Les comics que vous lisez en ce moment

Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17 ... 21  Suivant
AuteurMessage
Inscription : 29/06/2014
Messages : 9774
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Jeu 12 Avr 2018 - 19:25

Kelly Thompson & Pere Perez continuent leur mini-série Rogue & Gambit avec ce #4 - et, franchement, je continue de me ficher complètement des vilains et de leurs plans, pour me concentrer sur le couple de la saga et sur leur rapprochement, malgré leur historique si lourd. Et, par chance, l'auteure fait de même, utilisant des ennemis tellement clichés que ça ne peut qu'être assumé, pour accumuler les bons moments sur Rogue & Gambit.
C'est toujours drôle, dynamique, fun, mais aussi touchant, sensible, rempli d'émotions, et ça résonne particulièrement pour ceux qui aiment les personnages, mais qui aussi ont pu vivre des relations complexes, longues mais irrégulières, avec d'énormes cadavres dans le placard, et un attachement infini envers l'autre.
C'est très fin, c'est très beau, c'est recommandé, et j'ai hâte de lire la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 05/12/2016
Messages : 3310
DC : Ra's Al Ghul.
Situation : Cherche sa propre voie.
Localisations : Metropolis.


MessagePosté le: Jeu 12 Avr 2018 - 19:28
J'ai effectivement beaucoup aimé l'utilisation de Roberto - et de Pietro - dans No Surrender, même si c'était un peu « Flash-esque » (vers la création d'un rip-off de la Speed Force ?).

Pour Dan Slott, je suis assez d'accord : il a fait son temps sur le titre depuis déjà un moment, et on sentait qu'il s'enfermait dans une routine sans grande énergie, alors que Spider-Man fait partie des héros qui ont besoin d'un récit très « vivant » à mon sens.
Comme on en parlait précédemment, je pense que c'était pour beaucoup dû au fait qu'il faille évacuer les conséquences de Superior Spider-Man (qui n'ont fini de se dissiper qu'il y a de cela quelques mois) et que lui-même est un peu plus libre de ses mouvements maintenant que c'est fait.

EDIT || J'aime aussi beaucoup la manière dont évolue la série Rogue & Gambit, surtout cette manière qu'elle a d'assumer et de « condenser » le très lourd passif des personnages plutôt que d'essayer de le pousser sous le tapis comme c'est trop souvent le cas.
Les méchants sont effectivement secondaires ici, voire tertiaires ; j'aurais du mal à croire que ce n'est pas parfaitement voulu (les personnages eux-mêmes prennent le truc un peu à la dérision, et peut-on leur donner tort ?).


« What if I say I will never surrender ? What if I say I'm not like the others ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4444-superboy-rebirth http://dc-earth.fra.co/t4287-superboy-i-m-no-superman
Inscription : 29/06/2014
Messages : 9774
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Jeu 12 Avr 2018 - 20:32
Conner Kent || Superman a écrit:
J'ai effectivement beaucoup aimé l'utilisation de Roberto - et de Pietro - dans No Surrender, même si c'était un peu « Flash-esque » (vers la création d'un rip-off de la Speed Force ?).

En effet, le lien est facile.
Pour Pietro, à savoir qu'une mini-série attitrée lui sera dédiée, pour le sortir de ce qui semble être un piège.

Conner Kent || Superman a écrit:
Pour Dan Slott, je suis assez d'accord : il a fait son temps sur le titre depuis déjà un moment, et on sentait qu'il s'enfermait dans une routine sans grande énergie, alors que Spider-Man fait partie des héros qui ont besoin d'un récit très « vivant » à mon sens.
Comme on en parlait précédemment, je pense que c'était pour beaucoup dû au fait qu'il faille évacuer les conséquences de Superior Spider-Man (qui n'ont fini de se dissiper qu'il y a de cela quelques mois) et que lui-même est un peu plus libre de ses mouvements maintenant que c'est fait.

En effet.
Je pense qu'un départ après Spider-Verse aurait été idéal.
Mais bon, dans les années à venir, ce creux avant le grand final sera réévalué, et son run sera définitivement un des marqueurs du personnage.

Conner Kent || Superman a écrit:
EDIT || J'aime aussi beaucoup la manière dont évolue la série Rogue & Gambit, surtout cette manière qu'elle a d'assumer et de « condenser » le très lourd passif des personnages plutôt que d'essayer de le pousser sous le tapis comme c'est trop souvent le cas.
Les méchants sont effectivement secondaires ici, voire tertiaires ; j'aurais du mal à croire que ce n'est pas parfaitement voulu (les personnages eux-mêmes prennent le truc un peu à la dérision, et peut-on leur donner tort ?).

Oui, je suis ravi de cette orientation. J'espère juste qu'on aura un final où les personnages avancent, plutôt que de retourner sur un statu-quo passif !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 05/12/2016
Messages : 3310
DC : Ra's Al Ghul.
Situation : Cherche sa propre voie.
Localisations : Metropolis.


MessagePosté le: Jeu 12 Avr 2018 - 21:00
Je suis assez méfiant là-dessus : plusieurs écueils récents ont prouvé que la communication entre les auteurs des différents titres d'un même verse (typiquement le X-verse) n'était pas toujours au beau fixe, d'où des dissonances assez moches (quand ce n'est pas carrément au sein d'un même tome comme tu le disais toi-même un peu plus tôt).
J'ose croire que Legacy et tout ce que ça entraîne les incite à faire un petit effort là-dessus, mais je commence à être un peu désabusé quant à la gestion interne de Marvel...


« What if I say I will never surrender ? What if I say I'm not like the others ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4444-superboy-rebirth http://dc-earth.fra.co/t4287-superboy-i-m-no-superman
Inscription : 29/06/2014
Messages : 9774
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Jeu 12 Avr 2018 - 21:02

The Immortal Men, la série sensée mener le New Age of DC Heroes (la gamme lancée après Dark Nights : Metal), sort enfin... après tant de retard, dû à l'incapacité de Jim Lee de dessiner entièrement un épisode ; et force est de constater que l'attente n'est pas forcément compensée par la qualité de ce #1.
Soyons directs : Jim Lee a un niveau très faible, et Ryan Benjamin qui a été appelé en renfort, fait au mieux, avec ce qu'il a... c'est-à-dire pas grand-chose. Graphiquement, donc, c'est décevant.
Au niveau du scénario, je suis très client de James Tynion IV, qui me plaît tant sur Detective Comics, et s'il n'est pas mauvais ici, il y a tant d'inspirations qu'il va falloir attendre pour voir si ces additions d'idées diverses fonctionnent. Clairement, on alterne ici entre des avatars de Mutants, de X-Men VS Confrérie, avec une pincée aussi de WildStorm (WildCATS VS Daemonites) pour certains aspects ; la lettre d'intention est ambitieuse, les inspirations aussi, à voir ce que ça donne.
Pour l'instant, le démarrage est calme - mais pas trop lent, non plus. Ca démarre à la fin du #1, mais beaucoup d'éléments ont déjà été donnés, et il y a du potentiel ; à voir la suite. Mais, vite enchaîner, vite créer quelque chose à partir des inspirations, et vite se débarrasser de Jim Lee, qui n'a plus le niveau et le rythme pour tenir même un épisode mensuel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 29/06/2014
Messages : 9774
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Jeu 12 Avr 2018 - 21:04
Conner Kent || Superman a écrit:
Je suis assez méfiant là-dessus : plusieurs écueils récents ont prouvé que la communication entre les auteurs des différents titres d'un même verse (typiquement le X-verse) n'était pas toujours au beau fixe, d'où des dissonances assez moches (quand ce n'est pas carrément au sein d'un même tome comme tu le disais toi-même un peu plus tôt).
J'ose croire que Legacy et tout ce que ça entraîne les incite à faire un petit effort là-dessus, mais je commence à être un peu désabusé quant à la gestion interne de Marvel...

Comme toi, je suis méfiant - mais j'ai tendance à me dire que, si Marvel lance Rogue & Gambit, une mini-série éponyme à une époque où les titres X-Men sont moins nombreux qu'avant, si donc il ne s'agit pas d'un élément secondaire d'un titre, c'est que les éditeurs ont axé sur le couple ; donc, en principe, les autres auteurs devraient en tenir compte.
A voir, de toute façon, ce que Rogue va devenir : No Surrender sonne le glas de son passage chez les Avengers, et Gambit semble rejoindre X-Men Red...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 05/12/2016
Messages : 3310
DC : Ra's Al Ghul.
Situation : Cherche sa propre voie.
Localisations : Metropolis.


MessagePosté le: Jeu 12 Avr 2018 - 21:20
Et à côté de ça, on a un mariage qui se profile côté X-Men : Gold. Donc je ne sais pas s'ils vont pouvoir tant mettre l'accent dessus que ça au risque qu'ils se retrouvent dans l'ombre de l'autre couple.


« What if I say I will never surrender ? What if I say I'm not like the others ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4444-superboy-rebirth http://dc-earth.fra.co/t4287-superboy-i-m-no-superman
Inscription : 29/06/2014
Messages : 9774
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Ven 13 Avr 2018 - 5:39
Certes, mais au-delà de mettre l'accent sur Rogue & Gambit, si déjà on acte une relation sérieuse, et qu'elle se maintient dans d'autres titres, ça m'irait déjà !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 18/01/2016
Messages : 3708
DC : Razorsharp, Dolphin & Tara Markov
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
Justice League
MessagePosté le: Mar 17 Avr 2018 - 8:43
Eh bien, le revival des New Mutants a l'air vachement alléchant (bon faut dire que je suis fan de la première série et de la troisième... toutes deux faisant l'objet d'une réédition chez Panini).

Pour ma part, je viens de terminer...

ALEC (1984, ESCAPE)
LOVE AND BEERGLASSES (1985, ESCAPE)
DOGGIE IN THE WINDOW (1986, ESCAPE)
THE DEAD MUSE (1990, FANTAGRAPHICS)
LITTLE ITALY (1991, FANTAGRAPHICS)
GRAFFITI KITCHEN (1993, TUNDRA)
THE DANCE OF LIFEY DEATH (1994, DARK HORSE)
ALEC - HOW TO BE AN ARTIST (2001, TOP SHELF PRODUCTIONS)
AFTER THE SNOOTER (2002, EDDIE CAMPBELL COMICS)

... soit l'intégrale "Alec", l'oeuvre autobiographique d'Eddie Campbell (From Hell, Bacchus), réalisée entre 1981 (pour les premières planches) et 2008 (pour les "bonus") ! Le tout édité en VF par "CA ET LA" dans un beau volume de 640 pages en noir & blanc.


Pour ceux qui ne connaîtraient pas Eddie Campbell, il s'agit du dessinateur de "From Hell", le chef d'oeuvre consacré à Jack l'Eventreur d'Alan Moore. Écossais expatrié en Australie, Campbell est assez discret. Ces deux autres œuvres majeures sont Bacchus, une BD hilarante et passionnante consacrée à la vie actuelle, au XXème siècle, de Bacchus, divinité de la vigne et du vin... et Alec que voici.

Alec McGarry est l'alter-ego en BD d'Eddie Campbell. D'ailleurs, au fur et à mesure que l'on avance dans le livre, Campbell ne prend même plus la peine de dissimuler la véritable identité d'Alec. Cette distanciation existe - quelque peu - dans les toutes premières planches... puis cela va être abandonné.

Alors quelle genre d'aventures peut mener un auteur de bande-dessinées ? Au-delà des flashbacks fréquents en direction de l'enfance (la découverte des comic-books et de Nick Fury par le petit Eddie Campbell, son accident de voiture à 8 ans, sa passion pour le football, la trouille qu'il avait de la façade de son collège, sa fascination qu'il avait pour William Wallace, ...), Alec commence avec la "Bande du King Canute", c'est à dire avec sa bande de potes qui vont fréquemment se réunir dans un bistrot écossais. En effet, McGarry / Campbell a abandonné ses études pour accepter un poste de manutentionnaire dans une usine et décide de se consacrer à une autre passion que la BD : l'amitié et la boisson ^^ Des planches assez jouissives que ce joli témoignage à ses amitiés qui - dans l'oeuvre - ont autant de place (voir plus) que celle qui unit Campbell à Alan Moore ou à Neil Gaiman. Bref, Alec va faire les 400 coups avant...


... de rencontrer l'amour au bout de quelques chapitres, d'abord dans des liaisons sans avenir (dont une un peu glauque où il sortira avec la fille puis la mère), avant de rencontrer "Tite Femme" (Anne sinon, Audrey dans la vraie vie), une australienne installée depuis peu en Ecosse.

Par amour, Alec acceptera de retourner avec sa femme en Australie, tournant la page de ses aventures écossaises...

... qui incluait également ses premiers pas dans le monde de la BD, notamment dans les fanzines, puis dans les magasines branchés, avant de voir ses premières œuvres éditées (et notamment le premier volume d'Alec), grâce à un éditeur passionné de comics. On y croise déjà la figure d'Alan Moore qui lui est en train de réaliser sa traversée de l'Atlantique (avec Swamp Thing, puis Watchmen). Alan Moore qui semblait déjà décalqué (en couple avec sa femme [normal] et la maîtresse de sa femme [moins normal], fasciné par la magie et les incantations...).

On y parle aussi du fiasco "Big Numbers", on apprend que Neil Gaiman est un type cool, que Dave Sim fume beaucoup mais est de bon conseil, que Steve Bissette est un brin fouillon, ...

Mais ce qui est marrant chez Alec, comme dans la vie, c'est que ces rencontres comptent autant que le reste de la vie "normale" d'Alec. Sa vie d'auteur de comics est toujours présenté comme un job comme un autre. D'ailleurs, par la suite - consacrée à la vie australienne d'Alec - on suit ses nouvelles amitiés, sa passion pour les bonnes bouteilles de vin, la naissance de ses enfants, ses relations avec ses beaux-parents...


... aussi bien que sa gestion de sa propre maison d'édition, la réalisation de "From Hell", le bref succès qu'a eu le film avec Johnny Depp, etc...

... le tout en développant une réflexion sur qu'est ce que c'est qu'être artiste ?


Vous l'aurez compris, comme toute autobiographie couvrant une période suffisamment longue (né en 1955, Eddie a 53 ans quand s'arrête ce livre en 2008, il en avait 25, au moment de la Bande du King Canute), c'est le témoignage émouvant d'une vie (et drôle !) que l'on peut lire, le tout servi par le style gracieux d'Eddie Campbell, l'un des meilleurs dessinateurs au monde ! Campbell s'admet fort volontiers fan d'Henry Miller, qui a fait un peu comme lui dans ses romans...

Bref, "Alec" c'est génial, d'autant plus qu'une très belle VF peut se trouver... chez les soldeurs (ça a pas super marché) ^^


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Inscription : 18/01/2016
Messages : 3708
DC : Razorsharp, Dolphin & Tara Markov
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
Justice League
MessagePosté le: Mar 17 Avr 2018 - 22:42
Une petite curiosité pour le coup...

ZIPPY - NATION OF PINHEADS (LAST GASP, 1979, 1981-1982)

... que ce strip culte, décalé, absurde et méconnu en France, signé Bill Griffith !

Tout semble partir, pour Griffith, du jour où il a vu "Freaks" de Tod Browning au cinoche (un classique des années 30 mettant en scène des phénomènes de foire et démontrant que les monstres ne sont pas toujours ceux que l'on croit... j'imagine qu'Elephant Man de Lynch doit beaucoup à ce film aussi). Il restera pour l'auteur de Zippy l'image des microcéphales, avec leur tête en forme de poire et...


... le personnage de Zippy suivra dans la foulée. Car Zippy a une tête allongé (le pinhead), une tenue de clown (qui rappelle le cirque) et à un esprit qui ne fonctionne pas tout à fait comme le notre. S'il n'est pas handicapé, il a tendance à ne parler qu'en aphorismes et à avoir un sérieux de l'absurde. Mélangez à ça une bonne dose de culture populaire (rien que dans ce recueil, Zippy rencontrera King Kong, la Femme de 50 pieds de haut, la créature de Frankenstein, filera la recette pour réussir un Rubik's Cube sans problème) et on aura un comic-strip fun et subversif, dézinguant le monde moderne et ses pratiques douteuses. Quan Zippy enseigne à l'université c'est pour remettre en cause le système éducatif, quand il retire toutes ses économies c'est pour jouer jusqu'à ce que mort s'ensuive sur une borne d'arcade... plutôt que de regarder la TV, Zippy regarde le hublot de la machine à laver ! Bref, vous l'aurez compris, sous ses allures de crétins, Zippy nous permet de nous questionner !

Et puis, les amis et fréquentations de Zippy sont hilarants : la famille Toad, des batraciens qui ont la malchance d'habiter à côté de chez Zipppy et qui incarnent la médiocrité de l'esprit petit-bourgeois ; Lippy, le frère jumeau de Zippy qui est un cadre dynamique démuni de la moindre once de poésie ; Shelf-Life, l'ami new-yorkais et égocentré de Zippy ; Dingy le chat distingué de Zippy ; et même le Président Reagan qui admet être totalement idiot !


Le seul mystère qui persiste avec Zippy est celui de savoir comment autant de journaux ont pu avoir la drôle d'idée de publier ce petit chef-d'oeuvre de nonsense ?

Une curiosité, une vraie de vraie ! Hélas (et c'est un vrai hélas tant les jeux de mots sont des fois difficiles à capter), pas de VF ^^


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Inscription : 29/06/2014
Messages : 9774
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Mer 18 Avr 2018 - 7:58
Que de pépites.^^
Je me demande où tu trouves ça !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 29/06/2014
Messages : 9774
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Mer 18 Avr 2018 - 19:16

Numéro anniversaire, Action Comics #1000 est par principe un grand catalogue, rempli d'histoires narrées par "les plus grands auteurs du moment", et évidemment symboliques et iconiques ; donc assez généralistes, en définitive, mais souvent agréables.
Cependant, le "prologue" du run à venir de Brian M. Bendis sur la franchise Superman attire l'attention, et justifie l'achat - au moins pour ceux qui ne sont pas intéressés par ce catalogue ; ce n'est pas mon cas, même si j'ai été agréable surpris par ce "prologue", tandis que le reste est bien bon.
Une première histoire par Dan Jurgens & Norm Rapmund est très efficace et classique, mais fonctionne bien, en rappelant l'impact de Superman sur les gens ; simple, classique définitivement, mais réellement efficace, car ça touche juste, même si c'est un peu naïf. Peter Tomasi et Patrick Gleason se font plaisir sur un récit très graphique, qui rappelle les grandes heures de chaque période de la franchise ; beau, efficace et parlant, surtout avec les clins d'oeil à la continuité (et à Conner, dont le retour se précise). Marv Wolfman a dialogué un récit réalisé en réutilisant des dessins du regretté Curt Swan, et si le procédé me gêne un peu, et si aussi l'ensemble est un peu fade et daté, ça se lit sans déplaisir. Paul Levitz et Neal Adams s'amusent d'un affrontement entre Superman et Lex, et ça fonctionne plutôt bien, même si ça s'oublie vite. Geoff Johns & Richard Donner offrent à Olivier Coipel la possibilité de dessiner un Superman massif, originel, en offrant même une "suite" à la fameuse couverture iconique d'Action Comics #1 ; beau, touchant et magnifique. Scott Snyder et Rafael Albuquerque livrent un très beau dialogue entre Superman et Lex, encore, même si le final retombe un peu. Tom King et Clay Mann offrent un moment d'amour filial touchant, Louise Simonson et Jerry Ordway ne se sont pas forcés même si c'est la gamme du personnage, Paul Dini et José Luis Garcia-Lopez fournissent une petite bulle sexy et fun, tandis que Brad Meltzer et John Cassaday tapent très juste.
Enfin, Jim Lee intervient pour le "prologue" de Bendis... et ça fonctionne plutôt bien, même si le nouveau vilain a un look naze, et la "révélation" était évidente. Je suis curieux de ce que Bendis veut faire avec ça, et j'apprécie grosso-modo son approche du personnage ; je le "sens" bien, j'ai envie de voir la suite. A voir, mais il n'y a pas d'effet répulsif.

En conclusion, un numéro anniversaire gourmand, inégal mais très agréable.
Un beau moment de lecture, et un bel hommage à l'Homme d'Acier... qui retrouve son caleçon rouge, et ça fait plaisir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 29/06/2014
Messages : 9774
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Mer 18 Avr 2018 - 21:13

Orion est mort. Barda a accouché.
Scott Free est devenu le Highfather de son peuple - et père de son fils ; celui qui n'a jamais cessé de fuir ses responsabilités, ses titres, ses obligations et son destin est désormais obligé de s'y confronter, d'assumer et d'aller de l'avant. Ca ne se passe pas bien.
Et Mister Miracle #8 montre la catastrophe en marche, dans une noirceur terrible.
Alternant les passages de combat et ceux de gestion du bébé, via la bonne idée par laquelle Scott et Barda alternent leurs devoirs, le numéro montre la lente chute du personnage principal ; elle est terrible.
Scott Free est littéralement en train de s'écrouler, incapable de gérer les attentes de son peuple, incapable de gérer l'éducation de l'enfant, incapable de gérer et surtout de se gérer ; c'en est passionnant, autant que déchirant.
Reniant ses valeurs, ses principes, ses mantras, Scott va plus loin encore qu'Orion... sans réussite ; il trahit tout, il se trahit, pour rien. Il échoue. Et il va encore plus échouer, car le précipice approche, car l'homme se brise - et Darkseid Est.
L'ombre de l'ennemi rôde, et l'ambiance devient étouffante, terrible encore. L'art de Mitch Gerads sublime ces moments, alternant les atmosphères et créant, clairement, cette impression de suffocation, que Tom King maîtrise parfaitement.

"There is no escape", hurle Scott Free en pleine bataille abominable, le verbe illustrant l'action, pour montrer combien il se trahit ; c'est vrai.
Il n'y a pas d'échappée, d'évasion. Darkseid Est.
Et moi, j'ai absolument hâte de voir la suite, et notamment comment King organisera la chute définitive de Scott Free... avant sa rédemption, son ultime évasion ? Vite, vivement la suite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 29/06/2014
Messages : 9774
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Mer 18 Avr 2018 - 21:35

Wow. Batman #45 est une lecture brutale, et intense.
Brutale, car elle plonge le lecteur dans le choc et les surprises, via un autre monde, dont on découvre lentement le contenu et, à la fin, l'origine. Intense, car les rebondissements sont nombreux, les informations aussi, et une atmosphère lourde y règne.
Mais c'est bon.
Tom King gère idéalement Booster Gold et ses dialogues comiques, mais caractérise aussi violemment un univers alternatif très intéressant, car plutôt riche et puissant ; intéressant, vraiment. Notamment pour son final, prévisible mais efficace.
Je ne m'attendais pas à cela maintenant - mais ça prend bien, et ça donne envie de lire la suite. Mais quelle brutalité, quelle intensité, et quelles belles planches de Tony Daniel.
Vivement la suite de cette saga étouffante d'ombres et de pessimisme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 29/06/2014
Messages : 9774
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Mer 18 Avr 2018 - 21:50

Pepe Larraz illustre Avengers #689, l'avant-dernier chapitre de No Surrender, scénario par le trio Waid/Ewing/Zub.
Et c'est une réussite.
Certes, la saga aura été trop inégale. Certes, ce fut trop long et trop répétitif, et souvent trop creux. Certes, le bon arrive vraiment tard... mais il arrive ; et cet épisode est vraiment très bon.
Dynamique, intense, puissant, rappelant le coeur et le choeur des Avengers, il plonge pleinement dans l'épique et ça fonctionne ; autant dans l'affrontement physique et direct, que dans l'opposition entre Living Lightning et le Grand Master, dans lequel le premier obtient une aura d'héroïsme qu'il n'a, je pense, jamais vraiment eue.
C'est vraiment bon, épique, puissant ; ça arrive trop tard, mais quelle bonne lecture. Curieux de lire la conclusion "apaisée", mais ce combat final aura vraiment tenu des promesses auxquelles je ne croyais plus ; content d'être surpris ainsi, même si ça ne rattrape pas tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 05/12/2016
Messages : 3310
DC : Ra's Al Ghul.
Situation : Cherche sa propre voie.
Localisations : Metropolis.


MessagePosté le: Mer 18 Avr 2018 - 23:12
Effectivement, grosses sorties cette semaine, beaucoup de bonnes surprises !

Je ne m'attendais pas non plus à ça pour le Batman - j'ai, à vrai dire, un peu grimacé en commençant le tome tant ça avait l'air de n'avoir rien à faire là -, mais au bout du compte, ça m'a plu. On peut, par contre, difficilement reprocher à Barry l'écueil Flashpoint quand Booster cause de telles vagues de son côté !


« What if I say I will never surrender ? What if I say I'm not like the others ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4444-superboy-rebirth http://dc-earth.fra.co/t4287-superboy-i-m-no-superman
Inscription : 29/06/2014
Messages : 9774
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Jeu 19 Avr 2018 - 7:59
Exactement.
Mais qu'Est-ce que sa relation avec Skeets est drôle !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 05/12/2016
Messages : 3310
DC : Ra's Al Ghul.
Situation : Cherche sa propre voie.
Localisations : Metropolis.


MessagePosté le: Jeu 19 Avr 2018 - 8:06
Ah oui, c'est assez marrant à lire, même pour moi qui ne suis pas trop friand des comics reliefs !

D'ailleurs, en lisant quelques commentaires sur le site, j'ai pu voir des affirmations comme quoi il y aurait en ce moment deux Booster Gold qui se baladent dans la nature (pré et post-Flashpoint) ; ça te dit quelque chose ou ce sont juste des élucubrations des lecteurs ?


« What if I say I will never surrender ? What if I say I'm not like the others ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4444-superboy-rebirth http://dc-earth.fra.co/t4287-superboy-i-m-no-superman
Inscription : 29/06/2014
Messages : 9774
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Jeu 19 Avr 2018 - 8:10
Aucune idée. Je n'ai pas lu les épisodes d'Action Comics où Dan Jurgens, créateur du personnage, utilise Booster Gold...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 05/12/2016
Messages : 3310
DC : Ra's Al Ghul.
Situation : Cherche sa propre voie.
Localisations : Metropolis.


MessagePosté le: Jeu 19 Avr 2018 - 8:13
De par sa nature, on va dire que c'est peut-être le personnage qui aurait le plus de légitimité à exister en double-exemplaire, même si je ne vois pas bien à quoi ça mène.


« What if I say I will never surrender ? What if I say I'm not like the others ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4444-superboy-rebirth http://dc-earth.fra.co/t4287-superboy-i-m-no-superman
Inscription : 29/06/2014
Messages : 9774
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Jeu 19 Avr 2018 - 8:21
La sollicitation (= la réclame de l'épisode avant sa sortie) de cet épisode de Batman évoquait un "jeune" Booster Gold ; peut-être pour exprimer sa stupidité/naïveté.
Les rumeurs partent peut-être de là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 18/01/2016
Messages : 3708
DC : Razorsharp, Dolphin & Tara Markov
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
Justice League
MessagePosté le: Dim 22 Avr 2018 - 7:32
Action Comics n°1000 ? Wow. Pas lu mais le nombre est réellement impressionnant ! D'ailleurs, Detective Comics doit y arriver bientôt ? Non ? Ou y est déjà ? Je trouve ça d'ailleurs bien que DC COMICS ait gardé la numérotation originale, histoire de faire le lien - en dépit de toutes les ruptures éditoriales (52, Rebirth, ...) - avec son propre passé !

Hum, sinon sur le front de mes lectures...

BREAKDOWNS (BELIER PRESS, 1978)

... qui est - avant le magasine Raw et avant Maus - en quelque sorte le manifeste d'Art Spiegelman, où l'auteur va annoncer ce qu'il va consacrer le reste de sa vie à accomplir.


D'ailleurs, cet objet en grand format (plus grand qu'un album européen donc beaucoup plus grand qu'un comic-book), à la couverture rigide et cartonnée (du hardcover en 1978 !), au prix élevé pour l'époque (8,95 $ !) et encore plus dans sa réédition de 2008 (27,50 $ !), est la preuve que le comic-book peut relever de l'art (avec un grand A). Ce comic-book est une oeuvre d'art. Et une démonstratio à lui tout seul !

En sous-titrant à l'époque cet objet "From Maus to now", Spiegelman faisait preuve d'une grande clairvoyance : en effet, un peu plus d'une décennie plus tard, les 300 pages et quelques de son chef d'oeuvre, récipiendaire du Prix Pulitzer, allaient faire de lui un artiste mondialement et unanimement (re)connu. Quelqu'un dont on pouvait débattre tant dans les revues spécialisées que dans les magasines d'art ou même dans la presse généraliste.

Bon mais "Breakdowns" a été un fiasco à l'époque... Dans une postface issue de la réédition de 2008, Spiegelman explique que le livre a failli ne jamais sortir, qu'il a du trouver in extremis un nouvel éditeur après la défection du premier (qui avait préféré - pour faire des sous - mettre tous les moyens en oeuvre pour sortir un poster d'Elvis Presley à la mort de celui-ci en 1977... "oubliant" par la même occasion de sortir le bouquin de Spiegelman), éditeur qui - pris de pitié - sortit le livre, même s'il admettait ne pas en comprendre le dixième ^^ Spiegelman note, d'ailleurs, que pendant des années il essaiera de fourguer les innombrables exemplaires qui lui sont restés sur les bras, par des publicités dans le magasine Raw qu'il co-dirige avec son épouse, Françoise Mouly.


Bref, autant Maus sera un succès mondial (et mérité), autant Breakdowns est - et demeure - obscur.

Et c'est bien dommage. Il s'agit d'une collection de planches publiées dans divers magasines entre 1972 (les 3 planches de la première version de Maus) et 1977. La carrière de Spiegelman a commencé plus tôt, à la fin des années 60 mais - comme il l'indique lui-même - il s'agit à cette époque de verser dans le psychédélisme, le trash et la provocation facile, sous l'influence d'un Robert Crumb ou d'un S. Clay Wilson...

... mais un séjour en hôpital psychiatrique et le suicide de sa mère, Anja, remettent "sur les rails" Spiegelman. Qui va trouver un autre ton et d'autres problématiques que celles relevant de l'offense à la morale publique.

"Breakdowns" a deux thématiques : la mémoire et l'auto-fiction d'une part, un travail théorique sur le comic-book en tant qu'art d'autre part.

"Maus en 3 pages" relève du travail de mémoire. Tout comme "Prisoner on the Hell Planet", ayant trait au suicide de sa mère. Il s'agit pour Spiegelman, dans les deux cas, de se plonger dans sa propre mémoire et de déterminer en quoi sa propre histoire l'a façonné, mais aussi de traduire la mémoire de son père, celle de sa mère, etc... Tout cela est bien évidemment développé à la perfection dans ses œuvres ultérieures que sont "Maus" et "MetaMaus", le long commentaire qu'a publié récemment Spiegelman... mais tout cela est déjà en germe dans "Breakdowns" !


Enfin, le travail de Spiegelman quant à l'art est intéressant. Il va tenter de "casser" la case et "d'agrandir" la planche pour relier la peinture aux comics, Picasso à Mad ! Il rappelle, d'ailleurs, que Picasso ne manquait jamais la lecture d'une planche de Krazy Kat ! Bref, le but de Spiegelman, c'est de montrer qu'il n'y a pas de différence fondamentale entre le travail d'un artiste "sérieux" et celui d'un auteur de comic-book ! D'ailleurs, il expliquera dans l'introduction illustrée de 2008 que son premier coup de cœur illustré a été pour une couverture de Mad signée par Basil Wolverton !

On a aussi un strip qui déconstruit la notion d'humour et nous montre comment en modifiant tel ou tel paramètre dans la représentation graphique d'une blague, cette dernière peut nous sembler drôle ou choquante. Ce même thème sera abordée par la suite dans "A l'ombre des Tours mortes" et "MetaMaus". Eddie Campbell, dans "Alec", nous fera aussi le don d'une "Histoire de l'humour", qui doit beaucoup à Spiegelman...

Spiegelman expérimente aussi deux, trois choses comme en nous gratifiant d'une planche "infinie" qui, en suivant les différentes flèches reliant les cases entre elles, rend possible une lecture sans fin de cette même planche.

En résumé, qu'on soit sur du théorique mis en planches ou sur ses premiers essais en matière de mémoire, la lecture de "Breakdowns" est une expérience forte. C'est magnifiquement dessiné. C'est malin. C'est intelligent. Et c'est même poignant par moments.

Une VF existe et devrait être dans les bonnes bibliothèques municipales avec le reste des œuvres de Spiegelman.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Inscription : 05/12/2016
Messages : 3310
DC : Ra's Al Ghul.
Situation : Cherche sa propre voie.
Localisations : Metropolis.


MessagePosté le: Dim 22 Avr 2018 - 8:24
978 pour Detective Comics ! On devrait y être vers la fin de l'année.


« What if I say I will never surrender ? What if I say I'm not like the others ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4444-superboy-rebirth http://dc-earth.fra.co/t4287-superboy-i-m-no-superman
Inscription : 29/06/2014
Messages : 9774
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Mer 25 Avr 2018 - 21:10

Clap de fin pour No Surrender avec Avengers #690, qui est essentiellement une conclusion à cette période de la franchise, divisée entre grosso-modo l'équipe de Sam Wilson / l'équipe de Roberto Da Costa / l'équipe de Rogue.
Waid, Ewing et Zub rangent leurs jouets, avec efficacité et calme ; mais sans entrain. Chacun a droit à son dialogue, son passage, et chaque décision apparaît logique, même si certains personnages n'ont pas de porte de sortie, et la question de leur futur sera décidée ailleurs.
Rien de choquant, rien de gênant, mais rien de passionnant. Propre et correct, dessiné avec sérieux par un Pepe Larraz qui aura été la fourmi ouvrière acharnée de cette saga trop longue, qui est passée à côté de son sujet.
Un épilogue classique, mais efficace. Hop, vivement la relance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 29/06/2014
Messages : 9774
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Mer 25 Avr 2018 - 21:21

Detective Comics #979 montre encore l'extrême et totale maîtrise de James Tynion IV sur son propos, clairement préparé depuis le début et qui apparaît comme une suite logique et parfaitement exécutée de toute sa prestation, mais aussi de ses personnages, si clairs, limpides et bien compris.
Via un numéro rapide, nerveux, terrible, il amène encore plus la tension vers des sommets difficiles, et parvient à faire craindre le pire pour les personnages, notamment un. Même si je suis persuadé que ce n'est qu'une mascarade, on peut y croire à la lecture, et c'est un talent vu que ce type de ficelle a été tellement éculé.
Avec un Phil Briones, français oui, aux dessins, le rendu graphique est propre, mais je trouve que quelque chose diverge des précédents numéros, dans la colorisation ou l'encrage ; qu'importe. Le résultat est fort et intense.
Vivement la suite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Les comics que vous lisez en ce moment

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 16 sur 21Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17 ... 21  Suivant

 Sujets similaires

-
» Les comics que vous lisez en ce moment
» Quel(s) livres lisez vous en ce moment?
» Ce que vous lisez en ce moment
» Ce que vous lisez en ce moment
» Combien de livres lisez-vous en même temps?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: Plateforme partage :: L'univers Comics :: Comics-