Atom Reborn


Inscription : 21/11/2015
Messages : 517
DC : Mister Miracle - Ch'al Andar - The Bat
Localisations : Ivy Town
Justice society of America
Legion of Doom
MessagePosté le: Dim 12 Mar - 21:28
Ivy Town est une petite ville située en Nouvelle-Angleterre, connue essentiellement pour son port, son estuaire et surtout son Université. Essentiellement tournée vers la Recherche et la Science, elle n’attire guère l’attention, et a longtemps été une cité anonyme, connue essentiellement dans les circuits scolaires.
Cependant, depuis que le professeur Ray Palmer a découvert une étoile naine blanche lors d’une randonnée avec ses élèves et l’a utilisé pour devenir le Héros Atom, Ivy Town a été connue pour les Vilains affrontés par le scientifique.
Par la suite, les recherches du savant Alpheus V. Hyatt, qui est parvenu à créer une Time Pool pour plonger dans le Passé et le Futur, ainsi que la mise en place d’un lien constant avec la version futuriste de la cité.



Depuis peu, l’Héroïne Jade a accepté de prendre la suite d’Atom pour protéger la cité, notamment dans le cadre de l’installation de la Super-Prison, jadis temporaire et désormais permanente.
Après que Ray Palmer se soit sacrifié pour aider la Justice League, l’enterrement d’un cercueil vide est intervenu, et la jeune femme est devenue la seule protectrice de la ville.
Récemment, le Héros initial de la ville a refait surface, finalement vivant malgré ce que tout le monde a pensé. Cette absence n’a duré que quelques semaines pour le monde entier, mais Atom a passé un peu plus deux ans, quatre mois, douze jours et trois heures dans une autre Dimension – à combattre des monstres et chimères pour survivre, à affronter des horreurs dont il ne peut encore parler.

Ramené d’abord à proximité de la nouvelle Morlaidh, Atom n’a pu reposer pied à Ivy Town il y a quelques jours.
Il fut cependant très occupé : dès son retour, il dut stopper une prise d’otages à l’Université, menée par le dinosaure humain Airstryke ; ensuite, le lendemain, il fut enlevé par la Section Ravagers, et découvrit l’horreur du mandat du Président Wilson ; enfin, il rejoignit à nouveau la Justice Society of America pour continuer la lutte contre les Nazis et les Grands Anciens, avant de donner sa démission définitive de la Justice League en petit comité.
De même, il a également accueilli Pamela Isley, l'ancienne Poison Ivy désormais privée de ses pouvoirs, qui vit maintenant à Ivy Town pour se "remettre" au mieux.

Ray Palmer a donc été très pris - mais c'est terminé.
Il a eu le temps de se reposer, de se reprendre, et surtout de réfléchir à sa situation - ainsi qu'à l'orientation générale de sa vie. Il a quitté ce monde comme leader de la Justice League, il a passé plus de deux ans dans un enfer indescriptible, et il est revenu à Morlaidh, reprenant pleinement pied dans ses allures de Héros barbare...

... muni d'un look et d'une apparence qui en ont beaucoup surpris, mais qui était pleinement adapté aux défis qu'il devait affronter. Ceux-ci sont cependant terminés... et, surtout, ne correspondent pas aux choix de vie qu'il entend mener.

Alors qu'il s'avance vers l'entrepôt de la Time Pool, le scientifique est déterminé et sûr de lui.
Aujourd'hui est un jour spécial ; aujourd'hui est la renaissance d'Atom.


**
*
**

Un peu plus tard.
La Time Pool, le terrible vortex créé par le professeur Alpheus V. Hyatt pour "pêcher" puis voyager dans le Temps, est désormais installée à proximité du Faculty Bar...

... et n'attire définitivement pas l'attentio, apparaissant comme un entrepôt basique et définitivement anonyme.
Habituellement, une demi-douzaine de personnes est employée ici, mais tous ont eu aujourd'hui l'ordre de rentrer chez eux ; et s'ils ont la fidélité et la loyauté très fortes, ils s'inclinent aisément devant Ray Palmer, que beaucoup ont pleuré lors de sa "mort".

Alors que la Time Pool est silencieuse, le Héros local finit quelques vérifications, puis passe directement devant un miroir - et esquisse un petit sourire, en se découvrant ainsi.


"Ah. Ca change, quand même."

Il passe sa main dans ses cheveux, et se surprend à ne pas sentir la crinière qui poussait dans sa nuque et qu'il avait laissée sauvage. Il ne pensait pas qu'une vraie bonne douche et une coupe pouvaient changer quelque chose...
... et pourtant, l'effet est surprenant. Ray-le-Barbare est redevenu Ray-le-scientifique, et il doit bien avouer que c'est plutôt agréable.

BIP. BIP. BIP. BIP. BIP. BIP.

"Ah. Enfin."

Son sourire demeure, alors qu'il s'approche d'un écran à proximité. L'ordinateur est relié aux différents capteurs installés dans tout Ivy Town - mais aussi dans tout le pays.
Et ces derniers viennent de l'informer que, à environ deux Etats de là, un record de vitesse vient d'être battu... ce qui ne veut dire qu'une chose.
Son invité approche ; il est temps de s'habiller pour l'accueillir.


**
*
**

Quelques minutes plus tard.
Alors que le Bolide arrive dans Ivy Town, puis file directement vers la Time Pool, Ray Palmer pousse un profond soupir - et se sent mieux. Enfin.
Dès son retour, il fut mal à l'aise, gauche, maladroit ; perdu. Si passer plus de deux ans dans une guerre dimensionnelle fut une épreuve terrible, elle lui laissa des réflexes, des marqueurs et des habitudes difficilement conciliables avec ce Présent et ce monde. Il put poursuivre une lutte, certes différente mais toute aussi intense, avec les Morlaidhans, mais dut bientôt revenir ici.

Il fut occupé, bien sûr, mais il essaya surtout de concentrer son esprit pour éviter de faire face à la réalité - mais cela ne pouvait pas durer.
Ray n'est pas un barbare, ni un combattant de la liberté ; il n'est pas un combattant tout court, en fait. Et, au fond, il ne sera jamais vraiment un Héros, car s'il fait ce qui doit être fait... et bien, ce n'est pas franchement une passion.
Non. Au fond, Ray sait très bien ce qu'il est : un scientifique ; un aventurier ; un conquérant de l'impossible, pour dire les choses poétiquement. Et il est temps de l'assumer à nouveau, de laisser derrière lui ce qui ne lui correspond guère, pour enfin redevenir celui qu'il est réellement.


"Bonjour."

Le Bolide a trouvé la porte de l'entrepôt ouverte, puis a pu arriver rapidement au milieu d'une grande salle, très sombre et vide, au milieu de laquelle trône...
... la fameuse Time Pool, le vortex de transport dans le Temps lui-même.

"Merci d'être venu, j'apprécie vraiment."

Le Bolide a eu une invitation, chez lui, qui jouissait d'une sobriété extrême :
Citation :
W.,
J'ai besoin d'aide à Ivy Town, dans la Time Pool. N'en parle pas à ton oncle.
Merci.
R.P.
Avec, bien sûr, le code de la Justice League et des Titans pour confirmer l'identité de l'envoyeur - une chance que le scientifique ait fait partie des deux équipes.
Alors qu'il pénètre dans la salle, le Bolide peut entendre du bruit sur sa droite, et des ombres apparaît donc...

... Ray Palmer, dans un tout nouveau costume d'Atom, bien différent de l'allure barbare portée récemment.

"Je n'ai pas souhaité alerter Barry, parce que je pense qu'il aurait voulu me dissuader de l'idée que je veux te présenter. Si cela te gêne, dis-le-moi : je ne veux pas créer une distance entre un oncle et son neveu."

Il sourit, puis s'avance vers le nouveau venu, pour lui serrer chaleureusement la main.

"Tu le sais déjà : j'ai voulu protéger la Justice League et le monde en coupant un tunnel de téléportation, et j'ai passé deux ans, quatre mois, douze jours et trois heures... ailleurs, tout simplement.
Je suis revenu, avec une allure digne de Conan-le-Barbare... mais c'est terminé, j'ai enfin retrouvé l'habitude des ciseaux et du rasoir."


Son sourire s'étire, alors qu'il continue d'une voix calme mais déterminée.

"J'ai quitté la Justice League, et je tente de reconstruire ma vie... mais ce n'est pas pour ça que je t'ai demandé de venir, et je ne veux pas te faire perdre du temps. La Time Pool est un vortex, permettant de pêcher des éléments dans le Passé ou le Futur - mais aussi de voyager dans le Temps, voir autre chose.
Je t'ai fait venir, car j'ai besoin des pouvoirs d'un Bolide pour me permettre d'utiliser la Time Pool afin de réaliser l'impossible."


Atom lève le pouce, et désigne un autre coin de la salle...
... où est un entreposé un Cosmic Treadmill, l'appareil utilisé par les Flash pour aller dans le Temps et les Dimensions.

"Il y a... quelques années, mon ex-femme, Jean Loring, a monté un plan terrible et malsain pour reprendre contact avec moi. Je ne l'ai pas supporté, et j'ai fui dans le Multivers.
Par la suite, mon ancien élève, Ryan Choi, a pris ma relève comme Atom, tandis que je tentais de me retrouver une vie. Hélas, Ryan a été tué par Deathstroke - oui, l'actuel Président des Etats-Unis d'Amérique.
Je suis revenu, j'ai découvert cela, et si j'ai tenté de me venger, cela fut un lourd échec. Cependant..."


Ray pousse un petit soupir, mais son regard demeure fixé sur le Bolide devant lui.

"Cependant, la Justice League a récemment affronté le Senseï à Nanda Parbat - et ils ont entrevu Ryan, plus ou moins vivant. Je veux m'accrocher à cet espoir.
Je veux ramener Ryan Choi, avec la Time Pool, le Cosmic Treadmill et ton aide. Es-tu prêt à m'aider ?"


Atom sourit, puis attend en croisant les bras.
Il n'est pas un barbare, pas un combattant, pas un Héros - mais il ne laissera personne derrière lui, et encore moins un élève qui a tout perdu par sa faute. Un terrible défi scientifique, impossible, s'élève devant lui ; et qu'il soit damné s'il ne donne pas tout, s'il ne faut pas tout pour sauver son ami, et réaliser encore une fois un exploit !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Invité

MessagePosté le: Dim 12 Mar - 22:39
Wally se contentait de vivre sa petite vie de famille, avec quelques malfrat à désinguer la routine quoi. Alors qu'il rentrait chez lui et embrassait sa femme, le bolide écarlate reçois un message sur une ligne déstiné aux Titans ou la Ligue. Ce message venait de Ray Palmer, autrement dit Atom Wally avait entendu parler de son retour du pays des morts. Ce dernier semblait avoir besoin de son aide pour quelque chose non préciser dans le message ce qui l'intriguais beaucoup, mais soit un ami avait besoin de lui.

Désolé chérie mais je doit annulé notre sortie de demain. J'ai rendez-vous avec un vieil ami.


Le lendemain le jeune bolide enfila son costume et partit en direction d'Ivy Town, en courant il passait le mur du son. Il n'était pas spécialement pressé mais il aimait la vitesse, chose normal pour un homme capable d'aller plus vite qu'un éclair. En courant Wally venait de passer dans deux états pour enfin arriver à destination enfin cette petite ville était charmante après tout. Mais il n'avait pas le temps de visiter les lieux, direction l'endroit indiqué dans le message sans perdre de temps et sans la moindre difficulté il trouvait le hangar où se trovait la time-pool.


A son arriver il n'y avait personne, le bolide se trouvait seul devant l'objet en question quand il remarqua des ombres à sa droite. En tournant la tête il voyait son hôte, Ray palmer qui lui tendait une main chaleureuse, que le jeune homme empoigna.

Bonjour professeur Palmer, pas de soucis si vous avez besoin de mon aide je suis votre homme.

Wally écoutait attentivement ce que lui disait son interlocuteur, visiblement Barry n'aurais pas approuver son idée, mais Wally n'est plus un gamin à qui ont doit interdire des choses. C'est donc les bras croisé qu'il regardait Ray lui expliquer son idée, quand ce dernier pointait du doigt un Cosmic Treadmill.

Bien je comprend votre action mais avec tout le respect que je vous doit vous savez ce qu'implique un voyage temporel ? Surtout quand il s'agit de modifié un événement aussi important que la mort d'un homme, le temps n'aime pas beaucoup qu'on contredise ses décisions.

Changer un tel événement pourrait sacrément nous mettre en danger. Mais tout ça je suppose que vous y avez déjà penser, c'est pourquoi j'accepte de vous aidez pour sauver votre ami.

En voyant ce tapis j'en conclu que je doit courir pour produire assez d'énergie le temps que vous partez dans le passer ?


Le jeune homme souriait à Ray, malgré les risques il comprenait totalement son point de vue et quitte à bousillé une chose autant que ce sois pour sauver un humain. Attendant les instructions wally se tenait debout avec son sourire limite idiot sur le visage.
Revenir en haut Aller en bas

Inscription : 21/11/2015
Messages : 517
DC : Mister Miracle - Ch'al Andar - The Bat
Localisations : Ivy Town
Justice society of America
Legion of Doom
MessagePosté le: Lun 13 Mar - 17:58
Atom sourit sincèrement en serrant la main du Bolide – il est appréciable d’être ainsi salué et aidé par un jeune homme comme Wally.
Il a vu ce dernier grandir, il l’a vu devenir Kid Flash, puis faire partie des Titans, puis même prendre la place de son oncle quand ce dernier a disparu… ce qui fut drôle, d’ailleurs, car lorsque le jeune homme devint membre de la Justice League, Ray Palmer fut rajeuni lors d’un événement cosmique et rejoignit, lui, les Titans.
Il évacue cependant ces souvenirs de vieux guerrier, et acquiesce sérieusement aux paroles sages du Héros devant lui.


« En effet… il est dangereux de jouer avec le Temps, et je sais que Barry et toi en avez fait l’amère expérience. Cependant, je me dois bien avouer que moi aussi – et je me suis spécialisé dans ce domaine, alors j’espère globalement savoir ce que je fais. »

Un petit rire, puis un clin d’œil, avant que le scientifique ne fasse signe au Bolide de l’accompagner jusqu’à un écran et un clavier, situés à proximité du vortex de la Time Pool lui-même.
Ce dernier ressemble à une étendue liquide calme, mais qui attire irrémédiablement l’œil et l’attention ; la Time Pool intrigue et passionne, et a failli provoquer bien des drames récemment.


« En vérité, je réfléchis depuis longtemps à une manière de sauver Ryan… et j’ai bien conscience des risques de plonger dans le Temps lui-même. Même si cela me coûte cher, je ne peux pas, je me refuse à retourner au moment où Ryan a été assassiné pour le sauver – c’est terrible à dire, mais sa disparition a entraîné de nombreuses conséquences, qui pourraient être défaites s’il n’était pas mort. »

Les yeux baissés sur son clavier, dans le vague, il pousse un profond soupir.

« Quoi que je fasse, je ne peux empêcher Ryan Choi d’être assassiné par Slade Wilson et ses hommes. »

Une telle vérité, un tel aveu est difficile à dire – et cela se voit, tant tout son être exprime une culpabilité et un deuil terribles à accepter.

« Cependant… »

Son attention se refixe sur Wally, et un sourire sincère grandit sur son visage alors que ses doigts pianotent et volent au-dessus du clavier.

« Cependant, cela ne veut pas dire que je ne peux pas le ramener – oui, mon discours fait clairement savant fou, mais je devrais te rassurer d’ici peu. »

Un nouveau clin d’œil, pour mettre son camarade en confiance et confirmer qu’il n’a pas perdu l’esprit, puis il se concentre sur l’écran, qui fait apparaître…
… une version zombifiée d’Atom, avec un autre costume.

« Selon les témoignages fournis par Jade, Green Arrow et J’Onn, voici celui qu’ils ont croisé lors de leur mission à Nanda Parbat : il s’agit du costume d’Adam Cray, un ancien allié lui aussi décédé, mais porté par Ryan Choi… ce qui n’est guère logique, et n’a globalement aucun sens.
Néanmoins, ce n’est pas pour cela que je te montre cette image – elle est, en fait, la solution même au problème de ramener Ryan sans perdurer le flux temporel. »


Ray se tourne vers Wally, et fixe entièrement son attention sur lui. Son discours se fait alors dynamique et enflammé.

« Résumons : Ryan Choi est assassiné par Slade Wilson, et disparaît définitivement – nous ne pouvons pas le ramener, comme acté précédemment.
Cependant, récemment, le Senseï, qui est le père de Ra’s al Ghul, a ramené Ryan, Hawkman et Elongated Man sous une forme zombifiée, afin d’affronter la Justice League. Nos alliés confirment qu’il s’agissait bien des originaux, qui avaient conscience d’être morts, et qui se sont rebellés contre le Senseï. Carter et Ralph ont été re-tués par leur adversaire, mais Ryan a juste été blessé… puis a disparu, tout simplement.
Mon idée est simple, Wally : je veux retourner avec la Time Pool au moment où Ryan a été blessé et laissé de côté, pour le récupérer et le ramener ici – où, avec le Cosmic Treadmill, tu pourras utiliser la Speedforce pour « rajeunir » son corps… je sais que Barry ne t’en a pas parlé, c’est une théorie personnelle, basée sur le fait que la Speedforce vous permet d’aller dans le Temps et les Dimensions. En ce sens, elle peut agir sur l’âge, et a permis donc à Jay de vieillir très lentement.
Je suis persuadé qu’avec le Cosmic Treadmill, tu pourras ramener Ryan quelques années plus tôt – à une époque où son corps, donc, n’est ni zombie, ni mort. »


Après une telle tirade, Atom soupire – puis esquisse un petit sourire triste.

« Ecoute, je… je sais que ça sonne complètement fou, et que ça l’est sûrement. »

Son visage exprime une tristesse réelle, alors qu’il hausse lentement les épaules.

« Mais… je vis la mort de Ryan comme une responsabilité, une culpabilité. Je sais que les statistiques sont contre nous, et que c’est très dangereux… mais je suis persuadé que ça peut fonctionner. Je comprendrais que tu refuses, mais je vais essayer… je veux tout essayer pour le ramener. Je lui dois bien ça. »

Ray a un peu honte, mais il espère que ces quelques mots auront un écho chez le Bolide, lui rappelant ses nombreuses tentatives pour ramener Barry de son exil forcé dans la Speedforce, à l’époque où tout le monde le croyait mort ; il espère que cette situation rappellera des souvenirs au jeune homme, qui acceptera de foncer tête baissée dans ce plan dément – mais qui pourrait bien fonctionner, scientifiquement parlant.

« Tu peux t’en aller, si tu veux – sincèrement, je comprendrais, et le Cosmic Treadmill a encore de l’énergie de Speedforce en lui, ça devrait suffire. Ne fais pas quelque chose que tu ne te sens pas de réaliser. »

Palmer lui fait un petit signe de tête, puis lâche le clavier et se détourne de l’écran.
Calmement, il s’approche de la Time Pool, et récupère au passage une corde et une sangle, reliés à la pièce elle-même. Il l’accroche à sa ceinture, tel un alpiniste prêt à partir dans une sacrée aventure.


« Si tu pars, préviens la Justice League et la Justice Society of America si je n’ai pas donné de nouvelles d’ici douze heures. Et si tu restes… »

Il se tourne vers lui, et esquisse un sourire sincère d’excitation et d’impatience devant un nouveau défi.

« Si tu restes, monte sur le Cosmic Treadmill et tiens-toi prêt – et inquiète-toi si je ne reviens pas dans dix minutes. »

Un dernier clin d’œil – et Atom plonge dans la Time Pool.
Direction l’inconnu, le Passé… et l’impossible, encore une fois !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Invité

MessagePosté le: Lun 13 Mar - 18:56
Le jeune homme hésitait beaucoup même si Ray semblait sur et certains de lui, quelque chose lui disait que ce n'était pas vraiment l'idée du siècle. Atom devrait le savoir mieux que personne si quelqu'un change la moindre chose de place dans le passer tout le présent peut partir en sucette. Les gens ne se rendent pas compte la plus part du temps mais sans mentir le moindre objet bouger peut tout changer. Et là Ray s'apprête à changer un événement important comme la mort de quelqu'un qui comme le dit Ray à changer beaucoup de choses dans le présent.


Je comprend tout à fait ton point de vu Ray. Crois-moi même si sur le coup je ne suis pas spécialement chaud, je peut comprendre tout ce qui touche aux amis et à la famille.

En écoutant ce que lui disait le scientifique wally comprenait mieux pourquoi il se permettait de risquer un voyage dans le temps. Ray lui expliquait aussi que le tapis n'était pas là pour donner de l'énergie à la machine mais pour utiliser la Speedforce à des fins médicales. Un air se surprise se voyait sur le visage du jeune homme, personne ne lui avait dit qu'un tel effet serait possible aider par la Speedforce.

Lui qui avait pourtant compris la plus part des utilisations possible de la force, pourquoi Barry ne lui en avait jamais parlé ? Mais sa se tenait en effet Jay avait expliquer au jeune homme, qu'avec la speedforce leur vie était prolongé ce qui pouvait leur permettre de vivre beaucoup plus longtemps que les autres. Soigner son ami est risquer mais le bolide acceptait de l'aider qui ne tante rien n'a rien et si ils faisaient une bêtises tant pis ils en assumeraient les conséquences même face à la Ligue.


Dix minutes, voilà le temps qu'avait Ray Palmer pour être sûre de réussir sa mission c'était peut, trop peut. Que faire si il reste coincer dans la machine ? Wally devrait aller le chercher ou simplement tenir au courant la Ligue perdant plus de temps et de chance de le sauver ? On verra le moment venu.

Je comprend tout à fais ton idée l'ami, ne t'en fais pas je vais rester ici en cas de pépin je pourrais te venir en aide. Je ne te laisserais pas coincer dans ce portail sans rien faire, et j'accepte d'aider ton ami on ne saura pas tant qu'on auras pas essayer.

Wally se mit sur le CosmicTreadmill prêt à courir au moment même où il verrait revenir Ray et son ami.
Revenir en haut Aller en bas

Inscription : 21/11/2015
Messages : 517
DC : Mister Miracle - Ch'al Andar - The Bat
Localisations : Ivy Town
Justice society of America
Legion of Doom
MessagePosté le: Mar 14 Mar - 20:01
Ray acquiesce lentement quand Wally confirme comprendre les raisons qui le poussent à tenter l’impossible pour sauver Ryan Choi – il savait qu’il pourrait compter sur le jeune homme, mais il est agréable et rassurant d’obtenir confirmation.
Il a eu raison de l’appeler lui, qui dispose d’une ouverture d’esprit peut-être supérieure à celle de Barry, mais la puissance et l’expérience nécessaires pour réaliser cette opération si risquée.


« Merci, Wally. Merci beaucoup. »

Le Bolide se précipite ainsi sur le Cosmic Treadmill, et vient se positionner dessus – prêt à agir dès qu’il le faut.
Sans rien dire, Palmer lui adresse un dernier signe de tête, puis reconcentre son attention sur l’immense portail devant lui. Il pousse un profond soupir, avant de prendre une très grande inspiration.


« OK… on ne peut plus reculer, maintenant. »

Les poings serrés, la mâchoire crispée, il ferme les yeux – puis avance un pied.
Et disparaît, soudain, dans le vortex, son corps entièrement happé par le flux temporel.
En un instant, il s’évanouit – sans bruit, en s’enfonçant dans les méandres du Temps.


**
*
**

Les minutes passent.
Terribles et porteuses d’une tension difficile à tenir.

Seul, à l’intérieur de l’entrepôt de la Time Pool, Wally West se trouve sur le Cosmic Treadmill et attend, fixant très certainement l’immense étendue liquide placée à la verticale, au sein d’un vortex stupéfiant.
Le jeune homme, par ses discussions avec son oncle mais aussi avec ses alliés, sait très bien que jouer avec le Temps est, par principe, une mauvaise idée ; cependant, il a aussi conscience que Ray Palmer est parmi l’un des rares spécialistes des déplacements dimensionnels et temporels.
Même si son plan paraît farfelu – ça peut fonctionner. En théorie.

Hélas, cela fait maintenant neuf minutes que le scientifique est parti.
Et si une telle attente est déjà terrible pour un Humain normal, le sentiment doit être abominable pour un Bolide, habitué à vivre plus vite que la normale.

Neuf minutes, donc. Neuf minutes et dix secondes. Neuf minutes et vingt-trois secondaires. Neuf minutes et trente-et-une secondes. Neuf minutes et quarante-sept secondes. Neuf minutes et cinquante-neuf secondes.
Dix minutes.
Dix minutes et cinq secondes, même.

Le délai est passé. Le temps est écoulé.
Il y a un problème.

Mais, avant que le Bolide puisse réagir, avant qu’il puisse réfléchir à qui appeler en premier entre la Justice League, l’ancienne équipe d’Atom, et la Justice Society of America, la nouvelle… quelque chose se passe. Quelque chose se passe dans la Time Pool.
La surface de l’étendue liquide se modifie – se trouble.
Une forme de vague y apparaît, des mouvements semblent apparaître, et un étonnant bruit se fait entendre.

Puis tout arrive.


« …pe-la ! Coupe-la ! COUPE LA TIME POOL, WALLY ! »

Un hurlement terrible s’échappe de l’étendue liquide, avant que la silhouette à taille normale d’Atom s’en extraie difficilement.
Projeté directement depuis la Time Pool, le scientifique semble avoir été propulsé depuis l’autre côté, et roule douloureusement sur le sol. Il se relève cependant bien vite, et se tourne vers le Bolide pour confirmer son ordre – le visage rongé par la peur.


« LE GROS LEVIER BLEU ! LE LEVIER, WALLY ! VITE, ILS ARRIVENT ! »

Si le jeune homme est rapide, il peut aussi faire plusieurs choses en même temps – et avise, très vite, qu’il y a une forme aux côtés de Ray Palmer.
Ce dernier n’est pas revenu seul.
En effet, une silhouette vêtue d’un costume rapiécée d’Atom est couchée à ses côtés, se tenant le ventre comme s’il était blessé ; et sa chair semble putride, rongée par le temps, comme un cadavre.

Néanmoins, l’urgence de la situation reprend vite le dessus, et la vitesse de Wally lui permet sûrement de rejoindre le levier pour l’abattre, et ainsi couper l’alimentation.
La Time Pool est fermée.
Hélas, même un Flash peut ne pas être assez rapide…


« Oh non… ils nous ont suivi… »

Ray, dont le visage semble marqué par la fatigue et une étonnante barbe de quelques jours, fixe son attention devant lui, vers la Time Pool…
… devant laquelle huit créatures putrides, repoussantes.
Black Condor. Atom des origines. Docteur Fate. Docteur Mid-Night des origines. Mister Terrific des origines. Human Bomb des origines. Une Manhunter récente. Et Hourman des origines.

Huit anciens Héros, brillants, héroïquement tombés au combat.
Huit anciens Héros, ramenés en zombies terrifiants, qui s’approchent de Ray Palmer avec un air menaçant – et terrifiant…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Invité

MessagePosté le: Jeu 16 Mar - 19:08
Le jeune bolide se mit à lancé un compte à rebours quand Ray entrait dans la Time Pool, dix minutes il avait dit. Si au bout de dix minute le scientifique n'est pas revenu il fallait que wally contact la JL d'urgence. Pendant que les minutes s'écoulait le jeune homme ne savait pas quoi penser, il fallait qu'il reste concentrer sur son travail en cas de pépin il fallait pouvoir intervenir en faisant preuve de sang-froid.

C'est donc debout sur le tapis qu'il observait le portail face à lui, sans un mot et sans un geste il attendait, voilà que sa faisait déjà neuf minutes. Voilà qui devenait inquiètant plus qu'une minute Ray une misérable minute dépêche-toi de revenir. Wally réfléchissait déjà à la manière dont il allait l'expliquer aux autres, aucune excuse valable lui venait en tête ce n'était pas bon. Les dix minutes venait d'être passer de cinq secondes mais avec un espoir le bolide ne fermait pas tout de suite le portail.


Et quel soulagement quand Ray passait le portail, Wally venait de se débarasser d'un poids assez lourd surement trop lourd pour lui. Cependant, dès son arriver Atom ordonnait à Wally de fermer la porte, malheureusement les ennemis qu'il essayait d'éviter venait d'entré, puis en un éclair le pont temporel fût fermer aussitôt. Maintenant un autre problème ce présentait ses zombies, ils avaient l'apparence d'ancien héros mort au combat en accomplissant leur devoirs.

Ne sachant pas si il pouvait les toucher ou non Wally se mit à courir si rapidement entre Ray et les zombies qu'un mur d'air se formait. De ce mur le bolide se mit à tourner autour des mort-vivants afin de les piégers dans un tourbillon de speedforce, pendant qu'il tournait Wally utilisait les éclairs que sa course produisait pour les envoyé contre ses ennemis. Sa permettrait surement à Atom de réfléchir à une bonne méthode pour les battre et les detruires.


Ray je m'occupe de leur attention ! En attendant si tu as une bonne méthode pour les combattres efficacement je suis preneur.

Wally continuait sa course évitant les attaques des ennemis pris au pièges dans le tourbillon.
Revenir en haut Aller en bas

Inscription : 21/11/2015
Messages : 517
DC : Mister Miracle - Ch'al Andar - The Bat
Localisations : Ivy Town
Justice society of America
Legion of Doom
MessagePosté le: Jeu 16 Mar - 21:47
A peine Atom est-il revenu et a-t-il prononcé ses alertes et ses demandes... que Wally West réagit.
Vif comme l'éclair - comme Flash, bien sûr.
En quelques instants à peine, le jeune homme se précipite directement vers les Héros zombifiés, et créé un tourbillon d'air qui bloque les nouveaux venus et les enferme rapidement en une prison de SpeedForce. Cela ne durera pas, mais cela fait gagner quelques instants - et c'est déjà énorme.


"Euh."

Usé, fatigué par les épreuves qu'il a affrontées pour ramener Ryan Choi d'un enfer qu'il n'imaginait pas, le scientifique laisse son attention fixée sur le groupe d'ennemis ; il ne sait pas quoi faire.
Il ne sait pas quoi faire, et c'est proprement terrifiant.


"Moi aussi, je serais preneur."

Wally continue de courir.
Et Atom demeure incapable de trouver une solution et terrifié.
Mais Wally a accepté de l'aider et continue de courir, de se mettre en danger ; il ne peut pas le laisser comme ça. Il ne peut pas l'abandonner, comme il a abandonné Ryan en fuyant, en répondant à ses pulsions de terreur et de lâcheté.
Il ne peut pas refaire les mêmes erreurs.


"Et... et... et, bordel, réfléchis Palmer. Réfléchis. Réfléchis. Réfléchis !"

Ray grimace, crispe ses mains, sent son coeur battre plus vite.
A quelques mètres, les huit Héros zombifiés s'activent à nouveau - et utilisent leurs terribles pouvoirs pour tenter de se libérer.
Black Condor bat des ailes et s'élève au-dessus du tourbillon. Docteur Mid-Night lâche une bombe fumigène qui obscurcit la zone. Human Bomb tente de tirer des rafales atomiques sur Wally. Hourman active ses pouvoirs et devient plus fort, envoyant l'Atom des origines, Manhunter et Mister Terrific au-dessus du tourbillon. Et le Docteur Fate tente d'envoyer une attaque télépathique au Bolide, heureusement trop rapide pour lui - pour l'instant.

Le premier Atom, Manhunter et Mister Terrific sont désormais libres, et se précipitent vers Ray Palmer et Ryan Choi, toujours allongé et immobile.
Le scientifique doit réfléchir, oui. Vite.
Il ne doit pas penser à son admiration pour Al Pratt, le premier Atom qui fut son idole de jeunesse, en compagnie des autres membres de la J.S.A. des origines. Il ne doit pas penser aux menaces pesant sur Wally, qui rappellent les épreuves et la mort subies par Ryan Choi. Il ne doit pas penser à ses échecs, à Jean, à Laëthwen, aux Morlaidhans morts, à Jean encore et ses meurtres, à sa fuite, à la Justice League, aux Durlans, à Blaash, à...

Non. Il ne doit ni penser, ni réfléchir.
Il doit agir.


"Wally, laisse-les... va au Cosmic Treadmill ! VITE !"

Quelque chose se brise enfin en Ray Palmer - et il se lance.
Il rapetisse, et file directement vers le trio qui fonce vers lui. Manipulant sa masse, il augmente le poids de ses poings, pour les écraser violemment sur eux ; les Héros zombifiés perdent des dents, une mâchoire, des et des membres sous l'impact.
Les bruits sont terribles, dégoûtants - mais ça fonctionne. Atom détruit ses idoles et leur influence sur lui, tant physiquement que psychologiquement.
Il se libère.


"Tu te souviens de ce qu'on a discuté ? Pour sauver Ryan ? ET BEN FAIS L'INVERSE ! COURS DANS LE SENS INVERSE !"

Le scientifique serre les poings, et virevolte autour des Héros zombifiés pour les occuper, les empêcher de s'en prendre à Wally.
Il file entre les tirs, les coups et sent son corps fatiguer - ce n'est pas son premier rodéo, là, et il a déjà dû faire beaucoup pour ramener Ryan. Le Bolide a intérêt à agir vite...
Le plan est simple : à la base, courir sur le Cosmic Treadmill devait rajeunir Ryan et ainsi le sortir de l'état de zombie ; si Wally court en sens inverse, il devrait accélérer le processus - et donc faire vieillir les Héros zombifiés encore plus, jusqu'à les faire disparaître en poussière.


"Et si tu pouvais te presser..."

Atom serre les dents, et continue. Il fatigue, vraiment.
Il ne tiendra plus longtemps.
Mais il tiendra autant qu'il faut. Il lui doit bien ça - il leur doit bien ça, à tous.
Et, surtout, il se doit bien ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Invité

MessagePosté le: Mar 21 Mar - 19:15
Toujours à courir Wally tentait de tenir le rythme la moindre faiblesse dans son rythme de course pourrait être fatal à Ray et ce ne serais pas permis. Dans sa course le jeune homme voyait les attaques venir aussi bien qu'à l'arrêt ce qui lui permettait d'éviter plus facilement. En courant il frappait les zombis, mais ils ne sont pas bête ils ont trouver comment passer le tourbillon. Voilà que trois d'entre eux ont réussi à s'en sortir, cependant Wally pris appuis sur l'un des murs pour frapper rapidement Black condor afin qu'il ne s'envole pas.

Soudains les trois ennemis libres fonçaient vers Ray, il fallait faire vite et c'était justement la spécialité de Wally. Maintenant Ray lui demandait d'abandonner les zombis pour aller sur le tapis cosmique afin de faire disparaître les zombis définitivement. Sans perdre plus de temps Wally se mis sur la tapis et courait comme le lui avait indiqué Ray dans le sens inverse, atteignant facilement une vitesse proche du Mach 5 les efforts du bolide payaient.

Les zombis commençaient à devenir comme de la poussière, la vitesse était tellement élevée qu'il venait de franchir le mur du son un éclatement puissant se faisait entendre. Les zombis avaient maintenant tous disparût à leur place se trouvait une montagne de poussière, une fois nos amis disparût Wally revenait vers Ray.

Ca va comme tu veut Ray ? Je sais que c'est surement une question idiote vu les efforts que tu as fait. Pour soulager Ray Wally pris le corps de Ryan Choi et le posa assis prêt du tapis.

Bon tout ce que j'ai à faire maintenant c'est de courir c'est ça ? Tes sûre de ton coup, imagine que sa ne fonctionne pas ou alors quand il reviens il n'est plus celui que tu connaissais ?
Revenir en haut Aller en bas

Inscription : 21/11/2015
Messages : 517
DC : Mister Miracle - Ch'al Andar - The Bat
Localisations : Ivy Town
Justice society of America
Legion of Doom
MessagePosté le: Mer 22 Mar - 19:09
La situation est terrible.
Alors que Wally continue de courir pour distribuer les coups et repousser la majorité des Héros zombifiés, alors que Atom continue de filer entre les tirs et les attaques pour occuper la majorité de ces monstres, Ryan Choi continue d’être allongé au sol – immobile. Blessé.
Agonisant.

Palmer serre les dents, en écrasant ses poings plus massifs sur ses anciennes idoles… sur ceux qui l’ont fait rêver, enfant.
A cette époque, le petit Ray se réfugiait dans ses lectures fantastiques et dans ses rêves de joindre la Justice Society of America, qui était apparue plusieurs décennies avant mais avait incarné un espoir, un idéal qui lui parlait beaucoup.

Le jeune homme n’était ni grand, ni gros, ni populaire, ni détesté ; il était intelligent, très, mais globalement ignoré par la foule. Il se sentait minuscule, oublié de tous, incapable de se faire entendre et surtout remarquer.
En ce sens, le Héros Atom, Al Pratt, lutteur de très petite taille qui faisait fi de sa différence pour combattre le crime et le Mal, lui parlait beaucoup. Lui aussi se sentait tout petit, lui aussi se sentait rejeté – mais lui en faisait une force, pour écraser ses poings sur l’ennemi et l’emporter.

Atom fut son idole, oui, et c’est en son honneur qu’il choisit son pseudonyme.
Et, aujourd’hui, il le frappe et brise sa mâchoire, alors qu’il défie le Temps et l’Espace pour réaliser l’impossible en relançant son existence.
S’il fallait une illustration de la renaissance qu’il est en train de vivre, l’anéantissement de son mentor initial se pose là…


« Wally… vas-y. »

L’ordre siffle entre ses dents, alors que le Bolide se place sur le Cosmic Treadmill.
Le scientifique flotte au-dessus du sol, à petite taille. Il fixe leurs ennemis – les Héros. Les symboles, de la Justice, de l’Espoir et de son enfance.
Il les fixe, alors que le jeune homme active ses fantastiques pouvoirs. La SpeedForce est sollicitée, le Temps est modifié et impacte les Héros…

… pour les transformer en poussière, tel un affreux collaborateur dans l’un des films les plus populaires de tous les temps.

« Je… mon dieu. Mon dieu. »

Par réflexe, Atom reprend sa taille humaine.
Debout, il fixe le sol recouvert de poussières – de cendres. De cendres de Héros, tombés au combat, ramenés indument, et repoussés vers un ailleurs qu’il espère meilleur ; qu’il sait meilleur.


« Je… ouais, Wally. Ouais, ça va. »

Il se tourne vers le jeune homme qui s’est rapproché de lui, et esquisse un sourire triste en répondant à sa demande légitime.

« Ils… ils étaient mes Héros, quand j’étais jeune, comme Barry l’était pour toi. J’ai rêvé d’eux, j’ai rêvé de devenir comme eux – et on vient de les renvoyer dans l’au-delà, qu’ils n’auraient jamais dû quitter. »

Ray pousse un soupir, et se masse lentement le haut du nez.
Une migraine explose dans son crâne, mais elle devra attendre. Il y a encore beaucoup à faire.


« La Time Pool m’a permis de rejoindre le moment où le Senseï avait attaqué Nanda Parbat – mais il avait alors accès à l’au-delà, et je m’y suis retrouvé directement. J’y ai retrouvé les Héros morts, qui étaient sous l’influence du Senseï et m’ont poursuivi.
J’y ai passé… un temps certain, je ne saurais même pas te dire. Mais j’ai pu retrouver Ryan, revenu de Nanda Parbat, blessé et… et… »


Palmer blêmit – et se détourne entièrement de Wally, pour se précipiter vers son ancien élève, toujours blessé et agonisant quelques mètres en arrière.
Le Bolide le suit, et évoque à nouveau ses doutes, solidifiés par l’événement précédent.
Atom le fixe, après avoir pris Ryan dans ses bras. Ce dernier, toujours sous la forme zombifiée, tremble encore, mais a déjà perdu connaissance. Il remeurt. Il redisparaît. Il le reperd.


« Je… je… »

Ray hésite – il a peur.
Il ne sait pas.
Ryan Choi était son élève, celui qu’il avait vu grandir, évoluer, devenir un homme. Un lien fort s’est tissé entre eux, d’abord de professeur à étudiant, puis de mentor à apprenti, puis d’ami à ami.
Longtemps, le jeune homme l’a aidé dans ses missions, mais aussi dans ses recherches. S’ils n’ont pas la même origine, leurs enfances furent similaires, leur quête d’existence et de reconnaissance proche, et leurs goûts pour la science et l’aventure rivalisaient l’un envers l’autre.
Ryan a pris sa relève quand Palmer a fui, il est devenu Atom, a sauvé la ville et le monde. L’élève a pris la suite, a fait la fierté du maître, et l’a dépassé.

Mais Ryan est mort.
Honteusement assassiné par Slade Wilson et les siens, mandatés par Dwarfstar, immonde raclure aujourd’hui disparue – par sa faute. Il le regrette, mais une part de lui en est abominablement satisfaite.
Ryan est mort… parce qu’il était loin, parce qu’il avait fui. Parce qu’il avait été lâche.

Il baisse les yeux, soupire.
Plus jamais. Plus jamais de fuite. Plus jamais de lâcheté.
Plus jamais.


« Vas-y. »

La réplique est prononcée à voix basse, presque un murmure, mais avec un ton ordinaire qui ne souffre aucune contestation.

« Vas-y, Wally. Je gère. J’assume. Si Ryan devient… comme eux, je m’en occuperais. Vraiment.
Mais je ne peux pas… je ne peux pas le laisser comme ça. Je ne peux pas laisser échapper la possibilité de ne le ramener. Je ne peux pas lui faire ça. »


Il relève les yeux, et un regard terrible est adressé au jeune homme.
Lentement, il se redresse et recule d’un pas, pour laisser Ryan seul à côté du Cosmic Treadmill. Un tremblement terrible s’empare du Héros zombifié – l’heure approche. Il faut se presser.


« Vas-y… s’il-te-plaît. »

Atom serre les dents et les poings.
Il attend, le cœur battant d’espoir et de crainte. Il attend l’impossible.
Il attend un miracle.


(HJ/ Merci pour ton message ! Smile Peux-tu indiquer dans la conclusion du prochain que la manœuvre fonctionne ? Wink Au point où on en est, on ne va pas laisser ce bon Ryan mourir, ce serait gâché ! Very Happy Merci encore ! /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra

Inscription : 21/11/2015
Messages : 517
DC : Mister Miracle - Ch'al Andar - The Bat
Localisations : Ivy Town
Justice society of America
Legion of Doom
MessagePosté le: Lun 3 Avr - 14:16
Ray Palmer donne son accord – et pousse un profond soupir.
Il a peur.
Peur de ce qui pourrait arriver. Peur de ce qui pourrait mal tourner. Peur de ce qui pourrait prendre la place de Ryan Choi, si tout ne se passait pas comme prévu.
Peur d’échouer… encore.

Il serre les poings, et recule pour laisser Wally prendre la suite et agir au mieux.
Il ne peut plus… il ne veut plus échouer. Le scientifique a perdu trop de proches, trop d’alliés, trop d’amis. Laethwen, Adam, Sue, Jean, Carter, Shayera… c’est trop, beaucoup trop.
Ryan Choi est mort, comme les autres – mais par sa faute, en suivant son exemple, en assumant ses responsabilités à sa place. Il ne peut plus l’accepter, il ne peut plus rester sans rien faire.

Aujourd’hui, il change la donne. Aujourd’hui, il réalise l’impossible.
Aujourd’hui, Atom renaît – dans tous les sens du terme.


« Vas-y. »

Il prend une grande inspiration… et attend.
Devant lui, Wally West remonte sur le Cosmic Treadmill et se lance dans une course impossible. Menant d’abord une foulée souple et agile, il n’hésite pas à accélérer très rapidement, pour activer ses terribles pouvoirs.
La SpeedForce coule dans ses veines et s’empare de son corps, créant rapidement un gigantesque effet de puissance et d’énergie autour de lui. Des crépitements, des éclairs, des illustrations de force ne cessent d’apparaitre – et un champ de vitesse et de SpeedForce est rapidement créé autour du jeune homme.

Lui qui a réussi à s’enfuir de la SpeedForce avant son oncle, lui qui a dépassé tous les espoirs portés en lui, lui qui est parvenu à réaliser l’impossible en défiant le Temps et l’Espace est en passe de parvenir à un nouveau miracle.
Ce champ d’énergie s’étend rapidement, et vient recouvrir le corps blessé et décharné à ses côtés.
Ryan Choi, agonisant définitivement, ne peut bouger et est totalement spectateur et victime du spectacle – qui agit, directement, sur sa personne.

La SpeedForce s’empare de lui, l’entoure, l’absorbe même… et agit directement sur son corps.
Devant les yeux, terrifiés mais impatients, de Ray Palmer, un miracle s’accomplit. Alors que Wally West continue de courir, qu’il accède à une puissance inégalée, alors que la Réalité se modifie clairement à l’intérieur du local de la Time Pool… le corps de Ryan Choi disparaît sous l’ampleur des forces déchaînées.

Durant de longues secondes, le scientifique fixe son ancien élève et le neveu d’un de ses meilleurs amis, mais très vite le phénomène devient horrible à regarder.
Obligé de détourner les yeux, il tente de résister le plus longtemps possible – avant de craquer, une grimace sur le visage, devant la douleur visuelle ressentie. Il grogne, se crispe, sent son cœur battre une cadence infernale… et il comprend.

C’est maintenant – c’est terminé.
Quoi qu’il arrive, quoi qu’il soit arrivé… c’est terminé.


« Wally… »

Sa voix est faible, entièrement recouverte par la fureur de la SpeedForce. Ray serre les dents, prend une grande inspiration, puis se lance complètement.

« WALLY ! WALLY, je… C’EST BON, WALLY ! C’EST BON ! TU PEUX T’ARRETER ! »

Flash entend, au bout de quelques instants, et décélère lentement.
Ne pouvant se stopper en une fois, le phénomène est progressif : les forces s’apaisent, le souffle s’évapore, la SpeedForce disparaît – et Wally finit par s’arrêter, définitivement.
Alors, deux volées d’yeux se fixent et se figent sur le corps allongé, jusque-là recouvert d’énergie… sur le corps précédemment décharné et zombifié… sur celui qui fut jadis un Héros mais n’a été ramené qu’en cadavre terrifiant.

Deux attentions entières se posent dessus, oui, et tentent de s’approcher – mais le corps réagit avant.
Un grognement, puis deux, et l’intéressé se relève légèrement, se surélève avec ses avant-bras – et tourne son visage vers Wally West, puis vers son camarade.


« R… Ray ? C’est toi ? »

Ray Palmer est figé. Il fixe, devant lui, l’homme qui se tourne vers lui et affiche un visage interrogatif, un visage stupéfait, mais surtout…
… un visage normal, humain, et définitivement celui d’un Ryan Choi légèrement plus jeune qu’avant – mais bien vivant !

« Je… oui… oui, c’est moi, Ryan. C’est moi. »

« Tu… qu’est-ce qu’il s’est passé… je… je me souviens de Deathstroke, de ses troupes… d’une attaque… d’une… lame ? Et après… le blanc… le gris… de la fumée… Nanda Parbat, je crois, mais… c’est flou… je… j’étais… mort ? »

« Oui, Ryan. »

Le scientifique s’approche, puis s’accroupit. Il enlève son masque, et pousse un grand soupir ; c’est avec beaucoup de difficultés qu’il retient ses larmes – mais des larmes de joie, pour une fois.

« Tu… étais mort. Mais… mais on t’a ramené. Wally et moi. On t’a ramené. »

« Euh… OK… je ne vais pas poser de question, hein ? Sur comment tu as manipulé les Lois du Temps et de l’Espace, et pourquoi j’ai soudain une voix plus fluette et moins assurée, comme lorsque j’avais dix-sept ans ? »

Ray esquisse un petit sourire, en aidant son ancien élève à se relever. Même s’il va mieux, s’il est guéri, Choi a encore quelques difficultés, et aura besoin de repos pour se remettre entièrement – mais il est vivant.
Plus jeune de quelques mois, mais bien vivant.


« Oui… on en reparlera, hein. Disons que tu reviens de très loin, et que la SpeedForce a été utilisée pour te ramener… pour ramener ton corps dans le Passé, en fait. Enfin, dans le Passé de ton corps, pour te sortir de son statut de… décédé, à quelque chose de plus vivant.
Il s’avère que ce n’est pas une Science exacte, et… et… »


« Et vous vous êtes plantés de quelques mois, c’est ça ? Je suis reparti pour l’adolescence ? »

« Je… et bien, oui… je suis désolé… »

Palmer baisse légèrement les yeux, penaud. Ryan est désormais debout à ses côtés, calme bien que tenant difficilement sur ses jambes.

« Désolé de quoi, Ray ? De m’avoir sauvé ? D’avoir réalisé l’impossible pour moi ?
Ne sois pas bête, vieux… je te dois la vie. Je vous dois la vie, merci !!! »


Le jeune homme se précipite dans les bras de Ray pour une étreinte amicale, avant de faire de même à Wally.
Palmer, la larme à l’œil, esquisse un signe de tête à Flash pour le remercier, aussi.
Devant lui, Ryan se lance dans quelque discussion avec l’ancien Kid Flash, et tous deux s’avancent lentement vers la sortie de la salle de la Time Pool ; le scientifique, lui, reste un peu en retrait. Il prend une grande inspiration – il a réussi.

Il a réussi. Il a changé le Destin, défié et vaincu la Réalité.
Il a modifié cette dynamique terrible, il a sauvé un proche plutôt que de le perdre.
Il a réussi… il s’est recréé, a repoussé ses vieux démons, a vaincu sa malédiction, a ramené Ryan, et est prêt à aller de l’avant, en s’acceptant pleinement.

Aujourd’hui, Atom renaît.
Dans tous les sens du terme !


(HJ/ Merci pour ce sujet, Wally Smile je me doute qu’il n’a pas été très actif pour toi, mais il a été très important pour moi ! /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
 

Atom Reborn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» katekyo hitman reborn
» Katekyo Hitman Reborn!
» Kateikyoushi Hitman Reborn !
» Reborn :)
» Avengers Reborn - THOR

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ivy Town :: Time Pool-