Le début d'une nouvelle vie ✽ The Atom

Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Inscription : 17/01/2017
Messages : 470
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Sportsmaster ; Ch'al Andar/Hawkman ; Orin - The Aquaman
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Mer 22 Mar 2017 - 19:09
Sa main est tendue. Son cœur bat la chamade. Son esprit est obscurci par la vision de ses courbes, de son visage, de cette expression terrible de déception et de douleur qui est apparue lorsqu’elle l’a vu – lorsqu’elle l’a reconnu.

« Hem. »

Il grogne.
Il grogne, alors qu’elle conteste la vérité, qu’elle renie la possibilité que Jason Woodrue soit vivant, qu’elle émette l’idée qu’il tente de lui faire du mal à elle – et qu’elle refuse.
Pamela refuse de l’aider.

Par douleur, par fureur, par ego vexé, par rage jalouse, par aveuglement.
Elle refuse.
Et le renvoie directement à ses contradictions, à ses erreurs, à ses échecs, aux torts qu’il ne cesse de causer. Bruce comprend, bien sûr ; mais accepter est une autre chose.


« Je vois. »

Mais il n’apprécie guère. C’est même tout l’inverse.

« J’envisageais cette réponse. J’en espérais une autre. »

Le Batman pousse un soupir, sonore et remarqué.
Il fixe la jeune femme, plante son regard terrible et déterminé sur son doux visage.
Il est à nouveau sur le point de vaciller – mais se détourne d’elle. Il s’avance vers les ténèbres qu’il vient à peine de quitter, laisse ses bottes former des bruits sourds à chaque pas.
Il s’arrête, cependant, au bout de quelques mètres, et tourne lentement son visage derrière. A nouveau, sa voix terrible et puissante se fait entendre dans la ruelle sombre.


« Je suis, cependant, dans l’obligation de t’indiquer une chose : tu as tort. »

La réplique claque dans le silence, comme un coup de tonnerre.

« A son arrivée sur Terre, Jason Woodrue a affronté Atom à de nombreuses reprises – et est devenu le Floronic Man pour le combattre, lui.
Aujourd’hui, Woodrue a tenté d’attaquer Ivy Town pour la transformer en oasis végétal. Ray Palmer s’y est opposé, et est parvenu à limiter l’influence sur un quartier – mais Ray Palmer est désormais emprisonné. »


Il se détourne une nouvelle fois, et s’avance encore dans les ombres jusqu’à disparaître.
Sa réplique, la dernière, la plus cruelle, sort alors qu’il a déjà disparu.


« Tu as raison, Pamela : tu es Humaine, et civile. Cela ne te concerne pas. Rien ne te concerne. »

**
*
**

Plus loin. Plus tard.
Caché dans les ténèbres, sur un immeuble de petite taille, le Batman est accroupi et fixe l’horizon devant lui – l’horizon, et le quartier d’Ivy Town déjà impacté par Woodrue. Il n’y est pas allé de main morte.



S’il est déçu de la réponse de Pamela, il ne le montre guère.
Son visage recouvert d’un masque, ses poings armés par divers éléments nécessaires, il est sur le point de se lancer dans une mission quasiment impossible – foncer dans cet enfer végétal, éviter les gardes que l’ennemi aura sûrement installés, retrouver et libérer Atom, puis stopper le Floronic Man.
Facile. Tellement facile.

A cette heure, la police et l’armée se sont positionnés autour de la zone, tentant de la barricader en appelant la Justice League – mais elle n’obtiendra aucune réponse.
Il y a quelques jours, la Tour de Garde a été attaquée par Brainiac et Grid, l’intelligence artificielle qui a pris possession du corps de Cyborg. Brainiac a renvoyé le groupe sur Terre, les informant d’une attaque à venir à Themyscira.
Depuis, l’équipe se prépare. Depuis, le groupe s’organise pour le pire – et Bruce n’avait définitivement pas besoin d’une telle crise à Ivy Town, lui qui a pris la décision de cacher au monde la défaillance de la Justice League. Déjà que la découverte de sa paternité et la lutte en Irlande pour retrouver l’enfant avec Selina ont été chronophages et éreintantes, et qu’il ne s’est guère remis de son départ précipité du studio de Pamela… les temps sont difficiles.

Ils ne sont, hélas, pas prêts de s’améliorer.
Car soudain, le Batman entend un bruit sur son flanc droit, un bruit qui dénote une présence…

… celle, surprenante et dangereuse, du Floronic Man !
Qui fixe, immobile et menaçant, le Héros. Qui n’est pas préparé. Qui va perdre de précieuses secondes pour se tourner.
Qui se prépare, une nouvelle fois, au pire…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mer 22 Mar 2017 - 20:13


Le début d'une nouvelle vie



Pamela est débousolé, elle ne veux pas y croire, ça ne pouvait pas être possible ... Elle soupire doucement et écoute ce que Bruce lui dit par rapport à Atom ... Alors Atom et Woodrue. Elle savait ce que c'était de vouloir changer une ville en oasis végétal ... Mais elle remarque que Bruce recule. Il va encore fuir ... Elle veux pour le rattraper mais il est déjà dansles ténèbres de la nuit. C'est alors qu'il lui dit qu'effectivement, elle est humaine et que rien ne la concerne. Cette phrase la blesse à nouveau et elle ne peut plus se retenir. ARRÊTE DE ME FUIR ! Ne ... NE JOUE PAS LA CARTE DU LÂCHE ! Mais aucune réponse ... Des larmes comment à couler sur ses joues alors qu'elle lâche ses affaires, ses jambes n'arrivant plus à la soutenir correctement.

Les heures passent et la demoiselle se relève, totalement dévastée et brisée. Elle ne peut pas laisser Woodrue faire du mal à Ray et Bruce. Malgré que Bruce et Woodrue l'est blessé. Mais Ray ... Il avait été si gentil avec elle. C'était grâce à lui toute sa nouvelle vie. Elle comprend, elle veux agir malgré son humanité. Elle ne reprend même pas ses livres qu'elle a laisser tomber et elle se met à courir dans les rues, cherchant du regard sur les toits une ombre qu'elle connaît. Bruce la blessée mais elle ne veux pas qu'il lui arrive quelque chose de mal ... Surtout pas venant de la part d'un homme qu'elle a détéstée pendant plusieurs longues années avant de le plaindre à présent.

Elle est essouflée mais elle ne veux pas se stopper maintenant, hors de question. Puis son regard accroche une ombre, une ombre qu'elle a connue. Heureusement, l'immeuble n'est pas très grand et Pamela hurle à l'intention de Bruce ATTENTION ! Woodrue ce stop net et la regarde dans les yeux. Pammy ce fige et tremble sous le sourire de ce fou. Qu'avait-elle fait ? Pourquoi était-elle ici ? Son bras d'arbre frappe Bruce avant de descendre en sautant, ce retrouvant en face de Pamela. La Rousse recule doucement alors que son ancien mentor s'avance vers elle.
Oh Pamela ...

Recule ... Jason, Recule ! Ce sourire narquois sur les lèvres de Jason fait frissonné la jeune femme alors qu'elle recule encore, espérant l'intervention rapide de Bruce. Il continue d'avancer avant de donner un coup de "Griffe" sur le bras de Pamela.

fiche codée par Empty Heart
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 17/01/2017
Messages : 470
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Sportsmaster ; Ch'al Andar/Hawkman ; Orin - The Aquaman
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Ven 24 Mar 2017 - 18:09
Jason Woodrue, le Floronic Man, est sur le point de frapper.
Debout, à quelques mètres en hauteur, à proximité du Batman, il bénéficie d’un avantage certain : l’effet de surprise, ce principe de hauteur, et le bénéfice de pouvoirs surhumains, que l’expérience et l’intelligence de Bruce Wayne peuvent compenser – quand il est suffisamment préparé.
Ce qui n’est pas le cas ici.

Le Batman serre les dents et les poings, donc. Il s’attend à la douleur et à perdre l’avantage.
Cela n’arrivera pas.

Une nouvelle surprise a lieu, quand une voix habituellement douce et tendre s’élève pour pousser un cri désespéré – pour attirer son attention.
Par réflexe, il glisse les yeux sur le côté et découvre… Pamela. Bien sûr.
Bien sûr qu’elle viendrait. Bien sûr qu’elle réagirait. Bien sûr qu’elle se mettrait inutilement en danger. Bien sûr qu’il aurait dû l’enfermer chez elle… bon sang, pense-t-il, il avait bien besoin de ça.

Woodrue, qui nourrit une relation d’amour-haine envers la jeune femme depuis qu’il a participé à la création de Poison Ivy, déplace immédiatement son attention vers elle – et se précipite directement dans sa direction, elle qui se trouve encore un niveau plus bas, au sol lui-même.
Pamela comprend bien sûr qu’elle est en danger, elle tente de parler et de se reprendre… mais ça ne changera rien.
Le Floronic Man est désormais encore moins Humain qu’avant, et n’est plus mû que par des réactions basiques : se développer, envahir le monde, se défendre – et prendre ce qu’il veut, quand il veut, en priorité.

Woodrue lève donc sa main et est sur le point de frapper Pamela, ses griffes descendent violemment vers son bras – mais elles ne le toucheront jamais.
Un bruit sec s’est fait entendre avant, et un hurlement terrible s’échappe de la gorge de Jason… car quelque chose vient de se ficher dans son avant-bras.
Quelque chose de pointu, qui appartient à un projectile, qui est relié à un câble, qui est relié…

… au lance-grappin du Batman, situé désormais lui-même en hauteur – avec lui aussi l’effet de surprise.

« Pas. Elle. »

Le ton est terrible – brutal, agressif, autoritaire.
Déterminé.
Le Batman demeure dans un équilibre pendant quelques instants, avant de violemment tirer sur le lance-grappin pour déséquilibrer sa cible. Woodrue, encore blessé et hésitant, se laisse faire, et recule par la force des choses pour laisser quelques mètres entre lui et Pamela.

Bruce enchaîne, immédiatement.
Il lâche le lance-grappin et se jette dans les airs, le poing levé…

… la fureur dans le cœur, et l’envie d’en découdre plein les muscles.

Son poing s’écrase violemment sur le visage du Floronic Man, qui recule une nouvelle fois... blessé par les éléments agressifs imposés sur ses gants, pour combattre l'ennemi.
Le Batman roule sur le sol pour se reprendre, se redresse et enchaîne avec un balayage qui fait chuter sa cible. Il sait que cela ne durera pas, que la créature va vite contre-attaquer – et il effectue un salto arrière pour jeter un coup d’œil vers Pamela.


« Fuis. Pars, très vite. Cela ne te concerne pas, je te l’ai dit. »

Le ton est volontairement plus violent et agressif qu’il ne le voulait – mais la peur dicte ses mots.
La peur pour Ivy Town… mais pas uniquement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Ven 24 Mar 2017 - 20:56


Le début d'une nouvelle vie



Pamela venait, de justesse, d'éviter un coup grâce à Bruce. Si il n'était pas intervenu, Jason l'aurait blessé ... Il était devenue fou, comme elle avant. C'était de sa faute si elle avait sombrer, plus d'une fois elle s'était imaginer, au dessus de son corps inerte ... Quand Poison Ivy été en première ligne, la jeune Rousse avait imaginer mille et un stratagème pour tuer celui qui l'avait détruite, privé de son humanité. Et pourtant, là ... Elle avait pitié de celui qui fut son premier amour et son mentor. Pamela frémit quand elle voit Jason hurler devant elle, se tenant le même bras qu'il avait levé pour la frapper. La voix de Bruce ce fait brutale, agressive, autoritaire quand il dit à Woodrue, pas elle ... C'est le coeur battant qu'elle le voit tirer violemment le lance-grappin pour éloigner Woodrue d'elle. Elle tente de comprendre, de ce remettre peu-à peu de ce qui c'était passé. Pourquoi avait-elle agit ainsi ? Pourquoi avait-elle prit le risque de venir devant celui qui l'avait "tuée" une première fois ? Pourquoi mettait-elle sa vie, sa nouvelle vie d'humaine en danger ? Puis tout devint clair en elle ... Celle qui fut Poison Ivy, celle qui avait engager Slade pour tuer le Batman, celle qui avait faillit mourir et qui avait été sauver par Bruce ... Cette Pamela là ... Elle était totalement et irrévocablement amoureuse du chevalier Noir.

Elle est déstabilisée mais elle se reprend vite quand elle voit Bruce donner un énorme coup de poing sur le visage inhumain de Woodrue. Batman fait un salto arrière et lui dit d'un ton agressif de partir, ça ne la concerne pas et il lui avait dit. Pammy sert les poings et se retient de lui décrocher une claque dans le visage. Non ! Je ne vais pas fuir ! Si il est ainsi, c'est MA faute. Il est ainsi a cause de nos recherches. Et je ne veux pas qu'il t'arrive quelque chose ... Elle se stop ... Elle voit Jason se redresser et la dernière chose dont elle se souvient c'est d'elle, courant vers Bruce pour le pousser de toutes ses forces par terre car Jason venait d'envoyer des épines assez grosses. La douleur est là ... Une des épines s'est logé dans son épaule et c'est la douleur qui l'emporta dans l’abîme ténébreuse de l'inconscience. Bruce sera en colère ... Mais Pamela la fait car elle en est amoureuse.

fiche codée par Empty Heart
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 17/01/2017
Messages : 470
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Sportsmaster ; Ch'al Andar/Hawkman ; Orin - The Aquaman
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Dim 26 Mar 2017 - 19:27
Le Batman a ordonné à Pamela de partir.
Mais elle ne l'a pas fait, bien sûr.

Pire encore, alors qu'il venait de frapper violemment le Floronic Man, d'abord par son grappin et ensuite par ses poings recouverts d'une solution chimique susceptible de l'affaiblir, l'ennemi a repris le dessus et s'est lancé dans une contre-attaque... quand Pamela a agi, encore.
En se précipitant vers le duo de combattants, elle a légèrement déconcentré le Chevalier Noir - qui n'a pas pu réagir à temps.

Elle le pousse.
Bon sang.
Elle le pousse, alors qu'elle n'en avait pas besoin.

Elle le pousse, et Bruce est propulsé sur le côté, déséquilibré. Il se reprend avec grâce, et se retourne... juste pour voir l'horreur.
Juste pour voir Jason Woodrue frapper Pamela, qui évite la majorité des épines - sauf une.
Une qui s'enfonce dans son épaule. Une qui lui fait pousser un hurlement. Une qui la blesse, la menace et peut-être l'empoisonne.

Une qui la fait souffrir, oui.
Une qui le rend complètement fou.


"Woodrue."

Sa voix est terrible, puissante, autoritaire - et menaçante.
Très menaçante.
Elle est cependant, immédiatement, suivie d'une contre-attaque, aussi vive que puissante. Sans prévenir, le Batman envoie un Batarang vers le Floronic Man, qui ne peut réagir et sent l'arme s'enfoncer dans sa poitrine - mais il ne sent rien.


"Ah, penses-tu que cela..."

"Je ne pense pas."

Il reprend sa course et file vers son adversaire.
Le Batarang explose la seconde d'après, touchant le visage du surhumain pour le perturber quelques instants.


"Je sais."

Le Batman se jette, les deux pieds en avant, vers Jason - qui ne peut se défendre, et s'écroule brutalement sous l'impact.
Il enchaîne, alors, et se positionne au-dessus du surhumain. Il lève alors son poing, prend de l'élan...

... et frappe. Encore. Et encore. Et encore.

Les coups s'accumulent, terribles et violents.
Jason, déjà affaibli par l'explosion et les coups de pied, subit de plein fouet les crochets et coups de poing du Batman - accompagnés de la solution chimique, qui l'affaiblit.
Rapidement, il ne peut plus bouger et se défendre ; rapidement, il devient immobile et vaincu. Mais le Batman continue.
Encore. Et encore. Et encore.

Une dizaine de coups s'abat encore sur Jason Woodrue, avant que le Chevalier Noir ne se relève - les gants recouverts de sang vert, de peau brisée et arrachée.
Il pousse un profond soupir, puis s'approche lentement de Pamela. Plus loin, tout autour d'eux, la verdure disparaît... le Floronic Man n'est plus là pour la maintenir en place, Ivy Town commence à retrouver enfin son état naturel.


"Pamela."

Il s'accroupit, pose son regard inquiet sur la jeune femme.
Lentement, avec des gestes doux et tendres, il glisse ses bras sous elle et la soulève.
Sa voix se fait plus douce, moins terrible alors qu'il s'avance dans les ténèbres.


"Ça va aller. Je vais te soigner. Reste avec moi... reste avec moi."

Bruce accélère le pas.
Ne pas la perdre. Surtout ne pas la perdre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Lun 27 Mar 2017 - 13:32


Le début d'une nouvelle vie



"Allez Pamela, ça ne te fera rien. C'est une sorte d'anti-corps, le même que la Aconitum." Et Pam l'avait écouté ... Elle avait bu cette petite mixture ... La minute d'après, elle était à terre en train de convulsé. Jason avait appeler les secours, disant qu'elle avait bu par inadvertance, un produit servant aux plantes ... Elle s'était réveillé 2 semaines plus tard dans un lit blanc, l'infirmière lui expliquant qu'elle était à l'hôpital et qu'elle devait rester un moment car, elle s'était réveillé un peu avant mais elle avait tellement hurler, elle avait même mordu un médecin ... Ce que Pamela ne savait pas c'est que ce moment là, le moment qu'elle ne se souvenait même pas ... Ce n'était pas elle qui avait mordu le médecin, c'était elle: Poison Ivy.

Pammy ouvrit les yeux et fixa l'homme en noir qui marcher rapidement. Son épaule ne lui fait plus mal et elle tente de stopper Batman. Bruce ... Laisse-moi à terre ... Je vais bien ... Ce n'est qu'une petite égratignure. Quand il la pose à terre, la demoiselle sourit pour tenter de le rassurer. Oui elle allait bien. Pas physiquement, bien sur. Elle venait quand même de prendre une épine dans l'épaule mais mentalement, elle allait bien. Elle avait éviter un long combat a Bruce. Alors qu'elle allait s'excuser et lui dire merci, elle voit la silhouette répugnante de Woodrue. ATTENTION ! Bruce agit très rapidement, il enserre Pamela dans ses bras et prend les épines dans le dos. Pammy retient comme elle le peux Bruce dans ses bras et quand elle voit le sang sur ses mains, son coeur se stop.

C'est comme-ci on lui avait mit une droite en pleine mâchoire ... Elle voit rouge et prend alors une sorte de petite boule qu'elle connait très bien, Bruce l'avait déjà utiliser quand elle était Poison Ivy et elle savait très bien que c'était une mini boule explosive mais elle prend aussi une capsule de fumée car une fois qu'elle balance la mini boule explosive, elle lance alors la capsule pour pouvoir prendre Bruce et fuir avec lui. Il devait être soigner et fort heureusement, ils étaient très proche de chez elle. Elle place donc le bras de Bruce sur son épaule et elle le soulève. Allez Batman ... Ne lui demander pas comme elle a fait, elle a réussit à le soutenir jusqu'à chez elle. Une fois en sécurité dans l'appartement, elle le pose sur son lit et va fermer les portes à clés. Elle prend la trousse de secours dans la salle de bain et retourne dans la chambre.

Il est là, devant elle ... Elle s'approche doucement et lui retire son masque. Elle sent une petite résistance mais elle se fait douce. Chut ... Bruce, laisse-moi faire s'il te plait. C'est à mon tour de te soigner. Fort heureusement, les épines de Jason ne sont pas empoissonnées, pas comme les miennes avant. Laisse-moi faire. Elle lui défait alors l'armure petit-à-petit pour qu'il se retrouve alors torse nu. Bruce, ça risque de te faire mal et je suis désolé. Accompagnant le geste à la parole, elle retire les épines de son dos. Une fois finie, elle place très vite des compresses sur les plaies et le regarde.

fiche codée par Empty Heart
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 17/01/2017
Messages : 470
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Sportsmaster ; Ch'al Andar/Hawkman ; Orin - The Aquaman
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Lun 27 Mar 2017 - 19:05
Le Batman avance.
Il tient Pamela dans ses bras, et entame une marche rapide pour s'éloigner de Jason Woodrue. Autour d'eux, Ivy Town reprend un visage normal parce que l'ennemi a été vaincu - mais il n'y pense guère. Toute son attention est concentrée sur la jeune femme, sur son état, sur son inquiétude.
Et c'est là son erreur.


"Pamela, tu as été blessée, tu..."

Il ne peut finir sa phrase - car il voit la surprise et la terreur sur le visage de la jeune femme.
Bruce comprend avant même qu'elle ne hurle ; il sait avant même de se tourner.
Par réflexe, par habitude, par principe, il se place en protection de Pamela, utilisant tout son corps massif pour se placer au-dessus d'elle - et encaisser le maximum d'attaque.

Hors de question de la laisser se faire blesser. Hors de question de ne pas réagir.
Hors de question de faire autrement.


"Hughn."

Il grogne et souffre.
Plusieurs épines sont envoyées par le Floronic Man, qui vient de se lever pour une ultime attaque. Si Bruce avait été concentré, il aurait anticipé et ne se serait pas laissé avoir - mais tel ne fut pas le cas.
Il en paye maintenant le prix.


"Pam... Pamela... laisse..."

De nombreuses épines sont plantées dans son dos, et la douleur est terrible. Si sa combinaison peut encaisser beaucoup, les projectiles envoyés par son adversaire ont réussi à pénétrer la résistance du tissu - et ont pénétré directement dans sa chair.
Il souffre, c'est indéniable ; mais il refuse de céder.
Pas tant que Woodrue n'est pas tombé. Pas tant que ce n'est pas terminé. Pas tant qu'elle n'est pas sauvée.

Cependant, Pamela Isley est plus rapide : elle s'empare d'une boule-explosive dans sa ceinture, et l'envoie directement vers leur adversaire.
Si le Floronic Man est parvenu à mener une ultime attaque, ses maigres forces ne lui permettent pas de se défendre ou d'éviter l'envoi ; l'explosion l'impacte en plein visage, et il s'écroule - vaincu, définitivement.
La jeune femme emmène donc le Batman ailleurs... sans qu'il puisse répliquer ou se défendre. Il n'est plus en état pour.


**
*
**

Quelques minutes plus tard, dans l'appartement de Pamela.
Durant leur périple, Bruce a grogné, maugréé, tenté de se dégager pour la laisser seule - en vain. Il n'est pas suffisamment fort ou reposé pour y parvenir.
Finalement, la jeune femme le dépose sur le lit. Avec des gestes doux et tendres, elle lui enlève sa cape, puis son masque ; il se laisse faire. Elle sait déjà tout, au fond, il n'a plus rien à cacher. Et il n'a clairement aucune force pour s'y opposer.


"Pam... Pamela... laisse-moi... trop... dangereux..."

Ses membres tremblent, ses dents se crispent.
Il a mal, terriblement.
Mais continue de nier, de refuser de l'aide - vieux réflexe. Vieux et stupide réflexe.


"Laisse... laisse... ah... bah... vas... vas-y..."

Un nouveau grognement, et Bruce se met sur le côté pour la laisser enlever entièrement son armure. Au bout de quelques instants, il en est entièrement libéré, ne possédant plus qu'un caleçon pour seul vêtement ; la jeune femme peut alors découvrir les nombreuses cicatrices sur son corps, même s'il ne fait guère attention à ses réactions.

"Vas... vas-y. J'ai... eu pire. Je me suis fait... pire."

Un petit signe de tête, un sourire difficile car plein de grimace, et Bruce se tourne.
Il n'aime pas cette situation - cette proximité, cette sensualité, et surtout cette faiblesse qu'il affiche ; mais il n'a guère le choix. Il a commis une lourde erreur, et Pamela l'a aidé à s'en sortir. Maintenant, elle veut l'aider à guérir, et il en a bien besoin.
Bruce doit assumer ses erreurs. Pour le meilleur et pour le pire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Lun 27 Mar 2017 - 21:04


Le début d'une nouvelle vie



Bruce était réellement tétu mais Pammy passa outre ses "gromellements" et l'entraîne dans les ruelles sombres de Ivy Town jusqu'à son appartement. Une fois dedans, Bruce en caleçon ... La demoiselle ce sent bizarre. Arrête de me dire quoi faire Bruce et pour une fois dans ta vie, laisse-toi faire. On dirait un enfant qui a peur ... Et je sais que ce n'est pas ton cas. La voix de Pamela ce fait dure et autoritaire. Elle voulait ... Qu'il comprenne ce qu'elle avait ressentit il y a peu de temps quand il lui avait presque cracher de fuir. Les cicatrices sur son corps la déchire mais elle ne laisse rien voir sur son visage, restant neutre ... Enfin, elle essai. Elle prend la compresse et la pose sur les plaies alors que Bruce ce laisse enfin faire. Il tente un sourire mais il grimace à cause de la douleur de l'alcool sur les plaies. Elle sourit doucement, voyant enfin l'humain derrière le masque ...

Tu sais, Woodrue ... Il a une faible hormis celle de sa condition. La haine qu'il me porte. Tu dois te dire que j'étais stupide d'être intervenue, que tu aurais très bien pu le maîtriser mais ... Je ... Je ne voulais pas qu'il te blesse avec ses spores toxiques. En intervenant, je savais qu'il lâcherait votre combat pour m'attaquer et que tu aurais le temps de riposter ... J'avais pas prévu qu'il ... Enfin, qu'il attaquerait avec autant de hargne. Mais je suis contente de l'avoir foutu K.O ... Depuis le temps que je voulais. Dit-elle avait un petit rire. Sa main caresse doucement le dos de Bruce et elle rougit. Tu devrais rester ici ce soir, j'irais sur le canapé. Et me dis pas non, j'accepte pas. Tu n'auras cas te dire que c'est pour t'excuser de la dernière fois. Je t'apporte de l'eau, si tu n'es pas là quand je reviens, je prend le premier vol pour Gotham et je viens te botter le train arrière, comprit ?

Elle passe, malgré elle, sa main sur le visage de Bruce en souriant avant de se levé et d'aller chercher un verre d'eau. Bruce peut voir alors le petit rosier qu'il lui avait offert, sur la petite table de nuit, près du lit. Pam l'avait mit là pour se sentir ... Aimée, protégée. Elle revient dans la chambre, il est toujours là. Elle sourit, soulagée et elle lui tend le verre. Tiens, boit un peu, ça te fera un peu de bien. Et après, repose-toi.

fiche codée par Empty Heart
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 17/01/2017
Messages : 470
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Sportsmaster ; Ch'al Andar/Hawkman ; Orin - The Aquaman
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Mar 28 Mar 2017 - 19:03
Bruce ne réagit pas – pas vraiment, du moins.
Ni au contact chaud et douloureux des compresses d’alcool sur ses blessures, ni à l’arrachage des épines, ni à la souffrance sourde qui résonne dans ses veines, ses muscles et tout son corps alors que ce dernier tente de se remettre des multiples agressions de Jason Woodrue.
Il serait déjà sur pied s’il n’avait eu qu’à gérer ces blessures-là… mais le Batman brûle la chandelle par tous les bouts, ne se repose pas assez, ne mange pas assez, ne prend pas assez de lui.
Constamment, il est sur la corde raide. Constamment, il est sur le point de craquer.
Et, aujourd’hui, il est trop près de ce moment de rupture.


« Hughn. »

Un nouveau grognement, et Bruce se tourney encore deux fois, jusqu’à parvenir à trouver une place qui limite les douleurs.
Enfin. Il pousse un soupir de soulagement, desserre légèrement les dents, et se laisse alors bercer par la douce voix de Pamela, qui se lance dans une explication sur le Floronic Man et leurs rapports.


« Hem. »

Il grogne, puis fronce les sourcils. Il prend une grande inspiration, se reprend et parle d’une voix plus continue, mais lente et douce.

« Tu… ce n’était pas stupide, Pamela. C’était brave, courageux et noble – mais aussi irréfléchi et terriblement dangereux. Mais cela reste noble, et appréciable… »

Un léger sourire s’esquisse difficilement sur son visage.

« Je te remercie. Vraiment. »

Il acquiesce lentement, et continue lui-même.

« Il est… bon que tu aies pu vaincre Woodrue, pour te détacher encore plus de ton Passé et de ses spectres. J’en suis… satisfait, même si j’aurais aimé que cela fasse un peu moins mal… »

Son rire se met légèrement au sien, pendant quelques instants – avant de s’arrêter, soudainement.
Stop… il doit se stopper. Ne pas aller plus loin. Ne pas se risquer plus loin. Ne pas risquer plus.
Quelques semaines plus tôt, il est parvenu à monopoliser suffisamment de détermination et de courage pour partir et la laisser… ce n’est pas pour plonger maintenant. Il ne se le permettrait pas – hors de question de la mettre en danger par sa faute.


« Hem… j’aurais bien réservé tous les billets pour Gotham pour t’empêcher de venir, mais… ma Bat-carte de crédit est à la maison. »

Une blague – une nouvelle.
Pas forcément une bonne, mais une nouvelle blague quand même. Un signe, un nouveau, qu’il est encore en train de glisser… et qu’il devrait se reprendre. Encore. Vite.
Très vite.

Son regard glisse autour de lui, et découvre le petit rosier amené précédemment – sur la table de chevet.
Son visage se crispe. Des souvenirs, des sensations, des sentiments reviennent, et ses mains se serrent par réflexe. Son cœur bat plus vite, ses pulsations sont plus actives, et…
Rien. Il ne fait rien. Il ne dit rien.
Car elle revient.


« Je… merci. »

Lentement, douloureusement vu la grimace qui glisse sur son visage, il se relève et s’empare du verre. Il est sur le point de le porter à ses lèvres, pour boire – quand sa main tremble, et lâche le contenant.
Le verre file et tombe, s’écrasant sans se briser.
Bruce se baisse pour le ramasser, pour rattraper son erreur… mais s’approche, se rapproche alors de Pamela qui avait eu le même réflexe.

Ils sont près – très près.
A moins de cinq centimètres. Leurs nez presque collés. Leurs odeurs envahissant leurs narines. Leurs yeux presque gênés par une telle proximité.
Ils sont prêts.
Définitivement trop prêts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mer 29 Mar 2017 - 18:15


Le début d'une nouvelle vie



La jeune femme grimasse quand Bruce émet un petit grognement suite à la compresse. « Pardon … Je ne suis pas réellement douée pour ce genre de chose. » Enfin, Bruce trouve une place confortable pour lui et elle sourit doucement quand Bruce lui assure que ce n'était pas stupide, dangereux et irréfléchi mais brave, noble, courageux et … Appréciable. Pamela sourit à nouveau quand il la remercie. Un merci de Bruce c'est comme une Première Neige, c'est exceptionnel et inattendue. « De rien Bruce. Tu m'as sauvé une fois, je pouvais bien te rendre l'appareil non ? » Puis il lui dit que c'était bien qu'elle est pu vaincre son passé en la présence de Woodrue et il ajoute même une petite blague en lui disant qu'il aurait aimer que ça fasse moins mal. Elle rit doucement, en même temps que lui avant de se stopper au même moment que lui, comme gênée. Quand elle fait la petite blague au moment où elle va chercher le verre d'eau, il lui réplique qu'il aurait bien réservé tous les billets d'avion pour Gotham mais il a oublier sa carte à la maison. Elle se mise à rire alors qu'elle revient avec le verre.

« Tu oserais m'empêcher venir voir mes petits bébés ? Ce serait méchant de ta part. » Dit-elle en riant. Il lui dit merci pour le verre mais au moment où il veux boire, sa main tremble et lâche le verre qui s'écrase à terre sans ce casser. Elle s'abaisse au même moment que Bruce et ils sont alors tout les deux gênés de se retrouver ainsi, aussi proche … Tellement proche … Trop proche ? Elle le regarde dans les yeux, rougissante et elle murmure « Tu … Tu devrais te recoucher Bruce … Tu … Tu as besoin de repos ... » Dit-elle en ne lâchant pas les lèvres du milliardaire. Elle a tellement envie de l'embrasser, de le sentir contre elle, sentir la chaleur de son corps contre le sien … Elle ne doit pas perdre pied … Mais c'est étrange … Car son cœur lui dit de reculé très vite mais son corps ne le fait pas, bien au contraire … Et s'avance un peu plus et cette fois, leur nez se touchent. Elle peut ressentir alors le souffle de Bruce sur ses lèvres.

fiche codée par Empty Heart
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 17/01/2017
Messages : 470
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Sportsmaster ; Ch'al Andar/Hawkman ; Orin - The Aquaman
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Jeu 30 Mar 2017 - 19:33
Il ne dit rien. Il ne fait rien.
Mais il pense, réfléchit.
Et il hésite beaucoup, beaucoup plus.

Le corps majoritairement encore allongé, le haut du torse et la tête penchée vers le sol, un bras collé sur ce dernier pour éviter de chuter… il la fixe. Immobile, mais absolument pas calme.
Le phénomène est discret, mais ses membres tremblent. Son cœur bat bien plus vite que la normale. Ses paupières s’ouvrent et ferment dans un rythme totalement irrégulier. Sa gorge est sèche, sa langue râpeuse, sa respiration bien plus active et difficile.

L’émotion le prend.
L’émotion le prend, là où il ne devrait plus y en avoir. L’émotion le prend, alors qu’il s’est juré de la condamner, de l’oublier, de l’anéantir. L’émotion le prend, alors qu’il s’y refuse, alors qu’il n’y a pas droit, alors qu’il fera du tort et ne se le pardonnera pas.
L’émotion le prend.


« Hem. »

Un grognement – un de plus.
Elle parle, glisse quelques mots hésitants et difficiles, mais il ne l’écoute guère. Son regard, son attention, sa concentration, son cœur et bien plus encore sont concentrés… sur elle.
Juste sur elle. Encore sur elle. Toujours sur elle.

Ils ne disent plus rien, et se fixent encore. Le Temps s’arrête – le Temps s’arrête, mais il semble soudain horriblement long, horriblement terrible.
La tension est insoutenable. Les corps tremblent, les cœurs hésitent, les esprits s’échauffent.
Et elle s’avance – elle s’avance, il en est certain. Elle s’avance, malgré la dernière fois… malgré sa froideur… malgré les événements… elle s’avance.

Elle le touche. Leurs nez se touchent.
Elle le touche, et lui… lui hésite. Lui tremble. Lui s’interdit, s’oblige, se refuse, se…
Lui oublie. Lui échoue. Lui se perd – en elle, en son visage, en son odeur.

Les digues cèdent, les limites sont dépassées, les interdits violés, les règles outrepassées.
Tout est terminé – l’esprit se ferme, le cœur s’arrête. Le corps prend le relais.
Sa main libre se lève, se pose sur la nuque, remonte vers la joue et la naissance des cheveux. Son corps s’avance, se rue un peu plus vers le sol. Les souffles se croisent, s’emmêlent. Les yeux se fixent, intenses. Les peaux se touchent.
Les lèvres se joignent. L’étreinte débute. Le baiser se lance.

L’inattendu, l’inespéré, l’interdit a lieu.
Pamela et Bruce s’embrassent.
Et le temps, la nuit qui vient n’appartient qu’à eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mar 4 Avr 2017 - 14:09


Le début d'une nouvelle vie



Pamela est hésitante, elle a peur de ce qui peut ce passé … Elle ferme les yeux un moment pour tenter de remettre ses idées en place mais en vain … La main de Bruce se pose dans son cou, derrière sa nuque alors que leurs nez se touchent, leurs souffles se mêlent … Elle a le cœur prêt à sortir de son corps, prêt à exploser. Et pire encore quand leurs lèvres se sèlent. La jeune Rousse perd pied et elle se relève, toujours embrassant Bruce. Elle l'aide à ce remettre sur le lit et la nuit qui passe n'appartient qu'à eux.
______________

Le jour est levé depuis quelques heures déjà mais la jeune femme est endormie. La nuit fut longue mais agréable. Les cheveux rouge de Pamela sont en cascade sur l'oreiller et sa respiration est douce. Le corps nu sous les draps, engouffrer contre le corps de Bruce, elle remue doucement avant d'ouvrir les yeux. Il lui faut quelques temps avant de ce remémorer la nuit qu'elle venait de passer en compagnie de Bruce. Elle se redresse doucement pour ne pas le réveiller et sort du lit pour aller boire un verre d'eau. Elle se demande ce qui va ce passer à présent, elle se demande si elle est prête … Elle ressent quelque chose pour lui, c'est indéniable mais est-elle prête à aimer quelqu'un a nouveau ? Et lui ? Elle soupire doucement et lui prépare alors une tasse de café ainsi que deux trois brioches. Elle revient dans la chambre sans faire de bruit et pose la tasse et les brioches sur la table de nuit avant de s'asseoir à côté de Bruce. Elle passe doucement sa main sur son front en souriant tendrement. « Bonjour. As-tu bien dormis ? » Elle pense surtout aux blessures faites par Woodrue. Elle remarque alors sa nudité devant ses yeux, elle rougit et va mettre une nuisette avant de regarder Bruce. « Je t'ai mis une tasse de café. Je ne savais pas si tu manger le matin et si oui, ce que Alfred te fessait. Du coup, je t'ai amené aussi des brioches. J'espère que ça t’ira. Et ne bouge pas trop, tu vas te faire mal. » Son ton n'est pas autoritaire ni même méchant, il est inquiet, protecteur.

fiche codée par Empty Heart
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 17/01/2017
Messages : 470
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Sportsmaster ; Ch'al Andar/Hawkman ; Orin - The Aquaman
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Mer 5 Avr 2017 - 11:18
La nuit… la nuit fut belle.
Intense. Exceptionnelle. Surprenante. Et belle.
Mais le jour est arrivé.

Pamela s’est réveillée en premier, et s’est précipitée dans le reste de l’appartement. Bruce, lourdement touché par les blessures dues à Jason Woodrue mais aussi rongé par une fatigue constante du fait de ses activités nocturnes et constantes, a plus de mal – et n’apprécie guère cette faiblesse, même passagère.


« Hem. »

Il grogne, et se relève légèrement en s’aidant de ses coudes quand la jeune femme revient dans la pièce.
Nue – et superbe, encore.
Encore fatigué, il retombe lourdement sur le lit, et fixe rapidement son attention sur son doux visage, ainsi que sur ses doigts qui glissent sur son propre visage. Pamela ne tarde pas à enfiler une nuisette, sûrement aussi gênée que lui ; elle se lance ensuite dans un petit discours rapide, auquel il répond d’abord par un léger signe de tête, puis par ses propres mots.


« J’ai… j’ai pu me reposer, cet fut salvateur. Il s’agit d’une des meilleures nuits depuis longtemps. »

Il sourit, réellement, et pense, sincèrement, chaque élément de son discours.

« Le café est, depuis des années, mon meilleur allié – ton choix fut donc le bon, je t’en remercie. »

Bruce se redresse une nouvelle fois, et parvient à rester suffisamment en équilibre pour s’adosser contre le mur.
Il s’empare, lentement, d’une confiserie et en mange une partie, avant de se retourner vers Pamela… définitivement très belle. Trop, même.


« Les douleurs sont présentes, mais gérables. J’ai vu pire. »

Il hausse légèrement les épaules – et ne sait plus quoi dire.
Depuis des semaines, il nourrit des sentiments divergents mais puissants envers elle, s’interdisant de penser et même d’envisager plus, du fait des craintes liées à sa croisade et des dangers encourus ; cependant, hier soir… hier soir, quelque chose s’est passé.
Les digues ont rompu, mais leur situation générale n’a guère changée. Et la tension, entre eux, est terrible.


« Hem… je… je te remercie pour ton hospitalité. »

Bruce pousse un profond soupir, et baisse lentement les yeux.
Il déteste ce qu’il va faire – mais il n’a pas le choix.


« Je… ne compte pas en abuser. Je te laisserais d’ici quelques instants. »

Partir comme un voleur, refuser le dialogue, refuser la moindre opportunité – c’est laid, extrêmement ; et digne de l’image de Bruce Wayne, celle qu’il entretient savamment pour le public mais qui ne correspond en rien à la réalité.
Il n’a, hélas, pas le choix.
Il tient à Pamela, indubitablement ; et dans un monde idéal, il agirait pour que cette affection se transforme en quelque chose de plus, de mieux. Mais ce monde idéal a disparu il y a pratiquement trente ans, anéanti par deux balles qui ont emporté son innocence et la possibilité d’une vie équilibrée.

Même si elle vient de l’univers qu’il s’est construit depuis, Pamela sera en danger s’il va plus loin – et c’est parce qu’il tient à elle qu’il le refuse.
Il préfère couper plutôt que de faire souffrir. Il préfère souffrir et surtout faire souffrir, plutôt que d’être responsable de nouveaux désastres.


« Hem. »

Il grogne, et se tourne légèrement sur le côté pour se rapprocher du rebord.
Il s’assoit sur ce rebord, et commence à fuir le regard de la jeune femme. Par réflexe, il s’empare d’un drap pour cacher son intimité, avant de reprendre lentement la parole.


« Je… demanderais à Ray de te suivre, encore. Et de m’avertir en cas de difficulté… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Sam 15 Avr 2017 - 14:18


Le début d'une nouvelle vie



Pamela avait passé une très belle nuit, elle s'en souviendra surement pendant longtemps. La rousse sourit quand Bruce lui avoue volontiers que c'est l'une des meilleures nuit depuis longtemps qu'il venait de passer et que le repos qu'elle lui avait un peu imposer lui avait été salvateur. Elle le regarde sourit avant qu'il se redresse pour se mettre contre le mur et manger un morceau. Quand il lui dit que les douleurs sont présente mais gérable, elle grimasse et se lève du lit avant d'ouvrir les rideaux ainsi que la fenêtre. L'air qui s'engouffre est frais et la calme un peu. Elle sait ce qui va se passé, elle connait l'issue de cette rencontre, elle sait qu'ils vont se séparer et qu'elle ne le reverra plus ainsi ... Son regard ose se poser un court instant sur Bruce avant que ce dernier la remercie pour son hospitalité.

Pamela sourit doucement avant de redresser ses cheveux, dévoilant la peau de sa nuque. Mais son sourire s'efface progressivement quand il lui explique qu'il part bientôt. Pourquoi ça fait mal ... ? Elle savait comment ça allait finir, elle savait que rien ne se passerait avec Bruce, elle le savait depuis le début non ? Alors pourquoi a-t-elle mal ainsi ? Pourquoi a-t-elle l'impression d'étouffer ? Elle se mord l'intérieur de la joue pour ne pas pleurer et lui montre un petit sourire qui se fait triste malgré elle. « D'accord. Même si, tu ne me gène pas réellement. » Elle va dans la petite salle de bain. « Avant de partir, prend au moins une douche. » Elle prend alors des serviettes propres et elle les met de côtés pour lui. Elle le voit se levé et il cache son intimité. Puis il lui dit qu'il demandera à Ray de la suivre et de l'avertir en cas de problème. Elle se trouve en face de lui et lui dit, avec une voix cassée. « D'accord ... Bruce ... Même si tu ... Tu dois penser que c'était une erreur cette nuit ... Moi ... Non. Merci de ... De ça. »

fiche codée par Empty Heart
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 17/01/2017
Messages : 470
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Sportsmaster ; Ch'al Andar/Hawkman ; Orin - The Aquaman
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Mer 19 Avr 2017 - 12:36
Bruce est debout. Calme. Immobile.
En apparence.

Au fond, il boue intérieurement, rongé par des envies, des désirs, des pensées, des hésitations qu’il ne peut accepter – qu’il ne peut s’accorder.
La nuit qu’il vient de passer fut sublime. La femme avec qui il l’a passée est magnifique et extraordinaire. Son inconscient ne rêve que de reproduire ces moments, de les consolider, de les forger dans la roche pour les rendre permanents, éternels ; une partie de lui veut se tourner, la regarder, sourire, la prendre dans ses bras et lui demander de tenter quelque chose, de se lancer dans quelque chose.
Mais il ne le fera pas.

Sa mission, sacrée, lui interdit. Son serment, prononcé dans une ruelle sombre et humide par un enfant rongé par la douleur et les genoux baignant dans le sang de ses parents, irrémédiable. Sa crainte, de voir ses proches souffrir par sa faute, est trop réelle, après bien des preuves et expériences de son incapacité à protéger ceux qu’il aime.

Bruce Wayne aurait très certainement pu vivre avec Pamela Isley. Bruce Wayne aurait même très certainement pu vivre avec Poison Ivy.
Mais pas le Batman.
Jamais il ne le laissera en paix. Jamais il ne cessera de le hanter. Jamais il ne se permettra une telle… relation.

Certes, il a eu des compagnes, des amantes – et il y a eu Selina, qui sera toujours Selina, et qui ne cessera jamais non plus de le tenter, de le faire céder, de l’emmener dans sa folie et dans ses fantasmes.
Mais ce n’est pas pareil – ce n’est pas pareil que la relation avec Pamela qui se propose à lui. Plus calme. Plus sereine. Plus douce. Plus… normale.
Il ne sera jamais, hélas, normal.


« Hem. »

Il grogne, alors qu’il sent la sublime jeune femme à ses côtés. Elle dépose des serviettes à ses côtés, puis se place devant lui – et monopolise tout son courage pour le regarder, lui, et énoncer les mots qui lui brûlent la bouche.
Touché, ému même par une telle initiative, Bruce ne peut s’empêcher de sourire… mais l’expression est triste, terrible. Dans ses yeux, Pamela peut découvrir ses doutes, hésitations, mais aussi sa douleur… sa fureur et sa folie.


« Je… »

Il commence, mais ne sait pas quoi dire.
Que dire, d’ailleurs ? Que dire pour exprimer l’indicible, l’horrible, l’abominable ? Que dire pour l’aider, la consoler ? Que dire ?
Rien – et pourtant, il doit parler. Il lui doit bien cela.


« Cette nuit… je me souviendrais longtemps de cette nuit. Et de ce qu’elle aurait pu… présager. Cela sera très… important pour moi. Cela sera précieux. Mais… »

Bruce pousse un profond soupir – mais il continue de la fixer. Il lui offre son regard et ses mots.
Il lui offre une vision sur son âme.


« Je ne peux pas. Une part de moi le voudrait… mais je ne peux pas. Je ne le pourrais jamais. Je suis… non, je ne suis pas, plutôt. Je ne suis pas comme ça. Je ne le serais jamais.
Je suis… dévoué à ma mission. Elle est trop ancrée, trop forte, et… trop dangereuse. Pour toi. Pour les autres. Trop ont souffert, trop ont subi… et je ne peux plus le permettre. Je ne peux plus me le permettre. »


Il prend une grande inspiration, et pousse un profond soupir.
Lentement, il lève une main tremblante qui glisse sur la douce joue de la jeune femme. Une nouvelle grimace glisse sur son visage.


« Je… suis désolé. De… d’avoir fait tout ça, de… te faire souffrir. Je ne le voulais pas. »

L’instant est terrible, à la fois doux et déchirant.
Il ne dure que quelques secondes, mais Bruce s’en souviendra longtemps.
Finalement, il lâche sa joue, et se détourne. Il récupère les serviettes, et file dans la salle de bain. La douche ne dure que quelques minutes, son corps est rapidement séché, et ses habits également vite remis.
Le Bat-Costume est impressionnant, mais peut surtout être rapidement transformé en vêtements civils basiques – chemise lourde et grise, pantalon sombre, la cape en manteau, et le reste caché dans des poches.

Tout cela ne dure que quelques instants. Bruce récupère ses affaires, et évite de la regarder… de la croiser.
Finalement, il est prêt. Finalement, il se place devant la porte… puis jette un dernier regard derrière lui.
Alors, son regard croise le sien encore – et un sourire triste glisse sur son visage.


« Appelle… quoi qu’il arrive. Appelle et… veille sur toi. »

Lui le fera aussi – mais discrètement. Sans jamais rien dire. Sans jamais avouer.
Il la regarde, encore… puis claque la porte.
Et disparaît. Dans la douce journée d’Ivy Town, pour vérifier qu’Atom a bien été sauvé par la police, et que la ville va mieux. Dans l’adrénaline et le dynamisme de son activité quotidienne. Dans la folie de son serment.
Dans le chaos de sa vie – pour l’oublier. Pour essayer, tout du moins.


(HJ/ Un petit mot pour souligner la qualité de tes messages et le plaisir que j’ai eu à mener ce RP avec toi. Wink /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Le début d'une nouvelle vie ✽ The Atom

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Le début d'une nouvelle vie ✽ The Atom
» nouvelle position amoureuse
» Nouvelle chaîne: Max TV
» Nouvelle habillage pour TMC et 16/9
» La nouvelle voiture "Ratatouille" dans Disney's Stars'n'Cars

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ivy Town-