[OVER][SPRINGFIELD] Hors du temps [Jinx - Beast Boy]

Invité

MessagePosté le: Ven 17 Fév 2017 - 23:58
Black Mask était le fardeau de Red Hood, c'est devenu celui des Outlaws quand il a déserté. Ce criminel est le pire de tous: il contrôle le monde souterrain du crime à Gotham. Encore, il ne serait pas si intéressant s'il y avait que ça. S'il avait pas volé Bizarro à son créateur qui avait voulu le détruire à cause de son comportement violent, pour l'utiliser à des fins désastreuses. S'il était pas en train de perfectionner une drogue magique capable de prendre le contrôle d'une ou plusieurs autres personnes, y compris Bizarro lui- même. S'il ne cachait pas d'autres secrets qui peuvent nuire grandement à la population. On a surveillé les échanges et déplacements de son organisation, j'ai même fait une petite infiltration sous la forme d'un insecte, discretos. J'ai appris que le gangster n'est plus à Gotham City. Les fichiers informatiques que j'ai récupéré et demandé à notre pro de l'informatique Artemis de décoder parlent d'une machine qui ne devrait jamais exister: elle permet de figer le temps sur toute une zone. Le lieu des tests est une petite ville du nom de Springfield, l'une des dizaines qui existent sur le territoire états-uniens. Nous avons pris un billet d'avions pour l'Etat qui contient cette ville, Bizarro nous suivant en volant pour ne choquer aucun passager par son apparence des plus atypiques.

Quelques heures après avoir appris pour la machine, nous nous retrouvons devant le panneau indiquant la limite de la ville. Il n'y a rien ni personne à plusieurs kilomètres à la ronde, il est très rare qu'un touriste quelconque passe par ici. Nous avons loué une voiture qu'Artemis conduit, elle nous fait entrer dans Springfield en dépassant le panneau. Une chose m'interpelle rapidement: le silence de cet endroit. La ville en elle- même est peut- être encore un peu loin, mais on devrait entendre des animaux au moins, surtout moi qui a des sens plutôt aiguisés... Mes yeux s'ouvrent en grand en voyant des vaches sur le bas côtés figés dans leurs postures. Plus on se rapproche des bâtiments, plus il y a de gens, plus on voit clairement qu'ils ne sont "arrêtés" dans le temps, pas seulement paralysés. Ce fou de Black Mask a déjà mis sont plan à exécution, on est arrivé trop tard... Peu importe, on doit quand même l'arrêter et détruire cette machine démoniaque avant qu'il ne puisse s'en servir dans un endroit plus utile.

Une lumière sur le côté me fait tourner la tête pour regarder à travers la vitre, je vois alors un énorme rayon se diriger vers nous. Je hurle à l'Amazone de braquer, mais il est déjà trop tard: l'énorme décharge d'énergie frappe de plein fouet la voiture, du côté des portières, et nous propulse hors de la route en faisant des tonneaux monstrueux. La voiture s'arrête finalement sur le toit, je m'évanouis. Bizarro, qui nous suivait depuis le ciel, plonge en piqué pour nous sortir de là. Mais Artemis lui ordonne de retrouver plutôt le tireur avant qu'il ne recommence, pendant qu'elle soulève la voiture avec sa force herculéenne et me sort de là. Bizarro fonce vers la source du tir, les poings tendues. La mission commence mal, mauvais point pour nous.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 05/02/2017
Messages : 169
DC : METALLO >:)/ FAORA >:/
Situation : Cherche de nouveaux Red Lanterns pour ses plans
Localisations : L'espace.
MessagePosté le: Sam 18 Fév 2017 - 3:59

HORS DU TEMPS
BEAST BOY

D'une façon désagréablement nostalgique, Jinx était assise sur une chaise, bras croisés, pile au centre d'une salle entièrement sombre. A ses cotés, quelques personnes avec des pouvoirs. Autour d'elle, une série de soldats sans noms. Devant elle, un écran gigantesque, où était affiché plusieurs images importantes pour la mission, d'après le chauve en uniforme qui se dandinait devant eux comme un modèle.


L'image en gauche ? Romain "Black Mask" Sionis. Un bandit assez connu des Gothamites, qui avait antagonisé Batman et ses alliés au cours des années. Elle n'en avait jamais entendu parler, mais d'après le présentateur, il était l'un des criminels les plus puissants de Gotham avant l'arrivée de Batman, un véritable Al Capone avec le numéro du commissaire et du maire sur son portable et des équipements militaires. D'après les paroles des quelques militaires à ses côtés, Gotham n'était pas dirigé par le maire, elle était dirigée par Black Mask.


Puis vinrent le chevalier noir et sa clique de vilains, et Black Mask chuta. De maître criminel de Gotham, il devint juste un visiteur récurrent de Blackgate. Ce n'était pas un vilain intéressant, et il était du genre à être fermement plongé dans les flingues et la drogue, au lieu de la magie. Pour cette raison, Jinx ne savait vraiment pas qui il était, ou ce qu'il faisait. Savoir qu'il affrontait Batman était une surprise.


D'après les activités récentes, il avait décidé de tourmenter Red Hood. Elle fit une moue désagréable : Son recruteur était un ancien membre des Outlaws. Pourquoi est-ce que l'on ne cessait jamais de lui renvoyer ce groupe à la face ? Le visage du pauvre garde était toujours logé dans une partie de son esprit, et sa trahison continuait de lui peser lourdement sur la conscience.


Elle se concentra de nouveau : Black Mask avait quitté Gotham, et s'était lancé dans plusieurs projets grandiloquents. Un objet qui lui permettrait de changer le cours du temps pour stopper toute activité dans la région. Les espions qui avaient récupérés les dossiers signalaient que la machine était encore incomplète, mais avait toujours été transportée dans une ville, Springfield, pour être testée.


Manipuler le flot du temps est déjà grave. Mais geler toute une ville... c'est déjà plus terrifiant. Si jamais des mesures ne sont pas prises, Black Mask pourrait redevenir une menace. Les Ravagers doivent agir, et c'est pour cette raison que...


Jinx, Bombshell. Préparez vous à un déploiement. 


La méta-humaine surpuissante se pencha en avant, souriante, alors que Jinx se tint toute debout, comme un cerf devant une voiture.


Une fois la machine activée, elle est incapable de geler de nouveaux arrivants. Une fois déployées, vous allez infiltrez le village pour désactiver la machine. Si vous la détruisez, le temps restera figé.


Jinx tira nerveusement sur son col, même si Bombshell entreprit de poser son bras gris sur ses épaules, équipée de son sourire sympathique. Tout les regards étaient posées vers elle.


Vos pouvoirs peuvent changer la face du monde. Mesdemoiselles, c'est une mission importante, réussissez, et vous sauverez la vie de centaines tout en plaçant un fou derrière les barreaux. Echouez, et il pourra recommencer. Bonne chance, votre patrie compte sur vous.


Jinx se contenta de soupirer dans son coin, ho mon dieu...


--


Le temps et l'espace se distordaient sous ses yeux, alors qu'elle se téléportait à Springfield en compagnie de Bombshell. Cette dernière était équipée de sa tenue habituelle, tout comme Jinx, qui avait toutefois requise à ce que l'on installe un gros col sur sa tenue. C'était toujours une addition sympa.


Marcher dans un endroit où tout était gelé fut aussi dérangeant que prévu : Les vaches, les humains, même les mouches... tout était ralenti au maximum. Une sorte de vague grise s'était emparée de tout une petite ville, et pour les deux Ravagers, c'était comme regarder une scène au ralenti.


Elle s'approcha d'un vieux paysan et observa ses yeux : Les pupilles bougeaient, très légèrement, mais c'était quand même remarquable.


Je crois qu'ils sont encore un peu conscients...


C'est vraiment un truc terrible, cette arme.


Les deux jeunes femmes continuèrent leurs marches. Bombshell communiquant par son micro par moments. 


Du coup, t'es la nouvelle ?


Oui, l'autre brute rouge m'a recrutée récemment.


Sois pas dure avec Jason, il à eu une vie dure. Et puis, bon, c'est moi qui m'occuperais de ton cas. Ca doit être nouveau d'avoir une autre fille dans le groupe, non ?


Elle passa son bras sur l'épaule de Jinx et continua sa marche.


Ouais, Y'avait pas de filles parmi les Fearsome Five, ça change d'avoir d'autres, heu, colocataires.


Vrai ! Et on se ressemble, tu sais ? Un grand pouvoir, des difficultés avec... une peau grise !


Elle rigola un peu, Jinx, moins sociale, se contenta de ricaner.


Je vais t'aider pour cette mission, suis mes instructions à la lettre et je te jure que tout se passera bien !


Amy Allen hocha la tête pour confirmer ses propos, et se pencha promptement derrière un débris, emportant Jinx avec elle. Cette dernière, surprise, observa seulement le passage d'une voiture, renversée par un laser.


Des victimes inconscientes ? Ou d'autres héros ? Elle ne put le deviner, parce qu'un petit point rouge apparut promptement sur sa tête, un laser filant après quelques secondes de visée. Bombshell plaça rapidement sa main devant le visage de Jinx et fit un grand coup en avant, repoussant le laser et provoquant une explosion pile a l'envoyeur.


En même temps, une ombre fila promptement vers un autre point, de façon trop rapide pour être suivie par Jinx. Cette dernière dût toutefois se concentrer, remarquant un autre sniper au loin, arme pointée sur la voiture renversée, sans doute pour essayer d'achever les individus.


Bombshell ! Là !


La super-héroïne de métal bondit vers le sniper, la balle passant juste à côté d'elle pour filer vers la voiture. La sorcière fut plus rapide cette fois, et utilisa sa chance pour que le tireur "rate", la balle passant juste à côté de la voiture pour percer un autre en arrière-plan. C'était limite.

La petite super-vilaine claqua des doigts et se téléporta sur la position du Sniper, maîtrisé par Amy.


Ils vont bien ?


Ouaip.


Les deux dames se tournèrent vers le sniper, et sourirent de façon carnassière : Ho, il allait certainement pas aimer ce qui allait suivre !


 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Sam 18 Fév 2017 - 23:29
Bizarro est en colère, il n'a pas pu protéger ses amis et ils sont encore en danger. Il accélère en direction du tireur qui est dans une sorte de tank high tech. Le clone raté passe à travers pour le détruire, en profitant pour saisir l'occupant en ressortant de l'autre côté. Ses yeux brillent d'une lueur bleue caractéristique, sa franche colère veut s'exprimer. Puis il se rappelle les paroles de ses amis: il ne doit pas tuer, même les gens qui veut du mal à ses proches. Il doit contrôler sa colère, sinon il ne pourra plus jamais rester avec eux. Ses yeux reprennent leur couleur ordinaire, pas de rayon de glace pour le moment.

Artemis fait instantanément apparaître sa hache de nulle part et l'utilise pour repousser une balle de fusil sniper qu'elle a sentit venir. Une deuxième balle arrive mais les rate, la jeune femme trouve ça étonnant. Elle sait qu'il arrive qu'un sniper doive ajuster son arme et pour ça, fait un tir d'essai qui est fait pour rater. Mais une fois qu'il a sa cible en ligne de mire et qu'elle ne bouge pas, il est quasiment impossible qu'elle lui échappe... C'est louche, incroyablement louche. Même un amateur ne devrait pas... Arté laisse ça de côté et me met des gifles phénoménales qui me font pousser un hurlement de douleur en me réveillant, audible à des kilomètres à la ronde.

"Mais t'es folle! T'essaies de terminer ce que les méchants ont commencé?
- Arrête de faire ta chochote, il faut continuer de bouger tant qu'on a pas trouvé la base de l'ennemi."

Je me relève malgré les douleurs atroces qui traversent mon corps. J'aimerais m'allonger par terre et ne plus bouger, mais l'Amazone a raison: on est vulnérable. Nous ne voyons pas l'ennemi, mais lui connait notre position: on est des cibles faciles. Et le meilleur moyen pour survivre dans ce cas, est de rester en mouvement jusqu'à changer la donne. Je prends donc la forme d'un loup et suis Arté qui utilise sa vitesse surhumaine pour rejoindre le sniper qui a réussi puis raté son tir. Elle utilise le communicateur pour demander à Bizarro de les rejoindre en lui indiquant la direction de manière simpliste et en lui conseillant d'utiliser sa super vision dans la direction indiquée pour ne pas se tromper. Pendant ce temps, on se rapproche de la position du tireur. Je me change en oiseau pour monter l'immeuble qui lui sert de point de tir, Arté se contente d'utiliser ses puissantes jambes pour se retrouver directement au sommet. Elle arrive avant moi et se fige sur place en reconnaissant l'une des personnes déjà présentes.

"Gomme à mâcher!"

Hurle Bizarro en arrivant, il dépose le premier tireur au pied de son amie et se pose à côté d'elle, sur sa gauche.

"Bizarro! Qu'est- ce qu'on a dit!?
- Pardon... Gomme à mâcher méchante."

Dit- il en prenant une mine de chien battu. Elle parle bien évidemment de leur petite explication après la désertion de Jinx, elle est considérée comme une traitresse. Arté et moi n'avons pas réussi à lui expliquer le concept de traitrise, pour lui elle est juste partie faire un truc et reviendra. Il ne comprend pas qu'elle nous a purement et simplement abandonné, alors on lui a dit que c'était pareil que d'être méchant. J'arrive une seconde après le clone raté et reprend ma forme d'origine en me dirigeant vers les miens. Je me place à côté d'Arté, à sa droite.

"Quelle coïncidence... Bombshell et Jinx, dans un endroit louche, je suis censé être étonné? Qu'est- ce que vous foutez là?"

Je ne dois pas trop en dire tant que je ne sais pas ce qui les amène, peut- être qu'elles travaillent pour Black Mask... Arté bondit soudainement vers elles avec sa hache et fait un balayage horizontal pour les découper au niveau de la taille, toutes les deux en même temps. Ses yeux n'expriment rien d'autre que le mépris.

"Arté! Putain!"

Elle est hors de contrôle, elle veut punir l'infamie de Jinx. Elle se retient depuis trop longtemps et prend son apparition comme le destin de ses dieux qui l'a mis sur son chemin pour accomplir le châtiment. Bien sûr, elle ne compte pas les tuer, son attaque est faite pour être esquivée. Elle veut juste mettre fin à toute discussion inutile et entamer l'affrontement qu'elle attend depuis un très long moment.

"Jinx, tu as trahi les Outlaws."
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 05/02/2017
Messages : 169
DC : METALLO >:)/ FAORA >:/
Situation : Cherche de nouveaux Red Lanterns pour ses plans
Localisations : L'espace.
MessagePosté le: Lun 20 Fév 2017 - 20:10

HORS DU TEMPS
BEAST BOY

Torturer n'est pas quelque chose que Jinx aime vraiment pratiquer. Pas parce que la violence l'écoeure, non, il faut bien apprécier de blesser autrui pour être une vilaine. C'est juste que la torture est un truc de vilain plus vieux, plus mature, une chose encore en dehors de son petit monde de magie et de malchance.


Heureusement, le sniper ne fut pas vraiment courageux. Intimidé par les pouvoirs des deux femmes, il cracha très rapidement les informations requises. Normalement, les deux Ravagers auraient très fortement appréciées de tels résultats, mais elles constatèrent rapidement que notre homme n'était pas véritablement élevé dans la hiérarchie de Black Mask.


Black Mask ? Je sais pas où il est ! Mon but est juste de tirer sur les intrus... je... je peux vous dirent où se trouvent les mecs qui en savent plus, okay ?


Jinx tourna la tête, remarquant des figures inquiétantes au loin. Bombshell, toutefois, était bien trop concentrée sur son interrogation pour se soucier de l'arrivée de nouveaux ennemis, estimant que Jinx pourrait bien les défendre de toute façon.


Y'a un lieutenant au centre-ville, et un autre dans l'auberge "La bière de l"aigle". Ils savent où se trouvent Black Mask et la machine, j'le promets !


Bombshell fit un vague mouvement des épaules, satisfaite, et entreprit d'abattre son poing sur le visage du bandit, sans le tuer. Se retournant pour féliciter Jinx, elle constata que cette dernière avait cessée de bouger depuis un moment, choquée par une arrivée vraiment soudaine.


La tenue bleue et rouge pourrait tromper, mais après avoir passée un peu de temps avec le propriétaire du costume, elle était bien capable de faire la différence. Bizarro, tout fier, venait de l'interpeller avec son identifiant de "Gomme à mâcher". Instinctivement, Jinx posa ses deux mains sur ses cornes et sourit pendant un très léger instant. Bizarro avait une espèce d'innocence qu'elle enviait, particulièrement après Malus.


Sa bonne humeur fut quelque peu ruinée par l'arrivée des Outlaws. Beast Boy et Artémis. La vision des deux héros fut une surprise, qu'elle aurait déjà dû envisagée a l'arrivée de Bizarro. De tout les groupes de la Terre, dans tout les coins du monde, il faut que ce soit le groupe qu'elle a spécifiquement trahi qui apparaisse devant elle.


Beast Boy lance les hostilités, parlant d'un ton dénaturé de sa nonchalance habituelle. Bombshell se contente de lui lancer un regard tueur, prête à se battre, alors que Jinx ne peut qu'afficher un air choqué et dépité. Même après les quelques semaines qui séparent leurs deux rencontres, le meurtre du garde ainsi que sa trahison lui pèsent toujours lourdement sur sa conscience.


Elle sortirait bien une réplique de vilaine, mais dans une situation pareille, un silence accablant fut sa seule réponse, suivi par un regard choqué quand Artémis entreprit de bondir en avant, sa hache immense fendant les airs, avec la ferme intention de taillader les deux vilaines en deux, ignorant les protestations de son partenaire. Surprise dans sa réflexion, Jinx ne put que prendre un air bien impuissant alors que la lame se rapprochait d'elle.


La sorcière fut toutefois sauvée par sa partenaire, qui émit promptement une intense source de lumière pour aveugler l'Amazone. Stoppant net son mouvement, la rousse fut promptement assaillie avec un uppercut puissant pour la renvoyer sur son équipe. Bloquer ou esquiver lui permettra de reculer en arrière vers son équipe, mais encaisser l'attaque la propulsera en arrière en risquant de la faire culbuter sur ses deux partenaires.


Quoi qu'il en soit, Bombshell baisse le bras, désormais équipée d'un sourire puissant et arrogant. Jinx l'observe, un peu choquée, et prend elle-même la parole.


Tu ne me comprends pas, Beast Boy ! C'est Ma...


Elle claque des dents au dernier moment. Mentionner Malus ne ferait qu'empirer la situation. 


... Destinée d'être une vilaine ! Je ne peux pas être une super-héroïne quand mon seul pouvoir est de porter la poisse aux autres !


Bizarro était lui-même un ancien vilain, mais il reste basé sur le plus grand des héros, et ses pouvoirs sont neutres. Il est bien capable d'anéantir la planète, mais il peut aussi la sauver. Jinx, elle, ne fait qu'apporter de la misère à ceux qui l'entourent.


Une détonation légère se fait entendre, et une forme fonce à toute vitesse vers le building.


Haïssez moi autant que vous voulez ! C'est mon role ! Je suis une vilaine, et vous êtes des héros ! Ca ne peut que se finir comme ça !


Bombshell, impartiale, posa simplement une main contre la bouche de Jinx, battant légèrement en retraite.


L'on se retrouvera au centre-ville, minables !


Jinx, consciente que l'immeuble est habité, utilise promptement sa malchance pour dévier la trajectoire du projectile. Un bruit strident se manifeste alors que le missile s'élève dans les airs et explose, sans blesser personne, et permettant aux deux antagonistes de fuir, Bombshell utilisant sa super-vitesse pour se cacher derrière des débris.


Jinx, téléporte nous quelque part dans un endroit éloigné, vite.


La sorcière, consciente de la super-vision de leur ennemi, obéit et les téléporte dans un vide sombre : La Lune, encore marquée par les traces de l'invasion. Une lueur rose l'accompagne, la protégeant des effets négatifs de l'Espace. Bombshell, elle, respire parfaitement bien.


Pourquoi est-ce que t'a mentionné le centre-ville ? Ils vont savoir où aller, maintenant !


Ouais. Mais ça devrait nous laisser du temps pour aller dans l'Auberge et tout extraire de la part de l'autre type.


Bombshell fit un sourire mauvais, et continua de prendre la parole.


J'espère qu'il nous entend pas mais... ils sont plus nombreux que nous et peuvent se séparer, oui. Mais pour compenser, ils savent pas où l'on n'est, et avec tes pouvoirs, tu peux échapper à sa Super-Vision.


On va se téléporter vers l'Auberge et voir. S'ils attaquent le centre-ville à trois, on entre en force dans l'Auberge et tu te sers de la magie pour tirer aux vers du nez du lieutenant. Si jamais Bizarro à entendu pour l'Auberge et que l'un d'entre eux s'y dirige, ou attend qu'il finisse et on l'assomme avant de tirer les vers du nez au mec.


Grâce à ta télépathie, on saura très rapidement où se trouve Black Mask, sans avoir besoin d'interroger les deux mecs, et on pourra au moins éviter d'avoir les Outlaws sur le dos pendant cette partie de la mission, okay ?


Jinx sourit en réponse, et hocha la tête, l'espace-temps se distordit près d'elle, alors qu'elle s'entoura d'un champ de force avec Bombshell, qui leur permettrait d'échapper à la vision du faux Kryptonien !


En marche !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Ven 24 Fév 2017 - 19:36
Je suis soulagé que Bombshell ait des réflexes aussi développés, elle a pu sauver Jinx de la hache meurtrière de l'Amazone en l'aveuglant, l'obligeant à stopper son mouvement. Arté esquive sans difficulté le coup qu'on lui lance, l'ayant prévu avant même d'attaquer, et se rapproche de ses camarades d'un petit bond en arrière. Elle prépare alors sa prochaine attaque en prenant de l'élan avec sa hallebarde magique.

"Sérieusement Jinx? C'est ça ton excuse? Ton pouvoir? C'est débile! La méchanceté n'est pas déterminée par un truc aussi con, ça fait partie de toi. Par contre, le mal tu le choisis, ça t'ait pas imposé... T'es pas obligée de céder bordel! C'est quoi ton problème!?"

Elle sort finalement une réplique que je trouve ridicule sur les rôles qu'on serait censé avoir dans la vie, j'ai clairement envie de la gifler pour la réveiller. Elle se berce d'illusion, si elle croit ne pas être responsable des atrocités qu'elle commettrait et qu'elle a commis. Les Outlaws vivent pour les expier, ce sont ceux qui ont eu le courage d'affronter la réalité et d'en chialer. Oui on a mal fait, oui c'est de notre faute, oui on peut changer. Voilà le parcours. Mais Jinx... Elle n'est pas une Outlaws, elle est loin d'avoir compris la base du pardon. Car je ne doute pas qu'elle veuille être pardonnée, mais comme elle pense sûrement qu'elle ne le mérite pas ou qu'elle ne pourra jamais y faire quoi que ce soit, alors elle se laisse submerger par le défaitisme. Comment je sais tout ça? Je suis passé par là, comme mes camarades d'aujourd'hui. Nous avons échoué, bien des fois, par nos erreurs et nos mauvaises décisions. Pas parce qu'on est maudit ou quoi que ce soit de ce genre. S'il y a malédiction, elle ne dicte pas nos actes.

Au moment où je vais déballer ma tirade sur le bien et le mal, Bombshell emporte mon interlocutrice avec elle en nous indiquant où la trouver.

"C'est louche.
- Carrément louche.
- Bizarro suis louche."

Dit- on dans nos barbes, de manière audible, mais pour nous trois seulement. Soudain, une détonation a lieu et un missile arrive, avant d'être dévié par la sorcière. Le projectile explose, créant la diversion nécessaire à la fuite des super- criminelles. A part la rencontre en elle- même, une chose me taraude l'esprit: pourquoi ces deux- là sont ensemble? Quel est leur lien? La discussion des Ravagers n'est pas entendues, le son ne traversant pas le vide entre la Lune et la Terre. On cogite donc sur leur prochaine action: aller au centre ville ou pas? Pour Arté il le faut, elle ne refuse jamais un défi. Moi, en revanche, je préfère continuer la mission comme si on avait rien entendu et faire les choses à notre manière: on peut interroger nos prisonniers pour en savoir plus sur la localisation de Black Mask. C'est donc à Bizarro de trancher et comme toujours, il est du côté de l'Amazone. Je soupire en les suivant. Sur place, on se sépare pour couvrir plus de terrain.

Bientôt, des explosions se font entendre à quelques pâtées de maison, du côté d'Arté. Elle a pas pu résister... J'ai peur qu'elle ne s'attaque à Jinx et ne la blesse. On a même pas eu le temps d'écouter sa version, je suis sûr que c'est plus compliqué qu'elle ne laisse croire. Je veux le croire tout du moins, c'est peut- être de l'aveuglement... Je fonce sur les lieux des combats juste après Bizarro qui est déjà en train de massacrer des gardes armés. Aucune trace des Ravagers. Je plonge dans la bataille et me change en divers animaux dangereux pour faire mon propre carnage, au côtés des miens. Nous nous couvrons les uns les autres, sans avoir été entraînés pour ça. On le fait pour deux raisons: nous avons tous un passé de combattant en équipe et nous voulons que les deux autres s'en sortent. Nous faisons donc ce qu'il faut pour. Bientôt, tous les combattants sont à terre, sauf les Outlaws. Nous nous postons devant le seul qui se distingue des autres par sa tenue et sa manière de donner des ordres tout au long de l'affrontement.

Une patte de lion rouge aux griffes sorties se pose sur le torse du lieutenant, les griffes rasant son cou. Arté se baisse pour arracher son casque protecteur, je rugis à son visage pour le réveiller. L'homme hurle de peur à son tour.

"Parle, où est Black Mask?
- Tu crois que..."

Bizarro projette un rayon givrant sur le nez du lieutenant qui hurle de nouveau, cette fois de douleur.

"Désolé l'ami, Bizarro est du genre impulsif. Je lui dis tout le temps qu'on ne doit pas faire ce genre de chose, mais il m'écoute jamais... Je devrais lui dire d'utiliser son souffle chaud pour le faire fondre, mais je crois qu'il me faut une petite motivation.
- Je... Je... A la sortie de la ville, au sud, il y a une centrale électrique...
- Bizarro."

D'un souffle, le nez retrouve son état d'origine. Je reprends une forme volatile et m'envole en direction de la centrale électrique, suivi de mes amis. C'est là- bas que tu veux donc nous retrouver, Jinx? Et bien j'arrive, ta stupidité, je vais te l'arracher de la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 05/02/2017
Messages : 169
DC : METALLO >:)/ FAORA >:/
Situation : Cherche de nouveaux Red Lanterns pour ses plans
Localisations : L'espace.
MessagePosté le: Dim 26 Fév 2017 - 22:15

HORS DU TEMPS
BEAST BOY

Les plaines pâles sans fin de la Lune se dissipèrent sous ses yeux roses, rapidement remplacées par la vision de la ville de Springfield, encore gelée dans le temps. Il n'y avait pas trop de différences entre les deux endroits, de son point de vue, sur le plan du silence pesant en tout cas.

Bombshell sourit et entreprit de se frotter les mains, dégageant quelques étincelles en se faisant. Elle prenait beaucoup de plaisir à tabasser les vilains, d'après le sourire exagéré sur son visage. Jinx admirait un peu ça, s'amuser au cours des missions. Les personnes comme Bombshell ou Beast Boy, qui filent vers des situations létales avec le sourire lui échappent totalement. Sans doute parce qu'elle n'est pas très friande des sourires, d'abord.

Tu faisais quoi avant de devenir une Ravager ?

Bombshell se tourna vers elle, l'air surprise, puis entreprit d'hausser les épaules de façon nonchalante. Elle semblait quelque peu habituée à la question, vu le manque de temps qu'elle consacra à la préparation de sa réponse.

J'ai toujours fait partie de l'armée. Je faisais partie de l'unité 7734 mais un de ses membres est devenu juste un peu... fou. J'ai rejoint les Ravagers pour monitorer les méta-humains qui pourraient être dangereux, ou pour m'occuper de problèmes trop compliqués pour les autorités normales.

Jinx hocha la tête. Red Hood l'avait recrutée pour contrer les Titans, mais elle était déployée pour affronter des menaces superhumaines criminelles aussi. Elle se demandait : devait t-elle tout avouer à son amie ? Il est bien dur d'avouer que l'on est une traîtresse devant un allié, surtout lorsque l'allié en question semble plutôt aggressive... remarque, qu'est-ce qu'elle perd si elle essaye ? L'honnêteté est la source de la confiance.

La sorcière ouvrit la bouche et gut renversée en arrière dans une poubelle quand les explosions se déclenchent, annonçant que les Outlaws s'étaient lancés dans leur opération. Si les Ravagers ne voulaient pas finir en retard, il était temps pour elles de s'élancer et de trouver la réponse à leur propre question. Elles pourraient suivre les héros de loin, mais l'auberge intact signifiait que Black Mask pourrait se trouver des renforts.

Bondissant en avant, Bombshell détruisit la porte de l'auberge avec un coup de pied, projettant quelques dizaines d'hommes de mains en arrière. D'autres, plus chanceux, ouvrirent promptement le feu mais les balles ne purent que rebondir sur le corps solide d'Amy, renvoyant les balles direct sur l'envoyeur. Souriante, la méta-humaine d'acier s'empara d'une table proche avec une seule main et balaya les brigands avec, les dispersant dans la salle.

Jinx entra en seconde, une peau de banane logée entre ses deux cornes à cause de sa chute. Plus sérieuse que Bombshell, la jeune sorcière utilisa ses sorts pour invoquer des épouvantails dans la zone, un sort qu'elle avait déjà utilisé contre Maxima à Jump City. Vu que les apparitions magiques étaient plus petites, elle put les manipuler plus facilement, ce qui leur permit d'accomplir son ordre : balayer le groupe entier.

Les hommes de pails firent un mouvement de bras, et propulsèrent un vent mauvais vers les gangsters survivants, les jetant un peu partout dans la salle, ce qui permit à la partenaire de Jinx de bondir en avant pour agripper un bandit spécifique, en rouge, et le jeter au sol. Le combat était fini, les bandits avaient été vaincus en quelques secondes et sans grosses victimes. La sorcière, satisfaite, éparpilla promptement ses apparitions avant de s'avancer.

Je vais tout lui extirper de la tête avec la magie, ne t'inquiète pas.

Amy leva la main, souriante.

Inutile, je peux m'en occuper très facilement.

La sorcière soupira et s'assit sur un bureau alors qu'une interrogation musclée se déroulait en arrière-plan. Un peu ennuyée, elle passa derrière le comptoir pour chercher quelques boissons, constatant, à son grand désarroi, qu'elles étaient toutes alcoolisées, sans la moindre présence d'un quelconque soda pour elle. Malheur !

Ramassant, finalement, une bouteille aléatoire de Coca, Jinx se retourna et observa le bar, rempli de gangsters assommés et de méta-humaines grises. Il était... étrange que y'ait si peu de monde dans la ville. Il y'avait bien quelques personnes en bordure mais l'intérieur de la ville ? Vide. C'était étrange, et même flippant.

La centrale électrique. On y va !

Jinx but promptement le reste de sa boisson et s'envola avec son amie, les deux furent incapables de repérer le sourire mauvais du bandit survivant.

Fendant l'air, les deux jeunes femmes arrivèrent presque à la station avant d'atterrir sur le toit d'un immeuble, dissimulées... enfin, Jinx dut se pencher un peu plus à cause de ses cornes qui ressortaient. Bombshell tapota la tête, lui indiquant que Jinx allait devoir utiliser de la télépathie.

Attendons ici. Dès qu'ils ont suffisamment affaiblis les défenses, on fonce et on les assomme par surprise.

Jinx hocha la tête et... attendit. Pouvait t-elle trahir les Outlaws une seconde fois ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mer 1 Mar 2017 - 20:16
La centrale électrique est à une trotte en voiture, mais en volant et en sautant sur plusieurs kilomètres à la fois, on y arrive en quelques minutes. Nous avons quitté les limites de la ville, tout en restant dans son domaine. Nous avons seulement survolé sa forêt assez immense jusqu'au lieu qui nous intéresse. Il y a plusieurs bâtiment annexes, mais nous ne nous en occupons pas: c'est l'immense centrale que nous visons. Des gardes nous accueillent à coup de tirs de pistolets et fusils ordinaires, pendant que des tireurs embusqués font de même avec des armes bien plus avancées.

"Bizarro! Détruit les canons à énergie!"

Oui, fais le gros du travail Bizarro, pendant que je m'occupe du menu fretin... T'es là pour ça. Il y a que lui et moi... Juste le clone raté et le héros raté... Alors... Où est l'Amazone ratée? Elle observe les deux arrivantes de ses yeux glacés. C'est le plan: nous séparer en deux groupes. Bizarro et moi on prend d'assaut les lieux, alors qu'elle surveille nos arrières en cas d'attaque surprise de nos autres adversaires. Il n'y avait aucune raison de penser qu'elles étaient déjà à l'intérieur, elle n'étaient pas encore au courant pour la centrale quand on s'est quitté, vu qu'elle nous ont donné rendez- vous au centre ville où se trouvait la personne ayant le renseignement. Comme on ne les a pas vu là- bas, on s'est dit qu'elles avaient un plan vicieux du genre nous laisser faire tout le boulot et nous regarder de loin pour nous suivre. C'est bien le genre de Bombshell, cette opportuniste et vicieuse de nature.

Au lieu de refaire la même erreur que tout à l'heure en attaquant directement, Arté lance sa hallebarde vers Jinx qui tournoie rapidement en l'atteignant. Juste après son lancé, avant même que l'arme n'arrive au bout de sa course, l'Amazone bondit de toutes ses forces vers Bombshell pour lui mettre son poing à la figure avec une force décuplée par sa vitesse de propulsion. La super- vilaine est envoyée à travers un bâtiment, avant d'atterrir dans la cour où je me bats contre des gangsters armés jusqu'aux dents. Je souris en écrasant un homme de ma grosse patte de Tyrannosaure, me penchant et tournant mon énorme gueule vers la Ravager.

"On attendait plus que vous! Vous avez fait bon voyage?"

Les tireurs se partagent les cibles: les uns mitraillant la femme, pendant que les autres me visent. Je me change brusquement en un insecte qu'ils perdent instantanément de vue. Bombshell est maintenant la seule cible. Bon courage. Ce ne sont que des balles ordinaires, mais ça la tiendra occupée un moment. Je me dirige vers la porte, passant entre les portes sans les toucher pour entrer.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 05/02/2017
Messages : 169
DC : METALLO >:)/ FAORA >:/
Situation : Cherche de nouveaux Red Lanterns pour ses plans
Localisations : L'espace.
MessagePosté le: Lun 6 Mar 2017 - 16:52

HORS DU TEMPS
BEAST BOY

Il ne fallut que quelques secondes pour les bruits d'explosions s'enclenchent, accompagnés par des coups de feu. Elle put entendre quelques bruits mystérieux, toutefois, qui indiquait que Black Mask n'avait probablement pas que des armes à feux habituelles sous la main. Ce n"était pas habituel : si notre homme pouvait mettre la main sur une machine capable d'arrêter le temps sur la superficie d'une ville entière. Il n'était pas surprenant qu'il se soit trouvé des armes technologiques en plus.

Bombshell observait la situation avec des jumelles, et Jinx aussi. Elle pourrait utiliser la vision magique, mais les jumelles étaient moins épuisantes. D'après ce qu'elle voyait, le combat était naturellement à l'avantage des Outlaws : Beast Boy s'était transformé en un T-rex implacable pour aller écraser, littéralement et figurativement, les soldats sur son chemin alors que Bizarro s'envolait pour détruire les armes lasers, qui étaient bien les seules capables d'arrêter la folle avancée des individus.

Toutefois, Bombshell ne semblait pas satisfaite, n'affichant pas le sourire habituel qu'elle possédait quand elle avait l'avantage. En fait, plus les secondes s'écoulaient, plus elle semblait mécontente. C'était surprenant, pour Jinx : les deux hommes détruisaient aisément la base ennemie et nettoyaient bien le passage pour les Ravagers. Pourquoi est-ce qu'elle devrait être mécontente, alors que son plan marchait à merveille ?

Il lui fallut quelque secondes pour réaliser l'élément manquant : la seule femme du groupe, normalement en première ligne, n'était pas là ! Horrifiée, Jinx bondit en arrière et tourna promptement la tête vers la gigantesque hache qui s'approchait d'elle, menaçant de la couper entièrement en deux si jamais elle était seulement frôlée par l'arme gargantuesque. Bombshell bondit pour aller choper la hache, mais fut rapidement interceptée par l'Amazone, via un coup de poing au visage.

Ayant été distraite, Bombshell ne put intercepter l'attaque et fut lancée vers la centrale, atterrissant pile devant le dinosaure au sein d'un cratère. Désorientée, elle fut promptement assaillie par des balles, qui ne risquaient pas de la blesser, mais qui l'empêchèrent toutefois de rebondir vers Artémis. Levant la main pour balancer de l'énergie thermique sur un pan de soldats, provoquant une belle explosion blanche.

Pendant ce temps, les talents de malchance de Jinx firent dévier l'arme, qui se ficha directement au centre du bâtiment, coupant ce dernier en deux et faisant tomber les deux jeunes filles dans le vide. Consciente qu'elle ne risquerait pas de survivre à un assaut pareil, Jinx se téléporta en dehors des débris sur le toit d'un autre immeuble, laissant Artémis dans les décombres.

Prenant le temps de respirer, Jinx fut de nouvelle fois surprise quand l'Amazone bondit tranquillement hors des ruines de l'immeuble, recouverte de poussière, mais nullement blessée. Maniant sa hache, elle pratiqua un nouveau saut pour rejoindre la sorcière, qui esquiva en bondissant dans les airs. Le bâtiment s'écroula, une nouvelle fois, sous la force de la technique, alors que la petite sorcière abusa de sa magie pour déplacer plusieurs débris, les propulsant sur Artémis.

La rousse n'y réagit pas, et se contenta de sauter sur les débris en plein air, s'en servant comme escalier pour rejoindre la sorcière rose. Paniquée, cette dernière forma un bouclier violet autour d'elle, interceptant le poing de son ennemie. L'impact fut suffisant pour l'envoyer bouler à travers plusieurs buildings, ceci dit, et le choc, combiné avec son atterrissage dans l'étage d'un autre building, fut bien assez fort pour détruire sa protection.

Terrifiée, la vilaine s'écroula sur ses genoux, posant ses deux mains au sol, et releva la tête quand Artémis entreprit de traverser le plafond pour la rejoindre directement. L'Amazone, stoïque, observa son adversaire tombée avec froideur : il n'y avait aucune émotion dans son regard. Rien qui indiquait de la pitié, rien qui indiquait même de la colère, c'était l'expression faciale d'une tueuse ! Une tueuse qui se trouvait droit sur elle !

La sorcière maugréa alors qu'Artémis leva la main pour s'emparer d'une de ses cornes capilaires, et lança un regard craintif quand elle leva soudainement son arme. Bombshell n'allait pas l'aider cette fois, et Beast Boy n'était pas là pour essayer de la retenir. Il allait falloir se débrouiller par elle-même. Par chance, elle avait trouvée un truc.

Artémis finit de lever l'arme... et recula promptement, surprise, quand un champ de force rose entreprit de l'entourer. Son ennemie avait tendue un piège dès qu'elle avait posée les mains au sol : Un hex de téléportation se trouvait au sol, pile à l'endroit où se trouvait la rousse, choquée, cette dernière leva sa hache mais fut promptement téléportée avant de pouvoir l'abattre.

Jinx sourit : à l'heure actuelle, Artémis était sur un autre continent, pile au centre du Sahara. Bonne chance pour retrouver ta voie, minable !

Toute fière de son coup, la sorcière s'élança à travers les airs en direction de Bombshell, et remarqua que cette dernière avait tuée tout les ennemis, ne laissant que des dizaines de squelettes fumants au sol, même si un seul survivant était encore présent, la tête maintenue sous la poigne sévère de l'héroïne.

Qu'as tu fais d'Artémis ?

Elle va faire un... petit détour. J'imagine.

Les deux vilaines sourirent, même si Jinx avait une étrange sensation de regret à l'arrière de la tête.

[/i]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Sam 11 Mar 2017 - 16:36
Artémis regarde autour d'elle en faisant les gros yeux, sa hache plantée dans le sable. Où est- ce qu'elle est? Une seconde plus tôt, elle était sur le point de trucider la traitresse, qu'est- ce qu'il s'est passé?

"Salope!"

Elle a du utiliser l'un de ses sorts pour la faire disparaître, elle n'en est que plus frustrée.

Le bâtiment est immense! Tous les employés sont figés sur place, en pleine activité. On dirait une scène d'Inception, c'est très glauque. Je suis les panneaux en direction de la turbine, où toute l'énergie électrique est produite. Comme attendu, Black Mask et ses sbires s'y trouvent. La turbine tourne en permanence, on l'entend, mais je vois une autre machine moins énorme à côté. Elle fait tache dans le paysage, elle est directement reliée au système d'alimentation. Toute l'électricité destinée normalement à la ville est détournée, pour cette machine. Il me faut pas longtemps pour en déduire que c'est elle qui créer cette anomalie temporelle.

"Beast Boy, c'est bien ça?"

Black Mask donnait l'impression de ne s'occuper que des hommes s'agitant autour de la machine, mais il m'a repéré. Comment? Je m'en fiche un peu beaucoup. Je prends ma forme humaine.

"C'est quoi cette fois? T'as pas assez de temps pour aller aux toilettes le matin, alors tu as décidé de créer une machine capable d'arrêter le temps?
- Fidèle à votre réputation, vous êtes le remplaçant de Red Hood? J'ai eu le plaisir de travailler avec lui. Il est bien plus fin que vous, dans ses sarcasmes.
- Vous ne le connaissez pas très bien, alors."

Bizarro entre bientôt dans la salle, sans doute accompagné de quelqu'un ou quelque deux autres personnes. Les hommes de main du super- criminel sortent des armes technologiquement évoluées et nous mettent en joue. Je ne fais même pas semblant d'avoir peur.

"Ne soyez pas impolis avec nos invités, inutiles de les menacer. Ils ne sont pas nos ennemis."

Les gardes baissent leurs armes sans réellement comprendre, tout comme moi.

"T'es sérieux? On est là pour t'arrêter, tu crois qu'on va te laisser gentiment repartir?
- Oui, pas vrai mon cher Bizarro et ma chère Bombshell?"

Je fronce les sourcils en me tournant vers les deux intéressés dans mon dos, quelque chose cloche dans ce que je vois. Leur peau se retrouve maintenant parsemée de symboles ésotériques violets, leurs yeux luisent de la même couleur. Je me tourne vers Black Mask qui a la même lueur étrange dans les yeux aussi, il sourit.

"Dîtes- leur mes amis, que vous n'êtes pas mes ennemis.
- Bizarro pas ennemi.
- Je ne suis pas ton ennemi.
- Dîtes- leur mes amis, qui sont vos véritables ennemis.
- Jinx et Beast Boy ennemis.
- Jinx et Beast Boy sont mes ennemis.
- Quel leur avez- vous fait!?
- Un sérum magique que j'ai fait synthétiser! Je l'ai déjà utilisé sur Bizarro par le passé, je lai amélioré pour contrôler plusieurs personnes à la fois! C'est une merveille!"

On va quand même pas se battre entre nous, si? Si c'est le cas, j'ai carrément aucune chance, autant me coucher dans ma tombe tout de suite. Bizarro vole rapidement vers moi pour me frapper, pendant que Bombshell envoie des rayons mortels sur Jinx sans aucune hésitation. Je deviens minuscule au dernier moment et tente une fuite. Une Amazone surpuissante aurait été d'une grande aide sur ce coup...

Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 05/02/2017
Messages : 169
DC : METALLO >:)/ FAORA >:/
Situation : Cherche de nouveaux Red Lanterns pour ses plans
Localisations : L'espace.
MessagePosté le: Dim 26 Mar 2017 - 19:06

HORS DU TEMPS
BEAST BOY

L'usine était immense, bien assez grande pour que Black Mask puisse s'y dissimuler sans être repéré par les forces de l'ordre. Jinx naviguait entre d'immenses machines et des ouvriers gelés dans le temps avec Bombshell, les mains posées sur les hanches. Elle était impressionnée et quelque peu terrifiée par une telle technologie, particulièrement alors que le morceau de technologie le plus avancée en sa possession, un téléphone portable, n'arrêtait pas de bugger.

Elle pensait, avant, que manipuler ce flux qui amène tout être vivant vers un chemin linéaire était quelque chose que seule la magie pouvait manipuler. Les progrès technologiques humains étaient franchement terrifiants, surtout quand ils tombaient dans les mains d'homo sapiens moins altruistes. Même Jinx, qui s'estimait être méchante, n'aurait pas osée transformer une ville entière en une sorte d'endroit sans vie.

Bomshell, elle, souriait avec aigreur, prenant des photos avec un appareil sophistiqué pour les filer directement vers les Ravagers. Sa joie morbide devant ces évènements avait de quoi effrayer un peu la jeune fille, mais elle ne prit pas la peine de communiquer ses soucis avec la militaire, consciente que cette dernière avait mieux à faire. De plus, ils étaient directement en territoire ennemi : se relâcher, pour Jinx, serait une erreur sévère.

Que pour la sorcière, en revanche, rien dans cette usine n'avait de quoi blesser Bombshell.

Descendant au coeur de l'immeuble, Jinx trouva Beast Boy engagé dans une conversation élégante avec la cible principale : Black Mask. Seul devant l'équipe aux pouvoirs supernaturels, la défaite du criminel semblait simple, mais il révéla rapidement une abilité secrète : un serum capable de manipuler les surhumains. Ayant sans doute injecté le sérum alors que... hum... dans les airs ? En tout cas, il avait réussi à mettre les plus forts du groupe sous sa coupe.

Bizarro commença en attaquant Beast Boy, et Bombshell lança des rayons mortels sur la sorcière. Les déviant à peine avec des boucliers, la petite sorcière entreprit de se téléporter dans un coin secret, se voilant derrière une protection magique pour échapper temporairement au regard de Metallo. Plus en bas, Black Mask geule des ordres à ses sbires, qui entreprennent de répéter comme des zombies avant de s'envoler pour fouiller le bâtiment.

Inutile de briser sa magie, elle ne peut pas le faire avec sa maîtrise encore fraîche. Toutefois, elle bénéficie d'un autre avantage : Beast Boy ne peut pas distraire tout les deux, et elle ne pense pas qu'Artémis serait capable de gérer deux ennemis de son niveau d'une telle façon (et en plus, sans Bombshell pour la protéger, Jinx serait cuite). Elle allait devoir faire preuve de ruse, et heureusement pour elle, elle avait le sort parfait pour.

Un chevalier fantômatique, ressemblant à une sorte de centaure démoniaque, fit son apparition au centre de la pièce : un sort qu'elle avait déjà utilisée à Jump City. S'il était incapable de gérer les deux ennemis, il avait un avantage caché qui lui permettrait de résoudre la situation sous la forme de son intangibilité, un avantage inconnu des deux zombies qui se ramenèrent à la vitesse de la lumière pour faire face au nouvel ennemi.

Qu'est-ce que vous attendez ? Tuez moi ça.

Bombshell lança promptement un laser en direction du centaure, et afficha un vague air bête quand le laser passa à travers le corps intangible du destrier pour atteindre les sbires du criminel, provoquant une puissante explosion qui tua ceux affectés directement sur le champ, et fit valdinguer les autres. Black Mask lui même, surpris, s'écroula sur le côté, alors que ses poupées furent temporairement perturbées par le manque de contrôle.

Beast Boy pouvait s'occuper des sbires et de Black Mask, Jinx, elle, se téléporta directement devant la machine et sortit une carte de sa poche : on lui avait confiée cet objet pour interrompre l'activité temporelle de la machine. Dans tout le chaos ambient, elle put aisément insérer cet item de secours, alors que le temps entreprit de reprendre son cours dans toute la ville, sous le regard d'abord surpris, puis émerveillé de la jeune magicienne.

Attendant que Beast Boy en finisse avec Black Mask, la jeune fille aux cheveux roses se pencha vers Bombshell et Bizarro, K.O après les effets du sérum, et observa Beast Boy de façon appréhensive. Il n'y avait plus que lui et elle dans la salle.

Je sais que tu m'en veux pour ce que j'ai fait, mais écoute, j'ai...

Des bruits de rotors se firent entendre, accompagnés par des bruits de portes défoncées ou de pas. Les Ravagers étaient là, et si elle ne doutait pas du succès de Beast Boy devant de simples phalanges, il pourrait ploire devant des renforts supplémentaires, et ça, elle ne pouvait pas le permettre.

Beast Boy, je suis vraiment désolée.

Elle leva ses mains, entourées d'énergie rose, les larmes lui venaient aux yeux alors qu'elle réecrivait la mémoire, l'identité même de Beast Boy.

Vraiment.

[/i]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

[OVER][SPRINGFIELD] Hors du temps [Jinx - Beast Boy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [OVER][SPRINGFIELD] Hors du temps [Jinx - Beast Boy]
» Video Titanic, une aventure hors du temps, avec sons du film
» Angel-Voyage Hors Du Temps-Angel/Cordélia-PG13
» Les Portes Interdites 2 - Terreur Hors du Temps
» Titanic, Une Aventure Hors du Temps [JEU PC]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs :: Amérique du nord-