Mister X (1984-1986)


Inscription : 18/01/2016
Messages : 2205
DC : Anima, Liberty Belle & Tara Markov
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
Justice League
MessagePosté le: Sam 18 Fév - 9:11
"Mister X" était depuis longtemps un titre qui avait éveillé ma curiosité... Je savais qu'il en existait une édition française et qu'il s'agissait d'un comics sur lequel avaient bossé les frères Hernandez (Jaime, Gilbert & Mario), auteurs, d'ailleurs, plus connus pour leur magasine "Love & Rockets" publié depuis 1982 et dont je suis une fan hardcore !


Et il y a peu, en farfouillant dans les bacs de vieilleries lors d'une vente de bédés au profit de l'Association Emmaüs, je tombe sur le seul et unique volume publié en France chez Aedena !

Après lecture, j'ai été encore plus intriguée et enthousiasmée ! Raison pour laquelle, j'ai fait l'effort (financièrement modeste... ça se trouve à pas cher) de faire l'acquisition en VO des 5 numéros suivants...

... d'où la présente chronique !

Ce qu'il faut savoir de "Mister X" c'est qu'il s'agit d'un projet initialement développé par Dean Motter et Paul Rivoche, deux auteurs qui flirtent plus avec le graphisme et l'architecture qu'avec les comic-books ! Ils voulaient en gros additionner au sein d'une même série plusieurs de leurs passions : le style Bauhaus, l'ambiance du film de Fritz Lang "Metropolis" et le genre policer hard-boiled !

Mais ils peinèrent à la tâche pendant près d'un an, tant et si bien que leur éditeur (Vortex Comics, connu aussi pour avoir publié le sulfureux "Black Kiss" d'Howard Chaykin et le bizarre et autobiographique "Yummy Fur" de Chester Brown) ne leur faisait absolument plus confiance pour publier un comics mensuel...

... et s'arrangea pour faire travailler les frères Hernandez sur le projet, tout auréolés par l'immense renommée critique qu'ils avaient acquis depuis 2 ans avec Love & Rockets (comic encensé, notamment par Alan Moore, Howard Chaykin, Wendi Pini et même... le français Moebius !). Du coup Gilbert & Mario Hernandez filèrent un coup de patte à Dean Motter pour scripter la série tandis que Jaime Hernandez s'occupait des dessins.

Paul Rivoche, quant à lui, sera relégué aux (sublimes) couvertures de la série et aux couleurs.

Ce que j'ignorais, en revanche, c'était que la collaboration avec les frères Hernandez n'avait duré que l'espace de 4 numéros (constituant le seul volume traduit en français) pour des raisons de pognon... mais que la série se poursuivra néanmoins, scénarisée par Dean Motter et dessinée par le très talentueux, architectural et vintage Seth (à qui l'on doit l'excellente série Palooka Ville et que l'on peut croiser dans les comics autobiographiques de Chester Brown [notamment dans "23 prostituées"]) !

Bref, moi qui pensait découvrir un comic-book made in Los Bros Hernandez, je suis tombée - en fait et à ma grande satisfaction - sur quelque chose de bien plus large encore !

Mais de quoi parle "Mister X" ? Question on ne peut plus difficile, tant Motter (influencé en cela par les frères Hernandez) est peu clair dans ses scénarios...

... tout ce que l'on peut dire avant de résumer les épisodes que j'ai entre les mains c'est que l'action se déroule à "Radiant City" (la cité radieuse ? Comme les délires architecturaux du Corbusier ?), une ville qui a été construite pour le bien-être des êtres humains mais qui - suite à un défaut de conception - rend les gens fous ! Et Mister X, après 10 ans d'absence, revient sur place pour tout réparer...


Mister X n°1 : ... et c'est d'ailleurs à ce moment là que l'action s'ouvre ! Par le retour de Mister X ! Mais qui est-il ? Et c'est là où tout se gâte déjà...

En fait, nous croisons Mister X tandis qu'il est en train de visiter le coffre-fort d'Arnold Zamora, un ancien gangster devenu patron de clubs, qui est occupé au même moment à faire faire un tour dans sa voiture volante à la belle Patrice, sa petite-amie (qui ressemble énormément à Penny Century dans "Love & Rockets").

Comme Patrice a aperçu à travers la fenêtre du building Mister X en train de cambrioler, Zamora envoie ses gros bras vérifier que tout est en ordre... et ils ne trouvent personne ! Mister X s'est volatilisé ! Zamora n'est quand même pas tranquille et ouvre son coffre-fort pour... retrouver - a priori - le contenu qu'il y avait laissé, c'est à dire plusieurs cassettes-vidéos...

Mister X, quant à lui, apparaît de nulle part (c'est un de ses talents) dans la salle de bains de son amie, Mercedes, qui est follement amoureuse de lui et l'appelle Santos (on verra que l'identité de Mister X est l'une des énigmes de la série). Mister X n'est que de passage d'ailleurs. Il se fait une injection d'une drogue expérimentale, drogue qui lui permet de demeurer éveillé (il n'a pas dormi, en fait, depuis 70 jours ^^) mais accélère son métabolisme (il est obligé de bouffer comme un porc) et lui donne une apparence effrayante... il est tout maigre, tout chauve et, bien qu'on ne les voit jamais car il les planque derrière des lunettes noires, a des yeux terrifiants !

Et Mister X file, laissant une Mercedes morte de trouille... Il est suivi par René et Canelo, deux gros bras à la solde de Zamora. Avant de se faire attraper, Mister X arrive à se débarrasser de sa valise ! Les gorilles l'emmènent chez Zamora où ce dernier tente de l'intimider. La petite-amie de Zamora aperçoit d'ailleurs Mister X et on peut dire que cette entrevue ne l'a pas laissée indifférente ^^

Mais Zamora laisse filer Mister X... car il a un plan ^^ En fait, les cassettes qui étaient dans le coffre contiennent les plans de la ville de Radiant City et Zamora se demande pourquoi Mister X était intéressé par ces documents. D'autant plus qu'il a interverti les cassettes du coffre avec d'autres cassettes... quasi-identiques. Intrigué, il le laisse donc partir pour pouvoir le suivre à nouveau...

Et alors que Mister X demeure troublé par sa rencontre avec Patrice, une voiture pleine de jeunes gens branchés (à la manière de ceux que l'on retrouve dans le cycle "Locas Tambien - Hoppers 13" dans "Love & Rockets") s'arrête devant lui... et les gamins invitent Mister X à aller à la fête de mariage d'une certaine Consuelo... et Mister X accepte. Sur place, il est abordé par ladite Consuelo qui l'appelle Walter et qui est... l'ex-femme de Mister X !


Mais Consuelo après lui avoir présenté Luba (l'héroïne du cycle "Palomar" de "Love & Rockets", d'ailleurs d'autres personnages du magazine des frères Hernandez apparaîtront à la fête... comme Maggie... En fait, cette fiesta fait penser à celle qui se tient à la fin de l'histoire classique "100 rooms", toujours dans "Love & Rockets") file... et Mister X tombe nez à nez avec Patrice, la copine de Zamora. La jeune femme lui fait du rentre dedans mais Mister X, qui est un poil autiste sur les bords, lui répond de manière, pour le moins, laconique... Patrice décide même de le rebaptiser en l'appelant Michael (Michael ? Santos ? Walter ? Mais QUI est Mister X ?). Courageux mais pas téméraire, Mister X s'enfuit de la soirée de son ex et se met en quête de la valise qu'il avait planqué avant de se faire choper par les gros bras de Zamora...

... sauf qu'en cherchant la valise, il tombe sur Canelo et René. Une brève bagarre a lieu, à l'issue de laquelle Mister X... fait une chute de plusieurs étages !

Mister X serait-il l'un des rares comic-book avec The Question où le héros meurt dès le premier épisode ?

Mister X n°2 : Au Club Congo, René et Canelo doivent apprendre au patron de l'établissement qui est également leur Boss, Arnold Zamora, que le type qu'ils avaient été chargés de suivre discrètement est... mort par leur faute.

Zamora, d'ailleurs, est en train de gronder Patrice pour avoir semé ses gardes du corps et avoir passé la soirée seule (on retrouvera la même dynamique entre le vieux riche amoureux fou de la jeune et jolie fille dans "Love & Rockets" avec HR Costigan et Penny Century)... une fois ceci fait, il écoute ce que René et Canelo ont à dire...

... et Mercedes, l'amie de Mister X qui est également serveuse (elle est déguisée en diablesse) du Club Congo, écoute à la porte...

... et apprend que Mister X (Santos) serait mort ! Quant à la valise de ce dernier, celle pour laquelle il aurait perdu la vie, elle ne contient rien de très intéressant... Zamora, toujours intrigué par le contenu des K7 qui ont été volées dans son coffre, décide d'aller voir l'archiviste de la ville, Perkins, pour savoir qui a eu - ces dernières années - accès aux plans de la ville sur cassettes...

Perkins lui apprend que seul Zamora et les deux architectes de la ville, Myers et Eichmann, ont eu accès à ces documents. Et Eichmann, comme Myers sont tous les deux morts.

Une fois débarrassé de Zamora, Perkins appelle tout de suite Katsuda, une avocate qui lui a demandé de mentir... pour le compte de Mister X qui se trouve être dans le bureau de l'avocate. On apprend par Mister X que son plan est de faire tomber Zamora et de l'envoyer en prison... mais c'est délicat car cela fait des années que Zamora se tient à carreau, tout en augmentant son influence sur la ville !

Patrice, de son côté, veut faire une crasse à Zamora qu'elle trouve trop jaloux et collant. Elle décide de payer quelqu'un qui ressemble vaguement à Mister X (un chauve avec des lunettes noires) pour se faire "surprendre" avec elle, dans le lit de Zamora... par ce dernier !

Et en voyant qu'il est apparemment cocu, Zamora pète un câble et se rappelle tous les gens qu'il a buté par le passé. Il sort un pistolet et tente de tuer le faux Mister X. Comme René, son garde du corps, se trouve dans sa ligne de mire, il le descend sans même s'en rendre compte, au plus grand désespoir de Canelo !

Le faux Mister X, dans sa fuite, tombe sur Mercedes... avant d'être rejoint par le vrai Mister X qui sort de nulle part...


... et on apprend à cette occasion que Mister X s'appelle en fait (mais est-ce bien vrai ?) Walter Eichmann et qu'il est l'un des deux architectes avec Myers à avoir construit cette ville ! Et qu'Eichmann, pour se déplacer aussi vite, n'a qu'à emprunter l'un des nombreux passages secrets (c'est limite de la téléportation à ce niveau là !) dont il a truffé la ville !

Bref, Mercedes est avec le faux et le vrai Mister X au moment où Zamora débarque avec son pistolet. Ce dernier s'en fout de qui est le vrai : il veut tuer les deux ! Heureusement, Mercedes lui flanque un grand coup de valise (celle de Mister X) sur la gueule et l'assomme ! Et Zamora se retrouve coffré par la police, à la plus grande satisfaction de Katsuda, de Perkins l'archiviste et d'Eichmann / Mister X !

On apprend finalement que les K7 chourées chez Zamora ont été planquées par Mister X dans l'appartement de Mercedes... qui finit par embrasser son drôle de type chauve ^^

Mister X n°3 : Mercedes rend visite à une copine qui est devenue folle... car cette ville, Radiant City, rend les gens fous ! Du moins, c'est ce que Mercedes se dit en accélérant le pas pour rentrer à son appartement retrouver Mister X qui travaille (il ne dort toujours pas) comme un dingue pour "réparer" la ville...

... sauf que Mercedes n'a pas le temps de rentrer chez elle que son appartement explose !

Eichmann / Mister X est grièvement blessé et est amené à l'hôpital en urgence... A moitié inconscient, il délire et se rappelle le passé...

... du temps où Katsuda était son avocate, Consuelo sa femme et où, avec Simon Myers, il s'était juré de construire une ville idéale pour l'être humain !

Myers devait s'occuper de construire des bâtiments indestructibles, tandis qu'Eichmann, adepte de la psychétecture, souhaitait bâtir une ville qui préserverait l'équilibre mental des habitants ! C'était ce projet qui devait aboutir à l'échec phénoménal que fut Radiant City !

Mais Eichmann se perdit dans le travail et perdit Consuelo au passage (qui finit par partir avec Myers)...

... et Eichmann disparut mystérieusement, en laissant ses notes à Myers pour qu'il finisse seul le projet... mais ce dernier prit un mystérieux associé pour terminer la ville, un certain Reinhart... et Myers finit par se suicider...

Mister X n°4 : Eichmann après avoir abandonné ses notes à Myers fila à la Neuvième Académie, une sorte de maison de repos pour les personnes fatiguées de la vie moderne... Là, il rencontra Mercedes qui devint son amie et confidente.

Mais quand il apprit que Myers s'était suicidé, il décida de retourner à Radiant City, qui venait d'être achevée, mais dont les plans ne correspondaient plus à ce qu'il avait prévu... Cette ville, plutôt que de préserver l'équilibre mental de ses habitants - conformément aux principes de la psychétecture - le perturbait !

Eichmann réalisa, en revanche, que les passages secrets qu'il avait indiqué dans ses plans existaient bel et bien !

Désireux d'en savoir plus sur la mort de Myers, il décida de rencontrer son associé Reinhart... sans succès, éconduit qu'il était à chaque fois par la secrétaire de Reinhart...


... mais en croisant, sur la tombe de Myers, Consuelo, Eichmann découvrit que Reinhart était en fait... une femme ! Celle qu'il avait prise à chaque fois pour la secrétaire (bravo ^^) état en fait... Reinhart elle-même ^^^

Découvrant que Katsuda avait été retenue en otage dans les bureaux de Reinhart, Eichmann réalisa que cette dernière était encore plus dangereuse qu'il aurait pu le penser : Katsuda va lui révéler que Reinhart a assassiné Myers quand celui-ci s'est rendu compte qu'elle avait modifié les plans de la ville et que cette même ville risquait de rendre tout le monde complètement marteau !

Et tout cela, Reinhart le confirma, un revolver à la main, prête à tuer Katsuda et Eichmann. Manque de bol pour elle, un robot arriva in extremis pour lui broyer la tête ^^

De retour dans le présent, à l'hôpital, Mister X est sorti d'affaire et est dorloté par Katsuda, Consuelo mais surtout... Mercedes, la patiente Mercedes... qui n'est pas - elle non plus - au bout de ses surprises ^^

Mister X n°5 : Après le départ des frères Hernandez, Dean Motter demeure seul au scénario et est assisté pour ce numéro seulement par Klaus Schönefeld, qui avait jusqu'à présent participé aux couleurs...

... d'ailleurs on sent que Schönefeld sert de bouche-trou, tant son style est une imitation (pas forcément désagréable) de celui de Jaime Hernandez. Mais bref. Mister X continue sans les frères Hernandez...

... et c'est loin d'être nul !

Ce numéro s'ouvre sur une manchette de presse annonçant que Walter Eichmann a été abattu - en compagnie de son ex-femme, Consuelo - sur le parvis de l'hôpital alors qu'ils rendaient visite à un ami...

... WTF ?

Mais tout s'explique avec le flashback... Mister X se remet de son opération et Mercedes attend l'heure des visites... et se trouve dans le même cas qu'un autre visiteur qui prétend être... Walter Eichmann ! C'est à dire le type qui est censé être l'identité civile de Mister X... Oo ! Et il prétend vouloir voir un certain Pierre qui lui a beaucoup parlé de Mercedes...

... et cette dernière ne sait plus où elle en est... Rappelons que quand elle a rencontré Mister X à la Neuvième Académie, il a prétendu s'appeler Santos. A l'issue du premier arc, il semblait être établi qu'il était en fait Walter Eichmann, l'un des deux pères fondateurs de Radiant City. Et maintenant... il serait un certain Pierre Radiquet, un brillant chimiste qui a développé une drogue permettant à l'usage d'arrêter de dormir pendant des jours (la même drogue qui permet à Mister X de tenir), drogue dont avait besoin Eichmann pour terminer sa ville...

... mais Radiquet a également pris cette drogue, ce qui lui a fait perdre ses cheveux et a modifié ses yeux... Il s'est retrouvé ainsi à la Neuvième Académie, tout comme Eichman qui a fini par péter un câble... Mais Radiquet s'est encore plus enfonçé, prétextant que c'était lui Eichmann et arrivant à convaincre Consuelo - lors de son retour à Radiant City - que tel était le cas...

... grosse prise de tête en perspective. D'ailleurs quand ladite Consuelo débarque à l'hosto et tombe sur Eichmann, elle part dans les vapes... Elle était persuadée que son ex-mari était bel et bien Mister X alors qu'elle a - en fait - été mystifiée par un imposteur complètement barge ^^


Pendant ce temps, Patrice - l'ex de Zamora - déguisée en infirmière décide d'enlever Mister X de son lit... à peu près au moment où débarque dans la chambre Mercedes (qui veut une explication) et où Consuelo et Eichmann (le vrai), sortant de l'hôpital, sont fauchés par une rafale de mitraillette...

... traumatisé par la mort de Consuelo, Mister X (Radiquet ?) refuse de répondre aux questions de Mercedes et file à l'anglaise, laissant son amie avec Patrice...

... cette dernière apprend à Mercedes que l'auteur de l'assassinat ne doit être personne d'autre qu'Arnold Zamora, qu'elle est allée voir en prison... Mais comment a-t-il appris qu'Eichmann serait Mister X (ce qui n'est en fait pas le cas) ?

La fuite vient de Katsuda qui a été menacée par un gros bras de Zamora : ainsi ce dernier a appris qu'Eichman était toujours en vie (ce qui était le cas jusqu'à peu ^^) et qu'il serait Mister X (ce qui est faux).

Mister X, de son côté, sauve in extremis Mercedes d'une tentative d'assassinat contre sa personne... et Mercedes, bien que ne sachant pas qui est Mister X, demande à ce qu'il la serre très fort dans ses bras...

... mais à la morgue, quand le corps d'un certain Pierre Radiquet arrive en provenance de la Neuvième Académie, on comprend que si Mister X n'est pas Walter Eichmann, il n'est pas non plus Pierre Radiquet !

Mister X n°6 : Le très talentueux Seth (Palooka Ville) reprend le dessin ! Et il arrive à faire oublier le run magnifique des Hernandez, avec son style très architectural qui colle bien à l'ambiance de la série et n'est pas sans rappeler les dessins des frères Pander sur Grendel !

A Radiant City, la ville est en émoi : Arnold Zamora s'est échappé de taule et il a une vengeance à prendre.

Pour cela, il va faire tabasser Katsuda mais aussi Mercedes (qui vit chez une copine, une actrice rêvant de jouer Ophélia dans Hamlet). Il va aussi injecter un poison à Patrice, son ex de manière à détruire son visage...

... quant à Mister X, il est presque à court de dope : et il ne veut toujours pas dormir ! Patrice, avec son visage ravagé, va le retrouver et lui dire ce qui lui est arrivé. Mister X devra admettre qu'il connait la drogue qui lui a ravagé le visage car il est chimiste et il a développé ce poison pour une firme appelée Friedkin... Patrice en conclura à tort qu'il est réellement Pierre Radiquet mais nous savons que cela est faux...

... le mystère s'épaissit !

Quoiqu'il en soit, Zamora, pour son grand final a placardé partout en ville une affiche pour Hamlet : une affiche où Mister X est en Hamlet et où la participation de Mercedes est annoncée !


Mister X file en direction de l'endroit, où bon nombre d'habitants de Radiant City sont réunis, attendant le début du spectacle. Zamora est au micro et menace avec un pistolet Mercedes qu'il a prise en otage...

... car ce qu'il veut c'est que Mister X débarque pour une dernière confrontation, Mister qui pour lui n'est ni Eichmann, ni Radiquet mais Simon Myers, l'autre architecte (celui qui aurait été suicidé par Reinhart dans le premier cycle).

Et alors que Mister s'apprête à affronter Zamora et que ce dernier est sur le point de loger une balle dans la tête de Mercedes, plusieurs balles sont tirées...

... car simultanément Patrice, Katsuda, Canelo (l'ex garde du corps de Zamora qui veut venger son pote René, tué par Zamora) et Whitney (un ami de Mister X dont on reparlera rapidement) ont actionné leur pistolet.

Zamora est mort et le rideau tombe sur Mercedes qui enlace Mister X.

En bonus, une histoire d'une page dans laquelle des Amish débarquent (et repartent aussi vite) à Radiant City qu'ils perçoivent comme une nouvelle Sodome ^^

Mister X n°7 : Whitney Welles, le pote de Mister X, a un problème... il a des crises de somnambulisme à l'issue desquelles il se réveille avec du sang sur les mains ou avec des objets qu'il a volé ! Et Welles, qui est à la direction de la firme pharmaceutique Friedkin, a peur du scandale ! Il veut que Mister X découvre la raison de tout cela (et lui fait un peu de chantage en lui proposant de le fournir en drogue)... aussi Mister X décide d'enquêter au siège de Friedkin, endroit où Welles s'est réveillé après l'une de ses crises...

... et il fait chou blanc et se fait jeter par la sécurité de la société ! Peu de temps après, Mister X est victime d'une tentative d'assassinat : cette affaire pue !

Un peu plus tard, Mister X accompagne Patrice au train qui doit l'emmener à la Neuvième Académie. Il croise à la gare Welles qui lui conseille de réessayer avec Friedkin en indiquant être un de ses amis. Il lui remet aussi une drogue que Mister X pense être sa drogue habituelle...

... et quand il la prend, il fait immédiatement une overdose sous les yeux de Mercedes !

Mister X n°8 : Quand Mercedes contacte Welles pour savoir ce que Mister X s'est injecté, Welles se veut rassurant... La drogue l'empêchera bel et bien de dormir, comme ce qu'il prenait d'habitude, et il pourra en avoir régulièrement... car c'est Friedkin qui a le monopole de sa distribution ! Autrement dit, Welles fait du chantage...

Mister X, remis sur pieds, file voir Madame Friedkin qui accepte de le recevoir (car il a indiqué venir de la part de Welles)... Madame Friedkin est la tante de Welles, d'ailleurs.

Elle prétend tout savoir du pourquoi et du comment Welles est devenu somnambule et qui il a volé et qui il a tué. Du coup, elle signe un chèque pour Mister X en lui demandant d'abandonner son enquête...

... mais comme elle comprend que Welles fait chanter Mister X, elle accepte de tout lui révéler...


En parallèle, Katsuda essaye de déterminer qui est Mister X et pense qu'il peut s'agir de Simon Myers dont le corps n'a jamais été retrouvé. La seule "preuve" de sa mort est le témoignage d'un journaliste se faisant appeler le Lézard.

Et l'épisode se termine sur Mercedes qui tombe sur un vieux journal où l'on voit en couverture Welles et son cousin, Pelham, qui ressemble comme deux gouttes d'eau à... Mister X ^^

Mister X n°9 : Mercedes veut faire part de sa découverte à Welles en rentrant dans le Country Club, exclusivement réservé aux hommes, où il a ses habitudes... Mais on ne veut pas la laisser entrer ! Elle va donc se déguiser en homme et arriver à montrer le journal à Welles...

... et celui-ci va lui raconter la "vérité" (car dans cette série rien n'est moins sur ^^) : en fait Pierre Radiquet était un chercheur de chez Friedkin qui développa, avec un certain Dr. Stewart, une drogue appelée Poltercaine, permettant à celui qui la prenait de flotter - invisible - dans les airs...

... le projet fut néanmoins annulé par la patronne de Friedkin, la tante de Welles, pour des raisons éthiques. Radiquet devint fou et fut envoyé à la Neuvième Académie. Pelham, le frère de Welles, prit la place de Radiquet en se faisant passer pour lui... et le bobard passa inaperçu : après tout personne ne connaissait vraiment ni Radiquet, ni Pelham ! Avec Pelham à ses côtés, Welles put développer d'autres drogues... la Métamorphine permettant de modifier le corps du type qui en prenait, l'Insomnalin qui empêchait de dormir...

... la seule personne au courant de la magouille était le Dr. Stewart, celui qui avait co-découvert la Poltercaine. Welles se servit de cette drogue pour aller tuer Stewart sans laisser de traces et lui voler la formule de cette même drogue...

Après avoir entendu cette même histoire de la bouche de Madame Friedkin, Mister X (Pelham donc ?) se lança à la poursuite de son frère (Welles). Il retrouva ce dernier, en compagnie de Mercedes sur le balcon du building abritant son Country-Club : se sentant fini, Welles tenta un baroud d'honneur en menaçant avec un pistolet Mercedes...

... mais à ce moment là, sur le balcon, va arriver... Pelham ! Qui n'est PAS Mister X ! Surpris, Welles va faire une chute fatale depuis le sommet du building...

... laissant le lecteur toujours dans l'ignorance de QUI est Mister X ^^ Mais peut-être que la suite le dira ? Mais je ne l'ai pas lu !

*
* *

Que dire de plus sinon que le principal atout de Mister X est son incroyable graphisme ? Les couvertures sont magnifiques (elles sont signées Paul Rivoche, Dean Motter, Howard Chaykin...) et tant le trait de Jaime Hernandez (n°1-4) que celui de Seth, encore plus architectural d'ailleurs (n°6-9), est un bonheur à regarder !

L'univers de Mister X est étrange et dérangeant : il fait effectivement penser au Metropolis de Lang. Il est également truffé de tout un tas d'éléments fascinants : les robots ouvriers-municipaux, la mystérieuse Neuvième Académie, l'existence des passages secrets, etc...


C'est aussi un univers complètement déshumanisé dans lequel les êtres humains naviguent à la manière de zombies, allant de fête en fête, procédant à des complots tous plus médiocres les uns que les autres avec comme seul salut...

... l'amour ! Car, l'un des personnages les plus positifs de la série n'est nul autre que Mercedes, la petite-amie de Mister X... Elle seule ne trempe dans aucune combine. Elle seule n'est pas folle (elle a été envoyée à la Neuvième Académie car, justement, elle ne voulait pas plonger dans la drogue ou ce genre de choses). C'est un personnage très ancré dans la réalité. Et un personnage féminin très fort. Là où tous les autres sont faibles et fuyants (Mister X en premier lieu : il évite ses sentiments, il ment à des degrés incroyables, ...), Mercedes est toujours fidèle à elle-même ! J'adore !

Une autre constante de la série est le gimmick lié à l'identité de Mister X : Eichmann ? Radiquet ? Myers ? Pelham ? Je crois bien que nous ne saurons jamais et... que cela n'a aucune importance, d'aileurs. Mercedes aime Mister X de toues manières.

Sur l'inspiration, la narration est assez déstructurée et l'on sent, d'ailleurs à ce titre, l'infuence initiale des frères Hernandez qui ne jurent que par "Gravity's Rainbow" de Pynchon ^^ On pourra aussi noter que ce comics me fait furieusement penser à l'histoire courte BEM (Love & Rockets n°1) de Gilbert Hernandez, ainsi que sur le travail de ce même auteur sur le cycle Errata Stigmata (Love & Rockets n°2, 5, 10 et 11) ou sur certaines histoires de son "My Love Book" (Love & Rockets n°49) !

Je suis une grande grande fan des frères Hernandez. J'aime beaucoup ce que fait Seth. Et ce Mister X a une ambiance du tonnerre ! Alors franchement je vous le conseille ^^

Les 4 premiers numéros ont été traduits en français sous un volume unique (aux éditions Aedena). Il devrait être un peu dur à trouver mais en revanche pour pas trop cher. Sinon, ça a été réédité en TPB aux USA et les épisodes en VO se trouvent à pas cher en import !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani

Inscription : 29/06/2014
Messages : 5360
DC : The Atom - Ch'al Andar - The Bat
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Sam 18 Fév - 18:25
Je commence à compléter ma collection Mister X, et j'aime beaucoup ! Quelle ambiance, quelle atmosphère, et quelle critique ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle En ligne

Inscription : 18/01/2016
Messages : 2205
DC : Anima, Liberty Belle & Tara Markov
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
Justice League
MessagePosté le: Sam 18 Fév - 19:11
Tiens je suis curieuse du coup... tu as pu lire quels numéros ? Parce que je sais après qu'il y a eu plusieurs séries :

- Mister X (volume 1) : 1-14 (objet de la présente chronique) publiés de 1984 à 1988 chez Vortex
- Mister X (volume 2) : 1-13 publiés de 1988 à 1991, toujours chez Vortex (Jeffrey Morgan, Seth / Shane Oakley, d'Israeli)
- Mister X Special : publié en 1990 chez Vortex
- Mister X (volume 3) : 1-4 publiés en 1996 chez Caliber (Deborah Marks / Gene Gonzalez)
- Mister X Condemned : 1-4 publiés en 2008 chez Dark Horse (Dean Motter)
- Mister X Eviction : 1-3 publiés en 2013 chez Dark Horse (Dean Motter)
- Mister X Hard candy : 0 publié en 2013 chez Dark Horse (Dean Motter)
- Mister X Razed : 1-4 publié en 2015 chez Dark Horse (Dean Motter)

... mais je dois admettre m'être focalisée exclusivement sur la première, essayant de la compléter à l'occasion ^^


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani

Inscription : 29/06/2014
Messages : 5360
DC : The Atom - Ch'al Andar - The Bat
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Dim 19 Fév - 14:31
J'ai commencé avec Razed et je suis maintenant à ceux de 2013. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle En ligne

Inscription : 18/01/2016
Messages : 2205
DC : Anima, Liberty Belle & Tara Markov
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
Justice League
MessagePosté le: Dim 19 Fév - 14:59
LOL on prend chacun un bout du truc du coup ^^ Moi les premiers, toi les derniers ^^

Et c'est comment du coup ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani

Inscription : 29/06/2014
Messages : 5360
DC : The Atom - Ch'al Andar - The Bat
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Dim 19 Fév - 15:38
Pas mal du tout. Smile
Le truc, c'est que chaque mini est "un peu" un bon terrain de reprise, c'est toujours le même principe : Radiant City va mal, Mister X est mystérieux, manipule, cherche, est pisté, trouve une solution, mais jamais vraiment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle En ligne
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Mister X (1984-1986)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mister X (1984-1986)
» Rainbow Brite (MATTEL) 1984 - 1986
» Captain Britain (1984-1986)
» Mister Dynamite - Jackie Chan - 1986
» Collection espace 1984 à 1986.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: Plateforme partage :: L'univers Comics :: Autres-