Le début d'une nouvelle vie ✽ The Atom

Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité

MessagePosté le: Mer 8 Mar 2017 - 21:17


Le début d'une nouvelle vie



Bruce avait raison, elle devait affronter son passé. Alors qu'il lui explique qu'Harold viendra en milieu et fin de journée, ainsi qu'il n'aime pas les au-revoir, Pamela se surprend à sourire tendrement et à trouver ça mignon. Mais elle n'a pas le temps de lui répondre que Bruce disparaît dans les ombres du Bunker. Elle se recouche doucement sur le lit et s'endort rapidement. Harold vient comme Bruce la dit, une fois dans le milieu de la journée puis vers 17H. Une fois le dernier relevé acquis, il fait signe à la jeune femme qu'il est temps. Elle sourit au bossu alors qu'il la conduit à l'aéroport. Une fois dans l'avion, elle butte sur un sac sous son siège et elle fouille dedans, remarquant alors avec surprise des papiers avec sa photo portant le nom de Pamela Flower ainsi qu'une vie passé pré-fabriqué. Elle trouve aussi un portable avec le numéro de Bruce et un message "Une nouvelle vie s’ouvre à toi, et tu la mérites. Tu as mon estime, mon respect et ma confiance – j’ose croire que tu en seras digne. Tu as perdu beaucoup, ce jour, mais tu as gagné également. Beaucoup. Veille sur toi. B" Elle sourit doucement, les larmes naissant dans ses yeux. Oui, elle avait gagné beaucoup ... Un ami, une nouvelle vie. Elle lui répond avant le début du voyage.





Merci pour tout Bruce, sincèrement car, oui, une nouvelle vie s'ouvre à moi mais c'est grâce a toi.Si tu n'étais pas arrivé ... J'aurais sûrement fait une énorme bétise. J'ai cru que ce Ra's pourrait me rendre une partie de moi mais c'est toi qui l'a fait ... Hâte de te revoir, bientôt. Je t'embrasse, Pam'

Elle sourit doucement alors que le voyage débute. Ce n'est pas très long avant qu'elle arrive à la dénommée Ivy Town. Elle prend le sac avec ses nouveaux papiers et descend de l'avion avant de rejoindre le Terminal puis l'Aéroport. Elle cherche du regarde le prénommé Atom puis, quand elle voit des gamins tout contents autour d'un homme plutôt musclés, elle comprend de suite, c'est The Atom. Elle avance doucement vers lui et sourit doucement: Bonjour. Je suis Pamela, l'amie de ... De Batman. Elle fallit dire l'amie de Bruce Wayne mais ce rattrape aussitôt. Elle tend sa main vers lui. Merci de m'accueillir ici ... Je ne sais pas si Batman a expliquer mon cas mais ... Elle semble gênée.

fiche codée par Empty Heart
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 21/11/2015
Messages : 539
DC : Mister Miracle - The Bat - Garth - Sportsmaster
Localisations : Ivy Town
Justice Society of America
Suicide Squad
MessagePosté le: Jeu 9 Mar 2017 - 19:36
Ivy Town est une petite ville située en Nouvelle-Angleterre, connue essentiellement pour son port, son estuaire et surtout son Université. Essentiellement tournée vers la Recherche et la Science, elle n’attire guère l’attention, et a longtemps été une cité anonyme, connue essentiellement dans les circuits scolaires.
Cependant, depuis que le professeur Ray Palmer a découvert une étoile naine blanche lors d’une randonnée avec ses élèves et l’a utilisé pour devenir le Héros Atom, Ivy Town a été connue pour les Vilains affrontés par le scientifique.
Par la suite, les recherches du savant Alpheus V. Hyatt, qui est parvenu à créer une Time Pool pour plonger dans le Passé et le Futur, ainsi que la mise en place d’un lien constant avec la version futuriste de la cité.

Depuis peu, l’Héroïne Jade a accepté de prendre la suite d’Atom pour protéger la cité, notamment dans le cadre de l’installation de la Super-Prison, jadis temporaire et désormais permanente.
Après que Ray Palmer se soit sacrifié pour aider la Justice League, l’enterrement d’un cercueil vide est intervenu, et la jeune femme est devenue la seule protectrice de la ville.

En clair, Ivy Town est une cité moins brillante, connue ou surprenante que Gotham City ou Metropolis – mais elle recèle de nombreuses originalités et d’autres atouts, ainsi qu’une Héroïne dédiée et valeureuse.



Récemment, le Héros initial de la ville a refait surface, finalement vivant malgré ce que tout le monde a pensé.
Cette absence n’a duré que quelques semaines pour le monde entier, mais Atom a passé un peu plus deux ans, quatre mois, douze jours et trois heures dans une autre Dimension – à combattre des monstres et chimères pour survivre, à affronter des horreurs dont il ne peut encore parler.

Ramené d’abord à proximité de la nouvelle Morlaidh, Atom n’a pu reposer pied à Ivy Town il y a quelques jours.
Il fut cependant très occupé : dès son retour, il dut stopper une prise d’otages à l’Université, menée par le dinosaure humain Airstryke ; ensuite, le lendemain, il fut enlevé par la Section Ravagers, et découvrit l’horreur du mandat du Président Wilson ; enfin, il rejoignit à nouveau la Justice Society of America pour continuer la lutte contre les Nazis et les Grands Anciens, avant de donner sa démission définitive de la Justice League en petit comité.

Maintenant que Palmer a réussi à retrouver un peu de calme, et qu’il a accepté de se réinstaller chez lui, il fait face à un nouveau défi – un défi hérité d’une amitié sincère, même si difficile avec le Batman.
La veille, ce dernier a contacté directement le scientifique afin d’évoquer le cas de Poison Ivy. Ray est un Physicien, avec quelques connaissances en chimie et en biologie : il a aisément compris les problématiques du cas de la jeune femme, et a saisi l’intérêt de la déplacer pour que la tentation incarnée par Gotham City ne soit pas trop lourde.
Avec une envie sincère d’aider, il a accepté d’accueillir l’ancienne surhumaine dans la ville, en ayant bien évidemment averti Jade à la même occasion.

Ray s’est donc déplacé à l’aéroport, pour accueillir Pamela Isley.
Cependant, il ne porte pas son nouveau costume, et a retrouvé des vêtements civilement acceptables : arborant un jean délavé et fatigué, un pull rouge uni, une veste en cuir, il a coiffé sa désormais chevelure du mieux qu’il le pouvait – et porte, surtout, un panneau indiquant qu’il attend Pamela.
Hélas, Palmer a accepté que son identité soit révélée par Norman Brawler dans son livre, L’Adieu d’Atom – et donc, nombreux sont ceux qui le reconnaissent dans Ivy Town, qui demeure une petite ville.

Il doit donc repousser quelques jeunes qui s’agglomèrent autour de lui, quand il aperçoit une jeune femme répondant à la description du Batman. S’il n’a croisé que Poison Ivy, il n’a jamais vu Pamela Isley, et perd donc quelques secondes à confirmer son identité en la fixant.
Finalement, le scientifique signe les autographes demandés, et s’avance directement vers elle en affichant un sourire sincère.


« Bonjour, je suis Ray… enfin, Atom bien sûr, mais appelez-moi Ray. »

Sa voix est chaude et sympathique. Rassurante.
Il s’empare, par réflexe, des bagages de la jeune femme en acquiesçant à ses paroles.


« Il m’a tout expliqué, oui… et je tiens à vous dire que je vous félicite pour votre choix et votre volonté, mademoiselle… Flower, c’est ça ? Pamela, si vous me permettez.
Bref, il m’a tout dit, oui. Bruce et moi sommes de vieilles connaissances, et nous avons l’habitude de nous dire beaucoup de choses. »


Un petit clin d’œil complice, pour confirmer que Palmer en sait beaucoup sur le Batman et son identité secrète.

« Je vous propose de sortir d’ici et d’aller discuter dans un endroit plus calme. J’ai pris la liberté de louer, pour vous, un petit logement, situé dans une rue calme à proximité du centre-ville… on y va ? »

Un sourire, encore, et le scientifique emmène la jeune femme vers l’extérieur. Il hèle un taxi, dans lequel tous deux embarquent.
Durant le trajet, Ray entame une discussion enflammée sur les résultats de l’équipe de baseball de l’Université d’Ivy Town, occupant ainsi toute la conduite.
En sortant, Palmer signe un autographe et pose pour une photographie, alors que Pamela Isley attend déjà dehors. Il esquisse un nouveau sourire, et récupère ses affaires dans le coffre.


« Désolé… Ivy Town est une petite ville, et j’en ai été longtemps le seul protecteur. Je n’avais d’ailleurs pas grand-chose à faire, mais… on m’a cru mort, et je suis revenu il y a peu. Cela ne se reproduira plus. »

Tous deux se trouvent sur un trottoir propre mais anonyme, devant un immeuble de deux étages rectangulaires, en briques rouges. Atom s’avance, ouvre la porte avec une clé, et guide Pamela dans un couloir étroit mais bien tenu.
Au bout de quelques instants, ils passent devant un escalier… qu’ils n’empruntent pas, car ils se glissent à côté pour déboucher sur une petite porte, qui ne paye pas de mine.
Ray l’ouvre avec une autre clé, et tous deux parviennent alors dans une pièce…

… qui s’avère être un studio classique mais sympathique.

« Ce n’est pas grand, mais… c’est propre et l’immeuble est rempli de personnes âgées. Vous êtes à une dizaine de minutes à pied de l’Université, où un stage vous attend d’ici quelques jours. »

Il dépose les bagages dans un coin, et s’avance pour rejoindre l’autre côté du studio.

« Bon, surtout, je pense que l’aspect annexe vous plaira… »

Palmer l’amène alors au-delà de la cuisine, où elle découvre une porte donnant sur l’extérieur…
… l’extérieur, et un jardin dans une cour intérieure, avec un petit abri bucolique.

« Bruce m’a tout dit, sur votre état… et on a pensé, tous les deux, que s’il vaut mieux vous couper de vos anciennes tentations, un petit cocon comme celui-ci vous permettrait d’avancer et d’aller mieux.
Est-ce que… est-ce que ça vous convient ? Vous voudriez autre chose ? »


Atom sourit, et attend.
Espérant, sincèrement, que la jeune femme se sente bien ici, afin qu’elle puisse entamer de la meilleure des façons sa guérison.


Présentation. - Fiche RP. - Demandes de RP. - Présentation des PNJs.
Tor lorek san, bor nakka mur, Natromo faan tornek wot ur.
Ter Lantern ker lo Abin Sur, Taan lek lek nok--Formorrow Sur!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Invité

MessagePosté le: Ven 10 Mar 2017 - 13:02


Le début d'une nouvelle vie



Ivy Town était largement différente de Gotham. Autant par sa beauté, un peu plus lumineuse que Gotham mais aussi par l'amabilité des gens ici. Pamela est certaine qu'ici, elle pourra vivre tranquillement et surtout, elle sera tranquille. Après tout, personne ne la connait ici et donc, par conséquent, personne ne pourra lui mettre son passé sur le tapis. La jeune femme approche donc du héro local et ce dernier prend les bagages de l'ancienne Super Vilaine en assurant que Bruce lui avait bien expliquer la situation, qu'il la félicite aussi pour son choix et sa volonté de changer mais il affirme alors à Pamela que Bruce et lui on pour habitude que ce dire pas mal de chose. Elle comprend donc que ce dernier connait la véritable identité de Batman. Elle sourit doucement et quand il lui propose de sortir d'ici pour aller parler dans un endroit plus calme, elle le suit docilement jusqu'à l'extérieur. Ray appel un Taxi qui se stop. Une fois à l'intérieur, Ray parle avec le chauffeur. La botaniste ne suit pas vraiment la conversation, n'était pas réellement attirée par le sport. Quand il arrive devant un petit immeuble à deux étages, ils sortent de la voiture et Pamela attend donc que Ray est fini de signer l'autographe et prit la photo. Il lui explique qu'Ivy Town est une petite ville et ayant été le seul protecteur pendant longtemps, puis il est passé du statut décédé à revenue à la vie ... Pammy connait ça. Elle fait signe de la main en riant. Ne vous en faite pas, je comprend tout à fait. Dit-elle en le suivant docilement.

Une fois dans l'immeuble, Pam le suit donc vers une porte plutôt mignonne au rez de chaussée. Une fois ouverte, elle remarque un petit studio très sympa. Elle sourit en entre alors que Ray lui explique que ce n'est pas grand mais que c'est calme vu que l'immeuble est entièrement prit par des personnes âgées et puis qu'elle est à une dizaine de minutes à pied de l’Université. Il pose les bagages de la jeune femme et lui montre alors une autre porte au-delà de la cuisine. Quand Ray l'ouvre, le sourire de Pam s'élargie, totalement heureuse. Ray lui dit que Bruce lui a expliquer son état mais qu'ils ont pensé que, même si elle doit ce coupée de son ancienne vie, ce petit paradis lui permettrait d'aller mieux et surtout d'avancer. Elle ce tourne vers Ray, la petite larme à l'oeil. Sincèrement, merci. Je n'ai besoin de rien, surtout avec ce magnifique jardin ... Vous et Bruce m'offrez déjà la plus belle des choses ... Une nouvelle vie loin de ... De ce passé. J'ai beaucoup aimé mes "enfants" mais ... Je dois faire le deuil de mon ancienne vie. Et c'est ici que je vais y arrivé. La demoiselle s'approche d'un magnifique rosier et le caresse du bout des doigts en souriant.

fiche codée par Empty Heart
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 21/11/2015
Messages : 539
DC : Mister Miracle - The Bat - Garth - Sportsmaster
Localisations : Ivy Town
Justice Society of America
Suicide Squad
MessagePosté le: Sam 11 Mar 2017 - 12:37
Ray Palmer demeure à l'arrière durant la visite de la jeune femme, dans son nouvel environnement. Il reste de côté, volontairement, pour lui permettre de se plonger dans ce foyer qui va l'accueillir pour les prochains temps ; c'est à elle, c'est pour elle - elle a le droit de s'y introduire en quasi-solitude, pour s'y immerger et s'y habituer.

"Hem."

Un petit grognement, et le scientifique glisse sa main dans sa chevelure, trop longue et mal coiffée. Un sourire s'esquisse lentement sur ses lèvres, quand Pamela se tourne vers lui, le visage marqué par l'émotion et la satisfaction.

"Voici une expression que j'espérais voir... je suis sûr que Bruce aussi."

Il l'écoute, ensuite, et acquiesce lentement.
Il sait que Poison Ivy a causé de nombreux dégâts ou drames - et il sait que rien n'est oublié, rien n'a disparu ; mais il a trop vécu, trop lutté dans sa propre existence pour ne pas comprendre le principe d'une seconde chance... ou d'une troisième, ou d'une quatrième.
Lui qui a été geek, professeur, Héros, marié, trompé, divorcé, héraut de Morlaidh, infiltré dans la C.I.A., Héros encore, fuyard dans le Multivers, puis refondateur de la Justice League... lui ne peut que comprendre la main tendue par le Batman ; et même si ce dernier n'est, d'apparence, pas connu pour sa grandeur d'âme, rien n'est moins faux quand on apprend à le connaître réellement.


"Je vous aiderais autant que possible, Pamela. L'Université a accepté de me reprendre comme professeur, même si je n'ai pas encore donné de cours... votre stage se passera dans le laboratoire à côté du mien, et votre référent est un ami proche, en qui j'ai toute confiance. Il ne devrait y avoir aucun souci."

Un nouveau petit sourire, et Ray marche lentement en laissant glisser ses doigts sur les meubles de la cuisine.

"Je pourrais vous emmener au Jardin Botanique d'Ivy Town, aussi... ah, oui. Tenez."

Il cherche quelque chose dans sa poche, puis présente une carte de visite qu'il dépose sur le plan de travail.

"Mon numéro professionnel, mon numéro privé, mon adresse, mon adresse mail. Je suis toujours disponible pour vous, Pamela... toujours."

Un nouveau clin d'oeil, puis Atom en civil se rapproche de la porte.

"Hem... bref. Vous voulez peut-être être seule... ou pas. Bref, bis. Je vais vous laisser, à moins que vous vouliez encore quelque chose..."

Le scientifique est un peu gêné - il n'est jamais doué pour les transitions, surtout avec les inconnus ou quasi-inconnus. Il plonge les mains dans ses poches, et attend, les épaules légèrement baissées, patientant.


Présentation. - Fiche RP. - Demandes de RP. - Présentation des PNJs.
Tor lorek san, bor nakka mur, Natromo faan tornek wot ur.
Ter Lantern ker lo Abin Sur, Taan lek lek nok--Formorrow Sur!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Invité

MessagePosté le: Sam 11 Mar 2017 - 20:39


Le début d'une nouvelle vie



C'était réellement magnifique et Pamela était aux anges. Elle se retourne vers Ray qui semble apprécier que la demoiselle aime son nouveau chez-soi. D'ailleurs, il lui dit qu'il espéré voir ce visage heureux et qu'il est sur que Bruce aussi. Bruce ... Pamela sourit encore plus en pensant à son chevalier noir ... C'est grâce à lui tout ça ... Et elle en est réellement heureuse. Le choix fut difficile mais ses "bébés" comprennent son choix et elles le respectent toutes. Alors qu'elle est dans ses pensés, Atom la "surprend" un peu quand il reprend la parole derrière elle. Il lui dit qu'il l'aidera autant qu'il peut, d'ailleurs, il es prof à l'université et le stage se passera dans le labo à côté du sien. Il ajoute même que son référent est un de ses amis proche et qu'il a confiance en lui. Bon, Pam avoue volontier que ça la rassure un peu ... Cela fait trop longtemps qu'elle n'a pas était en contacte avec des gens normaux ... Ses seuls contactes s'était avec Harley ... Harley ... Que va-t-elle dire quand elle apprendra ça ? Qu'importe, c'est le choix de Pam et personne d'autre. Encore merci pour tout ça, je me répète mais c'est réellement une chose énorme pour moi, c'est plus qu'on ne m'a jamais offert. Bruce m'a rendu à nouveau humaine et vous, vous me faite confiance alors que ... Que j'ai fais énormément de mal aux gens à Gotham. Elle sourit doucement alors que Ray ce propose de l'emmené, plus tard, au Jardin Botanique. Il lui dépose aussi sa carte de visite sur un des plans de travail, alors qu'il lui dit qu'il sera toujours disponible pour elle. Elle lui sourit puis acquièse quand il lui demande si elle veux être seule. J'ai besoin de prendre une douche et ... De me faire à tout ça. Je vous contacterais en cas de besoin. Encore merci et à bientôt alors. La demoiselle le raccompagne jusqu'à la porte et une fois seule, dans ce silence pesant, elle va sous une douche chaude.

_________________

Quelques semaines on déjà passé. Pamela a déjà eu la visite de Bruce plusieurs fois et elle est retournée voir ses plantes à Gotham. Mais elle ne reste jamais plus de deux jours, elle évite cette ville à présent. Elle aime sa nouvelle vie malgré le manque constant de ses voix dans sa tête. Les voix de son ancienne famille ... L'heure tourne alors qu'elle travail avec des élèves sur un projet scientifique, celui de créer une nouvelle couleur de rose, sans leur faire du mal, bien sur. Elle a expliquer aux élèves l'importance de la douceur et surtout de l'affection qu'on doit porter aux plantes. Bon, beaucoup l'ont prise pour une hippie, d'autres pour une folle mais certains voient la jeune femme comme une sentimentale. Si ils savent ... La sonnerie retentit dans les couloirs de l'université, indiquant à Pammy que c'est l'heure de rentrer. Une fois sortie, elle se dirige vers son petit studio. Elle a prit l'habitude d'y aller à pied, après tout, ce n'est pas si loin. Une fois devant le petit immeuble, un sourire apparaît sur son visage alors que son petit coeur d'humaine ce met à battre rapidement. Elle s'approche de la voiture qui se trouve devant et toc à la vitre. Bonjour Mr Wayne. Elle rit doucement et regarde Bruce à l'intérieur. Allez, vient, on sera mieux à l'intérieur.

fiche codée par Empty Heart
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 17/01/2017
Messages : 322
DC : Mister Miracle - Garth - The Atom - Sportsmaster
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Dim 12 Mar 2017 - 18:52
Les semaines ont passé.
Si Ray Palmer a géré le quotidien de la nouvelle vie de Pamela Isley, son allié et ami Bruce Wayne a conservé un oeil sur la jeune femme - alternant la surveillance lointaine et même proche, à plusieurs reprises.
En effet, le milliardaire a contacté l'ancienne Poison Ivy par de nombreux moyens de communication, puis l'a fait venir à Gotham City afin de vérifier l'avancée de l'impact de son intervention sur elle ; par la suite, il a lui-même fait le déplacement, profitant de la présence d'une succursale des Entreprises Wayne dans Ivy Town.


"Quelle est la situation, Alfred ?"

"Sous contrôle, Monsieur Bruce."

"Est-ce que Tim, Stephanie et Barbara se sont préparés ? Est-ce qu'ils sont présents dans la Cave ?"

"Mesdemoiselles Barbara et Stephanie sont, en effet, dans la Batcave. Monsieur Tim a décidé de préparer sa patrouille sur les toits, après avoir compris que la sur-présence féminine l'empêchait de se faire entendre."

"Je vois. La fuite plutôt que l'affrontement. Il me faudra discuter avec lui, à mon retour."

"Quand est-il prévu, Monsieur ?"

Bruce Wayne pousse un profond soupir, et laisse son regard glisser autour de lui.
Il se trouve dans une voiture de location, prise environ une heure avant à son arrivée de l'avion. Il a suivi le trafic, et vient de se garer devant le petit immeuble qui est sa destination ; ses yeux agrippent les briques rouges, et une légère grimace glisse sur son visage.


"Demain, je pense. Il s'agit d'une visite impromptue et rapide. Elles devraient s'espacer encore plus, puis disparaître."

"Les résultats sont-ils si bons, Monsieur Bruce ?"

"En effet, Alfred."

Son regard glisse des briques rouges, pour s'arrêter sur une silhouette sublime qui s'avance sur le trottoir, vêtue d'un jean moulant noir et d'un t-shirt évidemment vert. Une belle jeune femme, qui attire les regards, mais bien moins la crainte qu'avant.

"En effet, les résultats sont bons. Je vous rappelle."

Bruce raccroche, quand la stagiaire en chimie tapote sur la vitre. Il acquiesce en silence, esquisse un micro-sourire sincère, et sort du véhicule avant de le refermer.
Dehors, Pamela Isley peut alors découvrir que le nouveau venu est bien celui qu'elle connaît...

... même si Bruce Wayne arbore, toujours, un style élégamment très strict.

"Pamela."

Il acquiesce aux paroles prononcées, et s'avance dans l'immeuble, muni d'un petit sac de voyage. Il suit la jeune femme dans le couloir, puis pénètre à sa suite dans son studio.
Il relâche la poignée du sac pour le laisser tomber au sol, et esquisse enfin un vrai sourire sincère en regardant son hôtesse.


"Heureux de te trouver ici. Excuse ma visite impromptue, mais..."

"... je veux vérifier que tu ne prépares rien et, surtout, qu'il ne t'est rien arrivé", a-t-il envie de dire.

"... je n'ai pas eu la possibilité de te prévenir avant. Mon agenda est bien rempli, comme tu le sais."

Il plonge ses mains dans ses poches, et commence à faire un tour rapide du studio.

"J'ai réservé une chambre, dans un hôtel à proximité, et Ray m'a informé que nous aurions accès au laboratoire de chimie. Nous pourrons mener quelques vérifications rapides, sur ton état."

Bruce s'arrête, près du jardin d'intérieur, puis se tourne vers elle.
A nouveau, un sourire sincère apparaît sur ses lèvres.


"Comment ça se passe, ici ? Tu vas bien ?"

Son ton s'est adouci - sa question est sincère, et son intérêt pour elle véritable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité

MessagePosté le: Dim 12 Mar 2017 - 20:10


Le début d'une nouvelle vie



Toujours aussi séduisant. La belle rousse sourit doucement au milliardaire et ils avancent ensemble dans l'immeuble avant d'entrer dans le studio de Pammy. Cette dernière pose ses livres et son sac sur la petite table basse en écoutant Bruce lui dire qu'il est heureux de la trouver ici et qu'il s'excuse de sa visite surprise. La demoiselle hausse les épaules, souriante alors qu'il lui dit qu'il n'a pas pu la prévenir avant a cause de son agenda rempli. Pammy s'avance vers le frigo et y sort une bouteille d'eau ainsi que deux verres du placard. Elle pose son regard sur Bruce alors que ce dernier met ses mains dans ses poches et lui dit qu'il a une chambre d'hôtel pas loin d'ici ajoutant que Ray lui a confirmé qu'ils auraient un accès au labo de chimie pour que Bruce puisse vérifié l'état de santé et l'évolution de la jeune femme. Elle sourit à nouveau mais le perd rapidement quand Bruce lui demande comment ça ce passe ici et si elle va bien ... Oui elle va bien, mais pour ce qui est du reste ... Elle est seule. Aucuns amis, pas de petit-ami ... Personne. Seule. Elle soupire et se laisse tomber sur le canapé, évitant alors le regard de Bruce. Elle fixe la table et hausse les épaules. Je vais bien ... Je t'assure. Mais ... On va dire que, quand tu passes des années entouré de personnes qui t'aime et que tu passes à une vie ... Solitaire ... Tu te demandes simplement si tu as fais le bon choix. A par tes visites et celle de Ray ... Je suis seule ... Et je n'aime pas ça.

En effet, la jeune femme n'aime pas la solitude et pour cause ... Elle a passé plusieurs mois dans un hôpital, toute seule avant d'apprendre à utiliser ses pouvoirs. Mais pendant cette période, elle fut la cible de cauchemar et autre qui l'avait mise dans un état dépressif et Pam a peur de retourner à cette période. Elle soupire et se redresse. Mais ça va, je vais bien. J'aime mon stage, j'aime mon studio et puis, j'ai tes visites surprises, qui sont agréables, je l'avoue. Dit-elle en rougissant. Tu vas rester longtemps ou ce n'est que pour un jour ? Elle croise les bras contre sa poitrine et regarde Bruce dans les yeux, ayant reprit son petit sourire timide. L'ancienne Poison Ivy ressent enfin des choses, comme tous les humains ... Elle ressent de l'amour pour l'homme en face d'elle. Qui aurait pu le prédire ? Elle, la méchante et empoisonnante Poison Ivy ... Amoureuse du sexy et milliardaire Bruce Wayne dont la vie est banale mais néanmoins secrète la nuit sous les traits du Batman ? Personne ! D'ailleurs, elle évite de montrer le moindre attachement ou autre devant lui, elle ne veux pas manger un nouveau mur, ça fait trop mal.

Et toi ? Comment vas-tu ? Harley ne te cause pas trop d’ennuis ? Personne ne sait que je suis là hein ? Oui, elle s'inquiète quand même de ce qui risque d'arriver si quelqu'un apprend qu'Ivy est à Ivy Town et surtout ... Humaine. La dernière fois, Silence a réussit à la re-transformée mais cette fois, elle veux vivre sa vie. J'ai appris qu'ils ce sont encore échappés d'Arkham ... Cet Asile est une vraie passoire, je te l'ai dis ... Et ça continuera, encore et encore ... Et ... Elle rougit fortement: Je n'ai pas envie que tu sois blessé à cause d'eux, même si Harley était mon amie.

fiche codée par Empty Heart
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 17/01/2017
Messages : 322
DC : Mister Miracle - Garth - The Atom - Sportsmaster
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Lun 13 Mar 2017 - 18:00
Lorsque la jeune femme émet un petit compliment, Bruce esquisse son sourire de charmeur habituel – même si ses joues rougissent légèrement, ce qui ne lui arrive pas souvent.
Il s’est pris d’attachement, d’affection pour la jeune femme devant lui, ayant appris à voir au-delà de Poison Ivy, au-delà de l’ancienne surhumaine et de sa patiente durant ses visites ici ; et, de ce fait, de tels mots le touchent plus qu’il ne le pensait, même si sa discipline prend vite le relais.


« Hem… merci. »

Son sourire disparaît cependant quand, après s’être assise dans son canapé, Pamela affiche une mine bien plus sombre, ou en tout cas bien moins enjouée qu’avant.
Même en civil, il demeure un détective de talent, qui sait noter chaque émotion, chaque expression, chaque signe chez ses interlocuteurs. Toujours debout, à quelques mètres de la jeune femme, les mains encore dans les poches, il s’adosse à un meuble et la fixe intensément, la laissant évoquer à haute voix ses doutes et ses troubles.


« Hum… je vois. Je craignais, en effet, que la solitude te pèse. J’espérais que Ray soit plus présent, et qu’il t’aide à te reconstituer une vie sociale, mais… »

… mais le scientifique semble avoir des projets plus pressants, comme défier bêtement le Temps et l’Espace, a-t-il envie de dire.

« … mais j’aurais dû m’en occuper moi-même. Je te présente mes excuses pour avoir failli sur cet aspect primordial de ton existence. »

Il acquiesce, encore, quand Pamela se reprend, et adopte un discours plus optimiste pour le rassurer. Il se doute que cela ne représente pas pleinement les sentiments de la jeune femme, mais une part de lui apprécie l’effort réalisé – même si un voile tombe désormais dans son esprit, illustrant l’inquiétude qui le guette.
Et si elle déprimait ? Et si elle retombait dans ses mauvais travers ? Et si Poison Ivy ressurgissait en elle ?
Une crainte réelle grandit en lui, et si Bruce a conscience d’avoir toujours été proche de ceux qu’il aide, il ne peut s’empêcher de se rendre compte que son… intérêt pour Pamela Isley est bien plus fort qu’il ne le pensait, ou qu’il l’avait cru.


« Hum… et bien, je, hem… »

Il hésite : à la base, sa présence ne devait être comptée qu’en heures, mais… la situation a changé.
Pamela ne va pas bien, et il ne l’accepte guère.
Il réfléchit quelques instants, puis acquiesce à lui-même, et refixe son regard dans le beau visage de la jeune femme. Il affiche un sourire sincère en s’adressant à nouveau à elle.


« Je compte rester quelques jours, pour être honnête. Diverses affaires appellent mon expertise à Ivy Town – des affaires concernant tous les aspects de mon existence. »

Un petit signe de tête, pour faire comprendre le sous-entendu, et il continue.

« Il va donc falloir me supporter quelques jours, je le crains. Concernant Harley… »

Bruce croise les bras, et pousse un profond soupir. Il secoue la tête, en perdant son regard dans le vague.

« J’attends, désespérément, le retour du docteur Harleeen Quinzel en elle. J’ai bien conscience qu’elle est autant une victime du Joker que les autres, mais elle a une part de responsabilité dans les abus provoqués et exercés… je ne pourrais pas la protéger éternellement, je le crains. »

Ses yeux se refixent à nouveau sur la jeune femme, et un nouveau soupir s’échappe de ses lèvres.

« Un jour, une décision sera prise, Pamela. A mon niveau, et à celui de la Justice League, et je ne pourrais pas tout maîtriser. »

Son visage est de marbre, déterminé. La jeune femme sait qu’il ne prendra jamais une vie, et que ses alliés non plus, mais il peut y avoir des prisons bien pires que l’Asile d’Arkham – et bien au-delà de ce monde.
Son expression redevient plus douce, cependant, quand il décide de changer de sujet, en adoptant un ton plus enjoué.


« Bref… je ne connais pas bien la ville, Pamela, tu le sais. As-tu des idées pour que je puisse m’occuper, en civil, durant mon séjour ici ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité

MessagePosté le: Mar 14 Mar 2017 - 12:13


Le début d'une nouvelle vie



La jeune femme sourit en voyant Bruce rougir un peu. Elle prend les deux verres et les remplient d'eau avant de tendre le premier à Bruce et de prendre le deuxième. Elle sourit doucement De rien, c'est sincère. Puis quand Bruce lui dit qu'il craigner que la solitude lui pèse, qu'il aurait espérer que Ray soit un peu plus présent pour elle mais qu'il aurait du s'en occuper lui-même et qu'il s'excuse, la Rousse se lève du divan et s'approche pour placer sa main contre la joue de Bruce en souriant Ce n'est pas ta faute. Tu as ta vie aussi, tu as Gotham à protéger. Et puis, le peu qu'on ce voit me fait quand même plaisir, ne t'en fais pas pour ça Bruce. Il faut que j'apprenne à vivre sans ses voix permanantes dans ma tête et ça fait bizarre. Et puis, je n'ai pas l'habitude du contacte humain. Elle se recule, rompant alors le contacte physique entre eux ... A contre coeur. Elle sourit à nouveau et boit une gorgée d'eau, plutôt contente que Bruce lui dit qu'il va rester quelques jours. Te supporter quelques jours ? Ce sera un jeu d'enfant et puis, j'ai supporter Harley pendant des années. Elle rit doucement, évitant alors le sujet d'Harley. Oui, ils devrons prendre une decision pour elle et ça, Pammy n'y pourra rien. De toute façon, elle mérite la punition que les Justiciers déciderons. Mais passons, Pammy a autre chose à pensé.

La Rousse regarde Bruce, dont le visage reste de marbre avant de prendre une expression plus douce alors qu'il dit à Pam qu'il ne connaît pas la ville, lui demandant si elle a des idées pour qu'il puisse s'occuper durant son séjour. Elle réfléchit un moment puis le regarde Tu as le jardin Botanique qui est magnifique. Après, je peux te montrer la Réserve faunique Huntsinger ou l'université. Je ne connais pas bien la ville non plus mais c'est les choses où je vais le plus souvent. Elle rigole doucement et croise les bras. Je te propose de manger ici ce soir, promit rien ne sera empoisonné. Elle se met à rire et ouvre son frigo, fouillant dedans. Steaks de boeuf et frites maison, ça te tente ?

fiche codée par Empty Heart
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 17/01/2017
Messages : 322
DC : Mister Miracle - Garth - The Atom - Sportsmaster
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Mar 14 Mar 2017 - 20:02
Bruce lève la main pour récupérer le verre d’eau tendue par Pamela, et esquisse un sourire poli en réaction.

« Merci. »

Lorsqu’il évoque sa culpabilité, concernant l’abandon de la jeune femme dans une ville qu’elle ne connaît pas et en l’absence d’allié ou de connaissance, il est surpris qu’elle se lève et s’approche directement de lui.
Figé, interdit, ne sachant pas comment réagir, il la laisse faire – et se surprend à rougir lui-même, lorsqu’elle touche légèrement sa joue pour le rassurer.


« Hem. »

Il grogne légèrement, et fuit le regard de Pamela en se détournant d’elle.
Bruce enfonce son visage dans son verre, buvant une gorgée importante tout en se décalant légèrement sur le côté, s’adossant non plus à un élément de cuisine mais à un mur.
Lui non plus n’est guère à l’aise avec le contact humain – mais il n’en est pas encore à l’admettre pleinement.


« Les voix évolueront, avec le temps. Elles se feront parfois plus insistantes, plus agressives, d’autres fois plus douces. Des fois même, elles disparaîtront avant de revenir en force. Et, enfin, elles disparaîtront.
Pour que, un jour, tu n’entendes plus qu’une voix – la tienne. Celle de Pamela Isley. Celle qui compte. »


Bruce s’est repris, et esquisse un sourire sincère.
S’il n’a pas, lui-même, fait l’expérience des troubles tels que ceux subis par l’ancienne surhumaine, il a suffisamment côtoyé des personnes souffrant de telles difficultés pour connaître l’évolution de la situation.
Azrael, notamment, Jean-Paul Valley, se bat depuis des années contre ses propres démons et ceux du Système, afin d’échapper à ses pulsions les plus violentes ; et si cela ne fonctionne pas toujours, cela a au moins permis à son sombre allié d’en apprendre plus sur l’esprit et ses méandres.


« Ah, attention… au-delà de mon image de play-boy le plus recherché du pays, je ne suis pas forcément agréable au quotidien. »

Un nouveau sourire, et Bruce finit son verre dos avant de le poser sur une table à proximité.
Après quelques secondes de réflexion, Pamela reprend pour évoquer leurs occupations – et son petit air mutin, ainsi que son rire, provoquent un sourire sincère chez le milliardaire.
Ce dernier se surprend à goûter et apprécier la présence de la jeune femme, commençant à dépasser le simple intérêt envers une patiente ; il ne sait pas encore s’il doit s’en réjouir ou s’en inquiéter.


« Pourquoi pas la réserve… mes rendez-vous ne sont pas fixés avant quelques heures. A moins que tu n’aies quelque chose de prévu… ? »

Bruce ment, bien sûr – mais il ment bien.
Il n’a quasiment rien à faire ici, mais entend passer quelques jours supplémentaires pour vérifier que Poison Ivy ne refait pas surface en elle ; même si cela le crispe, il entend faire confiance à Batgirl, Spoiler et Red Robin durant son absence, espérant qu’Alfred limitera ses remarques sarcastiques lorsqu’il apprendra qu’il demeure ici.
Son visage s’éclaire cependant quand Pamela formule une petite blague, qui provoque la naissance d’un nouveau sourire sincère sur son visage.


« Ah, et bien… même si je suis déçu de ne plus pouvoir bénéficier du traitement que tu m’as longtemps réservé, j’accepte avec plaisir l’invitation.
Je te fausserai compagnie dans l’après-midi, pour régler quelques détails professionnels… tu me diras si tu veux que je ramène quelque chose. »


Bruce croise les bras, et jette un regard rapide dehors.
C’est une belle journée, pense-t-il, une belle journée passée en agréable compagnie. Il faut qu’il fasse attention – il pourrait s’habituer à de tels luxes, à l’avenir…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité

MessagePosté le: Mer 15 Mar 2017 - 17:53


Le début d'une nouvelle vie



Pamela ne comprend pas comment ni pourquoi elle ressent un attirance pour celui qui fut un ennemi assez longtemps puis un ami mais c'est ce qu'elle ressent. Elle sourit doucement en le voyant rougir doucement quand elle passe sa main sur sa joue. Mais il se détourne d'elle et la demoiselle recule doucement. Quand elle lui parle alors des voix, Bruce lui explique qu'elles évolurons dans le temps, insistantes, plus agressives, d’autres fois plus douces pour enfin n'entendre plus que la sienne. Pammy sourit doucement, il n'avait pas comprit. Quand je parle de voix, Bruce, ce sont les voix des plantes. J'entendais tout. Quand elles avaient mal, quand elles étaient tristes, heureuses ... Et là, plus rien. Le néant absolut. Alors oui, avant j'entendais la voix d'Ivy, celle qui me disait de faire du mal, de prendre des vies humaines mais depuis ... Depuis qu'elle dort, je n'entend plus rien. Et quand tu passes des années à entendre toute la nature pour ne plus rien entendre du tout ... Bah ça fait drôle. Tu te sens seule. Pammy sourit doucement avant de rire quand il lui dit qu'au delà du play-boy le plus rechercher du pays, il n'est pas forcément agréable au quotien. La jeune femme croise les bras et fait la moue. Je ne le sais pas mais je suis sûre que tu exagères un peu.

Elle se met à réfléchir pendant un moment de silence. Sur quoi ? Sur ce qui ce passe en elle. Elle ressent des choses, des choses qui ont fait d'elle Poison Ivy et elle a peur, peur de retomber dans la violence, peur d'avoir à nouveau le coeur brisé. La voix de Bruce qui lui dit que la réserve lui plairait, la ramène rapidement sur terre. Elle sourit et fait non de la tête. Non, je n'ai absolument rien de prévu. Les cours étant fini, je n'ai plus rien a faire. Généralement, je rentre ici pour m'occuper des plantes avant de manger et de lire. Quand elle fait la blague de l'empoisonnement, son ancien style, Bruce sourit, ce qui amuse la jeune femme alors qu'il lui dit que même si il est déçu de ne plus bénéficier de son ancien traîtement, il accepte l'invitation, ajoutant qu'il va s'absenter un moment dans l'après midi et lui demande si elle a besoin de quelque chose. Mhm ... Prend donc quelque chose à boire, de préférance sans alcool. Le sourire de la jeune femme s'élargie. On ira demain à la réserve, je réserverais deux places pour leur petit "safari"

fiche codée par Empty Heart
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 17/01/2017
Messages : 322
DC : Mister Miracle - Garth - The Atom - Sportsmaster
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Mer 15 Mar 2017 - 21:33
Lorsque Pamela le reprend sur les "voix" qu'elle n'entend plus, Bruce acquiesce lentement en écoutant attentivement chacune de ses paroles.

"Hum."

Il grogne, mais la laisse continuer - il déteste l'erreur.
Surtout quand il la commet.


"Je vois. Je te présente mes excuses, mais... je comprends mieux, maintenant."

En fait, non : pour Bruce, il est évident que "les plantes" ne parlaient pas à la jeune femme, et qu'il s'agissait uniquement d'une déviance de sa psyché, modifiée par le désordre biologique lui donnant des pouvoirs.
Non, définitivement, il ne voit pas, et ne comprend pas.
Mais ça fait plaisir à Pamela d'entendre le contraire, et c'est tout ce qui compte.


"Ah... je connais un majordome qui saurait te faire changer d'avis, je le crains."

Il profite du changement de sujet pour définitivement bifurquer, et se jette ainsi sur l'évocation du quotidien en souriant et en bloquant un petit rire en songeant à Alfred.

"Cependant, cela impliquerait qu'il décrive mes jeunes années - et je n'ai aucune envie que tu entendes la fabuleuse histoire de l'héritier Wayne gambadant, cul nu, au milieu de la salle de souper du Manoir."

Toujours adossé contre un mur, il déplie lentement les bras, puis acquiesce quand elle décrit son quotidien ; elle enchaîne en précisant ses attentes, puis propose une activité pour le lendemain. Il sourit lui-même, en réaction imprévue et incontrôlable à la propre expression joyeuse et séduisante de la jeune femme.
Il ne sait pas pourquoi il agit ainsi - il ne se reconnaît pas forcément. Et il ne sait pas s'il aime vraiment ça.


"Très bien... cela me semble bon."

Il se redresse, puis jette un oeil à la porte d'entrée.
Il n'est pas à l'aise, et a besoin de réfléchir - vite.


"Mes occupations m'attendent. Je reviens ce soir. Je te souhaite une bonne après-midi."

Bruce sourit, et s'avance jusqu'à passer juste devant elle.
Il s'arrête, alors.
Puis se retourne, s'approche et fait la bise à la jeune femme.


"Très bonne après-midi, donc."

Leurs joues se touchent. Ses lèvres glissent sur sa peau.
Et il réprime, difficilement, un frisson surprenant et encore une fois incompréhensible.
Troublé, Bruce sourit, puis file directement vers la sortie.


"A ce soir."

Il s'échappe, alors.
Troublé, charmé, ensorcelé et séduit - mais aussi surpris, gêné, inquiet et soucieux.
Drôle de visite à Ivy Town. Définitivement, drôle de visite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité

MessagePosté le: Jeu 16 Mar 2017 - 10:04


Le début d'une nouvelle vie



J'apporterais ce qu'il faut pour que tu fasses les tests. Comme j'ai un microscope ici, je pense qu'on pourra faire tout ça ici, comme ça on évitera de retourner à l'Université. La demoiselle sourit a Bruce alors que ce dernier lui assure qu'un certain Majordome pourra la faire changer d'avis. Mais ça, elle en doute fortement. Car si Bruce est "invivable" alors que devrait-elle dire d'elle-même ? Aucun ami, personne dans sa vie, ne parle avec les autres que quand c'est nécessaire ... Enfin bref, Pam se met à rire en entendant Bruce lui dire qu'il ne veux pas qu'elle entende la fameuse histoire d'une petit Wayne courant, les fesses à l'air, dans la salle à manger du manoir. Tu devais être adorable, voyons. Ne soit pas si négatif quand il s'agit de toi Bruce. Tout le monde à des défauts, son caractère propre. Tu pourras me dire ce que tu veux de toi, sur tes mauvaises manies etc, je me fit qu'a ce que je vois. Et moi je vois un homme qui m'a sauver, qui vient me voir et dont j'adore voir le sourire. Pamela sourit et rougit fortement quand elle remarque sa bourde de fin. Mais qu'importe, Bruce doit filé. Elle acquiesce doucement les dires de Bruce et quand il commence à partir puis se stop pour embrasser la rousse sur la joue, son coeur explose doucement. Heureusement, elle parvient à dire Bonne après-midi Bruce. A ce soir. Un fois que Wayne n'est plus là, elle soupire et file dans la salle de bain, fixant alors son regard dans le miroir. Tu me fais quoi là Pam ? Tu ne peux pas, non, tu n'as pas le droit ... Pas avec lui ... Elle soupire et sort alors a son tour pour aller à l'Université.

Elle ne prendra que ce dont elle a besoin pour que Bruce vérifie rapidement son état de santé et qu'ils puissent alors profiter d'une soirée calme. Non ! Pam ne pense pas a ça. Elle arrive dans le labo, salut à nouveau ses collègues, prétextant qu'elle a besoin de ça pour ses recherches et elle repart aussitôt. Une fois rentrée, elle va s'occuper de ses plantes avant de s'occuper d'elle-même. Elle file dans la salle de bain et s'habille alors. Elle enfile une robe de couleur verte avant de mettre ses longs cheveux en chignon long. Elle met un maquillage léger et au moment où elle remet ses lunettes, elle entend sonné. Son sourire s'étire avant d'aller à la porte. Je t'ouvre. Elle appuie sur un bouton qui ouvre la porte d'entrée puis elle dévérouille sa porte et l'ouvre en souriant alors au brun devant elle. Bonsoir. Allez, entre donc.

fiche codée par Empty Heart
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 17/01/2017
Messages : 322
DC : Mister Miracle - Garth - The Atom - Sportsmaster
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Jeu 16 Mar 2017 - 20:15
Les heures passent.
L'après-midi file à Ivy Town, tandis que Pamela Isley et Bruce Wayne vaquent à leurs occupations, tous deux plongés dans diverses activités - tous deux sentant que leurs inconscients sont, tous deux, portés et concentrés sur le même élément, à leur grande surprise.
L'autre.
Le Chevalier Noir, si sombre et si déterminé, ne comprend pas pourquoi son esprit continue de s'envoler, pour rejoindre le petit studio niché dans une rue discrète et la jeune femme qui l'habite. Il ne parvient pas à suivre le cheminement de ses pensées, il ne parvient pas à retrouver ses habitudes et ses réflexes ; il ne parvient pas à se reconnaître.


"Hum."

Arrivé, à nouveau, devant l'immeuble quitté quelques heures plus tôt, Bruce grogne - et soupire.
Il vient de déambuler dans tout Ivy Town, avant de retourner dans le véhicule loué pour son séjour ici. Il a prolongé la location, et géré de nombreuses affaires via ses dispositifs mobiles, notamment son Wphone modifié.
Bénéficiant d'un contact direct avec la Cave, il a pu surveiller les avancées de Batgirl, Spoiler et Red Robin dans la lutte contre le crime à Gotham City, et a échangé à quelques reprises avec Tim ; ce dernier a eu la politesse de ne pas interroger son père adoptif sur les raisons justifiant de rester quelques jours à Ivy Town, mais il a entendu les répliques sarcastiques d'Alfred derrière - mais n'a rien répondu.
Ce qui est surprenant, même pour lui. Cela implique clairement qu'il n'est pas à l'aise, et cela continue de lui déplaire.


BZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZ

Bruce appuie sur la sonnette, et esquisse un petit sourire quand elle répond et ouvre. Lentement, il remonte le couloir, et débouche directement devant sa porte - qu'elle ouvre, aussi, pour révéler sa présence.
Et il s'arrête sur place.
Figé, immobile, le visage marqué par la découverte de la jeune femme vêtue d'une robe sublime, qui met parfaitement en valeur ses formes. Ses cheveux, magnifiquement coiffés, ondulent et attirent l'oeil. Et son visage, surtout, est... beau. Très beau.
Vraiment.


"Ah."

Il se reprend, très vite.
L'instant d'hésitation et de choc disparaît.
Mais cet instant a eu lieu quand même.


"Bonsoir, Pamela. Tu es superbe."

Le play-boy expérimenté a pris le relais, il pénètre à l'intérieur du studio, toujours vêtu du costume élégant porté à son arrivée.

"Désolé, je ne me suis pas changé..."

En rentrant définitivement à l'intérieur, il lève ses bras - révélant une bouteille de cocktail sans alcool et un petit rosier en pot.

"Je sais que l'on offre généralement des fleurs, mais... je n'allais pas t'offrir des cadavres. J'espère que tu sauras lui trouver une petite place chez toi."

Il sourit, puis marche au milieu de la pièce.
Les mains dans les poches, il se tourne ensuite vers elle, pour plonger son regard profond sur son beau visage.


"Je peux t'aider ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité

MessagePosté le: Sam 18 Mar 2017 - 16:19


Le début d'une nouvelle vie



La belle Rousse regarde Bruce dans les yeux en souriant. Il ne s'était pas changer mais il rester tellement ... Charmant. Il se dégage de lui une aura ... Pamela ne pouvait pas la définir, la qualifier. Bestiale ? Sensuelle ? Brutale ? Ou même romantique ? Oui, tout ça à la fois ! Bruce avait longtemps était sa source d'obsession, savoir comment il arrivé à la contrée, à contrer son pouvoir de séduction. Mais maintenant que Poison Ivy dormait profondément en elle, elle le voyait autrement. Pamela était intriguée, inquiète ? par les nombreuses émotions que Bruce lui évoque à présent. Lui qui avait été son enemis pendant longtemps, il réveiller en elle des choses qu'elle n'avait pas réellement connu. Alors quand Bruce reste figé devant elle, elle ne peut ce sentir que génée et intimidée. Surtout quand il lui dit qu'elle est superbe. Elle se recule en souriant Merci Bruce. Alors qu'elle s'avance vers la table, il lui dit qu'il est désolé car il ne c'est pas changer. Elle émet un petit sourire Ce n'est rien, tu reste très beau ainsi et puis, je me suis changée car c'est "mieux" d'être en robe pour un dîner avec un homme, enfin je crois. Puis son petit sourire ce transforme en un grand quand Bruce lève les bras, révélant ainsi une bouteille de cocktail sans alcool mais surtout, un petit rosier en pot. Il explique à Pammy qu'il ne voulait pas lui offrir des cadavres et qu'il espère qu'elle lui trouvera une petite place. Des larmes naissent dans ses yeux, heureuse de voir la "tendresse" du geste. Merci Bruce. Merci de t'être souvenu que malgré mon amour des fleurs, je n'aime pas les fleurs coupées. Bien sur que je vais lui trouver une place, il est magnifique.

Elle le prend doucement et sourit avant d'ouvrir la petite porte menant à son petit coin de paradis. Elle pose le petit pot par terre et lui met un peu d'eau avant de rentrer. Elle prend alors deux verres avant d'entendre Bruce lui demander si elle veux de l'aide. Elle lui montre alors un petit placard en hauteur. Tu peux m'attraper deux assiettes ? En temps logique, je dois grimper sur une chaise mais comme tu es plus grand que moi. Et puis, serre-nous à boire, je vais préparer le dîner. Elle lui offre un grand et beau sourire avant de sortir les couverts ainsi que ce qu'il lui faut pour préparer le dîner. C'est étrange. Le cœur est un muscle. Pendant une vie entière il va battre des milliards de fois. Il est à peu près de la taille d’un poing et se compose de quatre cavités, deux oreillettes et deux ventricules. Elle n'arrive pas a comprendre comment l’amour peut se loger dans un tel organe. Est-ce le cœur qui aime ? Ou aime-t-on avec son âme ? Elle ne sais pas. Tout ce qu'elle sais, c’est qu'elle sens cet amour dans chaque particule de son corps, à chacune de ses respirations et dans toute l’infinité de son âme.

Et elle a peur ...

fiche codée par Empty Heart
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 17/01/2017
Messages : 322
DC : Mister Miracle - Garth - The Atom - Sportsmaster
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Sam 18 Mar 2017 - 22:07
Bruce acquiesce lentement aux premières paroles de Pamela - puis hausse les épaules, en reprenant la parole d'une voix calme et douce.

"Il n'y a pas de règle... en tout cas, pas avec moi. Je suis ravi de te découvrir si élégante, mais j'espère que tu es à l'aise. C'est là l'essentiel."

Il sourit à sa remarque, mais recule instinctivement pour la suite.
Il apprécie, sincèrement, que la jeune femme soit si touchée par son attention, mais... il n'est pas à l'aise avec les émotions, les siennes ou celles des autres. Alors que l'ancienne Vilaine se lance dans des remerciements sincères pour avoir ramené une petite plante en pot, et que des larmes perlent dans les coins de ses yeux, lui conserve son sourire - mais n'est pas à l'aise.
Au fond, il ne s'est jamais remis de l'événement qui a traumatisé son existence il y a vingt-neuf ans ; et la gestion des contacts sociaux est définitivement un manque dans son éducation.


"Hem... de rien. Je... euh..."

Il grogne, hésite.
Son regard est fuyant, mais il apprécie sincèrement d'avoir réussi à obtenir cet effet chez elle ; il est agréable d'obtenir une telle réaction chez la jeune femme, même si elle paraît trop illustrée pour lui.


"Je suis... hem... je suis ravi que ça te plaise autant. Ce n'est vraiment pas grand-chose."

Bruce se reprend lorsqu'elle disparaît quelques instants, parvenant à retrouver le contrôle de ses sensations et de ses sentiments.
Il nourrit, évidemment, quelque chose pour Pamela Isley - mais il n'est pas n'importe qui.
Au-delà de tout, de sa mission si prenante, du statut d'ancienne Vilaine de la jeune femme, des risques qu'il lui ferait courir... au-delà de tout cela, Bruce a aussi pleinement conscience de causer du tort aux autres. Ses relations font mal à ceux avec qui il les partage.
Et il ne le veut plus.


"D'accord, je m'en occupe."

Il lui offre un autre sourire sincère, puis se dirige vers le placard désigné quand Pamela est revenue. Il récupère les assiettes sans difficulté, grâce à ses quelques centimètres supplémentaires, puis les dépose sur la table.
Alors que la jeune femme se dirige vers la préparation des plats, il enchaîne, glisse à côté d'elle, comme dans un ballet parfaitement chorégraphié.
Il récupère donc la bouteille, la débouche, et serre donc le cocktail sans alcool. Sitôt a-t-il fini qu'il s'empare de son propre verre, et accole son dos à un meuble de la cuisine.


"Hum."

Bruce grogne, puis croise les bras.
Son regard glisse sur elle - sur ses formes, sur sa grâce, sur son élégance. Son nez recherche son odeur, pour s'y enfermer, y disparaître, s'en soûler.
Il grimace. Ce sera dur, pense-t-il. Très dur.


"Que nous prépares-tu, donc ?"

Il approche son verre de son nez, pour en humer les premières volutes, avant de relever le visage.

"Et quand penses-tu retourner à Gotham City ? Je sais que tu y as encore de nombreuses affaires, et que quelques contacts te manquent... Harley, bien sûr, mais d'autres sûrement..."

Un petit sourire glisse à nouveau sur ses lèvres.

"Ah, Harold me fait dire que tes plantes se portent à la perfection. Il adore venir s'en occuper."

Bruce se tait, ensuite.
Pour attendre les réponses - et se concentrer, sur sa décision et sa détermination de ne pas céder.
Jamais. Pour ne plus jamais faire souffrir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité

MessagePosté le: Dim 19 Mar 2017 - 15:03


Le début d'une nouvelle vie



Pamela sourit doucement quand Bruce lui explique qu'avec lui, il n'y a pas de règle mais qu'il est ravi de la découvrir ainsi, élégante et qu'il espère qu'elle est à l'aise. Elle acquièsce doucement de la tête alors en ouvrant le petit sachet de la boucherie qui contient deux morceaux de viande. Bruce lui dit qu'il est content que le rosier lui plaise autant. La demoiselle va vers une petite enceinte et active celle-ci qui, une fois allumée, lance une musique en fond. Mais pas n'importe qu'elle musique, une musique lourde de sens à ses yeux. La musique s'appelle Iris et elle vient d'un film qui raconte l'histoire d'un ange qui est amoureux d'une jeune femme au point de renoncer à son immortalité pour pouvoir vivre avec elle. La jeune Rousse se met à rougir quand elle remarque alors la musique mais elle ne laisse rien paraître. Alors qu'il met la table, leur sert un verre, elle sent son regard sur elle et elle rougit de plus en plus. Au fond d'elle, elle veux qu'il la prenne dans ses bras, qu'il la serre contre lui à en perdre pieds, elle veux ce noyer, ressentir son odeur ... Elle se reprend doucement quand elle entend Bruce lui demander ce qu'elle leur prépare de bon. Elle sourit à son invité Je nous prépare de la bavette avec des harricots verts. J'espère que tu aimes ça ?

And I'd give up forever to touch you. 'Cause I know that you feel me somehow. You're the closest to heaven that I'll ever be. And I don't wanna go home right now Pamela sourit à Bruce et quand ce dernier lui demande quand elle compte revenir à Gotham, parlant d'Harley etc, elle soupire et retourne les morceaux de viande dans la poëlle. Je ne sais pas si c'est une bonne idée de revenir à Gotham, je reviendrais de temps en temps pour mes plantes mais jamais plus de deux jours ... J'ai peur ... And I don't want the world to see me. 'Cause I don't think that they'd understand. When everything's made to be broken. I just want you to know who I am. Au bon moment dit donc ... Pamela sourit tristement quand Bruce lui dit qu'Harold aime s'occuper de ses plantes. Elles doivent aussi l'adorer. Bien qu'on pense souvent qu'elles n'ont pas d'âme, elles ressentent tous. Et quand on est "gentil" avec elles, elles le serons aussi. Je suis sure qu'Harold arrive à s'approcher du jardin sans problème avec mes deux plantes carnivores alors que normalement, elles attaqueraient sans retenue. Elle se retourne vers Bruce qui reste près d'elle et elle manque un battement de coeur alors qu'elle sourit à nouveau. Tu sais, je suis réellement contente que tu vienne me voir et ... Elle se tût, n'arrivant pas a simplement lui dire qu'elle est heureuse de ce "lien" entre lui et elle.

fiche codée par Empty Heart
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 17/01/2017
Messages : 322
DC : Mister Miracle - Garth - The Atom - Sportsmaster
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Dim 19 Mar 2017 - 18:28
Le dos toujours accolé à un élément de cuisine, Bruce fixe la jeune femme devant lui - sublime, toujours. Mais troublée, il le sent bien.

Même s'il ne la connaît pas aussi bien que d'autres Vilains qu'il affronte depuis des années, ou que Selina ou même Talia, il commence à saisir le caractère de Pamela Isley - et parvient à lire de plus en plus en elle, grâce à ses talents de détective et de psychologue.
Il sent donc qu'elle est troublée, crispée... gênée.
Et il veut savoir pourquoi, autant parce qu'il craint toujours que Poison Ivy rôde dans son esprit, que parce qu'il a développé un réel intérêt pour elle et son bonheur.


"Très bon choix."

Il acquiesce et sourit à l'énoncé du menu.
Au regard de ses occupations, il a un besoin constant d'énergie et de protéines - le choix de la viande est donc bien indiqué, même s'il sait que s'en procurer peut coûter cher dans un pays comme le leur. Et, connaissant l'état des finances de la jeune femme, il fronce légèrement les sourcils en calculant le prix du repas nocturne.


"Mais exagéré, très certainement. Tu as dégagé de nombreux frais pour ce dîner - je t'en remercie, mais tu n'aurais pas dû."

Le ton est un peu sec, un peu dur... un peu autoritaire.
On ne se refait pas.


"Hem..."

Bruce grogne, car il se rend compte qu'il n'entame pas la soirée de la meilleure des façons - et il n'a aucune envie de la gêner ou de la vexer.

"... merci, en tout cas. Je suis touché."

Il laisse son inconscient écouter la chanson, et chercher son origine. Son cerveau extraordinaire parvient à l'identifier, et à suivre les paroles selon sa mémoire sans concurrence ; étrange choix, étrange hasard. Il ne sait pas trop quoi en penser, encore une fois.
Pamela enchaîne cependant sur d'autres sujets : sa crainte de retourner à Gotham City, la dangerosité éventuelle de ses plantes, la gentillesse évidente de Harold pour s'occuper d'elle... il ne peut qu'acquiescer, toujours dans le dos de la jeune femme.


"Je pense, en effet, qu'un retour en ville serait précipité pour toi. A terme, tu pourras sûrement - mais pas tout de suite. Tu dois, avant tout, te reconstruire pleinement et retrouver une véritable autonomie en tant que Pamela.
Quant à Harold... en effet, c'est une perle. Un homme extraordinaire, que je suis heureux d'avoir pu aider quand il le fallait."


Pamela se retourne, et leurs regards s'accrochent - encore.
Elle est belle, pense-t-il. Terriblement belle. Dangereusement belle.


"Hem."

Il se racle la gorge, encore.
Ils ne sont qu'à un mètre l'un de l'autre, il peut sentir son odeur, entendre sa respiration - une émotion le prend. Mais il la refuse.
Elle souffrira. Elle pleurera. Elle périra.
Il ne peut pas.


"Que puis-je faire pour t'aider ?"

Bruce se décale, recule et s'avance vers la table. Il met de la distance, s'enfuit.
Pour son propre bien - pour elle, tente-t-il de se convaincre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité

MessagePosté le: Dim 19 Mar 2017 - 19:00


Le début d'une nouvelle vie



Des yeux calmes et distants se fixent sur elle. Son regard descend, un tout petit peu, pour admirer ses belles lèvres et l’angle de sa mâchoire … Pam observe son cou, et le temps que la demoiselle fasse un petit voyage visuel et impulsif sur le reste de son corps et qu'elle remonte mes yeux sur son visage sublime, elle loupe un battement de coeur à nouveau. Ses yeux d'un noir profond la transpercent, et envoient un drôle de frisson dans son corps. Toute son attention est désormais focalisée sur elle, ce qui la perturbe, la rend toute chose. Ses yeux ne bougent pas, et son cœur tire quand il fait un pas en avant avec une grâce de prédateur. Comment avait-elle pu ne pas le voir ? C'était nouveau, étrange pour elle mais bizarrement ... Elle aimait beaucoup ça. Elle avait un petit sourire aux lèvre qui disaprait quand la voix de Bruce ce fait dure, voir presque, autoritaire. Elle baisse les yeux doucement mais ce reprend quand il la remercie, cette fois avec une voix moins dure. Ce n'est rien. Et puis, le boucher n'est pas si cher que ça ici. Il sait que la vie est dure alors il tente au mieux d'avoir des bons prix. La musique flotte toujours dans l'air alors qu'elle le sent dans son dos. C'est comme une lourde chaleur qui emplit l'air autour d'elle, une chaleur qui peut brûler mais qui, bizarrement, est douce. Je préfère rester loin de Gotham City, maintenant et après ... J'ai une vie ici et elle me plait malgré la solitude. Et puis, même si je ne suis plus à Gotham, je t'ai toi. Dit-elle en rougissant fortement.

Hem ... Elle se gratte le cou, visiblement gênée d'avoir dit ça et elle se retourne, il est proche d'elle, trop proche ... Son coeur bat à tout rompre mais elle tente de ce garder une constance, peine perdue. Ses joues sont rouges, son souffle est saccadé. Heureusement, il brise le silence en lui demandant si il peux faire quelque chose pour aider. Elle regarde autour d'elle. Non, la viande va cuire doucement et les harricots aussi. Nous pouvons aller dans le petit jardin si tu veux pour discuter et être ... loin de la cuisine. Mais oui, voilà une bonne excuse Pam, crétine ... Elle se décale un peu et sourit à Bruce avant de prendre son verre et de le regarder dans les yeux, attendant sa réponse.

fiche codée par Empty Heart
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 17/01/2017
Messages : 322
DC : Mister Miracle - Garth - The Atom - Sportsmaster
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Lun 20 Mar 2017 - 17:56
Bruce attend.
Silencieux. Immobile. Impassible.
En apparence seulement.

Il sent le trouble en elle, l’hésitation, la crainte… l’émotion.
Pas besoin d’être détective pour saisir que quelque chose est en train de se passer, quelque chose que leurs cœurs et leurs corps semblent vouloir, sans que leurs esprits ne puissent ou ne veuillent l’admettre.
Lui est gêné, bien sûr – mais il ne le montre pas. Il reste concentré, déterminé ; inflexible.


« Je suis heureux de savoir que tu entends rester loin de ton ancienne vie. Comme je te l’ai indiqué, je t’aiderais au mieux de mes capacités pour que tu disposes réellement d’une nouvelle chance – et que tu te fasses de nouveaux proches, bien sûr. »

Il sourit – mais ses pensées rejoignent, malgré lui, l’avis de la jeune femme.
Elle l’a, oui. Comme médecin, comme allié, comme ami, comme… non. Guère plus. Il n’y aura guère plus, il se le jure.


« Concernant les frais… j’avoue que je me suis mal comporté, je te prie de m’excuser. Je n’ai pas suffisamment vérifié que tes finances se portaient bien. »

Bruce dégaine son smartphone, le dernier Wphone modifié, et laisse son doigt glisser dessus pendant quelques instants.
La seconde d’après, le propre téléphone de Pamela vibre – c’est une notification bancaire. Son compte vient de bénéficier d’un virement de plusieurs milliers de dollars.
Le milliardaire range l’appareil, et esquisse un sourire sincère.


« Un petit coup de pouce, pour te permettre de vivre mieux. Je suis persuadé que tu sauras quoi en faire – sûrement en accueillant quelques plantes réfugiées de plus chez toi. »

La transition vers le jardin est proposée par Pamela, et est attrapée au bond par son interlocuteur, qui éprouve de terribles difficultés à détacher son regard d’elle… et qui ne goûte définitivement pas cette faiblesse humaine, qu’il réprouve.

« Avec plaisir. Je suis curieux de connaître ton domaine. »

Un nouveau sourire, et Bruce se détourne de la jeune femme et de la cuisine pour s’avancer vers l’extérieur.
Il la précède, donc, et débouche directement dans l’espace dégoté par Ray Palmer pour elle. Ce dernier a bien travaillé… malgré les difficultés de son retour, il est parvenu à faire au mieux pour une ancienne Vilaine. Il faudra qu’il pense à le rem…


« Ah. »


Bruce se rend soudain compte de la présence de Pamela derrière lui.
Sans faire attention, il s’était arrêté juste à l’entrée du jardin d’extérieur, laissant son regard glisser sur les plantes, les murs, la petite table, bref l’environnement créé par la jeune femme pour améliorer son quotidien.
Il n’a donc pas vu, pas senti Pamela – sauf quand son sixième sens l’a définitivement alerté, et qu’il s’est tourné par réflexe, débouchant sur elle… alors qu’ils ne sont plus qu’à quelques centimètres l’un de l’autre.


« Hem. »

Ils sont proches, presque collés.
Il est figé, à nouveau. Immobile. Incapable de bouger. Incapable de réagir.
Incapable de ranger.


« Dé… désolé… »

Bruce est crispé, interdit. Perdu.
Et il déteste cela – mais sans pouvoir réagir.
Une tension terrible s’instaure, sans qu’il puisse la briser ou la prolonger. Le Batman est bloqué et vaincu… sacrée victoire pour l’alter-ego de Poison Ivy !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité

MessagePosté le: Lun 20 Mar 2017 - 18:30


Le début d'une nouvelle vie



Il est vrai que Gotham lui manque un peu. Pas la ville en elle-même mais sa boutique surtout. Ses plantes, malgré qu'elle ne puisse plus communiqué avec elles, elles lui manque énormément. Elle veux lui répondre quand il parle de frais mais elle n'a pas le temps que son téléphone vibre, signe qu'elle a reçu un sms. Quand elle le lis, elle se sent défaillir. Bruce ... Il ne fallait pas voyons ... Je ... Je ne sais pas quoi te dire ... Merci, pour tout ce que tu fais pour moi malgré notre passé. C'est vrai qu'elle lui en avait fait voir de toutes les couleurs mais il été si adorable avec elle à présent ... Elle sourit doucement alors que Bruce aquièsce son idée d'aller dans le jardin. Quand il "disparait", elle tente de reprendre une constance et de reprendre son souffle mais c'est peine perdue. Elle s'occupe rapidement de la viande avant de prendre le même chemin que Bruce et de ce retrouver dans son dos. Combien de fois elle s'était retrouver ainsi avec lui, lui qui était tout de noir vétu et elle ... Poison Ivy ? Trop souvent mais là, c'était différent, totalement différent. Elle se perd dans la contemplation de son dos avant que ce dernier, comme toujours, ce retourne vivement et ils sont alors face à face.

Ce n'est pas la première fois mais c'était tout comme. Elle peut sentir son coeur battre mais aussi la chaleur que son corps dégage. Elle se sent perdre pied, son parfum l'enveloppe et elle va craquer. Quand il s'excuse, elle ne bouge pas mais murmure un tout petit Ce ... Ce n'est pas grave. Euh ... Elle baisse le regard alors qu'elle se fait violence pour ne pas ... L'embrasser, ici et maintenant. Elle passe donc a côté de lui, le frôlant et sourit en voyant ses nouvelles plantes. Tu sais Bruce, la seule chose qui me manque dans mon ancienne vie, c'est de pouvoir soigner la nature comme ça, d'un claquement de doigt. Mais même si je n'ai plus ce pouvoir, je suis tout de même heureuse. D'ailleurs, merci à toi aussi pour tout ça. Ray m'avait confier que c'était aussi ton idée ce jardin. Elle voulait parler, pour ne plus imaginer Bruce, la prenant contre lui et l'embrassant.

Tu remercieras Harold pour mes plantes. J'aimerais beaucoup les ramenées ici mais ce ne sera aucunement possible. A moins de retrouver une boutique. J'avais penser aussi de les offrir au Jardin Botanique de Gotham mais je pense pas que ça soit une très bonne idée ... J'ai peur qu'elles soient malheureuses. Elle sourit doucement et regarde Bruce. Tu vas me trouver stupide de pensé ça hein ... Elle se plonge dans ses yeux alors qu'ils sont encore proche puisqu'elle ne s'est pas avancer dans le jardin mais qu'elle est resté près de lui. Pendant longtemps ma vie c'était elles. Je ne sais même plus ce qu'est d'être aimer par un être humain ni même un câlin. Elle fixe alors la bouche bien dessiner de Bruce. Pourquoi a-t-il ce pouvoir d'attraction sur elle ? Et ... Comme-ci c'était écrit, elle s'approche encore plus pour venir l'embrasser, le coeur battant à tout rompre. Remarquant sa "bêtise", elle recule vivement, les joues rouges. Je ... Je suis désolé. Je ne sais pas ce qui m'a prit ... Euh ... Elle ne dit rien de plus et retourne devant la cuisinière, ce traitant d'idiote mentalement.

fiche codée par Empty Heart
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 17/01/2017
Messages : 322
DC : Mister Miracle - Garth - The Atom - Sportsmaster
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Lun 20 Mar 2017 - 21:14
Ils se fixent. Ils se contemplent. Ils se jaugent, sans pouvoir se séparer.
Le souffle court. Le coeur battant. Le corps crispé.
Ils n'osent réagir. Ils n'osent avancer. Ils n'osent se lancer dans quelque chose d'autre.

Mais elle se reprend.
Pamela rompt l'instant, en reprenant sa marche et en passant à côté de lui. Elle se lance à nouveau dans quelques paroles, qui brisent définitivement le moment, et permettent à Bruce de se retrouver - de se recontrôler.
Enfin.


"Hin-hin."

Il acquiesce, difficilement, puis détourne le regard.
Pour ne plus la voir. Pour ne plus la contempler. Pour ne plus être tenté.


"J'ai tendance à vérifier... tous les éléments de ceux que je... supervise, ou que j'aide. Il était évident que tu aurais besoin d'un jardin - transférer l'information à Ray et exiger qu'il en tienne compte pour le choix de ton logement."

Sa voix est calme, mais moins douce qu'avant. Plus neutre, plus concentrée.
Plus contrôlée.


"Il est clair que les services du Jardin Botanique de Gotham City, si compétents qu'ils soient, ne sauraient prendre aussi soin d'elles que toi. Un mot, et je les fais transférer ici. Je suis persuadé que Ray saurait conseiller et trouver un fonds-de-commerce à vendre..."

Le regard au loin, il ne remarque guère que Pamela n'est finalement pas si loin. Alors qu'il se tourne lentement, il la découvre à proximité - et son coeur manque un battement, encore une fois.

"Et... ce n'est pas stupide, non..."

Ils sont presque l'un contre l'autre.
A nouveau, ils peuvent se respirer, entendre leurs respirations - se toucher, en levant à peine les mains. Se toucher, définitivement.
Mais alors que son esprit s'attache à ces éléments, alors qu'il réfléchit aux paroles prononcées par Pamela... elle agit. Elle s'avance. Elle se lance.
Elle l'embrasse.

Il ne sait comment réagir, il ne sait ce qu'il convient de faire.
Il ferme les yeux, partage par réflexe l'étreinte et le baiser - mais cela ne dure qu'un instant, cela ne pouvait durer qu'un instant.
Il conserve les paupières closes, quand elle se détache de lui.

Pamela s'arrête, recule, et fuit dans la cuisine en se confondant en excuses.
Lentement, il rouvre les yeux. Lentement, son coeur rebat. Lentement, il se rend compte de ce qu'il se passe.
Lentement, il comprend ce qui vient d'arriver - et ce qui pourrait arriver.

Son regard se tourne vers la cuisine... vers elle.
Vers sa silhouette, parfaite. Vers sa timidité, mignonne. Vers sa voix, douce. Vers ses promesses, superbes et désirables.
Mais - il se souvient. Julie Madison, Vicki Vale, Selina, Linda Page, Kathy Kane, Silver St Cloud, Talia, Rachel Caspian, Natalia Knight, Shondra Kinsolving, Sasha Bordeaux.
Toutes... avec toutes, ça s'est toujours mal passé. Elles ont souffert, elles ont perdu, beaucoup - et certaines sont mortes.

Il ne peut pas le permettre. Il ne peut plus le permettre.
Il ne veut plus le permettre.

Bruce soupire, serre les poings, secoue la tête.
Et disparaît.
Telle une ombre, le Batman reprend le dessus et s'évapore dans la soirée naissante, profitant de l'extérieur pour s'échapper... comme un lâche, oui. Comme un lâche qui ne veut plus faire souffrir, et qui tient trop à Pamela pour supporter qu'elle subisse, elle aussi, cette malédiction.

Il agit mal, il le sait. Mais il préfère mal agir que savoir qu'elle souffrira ou périra à cause de lui.
Mieux vaut qu'elle le pleure... que lui ressente encore quelque chose.
Sa mission avant tout - toujours. Sa mission avant tout sentiment - à jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité

MessagePosté le: Mar 21 Mar 2017 - 9:18


Le début d'une nouvelle vie



La jeune femme sourit quand Bruce émet l'idée de transférer les plantes de la Rousse ici et même trouver un fond de commerce ici à Ivy Town. Elle se met à imaginer sa nouvelle vie ici, avec une nouvelle boutique de fleurs. Quand elle l'embrasse, elle semble si "complète". Son coeur bat si fort contre sa poitrine, qu'il pourrait sortir ... Elle fuit alors dans la cuisine, tentant de reprendre son souffle mais aussi de ne plus succomber. Elle pose les deux morceaux de viande dans un plat avec les harricots. Elle fixe le dîner un moment avant de réalisé qu'au départ, si ils avaient juste procéder aux tests et c'est tout, elle n'aurait pas embrasser Bruce ... Elle soupire doucement et éteint le gaz avant de passer sa main sur son visage. Au faite, tout est dans le sac pour ... Alors qu'elle parler en allant vers le Jardin, elle remarque qu'il n'est plus là ... Il est parti et c'est de sa faute ... Le cœur est un muscle. Pendant une vie entière il va battre des milliards de fois. Il est à peu près de la taille d’un poing et se compose de quatre cavités, deux oreillettes et deux ventricules. Pamela ne croit pas que l'amour ce trouve dans ce muscle ... Non. Existe-t-il de toute façon ?

Elle entre à nouveau chez elle, le petit rosier dans les bras. Elle le pose doucement sur la table et le fixe un moment avant de se poser sur une chaise. La musique vient de changer et comme par hasard, cela colle parfaitement à la situation ... I'm here without you baby but your still on my lonely mind. I think about you baby and I dream about you all the time. I'm here without you baby but your still with me in my dreams. And tonight it's only you and me ... Des larmes naissent dans les yeux de Pamela alors qu'elle se lève pour fermer sa porte à clé. Tout est de sa faute et elle se dit qu'elle aurait mieux fait de rester seule ici ... Elle va dans sa chambre pour détacher ses cheveux, retirer sa robe ainsi que ce maquillage, le coeur lourd. Une fois débarassé, elle s'engouffre sous sa couette et c'est dans le silence de la nuit qu'elle fond en larme, ce demandant ce qui aller arriver à présent. Elle a laisser son téléphone sur sa table de nuit, en mode vibreur mais elle sait au fond d'elle qu'elle n'aurait pas de nouvelle ... Elle envoie alors un simple "Pardon" au numéro de Bruce avant de ce mettre en boule et pleurer silencieusement. Une autre musique ce lance, une musique très douce ... Jouée au piano, Rivers Flows in You du compositeur japonais Yiruma. Elle ferme les yeux, tentant de calmer ses larmes mais rien y fait ... Dans son esprit, elle venait de perdre la seule personne qui compter pour elle.

Pammy n'était pas du genre a aimer comme ça, le passé lui avait prouver de faire attention et pourtant, elle éprouver de l'amour pour Bruce Wayne. Après tout, elle avait déjà aimer une seule et unique fois en la personne de Jason Woodrue ... Et il l'avait blessée. Elle avait perdu pied à cause de lui ... Et cet homme qui venait de fuir avait été son salut ... Ils étaient destinés, lui et elle, a souffrir ...
Ne jamais aimer ... Être seuls. De toute façon, elle le mérite ... Elle a blessé trop de personnes ...
Elle mérite d'être seule.

fiche codée par Empty Heart
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 17/01/2017
Messages : 322
DC : Mister Miracle - Garth - The Atom - Sportsmaster
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Mar 21 Mar 2017 - 21:13
Bruce est déjà loin quand son smartphone vibre.
Alors qu'il s'enfonce dans les ténèbres d'Ivy Town, froides et venteuses, il regarde son Wphone - et pousse un profond soupir en découvrant les quelques lettres tapées par Pamela Isley.
Il l'imagine... non, il sait comment ça s'est passé. Le coeur lourd. Les paupières rongées par les larmes. Les mains tremblantes de déception. Les lèvres mordillées par l'émotion. La douleur, bien sûr ; la douleur surtout.

Il soupire, et range l'appareil dans ses poches.
Lui aussi a le coeur lourd. Lui aussi souffre de battements de coeur difficiles. Lui aussi baisse les épaules et s'avance difficilement.
Mais... il s'y tiendra. Il s'y tiendra vraiment et définitivement.
Il ne peut plus revenir en arrière maintenant.


**
*
**

Pamela ne recevra aucune réponse à son message.
Ni dans les minutes qui suivent, qui deviennent une heure. Ni dans les heures, qui deviennent un jour. Ni dans les jours, qui deviennent une semaine.
Une semaine passe, donc. Puis une seconde.

La jeune femme a réceptionné de nombreux messages de la part de Ray Palmer, qui semble inquiet de sa situation. Elle comprend, très certainement, que le scientifique a saisi qu'il existe désormais une difficulté entre l'ancienne Vilaine et la petite communauté de Héros qui s'était rassemblée pour l'aider - mais sans en connaître toutes les raisons.
Atom a dû faire face à de nombreuses crises dans Ivy Town, et il n'a hélas guère eu l'opportunité de croiser la jeune femme lors de son stage ; même si leurs laboratoires sont proches, il a découvert qu'une résurrection est compliquée... surtout face à l'Administration.

Pamela Isley a donc passé ce temps-là seule.
Triste, sûrement. Avec un sentiment d'abandon, certainement. Et rongée par des sentiments contraires, alternant entre la fureur, la douleur, le désespoir et l'envie de le rappeler, évidemment.
Encore et encore. Des sentiments, des sensations contraires.

Deux semaines, donc. Deux semaines, trois jours et quelques heures depuis que Bruce a disparu, sans un mot.
La jeune femme revient d'une session tardive avec son maître de stage. Si Ivy Town n'est pas une cité dangereuse, il n'est jamais agréable de marcher dans les ruelles quand le jour est tombé - quand les ombres s'animent et excitent l'esprit.
Ses talons claquent sur le sol, sa démarche est rapide, son esprit concentré sur autre chose pour fuir les images qui, sans cesse, défilent dans son esprit.


"Pamela."

Une voix terrible et profonde s'élève sur son flanc.
Si elle la fige, si elle l'immobilise par la surprise, la stupeur et une part de terreur qu'elle doit provoquer en elle - une part de Pamela doit sûrement la pousser à se tourner. A se tourner, pour découvrir...

... la silhouette sombre et massive du Batman.

"Pamela."

Il a activé son modulateur vocal.
Il est calme, figé ; il ne montre rien. Mais ressent beaucoup, malgré le masque d'inexpression qu'il entend maintenir ici.


"Pamela, j'ai besoin de toi."

Le Batman fait un pas en avant - et se concentre.
Il ne veut pas la regarder, pas comme ça. Il ne veut pas laisser son regard glisser sur sa silhouette. Il ne veut pas chercher son odeur. Il ne veut pas guetter un signe sur son visage. Il ne veut pas provoquer de sourire.
Il ne veut pas, non. Et il reprend, en maintenant sa concentration.


"Woodrue est de retour et vient d'enlever Atom."

Il fait un autre pas en avant.
Il pousse un profond soupir - il avait juré de ne plus la voir mais n'a guère le choix.
Il lève une main vers elle, une main dont il veut cacher le micro-tremblement.


"J'ai besoin de ton aide."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité

MessagePosté le: Mar 21 Mar 2017 - 21:34


Le début d'une nouvelle vie



C'était ... Dur. A son réveil, elle avait cru avoir une réponse de Bruce, avoir une chance de le revoir ... Mais non ... Rien du tout. Les heures deviennent des jours et les jours des semaines ... La jeune femme ne répond pas à Ray, ni aux appels, ni aux sms. Sa vie est devenue monotone ... Elle va à l'université puis elle rentre, mange et part dormir en semaine et le week end, elle s'occupe de ses plantes en écoutant de la musique et le soir venue ... Elle pleure doucement dans son lit.

Aujourd'hui est un jour comme un autre. Elle est partie à l'université, habillé d'un haut blanc, des bottes noires et un jeans bleu clair. Les élèves, surtout un, tente de remettre un sourire sur le visage de la Rousse mais elle ne sourit plus. Elle ne mange pas beaucoup le midi et reste toujours à l'écart des gens. Quand il est l'heure pour elle de partir après des heures supplémentaires, la nuit est déjà tombée. Elle s'avance doucement, prenant une petite ruelle. Elle pense alors que ça fait plusieurs jours qu'elle n'a plus de "nouvelles" de Ray, il ne tente plus de lui téléphoner ... Bien qu'elle s'inquiète un peu, elle ne veux pas l'embêter ... Perdue dans ses pensés, elle sursaute un peu quand elle entend une voix sombre derrière elle qui l'appelle ... Cette voix, elle la reconnait rapidement. Elle se retourne doucement vers la source de la voix et le regarde ... Il est là, devant elle ... Si imposant.

Elle ne dit rien alors qu'il lui dit qu'il a besoin d'elle. Non, c'était un mensonge ... Il n'avait pas besoin d'elle, il lui avait bien prouver. Ses longues semaines où la jeune femme avait pleurer, le coeur briser, elle avait bien comprit qu'elle ne pouvait pas espéré plus de sa part ... Elle s'était rappeler d'une discution avec ses plantes à son sujet et il devait encore être amoureux de cette Talia ... Elle fixe le sol avant de reculer quand il parler de Woodrue, ajoutant qu'il a enlever Atom. Non ... Impossible. Woodrue est mort ... Pourquoi enlever un homme qu'il ne connait pas et qui ne lui a jamais poser de ... Il sait que je suis ici, il sait qu'Atom m'a aider et ... Il sait que toi aussi, n'est-ce pas ? Pourquoi tu as besoin de moi ... Je suis humaine maintenant. Demande l'aide de tes amis ... Cette dernière phrase été lourde de sens et la voix de la jeune femme montre sa tristesse et qu'elle est blessé.

fiche codée par Empty Heart
Revenir en haut Aller en bas
 

Le début d'une nouvelle vie ✽ The Atom

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Le début d'une nouvelle vie ✽ The Atom
» nouvelle position amoureuse
» Nouvelle chaîne: Max TV
» Nouvelle habillage pour TMC et 16/9
» La nouvelle voiture "Ratatouille" dans Disney's Stars'n'Cars

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ivy Town-