Rire et mourir [Joker]

Invité

MessagePosté le: Ven 7 Avr 2017 - 21:43
Lex Luthor Commençait a douter de sa santé mentale.

Quand il avait reçut le message du clown quelques heures plus tôt, il avait été vaguement surprit d'entendre de nouveau parler du Prince du Crime de Gotham CIty. Il y avait un moment qu'il n'avait entendu quoi que ce soit de la part de son sporadique allié dans le crime. Et pour être honnête, il ne s'en portait pas plus mal. Il y avait une bonne raison pour laquelle le Joker était aussi craint.

Il était légalement fou à lier, psychopathe, mentalement instable, et j'en passe. Mais fou a lier ou pas, il était brillant, dans son genre. Dangereusement brillant. Il était passé très proche de se débarrasser de la Chauve-souris de Gotham plus d'une fois... Autant que lui-même était passé proche de se débaraser de sa propre vermine volante.

Mais 'passer proche' n'était pas suffisant. Et puis, le message du Joker l'avait intrigué.

Il lui avait donné des coordonnées a Gotham et une heure à laquelle se trouver a cet endroit précis, le soir même. C'était dans les docks de Gotham, l'ancien parc d'attraction fermé. Amusement Mile. Un endroit sinistre s'il en est.

Oui, définitivement perdu la raison...

L'endroit était glauque, sale, sombre et puant, pour ne nommer que quelques unes de ses charmantes qualités. L'atmosphère y était pesant avec les souvenirs d'anciennes foires jadis bien fréquentées, les fantômes d'enfant joyeux qui riaient et couraient, le appels diffus de vendeurs et de forains attirant les naïfs pour leur soutirer leur argent allégrement avec des jeux truqués. Un endroit laid, dément, remplis de vieux fantômes pas vraiment en paix. Un peu comme la personne qui aujourd'hui habitait cet endroit.

"Tenez-vous sur vos gardes." Lex dit fermement a ses trois gardes du corps - les meilleurs des meilleurs de ses troupes d'Élite - et a Mercy qui se tenait tout près. "Qui sait ce que ce Clown a concocté comme système de sécurité. Attendez-vous a n'importe quoi, ici."

Puis il entra dans la vielle maison des miroirs où ils devait rencontrer le Clown, seulement Mercy restant bien visible a ses côté, aussi intimidante et dure qu'un mur de glace. Cet endroit en particulier était encore pire que le reste. Remplis d'échos répétés infiniment a chacun de leurs pas, d'horribles caricatures brisées les entourant dans les vieux miroirs crasseux et brisés, l'impression de murmures distants, inintelligibles, murmurant a leur oreille constamment.

Les poils de sa nuque s'étaient dressés en réponse au frisson qui, involontairement, lui courut le long de l'échine.

"Finissons-en avec ce cirque."
Lex dit finalement entre ses dents serrées, entrant enfin dans la pièce centrale de la Maison des Miroir, où supposément, le Joker devait l'attendre. "Le Clown est mieux d'avoir quelques chose de vraiment très intéressant a dire."
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 24 Avr 2017 - 21:33
Ainsi, comme pour contribuer à ce climat glauque, la pluie tombait doucement sur le parc d'attraction d'Amusement Mille. Autrefois base du Joker à de nombreuses reprises, le clown avait préféré opter pour autre chose, dans le cadre de son nouvel Empire du Rire. Toutefois, ça restait un lieu pour les rendez-vous...

Les hommes de Lex Luthor étaient donc rentré avec le clown dans le bâtiment. Rapidement, une personne normale et non-entraîné se serait perdu dans l'immense attraction, qui semblait par ailleurs plus grande de l'intérieur que de l'extérieur. Mais non ! Nous avions à faire à Lex Luthor, génie, qui n'était pas du genre à se perdre dans les attractions pour enfants.

Les voilà donc au milieu des miroirs, dans une pièce circulaire qui reflétait le visage de chacun des hommes du milliardaire d'innombrables fois. C'était difficile de savoir où l'on était réellement. Le silence plana pendant quelques longues minutes, seulement brisé par les respirations saccadés des soldats d'élite de l'ancien président. Peut-être s'apprêtaient-ils à repartir ?

Puis finalement, après quelques tours complet de l'aiguille dans le cadran de la montre, un rire brisa le silence.

« HA ! HA ! HA ! »
hurla le clown, qui apparaissait soudain dans tout les miroirs, comme si il sortait de nulle part. Vêtu d'une grande cape violette, il portait sur son crâne en guise de couvre-chef une couronne.



Puis, tout les reflets se fixèrent sur le génie en costard, le dévisageant avec un grand sourire. Le regard fou, devenu une véritable signature du Joker se posa avec un certain calme qu'on ne lui connaissait sûrement pas - oui, les médias montraient la folie et la violence du prince du crime, mais jamais ce côté froid-machiavélique - sur Lex.

« Je vous regardes depuis quelques minutes..



..et bon sang, j'adore votre regard. »

Il marqua la pause, continuant de regarder d'un air malsain son invité. Aucun signe d'armes sur lui, ni d'hommes qui le surveillaient. Le Joker était comme chez lui, à l'aise, sans aucune crainte, même face à l'homme le plus intelligent de la planète.

« Vous avez le regard des hommes intelligents. Ce regard qu'ont les docteurs, les professeurs et les psychiatres..» commença-t-il, s'élançant dans un énième speech psycho'.

«..mais regardez le spécimen en face de vous. Vous essayez de comprendre l'incompréhensible, de prévoir l'imprévisible et de dompter..l'indomptable. » termina-t-il, laissant sa voix vibrer et un léger rire nerveux s'échapper, tandis qu'un contact froid se fit sur l'épaule du chauve. La main du clown c'était posé sur lui, froide, glaciale, à l'image de son maître.

« Alors, à votre avis, monsieur Luthor, que vais-je vous proposer ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 1 Mai 2017 - 1:54
Lex se tendit immédiatement quand le Clown fit enfin son entré, et une expression à peine masquée de dédain se peint sur son visage autrement froid. Le joker .tait un personnage coloré s'il en est, et théâtral a l’extrême, d'où le nom, le costume, toute la mise en scène autour du cirque.

Mais le Joker était aussi très dangereux, et Lex ne pouvait pas l'oublier. Mercy resta très proche de lui et était prête à le défendre au moindre signe d'agression de la part du clown, comme tout bon Garde du Corps se doit. Et Mercy était la meilleure. Mais le moment n'était pas à la violence, malgré l'entrée théâtrale du Joker, et l'homme d'affaire posa une main ferme sur l'épaule de la jeune femme. Il la sentait tendue, mais elle réagit à son ordre silencieux de la manière dont elle avait été entrainée. Elle laissa tomber fluidement sa position d'attaque pour une posture défensive mais plus relaxe, faisant un pas derrière son Patron et attendant de nouveaux ordres.

"Mercy, du calme." Il posa son regard calculateur, froid, sur son interlocuteur et un mince sourire sans joie remonta un coin de sa bouche. "Nous ne sommes ici que pour parler, comme des gens civilisés, n'est-ce pas Joker?"

Quand le Joker le toucha, son expression se changea brièvement en dégoût et il se défit promptement de la main posée sur son épaule par un brusque mouvement du torse. Il croisa ensuite la bras sur sa poitrine, optant pour une posture et une attitude froide et passivement agressive, puis dit toujours aussi calmement.

"Pourquoi m'avoir fait venir ici, Joker? Quel st le but de cette rencontre?" Il étrécit les yeux dangereusement, et ses mots suivant charriaient de la glace. "Je suis un homme très occupé et je n'ai pas de temps a perdre avec des enfantillages et des caprices. Allez droit au but, Joker."

Il se pencha légèrement en avant et ajouta, aussi polaire qu'il pouvait l'être, et son ton ne laissait place à aucune protestation ou argumentation. C'était le ton de quelqu'un qui est habitué à se faire obéir au doigt et à l'œil. en toute circonstance et par tout le monde. Même quelqu'un comme le Joker devrait se sentir ne serait-ce que légèrement intimidé par la l'attitude du milliardaire de Metropolis.

"QU'avez-vous a proposer?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 2 Mai 2017 - 14:02
Oui, les hommes comme Lex Luthor étaient imposant.

Oui, les hommes comme Lex Luthor étaient dangereux.

Oui, les hommes comme Lex Luthor avaient toujours ce qu'ils voulaient.

Mais non, les hommes comme le clown n'étaient pas impressionnable en roulant des épaules et en mettant en avant toute sa puissance de frappe. Les hommes comme le clown vivaient pour rire et mourir, et aussi paradoxal que ça puisse paraître, ils craignaient plus la vie que la mort. L'adrénaline, jongler avec la mort, c'était une drogue pour le Joker, comme elle l'était probablement pour son nemesis. Les hommes comme le clown ne savait rien faire d'autre, après tout.

Effaçant doucement son sourire, le clown scruta rapidement du regard la boule de billard face à lui. Bien que ce n'était pas encore d'actualité, le Joker avait déjà un mauvais pré sentiment vis à vis des évènements qui arriveraient avec Brainiac. L'homme en costume aurait un rôle important, c'était sûr. Ce que le Joker ne savait pas, c'est que même si il proposait un marché à cet homme, bientôt, ils seraient opposé. Mais cela est une autre histoire...

« Bien. Ne jouons donc pas. » déclara-t-il en s'écroulant dans un trône invisible, probablement en verre. « Je pense que nous nous ressemblons beaucoup monsieur Luthor. Nous sommes des éternels incompris. La seule différence entre vous et moi, c'est que je ne me cache pas derrière des masques de convenances pour paraître présentable. Je suis un infréquentable, et vous êtes un homme influent. C'est la seule différence entre nous deux..»

Il marqua la pause, retrouvant son sourire.

«..mais sous notre vrai jour, nous sommes des monstres. Les gens ne nous comprennent et ne chercherons jamais à nous comprendre. Pourquoi ça ? Parce qu'il est bien plus simple pour ces gens de se dire que nous sommes les méchants de l'histoire. »

Pinçant tranquillement son nez crochu, machinalement, le clown continua de dévisager le milliardaire avec un sourire dérangeant. Finalement, il arqua tranquillement un sourcil, posant une question à Luthor :

« Comprenez-vous ce que j'essaye de vous dires, m'sieur Luthor ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 12 Mai 2017 - 20:11
Mercy suivait chaque mouvement du clown comme un faucon, yeux étrécit et une expression profondément dégoutée sur le visage. Ses lèvres étaient pincées et ses yeux froids comme la glace. Elle n'attendait qu'une chose, que le clown fasse une seule chose qui déplaise a son employeur, et elle lui réglerait son compte, aussi simple que ça. Mais Mercy était une femme de devoir et elle obéissait toujours aux ordres à la lettre. Elle ne ferait rien sans en avoir reçu l'ordre de Monsieur Luthor.

Mais ça ne veut pas dire que ça ne lui démangeait pas d'effacer ce sourire malsain de la face hideuse du Joker. Ce type était dément. Elle n'en avait pas le moindre doute, mais son patron... Lex semblait lui porter une bien trop grande attention, l'écoutant alors qu'il déblatérait ces absurdité.

Mais elle n'était pas là pour juger, malgré sa désapprobation. Alors elle resta en retrait quelques pas derrière Luthor, tout en suivant les mouvements du clown du crime des yeux.

Un seul faux mouvement... Juste un seul...

"Venez-en au fait, Joker!" Luthor grogne finalement, irrité par la rhétorique de son hôte. "Que voulez-vous exactement de moi? Comme je vous l'ai dit, je suis un homme très occupé!"

Il a écouté les babillages du Joker qui, à son sens, ne faisaient pas grand sens, justement. Il n'a rien a voir avoir le psychopathe de Gotham, et le comparer a lui est une insulte. Mais S'il y a quelques chose que Luthor est, c'est un génie, et il est en quelques mots du Joker capable de déduire ce que le prince du crime essaie de lui dire sans vraiment, pour une raison qui lui échappe, lui dire tout de go.

Le Clown prépare un plan, quelques chose de gros, très gros, et il a besoin de l'aide de Luthor pour le faire. C'est intéressant, mais tout plan concocté par le Joker à la potentiel d'être une bombe a retardement qui leur exploserait au visage au moment le plus inopportun, et lex Luthor ne peut se permettre d'être entaché par une association glauque avec le Joker.

Il est pragmatique, et influent, comme l'a si bien mentionné son interlocuteur. Il serait une erreur pour lui que d'accepter quelque association que ce soit avec le criminel reconnu sans au moins plus de détails. Mais il pourrait encore refuser, Tout dépendra de l'offre du Joker. D'une main, il fait signe a sa fidèle Garde du Corps de s'apaiser et de rester en retrait, avant de faire quelques pas de plus pour se tenir juste devant le 'trône' du maitre des lieux, puis un coin de sa bouche se soulève dans un sourire plutôt sinistre.

"Qu'est-ce que vous préparez, Joker? Plus de tergiversation, je vous demandes de me le dire."

HJ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Rire et mourir [Joker]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Image a mourir de rire
» Batman "rire et mourir".
» La palourde royale à mourir de rire
» Parodie ( Toi + Moi ) - à mourir de rire
» Tu vas pas mourir de rire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Gotham City-