Un intrus sur mon canapé [Ft Tim Drake]

Inscription : 22/03/2017
Messages : 371
DC : Artémis Crock (Tigress)
Situation : Policière et Super-Héroine.
Localisations : A Gotham
Groupes : Birds of Prey
MessagePosté le: Sam 1 Avr 2017 - 16:47

Un intrus sur mon canapé.

Feat Tim Drake


Le plus grand mensonge du cinéma, c'est les films de super-héros. Ils sont toujours beaux, les cheveux propres, la peau nette à peine tâchée de sang. Leurs costumes sont abîmer ? Pas de soucis ! La nuit suivante ils en ont déjà un autre ! La plupart du temps les héros ont une condition de vie très aisée et ça ne leur pose aucun problème de perdre ou d'utiliser un objet de trop par-ci par là. On a tendance à montrer un peu plus du quotidien des héros dans les séries mais honnêtement ? C'est juste du vent !

La plupart d'entre nous comptent ses munitions à chaque retour de mission. Pour ma part c'est Batman qui me fournit mon matériel, mais je reste attentive à ne pas jeter sans compter mes Batarangs ne serais-ce que par peur d'arriver à court de munition. Vous avez déjà essayé de vous battre contre Poison Ivy avec pour seul outil votre corps ? C'est épuisant, difficile et vous en sortez avec plus de côte fracturée. Et contrairement aux super-héros surpuissant du grand écran, je rentre la plupart du temps en sentant la sueur, du sang sur ma tenue, les cheveux gras et dans un état de fatigue avancée.

Les combats ne sont pas le seul mensonge. On ne peut pas toujours être en train de combattre, nous devons mener une vie « normale » et ça veut dire avoir un travail épuisant moralement et mentalement, les courses de la semaine à faire, les transports en commun, les voisins bruyants à supporter et les machines de linges à lancer.

Pourquoi je vous raconte tout ça ? Pour que vous compreniez la situation. J'ai cumulé six heures de sommeil sur trois jours, le frigo s'est vidé et ma pile de linge à repasser s'est agrandie. Je vis dans un appartement ou je suis toute seule et toutes les tâches à faire me rende dingue. Rien que de voir la poussière sur les meubles me donnent envie de hurler.

C'est une situation qui me rappelle celle de mes week-ends d'adolescente, lorsque je rentrais à la maison pour découvrir un endroit vide de vie puisque mon Père travaillait sans cesse sur des nouvelles affaires qui lui prenaient tout son temps. Combien de fois avais-je découvert un frigo vide en voulant préparer le repas et où j'avais été obligée de courir à la supérette pour faire des courses...

Je n'étais plus une adolescente perdue, j'étais une jeune femme libre et indépendante comme je l'avais voulu et je voulais vraiment me convaincre que je m'habituer très bien à mon quotidien. Je rentrais du travail, je mangeais et ressortait en tenue de cuir pour combattre le crime. J'étais un coup de vent entre ses murs, mais un coup de vent qui devait se nourrir. Ceci explique pourquoi je portais des sacs remplis de provisions qui me scient les doigts sous leurs poids.

Mon immeuble est un grand bâtiment fait de briques rouges dans une zone fréquentée de Burnside, le site ou de nouveaux lotissements avait été construit au Nord-Ouest de Gotham. C'est un lieu plein de vies traversées et du bruit des avions qui vont atterrir plus au nord à l'Aéroport de Gotham. Heureusement pour nous, les habitants, les fenêtres sont assez épaisses pour filtrer les vrombissements des moteurs sinon nos vies auraient facilement été des calvaires. Je dormais déjà peu alors si en plus on m'empêcher de fermer l'œil...

J'ouvris avec le coude la porte du hall d'entrée et posée un instant mes affaires au pied de l'escalier pour récupérer mon courrier dans l'une des sept boîtes aux lettres identiques. Je fus surprise de voir un courrier du lycée de Gotham à mon nom. J'avais fini mes études avec mention "Très Bien" et je pensais en avoir fini avec cette période de ma vie. Que pouvait-on me vouloir ?

En haussant les épaules je repris mes sacs et grimpée lentement les trois escaliers me séparant de mon chez moi. Je suis plutôt satisfaite d'avoir déniché cet appart' sur le net et ce fut un gros coup de cœur en le visitant. Le salon était si grand et la cuisine communicante était parfaite pour recevoir des amis. Les fenêtres étaient si grandes que la lumière rentrait sans peine et j'utilisais rarement les lumières, préférant me déplacer dans l'éclairage naturel.

En refermant la porte derrière moi, j'appuyais un instant mon dos contre elle. Mon cou craqua quand je l'étirais, sûrement dû au nombre d'heure immobile devant un ordinateur. Ca ne s'arranger pas avec le boulot. Il y'avait tant de courriers à écrire, à faxer et de mails à envoyer que j'en avais parfois le tournis.Le temps de me ressaisir et je repris un sac pour le déposer dans la cuisine. Je sortis les œufs et les placés dans le placard que je refermais sans me soucier du bruit et sursautais en me retournant, mes yeux ayant été attirés par une forme sur mon canapé.

Une forme que je connaissais très bien était allongée sur mon meuble. En plissant les yeux je saisis le paquet de coton et lui jeté dessus. Il aurait au moins pu me prévenir de sa visite et ne pas me faire de frayeur.
Code by Joy


Appartement
Salon
Chambres
Vue de l'extérieur.



Merci Conner pour cette sublime signature  mignon

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4662-fiche-rp-de-barbara-gordon-batgirl http://dc-earth.fra.co/t4648-barbara-gordon-batgirl
Inscription : 22/03/2017
Messages : 590
DC : Slade Wilson
Situation : Dépression en cours...
Localisations : Gotham City
Groupes : Batfamily
New Titans
MessagePosté le: Sam 8 Avr 2017 - 22:29
ft.
Tim Drake
« Un intrus sur mon canapé »
ft. Barbara Gordon

_____Timothy Drake bougeait souvent. Quand il n'était pas au lycée, il pouvait se trouver n'importe où, aussi bien à la bibliothèque ou avec ces amis. Il essayait tant bien que mal de vivre sa vie d'étudiant sociable, et sa vie de justicier. Mener une double-vie n'était pas sans risque, surtout du point de vue santé. Le garçon se détruisait le sommeil à petit feu depuis le début de son adolescence. Ce n'était pas bon pour lui, mais tous les Robins étaient bien passés par là. Son cas semblait plus grave, il finissait par s’endormir n’importe où, en mission comme au lycée. Ça n’avait rien de bénéfique pour un garçon encore en pleine croissance.

Tout le monde s’inquiétait pour lui, mais il était le seul à qui cela ne dérangeait pas. On lui avait déjà fait la remarque plus d’une fois, notamment Barbara Gordon. Il était comme son petit frère à ces yeux, un petit enfant qu’elle protégeait. Tim appréciait la présence de la jeune femme et il lui arrivait souvent de passer la nuit sur le canapé de la jeune femme lorsqu’il terminait sa patrouille. Malheureusement, c’était presque devenu une habitude pour le garçon de quitter le manoir pour se retrouver dans le domicile de Batgirl sans que celle-ci n’en sache quoi que ce soit. Elle lui demandait sans cesse la raison. L’adolescent ne répondait pas, changeait de sujet, lui affirmant que ce n’était rien de grave, qu’elle n’avait aucuns soucis à se faire. Je vais bien, rajoutait-il sans cesse, des paroles qui n’avait plus aucune valeur quand Tim les prononçaient.

Ce soir, il clôtura sa patrouille après avoir donné une bonne leçon à deux pauvres malfrats de Gotham, comme il en croise tous les jours. Tim ne s’était pas forcé, ils étaient pourtant bien plus imposant que lui, mais il n’en fit qu’une bouchée. L’un avait fini la tête la première dans une benne à ordure, le second avait mangé le mur, quelques dents étaient restés collés contre le béton de la façade. Agresser une jeune femme en pleine rue, rien de mieux pour énerver le garçon. Ce dernier finit par se balancer à l’aide de son grappin dans les rues de la ville. Il avait un but précis en tête, la fatigue s’accumulait, et il sentait son corps le lâcher doucement.

Sans plus attendre, il atterrit devant la baie vitrée de l’appartement de Barbara. Pas de lumières allumées, pas un bruit, la propriétaire des lieux étaient sans doute de sortie. Timothy n’eut aucun mal à s’infiltrer dans les quartiers de la demoiselle, un peu sans gêne d’ailleurs. Il avait pris l’habitude de venir chez elle, il s’y sentait presque comme chez lui. C’était sa deuxième maison, un endroit où il était sûr de ne pas être déranger. Une fois à l’intérieur, il referma la fenêtre, désactiva son communicateur et retira son masque lorsqu’il fut certain que personne ne se cachait dans l’appartement. Il pose le masque sur la table pour se rendre dans le frigo. Barbara gardait toujours une bouteille de coca au frigo. Sur ce coup, Tim avait vu juste. Il attrapa la bouteille et avala la moitié de son contenue avant de tout ranger à sa place. Il retira ensuite ses bottes sans grandes difficultés pendant qu’il se dirigeait avec une certaine fainéantise vers son canapé fétiche. Il se laisse tomber sur ce dernier, se servait de sa cape comme couverture, se repliant doucement sur lui-même, la tête collé sur l’oreiller qui servait de décoration.

Une heure, deux heures de sommeil maximum avant que la propriétaire des lieux ne rentre à la maison. Tim était profondément endormi dans son canapé, il n’avait rien vu venir. Le garçon avait un sommeil bien trop profond, lorsqu’il s’endormait en pleine mission, il prenait involontairement des risques, des risques qu’ils avaient, jusque-là toujours esquivé. Un jour, cela lui coûtera cher.
Il sursaute lorsqu’il se prend le paquet de coton en plein visage. Par reflex, il se met en position défensive, pensant à une agression. Rien, personne, juste la rousse venu réveiller l’intrus qui se trouvait avachis dans son canapé. Tim se redresse doucement, aillant du mal à se réveiller. Il frotte ses yeux recouverts par les cernes avant de se masser le crâne.

« Désolé Babs, j’ai vu que tu n’étais pas là, je suis crevé. Je dérange peut-être ? » dit-il avant de bailler.« Je vais te laisser… »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4664-fiche-de-rp-tim-drake-red-robin http://dc-earth.fra.co/t4651-timothy-drake-alias-red-robin
Inscription : 22/03/2017
Messages : 371
DC : Artémis Crock (Tigress)
Situation : Policière et Super-Héroine.
Localisations : A Gotham
Groupes : Birds of Prey
MessagePosté le: Mar 16 Mai 2017 - 20:36

Un intrus sur mon canapé. [Feat Tim Drake]
J’avais perdu mon Père et ma Mère quand je n’étais encore qu’une enfant. Je n’avais pas de frères ou de sœurs et la seule famille qu’il me restait était mon Oncle, le frère de mon Père qui vivait à Gotham avec sa femme et son fils. J’étais parti vivre avec eux parce qu’ils avaient gentiment acceptés de me recueillir mais je m’étais sentie seule, perdue et abandonnée. J’aurais aimée avoir quelqu’un avec moi qui aurait subi la même chose et qui partagerait mes sentiments. Ca n’avais pas étais le cas et en guise de frère j’avais eu « James Junior».

Ce garçon avait été un vrai psychopathe. Il n’avait jamais manifesté aucuns sentiments envers moi, si ce n’est une certaine jalousie dans son regard en me voyant me rapprocher de James Gordon. Quand mon Oncle et sa femme se sont séparés, James est parti avec elle et je ne les aie pas revus avant l’âge adulte.

Quand Batman m’est apparu comme un phare au milieu de la nuit et que je l’ai rejoint, j’ai découvert Dick. Aujourd’hui je peux dire sans mal que ce garçon, désormais un homme, a tout été pour moi. Un rival, un concurrent, un ami, un partenaire, un meilleur-ami et un petit-ami. Oui, Richard Dick Grayson est l’un des premiers hommes a s’être fait une place dans ma vie avec après mon Père adoptif et Batman. Il était drôle, attachant, souriant, chiant, insupportable a toujours vouloir être parfait, tendre, protecteur et je ne serais sans doute pas celle que je suis aujourd’hui sans lui. Il est parti et nous a quittés. J’avais beau l’aimé, je me suis sentie abandonnée de nouveau. Je crois que j’ai toujours eu du mal à passer à autre chose.

Après son départ, c’est un gamin des rues bagarreur et agressif qui a pris sa place. J’en ai voulu un temps au Batman de remplacer Dick mais le choix ne me revenait pas et j’ai donc du m’y faire. Comme Dick, il n’avait plus de parents et malgré le fait que c’était un garçon assez vindicatif et hargneux, je me suis finalement attachée à lui en effectuant des missions à ses côtés. Il restait pourtant un garçon assez provocateur et bien que complice sur certains points, ce n’était pas Dick. Quand il a été pris par le Joker, torturé et tué... On a tous pleurés sa mort parce que même si on pouvait lui reprocher certaines choses, c’était impossible de ne pas éprouver d’affection pour lui. Il était de la famille et quand on y est, on y reste.

On a mis plus de temps à se remettre de sa perte et j’étais déjà plus âgée quand Timothy Drake est arrivée. Contrairement à ses deux prédécesseurs, lui avait encore ses parents et c’était déjà un vrai génie. Il avait un QI incroyable pour son âge et une prédisposition à l’informatique. J’avais travaillée dur pour apprendre à tracer, hacker et programmer mais lui faisait ca naturellement. Je pense que si je n’avais pas eu ma mémoire eidétique me permettant de retenir tout, tout de suite, j’aurais vite étais dépassée.

Le garçon qui serait désormais bientôt un homme a su s’élever à la hauteur des plus âgés mais contrairement à Dick et Jason, je le considère aujourd’hui comme un petit-frère duquel j’essaye de prendre soin. Je fais de mon mieux pour lui apporter l’attention qu’il lui faut même quand celui-ci le refuse, ce qui est assez rare. C’est de loin le plus facile à vivre à mes yeux. Dick le serait aussi si nous n’avions pas un passé commun aussi intense, Red Hood est un fantôme du passé et Damian est un animal sauvage.

La silhouette inanimée s’agite en s’éveillant et j’aperçois les poches de fatigue sous ses yeux lourds du court sommeil qu’il vient d’avoir. C’est le meilleur moyen de faire baisser ma colère. Il ne me reste plus que la fatigue et l’amusement. Tim est si jeune, si mignon et attachant alors qu’il essaye la majorité du temps d’être au même niveau que nous. Je lâche sur le plan de travail ce que je tenais dans mes mains et marche jusque lui pour le prendre dans mes bras et le décoiffer. Il n’aime pas ca, personne n’aime ca mais j’adore le taquiner.

« - Excuse-moi, tu ne me dérange pas. »

Je pose mes mains sur ses épaules et le recule légèrement pour l’observer de plus près. Il n’a pas coupé ses cheveux depuis un moment et ils commencent à être un peu trop long, preuve de sa négligence sur lui-même.

« - Reste ici et aide moi à ranger puis à faire le repas et je te pardonnerais peut-être. J’aimerais juste que tu entre par la porte plutôt que par la fenêtre » Je lui pince la joue du bout des doigts et le relâche. « Ou du moins que tu m’envois un sms ! »





Merci Conner pour cette sublime signature  mignon

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4662-fiche-rp-de-barbara-gordon-batgirl http://dc-earth.fra.co/t4648-barbara-gordon-batgirl
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Un intrus sur mon canapé [Ft Tim Drake]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Livingstone, J.B.] Les dossiers de Scotland Yard - Tome 34: Meurtre sur canapé
» Sur mon canap'd'conforama d'vant David Poujadas...
» FOUILLES MALEFIQUES de Shannon Drake
» Cherchez l'intrus, Shermanophobes s'abstenir
» "L'intrus à l'étrange" de Simon Hureau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Gotham City-