I don't want go ... Feat Le Balkan

Invité

MessagePosté le: Lun 24 Avr 2017 - 10:09

I don't want go ... Feat Batman
You are shadows. I am Death.
Cela fait plusieurs mois maintenant que Bruce et Pamela avait « consommé » leur sentiments en une belle nuit. Plusieurs mois maintenant que la Rousse n'avait pas revue Bruce … Et c'était mieux ainsi, enfin … Elle le pensait. Elle venait de sortir de médecin, dans ses mains tremblantes, une petite enveloppe avec des résultats qui avait fait pleurer la jeune femme … L'homme en blanc lui avait alors annoncé et félicité la future … Maman. D'après lui, Pamela était enceinte de 3 mois … Après un rapide calcule, ça coïncide avec la nuit qu'elle avait passé avec Bruce. Après tout, ils ne s'étaient pas protégés et … Et l'ancienne Ivy ne savait pas comment faire, pas comme lui apprendre. En message ? Non … Au téléphone ? Non plus, c'était trop je m'en foutisme … Elle devait se déplacé jusqu'à Gotham, elle devait lui dire en face … Après un rapide détour chez elle pour prendre deux trois bricoles, elle prit le premier avion pour Gotham.

Le trajet fut long et plus elle s'approchait de Gotham, plus elle avait peur … Elle serre contre elle, la petite photo de l'enfant qui grandit dans son ventre, l'unique preuve de sa nouvelle humanité. Le trajet ce finit enfin et elle descend de l'avion, récupérant son sac et elle appel un taxi. « Au manoir Wayne s'il vous plait ... » Le chauffeur la fixe, incrédule mais ne dit rien et la conduit jusqu'au Manoir Wayne. A la radio, le commentateur parle d'attaques orchestré par le criminel Épouvantail, alias Jonathan Crane. Pammy ce dit qu'elle a bien fait de quitter Gotham … Et que, si l'enfant venait à naître, il serait bien mieux à Ivy Town qu'ici. Ray l'avait aider, soutenue et il lui avait même donner le nom du médecin, voyant que la jeune femme n'allait pas bien malgré de très bon résultat niveau cellulaire. Traduction, aucun signe de Poison Ivy. Le paysage de la ville s'efface pour que le Manoir prenne place. La voiture se stop et le chauffeur ouvre la porte de Pam. Elle le remercie, payera alors la course et elle prend son sac. Elle avance jusqu'à la grande porte et toc timidement. Quelques minutes passent et c'est un vieil homme qui lui ouvre, surement Alfred, le majordome de Bruce. « Que puis-je faire pour vous ? » Pamela sourit et le regarde. « Bonjour, j'aimerais voir Bruce. Je suis Pamela … Pamela Flowers. » L'homme la fixe un instant et se détend un peu avant de lui expliquer que Bruce n'est pas ici. Pam baisse la tête et griffonne rapidement un mot « Bruce, je suis passé avec ceci … Je pense qu'il n'y a pas besoin d'explication … J'ai simplement peur … J'aimerais qu'on discute. Je serais à mon ancienne boutique … » Elle glisse le mot dans l'enveloppe et le donne à Alfred. « Pouvez vous lui donnez ceci … C'est … C'est important. »

Heureusement, le taxi était rester, elle pu donc aller à son ancienne boutique. Elle s'enferme dedans et y passera une bonne partie de la journée. Sauf qu'elle aurait du rester au Manoir à attendre Bruce … Car pas loin d'elle, ce trouve un petit gaz envoyer plus tôt dans la journée par Joker … Et il approche de la boutique. Les plantes autour d'elle tentent de la protégée, de la mettre au courant … Mais le gaz rosé s’infiltre dans ses narines. Pam sursaute, comprenant alors que quelque chose ne va pas mais il est trop tard … Les cellules d'Ivy en elle se réveillent et une guerre fait rage dans son corps, la parcourant alors qu'elle hurle de douleur. C'est alors qu'elle voit du sang sur ses jambes, sa vue se brouille alors qu'elle sanglote, comprenant rapidement ce qui lui arrive. Elle va le perdre, elle va tout perdre … Elle s'écrase, la tête cognant le sol … Elle ne rêvera pu d'une vie avec lui, d'un magnifique garçon aux yeux sombres et cheveux bruns … La vie s'éteint en elle alors que sa partie maléfique reprend le dessus. Elle ferme les yeux, sombrant dans l'inconscience en ce demandant, pourquoi ne pouvait-elle pas vivre en paix.

Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 17/01/2017
Messages : 487
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Sportsmaster ; Ch'al Andar/Hawkman ; Orin - The Aquaman
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Mar 25 Avr 2017 - 11:31
La vie a repris son cours.
Intense. Excitante. Brutale. Dangereuse. Et folle.

Depuis qu’il a quitté Ivy Town et la couche de Pamela, rongé par l’hésitation, le doute, la douleur, l’envie mais surtout mû par une volonté farouche de ne jamais renier son serment et de ne plus mettre ses proches en danger, Bruce s’est enfermé dans ses occupations – encore plus profondément, encore plus avidement.
Beaucoup pourraient penser qu’il ne s’agit que d’un processus habituel pour le bourreau de travail qu’est le Batman… mais ce n’est pas exactement le cas.

Bruce conserve, dans son esprit, les ruines de ce qui aurait pu être – mais ne sera jamais.
Et ces pensées, si elles s’effacent par moments, si elles le laissent en paix temporairement, ne cessent de revenir, de le hanter comme une ombre qui rôde et qui règne dans son cœur et son âme.
Pamela… Pamela l’aura marqué. Pamela l’aura touché. Et Pamela aura souffert et l’aura fait souffrir du fait de ces prémices, qu’il a monstrueusement écrasées sans véritable hésitation ; mais avec beaucoup d’états d’âmes.

En ce jour où la jeune femme se rend à Gotham City puis au Manoir Wayne pour révéler un événement qui est susceptible de changer leurs existences à tous les deux, le maître des lieux est à Gotham City, en train de régler les affaires courantes au sein des Entreprises Wayne.
En lien avec le fidèle Lucius Fox, il étudie les éléments nécessaires à l’application du Protocole Nuit Noire et du Protocole Enfer Ecarlate, des procédures prévues en cas d’absence du Chevalier Noir – voir même en cas d’apocalypse.
Si cela est nécessaire et même indispensable… cela prend du temps. Et cela justifie qu’il ne rentre chez lui que tardivement, aux premières lueurs de la nuit ; avec le projet de ressortir très rapidement, mais sous une autre forme.

Ce projet sera cependant altéré par les événements – des événements qu’il devine dès qu’il découvre la mine grave d’Alfred Pennyworth.
Le précieux majordome n’a pas ouvert l’enveloppe, mais son œil avisé a vu les premières rondeurs de Pamela Flowers… qu’il a reconnue, bien sûr. Avant toute chose, il transmet l’élément à celui qui est comme un fils pour lui, et qui le voit comme un père.

Bruce en prend connaissance.
Et son monde s’effondre.

Pendant de longues secondes, il demeure interdit… immobile.
Figé.
Puis, quand l’idée a pénétré son esprit, quand son regard a suffisamment accroché l’échographie, quand son cerveau a appris par cœur les quelques mots rédigés maladroitement par Pamela… il réagit. Et se tourne vers Alfred, vers son majordome, vers son père.


« Alfred, je… »

« Je contacte Monsieur Tim et Mademoiselle Kate pour qu’ils prennent en charge votre tour de garde, Monsieur Bruce. Allez-y. »

D’une main tremblante, Bruce serre l’épaule de son fidèle allié, esquisse une grimace de sourire – et file.
Sans prévenir. Sans hésiter. Sans penser.
Bruce s’échappe du Manoir Wayne et bondit dans son véhicule de luxe, pour démarrer et s’échapper à vive allure sur les routes de Gotham City – pour la rejoindre. Pour la voir. Pour confirmer.
Pour trouver quoi faire face à ça.


**
*
**

Quelques minutes plus tard, à peine.
La voiture puissante débouche dans les ruelles sombres et dangereuses, violant à de nombreuses reprises les règles du code de la route local. Au mépris de nombreuses règles de prudence, le conducteur parvient devant la petite boutique jadis tenue par Pamela Isley, et abandonnée depuis de nombreux mois.
Le bossu et génial Harold Allnut s’est précieusement occupé des plantes entreposées, et a tenu l’endroit propre ; un œil avisé reconnaîtrait que la devanture est bien organisée, et que rien ne manque. Mais Bruce n’a pas le temps.

Il bondit en dehors du véhicule, et se précipite à l’intérieur.
Son cœur bat vite. Son esprit surchauffe. Son cerveau tente d’assembler les pièces, et de trouver une réaction face à ce qu’il imagine être un des moments les plus surprenants de sa vie… mais ses plans volent en éclats quand il débouche à l’intérieur.


« PAMELA !!! »

Un épais nuage rosé règne ici, mais s’évacue par l’ouverture de la porte. Son esprit ne s’y attache guère, cependant, car il est tout entier concentré sur le vision terrible qui s’ouvre à lui…
Pamela. Allongée. Inconsciente. Ensanglantée.

Sans réfléchir, il se précipite vers elle et la prend dans ses bras. Ses gestes sont sûrs, professionnels ; il vérifie le pouls, tente d’identifier le saignement – et sa respiration se bloque quand il la trouve.
Son esprit explose, encore ; mais il le contrôle, et prend une grande inspiration.
Plus tard, pense-t-il. Il verra ça plus tard. Elle d’abord.


« Pamela, je suis là… Pamela, je sais que tu peux m’entendre… Pamela… »

Sa voix est douce, tendre.
Il est inquiet, terrorisé même, il doit bien l’admettre.
Mais il demeure calme et doux. Pour elle. Pour eux, peut-être, encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mar 25 Avr 2017 - 16:19

I don't want go ... Feat Batman
You are shadows. I am Death.
« Maman … Tu dois vivre ... » Un petit garçon aux yeux sombres et cheveux bruns s'approche d'elle. Son visage lui rappelle quelqu'un mais elle ne sait pas qui. Pourquoi l'appel-t-il maman ? L'enfant s'approche un peu plus et quand il pose sa main sur la joue de la Rousse, tout lui revient … L'enfant en face d'elle est l'enfant qu'elle est en train de perdre. Elle se met à pleurer « Non … Non, pas sans toi. Je t'ai tant attendu … Je ne veux pas te perdre ... » Alors qu'elle prend le petit garçon dans ses bras, ce dernier lui murmure doucement « Je vivrais … En toi, dans ton cœur … Dans votre cœur. » L'image se brouille alors qu'elle hurle, cherchant à attraper la main de l'enfant … Mais sans succès. La voilà, seule, dans cet abysse noir alors que tout son corps lui fait atrocement mal. Puis elle entend une voix, une voix l'appelle … Bruce … Cette voix appartient à Bruce. Mais elle n'arrive pas a parler, elle n'arrive pas a ouvrir les yeux. Son corps dans les bras de Bruce se met à convulsé alors que sa jolie robe d'été blanche, déjà tâchée de sang … Est rapidement tâchée de vert. Il n'en faudra pas plus pour faire comprendre à Bruce ce qui ce passe.

Elle aurait tant voulu vivre, elle aurait tant voulu voir cet enfant, l'aimer, le protéger … Mais on venait de lui arracher sa seule raison de ne pas sombrer dans la folie : Son humanité. Autour d'eux, les plantes de Pamela se mettent en position pour protéger l'homme et la femme, cherchant alors à réveiller la maîtresse des lieux. Elles sentent que l'ancienne vilaine se réveille en Pamela … D'ailleurs, cette dernière ouvre difficilement les yeux et regarde les yeux sombres de Bruce. « B...Bruce … Je ne … Ne veux pas … Partir ... » Elle serre les poings par la douleur qui l'assaillit et elle fond en larme. « Je … Je voulais … vivre … avec toi … et … et ce bébé … » Bien sur, elle savait que ça aurait été impossible et puis elle ne voulait pas revenir habiter ici et elle avait bien eu raison … « J'ai … J'ai peur … Bruce ... » Elle gémit de douleur alors qu'elle tousse pour cracher ce qui aurait du être du sang mais qui se révèle être de la chlorophylle. Elle entend alors les plaintes qui aurait du être silencieuse à ses oreilles, Ivy revient petit-à-petit, lui arrachant l'enfant tant voulu. « Merci … De … de m'avoir … donné la … la joie … d'attendre … un enfant … et … de m'avoir apprit … à … à aimer … »
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 17/01/2017
Messages : 487
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Sportsmaster ; Ch'al Andar/Hawkman ; Orin - The Aquaman
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Mar 25 Avr 2017 - 21:42
Bruce tient solidement Pamela dans ses bras.
Il s'agrippe à elle, la maintient fermement, tente de la sauver par la seule puissance de ses membres - mais c'est peine perdue. Il comprend... il a compris dès qu'il est rentré.
Elle l'a perdu.


"Je..."

Sa voix se brise, avant qu'il ait pu prononcer plus d'un mot.
Son coeur bat vite et fort, trop pour maintenir ce rythme longtemps. Ses mains tremblent. Sa bouche est sèche. Sa gorge est bloquée. Ses tripes sont douloureuses. Et ses yeux seraient humides, s'il n'était pas déjà au-delà de cette étape.
Il prend une grande inspiration - et parle. Ou essaye, du moins.


"Ne... ne parle pas."

Sa voix n'est qu'un souffle, qu'un murmure. Elle répond aux premiers mots de la jeune femme, prononcés difficilement après des convulsions, des tremblements, des vomissements... mais pas de sang.
Ce n'est pas un liquide pourpre qui s'échappe de ses lèvres - mais émeraude.
Il sait ce que ça veut dire. Et son coeur se brise en se laissant pénétrer par l'idée de son échec.


"Repose-toi. Reprends des forces. Calme-toi."

Son ton est doux, tendre encore.
Mais le coeur n'y est pas.
Son regard, sombre et brisé, demeure fixé sur le doux visage de Pamela. Alors qu'elle serre ses poings jusqu'à la douleur, la violence, elle se laisse aller à des regrets - des envies qui ne pourront se réaliser.


"Je... calme-toi. Repose-toi. Ça... ça va aller..."

Bruce ne peut rien dire de plus.
Il ne peut se projeter. Il ne peut s'avouer ses propres envies, cachées derrière son serment et ses psychoses. Il ne peut s'avancer sur cette voie.
Il ne le peut - car il céderait, alors. Et il ne pourrait jamais se reprendre.


"Je..."

Il la serre encore plus fort, quand elle convulse et vomit encore.
Une grimace terrible glisse sur son visage. Un soupir de désespoir s'échappe de ses lèvres, alors qu'il baisse lentement les yeux et se recroqueville sur elle.


"Merci... de m'y avoir... fait croire... au moins un peu..."

Et, sans rien dire de plus, il la prend dans ses bras et se fond dans une étreinte terrible et d'une tristesse infinie. Ses paupières se ferment, et un nouveau soupir mélancolique se fait sentir.
Elle l'a perdu - et il les a perdus, maintenant.
Les raisons, les coupables seront gérés plus tard. L'instant est dédié à ce moment terrible. L'instant est dédié à ces deuils, qui marqueront à jamais...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mer 26 Avr 2017 - 10:10

I don't want go ... Feat Batman
You are shadows. I am Death.
La jeune femme a mal, elle sait qu'elle va partir … Elle ressent la puissance d'Ivy. Bruce lui intime de ne pas parler, même si lui même est dévaster … Son cœur s'active rapidement alors qu'une nouvelle vague de douleur se répand en elle. Un gémissement de douleur se perd sur ses lèvres et elle regarde Bruce, les yeux implorants. « Je … Je ne veux … Pas partir … » Pamela sait que c'est la fin pour sa meilleure partie, celle que Bruce avait ressusciter en elle … Elle réussit à levé sa main et de caresser la joue du Playboy, en souriant tristement alors qu'il lui dit de ce calmer, de ce reposer … Mais elle ne peut pas, elle sent Ivy gagner du terrain et elle ne veux pas lui faire de mal … Il la serre alors contre lui, l'enlaçant dans une étreinte qui ce veux triste … « Bruce ... » Murmure-t-elle. « Bruce … Je … Je t'aime ... » Sa main tombe alors brutalement à terre.

Pamela est à nouveau partie … Les plantes s'activent autour. Elles séparent le couple sans brutalité, préparant alors un cocon pour soigner la jeune femme. Elles savent qu'Ivy est de retour, elles savent donc comment la réveillé, la soigner … Mais elle doivent faire vite. Une fleur prend la rousse dans ses pétales et l'enferme. Une douce lumière ainsi qu'un parfum enivrant s'échappent de cette même fleur. Les minutes passent alors que l'humaine perd la partie, laissant alors la place à la vilaine … Mais, étrangement, les sentiments de Pamela sont encore bien présent … Quand la fleur s'ouvre, la jeune femme ouvre doucement les yeux et elle se relève doucement. Elle se demande un moment où elle se trouve puis elle se rappelle de tout. Elle analyse la scène avant de comprendre …

Son regard se pose alors sur le brun, l'homme qui l'avait tant bouleversé, qui l'avait rendu humaine. Elle s'approche timidement de lui et le regarde dans les yeux. « Je vais … Je vais le tuer. Ne te met pas sur ma route Bruce … Joker doit payer. Il a tuer m... Notre enfant et il va payer. » Sa voix est froide mais pas brutale … Elle est même calme et posée. Malgré qu'elle soit redevenue Poison Ivy, elle garde en elle le souvenir de cette nuit magique qu'elle avait passé avec Bruce.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 17/01/2017
Messages : 487
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Sportsmaster ; Ch'al Andar/Hawkman ; Orin - The Aquaman
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Mer 26 Avr 2017 - 11:41
Il ne dit rien.
Il ne peut rien dire.

Bruce sait ce qui est en train d’arriver : elle s’efface, elle disparaît.
Par un procédé encore inconnu, l’intervention réalisée plusieurs mois plus tôt perd son efficacité, est défaite ; Pamela Isley disparaît. Poison Ivy revient.
Pamela Isley meurt.

Dans son esprit, dans son cœur, le chaos règne.
Des sentiments. Des envies. Des peurs. Des regrets. Des douleurs. Des tristesses terribles règnent, s’affrontent, s’allient, s’unifient pour créer une souffrance inacceptable.
Il est rongé… détruit. Brisé.

Il ne sait que dire, que faire. Il sent ce qui arrive, il sait que ce qui arrive, et ne peut rien faire pour l’empêcher.
Pamela meurt… dans ses bras. Et il n’arrive pas à parler.

Quand elle le touche, quand elle exprime son sentiment premier… il ne peut rien dire. Ses lèvres sont closes, scellées. Son corps tendu. Son cœur détruit.
Moi aussi, veut-il dire. Moi aussi, brûle-t-il de dire.
Mais il ne dit rien. Ne fait rien. Et se laisse repousser par les plantes, quand… quand elle est partie. Quand Pamela est partie.

A genoux, le regard bas, il tente de… respirer, tout simplement.
Inspirer. Expirer. Encore. Et encore. Et encore.
Les secondes s’écoulent, terribles ; qui se transforment en minutes, monstrueuses. Les plantes prennent le relais. Les alliées de Poison Ivy se chargent d’elle, l’accueillent en leur sein – et elle renaît, revit.
Mais Pamela est partie ; et ne reviendra jamais.


« Pam… »

Il s’arrête – non pas parce qu’il utilise ici le surnom de la jeune femme, mais parce qu’il ne peut prononcer son nom en entier. Car ce n’est plus le sien.
Ce n’est pas Pamela, devant lui, debout et nouvelle, échappée des plantes et tentant de se reprendre.
Ce n’est pas Pamela, non ; c’est l’autre.


« Tu ne vas rien faire. »

Il se relève, aussi. Mais lui aussi a changé.
Bruce Wayne, rongé et détruit, est resté à genoux ; c’est le Batman qui se relève, et fait face à Poison Ivy.


« Je vais m’en occuper. Je vais le retrouver. Je vais le pister, l’appréhender et l’emprisonner pour… pour ce qu’il a fait. »

Il ne prononce pas son nom. Il ne dit pas le mot représentant une carte-clé dans un jeu.
Joker. Encore. Toujours. A jamais.
Joker. Il est allé trop loin, une fois de trop.
Joker. C’en est trop.


« Tu… dois te reposer. Te remettre. »

Il se détourne d’elle – car il ne peut plus la regarder.
Pamela est morte. Bruce est détruit.
Seules demeurent deux ombres massives et terribles. Seules restent deux créatures animées désormais uniquement par la douleur… et la haine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mer 26 Avr 2017 - 13:11

I don't want go ... Feat Batman
You are shadows. I am Death.
Pamela s'est effacer, elle a dit adieu a Bruce en révélant alors ce que son cœur ne voulait pas dire. Elle lui avait dit ses 3 petits mots, 7 lettres … Pamela Isley appartenait à présent a Bruce Wayne … Mais elle était partie pour toujours … Les yeux de Poison Ivy révèlent quand même une infime humanité. Pamela avait pu garder ses souvenirs, ses sensations et Ivy ne voyait pas Bruce ou même Batman comme un ennemi … Mais plus comme un amour perdu. Pas au même titre que Jason Woodrue, non … Il était Roméo, elle était Juliette. Seule la mort pourrait alors les réunir pour de bon … Mais ça, pour le moment, elle ne devait pas y penser. Sa seule pensé sera de venger l'enfant qu'elle porter en son sein … Cet enfant qu'elle ne connaîtra pas, qu'elle ne pourra pas chérir ou aimer ni protéger … Quand Bruce ce lève, elle sait que ce n'est pas l'homme qui vient de dire Adieu à la femme qui, même si il ne la pas avouer, aimer. Non, c'est l'ombre des ténèbres : Le Batman. Ivy l'écoute alors dire qu''il va s'en occuper, le retrouver, le pister, l'appréhender et l'enfermer. Mais ce n'est pas assez pour Ivy, non... Il avait trop prit, trop fait … Poison ce retourne vers l'ombre, vers ce dos massif, ce dos qu'elle avait pu serrer contre elle … Ce dos qui l'avait sauvé de Woodrue … Son cœur ce serre a cette pensé mais elle ne le montre pas.

« T'occuper de lui ? Comme tu t'es occuper de Pamela ? Comme tu t'es occuper d'elle ? Regarde où ça mène … Même si je suis de nouveau en vie, au fond de moi, j'aurais aimer qu'elle … Que nous ayons une vie tranquille. Elle t'aimait, sincèrement. Elle qui avait eu peur de l'amour, elle qui avait été trahie, elle t'aimait bien plus qu'elle avait aimer Woodrue. Mais qu'importe … Elle est partie, l'enfant aussi … Ton enfant. Cela ne veux peut-être rien dire pour toi mais pour elle, ça compter énormément. Elle n'aurait jamais dû venir ici, à Gotham. Elle aurait pu vivre en paix, avec cet enfant qu'elle désiré ardemment … Mais tu as raison, attrape-le, enferme-le et attend dans ton petit manoir qu'il s'échappe à nouveau, qu'il fasse à nouveau du mal a des gens. Si tu l'avait éliminé dès le début, si tu avais le cran, le courage de faire ça, la ville serait plus tranquille. Pamela et l'enfant serait encore en vie. Ils seraient en vie. »

Dure dans ses paroles, Ivy le savait mais elle voulait faire réagir Bruce – Batman sur l'état de Gotham … Au fond de lui, il devait savoir qu'elle avait raison, que si Joker vivait, des gens innocents décéderaient … Si il ne fait rien, Gotham sombrera petit-à-petit … Il intime à Ivy de se reposer, elle le fixe froidement « Ne me dit pas ce que je dois faire. Tu as perdu ce droit, Bruce. » Elle s'éloigne de lui et va s'installer sur une chaise de lianes, fixant le sang rouge sur sa robe. Des larmes perlent doucement sur ses joues dans une complainte silencieuse. Elle est brisée … A Jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 17/01/2017
Messages : 487
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Sportsmaster ; Ch'al Andar/Hawkman ; Orin - The Aquaman
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Mer 26 Avr 2017 - 16:32
Il s’arrête, quand elle reprend la parole.
Il s’arrête, car il a la gorge nouée. Il s’arrête, car ses mots le frappent en plein cœur. Il s’arrête, car son cœur est piétiné par la froideur de sa voix et l’horreur des concepts évoqués. Il s’arrête, car il ne sait pas quoi répondre… car il n’ose pas répondre.
Mais il le doit cependant.


« Hem. »

Il grogne. Pousse une profonde inspiration.
Et tourne légèrement sa tête, pour que son œil puisse accrocher sa silhouette – pour que son attention se fixe pour partie sur elle.


« J’ai perdu le droit de te dire quoi faire… peut-être. »

Sa voix est froide, terrible.
Bruce a définitivement disparu. L’Autre est définitivement là.


« Mais… tu n’as jamais eu le droit de me parler ainsi, Ivy. »

Un regard de fureur est adressé à la jeune femme, qui s’installe sur un trône de lierre et de plantes. Le jeune homme au cœur brisé en lui pourrait être anéanti par une telle vision, par une telle destruction de celle qu’elle fut il y a encore quelques minutes – mais il n’est plus là, lui non plus.
Seule demeure l’Ombre.


« Et tu n’as absolument aucun droit de me juger sur mes relations avec… elle.
Tu n’es pas. Tu n’as jamais été. Et tu ne seras jamais… ce qu’elle fut, et ce qu’elle aurait pu… aurait dû être. »


La voix se fait autoritaire, féroce.
Mieux vaut ne pas le contredire, lorsqu’il est ainsi. Mieux vaut céder devant un tel état.


« Il sera châtié et appréhendé, selon les règles… selon les règles qu’elle avait fini par accepter. Je… t’invite à ne rien faire, Ivy. Je t’invite à ne rien tenter.
Eût égard à mes… relations avec elle, je te laisse ici… je te laisse une chance d’être digne d’elle. N’en abuse pas, Ivy, et ne tente rien contre lui.
Aujourd’hui n’est définitivement pas le jour pour me provoquer. »


Il aurait aimé dire beaucoup d’autres choses.
Il aurait aimé dire que, lui aussi, nourrissait des sentiments similaires. Il aurait voulu dire que, lui aussi, était anéanti par ces pertes. Il aurait voulu dire que, lui aussi, était brisé et enragé par tout cela.
Il aurait voulu – mais ne dit rien. Bruce l’aurait dit.
Mais Bruce n’est plus là.


« Reste ici. Soigne tes plantes.
Laisse-moi le diable. »


Un dernier signe de tête, et il disparaît - il s'échappe de la boutique, puis dans les ombres de Gotham City.
Il s'échappe, pour rentrer chez lui... non pas pour lécher ses plaies, mais pour s'habiller. Pour s'habiller pour la guerre.


(HJ/ Je te laisse me dire quand le Joker doit intervenir et ce que tu souhaites pour la suite. Wink /HJ)[/justify]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Ven 19 Mai 2017 - 10:01

I don't want go ... Feat Le Balkan
You are shadows. I am Death.
Ivy tente de remonter, elle n'arrête pas de regarder ce sang sur sa robe. Bruce, où du moins Batman, la regarde avec une fureur qui n'aurait jamais du être ... Bruce est rester à terre avec Pamela, ici ne reste que les deux anciens ennemis. Batman lui dit, d'une voix forte et autoritaire qu'elle ne doit pas juger la relation de Pamela et lui et qu'Ivy ne serait jamais elle. Ce fut encore un choc dans ce coeur déjà bien meurtrit. Elle ne bouge pas, elle reste silencieuse. Alors Batman lui explique que le Joker sera châtié et appréhendé, selon les règles que Pamela avait enfin accepté. Il lui intime aussi de ne rien faire car, de par sa relation avec Pamela, il la laisse libre ici, mais elle n'aurait qu'une seule et unique chance ... Il disparait alors qu'Ivy aurait aimer lui dire ce que voulait Pamela au fond d'elle ... Mais elle ne dit rien, elle reste silencieuse. Elle reste seule, avec ses plantes, au millieu de sa boutique. Les heures passent avant qu'elle ne retire doucement cette robe tâchée de sang, seule vestige de son passé. Elle la place dans une sorte de cage en verre, comme pour protéger ce passé, comme pour ne pas oublier ... Elle la fixe un moment, en totale nudité avant que les feuilles ne la recouvrent.

Une des plantes avait allumé une télévision alors qu'une femme parlé: « Je suis Amanda Waller, Vice-présidente des Etats-Unis d’Amérique, et me tiens aujourd’hui devant vous car l’heure est sombre [...] Le Président Slade Wilson fut nommé, et mena héroïquement hier la charge contre Brainiac. Son action fut extraordinaire, car elle permit autant de repousser l’ennemi que de découvrir l’instigateur de l’assassinat de son prédécesseur – le criminel international Vandal Savage, que le Président Wilson tua lui-même [...] » Poison Ivy se tourna presque instantanement. Elle savait que son grand ami Slade avait prit la place de président, elle avait réussit à lui envoyer un message quand elle avait retrouver son humanité ... Mais elle ne l'avait pas revue depuis. « Le Président Wilson a disparu et n’a pas été retrouvé. Au regard de nos règles constitutionnelles, il est considéré décédé… mais son poste ne peut être vacant. En conséquence, il a été confirmé aujourd’hui par la Cour Suprême que je deviens la nouvelle Présidente des Etats-Unis d’Amérique. »

Encore un choc pour elle ... Considéré décédé ... Ivy approche de la TV, totalement sous le choc. Elle tremble et se met à hurler d'un coup, alors qu'elle ordonne à une grosse branche d'exploser la TV. Elle n'y croit pas. Non. Pas lui, pas Slade. Cette femme mentait, cette femme disait des conneries et elle profitait de la situation pour prendre la place de Slade au pouvoir. Ivy était au centre de la pièce alors que des pas ce font entendre derrière elle. « Tu vois que je n'ai pas bouger comme tu me la dit Batman alors veux-tu bien partir d'ici !? » Sauf qu'en se retournant ... Ce n'est pas Batman.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 1 Juil 2017 - 16:19

Depuis sa cuisante défaite à Metropolis, depuis la prise de pouvoir d'Amanda Waller en tant que présidente des Etats-Unis d'Amérique, depuis ses nouvelles réformes, Slade Wilson alias Deathstroke, ex président était porté disparus, considéré même comme mort.
Personne n'avait idée de ce qu'il c'était passé, personne n'avait vraiment compris pourquoi le président Wilson n'avait pas été vu sur le front du combat, en première ligne contre les armées de Brainiac alors que c'était pourtant sa place légitime.
Si cette homme que l'on pensait infaillible, indestructible n'était plus c'était parce qu'il avait laissé sa place à une autre personne. Sensiblement similaire à Deathstroke ce nouveau personnage marquait pourtant des différences, dans son costume (noir et gris foncé de la tête au pied) , sur ses armes et même dans sa voix modifié électroniquement. Le balkan, alter-ego de Deathstroke en tout point était cependant toujours le même sous le masque car il s'agissait de Slade Wilson, qui malgré tous ce qu'il avait enduré avait décider de ne pas se laisser enterrer sans réagir. Si Deathstroke devait resté mort au yeux du monde le Balkan lui le remplacerait .

Prenant note des agissements de la nouvelle présidente, des ses décret, de ses nouvelles loi et disposition à l'encontre de la caste de ceux et celles qui portaient des costumes, héros ou vilains, le Balkan c'était positionné presque instinctivement comme un rebelle au régime politique de Waller. Il menait dans son coin autant d'action possible pour faire passé la présidente pour une incapable, déstabiliser sa position de force et décrédibiliser ses équipes en place comme la LOD et le Suicid Squad.

Ses missions l'avait mené à Gotham par hasard et cela tombait très bien puisqu'il avait l'attention de rendre visite à certaines personnes et particulièrement à une, qu'il n'avait plus vu depuis un moment malheureusement. Après avoir ruiné un raison de télécommunication dans la ville, bouchant les oreilles indiscrètes du gouvernement sur les communications intra-muros Slade content de son forfait se rendit sans tarder d'abord à la sert éco-bio de Gotham sans pour autant trouver celle qu'il cherchait. Il fouilla la cité, allant et venant aux endroits successibles de la trouver, cherchant un peu partout commençant à perdre espoir de ne plus l'a trouvé ou qu'il lui soit arrivé quelque chose de grave. Par acquis de conscience il avait même fait le maximum pour éplucher les registres des prisons de Gotham et l'asile d'Arkham, manquant de se faire prendre et s'obligeant à tuer des innocents pour cela sans pour autant trouver la moindre trace.
Alors qu'il allait quitter la ville il passa pas très loin le Baudelaire's Flower Shop, la boutique de Pamela, et se décida à finir par cet endroit qu'il n'avait pas eu l'intelligence de visiter.

Garant son véhicule un peu plus loin il s'infiltra furtivement et discrètement dans la boutique qui n'était pas si vide qu'elle laissait paraître et tapis dans l'ombre, caché, il observa Poison Ivy. Ne disant pas un mot, ralentissant sa respiration, faisant bien attention à ne faire aucun bruis absolument personne n'aurait pu douter de sa présence dans ses lieux.

Il ne su combien de temps elle était resté là , sur le sol froid, ni pourquoi elle portait une jolie robe taché de sang. Il aurait voulus venir plutôt à elle, la prendre dans ses bras mais il sentait que ce n'était pas le moment et qu'il n'était peut être pas la bonne personne non plus.
Après avoir entendu la rediffusion du flash exceptionnel de la présidente Waller et voir une branche explosé la télé il se décida à se montrer .
Se relevant doucement, il sortit de sa cachette mais pas de la noirceur hésitant vraiment à rester sur place ce disant que Pamela n'avait pas besoin de lui. Il fit pourtant trois pas que la jeune femme entendit s'adressant à lui le prenant pour Batman.

Les paroles de Pamela raisonnent dans le crâne de Slade comme une mauvaise blague qui ne fait pas rire étant plutôt dérangeante qu'autre chose. Il comprend que Batman était ici avant lui, qu'il était mêlé à une histoire qui avait pu avoir pour conséquence les tâches de sang sur la robe de la jeune femme. Slade aussi intelligent qu'il pouvait l'être se monta des films, un voile de jalousie et de colère passant devant ses yeux se disant que la chauve-souris avait du la sauver de quelque chose et qu'elle avait du le récompenser à sa manière. Il fut prit d'un haut le coeur avant de s'avancer un peu plus :

Ce n'ai pas ton chevalier noir Ivy mais puisque tu me le demandes je vais partir d'ici ...

Le Balkan était prêt à tourner les talons et s’enfuir loin de là, loin de Gotham, de cette ville de malheur qui ne lui a jamais apporter quelque chose de bien finalement à part peut être du fric et de la souffrance comme s'il en pleuvait.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

I don't want go ... Feat Le Balkan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Papa Wemba feat Ophelie Winter
» Fally I. feat Olivia(candy shop) ADBM
» Poison feat. Sam Tshintu
» (Clip) Eluphant - Kidult (Feat DuJun - BEAST)
» [jeu] Million dollar poker feat gus hansen

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Gotham City-