SVM - Brainiac Attacks [OUVERT À TOUS]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Invité

MessagePosté le: Lun 3 Avr - 23:44
Avez vous déjà joué à un RPG ? Ou même à un simple Pokemon ? Alors vous devez savoir que certains ennemis ont des attributs qui peuvent les rendre immunisé à certains types de dégâts...
Et bien j'étais dans cette situation... Dans le bon sens, malgré le côté critique de la situation. Utiliser des spectres dévoreurs d'énergie chargés en émotion contre une sorcière qui en bouffait littéralement pour le petit déjeuner ?
Les fantômes me percutèrent de plein fouet... Mais ne ressortirent pas. Enfin, si. Leurs âmes ressortirent de moi, purgées de leurs émotions négatives... Libre de rejoindre l'Autre monde.
Mais maintenant, j'étais réellement énervée. Mes yeux supplémentaires s'ouvrirent grand après avoir accorder la paix éternelle à ces âmes. L'être qui avait attaqué cette ville avait enfreint une des règles les plus importantes et belles de cet univers...

Mais pour l'heure, je devais profiter de l'équilibre qui régnait en moi grâce à ces fantômes. Ils me rechargeaient en énergie et cela me permettrait de mieux gérer ma forme démoniaque... Du moins, cela permettrait de retarder les effets nocifs.
Atom se pencha vers moi, du haut de son énorme stature... Je savais même pas qu'il pouvait faire cela ! On en apprend tout les jours... Mais ce n'était pas le plus important... On devait s'occuper des civils...

Pour cela, l'aide de l'énergie magique qu'elle ressentait plus loin serait utile et Atom également... Alors ne pas s'embêter et ...

#Ici Raven des Titans. Atom, je vais m'occuper des résidus de Fantômes. Il faut parquer les civils ensembles si on veut les évacuer... A la personne usant de magie, j'aurais besoin d'un coup de main à ce sujet. J'ai des interférences avec mes pouvoirs et j'ai besoin d'aide. De ton aide.#

Continua Raven, qui fit s'envoler un corbeau des ténèbres qui transperça Atom... Pour ressortir avec le fantôme dans son bec. Honnêtement, les civils étaient le plus important. Les ennemis étaient trop nombreux et bien armés pour qu'à eux trois ils aient une réelle chance... Et déjà les nausées sanguines se faisaient ressentir.
Revenir en haut Aller en bas

Inscription : 22/03/2017
Messages : 81
Situation : En voie de guérison
Localisations : Gotham City
Groupes : Batfamily
New Titans
MessagePosté le: Mar 4 Avr - 0:51
SMV – Brainiac Attacks
_____ Red Robin évacuait les civils les plus proches de lui. Il tournait le dos à la troupe de robot. Heureusement pour lui, Damian le couvrait, mais la foule devenait de plus en plus intense et de plus en plus difficile à calmer. Tim essaya de se frayer un chemin au milieu des gens paniqués et des cadavres qui jonchaient le sol. Pas évident, d’autant plus énervant lorsque le communicateur de Tim se mit à paniquer. La communication avec Robin était coupée, le cœur du justicier s’accéléra. Il sentit le souffle de la Batwing frôler le haut de son crâne et s’écraser sur le Superman Memorial. Pendant quelques secondes, Red Robin resta immobile, priant pour que Robin soit encore dans la Batcave et est activé le pilotage à distance de la Batwing. Il a parfaitement conscience que c’est faux et que le pire est devant lui.

« ROBIN. Robin, ici Red Robin, tu me reçois ?! » Pas de réponse, Red Hood s’inquiètait probablement aussi pour leur frère adoptif. Le justicier finit par accélérer sa course vers la Batwing encore fumante. « Red Hood, ici Red Robin, je m’occupe de Damian. Reste où tu es ! »

Il accélère, comme si la vie du garçon ne tenait qu’à un fil. Il craignait le pire, même si la Batwing était largement équipé pour protéger son conducteur. Il fallait toujours penser au pire pour être prêt à agir. Et le pire arriva. Tim Drake sentit une présence lui hurler dessus, dans son dos. Il se retourne vivement. Allons bon, il ne manquait plus que lui, Trickster. Il avait déjà eu quelques querelles avec lui dans le passé. Red Robin serre son poing contre son bõ et active par reflex le bouclier de ce dernier pour se protéger des projectiles lancés par son adversaire. Heureusement pour lui, son arme était plus solide que l’acier.

« Crois-moi, ce n’est vraiment pas le moment de t’en prendre à moi. T’es aveugle ou tu le fais exprès ? On est attaqué. Rends-toi utile et fous-moi la paix. » grogna Tim.

Il avait parfaitement conscience que cet individu ne l’écouterait pas, et pour le ralentir, il prit la décision de gaspiller une de ses bombes fumigènes pour la lui jeter en plein visage, aveuglant Alex et permettant à Red Robin de lui envoyer l’extrémité de son arme dans les côtes et lui lancer une décharge assez puissante pour le paralyser un instant.

Il oublie son adversaire, lui tournant le dos pour retourner vers Damian. En chemin, il orienta son attention sur son ordinateur. Réfléchis Drake, réfléchis. Ce sont des machines, un brouilleur suffisamment puissant pourrait les déstabiliser. Il doit avoir l’équivalent sur lui. Pendant que les données se téléchargeaient, il escalada la carcasse de la Batwing et ouvrit la vitre qui le séparait de Robin.

« Robin. Réponds-moi s’il te plait. » Il examine le garçon, vérifie rapidement son pouls. Il tournait le dos à l’ennemi trop longtemps, ce n’est pas bon. Tim semble plus préoccuper pour la santé du garçon, même s’il a depuis toujours eu du mal à s’entendre avec lui. Il finit par comprendre que Robin venait de perdre connaissance. Il se retourna, observe les robots qui commencent à les encercler.

Le chargement est complet. Tim branche la puce dans une de ses machines. Il colla cette dernière contre la carcasse du véhicule, au plus proche de Damian pour le protéger au maximum des robots pendant sa perte de conscience. Cette machine déclenche, avec une grande fréquence, des ondes qui ont, d’après ces rapides calculs effectués sous la panique, la capacité de brouiller les circuits de ces machines et les tenir à distances. Espérons que ça tienne le coup. Tim jettait de rapide coup d’œil entre Robin et la foule de machine, en oubliant carrément Trickster, espérant qu’il est compris la leçon la première fois.

« Accroche-toi Robin. » lança Tim, impuissant devant l’état du garçon. « Tu dois te ressaisir, Maintenant ! On a besoin de toi. J’ai besoin de toi. »




Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4664-fiche-de-rp-tim-drake-red-robin http://dc-earth.fra.co/t4651-timothy-drake-alias-red-robin En ligne

Inscription : 21/11/2015
Messages : 517
DC : Mister Miracle - Ch'al Andar - The Bat
Localisations : Ivy Town
Justice society of America
Legion of Doom
MessagePosté le: Mar 4 Avr - 14:30
Atom est grand, immense.
Un véritable géant.
Mais s’il avance au milieu des immeubles déjà touches par les nombreuses attaques des robots de Brainiac, s’il écrase joyeusement les monstres de métal qui tentent de s’en prendre à lui, il sait très bien que ce sont des victoires temporaires. En agissant ainsi, en étant aussi gigantesque, il met sa vie en danger – mais des innocents sont menacés.
Cela justifie tout risque pris.

Néanmoins, alors qu’il s’avance vers le magasin où des otages seraient retenus et assassinés par les troupes de Brainiac, il découvre que les robots ne sont pas les seules menaces ici présentes…
Autour de lui apparaissent très rapidement des ombres, des formes fantomatiques, des choses qui ressemblent à des spectres et qui ne tardent pas à… s’en prendre directement à lui !


« Mais… mais… »

Sa voix, amplifiée par sa taille, exprime clairement sa surprise et son incompréhension.
Rapidement, il tente de chasser les monstres, les créatures incompréhensibles et dangereuses, mais ses mains battent dans le vide ; par réflexe, il commence à reculer, mais son dos vient brutalement toucher un immense gratte-ciel – et des dizaines de gravats s’écroulent alors vers le sol, heureusement sans victime en bas.


« Je… mais… bordel… »

Ray, d’abord surprise par la situation, en devient très vite irrité – et même touché, car les fantômes en viennent directement à le frapper, à l’attaquer, et il ne sait comment se défendre.
Sa mâchoire se crispe, ses poings gigantesques se serrent, et il tente de se protéger comme un boxeur… en pure perte, hélas.
En plus d’endommager sa santé et de se précipiter vers une mort quasi certaine, Atom à cette taille est désormais une cible facile, idéale et incapable de se défendre ; une situation proprement inacceptable.

Heureusement…
Heureusement, le destin ne semble pas entièrement contraire, aujourd’hui. Sans prévenir, sans qu’il s’y attende, une aide magique vient s’en prendre distinctement à de nombreux fantômes autour de lui. Il n’a aucune idée de ce que ça peut être, mais… bon sang, ce n’est pas désagréable !


« Ca… ça fait moins les malins, hein… »

Un léger sourire glisse sur son visage, même si l’effort de la taille et les coups portés par les fantômes l’ont touché et blessé – il est affaibli clairement.
Ainsi, quand une communication télépathique de Raven des Titans vient agresser directement son esprit, un phénomène toujours désagréable mais auquel il s’est habitué en côtoyant régulièrement le Martian Manhunter, il acquiesce à si forte hauteur.


« Je suis… ah, pas discret ça. »

Une grimace apparaît sur ses lèvres.
Debout, entre plusieurs immeubles qu’il a défoncés, souffrant de nombreuses plaies reçues de la part des spectres mais aussi des dommages occasionnés tout autour de lui, il serre les dents puis les poings – et se concentre.
Ray Palmer prend une grande inspiration, qui déclenche une micro-tempête car sa taille implique d’aspirer une énorme bouffée d’air ; le mouvement est clair, ses muscles douloureux, mais… il fixe son attention sur ce qu’il veut faire, en appelle à toute sa volonté et à ses pouvoirs – et ça fonctionne. Heureusement.

Atom, jusque-là géant, modifie à nouveau sa masse et sa taille… et rapetisse, à une vitesse exponentielle.
Là est le danger, là est la menace : si, déjà, grandir n’est pas normal et sûr pour lui, baisser sa taille est dangereux car il doit se stopper – et ses réflexes ne sont pas les mêmes à cette étape.
Heureusement… heureusement, il y parvient. Il retrouve une taille normale, une taille humaine, et se dépêche d’effectuer une roulade avant pour éviter un fantôme et des tirs des robots.
Bigre, pense-t-il, rien n’est sûr ici.


* OK, Raven, on va faire comme ça. Je ne sais pas comment réagir avec ces… choses, et… et j’étais clairement une trop belle cible. Je m’occupe des civils tout autour, et je tente d’organiser leur exfiltration.
Et… si la personne qui m’a sauvée entend… merci ! *


Atom, caché dans un coin d’une entrée écroulée, prend une nouvelle fois une forte inspiration – et rapetisse, pour ne plus ressembler qu’à une mouche.
Sans rien dire, il file dans une direction inverse, brise de nombreux robots au passage, manipule sa masse pour donner à ses poings la densité du béton et les écrase sur les pattes du robot-tank, qui s’écroule sur lui-même.
Satisfait, il rejoint alors une zone proche, où un hélicoptère s’est écrasé… et duquel une femme et un enfant sont en train de s’échapper !


« Si vous permettez, Miss… »

Sans prévenir, le micro-Héros vient se placer juste derrière eux, pose ses mains sur leurs vêtements et les soulève en modifiant leurs masses.
Tous deux s’envolent alors, et il les emmène très rapidement à quelques mètres, pour les cacher derrière un pan de mur un peu plus sûr.
Là, il prend une taille un peu plus haute, similaire à une main humaine, et tourne son regard vers les deux inconnus – qui n’en sont finalement pas tant que ça !


« Hé, mais… Lois ?! Lois, c’est moi, Atom ! Ca va ? Tu sais où est Clark ? Et… et tu sais où sont les parents du gamin ? »

Ray Palmer ne connaît pas encore l’existence de Jonathan.
S’il connait Lois, et si cette dernière l’a rencontrée et côtoyée souvent, le scientifique n’est pas un proche de Superman. Il respire difficilement, blessé par les fantômes et les coups des robots ; il pourra encore tenir, mais son changement de taille l’a affaibli – et le pire est à venir.
Une bien belle journée s’annonce…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra

Inscription : 10/12/2012
Messages : 406
MessagePosté le: Mar 4 Avr - 15:11
//Lex Luthor, Conner Kent.//
Des dizaines de robots tueurs lèvent les yeux au ciel, pour voir passer une troupe de choc lourdement équipée, suivant un homme chauve dans une armure verte plus imposante que les leurs. L'homme d'émeraude vêtu s'arrête devant un jeune homme qui ressemble à s'y méprendre à l'ennemi le plus récurrent de Brainiac, celui qui lui a appris pour la première et la énième fois l'expression "défaite cuisante". Les yeux rouges des soldats mécaniques bougent en tout sens, alors que les targets intégrés à leurs systèmes ciblent et zooment sur le clone de Superman. Divers points reliés à des segments au bout desquelles des informations apparaissent au fur et à mesure de l'analyse, apparaissent à leurs yeux, comparant les divers critères de ressemblances. Ils tombent tous d'accord qu'il y a beaucoup de l'ennemi du Collectionneur en lui, mais pas que. En analysant Lex Luthor à côté de lui de la même manière, ils comprennent qu'il est le deuxième "père" de cette créature que le conseil Kryptonien n'autoriserait jamais à exister.

Toutes les machines ne sont pas connectées entre elles, seulement l'équivalent de bataillons. Chaque bataillon étant lui- même connecté au serveur central, dans le vaisseau mère. Le bataillon ayant fait la découverte se dirige donc vers le clone et l'humain, formant un cercle au sol dont le duo improbable est le centre. Cette zone limite l'espace de leurs attaques. Ils sortent tous des sortes de lance- roquets de l'espace qu'ils posent sur leurs épaules, puis tirent à tour de rôle vers les cibles volantes. Toutes les cibles. Les projectiles, de la taille de missiles standards, se dirigent vers elles à vitesse grand V. Durant leurs parcours, elles se changent, se transforment, s'arrangent, pour devenir de véritables foreuses technologiques, tournoyant sur elles- mêmes bien assez vite -avec bien assez de solidité- pour percer n'importe quel métal. Les projectiles venant de tous les côtés, aucun ne pourrait rater une cible immobile. Un premier projectile transperce le dos d'un membre de la milice de Luthor, lui faisant lâcher un cri de douleur qui ne fera aucune suite. Cri qui représente une alerte pour les autres, mais il sera déjà trop tard pour quelques uns d'entre eux qui meurent de la même manière, tué pour certains par d'autres projectiles, pour d'autres par le même qui revient à la charge. Les miliciens entament des manœuvre d'esquive avec plus ou moins de succès, devant les soldats mécaniques qui attendent de savoir si leur attaque sera suffisante. Les cibles prioritaires sont Conner Kent et Lex Luthor.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Inscription : 22/01/2017
Messages : 74
DC : Jade, Liberty Belle & Anima
Localisations : St Roch
Legion of Doom
MessagePosté le: Mer 5 Avr - 19:25
Non loin de la position de Constantine, ignorant tout de l'arrivée en fanfare de Cassandra Cain, Tara était auto-centrée sur ses problèmes immédiats.

Il était devenu évident pour elle que les gentils-méchants robots qui avaient décidé de faire une razzia sur Metropolis étaient plutôt des méchants-méchants.

La mort, c'était ce qu'ils comptaient faire déferler sur la ville de Superman.

La mort à la chaîne, industrialisée, mécanisée. La mort qui s'adaptait à tous les obstacles sur sa route pour finir par exterminer jusqu'au dernier les habitants de la ville.

Tara en tremblait. Détruire les premiers robots avec ses pouvoirs avaient été de la tarte. C'étaient des modèles de base. Ceux destinés à l'éradication des humains lambdas.

Mais d'autres modèles existaient. Des modèles plus performants. Des modèles qui s'adaptaient aux conditions de combat.

Et l'armée de ce Dieu issu de la Machine apprenait perpétuellement. Et elle était invincible, là où il aurait suffi à Terra de bondir une seule et unique fois du mauvais côté pour être pulvérisée et anéantie.

L'appel de la mort était pétrifiant. Elle sentait une vague de terreur envahir son corps alors que l'énorme robot au "visage" orné d'un masque à gaz lui faisait face et se moquait d'elle.

Elle allait mourir. Et il la pointa de son bras lance-roquette, prêt à la déchiqueter et à balayer son simple souvenir avec le reste des corps des autres humains.

Tara ferma les yeux. D'autres robots étaient là, massés, désireux de lui jeter un sort final. Des robots qui volent, pour certains, des robots qui lui tirent dessus... et qui plantent des bâtons jaunes dans le sol.

Ce chaos mécanique est illisible pour Tara. Seule la peur l'anime.

Le passage du véhicule lourd conduit par Cassandra Cain lui fait l'effet d'un électro-choc.

Il faut qu'elle bouge.

Dans un effort désespéré, Tara utilise sa géokinésie pour arracher le morceau d'asphalte sur lequel elle se tient et l'envoyer dans les airs avec elle juchée dessus.

Puis, elle ferme les yeux et se concentre pour perforer la route, briser la roche et ouvrir une faille sous les pieds mécaniques des créatures bioniques. Le but est simple : que l'abîme les engouffre tous !

Et là, elle se dit qu'elle aurait bien besoin d'alliés !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani

Inscription : 21/11/2016
Messages : 214
DC : Martian Manhunter, Hal Jordan, Razer
Situation : Vous pauvre mortels ne pouvez comprendre les plans d'une Déesse!
Localisations : La Dimension de la Magie
Shadowpact
MessagePosté le: Mer 5 Avr - 21:04
Lex se retourne pour faire face au propriétaire de la voix qui vient de se faire entendre, et lève lentement un sourcil a la vue du clone de Superman. Un clone fait seulement a moitié depuis l'ADN du superhéro de Metropolis, mais le reste... vient de lui. Car bien sur, Luthor avait la main mise dans la création de ce clone qui, il l'espérait, serait bien plus facile a contrôler que son 'père' mais bien sur, rien n'avait tourné comme il l'avait planifié.

Comme Superman, Superboy s'était avéré impossible a contenir, et s'était échappé du laboratoire où il avait été créé grâce à l'intervention d'un groupe de jeunes héros trop curieux. Mais soit. Luthor retourna la regard froid de son interlocuteur, et dit, alors que la bataille continuait de faire rage sous eux.

Une robot démoli, que le jeune superhéro a visiblement détruit lui-même, atterrit a ses pieds et Lex y reconnait bien la défiance de la jeunesse, particulièrement de ce clone qui aurait dut être parfait. Menace ou défi, Lex n'y voit qu'une preuve de plus que pour vaincre les forces qu'ils doivent affronter maintenant, s'allier avec Superboy ne peut que lui être bénéfique.

"Superboy." Il le regarde de haut en bas pendant un moment puis ajoute. "Quel dommage que l'ADN de Superman se soit avéré aussi... fort en toi, mon garçon."

à la question du jeune homme, Lex se contente de sourire énigmatiquement, ses yeux sombres difficile a lire. Ses troupes sont en train de détruire des robots a gauche et a droite, mais il y en a toujours plus qui apparaissent, et avant qu'il ne puisse répondre quoi que ce soit, un nouveau phénomène des plus inquiétant se manifeste.

Il voit un hélicoptère du Daily Planète s'écraser a quelque distance de leur position, mais les occupants en sont vite récupérés avant qu'il ne puissent atteindre le lieux du crash. Il crut reconnaitre Lois Lane mais n’a guère le temps de s'y attarder. A peine quelques secondes après que les deux survivants n'aient été extirpés de l'hélicoptère, une forme argenté et brumeuse s'en échappe aussi et se met a filer a grande vitesse.

Le phénomène se répète a plusieurs reprises, un peu partout, et Lex voit les civils encore vivants tenter d'échapper aux... fantômes?... Qui les pourchassent maintenant en même temps que les robots tueurs.

"Impossible..." Murmure-t-il, mais un cri de douleur accompagné du bruit de plusieurs explosions attire son regard vers la reste de ses troupes.

Un de ses hommes, puis un autre, tombent sous l'assaut de missiles lancés par l'ennemi! Lex doit en éviter deux autres mais une autre vague se dirige vers eux. Seulement la moitié de ses troupes de choc sont encore fonctionnelles, mais il est évident que c'est lui-même, et Superboy, qui sont les cibles premières des missiles.

"Attention!" Lex pousse deux de ses hommes hors du chemin de deux missiles mais lui-même est presque empalé par l'un des deux.

Lex tire une salve d'énergie vers la nouvelle vague de missiles qui se dirigent vers eux, en détruisant une partie mais les autres continuent leur chemin sans encombres. Il lui faut localiser la source de ces missiles... Alors que plus de ses hommes tombent sous les missiles ennemis, Lex concentre son énergie à localiser la source de leur provenance.

"En bas, a dix heure!" Lex dit, utilisant le système de communication entre lui et ses hommes, puis il tourne le regard vers Conner qui se tiens encore tout près. "Il semblerait que, pour l'heure, nos destins ne soient liés, mon jeune ami. Coopérer me semble primordial a notre survie."

Des cinquante hommes qui l'avaient initialement suivi, seulement 22 reste, mais ils se battent toujours férocement et défendent leur patron comme un sel homme. Ce n'est pas pour rien que Lex Luthor les a tous spécialement sélectionnés pour cette unité d'Élite. Ils sont les meilleurs des meilleurs. Il tourne alors son attention sur les robots de Brainiac qui l'attaque avec des lance-roquettes high-tech, et envoie sur eux salve après salve d'énergie destructrice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Inscription : 24/08/2016
Messages : 1911
DC : Red Devil - ex animateur du Network
Situation : Légende porté disparu - Vétéran du Network - Freelance
Localisations : Partout et nul part
Groupes : Wilson family - Ex chef des Ravagers
The Network
MessagePosté le: Mer 5 Avr - 22:12

La bataille faisait rage à Metropolis sur ce que Slade appelait le front. Ca n'en finissait pas, des quantités de robots déferlaient par vague tandis que le président et ses hommes en détruisaient le maximum. Les tirs sifflaient, les explosions retentissaient de part et d'autre, Deathstroke quand à lui abattait tous les soldats mécaniques il avait à sa porté .

En plein corps à corps avec un droide récalcitrant à mourir Slade fut interrompu par l'un de ses ravageurs :

- Monsieur nous venons d'avoir des nouvelles du camps. Les robots sont proches et ils ont déjà commencé à l'encercler.

Slade réfléchit très vite et prend la décision, à contre coeur, de battre en retraite pour protéger le camp du Superman mémorial où se trouve ses troupes de ravagers mais aussi l'armée et une zone sur pour des civils.

- Très on va retourner au camp nous devons protéger l'endroit afin d'écarter le danger des civils. Appuyant sur son oreille il cria : Cessé le combat et repliez vous jusqu'aux véhicules de transports on rentre défendre le QG !
Faisant un signe de la main à ses soldats les plus proches il leur cria : Aller on se replis ! Il aurait pu dire messieurs mais ce n'était pas correcte car la section ravager était composé presque d'autant d'homme que de femme, il n' y avait qu'à voir les deux sous officiers supérieur de Slade , Rose et Jason, le symbole de mixité.

Reprenant les transports Slade et son équipe arriva sur zone le plus rapidement possible se frayant un chemin entre les carcasses de métal, les cadavres et les robots toujours en activités qu'ils détruisirent pour rentrer dans le camps.
A l'intérieur de celui-ci le président demanda un compte rendu des dégâts et des pertes militaires comme civils. Après en avoir prit connaissance il préféra sortir prendre cinq secondes histoire de réfléchir et de digérer ce qu'il venait d'entendre. Mais lorsque l'on est le président de la nation la plus puissante du monde, croulant sous une terrible attaque, espérer avoir 5 secondes de répit était superflu.

A peine au pied de la statue de l'homme d'acier des explosions se firent entendre et ressentir. Slade remarqua sans problème qu'elles formèrent un cercle autour de lui et de la statue. Une voix grave s'élève alors dans la fumé de roche qu'avaient causé les explosions, une voix qu'il reconnait sans problème, une voix qu'il n'aime pas plus que ça car elle ne présage rien de bon encore moins dans le contexte actuel. Le discours prononcé par l'homme dont personne n'aperçois encore le visage fait à peine sourire Deathstroke sous son masque tellement le sacrasse était exagéré.
Lorsque que la fumée se dissipa tout le monde à pu découvrir ce que Slade savait déjà , l'identité de Vandal Savage.
L'immortel qui n'a peur de rien et encore moins de la mort s'avança continuant son petit monologue de grand méchant. Le président l'observa très finement. Savage avoua l'assassina de l'ancien président ce qui fit grincer des dents dans les troupes des ravagers. Deathstroke lui n'était pas plus étonné que ça, c'était finalement la fin logique de ce qu'il avait découvert il y a plusieurs jours à Gateway City.

Autour des deux hommes, des dizaines de ravagers ont prit les armes, prêt à en découdre avec l'home au manteau d'hiver pour l'assassinat de leur ancien président et de certains de leurs collègues tombés à Gateway City. Slade fit signe à tous ceux qui s'approchaient de se stopper et reculer, ce combat était le sien.
Dans son incommensurable égocentrisme, bien spécifique à son personnage, Vandal lui demande de porter le premier coups. Deathstroke sourit. Pendant le discours de Vandal, dans sa tête il a déjà réfléchit aux différentes tactiques qu'il allait utiliser, aux différentes stratégies possibles et ayant un coefficient de réussite élevé. Il a même déjà calculer le pourcentage qu'il avait de gagner le combat. Il était faible, trop pour beaucoup d'homme qui se refuseraient à combattre, pas assez pour Deathstroke le terminator.

Le président ne lésine pas et souhaite taper fort pour cette première attaque. Savage était un peu comme ça Nemesis. Un combattant hors avec des milliers d'années d'entrainement et d'expérience du combat tant au niveau technique que stratégique. Beaucoup le sous-estime, Slade ne fera pas cette erreur.

Sans dire un mot, ne souhaitant pas jouer la carte de la joute verbale pour le moment, il se retourne et attrape un RPG armé posé là, le mit sur son épaule et fit feu en prenant la peine de viser le ventre de son ennemis .

Il toucha , c'était sur et certain mais quel dégât allait-il faire. L'explosion allait-elle démembré l'immortel ? Le souffle allait-elle le faire s'envoler à plusieurs mettre ? Savage aussi grand et puissant était-il ne pouvait encaisser une tel déflagration sans être blessé un minimum ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4044-mercenaire-nu   http://dc-e

Inscription : 10/12/2012
Messages : 406
MessagePosté le: Mer 5 Avr - 23:25
Lieux : Superman Memorial // Groupe : Tim Drake - Damian Wayne - Trickster

Le monde n'a jamais connut une telle attaque, une telle invasion, tant dans la quantité des troupes ennemis que dans les pertes qu'elles octroient dans les rangs humains, civils militaires, ravager ou méta-humains . Le monde se souviendra de cette attaque et de ceux qui y étaient .

Le camp militaire du Superman Memorial était quasiment encerclé par l'armée robotique de Brainiac. Les attaques répétés étaient de plus en plus difficiles à repousser, le nombre d'ennemis faisait sa force et les effectifs de la résistance diminuait de minutes en minutes. Les héros sur place s'occupaient seulement d'eux même, les vilains s'occupaient un peu des robots mais surtout des héros. Les deux entités ne devaient pas avoir conscience du drame qui ce jouait en ce moment même.

Les robots désireux de faire toujours plus de morts, toujours plus de victimes se mirent à rentrer dans certains immeubles vides ou occupés tuant toutes celles et ceux qu'ils croisaient sur leur passage. Les machines s'agglutinèrent dans les sous sols et dans les premiers étages mettant en marche leur fonction d'auto destruction, n'ayant qu'un seul but faire s'écrouler les immeubles sur un maximum de gens et dans le meilleurs des cas sur le camp d'humain du Superman Memorial faisant ainsi des centaines de morts puisqu'il s'agissait d'une zone de sécurité.

Un immeuble tomba à 50 mettre du camp ne tuant que peu de monde, créant par contre un nuage de poussière fragilisant les défenses et les défenseurs du camp mais aussi un monticule de gravât qui endigue la progression des robots. Malheureusement les prochaines battisses qui tomberont feront sûrement beaucoup plus de victime...




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Inscription : 03/01/2017
Messages : 137
DC : Selina Kyle ~
Situation : Lost in sin
Localisations : Je t'en prie cherche moi.
Groupes : Wilson Family - Chef Ravager - Solo
MessagePosté le: Jeu 6 Avr - 1:35
Aujourd’hui, je suis seule. Seule dans une ville de poussières, de ruines, de larmes, de sang, de peine, de haine, de souffrance et de dualité. Dualité.
Je ne saurais dire si le mot est bien choisi car aujourd’hui, c’est tous les vilains et justiciers confondus qui sauvent Metropolis de l’attaque de Brainiac. Cette espèce d’ordure du cerveau toute en équation à la con. En fait en cet instant je déteste tout le monde. Je n’ai envie de faire équipe avec personne. L’honneur blessé par un camarade bien trop sûr de lui.
Ma foie, je m’occuperais de mes jalousies perfides plus tard, en l’instant j’ai tout un groupe de civil à faire monter dans un bus pour un endroit sûr.

Protéger. Je n’ai jamais vraiment fait ça avant et quand je vois les gens dans leurs regards terrifier me faire confiance, j’ai peur, ou je plutôt je ne me sens pas à ma place. Je ne suis pas ce genre de personne là. Le genre souriante et rassurante qui ne rate jamais son coup pour sauver des gens.
Fendant en deux avec rage tout ce qui pouvait se dresser devant moi je venais mettre à l’abri mon groupe de civils. Au moins une trentaine de personnes me suivaient avec une confiance aveugle et cela me laissait une sensation bizarre dans l’estomac.
Prenant mon talkie walkie dans la main je profite du calme de la zone où nous sommes pour prévenir de ma position et qu’un bus arrive vite pour eux.
Devoir les tuer pour épargner leurs souffrances me laisserait un goût amer dans la bouche.

Unité spéciale Ravager 05 (unité de Rose). Deathstroke et Red hood étant au front nous nous chargeons des civils. J’ai une trentaine de civils qui attendent les bus de mise en sécurité. Nous sommes dans la zone 7 extérieurs à la zone 1 principal d’attaque. Ne faites pas déshonneur à Deathstroke et dépêchez-vous d’emmener ces civils en sécurité.

Le message bien reçu par mon bras droit de section je n’ai qu’à attendre quelques minutes avec les civils pour que le bus arrive. Pendant ce temps j’ai le temps d’appliquer un premier secours un homme ayant une énorme plaie au ventre. Je ne le regardais pas et son regard triste perçait mes oreilles pour me siffler toute sa peine. Seulement je ne frémis pas et je reste distante, pour me protéger.
Les civils montant dans le bus je reçois un appel de ma section.

Chef Ravager. Nous avons évacué tous les civils de la zone 6, 8 et 9. Nous allons attaquer les autres zones pour protéger les civils avant de se mettre au combat. Nous attendons vos ordres. De plus l’hôpital de fortune que vous aviez ordonné de monter a été mis en place hors de la ville et à l’abri du danger et les pertes sont minimes pour le moment. Aucun soldat de la section n'est mort pour l'instant


Très bien, j’ai terminé la zone 7. Je vous laisse les cinq autres zones à évacuer. Je vous rejoindrai dès que possible. N’oubliez pas. Protégez avant d’attaquer est notre maxime durant ce combat, ne prenez pas de risques inutiles mes ravagers. Dès que le bus de la zone 7 sera partie, je pars pour une mission solo alors je compte sur vous.

À ce moment j’entendis tous mes hommes me répondres « oui chef Ravager » via leurs talkie walkie. Il fallait avouer que cela donnait tout de même pas mal de courage pour la suite et cela m’arracha même un léger sourire éphémère d’une seconde.
Faisant monter tous mes civils dans le bus je prends soin de les compter comme je fais depuis le début pour savoir si j’ai perdu des gens. Heureusement, le compte est bon. Le bus partant en sécurité je vérifie à l’aide d’un radar où se trouvent les ennemis afin de les éviter un maximum pour qu’aucun ne puisse donner l’information de ma position. Un dernier ordre et je pars.

Ravager chef en solo, je répète Ravager chef en solo. Plus de communication jusqu’à nouvel ordre.

Ainsi, je me dirige prudemment vers une bouche d’égout pour m’y infiltrer. Ça pue la mort la dedans, rien d’étonnant et pourtant mes narines sont surprises. Téléchargeant une carte des égouts je distingue vite que je ne suis pas loin du Superman Mémorial.
Zone 5 en état critique.
Réfléchissant vite à une solution je m’active à élaborer une bombe électromagnétique pour me mettre en route pour les égouts du Superman Mémorial. Cette bombe permettrait de réduire considérablement l’assaut d’ennemi au moins dans cette zone de Metropolis. Je courais alors dans les égouts pour aller à l’endroit précis ou ma bombe aurait le plus d’impact.

Tombant tout de même sur plusieurs ennemis je réussis à m’en sortir et à arriver à la zone butoir. Seulement une fois arrivée je me rend compte qu’un Amat de robots surveille les égouts. Poser la bombe devient plus compliqué tout a coup, néanmoins je ne perds pas mes moyens et je réfléchis.
Mes neurones donnant tout ce qu’il pouvait donner grâce au sérum je trouve bien vite une solution au problème.
Même si je risque d’y laisser un doigt et même peut-être plus c’est le seul moyen.
Je ferme un instant les yeux pour me donner en une dernière seconde le courage qu’il me faut. Je viens alors balancer la bombe EM au plafond de l’égout me jetant sur les groupes de robots pour les attaquer.

Malgré certaines défenses me mettant en difficultés je réussis à prendre le dessus sur eux avant que la bombe explose cela me laissant un temps pour pouvoir m’éloigner un au minimum. Me couchant au sol en me protégeant la tête de mes bras je reste un instant ainsi.
Me relevant vite j’entends quelque chose. Par réflexe je me cache dans un renfoncement d’égout perpendiculaire à l’égout principal où je me trouvais au sol quelques instants avant. Respirant doucement en reprenant mon souffle je sens une énorme main me saisir pour m’emporter avec violence dans l'eau verte et même marrons des égouts. Portant un coup d’épée à mon agresseur, en remontant à la surface c’est Killer Croc que je vois sortir de l’eau pour hurler de douleur, sa main coupée par mes lames.
À peine ai-je le temps de remonter sur les bords que sa main repousse. Saleté de Lézard…

Croc ?

Je marque une pause.

Qu’est-ce que Lexy a pu te proposer pour que tu sois à son service?

Je l’entends rigoler et je vois finalement ses dents pointue, acérée, puissante sans pitié et surtout en or massif. Son sourire répondant à ma question, j’engage un combat corsé avec l’homme crocodile sur son territoire.
Je ne me laisse pas impressionner et je souris presque sadiquement en le regardant sous mon masque de mon œil unique.
Je commence alors à brandir sur lui des coups d’épée impardonnable en réussissant à rester hors de sa portée, ses gestes étant trop lents.

Cependant je sens bientôt un énorme coup de poing m’aplatir et même m'enfoncer les trips, m’envoyant directement contre le mur, le faisant craqueler.
En me remettant doucement debout je crache du sang et le regarde se régénérer. Je comprends donc qu’avec lui il faudrait quelque chose de plus sec.
Heureusement je m’étais préparée et plus équipée que d’habitudes. Sortant mon lance-flammes je me relève pour lui laisser les stigmates des brûlures de ma très certaine future victoire....


HRP:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Jeu 6 Avr - 5:16
Je dois avouer que je ne m'attendais pas à ce que le bouclier du rouge-gorge résiste à L'acide de mon fusil. J'éclate de rire quand le fumigène de Robin éclate devant moi en m'aveuglant et en me faisant respiré difficilement. Je riais toujours, en suffoquant à moitié lorsque je reçu la décharge du Bo. Je me relèves, le nez en sang et souris au sidekick de Batman.


"Moi aussi, j'ai mes jouets Robin ! Le petit garçon de la grande méchante chauve-souris aurait besoin d'aide ? Tu me donnes quoi en échange ? Tu as des sucreries ? De la réglisse peut-être ? J'adore la réglisse ! Sinon je peux me contenter de Lollipop !"


Tout en parlant, je m'étais élevé dans les airs et tirait des slaves de "morve" sur les robots qui tombaient sur les deux héros en bas. C'étais ennuyant de tirer sur ces robots. Ils sont tous pareils. En voyant que Red Robin avait le dos tourné. Je pointai mon fusil vers lui et cria :


"HASTA LA VISTA ROBY"


Je tirai sur lui et c'est à ce moment précis que L'immeuble à ma droite s'écroula dans un nuage impressionant de poussière. Je toussai comme un fou et tombai au sol. Une chance que mes bottes on ralentit ma chute ou j'y passais. Mais bon, si je meurs aujourd'hui, ça fera qu'une aventure de plus ! Je devais ressembler à un fantôme en ce moment et c'est en fredonnant l'air de Ghostbuster que je cherchais ma victime préféré. Je criai en prenant un ton enfantin.


"ROOOOOOBIIIIIIIIN !! Je suis désolééééé. Je suis prêt à t'aider mais je veux de la réglisse en échange !!"


C'est alors que je vis les soldats ennemis escalader les débris pour venir jouer avec nous. Je souris en sortant deux petites bombes. Ce n'étais pas des bombes normal, ça non ! Elles explosait en mettant de la glue rose bonbon partout. Le genre de glue qui pourrait arrêter les Speedsters en pleine course. Sortie tout droit de l'imagination du Génie James Jesse. Je les lançai vers les débris et les premières lignes furent bloqué par la glue. Ralentissant encore plus les autres derrières qui devaient grimper par dessus les gros morceaux de ciments et d'acier en plus de leurs comparses englués.


Je vis alors le véhicule volant de Batman et son occupant. Ce n'était pas la chauve-souris comme je m'y attendais mais un enfant. Le Robin actuel. Je devrais peut-être l'aider ou il va mourir à coup sûr malgré les protection de son allié. Je m'élançai vers lui et avec peines et misères, réussi à le sortir de la. Je le mit sur mon épaule comme une poche de patates et couru le mettre à l'abris dans une ruelle pas loin de la. Je le déposai derrière une benne à déchets. Au moins, il est en sécurité.
Revenir en haut Aller en bas

Inscription : 10/12/2012
Messages : 406
MessagePosté le: Jeu 6 Avr - 15:38
Groupe : Jason Todd – Slade Wilson – Rose Wilson.

Jason Todd.
Artemis et Arsenal sont allongés, vaincus et inconscients pour le moment. D’autres Ravagers accompagnaient l’un des chefs du groupe, mais tous ont bien compris que le duel annoncé ne les concernait pas – et, surtout, ils subissent un tir nourri de la part des robots de Brainiac.
Les soldats s’échappent, donc, se dispersent, tentent de survivre et de contre-attaquer ; ils laissent à leur leader de terrain le soin de s’en prendre à l’une des plus terribles guerrières de ce monde.


« Je ne suis pas venue me battre. »

Scandal Savage lève ses deux paires de griffes métalliques devant elle, formant un X bien connu dans un autre univers.

« Je suis venue te tuer – tu vas comprendre la différence. »

La jeune femme effectue un salto avant, et commence à sauter et bondir partout pour éviter les tirs de Red Hood.
Cependant, si ce dernier est doué dans les attaques à distance, il décide très vite de foncer dans ce qui ressemble fort bien à un piège. Scandal se rapproche, en effet, et tente de combler le moindre mètre de distance entre eux pour entamer un combat au corps-à-corps – et Jason n’en tient pas réellement compte, la laissant approcher pour que, finalement, il abandonne ses armes à feu et tente un affrontement direct.
Courageux, mais fou.


« Inconscient. »

Scandal se place devant lui, et un combat terrible s’enclenche. Elle tente de le frapper, de le griffer, de le planter, mais il évite les coups – pour le moment.
S’il a été formé par le meilleur et a survécu en gagnant une superbe expérience, il subira bientôt une fatigue légitime, là où la jeune femme semble ne ressentir aucune difficulté, aucune fatigue.

Finalement, au bout de quelques instants, elle bloque le poing ennemi entre ses griffes, sans le blesser, puis frappe violemment l’entrejambe de Red Hood avec sa botte ; elle enchaîne en s’emparant du crâne du jeune homme, et le déséquilibre pour le faire chuter.
Scandal bondit, s’accroupit sur lui et lève ses mains griffues pour le frapper – mais un phénomène surprenant se produit alors.


« Accuse le coup et joue au mort. Mon père me regarde. »

Elle prononce ces paroles à voix basse, dans un souffle – mais ne le laisse guère y réagir, car elle plante directement ses griffes dans le torse de Jason… ou presque.
Seule une lame s’enfonce dans sa chair, veillant à ne rien toucher de grave ; les autres filent dans la terre, au sol.
Elle le laisse vivre… à voir maintenant pourquoi.


**
*
**

Slade Wilson.
Le Président Wilson n’a pas réagi aux paroles provocantes de Vandal Savage.
Demeurant silencieux, calme voir même stoïque alors que les Ravagers ont mis l’adversaire en joue, le Commandant en Chef a habilement retrouvé ses réflexes qui en ont fait le plus grand mercenaire de cette planète.
Il ne dit rien, donc, mais agit – et agit de quelle manière !

Récupérant une arme qui pourrait être aisément considérée comme un équipement de destruction locale mais massive, il tire directement en visant Vandal Savage, espérant l’anéantir… ou au moins causer le maximum de dommages.
Le projectile part, donc, et impacte directement l’adversaire au ventre, là où Slade Wilson avait visé.
L’impact est terrible, l’explosion est brutale, et la poussière et la fumée embaument longuement la zone.

Les Ravagers fixent la brume ainsi constituée, inquiets et surpris. S’ils connaissent, globalement, les Vilains et ont entendu les rumeurs sur Savage, ils espèrent… ils espèrent que le Président Wilson a réussi, a réalisé l’impossible, a confirmé les espoirs délirants mis dans sa personne.
Mais non.
Hélas, non.


« MOUAHAHAHAHAHAHAHA !!! »

De la fumée émerge une silhouette bondissante, sanguinolente et décharnée.
Savage a été impacté directement, sa chair a disparu, ses organes ont été anéantis – mais il est encore debout, son facteur guérisseur fonctionnant à plein régime. Hurlant son rire terrifiant, il court et saute directement sur le Président Wilson.
D’un geste, il relève l’arme pour que le canon frappe le masque adverse, et le pousse au sol pour que tous deux roulent sur la terre du Superman Memorial.
Sans rien dire, riant comme un dément, il a sorti deux lames blanches et tente de frapper Slade au torse mais également aux membres et aux jointures.

Vandal a tenu parole – il a laissé le premier coup.
Maintenant, à son tour.


**
*
**

Rose Wilson.
Si elle n’a pas débarquée en même temps que son père et Jason, Rose s’est très rapidement illustrée par des actions concrètes et efficaces.
Menant ses troupes, elle a d’abord sauvé de nombreux civils puis a mis en place un hôpital de fortune et offre les premiers soins aux blessés – une idée brillante, qui n’est pas encore venue à l’esprit des combattants directs, mais aura sûrement plus d’impact sur la tenue générale du combat que n’importe quelle attaque directe contre les robots de Brainiac.
Par la suite, après avoir donné ses ordres, la jeune femme a pris la décision de s’enfoncer dans les profondeurs des égouts et y a installé une impulsion électro-magnétique, qui a brisé tous les robots rôdant ici.
Plusieurs superbes victoires, marquantes, qui lui ont permis de continuer sous terre son chemin… mais sa chance tourne, et elle fait alors une bien mauvaise rencontre.

Alors que, plus haut, Jason d’un côté et Slade de l’autre affrontent deux combattants exceptionnels, Rose est surprise par Killer Croc et violemment frappée au ventre.
Si elle encaisse initialement le premier coup, elle se reprend et lève son lance-flammes pour s’en prendre directement à son adversaire – qui pâlit en voyant l’arme ainsi déployée par la combattante.


« Hey, hey, calme-t… »

Killer Croc n’a cependant guère l’occasion d’en dire plus – car il est soudain violemment propulsé contre une paroi de l’égout, par une poigne terrible issue des ténèbres environnantes.
Projeté avec une force extraordinaire, il perce directement le mur et s’écroule dans l’inconscience, lourdement blessé et inconscient. Quiconque est capable de réussir un tel exploit mérite le respect et la crainte, mais Rose Wilson n’a pas idée de ce qui approche…


« Hé. Hé. Hé. Hé. »

Un rire mauvais et malsain se fait entendre, tandis qu’une forme massive et puissante s’approche lentement.

« Père m’avait dit que je pourrais m’amuser, ici… mais je ne pensais pas trouver tout de suite la fifille de sa victime préférée… »

La forme débouche finalement près de Rose, qui peut l’apercevoir, apercevoir…
… un monstre. Et pas uniquement un monstre, issu des pires cauchemars de l’Humanité, mais le père de tous les monstres, l’incarnation de l’horreur, l’illustration de l’ennemi démoniaque.

« Salut. Je suis GrendelVandal Savage est mon père, et il m’a enfin sorti de ma grotte pour participer à tout ça. Extraordinaire, n’est-ce pas ?
Et en plus, en arrivant, je débouche directement sur la fille du Président Wilson, que Père entend humilier et anéantir seul. Merveilleux. Le jour de gloire est arrivé… »


La créature esquisse un sourire mauvais, et serre ses pattes.
Grendel.
Le pire de tous les monstres. Issu de la mère de toutes les légendes. L’horreur absolue.
Grendel – il existe. Et elle doit affronter Grendel.


« … le jour de ton trépas glorieux, bien sûr ! »

Grendel bondit, alors.
Le combat commence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Inscription : 22/03/2017
Messages : 81
Situation : En voie de guérison
Localisations : Gotham City
Groupes : Batfamily
New Titans
MessagePosté le: Ven 7 Avr - 0:35
SVM - Brainiac Attacks
_____ Tim avait tourné le dos à Trickster, une grave erreur, il en avait conscience. Son attention se focalisait trop sur l'état de santé de Damian. Il en oubliait les dangers qui l'entouraient, même les plus stupides. Heureusement pour lui, c'est un rapide, et Axel est bien trop bavard. Le justicier se retourne vivement, exécute une roulade pour esquiver les tirs de Trickster qui le frôlent et manque d'atterrir sur Damian.

Le justicier se redresse au moment où une vague de fumée le percute de plein fouet. Tim est surpris, ne s'attendant pas à se faire agresser aussi rapidement par l'épais nuage de cendre. Il est aveuglé, sa vue est troublé par le brouillard, il enroule son bras sur le bas de son visage pour éviter d'avaler la poussière. Il semble avoir surestimé le champ d'attaque de son brouilleur. Certains robots résistaient, se rapprochant dangereusement du justicier qui se tenait dos à eux. Les doigts fins du plus proche s’enfoncent violement dans la chair du garçon, près de sa côte gauche. La sensation de douleur surprend Tim. Son regard se baisse vers les doigts métalliques traversant sa peau, recouvert de son sang. Il ne comprend pas immédiatement la situation, mais l'adolescent réplique et écrase son bõ sur le visage du robot et envoie la décharge la plus intense que son arme peut émettre. Elle était si intense que la tête du robot explosa. Ces griffes se retirent de l'organisme du garçon avant de s'écrouler au sol.

Le sang coule, la couleur rouge se mélange sur avec celle de son costume. Tim sent son coeur s'accelérer, frapper sa poitrine. Son ordinateur s'affole, les capteurs présents dans son costume montrent des signes de faiblesse. Sa tension chute. Tim sous-estimait les dégâts de sa blessure. C'était un miracle s'il tenait encore debout étant donné l'importante hémorragie que la blessure provoquait.
Il répondait par de simples reflexes, il attrapa une seringue, contenant un liquide capable de calmer l'hémorragie et pouvant également servir d'antidouleur. Tim ne réfléchit pas et plante l'aiguille dans sa chair avant de s'injecter le contenu. Il abandonne la seringue dans la nature par la suite et posa sa main gantée sur la blessure pour arrêter le sang.

Il avait déjà perdu une bonne quantité de sang, il ressentait déjà certain effet. Sa tête se mit à tourner, il entendait les hurlements, les explosions raisonnaient à l'intérieur de son crâne. Il exerça une pression sur son arme, achève les derniers robots qui avaient résisté face à son brouilleur. Tim accélère la fréquence de ce dernier pour protéger davantage Damian encore inconscient. Il entend la voix de Trickster raisonner dans son crâne.

《 Occupe-toi de Damian. Empêche les robots de s'attaquer aux immeubles et d'y rentrer. Sers à quelque chose. 》 pesta Tim avant de descendre de la carcasse de la Batwing et se diriger vers l'immeuble qui commençait déjà à être envahit par les robots. Red Robin accourra dans le bâtiment déjà en feu. Son ordinateur ne faisait que s'affoler à cause de sa maudite blessure. Calme-toi Tim, ce n'est qu'une égratignure. Une fois à l'intérieur, il envoya son arme dans la tempe du premier robot avant qu'ils ne s'autodétruisent. Il devait être rapide, ils étaient nombreux et ils semblaient tous avoir activé leur fonction d'autodestruction à des endroits stratégiques. Après avoir détruit les robots les plus proches de l'entrée de l'immeuble, Tim activa un second brouilleur, essayant de le rendre plus intense avec une portée beaucoup plus grande.

Red Robin était trop rapide. Son rythme était intense. Le produit qu'il s'était injecté peinait à faire son effet. Il ne prenait même pas le temps pour se reposer et observer l'évolution de sa plaie. Elle allait mal, très mal. Il laissait trainer derrière lui un filet d'hémoglobine. Son costume en étant imbibé. Il eut une soudaine perte d'équilibre, une sensation de vertige rapide. Il se rattrapa une première fois en posant son épaule contre un mur. Il fait deux pas de plus et se rattrape avec son bõ.
Il observe son ordinateur, essaye de désactiver ses capteurs pour éviter de faire paniquer Alfred dans la Batcave. Son cœur s'affole, son organisme est à bout de souffle. Tim contrôle doucement sa respiration, une sorte de méditation qui lui permettait de lui ralentir le rythme cardiaque. Sa technologie est dupée, elle se calme mais les dégâts sont encore présents. Red Robin était têtu, malgré sa blessure, il ne semblait pas prêt à abandonner. La ville est attaquée, ce n'est vraiment pas le moment de tomber.

Mais il est impossible pour lui de combattre davantage, la blessure est trop grande et la douleur est intense. Il serre les dents et se penche vers le cadavre métallique le moins endommagé. Tim plie ces genoux, branche les circuits sur son ordinateur greffer sur son costume et commence à analyser le contenus informatiques de ces entités. C’est du costaud, l’adolescent n’arrivera pas à trouver un virus suffisamment efficace, son temps était compter, il n’avait pas toute l’après-midi, d’autant plus que ces forces l’abandonnaient.
Au bout de quelques minutes, il finit par créer ce qu’il y avait de plus efficace. Il se relève avec difficulté pour venir coller un dernier brouilleur sur cet immeuble pour lui éviter un quelconque éboulement. En vue de son état, il ne pouvait rien faire d’autre, il sortit du bâtiment avec plus ou moins de difficulté. Il remarqua que Trickster avait mis Damian en sécurité, une bonne chose, cet idiot avait donc décidé d’aider un minimum. Tim reste toutefois méfiant mais avait-il réellement le choix ? Il était seul, et pas en état de faire quoi que ce soit. Il commençait à sentir le goût du sang dans sa gorge, signe que la blessure avait surement frôlé voir toucher un organe vitaux.

« Trickster. Rends-toi utile, j’ai besoin de toi. » lança Tim en se rapprochant de ce dernier, lui confiant un appareil contenant le virus qu’il a créé. « J’ignore s’il sera aussi efficace que je le pense, mais c’est la seule solution qui les empêchera de s’autodétruire et détruire tout Metropolis. Il suffit d’un simple contact avec un robot pour transmettre le virus. Il est contagieux, il va se répandre, du moins je l’espère. » grogna le garçon avant de sentir un filet de sang s’échapper sur ces lèvres. « Dépêches-toi. Maintenant ! ».



Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4664-fiche-de-rp-tim-drake-red-robin http://dc-earth.fra.co/t4651-timothy-drake-alias-red-robin En ligne

Inscription : 10/12/2012
Messages : 406
MessagePosté le: Ven 7 Avr - 12:54
Raven, Jinx.
Être parano dans ce monde est quelque chose d'assez commun, en ces jours de fin du monde constant. C'est même devenu une norme chez beaucoup d'habitants de Metropolis après avoir été victimes de bons nombres d'attaques brutaux. Certains ont les capacités de mettre à exécution des moyens de prévention, d'autres non. Jack Martin n'est pas aussi riche qu'il ne voudrait, même s'il travaillait comme cadre avant que le ciel ne leur tombe dessus sous la forme d'une pluie de soldats robotiques reconvertis en anges de la mort. De l'extérieur, sa maison ressemble à n'importe laquelle, avec son jardin parfaitement soigné et sa toiture lisse. Cependant, une fois à l'intérieure, on se rend compte qu'il laisse sa femme et ses deux enfants avec du matériel bas de gamme et quelques réparations en suspens. Tout cela pour pouvoir construire et entretenir un bunker de qualité sous la maison.

Sa famille s'en est plaint assez souvent, dans le vent. Mais aujourd'hui, elle le vénère, dans ce trou plein de perfection sous terre, où ils se sont réfugiés depuis le début de la bataille. Aucun tueur ne les a pris pour cible, ils sont sauvés... C'est ce qu'ils croyaient jusqu'à ce qu'un fantôme ne se présente à eux sous la forme de leur grande- tante, morte dans le salon en quittant sa propre maison pour rejoindre l'abri. Les hurlements de leur fille a réveillé le couple et le fils. La petite famille fuit, quittant leur bulle de sécurité par un passage secret. Une fois dehors, ils entrent dans leur quatre- quatre inutilisé pour changer de quartier. Malheureusement, le fantôme les a déjà rattrapé, il leur barre la route. Plus précisément, il leur fonce dessus en courant, dans le but ultime de passer à travers la voiture et d'atteindre le conducteur pour le tuer sur le coup, et ainsi précipiter la fin des autres passagers.

Cependant, une chose nouvelle se passe: une explosion d'énergie a lieu dans le véhicule, envoyant voler toutes les portières, brûler le cuir des sièges qui ne résiste pas à la chaleur, faisant voler en éclat toutes les vitres blindées, alors que le mort ressort de l'autre côté. Dans la voiture, il ne reste plus que des squelettes fumants, parfaitement lisses, assis sur leurs sièges comme en attente. La grande-tante de feu Jack Martin lève les yeux au ciel, vers l'un des plus hauts buildings de Metropolis. Elle entend l'appel et y répond sous forme de course effrénée, ponctuée de bonds gigantesques que son corps léger lui permet. Elle atteint bien vite le dernier étage et entre en passant à travers le verre pour se positionner face à un être effrayant. Son maître.

"On arrive au point culminant! Je peux faire plus mais... Je suis trop impatient de goûter à la première cuvée!"



Satanus tend la main pour saisir le cou de la première âme gonflée d'énergie volée à d'autres vivants et l'absorbe jusqu'à la moindre parcelle. La grande tante est effacée de la réalité. Autour du démon, alors que la bataille fait rage dans d'innombrables quartiers de la ville, de plus en plus de fantômes prennent la direction de ce bâtiment, pour servir de repas à ce vampire d'une autre dimension.


***

L'air déchaîné par la transformation d'Atom emporte les fantômes, dont les corps instables se retrouvent déformés en longueur, alors qu'ils hurlent leurs surprises d'être si facilement balayés. Une fois la tempête calmées, certains quittent le champ de bataille pour rejoindre leur maître, étant plein d'énergie. D'autres restent au sol, se dirigeant vers des abris pour en détruire les structures métalliques en passant au travers dans une explosion d'énergie, à la recherche de vivant à liquider. La concentration relative de Jinx joue contre elle. En effet, des fantômes l'encerclent sans qu'elle ne le remarque. Le plus rapide à la rejoindre heurte son dos de plein fouet. Mais cette fois, au lieu de l'emporter dans les airs, l'esprit la précipite vers le sol, rejoint pas les siens -plusieurs dizaines- qui poussent la petite sorcière vers sa fin. Comment lutter contre des êtres qu'on ne peut avec ses membres saisir ni repousser?

Les fantômes, bien que morts, ne sont pas idiots. Ils savent reconnaître une ennemie naturelle quand ils en voient un, en la personne de Raven. Au lieu de continuer à bêtement déferler sur elle, les esprits -d'innombrables esprits- se réunissent et tournent les uns sur les autres en formant une masse informe colossale de pure énergie. Orageuse et étincelante de lumière bleutés au point le plus dense. Mais ce n'est que la première étape, la deuxième étant d'élever cette masse au-dessus de la demi- démone en se transformant en un poing gigantesque. Poing qui s'abat brutalement sur la tête de leur adversaire le plus coriace, à savoir Raven en personne. On pourrait presque entendre les esprits hurler: "absorbe nous ça!". L'impact forme un cratère qui révèle les sous- sols de la ville, ses lignes électriques et sa tuyauterie. Les fantômes se dispersent à nouveau en une explosion de corps énergétiques. Ils observent ensuite le brouillard de poussière se disperser, espérant avoir réussi à vaincre la fille de Trigon, certains tombant au ralenti à cause de leur poids plume, d'autres positionnés au sol, au bord et sur les pentes du trou formé. Satanus n'a rien raté de cette attaque du haut de sa tour, ni la chute de Jinx. Un sourire satisfait étire ses lèvres. Travailler pour un patron n'est pas si mal, il a pouvoir s'en mettre plein la pense avant la fin de ce monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Inscription : 31/01/2017
Messages : 35
DC : Maggie Marzena
Localisations : Là où l'imaginaire règne en maitre.
The Network
MessagePosté le: Ven 7 Avr - 14:45
HJ: Désolé de la participation tardive, j'attendais ma Némésis pour ma participation à l'event, Zatanna ^^

Quand l’attaque avait commencée, elle avait rassemblé son équipe. Une façon comme une autre de parler de ceux que l’appât du gain avait rallié à sa cause: la gloire du Network. Ainsi, cette engeance appelée Brainiac comptait faire de Metropolis le prochain objet de son insidieuse curiosité, de sa fascination démente pour une collection dont le but était pour le moins obscur. Grand bien lui en fasse, il n’était pas l’objectif de cette opération. Non. Qu’il attaque une ville si importante allait permettre à l’organisation pour laquelle elle œuvrait de faire des gains plus qu’intéressants. Voilà plusieurs mois que l’attention de la Reine des Fables était tournée vers une installation secrète de ARGUS située à même cette gigantesque métropole. Cachée là où personne ne penserait à chercher, là où seul un illuminé aurait eu l’outrecuidance de construire des installations paramilitaires pouvant mettre en danger des milliers de civils…

Et pourtant c’est ce qui avait été fait. Oh ceux qui avaient décidé de se lancer dans un tel projet avait fait leurs devoirs. Pour prendre d’assaut un tel endroit, il faudrait réunir un ensemble de circonstances qui rendait l’idée en elle-même risible. Statistiquement, même si quelqu’un venait à pénétrer au cœur du complexe, Superman ou n’importe quel super héros en poste ou de passage à Metropolis serait sur les lieux avant même que l’envahisseur n’ait pu s’emparer de quelque butin que ce soit. Naturellement, quiconque avait fait cette analyse n’avait pas prévu qu’une des plus grandes menaces de ce siècle ne s’ajoute à l’équation. Pour un être immortel, la patience est comme une seconde nature. Se presser ne menant à rien de bon et ayant tout le temps du monde, pourquoi frapper quand les conditions ne sont pas favorables? Quand l’avantage n’est point présent?

Que la panique s’installe et que quelques heures passent. Le chaos et l’entropie déchireraient alors Metropolis et alors… Alors personne ne répondrait à un éventuel appel à l’aide. Ou à une alarme. Dans cette frénésie qui s’était abattue sur la métropole, comment et surtout pourquoi les héros de ce monde cesseraient le combat contre les forces de Brainiac pour s’occuper de quelque chose d’aussi trivial qu’un vol de technologie et de matériel top secret? Les éventuels dommages futurs causés par le fruit de ce larcin n’étaient strictement rien en comparaison du retrait complet et définitif de cette ville de la carte du monde. De toute façon, une bonne partie des troupes assignées à la défense du complexe souterrain avaient été mobilisées pour défendre la ville, ne laissant qu’une équipe en sousnombre pour protéger adéquatement les lieux.

Et quand la réalité vacilla un instant pour faire apparaitre Tsaritsa et ses troupes mercenaires… Le peu de résistance qu’il y eu initialement fut aussi inefficace que de tenter d’éteindre un incendie avec le contenu d’un dé à coudre. Ce petit tour de force, une bagatelle pour la Reine des Fables, avait cependant le désavantage d’avoir pu être observé par des forces habituées à affronter ce genre de situation. Si tant était le cas de Brainiac, il y avait la chance mince mais bien présente qu’il envoie une fraction de ses troupes mener l’enquête. Il faudrait bien sûr venir à bout des défenses extérieures, ce qui serait alors un avertissement à l’avance pour l’équipe du Network mais en même temps, ce qui était le plus problématique restait plutôt le petit cadre de forces d’élite opérant encore au cœur du complexe. Plus intéressant encore comme problème : comment repartir dans l’éventualité où Brainiac emporterait la ville avec lui une fois sa collecte terminée?


"Il était une fois..."

 Ma fiche RP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Inscription : 10/12/2012
Messages : 406
MessagePosté le: Ven 7 Avr - 16:21
//Groupe: Atom/Loïs//

Il ne fallut pas longtemps pour que le malheur ne s'abbatte de nouveau sur eux. Il y eut soudainement un énorme klaxon qui fit vibrer les murs, fracassa les fenêtres et fit trembler le sol. Tout devint très, très tranquille dans cette partie de la ville, comme si tout retenait son souffle. Même les robots avaient momentanément cessé leur attaque et penché la tête sur la côté, comme s'ils écoutaient quelques chose.

Depuis derrière un coin de rue, une intersection entre deux immeubles géants, des pas rythmés, puissants et terrifiants, commençaient à se faire clairement sentir. Quelques chose d'énorme approchait, quelques chose qui faisait trembler la terre et rendait même le vent qui habituellement soufflait entre les immeubles, muet. Quelques secondes plus tard un nouveau klaxon assourdissant, comme la trompette du jugement dernier, retentis, et puis...

Une monstruosité mécanique fit son apparition entre les deux immeubles géants. Ressemblant a ces tripodes qu'on avait put voir dans le film Le Guerre des Mondes, il était cependant trois fois plus grand et plus massif. Elle avait cependant une allure plus arachnide et avait 6 énormes pattes mécaniques au lieu de trois. Un seul énorme œil rouge trônait au milieu d'un corps oblong et trapu, et des tentacules bougeaient tout autour, sortant de l'abdomen du monstre. Arrachant d'énorme morceaux aux immeubles alentour et utilisant son œil unique comme un laser qui faisait exploser tout ce qu'il touchait.

Il était entouré d'une dizaine de robot-tank comme celui détruit par Atom quelques instants plus tôt et... une sorte de cage renforcée était attachée sous le 'ventre' du robot arachnide. Avec des gens dedans, qui criaient et pleuraient. Il purent voir un tentacule défoncer le mur d'un immeuble et en ressortir quelques instants plus tard avec un prisonnier qui criait et tentais de se libérer. Sans succès car la femme fut rapidement enfermée avec les autres et puis, pendant un moment, seulement les cris des prisonniers du monstre pouvaient être entendu.

Il stoppe et son œil unique se pose sur les deux personnes, un héro et une journaliste intrépide, qui se tiennent dans les décombres pas très loin. Une sorte d'iris se referme a moitié devant l'œil du monstre, donnant l'Impression qu'il étrécit son œil de colère.

Il les a vus, et ses tentacules bougent dans leur direction, très vite, comme des serpents en colère. Prèt a les attraper et les ajouter a sa collection.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Inscription : 10/12/2012
Messages : 406
MessagePosté le: Ven 7 Avr - 17:05
GROUPE CONSTANTINE TERRA

Le chaos continue dans le Suicide Slum, alors que les deux individus sont confrontés à des problèmes titanesques.

Terra devait faire face à des attaques terribles de la part des robots, ces derniers utilisant la vitesse et le nombre pour la coincer, permettant aux grenades du cyborg en chef de l’atteindre et de l’exploser avec sa défense. Les capacités terrakinétiques de la blonde étaient conséquentes, mais sa durabilité bien humaine ne lui permettrait pas d’encaisser une attaque pareille.

Quand à Constantine, il risquait de subir un sort tout aussi odieux que les malheureux du Suicide Slum : dévoré par un robot-tronçonneuse géant. Sa mort serait franchement épique, mais pas vraiment agréable. Et de plus, la main ferme du robot l’empêchait de communiquer les phrases qui pourraient le sauver.

Le salut du blond prit finalement une forme bien surprenante, quand Cassandra Cain rugit avec un tank, détruisant l’infâme robot tout en libérant l’anglais et libérant la Synchronity Wave. Les autres robots qui approchaient Constantine furent réduits en pièces par sa puissance, leurs nombres s’effritant devant la puissance magique du magicien retors.

La traîtresse trouva sa propre solution quand elle ouvrit le sol en deux sous l’armée : les tirs s’interrompirent instantanément, et le robot au masque à gaz fut renversé en arrière, tirant une autre salve du terrible projectile : la grenade perce à travers tout les immeubles du suicide slum et détone avec assez de force pour exploser complètement un building, propulsant des tonnes de débris autour du quartier tout en provoquant un petit éboulement de terre.

L’armée disparaît dans une abysse sombre, avec son leader… Terra peut souffler, particulièrement quand d’autres robots, qui s’avancent déjà vers elle, sont liquidés par des coups de feu ou autres canons : l’armée est proche de Terra.

Et pourtant, ce n’est pas fini.

Le robot au masque de gaz surgit de l’abîme, ses pieds émettant une étrange combustion qui réussit à le hisser hors de l’immense zone. Satisfait de sa petite démonstration de force, le leader prend le temps de saluer ses ennemis, et Constantine, qu’il repère au loin, via une sorte de pirouette dramatique.

« Ma foi, je ne m’attendais pas à ce que tu résistes autant ! Etudier tes entrailles serait… »

Le feu est ouvert sur lui, sans que les balles ne fassent grand chose. Le robot rouspète et lève la main, tirant des sortes de tentacules de chair et de métal, qui touchent les soldats en première ligne. Un peu plus vaste que le torse de ces derniers, les tentacules se mettent ensuite à les aspirer dans le trou bien trop petit pour eux, tuant les humains d’une façon aussi horrible que peu nécessaire.

Le bruit des os brisés et de la chair déchirée n’est pas agréable.

« Bien. Maintenant, au boulot. »

Le robot lève la main, les tentacules lui revenant en main, et claque des doigts de façon dramatique, quelques rayons bleus sortant de nul part pour faire apparaître des capsules flottantes sur toute la rue. Un champ protecteur apparaît promptement, recouvrant les soldats, Terra, Constantine, le leader robotique et quelques autres androïdes.

Un soldat lambda porte sa main à son cou : l’oxygène !

« Nous avons étudié votre espèce. L’oxygène est important pour vous, ce n’est pas mon cas ! »

La fonction du champ devient évidente : le robot transforme son bras droit en minigun, pendant ce temps, pointant les multiples canons vers Terra.

« Surprenez moi encore, humaine ! Ou mourrez ! »

Il ouvre le feu sur elle et la petite division d’armée, et lève l’autre main en direction de Constantine, quelques doigts se transforment en canons étranges, qui tirent des petits projectiles noirs aussi rapides que des balles vers le détective : ces dernières lui feront un mal de chien s’il se fait toucher.

Mal, parce que c’est des projectiles… et mal parce qu’une sorte de nécrose affreuse se développe à partir des « balles », son effet est lent, et peut être contre-carré s’il dit les bons mots mais le manque d’oxygène continue de planer sur le blond.

De plus, un autre projectile est envoyé vers la gorge de l’Anglais, s’il ne l’intercepte, ou ne l’évite pas, il pourrait peut être en perdre la parole !

« Vous pouvez tout les deux détruire ce champ. » annonce le robot, de façon un peu bête. « Mais vous n’y toucherez jamais ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Ven 7 Avr - 17:26
Je n'aime pas qu'un gamin comme ce petit oiseau me donne des ordres. Même s'il à un peu raison, je ne peux le laisser croire qu'il peut jouer aux patrons avec le seul et unique Trickster ! La panique et la douleur venait de lui faire faire une grosse erreur ! Damian serait donc le véritable nom de Robin. C'est bon à savoir ! Peut-être que je pourrai trouver la véritable identité de Batman avec cela !


Je prend le petit appareil des mains de Red Robin. C'était un petit appareil rond aimanté.


"Je le fais car je veux pas mourir ! Pas pour t'aider, le moineau. D'ailleurs, tu me dois toujours des paquets de réglisses pour avoir mit ce Damian au lit ! Je lui ai même chanté une berceuse pendant que tu t'amusais à saigner."


Avec mes bottes anti-gravités, je m'élances dans les airs en chantonnant. Je tuai quelques robots en chemin et sautai sur le dos un autre.


"HIIIIIIIII HAAAAAAA"


Un petit rodéo est toujours amusant ! J'active alors le virus et le pose derrière la tête du terminator avant de sauter en tournoyant dans les airs. J'atteris avec grâce au sol et cherche Red Robin des yeux. À son tour maintenant ! Je le repère. Il m'a l'air blessé, tant mieux. Je vois les débris de la tour qui venait de tomber au dessus du héro. Avec mon fusil à morve, je tire sur les poutres qui soutiennent le tout.


"Tu aurais du me donner ce que je voulais Red Robin !! Les enfants, nous mangeons du moineau pour souper !!"


Je sors également une bombe de glue et la lançe vers le justicier avant que tout s'écroule. C'est difficile de sortir de la quand nous sommes englués au sol ! J'éclate de rire. J'ai faim maintenant. Je crois avoir vu une confiserie, pas très loin. Je pars en courant jusqu'à la dite boutique et voit que la vitre est déjà brisé. Même pas besoin d'entré par infraction ! Je me jette sur tout les bonbons possible en les engouffrant comme un ogre. J'ADORE LES BONBONS !
Revenir en haut Aller en bas

Inscription : 01/04/2017
Messages : 43
Situation : Célibataire
Localisations : Portland, Oregon
Groupes : Green Lantern Corps - Justice League Internationale
Justice League
MessagePosté le: Ven 7 Avr - 17:51

À la recherche d’artefact magique parmi le chaos
All players

Les sentinelles de la magie, un groupe de bonnes magiciennes servant le bien et affrontant des êtres occultes tout en protéger la Lance de la Destinée. Il y a peu, ils avaient repéré une magicienne maléfique, une ennemie de Wonder Woman selon certaines sources, dans un lieu où des artefacts y étaient cachés. Un groupe de magicien s'y était rendu pour la stopper et récupérer l'objet en question. Cependant, ils avaient dû affronter les sbires d'une certaine Tsaritsa et n'ayant pas eu le choix que de la laisser fuir pour survivre. Selon leur rapport, elle était très puissante et dangereuse pour être prise à la légère, même le Docteur Fate semblait sérieux à propos de cette femme. Malheureusement, ils étaient beaucoup trop occupés avec d'autres soucis d'ordre magique pour envoyer des membres à sa recherche et le Justice League semblait très occupé avec un mal plus intrigant que jamais. Zatanna fut choisi pour la pourchasser et récupérer ce que Tsaritsa avait volé dans la voûte arthurienne. Cela n'allait pas être facile du tout, en ce moment, la jeune Zatara avait un peu de mal à affronter des ennemis en solo. Or, cela allait lui permettre de se faire confiance et de dépasser ses limites, après tout, elle est l'une des plus puissants mages du monde. Pendant quelques jours, la belle Zee enquêtait sur son ennemi et sentit des perturbations un peu partout.

Le chaos s'était installé dans Metropolis, Brainiac, c'était sa signature, cependant, elle avait une mission importante à effectuer. Par chance, la signature magique de Tsaritsa semblait se trouver sur les lieux de l'invasion. Sans perdre de temps, Zatanna allait faire deux pierres d'un coup, mais cela allait être difficile d'affronter deux ennemis à la fois. Elle espérait tout de même croiser un justicier qui pourrait la soutenir en repoussant les robots pendant qu'elle affrontera la voleuse. Sur le terrain depuis une téléportation, la brune savait que sa cible ne pouvait être loin, mais où ? C'était une bonne question. Difficile de savoir si elle était seule ou accompagnée, sa localisation était floue. En regardant autour de sa personne, Zee pouvait voir le chaos à cause de Brainiac et honnêtement, si elle n'avait pas cette mission, elle aurait prêté mainforte aux autres. Du coup, autant en finir vite et aller soutenir les héros se battant pour sauver des vies. Entrant dans un bâtiment, la brune pouvait voir des agents de sécurité au sol. Elle était sûre que Tsaritsa était là, elle avait pu reconnaître une signature magique dans ces lieux. Ce serait trop long pour vérifier chaque étage ou de se concentrer parfaitement pour la localiser surtout quand trois robots se dirige à sa position. Le mage utilisa alors un sort d'Hydrokinésie pour les battre et les court-circuite.

« Ça ne sera pas facile. » Se dit-elle en regardant les robots au sol. Elle regarde alors les plans du bâtiment qu'elle trouve en fouillant le corps d'un vigile. « Les sous-sol, Argus...je ne suis pas étonné. Que fait-elle là-bas ? J'ai un mauvais pressentiment. »

Le chaos, Zee pensait qu'au moins, Argus aurait mieux renforcé sa sécurité, mais bon, face à une magicienne maléfique, difficile de tout prévoir. Ceci dit, ils avaient sans doute regroupé le plus important dans le centre des opérations de l'ARGUS en cas d'attaque, ça ne serait pas surprenant. Utilisant un sort, Zatanna devient alors intangible pour se rendre dans les sous-sols. Utilisé la téléportation sans connaître les lieux, ça serait idiot et dangereux. Arrivant dans un couloir, la magicienne redevient tangible et avance alors tout en restant sur ses gardes. C'est dans ses moments-là qu'elle aimerait avoir comme magie, l'invisibilité. Des corps au sol, des soldats, ils ne devaient pas s'attendre à une attaque surprise durant l'assaut extraterrestre. Inutile de perdre du temps, elle devait vite en finir et aller aider à repousser l'invasion de Brainiac. En tant qu'ancienne membre de la Justice League, elle avait tout de même des responsabilités. Or si Tsaritsa vole une technique très avancée et dangereuse, ça serait risqué en cas de réussir contre Brainiac. La belle Zatara n'était pas habituée à faire ce genre de mission.

« La prochaine fois, je contacte Batman, Nightwing ou je force Fate à m'accompagner. » Dit-elle d'un air sérieux. « Il manquerait plus des robots Brainiac qui s'infiltre ici ou d'autres méchants, ça serait Mission Impossible. »

Arrivant presque sur les lieux, elle vit alors Tsaritsa accompagné par des mercenaires ou des sbires, peu importe, elle devait les stopper. Avant tout, elle devait s'occuper des mercenaires sinon elle aura du mal à s'approcher de la sorcière. Batman et Nightwing lui avaient appris quelques trucs surtout le chevalier noir afin de savoir se défendre et se battre si elle ne devait plus utiliser sa magie. Autant économiser des forces et les avoir avec une stratégie plutôt exceptionnelle. En effet, elle était seule face à quelques mercenaires et une sorcière de conte de fées, ça serait bête de gaspiller des forces inutilement avant le gros combat. Plaçant ses mains à l'avant, Zatanna allait utiliser un sort umbrakinesie.

« ǝıɹǝuuoʇnoןפ : ǝɹqɯo,p ʇɹoS (Sort d'ombre : Gloutonnerie) »

Une vague d'ombre s'enveloppe entièrement alors autour des mercenaires et les immobilise pendant un long moment. Suite à cela, Zatanna les téléporte en dehors de l'ARGUS afin de se retrouver seule face à Tsaritsa. S'avança en face d'elle, la brune se trouvait alors à 10 mètres de sa position, par sécurité. La fixant d'un air noir, Zee allait lui montrer qu'elle n'était pas venue pour parler ou rigoler avec elle.

« Tsaritsa, je suis venu en tant que Sentinelle de la magie et tu as volé un artefact magique dans une voûte Arthurienne. Je te conseille de me le remettre et de partir de ces lieux. Sinon, je serais dans l'obligation de m'occuper de ton cas. »

Zatanna espérait en finir rapidement pour retourner à la surface et aider tout le monde, en espérant qu'aucuns sbires de Brainiac s'invite au combat.


© HELLOPAINFUL


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Inscription : 10/12/2012
Messages : 406
MessagePosté le: Ven 7 Avr - 20:56
Pour tous les groupes.

Brainiac a lancé son attaque depuis une heure, maintenant.
Et les victimes se comptent par centaines, voire même par milliers maintenant. Les dégâts matériels sont innombrables, les drames légion ; si les défenseurs de la ville sont arrivés rapidement, par divers moyens de transport, et s'ils sont parvenus à empêcher que le monstre extraterrestre contrôle entièrement Metropolis... la victoire est encore bien loin.
Elle est même utopique, à ce stade.

Cependant, l'invasion n'est pas terminée, et dure depuis plus d'une heure, donc.
Un événement rare, pour la terrible machine de guerre incarnée par Brainiac et ses troupes. Un événement rare, et particulièrement dérangeant - même pour une créature qui se dit dénuée d'émotion comme lui.
Ce n'est guère le cas, en fait : Brainiac ressent des choses, beaucoup de choses, et surtout de l'envie, de la jalousie, et de la colère. Comme aujourd'hui.

Tout a débuté il y a une heure, et la ville résiste ; difficilement, mais elle résiste.
Et Brainiac ne le supporte guère.


"Peuple de Metropolis. Peuple de la Terre."

Dans tous les canaux de communication de la ville, mais aussi de toute la planète entière, la voix lourde et arrogante de Brainiac se fait une nouvelle fois entendre.
Cependant, cette fois-ci, elle est également accompagnée d'une image...

... celle de Brainiac lui-même, qui fixe tous les Humains depuis l'intérieur de son vaisseau.

"Vos efforts pour empêcher l'inéluctable sont touchants - comme le courage d'une fourmi face au pied qui va l'écraser. Si, comme tout un chacun, je peux être diverti par les sacrifices héroïques et actes de compassion que votre peuple peut réaliser, je ne suis guère en mesure de supporter l'attente jusqu'à la résolution finale.
Je ne puis accepter de vous laisser continuer à vous battre ainsi. Ce message est une annonce - une annonce générale.
A tous les guerriers. A tous les criminels. A tous les Vilains, de cette ville et de ce monde. A tous ceux qui sont prêts à beaucoup pour obtenir ce qu'ils souhaitent... rejoignez-moi. Aidez-moi. Affrontez ces Héros, ces défenseurs de Metropolis, et empêchez-les d'agir. Vous serez alors récompensez."


L'image disparaît, mais d'ultimes mots sont encore prononcés.

"Que les Vilains se soulèvent et me rejoignent.
Si j'obtiens Metropolis, ils auront tout ce qu'ils souhaitent !"


Le message est clair.
Le pire est définitivement à venir...


**
*
**

Groupe Cassandra Cain/Tsarista/Zatanna.
Comme dans toute grande ville, l'A.R.G.U.S. a installé des locaux, autant pour protéger les populations locales que pour conserver quelques artefacts et éléments dangereux. Et si l'organisation demeure constamment discrète, elle est prête à agir et surtout à réagir en cas de difficulté.
En ce sens, les troupes de l'A.R.G.U.S. sont sorties dès les premières attaques de Brainiac, et sont placées directement au front, en première ligne, pour tenter d'empêcher les robots d'avancer ; beaucoup ont déjà disparu, mais encore plus sont debout, et s'acharnent pour réussir l'impossible. La défense de Metropolis compte sur eux, et ils ne failliront pas.

Les soldats sont donc partis, et seule une douzaine est restée derrière, pour protéger l'immeuble principal. Ils sont désormais tous morts.
Les mercenaires et troupes de Tsarista les ont tués, et s'enfoncent dans les profondeurs du repaire de l'A.R.G.U.S. pour se rapprocher de leur cible. S'ils en sont encore loin, Zatanna Zatara apparaît soudainement pour confronter la Reine des Fables - mais leur duel devra être décalé.

Un des nombreux Tunnels-Boum utilisés par Brainiac pour transporter ses troupes ici crépite encore, et révèle soudain de nouveaux adversaires juste devant l'immeuble de l'A.R.G.U.S., de nouveaux adversaires au nombre de six...

... six androïdes extrêmement évolués et avancés, qui ont été envoyés par Brainiac pour récupérer les projets et secrets de l'A.R.G.U.S., en toute discrétion.
Cinq d'entre eux s'avancent donc et pénètrent à leur tour dans les entrailles du bâtiment. Ils ne tarderont pas à entrer en contact avec Tsarista et Zatanna, et qui ce que ces rencontres vont pouvoir donner...

En parallèle, le sixième, arborant un crâne aux lunettes rouges, reste dehors pour faire le guet - et découvre, très rapidement, une silhouette qui émerge des décombres.
Cette silhouette, c'est Cassandra Cain.
Si elle est arrivée il y a quelques temps, elle a dû faire face aux très nombreux robots envoyés par Brainiac. La jeune femme a été, comme à son habitude, extrêmement efficace... mais a été impactée par une série d'explosions, qui l'ont propulsé à quelques dizaines de mètres.

Cassandra Cain a survécu, certes. Et elle se relève, presque sans blessure.
Elle se relève pour faire face à l'androïde, qui prépare son arme pour tirer, tandis que ses camarades s'enfoncent dans le quartier-général de l'A.R.G.U.S.
Les prochaines minutes risquent d'être intéressantes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Inscription : 31/01/2017
Messages : 35
DC : Maggie Marzena
Localisations : Là où l'imaginaire règne en maitre.
The Network
MessagePosté le: Ven 7 Avr - 22:35
La disparition de ses mercenaires et l’arrivée soudaine de cette nouvelle venue ne sembla pas faire réagir de quelconque façon la Reine des Fables. En fait, elle se contenta de se mettre en position de garde, son épée prête à l’utilisation, celle-là même qui avait pris la vie des malheureux qui avaient eu le malheur de se trouver sur son chemin. Elle ne connaissait pas cette intrus et la chose était réciproque. Connaitre son nom ne voulait strictement rien dire. Ce n’était pas quelque chose de secret dont personne n’aurait dû avoir eu vent. Simplement, l’Histoire l’avait oublié et elle se rappelait au souvenir d’une poignée de personnes, à commencer par cette damnée Justice League. Cette misérable mortelle avait l’outrecuidance de l’accuser elle de vol. L’arrogance de la plèbe… Et cette folie que de penser pouvoir lui donner des ordres…

« Arrogante et pathétique mortelle, personne ne commande à la Reine des Fables. J’ai récupéré ce qui m’appartenait de plein droit, tout simplement. Retournes jouer à la poupée avec tes petits camarades du jardin d’enfants et laisse les grandes personnes à leur travail. Tu interfères dans une affaire qui ne te regarde pas. Pars de toi-même ou je te renverrai à tes maitres en cendres dans une urne funéraire! »

On ne survit pas des millénaires durant sans un minimum de prudence, à commencer par se donner le moyen de savoir si quelque chose risque de vous prendre à revers. Tsaritsa n’était peut-être pas versée dans les affaires de haute technologie mais elle pouvait clairement savoir par ses « sentinelles magiques » que cinq entités artificielles s’approchaient. Un sourire froid étira les lèvres de la Souveraine de l’Imaginaire. Quoi que soit cet ennemi, il arriverait dans le dos de cette insolente. Que Brainiac (car elle supposa que c’était l’envahisseur qui venait faire le ménage) s’invite dans une affaire qui aurait dû être si simple la courrouça, naturellement. Ceci dit, il était presque inévitable que la situation survienne. Après tout, en toute logique, une telle entité ne serait pas venue jusqu’ici simplement pour faire du tourisme. Intéressant.

Intéressant car cet être ne connaissait pas Tsaritsa et elle avait pris grand soin de dissimuler le plus possible sa puissance véritable. Si tant est qu’on lui proposait de travailler pour ce Brainiac, si cela lui permettait de se débarrasser de cette parvenue qui l’avait privée de son escorte de mercenaires… Rien ne l’empêchait d’achever quelque survivant qu’il y ait et de s’emparer du butin. Le Network pourrait grandement bénéficier de ces secrets, de cette technologie. Il restait à voir comment les choses se dérouleraient. Cette… Sentinelle de la magie… Faisait vraisemblablement partie des « gentils ». Or les gentils ne jouent jamais avec les méchants. Ils les combattent. Pour l’instant, pour mener à bien ses plans, elle avait plus à gagner CONTRE cette jeune femme et AVEC Brainiac. Si évidemment une coopération mutuelle était possible. Si et seulement si.

Dans le cas contraire, s’il fallait affronter ces entités qui approchaient, il serait préférable de faire l’inverse. De s’allier à cette « Sentinelle » CONTRE Brainiac. Le plus frustrant étant que tant que cette troisième faction ne ferait pas connaitre ses intentions, seul le plan d’une magnifique trahison existait. L’acte en tant que tel était pour le moment impossible. Quand le leader des cinq androïdes entra dans la pièce, ou tout du moins, arriva dans le corridor derrière Zatanna (dont elle ignorait le nom) et annonçant sa présence, Tsaritsa devint soudainement très attentive. Le chef du groupe relaie le message de Brainiac. Ceux qui vont s’allier à lui auront ce qu’ils veulent. Ce qu’elle veut dans l’instant c’est gagner du temps. Autant faire semblant d’être intéressée. Les sous-fifres ont la fâcheuse manie de toujours trop parler et de bien trop en dire…


« Et dans quelle cage dorée votre maitre compte-t-il mettre ceux qui le suivront? Personne ne donne sans rien demander en retour et Metropolis est un bien petit prix pour ce que je pourrais lui demander. Quelle garantie aie-je de la sincérité de votre maitre? Car pour le moment je ne vois qu’un laquais apportant la parole de son maitre comme ces prophètes qui annoncent la fin du monde. Une Reine ne se soumet devant aucune autorité. Si je marche avec Brainiac, ce sera d’égal à égal. »


"Il était une fois..."

 Ma fiche RP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Inscription : 12/11/2016
Messages : 219
DC : Aquaman - Kyle Rayner
Situation : En pleine redemption
Localisations : Mobile - Gotham City
The Network
New Titans
MessagePosté le: Sam 8 Avr - 15:23
Jason était en combat avec Scandal savage, elle semblait douée plus qu'il ne l'imaginait. Attention Jason il ne faut pas sous-estimer l'ennemi, c'est en général la chose la plus débile à faire. La femme face à lui savait ce battre, elle mélangeait acrobatie et techniques. Red Hood n'était pas à l'aise dans ce combat son adversaire ne lui laissait pas vraiment d'ouverture, durant l'affrontement il devait favorisé la défense à l'attaque.

Ses griffes étaient clairement trop dangereuses pour tenter quoi que ce soit, elle les agitait avec précision ce qui empêchait toute approche. Note à penser, acheter des griffes pareil parce que c'est cool voilà. Jason se défendait au possible tout en essayant de contre-attaquer ce qui n'était pas simple du tout. Durant leur enchaînement de coups la jeune femme ne semblait pas à l'aise pourtant elle avait clairement l'avantage sur lui ce qui était assez bizarre. Mais Jason compris tout quand elle lui chuchotait une phrase à l'oreille avant de le plaqué au sol .

Elle venait de lui demander de faire le mort parce que son père regardait, et contrairement à ce qu'il pensait ce n'était pas une ruse, au lieu d'enfoncé toutes ses griffes dans le torse de Jason ce qui l'aurais probablement tué elle n'en mis qu'une seule. Red Hood ne savait pas vraiment comment réagir sachant qu'elle ne lui à pas vraiment laissé l'occasion de répondre à cette demande qui semblait folle, mais bon Jason aime prendre des risques. Bien que sa sois pas vraiment le bon moment pour ça Jason ne peux aller contre cet instinct qui le guide constamment vers le danger.

C'est pourquoi Jason restait au sol immobile la blessure ouverte qui saignait, sans le moindre geste la jeune femme lui avait laissé la vie sauve. Mais pour quelle raison je pense qu'il vas vite le savoir, espérons que ce n'est pas une tactiques pour s'en prendre à lui par la suite.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Inscription : 05/12/2016
Messages : 1574
DC : Deadshot.
Situation : A troqué son S pour une chauve-souris.
Localisations : Gotham City.
New Titans
MessagePosté le: Sam 8 Avr - 15:32
La meilleure chose qui me soit jamais arrivée. rétorqua sèchement Conner.

S'il ne l'avouerait jamais devant lui, il craignait encore à ce jour de lui ressembler davantage - de devenir comme lui. Lex Luthor était celui qui avait assemblé la créature, mais ça n'en faisait pas moins de lui un monstre, prêt à tout pour arriver à ses fins - jusqu'à pratiquer les expériences les plus sordides. N'en était-il pas la preuve ? Il lui devait peut-être la vie, oui - mais si on n'était venu le secourir, c'eut été une vie en laboratoire. Ou pire encore.
Aussi toute la reconnaissance qu'il aurait pu ressentir à son égard s'était-elle rapidement muée en aversion. Il était tout ce que Superman détestait - et par extension, tout ce que Superboy détestait aussi. S'il avait pris la peine de remettre en doute ce jugement, de supposer qu'il était inné et non de son propre fait - les faits lui avaient largement donné raison. Il se pouvait même qu'il l'abhorre plus encore que son mentor.

Dès lors, l'entendre parler de cette « Légion », pour lui qui ne connaissait que trop bien son potentiel de malveillance - n'en faisait-il pas partie au départ ? -, ce ne pouvait être de bon augure. Hélas, il n'avait pas le temps de s'en enquérir pour le moment - mais se jura de l'interroger plus tard à ce sujet. Avec les poings s'il le fallait. S'il y avait un plus tard pour lui. L'avertissement de Batman continuait à résonner dans sa tête, malgré ses efforts pour le mettre en sourdine.
On lui avait recommandé quatre semaines de repos - mais Brainiac n'était pas du genre à prendre en compte un mot du médecin. Il allait falloir faire avec ; advienne que pourra. Bien entendu, il était hors de question de laisser Luthor en deviner quoi que ce soit. Quand bien même il y avait une certaine ironie à l'idée de s'éteindre à ses pieds, faisant l'exact contraire de ce pourquoi il l'avait créé.

Trop occupé à toiser son donneur - même si c'étaient ses derniers instants, le voir comme un père ne lui viendrait décidément pas à l'idée - pour pouvoir répondre à la moindre fourberie de sa part, il ne réalisa qu'un hélicoptère était en train de s'écraser que trop tard. Ce n'était pas qu'il ne l'avait pas repéré, mais il était resté sans réaction. Peut-être qu'une partie de lui avait supposé qu'un autre héros pourrait s'en charger - ce qu'il s'était juré de ne pourtant jamais faire, justement pour éviter une telle catastrophe.
Mais la colère contenue que Luthor suscitait en lui - les efforts faits pour la contenir - embrouillaient son esprit. À moins que ce ne soit la peur de ce qui pourrait advenir s'il utilisait ses pouvoirs à la légère ? Non ; à dire vrai, il avait peur de comprendre. Il avait eu la pensée, froide comme une lame, qu'il devrait réserver le peu de forces qu'il lui restait à un meilleur usage. Compacter l'armure du PDG de la LexCorp avec lui encore à l'intérieur, par exemple. Une réflexion qui ne lui ressemblait pas - à laquelle on aurait pu davantage s'attendre de la part de l'homme en face de lui.

Si révoltante que soit cette idée, elle en amena immédiatement une autre qui ne l'était pas moins, affreusement réminiscente de son dernier passage à Metropolis : ils ne pourraient pas sauver tout le monde. Qu'importe le nombre de héros, les forces déployées étaient trop importantes pour s'en sortir indemnes. Bien qu'il se soit efforcé de les ignorer, de ne pas perdre sa concentration, il pouvait entendre les cris d'agonie - les derniers battements d'un coeur qui s'arrête. S'il y avait l'un des pouvoirs de Superman dont il se serait bien passé, c'était l'ouïe surdéveloppée : comment Clark faisait-il pour supporter toute cette détresse ?

Soudain, la voix de Luthor attira son attention, le sortant de sa torpeur. S'il n'a pas vu les spectres qui se sont mêlés à la fête, il ne put en revanche ignorer la nuée de missiles fonçant droit sur eux. En s'écriant de la sorte, Luthor venait-il de tenter de sauver l'un de ses hommes ? Tout n'était peut-être pas à jeter chez lui finalement... À moins qu'il ne tienne à ses boucliers humains. Conner pourrait s'envoler pour échapper aux missiles - même s'ils étaient à tête chercheuse, il est presque sûr de pouvoir les battre à la course.
Mais... S'ils ont fait une grossière erreur dans le choix de leur employeur, il ne pouvait pour autant abandonner ces hommes à la mort. Serrant les dents, il déploya son champ de force, s'attendant presque à ce que ce soit la dernière chose qu'il puisse faire - et eut la surprise de constater que cela ne lui faisait rien, pour le moment. Pas le temps de s'en réjouir : sa puissance mentale s'empara des missiles au moment d'arriver à leur contact - et, sans qu'ils aient eu le temps d'exploser, les retourne à l'envoyeur. Il a beau détester utiliser ce pouvoir, qu'il voit comme une insulte à son héritage kryptonien, ce n'est pas pour autant qu'il ignore les usages à en faire.

À la recherche d'une arme d'appoint, il s'empara d'un lampadaire que les explosions n'étaient pas encore parvenus à déraciner - et, d'un large mouvement circulaire, s'en servit pour tenter un home-run. Les drones avaient commis l'erreur de rester passablement proches - sans doute pour se défendre les uns les autres ou mener à bien des manœuvres collectives. Avec des mouvements assez amples, il devrait pouvoir en faucher plusieurs d'un coup - à défaut de pouvoir les incinérer d'un simple regard. Il aurait pu - mais cela aurait exigé de recourir à l'un des « stimulants » que Luthor lui avait si généreusement laissé, cadeau empoisonné. Il se refusait à le faire devant lui, et était de toute façon pratiquement sûr que ça le tuerait dans son état. Il allait falloir faire avec les moyens du bord.

Ce n'est pas comme si nous avions le choix. répliqua-t-il au PDG de la LexCorp, repoussant hargneusement l'un des robots rescapés d'un coup de pied dévastateur. L'idée était loin de lui plaire - mais l'avarice du génie du mal, qui voyait Metropolis comme son terrain de jeu, le mettait en concurrence directe avec Brainiac. En conséquence, l'on pouvait s'attendre à ce qu'il fasse un minimum d'efforts pour la défendre - partager n'avait jamais été son fort. Pas de coup fourré, ou comptez sur moi pour vous le faire regretter. prit-il toutefois la peine de préciser pour faire bonne mesure. Oui, Luthor allait défendre la ville - mais rien ne disait qu'il n'en profiterait pas pour en tirer des avantages. Conner se réconfortait tant bien que mal en se disant qu'à rester près de lui, il pourrait au moins limiter les risques.

Il n'avait pas pensé à prendre son communicateur avant de sauter à pieds joints dans le portail. À ce titre, il n'était en contact avec personne - ni les Titans, ni Superman. Personne. Néanmoins, il était presque sûr que si Clark avait été présent sur le champ de bataille, il ne serait pas passé inaperçu. Selon toute vraisemblance, il n'était tout simplement pas là pour défendre la Ville de Demain au moment où elle en avait le plus besoin : que pouvait-il être en train de faire qui soit plus important ? Avec des sens comme les siens, même en étant à l'autre bout de la planète, il était impossible qu'il puisse ignorer ce qui était en train de se passer. Alors qu'est-ce qui lui prenait tout ce temps ?

La voix de Brainiac retentit dans le ciel alors qu'il s'emparait d'une des sentinelles de métal pour s'en servir comme d'un frisbee mortel envers ses camarades. L'écho - froid, laconique - de sa voix se fit entendre dans toute la ville, se réverbérant au milieu de la destruction qu'il avait semé dans ce qu'il voulait pourtant comme pièce maîtresse de sa collection. Le moins qu'on puisse dire est qu'il n'était guère soigneux avec ses jouets... Tendant l'oreille, Superboy tenta de localiser le point de provenance du signal - mais, que ce soit parce que ses pouvoirs étaient affaiblis ou parce que son ouïe n'était pas encore au point, en fut incapable. C'était bien la peine de venir si c'était pour ne servir à rien... Il ne se battait que depuis quelques instants, mais son corps accusait déjà le coup : sans être à bout de souffle, il sentait dans chacun de ses mouvements une fatigue grandissante. Une faiblesse qui avait bien mal choisi son moment. Massant son épaule gauche qu'un projectile était parvenu à érafler, il s'abstint de questionner le choix qu'il avait fait de reprendre du service.

Au moins, il mourrait avec un S à sa poitrine.

Quand Brainiac en eut fini avec son annonce, il se tourna vers son créateur ; malgré son état,
il était encore parfaitement en mesure de prendre une mine intimidante. Luthor avait trop d'ego pour se ranger sous les ordres de Brainiac ; il aurait aimé pouvoir le croire... Mais ce ne serait pas la première fois qu'il placerait en lui des attentes infondées. Je vous suggère de faire comme si vous n'aviez rien entendu. Ce n'est pas parce que vous avez vos amis avec vous - il désigna les survivants de la milice, qui, tout professionnels qu'ils soient, ne devaient pas en mener large face à de pareils adversaires - que j'hésiterai à vous abattre si nécessaire. Simple conseil.


« Since before I could even think, I was told I was a living weapon.

That I was created with all this power – just so I could destroy.
But that isn’t true. It never was. The power was always mine.
»

« The choice was always mine. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4444-superboy-rebirth http://dc-earth.fra.co/t4287-superboy-i-m-no-superman En ligne

Inscription : 22/03/2017
Messages : 81
Situation : En voie de guérison
Localisations : Gotham City
Groupes : Batfamily
New Titans
MessagePosté le: Dim 9 Avr - 2:10
« SVM – Brainiac Attacks »
_____Il perdait peu à peu ses moyens, difficile de rester debout quand on a perdu une assez grande quantité de sang derrière lui. Il grognait, son visage palissait de plus en plus, les vertiges étaient plus fréquentes et la douleur insupportable. Trickster suit les ordres, c’est surprenant de sa part, le justicier reste prudent mais complètement vulnérable. Il observa les alentours, le sol se balançant de gauche à droite, sa vue se dédoublant, ses paupières devenaient lourdes. Son arme lui servait de troisième jeune, le maintenant encore quelques minutes en équilibre. Sa seconde main compressait la plaie béante, aillant doublé de volume depuis sa création, à cause des mouvements de Tim qui n’avait pas su se tenir tranquille malgré les conséquences.
Au bout de quelques minutes il lève les yeux au ciel, observa Trickster ainsi que son arme. Il ne peut répliquer, il est trop lent, trop faible. Il est vulnérable. Il sent ses jambes se paralyser par l’espèce de colle gluante, le clouant complètement au sol, paralysé. Il ne se débat que très peu, inutile pour lui de gaspiller le peu d’énergie qu’il lui reste. Sa tête se redresse pour comprendre enfin ce que mijote ce sale rat. Il essaye de le tuer, de l’ensevelir sous les décombres pour l’achever. Le dernier reflex du garçon fut d’activer le bouclier de son bõ sous sa tête avant de sentir les débris lui tomber dessus.

Il ouvre les yeux, ce réveil en sursaut, comme s’il venait de se prendre une violente décharge. Il sent le vent frais caresser son visage, le ciel noyé par un épais brouillard. Sa respiration est difficile, noyé par le sang et la poussière qu’il avalait, ces poumons sont comprimés par les débris. Son visage est recouvert par une fine couche de cendre mélangé avec l’hémoglobine qu’il recrachait pour essayer de respirer. La moitié de son corps était paralysé, son visage s’orienta vers son arme, détruit, disposé hors de sa portée. Il fit glisser son bras libre vers son bõ, mais ce dernier était bien trop loin pour qu’il puisse l’atteindre. Il souffre, ces côtes sont probablement cassés, les os de ses jambes fracturées. Il ne pouvait plus rien faire. L’intellectuel refusait pourtant d’abandonner, mais c’est son corps qui finit par prendre la décision finale.

Un dernier effort, un dernier souffle pour atteindre son arme, et le garçon sentit son organisme définitivement le lâcher. Dans un état critique, Red Robin perdit connaissance sous les décombres.




Codage par Libella sur Graphiorum


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4664-fiche-de-rp-tim-drake-red-robin http://dc-earth.fra.co/t4651-timothy-drake-alias-red-robin En ligne

Inscription : 22/01/2017
Messages : 74
DC : Jade, Liberty Belle & Anima
Localisations : St Roch
Legion of Doom
MessagePosté le: Dim 9 Avr - 8:17
Terra, en voyant disparaître le chef des robots et sa petite troupe dans la faille ouverte par ses bons soins, s'apprêtait à jubiler ! Juchée sur son rocher, elle pouvait - avec satisfaction - voir l'arrivée des forces humaines qui dessoudaient - au canon, au fusil - les derniers robots encore debout.

Mais sa joie fut de courte durée. Le robot au masque à gaz jaillit des entrailles de la Terre, de l'endroit où elle avait cru qu'il reposerait à tout jamais pour... se foutre de leur gueule, à elle et à un autre type qu'elle ne connaissait pas.

L'engin de mort était puissant. Il n'y avait qu'à voir les impressionnants dégâts qu'il avait pu occasionner aux immeubles pourris de Suicide Slums avec son lance-grenades. Il était toujours aussi évident pour Tara qu'il allait falloir continuer à demeurer mobile. Elle était une petite cible volante, comme une mouche, pour ce robot. Et la fuite lui était encore permise... du moins le pensait-elle !

Mais la chose d'acier était cruelle. Et terrible. Elle proféra des menaces, des promesses terrifiantes à l'encontre de Tara : étudier ses entrailles comme un mage écorchant un lapin pour lire l'avenir dans ses boyaux ? Elle frissonna.

Et comme la chose était diablement sérieuse, elle joignit le geste à la parole en entraînant de malheureux soldats vers elle - avec des tentacules bio-mécaniques - vers un trou béant qui remplit la fonction d'une machine à faire de la chair à saucisses et d'un broyeur à os.

Tara allait fuir. Il fallait qu'elle se barre. Elle paniquait, contrôlant de plus en plus mal le bout de roche sur lequel elle était juchée.

Mais le pire restait à venir... et ce n'était même pas l'appel - à des auxiliaires méta-humains sans scrupule - que venait de faire Brainiac qui représentait ce pire. Non.

Il s'agissait de ce dôme énergétique qui l'emprisonnait elle, Constantine et les soldats survivants avec leur bourreau.

C'était l'oxygène qui commençait à manquer, transformant cette abominable cloche à fromage pour humain en véritable chambre à gaz.

C'était les capsules et les projectiles noirs. C'était tout cela.

Le fait qu'elle allait manquer d'oxygène et qu'elle allait périr en cet endroit, dans quelques instants.

Déjà les bourreaux recommençaient les tueries en faisant crépiter leurs armes.

Elle devait agir et vite si elle ne voulait pas mourir. Il fallait qu'elle se sorte de sa torpeur paralysante. Déjà.

Le souffle d'un projectile lui frôlant la jambe lui fit l'effet escompté. Elle sollicita ses pouvoirs pour s'élever au plus haut point du dôme, là où l'air devrait être le plus gorgé en oxygène, normalement.

La bataille de l'air respirable. Le plus important pour éviter de sombrer dans l'inconscience, intoxiquée - au mieux par du gaz carbonique, au pire par un agent aux conséquences irréversibles - et... bientôt morte.

La chose mécanique parlait trop. Le blond, comme elle, avaient la possibilité de se libérer ? Mais comment ?

Elle brailla à l'intention de la chose :

"Tu es une sorte de Docteur, c'est ça ? Tu fais des expériences ? Les humains te fascinent ? J'imagine qu'il est hors de question de proposer de me livrer à toi contre la vie sauve de mes camarades ? Tes expériences valent rien dans des conditions de guerre... mais tranquillement en laboratoire..."

En plus de sa survie immédiate, Tara tentait d'amadouer la chose en essayant de deviner ses motivations...

Pour le reste, elle fit léviter des débris pour les abattre lourdement sur les bâtons jaunes qu'avaient disséminés au sol les créatures robotiques ainsi que sur les capsules flottantes si celles-ci n'étaient pas protégées par le champ. En effet, ce champ de force n'était pas apparu de nulle part : soit, leur copain au masque à gaz le générait lui-même et elle venait de commettre une erreur qui lui coûtera peut-être la vie, soit...

Voyant le projectile noir arriver en direction de Constantine, elle lança mentalement un pavé contre l'épaule du blond pour le pousser et éviter qu'il se retrouve sur la trajectoire de l'objet. Pour le reste, il allait devoir pourvoir à sa propre survie, Tara étant trop occupée à faire de même !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani

Inscription : 27/07/2015
Messages : 243
DC : Mister Miracle - The Atom - The Bat
Localisations : Dans les airs.
Legion of Doom

MessagePosté le: Dim 9 Avr - 11:03
Metropolis est attaquée par ce qui peut s'apparenter, de loin, à un soulèvement des machines - mais ce n'est pas le cas.
C'est pire, bien pire.

Brainiac, un extraterrestre doté d'un complexe du collectionneur profond, a apparemment réussi à mettre la Justice League hors d'état de nuire - sinon ils seraient déjà ici, arrogants et pontifiants - et s'en prend directement à la Ville de Demain, pour s'emparer d'elle et l'emmener dans son vaisseau.
Une majorité de gens fuient ; beaucoup le combattent ; et certains tentent de profiter du chaos.
Rien d'anormal, donc... la nature humaine, tout simplement.

Rien d'anormal dans ces réactions, non - mais ce qui l'est plus est la traînée dorée qui file à vitesse exceptionnelle des cieux jusqu'au sol.
La traînée se dirige directement vers des décombres, des gravats, des débris, qui sont immédiatement repoussés par des vents puissants, provoqués par des ailes extraordinaires...
... celles de Golden Eagle, l'identité que Ch'al Andar a récemment reprise après ses échecs contre la Justice League et la Justice Society of America.

"Hem."

Flottant au-dessus du sol grâce à son armure en Nth Metal, il fixe de son oeil unique le corps inconscient et blessé de... Tim Drake, qui s'est écroulé quelques instants plus tôt. Son casque scanne rapidement le jeune homme, et déduit qu'il est sévèrement blessé - il pourra s'en sortir, mais uniquement avec des soins adaptés.

"T'as de la chance, petit."

Ses ailes battent en rythme, et approchent le massif semi-Thanagarien de Red Robin.

"T'as de la chance que j'ai encore un peu de coeur."

Sans rien dire de plus, le guerrier ailé s'accroupit, récupère son corps blessé, et file à nouveau dans les airs - direction un des hôpitaux de fortune, installés par Rose Wilson. Tim y sera soigné avec les honneurs de son rang, et rapidement exfiltré des combats pour son propre bien.
Sitôt déposé son "chargement", Golden Eagle se détournera des médecins et des blessés... pour retourner directement dans la zone de guerre. Il appuiera sur un bouton spécifique de son casque, afin d'entrer directement en communication avec deux personnes bien spécifiques présentes dans cet enfer.

Citation :
"Terra, Luthor, je suis sur le site de l'attaque. Je me dirige vers le Superman Memorial, je crois que ça tape sec par là-bas.
Quelles sont les consignes ? Je précise : si je vois des Vilains aider Brainiac, quelles sont les consignes ?"

Ch'al Andar est un Vilain - il a désormais acté la chose, il l'assume.
Cependant, il n'est pas un Vilain stupide : à l'heure d'une attaque générale, il a conscience qu'il vaut mieux aider les Héros à protéger la Terre que de faire le lit d'une entité extérieure agressive ; en ce sens, il suit les ordres de la Legion of Doom, et participe donc aux actions voulues par Lex Luthor - pour le moment.
Le temps du départ et de l'évasion viendra assez vite. Mais ce n'est pas le sujet du jour.

Très vite, il rejoint le Superman Memorial et découvre l'horreur de la situation. Ses mains se crispent sur les poignes de ses armes en Nth Metal, et il prend une grande inspiration tout en essayant de contrôler sa fureur ; ça va être difficile.
Il est un Vilain, oui. Mais pas un monstre pour autant.
Cependant, avant de se plonger dans la bataille, il avise une petite forme bondissante jaune et bleue, qui file vers les ruines d'un magasin - suivie par une dizaine de robots !

Sans réfléchir, Ch'al Andar fonce tête baissée vers les créatures, les frappant depuis les cieux en abattant sa masse et sa hache à double tranchant. Le carnage est total.
Il pénètre, bruyamment et violemment, dans le magasin en abaissant tout son poids sur l'ultime robot, qu'il décapite d'un geste distrait.
Accroupi, les ailes repliées, surarmé et recouvert d'huile de robot, il relève lentement son casque pour fixer Trickster devant lui.

"Salut, petit. J'sais pas bien qui tu es... mais tu devrais me suivre, si tu veux vivre."

Golden Eagle attend, sur ses gardes - on n'est jamais trop prudent.
Ce type est peut-être un Héros, et il faudra le canaliser ; ou un Vilain, et il faudra le calmer, voir le recruter. La Legion of Doom a toujours besoin de nouvelles têtes... et il faudra bien qu'ils lui trouvent un remplaçant, quand il se sera enfui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4149-le-retour-de-golden-eagle
 

SVM - Brainiac Attacks [OUVERT À TOUS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

 Sujets similaires

-
» SVM - Brainiac Attacks [OUVERT À TOUS]
» Chorus One-Winged Angel Casting ouvert à tous
» ROXANNE (le fil ouvert a tous)
» Les montages photos***Grille-Mystére-N°10*** ouvert à Tous.
» L'espace est un non lieu ouvert à tous les vents

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Metropolis en ruines-