Cir-El / Mia Kent: la "Badass" de l'équipe Superman (Fiche terminée )

Inscription : 01/03/2017
Messages : 44
DC : Maggie Marzena et Tsaritsa
Localisations : Metropolis
MessagePosté le: Sam 25 Mar 2017 - 12:15
Nom et Prénom : Cir-El / Mia Kent
Pseudonyme(s) : Anciennement, Supergirl
Âge : 23 ans
Genre : Femme
Orientation : Bisexuel? Qui peut savoir…
Nationalité : Gènes de kryptonien (Superman) mais États-Unienne

Base d'opération : Metropolis, principalement
Groupe : Super-Héros
Faction(s) : Équipe Superman
Statut : C’est compliqué…
Profession : En dehors de super héroïne, videuse de bar à Metropolis, le Afterlife

Description physique :

Cir-El c’est… Cir-El.  Voilà, description terminée. Ah? Vous voulez qu’on élabore? D’accord. Cir-El est une femme, pour commencer et pour quelqu’un qui en a connu des coups durs (essayez de garder toute votre tête quand vous la partagez avec une personnalité humaine qui vous déteste et quand vous apprenez que vous allez causer la fin du monde ou assimilable)… Elle est sacrément bien foutue. Sincèrement, il n’y a pas vraiment d’autre constat à faire. Si vous la regardez et qu’elle ne vous toise pas d’un regard hostile parce que vous la dévisagez, c’est une très belle femme. Une TRÈS belle femme. Et si un jour vous la voyez en dehors du feu de l’action, à la plage par exemple… WOW. Vous pensiez que Power Girl c’était quelque chose? Imaginez maintenant la beauté ténébreuse au lieu de la blonde… Une « badass » au caractère bien trempé!

Mais dire que Cir-El n’est qu’un succulent combo cuisses et poitrine (Vous voulez mourir jeune?) ce serait tout sauf lui faire honneur. Premièrement, si on s’attarde à ce qui est visible, on remarquera que si son visage est plutôt angulaire, sa chevelure noire de jais et ses gènes kryptoniens lui donne un exotisme qui en a fait fantasmer plus d’un. De plus, il y a dans ce regard d’un bleu profond non pas des émotions mais des promesses. Des promesses de quoi, ça dépend QUI elle regarde. Pour quelqu’un ayant survécu à une apocalypse théorique, il n’y a ni les stigmates, les séquelles ou la hantise qu’on pourrait s’attendre à y trouver. D’ailleurs, on dirait qu’on lui a scotché un sourire sarcastique sur le visage parce que l’expression qu’on voit sur ses photos, c’est son expression au quotidien. Elle ne manque pas de confiance en elle, dirons-nous. Vraiment pas.

Après il y a des chances pour qu’elle vous regarde de haut, Cir-El. Pas parce qu’elle est orgueilleuse. Parce qu’elle aurait pu faire l’équipe locale de basketball, voilà pourquoi. Prenons une page de ce roman à succès là, 75 teintes d’ombragé : elle avait de longues jambes, galbées, à faire rêver, interminables… Voilà qui s’applique parfaitement à Cir-El. Et le reste du corps est aussi bien foutu. Vous savez, une poussée de croissance tardive ça vous transforme une femme. Comment dire… C’est peut-être sa physiologie particulière, ce bordel avec le portail temporel (nous en parlerons plus tard) ou une combinaison de divers facteurs mais… Depuis son retour dans cette réalité et cette version de la Terre… Elle a de quoi déclasser Power Girl côté physique « généreux » et multiples cas de « mes yeux sont ici ». Ceci dit, avec Cir-El, ce n’est pas dit gentiment.

Contrairement à bien des super héroïnes qui vont se définir comme « athlétiquement bâties », Cir-El assume qu’elle est musclée. Soyons sérieux. Vous ne pouvez pas avoir le physique « cheerleader » en vous battant à coups de poings ou avec les moyens du bord. Vous ne pouvez pas non plus avoir juste une « fine » musculature quand vous devez lutter contre des menaces venues de tous les coins de l’univers et capables d’écraser une maison comme on écrase un insecte. Les puristes vous diront qu’elle a trop de muscles, mais on est encore à des lieux d’un niveau « culturiste ». Plus du genre crossfit? Musclée. Il faut vous faire un dessin? Conclusion : vous ne pouvez pas avoir des formes de rêves qui nécessitent 1, une diète souvent ultra contrôlée 2, des équipements d’entrainement de pointe et 3, bien souvent une petite dose de chirurgie esthétique ou d’assistance médicale.

Pensez plus « amazone », tiens. L’amazone (guerrière par définition) se distingue du garçon manqué et de la femme fatale parce qu’elle peut très bien participer à des rôles jugés plus « masculins » sans pour autant sacrifier sa féminité et ce sans pour autant utiliser ses charmes pour arriver à ses fins. Et vous avez là en une définition, mesdames et messieurs, une description assez fidèle de ce qu’est Cir-El. Elle est ce qu’elle est, comme elle se plait à le dire, et cela lui convient : parfaitement adaptée au vrai monde, avec son horreur, sa noirceur et son manque total de morale ou de considération pour la vie en général. Une belle femme oui mais capable de vous casser la gueule d’une main et de changer un pneu crevé de l’autre. Mais enfin c’est merveilleux d’être une femme et d’être multi tâche… Prend ça dans les dents, sexe masculin! Le sexe fort? HA HA HA!

Description psychologique :

Nous avons abordé le physique, passons maintenant au psychologique. Là c’est un peu (beaucoup) moins joli à regarder par contre. Cir-El ayant enchainé les traumatismes, il faut dire qu’elle n’a forcément eu la vie facile. Pour commencer, jusqu’à tout récemment, elle était en guerre contre elle-même. Cir-El, la kryptonienne contre Mia Kent, l’humaine. L’une se prenant pour la fille de Superman à cause de faux souvenirs implantés en elle, l’autre détestant ce dernier pour des raisons très personnelles et surtout celle qui partageait son corps et sa tête. Essayez de rester optimiste et positif quand l’une peut remplacer l’autre aux commandes en l’espace d’une seconde, passant d’une super héroïne kryptonienne à une humaine pleine de vitriol contre un monde lui ayant usurpé sa tête, son corps et sa liberté… On est loin, très loin même d’avoir une combinaison optimale.

Et puis bon, il faut bien l’avouer, Cir-El n’a jamais été comme Superman. Botter des culs et distribuer gratuitement des baffes à ceux qui se pensent au-dessus des lois n’est pas pour lui déplaire et ce n’est pas pour rien que dans le civil, elle joue les videuses de bar. Elle aime se servir de ses poings et prouver que la justice n’a pas besoin d’une épée pour faire mal. Elle se définit comme « une badass avec une bad attitude ». Tout le discours de compassion et de rédemption de Superman lui passe six kilomètres au-dessus de la tête. Si elle doit se sacrifier pour sa famille, pour ses amis, elle le fera. La non-violence, elle n’y croit pas. Si elle a des pouvoirs, c’est pour s’en servir pour défendre une cause, un idéal. Et si elle a un physique à faire reculer les plus coriaces, c’est parce qu’intimider fait partie de son arsenal. Ultimement alors, qu’est Cir-El, au juste? On peut se le demander.

C’est une super héroïne. Douter de la chose serait pure folie. Elle se lève le matin, sauve le monde, rempli sa déclaration d’impôt, travaille de soir et mène une vie qui si elle n’est pas modèle contribue au mieux-être de la société. Oui, elle n’a pas le langage le plus fleuri qui soit et elle a la mèche courte. Mais ultimement? C’est le genre de super héroïne que n’importe qui peut approcher. Wonder Woman, Superman, Batman, Martian Manhunter… Ce sont des légendes, des modèles de vertus, des symboles. Ils représentent tant de chose qu’on ne peut espérer se tenir en leur présence. Mais Cir-El? Elle aime se mêler aux gens et le dit sur une base régulière : aussi con que ça puisse être, sans vous, nous serions peu de choses. Oui, n’importe quel super héros aimerait que vous restiez sauvés cinq minutes le temps de souffler un peu mais on fait une super équipe!

Elle boit. Elle sort dans les clubs et vit sa vie d’adulescente. Elle passe du temps avec ses amis et elle profite de la vie car pour elle, sauver le monde c’est un job à temps partiel. On ne mentira pas, elle a le chic pour apparaitre, tabasser les méchants et repartir aussi sec avant même que son verre ait le temps de tiédir. C’est pratique d’avoir des super pouvoirs. Sauf que Cir-El est capable de dire : quand j’en aurai marre, je prendrai ma retraite. Oui, ce mot de huit lettre qui donne des crises d’urticaires à tout « vrai » super héros qui se respecte. Cir-El regarde ses « compatriotes » et demande tout haut : pour commencer, est-ce que c’est vraiment un job? Et ceux qui pensent que c’est une question idiote en ont eu pour leur argent car elle va vous sortir toute sorte d’articles de loi qui démontrer que non, sauver le monde n’est pas un vrai boulot. C’est… Un hobby, en fait.

Ultimement, Cir-El n’est pas un modèle en tant que super héroïne mais par contre, elle est beaucoup plus proche des gens qu’elle sauve. Elle a su puiser dans ce qu’elle a vécu pour se forger sa propre voie en tant que défenderesse de la veuve et de l’orphelin. D’accord, elle n’a pas la noblesse de Superman. Elle a horreur qu’on la compare à Power Girl et elle a abandonné le nom de Supergirl car « il va cent fois mieux à Kara qu’à moi ». Mais alors, le S sur son costume, que veut-il dire désormais? Accotée contre le cadre de porte du bar où elle est videuse, elle esquisse un sourire en coin et répond : « Ça veut dire Super Badass. Allez. Fais un truc stupide que je te montre ce que ça veut dire. » Curieusement, encore à ce jour, personne n’a voulu se risquer à découvrir ce qui risquait de lui arriver s’il décidait de faire le malin. Et c’est tant mieux. Elle a un sacré punch!

Version(s) : Un concentré de toutes les versions que j’ai pu trouver (essentiellement New Earth) saupoudré de ma toucher personnelle.

Histoire :

On peut tout de suite clarifier un point : on ne sait pas quand Mia Kent (car il s’agit de son vrai nom) ou Cir-El sont nées. L’une est véritablement humaine mais a été utilisée par Brainiac 12 pour une expérience particulière (on peut gager que si elle avait une famille, ce n’est plus le cas) l’autre est le fruit de ces mêmes expériences avec l’adn de Superman et de jolis faux souvenirs implantés.  On sait aussi que techniquement Cir-El ne devrait pas exister car elle s’est théoriquement effacée de la réalité en entrant dans un portail temporel pour sauver le monde, rien que ça. Alors qui se tient devant vous si ce n’est pas Cir-El ou Mia? Simple. Cir-El ou Mia, tout dépendant si elle est en costume ou non. Elle a été, n’était plus et est de nouveau. Vous suivez toujours? Espérons le parce qu’on va essayer de mettre tout ce bordel au clair. Écoutez bien, ça va vous aider.

Pour commencer, Cir-El. Née des expériences de Brainiac 12, elle portera pendant un moment le « manteau » de Supergirl et conformément aux souvenirs qu’on lui a implanté, sera convaincue que Superman est son père et Lois Lane sa mère. En réalité, il s’agit plutôt d’une hybride kryptonienne-humaine avec un fort pourcentage génétique purement humain. Ensuite, Mia. Si le corps est à elle tout comme la séquence génétique, elle s’est retrouvée victime de son propre corps. Il y a donc eu à une époque deux personnalités opposées dans un même « emballage », toutes deux victimes des machinations de Brainiac. Ce n’est que récemment dans la trame temporelle que Cir-El pourra vraiment commencer à exister sans manipulations par des forces extérieures. Quant à ce qu’on sait d’elle (ou plutôt que certains savent d’elle), voici ce qui constitue son histoire.

Quand le super vilain Radion attaqua Metropolis, une jeune femme costumée se jeta à corps perdu dans la bataille pour en triompher avant de le balancer dans un réacteur nucléaire, le tout devant témoins, notamment la presse et la célèbre Lois Lane. L’inconnue se présenta comme étant Supergirl mais ce n’est pas la révélation qui en choqua le plus. Selon ses dires, elle était la fille de Superman lui-même! Autant dire que l’effet fut immédiat et tout le monde commença à en parler, surtout Lois qui accusa Superman d’avoir une affaire dans son dos, refusant de croire qu’il était innocent surtout parce qu’effectivement, cette « Supergirl » lui ressemblait énormément. Les cheveux, les yeux, même ce visage angulaire… Les preuves « physiques » étaient plutôt accablantes et les similitudes trop importantes pour être le fruit d’un cerveau jaloux ou paranoïaque.

Acceptant l’hypothèse que « Supergirl » pourrait être un coup en traitre de la part d’un super vilain pour le moment inconnu (ce qui était ironiquement parfaitement vrai), elle n’était pas au bout de ses surprises. Ladite Supergirl se posa devant elle et Superman, appelant le premier « papa » et la seconde « maman ». Autant dire que cette gorgée de café ne fut recrachée à la même vitesse que vole l’homme d’acier. Ce dernier d’ailleurs resta fort dubitatif mais l’inconnue se présenta comme étant Cir-El, sa fille dans le futur, issue de l’union entre Clark et Lois et qu’elle fut amenée à cette époque par un groupe d’individus appelé « les Futuresmiths » pour empêcher la fin du monde. Un premier scan génétique détermina qu’effectivement, Superman était bien le père. Un second scan génétique fut incapable de déterminer qui était la mère mais ce n’était pas Lois Lane.

Une question demeurait en suspens : si Cir-El était convaincue que Lois était sa mère, comment pouvait-il en être autrement? Des questions furent posées et la kryptonienne (comme le révélèrent les scans préliminaires) répondit du mieux qu’elle put : elle avait été amené du futur dans le passé par « les Futuresmiths » pour empêcher la fin de monde mais elle n’avait pas eu le droit de rencontrer Superman immédiatement. Il fallut attendre «  un sacré paquet de temps si vous voulez mon avis » avant qu’elle puisse avoir le droit de quitter ses « gardiens », ce qui amena à la confrontation avec Radion. Superman décida d’aller à la rencontre des mystérieux « Futuresmiths », accompagné de Cir-El. Ceci dit, ils se retrouvèrent tous les deux transportés ailleurs, loin de la Terre. Sur l’intervention de qui et comment, ce ne fut jamais vraiment clair, par contre.

Ils arrivèrent dans une immense forteresse contenant plusieurs portes, chacune donnant sur un futur distinct. La forteresse elle-même se trouvait également bien plus loin dans le temps. L’une des portes menait vers le monde d’où était originaire Cir-El où une révolution par les machines avait transformé la terre en un désert aride et mort. Pire encore, dans ce futur potentiel, il fut montré que l’homme d’acier, devenu une sorte de cyborg ou de robot, attaquerait ces mêmes personnes qu’il avait juré de protéger. Ce futur ou cet endroit, aucun mortel n’aurait dû le voir et « les Futuresmiths » ne furent pas très contents de la chose. Plus traumatisant encore, une révélation fut faite. Seule la mort de Cir-El pouvait empêcher la trame des événements de se réaliser. Les tests avaient démontré que Cir-El était sa fille. Pouvait-il se résoudre à la tuer pour sauver la Terre?

Quand « les Futuresmiths » décidèrent d’éliminer Cir-El comme Superman s’y refusait, le kryptonien décida de la mettre à l’abri, temporairement, dans les locaux de S.T.A.R. Labs. Choquée par ce qu’elle venait d’apprendre, Cir-El n’avait qu’une envie : retrouver « les Futuresmiths » et en découdre! Une façon de faire que n’approuva pas Superman, ce qui dégénéra en une argumentation qui aurait duré encore longtemps si une explosion n’avait pas attiré leur attention. Radion s’était remis de son bref affrontement avec Cir-El et il était prêt pour un second round, accompagné cette fois de Viceroy. Faire quelque chose « d’héroïque » sembla cimenter davantage la relation fragile entre le « père » et la fille, des bases plus solides entre les deux. Superman rentra chez lui sans Cir-El pour une discussion à cœur ouvert avec Lois quant à savoir quoi faire avec la kryptonienne.

Décidant d’adopter Cir-El comme sa fille, Superman venait, sans le savoir, de déclencher le piège posé pour lui par Brainiac 12. Cir-El, de son côté, retourna à Metropolis et peu après, à cause des machinations des « Futuresmiths », se retrouva à la forteresse de la solitude où elle rencontra Krypto le super chien. Si excitée par le fait d’avoir découvert sa « maison », elle ne fut pas assez attentive et elle brisa une pièce d’équipement, ce qui alerta Superman. Pendant ce même laps de temps, Superman contracta un virus d’origine kryptonienne, une ancienne maladie qui le laissa grandement affaibli. Retournant à la forteresse de la solitude, il s’effondra au sol près de Cir-El qui fut assommée par la puissance de l’impact. La pauvre se réveilla brutalement plus tard et fut prise en charge par Kelex qui était alors en train d’essayer de soigner un Superman blessé.

Postulant qu’un remède pourrait être synthétisé à partir des cellules saines de Cir-El, un nouveau scan de celle qui se disait la fille de Superman fut effectué et malgré les analyses précédentes, il apparut que non. Cir-El avait bien des points communs avec Superman, certes, mais uniquement parce que quelqu’un lui avait greffé l’adn de l’homme d’acier. Qui, dans ce cas et dans quel but? Pourquoi utiliser un tel modèle génétique pour l’implanter ensuite sur une femme humaine? Une hybride créée par une science inconnue pour des raisons obscures. Le mystère devrait attendre car Superman fut appelé d’urgence pour affronter Bizarro à Metropolis. « Je ne suis peut-être pas ta fille, lui avait alors dit Cir-El, mais j’ai des pouvoirs de kryptoniens et je sais m’en servir. Tu as besoin de moi. » À défaut d’être poétique, c’était au moins parfaitement sincère.

Après un affrontement contre un Bizarro qui semblait malade ou alors pas tout à fait lui-même, Cir-El pensait pouvoir passer un peu de temps avec Superman quand une décharge de rayons solaires rouges fit émerger à la surface la partie humaine de l’hybride : Mia. Qui était donc cette personne? Revenons dans le temps, quand Cir-El fut aperçue pour la première fois. Une ruelle sombre. Une jeune femme tout ce qu’il y a de plus ordinaire tente de se relever pour flatter un chat. Un vagabond la force à se lever. La faim… Pourquoi ne pas manger le chat et… La fille… Mia redevient Cir-El, tabasse le mendiant et le menace si jamais il remet les pieds à Metropolis. Flashback. Une petite fille pleure devant les ruines de sa maison, écrasée comme une crêpe par un bâtiment lancé depuis le centre-ville. Mia Kent est désormais une orpheline.

Pendant les années qui vont suivre, elle vivra dans la rue avec un chat dans une boite, ce même chat qu’un vagabond a voulu manger. Mia aime les chats. Cir-El aime les chiens et d’ailleurs, elle est bien la seule que Krypto aura aimé dès la première rencontre. Mia déteste Superman qu’elle tient pour responsable de la mort de ses parents et elle déteste Cir-El qu’elle voit comme une usurpatrice de son propre corps. Retour dans le présent. Superman est sous le choc devant une telle « transformation » et Mia en profite pour s’en aller, quitter les lieux et se rendre dans les bas quartiers de Metropolis. Son envie du moment : se faire faire un tatouage. Pourquoi, elle ne le sait pas. Elle en a juste envie. Mais la liberté est bien courte car avant même de commencer, voilà que Cir-El reprend les commandes et fait comprendre au tatoueur qu’il est mieux d’oublier ce qu’il a vu.

Se mettant à la recherche de Superman, Cir-El fit la rencontre de deux autres jeunes femmes qui allaient devenir de très bonnes amies (et à la blague, les Supergirls car elles se retrouvaient à sauver Superman) : Traci 13 et Natasha Irons. Le duo était sur les traces de Byakko, une sorte de super ninja qui en avait après Superman. Le combat les mena au repaire de l’homme d’acier puis dans virtuellement toutes les pièces de la forteresse de la solitude et même si Superman n’était pas réellement son père, elle ne comptait pas le laisser tomber aux mains de cette femme qui ne désirait qu’une chose : la vengeance. Ultimement, les choses furent réglées de façon plus ou moins pacifique. Quand elles réussirent à faire comprendre à Byakko ce pourquoi Superman se battait et ce qu’il représentait, celle-ci décida d’abandonner sa quête de vengeance et quitta les lieux…

Laissant derrière elle trois jeunes femmes blessées mais satisfaites d’avoir réussi à « vaincre » un tel ennemi. Une bonne journée de repos dans la forteresse de la solitude allait leur faire le plus grand bien. Mia en profita pour montrer à nouveau le bout de son nez et fut renvoyée à sa « prison mentale » par Cir-El car elle désirait pouvoir le prendre dans ses bras. Famille adoptive ou non, elle avait eu peur pour sa vie. Mais les retrouvailles et une pause bien méritée devraient attendre car Metropolis était, encore une fois, en danger. Les « Futuresmiths »venaient de révéler leurs vraies intentions car ce qui attaquait la ville venait directement du futur dont le cyborg Superman. Assistés par Dr. Metropolis, une vérité s’imposa aux protagonistes présents : pour l’emporter, le combat ne se fera pas ici, sur Terre, dans le présent. C’eut été bien trop simple, naturellement.

Il faudrait affronter « les Futuresmiths » à leur époque, dans ce futur apocalyptique qu’avait entrevu Superman un certain temps plus tôt.  Il le fallait tant pour sauver l’humanité que d’un point de vue plus personnel… Cir-El. En voulant sauver la jeune femme, Superman se retrouva dans un piège élaboré tendu par un ennemi qui à son époque n’existait pas encore : Brainac 12 qui avait calculé que le seul moyen logique de mener à bien son plan était d’utiliser le plus astucieux des chevaux de Troie : une personne à qui jamais Superman ne ferait du mal. Un membre de sa famille. Et si la supercherie était découverte… Une fille adoptive. Le virus du « oui », nanovirus introduit à l’époque de Superman par Cir-El (et distribué essentiellement via une certaine marque de café) et qui allait mener à la fin du monde. Son chef d’œuvre et sa fierté.

Cir-El? Inventée de toute pièce. Comme le confirma Brainiac 12, de l’adn de Superman mélangé à celui de Mia, la vie d’une orpheline vivant dans la rue sacrifiée pour une victoire totale sur la Terre, ses habitants et ses défenseurs. Les « Futuresmiths », créés de toute pièce pour accompagner Cir-El et ses faux souvenirs et mener à bien la distribution du nanovirus. Batman, Superman et Wonder Woman transformés en cyborgs, Cir-El enfermée dans un robot géant à la Brainiac et Lois Lane dont la conscience avait été transférée dans un corps synthétique que Brainiac comptait garder pour lui… Et naturellement, une part de lui, Brainiac 12, pour habiter sa création et s’assurer que le plan fonctionne. Ainsi, il n’y avait pas deux mais bien trois entités en Cir-El! Oh bien sûr, ici (le futur) comme dans le présent, les héros se dressent contre  le mal…

Mais dans le futur, l’avantage allant à Brainiac, nombreux furent ceux à tomber au combat dans ce monde dystopique. Réalisant que toute cette histoire était un cycle, le futur créant le passé et inversement, les « Futuresmiths » étant créés par une version différente d’eux-mêmes, Cir-El fit la seule chose à faire pour sauver le monde, le futur et son père adoptif : Se jeter dans le portail temporel, causer son effondrement et empêcher sa propre existence dans le processus. Ainsi, le cycle serait brisé et ce futur ne pourrait donc plus être et donc les choses reviendraient à la normale. Une fin tragique pour une super héroïne qui depuis le début avait été manipulée par une force, une présence ou un individu. Elle n’était pas réellement la fille de Superman et pourtant elle s’était sacrifiée pour lui sans hésiter. Était-ce vraiment l’écran « game over » pour Cir-El?

À partir de ce point, difficile de déterminer ce qui est ou fut avec la super héroïne. À un moment dans le temps, on sait qu’elle a fait équipe avec la famille Superman, la famille Batman et leurs alliés (dontSuperboy, Natasha Irons et Krypto) pour sauver les deux super héros des griffes de Lex Luthor, devenu président des États-Unis et leur permettre d’échapper aux persécutions du nouveau dirigeant élu. Lex Luthor fut vaincu et destitué après qu’il eut capturé Superman (mais pas Batman qui se trouva à sauver Cir-El et Superboy d’un piège mortel à la maison blanche). On sait aussi que Bizarro aurait joué avec la trame temporelle pour amener ensemble Cir-El, Linda Danvers, Kara Zor-El (deux versions  du personnage, rien que ça) et Power Girl pour sauver Superman du mur de la source. Une mission accomplie avec succès mais avec une fin aigre douce.

Superman ne reconnut que Kara,  Power Girl et Linda, une des deux Kara et Cir-El venant de lignes temporelles n’existant plus. Cette même équipe de Supergirl aidèrent Superman et Batman lorsqu’ils se retrouvèrent sur une terre alternative où Superman était Superwoman et Wonder Woman Wonder Man, le tout sur fond de guerre galactique contre des ennemis issu du passé, du présent et du futur de Superman voire même de dimensions alternatives. Au terme de cet affrontement, ce ne fut pas Bizarro mais Mister Mxyzptlk qui renvoya tout le monde à sa place, ce qui amenait à deux anomalies : la première, une des deux Kara Zor El ne pouvait être renvoyée au néant si elle était en théorie « pleine et entière », bien réelle… Et il en fut de même pour Cir-El. Plutôt que de se casser la tête, l’être de la Cinquième Dimension les laissa simplement sur Terre.

Le temps, l’espace et la réalité son malléable et Cir-El, qui n’avait rien oublié d’aucune de ses aventures se retrouva avec la chance unique dans une vie de repartir à zéro. Mia et Cir-El décidèrent de faire la paix. La fausse kryptonienne, ultimement, était aussi victime qu’elle, ce qui ne veut pas dire que Mia avait pardonné à 100% à Cir-El. En tout cas elle avait du pain sur la planche. Rencontrer à nouveau Superman, lui expliquer qui elle était, espérer qu’il l’accepte à nouveau comme sa fille adoptive mais cette fois, fini le nom de Supergirl. Elle garderait le S sur son costume car elle appartenait toujours à l’équipe Superman mais désormais elle suivrait sa propre voie. Ce  qui nous amène deux ans plus tard où Cir-El vole enfin de ses propres ailes, avec une identité civile, un job et le reste. Criminels, attention. La seule vraie « badass » de l’équipe Superman est dans la place!

Pour Cir-El, le boulot de super héroïne, c’est plus comme un hobby. Elle veut voir le monde, se faire des amis, explorer le monde de la normalité des humains. Oh bien sûr, l’appel de l’action fait bouillir son sang mais elle est capable de se projeter dans un futur où elle aura pris sa retraite. Mia, de son côté profite du fait qu’elle peut prendre contrôle de son propre corps plus souvent et elle occupe maintenant un poste de videuse de bar dans l’établissement le plus « mouvementé » de Metropolis : le Afterlife. Elle continue de s’occuper de son chat (au grand dam de Krypto) et profite enfin de cette vie qu’on lui a volé. Le fragment de Brainiac 12 lui reste silencieux, désactivé, léthargique ou ne désirant tout simplement pas communiquer. Chose certaine, si son « concepteur »réapparait, Cir-El se fera une joie de lui botter le cul, oh que oui!

Famille : Ses parents biologiques sont décédés et elle n’en garde qu’un vague souvenir. Sinon : Brainiac 12 (son « concepteur »), Superman, son père adoptif

Alliés : L’équipe Superman, la famille Batman et les alliés de ces deux groupes

Ennemis : Les criminels en général, les boys bands (si, si) et l’inventeur de la bouffe santé (Sans sel, sans sucre, sans gras,  sans gluten, bref…SANS GOÛT!)

Pouvoirs/Capacités/Équipements/Relations :

-Super force : Du niveau d’un kryptonien.

-Super vitesse : Elle peut courir à plusieurs fois la vitesse du son.

-Super sens : Super ouïe, super vue, super odorat, les cinq sens quoi!

-Invulnérabilité : Les balles de mitrailleuse, ça chatouille.

-Vol : À ses débuts, elle ne pouvait que faire des super sauts, 1/8 d’un mille terrestre mais elle a fini par « apprendre » à voler comme tout bon membre de l’équipe Superman.

-Décharge de rayons solaires rouge : Contrairement à Superman, Cir-El ne tire pas de « laser » par ses yeux. À la place, l’énergie solaire qu’elle emmagasine peut être projetée par ses mains sous forme de radiations solaires rouges, ces mêmes radiations qui priveraient Superman de ses pouvoirs. Comme les « yeux laser », elle peut frapper un adversaire avec une force et une chaleur des plus intenses. Ces décharges, traditionnellement, permettait la transition entre Cir-El et Mia.

Cir-El, ultimement, dispose de presque toute la gamme « standard » des pouvoirs kryptoniens (la vision « laser » en moins tel que mentionné). Bien qu’elle soit majoritairement humaine d’adn, la petite partie venant de Superman a su lui donner d’intéressants bénéfices mais également la même faiblesse classique : la kryptonite.

Faiblesses :

-La Kryptonite à cause de l’adn de Superman en elle.

-La magie (Malheur à celui qui lui dira "ta gueule c'est magique"...)

-Sa nature impulsive.

-Les Boys Band. Rien que quelques notes et elle a déjà perdu toute patience.

Hors Jeu

Présentation personnelle :

Disponibilités et rythme de réponse : Trop rapide, même pour le Flash.

Pourquoi avez-vous choisi ce personnage ? Parce que je trouve que son potentiel a été sous exploité, tout simplement.

Avez-vous lu le règlement et approuvez-vous tous les points ? Oui.

Comment êtes-vous venu ici ? TC de Maggie Marzena et changement de compte (Sazu ).


"Je dis ça, je dis rien mais rien ne sert de courir, tu seras juste fatigué quand je t'aurai rattrapé."



 Fiche RP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Sam 25 Mar 2017 - 13:18
Coucouuuu
Bienvenuuuuuue
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 29/06/2014
Messages : 7084
DC : The Bat ; The Atom ; Sportsmaster ; Ch'al Andar/Hawkman ; Orin - The Aquaman
Situation : Last of the Fourth World.
Localisations : En pleine évasion.
Justice League

MessagePosté le: Sam 25 Mar 2017 - 14:00
Bonjour et bon retour.
Merci de nous indiquer si la fiche est terminée, et d'annoncer (sur la fiche concernée) quel compte est abandonné. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 01/03/2017
Messages : 44
DC : Maggie Marzena et Tsaritsa
Localisations : Metropolis
MessagePosté le: Sam 25 Mar 2017 - 15:44
Merci pour le bienvenu !

La fiche est terminée et le personnage à remplacer est Sazu. J'ai conservé le même compte au lieu d'en faire un autre.

J'ai remplacé le pseudo et l'avatar ce matin ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Sam 25 Mar 2017 - 18:13
J'ai une fille adoptive oo wow
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 26 Mar 2017 - 0:24
Re , re , re , re bienvenue par minou.

Personnage inconnus pour moi mais qui remplie le Superverse (CA CHANGE HEIN !!!) donc c'est cool .

Bonne chance pour ta fiche .
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 29/06/2014
Messages : 7084
DC : The Bat ; The Atom ; Sportsmaster ; Ch'al Andar/Hawkman ; Orin - The Aquaman
Situation : Last of the Fourth World.
Localisations : En pleine évasion.
Justice League

MessagePosté le: Dim 26 Mar 2017 - 18:25
Bonsoir !
Merci de la précision.
Concernant la fiche, je n'ai pas grand-chose à apporter, hormis la faiblesse magique qui manque dans la liste (et qu'il faut donc rajouter). En dehors de cela, tout me paraît bon : tu as ta première validation !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 05/12/2016
Messages : 2190
DC : Deadshot.
Situation : Revendique son héritage.
Localisations : Metropolis.
Justice League

MessagePosté le: Dim 26 Mar 2017 - 19:08
Bonsoir,

De même que mon collègue, je n'ai pas grand chose à redire : tout est en ordre. Je te donne donc ta deuxième validation et change ta couleur dans les minutes à venir.

Bon jeu avec ce nouveau personnage.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4444-superboy-rebirth http://dc-earth.fra.co/t4287-superboy-i-m-no-superman
Inscription : 01/03/2017
Messages : 44
DC : Maggie Marzena et Tsaritsa
Localisations : Metropolis
MessagePosté le: Dim 26 Mar 2017 - 19:43
Merci merci^^

Faiblesse à la magie rajoutée avec un petit commentaire comique.

Au plaisir de vous rencontrer en jeu!


"Je dis ça, je dis rien mais rien ne sert de courir, tu seras juste fatigué quand je t'aurai rattrapé."



 Fiche RP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Cir-El / Mia Kent: la "Badass" de l'équipe Superman (Fiche terminée )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» SUPERMAN RETURNS - SUPERMAN/CLARK KENT 2in1 (MMS50)
» [BART]La femme la plus badass
» Kent news march 1st you can see the original articles on google
» DC DIRECT - SUPERMAN / CLARK KENT - N°2
» Kent news April 22nd you can see the original articles on google

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: Plateforme joueurs :: Présentations :: Présentations validées-