Les comics que vous lisez en ce moment

Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15 ... 18 ... 22  Suivant
AuteurMessage
Inscription : 05/12/2016
Messages : 3709
DC : Ra's Al Ghul.
Situation : Cherche sa propre voie.
Localisations : Metropolis.


MessagePosté le: Mer 14 Mar 2018 - 8:56
Oh, ça m'aurait sans doute gavé aussi à la longue, mais sur le moment ça passait bien.

Enfin, cela dit, là il est retourné bosser au Daily Bugle nouvelle formule - ils bossent sur internet - ; c'est pas follement inspiré non plus.


« No cape. No tights. No offense. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4444-superboy-rebirth http://dc-earth.fra.co/t4287-superboy-i-m-no-superman
Inscription : 29/06/2014
Messages : 11171
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Mer 14 Mar 2018 - 9:03
C'est fatiguant. Dommage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 05/12/2016
Messages : 3709
DC : Ra's Al Ghul.
Situation : Cherche sa propre voie.
Localisations : Metropolis.


MessagePosté le: Mer 14 Mar 2018 - 9:18
Boarf, ça me fait toujours moins grincer des dents que Mary-Jane qui bosse comme secrétaire pour Tony Stark.


« No cape. No tights. No offense. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4444-superboy-rebirth http://dc-earth.fra.co/t4287-superboy-i-m-no-superman
Inscription : 18/01/2016
Messages : 4129
DC : Razorsharp, Dolphin & Tara Markov
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
Justice League
MessagePosté le: Mer 14 Mar 2018 - 10:15
Miracle : Bon plan les exemplaires mis au pilon par la bibliothèque ^^

Conner : c'est marrant, ça fait des années que j'ai pas lu de Spiderman (que j'appréciais pourtant) et en lisant ta chronique on s'aperçoit qu'il n'y a rien de neuf sous le soleil ; Mary Jane ; Norman Osborn ; Tante May qui préoccupe Peter ; Carnage...

Spiderman, je trouve, a toujours été un personnage solide, avec un solide casting de personnages secondaires. Même si j'ai une nette préférence pour Daredevil qui m'attire plus, Spiderman a un côté peut-être - par moments - plus léger qui n'est pas déplaisant...

... en revanche le Daily Planet online ? Yurk ^^ Ça donne pas envie !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Inscription : 05/12/2016
Messages : 3709
DC : Ra's Al Ghul.
Situation : Cherche sa propre voie.
Localisations : Metropolis.


MessagePosté le: Mer 14 Mar 2018 - 10:38
C'est le gros problème de Marvel ces dernières années, ils tournent en rond sans réussir à se renouveler et les rares « nouvelles » idées font un four la plupart du temps.
Encore là, avec Marvel Legacy, le but est de revenir au roster « de base » des Avengers qui avaient pour la plupart été remplacés par de nouvelles versions (ce qui n'est pas forcément une mauvaise chose, cela dit, ceux-ci étant pour certains assez peu convaincants...).
Je n'ai de cesse de dire qu'ils auraient besoin d'un reboot à la New52, mais au vu des occasions qu'ils ont laissé passer, je doute que ça finisse par se faire.


« No cape. No tights. No offense. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4444-superboy-rebirth http://dc-earth.fra.co/t4287-superboy-i-m-no-superman
Inscription : 29/06/2014
Messages : 11171
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Mer 14 Mar 2018 - 11:27
Ils ont, surtout, besoin d'une ligne directrice.
Des rumeurs font état d'un projet annulé : celui d'un Dark Reign bis après Secret Empire, qui aurait duré un an, avant une remise au statu-quo ; en regardant les dates, on se rend compte que l'après S.E. a été un Marvel Legacy moribond et fainéant, avec uniquement de grosses annonces maintenant, plusieurs mois après.
La coïncidence apparaît grosse, et une annulation liée aux critiques stupides sur S.E. paraît crédible.

Maintenant, reste à Marvel à retrouver une ligne, un dynamisme ; et le chemin devient difficile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 18/10/2017
Messages : 198
Localisations : A préciser
MessagePosté le: Mer 14 Mar 2018 - 11:34
Sujet, HS, la discutions sur SIN-City m'oblige à parler d'un monument belge :



Franquin était pour moi une espèce de génie. Durant ses années Spirou ses contributions sont juste énormes.

Et en relisant les anciens magazines, l'on se rend compte du discour clairement adulte pour un journal destiné à la jeunesse.Et de l'importance des détails que l'auteur apporte à chaque planche.

Fruit d'une dépression ces albums font parties des perles de cet auteur (Avec QRN sur Belzeburg)
Dans un petit supplément de ce journal (le trombone illustré) il à réussi à négocier un petit bol d'air, avec un esprit anarchiste.
et c'est dans ce petit cocon, que ces petits bijoux en noir et blanc sont nés.



PS : Pour MArvel je pense que la BD souffre de la réussite de l'univers cinématographique. (Pression...)

The New Hope est pour moi le prochain Avenger qui promet un grand final pour les avengers avec un univers qui va vivre sans eux. Celà sera , je pense, l'occasion d'une RAZ
Surtout avec toutes les licenses cinématographique dans un même panier, c'est l'occasion de repartir de zéro...

enfin bon l'espoir fait vivre....


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 29/06/2014
Messages : 11171
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Mer 14 Mar 2018 - 11:55
Oh, je doute que Marvel au ciné' vive sans les Avengers - mais je pense que les Avengers vont vivre sans Iron Man, Thor ou Captain America. Pas forcément des morts, mais des retraites ou blessures, avec Dr Strange, Spider-Man, Black Panther qui prendront le relais.

Idées Noires est superbe, sinon. Passionnant et poignant. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 29/06/2014
Messages : 11171
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Mer 14 Mar 2018 - 21:29

Quel plaisir de retrouver le duo Tom King & Mitch Gerads sur Mister Miracle #7, quelques semaines après la pause installée au milieu de sa saga.
Si j'ai été complètement convaincu jusque-là, je craignais ici la déception : la pause, l'attente, l'envie, mais du coup aussi les exigences ; et la preview montrant un saut temporel, pour se concentrer sur l'accouchement de Big Barda, je craignais aussi que King se perde dans la gestion d'un instant, particulièrement spécial. Et non !
A nouveau, l'auteur me convainc totalement, en gérant parfaitement ses personnages, en jouant essentiellement sur l'émotion (la venue au monde du fils de Barda & Scott) et la tension (la peur que le premier accouchement d'un New God sur Terre se passe mal), mais aussi avec des traits d'humour (parfaite gestion des Female Furies ou du comique de situation).
Cependant, au-delà de cette gestion parfaite, King continue à poser les bases de sa saga, les subplots s'accumulent - et l'évocation du Lump n'est pas anodine. Si l'on peut lire ici essentiellement un épisode d'émotion, beau et touchant (bon sang, le prénom qui te tape au coeur, hein), on peut et doit y lire aussi la toile d'araignée du scénariste, qui continue à faire comprendre le pire.
Grâce à un Gerads qui gère encore très bien cette narration difficile (il ne se passe rien, tout est dans un endroit), on a un numéro encore idéal ; vivement la suite, mais quelle réussite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 29/06/2014
Messages : 11171
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Mer 14 Mar 2018 - 21:49

Detective Comics #976 voit le lancement de Batmen Eternal, ultime saga de cette version du titre avant le départ de James Tynion IV, et sûrement dernière histoire sur ce groupe de personnages ; et ça démarre bien.
Au début de cette ultime histoire, l'équipe n'existe plus, les personnages sont brisés, et Batman tente de faire au mieux, lui qui est placé sur la défensive par des bouffées de culpabilité ; Bruce agit donc "en automatique", se replie sur lui, souffre, rejette les autres, fait sa grosse voix et fait preuve d'autoritarisme. Pas brillant, mais ô combien cohérent.
En parallèle, on sent les personnages s'écrouler, même s'ils n'en ont pas conscience. Les subplots se réunissent, le pire apparaît clair, et s'avance lentement ; c'en est terrible, tant on voit désormais clairement comment tout ça peut péter... va péter.
C'est encore bon, c'est parfaitement maîtrisé, idéalement caractérisé, et le drame qui s'avance est terrible mais passionnant. Malgré une couverture de Barrows un peu mensongère, et des dessins de Javier Fernandez bons mais qui ne m'emballent pas, ça reste encore une réussite grâce à la vista de Tynion ; il sera regretté, même si j'ai hâte de lire la fin de son superbe projet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 18/01/2016
Messages : 4129
DC : Razorsharp, Dolphin & Tara Markov
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
Justice League
MessagePosté le: Mer 14 Mar 2018 - 23:03
Excellentes les "Idées Noires" de Franquin ! D'ailleurs, ça me fait penser qu'il faudrait ouvrir un sujet pour les lectures autres que les comics (et je fais ça dés que possible !) ^^


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Inscription : 18/01/2016
Messages : 4129
DC : Razorsharp, Dolphin & Tara Markov
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
Justice League
MessagePosté le: Jeu 15 Mar 2018 - 8:22
Relecture de l'intégrale de Sin City oblige...

SIN CITY - FAMILY VALUES (DARK HORSE, 1997)

... une Graphic Novel qui a éveillé la question suivante en moi : "Mais pourquoi ai-je cesser de lire Sin City ?"

Comme indiqué dans la dernière chronique, au moment de la parution de "The Big Fat Kill" et de "That Yellow Bastard", j'avais été un brin déçue. Les one-shot ne m'avaient pas, non plus, terriblement convaincue. Bref, j'avais cessé de m'intéresser - de manière un peu injuste en plus (cf. ma précédente chronique) - à Sin City.


J'avais lu par la suite à la médiathèque "Hell and Back" que j'avais bien aimé, mais sans plus. Finalement, il faudra encore attendre quelques années avant de découvrir ce "Family Values" qui, à mon sens, est le truc le plus libre qu'ait pu réaliser Frank Miller sur Sin City (et peut-être tout court !).

Ce Graphic-Novel de 128 pages ne réinvente toujours pas la poudre : l'éternel Dwight McCarthy (déjà héros de "A Dame to kill for", de "The Big Fat Kill" et de quelques histoires courtes) mène une enquête sur un règlement de compte en écumant les bas fonds. Il remonte la piste en interrogeant les gens mais surtout en attirant l'attention des tueurs, des types à la solde de la mafia italienne et qui avaient pour ordre de régler une affaire de famille. Dwight, qui n'est pas un gangster mais un allié des prostituées de la vieille ville, se laisse enlever pour être conduit jusqu'au domicile du Big Boss. Il est sous la protection de la tueuse Miho qui s'amuse beaucoup avec ses patins à roulette et qui tue un nombre incroyable de mafieux. Parce que ce que l'on apprend à la toute fin, c'est que Dwight mène une vengeance de famille, lui aussi. L'une des filles de la vieille ville a été tuée par erreur dans la fusillade et Dwight cherchait les responsables pour que l'amante de la fille vienne les mitrailler...


Bref, une histoire de vengeance toute simple mais avec quelques particularités qui rendent ce Graphic-Novel savoureux :

- le format qui - pour une fois - s'affranchit de la publication comics classique. Une one-shot. 128 pages. On oublie le format au numéro de 24 ou 32 pages. On prend le temps qu'il faut pour décrire ou dessiner une action. Bref, Miller n'est pas économe du nombre de pages et prends la place qu'il veut ! Le dessin, en outre, témoigne d'une certaine urgence, d'une certaine nervosité. Ce que j'avais pris - à l'époque - pour du travail un brin bâclé sur "The Big Fat Kill" montre surtout une accélération de l'action (car comme pour "The Big Fat Kill", l'action est ramassée sur quelques heures)
- l'humour qui est omniprésent : Dwight quand il doit faire fuir la policière qui veut le draguer, Vito le tueur maladroit qui a un fort potentiel comique, Miho qui agit comme un gimmick mortel...
- les valeurs développées par Miller : au fond, Sin City est une oeuvre profondément morale. Ici il s'agit tout simplement du droit de vivre au sein de sa famille d'élection qui est défendu, de ne pas nuire à autrui (Dwigth a honte de manipuler la vieille prostituée) ... dans une oeuvre qui ne sombre jamais dans le moralisme ou le jugement (s'il y a des méchants pur jus dans Sin City - les Roark, Kevin, Manute, Ava Lord - il y a rarement de héros qui seraient autrement qu'en nuances. Même le pur et valeureux Hartigan... est tout de même un brin amoureux de Nancy). Frank Miller c'est surement le Clint Eastwood des comics ! Il y a peu de chances que je sois très raccord avec tout ce qui est défendu chez Miller, mais force est de constater qu'il développe une oeuvre morale qui ne verse - en revanche - jamais dans le moralisme !


Bref, on l'aura compris : "Family Values" est une partie importante de l'oeuvre Sin City. Comme les autres, en VO ça se trouve (bien que l'édition originale du Graphic Novel soit un peu chéros) et en VF c'est Rackahm : le volume 5 de l'édition en 7 tomes, dans le volume 2 de l'édition en 2 tomes.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Inscription : 29/06/2014
Messages : 11171
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Jeu 15 Mar 2018 - 8:26
Toujours très bien, oui.
Même si, objectivement et au-delà de ses qualités, Sin City est une œuvre qui se répète ; très jolie répétition, mais quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 18/01/2016
Messages : 4129
DC : Razorsharp, Dolphin & Tara Markov
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
Justice League
MessagePosté le: Jeu 15 Mar 2018 - 12:03
Mais quelle série ne finit pas - à un moment ou à un autre - par se répéter ^^ ?

Nan, plus sérieusement, Sin City ça se répète (quant au fond) très rapidement. En effet :

- "The Hard Goodbye", c'est une histoire de vengeance qui finit en gros massacre
- "A Dame to kill for", c'est une histoire de trahison qui finit en gros massacre
- "The Big Fat Kill", c'est une histoire de trahison qui finit en gros massacre
- "That Yellow Bastard", c'est une histoire à la Clint Eastwood (avec un peu de la trahison, un peu de la vengeance) qui finit en... moyen massacre
- "Family Values", c'est également une histoire de vengeance qui finit en gros massacre

Hum... et à mon souvenir les deux derniers volumes (la collection d'histoires courtes & "Hell & Back") doivent être également à base de massacres de plus ou moins grande importance (plus que moins, mon petit doigt me dit) & de trahison et / ou de vengeance.

En même temps... comme 99 % de ce que fait Frank Miller ?

Mais graphiquement ça claque et l'écriture de Miller est suffisamment riche et variée pour garder l'intérêt du lecteur en éveil.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Inscription : 29/06/2014
Messages : 11171
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Jeu 15 Mar 2018 - 12:53
On est d'accords.
As-tu entendu que Miller va faire trois épisodes d'une mini-série Superman Year One, basée dans son univers DKR ? J'en suis très curieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 18/01/2016
Messages : 4129
DC : Razorsharp, Dolphin & Tara Markov
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
Justice League
MessagePosté le: Jeu 15 Mar 2018 - 13:57
Pas du tout ^^ Mais je serai curieuse de lire ça ^^


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Inscription : 29/06/2014
Messages : 11171
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Ven 16 Mar 2018 - 20:40

Avengers #684 ramène donc Hulk, et annonce la véritable identité de Voyager ; mais, hélas, ça n'est pas vraiment passionnant.
Waid, Ewing et Zub se sont perdus sur cette trop longue et trop simpliste saga. Paco Medina et Joe Bennett ne sont pas brillants mais font le job, hélas pour une histoire très basique et finalement très vaine. Les rebondissements ne sont pas intéressants, sont prévisibles, et s'il y a une surprise sur l'identité de Voyager, la façon de la raconter et ce qui en est fait semble tellement fade que ça retombe à plat.
Anodin, inoffensif ; pas désagréable, pas mauvais hein, mais vite lu, vite oublié. Fade.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 05/12/2016
Messages : 3709
DC : Ra's Al Ghul.
Situation : Cherche sa propre voie.
Localisations : Metropolis.


MessagePosté le: Ven 16 Mar 2018 - 20:54
Ça aurait pu être bien, mais ils l'ont trop étiré. Trop de personnages, trop de longueurs pour un contenu au final assez frêle ; quant à Voyager, le personnage est trop récent, a trop peu servi (même dans cet arc dont elle est pourtant censé être un pivot) pour que sa trahison ait la moindre saveur à mon sens. Oubliable.
La seule chose que j'en retiens sera le retour de Hulk, assez bien amené, qui - pour la première fois depuis longtemps - est vraiment présenté comme une arme de destruction massive. On est loin d'un Cho qui ne s'assume pas en tant que tel au point que ça en devienne frustrant.


« No cape. No tights. No offense. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4444-superboy-rebirth http://dc-earth.fra.co/t4287-superboy-i-m-no-superman
Inscription : 29/06/2014
Messages : 11171
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Ven 16 Mar 2018 - 20:58
Je ne lis pas Awesome Hulk, mais je te crois.
Voyager a été trop secondaire pour que la révélation prenne vraiment ; quant au fait qu'il y a trop de personnages impliqués, oui... et non. Car s'il y a beaucoup de personnages, beaucoup sont aussi figés de manière clichée ; mais, surtout, même parmi les Avengers actifs, les deux-tiers font de la figuration ! C'en est navrant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 29/06/2014
Messages : 11171
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Ven 16 Mar 2018 - 21:36

Chip Zdarsky a terminé sa première saga sur la série, et lance donc pleinement les événements après l'introduction via un Marvel Two-In-One #4... et si le titre semble prendre totalement son envol, c'est surtout un très bon épisode !
Avec un bon sens des dialogues, un nouveau personnage classique en scientifique mystérieuse et ronchonne mais qui fonctionne très bien, une bonne gestion du duo, et une plongée dans un autre Univers (j'ai toujours adoré ça), le scénariste s'en sort très bien ; ça n'a rien d'original, mais ça a le goût du fun, du surprenant, de l'aventure, et ça me plaît.
Le trait fort agréable de Valerio Schiti étant parfait ici, ça donne un excellent numéro, fort agréable et fun ; pourvu que ça dure comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 18/01/2016
Messages : 4129
DC : Razorsharp, Dolphin & Tara Markov
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
Justice League
MessagePosté le: Mer 21 Mar 2018 - 11:55
Bon ça y est ! Sin City, c'est fini ! Car j'ai finir de relire...

SIN CITY - THE BABE WORE RED AND OTHER STORIES (DARK HORSE, 1994)
SIN CITY - SILENT NIGHT (DARK HORSE, 1995)
SIN CITY - LOST, LONELY & LETHAL (DARK HORSE, 1996)
SIN CITY - SEX AND VIOLENCE (DARK HORSE, 1997)
SIN CITY - JUST ANOTHER SATURDAY NIGHT (DARK HORSE, 1997)
SIN CITY - HELL AND BACK, 1-9 (DARK HORSE, 1999-2000)

... c'est à dire l'ensemble des histoires courtes et "Hell and Back", la dernière mini-série. Bref, une chronique en deux parties !

I. Les histoires courtes

5 one-shot ont été publiés entre 1994 et 1997 et compilés dans le volume 6 de l'intégrale américaine de Sin City "Booze, Broads and Bullets" (publiée chez Rackham sous le titre "Des filles et des flingues"). Dans l'ensemble, c'est plutôt plaisant bien qu'inégal...


Tout d'abord "The Babe wore red and other stories" (1994) contient trois histoires :

- "And behind Door number three..." montre comment les filles de la vieille ville gèrent elles-mêmes leur police quand elles ont affaire à de gros tordus ! On y voit Goldie (ou Wendy), Gail et Miho et c'est plutôt bien dessiné !
- "The Customer is always right" raconte l'histoire - somme toute classique - d'une femme qui a engagé un tueur à gages pour... la tuer ^^ Première apparition du Colonel, le gros méchant de "Hell and Back"!
"The Babe wore red" qui donne son titre au recueil est un peu plus longue que les deux autres. Comme pour "That yellow bastard", Miller utilise une couleur en plus du noir et blanc, à savoir le rouge de la robe de Mary et le rouge de ses lèvres. L'histoire est classique mais plaisante. On y voit Dwight, mais aussi le duo de tueurs idiots, Klump et Schlubb. Et ça finit à la ferme de Lennox, comme dans l'histoire de Marvin !

Puis, Miller publiera en 1995 "Silent Night" une one-shot en hommage à Hugo Pratt. "Silent Night" se lit en 20 secondes mais se regarde en beaucoup plus. Sans parole (sauf à la toute fin), il raconte le périple de Marvin qui traque des kidnappeurs d'enfant pour libérer une petite fille, une nuit enneigée. Inutile de dire que le dessin est à tomber ?

"Lost, Lonely & Lethal" (1996) contient trois histoires :

- "Fat Man and Little Boy" qui narre une mésaventure de plus de Schlubb et Klump qui sont tellement nuls comme mafieux qu'ils ne peuvent même pas se payer des chaussures !
- "Rats" a une construction un peu différente du reste du travail de Miller sur Sin City. On y a affaire à un criminel de guerre qui va périr comme il a vécu, en somme ^^
- "Blue Eyes" est l'histoire longue de ce recueil et nous montre les premiers pas dans le monde du crime de la tueuse Delia, alias "Blue Eyes". On y voit également le Colonel, Manute (ça se passe donc avant "The Big Fat Kill" et après "A Dame to kill for"), Nancy, Shellie, Gail... et Miller utilise ce coup-ci du bleu pour la robe et les yeux de "Blue Eyes" ^^ Assez sympathique !

"Sex and Violence" (1997) est en somme la suite directe du premier recueil. ll contient "Wrong Turn" et "Wrong Track", deux histoires avec "Blue Eyes", la tueuse nymphomane ^^

"Just Another Saturday Night" (1997) est une histoire avec Marvin qui a envie de se défouler sur des jeunes débiles qui s'amusaient à faire cramer des clochards. C'est là, d'ailleurs, où je me rends compte que Marvin est un personnage très pur. Pas très futé, un peu psychopathe sur les bords, mais très pur : au final, il crève dans le premier TPB parce qu'il a voulu ne pas s'en foutre ? C'est aussi pour ça qu'il a pas mal d'amis comme Nancy ou Dwight... J'aime bien Marvin !


Bref, les histoires courtes de Sin City sont plutôt cools. Ce n'est pas le sommet de l'oeuvre mais ça se laisse lire et ça amène en quelque sorte la suite avec les personnages du Colonel et de "Blue Eyes"...

II. Hell & Back

Maxi-série en 9 épisodes, "Hell & Back" est relativement déconnectée du reste de Sin City. Pour une fois, Dwight, Marvin ou les filles de la vieille ville n'ont aucun rôle à jouer. Le héros, Wallace, est un vétéran du Vietnam qui tente de gagner sa croûte en tant qu'artiste (Miller en profite pour se foutre de la gueule du monde de l'édition). Un soir, il sauve la vie d'Esther, une jeune actrice qui veut se suicider.

Ils tombent amoureux et... Esther est enlevée par des malfrats. Et, bien entendu, notre héros va tout faire pour retrouver sa belle !

Sur cette mini-série, on voit que Miller s'éclate avec ses personnages : on y retrouve le Colonel, "Blue Eyes" et Mariah, deux tueuses hautes en couleur, Liebowitz un flic ripou, un couple de mecs vétérans eux-aussi du Vietnam, le tout sur fond de trafics d'organes et d'êtres humains !

On sent la jouissance qu'a Miller à dessiné et à écrire cette histoire hors-norme qui compte pas mal de moments d'anthologie : le trip psychédélique (et en couleurs !) de Wallace, la mort de Maxine et de Blue Eyes et l'incroyable Happy End !


Car, non seulement Esther va être sauvée mais en plus au moment où l'on pense que notre héros va repartir affronter les troupes du Colonel... la police décide d'agir ! Et le ripoux, Liebowitz, colle une balle dans la tête du Colonel...

Comme si - pour clore sa saga - Miller avait besoin d'une fin heureuse bien que provisoire : l'amour est sauf et les méchants sont punis.

Je ne sais pas trop pourquoi mais l'écriture de Miller sur cette saga ressemblait - à mon sens - pas mal à celle qu'il a pu avoir sur DK2.

*
* *

En conclusion, ces deux derniers volumes de l'intégrale en 7 tomes de Sin City (qui sont dans le tome 2 de l'intégrale en 2 volumes) sont une fois de plus une plaisante lecture.

Je n'ose dire que Sin City est le chef d'oeuvre de Miller tant la carrière de cet auteur est impressionnante mais cette série tient une place à part et correspond à ce qu'il a toujours voulu faire !

Bref, pourquoi s'en priver ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Inscription : 18/01/2016
Messages : 4129
DC : Razorsharp, Dolphin & Tara Markov
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
Justice League
MessagePosté le: Mer 21 Mar 2018 - 12:09
Pas un comics mais un ouvrage sur les comics particulièrement intéressant...

EISNER / MILLER (DARK HORSE, 2005)

... en ce qu'il est constitué d'entretiens réalisés entre Frank Miller (1957, Dark Knight Returns, Ronin, Elektra Assassin, le cycle Martha Washington, Hard Boiled, Sin City...) et Will Eisner (1917-2005, The Spirit, Un pacte avec Dieu et tout un tas d'autres romans graphiques !).


Si Miller et Eisner parlent de leurs propres oeuvres, ils réfléchissent surtout à la technique narrative, à ses liens avec le cinéma ou le théâtre, à la structuration de l'industrie du comics à l'époque des entretiens (2002) et quand ils ont débuté (Eisner dans les années 30, Miller dans les années 70). Ça regorge d'anecdotes passionnantes (notamment quand Eisner, qui était aussi éditeur dans les années 30, avoue avoir refusé de publier... Superman ^^) et témoigne d'une passion commune pour les comics. Cela pose aussi la question de la censure, des limites, de la propriété des droits d'auteurs, de la frilosité des grandes compagnie quant à l'utilisation de leurs personnages (Miller se considère comme un jeune fou qui a voulu égratigner la Batmobile ^^), de l'éthique des comics (que veulent-ils raconter ? Que veulent-ils transmettre ?).

Richement illustrée, l'édition française de ce livre a été publiée chez Rackham. J'y ai découvert un Miller passionné et possédant un fort et solide sens moral. J'y ai découvert un Will Eisner amusant, pragmatique et pertinent. Et si je viens de relire pas mal de Miller récemment, ça me motive pour me mettre sérieusement à Will Eisner (je suis dans une anthologie du Spirit d'ailleurs).

Bref, pour les amateurs d'ouvrages de fond sur la bédé américaine ou les fans de Frank Miller et / ou de Will Eisner !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Inscription : 29/06/2014
Messages : 11171
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Mer 21 Mar 2018 - 20:20
Tiens, j'en suis curieux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 18/01/2016
Messages : 4129
DC : Razorsharp, Dolphin & Tara Markov
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
Justice League
MessagePosté le: Ven 23 Mar 2018 - 10:03
Forcément, après les entretiens Miller / Eisner, j'ai eu le goût de lire un peu de Will Eisner et notamment...

THE SPIRIT (EISNER & IGER, 1947-1951)

... sous forme d'une anthologie de 12 histoires courtes publiées dans le volume 2 de l'édition du Spirit de chez Peplum (un éditeur français que je ne connais point et qui a publié ça en 1989).


Les histoires du Spirit (de 7 pages à chaque fois) ont été éditées à l'origine par la compagnie de Will Eisner (EISNER & IGER, raison pour laquelle Will Eisner a toujours conservé la maîtrise des droits sur le Spirit... Eisner, le premier auteur indépendant, bien avant la vague underground de Crumb & cie. ou la déferlante de l'auto-édition à partir du travail de Dave Sim [Cerebus] ou de celui de Richard & Wendy Pini [Elfquest] !) à destination des suppléments bandes-dessinées des journaux quotidiens !

Bref, le format du Spirit n'est ni celui des comic-books (qui commençaient à être inventés à l'époque de la création), ni celui du comic-strips (en ce qu'il ne s'agissait que d'une bande [le "strip"] quotidienne, éventuellement agrémentée d'une pleine page pour le numéro du dimanche, mais encore autre chose que - personnellement - je ne connaissais pas !

De quoi s'agit-il ? Le Spirit est un détective masqué qui traque des méchants plus ou moins haut en couleurs (comme l'invisible Octopus ou le pyromane, la Torche), en résolvant des enquêtes et en jouant des poings contre les mafieux. Il est malin, costaud et relève de ce qu'on appelle le "street level". Il travaille avec le Commissaire Dolan qui est plus un boulet qu'autre chose et avec Ebony White, un petit garçon noir qui ressemble à une caricature des pires clichés racistes (Eisner s'en excusera, des années après, réfutant toute velléité raciste et indiquant seulement qu'il n'était "qu'un homme de son temps"). Il est amoureux d'Ellen Dolan, la fille du Commissaire du même nom, qui est une forte tête et le fera souvent tourner en bourrique.


Bref, grosso modo rien de neuf sous le soleil sinon...

... le dessin est incroyable. Quand on compare les planches du Spirit avec des planches des comics de l'époque, la différence est flagrante. Autant j'aime le Golden Age chez les auteurs de comics, autant les premiers Superman (Joe Shuster) ou Batman (Bob Kane) ont un graphisme franchement pas terrible. Chez Eisner, le Spirit a toujours été super bien dessiné. D'ailleurs, le style d'Eisner, s'il évoluera légèrement, demeurera quasiment le même tout au long de sa trèèèèèès longue carrière (de 1937 à 2005 !).

J'ai l'impression, d'ailleurs, sur la construction des planches (car Eisner ose beaucoup de choses) que le Spirit lorgne sur l'oeuvre de Winsor McKay et notamment sur les planches monumentales de "Little Nemo" (1905-1914) !

On a aussi un dessin qui est très expressif (chose assez rare à l'époque dans le secteur des comics-books) [Dave Sim "pompera" le style Eisner dans les premiers épisodes de Cerebus d'ailleurs] et qui humanise les personnages : au-delà de leur existence de papier, on les sent vivre sous la plume d'Eisner !


Côté scénario, si le concept de départ est assez simple (le Spirit n'est rien d'autre qu'un aventurier masqué qui va vivre des aventures urbaines), le Spirit est à la limite de l'anti-héros. Il n'y a qu'à observer ses relations houleuses avec Ellen Dolan ou le nombre de gadins qu'il se prend en se bastonnant avec les malfrats. S'il triomphe au final, tout le monde peut espérer avoir sa chance avec lui. Sans côté que son visage a la plupart du temps une forte expression comique : le Spirit n'est pas un héros tragique.

Pour les histoires, ça se lit avec grand plaisir. Que ce soit celle du pirate qui ne pouvait mourir, de la course féminine de patins à roulettes ou celle de l'homme qui pouvait voler (d'une grande poésie, celle-là !), Eisner arrive à susciter notre intérêt dans un espace, par définition, réduit !

Actif de 1940 à 1952, le Spirit a été l'un des premiers héros à faire comprendre que la bédé d'aventures n'étaient pas faites que pour les enfants...


A ma connaissance, il n'existe aucune intégrale digne de ce nom en France des aventures du Spirit et je ne saurais vous conseiller l'édition "Peplum" qui est incomplète et ne reprend qu'une sélection d'aventures provenant de diverses époques de publication (de 1947 à 1951).

Mais le Spirit, c'est à lire ! Et par Will Eisner, of course ^^


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Inscription : 29/06/2014
Messages : 11171
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Sam 24 Mar 2018 - 21:06

Tom King & Mikel Janin, accompagné par Hugo Petrus, finissent la saga Everyone Loves Ivy dans Batman #43 - et si ça demeure bien écrit, bien dessiné, bien raconté, on peut quand même se demander... tout ça pour ça ?
Attention, cela reste agréable à lire, c'est même moins décompressé que le précédent, mais... franchement, je suis déçu de cette saga qui est partie dans une ambition extrême (le monde contrôlé par Poison Ivy, la JL vs Batman, Batman tué [!] puis ressuscité), pour une chute surprenante par sa faiblesse, ou son côté anti-climax.
En gros, Tom King a fait cette saga pour revenir sur un élément d'une saga antérieure ? comme s'il voulait corriger quelque chose que les fans avaient critiqué ? Surprenant, d'autant plus que l'événement concerné ne me choquait pas vraiment.
En soi, je pense que King veut surtout patienter jusqu'au mariage aux alentours du #50... et il meuble, en attendant ; rien de gênant, mais à faire cela ainsi, c'est quand même bien faible. A voir la suite, vivement que ça se redynamise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Les comics que vous lisez en ce moment

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 14 sur 22Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15 ... 18 ... 22  Suivant

 Sujets similaires

-
» Les comics que vous lisez en ce moment
» Quel(s) livres lisez vous en ce moment?
» Ce que vous lisez en ce moment
» Ce que vous lisez en ce moment
» Combien de livres lisez-vous en même temps?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: Plateforme partage :: L'univers Comics :: Comics-