèche immense lui couvrait l'oeil droit, par exemple, et quelques mèches gardaient une forme de corne. Encore une fois, pas important, même si elle était désormais à moitié aveugle avec toutes ces co.... idioties !

Utilisant une nouvelle fois la magie, elle téléporta promptement l'argent d'une jeune femme dans sa propre poche. Cette dernière ne remarquera rien, mais quand il lui faudra payer un truc... Jinx donnerait tout pour voir sa face, mais elle n'en avait pas le temps.

Sortant du cabinet, elle se dirigea promptement vers le bureau pour y déposer l'argent. Trop occupé avec quelques relous alcoolisés, la personne au comptoir se contenta de ramasser le fric pour le ranger dans une machine. C'était... vachement facile de voler des vêtements en fait.

Après son aventure dans le magasin, Jinx, encore équipée de nombreuses étiquettes (dont elle ignorait l'existence, à vrai dire) se dirigea promptement vers un banc pour s'y asseoir et préparer son plan d'attaque. Il fallait déjà trouver... 

Pas le temps de réfléchir : Un "Toi ?!" perçant l'interrompt soudainement et la force à se lever en arrière pour tomber nez-à-nez avec sa cible, Beast Boy, désormais... rouge ? Il est pas normalement vert ? C'est bizarre ça.

Naturellement, il se met à la provoquer, comme d'habitude. Elle reste silencieuse devant les mots du métahumain, mais grimace quand même avant de prendre une expression plus neutre.

Fais pas ton malin, Beast. Je perdais car mes équipiers étaient incompétents, d'abord !

Elle croisa les bras et prit une expression déterminée. Elle en aurait l'air intimidante, mais malheureusement pour elle, elle atteignait à peine le torse du héros. Il lui fallut se mettre sur la pointe des pieds pour le regarder dans les yeux de façon crédible.

Mais je viens pas pour t'attaquer. En fait, j'ai heu... décidée... de tourner la page, voilà. Le boulot de super-vilaine, où je me fais taper dessus tout le temps, ça ne me plaît plus. Et vu que t'es le héros le plus "branché"

Elle fit un mouvement de la main censé être à la mode, et prit un sourire mignon.

Je me disais, tu pourrais me conseiller !... ha, et heu, pourquoi t'es rouge ?
  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Dim 12 Fév 2017 - 15:21
"Tu m'en demandes un peu trop."

Jinx est méconnaissable, pour quelqu'un qui ne la connait pas autant que moi. Sa coiffure qui garde encore des traces de son ancienne forme par quelques mèches coincées dans leur état, des vêtements visiblement choisis dans le tas, les étiquettes qui dépassent encore... Qu'est- ce qui lui est passé par la tête? Nous nous sommes affrontés tellement de fois que j'aurais du mal à dire si je déteste ou apprécie de le faire. C'était devenu comme une deuxième nature, lui et ses petits copains nous rendaient dingues avec les Titans. Mais là voilà dans sa forme la plus banale, ressemblant à une fille comme une autre, ou presque. Un sourire ironique étire mes lèvres en la voyant se mettre sur la pointe des pieds pour plonger son regard rose dans le mien. J'ai une cruelle envie de lui mettre une pichenette pour la faire tomber, mais j'ai une sorte de décence qui me retient. Et puis cette situation ne me déplaît pas, je m'amuse beaucoup. Une fille intéressante que voilà, j'ai hâte de savoir ce qu'elle me veut! Et je ne suis pas déçu de la surprise, sa demande me laisse perplexe.

"Alors tu reconnais enfin ma valeur? C'est pas trop tôt!"

Je souris avec amusement devant son geste et son sourire mignon, ça la change de tout au tout. Elle dégage un charme que je n'ai jamais remarqué auparavant.

"Enfin, je suis plus devenu un anti- héros bas de gamme, mais on va dire que c'est ok. A quelques conditions, par contre."

Oui elle est affreusement mignonne, oui elle est habillée bizarrement -même pour elle- oui je sais pas comment cette phrase narrative va finir, mais une chose est sûre: je la crois pas une seule seconde. Elle est plus louche que les yeux d'une poupée en plastique qu'on aurait cogné trop fort, ce revirement n'est pas très convainquant. Mais heureusement, elle tombe dans ma période de rédemption, j'ai pas le droit de remettre en doute sa parole. Je suis moi- même passé par ce qu'elle a vécu, accomplit des choses que je regrette. Qu'elle soit véritablement désolée ou non, je dois lui laisser une chance, pour ma conscience personnelle. Mais ça veut pas dire que je peux pas m'amuser un peu avec elle.

"Pourquoi je suis rouge? J'ai trop bronzé, ça arrive. Bref, ma première condition et la plus importante: tu dois rejoindre les Outlaws. Ce qui veut dire que tu restes vivre ici, sur cette île."

Un sourire énigmatique éclaire mon visage, elle s'y attendait pas à celle- là? Elle a cru qu'elle peut débarquer comme ça ici et demander quelque chose d'aussi contraignant, sans retour de flammes? C'est une ennemie depuis trop longtemps pour que je lui pardonne tous ses plans machiavéliques comme ça. Maintenant, si elle refuse, tout son plan est foutu et je pourrai enfin la démasquer! Je suis un génie du pas crime! Je me frotte les mains intérieurement, quand j'entends des mouvements de foule dans mon dos. Des gens cris que quelqu'un d'impressionnant porte un costume de Superman. J'essaie de ne pas y faire attention, mais un autre passant ajoute une question qui m'interpelle: "pourquoi son S est à l'envers?". Je me tourne brusquement vers la source du grabuge et m'y dirige en courant, sans adresser un mot à mon interlocutrice, peu importe sa réponse.

Je n'ai pas besoin de me rapprocher beaucoup pour voir Bizarro, il dépasse tous les gens qui l'entourent d'au moins une tête. Il a un sourire niais sur le visage, il aime être l'objet d'une si heureuse attention. Comme un enfant.

"C'est pas vrai! Je t'ai dit de rentrer!
- Bizarro jeté dehors par Artemis... Elle trouver Bizarro bruyant. Elle travailler."

Il prend un air penaud, alors que les gens me lancent des regards assassins d'avoir attristé leur Superman. Je suppose qu'il était excité devant les images qu'il voyait, et comme Artemis croyait que j'étais pas loin du refuge, elle me l'a envoyé... Grossière erreur, l'Amazone.

"Laisse tomber, on rentre! Et elle vient avec nous!"

Je pointe du doigt Jinx, avant de me changer en faucon pour prendre mon envol. Bizarro s'envole aussi et va saisir la petite sorcière. Il me suit ensuite, alors que je rejoins le QG au bord de la plage. Kidnapping time!
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 05/02/2017
Messages : 169
DC : METALLO >:)/ FAORA >:/
Situation : Cherche de nouveaux Red Lanterns pour ses plans
Localisations : L'espace.
MessagePosté le: Dim 12 Fév 2017 - 23:36

Traque au soleil
Beast Boy

La prochaine fois, elle demandra à Malus de lui donner un rapport plus détaillé, ça lui évitera l'humiliation qu'elle est en train de passer en ce moment même.

Elle ne se souvient pas trop de Beast Boy. Enfin, n'a jamais vraiment interagi de façon profonde avec lui. Il se transformait en ours pour aller la taper, elle lui balançait des caisses en bois sur la tronche en retour. Il n'avait jamais été autre chose qu'un simple ennemi sur sa voie. Le blagueur de service des titans qui fait des blagues en se jouant d'elle ou de Mammoth. Le titan le plus détesté des Fearsome, pas parce qu'il est vraiment le plus puissant titan, mais parce que ses provocations infinies tapaient sur les nerfs des vilains en herbe.

De tout les titans, c'était pas surprenant qu'elle le retrouve à se la couler douce sur une île paradisiaque. En fait, le seul truc qui continuait de tourmenter son pauvre cerveau, c'était bien "pourquoi" est-ce qu'il traîne avec un vilain en plus d'avoir une peau rouge. Il est méchant ? Non, il aurait déjà fait un truc aux habitants de l'île.

Cette histoire était super bizarre en fait. Elle y pensera quand elle sera de nouveau chez elle tiens. En attendant, il va falloir supporter Beast Boy. Patience, Jinx, patience. D'immenses portes s'élèvent devant toi et tu n'as qu'a les ouvrir.

Il commença de façon habituelle, et semblait être prêt à l'accepter ! Génial ! Elle en serait contente, mais elle connaissait assez son ancien némésis pour savoir qu'il y'avait une sorte d'attrape-mouche étrange. Une arnaque secrète pour humilier son ennemie, une sombre machination ingénieuse de la part de l'anti-héros qui...

Ho, fallait rester sur l'île en fait ? C'était un truc pour les Outlaws, d'après elle. Alors, déjà, pour n'importe qui d'autre que Jinx, c'est pas un désavantage. Oui, on peut se lasser du manque d'espace de l'endroit, oui, c'est dur si l'on est déjà assez inhumain en apparence. Mais passer le reste de sa vie sur un endroit paradisiaque, exposé en plein soleil, avec des centaines de gens et des petites villes, c'est le paradis du fêtard ! Boire et consommer pour toujours, éloigné du monde cruel et de ses super-héros, c'est vachement sympa.

Sauf pour Jinx, bien évidemment. Le soleil et la foule, elle déteste. Et puis, vivre sur une île, sans aucun avenir, c'était pas son genre. Elle voulait progresser et devenir une vraie vilaine. On ne devient pas une vraie vilaine en restant collé à un rocher pour bronzer ! La sorcière sait que Beast Boy est d'un naturel insouciant, mais ce style de vie est décidément inconnu pour elle. Si elle ne résout pas toute cette histoire en une heure, elle risque de devenir complètement folle.

Remarque, la folie, ça marche pour le Joker, alors...

Beast Boy interrompit les pensées de la jeune fille, alors qu'il interpella le Superman étrange. Parler d'une telle façon à une entité capable d'anéantir des étoiles, c'était moyen pour Jinx, qui ne put qu'observer la scène impuissante. Les autres, en revanche, semblaient bien plus admiratifs, au point d'être mécontent avec Beast Boy lors du sermon de ce dernier envers le kryptonien déformé.

Se calmant finalement, Jinx se contenta de se donner une baffe. A son grand déplaisir, elle ne se retrouva pas soudainement dans son lit. C'était pas un cauchemar. Y'avait bien un Beast Boy tout rouge qui se promenait dans une île paradisiaque et se la coulait douce pendant qu'elle se cassait la tête pour son avenir.


Le métahumain se transforma d'un coup en faucon, et Jinx fut soudainement ramassée par Bizarro, qui s'envola dans le ciel tout bleu de l'île, au grand plaisir de la foule.

HEH ! PAS SI FORT QUE CA ! JE SUIS FRAGILE MOI !

Elle lança un oeil rageur vers le faucon rouge. Bizarre qu'il soit plus vert.

ILS SONT OU LES AUTRES TITANS D'AILLEURS ? ET C'EST QUOI UN OUTLAW ?! AILLE MACHOUILLE PAS MES CHEVEUX BIZARRO !
  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Lun 13 Fév 2017 - 0:11
Je bats des ailes pour me propulser vers le ciel, avant de plonger en direction du refuge. Bizarro ne tarde pas à me rattraper, volant à côté de moi. Sans même tourner la tête, je peux voir avec la vision de faucon le clone raté mâchouiller les cheveux de Jinx qui s'énerve. Je ris en planant.

"Un Outlaws? Simple, c'est dans le nom!"

Je tourne sur moi- même en changeant légèrement de trajectoire, faisant une belle courbe pour le simple plaisir de sentir le vent glisser sur mes plumes.

"Nous sommes des gens qui avons vécu l'enfer et qui faisons ce qu'il faut pour que le monde soit plus sûr, en dehors des lois cependant. On a nos propres méthodes."

La Doom Patrol est un peu comme ça aussi, mais je ne me vois pas vivre dans le monde, même dans un QG secret isolé en plein milieu du centre ville. Je voulais un changement radial d'environnement et je le veux toujours. Sauf que si j'ai raison, ce n'est absolument pas ce que veut ma nouvelle "amie", ce n'est qu'une farce pour un plan plus gros. Je vais devoir lui montrer ce que c'est que de vivre dans la pénitence, pour découvrir ce qu'elle me cache vraiment. ça va être amusant... Très amusant. Parce qu'aucun innocent n'est en danger dans cette histoire, c'est super rassurant.

"J'ai quitté les Titans, je t'expliquerai un jour pourquoi, si tu es sage... Ah tiens, on est arrivé."

Je ralentis en apercevant la baraque au bord de la plage, en retrait cependant pour rester caché. Je déploie mes ailes en dirigeant les pattes vers le sol pour atterrir. Bizarro fait de même et dépose la nouvelle recrue sur le sol sableux. La porte d'entrée s'ouvre brutalement, la porte claque contre le mur avec une force anormale. Une femme apparaît, une hache sur l'épaule, le visage n'exprimant que la colère, déposant la jambe qu'elle a utilisé pour défoncer la porte.

"Génial... Encore un truc à réparer...
- Connard! Tu t'es barrée pour éviter de faire tes corvées c'est ça!?
- Pourquoi ce "e" à la fin de barrée au juste...? Arté, je suis désolé, je devais régler un truc, je te jure que..."

Je n'arrive pas à finir ma phrase, l'approche de l'Amazone assèche ma gorge. Ses yeux sont rouges de rage, je déteste la voir comme ça, je sais que je vais prendre cher. Ses yeux passent de moi à Jinx, et elle comprends... de travers.

"Tu te fous de moi!? T'es partie...
- S'il te plaît, ce e est humiliant, je suis un homme...
-... En ville draguer une adolescente pour la ramener ici!? Chez nous!? T'as vraiment envie de mourir!
- Je suis désolé désolé désoléééé!!!"

Je m'enfuis en courant, évitant de peu la hache qui s'écrase à l'endroit même où je me trouvais avant. L'Amazone a utilisé la force prodigieuse de ses jambes pour se propulser, mais j'ai senti le coup venir avant qu'elle ne bouge. La force de l'habitude on va dire... J'évite chaque coup de hache durant ma course, hache qui soulève du sable à chaque fois que le tranchant heurte le sol.

"Bizarro suis désolé, spectacle idiot, mais gentils mes amis... Quand eux pas se battre."
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 05/02/2017
Messages : 169
DC : METALLO >:)/ FAORA >:/
Situation : Cherche de nouveaux Red Lanterns pour ses plans
Localisations : L'espace.
MessagePosté le: Lun 13 Fév 2017 - 13:31

Traque au soleil
Beast Boy

Le petit trio aux super-pouvoirs continuaient de fendre les airs. Un polymorphe rouge avec un humour vaseux, un Kryptonien fabriqué par l'homme qui communique à l'envers et une magicienne qui essaye désespérément d'être méchante. Pour un peu, l'on en dirait presque un mauvais film de comédie.

Une comédie que Jinx n'aime pas. Forcée de garder sa tête éloignée de Bizarro, qui semble confondre sa chevelure rose avec du chewing-gum, sa mission s'est révélée bien plus compliquée que prévue. Beast Boy n'était pas seul, ça, elle pouvait le prévoir. Qu'il soit accompagné d'un monstre capable d'affronter Superman ne l'était pas. Est-ce que Malus était au courant ? Est-ce qu'il avait oublié de lui dire ou comptait t-il piéger Jinx ? Pourquoi avait t-il besoin de Beast Boy d'ailleurs ? Il n'avait pas de peau d'ours pour sa cheminée ?

Enfin, qu'importe, la sorcière se concentra sur les mots de Beast Boy. Les Outlaws étaient des héros ou vilains aux passés traumatiques, qui imposaient la justice en dehors des lois. Comme le métahumain rouge l'avait lui-même dit, des anti-héros bas de gamme. Une vilaine plus faible aurait sans aucun doute choisie de rester sur l'île mais Jinx avait un meilleur destin en tant que vilaine. De plus, Dieu sait ce qui lui arriverait si elle ne remplit pas sa mission.

Bizarro se contorte un peu, et elle se retrouve accrochée par les pieds, dans les airs, à observer les chaînes d'îles. Elle sue dangereusement mais, soucieuse de son image, se contente de croiser les bras. Ses nombreuses séries animées lui avaient apprises que croiser les bras, même en plein combat, est un excellent moyen de montrer sa dominance. Elle est en train de se faire balancée dans les airs, oui, et personne ne la voit vraiment mais c'est l'intention qui compte.

Nos trois héros se rapprochent finalement d'une plage, elle sait que c'est une plage parce que sa tête est immédiatement plongée dans du sable, la faute à Bizarro qui l'y enfonce. Jinx, surprise et confuse, se débat pour quelques secondes alors que Beast Boy se dirige vers la porte. Quand elle sort, elle entend quelques bruits de pas étranges.

Y'a quoi derr...

La porte est claquée presque hors de ses gonds, et une jeune femme en colère, munie d'une hache aussi large que Jinx elle-même, sort du QG. Un peu inquiète, la sorcière utilise un hex pour enlever le sable dans ses cheveux et se dissimule derrière Bizarro, impassible devant la dispute de ses alliés.

La Outlaw est plutôt unique dans son genre : utilisant un "e" supplémentaire, elle semble très fâchée avec le métahumain métamorphe, pour une raison qui se dévoile rapidement : elle pense que Jinx est une adolescente ordinaire, qu'il a séduite avant de ramener à la base. De un, il n'est pas son style, de deux, il est pas séduisant. Beast Boy doit être le genre de mec qui observe la télé, bière à la main, et qui interagit seulement avec sa femme pour lui demander si cette dernière à déjà passée le linge.

Jinx se prépare à prendre la parole mais est interrompue quand elle attaque subitement le métahumain avec la hache. Pas le côté non-tranchant, figurez vous. Le côté mortel est utilisé ! Beast Boy pourrait se faire couper en deux si personne n'intervient, et Bizarro, étonnamment stoïque, se contente de s'excuser pour le comportement de ses alliés. Jinx hoche la tête pour répondre, et s'avance vers le duo. Stopper les violences entre alliés, elle sait comment faire.

Un bruit strident retentit alors qu'elle utilise ses pouvoirs sur la probabilité sur la hache, l'arme s'entoure d'énergie violette en un éclair et rate complètement Beast Boy, s'encastrant dans une sorte de bouclier violet. Pour le coup, elle n'avait pas prévue qu'elle s'y encastre (elle devrait rebondir, en fait). Cependant, coincer un coup d'une Amazone... Jinx est un peu innocente, mais sa magie est certainement puissante, et ne cesse de croître en pouvoir de jours en jours.

Comme tu peux le voir, Beastie, je suis plus forte maintenant.

Elle fit un sourire qui lui allait jusque aux oreilles. Nullement maléfique, cependant... enfin, si, un peu flippant quand même. Pour être honnête, sa joie débordante était causée par le succès de sa manoeuvre. Jinx n'aurait jamais imaginée que sa magie réussisse.

Je suis Jinx, une ancienne vilaine, et Beast Boy ne m'as pas draguée. Il m'a kidnappée avec Bizarro pour me mener dans ce GQ.

Fais ce que tu veux avec lui, mais j'aimerais qu'il me fasse visiter l'endroit avant de passer sous la hache, m'kay ?
  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Lun 13 Fév 2017 - 18:51
Je finis par tomber au sol, à plat ventre.

"Et bien voilà... C'est fini... L'horrible mégère se rapproche tranquillement de sa proie qui n'a plus d'atout dans son sac, réduit à faire sa propre voix off...
- Qui est l'horrible mégère!?"

Arté lève sa hache bien haut, mais trébuche -WHAT!? Comment on peut trébucher en ayant les pieds immobiles!?- en l'abattant, elle me ratte de quelques centimètres. L'arme se coince dans le sol juste à côté de moi. La partie à moitié enfoncée est rose -même le manche en fait- une couleur que je reconnais très bien. Jinx m'a sauvé, pour quelle raison au juste? Celle qu'elle donnera est assez mince, elle voudrait une visite guidée avant ma mort... Mouais... J'aurais sorti une meilleure réplique que ça après avoir accompli une action aussi cool, mais bon. Elle a vraiment beaucoup à apprendre, pas en terme de magie ça j'y peux rien, mais de coolatitude. Qu'elle vienne me voir devient de plus en plus logique... Si elle ne cache pas un plan machiavélique comme je le redoute. Je me relève en me dépoussiérant, laissant l'Amazone se débattre avec son gros machin en fer. Le grand sourire de la "repentie" me fait sourire à mon tour: elle a encore plus l'air d'une grosse psychopathe avec son nouveau look, alors que son expression n'a jamais paru si innocente, pour une fois.

Soudain, une main ferme et douloureuse se pose sur mon épaule, je n'ai pas besoin de me retourner pour savoir à qui appartient cette poigne de fer. Arté n'en a pas fini avec moi, son expression agacée en dit long. Expression qui disparaît très vite quand Jinx enchaîne sur l'histoire réelle de ce qu'il s'est passé. L'Amazone fait un simple "oh, c'est donc ça?" avant de retourner récupérer son arme. Je soupire de soulagement en reprenant ma marche vers les deux autres, pour une fois que je fais réellement rien de mal...Trop de méfiance dans cette équipe, c'est pas très bon pour la cohésion. Je pose mon bras sur les épaules Jinx en arrivant à son niveau et la retourne vers le QG avec un grand sourire qui contraste avec mon incroyable détresse d'il y a quelques secondes.

"Bienvenue chez les Outlaws!"

C'est pas vraiment un bâtiment, c'est plutôt une sorte de grande maison légèrement tournée vers le ciel, les fondations à moitié visible à cause du sable inégalement repartie. Je monte les quelques escaliers qui séparent de la porte d'entrée, sans me détacher de l'adolescente. Nous entrons, puisque la porte est déjà ouverte.

"Ecoute bien Jinx, je te respecte beaucoup. Je respecte tes efforts. Ton look. Mais il chie bordel! Si tu veux rester ici, tu vas devoir mettre quelques chose qui ne tuera pas notre image à jamais au coeur du public. Nous sommes les Outlaws purée, pas le village people! Moi, directeur artistique de l'équipe, t'ordonne de suivre mes ordres."

Tout en parlant, je la conduis vers une chambre inoccupée, je l'ouvre au mot "ordres" que je prononce, avant de relâcher Jinx en m'écartant pour qu'elle entre seule.

"Tu vas entrer là- dedans et faire des essais, tu as un bon nombre de tenue qui appartenaient à une ex- Outlaws, fais- toi plaisir... Mais n'oublie pas le bon goût!"

C'est bien évidemment l'ancienne chambre de Starfire, elle ne devrait trouver que des vêtements de classe. Ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 05/02/2017
Messages : 169
DC : METALLO >:)/ FAORA >:/
Situation : Cherche de nouveaux Red Lanterns pour ses plans
Localisations : L'espace.
MessagePosté le: Mar 14 Fév 2017 - 2:52

Traque au soleil
Beast Boy

Son premier succès : en sauvant Beast Boy de la fille à la hache, elle démontrait sa (fausse) volonté de devenir une super-héroïne ! Et puis, faire la fière devant ce petit moqueur de Beast Boy, c'était toujours une opportunité bienvenue.

L'Amazone semble ignorer son speech, occupée à sortir son arme massive, et Bizarro... ho, il est en train d'avaler un crabe. Jinx sourit : ça lui rappelle un peu Mammoth, le gros lourdaud. Sauf que Mammoth était pas aussi attachant, et, franchement, encore plus crétin que le clone raté du Kryptonien. De tout les Outlaws, il était étrange que ce soit l'ancien super-vilain qui soit vraiment raisonnable mais elle ne se soucie pas vraiment de son intelligence pour l'instant.

Une fille surpuissante avec une hache massive et un Kryptonien. Deux ennemis de poids pour tout le monde, et des ennemis dans le futur si elle réussit à capturer sa cible. Que pourra t-elle bien faire si elle est découverte ? Se cacher derrière des vilains plus gros, et donc plus aptes à les affronter ? Ou espérer qu'ils... oublieront simplement le Polymorphe ? Non, non. Les équipes comme les Outlaws sont souvent plus soudées que les véritables groupes.

Pendant qu'elle réfléchit, le polymorphe se relève pour aller lui parler, mais est promptement interrompu par la folle. La vision de cette arme immense intimide un peu la sorcière, décidément trop fragile pour encaisser un seul coup, et elle manque de se glisser de nouveau derrière le Superman gris, ce dont elle n'aura finalement pas besoin : la crise est heureusement résolue quand il explique toute l'affaire. Artémis stope son assaut net, et Jinx ne peut que soupirer.

En observant le QG, elle se rend compte qu'on dirait plutôt une simple maison de plage. Comparée à la Watchtower, visible depuis sa position, ou même la tour de HIVE, c'est bien peu impressionnant mais les Outlaws ne semblaient pas avoir de gros moyens. Et puis, ça fait un charme exotique qui plaît à tout le monde, vilains comme héros.

Le polymorphe écarlate l'invite donc dans la maison, et commence à lui faire des compliments ! Surprise, et bien satisfaite, Jinx sourit seulement alors qu'il admet son admiration pour ses efforts et son look. Elle manque de rétorquer que c'est tout naturel, mais est promptement surprise quand il admet aussi que son look, citiation "chie", et que ça ressemble aux Village People. Pour résoudre cette crise vestimentaire, il la fout promptement dans une sorte de chambre rose dégeulasse, avec pleins de vêtements et un miroir.

Je te permets pas, et c'est quoi les Village People d'abord ?!

La porte se ferme, Jinx soupire et observe le miroir. Bon, quand faut y aller...

Premier passage : dressée dans la tenue habituelle de Starfire. Beast Boy apprécierait, sans doute, mais c'était bien trop révélateur pour elle, voyons ! Et puis, comment elle faisait pour pas avoir froid, elle ?

Second passage : Jinx, toute rouge, dans des vêtements qui lui recouvrent tout le corps. Trop épais, elle peut plus respirer et la chaleur menace de la cuir ! Peu pratique dans un environnement en île.

Troisième passage raté : Jinx passe en roulant au sol, hurlante.

MAIS C'EST UN T-SHIRT VIVANT EN PLUS ! AAAHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH !

Quatrième passage : Une tenue qui ressemble plus au sac de couchage qu'a autre chose. Jinx doit sautiller pour se déplacer. Se regarder dans le miroir lui permet de constater que le T-shirt vivant est agrippée à sa tête. Elle lève le bras pour l'enlever mais le mouvement soudain la fait trébucher en dehors du miroir.

Cinquième passage : Une tenue de disco, avec un afro gigantesque.

JAMAIS.

Sixième passage : Un T-shirt violet à manches longues, avec une petite veste violette au dessus. Ses cheveux roses sont noués en une queue de cheval assez longue, et elle est aussi munie d'un pantalon mauve. Ses traditionnelles bottes sont encore et toujours présentes. Satisfaisante (elle à l'air vraiment jolie pour une fois) Même si elle à vachement envie de retrouver son ancienne tenue.

Toute hésitante, la sorcière se laisse asseoir sur le lit, bousculant un peu la cage runique où était placé le T-shirt vivant, et ferme les yeux, contemplative. Elle était franchement fatiguée, au point d'en somnoler presque. Elle aurait été chez elle, même, elle aurait laissée Morphée faire son oeuvre mais dormir ici, avec une psycopathe à la hache dans le coin... et puis, que se passera t-il si Beast Boy en profite pour lui préparer un mauvais piège ?

Gromnolante, la sorcière se relève promptement et utilise l'art occulte de la télépathie pour contacter Malus. 


--


Ce dernier... est en train de marcher dans les rues de Paris, insouciant.

D'une main habile, il attrape la crêpe d'un gamin. Ce dernier mord dans le vide, remarque le fait après quelques secondes, et pleure d'impuissance sous le regard confus et surpris de sa mère. Personne ne remarque le larcin, personne ne l'interpelle. En fait, on dirait simplement que personne ne le remarque.

Croquant dans la pâtisserie, il laisse l'appel ruminer et prend le temps d'enlever la serviette pour la jeter au nez d'un adolescent paumé. 

J'écoute ?

C'est Jinx.

Elle communique par télépathie, et dans une autre langue en plus, afin d'éviter que quelqu'un ne l'entende. Non... qu'on ne l'entende. Super-écoute et tout.

Ha, Jinx ! Comment vas tu ?

Bien... j'ai trouvé la cible.

Excellent ! Ramène le donc !

Enfin... trouvé, heu, il est avec des potes, les Outlaws. Faut que j'attende d'être seule avant de faire un truc, on dirait qu'il est au courant et...

Finissant la patisserie, Malus se dirige vers un homme et essuie sa bouche sur le T-shirt neuf de ce dernier. Il hurle, mais pas parce qu'un inconnu s'essuie sur ses vêtements, non. Il hurle parce que, de sa perspective, un truc vient de lui saisir le col pendant quelques instants, avant de le lâcher subitement.

On triomphe toujours dans l'adversité, Jinx ! Ramène le à la Tour Wayne.

Il se déplace vers un sans-abri, se penche, et récupère quelques pièces de ce dernier. Le démuni observe, impuissant, le mouvement étrange de son argent, qui flotte dans le vide (avant de disparaître promptement) et se contente juste de ranger ce qui lui reste dans sa poche avant de courir au loin.
  
Oui mais, hum... pourrais-je abandonner ? Si ses alliés sont là, ça pourrait être quand même dur.


Le visage de Malus se crispa en un éclair, mais redevint tout souriant en une seconde. Ses mouvements s'arrêtent, s'arrêtant pile au chemin des Champs-Elysées. Il dérobe quand même une cigarette allumée à une femme.


On triomphe toujours dans l'adversité, Jinx ! Ramène la à la tour Wayne.


Sa voix était plus grave, et bien plus appuyée. D'une façon étrange, c'était incroyablement terrifiant pour Jinx, qui se contenta de hocher la tête.


Très bien alors ! Je le ramène !


Bien ! Je n'aime pas les lâches ! Tu aurais continué comme ça, j'aurais probablement été forcé de te faire du mal !


Un petit rire poli suivit la phrase, c'était incroyablement plus menaçant que prévu.


A tout de suite, mon amie !


--


C'est une Jinx déterminée, donc, et toute refaite qui sort de la chambre. Bizarro se tient devant elle, souriant.


BIZARRO SALUE SORCIERE.


Le clone tapota légèrement sur le côté droit de sa tête, faisant sortir le crabe qu'il avait avalé tout à l'heure par l'oreille gauche. Le malheureux animal partit sans rien dire, sous le regard surpris de Jinx.


Heu... sais-tu où se trouve Beast Boy ?


BETE GARCON ICI. BIZARRO GUIDER TOI VERS GLORIEUX CHEMIN !


Ils descendirent quelques escaliers.


VOILA.


M-moi remercier Bizarro.


La sorcière en herbe toussota puis s'approcha de Beast Boy, lui collant presque le nez, avant de le pointer du doigt.


Tu m'avais pas prévenu à propos de ses trucs bizarres ! Y'a un T-shirt vivant là bas ! Et l'une des chaussures m'a parlée !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mar 14 Fév 2017 - 17:37
"La super- vilaine Jinx? Je m'occupe d'elle!
- Non! J'ai un plan.
- Je ne fonctionne pas comme ça, Gar. Soit elle est des nôtres, soit je la bute.
- J'avais peur que tu dises ça...
- Je te laisse voir, c'est une Outlaws ou pas? Ma réaction dépendra de ta réponse.
- ... S'en est une.
- Comme tu voudras... Tu sais ce qu'il se passera si elle nous trahi."


***


J'ai menti à mes amis. Je sens que Jinx nous cache quelque chose, pourtant j'ai affirmé qu'elle est des nôtres. Pourquoi j'ai fait ça au juste? Même si elle se fait décapiter par Artemis, elle est mon ennemie jurée. Enfin, l'un des nombreux ennemis qui jonchent ma vie. Ce n'est pas seulement pour le plan, j'aurais simplement pu laisser l'Amazone s'occuper de la situation, ce qui aurait donné le même résultat: Jinx aurait montré son vrai visage. C'est débile, j'aurais jamais du la ramener ici... C'est totalement débile.


***


Nous avons vite fini les préparatifs après la discussion rapide, j'espère que la surprise plaira à Jinx. Un sourire mesquin étire mes lèvres en imaginant sa tête en comprenant qu'elle s'enfonce de plus en plus dans son mensonge. Plus elle attendra pour avouer ses véritables motivations, plus elle s'enfoncera. D'un certain côté, le plus gros côté même, j'en suis impatient, mais de l'autre ça voudra dire que l'aventure est finie. Je devrais recommencer le cycle: lui botter le cul et la renvoyer dans sa pokeball. Le visage légèrement assombrit, je fixe devant moi sans vraiment regarder, plongé dans mes réflexions. D'où le fait que je ne vois pas la fille aux cheveux roses s'approcher et se planter devant moi, affichant un air contrarié dont je commence à m'habituer. Sa voix agacée qui m'engueule me fait revenir sur terre, je maintiens une expression détachée en répondant:

"Je te l'ai pas dit? Vraiment? J'ai cru... Bref, surprise!"

Je tire sur une cordelette pour faire exploser les confettis qui tombent sur les cheveux de la sorcière. Je souris avec amusement, car si Jinx élargit son champ de vision, elle verra que la pièce est décorée de partout avec des trucs roses et festifs.

"Cette tenue te va mieux que toutes tes tenues précédentes, tu as meilleur goût que ce que je m'attendais!"

Comment une tenue peut changer autant une fille? Je la trouve plutôt jolie maintenant, j'aurais du mal à ne pas remarquer à quel point la queue de cheval lui va bien. Bizarro se place à ma gauche, Artemis à ma droite. Et nous récitons en coeur:

"Bienvenue chez les Outlaws!"

J'attrape l'une des bouteilles de champoomy sur la table basse non loin et fait sauter le bouchon, avant de servir un verre à l'adolescente avec un grand sourire joyeux.

"Tu es l'une des nôtres maintenant, tu fais partie du groupe le moins populaire de tous les temps! Après les Two Be Three bien sûr.
- Bien sûr.
- Binsur."

Je nous serre tous, avant de boire mon verre d'un coup.

"Pouah! Contente? On t'accueille bien comme il faut, ça se passe comme ça dans ta confrérie des sorcières maléfiques aussi?"

Dis- je en rapprochant mon visage du sien avec un sourire énigmatique, avant de reculer d'un coup et de monter sur la table basse.

"Avant de prendre la traditionnelle photo pour figer l'effectif actuel, je voudrais faire un discours...
- Oh non! Freeze- le Bizarro! Ses discours sont intermin..."

Soudain, une explosion à l'étage des chambres fait vibrer toute la maison. La cause n'est de toute évidence pas une arme ou une bombe... Mon instinct me dicte de sortir regarder de l'extérieur, ce que je fais sans attendre, suivi par mes camarades. Une fois devant la maison, on peut voir l'impensable, l'inimaginable, l'absurde: un énorme t-shirt a fait un énorme trou à la place du plafond de l'ancienne chambre de Starfire et continue de grandir.

"S'il te plaît Jinx, dis- moi que t'as pas mis le t-shirt dans la cage... Qui n'en est pas une. C'est un incubateur pour cette espèce de jesaisplusquoi!"

Le t-shirt géant, devenu trop gros, bondit sur la plage et s'échappe en direction de la ville, là où le festival bat son plein. Ses bonds sont gigantesques, il y sera en moins de dix minutes si on ne fait rien.

"C'est pas vrai! Il faut le rattraper!
- T'as deviné ça tout seul?"

Je me change en faucon et poursuis la bestiole, Bizarro utilise sa vitesse de vol, alors qu'Artemis va dans le garage sortir une moto qu'elle enfourche et démarre pour entamer la course poursuite.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 05/02/2017
Messages : 169
DC : METALLO >:)/ FAORA >:/
Situation : Cherche de nouveaux Red Lanterns pour ses plans
Localisations : L'espace.
MessagePosté le: Mer 15 Fév 2017 - 3:08

Traque au soleil
Beast Boy

Elle observait Beast Boy avec fureur, tapotant nerveusement avec son pied gauche. Qui était t-il ? Comment pouvait t-il oser l'enfermer avec un maudit T-shirt des enfers ? C'était pas vraiment plaisant comme surprise, surtout que le T-shirt avait l'air comfortable. Pourquoi est-ce que y'avait même un vêtement carnivore dans la pile ? C'était un test de passage du peuple de Starfire, et le gagnant peut porter des vêtements cool ? Hurgh.


En tout cas, elle ne s'attend certainement pas à avoir une réponse convenable. Il faut dire que le polymorphe écarlate n'est pas très... communicatif, afin de tester Jinx. Elle sait très bien qu'elle tombe en plein dans un piège, mais elle sait très bien que marcher en dehors de ce piège était encore plus dangereux, vu le comportement flippant et quasiment inquiétant de Malus. Son seul espoir, c'est de choper Beast Boy avant que ses deux brutes ne lui tombent dessus.


C'était facile parce que l'anti-héros n'est certainement pas un génie de la manipulation.. ou un génie tout court. Doué pour se battre, oui, mais il n'est pas Robin ou Cyborg. Quand Jinx verra son occasion, elle se débarrassera de lui avant qu'il ne puisse faire quoi que ce soit, et il ne le verra même pas venir, mouhaha ! Rien que d'imaginer Beast Boy, toujours imperturbable avec son sourire idiot, qui se fait surprendre et qui prend son air tout con typique ! 


Ha, la douce punition que ce serait. Elle s'en surprend à sourire, mais est surprise quand il entreprend de commenter son style. Un compliment ! Jinx en est tellement surprise qu'elle en reste interdite pour quelques secondes, hésitante entre remercier le métahumain ou le gronder pour son changement de sujet, elle oublie rapidement tout ça quand il annonce "surprise" !


Des confettis lui tombent dessus, la surprenant, alors que les Outlaws l'accueillent pour de bon, lui filant un verre rempli d'alcool en se faisant. Les rejoindre était facile, tiens, mais... elle ne pense pas vraiment à ça, en fait. Le truc qui lui importe, pour l'heure, c'est la fête. Une fête. Totalement inconnu pour Jinx, seulement un truc qu'elle à lue dans un bouquin. Qu'on lui fasse une célébration, c'est simplement "alien" de son point de vue, c'est "absurde", l'on ne peut pas faire quelque chose comme ça pour quelqu'un d'autre, non ?


Jinx reste interdite, donc, et sourit. Un sourire simple, pensez-vous. Aucune trace de malice dans son expression, ou même de plan antérieur. Juste quelqu'un qui n'a jamais eu de sa chance dans sa vie, et qui réalise, pour une fois, qu'on lui fait un cadeau. Pour un peu, elle irait un peu trop dans son rôle et deviendrait, gasp, une véritable membre des Outlaws !


Elle est brutalement interrompue, tout comme le speech de Beast Boy (au grand plaisir de ses camarades, d'après la réaction paniquée d'Artémis) par une explosion. Malus ?! Non, trop bruyant. Un groupe de super-vilains ?! Ho non, elle n'est même pas préparée, et la voilà forcée d'affronter ses collègues ! Si jamais ils informent le reste du monde des vilains, sa réputation sera aussi ruinée que son gel !


Quand elle sort de la maison, toutefois, la sorcière constate seulement que c'est un T-shirt géant.


La Justice League affronte Darkseid et Krona. La JSA affronte les Nazis et les Old Ones. Le Shadowpact affronte des dieux sombres. Les Outlaws affrontent des T-shirt mutants. 


En fait, la petite maison pourrie, les trois membres (dont une grosse psycho), même la technologie... incomparable à toutes les organisations actuelles. Même l'Injustice League avait une base viable ! C'était quelque peu naturel, vu que le trio n'avait pas les moyens immenses de Batman ou Luthor, mais ça restait flagrant. 


Jinx n'y pense pas, toutefois. La sorcière, en fait, se contente juste de penser aux nombreuses vies mises en danger par sa malchance. Il a fallu seulement un geste pour ruiner toute sa bonne humeur et créer un monstre. Un monstre qui n'est qu'un vêtement géant, vrai, mais ça reste dangereux pour les innocents plus loin. 


C'est vraiment mineure comme pensée, mais après la brève joie de tout à l'heure, cette réalisation sur sa malchance était particulièrement coupante.


Je suis bête... je n'ai pas la bonne chance. Je ne suis pas une héroïne.
  
Les Outlaws partent rapidement pour affronter la bête, et elle s'envole également avec la magie pour rejoindre Beast Boy. Pour le moment, il faut neutraliser la bête avant de faire quoi que ce soit. C'était le moment parfait pour l'embusquer et le kidnapper, mais laisser cette créature en liberté était trop dangereux. Elle pourrait faire des dégâts à des innocents avant d'être...


Non, non, elle pensait comme une héroïne. Vaincre la bête confirmera sa bonne foie factice, voilà.


La fatigue la tiraille, voler est normalement très facile mais il lui faut de suprêmes efforts pour rester éveillée. Passée toute la nuit à comploter n'était peut être pas malin, surtout parce que la téléportation sur longue distance n'est pas gratuite. Elle n'a pas assez de pouvoir pour vaincre le Kaiju en ce moment, pas quand voler est si exténuant.


Elle fait comme d'habitude, du coup : elle dissimule ses peines au monde. Son vol l'amène près de Beast Boy.


Ce truc est énorme ! Pourquoi est-ce que t'as placé une machine qui décuple tellement sa taille comme ça, espèce d'idiot ?!


Jinx esquive, à peine, un mouvement de bras qui suffit à écraser un petit banc de sable et soulève des tonnes d'eaux. De centaines de poissons, confus, sont expédiés dans les airs et brutalement ramenés dans leur élément naturel. La créature agite un autre "bras" mais Bizarro intercepte cet assaut et repousse la bestiole en arrière.


VISION Y INDIQUE POINT FAIBLE.


Le clone pointa du doigt le ventre de la bestiole : effectivement, une sorte de truc violet y résidait. La machine, sans doute ? Peu importe. Il fallait s'en débarrasser.


Je vais le retenir. Vous, les brutes, tapez !


Jinx puisa dans toute l'énergie runique qui lui restait, atterrissant sur un banc de sable, et entoura la créature avec une sorte de cercle d'énergie magique immense. Parcourue de runes, le cercle stoppait net tout mouvement de la bestiole, mais s'affaiblissait à chaque seconde. Utiliser autant de magie, dans un tel état de fatigue, c'était trop, même pour une magicienne avec du talent comme Jinx.


Les Outlaws guettent finalement une chance et tapent sur le point faible. Ce qu'ils font pour l'atteindre, elle s'en fiche, tant qu'ils le font avant que la cage ne cède ! La sorcière est quasiment mise à genoux tant l'effort est grand, mais sa déterminatio lui fait tenir bond !


Après quelques secondes d'intenses efforts, le Kaiju T-shirt hurle : De toute évidence, Beast Boy et co ont réussis ! Jinx respire un bon coup, toute satisfaite, et observe les derniers mouvements de la bestiole inerte. Sa queue de cheval est complètement défaite, et son corps entier lui fait mal, mais elle se sent... satisfaite.


Jusque au moment où elle repère le chemin final de l'un des bras du géant : Un groupe d'humains sur une autre île. Le membre, trop immense, menace de les écraser si rien n'est fait !


Pas question !


Un bruit strident perce les oreilles du groupe alors qu'une énergie violette recouvre le bras. Par pure malchance pour la bête, le bras rate au dernier moment et s'écrase à côté, permettant à Bizarro de sauver le groupe avant que le tsunami résultant n'en finisse.


Le reste, elle ne le voit pas : ses yeux virent au blanc, et elle ne peut que murmurer un "je t'ai" eu avant de s'écroulée au sol, complètement inconsciente. Par pure volonté, elle s'accroche assez à la conscience pour remarquer que le groupe se réunit autour d'elle.


N'osez pas... me prendre... en pitié...


Elle s'écroule, évanouie pour de bon cette fois !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mer 15 Fév 2017 - 12:30
"On touche pas aux affaire d'un Outlaws, je pensais pas que tu fouillerais sous le lit..."

Ce que je viens de dire me paraît bien plus ridicule que dans ma tête, penser qu'il suffit de cacher quelque chose sous le lit pour que personne ne le trouve... C'est une réflexion de gosse. Je rabats mes ailes et pique vers le dos du monstre, avant de me changer en baleine dans ma lancée pour l'écraser et l'arrêter. Grossière erreur: le t-shirt géant se gonfle d'un coup dès que je le touche et me renvoie d'où je viens, sans ralentir une seule seconde. Je retombe sur le sol et roule en avalant du sable. Je vomis le trois quart en reprenant ma forme humaine, le quart restant prendra la sortie de service plus tard.

"Que quelqu'un immobilise cette chose!"

Artemis passe juste à côté de moi avec sa moto, m'envoyant de la poussière à la figure avec les roues sans le vouloir. Je me propulse dans les airs pour devenir un rapace à nouveau et reprendre la poursuite. Premier round: échec. Je rattrape Jinx juste à temps pour entendre ses instructions, on dirait qu'elle a compris le plan. Elle lance son sort qui nous éblouit Bizarro et moi, le premier flottant sur place en observant les runes roses s'emparer du monstre de textile alien. L'amazone s'arrête juste devant le t-shirt géant, en dérapage contrôlé. Elle décroche sa hache en descendant de sa monture mécanique.

"C'est pas le moment d'attraper les mouches, je vais m'amuser sans vous!
- Pas question!
- Bizarro pas poser question à Temis."

La guerrière lâche un sourire féroce en bondissant vers la cage brillante, et la frappe de toutes ses forces de sa hallebarde magique. Les barreaux se fissurent, alors qu'elle retombe non loin. Je me pose à l'endroit où elle se trouvait plus tôt juste avant d'attaquer, et prends une expression déterminée en tendant le bras vers le monstre, mon index pointant la cage.

"Bizarro! Attaque charge!"

Le clone raté fait une belle courbe en passant juste à côté de moi en rasant le sol. Il soulève du sable qui fait un tourbillon autour de moi, alors que le courant d'air fait danser vivement mes cheveux.

"Bizarro!"

Il remonte de manière fluide vers la cage pour lui mettre un uppercut musclé qui la fait exploser en plusieurs morceaux.

"Yes! Bon garçon!"

On a travaillé longtemps cette attaque, principalement la synchronisation entre l'ordre que je donne et la réaction que Bizarro -notamment quand il doit dire "Bizarro"- qui laissait à désirer. L'attaque en elle- même n'est qu'une formalité. Je me tourne vers Jinx dans mon dos avec un grand sourire.

"J'arrive pas à croire que tu l'aies fait! Je me suis trompé sur toi, tu es une..."

L'expression de la sorcière change brusquement en fixant dans mon dos. Soudain, un cri perçant semblable à tout à l'heure, en dix fois plus fort, me force à plaquer mes mains contre mes oreilles. Je fais volte- face pour voir un des bras du monstre, devenu rosé, retomber dans l'eau de manière improbable. Bizarro utilise sa vitesse de vol extraordinaire pour récupérer des civils au mauvais endroit au mauvais moment. Je me précipite sur Jinx, suivi par mes camarades. La sorcière en a trop fait, elle s’évanouit en lançant une punchline digne d'une Outlaws.

"Bizarro prendre Gomme à mâcher.
- Non Bizarro, tu dois réparer les dégâts causé par notre faute. Artemis, occupe- toi du monstre."

Je ramasse Jinx et marche jusqu'au refuge en la portant dans mes bras. Elle est d'une légèreté sans nom, comment elle peut avoir une existence physique en étant aussi légère que l'air...?

Une fois à destination, je la dépose sur le lit d'Artemis -la chambre qui devait lui revenir étant dans un sale état- et la recouvre d'un drap. Je me mets tout à coup à faire les cent pas dans la pièce, pris d'une torture psychologique. Comment savoir si ce qu'elle a fait ne fait pas partie d'une manipulation? Elle est allée bien loin pour ça, sans compter que le dernier acte qu'elle a accompli, elle aurait pu l'ignorer: elle était déjà à bout de force, on l'en aurait pas voulu... Mais à chaque fois, je me rappelle Terra et la manière dont elle s'est jouée des Titans... De moi. La méta- humaine était allée bien plus loin que la sorcière... Je sais que c'est injuste, je n'ai pas le droit d'assimiler Jinx à elle, elles sont totalement différentes. Je ne dois pas me laisser influencer par mes mauvaises expériences. Au bout d'une demi- heure à tourner en rond dans tous les sens du terme, je m'allonge à côté d'elle, jambes tendues et croisées, les mains sur le ventre doigts croisés, le visage levé vers le plafond que je contemple.

"A chaque fois que je pense te cerner, tu me prouves le contraire... Quels sont tes véritables intentions."


***


La nuit tombée, je laisse une brochette de marshmallow sur la table de chevet et rejoins les autres devant la maison, sur la plage. Ils sont assis face à face leur profil vers la maison, sur des troncs découpés, entre eux un feu les sépare. Je m'assois de l'autre côté, de manière à être face à leurs profils, tout en surveillant la demeure, dos à la mer. Bizarro retire sa brochette et croque dedans, en même temps qu'il gobe l'un des marshmallows.

"Ce rituel est ridicule! Il finit toujours par manger le bois!
- Cette fois il n'a pas mangé la brochette d'un seul bloc, il fait des progrès! Et puis mes meilleurs souvenirs avec mes parents sont nos moments marshmallows autour du feu.
- Bizarro aime marshmallow grillé et bois!"

Un énième soupire s'échappe de la gorge de l'Amazone. Je plante ma brochette dans le feu avec un sourire apaisé.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 05/02/2017
Messages : 169
DC : METALLO >:)/ FAORA >:/
Situation : Cherche de nouveaux Red Lanterns pour ses plans
Localisations : L'espace.
MessagePosté le: Jeu 16 Fév 2017 - 3:37

Traque au soleil
Beast Boy

Les heures s'enchaînaient, sans qu'elle ne se réveille. Les Outlaws savaient très bien, ceci dit, que son état de santé était stable. Elle respirait de façon régulière, et ne semblait souffrir d'aucun mal sinon la fatigue. Son sommeil était aussi relativement paisible, à l'exception de quelques phrases adressées à des apparitions lors de ses rêves.

Parce que Jinx, mentalement, était bien loin de la maison des Outlaws, ou même des Caraïbes. Alors que les jeunes héros travaillaient pour s'occuper des dégâts collatéraux du T-shirt géant (en réparant, par exemple, l'énorme trou dans la chambre de Starfire), elle rêvait.

Dans son rêve, elle tombait. C'était aussi simple que ça : coincée dans une sorte de dimension noire et blanche, et équipée de sa tenue normale, elle opérait une lente descente dans les tréfonds de ses pensées. Quelques carrés noirs, violets ou blancs flottaient autour d'elle, les observer lui permettait de voir des moments clés de sa vie.

Le premier représentait Andrew, enfin... sa silhouette entièrement noire, en train de chuter dans les escaliers de l'Orphelinat. Elle pouvait voir sa main grise, tendue pour le rattraper, mais aussi une sorte d'éclair rose derrière le pied du garçon. C'était son pouvoir, inconsciemment activé pour se débarrasser du garçon en le faisant tomber par malchance dans les escaliers. Il ne s'en remit pas, ce qui choqua à vie la jeune fille.

En fait, son voeu de ne pas tuer vient sans doute de ce drame causé par ses pouvoirs. Andrew était un idiot, oui, mais aussi un autre orphelin comme elle. Même aujourd'hui, son expression faciale surprise et apeurée continue de la tourmenter dès qu'elle menace une vie.

Le second cube lui montre une autre scène : Brother Blood, drapé dans une cape rouge (et réduit à une silhouette noire également, si ce n'est pour la cape), qui lui tend la main pour lui proposer une nouvelle maison. Avec le temps, elle s'est bien rendue compte qu'il était fou et très porté sur les sacrifices bizarres mais pour la petite fille qu'elle était, cette proposition d'avoir une maison était une opportunité à ne pas rater. Son désir de trouver une famille, et un endroit où vivre, l'avait finalement mené dans un chemin plus sombre. Elle ne regrettait toutefois pas cet instant : c'était un moment joyeux, pour elle. 

Ce qu'elle ignorait, c'est que HIVE s'était arrangé pour tester ses pouvoirs sur d'autres Orphelins. Après s'être assuré des pouvoirs potentiellement dévastateurs de Jinx, ils décidèrent de la recruter. Si elle n'aurait pas été à leur hauteur, Brother Blood l'aurait laissée toute seule et misérable dans un vieil orphelinat.

Des éclairs roses l'entourent alors qu'elle observe le prochain cube. Une bataille classique avec les Titans, l'éclair rose filant entre les super-héros. Elle fronce les sourcils alors qu'elle observe sa première défaite, causée par un des projectiles de Starfire, et entreprit de jeter un coup d'oeil sur le reste de ses aventures criminelles. Revoir ce crétin de Mammoth lui déplaît, mais c'est la vision des prochains cubes, violets, qui la font vraiment hésiter.

Ils démontrent les Titans et les Fearsome Five, mais étrangement inertes. Seule sa silhouette, reconnaissable par sa chevelure en corne, se tient parmi les corps. L'énergie rose l'entoure complètement. Etrange, elle ne se souvient pas avoir triomphée de façon aussi... morbide. Ou même d'avoir affrontée les deux groupes.

Un autre cube la montre drapée de blanc, en train d'affronter son propre camp au côté des Titans. Au grand déplaisir de Jinx, ces cubes grandissent en nombre alors qu'elle plonge de plus en plus loin dans son subconscient. Elle revoit les moments où elle aurait pu finalement devenir une héroïne, et tremble quand elle constate qu'ils deviennent de plus en plus récents. Elle essaye d'ouvrir la bouche, mais n'y parvient pas.

Le dernier cube, bien plus grand, la montre entourée des Outlaws. Bizarro, Beast Boy, Artémis et Jinx prêts à affronter le monde. Cette vision lui procure un étrange réconfort, en dépit du dégoût qu'elle ressent.

Non... Non... NON !

Jinx, dans son rêve (et dans la réalité), se met à se débattre, tout en répétant quelques "non" de plus. Tout l'environnement autour d'elle se teintant de rose au fur et à mesure de son refus désespéré. Une main énorme se propulse hors de nul part et détruit complètement le cube, plongeant Jinx dans le noir total.

Une lettre, entièrement rose, apparaît.

PENDANT QUE TU DORS...

La réalité se distord autour d'elle, elle se sent plus lourde et plus légère, elle vieillit ou rajeunit, hurle ou chuchote. Jinx revient à la réalité alors que le... truc dans son subconscient termine sa phrase.

JE DETRUIS LE MONDE.

Un dernier "non !" et Jinx bondit hors du lit, manquant de se ramasser sur le lit. Elle observe son environnement, toute surprise : Un lit ? Une chaise juste à côté ? Ho non...

L'Homo-Magie lève la tête et manque de hurler : Il faisait jour quand elle s'est endormie, et alors qu'elle se réveille... bah, c'est la nuit ! Depuis combien de temps est-ce qu'elle somnole ? Quel plan est-ce que les Outlaws mijotent ? Elle trouve une réponse à ses questions quand elle remarque une brochette de Marshmallow, ainsi qu'une lettre, qui semble plus récente que la brochette, hum. Beast Boy ?

La jeune sorcière récupère la lettre en premier : Un "GET WELL SOON" y est inscrit, en rouge. Curieuse, elle l'ouvre rapidement pour lire ce qu'il y'a dedans.

"Chère Jinx

Je vois que tu te plonges dans ton rôle ! Coller cette créature grotesque dans l'incubateur était une bonne idée de ma part, tu ne trouves pas ? : ) Tu as démontré tes pouvoirs, même dans la fatigue, et ils vont te croire en plus ! Sauver ces humains est un peu... hum, étrange, en revanche ? Bah, on en discutera.

Je te dépose cette lettre alors que tu te réveilles, ne t'inquiète pas, ces brutes qui t'entourent ne sont pas au courant de l'existence de cette lettre. Brule-la donc, ou colle la dans une autre dimension, fais en ce que tu veux, ma chère !

Souviens toi seulement de ça : Je sais où tu te trouves et je peux t'atteindre dès que je veux, quand tu est totalement vulnérable. Il te reste encore du temps, ne t'inquiète pas, mais c'est toujours une bonne façon de motiver ses troupes.

Si tu as finie cette lettre, bravo ! Maintenant, je t'encourage à te lever pour aller mettre ton plan à exécution. Le maître désire une âme, et crois moi, je n'hésiterais pas à utiliser la tienne pour ça si tu me donnes une bonne excuse !

A très bientôt,

Ton cher Malus !"

Jinx cligne des yeux, tremble un peu et range la lettre dans un portal violet. La porte est fermée, indiquant qu'ils n'ont rien vu ! De toute façon..; est-ce qu'ils sont là ? Il y'a du feu dehors, d'après les crépitements...

Elle hésite, et ramasse la brochette avant d'utiliser la magie pour se donner ses cheveux en cornes. C'est bien sa meilleure coupe.

Quand elle sort, la jeune fille remarque que les trois héros sont réunis autour d'un feu. Bizarro lui sourit, Artémis lui fait un regard suspicieux et Beast Boy... elle verra. En attendant, elle s'assoit près de lui, encore silencieuse, et se contente de tendre la brochette au feu.

Pourquoi t'as hurlé comme ça ? Pour un peu, j'allais bondir dans ta chambre.

Un cauchemar bizarre. J'étais attaquée par Starfire et elle propulsait des T-shirt géants partout... partout. Et le Président est venu en hélicoptère pour tous les tuer avec un lance-roquette.

Elle dévora lentement un des Marshmallows. Pour être honnête, elle savait à peine comment faire ça, les dîners autour du feu, c'était tout nouveau pour elle.

T'es cheloue comme meuf.

BIZARRO POUR UNE FOIS DACCORD AVEC FOLLE.

Artémis se retourna vers lui, l'air méchante, alors que le clone entreprit d'enfoncer une des confiseries dans son nez. La sorcière, un poil silencieuse, se tourna vers le polymorphe rouge, tâchant de faire un sourire agréable.

Tu vas bien, quand même ? Ce truc t'as repoussé en arrière au cours de la baston et...

Elle cligna des yeux.

Tiens, va pas y'avoir pleins de membres du gouvernement ici ? Après tout, t'as un vêtement de la taille de la Tour-Eiffel qu'est apparu dans le coin, alors...
  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Jeu 16 Fév 2017 - 15:14
Jinx finit par sortir de la maison, même d'ici je peux sentir son aura sombre. A force d'être en contact avec des sorcière affligée, je finis par en avoir des impressions. Il ne dit rien, elle ne dit rien, se contentant de s'asseoir à côté de moi. Je sors ma brochette du feu et récupère quelques marshmallows avec délicatesse. Artemis rompt finalement le silence en posant la question qui nous brûle tous les lèvres, Jinx répond quelque chose qui nous interpelle tous, je souris d'amusement. Je sursaute presque quand elle s'adresse à moi, je pivote mon cou pour lui rendre son sourire avec une légèrement pointe d'ironie dans mon expression. Je remarque au passage qu'elle a retrouvée sa coupe habituelle, est- ce le signe de quelque chose? C'est la fille qui est tombé dans les vapes d'épuisement qui s'inquiète pour moi, alors qu'elle a dormi une après- midi entière et a hurlé à la mort dans ses cauchemars de t-shirt et de Président Wilson.

"C'est pas un trampoline géant qui va me causer le moindre dommage, mes muscles en acier sont plus résistants qu'une armure."

J'entends le soupire d'Artemis, elle n'est pas vraiment d'accord là- dessus et j'imagine qu'elle n'est pas la seule. En tout cas, je n'ai réellement pas eu grand chose lors de ma chute, mon corps est modifié génétiquement pour encaisser bien plus. Je pourrais sauter du premier étage d'un bâtiment et recommencer à courir. Par contre, je ne le ferai pas à répétition, je suis pas invulnérable non plus...

"T'en fais pas pour le gouvernement, ils ont clairement mieux à faire, sinon on aurait pas un Bizarro qui se balade dans la nature sans se faire traquer. On a même une photo de Jason Todd, Artemis et Bizarro dans un journal Gothamite, mais personne n'est venu le réclamer."

C'est bien sûr plus compliqué que ça, Red Hood a réussi à bien se cacher. Et cette île est inconnue, elle n'apparaît sur aucune carte. Aucun journaliste n'y vient, même lors des festivités, encore moins le gouvernement qui se fiche royalement de cet endroit. Voilà pourquoi le vaisseau de Starfire s'est échoué ici sans que personne ne vienne l'embêter durant son séjour. C'est vraiment le lieu parfait pour se faire oublier. Artemis se lève d'un coup, sa brochette débarrassée de ses occupants malgré ses plaintes précédentes.

"En parlant de Gotham, il va falloir retourner à la base d'opération, les vacances sont finies! Il faut qu'on se remette au boulot, j'ai hâte de retrouver ce qui me revient de droit."

Elle parle bien évidemment de son arc magique capable de détruire -soi- disant- des étoiles. J'avais presque oublié qu'elle n'a rejoint le groupe au départ que pour la retrouver. Je pose ma main sur la tête de Jinx, juste entre ses deux "cornes", en regardant la femme debout.

"Elle vient avec nous je suppose?"

Je n'ai toujours pas confiance en elle, ce serait une erreur de la mettre dans la confidence de nos opérations en cours. Mais je ne peux pas dire ça à Arté, elle a été claire tout à l'heure.

"Bien sûr, c'est une Outlaws! Elle l'a prouvé aujourd'hui en se donnant à fond pour protéger tout le monde et arrêter la créature, j'en avais marre d'être entouré de mâles incompétents. Bref, on se couche tôt, pour se lever tôt. Bizarro, viens."

Elle s'en va avec le clone raté qui fait une mine triste, mais ne lui répond pas. Je soupire en baissant légèrement la tête, puis me lève à mon tour pour faire face à la sorcière, de l'autre côté du feu.

"J'aimerais te faire totalement confiance... Vraiment. Mais quelque chose m'en empêche..."

Je fais volte- face pour suivre mes camarades, les mains dans les poches, les yeux braqués au sol. J'entre dans la maison et monte dans ma chambre me coucher. Une fois dans mes draps, je me rappelle que j'ai oublié de précisé à Jinx qu'elle doit prendre la chambre de Starfire... Tant pis. Je ferme les yeux et me plonge dans le sommeil.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 05/02/2017
Messages : 169
DC : METALLO >:)/ FAORA >:/
Situation : Cherche de nouveaux Red Lanterns pour ses plans
Localisations : L'espace.
MessagePosté le: Ven 17 Fév 2017 - 3:49

Traque au soleil : FINAL
Beast Boy

Au final, elle semblait être arrivée un peu en retard. Le petit groupe avait fini de consommé les friandises, et semblait déjà prêt à aller se coucher. C'était dommage, elle ne voulait pas vraiment se replonger toute de suite dans son lit et se replonger dans un nouveau cauchemar psychédélique étrange. Ils n'étaient pas si récurants que ça, elle osait l'avouer, mais dès qu'elle en subissait un, fermer l'oeil lui était impossible avant plusieurs heures.

Beast Boy la rassure, en mentionnant ses muscles d'acier. Elle sourit en retour, mais elle sait très bien que le vrai mec avec des vrais muscles en acier, c'est Cyborg. Ha, Cyborg... elle devrait l'appeler bientôt, histoire de prendre de ses nouvelles. Elle se concentre rapidement sur les paroles du polymorphe, qui lui indique que le gouvernement se fiche bien de l'endroit, ou même des Outlaws, dont l'existence est connue mais ignorée.

C'est étrange, mais il y'a déjà pleins de groupes de héros et de vilains. Pour le gouvernement, les Outlaws ne sont qu'un trio de plus dans un océan de méta-humains désireux de changer le monde. Elle aussi faisait partie de cet océan, en tant que membre des Fearsome Five. Et elle veut en sortir, devenir finalement connue, accepter son destin...

Un désir qui contraste nettement avec un étrange sentiment d'acceptance. Elle se sent... acceptée dans le groupe. Ils la comprennent mieux que ses ancients équipiers et sont plus soudés, en dépit de quelques légers problèmes d'armes blanches. Elle ressent finalement un sentiment de camaraderie, c'est étrange mais elle se sent un peu déchirée entre deux désirs : abandonner la mission et devenir une Outlaw, ou kidnapper Beast Boy.

Elle reste soucieuse, alors qu'ils mentionnent que les vacances sont finies et qu'il faudra retourner à Gotham. Gotham ? Quel trou-à-rat ! Une cité de psychopathes, toute crasseuse, toute sombre, une tombe à ciel ouverte, fièrement gardée par son sinistre protecteur et ses acolytes. Bon, en fait, Jinx aimait bien cette ville. Elle s'y installerait bien si elle n'était pas si soucieuse de sa vie, elle avait des pouvoirs magiques, oui, mais vu les tueurs qui y traînent... et bon, son refus de tuer finirait bien par la mener à sa perte dans le milieu très risqué de cette ville.

Et Batman lui faisait peur, aussi.

C'était l'annonce finale : Artémis et Bizarro étaient partis pour aller se coucher, et Beast Boy part également. Sa dernière chance lui file entre les doigts : elle kidnappe le polymorphe vulnérable ou elle le laisse vivre et se met en danger. La sorcière prendrait normalement la première option, mais une étrange force l'empêchait d'accomplir le geste de suite.

Après quelques secondes, elle agrippa finalement son bras. Le jeune héros entreprit de se retourner, un peu surpris, et observa seulement la jeune fille, occupée à observer la lumière des villes au loin. Ce serait bien la dernière fois qu'elle verrait ces lumières avant un moment, il fallait en profiter avant de finalement passer à l'acte, et d'entrer dans un monde plus sombre, plus grand.

Eteignant discrètement le feu avec un sort, elle... enlaça alors le jeune homme, attendant, pour quelques secondes, que les deux autres Outlaws finissent d'aller se coucher. Un peu surpris, il attendit qu'elle finisse son action.

Je suis désolée.

Les deux attaques magiques furent rapides, silencieuses, et efficace : Ayant collée une main contre son coup, et une sur le dos, le puissant héros ne put intercepter les attaques magies ou même les voir venir, et s'écroula sur l'épaule de la sorcière. Un peu surprise, cette dernière manqua de tomber sur son dos mais se remise à temps. Il ne fallait pas traînée !

Désolée, désolée...

L'espace-temps se distord autour d'elle alors qu'elle passe de la plage tranquille des Caraïbes au ciel pluvieux et mauvais de Gotham. Juchée sur le toit d'un immeuble, elle observe le gigantesque "W" au dessus d'elle, brillant de blanc. Wayne Building. 

Hésitante, elle dépose avec gentillesse le Beast Boy inconscient, et entreprend de se penchée un peu pour observer la cité, entièrement illuminée. Quelque part, dans ces rues, le Joker prépare un mauvais coup. Quelque part, dans le port, le Pingouin prépare des quelconques armes pour ses parapluies. Quelque part, dans l'entrepôt, le Sphinx termine sa machine infernale. Pour un peu, elle pourrait repérer la figure sombre de Batman, sillonnant les cieux sombres pour malmener des bandits.

Ces figures de légendes... ce soir, elle ira les rejoindre et s'élever à leur niveau.

Hey !

Une porte s'ouvre derrière elle : Surprise, elle se retourne promptement et tombe nez-à-nez avec un garde de l'immeuble. Ce dernier ouvre la bouche pour dire quelque chose, puis remarque le corps rouge au sol. Lui qui pensait tombé sur quelques voyous : le voilà confronté à un réglement de comptes entre métahumains !

Il se colle contre un mur, terrifié. Le garde est jeune, sans doute encore tout frais, et il tombe sur deux personnes à pouvoir. Les yeux roses de Jinx remarquent le flingue sur sa ceinture, qu'il essaye d'attraper de façon maladroite. Quoi qu'il se passe, la situation ne se finira qu'en pure catastrophe !

Elle tend la main pour dévier l'arme mais écarquille brusquement les yeux quand une figure bien connue sort du mur, derrière le garde.

Malus.

Ce dernier, pas remarqué par l'humain, se contente de lever son chapeau à la jeune fille avant de se tourner vers le garde, qui vient de s'emparer de l'arme. Sans vraiment détourner son regard, il tend le bras pour choper celui du garde, et tord complètement le membre avec une seule main, provoquant un craquement audible. La victime crache du sang, confuse par la douleur soudaine, et se voit promptement jeté au sol par un coup de poing qui l'assomme.

Elle observe son bras, qui tient plus du Pretzel qu'autre chose, maintenant.

Jinx. Je te félicite.

Marchant au dessus du corps du garde, l'étrange messager entreprit de poser sa main sur l'épaule de la jeune femme, horrifiée et confuse. Son expression est étonnamment joyeuse, semblable à celle d'un parent satisfait de son rejeton.

Le boss m'avait recommandé de te tuer mais je vois que tu as réussi ! Tu as capturé Beast Boy, échappé à ses amis ridicules et tu l'as amené pile devant moi ! Crois moi, je chanterais tes louanges à toutes les organisations que je connais !

Son regard se posa sur Beast Boy, et devint un peu plus sournois. La main toujours posée sur l'épaule de la petite super-vilaine, il se pencha vers le jeune héros.

Encore en vie ? Tu sais, j'aurais préféré que tu le tues sur place mais... l'assommer, c'est encore mieux ! Il sera ta première victime ! Puisse t-il n'être que le premier d'une longue série !

De façon tout à fait casuelle, il se planta la main dans le cou, les doigts passant à travers la chaire pâle de façon fantomatique. Après quelques secondes, il sortit un long couteau blanc, engravé de mots magiques perdus par les âges.

Tout souriant, il lui passa l'arme. Elle était incroyablement légère mais elle se sentait quand même capable de tout trancher avec.

Fais comme je te dis, ma grande ! Nous allons écorcher l'animal !

Le regard de Jinx devint choqué, et elle recula de quelques pas. Le sourire de Malus disparut de façon progressive, faisant place à une sorte de curiosité contrariée. 

Je ne peux pas tuer Beast Boy, désolée, mais... je... je ne veux pas prendre une autre vie.

Toute expression de plaisance s'écroula totalement, alors que le visage de Malus se déforma de colère pendant un bref instant, avant de redevenir plus calme. Il arracha assez brutalement le couteau des mains de la sorcière, quand même, et entreprit de lever ce dernier.

Tu ne comprends vraiment rien ! Le boss veut une âme ! Si tu t'accroches à ton code moral dépassé...

Il s'approcha d'elle, de façon menaçante. Un peu terrorisée, et dépassée par les évènements, elle ne put que lever les bras.

Tu m... ho... ho ho ho...

Malus se mit à ricaner pendant un court instant, reprenant rapidement son visage amical. C'était incroyablement flippant, surtout à cause de sa colère viscérale d'il y'a quelques instants !

Toujours tout riant, il s'approcha du corps du garde et le déposa près de celui de Beast Boy. Instinctivement, la sorcière se posa entre Malus et le héros inconscient, écartant les bras, mais constata que le vilain avait perdu tout intérêt envers l'autre.<

Une âme, c'est une âme ! Tiens !

Lui refilant le couteau dans les mains, le bonhomme s'empara du poignée pâle de Jinx et approcha la lame du ventre du garde. Le sourire de Malus grandissait alors qu'elle essayait, futilement, d'arrêter son coup.


Il est inconscient, ne t'en fais pas. Je te fais un petit cadeau en l'empêchant de se débattre !


Non !


La lame blanche s'enfonça sans aucun effort dans la chair de l'innocent, et Malus força le mouvement de main de Jinx pour dessiner un cercle. Aucune blessure ne sortait de la lame, même si l'idée de planter une arme dans quelqu'un faisait, naturellement, flipper la sorcière.


Après avoir dessiné un symbole étrange, Malus leva son autre main pour s'emparer du cou de Jinx. Son sourire était bien assez grand pour atteindre ses oreilles, maintenant, et ses pupilles semblaient luire de multiples couleurs. 


Vois ce que tu viens d'échapper ! 


De l'énergie blanche sortit du corps du pauvre homme, se formant pour se rassembler en une boule. Toute couleur s'échappait progressivement du gardien, alors qu'il perdait... pratiquement tout. Son nez, ses pupilles, ses lèvres, ses ongles disparaissaient, formant un corps entièrement plat, tout blanc, et effrayant de par son humanité à peine reconnaissable.


Une boule blanche s'élevait devant Jinx. Malus la saisit, satisfait, et entreprit de la croquer en un éclair.


Bon ! Tu reste hésitante mais ce n'est pas grave. C'est comme tuer son premier chaton, on est toujours hésitant !


Ton refus de tuer est handicapant mais tu as démontré de bonnes prouesses magiques ! Une fois que tu seras débarrassée de cette petite chose ennuyante qu'est l'empathie, tu pourras libérer tout ton potentiel !


L'homme se leva, rangeant l'arme dans son cou, et aida la sorcière à se lever. Un peu tétanisée, il fallut qu'elle se fasse serrer la main pour revenir à la réalité. 


Une âme est une âme ! Tu as réussi ! Bravo ! 


Je... je... j'ai réussie ?


Oui ! Comme convenu, tu gagneras argent, gloire et pouvoir ! Tout ce qu'un vilain désire sera à toi, et plus encore, si tu restes aussi compétente !


Jinx fit une expression faciale bizarre, à mi chemin entre le triste et l'heureux. Le visage de l'homme lui revenait encore en tête, comme celui d'Andrew. Son regard était posé sur Beast Boy inconscient : elle venait de tué quelqu'un.


Elle qui se voyait super-héroïne... Quelqu'un était mort par sa faute, et elle avait trahie Beast Boy. Il croyait finalement en elle, et qu'est-ce que ça lui a couté ? Une attaque sur sa personne.


La sorcière ne savait pas quoi dire ou penser. 


Fantastique, puis-je juste le déposer à la base ? Enfin, sauf si...


Oui, c'est une règle de vie de ranger les déchets ! Et ne t'inquiète pas, ils ne te trouveront pas.


Un dernier clin d'oeil, et Malus disparaît promptement, emportant le corps avec lui. 


--


La sorcière rose hésite, et se téléporte sur la plage avec Beast Boy, heureusement, les autres Outlaws sont encore endormis.


De façon précise, elle dépose le corps et se relève, l'air sombre. Elle essaye d'adopter une façade sans merci, mais elle peut à peine contenir ses larmes.


Demain, je ne serais plus là.


Demain, tu vas te réveiller avec une douleur au cou et au dos, mais tu vas te contenter de rire et tout blâmer sur tes potes. Je sais pas.


Demain... je serais à la maison. Désolée, mais le travail de super-héros n'est pas pour moi. Tu m'a ouvert les bras et m'a accueillie dans ta maison, et je t'ai seulement trahie pour ensuite tuer quelqu'un.


Elle s'accroupit près de lui, parlant de façon lente et silencieuse.


Etre une vilaine est ma destinée. Peu importe ce que font les gens autour de moi, je finis par retomber dans ce chemin. Je n'apporte pas la bonne chance aux gens, je les maudis juste avec de la mauvaise jusque à ce qu'ils partent, ou pire.


Hais moi, chasse moi, évite moi. S'il te plaît, n'essaye juste pas de me "sauver". Nous sommes ennemis.
Quand l'on se reverra, je... je ne saurais pas clémente.


Elle hésite un peu, et lui fait un bisou sur la joue. Des poils, urk.


Adieu.


D'un claquement de doigts, elle le téléporte dans son lit. D'un autre, elle rentre chez elle, changée... pour le pire, sans doute.<br>   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Traque au soleil (pv BB)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Des scientifiques stupéfaits se demandent si le soleil est mourant...
» [Feuilleton] G. Leroux L'Epouse du Soleil
» ecu d'or au soleil
» KTP Girafes au coucher de soleil
» coucher de soleil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs :: Amérique du nord-