Les comics que vous lisez en ce moment

Aller à la page : Précédent  1 ... 5 ... 7, 8, 9 ... 12 ... 16  Suivant
AuteurMessage
Inscription : 29/06/2014
Messages : 8972
DC : The Bat ; The Atom ; Sportsmaster ; Fate.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Jeu 28 Déc 2017 - 11:17
Deuxième opus de Doomsday Clock par Geoff Johns et Gary Frank - après un premier numéro que j'ai trouvé très faible et creux, digne d'une fanfiction de piètre qualité et avec une incapacité du scénariste à écrire dans l'univers de Watchmen, j'ai pris ce #2 en espérant du mieux ; je n'en trouve pas vraiment, hélas.


Johns continue rapidement d'explorer le monde Watchmen, mais envoie très vite l'étrange quatuor (non sans avoir expliqué l'intérêt de Punch et Jewellee dans tout ça, avec une justification qui n'est pas dénuée de sens) dans l'univers DC ; et là, c'est le drame.
Outre un contexte géopolitique et mondial soudain devenu brutal, violent, avec un rejet des Héros du fait d'une pseudo-cabale mondiale qui serait à l'origine des super-pouvoirs (une plutôt bonne idée, mais qui tombe comme un cheveu sur la soupe ici, et rappelle trop grossièrement le contexte du monde Watchmen - ça fait lourd et ça fonctionne peu sur moi, la ficelle est grosse), ce sont surtout les attitudes de Rorschach et Ozymandias qui interpellent.
Très clairement, Ozymandias apparaît ici comme un pseudo-génie bouffi d'arrogance et fondamentalement stupide, mené dans tous ses dialogues par son interlocuteur, quel qu'il soit. Si Johns a acté sa maladie dans le #1, cela ne suffit pas à justifier sa bêtise relative, qu'elle concerne sa manière d'aborder le monde DC ou son discours à celui qui, il l'espère, pourrait l'aider ; Ozymandias passe ici pour un crétin, et ça ne fonctionne juste pas.
A côté, le nouveau Rorschach apparaît comme un malin d'exception, qui va inévitablement rencontrer l'autre grand détective de la saga ; c'en était tellement prévisible et c'est tellement rapide que ça ne fonctionne pas, non plus, sur moi.

S'il y a bien l'étrange retour d'un personnage, des annexes intéressantes, un Gary Frank en forme, et grosso-modo l'envie un peu masochiste de savoir de quoi il retourne, Doomsday Clock #2 continue malheureusement sur le piètre chemin pris par le #1, à savoir une écriture en mode mauvaise fanfiction (la fanfiction est un genre que j'apprécie, il peut y avoir des perles, mais clairement pas ici), avec des facilités énormes (le transfert entre les mondes en est une, la bêtise d'Ozymandias aussi, la rencontre annoncée tombe à plat) et un ennui qui s'installe.
Je lirais la suite, mais pour l'instant, ça ne valait vraiment pas le coup de provoquer un tel buzz.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 29/06/2014
Messages : 8972
DC : The Bat ; The Atom ; Sportsmaster ; Fate.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Jeu 28 Déc 2017 - 11:31

Depuis toujours, je suis fan de Steve Ditko : je ne saurais expliquer comment ou pourquoi, mais j'adore l'élégance de son trait, la puissance de ses pages, la pertinence de sa narration ; j'aime ce qu'il fait, autant sur Spider-Man que Doctor Strange ou d'autres. Si je dévore avec plaisir Les Gardiens de Terre-4, où je découvre avec plaisir la reprise par Ditko des personnages de Charlton, j'avais mis Steve Ditko : Histoires Improbables sur ma liste de Noël. Et j'ai eu le grand plaisir d'être exaucé... car c'est quand même super, ce petit tome-là !

Via la maison d'édition Neofelis, que je ne connais pas mais qui livre ici un très bel ouvrage (j'ai vu l'évocation de soucis d'impression, mon exemplaire n'en a pas), très agréable à tenir, très bien fait, avec un papier qui garde un peu le "grain" de l'époque et m'a permis pleinement de m'immerger dedans, il y a donc ici des dizaines d'histoires courtes, à chute, comme il y en avait tant dans les années 50.
Sur un principe digne de La 4e Dimension ou d'autres programmes de ce genre, j'ai pu découvrir énormément de petites intrigues, de petites histoires créées par Ditko dans plusieurs magazines ; histoires d'épouvantes, de science-fiction, d'étrange, de fantastique, de quelques pages à peine, avec une chute et une ambiance terribles.

A titre personnel, je suis passionné par ces histoires courtes fantastiques, autant dans le thème que dans l'appréciation ; j'y trouve ici une imagination folle, et une maîtrise absolue des genres, que ça soit ici en BD, mais aussi en nouvelles ou en série TV. Je ne peux résister à ce genre de petites histoires, et le plaisir de les voir illustrées et conçues par l'un de mes artistes préférés est énorme !
Evidemment, l'ensemble est inégal, tout ne peut être bon ; il y a, même, quelques histoires franchement nazes. Mais il y a suffisamment de perles, de bons moments en grand nombre pour passer outre, et j'ai été franchement passionné par ce volume de presque 230 pages d'histoires courtes.

Avec, je le répète, un ouvrage de qualité, bien imprimé, bien conçu, agréable à l'oeil et à la lecture, Neofelis m'a permis d'avoir un beau et bon cadeau de Noël. Je serais là pour le prochain tome, en espérant du succès pour cette maison d'édition et surtout ce bel ouvrage. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 18/01/2016
Messages : 3408
DC : Razorsharp, Dolphin & Tara Markov
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
Justice League
MessagePosté le: Ven 29 Déc 2017 - 9:13
J'ai lu les deux premiers épisodes de "Doomsday Clock" également et je partage, grosso modo, l'avis de Mister Miracle.

On va commencer par les trucs plutôt bien : graphiquement, Gary Frank assure. Clairement, l'univers esthétique de la première série est bien mieux respectée avec ce "Doomsday Clock" qu'avec les mini-séries "Before Watchmen" d'il y a quelques années. Le découpage des cases est d'ailleurs repris sur celui de Dave Gibbons et la progression de l'action est toujours aussi cinématographique.

Mais est-ce étonnant ? Gary Frank assure en règle générale. Il le faisait déjà lors de son run sur Hulk, il le faisait de même lors de son run sur Gen13, là graphiquement on en prend plein la vue !

En revanche, côté scénario je suis beaucoup - mais alors beaucoup ! - plus réservée. Déjà, Watchmen est une oeuvre qui se suffit à elle-même. La prequel était superflue (Before Watchmen) mais avait de bons moments, la "suite" est clairement incongrue.

C'est le pari impossible, clairement, comment passer après Moore et faire quelque chose de digne d'intérêt ? Sans verser dans la fanfiction (j'ai horreur de ça) ? Et le pari n'est pas réussi.

Sans vouloir trop spoiler l'action, Ozzy - qui est effectivement devenu un gros débile imbu de sa propre personne - va vouloir changer le monde en... changeant de monde grâce à une version customisée du vaisseau de Nite Owl. Rien que ça. Wow. Ca me rappelle un peu le concept de la saison 3 de Twin Peaks à vrai dire, quand à la toute fin Cooper après avoir vaincu son double maléfique décide de "réparer" la brisure fondamentale de son monde en sauvant Laura Palmer... mais Geoff Johns ne semble pas être David Lynch, et tout cela parait un peu forcé (et pas qu'un peu !). Pour moi, ce pari impossible est complètement raté, la faute - pour l'heure - à :

- un concept géopolitique abracadabrantesque avec une nouvelle fois la menace de l'anéantissement nucléaire : autant l'ambiance de la série Watchmen était prenante, autant là... bon ben OK ils vont se prendre des gros missiles sur la gueule mais je ne ressens pas l'urgence qu'il y avait dans Watchmen (par exemple quand Nite Owl libère Rorschach de prison et qu'il sait que le temps risque de leur manquer)
- des personnages qui ne "prennent pas" : Ozzy est lamentable et en plus on voit mal comment il peut se retrouver à faire équipe avec Rorschach (même s'il ne s'agit pas du même... ben oui, l'infâme rouquin qui sentait mauvais avait été anéanti dans la première série par Doc Manhattan). Ce Rorschach, d'ailleurs, hormis qu'il est violent et crado comme le vrai, il devient par moments involontairement drôle... En fait, j'ai l'impression d'être dans une farce. Et je parle même pas du moment où Ozzy dit à Luthor qu'il est l'homme le plus malin de son monde...

... et c'est là où tout devient d'ailleurs monstrueux. Car le projet du méphitique Geoff Johns est de nous intégrer Rory et Ozzy dans le DC-verse. DC-verse qui est - effectivement - étrangement contaminé par l'univers des Watchmen...

(d'ici qu'on apprenne que Superman c'est en fait le Dr. Manhattan déguisé)

En résumé, c'est naze et je suis pas sure que ça va aller en s'améliorant. S'il vous faut quelques bonnes raisons de lire "Doomsday Clock" :

- le dessin de Gary Frank est chouette
- la marionnette et le mime (qui me font penser à Jewellee et Punch dans les Gardiens de Terre-4 ?) sont effectivement plutôt chouettes je trouve. Je pense qu'ils devraient lourder les deux autres tocards et continuer la série en solo
- mini-Bubastis est rigolote
- les suppléments en fin de numéro sont un joli clin d’œil à la série originale

Bah et puis une suite à Watchmen ? Ça aurait pu être pire. Ça aurait pu être une suite de "V for Vendetta" ^^


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Inscription : 29/06/2014
Messages : 8972
DC : The Bat ; The Atom ; Sportsmaster ; Fate.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Ven 29 Déc 2017 - 9:51
Il s'agit en effet de copies de Punch et Jewellee, Johns créé des versions Watchmen de ces personnages Charlton, comme Moore avait fait.
Heureux de voir que mon avis est partagé, et que je ne suis pas juste un vieil aigri. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 29/06/2014
Messages : 8972
DC : The Bat ; The Atom ; Sportsmaster ; Fate.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Ven 29 Déc 2017 - 10:23

Malgré une couverture putassière et laide de Guillem March, Detective Comics #971 continue, grâce à James TynionIV au scénario et Miguel Mendonca aux dessins, à raconter Fall of the Batmen, dans cette troisième partie qui fait office de milieu d’intrigue classique mais efficace.

Via un numéro qui permet surtout de voir les doutes, les failles des personnages et surtout de l’organisation mise en place par Batman et Batwoman au début du run de l’auteur (il y a déjà 37 numéros !), pour montrer la puissance, la discipline et la dangerosité du Victim Syndicate, Tynion IV établit un milieu de story-arc efficace. Sa maîtrise des personnages et des dialogues lui permet de gérer tout ça avec grâce et puissance, et le cheminement, terrible, pour Clayface est assez déchirant.

Pas grand-chose à dire sur le style de Mendonca, bien dans la lignée artistique du titre, ni sur l’épisode en lui-même ; c’est bien, ça fait avancer l’intrigue, ça montre les failles, ça offre un cliffhanger attendu mais intéressant, et ça donne envie de lire la suite. D’ailleurs, vivement qu’elle vienne !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 29/06/2014
Messages : 8972
DC : The Bat ; The Atom ; Sportsmaster ; Fate.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Sam 30 Déc 2017 - 10:12

Après un Batman : Lost dont je n'attendais pas grand-chose mais qui fut une superbe lecture, autant que le meilleur numéro de la saga Dark Nights : Metal, j'attendais avec impatience Hawkman : Found - parce que j'aime le personnage, parce que revoir Carter Hall/Khufu (le Pharaon qui se réincarne) plutôt que Carter Hall/Katar Hol (le Thanagarien) mal animé durant le New52 (et tué récemment volontairement par DC) me plaisait, parce qu'une remise en avant de Hawkman m'intéresse, parce que Jeff Lemire a été globalement bon chez DC.
Mais quelle déception.

Hawkman : Found est très joli, mais ne raconte rien. C'est vide, creux, et même chiant.
Avec un Bryan Hitch encré par Kevin Nowlan, le premier ayant ici un gros niveau de départ, cela donne des planches superbes, vraiment magnifiques, qui rappellent les meilleures heures de l'auteur ; mais c'est le seul intérêt de ce numéro.
En dehors d'un très, très rapide rappel sur qui est Hawkman (ou, plutôt, quelle est son essence, quel est leïtmotiv face à un danger), un combat grossier, on n'a... rien. Rien de rien.
Pas de vrai rappel des origines de Khufu. Pas de résumé. Pas de synthèse. Pas d'explication sur son existence à la Forge. Pas de piste pour le Futur. Rien.

Un beau numéro vide, ça reste un numéro vide ; et une déception absolue.
Lemire et DC avaient ici l'opportunité de relancer le personnage proprement avant sa future série - l'occasion ne fut pas saisie, et l'épisode est presque une insulte vu son contenu vide.
Quel dommage. Quelle déception.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 05/12/2016
Messages : 2984
DC : Ra's Al Ghul.
Situation : Plie sous le poids d'un symbole bien lourd à porter.
Localisations : Metropolis.
Justice League

MessagePosté le: Sam 30 Déc 2017 - 15:38
En fait, je pense que le gros problème d'Hawkman : Found, par opposition à Batman : Lost, c'est qu'il était « obligé » d'en arriver au cliffhanger de fin de Metal #4.
Sauf erreur de ma part, ces tomes étant des tie-ins, ce ne sont - malheureusement - pas des « passages obligés » pour suivre Metal, du moins sa trame principale ; et si Batman : Found avait la « chance » de devoir retourner à une situation qui laissait plus de marge de manoeuvre, la situation actuelle d'Hawkman dans Metal offre beaucoup moins de liberté.
Ces numéros sont par nécessité « dispensables » dans ce qu'ils racontent, des suppléments ; la qualité en est de fait hautement aléatoire. Et si curieusement le Batman qui n'avait pas « d'enjeu » en soi (et racontait « juste » le séjour de Bruce dans le Dark Multiverse) a réussi à briller, le cas de Hawkman : Found est un peu plus délicat, puisqu'il s'agissait justement de réinsérer le personnage... Via un tome optionnel.
Si je ne suis pas aussi déçu que tu as pu l'être (sans doute en bonne partie parce que je connais moins le personnage, que j'ai moins d'affinité), et que j'ai de même relativement apprécié cette lecture, j'avoue en effet qu'on n'en retire pas grand chose au final. Mais je pense qu'ils auront plus de place pour le réintroduire proprement dans le numéro 0 ou 1 de sa propre série que dans ce contexte très particulier où il n'a pas vraiment la place de briller.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4444-superboy-rebirth http://dc-earth.fra.co/t4287-superboy-i-m-no-superman
Inscription : 29/06/2014
Messages : 8972
DC : The Bat ; The Atom ; Sportsmaster ; Fate.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Sam 30 Déc 2017 - 16:19
En effet, tu as raison : je pense que ma forte appréciation de Hawkman et mes hautes attentes faussent mon jugement ; en soi, ce numéro n'a rien de désagréable ou de honteux, mais il est malgré tout trop lié au crossover, et fondamentalement assez vide.
Il n'empêche que c'est quand même une belle occasion manquée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 05/12/2016
Messages : 2984
DC : Ra's Al Ghul.
Situation : Plie sous le poids d'un symbole bien lourd à porter.
Localisations : Metropolis.
Justice League

MessagePosté le: Sam 30 Déc 2017 - 16:25
Ah oui, je suis tout à fait d'accord ! Mais je pense qu'ils ont moins « misé » sur ces tomes en partant du principe qu'ils seraient moins lus que le reste de la saga Metal (qui est tout de même assez longue même sans les tie-ins de ci de là). On a eu la chance d'avoir un très bon Batman, mais ces tomes étaient, m'est avis, avant tout voués à ce que les plus passionnés par cet arc aient un petit quelque chose à se mettre sous la dent en attendant qu'avance le fil rouge.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4444-superboy-rebirth http://dc-earth.fra.co/t4287-superboy-i-m-no-superman
Inscription : 29/06/2014
Messages : 8972
DC : The Bat ; The Atom ; Sportsmaster ; Fate.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Sam 30 Déc 2017 - 16:29
Tu as raison, mais il n'empêche que c'est une sacrée occasion manquée, d'une part de faire un bon numéro, de l'autre de rappeler qui est Hawkman, enfin de lui donner une nouvelle lancée.
Toi qui le connais moins que moi, je suppose que ce numéro ne t'a pas beaucoup informé sur l'historique et l'essence du personnage, non ? Hormis qu'il n'abandonne pas et qu'il est badass.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 05/12/2016
Messages : 2984
DC : Ra's Al Ghul.
Situation : Plie sous le poids d'un symbole bien lourd à porter.
Localisations : Metropolis.
Justice League

MessagePosté le: Sam 30 Déc 2017 - 16:40
Effectivement, je pense que le numéro échoue à présenter le personnage car partant du principe que le lecteur sait - ce qui n'est pas forcément le cas, Hawkman n'ayant après tout plus été un personnage de premier plan depuis un moment : je doute que beaucoup de lecteurs « récents » de DC (ceux qui auraient commencé avec Rebirth, par exemple) sachent à quoi s'en tenir, si ce n'est les gros traits à la rigueur.
J'ai relevé quelques allusions | easter eggs (notamment les gens qu'il voit, les « fantômes », qui sont soit ses anciennes incarnations, soit des gens qu'il y a connu je suppose ?), mais à part ça... Et l'affrontement avec son « double maléfique » (?) m'a laissé un peu circonspect.
Ils auraient soit dû sortir ce tome avant (pour n'avoir pas l'obligation de rejoindre la fin de Metal 4), soit après (pour pouvoir la contourner sans s'attarder dessus), mais le tome est en fait très mal positionné d'un point de vue narratif.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4444-superboy-rebirth http://dc-earth.fra.co/t4287-superboy-i-m-no-superman
Inscription : 29/06/2014
Messages : 8972
DC : The Bat ; The Atom ; Sportsmaster ; Fate.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Sam 30 Déc 2017 - 16:42
Je suis d'accord.
Les "gens" qu'il voit/qui se font enlever/qu'il défend sont ses vies passées (seul Carter Hall/Hawkman dans les années 30/40 a eu conscience, pour la première fois, de ses vies passées ; avant, ses réincarnations se faisaient sans connaissance de sa malédiction). Le double est inconnu, mais je miserais sur un Evil Hawkman, comme les Evil Batmen entrevus ailleurs ; mais c'est très flou, et pas expliqué. Dommage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 29/06/2014
Messages : 8972
DC : The Bat ; The Atom ; Sportsmaster ; Fate.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Sam 30 Déc 2017 - 19:14

J'ai, grosso-modo, abandonné les X-Men depuis le départ de Jason Aaron. Si j'ai suivi, de loin, l'évolution mais surtout la chute des Mutants, j'ai coupé les ponts depuis que Brian Bendis a ramené du Passé (d'un Passé alternatif, finalement) les cinq fondateurs du groupe quand ils avaient une quinzaine d'années. J'ai récemment lu et apprécié les six premiers numéros du nouveau volume d'Astonishing X-Men, mais X-Men Gold ne me passionne guère... et je suis nostalgique d'anciennes périodes du titre, et de la présence de personnages phares, dans les versions que je connais et apprécie.
Alors que, jusqu'il y a peu encore, le professeur Xavier, Cyclope, Wolverine étaient morts, et Jean Grey décédée (pour la première fois, malgré la légende) depuis plus de quinze ans, les choses commencent à changer... et j'ai lu, curieux, le Phoenix Resurrection : The Return of Jean Grey #1 de Matthew Rosenberg et Leinil Yu.
Si la lecture n'est pas exaltante, elle n'est pas désagréable pour autant.

Prenant son récit moins comme un événement de super-héros, et plus via une ambiance horrifique pour ce début, Rosenberg s'en sort plutôt bien. Le titre révèle la fin de cette saga en cinq numéros, hebdomadaires, et Marvel a déjà annoncé que le personnage mènerait l'équipe X-Men : Red ; bravo pour le suspense.
La question est donc moins de savoir "quoi" mais "comment", pour ce retour, et si cela démarre doucement, cela se passe plutôt sans faux-pas. Les choses se mettent en place, une ambiance étrange est imposée, et si je peux m'interroger sur l'absence de déduction chez les X-Men par rapport à ce qu'il se passe, où ça se passe, et ce qu'ils voient (en gros, ils sont soit bêtes parce que ça sert le récit, soit pas finauds de nature... mais les Mutants sont connus pour se faire manipuler, aussi), les dernières pages intriguent clairement et donnent envie de lire la suite.

Etant totalement allergique au style de Yu, je ne commenterais pas le dessin - je trouve ça laid et difforme, comme toujours. Le scénario, lui, n'est pas mauvais, pas vraiment bon non plus, mais loin d'une catastrophe ou du vide qu'on pouvait craindre pour une mini-série dont on connaît déjà la fin (la mort de Wolverine, autre exemple de saga dont la fin est connue et prévue et anticipée par l'éditeur, était illisible, ce n'est pas le cas ici).
Je suis curieux de la suite, et j'en viens à rêver que le titre ne soit que la face cachée de l'iceberg, avec d'autres retours à la clé... ce serait bien dans l'ambiance du moment, et ça me plairait !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 29/06/2014
Messages : 8972
DC : The Bat ; The Atom ; Sportsmaster ; Fate.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Mer 3 Jan 2018 - 22:03

Je ne savais rien du scénariste et dessinateur Ed Piskor, spécialisé dans la BD indépendante, et auteur notamment des quatre tomes de Hip Hop Family Tree, une rétrospective sur la naissance et l'évolution du genre musical. Attiré par de bonnes critiques, j'ai plongé dans son X-Men : Grand Design #1... et j'ai été bluffé.

Dans cette mini-série en six épisodes, l'artiste se propose tout simplement de compiler, synthétiser, ordonner, classer et reconstruire l'ensemble de l'Histoire des X-Men... rien que ça !
En reprenant directement à la base, à savoir l'apparition des premiers mutants, les troubles liés à Namor dans les années 40, la naissance puis l'enfance puis l'adolescence de Xavier, ses rencontres avec Caïn Marko, le Roi d'Ombre, et les destins croisés de Magnus, Jean Grey, puis encore la création des premiers X-Men et les conditions de leur recrutement, Ed Piskor réalise un extraordinaire travail d'historien, extrêmement complet, extrêmement cohérent, extrêmement clair !
Il s'agit, déjà, d'un exploit extraordinaire, doublé en plus d'une réussite réelle dans la narration, dans le dessin (le style old school/indé' ne plaira pas à tous, mais j'adore), dans le rythme de son histoire, dans la gestion des personnalités et des caractères ; c'est juste parfait.

Fan depuis longtemps des X-Men, j'ai retrouvé ici ce que j'ai aimé chez ces personnages. Ce récit historique, superbe travail complet et enfin cohérent, est une déclaration d'amour aux X-Men, en plus d'être une vraie bonne histoire, bien racontée et passionnante.
Quelle surprise ! Vivement la suite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 29/06/2014
Messages : 8972
DC : The Bat ; The Atom ; Sportsmaster ; Fate.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Jeu 4 Jan 2018 - 22:05

Rogue & Gambit #1 de Kelly Thompson et Pere Perez est sorti... et si je sais que j'ai un attachement nostalgique et incohérent envers ces personnages et ce couple, qui ont marqué mon enfance (le couple pour le dramatisme qu'il emporte, Rogue pour la femme forte fragile [du temps des pouvoirs de Miss Marvel], Gambit pour l'aventurier charmeur francophile), je dois avouer que j'ai vraiment aimé ce numéro.

Partant d'un postulat simple et vu cent fois dans la franchie (une île "paradisiaque" accueille des Mutants traumatisés pour les aider et accompagner, mais c'est plus sombre que cela...), mais efficace finalement (ledit postulat est cliché, mais tellement associé aux Mutants que j'y vois un hommage plus qu'une facilité), Kelly Thompson envoie Rogue & Gambit enquêter sous la couverture d'un couple à la dérive - mais la couverture est la réalité, et la scénariste apparaît vouloir essentiellement parler de la relation Rogue/Gambit.
Ça tombe bien, c'est ce que tout lecteur d'une telle histoire veut lire ; ça tombe doublement bien, l'auteure s'en sort très bien.

En revenant aux bases de la personnalité de chacun, en créant de bons moments où l'intimité, le désir, l'amour rôdent toujours, mais avec désormais un passif, des douleurs, des échecs qui retiennent chacun, en plus des secrets et des pouvoirs contraires, Kelly Thompson s'en sort vraiment bien.
Elle montre une Rogue plus elle-même, forte tête mais touchante, que depuis des années ; elle montre un Gambit charmeur et blagueur, mais qui lâche quelques perles de sincérité et de profondeur qui font du bien et le creusent plus que bien des auteurs.

Avec, en plus, un humour bien présent, une bonne gestion des autres X-Men, et des dessins solides et agréables, cela donne un #1 très sympathique. Attention, Rogue & Gambit est clairement pour les X-Fans, et notamment du couple et des personnages ; mais, pour eux, pour ceux qui aiment ces personnages, et ont envie de les revoir, c'est un régal !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 29/06/2014
Messages : 8972
DC : The Bat ; The Atom ; Sportsmaster ; Fate.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Ven 5 Jan 2018 - 17:43

Phoenix Resurrection : The Return of Jean Grey continue avec son #2, toujours par Matthew Rosenberg mais maintenant avec Carlos Pacheco ; et si le #1 fut agréable dans une ambiance de découverte un peu horrifique, et intriguant sur ses dernières pages, le #2 est carrément meilleur.

Grâce, déjà, à un Carlos Pacheco en forme sur les Mutants, et au trait agréable et adapté (bien plus, à mon sens, que Leinil Yu sur le #1), mais surtout au fait que Rosenberg passe non pas la seconde mais la troisième d'un coup !
Plus de rythme, des personnages qui ont compris et agissent en professionnels expérimentés qu'ils sont, toujours des passages intrigants "chez" Jean mais avec des liens avec l'extérieur, en plus des clins d'oeil aux disparus, et surtout une plutôt bonne gestion de l'immense X-Casting Mutant, l'auteur s'en sort vraiment bien.

Je prends à aimer beaucoup cette saga, qui finalement pourrait être morte-née vu qu'on connaît déjà la fin, mais qui en vient à intriguer, surprendre et me donner envie de lire la suite. Bien joué !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 29/06/2014
Messages : 8972
DC : The Bat ; The Atom ; Sportsmaster ; Fate.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Ven 5 Jan 2018 - 18:18

Prévue d'abord comme une série illimitée, puis transformée en mini-série d'à peine trois épisodes, Batman & The Signal raconte notamment les aventures de Duke Thomas sous le pseudonyme de Signal, chargé de défendre Gotham City de jour ; et, surtout, d'enquêter sur l'apparition d'étranges surhumains, liés à ses propres pouvoirs débloqués dans Dark Nights : Metal.
Le #1 vient de sortir, signé par Scott Snyder & Tony Patrick au scénario et Cully Hamner... et s'il a des défauts, sa densité, son rythme et le rafraîchissement de voir Gotham de jour en font presque regretter la courte durée de cette saga !

Avec si peu de numéros, il faut raconter vite et beaucoup pour nourrir le contexte de la vie diurne de Gotham City, et aussi reprendre et synthétiser Duke Thomas, qui hante l'univers Batman pour une montée en puissance depuis Zero Year. Et, en soi, cela fonctionne plutôt bien, je me suis attaché à Duke qui n'a pas été imposé directement mais a été doucement intégré au Batverse, même si sa place y est difficile ; les auteurs en ont conscience, et les premières pages le rappellent bien.

Via une intrigue plutôt classique mais efficace, une narration par flashbacks, une caractérisation correcte et la surprise de voir Gotham de jour, ce #1 est une bonne surprise ; mais avec des défauts.
Si Cully Hamner s'en sort très bien, Snyder & Patrick se basent trop sur le passif de Duke Thomas, et ce #1 n'est pas vraiment pour les novices ; surtout, les pouvoirs apparus dans Dark Nights : Metal ne sont ni expliqués, ni synthétisés, ni même rappelés. Alors que je suis l'événement, je ne me souvenais plus de ce qu'a Duke, et c'est un peu dommage... d'autant que Dark Nights : Metal n'est pas fini, et je trouve toujours dérangeant de rebondir/réutiliser les éléments d'une saga qui n'est pas achevée. Enfin, la courte durée du titre oblige les auteurs à une intrigue dense, ce qui est agréable, mais rend la lecture chargée.

Une bonne surprise, donc, qui en vient à faire regretter qu'il n'y ait que trois numéros ; six auraient sûrement été parfaits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 29/06/2014
Messages : 8972
DC : The Bat ; The Atom ; Sportsmaster ; Fate.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Lun 8 Jan 2018 - 20:58

Batman #38 est bien.
Pas aussi extraordinaire que certains sites ou critiques le disent, mais ce numéro en apparence unique, sur une enquête de Batman sur le meurtre de deux parents et sur l’aide qu’apporte Bruce au jeune enfant, perdu qui vient de perdre ses géniteurs. L’écho avec son histoire est évident, et cela justifie sûrement les errances d’un Batman qui prend l’affaire à coeur, autant dans ses interrogatoires directs que dans sa gestion du trauma.

C’est bien, donc. Pas extraordinaire, mais bien, parce que Tom King réussit un épisode efficace, qui joue encore sur les sentiments, les émotions, le vécu de son Héros. Le rebondissement final est, un peu, prévisible, mais l’auteur joue bien sur une fausse-piste. Pas mal.
King gère bien, oui, même s’il verse ici dans le glauque un peu facile, qu’on avait perdu de vue depuis les pendaisons du story-arc I Am Bane (ce passage est sûrement le plus mauvais de son run), et qui ne m’avait pas gêné.

Travis Moore livrant de très belles planches, la dynamique de King demeurant toujours aussi agréable même si je préférais la veine plus positive des numéros précédents. Je suis toujours excité par ce run, et suis curieux de voir la suite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 29/06/2014
Messages : 8972
DC : The Bat ; The Atom ; Sportsmaster ; Fate.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Lun 8 Jan 2018 - 21:23



Lors de l'événement DC YOU, une période de DC antérieure à REBIRTH, une série Doctor Fate a été lancée par Paul Levitz et Sonny Liew - d'un côté un scénariste vétéran qui a même dirigé un temps DC, de l'autre un dessinateur et auteur malaisien au style surprenant.
Cependant, plutôt que de reprendre encore Kent Nelson, ou son dérivé récent Kent V. Nelson (créé par le regretté Steve Gerber), le titre se concentre sur Khalid Nassour, jeune étudiant en médecine issu d'une famille multiculturelle (papa chauffeur de taxi musulman né en Egypte, maman américaine et archéologue). Et si j'ai eu initialement des doutes sur l'intérêt de cette série, craignant que ce focus multiculturel soit là pour courir derrière le phénomène Miss Marvel de l'éditeur d'en face, je viens de dévorer les 18 numéros de la présente série... et j'ai adoré !

Attention, la lecture de ce Doctor Fate demande quelques avertissements : la série n'a aucun lien avec l'univers DC, ou très peu ; si l'on découvre, au #12, un Kent Nelson qui vient participer à la série pendant quelques épisodes, cela s'arrête là. Il ne faut pas s'attendre à ce que Khalid croise Superman ou d'autre, la série est clairement autocentrée.
De plus, il faut aussi lire le titre à la suite : la lecture mensuelle doit être frustrante, car la première saga avance lentement... très lentement. Pour avoir tout parcouru d'un coup, ça n'est pas gênant, mais le format mensuel doit être gênant.
Au-delà de cela, il faut apprécier aussi les récits d'initiative, de découverte, de jeune Héros perdu entre sa mission, un mentor difficile et des proches en péril... bref, il y a beaucoup de Peter Parker chez Khalid, et ça n'a rien de désagréable !


Khalid par Sonny Liew.

Cela suffit pour se lancer dans ces 18 numéros de Doctor Fate, un voyage passionnant et émouvant... mais qui démarre mal, et ne finit pas au #18, mais au #16. Je m'explique.
Le #1 a le désavantage de suivre directement un DC SNEAK PEEK, qui montre Khalid se perdre dans le musée où travaille sa mère, alors que New York et le monde subissent une tempête de pluie terrible ; le prologue n'a pas dû en dire beaucoup, mais le #1 a le désavantage de ne pas vraiment expliquer, de plonger dans la situation. Dommage. Il faut également s'habituer au style de Sonny Liew, que j'ai appris à aimer mais qui surprend, à la base.
Une fois ces premières difficultés passées, on peut directement plonger dans l'intrigue - celle qui voit donc le jeune Khalid, perdu entre ses études de médecine, sa petite-amie Shaya, sa voisine Akila voilée et qui veut défendre les droits humains "au pays" (l'Egypte), et donc le Heaume de Nabu, qui lui tombe dessus parce qu'il a du sang de Pharaon en lui. Il dispose alors de la puissance de Nabu, héritée de son maître le dieu de la sagesse Thot, grâce à la déesse Bastet qui s'est incarnée dans son chat, et le pousse à affronter Anubis, qui veut rayer la civilisation de la planète pour nettoyer le monde et repartir sur de bonnes bases !


Combattre Anubis chez lui

Un programme dense, donc, fort et passionnant, qui justifie à mon sens que Levitz et Liew prennent leur temps pour poser leur intrigue, et l'affrontement entre un Khalid débutant et paumé, et un Anubis terrifiant. Il leur faut en effet 7 numéros pour que le Héros puisse vaincre Anubis, avec un processus classique d'échec & de reprise efficace.
Cela leur permet de bien poser les proches et le caractère de Khalid, Peter Parker bis dans un environnement surprenant. C'est d'ailleurs une continuité dans toute la série, ce soin donné aux personnages secondaires, à leurs combats, mais aussi au multiculturalisme apaisé et "normal" des parents de Khalid ; c'est agréable. On a, bien sûr, le moment de racisme ou de rejet, mais cela concerne un moment où toutes les religions tiennent un meeting, et c'est bien. Levitz gère bien cet aspect difficile du titre.

Ibrahim Moustafa prend la suite de Liew au #7, pour un voyage en France afin de sauver le Mont Saint-Michel, et cela permet de montrer que Khalid n'est pas uniquement le héraut de Thot - mais aussi de toutes les grandes religions ; une bonne idée, pour prolonger ce multiculturalisme soft et apaisé. Et le dessinateur remplaçant, s'il a un style plus classique, assure bien, même s'il tranche bien sûr avec l'étrangeté plaisante de Liew.
Ce dernier revient du #8 au 11 pour un story-arc un peu décevant, qui démarre bien en traitant d'une manifestation américaine sur un déplacement de responsables militaires égyptiens, mais qui se perd dans la présence de fantômes romains (!), même si cela permet à Levitz & Liew de parler, de manière simple mais réelle malgré tout, des dérives autoritaires après le Printemps arabe. Ambitieux mais imparfait.
Liew demeure au #12 pour un bel épisode où Khalid doit faire face à son absentéisme, mais parvient à garder sa place en... récupérant l'âme du doyen suite à une crise cardiaque, après un nouvel affrontement avec Anubis ! Fun et efficace, avec notamment ce final qui montre l'arrivée de Kent Nelson, le premier Fate qui se révèle le grand-oncle de Khalid (oncle de sa mère).
Les #13 et 14 voient le retour d'Ibrahim Moustafa pour un diptyque où Kent apprend à Khalid, à la dure, sa nouvelle tâche - et lui inculque le principe de "nettoyer derrière lui", notamment les créatures échappées du Royaume des Morts après ses combats avec Anubis.

Les Fate par Ibrahim Moustafa
Liew revient pour les #15 et 16, qui sont la véritable conclusion de la série ; Khalid parvient à trouver un équilibre, à gérer ses problèmes, et la planche finale est pleine d'espoir et de symbolisme. Dommage, en un sens, que les #17 et 18, petits bijoux psychédéliques dessinés par Brendan McCarthy, viennent "gâcher" cette conclusion, car ils arrivent comme un cheveu sur la soupe - ils sont biens, ils sont beaux surtout, mais ils n'apportent pas de final, et le rendu définitif de la série qui s'achève ici est un peu gênant.


Doctor Fate par Brendan McCarthy

En soi, cette série Doctor Fate ne révolutionne rien, mais offre un personnage intéressant avec Khalid Nassour, sorte de Peter Parker mystique, qui évolue dans un milieu multiculturel et multicultuel qui "n'attire pas l'attention", qui est présenté et vivote comme s'il était "normal" d'avoir un père musulman pratiquant et une mère chrétienne, d'avoir une amie d'enfance voilée et militante pour les droits de l'Homme, et une petite-amie ; et c'est bien.
Avec ces principes forts, mais présentés sans mettre le focus dessus, en bénéficiant du trait si étrange mais si intéressant de Sonny Liew, en prenant son temps pour introduire le Héros et ses bases, en construisant un casting fort, ce titre a réussi à me plaire, à m'intéresser, puis à me passionner.
Dommage, donc, qu'il ne dispose pas d'une conclusion digne de ce nom, et que le diptyque de McCarthy arrive un peu tard. Ce fut en tout cas une belle aventure, et une belle réussite de DC YOU dont j'ai pourtant dit beaucoup de mal !


Doctor Fate par Sonny Liew, au trait expressif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 18/01/2016
Messages : 3408
DC : Razorsharp, Dolphin & Tara Markov
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
Justice League
MessagePosté le: Jeu 11 Jan 2018 - 19:53
Sympa cette chronique sur le Dr. Fate ! J'aime bien les couvertures et vu que c'est Paul Levitz à la manoeuvre ça m'intrigue pas mal ^^ Faudra que j'y jette un oeil à l'occas' !

Sinon pour ma part, je viens de finir...

SAVAGE TALES, 1-5 (MARVEL, 1971-1974)

... et plus exactement les histoires de Conan le Barbare que l'on peut lire dans ces numéros de l'anthologie de Marvel (où l'on retrouve également Ka-Zar).


En fait, Hachette Collections a lancé une collection consacrée aux histoires en noir & blanc de Conan le Barbare (et qui semble reprendre la très belle collection de rééditions de l'éditeur américain Dark Horse) et - comme toujours chez Hachette - le premier numéro avait été publié en kiosque à prix réduit.

C'est ce numéro dont j'ai fait l'acquisition et - ma foi - 120 pages de BD pour 3,99 €, on va pas se plaindre !

Je ne ferai l'affront à personne de présenter Conan le Barbare, le guerrier cimmérien créé par Robert E. Howard dans les années 20/30. Il a d'ailleurs fait l'objet d'au moins une adaptation au cinéma (avec Schwarzenegger) et de pléthore de comics, dont un certain nombre traduits en France par à peu près tous les éditeurs de la création : petite, j'avais lu des numéros édités par MON JOURNAL et d'autres par SEMIC... ça ne nous rajeunit pas !


Les épisodes contenus dans ce premier volume sont pour bon nombre d'entre elles des adaptations d'histoires écrites par Robert E. Howard (et notamment l'excellent "Les clous rouges"). Bref, c'est de la méga bonne came avec de la sorcellerie, des trésors, des monstres et des demoiselles en détresse.

A la manœuvre nous avons Barry Windsor Smith aux dessins alors que son trait n'a pas encore atteint la perfection qu'il atteindra sur Weapon X, par exemple, dans les années 90. Il y a une certaine maladresse, une certaine fragilité, qui rendent immédiatement sympathique ce dessin. Je m'aperçois, en outre, qu'il avait déjà - dès cette époque - fait des émules : je pense, notamment, au Cerebus de Dave Sim qui, dans ses premiers épisodes (à la fin des années 70), parodie non seulement l'univers de Conan mais également son univers graphique. En même temps, BWS était déjà un dessinateur reconnaissable entre milles !

On a également un épisode signé Neal Adams et un autre Jim Starlin. On ne va pas vraiment se plaindre non plus ^^

Et au scénario... Roy Thomas ! Le type qui est derrière les superbes revivals de la JSA dans les années 80 (All-Star Squadron, Infinity Inc., Jonni Thunder AKA Thunderbolt) était non seulement fan de la JSA (il n'en manquait pas un numéro étant petit !) mais également de Conan le Barbare.


Et l'immense soin accordé à ces épisodes montre - à mon sens - le profond respect qu'à Roy Thomas tant pour les œuvres qui ont bercé son enfance que pour ses lecteurs. En ce sens que ces épisodes de Conan le Barbare ont peut être 47 ans, ils n'ont pas pris une ride !

De la très, très bonne came ^^


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Inscription : 29/06/2014
Messages : 8972
DC : The Bat ; The Atom ; Sportsmaster ; Fate.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Ven 12 Jan 2018 - 14:34
Ha, Conan... je n'ai jamais pris le temps de m'y mettre, même si j'adore Solomon Kane !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 29/06/2014
Messages : 8972
DC : The Bat ; The Atom ; Sportsmaster ; Fate.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Ven 12 Jan 2018 - 15:42

Le sixième numéro d'une série de douze épisodes est important : il marque la moitié de la saga, il fait souvent office de bilan de mi-parcours, il doit relancer l'intrigue ; bref, c'est le milieu de l'histoire, l'auteur doit donc bien s'en occuper.
Tom King le fait dans ce Mister Miracle #6, en jouant à contre-courant de ce qu'il a fait jusque-là, en surprenant, en donnant ce que beaucoup attendent depuis le début - et en offrant un cliffhanger terrible.
Encore, donc, un excellent numéro.

Le scénariste joue à contre-courant, en offrant un numéro plein d'action. Mitch Gerads n'est pas forcément le dessinateur le plus indiqué pour un combat dynamique, notamment dans la fameuse division en neuf cases, mais il rend une copie très propre - et King gère ça encore très bien, notamment en jouant le paradoxe, entre d'une part le duo Scott & Barda qui se bat pour rentrer dans le sanctuaire de Highfather, et de l'autre leur discussion d'une extrême banalité ; classique, mais efficace, et surtout novateur pour une série très "posée" jusque-là.
Il surprend, aussi, avec cette fameuse révélation de Barda, qui donne un éclairage si particulier à toute cette discussion, mais aussi à l'acharnement de la guerrière dans le #5 à ce que Scott se révolte. Bluffant par sa simplicité et sa puissance, cet élément change diamétralement la donne dans cette saga, et King réussit donc à redonner de l'élan.
Il donne, également, ce que beaucoup attendent depuis le début
Spoiler:
 
mais transforme le moment en malaise terrible, qui mène directement à un cliffhanger terrible, qui marque et donne, encore, envie de lire la suite - toujours imprévisible !

Ce #6 est toujours aussi passionnant, intrigant et bien écrit, avec une partie graphique peut-être moins à l'aise, mais très méritante et finalement très adaptée.
Quelle série, quand même. Quel plaisir de pouvoir découvrir tout ça, et d'avoir encore toute une moitié à lire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 29/06/2014
Messages : 8972
DC : The Bat ; The Atom ; Sportsmaster ; Fate.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Ven 12 Jan 2018 - 16:08

Phoenix Resurrection : The Return of Jean Grey #3 est dans la même veine que les deux premiers numéros : ceux qui n'aiment pas continueront d'avoir le même avis, ceux qui apprécient seront en terrain connu, même s'il faut admettre qu'il ne s'y passe pas grand-chose.
A plus de la moitié de la saga, Matthew Rosenberg ne livre pas beaucoup de révélation : hormis quelques dialogues un peu secs parmi les X-Men, une Jean perdue qui n'arrive plus vraiment à se contrôler, la découverte d'un nouveau "voisin" étonnant, qui remet en perspective la réalité de ce monde
Spoiler:
 
et un final attendu, qui va créer le contact entre les X-Men et leur amie, il n'y a rien d'autre.
Un poil décevant, donc, si le rythme hebdomadaire, le mystère toujours présent et qui s'épaissit comme je l'indique en spoiler, et des belles planches appliquées de Joe Bennett n'assuraient pas le minimum de ce que je veux lire ici.

Cela demeure une lecture plaisante, mais moins intrigante qu'avant.
A voir la suite, mais j'espère que Rosenberg se reprendra pour retrouver l'intérêt du #2.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 29/06/2014
Messages : 8972
DC : The Bat ; The Atom ; Sportsmaster ; Fate.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Sam 13 Jan 2018 - 17:53

Un mot rapide pour évoquer le Detective Comics #972, la quatrième partie de Fall of Batmen, réalisé par James Tynion IV et Miguel Mendonça.
Un mot rapide, car c'est encore une fois très bon, très fin (l'explosion de Clayface est bien écrite, surtout la confrontation avec Orphan et la fuite en avant émotionnelle de Basil est parfaite), très cohérent avec tout ce qui a été fait avant (pas uniquement dans les rapports entre les personnages, mais aussi l'avancée progressive vers le Bat-Tim terrible), très dynamique, et encore très agréable grâce aux dessins toujours au top.
Une réussite, encore !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 29/06/2014
Messages : 8972
DC : The Bat ; The Atom ; Sportsmaster ; Fate.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Dim 14 Jan 2018 - 19:08

La lecture des Gardiens de Terre-4, une réédition rare du passage du célèbre Steve Ditko (co-créateur de Docteur Strange, longtemps dessinateur de Spider-Man) sur certains personnages de l'éditeur Charlton Comics, est passionnante, bien que surprenante.
Pour mémoire, Ditko a été engagé par l'éditeur Archie Goodwin pour relancer les personnages locaux, et l'auteur a ainsi affaibli et relancé Captain Atom, créé un nouveau Blue Beetle, et imposé la Question - ceux-là même qui seront, à terme, rachetés et intégrés par DC Comics, mais aussi les inspirateurs des célèbres Watchmen. Le passage de Ditko est donc fondateur, hormis pour Charlton, car les comics ne se vendirent pas beaucoup, et la gamme des "Action Heroes" fut rapidement stoppée. Cela n'en rend pas moins la lecture très intéressante, oui.

Urban Comics offre donc la possibilité de découvrir tout cela, et si la lecture en bloc peut être un peu usante (Ditko et ses dialoguistes se "lâchent" joyeusement sur les tunnels de dialogues et d'explications), elle est riche, passionnante, mais aussi révélatrice de l'homme Ditko.
Riche, donc, car ces numéros (de la série Captain Atom où le Héros se retrouve affaibli avant de devenir le porte-étendard de l'Univers, en association avec son alliée Nightshade et en opposition au Fantôme, un ami dans le civil ; de la série Blue Beetle, Héros sûr et fier, attaché longtemps au mystère sur le destin de son prédécesseur ; des back-ups de Question, qui dispose d'un seul grand numéro avant de disparaître) sont très fournis, et offrent énormément de rebondissements passionnants, de trouvailles très orientées S-F. Ditko est en grande forme, et fait feu de tout bois pour créer et nourrir cet Univers des "Action Heroes", le surnom de ces Héros qui devaient plus plonger dans le danger que les autres. C'est un véritable déluge d'idées et de concepts, très agréable à découvrir.
Passionnante, aussi, car il est plutôt rare d'avoir l'opportunité de découvrir la création d'un Univers, et de voir aussi un maître à l'oeuvre. Si Steve Ditko est un homme complexe, replié sur lui-même et notamment fondu des pensées d'Ayn Rand, il est un auteur, à mon sens, extraordinaire et passionnant, qui ici fait feu de tout bois, oui, pour recontextualiser un Captain Atom moins fort, pour créer le mystère autour du nouveau Blue Beetle, pour raconter beaucoup en quelques pages de Question. Lecture passionnante, oui, car tout cela est fort dynamique et fort bien fait.
Et découverte révélatrice de Steve Ditko, donc, car, à quelques numéros de la fin du tome, il quitte directement les intrigues "habituelles" des super-héros, pour plonger directement dans notamment trois intrigues qui lui servent de moyen de propagande pour ses pensées (une du grand numéro de Question où le Héros doit prouver la collusion entre grand magnat économique et criminel, qu'il a vue mais sans preuve ; une de Blue Beetle, où le Héros doit affronter un hippie qui veut forcer le monde à reconnaître que l'Humanité ne doit pas aspirer à l'Héroïsme mais accepter ses faiblesses ; une sur une back-up sur Question où on retrouve un critique d'art de la précédente histoire, ici encore en lien avec l'art et l'Humanité). Ce n'est, en soi, pas vraiment gênant (même si les dialogues deviennent des discours de propagande, clairement), et c'est très révélateur de l'homme Ditko et de ses pensées.

Les "Action Heroes" n'ont guère survécu, même si Charlton tenta en vain de les relancer, via une sorte de conclusion à Captain Atom et un numéro de Question par Alex Toth, bien des années après ; cela ne prit pas.
Les Gardiens de Terre-4 est donc une belle curiosité, qui plaira aux fans de l'old school et de Ditko, mais qui déplaira sûrement aux réfractaires. C'est en tout cas une page d'Histoire, et il est heureux que Urban Comics nous propose ça !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Les comics que vous lisez en ce moment

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 8 sur 16Aller à la page : Précédent  1 ... 5 ... 7, 8, 9 ... 12 ... 16  Suivant

 Sujets similaires

-
» Les comics que vous lisez en ce moment
» Quel(s) livres lisez vous en ce moment?
» Ce que vous lisez en ce moment
» Ce que vous lisez en ce moment
» Combien de livres lisez-vous en même temps?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: Plateforme partage :: L'univers Comics :: Comics-