Les comics que vous lisez en ce moment

Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13 ... 17 ... 22  Suivant
AuteurMessage
Inscription : 29/06/2014
Messages : 11171
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Mer 21 Fév 2018 - 21:56

Dans Batman #41, Tom King s'attaque à Poison Ivy, non pas dans un autre "tour des potes" (après ceux de Bruce, Clark/Lois & Diana, ceux de Selina ? et bien non !), mais bien dans l'optique d'une confrontation entre le nouveau duo (Bat & Cat) et Pamela Isley.
Et si l'épisode est, objectivement, lu assez vite, car il fait la part belle aux grandes pages de Mikel Janin (on y revient plus bas), et à l'installation d'une certaine ambiance, il est néanmoins bon. Frustrant, pour une dose même bimensuelle, mais agréable, car King démontre une bonne gestion de Poison Ivy elle-même.
À voir la suite, et notamment les réactions Selina/Ivy, mais j'ai confiance ; surtout que Janin démontre ici un niveau extraordinaire, avec des planches d'une beauté magnifique et terrible. Vivement le prochain !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 18/01/2016
Messages : 4129
DC : Razorsharp, Dolphin & Tara Markov
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
Justice League
MessagePosté le: Jeu 22 Fév 2018 - 12:09
Belle couverture en tout cas ! Et même si je lis pas du tout les séries Rebirth de Batman tes résumés font toujours envie !

Pour ma part, toujours dans ma recherche de grosses claques en matière de comics, je dois admettre un petit coup de cœur pour...

BOTTOMLESS BELLY BUTTON (FANTAGRAPHICS, 2008)

... qui, si ce n'est pas au niveau de "Here" (cf. ma précédente chronique, j'ai toujours du mal à m'en remettre de celui-là) est d'une grande qualité.


Oeuvre d'un auteur qui n'avait que 25 ans à l'époque (Dash Shaw), "Bottomless Belly Button" (BBB) est un gros pavé de 720 pages en noir & blanc qui commence avec une réunion de famille et narre les non-aventures de cette même famille pendant une semaine...

720 pages pour "raconter" 7 jours, Dash Shaw prend son temps. Alors de quoi ça traite ? Les protagonistes tout d'abord : Patrick & Maggie Loony (^^), les parents, dans les 60, 70 ans ; ils ont invité chez eux, dans leur villa au bord de l'Océan, leurs enfants, Dennis, Claire et Peter. C'est la maison où ils ont grandi ; Dennis est venu avec sa femme, Aki, et leur bébé, Alex ; Claire est venue avec sa fille adolescente, Jill ; Peter est venu tout seul.


Les parents lâchent dès les premières pages à table la "bombe" : ils vont divorcer après 40 ans de mariage... et BBB va raconter les réactions des membres de la famille à cette nouvelle. Dennis qui voit ses illusions exploser et va chercher désespérément à comprendre pourquoi ce divorce (il va même explorer les passages secrets de la maison, déchiffrer une carte au trésor, fouiller dans les vieux courriers de ses parents...), ne se rendant pas compte que son propre couple est en danger ; Claire va expérimenter la difficulté d'être à la fois la petite fille dont les parents divorcent et la mère d'une ado ; Peter (qui est représenté avec une tête de grenouille : gimmick graphique de Shaw pour symboliser le fait que Peter n'a jamais su trouver sa place dans la famille) va vivre sa première histoire d'amour avec Kat, une animatrice de centre aéré...

BBB traite de la famille et des liens qui unissent les gens. De son aspect non monolithique et multiple. D'ailleurs, deux séquences dans BBB traitent - de manière poétique - des différentes formes de sables, d'eaux et... de familles. Cette métaphore filée de la mer et de la mère n'a rien de foncièrement nouveau (cf. les films de Marco Ferreri, ceux de Takeshi Kitano, la série Neon Genesis Evangelion) mais c'est toujours efficace. Et puis le lieu finit par être angoissant : une maison vieillissante, remplie de secrets sans importance (la quête futile de Dennis), une ville touristique à la morte saison, des plages désertes... tout cela donne également un sentiment d'enfermement, d'oppression, comme si un drame allait se produire (drame qui n'arrivera pas, comme avec la fausse noyade d'un enfant sur la plage ; la quasi-chute de Jill du toit ; le mauvais trip de Claire en boite de nuit ; le petit copain lointain [et inexistant ?] de Kat ; ...).


BBB trait aussi - je trouve - de l'impossibilité qu'on les êtres à communiquer entre eux. Mais là où le propos pourrait sembler sinistre et désespéré, BBB montre néanmoins une famille où - à défaut de se comprendre - on s'aime (comme la scène bouleversante des adieux qui se conclut par l'adieu de l'un des parents à l'autre !).

Il y a pas mal de moments très forts, très poignants. Comme quand le costaud Dennis fond en larmes quand il voit son père dormir sur le canapé et que celui-ci essaye de le consoler comme un enfant.


J'ai également énormément apprécié l'histoire d'amour entre Peter et Kat. Avec la maladresse de Peter, la bizarrerie de Kat. On n'est pas du tout dans le glamour mais c'est très très mignon. Ça me fait beaucoup penser à Blankets de Craig Thompson, d'ailleurs. Et là aussi, la fin de l'oeuvre apporte un sacré pincement au cœur (on a envie de revenir en arrière pour relire immédiatement cette rencontre amoureuse) !

Bref, BBB est une sacrée oeuvre. Le style graphique est agréable et fait penser, je trouve, au trait d'un Chester Brown (d'ailleurs la construction des planches de Dash Shaw est assez proche de celle de Brown) ou d'un Derf Backderf (Mon ami Dahmer). En tout cas c'est très efficace !

Une VF est disponible chez "Ça & là", éditeur qui avait déjà eu la bonne idée de publier Castle Waiting (Château l'Attente). Le prix éditeur est d'une trentaine d'euros mais en occasion vous pouvez l'avoir à moins. Sinon, ça devrait NORMALEMENT se trouver en médiathèque.

Vous l'aurez compris : j'ai adoré !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Inscription : 18/01/2016
Messages : 4129
DC : Razorsharp, Dolphin & Tara Markov
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
Justice League
MessagePosté le: Sam 24 Fév 2018 - 9:28
Un comics intéressant, stylé, élégant et poétique, que demander de plus ? C'est ce sentiment que j'ai invariablement en relisant...

KABUKI - FEAR THE REAPER (CALIBER PRESS, 1994)
KABUKI - DANCE OF DEATH (LONDON NIGHT STUDIOS, 1995)
KABUKI - CIRCLE OF BLOOD, 1-6 (CALIBER PRESS, 1995)
KABUKI - MASKS OF THE NOH, 1-4 (CALIBER PRESS, 1996-1997)
KABUKI, 1-9 (IMAGE, 1997-2000)

... soit l'ensemble des épisodes de la série Kabuki de David Mack que je possède (il doit me manquer la mini-série "Skin Deep" et le spin-off consacré à Scarab, essentiellement).


Découverte par hasard (je suis tombée en solde, il y a fort longtemps, sur la VF regroupant les 9 épisodes publiés par Image), cette série m'a d'abord subjuguée par la qualité et la variété de son dessin pourtant assuré dans sa quasi totalité par le brillantissime David Mack (à l'exception de la série "Masks of the Noh" dans laquelle chaque agente du Noh est représentée par un dessinateur différent). Mais ce n'est pas tout, loin de là.

Kabuki semble, en apparence, une série tenant à la fois du cyberpunk (avec un Japon à la fois ancré dans les codes-culturels classiques mais aussi dans la haute-technologie et les réalités virtuelles propres au cyberpunk) et de la série de gangsters. En effet, la série traite - en partie - de l'agence Noh, une organisation dont les agents ne sont que des femmes, masquées, surentraînées et dévouées à leur pays. Elles tuent des membres du crime organisé pour assurer la stabilité du pays (le Noh ne cherche pas à en finir avec le crime, il s'assure juste que personne ne devienne trop gourmand). Chaque agente à son style et un nom de code : elles s'appellent Kabuki (l'héroïne), Scarab, Ice (et sa main réfrigérante), Butoh, Snapdragon, Tiger Liliy et Siamese, les jumelles au bras mécanique. Leurs supérieurs directs sont Oni (le démon) qui leur donne les cibles à abattre et Dove, un type qui ne dit jamais rien.

Tout en haut de la hiérarchie du Noh, il y a des administrateurs et le Général, le véritable chef de l'organisation, un héros de l'armée un brin excentrique (quand il est seul, il met la robe de mariée de sa défunte femme et parle à un mannequin de cire).

Le Noh est à la fois visible et invisible. Visible, car les agentes sont les héroïnes de Noh TV, une chaîne de télé qui les a intégrées en tant que personnages de la culture populaire, en tant qu'héroïne de fiction. Kabuki, à ce titre, présente les informations et conclue toujours ses interventions par un "Little Sister is watching you" très Orwellien ^^


Mais dans la réalité, les filles du Noh tue discrètement et en silence. Elles sortent même des télévisions de leur cible (elles se cachent dedans), un peu comme dans Vidéodrome ou dans Ring ^^

Les premiers épisodes racontent donc ce genre d'histoire ("Fear the Reaper", "Dance of Death"), en se focalisant sur l'agente Kabuki. C'est sympa, très bien dessiné et le surplus d'âme se trouvent dans les atermoiements de Kabuki : elle a une histoire... compliquée. Sa mère est une paysanne Ainou (une ethnie japonaise visiblement considérée par le passé comme "inférieure") qui a été enlevée par la Seconde Guerre Mondiale par les soldats japonais pour les accompagner en campagne et leur servir de prostituée...

... sauf qu'elle est tombée dans le régiment commandé par le Général (celui qui créera le Noh). Il ne la prostituera pas et lui fera jouer des représentations de Kabuki (un art dramatique japonais). Finalement, il voudra l'épouser mais son propre fils, la veille des noces, violera et blessera mortellement la femme...


... qui sera maintenue en vie le temps qu'elle puisse accoucher de la fille, fruit du viol qu'elle a subi, à savoir Kabuki, notre héroïne.

Le fils du Général - Kaï - ne supportant pas qu'existe cette gamine tentera de la tuer et lui gravera le mot Kabuki sur le visage, la défigurant à tout jamais.

Du coup, le Général entraînera sa petite princesse à devenir agente secrète (avant il voulait en faire une pianiste ou une danseuse... mais elle ne se sent plus physiquement ni mentalement capable de ça). Il créera l'organisation Noh où toutes les filles sont masquées pour elle. Et nous en sommes à peu près là au début de la série...

Les origines troubles de Kabuki, ses réflexions par rapport à sa place dans le monde, son lien très fort avec sa mère, tout cela fera partie d'un leitmotiv récurrent que l'on retrouvera presque dans chaque épisode. Ce rapport à la mère, d'ailleurs, me fait penser à celui que Shinji entretient avec sa propre mère (ou à travers le symbole de cette dernière, à savoir l'EVA - à l'instar de Kabuki qui tue avec une faucille traditionnelle Ainou, qui porte sur elle la statuette de mariage de sa mère, qui porte le dernier costume que sa mère a porté sur scène...) dans Neon Genesis Evangelion. C'est un des aspects très, très fort de la série.

... pour en revenir à l'histoire, le problème qui se pose au Noh au début de la série (et notamment dans la mini-série "Circle of Blood") est en lien avec le fils du Général. Kaï a grimpé les échelons du crime organisé et devient trop gourmand. Les filles du Noh ont pour mission de le faire sortir du bois... en tuant tous les patrons du crime organisé qui pourraient être des rivaux pour Kaï. Ce qu'elles font en rechignant, tant cela paraît absurde (certaines pensent que ça va juste renforcer la position de Kaï) !


Et là on apprend qu'Oni est en fait Kaï qui a infiltré lui-même le Noh. Sa puissance est telle qu'il finit par conclure une alliance avec le Général et qu'il devient intouchable.

C'est là que Dove, l'adjoint d'Oni, qui est un Ainou ayant - lui aussi - infiltré le Noh va charger Kabuki d'une mission : tuer Kaï qui est son père, venger les Ainous, faire tomber le Noh !

Je vous raconte pas la suite de "Circle of Blood" tant c'est bien fait, graphiquement exceptionnel et palpitant. Ça va juste se terminer en gros carnage et Kabuki va être laissée pour morte...

.... dans "Masks of the Noh", la seconde mini-série, les autres agentes vont se lancer à la recherche de Kabuki, avec pour mission de savoir ce qui lui est arrivé et de la tuer en répression de ses actes. La série va se focaliser sur chacune des filles du Noh, dans une galerie de portraits assez intéressants. J'ai bien aimé, à ce titre, l'amitié naissante entre Scarab et Tiger Lily qui évoquent leur vie civile...

Je n'ai pas la série suivante (Skin Deep) mais les 9 épisodes suivants, correspondant à la série publiée chez Image, sont exceptionnels ! On y apprend que Kabuki a été capturée par une agence rivale et enfermée dans un asile dédié aux agents en attente de reconversion. Là, on essaye de lui extirper les secrets du Noh et de la reconvertir pour la faire bosser pour une autre agence. Kabuki passe beaucoup de temps à faire de l'introspection et ne tient que parce qu'une autre "pensionnaire" qu'elle n'a jamais vu, Akemi, lui envoie des messages dans des origamis faits à base de papier toilette (comme la lettre de Valerie dans V pour Vendetta...). Finalement, Akemi, un jour apparaît, pour faire s'évader Kabuki... mais les filles du Noh sont également prêtes à donner l'assaut de l'hôpital pour tuer leur ancienne pote..


J'ai adoré ce volume. Le passage à la couleur de cette série est extraordinaire. Le style graphique de Mack se déploie dorénavant à la manière de celui d'un Dave McKean (l'ambiance est très proche de l'Asile d'Arkham) ou d'un Bill Sienkiewicz (l'ambiance est également très proche de celle du début d'Elektra Assassin qui se passe aussi... dans un hôpital psychiatrique avec une Elektra qui se remémore ses souvenirs d'enfance). On peut passer des heures à examiner les planches de l'album, à la recherche d'un détail qui nous aurait échappé. Le scénario est malin et haletant. Akemi est un personnage génial, tout comme d'ailleurs les pensionnaires qui sont décrites une à une. Un album magnifique et très poignant. Un must-read !

Vous l'aurez compris, Kabuki c'est vraiment très, très bien.

Une VF existe, publiée en plusieurs volumes chez Panini, il y a fort longtemps. J'ignore si ça se trouve encore et à quel prix. Le plus simple, à mon avis, c'est de chercher cette série en VO, à l'unité ou en TPB.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Inscription : 29/06/2014
Messages : 11171
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Sam 24 Fév 2018 - 13:13
Sublime et poétique, David Mack.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 18/01/2016
Messages : 4129
DC : Razorsharp, Dolphin & Tara Markov
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
Justice League
MessagePosté le: Dim 25 Fév 2018 - 8:04
Hum ces histoires de ninjas perturbées m'a donné l'envie de relire...

ELEKTRA ASSASSIN, 1-8 (MARVEL / EPIC, 1986-1987)
ELEKTRA LIVES AGAIN (MARVEL / EPIC, 1990)

... soit la "conclusion" censément définitive qu'avait donné Frank Miller au personnage d'Elektra, tuée dans la série Daredevil mais néanmoins très populaire chez les fans !


Rappelons-le, Elektra est le premier amour de Matt Murdock, à l'époque où tous deux n'étaient que des étudiants idéalistes. Un drame (la mort du père d'Elektra) va tout remettre en cause. Matt Murdock deviendra Daredevil, Elektra deviendra une assassin ninja surpuissante à la solde d'une organisation maléfique appelée la Main.

Dans la série Daredevil et le premier run de Frank Miller, Daredevil va retrouver Elektra, se battre contre elle, l'aimer à nouveau, avant qu'elle ne soit tuée par Bullseye. Fin de l'histoire.

Sauf que le personnage a eu tel succès que les fans en voulaient encore ! Et vous savez quoi ? Frank Miller a fait du fan-service mais de la manière la plus époustouflante qu'il soit !

Premièrement, il a choisi la gamme "Epic" de Marvel (qui est à Marvel, ce que Vertigo est à DC) pour publier les 8 épisodes d'Elektra Assassin. Dessinée par Bill Sienkiewicz (qui fera aussi avec Miller un one-shot de Daredevil, qui a signé la saga de l'Ours-Démon des New Mutants, .. et dont le style graphique fera encore plus débat que celui de Miller !), cette mini-série en 8 épisodes est hors-continuité. Du moins, c'est comme ça que je l'interprète.


Elektra est toujours une tueuse à gages et est bien vivante. Elle ne travaille plus pour la Main, bien au contraire. Au début, elle va réaliser un assassinat politique dans un pays d'Amérique Latine mais - au moment de quitter l'endroit - elle va sentir une odeur qu'elle avait senti du temps de son initiation à la Main : le lait de la Bête, un breuvage infect et malfaisant qui a le don de manipuler l'esprit de ceux qui le boivent et de leur faire faire la volonté d'une créature démoniaque souhaitant dominer le monde, la Bête (l'Antéchrist, quoi !).

Du coup, Elektra va se mettre en tête de descendre le type chez qui elle a senti cette odeur : assassin ou pas, Elektra n'a pas l'intention de laisser la Bête anéantir la planète. Elle va vouloir buter - donc - l'Ambassadeur des USA à San Concepcion...

... plan qui va déplaire à un duo d'agents de la Division Parapsychologique du SHIELD, John Garrett et le très psychotique Perry. Qu'à cela ne tienne ! Elektra va faire exploser le premier et planter une baïonnette dans la tête du second...


... le SHIELD devra, un peu à l'instar d'un Deadlock, les ressusciter et en faire des cyborgs surpuissants. D'ailleurs, Elektra manipulera Garrett pour en faire son toutou et son complice. Car la cible n'est plus l'ambassadeur mais un certain Ken Wind, candidat démocrate à la Maison Blanche et futur président des USA !

Et il va falloir le buter, n'en déplaise au SHIELD et au Colonel Fury, à l'Agent Chastity McBryde et aux Ninjas de la Main !

Quel lien avec la continuité Marvel ? A peu près aucun ! Mais c'est jubilatoire à plusieurs raisons : les dessins en foutent plein la trogne, les périodes d'introspection (quand Elektra est à l'Asile) sont assez poignantes à lire (pour ça, les épisodes à l'Asile de Kabuki me rappellent furieusement cette série) et l'histoire est une grande histoire à suspens, avec plein d'action et de rebondissements ! La narration, complexe et comportant de nombreux flashbacks, est assurée par John Garrett, souvent involontairement drôle et qui a surtout l'immense avantage de laisser le mystère Elektra entier...


Quelques années plus tard, Miller signait son dernier récit pour Elektra avec le Graphic Novel "Elektra Lives Again", toujours dans la gamme Epic. Ce coup-ci, le dessin est assuré par ses soins, montrant un Miller au sommet de sa forme (avec les couleurs de sa femme de l'époque, Lynn Varley). On en a plein les mirettes.

L'histoire est pour le coup bête comme chou : Matt Murdock ne se remet toujours pas de la mort d'Elektra. Et il va apprendre à la laisser partir dans ce one-shot. Bon, il y a un peu d'action. La Main complote encore pour ramener à la vie Elektra. Elle va faire assassiner Bullseye pour l'occasion, voler son corps et pratiquer de la Magie Noire pour le faire revenir en assassin invincible. Daredevil va devoir intervenir. Et une mystérieuse femme portant les traits d'Elektra va venir lui prêter main forte, sans que l'on sache réellement si Murdock hallucine ou si elle est bien à ses côtés ^^


Cet embryon de scénario donnera, d'ailleurs, l'inspiration de l'arc "Fall from Grace" de D.G. Chichester (Daredevil n°319-325, 1993-1994), arc qui - s'il est très très bien fichu - est quand même un peu une trahison de l'oeuvre de Miller (et ouvrira la porte à plein de trucs pas intéressants faits avec Elektra).

Mais le one-shot "Elektra Lives Again", c'est du Miller à son sommet. C'est beau, c'est poétique et c'est une belle conclusion à son travail sur Elektra. Un point final qui aurait du le rester.

Tant ce Graphic Novel que la mini-série "Elektra Assassin" ont été édités plusieurs fois en français, néanmoins le plus simple est de se procurer le volume consacré à Elektra de la série Panini "Marvel Icons" qui contient les deux œuvres.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Inscription : 29/06/2014
Messages : 11171
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Dim 25 Fév 2018 - 10:54
Roh, tu poursuis dans la beauté graphique.^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 29/06/2014
Messages : 11171
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Dim 25 Fév 2018 - 15:11

Septième partie de No Surrender, Avengers #681 peut se résumer en pif/paf/pouf/origine de Voyager/pif/paf/arrivée de deux Avengers/cliffhanger facile.
Rien de honteux, mais rien de passionnant.
Waid, Ewing & Zub gèrent mieux leur saga, maintenant que tout est posé ; on est dans un creux, mais moins chiant ou naze que des chapitres précédents. Ici, Kim Jacinto est aidé par Mike Perkins, mais ça ne rend pas très bien - graphiquement, c'est assez faible.
Une lecture rapide et pas désagréable, mais toujours pas passionnante ; quelle déception, que ce gros machin, même si ça se lit enfin depuis une paire de numéros.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 16/04/2017
Messages : 372
DC : Conner Kent.
Localisations : Tapi dans l'ombre.
Secret Society
Shadowpact
MessagePosté le: Lun 26 Fév 2018 - 11:20
Je suis toujours aussi sceptique.

En tout cas, il est clair que ça commence à traîner en longueur... Alors qu'on n'en est qu'environ à la moitié, et que ça sort chaque semaine. Je trouve que malgré ceux paralysés, il y a trop de personnages en jeu pour vraiment les exploiter, malgré quelques moments d'éclat (de la part de Rogue, notamment), et ça occulte un peu la tension dramatique.

Le focus passe constamment d'un côté à l'autre pour ne négliger personne, ce qui est une bonne chose en soi, mais ça fait aussi qu'on éclipse très vite ce qui mériterait vraiment qu'on s'y attarde (genre, Voyager, qui reste réduite au rang de personnage secondaire | taxi sur pattes).


Human beings are a disease, a cancer of this planet.

You are a plague, and we are the cure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t5606-ra-s-al-ghul-memoires-d-un-immortel http://dc-earth.fra.co/t5571-ra-s-al-ghul-and-he-who-was-dead-came-forth
Inscription : 17/01/2017
Messages : 1141
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Lun 26 Fév 2018 - 11:25
Oui, c'est vraiment très faible et sans grand talent. Trois scénaristes pour cela, c'est vraiment surprenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 16/04/2017
Messages : 372
DC : Conner Kent.
Localisations : Tapi dans l'ombre.
Secret Society
Shadowpact
MessagePosté le: Lun 26 Fév 2018 - 11:34
Bah, après, il s'agit aussi de conclure une « époque » qui est au final assez controversée : de base, je suppose qu'il ne fallait pas s'attendre à quelque chose de grandiose, d'autant qu'ils sont déjà occupés à mettre en place le setup pour Infinity Countdown qui viendra après et détourne d'autant leur attention (quant à savoir si ça en vaudra la peine, après...).


Human beings are a disease, a cancer of this planet.

You are a plague, and we are the cure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t5606-ra-s-al-ghul-memoires-d-un-immortel http://dc-earth.fra.co/t5571-ra-s-al-ghul-and-he-who-was-dead-came-forth
Inscription : 29/06/2014
Messages : 11171
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Lun 26 Fév 2018 - 11:36
Certes, mais quand même : quand tu lances une saga sur plusieurs mois, avec une sortie hebdomadaire, la réunion d'une vingtaine de personnages, c'est que tu as un minimum d'ambition.
Si tu n'en as pas, ou si tu ne veux pas plus t'impliquer, tu laisses les séries vivoter et se faire leurs propres conclusions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 16/04/2017
Messages : 372
DC : Conner Kent.
Localisations : Tapi dans l'ombre.
Secret Society
Shadowpact
MessagePosté le: Lun 26 Fév 2018 - 11:49
Bah, quand je vois la lenteur avec laquelle ils entrent dans cette « nouvelle ère » (ça fait quand même plusieurs mois maintenant que Marvel Legacy est lancé), j'en viens à me dire qu'ils n'ont rien prévu - ou presque - et inventent au fur et à mesure.
J'évoquais Infinity Countdown, mais même ça, j'ai du mal à être enthousiaste : il est clair que c'est fait pour surfer sur la vague d'Avengers 3, et la dernière fois qu'ils ont fait écho aux films en comics, c'était pour Civil War II qui s'est avéré plus que moyen.

Je ne sais pas vraiment ce que je peux en attendre et espère vraiment être agréablement surpris au bout du compte, mais j'ai du mal à y croire.


Human beings are a disease, a cancer of this planet.

You are a plague, and we are the cure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t5606-ra-s-al-ghul-memoires-d-un-immortel http://dc-earth.fra.co/t5571-ra-s-al-ghul-and-he-who-was-dead-came-forth
Inscription : 29/06/2014
Messages : 11171
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Lun 26 Fév 2018 - 19:00

En voyant le one-shot Infinity Countdown Prime, qui lance cette saga cosmique évidemment liée au film Avengers à venir, écrit par Gerry Duggan et dessiné par Mike Deodato Jr, je craignais le pire, ayant dans l'idée de lire un prélude lourd à un événement uniquement sponsorisé par le MCU.
Et pourtant, c'est agréable à lire.
Duggan ne révolutionne rien, et fait clairement des appels du pied au cinéma (avec Captain Marvel(s), avec les Chitauri, avec Thanos, avec bien sûr les pierres, avec évidemment les Gardiens), mais ça fonctionne plutôt bien ; ça n'a rien de forcé, ça parait même fluide vu l'historique des pierres et des personnages.
Mieux encore, le passage à priori forcé sur un Wolverine mystérieusement ressuscité, et de manière surprenante propriétaire d'une des pierres, fonctionne vraiment très bien ; c'est finalement un plaisir de revoir le Griffu, surtout en bonne forme.
Avec plusieurs passages, plusieurs moments, plusieurs personnages, ce one-shot fonctionne bien : il me donne envie de lire quelque chose qui ne m'intéressait pas, m'intrigue, et parvient à me surprendre (je n'ai pas vu venir le "grand méchant", un bon choix). Deodato étant un peu trop "hachuré" à mon goût, mais toujours très correct, cela donne une très surprenante bonne lecture !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 29/06/2014
Messages : 11171
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Mar 27 Fév 2018 - 20:52

Aquaman #33 voit la fin de la contre-attaque d'Aquaman face au despote locale, qui a pris sa place sur le trône après les dissensions politiques liées à ses choix. Dan Abnett a bien repris en main sa série, aidé par un Sejic en forme ; je suis carrément moins fan du trait beau mais figé voir pâle de Riccardo Federici, mais ça fonctionne toujours bien.
Après le rebondissement politique du précédent, on a ici une grosse phase d'action, avec des rebondissements prévisibles mais efficaces ; ça tape, l'aide vient, une partie de la menace disparaît, mais il faut "finir" le reste, et soigner un moment d'émotion... qui prépare le spin-off sur Mera.
Ça fonctionne toujours. Classique, mais très efficace, et bien rythmé. Toujours agréable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 03/11/2017
Messages : 351
DC : M'gann M'orz & Queen Clea
Situation : Kate Spencer est Procureur de Los Angeles le jour, condamnant les criminels et Manhunter la nuit, les pourchassant impitoyablement. Elle a participée à repousser l'invasion du Microvers. Remarquée par le Sandman, elle participe aux missions de la JSA dont le sauvetage de Sandy et la guerre au Caire contre la SSE. Mais elle se fait capturer par le Général Immortus...
Localisations : Los Angeles
MessagePosté le: Mar 27 Fév 2018 - 22:10
O Damn ! C'est Siren ? Shocked

Il faudrait que je m'y mette, mais j'ai trouvé les dessins bizarres des deux premiers numéros de Rebirth et puis Black Manta... meuh.

Mais je vois que c'est une bonne série à suivre.


Fist of Justice
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 29/06/2014
Messages : 11171
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Mer 28 Fév 2018 - 19:00
C'est Mera. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 03/11/2017
Messages : 351
DC : M'gann M'orz & Queen Clea
Situation : Kate Spencer est Procureur de Los Angeles le jour, condamnant les criminels et Manhunter la nuit, les pourchassant impitoyablement. Elle a participée à repousser l'invasion du Microvers. Remarquée par le Sandman, elle participe aux missions de la JSA dont le sauvetage de Sandy et la guerre au Caire contre la SSE. Mais elle se fait capturer par le Général Immortus...
Localisations : Los Angeles
MessagePosté le: Mer 28 Fév 2018 - 19:30
Cette teinte lui va aussi très bien alors ^^


Fist of Justice
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 29/06/2014
Messages : 11171
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Mer 28 Fév 2018 - 21:15

Dans Detective Comics #975, James Tynion IV montre trois choses : d'une, Tom King n'est pas le seul à savoir animer la Batfamily, dans ses interactions, ses blagues, ses moments d'émotion, et la gestion des caractères, car l'auteur de la présente série gère à la perfection le fameux procès de Batwoman, via une caractérisation idéale de chaque membre.
De deux, il manie idéalement la psychologie des personnages, et parvient à un extraordinaire retournement de perspective sur la manière d'aborder la série et le concept des Gotham Knights, faisant passer le titre d'une série d'équipe à, en fait, une série sur Batman & Batwoman, voire même sur Bruce & Kate, ce qui est autant neuf que brillant et touchant.
Enfin, il livre des moments bluffants, avec donc des échanges parfaits, mais surtout un final terrible, d'une logique implacable et brutale, voire déprimante mais encore une fois d'une évidence totale.

Via les très beaux et bons dessins d'Alvaro Martinez et Raúl Fernández, ce numéro n'est pas un "anniversaire" classique, car il s'insère pleinement dans la proposition de Tynion sur le titre ; mais quelle réussite. Quelle gestion. Quel talent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 29/06/2014
Messages : 11171
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Mer 28 Fév 2018 - 21:38

Avengers #682 est l'un des meilleurs numéros de la saga No Surrender, et surtout un bon comics. Grâce à l'apparition d'un Hawkeye avec son vieux costume (sans raison, mais ça fait plaisir aux nostalgiques) et surtout d'un Red Wolf très charismatique et compétent (en fait, c'est le seul qui réfléchit...), et une bonne gestion des quatre plans de narration (New Mexico avec l'essentiel de l'équipe, le groupe de Rogue en Antarctique, Hank & Nadia avec Jarvis, les deux maîtres du jeu), cela rend la lecture vraiment agréable et plaisante.
Le trait de Sean Izaaske fonctionnant très bien, ça donne l'un des sommets de cette saga, avec une vraie sensation que ça a enfin démarré, et que ça prend. Le cliffhanger n'a rien d'une surprise, mais ça fait le job. Curieux de lire la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 05/12/2016
Messages : 3709
DC : Ra's Al Ghul.
Situation : Cherche sa propre voie.
Localisations : Metropolis.


MessagePosté le: Mer 28 Fév 2018 - 22:11
@Mister Miracle a écrit:
(en fait, c'est le seul qui réfléchit...)

Tristement, je pense que ça résume à peu près cet arc...


« No cape. No tights. No offense. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4444-superboy-rebirth http://dc-earth.fra.co/t4287-superboy-i-m-no-superman
Inscription : 29/06/2014
Messages : 11171
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Jeu 1 Mar 2018 - 19:13

A l'annoncer du titre The Terrifics, j'ai de suite adhéré au comportement "troll" de DC : alors que Marvel prépare activement le retour des Fantastic Four, DC les "prend de vitesse" en lançant une série concurrente, sorte de plagiat assumé et fun, qui ne peut qu'être positive... au pire, c'est mauvais mais on n'en attend pas grand-chose et ça buzze ; au mieux, c'est bon, délaissé aussi d'une continuité parfois lourde pour la First Family, et ça buzze.
Avec un Jeff Lemire aux commandes, que j'apprécie souvent, et avec un Ivan Reis pour débuter, puis Evan Shaner, c'est alléchant ; surtout avec le côté "trollesque" assumé, avec le jeu des copies (Mr Terrific/Mr Fantastic qui donne son nom à l'équipe, Phantom Girl/Invisible Woman, Plastic Man/Human Torch comme blagueur, Metamorpho/Thing en homme piégé dans une carcasse et bourru).

Mais.
Mais la lecture du #1 ne m'a pas convaincu, non.
Oh, c'est magnifique : Ivan Reis est en forme, c'est sublime ; mais c'est le scénario qui gâche un peu la fête. Lemire livre un travail très passable, ne jouant que sur des coïncidences lourdes, des dialogues forcés (hormis ceux Terrific/Plastic Man), des rebondissements téléphonés.
Pas beaucoup de dynamisme, pas de folie, très peu de fun. Oh, il y a ce qu'on a vendu, de l'aventure, une copie des F.F., un groupe qui se construit, mais... c'est faible, quand même. Fade, surtout.

J'en attendais sûrement trop, mais j'en attendais quelque chose, en fait.
Or, ce #1 est en pilotage automatique, très fade. Quel dommage, avec un tel concept et une telle liberté, il fallait fort et dur dès le début, se lancer sur de la Weird S.F. et démarrer directement en cinquième.
Ce ne fut pas le cas. Quel dommage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 29/06/2014
Messages : 11171
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Ven 2 Mar 2018 - 16:12

Dérivée directement de la série Aquaman, la mini-série en six parties Mera : Queen of Atlantis bénéficie du même scénariste que le titre-mère, mais surtout d'un Lan Medina qui livre de très jolies illustrations, et des planches efficaces.
Se concentrant sur la vie de Mera à la Surface, le temps qu'elle se remette (elle ne peut plus respirer sous l'eau et a été affaiblie du fait d'une attaque magique) et surtout qu'elle s'adapte à son nouveau statut (elle a été choisie comme Reine d'Atlantis, actuellement en exil, alors qu'Aquaman a refusé le titre et s'acharne contre le tenant de la Couronne, un sombre despote) ; et si le caractère de Mera se concilie peu avec tout cela, l'ombre d'Orm se rapproche.
Bref, beaucoup de classique ici, mais un rendu efficace, grâce à la grande maîtrise qu'a Dan Abnett de son univers et de ses personnages. C'est punchy, dynamique, pas forcément très rigolo, mais ça se lit très bien, notamment grâce aux dessins très beaux.
Un bon début.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 05/12/2016
Messages : 3709
DC : Ra's Al Ghul.
Situation : Cherche sa propre voie.
Localisations : Metropolis.


MessagePosté le: Ven 2 Mar 2018 - 17:58
J'ai pour ma part plutôt bien aimé The Terrifics, mais peut-être parce que justement j'avais moins d'attentes que toi (ça m'intéressait, mais pas au point de guetter le truc, quoi). Cela dit, il est vrai qu'ils auraient pu faire « mieux », mais j'ai quand même bien apprécié ce premier chapitre (il n'y a, à la rigueur, que la mention à Metal qui était un peu lourde, mais j'imagine qu'ils étaient obligés pour situer clairement le récit), et je suis assez curieux de voir la suite.

Concernant Mera, je ne suis pas du tout à jour côté Aquaman, mais je me demande ce qu'il va advenir Orm, qui a quand même fait un sacré bout de chemin depuis ses premières apparitions dans New52. Je trouverais dommage qu'ils annulent tout ce développement d'un claquement de doigts, même si c'est - hélas - trop fréquent en comics de préférer revenir à la zone de confort et au statu quo (coucou Marvel).


« No cape. No tights. No offense. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4444-superboy-rebirth http://dc-earth.fra.co/t4287-superboy-i-m-no-superman
Inscription : 29/06/2014
Messages : 11171
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Ven 2 Mar 2018 - 18:03
Conner Kent || Superman a écrit:
J'ai pour ma part plutôt apprécié The Terrifics, mais peut-être parce que justement j'avais moins d'attentes que toi (ça m'intéressait, mais pas au point de guetter le truc, quoi). Cela dit, il est vrai qu'ils auraient pu faire « mieux », mais j'ai quand même bien apprécié ce premier chapitre (il n'y a, à la rigueur, que la mention à Metal qui était un peu lourde, mais j'imagine qu'ils étaient obligés pour situer clairement le récit), et je suis assez curieux de voir la suite.

Les attentes doivent jouer, oui.
Après, le début est assez "brutal", sans préparation ; on est très vite dans l'action, mais pas de la bonne façon. La réunion Terrific/Metamorpho fait artificielle, la gestion de Plastic Man est bonne, mais Phantom Girl arrive comme un cheveu sur la soupe.
C'est à la fois trop rapide, dans la succession des rebondissements, mais trop lent, car finalement il ne se passe pas grand-chose.
J'ai trouvé ça fade, oui.

Conner Kent || Superman a écrit:
Concernant Mera, je ne suis pas du tout à jour côté Aquaman, mais je me demande ce qu'il va advenir Orm, qui a quand même fait un sacré bout de chemin depuis ses premières apparitions dans New52. Je trouverais dommage qu'ils annulent tout ce développement d'un claquement de doigts, même si c'est - hélas - trop fréquent en comics de préférer revenir à la zone de confort et au statu quo (coucou Marvel).

On n'a pas vu Orm durant toute la série Rebirth. Je suis confiant en la capacité d'Abnett de bien le gérer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 05/12/2016
Messages : 3709
DC : Ra's Al Ghul.
Situation : Cherche sa propre voie.
Localisations : Metropolis.


MessagePosté le: Ven 2 Mar 2018 - 18:09
Je n'ai pas été trop dérangé par la brutalité du début, même si je comprends que ça puisse prendre à rebrousse-poil ; par contre, je suis d'accord quant au fait qu'ils auraient pu gagner à mieux introduire Phantom Girl. Je pense qu'ils tenaient à réunir les quatre personnages dès le début, mais il aurait été mieux d'attendre le deuxième chapitre pour ne pas devoir rusher son arrivée et faire ça plus proprement (finir sur le moment où Plastic Man regarde où ils sont aurait été très bien).

Pour Orm, j'attends de voir ; il est pas mal présenté comme le « méchant » de la série dans ses synopsis, mais ça peut être trompeur.


« No cape. No tights. No offense. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4444-superboy-rebirth http://dc-earth.fra.co/t4287-superboy-i-m-no-superman
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Les comics que vous lisez en ce moment

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 12 sur 22Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13 ... 17 ... 22  Suivant

 Sujets similaires

-
» Les comics que vous lisez en ce moment
» Quel(s) livres lisez vous en ce moment?
» Ce que vous lisez en ce moment
» Ce que vous lisez en ce moment
» Combien de livres lisez-vous en même temps?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: Plateforme partage :: L'univers Comics :: Comics-