Les comics que vous lisez en ce moment

Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 13 ... 21  Suivant
AuteurMessage
Inscription : 29/06/2014
Messages : 9708
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Jeu 19 Oct 2017 - 20:52
Quatrième one-shot sur les Evil Batmen, Batman : The Drowned est réalisé par Dan Abnett (qui scénarise la série Aquaman, confirmant que chaque origine des Evil Batmen est faite par l'auteur qui s'occupe du personnage "fusionné" avec Batman) et Philip Tan.
Originalité, ici : en plus de fusionner Aquaman avec Batman, on a ici une Bryce Wayne, qui a donc perdu pied et s'est laissée couler dans l'obscurité (héhé).


En soi, donc, que vaut ce one-shot ?
Jusque-là, la qualité oscille dans cet exercice, Red Death fut un échec flagrant, Murder Machine un joli bonbon un peu creux, Dawnbreaker une bonne idée mal réalisée ; Drowned n'est toujours pas brillant, mais vire plus du côté Murder Machine... sans la beauté.
Car oui, je le dis de suite : je n'aime pas ce que fait Philip Tan, et c'est le cas ici aussi. Les planches me semblent chargées, lourdes, parfois proches de l'illisible... et globalement moche, en fait. C'est totalement subjectif, mais c'est un rejet définitif.

Images:
 

Après, malgré ce graphisme repoussant, Drowned se laisse bien lire - car Abnett essaye de faire quelque chose, d'aller au-delà de l'histoire d'origine et de l'attaque de la Terre-DC par cet Evil Batman/woman.
Outre l'histoire d'origine, rapide mais efficace, et plus solide que quelques autres, il y a un discours constant (un peu lourd, parfois, notamment au début avec des blocs de textes à avaler) sur le principe de la noyade ; Bryce ne cesse de parler de "couler", de lutter contre ça, de remonter à la surface, de nager pour résister. Et si ça ne va pas franchement loin, si c'est assez basique, il y a une volonté de dépasser le postulat de base pour évoquer un principe psychologique, voir philosophique.
Bon, ce n'est pas brillant, mais ça a déjà le mérite d'exister. Et vu que le scénario se tient, sur l'ensemble, ne souffre pas des absences criantes de Red Death ou des creux de Dawnbreaker, ça rend le tout agréable.

Moche mais écrit de manière plus intelligente, ou moins basique, que les autres, Drowned est une surprise agréable ; quel dommage que ça soit si mal dessiné !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 29/06/2014
Messages : 9708
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Jeu 19 Oct 2017 - 21:03
Avec Batman #33, Tom King enchaîne, après sa War of Jokes & Riddles qui fut finalement très solide, avec la première de The Rules of Engagement, plus spécifiquement le premier numéro de A Dream of Me.
En clair, Batman et Catwoman préparent la suite de leurs récentes évolutions... car, oui, Bruce a demandé Selina en mariage, et elle a accepté ; on gère donc l'après.


Et Tom King gère très bien, en fait.
Si j'ai été initialement peu réceptif à ses propositions, la relecture en bloc des sagas I Am Gotham / I Am Suicide / I Am Bane m'a beaucoup plu, et sa War of Jokes & Riddles fut plutôt agréable. Je commence à apprécier son Batman, bien plus rongé par l'émotion, bien plus humain, bien plus friable et porté sur ses désirs, que ça soit l'espoir (de sauver la ville en faisant confiance à des plus puissants), le désespoir (les mesures prises contre Bane), l'amour (envers Selina ou sa mère) ; et je suis très curieux de voir ce que l'auteur va faire de ce nouveau postulat relationnel.

King lance donc l'après, et ça fonctionne très bien.
Que ça soit la relation Bruce/Selina, vraiment fun à voir, ou encore cette quête dans le désert (même si je suis prêt à parier que tout ça va mener à un duel Selina/Talia pour emporter le coeur de Bruce, comme Ra's avait affronté Bruce pour emporter Talia), mais surtout la gestion des proches de Batman (Alfred annonce la nouvelle à Dick, Jason, Duke et Damian, et c'est juste magnifiquement écrit et dialogué), tout fonctionne parfaitement.
La mécanique est bien huilée, les dialogues sonnent justes, et la dynamique est bon.

Joelle Jones livrant des planches solides, ça donne une lecture fort agréable.
J'étais réticent, au début, mais je finis par adhérer aux propositions de King. Vivement la suite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 29/06/2014
Messages : 9708
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Jeu 19 Oct 2017 - 21:31
Dan Abnett et Stjepan Sejic livrent, avec Aquaman #29, un chapitre important, dans cette saga d'Aquaman brisé et perdu dans un Atlantis dirigé par un extrémiste ; et si le précédent numéro faisait du surplace, on passe à la vitesse supérieure, avec brio !


Jusque-là, le titre oscillait sur trois plans : Aquaman et Dolphin qui tentent de survivre dans les bas-fonds, le premier étant remotivé par la seconde ; Vulko et la soeur Ondine tentent de trouver des armes pour faire tomber le bouclier autour du Royaume ; Mera et Tempest tentent de percer le bouclier.
Et si ça ronronnait un peu avant, cet épisode permet de clairement avancer... enfin ! Et dans la bonne direction !
Aquaman se reconstruit enfin. Vulko atteint son but, et l'humour est moins lourd. Mera peut pénétrer dans la cité, Tempest gagne en charisme, et les mystères sur son passé sont levés. Mais, surtout, un quatrième plan apparaît, faisant lumière sur un élément surprenant lors de la chute d'Aquaman...

Grâce à des planches toujours belles, mais moins puissantes (je pense que l'auteur a dû se dépêcher), l'épisode est fort agréable et l'ensemble continue de bien creuser cette saga, peu originale mais bien construite et solide.
Une bien bonne lecture !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 05/12/2016
Messages : 3287
DC : Ra's Al Ghul.
Situation : Cherche sa propre voie.
Localisations : Metropolis.


MessagePosté le: Jeu 19 Oct 2017 - 22:09
Merci pour ces avis.

Il est vraiment temps que je rattrape mon retard sur Aquaman !


« What if I say I will never surrender ? What if I say I'm not like the others ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4444-superboy-rebirth http://dc-earth.fra.co/t4287-superboy-i-m-no-superman
Inscription : 29/06/2014
Messages : 9708
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Ven 20 Oct 2017 - 21:34
Avec un peu de retard, j'ai lu Justice League of America #16, alors que le prochain est sur le point de sortir.
Steve Orlando et Felipe Watanabe (qui remplace très difficilement un Ivan Reis, ne tenant absolument pas la comparaison hélas) ont la lourde tâche de compenser un #15 bien foireux... et y réussissent, au moins un peu.


Dans ce fameux épisode précédent, le vrai souci était l'absence d'avancée, une absence de dynamisme, des dessins laids et fades, et en gros un immobilisme insupportable ; ça va mieux.
Via ce bon vieux procédé du flashback expliquant pourquoi le Vilain est méchant, et comment Ray Palmer a pu être piégé, a pu lancer son message à Ryan dans le one-shot Rebirth. En bref, comment tout s'est organisé pour parvenir à la trahison d'Aron.
En soi, le résultat est anecdotique, mais pas désagréable.
Orlando utilise ce vieux procédé sans brio, mais avec efficacité ; les motivations de son Vilain sont clichées, mais ne font pas tâche ; les réactions d'Atom ne sont pas brillantes, mais pas débiles non plus ; "ça passe", on va dire, comme tout le numéro.

Pas brillant, pas original, mais pas nul ou chiant non plus, Justice League of America #16 remonte le niveau - mais cette saga, si bien lancée, sera quoi qu'il arrive une déception, vu ce #15 inutile, et ce #16 lisible mais clairement moyen, anecdotique ; avec, en plus, des dessins très fades, ça rend le tout... passable, oubliable.
Dommage, il y avait la place pour bien mieux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 29/06/2014
Messages : 9708
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Sam 21 Oct 2017 - 23:14
Deuxième numéro de James Robinson sur le titre dans Wonder Woman #32 : après un premier épisode solide mais avec un contenu finalement un peu vide, j'espérais plus pour cette suite, en soi une accélération et une avancée. Et c'est ce que j'ai eu, je suis donc ravi !


Après un combat bien fichu et équilibré, qui permet de découvrir l'équipe de Steve Trevor (qui est copiée de celle du film, mais adaptée au Présent ; ça pourrait être lourd, je l'ai vu comme un clin d'oeil et la reprise d'un élément intéressant du film, donc ça ne me gêne pas) et surtout de donner un peu d'action, avant de se lancer sur les révélations. Celles-ci ne sont pas énormes : la constatation du lien Diana/Hercule (qui m'avait échappé, j'étais concentré sur les méfaits d'Hercule aux Amazones, mais oui... ils sont frère et soeur, par Zeus), un indice sur le notaire copié d'Hercule Poirot (je suis prêt à parier qu'il est plus que ça), et surtout... la confrontation au coeur de cette intrigue, à savoir le frère jumeau de Diana. Et on y va carrément !

Dans cet épisode, Robinson n'en fait pas énormément (en définitive, ça reste un combat, un dialogue, une révélation finale), mais parvient à donner ce qu'il faut via cette dernière planche qui permet de ne pas délayer un moment attendu ; ça y va, donc, et le tout est fort bien écrit, bien dialogué, bien rythmé, et bien dessiné.

L'intrigue accélère, on n'avance toujours pas "à fond", mais Robinson donne ce qu'il faut en action et en révélation pour contenter le lecteur, rendre la lecture agréable, et ne pas trop attendre ; du bon, donc, qui pourra sûrement devenir très bon au fil de l'avancée de l'intrigue, et notamment au prochain, qui a la lourde tâche d'expliquer une histoire jusque-là inconnue.
Robinson assure toujours, donc, et graphiquement c'est fort joli ; vivement la suite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 29/06/2014
Messages : 9708
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Mer 25 Oct 2017 - 18:45
Suite, dans Detective Comics #967, de A Lonely Place of Living, à savoir le retour de Tim Drake par James Tynion IV et Eddy Barrows.
Jusque-là, tous deux réalisent un sans-faute, en orchestrant l'évasion de Red Robin de la forteresse de Mr Oz. Maintenant que ce dernier est dehors, et doit avertir ses proches de l'attaque à venir de sa version futuriste, la qualité est-elle toujours là ?


La réponse est oui !
Sortant du huis-clos instauré jusque-là, James Tynion IV gère très bien l'après, notamment via une scène extrêmement forte entre Batman et Tim, quand ils se retrouvent. La suite est plutôt posée, on est dans un chapitre de "pause", avec Red Robin qui revoit ses camarades, les alerte, et tente d'empêcher Bat-Tim d'agir ; mais si, en soi, l'intrigue n'avance pas beaucoup, l'auteur parvient à conforter de jolies bases.
D'une part, les retrouvailles sont agréables (même si on aurait pu espérer plus de Tim et des autres, au-delà du choc Bruce/Tim), le duo Batwing/Red Robin promet, l'équipe fonctionne toujours... mais ce sont bien Red Robin et Bat-Tim qui sont au coeur de la saga.
Ce dernier continue d'être bien caractérisé, en bad-ass ultime. Sa confrontation avec Nightwing, Red Hood et Robin est un peu gratuite, mais fait plaisir, et le final... le final est un sacré cliffhanger, qui marque et donne envie de lire la suite.

Avec des dessins toujours superbes, ça donne un chapitre de pause bienvenu, qui se pose, et offre un final qui rend l'attente difficile. Vivement la suite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 05/12/2016
Messages : 3287
DC : Ra's Al Ghul.
Situation : Cherche sa propre voie.
Localisations : Metropolis.


MessagePosté le: Mer 25 Oct 2017 - 18:58
Effectivement, si la qualité globale de Rebirth reste très haute, l'arc actuel de Detective Comics est parmi ceux dont j'attends la suite avec le plus d'impatience (notamment pour les raisons que ceux qui ont lu devineront).
Un contrepoids très agréable à un Action Comics qui, à l'inverse, reste assez décevant pour le moment, alors pourtant que ses révélations étaient teasées davantage...


« What if I say I will never surrender ? What if I say I'm not like the others ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4444-superboy-rebirth http://dc-earth.fra.co/t4287-superboy-i-m-no-superman
Inscription : 29/06/2014
Messages : 9708
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Mer 25 Oct 2017 - 19:03
Au sein de la saga Dark Nights : Metal, le crossover Bats Out of Hell réunit plusieurs titres différents, tous impactés par la saga ; l'occasion de voir tel ou tel Héros face aux Evil Batman.
The Flash #33 ouvre la danse, avec aux commandes Joshua Williamson, responsable du mauvais Dark Knights : Red Death (les origines du méchant Bat/Flash), et Howard Porter, longtemps associé au Bolide.


Alors que l'auteur s'était, malheureusement, vautré dans le médiocre avec Red Death, il retrouve ici la réussite qui le caractérise sur la série depuis sa reprise post-Rebirth. Barry Allen est bien écrit, il reproduit et nourrit un passage de Dark Nights : Metal #3, et parvient à jouer son rôle de tie-in sans grande originalité, mais avec efficacité.
Flash joue bien son rôle d'âme de la Justice League, il veille sur chacun : si c'est, déjà, un aspect que j'aime beaucoup dans le personnage, cela fonctionne particulièrement bien ici, au sein de cette folie qui s'empare de l'univers DC à cause de Barbatos et des Evil Batmen.
Après, ne nous mentons pas : ça n'a rien d'original, c'est du déjà-vu, et c'est quand même du remplissage ; mais, globalement, ce n'est pas désagréable, c'est efficace, bien dialogué, plutôt rythmé, et le principe final (les Evil Batmen ont prévu une Batcave piégée pour Wonder Woman, Green Lantern, Aquaman et Flash) peut donner des moments divertissants.

Porter n'a plus, hélas, son niveau d'antan (du fait d'une grave blessure à la main), mais il assure le nécessaire, et a sûrement été bien pratique pour ce numéro (qui diffère du résumé présent dans les sollicitations, ce qui implique des changements il y a peu).
Rien de brillant, mais pas désagréable, cela permet d'attendre Dark Nights : Metal qui a pris du retard sans "perdre" le fil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 29/06/2014
Messages : 9708
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Mer 25 Oct 2017 - 19:04
Conner Kent || Superman a écrit:
Effectivement, si la qualité globale de Rebirth reste très haute, l'arc actuel de Detective Comics est parmi ceux dont j'attends la suite avec le plus d'impatience (notamment pour les raisons que ceux qui ont lu devineront).
Un contrepoids très agréable à un Action Comics qui, à l'inverse, reste assez décevant pour le moment, alors pourtant que ses révélations étaient teasées davantage...

J'ai "lâché" Action Comics depuis deux semaines. Je m'y remets ce soir.
J'ai pas très envie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 29/06/2014
Messages : 9708
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Mer 25 Oct 2017 - 20:36
Avec Invincible Iron Man #593, Brian Michael Bendis (qui officie depuis une paire d'années déjà sur le titre) et Stefano Caselli lancent The Search for Tony Stark, préparant sûrement un #600 "marquant". Ils en profitent aussi pour réunir les personnages de Invincible Iron Man (la série où évoluait Riri Williams, jeune fille afro-américaine géniale ayant pris la suite de Tony comme Ironheart, conseillée par une intelligence artificielle dotée de la personnalité de Tony) et Infamous Iron Man (la série où évoluait le Dr Doom/Dr Fatalis, qui a récupéré une armure Iron Man pour "faire le bien").
Tout le monde dans le même titre, tout le monde ensemble, tout le monde pour... chercher Tony Stark, qui a disparu.
Mais, en gros, ça vaut quoi ?


Ça vaut que, surtout, ça n'est pas très clair.
Bendis, auteur talentueux mais décrié (connu initialement pour ses polars, il a créé Jessica Jones/Alias avant de rester longtemps sur New Avengers/Avengers, offrant une vision proche des codes des shows TV de la franchise, mais ruinant souvent ses sagas et ses personnages par manque de sérieux), a débuté son passage sur Iron Man d'une très bonne façon (j'ai aimé les premiers épisodes), mais a dû composer avec l'événement Civil War II, artificiel et imposé pour suivre le film ; un échec, qui de plus a mené à la "disparition" de Tony Stark, sans que personne n'y comprenne rien.
En gros, Tony tombe dans le coma, mais on ne sait pas grand-chose ; et sont alors lancés Riri et Doom en remplaçants, propositions intéressantes mais arrivant comme des cheveux sur la soupe.

J'espérais que Invincible Iron Man #593 permette de reprendre aisément, pour les nouveaux lecteurs ou ceux qui, comme moi, ont abandonné (j'ai lâché avant Civil War II) ; hélas, non. Bendis reprend ses séries, sans rien expliquer ou présenter ; si Riri et Doom ont été connus via Internet, j'ignorais que l'auteur avait finalement décidé de donner suite à l'une des idées les plus polémiques, voire les plus crétines qui soient... à savoir, expliquer qui sont les vrais parents de Tony Stark.
Et oui ! Il y a quelques années, l'auteur Kieron Gillen avait révélé que Tony n'est pas le fils naturel de Maria et Howard Stark, mais un bébé adopté pour "cacher" leur vrai enfant, Arno Stark, qui avait failli mourir et avait été sauvé par un robot alien, qui "veillait" au loin en attendant un signe ; Arno révéla son existence, et lui et Tony combattirent le robot... mais la question de la vraie origine du Héros demeurait.
Bendis y a donc donné suite - il aurait pu évité, tant cette idée n'a pas de sens. Or, si j'ignorais celui comme lecteur "visiteur", la lecture du #593 me confronte directement à Amanda Armstrong... la vraie mère de Tony ! Accompagnée par Mary-Jane Watson (embauchée par Tony lors de mes lectures), mais aussi Friday (l'intelligence artificielle du type J.A.R.V.I.S.), elle mène les Entreprises Stark, et lance une Stark Expo au début du #593 ; bien sûr, la récente disparition du corps de Tony (voir Marvel Legacy #1, dont j'ai parlé ici) les mène à enquêter avec Riri, et un passage sur Doom - et rien de plus !
Bien sûr, il y a un micro-teaser un peu facile, mais c'est... vide.

Vide, gênant (la Stark Expo montre les Illuminati, le groupe secret de Héros Marvel ? Tony et Spider-Man démasqué ? sérieusement ?), et pas du tout adapté aux lecteurs "visiteurs" ou qui voudraient prendre le train en marche (j'ai dû chercher sur Google la mère).
C'est plutôt joli graphiquement, mais c'est scénaristiquement proche de la catastrophe, tant Bendis se contrefiche des lecteurs qui pourraient être intéressés par cette renumérotation et l'événement du retour annoncé.

Quelle déception.
Je lirai la suite, car j'aime le perso', mais... quelle déception !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 29/06/2014
Messages : 9708
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Mer 25 Oct 2017 - 21:05
J'ai rattrapé mon retard et donc lu Justice League of America #17, sixième partie de Panic in the Microverse, la saga où Ryan Choi tente de sauver Ray Palmer dans le Microvers, pour faire suite à un événement entrevu dans Rebirth.
S'il est clair que cette saga a déçu, par sa longueur, l'irrégularité de ses dessins (Ivan Reis a été remplacé pour deux numéros par un artiste volontaire mais trop limité) et, globalement, une certaine fainéantise scénaristique de Steve Orlando, j'espérais un final qui remonterait le niveau... c'est un peu le cas, heureusement.


L'heure de l'affrontement entre le Vilain Aut (qui veut détruire le Microvers parce que... il aime le vide, en fait, et il le trouve parfait, sans défaut) et les Atoms, mais cela s'avère finalement être un duel entre Aut et Ryan Choi ; bien sûr, Ryan gagne, manque de se sacrifier, est sauvé par Killer Frost (l'idylle semble officielle) et Ray. S'en suit une discussion où Ray loue les mérites de Ryan, lui confie définitivement le rôle d'Atom, et décide de rester pour régler les conséquences de l'entropie locale ; un clin d'oeil au vieux Héros Blue Jay (et donc à Lord Havok, premier Vilain de la série), à Doomsday Clock, et on finit sur un cliffhanger qui révèle le futur Vilain, connu et intéressant.
Bref, du basique - mais du basique efficace, en fait. Hormis le dialogue Ray/Ryan un peu lourd (car Palmer se flagelle et flatte un peu trop Choi... bon, je suis fan du premier Atom, ça explique peut-être ma lassitude), tout est "bon", ou du moins si c'est fait sans originalité, c'est efficace.

Orlando livre une conclusion sans brillance et sans folie, mais claire et qui fonctionne. Vu qu'Ivan Reis est revenu, pressé mais avec un niveau toujours bon, cela rend la lecture plutôt agréable, en tout cas fluide.
En définitive, la saga aura été une déception - déception car le Microvers a été finalement creux, déception car Reis n'a pas tenu sur la durée, déception car Palmer perd en charisme, déception car finalement tout cela a été fait pour conforter Ryan dans le rôle définitif d'Atom.
Déception, surtout, car on était clairement en droit d'attendre mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 29/06/2014
Messages : 9708
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Jeu 26 Oct 2017 - 20:55
Avec Wonder Woman #33, James Robinson quitte le suivi des actions des deux premiers épisodes de son passage sur sa série pour un encart sur Grail, la fille d'une Amazone et de Darkseid, et Darkseid lui-même, précédemment bébé en train de grandir.
Si cela coupe un peu le cours des événements, et si le numéro est clairement accessoire, la lecture n'en est pas moins agréable.


Après, soyons honnêtes : il ne se passe pas grand-chose ici, on a droit à un flashback bourrin de baston entre Grail et l'ARGUS, et une revue rapide de tous les demi-dieux tués par la jeune femme, pour "nourrir" son père. Si le principe que la divinité puisse aider/améliorer/vieillir/ramener Darkseid à l'âge "normale" avait été sous-entendu/entrevu avant, on le voit bien plus ici, en établissant clairement les choses.
Le final est basique, car il ramène finalement tout simplement à la dernière page du #32.

Clairement, l'épisode est anecdotique, et pourra être sauté.
Il n'en est pas moins agréable, bien rythmé même si rapide, avec de jolis dessins d'Emanuela Lupacchino, et un duo pertinent Grail/Kid Darkseid.
Ça ne fera pas tâche dans le TPB, ça peut être zappé, mais il n'y a rien de déshonorant ; une pause un peu rapide, mais pas désagréable, tout simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 29/06/2014
Messages : 9708
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Jeu 26 Oct 2017 - 22:11
Le one-shot Batman : The Merciless de Peter J. Tomasi et Francis Manapul (qui, pour une fois, ne sont pas liés au personnage fusionné avec Batman, ici Wonder Woman voir Arès) est, tout simplement, le meilleur de tout ce qui a été proposé jusque-là.
Et, en plus, c'est même un très bon épisode, tout court.
Je n'y croyais presque plus, mais c'est enfin arrivé - et c'est fort agréable !


Scénarisé par un auteur quasiment toujours pertinent, efficace et intelligent, dessiné par un surdoué, ce numéro est vraiment une lecture passionnante, alternant avec intelligence le Présent et l'attaque des Evil Batmen sur le monde-DC (et une très bonne réunion de crise entre les agences officielles, courte mais intense et très bien dialoguée, avec chacun se tirant dans les pattes), et le Passé qui explique comment un Batman a pu s'emparer d'un casque puissant d'Arès pour se venger et devenir le Dieu de la Guerre.
L'épisode est, donc, bien équilibré, bien écrit, avec des utilisations vraiment agréables (le DEO, l'ARGUS, Father Time, Waller, Jonas, Sam Lane, Steve Trevor sont de la partie, mais aussi le supporting-cast de pilotes d'Hal Jordan), et surtout un Evil Batman mieux construit que les autres.
A la différence de ses camarades, cette version a une "justification" pour son pétage de plomb, et même une forme d'excuse ; disons que tout paraît cohérent, tout est construit. On n'en sait pas énormément, mais on en sait assez pour comprendre pourquoi un Batman, dans sa situation, en est mené à devenir et faire ça.

Avec, en plus, des dessins superbes, ce numéro est une vraie bonne surprise, qui nourrit très bien son personnage, utilise ses personnages secondaires, raconte plusieurs choses, propose une fin "surprenante" (disons que c'est un bonus pertinent, et cohérent avec le perso').
C'est beau, c'est bien rythmé, c'est divertissant, c'est intelligent, en tout cas bien plus que les autres ; une réussite, bienvenue et invariable !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 29/06/2014
Messages : 9708
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Ven 3 Nov 2017 - 21:51
Batman #34 poursuit la saga Rules Of Engagement de Tom King et Joelle Jones, où Batman & Catwoman pénètrent un pays interdit pour... y faire quelque chose, sans prévenir personne et avec aucun accord.
Après un premier numéro solide, car très bien dialogué et un cliffhanger intéressant, la suite parvient-elle à tenir l'attente née d'un bon lancement ?


La réponse est oui !
Grâce, encore, à sa science des dialogues, et à une maîtrise réelle de l'essence de ses versions des personnages (Damian et Dick, bien sûr, énormes révélations d'écriture de King sur cette saga, mais aussi ses versions de Bruce et Selina, qui ne sont pas forcément les classiques mais qui fonctionnent vraiment dans le cheminement des épisodes de l'auteur), le numéro est extrêmement agréable à lire.
Via un combat classique, mais efficacement mené et, encore, très bien dialogué, une révélation pertinente sur l'objet de cette quête (je pensais que Batman amenait Selina combattre Talia pour qu'elle ait le "droit" de l'épouser, je me suis trompé), qui rebondit sur d'autres éléments de l'ensemble du projet de Tom King sur le titre, ce dernier réussit encore à rendre la lecture très agréable.

Grâce aux dessins léchés et nerveux de Joelle Jones, l'épisode laisse un très bon souvenir : il est en soi, très classique, mais fonctionne grâce aux dialogues et aux liens entre les personnages, passionnant à découvrir et à poursuivre. Le couple fait sens, réellement, et c'est vraiment fun de le voir apparaître et grandir devant nos yeux.
Vivement la suite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 29/06/2014
Messages : 9708
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Ven 3 Nov 2017 - 22:00
Deuxième partie de la saga Bats Out Of Hell, le tie-in de Dark Nights : Metal, Justice League #32, par Robert Venditti et Joshua Williamson au scénario et Liam Sharp aux dessins, a la charge de poursuivre une bonne entrée en matière dans The Flash, où la Justice League tombe aux mains des Evil Batmen.


Et ce numéro fonctionne, lui aussi !
Même si Liam Sharp était plus inspiré sur Wonder Woman, son trait très agréable rend bien sur ces planches sombres et dures ; l'encrage est peut-être un peu trop présent, mais participe à cette atmosphère désespérée... car oui, on ne rigole pas, ici.
Flash, Aquaman, Wonder Woman et Green Lantern sont emprisonnés dans des Batcaves piégées conçues par les Evil Batmen, Cyborg est torturé - et chacun doit essayer de survivre ; ça se passe mal.
Si, en définitive, il ne se passe pas grand-chose ici, le bilan est simple : la J.L. échoue, et s'en prend plein la tronche. On a, clairement, un premier round en faveur des Evil Batmen, chacun frappant fort là où ça fait mal chez chaque "original" - Red Death (Batman/Flash) use Flash, Drowned envoie une Mera contrôlée sur Aquaman, Merciless utilise les âmes des Amazones contre Wonder Woman, et Dawnbreaker brise le serment de Green Lantern.

Globalement, l'épisode se lit vite, se résume vite - mais il est efficace, clair, direct, et tape au coeur.
C'est un bon tie-in, il exprime bien le désespoir et l'ampleur de la menace ; efficace, oui, et bien illustré. Je n'en demandais pas plus, et j'en suis très content !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 29/06/2014
Messages : 9708
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Sam 4 Nov 2017 - 15:13
Ecrit par Frank Tieri, dialogué par James Tynion, dessiné par Tony Daniel, Batman : The Devastator doit présenter l'avant-dernier Evil Batman, avant le fameux Batman Who Laughs. Après un ensemble de one-shots dont la qualité est clairement irrégulière, quid de la fusion Batman/Doomsday ?


On est, heureusement, dans le haut du panier de ces one-shots, meilleur même que Batman : Murder Machine, déjà scénarisé par Tieri mais magnifiquement illustré. Moins bon que le super et superbe Batman : The Merciless, ce dernier one-shot en date fonctionne malgré tout grâce à un bon équilibre entre flashback explicatif et Présent, où le personnage éponyme attaque le monde.
Globalement, on a ici encore un Evil Batman qui est recruté directement après sa transformation (ce que je trouve assez crétin dans l'idée, mais bon), mais qui fait partie des Evil Batmen qui ont de "bonnes raisons" de péter un plomb, qui n'est pas devenu monstrueux par principe ; tous ont des excuses, mais certains sont clairement moins travaillés.
Là, on a un rappel du film BvS via une scène-clé, où Batman affronte un Superman, ici devenu fou ; comment, pourquoi, qu'importe, et ça passe plutôt bien. Batman, poussé aux extrémités, se transforme en Doomsday, tue l'ennemi, mais a définitivement perdu espoir quand son symbole (Clark) a piétiné entièrement sa vision du monde ; pourquoi pas. Le principe se tient, la folie de cet Evil Batman se tient, et la gestion du Présent, avec un Bruce qui tente de s'en prendre à Loïs et à Metropolis, est plutôt bonne.

Avec, en plus, de beaux dessins de Tony Daniel (qui rajoute un Bat-symbole différent pour cet autre monde, bonne idée), cela donne un one-shot efficace et agréable, qui forme un Evil Batman bien fichu. Pas mal, définitivement !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 18/01/2016
Messages : 3671
DC : Razorsharp, Dolphin & Tara Markov
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
Justice League
MessagePosté le: Dim 5 Nov 2017 - 16:49
Bon serait-ce le Saint Graal que j’ai tenu entre mes mains ? Ou plus modestement le commencement de beaucoup de choses ? Bref, j’ai lu…

ACTION COMICS, 1-19 (DC COMICS, 1938-1939)
NEW YORK WORLD’S FAIR COMICS, 1 (DC COMICS, 1939)
SUPERMAN, 1-3 (DC COMICS, 1939)

… que DC a eu l’excellente idée, près de 80 années après leur publication, de rééditer dans un joli volume en couleurs, faisant près de 400 pages et coutant le prix – très raisonnable – de 19,99 $


Enfin, plus exactement DC a réédité le matériel contenu dans ces comics consacré à Superman. On n’est pas sur du cover-to-cover comme avec la série des DC Archives (qui coutent bonbon pour le coup !) mais l’essentiel de ces revues est là.

Mince ! Ce sont les premières apparitions de Superman ! Made in Jerry Siegel (scénario) et Joe Shuster (dessin) bien entendu. A un moment, où Batman n’existe pas encore (il y a une publicité dans le recueil qui annonce l’arrivée d’un petit nouveau dans Detective Comics n°27 ^^). A un moment où – pour ainsi dire – rien de notre DCverse n’existe encore. Bref, 400 pages d’histoire à lire ^^

Et ça vaut quoi ? Eh bien, déjà il y a l’intérêt de voir un personnage se mettre en place : le costume est encore loin de ce que l’on connaitra par la suite, Superman ne vole pas encore mais fait des bons prodigieux, Metropolis n’est pas encore désignée sous ce nom, Clark Kent ne travaille pas pour le Planet mais pour le Daily Star et Perry s’appelle encore George Taylor. Krypton est vaguement évoqué et les Kent sont déjà morts au moment où Clark rejoint le Planet. Et le monde ne connait pas encore Superman !

D’ailleurs ce dernier se comporte à la limite de la loi. La police le pourchasse de temps à autre, sans grand succès. Il ne tue pas mais n’est pas effondré quand un criminel meurt lors d’une bagarre. Et sans sourciller, il envoie sur la chaise électrique les malfrats qu’il arrête.

[/cente]

Un homme de son temps ? Peut-être. Mais, il a déjà à cœur la défense de l’opprimé. Il va aider un boxeur à récupérer son titre, faire fermer un orphelinat où l’on torture les enfants, mettre un coup d’arrêt à un bagne où des mauvais traitements sont infligés à des prisonniers, stopper une guerre civile et lutter contre la violence routière ou le jeu compulsif. Superman présente une dimension sociale dans ses premières aventures que l’on ne retrouvera que rarement par la suite.

Bon, il est vrai qu’il n’a pas de super-vilains à dérouiller : Luthor n’a pas encore été inventé ! D’ailleurs, le premier super-vilain qu’il affronte (dans Action Comics n°13) n’est nul autre que… Ultra Humanite (qui n’est pas encore un singe géant) !

En revanche, dès le premier épisode, Lois est là : autant amoureuse de Superman qu’elle méprise le timide et maladroit Clark, Lois n’en demeure pas moins la journaliste ambitieuse et sans peur qu’elle ne cessera jamais d’être…

[center]

D’ailleurs dans ces épisodes, Clark Kent est parfois tout aussi important que Superman : le journaliste étant un super-héros à sa manière par le super-pouvoir de la plume et de l’imprimerie !

Vous l’aurez compris ce premier volume intitulé « The Golden Age of Superman » est plus qu’enthousiasmant ! Ne serait-ce que pour voir d’où tout notre bel univers est parti ^^

Pas d’édition française pour le moment mais j’imagine qu’un jour ou l’autre Urban Comics va se charger de traduire tout cela ^^

Est-il utile de dire que ça vaut le détour ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Inscription : 29/06/2014
Messages : 9708
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Lun 6 Nov 2017 - 7:57
Oh, intéressant, merci ! Prix très attractif, en effet !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 29/06/2014
Messages : 9708
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Mer 8 Nov 2017 - 21:43
Troisième partie de la saga Bats Out Of Hell, Hal Jordan & The Green Lantern Corps #32 conte encore l'affrontement de la Justice League contre les Evil Batmen, cette fois-ci sous le point de vue spécifique de Hal Jordan. Mission est donc de continuer à surfer sur la bonne impression laissée jusque-là.


Et mission globalement accomplie !
Entendons-nous bien : si je suis très fan de Dark Nights : Metal, et si je prends globalement du plaisir à lire les tie-ins et one-shots, j'adapte mes attentes dans mes lectures ; j'exige beaucoup des numéros principaux, et relativement peu des numéros "impactés" par l'événement, comme ici.
En soi, la saga Bats Out Of Hell ne révolutionne rien, et avance en terrain ultra-balisé ; mais elle le fait plutôt bien, en donnant ce qu'on s'attend, en jouant le divertissement basique, et en ne cherchant pas à en faire trop. Ça fonctionne.

Centré sur Hal Jordan, on découvre enfin un Héros qui parvient à répliquer et à tenir la dragée haute face à un Evil Batman, ici Hal VS Dawnbreaker ; et, bon sang, ça fait du bien que l'un d'entre eux s'en prenne dans la tronche !
Malheureusement, cela ne dure pas, et Venditti est fainéant en présentant cette défaite par ellipse. Dommage.
S'en suit un final simplissime et décevant, avec encore Cyborg vaincu, encore manipulé... du déjà-vu. Vraiment dommage, car Venditti caractérise très bien son Héros, et donne de bons moments, de testostérone et épiques.

Les dessins de Van Sciver sont habituels, ni meilleurs, ni moins pires que d'autres fois ; on aimera si on aime, on détestera si on déteste.
Une lecture agréable, très fun et prenante sur les trois-quarts, décevante sur la fin. Pas mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 29/06/2014
Messages : 9708
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Mer 8 Nov 2017 - 22:07
Dernière partie de A Lonely Place Of Living, ce Detective Comics #968 doit refermer cette terrible étape, durant laquelle Tim Drake revient, mais doit affronter le Batman-Tim venu du Futur. Saga jusque-là excellente, le final est-il à la hauteur ?


Oui !
Même si on n'a plus Eddy Barrows, mais un Alvaro Martinez très correct mais un grand en dessous, le scénario de James Tynion IV est vraiment très bon, et fournit une fin fort adéquate à cette histoire. Avec son lot de dialogues percutants (Tom King et lui font un concours sur celui qui écrira mieux les Robins entre eux ?), un Bat-Tim toujours aussi badass et épique, le numéro est fort agréable à lire.
Au fond, ce numéro ne révèle quasiment rien, c'est une baston sèche et qui reproduit les principes déjà vus - mais c'est bien fait, dynamique, fun, et la confrontation Tim/Batman-Tim est bonne. En tant que fan de Tim Drake, c'est un vrai plaisir de le(s) voir ainsi, et je ne boude pas les sourires qui ont glissé durant la lecture.

A Lonely Place Of Living fut une très belle saga, qui remet parfaitement Tim Drake en avant, qui a très bien caractérisé sa place dans la Batfamily (celle du Robin qui n'est pas torturé, qui veut aider, qui est positif, qui construit, qui est là volontairement et avec un drama à priori moins prégnant [même si les années 2000 l'avaient orienté dans le dark]), et qui fut surtout un excellent moment de lecture.
Toujours excellente, Detective Comics demeure le joyau de DC !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 29/06/2014
Messages : 9708
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Mer 8 Nov 2017 - 22:31
James Robinson et Sergio Davila racontent, dans Wonder Woman #34, la première rencontre entre Diana et son frère. Après un début très posé, lent voire même timide, le scénariste doit avancer, donner un passé au frère jumeau de Wonder Woman, et avancer ses pièces pour sa saga.


Il y parvient, en fait, et finit en plus par me surprendre - même si, à la fin, je suis un peu déçu.
L'épisode s'articule entre un long moment de discussion, plutôt agréable. Robinson lance de nombreux dialogues, sans grand génie, mais avec efficacité ; la relation fraternelle se construit, le passé de Jason est présenté, et si ça n'a rien d'original ou de surprenant, ça fonctionne plutôt bien et les rapports frère/soeur semblent intéressants ; ça peut offrir un appui à Diana, lui donner un nouvel angle à creuser dans son rapport aux autres.
Sauf que.
Sauf que Robinson offre un dernier acte qui surprend, enchaîne avec une grosse scène d'action, et un cliffhanger basique ; efficace, néanmoins, car à la lecture je n'ai rien vu venir - mais ça ne dure pas.

En y réfléchissant, tout cela semble bien téléphoné et "facile" ; même décevant.
Robinson surprend, réussit son coup sur le moment, mais en vient à gâcher son si gros prélude pour... quoi ? Ça ? Vraiment ?
C'est décevant, car l'attente était là et on ne m'offre, en réponse, qu'un rebondissement qui fonctionne sur l'instant, mais vient gâcher sa saga ; dommage, vraiment, vraiment dommage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 18/01/2016
Messages : 3671
DC : Razorsharp, Dolphin & Tara Markov
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
Justice League
MessagePosté le: Jeu 9 Nov 2017 - 13:39
Un petit comic-strip pour changer ! Et loin des majors que sont DC et Marvel, je dois admettre être totalement admirative devant...

NEW, IMPROVED ! DYKES TO WATCH OUT FOR [TPB 3] (1988-1990, FIREBRAND)
SPAWN OF DYKES TO WATCH OUT FOR [TPB 5] (1991-1993, FIREBRAND)
SPLIT-LEVEL DYKES TO WATCH OUT FOR [TPB 8] (1997-1998, FIREBRAND)
INVASION OF THE DYKES TO WATCH OUT FOR [TPB 11] (2002-2005, ALYSON BOOKS)

... d'Alison Bechdel (Fun Home), série qui été publiée dans divers journaux américains à partir de 1983 jusqu'à 2008 et qui aura donné lieu à 527 strips, quelques histoires complètes et 12 TPB.


Mon intérêt pour cette série remonte à ma thèse, quand j'avais pas mal de temps à perdre et que j'écumais le net à la recherche de strips quotidiens à lire. C'est ainsi que j'ai pu m'intéresser à l'oeuvre de Jeremy Dennis, au True Swamp de Jon Lewis ou à "Dykes to watch out for" (en VF : "Lesbiennes à suivre).

Dans ce strip, on suit les non-aventures (on est à la limite du soap) de la communauté homosexuelle d'une quelconque métropole américaine. Bien que le "casting" ait changé au fur et à mesure des années, les personnages principaux demeurent :

- Jezanna, la propriétaire d'une librairie féministe et LGBT, qui a du mal à joindre les deux bouts, face à la concurrence galopante des grandes enseignes
- Mo', une jeune vendeuse, effrayée par le monde dans lequel on vit, farouchement libertaire et un peu flippante (le personnage qui semble - à la lecture de Fun Home - s'approcher, même physiquement, le plus d'Alison Bechdel : clairement c'est ma préférée)
- Lois, sa collègue de travail, dotée également d'une forte conscience sociale mais qui dispose aussi d'une certaine fantaisie et une propension nette au papillonnage et à la drague


- Toni, une comptable, et Clarisse, une juriste (qui deviendra avocate), le couple stable de la série et qui arrivera à connaître les joies de l'homoparentalité
- Ginger, une prof de littérature, coloc' de Lois et qui est - le plus souvent - malheureuse en amour
- Sparrow, une thérapeute, également coloc' de Lois et de Ginger, et qui arrivera même à faire un "coming-in", à la fin de la série, en se mettant en couple avec Stuart (un gars dont les ex finissent toujours par devenir lesbiennes)

Ce qui est intéressant dans ce strip, dessiné et scénarisé par la féministe lesbienne Alison Bechdel, c'est que bien que l'ensemble des personnages principaux sont homosexuels, l'homosexualité n'est qu'un sujet parmi d'autre de ce strip. On va suivre les galères de déménagement de Toni, les problèmes d'infidélité de Clarisse, les galères professionnelles de Ginger, le dépôt de bilan toujours proche de la Librairie, les inquiétudes des héroïnes quant au fait d'avoir G.W. Bush comme président, les problèmes de santé de la petite amie de Mo, etc...

Paradoxalement - du moins en apparence - l'homophobie est un sujet qui n'est pour ainsi dire jamais traité (et de ce que j'ai pu lire seulement avec le personnage de Cynthia, homosexuelle et républicaine, rejetée par sa famille de fondamentalistes). En fait "Dykes to watch out for" est un soap dont les personnages principaux sont homosexuelles. Mais à part ça, il se passe à peu près ce qu'il se passe dans n'importe quel soap, pour peu que celui-ci soit bien ficelé, drôle, avec des personnages attachants et des situations émouvantes (l'accouchement de Toni, la maladie de Sidney, les angoisses de Mo), dotés d'une réelle conscience sociale.


Finalement tout cela me rappelle la série de livres d'Armistead Maupin "Les Chroniques de San Francisco" dans lequel on suit la vie quotidienne des habitants d'un immeuble de San Francisco, à la seule différence que les héros - chez Maupin - ne sont pas tous homosexuels (mais c'est à lire !).

Bref, je suis complètement fan de cette série qui a une réelle intelligence, une réelle sensibilité et dont l'auteur réalisera par la suite l'autobiographique "Fun Home" qui est, à mon sens, un des sommets de la bédé américaine moderne.

S'agissant de "Dykes to watch out for", 2 volumes ont du être publiés en VF mais doivent être complètement introuvables. Une anthologie ("The Essential Dykes to watch out for") a été publiée en 2008 aux States et constitue une bonne introduction à la série. Elle devrait être encore trouvable, contrairement à la plupart des 11 TPB publiés chez Firebrand, puis Alyson Books (qui ne publient - à mon souvenir - aucun autre comic-book ou strip), qui eux risquent d'être plus cotons à dénicher.


Je dirai bien à quand une édition complète en VF ? Je ne crois pas que ce soit en projet et c'est bien dommage au regard de la qualité de cette oeuvre.

En revanche, on peut lire un certain nombre de strips et notamment les derniers (n°484 à 527) [qui ne sont réédités que dans l'anthologie et pas dans l'un des 11 TPB] sur le site de Bechdel.

Vous l'aurez compris... ça vaut le détour (mais Fun Home c'est encore plus bouleversant et bien meilleur) ^^


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Inscription : 29/06/2014
Messages : 9708
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Dim 12 Nov 2017 - 17:20
Ecrit par Scott Snyder, James Tynion IV et Joshua Williamson, dessiné par Doug Mahnke, Jaime Mendoza, Yanick Paquette et Jorge Jimenez, Batman : Lost a vocation à combler l'attente avant les prochains numéros de Dark Nights : Metal, mais aussi à s'appesantir sur Bruce Wayne, sa chronologie et, en général, la chronologie générale de l'univers DC ; avec, en plus, la possibilité de livrer un bel épisode.


Et ça fonctionne !
Dans un numéro très onirique, le trio de scénaristes créé une ambiance prenante, une plongée dans le bizarre si puissante qu'elle m'a rappelée l'extraordinaire saga Return of Bruce Wayne ; de mon point de vue, c'est un compliment, tant j'ai adoré le passage de Grant Morrison sur la franchise Batman, et tant ces six numéros de voyage temporel m'ont plu (même si je préfère l'extraordinaire Final Crisis).
Difficile d'en dire plus sur Batman : Lost, qui est finalement très riche et continue la campagne de modification/réintégration de grands éléments dans la continuité DC, même ceux qu'on pensait disparus ; impressionnant, et intriguant.
Avec, en plus, des dessinateurs extraordinaires qui livrent de très belles planches, adaptés en plus aux différentes phases, cela créé un numéro onirique, oui, puissant, qui permet de plus creuser le surprenant Barbatos, de le séparer de l'Hyper-Adaptator de R.O.B.W., et donc de vraiment construire l'ennemi principal de cette saga ; et c'est une bonne chose.

Batman : Lost a tenu ses promesses, et j'ai toujours hâte de voir la suite ! Un vrai bon moment de lecture, et une bonne fondation pour l'événement... voir l'univers DC en général !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 29/06/2014
Messages : 9708
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Mar 14 Nov 2017 - 21:22

Toujours passionnant, ce Mister Miracle #4. Passionnant et terrifiant.
Clairement, ceux qui n'ont pas adhéré aux trois premiers numéros ne seront pas intéressés, ici, et ne seront pas emportés ; Tom King a déjà dit et montré ce qu'il veut faire ici, et ceux qui n'y adhèrent pas ne seront pas plus convaincus. Moi, j'adhère, j'adore.
Avec un style que ne renierait Brian Michael Bendis, dans un numéro fait quasiment uniquement par un immense dialogue entre Orion et Mister Miracle, où Mitch Gerads reproduit plusieurs fois les mêmes plans, on pourrait croire que le tout se lit vite, que c'est bâclé, facile et creux ; on aurait tort.

Orion est désormais le Highfather, le berger des New Gods ; et si Izaya, son père adoptif et père naturel de Scott Free (dont on rappelle intelligemment qu'il ne s'agit pas de son vrai nom, vrai nom qui ne lui a jamais été donné...), était le berger bon, doux et généreux, Orion est le berger totalitaire, qui hurle, qui menace, qui sanctionne. Qui frappe.
La métaphore totalitaire est définitive, et la haine entre les deux "héritiers" d'Izaya est évidente ; elle transpirait déjà avant, elle éclate ici. Et c'est fort.
Avec cet interrogatoire étouffant, terrible, abominable, des indices constants sur l'implication de Darkseid (qui n'apparaît jamais, mais dont la présence, terrible, couve à chaque numéro ; très fort d'avoir Darkseid en menace principale, mais jamais vue, ça n'en rendra le panel de son arrivée que plus percutante, assurément), une atmosphère puissante... oui, Mister Miracle #4 est encore une réussite.

Très, très belle proposition de Tom King sur les New Gods, où il prouve qu'il a très bien compris le principe des personnages et notamment de Mister Miracle (ce principe abandonné, sacrifié, qui ne cesse de fuir et s'échapper pour tenter de vivre avec ce drame initial, irréparable), mais aussi d'Orion (s'il est haïssable, le rejet de sa filiation et son envie, sa jalousie d'être l'héritier légitime d'Izaya sont évidents), de Big Barda (parfaite) et des autres, tout en menant une intrigue dense, pas à pas.
Avec des dessins toujours solides, une ambiance graphique saisissante, j'adhère, j'adore toujours. Vivement la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Les comics que vous lisez en ce moment

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 21Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 13 ... 21  Suivant

 Sujets similaires

-
» Les comics que vous lisez en ce moment
» Quel(s) livres lisez vous en ce moment?
» Ce que vous lisez en ce moment
» Ce que vous lisez en ce moment
» Combien de livres lisez-vous en même temps?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: Plateforme partage :: L'univers Comics :: Comics-