DEADSHOT - guns don't kill people, they make it easier.


Inscription : 15/04/2017
Messages : 111
DC : Conner Kent.
Localisations : Belle Reve.
Suicide Squad

MessagePosté le: Jeu 20 Avr - 22:43

I take aim from the kitchen window
I take aim from up and down below
I take aim from the tree in your backyard
I fall asleep, but I'm always on guard


Nom et Prénom : Floyd Lawton.
Pseudonyme(s) : Deadshot.
Âge : 34 ans.
Genre : Homme.
Orientation : Hétérosexuelle.
Nationalité : Américaine.

Base d'opération : Pénitencier de Belle Reve.
Groupe : Super-Vilains.
Faction(s) : Suicide Squad, Ex-Secret Six.
Statut : Divorcé.
Profession : Mercenaire, tueur à gage.
Description physique : Lawton n'a pas un physique particulièrement remarquable - et ça lui va très bien comme ça : il a abattu suffisamment de playboys milliardaires pour savoir qu'une belle gueule n'arrête pas les balles. Ainsi a-t-il l'allure d'un homme de son âge engagé dans une activité physique soutenue ; une habitude héritée de son passage chez les Marines et, plus tard, dans la Ligue des Assassins. Sa condition physique, que ce soit du point de vue de la force, des réflexes ou de l'agilité se classe en belle place dans la liste des meilleures au monde - du moins parmi les simples humains.
Dommage que les missions auxquelles on l'assigne lui donnent l'impression qu'il s'agit d'une espèce de plus en plus rare. Noir de cheveu, Deadshot est la plupart du temps mal rasé, mais entretient avec soin sa moustache et la mouche qui l'accompagne. Ses cheveux sont quant à eux gardés courts de manière à ne pas venir le gêner dans son travail ; il s'autorise une frange néanmoins, n'ayant que trop soupé de la coupe militaire.
Son look vestimentaire n'a eu que peu l'occasion de varier ces dernières années, se résumant à la tenue fort seyante de détenu quand on ne le laisse pas « aller jouer dehors ». Ses adversaires n'ayant que rarement l'occasion de riposter, ses cicatrices - pour l'essentiel cachées sous ses vêtements - sont dans l'immense majorité un souvenir douloureux de son entraînement. Est-il vraiment besoin de préciser quelle partie ?


Description psychologique : Tout le monde vous le dira : Floyd Lawton est un professionnel. Une fois qu'il est sur une affaire, il mange, dort et respire travail jusqu'à ce que celui-ci soit accompli. Une qualité qui aurait sans doute été plus appréciée par certains - notamment la gent héroïque - dans une autre branche de métier, mais qui fait le bonheur de ses clients.
Inutile de dire que ceci lui valut un carnet d'adresse rendant rares les mois de vache maigre avant de finir derrière les barreaux - d'autant que s'il ne lésinait pas sur les prix, beaucoup étaient prêts à le payer pour la qualité de ses services. Satisfaction garantie. Du moins, ça, c'était avant que Batman ne rentre dans sa vie.

Batman est le plus grand regret de Deadshot ; il est peut-être la seule personne qu'il ait vraiment voulu tuer sans vouloir y arriver. Loin d'en faire une obsession, il en est venu à l'accepter - si longtemps que ce lui soit resté en travers de la gorge, même lui n'est pas parfait. En découle un certain respect pour l'homme : ne se soustrait pas à sa ligne de mire qui veut, encore moins à bout portant.
D'une certaine manière, on peut dire que Deadshot aurait voulu être Batman : c'est en tout cas l'explication que l'on pourrait trouver au fait qu'il ait essayé de le remplacer. Hélas, ça ne dura pas bien longtemps. Chassez le naturel, il revient au galop - et sa nature était déjà trop pourrie que pour envisager une reconversion. Si seulement il s'y était pris plus tôt, peut-être que tout serait différent.

Il serait toutefois bien mal avisé de le prendre en pitié : Lawton est un tueur de sang-froid, avec une considération pour la vie humaine au ras des pâquerettes - ou plutôt des pissenlits, étant donné son nombre de victimes qui ne cesse de grimper. La vie carcérale n'est pas si maussade quand on a le droit de sortir mettre une balle dans la nuque à quelqu'un de temps en temps. Il répond toutefois à un certain code, qui veut notamment qu'il ne fasse pas de morts superflus : s'il ne rechigne pas à faire couler le sang, il n'est, comme il le dit si bien, pas payé à gaspiller ses balles. Il ne s'embarrasse d'aucun état d'âme ; profondément cynique, l'argent que ses compétences lui permettent de gagner est la seule chose en laquelle il croit.

Deadshot est le meilleur à ce qu'il fait, et il le sait ; ce n'est pas pour autant qu'il ressent l'obligation de s'en targuer à tout bout de champ. La plupart de ceux qui s'adressent à lui savent exactement à qui ils ont à faire. Ceux qui pensent que le fait que le Chevalier Noir respire encore après l'avoir croisé remet en cause sa respiration d'assassins n'ont, de toute évidence, aucune idée de qui il est - et finiront par s'en mordre les doigts, s'il daigne leur en laisser le temps. Sa précision hors du commun fait sa fierté, et lui permet d'accomplir les tâches qu'on lui confie avec un maximum d'efficacité.

Qu'il ne soit que peu attaché à sa propre vie n'est plus un secret pour personne ; c'est même devenu un argument de vente. Les rares psychiatres à avoir voulu se pencher sur son cas théorisent que cela résulte soit d'un traumatisme lié à l'enfance, soit d'une absence totale de raison de vivre. Dans tous les cas, Lawton n'hésite pas à mettre ses jours en danger si cela peut lui permettre d'accomplir ce pourquoi il a été payé - ou, depuis qu'il est passé sous la houlette de Waller, ce pourquoi on menace de lui faire sauter le caisson. La seule chose qu'il semble attendre de sa propre fin est qu'elle soit spectaculaire - et peut-être est-ce précisément ce qui fait de lui le numéro un. Ce trait de sa personnalité semble toutefois se faire plus discret depuis qu'il sait être parent.


Version(s) : Un peu de tout, mais surtout pré-52.

Histoire : Deadshot n'aime pas raconter son histoire. C'est pourquoi Deadshot la camoufle habituellement derrière celle que lui a raconté l'un de ses anciens compagnons de cellule, un certain Will Evans. La triste histoire d'un gosse des quartiers chauds aux parents fauchés par les balles perdues d'un règlement de comptes entre gangs dans une rue adjacente. C'était plutôt vendeur, et ça expliquait sans mal qu'il ait pu grandir pour devenir ce que beaucoup qualifieraient de psychopathe - une appellation qu'il ne renie pas, au demeurant.

Cependant, la vérité est tout autre - et quand il a fini entre les griffes de cette harpie d'Amanda Waller, il apparut rapidement évident qu'elle allait déterrer tout ce qu'elle pourrait trouver. Qu'il était né non pas de famille pauvre, mais riche ; qu'il n'était pas enfant unique, mais avait un frère ainé - avait. Un frère dans l'ombre duquel il vivait jusqu'à ce qu'il le fasse lui-même disparaître ; compte tenu de son palmarès, n'est-ce pas ironique que son premier meurtre soit un accident ?

Nés de parents qui se détestaient, Floyd et Edward furent incités par leur mère à mettre fin aux jours de leur père abusif - jusqu'à leur fournir les armes dont ils auraient besoin pour y parvenir. Edward finit par accepter cette tâche, tandis que son cadet tentait de l'en empêcher - si bien qu'il finit enfermé dans le local à bateaux jouxtant leur demeure pendant que se déroulait la scène. S'armant d'un fusil, il grimpa dans un arbre du jardin et tenta de désarmer son frère avant qu'il commette l'irréparable... Et, la branche se brisant sous son poids, manqua son tir, le tuant sur le coup.

De là vient peut-être qu'il soit depuis lors obsédé par la précision. Sous le choc, incapable d'affronter le regard de ses parents peu importe combien il les détestait, il quitta le manoir familial pour ne plus y revenir - du moins plus avant des années. S'engageant dans l'armée, il commença à s'entraîner en tant que tireur d'élite, s'étant fait la promesse solennelle de ne plus jamais manquer un tir après cet « incident ».
Hélas, même leur formation la plus poussée ne parvint pas à lui donner satisfaction ; aussi raffina-t-il sa technique auprès d'autres institutions moins recommandables - ce qui l'amena à passer quelques temps au sein de la Ligue des Assassins. Il y rencontra notamment David Cain, qu'il considère encore à ce jour comme le meilleur mentor qu'il aurait jamais - ce qui ne l'empêcha pas de tenter de le tuer quelques années plus tard, mais ceci est une autre histoire.

Débarrassé des restes de son humanité après cette ultime partie de son cursus, Lawton reprit son indépendance et commença à travailler comme tueur à gage. Il ne tarda pas à se faire un nom dans le milieu, sa très haute fiabilité - pour ne pas dire irréprochable - faisant passer son nom de bouche à oreille tant et si bien que sa liste de commandes, malgré la vitesse à laquelle il s'acquittait de sa tâche, n'arrivait plus à désemplir. C'était tout ce dont il avait besoin.

C'est à cette période qu'il mit les pieds à Gotham pour la première fois - l'une des rares occasions où le Chevalier Noir n'était pas là pour monter la garde. Rongée par le crime et son nom n'y ayant pas encore fait son petit bout de chemin, la ville lui opposa quelques malfrats auxquels il eut tôt fait d'apprendre qui était le patron - sans les tuer néanmoins : cette racaille ne valait pas le prix des balles qu'il y mettrait. Contre toute attente, on vit en lui un justicier ; un substitut à la chauve-souris qui semblait ne pas vouloir revenir. Il y trouva une certaine satisfaction, et se plia à la demande générale, si bien que le Bat-Signal fut remplacé par un à son nom.

Hélas, cela ne dura pas : quand la nouvelle de sa présence en ville se propagea, les barons du crime l'approchèrent pour bénéficier de ses services - et comment pourrait-il refuser ? C'était pour ça qu'il était là, après tout, même s'il avait bien failli l'oublier. Le félicitant pour sa « couverture », ils le remirent donc à l'ouvrage ; aussi, quand Batman revint au bout de quelques semaines, ce qui devait arriver arriva.
Placé derrière les barreaux, Deadshot n'y resta pas longtemps, guère plus enclin à y moisir que les autres ennemis habituels de la chauve-souris. S'il chercha à se venger de lui un long moment (pour l'avoir vaincu ou pour lui avoir repris quelque chose à quoi il pouvait enfin se raccrocher ?), il finit par faire la paix avec cet épisode malheureux - mais demeura un farouche opposant au Chevalier Noir.

Passant autant de temps à sortir de prison qu'à y retourner (comme tout super-vilain qui se respecte), il finit par être approché par Amanda Waller et sa Task Force X. Intégré dans ses rangs, il mit pour la première fois ses talents au service d'une noble cause - si l'on pouvait considérer qu'il y ait quoi que ce soit de noble dans ce que leur faisait faire celle que l'on appelle « The Wall ». Si ses rapports avec les autres membres n'étaient pas au beau fixe, il était presque sûr que tous seraient d'accord pour dire qu'elle aurait tout autant sa place qu'eux dans une cellule.
Bien qu'il lui fut proposé de sortir du programme - une occasion ô combien rare ; pour une fois que Waller tenait sa parole -, Deadshot choisit de rester avec la Suicide Squad : ce n'était pas comme s'il avait beaucoup mieux à faire de sa vie. Peut-être espérait-il y trouver une forme d'appartenance - au moins, ici on appréciait ce qu'il faisait.

Aux côtés de l'équipe dans ses compositions diverses et variées, il mena de nombreuses missions périlleuses, frôlant plusieurs fois la mort tant espérée sans qu'elle daigne jamais le prendre dans ses bras. En tant que « pilier » de l'escouade, il se retrouva plusieurs fois à devoir assumer le rôle de leader, en dépit d'une aversion manifeste pour les postes de commandement (ce n'est pas comme si leur aimable chaperon tenait compte de son avis...). S'il arriva que la Suicide Squad soit dissoute de par sa légalité discutable, elle fut systématiquement recomposée, et il accepta toujours de la rejoindre. Il faut croire qu'il y avait pris goût - qu'il savait qu'elle pourrait mettre à son histoire le détonant point final qu'il espérait.

Cette vie avait le mérite d'être simple - jusqu'à ce qu'on ajoute une petite fille à l'équation. Refusant de s'attacher, Deadshot s'adressait la plupart du temps à des filles de joie quand lui venait l'envie d'assouvir un besoin physique - mais ça n'empêche pas les accidents. La gamine avait déjà quatre ans quand il apprit son existence, et il fila à Star City où vivait sa mère pour la rencontrer. Devant le taux de criminalité du quartier où elle s'était installée, il décida de faire un peu de ménage, éradiquant à lui seul les trois groupes qui se disputaient ce territoire. Une fois fait, il faillit bien se laisser convaincre de raccrocher - d'essayer de vivre une vie normale. Évidemment, les figures de proue de ces différents gangs ne l'entendaient pas de cette oreille et envoyèrent des métas à ses trousses. Faisant croire à sa propre mort, il put quitter la ville tout en leur permettait de sauver la face.

Savoir qu'il avait engendré la vie, lui qui l'avait toujours trouvée futile, le perturba profondément - et fit de cette gamine, de Zoé, la personne la plus importante dans sa vie, la seule à qui il tienne en vérité. Depuis lors semble-t-il moins motivé à mourir, même si ça ne l'empêche pas de prendre bien souvent des risques inconsidérés - ou considérés, mais parfaitement ignorés. Ainsi, malgré le peu de liberté que lui accordait sa condition, tâcha de faire en sorte qu'elle ait la vie la plus confortable possible, à défaut de pouvoir être un parent décent. Lors de ses rares « pauses » avec la Suicide Squad, il appartint aux Secret Six, desquels il devint relativement proche durant leurs multiples missions de mercenariat - au point de risquer sa vie pour eux, ce qui n'est tout de même pas rien le connaissant. Lors d'une de ces escapades, il boucla la boucle en tuant ses parents, afin de s'assurer qu'ils ne pourriraient plus jamais la vie de personne. Une bonne chose de faite.

Aujourd'hui encore, Floyd Lawton opère en tant qu'âme damnée d'Amanda Waller, et le fait est que son nouveau pouvoir en tant que vice-présidente ne l'a pas rendue plus facile à vivre. Elle a de grands projets pour l'avenir - et malheureusement pour lui, il en fait partie intégrante.


Famille : S'il a déjà été marié, et eut même un enfant de ce premier mariage, la mort de ce dernier - par sa faute - se chargea d'y mettre un terme, bien que son ex-femme conserve son nom encore aujourd'hui. Des années plus tard, il eut d'une prostituée qu'il avait fréquenté une fille du nom de Zoé, dont il n'apprit toutefois pas l'existence avant ses quatre ans. C'est probablement la seule personne au monde à avoir une réelle importance à ses yeux. Il a lui-même descendu ses deux parents ainsi que son frère ainé, bien que ce soit un accident dans le cas de ce dernier.
Alliés : Les autres membres de la Suicide Squad, même si c'est davantage par la force des choses que par réelle solidarité. Il entretient avec Deathstroke une sorte d'amitié tordue - assez pour lui avoir donné des cours de tir fut un temps, mais pas assez pour rechigner à l'idée de lui mettre une balle dans le front si on le paie suffisamment.
Ennemis : Quand on travaille dans sa ligne de métier, on ne se fait pas que des amis. Son ennemi le plus notable reste toutefois le Batman, qu'il a tenté de remplacer à une époque en tant que « protecteur » de Gotham - non sans s'y casser les dents. Celui-ci est également responsable du seul véritable échec de sa carrière, et c'est quelque chose qu'il n'oubliera pas. On pourrait aussi aisément caser Amanda Waller dans cette catégorie, même s'il est pour l'heure tenu de lui servir de chien de garde. Enfin, quiconque voudrait employer ses services sans passer par la méthode classique, généralement en tentant de le contraindre sous la menace, voit automatiquement son nom s'ajouter au bas de cette liste.

Pouvoirs/Capacités/Équipements/Relations : Deadshot n'a pas de pouvoir à proprement parler - et il n'en a pas besoin : il est le meilleur tireur du monde, tous ceux ayant assisté à l'une de ses performances pourront le confirmer. Quelles que soient les circonstances et le matériel à sa disposition, il est capable d'atteindre sa cible avec une précision à nulle autre pareille. Il aura fallu le Chevalier Noir et toute sa ruse pour lui faire rater son tir - ce que l'on pourrait appeler des circonstances exceptionnelles. Mis à part cela, son taux de réussite est de cent pour cent. Quiconque a eu le malheur de penser le contraire n'est plus là pour le regretter.

L'un n'allant pas sans l'autre, Deadshot est un expert en armes à feu. Si son « outil de travail » de prédilection sont les canons montés sur chacun de ses poignets, il connait par coeur la plupart des armes pourvu qu'elles aient été conçues et distribuées sur Terre, et est tout aussi capable avec chacune d'entre elles. Même un modèle qui lui serait étranger ne lui demanderait sans doute tout au plus que quelques instants d'acclimatation, pourvu que le fonctionnement en soit à peu près similaire. Ces connaissances encyclopédiques sur le sujet s'étendent évidemment aux différents types de munitions qu'on trouve - ou non - sur le marché, dont il porte généralement sur lui une large variété pour pouvoir s'adapter à toutes les situations.

Sa connaissance militaire est si vaste qu'il sait exactement comment faire pour loger un maximum de balles dans le corps de la personne visée sans la tuer, entre autres exploits du même acabit. Cela s'accompagne d'un savoir approfondi de l'anatomie humaine, qu'il soit question des zones vitales ou de ses différents points de pression. Lui-même s'en est prémuni en ayant constitué son costume d'une armure corporelle de la plus haute résistance (dans la limite humaine de la chose), capable d'encaisser des tirs ou des explosions mineurs sans en souffrir outre-mesure. Son heaume est évidemment de confection semblable ; on ne l'aura pas au jeu de l'arroseur arrosé. Sa panoplie comporte par ailleurs d'autres armes escamotables - dont des couteaux - avec lesquelles il est tout autant capable, bien qu'elles n'aient pas sa préférence.

Bien que ce ne soit pas sa spécialité, Lawton se révèle également être un habile combattant au corps-à-corps, capable de rivaliser avec Batman malgré l'entraînement draconien par lequel est passé ce dernier. On peut sans crainte émettre l'hypothèse qu'il donnera du fil à retordre à quiconque n'a pas surpassé, d'une manière ou d'une autre, les limites de l'humanité. Ses contrats passés l'ont par ailleurs mené à apprendre le russe - ainsi que des bribes d'autres langues -, qu'il pratique depuis sa jeunesse et parle donc parfaitement. Le masque qu'il porte la plupart du temps a vocation à aider sa visée, mais n'est en aucun cas nécessaire ; il n'a aucune difficulté à remplir sa mission, même en tirant les yeux fermés.


Faiblesses : Deadshot est - malgré toute son expertise - un simple être humain. À ce titre, il n'est pas exceptionnellement fort ni exceptionnellement résistant, et aucun de ses tirs ne fera quoi que ce soit à des êtres capables d'y résister - bien qu'il possède un certain nombre de balles dédiées à contourner ce problème. Il est aussi très dépendant de son matériel : s'il se débrouille en combat à mains nues, son efficacité s'en trouve grandement diminuée tant qu'il n'a pas un flingue entre les mains.
Depuis sa rencontre avec Amanda Waller, il a la « chance » très discutable d'avoir une bombe implantée à l'arrière du crâne : quiconque réussirait à mettre la main sur la télécommande serait libre de lui faire sauter la tête. C'est d'ailleurs une force comme une faiblesse, mais Deadshot ne tient pas à la vie ; s'il ne mettra pas délibérément fin à ses jours, il n'hésitera pas non plus à se mettre en danger de mort si ça peut aider à l'accomplissement de sa mission. De même tient-il à sa réputation : si elle n'est plus à faire, il faut bien l'entretenir. Aussi ira-t-il toujours au bout d'un contrat qu'il a accepté à condition qu'il se fasse dans les règles, ce qui peut parfois le mettre dans des situations périlleuses. Depuis qu'il a fait la connaissance de Zoé, il rechigne également à tuer des enfants - pour ne pas dire qu'il a plus de chances de mettre une balle dans la tête de son commanditaire si on le lui demandait. Un autre moyen ô combien sournois d'avoir raison de lui est de lui faire manger du fromage ou boire du lait, étant donné son intolérance au lactose.


Hors Jeu

Présentation personnelle : Say my name.

Disponibilités et rythme de réponse : On va faire au mieux.

Pourquoi avez-vous choisi ce personnage ? Qui n'aime pas un bon maniaque de la gâchette ?

Avez-vous lu le règlement et approuvez-vous tous les points ? Parfaitement. Et ce n'est pas du tout parce que j'ai une bombe dans la nuque.

Comment êtes-vous venu ici ? Message subliminal.


That's yer problem, lady. You believe people can be cured, be made healthy,
be made normal -- that they can be saved. That they should be saved.

But maybe the only way to cure some people is with a bullet between the eyes.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4881-deadshot-journal-d-un-assassin http://dc-earth.fra.co/t4712-deadshot-guns-don-t-kill-people-they-make-it-easier

Inscription : 15/04/2017
Messages : 111
DC : Conner Kent.
Localisations : Belle Reve.
Suicide Squad

MessagePosté le: Jeu 20 Avr - 22:45
Je pense avoir terminé. N'hésitez pas à me le dire si la couleur vous dérange, j'ai fait pas mal d'essais mais ne suis pas sûr que ça passe sur tous les écrans. En vous remerciant par avance et en vous souhaitant une bonne lecture.


That's yer problem, lady. You believe people can be cured, be made healthy,
be made normal -- that they can be saved. That they should be saved.

But maybe the only way to cure some people is with a bullet between the eyes.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4881-deadshot-journal-d-un-assassin http://dc-earth.fra.co/t4712-deadshot-guns-don-t-kill-people-they-make-it-easier

Inscription : 17/11/2016
Messages : 779
DC : Circée L'Enchanteresse, Hal Jordan, Razer
Situation : Consummé par la rage.
Localisations : Mars
Justice society of America
Legion of Doom
MessagePosté le: Jeu 20 Avr - 23:07
Superbe fiche! J'adore ce personnage pour ma part!

Ça me semble complet, bien détaillé, bien étudié et rondement mené! Je n'ai rien de rien a y dire alors je te donnes dores et déjà ma première

VALIDATION!


AU plaisir de se re-croiser en rp!


The Blood Sing, The Ghosts Scream, A planet dies in flames, a Hero Falls...

The Wrath of Mars has Awakened!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4939-taste-the-wrath-of-mars

Inscription : 29/06/2014
Messages : 5536
DC : The Atom - Ch'al Andar - The Bat
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Ven 21 Avr - 17:10
Hello. Smile
J'ai lu ta fiche dans la journée, et ce fut une lecture fort agréable. Rien à dire, tu as bien évidemment ta deuxième validation - et tu connais la musique. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle

Inscription : 05/12/2016
Messages : 1391
DC : Deadshot.
Localisations : La tête dans les étoiles, accompagné de chauve-souris.
New Titans
MessagePosté le: Sam 22 Avr - 19:00
Pardon, je pensais l'avoir fait : merci à vous deux pour la validation et pour vos commentaires !


« Since before I could even think, I was told I was a living weapon.

That I was created with all this power – just so I could destroy.
But that isn’t true. It never was. The power was always mine.
»

« The choice was always mine. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4444-superboy-rebirth http://dc-earth.fra.co/t4287-superboy-i-m-no-superman
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

DEADSHOT - guns don't kill people, they make it easier.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Kill Bill Volume 1 et 2
» [JEU] GUNS 'N GLORY : Jouer aux cowboys et aux indiens [Gratuit/Donation]
» [RESOLU] Supprimer les icones HTC Calendar, Twitter, Music, People, Footprints dans Demarrer.
» [JEU : Flash] KILL KENNY : sauvez le pauvre kenny [Gratuit]
» Plaisir meurtrier avec Shiri Appleby (Thrill of the Kill)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: Plateforme joueurs :: Présentations :: Présentations validées-