I'm Batman.

Inscription : 17/01/2017
Messages : 470
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Sportsmaster ; Ch'al Andar/Hawkman ; Orin - The Aquaman
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Mar 21 Fév 2017 - 22:14
Nom et Prénom : Bruce Wayne.
Pseudonyme(s) : Batman.
Âge : 37 ans.
Genre : Homme.
Orientation : Hétérosexuelle.
Nationalité : Américaine, sans casier judiciaire.

Base d'opération : Gotham City.
Groupe : Super-Héros.
Faction(s) : Justice League.
Statut : Célibataire.
Profession : Homme d'affaires, Président des Entreprises Wayne.

Description physique :
Bruce Wayne est un playboy milliardaire au physique parfait.
Icône de la jet-set mondiale, plus connu pour ses frasques sexuelles et sociales que pour la bonne tenue de ses affaires, il est l'équivalent d'un héritier royal, mais sans le poids des traditions et de l'historique familial - et il est surtout superbe. Constamment bien mis, adoptant les looks les plus impressionnantes même s'ils demeurent souvent classiques, Bruce Wayne est un modèle pour beaucoup.
Doté d'un visage hérité de Cary Grant, idéalement carré, d'un regard à faire défaillir, d'un sourire parfait, il n'a apparemment aucun défaut, car sa musculature se devine sous ses costumes-complets et ses coupes définitives. Bruce Wayne a un physique qui fait rêver les femmes, et qui rend les hommes jaloux.

Cependant, sous les beaux costumes se cachent des dizaines de cicatrices, de blessures, de balafres. Si son visage est régulièrement opéré et soigné par Alfred Pennyworth, le reste de son corps ne bénéficie pas de ces bons soins. Les nombreuses années de lutte contre le crime l'ont marqué, et sa chair est celle d'un homme ravagé par toute une vie de conflits et de luttes au corps à corps. Bien entendu, il le cache et évite tout cliché sur la plage ou torse nu, entretenant ainsi le mystère sur sa personne.

La description du Bat-Costume se fait plus bas.

Description psychologique :
Une partie de Bruce Wayne est morte quand, à huit ans, il a vu son univers s'écrouler sous deux balles de Joe Chill. Ce soir, une partie de lui-même, celle de l'innocence, a disparu, quand une autre, celle de la quête furieuse, est apparue. Ces quelques secondes ont changé diamétralement la face de l'homme qu'il allait devenir.
Au fil du temps, son esprit et sa psychologie ont évolué. D'abord animé d'une colère sans fin contre le crime et ses représentants, il a canalisé cette fougue en adoptant un contrôle absolu lors de ses nombreuses années d'apprentissage. Il s'est ainsi interdit tout loisir, toute divergence car son serment ne permettait rien d'autre.
Alors qu'il commençait son combat, il s'est rapidement retrouvé confronté à la violence locale et à la brutalité extrême de ses ennemis. Lentement, Bruce Wayne s'est crispé face à ses échecs et ses rares victoires, et les pertes subies n'ont fait que renforcer la solitude qu'il a cru bon de s'astreindre. Il a ainsi lentement glissé dans la psychose, la paranoaïa et la violence, allant jusqu'à constituer des fichiers et des plans contre ses amis au cas où ils ne seraient plus fiables.
Cependant, si la défaite contre Bane, la mort puis le retour de Jason Todd, les exactions du Joker et ses propres errances temporelles ont lourdement impacté Bruce Wayne, qui s'est longtemps enfoncé dans la certitude d'être le seul capable de sauver le monde et de protéger la ville, les choses ont désormais changé.
Conscient de ses limites, bénéficiant de plus de quinze ans d'expérience, il connait le poids des échecs et des initiatives folles. Il sait quels sont les avantages de participer à la Ligue de Justice et à s'entourer d'alliés, et il entend participer pleinement à ce type d'organisation car il a tout simplement compris que, seul, il ne pourrait jamais atteindre son but.

Bruce Wayne, désormais père, désormais clairement ami et allié avec certains, est un homme plus calme, plus équilibré - plus sûr. Il n'est plus le Chevalier Noir tyrannique et brutal, il est un combattant aguerri qui fait fi des folies de la jeunesse pour participer au mieux aux changements du monde.
Oui, Bruce Wayne est plus serein et plus équilibré qu'avant - mais il demeure le Batman. Entièrement tourné et dédié à son serment, à sa volonté d'anéantir le crime et de châtier les responsables. Sa psychose s'est réduite, mais elle demeure présente : elle est juste mieux maîtrisée, plus acceptée et plus acceptable.

Bruce Wayne est le Batman.
Sa vie, sa destinée sont liées à Gotham City, et à Crime Alley. Il mourra ici, les armes à la main, allant jusqu'au bout pour sauver sa ville et les innocents - mais aussi le monde entier, maintenant. La planète entière est sous la protection du Batman ; que tous ses ennemis en soient avertis, tenter de s'en prendre à elle ne sera pas une partie de plaisir.

Version(s) :
Je souhaite synthétiser une version piochant entre la continuité comics "classique" (avant New52) et Batman-The Animated Series/Justice League/Justice League Unlimited. Je souhaite en effet incarner un Batman vraiment tourné vers la J.L.A., et ces séries animées, en plus d'être extraordinaires, montrent très bien un Batman implanté dans le groupe.

Histoire :
Rien n’est acquis.
Un principe simple, évident, une maxime moralisante un peu lourde, toujours envoyée aux jeunes générations par des anciens mi-sages, mi-condescendants. Rien n’est acquis, disent-ils, alors profitez, appréciez, vivez tant qu’il est temps, tant que vous le pouvez encore. Chaque jour est un cadeau, chaque heure une opportunité, chaque sourire un instant précieux à conserver pour les coups durs.
Rien n’est acquis ; un fait, fondamental, que certains apprennent et comprennent à la dure. Certains comme Bruce Wayne.
1988, un soir de décembre, le jeune Bruce Wayne sort du Monarch Theater, un vieux cinéma perdu dans le vieux Gotham City. Accompagné de ses parents, Martha et Thomas Wayne, le petit garçon de huit ans vient de regarder Le Masque de Zorro, un vieux film projeté seulement dans cette salle. Grands fans des films de ce genre, et de celui-ci en particulier, les Wayne ont bravé le froid hivernal et les alertes de leur majordome, Alfred Pennyworth, pour offrir à leur fils un moment unique, celui de visionner un tel film dans un cinéma réputé et parfaitement conservé.
Le spectacle a été sublime, enlevé, enivrant ; Bruce en est encore tout retourné, moulinant avec ses mains pour combattre des ennemis invisibles, tel son héros. Martha et Thomas sourient, admirent leur fils unique. Ils sont heureux ; cela ne peut durer.
BANG-BANG. Deux coups, deux balles, deux cris dans la nuit sombre et gelée de Gotham City. Une mauvaise rencontre, quelques paroles échangées, une incompréhension, et un enfant repose désormais à terre, les genoux dans la neige et le sang de ses parents. Le meurtrier est chassé de la scène par des sirènes et des cris, tandis que la vie quitte les corps de Martha et Thomas Wayne.
Tous deux tentent de s’accrocher, de résister, pour ne pas laisser leur enfant seul ; et quand ils comprennent que c’est trop tard, qu’ils ne survivront pas, ils tentent de sourire, de chasser la douleur pour que leurs visages ravagés par la souffrance et la mort ne soient pas le dernier souvenir qu’il aura d’eux.
Trop tard aussi.
Bruce, le regard bloqué sur les corps de ses parents, ne peut plus enregistrer leurs maigres sourires, ni les minces filets de parole qui s’échappent de leurs lèvres. Quelque chose s’est brisé en Bruce, quelque chose de pur, de sain, d’innocent ; quelque chose qui ne pourra plus jamais être réparé.
A genoux, la respiration faible et lente, le petit garçon fixe les cadavres et la ruelle sombre et isolée, bientôt remplie d’officiels et de gens inquiets ; mais ce n’est pas encore le cas. Il est encore seul, seul face à ses parents morts, seul face à un destin monstrueux, seul face à la compréhension que rien n’est acquis.
Seul.
Face au monde, face aux monstres, face aux lâches capables de faire ceci à des gens bons et des enfants innocents.
Seul – eux aussi le seront. Face à lui. Face à ce qu’ils ont déclenché. Face à la fureur d’un enfant privé de parents, de repères, d’amour. Face à ce qu’il a décidé de devenir, face au serment qu’il fait, dans cette ruelle, devant les cadavres des siens.
Il les arrêtera – tous. Jusqu’au dernier. Jusqu’au dernier souffle. Quelque chose s’est brisé en Bruce Wayne, mais quelque chose est né aussi.
Il s’agit du Batman ; mais il n’en est pas encore là.
Alors que Joe Chill, le tueur, s’échappait dans les rues sombres de la ville, la médecin Leslie
Thompkins arriva sur les lieux pour essayer de réconforter l’enfant, dont le cœur était déjà pris dans une tempête infinie. Bruce Wayne fut confié par la suite aux bons soins d’Alfred Pennyworth, nommé tuteur légal grâce à l’argent familial et à la pression de l’employé de maison envers les familles Wayne et Kane, refusant à tout prix que les membres dévoyés et corrompus de ces branches mettent la main sur Bruce et son héritage.
Les années passèrent ensuite, l’enfant se repliant sur lui-même, rongé par le serment qu’il avait fait. Rapidement, il se concentra sur ses études pour devenir un élève brillant, curieux de tout, et capable de réussir dans n’importe quel domaine. Cependant, il ne suivit pas la voie toute tracée qui s’ouvrait à lui, celle le menant aux grandes écoles américaines pour ensuite reprendre fièrement les rênes des Entreprises Wayne.
Alors qu’il n’avait jamais communiqué le contenu de son serment à Alfred Pennyworth, qu’il vit rapidement comme un père de substitution, Bruce surprit son monde en disparaissant à l’âge de quatorze ans, laissant derrière lui le Manoir Wayne et son tuteur sans prévenir. Il reste ainsi absent pendant huit ans, avant de revenir pour réclamer son héritage et mettre en pratique son serment ; mais il n’en est pas encore là.
Utilisant un peu d’argent, il quitta les Etats-Unis d’Amérique avec l’ambition d’apprendre tout ce qui était nécessaire à la lutte contre le crime. Il se concentra d’abord sur des études théoriques, pour intensifier ses connaissances générales, et fit des passages rapides mais remarquées dans plusieurs grandes universités européennes, comme Cambridge ou La Sorbonne. Il n’y resta pas plus d’un semestre, suivant de nombreux cours mais sans jamais valider des diplômes, ne voyant aucun intérêt dans ces bouts de papier.
Dans le même temps, il contacta de nombreux guerriers, combattants ou stratèges qui pouvaient lui apporter quelque chose, ayant utilisé les connexions des Entreprises Wayne et les faibles niveaux de sécurité de son entreprise pour connaître le monde des services secrets. Il devint ainsi l’élève doué du chasseur de primes français Henri Ducard, puis quitta l’Europe pour un tour du monde plus intense et brutal.
Il apprit auprès du Ninja Kirigi les principes de la discrétion et de l’attaque surprise, il découvrit la chasse auprès de la Tribu Fantôme et de la Confrérie aux Dix-Yeux, la boxe auprès de Ted « Wildcat » Grant, le combat à mains nues auprès de David Cain, et beaucoup, beaucoup d’autres spécialistes du monde entier.
A vingt ans, Bruce Wayne avait fait plusieurs fois le tour de la planète et s’était déjà sorti de moments extrêmement difficiles. Il ambitionnait alors de mettre ses qualités au service du plus grand nombre, et pensa intégrer le FBI. Cependant, le fonctionnement même du Bureau lui fit comprendre qu’il ne serait pas adapté à un organisme gouvernemental, et que son serment nécessitait une action en faveur de la Loi, mais en marge de la Loi.
Après encore deux années à errer dans le monde pour en savoir plus sur les méthodes des justiciers, Bruce Wayne fit son grand retour à Gotham City, d’abord en contactant Alfred Pennyworth, qui avait conservé le Manoir Wayne en parfait état malgré l’avis de décès officiel délivré à l’endroit de son ancien pupille. Bruce revint officiellement à la vie lors d’une immense soirée surprise, à laquelle tous les officiels et personnes importantes avaient été conviés ; ce retour ne plut pas à tout le monde, et notamment ceux qui espéraient faire main basse sur les Entreprises Wayne.
Cependant, les véritables projets de Bruce ne concernaient pas vraiment le contrôle de sa société, mais bien de servir le serment qu’il s’était fait jadis. S’il tenta d’abord de se déguiser pour agir dans les rues de Gotham City, il comprit rapidement que les criminels n’avaient pas peur d’un type lambda, et se défendaient trop pour qu’il puisse faire vraiment la différence. Il
saisit alors l’intérêt de les terroriser, pour qu’ils perdent leurs repères lors de son arrivée et pour qu’il puisse ainsi les immobiliser.
Se souvenant de sa terreur enfantine des chauves-souris, issue d’une chute dans les catacombes de la propriété familiale, et suite à une étrange rencontre avec une chauve-souris dans son Manoir alors qu’il gisait ensanglanté, Bruce Wayne décida alors de se constituer une autre identité pour son serment – celle du Batman.
Utilisant son argent, ses connexions et l’aide d’Alfred Pennyworth pour se constituer un costume adéquat, et pour forger les catacombes de sa propriété en base d’opération appelée la Batcave, le Batman fit sa première apparition lors d’un dîner mondain, réunissant toutes les huiles corrompues de la ville. Il commença ensuite son combat dans la ville, luttant autant contre les criminels « officiels » que les policiers brutaux et corrompus. Il se trouva rapidement quelques alliés, comme l’assistant du procureur Harvey Dent ou le lieutenant James Gordon, fraîchement arrivé de Chicago où ses principes d’honnêteté et de justice l’avaient mené à l’exil.
Une véritable alliance apparut entre les trois hommes, même si l’irruption progressive de criminels plus colorés et fantasques mit à mal cette union. Le Batman mit fin au gang du Red Hood, mais serait apparemment à l’origine de l’apparition de son pire ennemi, le Joker ; il combattit également la voleuse Catwoman, inspirée de ses propres exploits, mais aussi le Docteur Hugo Strange, ses Hommes-Monstres, l’Epouvantail, le Sphinx, Poison Ivy, Mister Freeze, le Pingouin et beaucoup d’autres.
Nommé commissaire, James Gordon installa un Bat-Signal sur le toit du bâtiment policier, avant que de nombreuses réunions nocturnes ne se tiennent dans le bureau d’Harvey Dent. Ce dernier, courageux et motivé, fut malheureusement gravement blessé par Sal Maroni, agissant pour le Parrain Falcone. En pleine tourmente à cause du serial-killer Holiday, finalement le fils de Carmine Falcone, le G.C.P.D. ne put guère protéger l’assistant du procureur lors d’un procès, et le visage d’Harvey fut monstrueusement lézardé par l’acide.
Rongé par cet événement, Dent changea et devint Double-Face, un adversaire régulier du Batman, qui avait alors hésité à lui révéler son identité avant l’accident. Touché par cet événement affectant quelqu’un qu’il allait considérer comme un ami, Bruce Wayne tenta alors de ne pas entièrement se laisser ronger par la solitude et la violence qu’il devait mettre en œuvre contre ses adversaires toujours plus farouches.
C’est ainsi qu’il décida d’écouter son cœur quand, en assistant à un spectacle de cirque, il fut le témoin de la mort injuste des Grayson Volants, des artistes dont leur fils Dick fut le seul survivant d’un accident organisé par Tony Zucco. Bruce décida de prendre Dick comme pupille, une décision incomprise par le jeune homme, perdu dans l’immense Manoir Wayne et avec peu de contacts avec son tuteur, bien sûr très pris.
Cependant, Wayne lui fit confiance en lui révélant son identité, et accepta de l’entraîner pour qu’il devienne son assistant, craignant alors que la noirceur de ses combats ne l’entraîne sur la pente prise par ses adversaires. Dick devint alors le premier Robin, et tous deux entamèrent de nombreuses aventures, avant d’être rejoints par l’étonnante Batgirl lors d’un combat contre Killer-Moth. La jeune fille, enfant du commissaire Gordon et désireuse de faire la différence, prit leurs couleurs et se rapprocha du duo, qui finit par l’accepter et l’entraîner également.
A la même période, Bruce, alors ouvert aux autres et désireux de collaborer avec autrui, fit la connaissance de Superman, amené à Gotham City pour enquêter en tant que Clark Kent sur l’activité du justicier local. Si leurs premiers contacts ont été difficiles, ils finirent par s’allier
contre le criminel Magpie, et tous deux réalisèrent que leurs différences étaient une chance d’échanger et d’avancer, chacun trouvant en l’autre le reflet nécessaire de leur propre action. Une profonde amitié commença alors entre eux, même si elle fut bien sûr faite d’épreuves et d’incompréhensions.
Par la suite, Wonder Woman fut présentée par Superman au Batman, avant qu’eux trois accompagnés d’Aquaman, de Flash, de Green Lantern et du Martian Manhunter soient obligés de réunir leurs forces contre l’invasion des Appellaxiens. Ils parvinrent à repousser l’ennemi, et décidèrent de créer une structure en cas d’autre menace qu’ils ne pourraient pas vaincre seuls – ainsi naquit la Ligue de Justice d’Amérique.
Les années suivantes furent compliquées et douloureuses pour Bruce Wayne, qui continua de combattre ses adversaires toujours  plus mortels et retors, mais aussi bien d’autres menaces. Il fit la connaissance de Ra’s Al Ghul et de sa fille Talia lors d’un épisode où Robin faillit périr, et développa une romance difficile avec la jeune femme, toujours tiraillée entre ses sentiments et son héritage.
Continuant de faire partie de la Ligue de Justice, le Batman eut cependant de nombreux différends avec l’équipe, et claqua régulièrement la porte, allant même jusqu’à constituer le groupe des Outsiders quand la Ligue refusa de l’aider à sauver son ami Lucius Fox, enlevé et retenu en Markovie.
Il dut également faire face au départ tonitruant de Dick Grayson, alors membre et chef des Teen Titans et voulant une autonomie que Bruce lui refusait en tant que Robin. Dick quitta la Batcave brutalement avant de chercher de l’aide auprès de Superman, pour ensuite devenir Nightwing. Si leurs relations ont été longtemps difficiles, la paix a été trouvée entre eux et une relation père-fils s’est instituée.
Cependant, coupé de la Ligue de Justice, chef intransigeant des Outsiders, solitaire à Gotham City, Bruce Wayne comprit rapidement le danger qu’il courait de se laisser ronger par le poids de sa mission. C’est pour cela que, lorsqu’il rencontre un jeune adolescent tentant de voler les roues de la Batmobile lors d’un passage de Bruce à Crime Alley à l’occasion des anniversaires de la mort de ses parents, il décida de le recueillir pour en faire le nouveau Robin. Jason Todd intégra ainsi les rangs des troupes de Batman, et prit contact avec Nightwing pour apprendre de lui.
Une période s’ouvrit alors pour le Chevalier Noir, durant laquelle son plus terrible adversaire, le Joker, fut le plus cruel et le plus monstrueux. Désireux de « prouver » que sa conduite n’était due qu’à une « très mauvaise journée », et que tout le monde pouvait devenir comme lui, le Joker enleva le commissaire Gordon et blessa grièvement sa fille, afin de le torturer. Bruce vint sauver son ami, qui eut la présence d’esprit de lui demander de stopper l’ennemi en respectant les règles – ce qu’il fit, malgré la rage terrible qui explosait dans son cœur.
Néanmoins, le Joker rivalisa de monstruosité quelques semaines plus tard, en s’en prenant à Jason Todd. Le jeune homme, jusque-là persuadé d’être orphelin, découvrit alors l’existence de sa mère. Cette information le rendit irritable, brutal, violent, et les discussions houleuses entre Batman et lui poussèrent Robin à quitter la ville pour le Moyen-Orient, à la recherche de Sheila Haywood, sa vraie mère.
Cependant, cette dernière était en alliance forcée avec le Joker, qui voulait utiliser ses connaissances scientifiques pour créer des gaz encore plus mortels. Jason tenta de s’interposer et de la défendre, mais fut vicieusement frappé à mort par le Joker, qui laissa la mère et le fils dans un bâtiment piégé. Batman arriva trop tard pour sauver son pupille, et fut soudain rongé par la douleur et la culpabilité.
Enragé, Bruce laissa l’enterrement de Jason pour s’en prendre au Joker, décidant de s’en occuper définitivement cette fois-ci. Superman tenta de le conseiller, de le calmer, mais la fureur du Chevalier Noir fut telle qu’il faillit véritablement tuer son ennemi. Ce dernier fut lourdement blessé et s’enfuit, mais Batman ne prit aucune vie. S’il s’en voulait énormément pour la mort de Jason, qu’il ne pourrait jamais se pardonner, il essaya de dépasser sa douleur et sa culpabilité et voulut ainsi se rouvrir un peu aux autres, pour ne pas s’enfermer dans une folie autodestructrice.
C’est pour cela que, lors d’une attaque de Darkseid sur le monde qui coûta la vie à la majorité des effectifs de la Ligue de Justice de Détroit, Bruce accepta de faire partie d’une nouvelle mouture de l’équipe, désormais plus Internationale. Il découvrit ainsi de nouveaux collègues, dont l’irritant Guy Gardner, de nouvelles menaces, et tenta de trouver ici le réconfort aux horreurs de Gotham City.
Malgré sa crainte de perdre un autre être cher et de coûter la vie à un innocent, Batman finit par accepter la présence à ses côtés d’un nouveau Robin, Tim Drake. Ce dernier, véritable prodige de la déduction, fit le lien entre Bruce Wayne, ses pupilles et Batman et ses troupes. Avec l’insistance d’Alfred Pennyworth et de Dick Grayson, le jeune homme parvint à faire ses preuves et fut intégré comme Robin, mais dut suivre un entraînement intensif et plus excessif encore que ses prédécesseurs, afin que le Batman soit sûr de pouvoir le laisser vaquer à ses occupations sans craindre qu’il ne subisse le sort de Jason, dont le costume trône dans la Batcave comme souvenir des erreurs du propriétaire des lieux.
Une nouvelle période s’ouvrait pour Bruce Wayne et ses alliés, faite de difficultés et de victoires, mais avec un vrai espoir de l’emporter un jour sur les horreurs qui menacent Gotham City et le monde. Cette espérance sera malheureusement brisée par une tempête qui allait s’abattre sur la ville et l’univers du Chevalier Noir, une tempête indomptable qui n’avait qu’un nom : Bane.
Obligé de gérer le retour du criminel Black Mask dont le gang avait visé Bruce Wayne et Lucius Fox, les attaques brutales de Metalhead et de multiples tentatives d’assassinat contre le commissaire Gordon, le Batman sentit soudain le poids de l’âge et d’une forme de lassitude sur ses épaules. Incapable de se concentrer, de se reposer, il prit contact avec la psychiatre Shondra Kinsolving pour traitement en tant que Bruce Wayne et demanda à Tim Drake d’entraîner Jean-Paul « Azrael » Valley, un nouveau combattant du crime perturbé.
Malgré les suppliques de ses proches, Bruce continua de se donner corps et âme dans ses combats contre le crime et dans sa lutte officielle contre quelques tentatives d’O.P.A. sur les Entreprises Wayne.
Bane, un tacticien de génie qui a forgé son corps pour en faire une arme de destruction, avait formé le vœu de détruire Batman et de prendre son territoire pour prouver au monde sa domination totale, mais aussi pour anéantir un cauchemar récurrent, issu de ses années dans l’île-prison de Santa Prisca. Il commença son entreprise en organisant une gigantesque évasion de l’Asile d’Arkham, l’entité psychiatrique dans laquelle les ennemis du Chevalier Noir sont enfermés.
La majorité de ses adversaires s’échappèrent, et Bruce passa les jours et nuits suivants à essayer de stopper Poison Ivy, le Joker, l’Epouvantail, le Chapelier Fou, le Ventriloquiste, Firefly et tant d’autres. Il parvient à sauver le Maire, mais cet ultime sauvetage ruine les dernières forces en lui.
Exténué, il revient à la Batcave, où Bane l’attend. Bruce tente de le stopper, de le vaincre, mais l’ennemi est trop fort et brise sa colonne vertébrale dans un ultime geste d’humiliation et  
de victoire.
Vaincu, brisé aussi bien physiquement que psychologiquement, Bruce se tourne vers Shondra Kinsolving et lui avoue sa véritable identité, tout en demandant à Jean-Paul Valley de prendre sa place comme Batman, préférant laisser son indépendance à Dick Grayson, qui n’appréciera guère d’être mis à l’écart.
Tandis que Bruce court le monde pour retrouver Shondra, enlevée en compagnie du père de Tim Drake, Jean-Paul tente de se faire à ses nouvelles responsabilités, se laissant peu à peu déborder par ses fonctions et la folie qui guette son esprit. De plus en plus brutal, surtout après avoir vaincu Bane en combat singulier, il ira même jusqu’à la torture et à laisser mourir un ennemi, violant ainsi toutes les règles de son ancien mentor.
Ayant vent de ce comportement, Bruce décida de revenir à Gotham City après avoir été soigné grâce aux capacités surhumaines de Shondra Kinsolving. Voyageant notamment au Japon après ses soins, pour retrouver ses compétences et surtout sa confiance en lui, il demande à Lady Shiva de l’entraîner. De longues et difficiles semaines commencèrent alors, durant lesquelles il dut dépasser ses limites et se retrouver lui-même pour redevenir le formidable combattant qu’il avait été.
Piégé par Shiva, qui exigeait un meurtre en son nom, il fut poursuivi par les Sept Disciples et sembla passer sa propre ligne en tuant le dernier adversaire, devant Robin et Nightwing. Cependant, son ennemi n’était finalement pas mort, mais il avait agi ainsi pour convaincre Shiva et se prouver lui-même qu’il pouvait réaliser un geste aussi compliqué et efficace.
Ayant retrouvé sa forme, Bruce revint définitivement à Gotham City pour faire face à Jean-Paul Valley. Le combat fut terrible, formidable, et s’acheva dans les cavernes sous la Batcave, où Wayne parvint à vaincre difficilement son remplaçant, rongé lui-même par la folie issue de son héritage. Valley reconnut lui-même ses erreurs, et accepte Bruce comme le seul et unique Batman.
Cependant, s’il était parvenu à vaincre Azrael, Bruce avait encore besoin de temps pour se remettre complètement et il laissa Dick Grayson, revenu pour l’aider et reconstruire leurs liens, prendre le masque quelques temps. Cela permit à Wayne de se reconstruire entièrement, de récupérer la confiance de Tim Drake, d’Alfred Pennyworth, de Dick mais aussi de la Ligue de Justice, profondément choquée par la violence de son successeur et l’extrême discrétion de Bruce à leur endroit.
Reprenant le costume après avoir fait la paix définitive avec Dick, Bruce adopta une allure plus sombre, plus dure, ayant été lourdement marqué par les récents événements. Cependant, Azrael, revenu à plus d’équilibre mental, envoya un enregistrement à Bruce pour montrer les effets du virus Ebola Gulf-A, qui devait être envoyé aux Etats-Unis pour anéantir le pays. Hélas, au moment de la réception de l’information, le virus avait déjà été reçu à Gotham City, dont les citoyens étaient tous peu à peu affectés.
En vérité, le virus avait pour origine l’Ordre de St-Dumas, l’organe ayant formé Jean-Paul, et Batman ses alliés tentèrent de le stopper dans les rues de la ville. S’ils y parvinrent, ce ne fut que temporaire, car il ne fut qu’endormi avant de muter grâce aux manipulations de Ra’s Al Ghul et de Bane. Batman et les siens luttèrent autour du monde pour stopper l’infection, avec Bruce réussissant à vaincre Bane en duel puis finissant par stopper cette menace.
Hélas, cette Contagion ne fut que le prélude d’un enfer beaucoup plus grand pour Gotham City. Un tremblement de terre de 7,6 sur l’échelle de Richter frappa la ville, bloquant Batman dans sa cave ; ironiquement, il s’agissait du seul bâtiment des Entreprises Wayne non protégé par les nouvelles normes sismiques, imposées à toutes ses autres possessions.
La prison de Blackgate fut l’objet d’une intense évasion, mais Batman put la stopper malgré de nombreux départs d’ennemis. Il utilisa le réseau du Pingouin pour intégrer des criminels aux forces de secours, et intégra le G.C.P.D. en tant que Détective Hawke, du fait des reproches du commissaire Gordon envers ceux qui avaient récemment porté le masque.
Il tenta également de convaincre le Congrès à Washington pour obtenir l’assistance fédérale, mais ses adversaires politiques comme le Sénateur Barclay Means et le showman Nicholas Scratch firent beaucoup pour convaincre le pays que Gotham City était tellement pourrie, corrompue et maléfique qu’elle ne valait pas la peine d’être sauvée. Et malgré les grands talents d’orateur de Bruce, les faiblesses budgétaires du pays poussèrent le Congrès à isoler la ville, d’autant plus que le Maire Grange fut assassiné par certains administrés, prouvant ainsi leur nature belliqueuse. Quarante-huit heures furent données aux habitants de la ville pour fuir, avant que les ponts ne soient brisés et que les criminels soient lâchés dans les rues ; l’enfer s’abattit alors sur Gotham City – un enfer nommé No Man’s Land.
Batman retourna dans sa ville pour lutter, avec ses alliés et le G.C.P.D., contre l’anarchie et le chaos. Oracle, la nouvelle identité de Barbara Gordon, fit de son mieux pour organiser la survie, tandis que son père organisait une véritable armée de policiers, opérant de son côté car n’arrivant plus à faire confiance au Batman.
De longues semaines d’horreur s’écoulèrent ainsi, les forces de l’ordre et Batman rétablissant la sécurité quartier après quartier, rue après rue, bâtiment après bâtiment. Lex Luthor vint finalement avec l’envie de reconstruire la ville, en réalité un plan pour acquérir toute la cité et en profiter financièrement par la suite. Lucius Fox découvrit la machination, faillit être tué par Luthor qui fut stoppé par Batman, qui fut suffisamment efficace pour repousser Lex loin de la ville.
Finalement, le lobbying de Bruce Wayne donna lieu à une volte-face du Gouvernement américain, avec l’arrivée d’équipes d’aide et de sauvetage. Mais alors que l’enfer semblait être passé, que les zones tenues par les criminels étaient libérés, le Joker sortit des ténèbres et enleva les bébés restés en ville. Sarah Essen Gordon, la seconde femme du commissaire, tenta de les sauver mais fut tuée par le Joker. Batman réussit à calmer Gordon, mû alors par une irrépressible envie d’ôter la vie de son vieil adversaire qui riait du meurtre lui-même. Le commissaire se contente de tirer dans la rotule du criminel, avant de s’abandonner à la dépression.
Par la suite, alors que Gotham City était lentement reconstruite, Bruce Wayne et sa garde du corps Sasha Bordeaux furent accusés du meurtre de Vesper Fairchild, ce qui le conduisit à devenir un fugitif avant de décider de devenir à jamais Batman. Cependant, quelques semaines uniquement dans la peau du Chevalier Noir lui prouvèrent en premier qu’il avait besoin d’être Bruce Wayne pour son propre équilibre, mais aussi que Bruce Wayne apportait beaucoup à la ville et au monde, et que sa disparition définitive serait un drame autant que celle du Batman. Finalement, David Cain fut reconnu coupable du meurtre et du piège, et Bruce Wayne fut réhabilité.
Un autre complot fut ensuite organisé à son encontre, quand Batman dut affronter le vilain Silence, en réalité son ami d’enfance Tommy Elliot, qui rassembla ses ennemis et même certains alliés contre lui, pour se venger d’une atteinte imaginaire. Ce complot coûta la vie à Harold, scientifique bossu de génie et ami de Bruce, mais poussa aussi Wayne à s’enfermer dans une forme de paranoïa, refusant désormais de croire ses alliés, ses amis ou même Catwoman, à qui il avait révélé son identité avant de la croire partie du complot.
Une guerre des gangs embrasa ensuite la ville, quand Stephanie Brown, nouvelle Robin,
activa un plan d’urgence de Bruce pour unir les gangs sous l’égide de Matches Malone. Hélas, Stephanie fit cela dans le dos de Wayne, et ce dernier étant Matches Malone, la réunion de tous les criminels ne créa pas l’alliance attendue mais une véritable crise qui toucha toute la cité.
Stephanie fut longtemps crue morte après avoir été torturée par Black Mask, nouveau roi de la ville. Ce dernier fut ensuite intégré dans une autre crise affectant Batman, celle de l’arrivée du nouveau Red Hood, un pseudo justicier ultra-violent reprenant le design qui aurait été porté par le Joker avant son accident. En vérité, Bruce ne tarda pas à découvrir que ce Red Hood, qui n’hésitait pas à tuer les criminels, était Jason Todd, ramené à la vie grâce à une crise cosmique née des actions de Superboy-Prime et au Puits de Lazare des Al Ghul.
Enragé de ne pas avoir été vengé par son mentor, Jason avait décidé de se détourner de ses pratiques et d’adopter une vision plus brutale et définitive de la lutte contre le crime. Il s’en prit à Black Mask et à d’autres criminels, avant d’enlever le Joker et de menacer de le tuer. Batman dut intervenir pour stopper son ancien élève, et tous deux se séparèrent dans la douleur et la violence.
Par la suite, des tentatives d’explication et de paix furent formulées, pour parvenir aujourd’hui à une sorte d’acceptation tacite l’un de l’autre. Jason n’accepte toujours pas que Bruce ne l’ait pas vengé, même s’il peut comprendre pourquoi en connaissant ses valeurs et son histoire ; Bruce n’accepte pas que Jason tue, même s’il peut comprendre cette pulsion destructrice qui l’anime dans ses moments de doute.
Un tel moment eut lieu lors d’une Crise Infinie quand, après plusieurs mois d’errance des super-héros qui ne se faisaient plus confiance après la mort de Sue Dibny ou la dérive du Projet OMAC de Bruce lui-même, Superboy-Prime et d’autres voulurent changer la réalité. Batman tenta de les stopper et de gérer l’Oeil, sa propre création devenue folle, quand Dick Grayson faillit être tué par Alexander Luthor, fils d’une version alternative d’un Lex Luthor positif. Perdant tout contrôle, Bruce fut sur le point de tuer Alexander lui-même, avant que Wonder Woman ne le ramène à la raison et témoigne en faveur d’une solution plus pacifique, alors qu’elle-même avait tué, et s’en voulait, quelques temps plus tôt.
Comprenant qu’il était allé trop loin, qu’il avait perdu tout repère et notamment la confiance de ses amis et la sienne en eux, Bruce se retira une année entière avec Dick Grayson et Tim Drake, reprenant un voyage autour du monde pour se reconstruire. Après notamment un séjour à Nanda Parbat, il put se purger des idées négatives qu’il convoyait dans son inconscient depuis son échec face à Bane, et il put alors comprendre que ses actions, sa paranoïa et la violence dans laquelle il versait progressivement venait de cette blessure psychique, de cette impression de ne plus être à la hauteur.
Ayant retrouvé foi en lui, en ses capacités et en ses amis, ce fut un Batman neuf qui revint à Gotham City, la libérant d’actions néfastes d’Harvey Dent, qu’il avait réussi à ramener dans le droit chemin avant son absence mais qui avait à nouveau perdu son esprit.
Ce fut à ce moment-là que Talia Al Ghul, son vieil amour, ne fasse découvrir à Bruce l’existence d’un fils, Damian, élevé artificiellement à l’âge de dix ans et entraîné à devenir le plus grand assassin de tous les temps. Si Damian a d’abord suivi la voie maternelle, l’exemple de son père et son envie de gloire et de grandeur lui prouvèrent qu’il était dans l’erreur, et il devint finalement le nouveau Robin.
A ce jour, Bruce tente de guider son fils dans une voie pacifique, alors que Damian n’a connu que la mise à mort de ses adversaires. Il est aidé dans cette tâche par Alfred Pennyworth, Dick Grayson, Tim Drake et Jason Todd qui ont tous, à des degrés divers, un profond
attachement pour Damian, en qui ils se retrouvent selon les niveaux.
Bruce Wayne est donc à la tête d’une famille plus unie que précédemment, mais aussi de l’organisation Batman INC., fondée après qu’il ait lui-même apparemment perdu la vie lors d’une Crise Finale où des Dieux Sombres ont agressé la Terre. Propulsé dans le passé, il ne dut son salut qu’à son ingéniosité et à sa ruse, forgeant la destinée de sa famille au fil du temps pour se permettre d’exister.
Revenu dans le Présent, Bruce comprit que le monde avait besoin de Batman même s’il disparaissait, et qu’il devait rendre son héritage permanent. Batman INC. comprend donc de nombreux justiciers réunis sous sa bannière, entraînés et financés pour faire la différence partout sur le globe.
Cependant, si Batman fait la différence à Gotham City et dans d’autres villes par ces franchises, son action la plus remarquable demeure dans les rangs de la Ligue de Justice. Cette dernière a connu bien des moutures, mais il en a presque toujours fait partie, notamment los de l’invasion des Martiens Blancs sous le nom de l’Hyperclan, ce qui permit aux plus puissants membres de se réunir.
De nombreuses aventures furent menées ensemble, même si Batman fut temporairement écarté de l’équipe quand Ra’s Al Ghul obtint les fichiers secrets qu’il avait établis sur le groupe dans le cas où ils ne seraient plus capables de protéger le monde ou de respecter leurs serments. La Ligue de Justice parvint à stopper l’ennemi, mais Batman se retira quelques temps pour retrouver la confiance de ses coéquipiers.
Actuellement, Bruce Wayne fait bien partie de la Ligue de Justice, ayant travaillé de concert avec ses collègues pour repousser les multiples menaces d’Apokolips et pour stopper les différentes horreurs qui veulent s’abattre sur le monde.
En réalité, participer à cette équipe est très important pour lui, pour une raison toute simple : rien n’est acquis. Plus de quinze ans après ses débuts comme Batman, trente ans après Crime Alley, cette maxime demeure inscrite dans son esprit, d’autant plus après l’échec face à Bane, les exactions du jour ou ses erreurs dans la gestion d’autrui et de sa paranoïa.
Rien n’est acquis, et le monde a besoin d’être défendu par des personnes formidables. Il n’est ni le plus fort, ni le plus puissant, mais il sait pouvoir apporter son expertise et ses qualités au groupe. Il entend désormais faire confiance, communiquer, aider et être plus humain envers ceux qu’il respecte plus que quiconque, et qu’il veut protéger du mieux de ses capacités.
Batman ne veut plus sauver le monde seul, il sait qu’il a besoin des autres et il apprécie le concept de groupe. Plus ouvert, assagi par ses expériences, il demeure encore solitaire dans l’âme, un peu rude au contact, mais un changement véritable a fait jour depuis l’arrivée de son fils et son retour au Présent.
Le Batman n’est plus cet ange noir et brutal qui rôde au-dessus de Gotham City, prêt à fondre sur quelque criminel au passage. Le Batman est désormais entièrement un membre de la Ligue de Justice, qui n’a pas abandonné ses plans et ses secrets, mais veut donner une chance à ses alliés pour changer le monde – ensemble, cette fois-ci.

Famille : Damian Wayne (fils), Dick Grayson (fils adoptif), Tim Drake (fils adoptif), Jason Todd (fils adoptif), Cassandra Cain (pupille), Martha Wayne (mère, décédée), Thomas Wayne (père, décédé), Alfred Pennyworth (tuteur légal), Roderick Kane (grand-père, décédé), Elizabeth Kane (grand-mère, décédée), Nathan Kane (oncle, décédé), Simon Hurt (ancêtre).
Alliés : Barbara Gordon/Batgirl, Kate Kane/Batwoman, Selina Kyle/Catwoman, Stephanie Brown/Spoiler, Bilal Asselah/Nightrunner, Helena Bertinelli/Huntress, Clark Kent/Superman, Oliver Queen/Green Arrow, Zatanna, Victor Sage/Question, Batman INC., Birds of Prey, etc.
Ennemis : Bane, Black Mask, Clayface, Deadshot, Deathstroke, Harley Quinn, Hugo Strange, Joker, Killer Croc, Oswald Cobblepot, Poison Ivy, Mr Freeze, Ra's Al Ghul, Epouvantail, Solomon Grundy, Double-Face, etc.

Pouvoirs/Capacités/Équipements/Relations :
Pouvoirs :
Aucun.

Capacités :
Bruce Wayne est un des plus grands maîtres des arts martiaux, n'ayant que peu d'égaux dans le monde, encore moins de supérieurs. Il est un excellent stratège et tacticien, un détective de génie, et il a développé des réussites brillantes dans les domaines de la physique, de la chimie, de la science mais aussi dans le monde des affaires et dans les études sociologiques.
Dans le détail, ses capacités sont : une volonté à toute épreuve ; le contrôle total des techniques d'intimidation et d'interrogation ; la maîtrise de toutes les possibilités de combat physique et la poussée au maximum du potentiel de son corps ; une souplesse lui permettant de grandes acrobaties aériennes ; la maîtrise de la majorité des armes au monde ; une endurance au-delà de tout niveau ; un statut de chasseur sans égal ; un intellect de génie et la maîtrise de dizaines de langages.

Bruce Wayne correspond à un prototype de l'être humain idéal, ayant atteint le summum atteignable de l'évolution humaine à cet instant de l'Histoire. S'il est encore perfectible, s'il ne sera jamais "parfaitement parfait", il est clair que Bruce Wayne est le plus proche, sans pouvoir, de ce niveau.

Equipements :
Pour lutter contre les criminels, lâches, Bruce Wayne a créé un costume inspiré de ses propres terreurs, liées aux chauves-souris, et est devenu le Batman.
Le Bat-Costume, véritable bijou de technologie, est son armure, l'élément majeur de sa lutte contre le crime. Conçu avec l'aide d'Alfred Pennyworth et de Lucius Fox, qui n'a jamais vraiment ignoré les débouchés de ses créations et inventions, le Bat-Costume a sauvé bien des fois la vie de son propriétaire.
Il est constitué essentiellement :
- d'une cape, constituée dans un matériau spécifique anti-balles mais permettant aussi de planer lors de chutes dans les airs.
- d'une capuche, comprenant notamment un masque avec les célèbres petites cornes et lié à la cape elle-même. Construit dans le même matériau, il bénéficie également d'un véritable micro-ordinateur installé dans les fibres du masque, avec différents verres et applications qui lui permettent de voir en infrarouge ou selon tous les types de besoin. Le masque contrôle aussi le reste du costume, qui est finalement une combinaison intégrale, à l'écoute des besoins et des relevés de son propriétaire.
- d'un tissu général, prenant naissance au cou jusqu'aux avants-bras, avec une teinte plus sombre au bas-ventre, puis une reprise du colori classique jusqu'aux mollets. Ce tissu protège le Batman des armes à feu à petite distance et des coups d'armes blanches, et résiste bien évidemment aux températures les plus extrêmes.
- de gants sombres, résistant comme le reste à toute attaque, mais comprenant aussi des petits gadgets et petites armes nécessaires à sa lutte contre le crime;
- de bottes similaires aux gants, mais comprenant de petits jet-boots lui permettant de voler une fois sur une courte distance.
- de l'indispensable ceinture jaune comprenant des dizaines et des dizaines éléments utiles dans son combat. Le Batman y dispose notamment : d'une lampe infra-rouge ; de capsules de fumée ; d'un kit d'analyse des empreintes et de scènes de crime ; d'un kit de premiers secours ; d'une batterie mobile ; d'un grappin ; de Batarangs ; d'une torche laser miniature ; de menottes ; de capsules incendiaires ; d'un masque à gaz ; de traqueurs ; d'une capsule cryogénique ; de sédatifs ; de diverses toxines ; de mini-explosifs ; de grenades lumineuses ; d'un dispositif anti-incendie ; d'un transmetteur sonique ; d'un taser ; d'un nécessaire anti-acide ; etc.
Au fil de sa carrière, Bruce a endossé de nombreuses versions du costume, certaines sombres, d'autres plus lumineuses. Désireux de se détacher d'un aspect solitaire et torturé de sa personne, il a récemment repris un costume plus classique : la cape, la capuche, les gants et les bottes sont d'une couleur bleu marine ; le tissu du costume est gris ; la ceinture est jaune ; le symbole est noir et sans fond jaune sur le torse.

Relations :
Bruce Wayne a un statut de mentor et de chef de file pour la Bat-Famille, qui comprend : Nightwing, Red Robin, Robin, Batgirl, Oracle, Huntress, Batman INC. Il est également très proche des membres de la Ligue de Justice, et a une influence certaine sur Catwoman ou encore ses propres adversaires, qui fonctionnent essentiellement contre lui.

Faiblesses :
Bruce Wayne est peut-être un combattant extraordinaire et un être éminemment brillant, il demeure un homme. De ce fait, ses capacités physiques de résistance étant bien supérieures à la normale, il peut être vaincu par quelqu'un de plus fort, plus direct, plus malin ; l'exemple de Bane prouve que ce n'est pas impossible, comme le principe de le pousser dans ses retranchements en jouant sur ses peurs, sa paranoïa et les ressorts fondamentaux de sa personnalité.
Par ailleurs, il est évident que sa solitude et son sentiment de culpabilité vis-à-vis de la mort de ses parents puis des blessures liées à ses proches sont des faiblesses énormes, qui peuvent le bloquer et le ronger. De plus, sa culpabilité vis-à-vis de la Ligue de Justice, qu'il a trahie, et le sentiment d'infériorité qu'il peut paradoxalement ressentir sont aussi des éléments-clés pour l'affaiblir.

En définitive, vaincre le Batman n'est pas très compliqué : il suffit de le dépasser physiquement, et/ou de jouer sur ses peurs les plus fondamentales, sur ses échecs et sur ses regrets.
Mais si ce n'est pas compliqué, ce n'est pas facile pour autant...

Hors Jeu

Présentation personnelle : Je suis Mr Miracle.

Disponibilités et rythme de réponse : Une à deux fois par semaine.

Pourquoi avez-vous choisi ce personnage ? J'adore Batman, il est ce qui m'a amené aux comics et j'en suis très fan. Je l'ai incarné jadis, ailleurs et ici, mais dans une version déconnectée des autres héros et vilains. Parce que l'occasion est trop forte, parce qu'il est mon héros, je reviens à lui.

Avez-vous lu le règlement et approuvez-vous tous les points ? Oui.

Comment êtes-vous venu ici ? J'y suis déjà.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 17/01/2017
Messages : 470
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Sportsmaster ; Ch'al Andar/Hawkman ; Orin - The Aquaman
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Mar 21 Fév 2017 - 22:14
Pour information, cette fiche est une reprise totale de la précédente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 05/12/2016
Messages : 2190
DC : Deadshot.
Situation : Revendique son héritage.
Localisations : Metropolis.
Justice League

MessagePosté le: Mar 21 Fév 2017 - 22:15
Reprise de fiche, donc validation.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4444-superboy-rebirth http://dc-earth.fra.co/t4287-superboy-i-m-no-superman
Inscription : 05/10/2014
Messages : 1373
Localisations : Ivy Town


MessagePosté le: Mar 21 Fév 2017 - 22:17
Bon retour sous le masque. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 12/11/2016
Messages : 265
Localisations : Mobile
Groupes : Aucun


MessagePosté le: Mar 21 Fév 2017 - 22:18
Miracle tu reviens en Batman ? Ca va être cool ça

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 17/01/2017
Messages : 470
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Sportsmaster ; Ch'al Andar/Hawkman ; Orin - The Aquaman
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Mar 21 Fév 2017 - 22:22
Oui, je suis de retour. Smile
Merci à tous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mar 21 Fév 2017 - 22:29
Alors dans ce cas, bienvenue de nouveau lol
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 21 Fév 2017 - 23:01
MON BATOU QUI CHANGGGEEEUH o/

MIMI EN BATMANNNNNNNN excited excited excited excited excited excited excited excited excited excited excited excited excited excited excited excited excited excited excited excited excited excited excited excited excited excited excited excited excited excited excited excited excited excited excited excited excited excited excited excited excited excited excited excited excited excited excited


JE SAIS PAS SI TU SAIS MAIS JE SUIS CONTENTEEEE  BIENVENUEEEE ♥️♥️♥️♥️♥️♥️♥️♥️


JET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIMEJET'AIME

Je sais pas si tu as compris, mais je t'aime copain Flowerred
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 23/03/2014
Messages : 7623
Situation : Après avoir discrètement infiltrée des survivants martiens blancs sur Terre, une altercation entre eux et les Red Rockets tourne au drame dans des conditions mystérieuses. Ayant perdue ses proches M'gann, meutrie, réclame la libération des autres martiens blancs prisonniers.
Localisations : Earth


MessagePosté le: Mer 22 Fév 2017 - 2:01
Le retour aux sources ^^


"Do you fear what you don't know ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2895-wow-incredible-adventures
Invité

MessagePosté le: Mer 22 Fév 2017 - 6:45
À ben ça c est une surprise !!!! Laughing

Je vois que Selina t aime déjà , à peine revenu il fait déjà craquer toutes les filles !!!

Je te souhaites plein de plaisir avec ce retour en force Wink

Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 11/05/2015
Messages : 1374
Situation : Ancien Nightwing
Localisations : Devant le Pc


MessagePosté le: Mer 22 Fév 2017 - 9:25
Re bienvenue ^^



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2466-fiche-rp-de-nightwing-batman-ii https://lacavernedebatsi.wordpress.com/
Invité

MessagePosté le: Mer 22 Fév 2017 - 14:06
Slade jaloux, vraiment ? o/
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 22 Fév 2017 - 14:23
Hhhhoooo ooouuuiiiiii Kill slade
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 22 Fév 2017 - 14:25
Hannnn Twisted Evil

*fouette Slade*


ça va mieux ? /PAN

Flowerred
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 22 Fév 2017 - 15:15
hhhmmmm non je suis toujours aussi jaloux !!!

Mais ce n'est pas l'endroit d'en discuter le flood sur les présentation ne sont pas vraiment toléré ^^
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 02/11/2016
Messages : 86
Localisations : Gotham
MessagePosté le: Mer 22 Fév 2017 - 17:01
Bienvenue Père !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 17/01/2017
Messages : 470
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Sportsmaster ; Ch'al Andar/Hawkman ; Orin - The Aquaman
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Mer 22 Fév 2017 - 18:53
Du flood sur la présentation d'un Batman ?
Incarné par un Admin ?

Vous êtes mignons.
Fous - mais mignons.

Merci pour ces messages, mais cessons là ce qui n'a définitivement pas lieu d'être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

I'm Batman.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: Plateforme joueurs :: Présentations :: Présentations validées-