[NWO-Section Ravagers] L'enquête

Inscription : 10/12/2012
Messages : 325
MessagePosté le: Dim 12 Fév - 15:49
Gateway City, belle ville située sur la Côte.
Jadis essentiellement connue pour son port, dynamique et développé, puis surtout comme foyer principal de Wonder Woman, la cité sera désormais marquée par le terrible événement survenu il y a quelques semaines au centre-ville.
C'est en effet ici que le Président des Etats-Unis d'Amérique a été assassiné.

Accompagné de la quasi-totalité du cabinet gouvernemental, l'homme le plus puissant du pays a été anéanti par une explosion en plein coeur du quartier-général de Checkmate, l'organisation secrète dont l'existence était bien sûr cachée.
Depuis, une balafre terrible affecte le centre de Gateway City - et les ruines, abominables, pourraient arracher des larmes même aux esprits les plus durs.



Si le Pouvoir ne peut rester vacant, la nomination, via le jeu de succession, du Secrétaire aux Anciens Combattants comme Président a surpris - d'autant plus qu'il s'agit de Slade "Deathstroke" Wilson. Son allocution a clairement choqué le monde, qui n'a cependant que suivre le fonctionnement américain.
Alors qu'un étrange groupe d'hommes et de femmes arborant des masques noirs et oranges est apparu à proximité de Gotham City et à St-Roch, le Président n'a pas tardé à annoncer la nomination d'Amanda Waller comme Vice-Présidente, mais surtout la création d'une milice : la Section Ravagers.
Mené par Rose Wilson, ce groupe qui ne répond qu'au Président a vocation à faire appliquer l'état d'urgence - et à arrêter ou recruter qui il souhaite, pour assurer la sécurité du pays.

Or, aujourd'hui, quelques semaines après l'événement et les premiers relevés... la Section Ravagers vient à Gateway City pour enquêter sur l'attentat terroriste.

Plusieurs hélicoptères de transport apparaissent dans les airs de Gateway City, ville désormais coupée en deux, le centre-ville étant bien sûr interdit.
Rapidement, les appareils se posent, libérant plusieurs dizaines de soldats surentraînés...

... portant tous les fameux masques de la Section Ravagers.

Alors que l'organisation se met en place, un homme âgé d'une cinquantaine d'années s'avance vers la direction de la Section...

... puis se plante devant eux, en croisant les bras et son étonnante main d'acier.

"Salut. Je suis Sargent Steel - vous pouvez m'appeler Sarge. J'ai été nommé pour servir de liaison entre les flics d'ici, Checkmate et vous. Vous voulez procéder comment ?"

(HJ/ Pas de tour, pas de deadline. Je relancerais après vos posts, ou quand cela s'avère nécessaire. Bon RP ! /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 24/08/2016
Messages : 1404
DC : Animateur du Network - Obsidian
Situation : Président des États-Unis - Vétéran du Network - Freelance
Localisations : Everywhere - Washington - base du Network
Groupes : Wilson family - Gouvernement des USA
The Network
MessagePosté le: Dim 12 Fév - 17:08

On ne change pas sa nature profonde. On fait du mieux que l'on peut, on essaye de changer sa manière d'être, les actions que l'on mène aux yeux de tous mais à l'intérieur, au plus profonds de nous on ne change pas ... on reste toujours le même . Il ne nous reste plus qu'à l'accepter ou un mettre un masque . Deathstroke lui à choisit les deux ...

Le président en avait plus qu'assez de rester enfermer dans ses costumes sur mesures à cinq cent dollars pièce, coincé derrière un bureau ou en visite diplomatique. C'était une sorte de but à atteindre pour lui, le post de président, même s'il n'a jamais eut vocation à l'être, tout homme dans sa vie rêve un jour d'être le type le plus puissant de la planète. Toutefois sa vie d'avant lui manque. Il ne ressent plus l'adrénaline couler dans ses veines. La soif du danger et du sang se faisait de plus en plus ressentir. Il était temps pour le président Wilson de revenir dans la section et puisqu'il avait mis en place la section Ravager c'était à lui d'en prendre la tête pour l'une des missions les plus importantes ... l'enquête de Gateway City !

Pour l'occasion Slade Wilson avait ressortit son armure et son masque. Il enfilait chaque pièce lentement, prenant un plaisir non dissimulé à reprendre sa seconde peau. Une sa tenue mise, il s'équipa des armes préférés : Son baton de combat, ses deux épées jumelles, ses deux flingues CZ-75 tactiques modifié, ses couteaux, son grappin, ses micros-bombes, brefs tout l'attirail du parfait mercenaire.


Ce fut donc Deathstroke qui sortit de la maison blanche, marchant d'un pas décidé vers un hélicoptère qui l'emmena sur la base d'opération générale de la section Ravager à quelques kilomètre de là à peine.

Sur place et suivant ses ordres en amont, il prit connaissance de l'effectif et des moyens disponibles pour la mission sur le terrain. Dans la base c'était plus de trois cent personnes qui s'affairaient à que tout soit en ordre et prêt lorsque que leur supérieur déciderait de partir.
A chaque pas que Deathstroke faisait entre l'hélicoptère qui l'avait amené et le hangar, quelqu'un s'arrêtait pour se mettre au garde à vous et le saluer. Slade arriva rapidement au centre de contrôle ou une vingtaine de personnes l'attendaient au garde à vous.

Après les avoir mit au repos, il prit connaissance de toutes les précisions gravitant autour du plan d'action qu'il avait mit en place bien plus tôt comme le nom de leur contact sur place. Une fois tout observé, calculer et tout en ordre selon lui, le président Deathstroke alla prendre place dans l'hélicoptère de tête aux côtés de Rose et Jason Todd en direction de Gatway City.
Durant le vol tous était relativement muet, à part les pilotes qui se devaient d'une communication permanente pour coordonner l'escadron d'hélico' qu'ils avaient derrière eux.

Quand les hélicoptère atterrirent au centre de Gateway City le premier à descendre fut Deathstroke lui même, suivit de très près de sa fille Rose et de Red Hood. Tandis que le président observait les lieux d'un oeil attentif, les autres hélicoptères atterrirent les uns après les autres, faisant débarquer plusieurs escouades de ravager.
Un homme s'avança vers le groupe de tête et se présenta comme agent de liaison. L'homme à la main d'acier, Sargent Steel, semblait relativement décontracté ou alors il n'avait pas été tenu informé de la présence du chef d'état lui même pour cette mission.

Deathstroke fit alors trois pas en avant et répondit :

- Je suis au courant Sarge. On va créer plusieurs escouades de recherches et d'enquête et on va se disperser sur toute la zone. Je veux l'emplacement précis du bâtiment qui hébergeait le gouvernement c'est la zone d'enquête prioritaire et je veux m'y rendre personnellement. Je prends avec moi mes deux seconds ici présent En montrant de la main Rose et Jason plus une escouade complète de ravager. J'ai en ma possession des informations mais elle sont peut être obsolètes alors je veux dans moins de deux minutes tous les derniers rapports qui ont été fait.
Si cette organisation vous va on se met en marche dès maintenant et si elle ne vous convient pas c'est pareil mais je suis ouvert à toutes idées et propositions à partir du moment où elles sont réfléchis.  


Il se tourna alors vers une partie de ces hommes, mit la main sur son oreillette, fit un geste tournoyant du bras et leur dit :

- Section ravager déploiement !

Puis il regarda Rose , Jason et toute son escouade :

- Mesdemoiselles, messieurs nous sommes l'équipe Alpha, l'équipe de tête, c'est nous qui menons cette mission donc on donne l'exemple. Organisation, rigueur et résultat sont les maîtres mots. Rose et Red Hood avec moi je vais vous apprendre le commandement .

Sur ces mots Deathstroke entama la marche ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4044-mercenaire-nu   http://dc-e
Inscription : 03/01/2017
Messages : 94
DC : Selina Kyle ~
Situation : Nightcrawler of Bludhaven ♥
Localisations : Je t'en prie cherche moi.
Groupes : Wilson Family - Chef section Ravager- Deathstroke
MessagePosté le: Jeu 16 Fév - 12:11
Aujourd’hui c’est le grand jour pour moi. Non je ne me marie pas comme pourrait croire n’importe qui à qui je pourrais dégainer cette phrase. Levée aux aurores et même encore plus tôt, à peine hors du lit je me réveille en faisant une centaine de pompes le plus rapidement possible. Couchée tôt pour être au maximum de ma forme. Tout s'était bien déroulé, Slade m’avait briefé légèrement en privé, puis nous nous sommes entraînés il y a peu ensemble et tout avait été plutôt concluant. Le seul petit bémol dans tout ce déroulement parfait c’est ce fichu nouveau soldat Ravager. Soldat, parce que LE Ravager c’est moi et seulement moi. Cet escadron qui m’a été donné ne sont que des pions du même nom… Leurs masques sont similaires à ceux de Deathstroke, le mien est complémentaire.

Doucement et avec un plaisir non dissimulé j’enfile mon costume de combat, avec ses écailles d’aciers, son plastron en cuir épais et ce demi-masque bicolore que je n’aime que trop et pas mon costume d'entraînement entièrement noir ou presque.
Aujourd’hui j’allais pouvoir montrer à tous mais surtout à Deathstroke qu’il pouvait être fier de moi sa fille.
Avant de partir je me regarde un peu dans le miroir, chose que je ne fais jamais et en me brossant mes longs cheveux la seule chose que je vois c’est mon père. Et très bizarrement cette sensation dans mon ventre n’a rien d’agréable…


Ayant plus d’une fois révisé le plan d’action je prends un hélicoptère pour me rendre au coeur de la base d’opérations de la section qui s’activait à s’armer et doucement se préparer au départ du grand manitou. En arrivant les soldats me saluent tous avec respect sans exception ce qui il faut l’avouer fait plaisir. Je reste le visage dur et froid couvert de moitié par mon demi-masque. Je répète tout le plan déjà imprimé parfaitement dans ma tête et sans suivre comme un chien Deathstroke, je le devance même en lui donnant certaines informations complémentaires avant même qu’il ne les demande puis je prends liberté de briefer mes cinq soldats rapprochés. Ces cinq soldats sont disons légèrement plus entraînés que les autres et surtout ce sont ceux qui me sont le plus fidèle à moi… Le Ravager.

Quand le départ est ordonné c’est au côté et non derrière Deathstroke que je monte dans l’hélicoptère suivi de ce nouveau Soldat. Jason Todd. Ancien chien du Batman abandonné aux coups du Joker... Je m’évertue à croire et penser qu'avec lui les choses se passeront bien mais je réserve mon jugement final.
Arrivant sur les lieux je préfère ne pas penser à une compétition, ce n’est pas le moment et Slade n’en serait que déçu. Sur les lieux je me concentre reconnaissant mes hommes avant de me mettre en alerte dès maintenant en observant activement la zone. Voyant Sargent Steel je reste aux côtés de Deathstroke lui laissant l’unique parole. Quand Slade me désigne j’effectue un petit salut de tête en signe d’écoute attentive et de respect.

Pour finir Deathstroke lance les troupes et c’est avec honneur que j’écoute ces mots. “L'équipe Alpha.” Magnifique. Mes sens toujours en alerte je me mets en marche dès la seconde qui suit l’énonciation de son ordre le suivant un peu sur le côté de son côté droit, oui droit parce que je suis son oeil droit et son bras droit. À son dernier ordre c’est d'une voix bien claire et dure que je réponds avant de continuer de le suivre en me pliant avec volonté à ses ordres.

Bien chef.

HRP:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 12/11/2016
Messages : 151
DC : Aquaman
Situation : En pleine redemption
Localisations : Mobile - Gotham City
The Network
MessagePosté le: Jeu 16 Fév - 13:22
Ce matin Jason savait qu'une journée importante l'attendait, n'ayant pas beaucoup dormis il avait passer la quasi totalité de la nuit à préparer de l'équipement. Les chargeurs de chaques armes étaient remplis, les couteaux aiguisé et tout un tas de gadget permettant une enquête plus simple et précise. Deathstroke lui avait offert une chance de prouver ce qu'il valait vraiment, et ce n'est pas en traquant ce chien de Joker qu'il y arriverais.


Le jeune homme alla prendre une douche de plusieurs minutes dans laquelle il resta silencieux, une fois sortit il enfila sa tenue composée de kevlar. Des protections recouvraient quasiment l'intégralité de son corps.  Une sorte de sweet à capuche beige avec sur le torse une chauve-souris, ses avant-bras son protéger par des protection grises allant de son coude à ses doigts.  En bas il porte un pantalon doublé par du kevlar avec les même styles de protection qu'aux avant-bras. Puis il enfila son masque.


Arrivé à la maison blanche Red Hood se présenta à l'entrée puis se dirigea vers l'hélicoptère, visiblement il était le premier arrivé mais suivis de Rose et de son père. Le trajet se passa dans le silence, il savait cependant ce que pouvait penser Rose, elle ne lui ferait surement pas confiance et garderais un oeil sur lui.  Mais bon comme une habitude il n'y réfléchit pas plus que ça et attendait d'arriver.


Leur direction est Gateway City, là où l'ancien président est mort, à la sortie de l'appareil il emboîta le pas de Slade et de Rose. Un homme vint se présenter devant eux, une mains sur son arme Jason attendait de voir qui c'était. Sargent Steel ? Jamais entendu parlé qui c'est lui ? Apparemment Deathstroke ne s'en méfie pas et les présentes, Jason leva sa main quand son nom fût prononcer.

Le blabla fini l'équipe alpha comme l'avait nommé Slade se mis en route accompagné d'une escouade, tout en gardant le silence il suivi Slade quand il annonça le départ.

(Hrp/ Désolé si ce n'est pas très long comparé à l'attente de ma réponse ^^" / Hrp )


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 10/12/2012
Messages : 325
MessagePosté le: Jeu 16 Fév - 20:11
Si une puissante agitation s'empare des policiers de Gateway City rassemblés pour accueillir la Section Ravagers, mais aussi les membres de cette dernière et les quelques rares agents de Checkmate encore en poste, Sarge Steel demeure de marbre.
Autour de lui, les hommes et femmes ne cessent de jeter de nombreux coups d'oeil vers Deathstroke - tous savent très bien de qui il s'agit.
Si le grand public n'a pas forcément pleinement connaissance des "activités" précédentes du Président Wilson, les professionnels ici rassemblés sont briefés, et ont connaissance de son expérience et de ses capacités. Cela ne provoque néanmoins qu'un léger haussement d'épaules du quinquagénaire fringant à la main d'acier.


"Vous êtes le Président... Président."

Un léger sourire, à moitié ironique, glisse sur son visage.

"Je ne suis ici que pour faire le lien avec les services en place, Président. Si vous voulez visiter le coeur du phénomène... ben allez-y, hein."

Sarge lève sa main valide, et pointe une zone spécifique parmi les nombreuses et terribles ruines du centre-ville de Gateway City.

"C'est là-bas que la réunion gouvernementale a eu lieu, c'est là-bas que la bombe a éclaté, c'est là-bas que votre prédécesseur est mort."

Une grimace apparaît, avant qu'un profond soupir ne s'échappe de ses lèvres.

"La police et Checkmate ont décidé de me confier leurs rênes - mais tout est à vous, Président. On se met de côté et on vous laisse faire... appelez-nous si besoin, mais... faites attention, si je peux me permettre."

Sarge baisse sa main, puis passe ses doigts dans sa chevelure.

"Les bâtiments qui tiennent encore sont très fragiles, et menacent de s'écrouler : ils ne sont debout que par hasard, et tous les spécialistes sont unanimes... ça va tomber, et c'est dangereux. Il n'y a pas de radiation, parce que la bombe ne semble pas nucléaire - et c'est ça le problème, en fait : on ne sait toujours pas ce qui a été utilisé comme bombe..."

Il hausse les épaules, puis se décale pour laisser la Section Ravagers et ses chefs agir.
Après les quelques ordres aboyés par Slade Wilson, l'équipe Alpha se constitue et suit le Président, Rose et Red Hood ; six hommes, les cinq "préférés" de la jeune femme et un autre, marchent donc dans les pas des trois guerriers, qui filent directement vers la zone principale des décombres.

En quelques minutes, ils parviennent finalement dans le bâtiment touché par l'explosion, l'ancien quartier-général de Checkmate qui abritait la réunion secrète ; étonnamment, si la bombe a embrasé tout le centre-ville, cet immeuble n'est pas entièrement tombé - et il s'agit là d'un autre mystère.
Le trio et leurs six suiveurs pénètrent donc à l'intérieur des ruines...

... et sont bien sûr happés par une terrible impression, un sentiment d'oppression et de malaise dans cet antre de la Mort.

Cependant, alors qu'ils découvrent ces gravats et que les six membres anonymes de la Section Ravagers déploient leur équipement pour procéder aux premiers relevés et aux autres vérifications, une étrange voix s'élève à l'intérieur du bâtiment brisé.


"Bonjour."

L'écho résonne tout autour d'eux, avant que quelques bruits de pas ne se fassent entendre.

"Je vous attendais, Président... enfin, je vous espérais. Mon employeur était persuadé que vous accompagneriez votre chère Section, mais... j'en doutais. Je doutais que Deathstroke soit aussi... stupide."

Une silhouette apparaît soudain à proximité, et s'approche lentement du groupe. Bien évidemment, les six membres de la Section se sont positionnés en défense, mais ils attendent encore - les ordres, et aussi la découverte du nouveau venu, qui n'est pas encore reconnaissable.

"Heureusement... je me trompais."

Un rire gras résonne en écho dans tout le bâtiment brisé, alors que la silhouette émerge des ténèbres...
... et tous reconnaissent soudain Prometheus, le terrible Vilain à la réputation terrifiante.

"Soyons brefs : mon employeur veut que je vous fasse mal, et veut que je vous humilie devant les flics et les autres - ça me va."

Prometheus sourit, puis craque ses phalanges avant de se mettre en position de combat.

"Bon... on y va ?"

(HJ/ A nouveau, pas de tour (chacun poste quand il veut, pas besoin d'attendre un autre), pas de date-limite même s'il serait bon de traiter ce sujet parmi vos priorités. Vous pouvez vous lancer dans les premiers coups avec Prometheus - mais ça va faire mal, je préviens. Razz /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 12/11/2016
Messages : 151
DC : Aquaman
Situation : En pleine redemption
Localisations : Mobile - Gotham City
The Network
MessagePosté le: Mar 21 Fév - 11:19
Face à eux se trouvait un homme dont Jason n'avait jamais entendu parlé, visiblement il était habillé à la mode 2025 et ne semblait pas commode. Gardant son arme pointée dans sa direction, le jeune homme fit des pas lents et sur afin de l'approcher et voir ce qu'il en est. Cet homme est étrange il est là et ne bouge pas, que peut-il attendre ?  On ne sais même pas si c'est un allié ou un ennemi.

Une fois proche de lui Jason fût surpris par sa rapidité, l'homme l'avait désarmé sans perdre de temps puis l'avait envoyé au sol en trois coups. Jason ressentait une forte douleur dans le ventre, mais ce n'était pas ce qui le préoccupait le plus, cet enfoiré est fort et rapide.  Mais Red Hood comptait bien lui montré ce que Batman et tout les autres maîtres lui avaient appris.

Arrivant à son niveau Jason contrait deux coup de poing, puis évitait un coup de genoux, en sortant les lames élécrifié qui se trouvait autour de son bras le jeune homme frappa l'étranger. Cependant son coup n'avait pas l'air de lui avoir fait autant de dégât que prévu.

Non mais sérieux tu es qui toi ? Tu arrive à contré aussi facilement des techniques de combat venant des meilleurs maîtres possible, quel est ton nom ?

Comment pourrait-il battre un homme comme lui ? Réfléchis Jason, comment Batman procéderait contre un homme n'ouvrant aucune ouverture ? Il en ouvrirait une ! Jason sortait de sa veste intérieur un petit émetteur rouge, il avait pour fonction de provoquer une bombe IEM.

Visiblement l'équipement du grec était comme Batman, un bon petit système IEM amélioré par Jason devrait lui faire perdre l'avantage un cours instant, suffisament pour que Rose ou Slade puisse agir et prendre le dessus. C'est pourquoi Jason repartait contre l'homme, en évitant un coup de coude, puis bloquant la jambe de l'homme avec son pied il colla la bombe IEM au bras du guerrier futuriste.

Même si il à réussi à le toucher Jason pris un enchaînement de coup assez violent ce qui le mis au tapis, impossible de tenir seul contre lui.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 24/08/2016
Messages : 1404
DC : Animateur du Network - Obsidian
Situation : Président des États-Unis - Vétéran du Network - Freelance
Localisations : Everywhere - Washington - base du Network
Groupes : Wilson family - Gouvernement des USA
The Network
MessagePosté le: Ven 24 Fév - 18:49

Accompagné de Sarge Steel, l'escouade Alpha se mit en marche passant d'abord devant le QG temporaire de la police et des agents du Chekmate puis allant en direction des ruines. Slade prêta une attention particulière à ce que Sarge lui disait, notant les informations de son contact dans son esprit et dès qu'il eut finit Slade le remercia et lui demanda de disposer mais de rester en attente d'instruction.

Le petit groupe avança donc dans les nombreux décombres de la zone ravagé. Pendant leur petite marche le président réfléchit à ce qu'il avait pu lire dans les dossiers mais aussi à ce que venait de lui dire Sarge Steel. Le faite qu'aucun agents de la police scientifique est pu déterminer l'explosif utilisé le laissait légèrement perplexe car vraisemblablement ça voulait dire que c'était des pouvoirs méta-humains qui avaient été utilisés et une sacrée puissance pour faire autant de dégât ce qui ne plaisait pas du tout à Slade.

Après un temps de marche assez rapide ils arrivèrent à l'endroit précis ou ce tenait autrefois le bâtiment abritant la réunion du Chekmate qui fut visé et partiellement détruit par on ne savait quoi pour le moment. Le faite que la zone soit rasé et qu'une petite partie de ce bâtiment tienne toujours debout souleva de nouvelles interrogations chez Slade qui n'attendit pas une seconde de plus pour pénétrer à l'intérieur avec son équipe.

Une fois dedans il donna ses ordres :

- Ravager déployez votre équipement et commencez les recherches. Rose et Red Hood vous restez avec moi pour le moment.  

Tout commençait pour le mieux peut être trop d'ailleurs. Une voix s'éleva autour d'eux, des bruits de pas se fit entendre et quelqu'un leur parlait , lui parlait. Quelqu'un avec soit une égo démesuré soit avec une sacré paire pour avoir le culot d'insulter le président dans ces circonstances.
Lorsque l'homme sortit de l'ombre il fallut à peine un dixième de seconde à Deathstroke pour reconnaitre qui c'était : Prometheus !
Dans le cerveau du président ça fusait dans tous les sens, les connexions se faisaient à vitesse surhumaine. De sa mémoire venait les informations sur leurs hôte, son cerveau les analysait et préparait déjà de nombreux plans et stratégies d'attaque comme de défense.
Sachant qui, il était et de quoi, il état capable Deathstroke se mit immédiatement sur la défense attrapant avec sa main gauche son bâton de combat prêt à riposter.

Prometheus avait été payé par quelqu'un pour les empêcher de faire le travail mais par qui ? En tout cas il affichait son but à haute voix comme pour les prévenir avant de se mettre en position de combat.

Cinq plans, Slade en avait pour le moment que cinq en tête, tous concoctés du début à la fin prenant en compte 3 variables de bases chacun mais ça ne serait sûrement pas assez. Le président était partit faire une enquête il se retrouva à combattre. La bataille était sa vie, lui était un guerrier, alors ça ne l'étonnait pas.

Secrètement il espérait que son ennemis face le premier pas mais ce fut Red Hood qui fut le premier à braquer de son arme leur adversaire. Les autres ravager firent de même laissant tomber leurs équipements et prenant toutes et tous des positions de combat.
Malheureusement pour le jeune homme il fut rapidement mis à terre ce qui était logique. Fort heureusement Red Hood n'était pas un benêt il avait lui aussi une idée derrière la tête. L'altercation Jason/Prometheus laissa le temps à Slade de passer des ordres dans sont oreillettes f:

- Equipe alpha attaqué, je répète, équipe alpha attaqué. Ennemis très dangereux . Ici le président faite décoller trois apaches d'escorte sur notre position pour protection aérienne en triangle. Appelle aux escouades Bravo, Charlie et Delta , besoin de renforts. Cordon de sécurités à 250m de notre position en attente d'ordres.    

Non Slade n'était pas un lâche , il n'allait pas laisser son armée de Ravager faire tout le boulot ou mourir mais Slade savait qui était son ennemis et il ne lui laisserait aucune chance. Il a prit un contrat en tout état de cause et s'il résonne comme Deathstroke rien ne lui fera changer d'avis alors le confrontation était inévitable.

Red Hood relança une attaque, audacieuse collant sur le casqué un dispositif que Slade déduit d'électro-magnétique une très bonne idée dans la mesure ou elle fonctionne.
Deathstroke ne resta pas de marbre non plus car il avait son propre plan. Après que Red Hood se retrouva à nouveau à terre après s'être prit une série de coup de la part de leur adversaire Slade s'élança avec vitesse et rapidité vers Prometheus le frappant avec force de ses deux pieds dans le torse. Un coup imparable et très puissant qui expédia son ennemis à travers deux murs l'expulsant de ce qui restait de l'ancien QG de Chekmate.

Évidement son attaque avait des conséquences puisque la traversé de Prometheus avait fragilisé l'ensemble des derniers murs porteurs et ce qui restait du bâtiment commença à s'écrouler.
Salde gueula alors afin de prévenir et protéger un maximum de personne :

- ON DEGAGE DE LA !!!

L'équipe alpha sortit in extrémis du bâtiment avant que celui-ci s'effondre totalement. Certains ravagers durent laisser du matériels dedans mais fort heureusement aucunes pertes matérielles ou humaines déplorables.

Reprenant ses repaires dans la fine poussières de pierre qui flottait autour de lui et de son équipe Deathstroke chercha du regard sa fille, tout d'abord qui ne semblait ne rien avoir, et ensuite son jeune protégé, Red Hood , lui aussi semblant ne pas être plus blessé qu'il n'était déjà.
Aux alentours le cordon de sécurités des escouades Bravo, Charlie et Delta se formait tout doucement. Dans les airs les trois hélicoptères Apache étaient verrouillés sur l'ennemi et attendaient les ordres.

Deathstroke fixa la position potentielle de son adversaire d'après son attaque et la retombé qu'il avait du faire. Se préparant mentalement et physiquement à sa riposte il motiva ses troupes et donna des conseils :

- Rose, Jason. Le type que nous affrontons est Prometheus et c'est pas DU TOUT un petit rigolo. Je vous demande d'être extrêmement prudent, n'oubliez pas que vous avez du soutien. On évite les actions solitaire adressant son regard à Red Hood spécialement donc on essaye les attaques multi ou à la chaine.

S'adressant à tous les ravagers aussi bien sur place, qu'aux alentours et dans les airs :

- Section ravager, ennemis extrêmement dangereux. Niveau d'alerte DEFCON 2 sur zone. Obligation de tirer en cas d'attaque.

Quelqu'un voulait l'humilier ? Quelqu'un voulait lui faire mal ? Très bien Deathstroke était prêt mais l'employeur ou l'employé allait payer pour cela, et ça coûtera cher ...




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4044-mercenaire-nu   http://dc-e
Inscription : 03/01/2017
Messages : 94
DC : Selina Kyle ~
Situation : Nightcrawler of Bludhaven ♥
Localisations : Je t'en prie cherche moi.
Groupes : Wilson Family - Chef section Ravager- Deathstroke
MessagePosté le: Jeu 9 Mar - 20:25
Si tout le monde semblait prêt et disposés à attaquer, moi j’étais plus réservée, me demandant ce que pourrait donner un tel effet de groupe sur une zone a risques. Je me préparais à toute éventualité. Comme à chaque fois quand je commence une mission, je rentre dans une sorte de monde différents. Je suis seule avec moi-même, je réfléchis, j’agis je jouis de mes actes. C’est comme cela que ça marche, mais j’avoue préférer travailler en petit groupe. En avançant aux côtés de Deathstroke, il n’y a que sa voix que j’entends et peut-être celle de Jason. Les seuls disposés à me faire plus ou moins changer d’avis mais surtout agir. Les soldats Ravager commençant à investir avec une discipline plus que professionnel les lieux. C’était très agréable à voir, foutrement agréable même.
Cependant, dans toutes ses actions orchestrées et réglées comme du papier à musique, une note manquait à l’appel.
L’ennemi. Ou est-il ?
Certes, il s’agit d’une enquête, mais les choses sont bien trop calmes…

Restant alerte, je gardais cet air contrarié, les sourcils froncés sans pour autant l’être, non, j’étais simplement extrêmement concentrée sur ce qui allait se passer et je préparais déjà de multiples plans d’attaques dans ma tête, des plans impliquant les sections. Avançant avec prudence mon regard balaye un instant le sol et quelque chose viens faire tiquer mon attention, mon œil et le retiens. Je regarde un instant par terre et parmi quelques gravai c’est un collier qui a retenu mon attention m’approchant doucement tandis que les autres vérifiaient la zone je viens le ramasser par la ficelle a l’aide d’une de mes lames, précieusement affûtées le matin même.
Ce truc ne m’aurait pas interpellé d’ordinaire, il ne s’agit que d’un pendentif en chat brisé mais bizarrement sur celui-ci, il n’y avait presque pas de poussière. Cela ne devait pas faire très longtemps qu’il était ici et c’est précisément pour ça que je le garde au creux de ma main.

A peine ai-je le temps de relever la tête pour prévenir Slade qu’une voix détruit à la racine ma volonté de parler. Mon regard se dirige directement sur l’interlocuteur, me mettant directement en position de combat par réflexe. Alors qu’il parle et se moque clairement de Slade, mon regard, mon expression de visage s’aggrave. Ce qu’il dit me contrarie et rien qu’a jeté un coup d’oeil a Slade ça ne soit pas être mieux, sous le masque.
En ce qui concerne la section je dois tout de même avouer mon accord avec ce qu’il dit au moins avec moi-même. Effectivement la section donnait un effet de masse impressionnant certes mais pas forcément adapté à la recherche discrète, selon moi. Ces mots provoque en moi une envie de me battre. L'adrénaline commence à couler et je suis prête a me jeter avec un plaisir certains dans la mêlée.

Insulter Deathstroke est une grave erreur mon cher. Quand à l’humilier cela restera un rêve irréalisable.

Dis-je d’une voix grave, le visage accompagnant bien de haine mes paroles. Laissant Deathstroke guider les sections je range en une demi-seconde le collier qui j’en suis certaine constitue une preuve. Une sorte d’impression inéluctable. Voyant Jason attaquer j’en profite pour me faufiler sur le côté sortant mes deux lames pour ensuite attaquer à sa suite trouvant son idée très maline. Pour laisser le temps à Deathstroke d’attaquer je fonce sur Prometheus lui plantant l’une mes épées dans son épaule de face passer de côté pour planter la seconde dans son autre épaule mais par-derrière cette fois. Prenant soin de garder de bonnes distances je retire violemment mes épées me prenant tout de même des coups dans la mâchoire me faisant reculer.
Mon attaque l’avait peut-être affaiblie qu’un minimum mais maintenant ses mouvements serait plus lent au moins le temps de l’attaque de Deathstroke et même, cela a aussi pu simplement le déstabiliser.
Mes attaques permettent à Deathstroke d’attaquer et à son ordre je me mets en sécurité me cachant la bouche pour tousser un peu à cause de la poussière qu’avait provoquée l’attaque de Deathstroke. Le regardant de loin je le rejoins. Je n’avais rien, seules quelques contusions. Écoutant attentivement ses instructions l'air toujours bien concentré je hoche la tête à ses dires.

Entendue, dans tous les cas je pense qu’il faut centrer les attaques sur sa tête. C’est de là que tout démarre. Le mettre à terre peut être un bon début tout comme le déstabiliser pour te laisser porter des coups plus lourds.

J’adresse un regard à Deathstroke puis à Jason, ayant une idée.

Jay, tu’es prêt ?  

J’avais l’idée d’une attaque en duo. S’étant un peu entraîné ensemble je pense que nous pourrions faire à nous deux une attaque assez lourde capable de l'assommer peut-être un peu plus. Regardant l’ennemi reprendre ses marques je commence à partir sur le côté espérant que Jason me suive dans mon idée en courant sur l’ennemi du côté opposé afin de lui asséner un coup. Arrivant sur lui il par ma première lame de son avant-bras me laissant une minuscule ouverture avec un court laps de temps d’accès que je ne manque pas de trouver. Là, je viens planter ma lame dans ses côtes découvertes de son bras puisque celui-ci par mon attaque.
En me repoussant ma lame se retire un peu mais son l’étroitesse de la blessure me permet de ne pas partir trop loin, la lame s’accrochant encore un peut. Pour finir je me glisse derrière lui et malgré le fait qu’il me coince contre une ossature de métal j’arrive à placer mes lames sous sa gorge laissant à Red Hood une ouverture. .


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 10/12/2012
Messages : 325
MessagePosté le: Ven 10 Mar - 9:12
Prometheus est un adversaire formidable, qui a initialement vaincu la quasi-totalité de la Justice League avant de réitérer, à de nombreuses reprises, des exploits face à de nombreux Héros légendaires.
Cependant… Slade Wilson, Rose Wilson et Jason Todd ne sont pas n’importe qui.
Et si Prometheus apparaît d’abord sûr de lui et triomphant, le Vilain ne tarde pas à comprendre que la partie sera bien plus difficile qu’il le pensait initialement.


« Hem… je suis Prometheus, gamin. »

Il grimace, en propulsant Red Hood au sol en trois passes à peine. Cependant, s’il s’en est sorti dès le début, il comprend en saisissant le style de son adversaire et des autres que le combat sera difficile. Très difficile.

« Sans déconner, Slade, tu leur apprends pas les b… »

Prometheus ne peut, cependant, finir sa phrase – car l’affrontement devient trop intense.
Les enchaînements s’accumulent, les coups pleuvent, et le mercenaire perd sa fameuse faconde, trop concentré sur les principes d’attaque et surtout de défense.
Cependant, Red Hood effectue un mouvement que le Vilain n’attendait pas, trop occupé à surveiller Deathstroke ; ce dernier a joué finement, en ne s’engageant pas immédiatement, en appelant les autres membres des Ravagers, mais surtout en incarnant une menace passive.
Conscient que Slade est la plus grande menace, Prometheus s’est inutilement attardé sur lui, permettant ainsi à Rose de récupérer un étrange pendentif au sol, mais aussi à Jason d’utiliser une bombe EMP pour faire griller les éléments électroniques de leur adversaire.


« NIIIIAAAAAARGH !!! »

Beaucoup l’ignorent ici, mais Prometheus a fixé le centre de ses capacités et avantages dans son casque : s’il s’est un peu entraîné au combat, il a surtout conçu un système permettant de capter les styles d’autrui, pour les télécharger directement dans son esprit.
Or, sans son casque, plus de surpuissance martiale. Et sans électricité, déconnectée temporairement par l’impulsion EMP, plus de casque.


« Ah… ah… ah… »

Prometheus halète, grimace ; une boule de rage explose dans son ventre, alors qu’il comprend que la situation a pris un très sale tournant.
Sans rien dire, il se précipite sur deux Ravagers qui accompagnaient le trio de tête, et les met à terre sans style, et dans une fureur chaotique. Le Vilain élégant et mortel apparaît soudain bien loin, même s’il dispose encore d’une certaine efficacité.


« Vous… ah… vous avez raison de vous cacher… je… ah… »

Il grimace encore, atteint par une terrible migraine – l’impulsion EMP a grillé son casque, qui était relié à son esprit. L’effet-retour est très douloureux.
Cependant, cette souffrance est aussi accompagnée d’un ralentissement de ses réflexes et de ses fonctions de réaction… exactement ce dont il aurait un besoin vital alors que Rose Wilson décide d’agir, après une réflexion intense et appliquée.
La jeune femme fait montre d’un sens parfait de l’à-propos et de l’efficacité, en se précipitant vers leur ennemi commun. Les coups sont précis, terribles et efficaces ; il ne suffit que de quelques secondes pour que Prometheus soit blessé, lourdement, et offert à Jason Todd sur un plateau – l’héritière de Deathstroke accepte de jouer collectif, un acte noble et appréciable.


« Non, non, non, n… »

Prometheus gigote et hurle, mais ne peut rien faire.
Red Hood saisit l’occasion au vol et plonge l’ennemi dans l’inconscience – vite fait, bien fait.
Cependant, alors que le Vilain s’écroule et que les Ravagers commencent à se détendre, impressionnés et rassurés de voir que leur trio de dirigeants a parfaitement vaincu l’une des pires menaces qui se soient opposées à eux, un étonnant son vient prouver que rien n’est jamais terminé.


« Brrzzzzztheus ? Prometheus ? »

En s’approchant et en cherchant l’origine du bruit, de l’appel, les curieux peuvent découvrir, dans une poche de Prometheus, un dispositif mécanique rectangulaire, mystérieusement protégé de l’impulsion EMP.

« Prometheus, bon sang, où es-tu ? Ne me dis pas que tu as engagé le combat ! Prometheus, réponds ! »

Une voix enragée de femme se fait entendre. En ouvrant le dispositif, les curieux découvrent alors qu’il s’agit d’un dispositif de communication à distance, qui fait apparaître un visage…
… celui de Scandal Savage !
Cette dernière ne voit pas encore qui la regarde, les curieux ayant eu l’intelligence de se mettre de côté. A eux désormais de décider de répondre… ou non.


(HJ/ Le tour est relancé. Quelques observations :
1. Pour éviter une trop longue attente, je vous demande de répondre dans les dix jours qui viennent ; je relancerais, que vous ayez suivi ou non.
2. Jason, je me suis permis de jouer ton attaque, pour gagner du temps. Tu peux la détailler.
3. Scandal Savage est une anti-héroïne ayant fait partie du Secret Six : https://en.wikipedia.org/wiki/Scandal_Savage . Elle est la fille de l’immortel Vandal Savage, et n’est pas vraiment une Vilaine.
Bon jeu ! /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 12/11/2016
Messages : 151
DC : Aquaman
Situation : En pleine redemption
Localisations : Mobile - Gotham City
The Network
MessagePosté le: Ven 10 Mar - 23:03
Jason venait de tomber sous les coups de son adversaires, mais ce n'était pas inutile grâce à ce dernier contact avec son adversaire un système IEM fût placer sur lui. Red Hood n''était pas sur de son coup mais qui ne tente rien n'a rien, ce qui n'est pas faux en sois bien qu'un peux stupide sur les bords. Une douleur violente dans le ventre du jeune homme se manifestait d'un coup, mais pas le temps de se plaindre l'ennemi est relativement balèze ce qui rend les choses compliqué.

Après avoir été envoyer au tapis une troisième fois, Jason eu le temps de voir Slade donner ses indications au reste des Ravagers. Le groupe de soldat arrivait rapidement sur place, maintenant les renforts étaient là et ce n'était pas plus mal aussi fort qu'il sois, il ne tiendra pas longtemps. Sans perdre de temps Slade envoya un coup violent dans la poitrine à pied joints à Prometheus. Le pauvre n'a pas eu le temps de comprendre ce qui lui arrivait qu'il avait traverser un mur. Sans compter que la bombe IEM à fais son effet l'homme semble totalement déconnecté de la réaliter.

Durant ce temps Rose enfonça ses lames dans les épaules de prometheus, ce dernier allait prendre tarif car cette action de sa camarade permettrait à Jason d'en finir sans résistance face à lui. Sans perdre de temps, Jason envoya un coup de pied dans le genoux de l'ennemi enchaînant un coup de coude dans le visage de son adversaire l'envoyant quelques mètres en arrière.

Ben alors mon grand ? Tu ne te sens pas bien ? Ne t'en fais pas ça va être pire.


Red Hood ne perdait pas de temps, avant d'envoyé une série de coup au visage de l'ennemi l'envoyant au tapis un bon coup. En même temps que pensait-il pouvoir faire contre ce trio d'officier ? Les soldats semblaient satisfait et rassuré de voir que leurs commandants avaient défais l'ennemi pourtant redoutable. Mais quelque chose attira l'attention du jeune homme, une voie semblait venir d'un appareil présent dans l'équipement de Prometheus. Une voie de femme, qui semblait s'inquiéter pour lui.

Jason se baissa en ramassant l'objet, il appuya avec ses mains sur l'objet afin d'établir une connexion avec la personne qui venait de prendre la parole.


Un,deux...un,deux. Vous me recevez ? Bien ici la section Ravager, je suis Red Hood et je viens de démolire ton ami.

Le jeune homme savait qu'il faisait probablement une connerie, mais il ne pouvait s'en empêcher et provoquer gratuitement l'ennemis. Cependant il n'avait pas mentionné la présence de Rose ainsi que de Deathstroke, à voir la réaction de la femme.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 24/08/2016
Messages : 1404
DC : Animateur du Network - Obsidian
Situation : Président des États-Unis - Vétéran du Network - Freelance
Localisations : Everywhere - Washington - base du Network
Groupes : Wilson family - Gouvernement des USA
The Network
MessagePosté le: Sam 18 Mar - 13:54

La zone de combat était presque totalement hermétique. Les soldats de la section ravager avaient créer un cordon autour potentiellement sans failles, et dans les airs trois hélicoptères de type apache survolaient la zone. Tout le monde était en attente d'ordre tandis que les trois dirigeants de l'opération s'impliquaient dans le combat contre Prometheus.

De son oeil unique Slade remarqua que Rose, sa fille unique, avait ramassé quelque chose de brillant, un collier ou un médaillon, qu'elle garda sur elle. Il s'agissait peut être de la seule preuve ce qui réjouit le mercenaire, président des USA.

La première attaque fut collective, Jason commença, puis Rose puis Slade. L'effet fut lourd et donna aux troupes une image puissante et forte du trio de tête des opérations. Mais ça ne s'arrêta pas là. Le dispositif IME de Jason s'activa grillant les le casque et l'armure de Prometheus le laissant totalement désarmé face aux forces d'intervention qui l'avaient encerclés.

La seconde attaque fut mené cette fois-ci en duo par Jason et Rose. Pendant qu'il malmenait leur ennemis avec rapidité et force, Slade marcha lentement mais sûrement vers la position du combat, laissant totalement le champs libre à ses deux jeunes protégés. Il jugea son intervention inutile au vu de comment les deux jeunes gens se débrouillaient. Évidement ils étaient en positions de force, puisque leur adversaire était presque défait pourtant leur attaque mené en jointure l'impressionna. En voyant sa fille se battre, Slade eut un sentiment de fierté, se disant que son éducation et son entrainement au combat avait porté ses fruits. Il vit en elle l'enfant Wilson qu'il avait rêvé d'avoir en la personne de Grant. Il ne le lui dirait pas, bien sûr, ou du moins pas ainsi, mais Slade était fier.

Arrivé sur place le combat achevé, l'ennemis à terre, Deathstroke s'approcha tranquillement et félicita ses lieutenants :

- Bien joué les enfants, vous lui avait mis une sacré raclé sans que j'intervienne plus que ça. J'étais partie pessimiste mais je crois vous avoir un peu trop sous-estimé surtout toi Rose. VOus avez fait du bon travail.

Slade s'approcha un peu plus de Prometheus qui gisait sur le sol, inconscient. Il lui retira son casque qu'il prit dans ses mains tout en l'observant. Puis il appela l'un des ravagers proche de lui et li tendit le casque :

- Mettez ça sous haute sécurité je l'embarque. Que personne ni touche ni même l'approche, c'est un ordre.

La Section ravager tout entière, autour du trio dirigeant, se relâcha légèrement, appréciant le travail et la façon dont leurs commandants avaient géré le problème. Si quelqu'un avait encore des doutes sur l'efficacité de Jason, de Rose, de Slade ou de la section Ravager ils devaient être maintenant envolés.

Un bruit venant de Prometheus se fit alors entendre. En regardant et écoutant de plus près Slade remarque un dispositif de communication d'où la voix d'une femme s'en échappe demandant où était le mercenaire anciennement casqué et espérant qu'il n'avait pas engagé le combat.
Jason plus près que Slade fut le premier à répondre de façon un peu insolente et supérieur ce qui ne plu pas spécialement au président des USA.

Regardant de plus près encore Slade vit le visage de Scandale Savage, une jolie jeune femme qu'il reconnait sans aucun mal, fille du grand Vandal Savage. Scandale était le genre de personne que Slade appréciait, déjà pour sa beauté mais aussi pour sa façon d'être. Comme lui elle n'était pas vraiment une vilaine, elle faisait ce qu'il fallait quand il le fallait. Ils s'étaient croisés, plusieurs fois let jusque là il n'y avait pas d'animosité entre eux. Si eux la voyait très bien ça ne semblait pas être le cas de leur interlocutrice.
Slade poussa un peu Jason, lui faisant comprendre de ne plus rien dire puis répondit à son tour :

- Scandale ici Deathstroke. Prometheus à engagé le combat contre nous et il a perdu. Sa mission était de nous faire mal et de nous humilié ce qui c'est évidement retourné contre lui puisque c'est lui qui a été humilié et vaincu non sans douleurs.

Deathstroke lui fait un état des lieux afin qu'elle sache ce qu'il en ai exactement.

- Je ne te poserais que deux questions : Es-tu son commanditaire et si oui pourquoi ?

Slade ne cherchait pas spécialement à faire de Scandale Savage et peut être son père leurs ennemis. Mais s'ils étaient derrière l'attaque de Prometheus alors ils devraient payer.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4044-mercenaire-nu   http://dc-e
Inscription : 03/01/2017
Messages : 94
DC : Selina Kyle ~
Situation : Nightcrawler of Bludhaven ♥
Localisations : Je t'en prie cherche moi.
Groupes : Wilson Family - Chef section Ravager- Deathstroke
MessagePosté le: Lun 20 Mar - 19:07
J’avais le corps compressé contre la barre de métal et pourtant je ne ressentais aucune douleur. Merci à l’adrénaline et au sérum très certainement. Malgré tout cela à cet instant, en tenant l’ennemi pour lui assener le coup final je me sentais plus enragée que jamais mais surtout plus vivante. Ce genre de combat, brutal, soudain, direct était du genre à me faire languir à me faire vibrer le temps de quelques instants parfois même assez longs à mon plus grand plaisir.
Les dents serrées, les muscles des jambes contractés, les sourcils froncés et le visage sévère je cherchais Jason du regard attendant de le voir arriver pour laisser une dernière attaque mettre à terre Prometheus.
Une fois la tout proche le coup final tombe de sa main et enfin grace à cet ultime coup, l’homme est à terre, massacré.
Ouvrant mes lames je le laisse tomber. Je ne le tue pas, mais j’y pense. J’essaye alors de chasser cette idée de mon esprit en me remettant d’aplomb le regard surplombant le corps affaibli de Prometheus.

Prenant une nouvelle inspiration, je range sereinement mes lames regardant finalement un peu autour de moi. Tous les ravagers étaient prêts, armés jusqu’aux dents à attendre les ordres pour combattre, seulement tout semblait déjà terminé. C’est la voix de mon père qui m’arrache à mes premières impressions d’après combat, et pour nous féliciter. Ces gentils mots de mon père, sans crier gard viennent assaillir mon estomac d’une boule de chaleur agréable. J’en souriais presque de joie de voir qu’il est fier de moi, mais je me retiens simplement et fais comme si rien n'était en train de m’atteindre, restant stoïque. Froide. Je me contente de hocher légèrement pour montrer que le commentaire avait évidemment bien été appréhendé. . Regardant mon père un instant j’entends tout à coup une voix familière, celle de Scandal Savage. Je connaissais cette femme, pour ses actes, sa parenté avec le célèbre Vandal Savage mais également en tant que personne. Plusieurs fois nous avons collaboré sur certaines petites affaires. Je m’étais même déjà entraînée avec elle. Entendre sa voix venir du casque de Prometheus me fit froncer davantage les sourcils et la remarque de Jason encore plus.
Je me permis de lui mettre un petit coup de poing sur l’épaule.

Jay, ferme là, ce n'est pas le moment.

Je voyais que Deathstroke prenait le relais à mon plus grand plaisir et je lui adressai un regard complice, voyant que j’étais du même avis où lui comme souvent, mais tout de même par tout le temps. Laissant Deathstroke lui parler je sens ma poche de combinaison me piquer un peu. Je finis alors par me souvenir que j’avais mis la le collier de chat que j’avais trouvé préalablement par terre. Je le pris dans ma main et le regarda un peu le telos que Deathstroke finisse de parler. Je réfléchissais et me demandais à qui pouvait bien appartenir ce collier. Si Slade ne voudrait pas spécialement avoir de problème avec les Savages, moi non plus. Cependant je me sentais obligé de lui demander à elle qui semblait être liée à toute cette histoire.
Prenant la place de Slade, je m’adresse à elle froidement et avec dureté.

Scandal, tu peux encore sauver Prometheus si tu me dis à qui appartient ce collier.

Je lui montre alors le collier de par le mécanisme vidéo espérant une réponse. Je sors une de mes lames de ma main libre et viens la poser sur le torse de Prometheus appuyant un peu pour lui arracher un râle.

Sinon il y a des chances qu’il ne s’en sorte pas vivant. À toi de voir.

J’affiche un sourire presque pervers mais tout de même plus joueuse qu'autre chose. Si Dick était là, il serait en colère contre moi et quelque part, de savoir cela je me sens toute bizarre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 10/12/2012
Messages : 325
MessagePosté le: Lun 20 Mar - 20:25
Un long silence s'installe entre Scandal Savage et ses trois interlocuteurs.
Derrière ces derniers, la Section Ravagers hésite, surprise et marquée par l'apparition surprenante de la Vilaine. Beaucoup sont encore ignorants des dessous du monde, mais certains ont traîné leur bosse un peu partout dans le mercenariat - et savent, réellement, l'importance et le poids de la jeune femme de l'autre côté du dispositif technologique.


"Hem."

Cette dernière grogne, mais continue de fixer par-delà l'écran.
Longtemps, Scandal Savage ne fut qu'une légende, qu'un mythe, une rumeur... Vandal Savage aurait une fille, et personne ne le saurait. Finalement, elle est devenue réelle et active quand elle rejoignit un groupe de Vilains qui refusait de se plier aux ordres de la Société, un groupe de criminels qui s'étaient organisés en véritable organisation industrielle.
Scandal est devenue la meneuse de facto des Secret Six, une non-équipe qui engageait des actions autant contre les Héros que contre les Vilains - uniquement mus par leur propre morale, leur propre code d'honneur.
Les Secret Six se sont dissous, finalement ; et personne n'a su ce qu'était devenue Scandal Savage. Jusqu'à aujourd'hui.


"Tu as longtemps été un solitaire, Slade. Tu as longtemps fui les groupes.
Je sais ce que tu es devenu - je sais ce que tu es, actuellement.
Mais, alors, je m'interroge... toi Président, toi l'homme le plus puissant du monde, toi à la tête des services secrets et des super-agents du pays..."


Le masque de la jeune femme se déforme légèrement, pour esquisser un sourire cruel.

"... pourquoi te fais-tu accompagner par de tels losers ?"

Un rire cruel, sans émotion, inhumain et définitivement loin de la Scandal Savage habituelle s'élève de l'autre côté de l'écran, avant qu'elle ne reprenne rapidement.

"Red Hood ? L'ordure débile et débilitante du Batman ? Ta fille, qui n'a cessé de te décevoir en espérant atteindre, en vain, les hauteurs auxquelles tu mets tes fils ? Et ta Section Ravagers... des mercenaires, des baroudeurs qui servaient de chair-à-canon pour les Vilains ?
Bravo, Monsieur le Président. Bravo. Je suis impressionnée."


Scandal avise ensuite la menace formée par Rose sur Prometheus.
Elle a également bien noté les interrogations de Deathstroke, ainsi que le petit discours de la jeune femme. Elle laisse, volontairement, un petit silence s'installer - puis reprend, d'une voix toujours neutre et froide.


"Vous êtes mignons - pas toi, Red Hood, je parle aux adultes ici.
Président Slade, qui veut savoir si je suis le commanditaire du débile à vos pieds... sérieusement, Slade, si je le contacte par communication discrète, bien sûr que je suis son commanditaire.
Et Rose... sincèrement ? Tu penses que ce petit jeu peut me faire quelque chose ? Avec Prometheus ?"


Un nouveau rire cruel s'échappe de sa gorge.

"Amateurs. Père ne devrait pas être si inquiet. Bonne chance, losers. Vous allez en avoir besoin."

Et, sans prévenir, Scandal Savage appuie sur un bouton. Si les membres de la Section Ravagers n'ont ni l'expérience, ni les réflexes pour réagir, les trois meneurs ont certainement compris que leur interlocutrice envoie un signal, qui vingt-cinq secondes après est reçu dans les ruines de Checkmate...
... qui s'embrasent dans une nouvelle et terrible explosion.

Plus loin, Sarge Steel assiste, terrifié et impuissant, à l'attaque.
Dans son coeur, il revoit l'explosion précédente... la mort du précédent Président. Le terrible choc, la peur, l'horreur, la crainte définitive.
Il revoit tout - il ressent tout. Et ses poings se crispent, son coeur se crispe.

L'horreur revient.
Mais pas entièrement.

Car si les ruines de Checkmate sont détruites, les décombres bougent...

... et Deathstroke en émerge, touché mais bien vivant et debout.
Le coeur de Sarge Steel bondit - ce n'est pas le Président pour lequel il aurait voté, mais... c'est le Président. Et le Président est vivant.

Le Président est vivant. Le Président peut survivre à ça.
Le Président soulève une acclamation par ce seul retour, qui pourrait compenser la non-victoire qu'il vient d'obtenir. Le Président est vivant - et en impose.
Dans ses mains, le communicateur avec Scandal Savage est encore intact, et la voix de la jeune femme reprend lentement.


"Il est trop tard, Président Slade. Pour moi. Pour toi. Pour le pays.
Quelque chose arrive... quelque chose contre laquelle tu ne pourras rien faire. Il faudra du brain plutôt que du body pour l'arrêter - et tu n'y pourras rien.
Bonne chance, Président Slade. Cela ne servira à rien, mais bonne chance."


La communication s'arrête - elle ne pourra pas être pistée, et la technologie cessera de fonctionner d'un coup.
Personne ne pourra remonter, personne ne pourra la retrouver. Plusieurs membres de la Section Ravagers disparaissent, pas assez rapides ou expérimentés pour s'en sortir - et l'enquête n'aura donc pas donné grand-chose, même si en ayant l'idée de protéger Prometheus, les Ravagers pourront l'interroger et savoir qu'il n'a été engagé que récemment, par Scandal Savage et son père pour les empêcher d'enquêter ici.

Ils ne sauront rien de plus. Ils ne trouveront rien de plus.
Le mystère s'épaissit - et leur fureur aussi.


(HJ/ Ainsi s'achève cette petite mission. De nombreux indices sont disséminés, saurez-vous les trouver ? Wink Merci pour ce sujet, et la qualité et diversité de vos messages ! /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

[NWO-Section Ravagers] L'enquête

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Enquête de satisfaction ?
» Recherche testeurs pour Golden Section d'Atrise sur Mac OS/X
» Une section pour les PA?
» [Bello, Antoine] Enquête sur la dispariton d'Emilie Brunet
» [2007] Paris: Enquêtes Criminelles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Gateway City-