[CW] " Piratage à haut risque " ft. Deadshot


Inscription : 22/03/2017
Messages : 80
Situation : En voie de guérison
Localisations : Gotham City
Groupes : Batfamily
New Titans
MessagePosté le: Jeu 4 Mai - 0:25

« Piratage à haut risque»
[ Civil War ] ft. Deadshot

_____ Quelques semaines s’étaient écoulées après le discours de cette chère Amanda Waller, désormais annoncé comme la nouvelle présidente des Etats-Unis. Cette nouvelle ne laissa pas le jeune garçon insensible, d’autant plus qu’il avait tout appris au dernier moment. L’adolescent avait été gravement touché lors de l’invasion de Metropolis, ce qui lui provoqua des séquelles physiques et une légère amnésie. A son réveil, on lui informa que Brainiac avait finalement échoué ainsi que toutes les mauvaises nouvelles qui ont suivi. Les surprises s’enchainèrent, et voilà qu’on demandait au garçon de se ranger au côté du gouvernement, de faire profil bas et de s’enregistrer tel un vulgaire soldat à la solde d’une femme trop manipulatrice à son goût, utilisant des criminels pour faire régner l’ordre dans son pays. Aux yeux de l’adolescent, tout cela semblait absurde, il n’était pas prêt à laisser cette femme imposée sa loi. Le garçon allait se battre. Et avant de se lancer dans un champ de bataille, il faut s’informer.

Et pour pouvoir obtenir ces informations, il fallait se diriger vers une source. Tim avait déjà essayé de pirater le réseau militaire de Waller depuis l’Ambassade amazone à Gateway City. Le butin avait été bien mince et sans grand intérêt pour lui. Pour Red Robin, il était nécessaire de se rapprocher de la source, assez proche pour obtenir plus facilement les données qu’il recherchait, et à la fois assez éloigné pour ne pas attirer les soupçons sur son intrusion dans le serveur. Il ne trouverait pas ce qu’il souhaite dans cette ville. Même si son mentor lui avait déconseillé de remettre les pieds dans cette ville, les seuls endroits qui respectaient les conditions du garçon se trouvaient à Gotham, dans les locaux du GCPD. Ils devaient surement avoir une connexion plus ou moins important avec Waller pour communiquer avec les forces de l’ordre au sujet de l’avancement de la lutte contre les rebelles. Une connexion qui pourrait permettre à Tim de remonter jusqu’au réseau d’Amanda.
Le garçon n’avait pas tardé pour s’emparer du matériel qu’il lui restait depuis la destruction de la Batcave. Il n’avait pas trainé pour réparer sa technologie avec le peu de moyen dont il disposait à l’ambassade. Il ne tarda pas à activer le téléporteur le plus proche direction Gotham City. Il n’y était pas revenu depuis l’invasion de leur repaire par la Suicide Squad. Il avait toujours ce goût amer de la défaite dans son esprit. Waller allait payer pour cet affront, dès maintenant.

L’infiltration dans ces locaux n’allaient pas être bien compliqués pour un justicier de Gotham qui avait l’habitude de traîner de temps en temps dans ce même bâtiment. Il n’avait aucun secret pour lui : l’orientation des caméras, les tours de gardes des soldats, les endroits désertés par les surveillants, rien ne pouvait lui échapper.

Il avait décidé de s’introduire dans les locaux, un soir pas comme les autres. En effet, après l’attaque de Brainiac, la rumeur de l’affaiblissement de la chauve-souris s’était répandue comme une traînée de poudre. Les criminels sont de sortie, pour le plus grand bonheur du justicier. La police était bien trop occupée, leur effectif à l’intérieur de l’établissement avait considérablement diminué pour s’occuper de la vermine. C’est le moment où jamais pour s’y introduire. Il y parvient sans problème, s’infiltrant dans les cages d’aération, comme à son habitude. Sa maigre corpulence lui permettait d’emprunter les entrées les plus étroites. Il atterrit doucement au sol, la pénombre était au rendez-vous. Le garçon n’avait aucun mal à se frayer un chemin dans le noir absolu, son masque lui permettait d’acquérir artificiellement une vision nocturne. Les bruits de pas raisonnait dans le long couloir, il se faisait discret, à pas de loup, ses bottes n’émettait pas un son. Il se glissa alors vers un bureau vide. Avec Tim, n’importe quel ordinateur pouvait servir. Ni vu ni connu, le garçon se réfugia derrière le bureau pour sortir de son sac son ordinateur portable le plus compétant dans ce domaine, un ordinateur qu’il avait bien évidemment amélioré lui-même.

Il brancha son appareil sur la centrale de l’ordinateur et démarra petit à petit son chemin. En quelques secondes, le voilà déjà introduit dans toute la base de données judiciaire de Gotham City. Mais là n’est pas son objectif. Il veut aller plus loin : les rapports militaires de l’armée personnelle de madame la Présidente, des fiches renseignements, les dossiers de ses soldats, de la Suicide Squad ainsi que les dossiers traitant de cette fameuse nano-bombe qu’il pourrait éventuellement désamorcer s’il pouvait trouver des fichiers lui permettant de comprendre son fonctionnement. Malheureusement il ne pensait pas pouvoir aller aussi loin dans son piratage. Plus le garçon n’essayait de passer entre les pare-feu, et plus le temps d’attente s’agrandissait. Il était à deux doigts d’attraper les premiers fichiers importants, il commençait à perdre patience, observant les alentours. Tout était calme, trop calme aux yeux de Red Robin.

« Allez… » murmura l’adolescent « Allez… Magnes-toi. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4664-fiche-de-rp-tim-drake-red-robin http://dc-earth.fra.co/t4651-timothy-drake-alias-red-robin En ligne

Inscription : 16/04/2017
Messages : 122
DC : Conner Kent.
Localisations : Belle Reve.
Suicide Squad

MessagePosté le: Ven 9 Juin - 12:03
Toc toc, fit Deadshot en réponse.

Le célèbre mercenaire se tenait dans l'entrebâillement de la porte, les bras croisés, le hasard ayant voulu qu'il s'y soit introduit alors que Red Robin avait les yeux tournés sur son écran. Ce dernier n'était pas le seul à savoir être discret. Bien sûr, cette petite mise en scène annihilait du même coup tout effet de surprise dont il aurait pu profiter - mais s'il arrivait toujours à toucher sa cible quelles que soient les circonstances, que risquait-il dans une pièce fermée ?

C'était peut-être un péché d'orgueil, mais il pouvait se le permettre : s'il n'y avait eu la Justice League, les choses se seraient passées autrement la dernière fois. Sans parler du... Léger dérèglement d'Amazo, qui avait été renvoyé à la LexCorp pour y passer le contrôle technique. Mais si beaucoup devaient encore porter les traces de cet affrontement, le souvenir du jour où la Bat-Cave s'était effondrée, Red Robin, lui, semblait aller mieux. Ne serait-ce que du fait qu'il n'était plus allongé sur une civière, attendant la mort - bien que Deadshot ait la ferme intention d'y remédier.

On cherche quelque chose ?

Il ne souhaitait laisser aucun doute au disciple de la chauve-souris quant au fait qu'il avait été repéré, aussi braqua-t-il ses yeux - enfin, la lentille écarlate située au niveau de son œil droit - dans sa direction. Il n'était pas le seul à disposer d'une vision nocturne. En plus de quoi Lawton avait cueilli une lampe-torche sur le bureau d'un des officiers en venant, qu'il s'empressa de pointer vers Red Robin - et d'allumer plein feu pour l'aveugler. La plupart des gens qui jouent avec une technologie qui les dépassent ne se rendent pas compte à quel point ils sont vulnérables aux contre-mesures les plus anodines : le troisième Robin (Deadshot perdait le compte parfois) était-il de ceux-là ?

C'est trop rapide, c'était ce que celui-ci devait se dire : en effet, il n'était dans les locaux que depuis une poignée de minutes, et dans cette pièce encore moins. Et voilà qu'il se retrouvait nez à nez (et bientôt tête à balle) avec Deadshot, qui avait déjà essayé d'attenter à sa vie lors de l'assaut sur la Batcave. Grâce aux prodigieuses ressources de son mentor et à quelques imprévus, il s'en était tiré - mais Batman n'était plus là désormais. Personne ne viendrait le sauver. Et peut-être était-ce aussi pour cela que Deadshot prenait le temps de lui laisser réaliser dans quoi il s'était fourré.

Le mercenaire était quant à lui resté à Gotham pendant tout ce temps : c'était aussi sa ville, après tout, même si le temps passé à Belle Reve tendait à le faire oublier. Il avait rapidement émis l'hypothèse que les pipistrelles n'en feraient qu'à leur tête et reviendraient rôder près des restes de leur nid, pour une raison ou pour une autre.
Il avait vu juste - et si ce petit oiseau avait été le premier à rentrer au bercail, il ne serait certainement pas le dernier. Il fallait donc s'assurer qu'il n'ait pas l'occasion d'alerter les autres que l'endroit était encore surveillé, et ils n'auraient plus qu'à les cueillir un par un. Si ce n'était pas la preuve qu'ils n'étaient rien sans papa chauve-souris pour mener l'orchestre...

Tu n'aurais pas dû revenir ici, déclara-t-il d'un ton froid, détaché, alors que deux sons métalliques, parfaitement similaires, annonçaient que ses « bracelets de tir » étaient fin prêts à l'emploi. Mais c'est tant mieux : ça me donne l'occasion de finir le travail.



That's yer problem, lady. You believe people can be cured, be made healthy,
be made normal -- that they can be saved. That they should be saved.

But maybe the only way to cure some people is with a bullet between the eyes.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4881-deadshot-journal-d-un-assassin http://dc-earth.fra.co/t4712-deadshot-guns-don-t-kill-people-they-make-it-easier

Inscription : 22/03/2017
Messages : 80
Situation : En voie de guérison
Localisations : Gotham City
Groupes : Batfamily
New Titans
MessagePosté le: Dim 11 Juin - 21:45

« Piratage à haut risque»
[ Civil War ] ft. Deadshot

_____Il reste figé sur lui-même, comme paralysé par une force inconnue. Devait-il vraiment être surpris de voir cet homme débarqué ? Tim resta silencieux, ces doigts se tenaient en lévitation au-dessus du clavier, attendant les instructions qui tardaient à se faire entendre. Il restait immobile, les yeux fixés vers cette voix, et cet intrus dissimulé dans l’ombre. Dans un premier temps, il identifia l’individu comme étant un agent du GCPD venu patrouillé et aillant remarqué la présence du garçon. Mais il finit par reconnaitre cette voix, ce visage et cet équipement. Deadshot, voilà bien quelques jours qu’il n’avait pas croisé son chemin, et il aurait bien aimé que ça reste comme ça. On dirait bien que cette chère Amanda Waller avait d’autre projet, à moins que le hasard l’est conduit jusqu’à l’adolescent. La probabilité est trop faible pour être crédible, ça n’a pas de sens, il doit y avoir une autre explication.

Tim restait immobile, car il réfléchissait, il essayait de comprendre comment cela avait pu arriver, comment avait-il pu savoir ? L’adolescent n’est pas stupide, il y a une explication derrière tout ça, mais il semblait avoir du mal à comprendre d’autant plus que son attention était parfois tournée vers son ordinateur et ce téléchargement qui prenait tout son temps. Il le laissa approcher de lui, de toute façon il était cerné entre quatre murs, et Deadshot se tenait désormais juste devant la seule porte de sortie de cette pièce. Red Robin leva les yeux sur cet ennemi désormais à quelques pas de lui, prêt à tirer. Il semble ignorer les intentions du justicier, c’est bon signe pour l’instant, mais le tireur d’élite n’est pas aussi stupide qu’il en a l’air. Tim pris une grande respiration silencieux et observa les alentours, il active le téléchargement de donnée à distance discrètement. Il est prêt.

« Sache, Deadshot que je ne suis pas du genre à me laisser piéger aussi facilement sans prendre mes précautions. » lança Red Robin, un fin sourire aux lèvres, plutôt provocateur.

L’adolescent appuya sur son poignet, ces yeux se refermèrent. Ce que son adversaire ignorait c’est que Tim avait eu la bonne idée de piéger la pièce pour se protéger d’un potentiel intrus. Il était du genre méfiant, et particulièrement préventif. Il avait disposé à chaque extrémité, deux petits gadgets bien silencieux, noyés dans la pénombre. Deadshot se trouvait au bon endroit. Un violent flash vient agresser en pleine fasse ces yeux. Le masque de Tim le protégeait de cette puissante intensité lumineuse et il avait eu le bon reflex pour pouvoir se redresser.

Il ne réfléchit pas, il fonça tête baissée sur le tireur pendant l’effet de surprise, lui tord le premier poignet, écarta le bras loin de lui pour éviter de se prendre une balle perdu. Il envoie ensuite son poing dans la face de Deadshot, sa rotule dans l’estomac avant de se glisser entre ces jambes pour pouvoir se frayer un chemin derrière lui et fuir. Il parvient à sortir de la pièce, continuant sa course dans le couloir, le plus rapidement possible pour gagner de la distance. Il dévissa la première bouche d’aération qu’il trouva pour s’y glisser et venir s’arrêter en plein milieu de cette dernière, soufflant, soupirant de soulagement. Il ignorait où se trouvait désormais son ennemi mais son attention était plus poussé sur son téléchargement qui avançait progressivement. Tim perd patience, son cœur s’accélère, il n’est pas serein.

« Magnes-toi. » grogna Red Robin de nouveau entre ces dents.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4664-fiche-de-rp-tim-drake-red-robin http://dc-earth.fra.co/t4651-timothy-drake-alias-red-robin En ligne

Inscription : 16/04/2017
Messages : 122
DC : Conner Kent.
Localisations : Belle Reve.
Suicide Squad

MessagePosté le: Mer 28 Juin - 12:26
Bizarrement, Red Robin ne semblait pas content de le voir : il aurait presque pu en être vexé. À sa surprise évidente, il paraissait clair qu'il n'avait aucune idée de ce qui avait pu le mener sur ses traces, surtout dans un délai aussi bref ; parfait. Deadshot n'avait pas l'intention de lui révéler : ce serait gâcher la surprise.
À l'inverse de la tension qui avait instantanément envahi le jeune homme quand il avait passé la porte, le tueur restait parfaitement calme - on aurait pu parler de flegme concentré. Car s'il était loin de s'en faire pour la suite des événements - gravement blessé après Metropolis, le petit rouge-gorge n'avait réussi à lui échapper que grâce à l'aide de ses pairs -, il n'en était pas moins tout préparé à le cribler de plomb.

Le mieux aurait été qu'il se rende sans faire d'histoires - si décevant que ça aurait été. Il ne s'attendait probablement à devoir engager les hostilités dans un lieu qui était, il y a quelques jours encore, rempli d'alliés. Pour avoir été brièvement à la place de Batman à une époque, Lawton pouvait s'imaginer ce que c'était de bâtir pierre par pierre, d'instaurer une confiance avec les forces de l'ordre... Pour voir quelqu'un d'autre venir mettre un coup de pied dedans et ne pouvoir que la regarder s'effondrer.
Oh, certains des agents de la police de Gotham ne manqueraient pas de continuer à aider le Chevalier Noir sous le manteau - d'autant que pour avoir échappé à la mort, celui-ci ne devait pas être d'excellente humeur et allait probablement chercher à rassembler ses alliés -, mais ils ne pouvaient plus le faire officiellement ; ils seraient déclarés coupables de sédition - et qui sait ce que Waller leur réserverait alors.

Aussi vif de corps et d'esprit qu'on pourrait l'attendre de la part de tous ceux ayant grandi sous la tutelle du Chevalier Noir, Red Robin révéla s'être préparé à la fuite, sinon au combat. Habitué au procédé, Deadshot leva le bras en visière - mais c'était ouvrir au gamin la faille dans sa garde qu'il lui fallait pour lui rentrer dedans. L'assassin n'était toutefois pas n'importe quel malfrat, et si son adversaire espérait le vaincre comme tel, il risquait d'être déçu.
Bon seulement lui aussi portait un masque, réduisant d'autant les effets d'une telle démarche - croyait-il être le premier à lui faire ce coup-là ? - mais il lui était déjà arrivé de rivaliser avec le Bat au corps à corps ; hors de question qu'il perde contre l'un de ses élèves. D'autant quand celui-ci visait les zones les mieux renforcées de sa combinaison. L'attaque remplit néanmoins son but premier - à savoir lui libérer le passage pour fuir dans les couloirs du commissariat. Relevant son cache-œil du côté gauche pour en avoir un pleinement valide le temps qu'il faudrait à l'autre récupère - tout l'intérêt d'en avoir un planqué en permanence -, l'assassin lui emboîta le pas sans se presser.

Si tu crois être le seul à prendre des précautions... fit Deadshot, bien que conscient que son vis-à-vis ne puisse entendre de là où il l'était. Il plongea la main dans un compartiment de sa tenue...

...Et en sortit un petit boitier, zoomant plusieurs fois sur le traceur caché dans les pans de la tenue de Red Robin. Bien sûr, un tel objet n'était normalement pas conçu pour accompagner une course-poursuite en intérieur (bien que celui-ci soit considérablement plus puissant que tout ce qui se trouvait sur le marché - gracieuseté de Lex Corp), mais c'était suffisant pour en avoir une idée approximative.
Or, s'il n'était pas bien grand, le troisième Robin n'était pas petit non plus, en tout cas bien moins qu'à ses débuts... Ce qui laissait amplement plus qu'assez de surface pour l'atteindre. L'inconvénient avec les protégés de Batman était qu'ils avaient tendance à bondir dans tous les sens, rendant difficile de viser correctement même pour lui ; en restreignant de lui-même sa liberté de mouvement, Red Robin lui avait bien mâché le travail.

Ainsi, Deadshot commença à tirer.

La première balle passa à une trentaine de centimètres, perçant dans le métal comme dans une feuille de papier, sans l'inquiéter plus que ça ; la seconde se rapprocha dangereusement, mais sans encore faire de dégâts. Les deux avaient toutefois cela de particulier qu'elles avaient fusé en avance de sa trajectoire, laissant croire que le mercenaire le pensait plus loin qu'il n'était réellement arrivé - et l'empêchant vraisemblablement d'avancer.
S'il avait le malheur de reculer pour se mettre en sécurité, son assaillant en profiterait pour déterminer mieux encore sa position - même si à si courte distance, le signal était d'une rare précision. Et s'il avait le malheur d'avancer pour se jeter sous les balles, et bien... Il risquerait alors d'en prendre une volontairement - et pour connaître Deadshot, il devait savoir que ça ne pardonnerait pas.

Si ce dernier avait horreur de gâcher des munitions, cela servait ici un certain sens de la mise en scène - l'aidait à tendre un piège. Il aurait pu simplement lui loger une balle dans le crâne, mais Waller avait été claire - avec toute la douceur qui la caractérise. Il devait lui ramener le cerveau de la bande - cela compenserait l'échec de l'opération dans la Bat-Cave. Elle semblait oublier un peu vite que sans lui, ils auraient tout simplement perdu sa trace... Un peu de gratitude, était-ce trop demandé ? En billets verts, de préférence.

Toc toc. railla froidement l'assassin alors que ses douilles tombaient au sol, presque plus bruyantes que les tirs en eux-mêmes - le silencieux était décidément une des meilleures inventions américaines avec le hot-dog. Désolé, je passe à l'improviste.

Enfin, trois balles fusèrent coup sur coup - la première à l'épaule, la deuxième au genou et la troisième à l'estomac, si du moins il n'était pas trop remuant. S'il savait certes exactement où viser pour neutraliser un adversaire sans le tuer, c'était partir du principe que celui-ci ne se cachait pas derrière un conduit d'aération. Certes, il ferait ce qu'il pourrait, mais même son excellence avait ses limites - surtout quand on s'amuse à l'expédier plus de vingt heures par jour sur le terrain. Pour un membre d'une équipe « black ops », il était assurément un peu trop dans la lumière à son goût ces derniers temps...
L'apôtre de la chauve-souris avait sans doute mieux à faire - sauver sa peau, par exemple -, mais s'il avait daigné y prêter attention, il aurait pu remarquer que le calibre des munitions de Deadshot ne perforait pas la tôle, mais la déchirait - autant dire qu'on ne chasse pas du petit gibier avec ça. Ainsi ouvraient-elles chacune dans son abri provisoire bien plus que de simples passages d'air ; et si ces ouvertures n'étaient pas assez grandes pour y passer une main, une grenade flash - par exemple celle qui atterrit devant lui ; œil pour œil... - avait largement la place de s'y frayer un passage.

Pourvu qu'on sache viser.


That's yer problem, lady. You believe people can be cured, be made healthy,
be made normal -- that they can be saved. That they should be saved.

But maybe the only way to cure some people is with a bullet between the eyes.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4881-deadshot-journal-d-un-assassin http://dc-earth.fra.co/t4712-deadshot-guns-don-t-kill-people-they-make-it-easier

Inscription : 22/03/2017
Messages : 80
Situation : En voie de guérison
Localisations : Gotham City
Groupes : Batfamily
New Titans
MessagePosté le: Sam 1 Juil - 16:48

« Piratage à haut risque»
[ Civil War ] ft. Deadshot
_____Deadshot avait facilement retrouvé la trace de l’adolescent, un détail qui semblait intrigué ce dernier. Il n’avait pas immédiatement compris comment avait fait le tireur pour suivre sa cible aussi facilement, à croire qu’il n’y avait qu’un seul chemin à emprunter au sein du GCPD. Il n’avait pas pu flairer sa trace sans aide. Il doit y avoir un problème, quelque chose qui le trahit secrètement.

Il réfléchit, pendant qu’il entend son adversaire se rapprocher dangereusement de la pièce où il se cachait. Il jeta un rapide coup d’œil sur son ordinateur. Impossible que ce dernier est pu trahir son propriétaire. Il était bien trop sécurisé pour qu’on puisse y implanter un mouchard virtuel quelconque. On ne pouvait pas tromper Red Robin avec sa technologie. Il éteint l’écran holographique de son ordinateur. Ce n’était pas lui le problème, cela venait d’autre part, un coup bien classique de la part de Deadshot. Le mouchard sur son uniforme.

Idiot, quel idiot il fait. Il aurait dû le voir venir, le justicier se sent soudainement stupide. Il aurait dû y penser, après l’attaque de la Suicide Squad, il aurait dû vérifier son matériel pour se rendre compte que depuis le début, il était suivit. L’adolescent observa chaque partie de son armure, chaque détail, chaque pièce de son costume. Il allait trouver cette pièce en trop, elle se trouvait sur sa cape. Sa petite lumière rouge l’avait trahi. Red Robin s’empara du mouchard pour l’observer de ses propres yeux.

« Idiot… J’ai été idiot. » murmura Tim. « Comment n’ai-je pas pu me rendre compte de ta présence ? »

La douleur physique, l’affaiblissement moral et tout ce qui s’était passé entre temps avait rendu l’adolescent négligeant au moment où il ne devait pas l’être. A la vue de ce mouchard qu’il portait depuis tout ce temps, il se détestait. Mais l’heure n’était pas venu à la colère, il devait déjà sortir de ce merdier.
Les premiers coups de feu retentirent. Ces yeux dérivèrent sur la première balle qui se trouvait à quelques centimètres du garçon. Des tirs de dissuasion ? A moins que Deadshot n’a pas encore d’idée précise sur la position de Red Robin ? L’adolescent resta immobile, sentant son cœur frapper violemment sa poitrine. Il ne sous-estimait pas les capacités de viser de son adversaire, loin de là. Un seul faux pas et c’est le tir de trop. Le jeune héros se permettait donc de rester immobile, attendant le calme après la tempête, mais les tirs ne cessèrent pas.
La première balle à l’épaule est douloureuse, mais ralentit par le métal qu’elle avait dû traverser pour toucher sa cible. Son armure est transpercé mais la balle ne réussit pas à perforé entièrement la chair de l’adolescent. La blessure est douloureuse, un gros hématome se formait, la chair brûlait autour de l’impact. Tim serait les dents lorsque la seconde balle dans le genou le frappa de plein fouet. Son genou était beaucoup plus proche du tireur, et la force de la balle fut donc plus intense. Toucher, l’armure perforée et la balle rentrée dans la chair, Red Robin retenait ces cris en se serrant les dents. C’était douloureux, mais la douleur alerta le justicier, il se pencha sur le côté pour esquiver la dernière balle qui était destiné à son estomac déjà endommagé depuis l’attaque de Brainiac. La balle n’arrivait pas jusqu’à sa cible, elle le frôla de quelques centimètres.

Une douleur en moins à supporter, Red Robin soupira de soulagement avant de sortir de sa ceinture un antidouleur qu’il se planta machinalement sur son genou touché. Pas le temps de se reposer, il fallait maintenant trouver un moyen de sortir sans que Deadshot ne s’en rende compte.
Les trous provoqués par les balles du tireur laissaient traverser la lumière. Impossible pourtant de déterminer où se trouvait le jeune garçon. Cependant, des gouttes de sang s’échappaient de la fissure métalliques la plus basse, un filet d’hémoglobine pouvant faire supposer que sa cible avait été toucher et qu’elle se trouvait peut-être encore au même endroit, qu’elle était resté immobile, paralysé par la douleur malgré un constant silence. De plus, le mouchard ne détectait pas le moindre signe de mouvement de la part de Red Robin. La grenade flash fut lancée, le bruit était assourdissant et l’intensité lumineuse à en brûler la rétine, autant faut-il que le justicier soit positionné à côté d’elle.


Bien sûr qu’il avait profité de ce vacarme pour ne pas tarder et continuer son petit bonhomme de chemin. Il devait fuir du champ de vision du tireur, il s’était servi du mouchard pour laisser le doute à Deadshot pour se permettre de sortir de cette bouche d’aération sans craindre d’être suivit, du moins, il devait bien avoir gagné plusieurs mètres d’avance.
L’adolescent sortit de ce tunnel et posa lourdement sa jambe blessée sur le sol. Il laissa échapper une grimace de douleur, avant que sa blessure à l’estomac ne fasse parler d’elle également. Il profita de ces quelques secondes de répit pour poser sa colonne vertébrale contre le mur, bien caché dans la pénombre de la pièce. Il devait sortir de cet endroit, c’est une certitude. Cependant, Deadshot semblait bien déterminé à ramener l’adolescent chez sa supérieure. Son instinct lui suggérait de négocier avec lui quitte à prendre le risque que cela échoue. Mais Tim ne supportait pas l’échec et souhaitait faire comprendre à son adversaire que sa capture ne serait pas aussi simple.

Il noue un linge propre sur sa plaie pour calmer la perte de sang, ne pas laisser de trace de son passage derrière lui. Il reposa ensuite son armure pour que tout ceci soit bien stable. Il avait du mal à marcher malgré l’antidouleur. Le muscle était touchée, quelque chose le gênait et l’empêchait de se déplacer correctement. Il aura beaucoup de mal à fuir par une course-poursuite. Il fallait donc passer par la ruse et le garçon commençait à être à court d’idée.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4664-fiche-de-rp-tim-drake-red-robin http://dc-earth.fra.co/t4651-timothy-drake-alias-red-robin En ligne

Inscription : 16/04/2017
Messages : 122
DC : Conner Kent.
Localisations : Belle Reve.
Suicide Squad

MessagePosté le: Lun 17 Juil - 9:58
L'intérêt d'user d'une grenade aveuglante sur quelqu'un ne pouvant aller que tout droit était restreint ; Deadshot en était pleinement conscient. Le but n'était pas tant de le gêner dans ses déplacements - élémentaires - que de le désorienter ; de faire croître la pression qui pesait sur ses épaules. De le pousser à l'erreur.
S'il avait envisagé de se faire prendre la main dans le sac, Red Robin n'aurait jamais pensé qu'il se retrouverait aux prises avec le tireur ; ses mesures étaient prévues pour des policiers qui auraient eu le malheur de tomber sur lui pendant qu'il faisait ce qu'il avait à faire. Et encore, s'ils étaient un peu trop zélé ; tout le monde savait que Batman et les siens avaient le plus gros de la police de Gotham dans la poche.

Jamais il n'aurait pensé qu'un des pions de Waller - encore qu'il espérait être au moins une tour ou un cavalier - lui tomberait dessus comme la misère sur le monde. Et si Deadshot n'était certainement pas un surhomme - et, à ce titre, sensible à des moyens qui neutraliseraient un humain normal -, lui au moins savait ce qu'il venait chercher. Il était préparé.
Et puisque le poulain du Chevalier Noir avait eu le malheur de l'embarquer dans un jeu du chat et de la souris, il comptait bien remplir son rôle de prédateur. En commençant par lui enlever toute chance d'échapper à ses griffes ; en lui retirant jusqu'aux derniers de ses espoirs pour qu'il arrête de fuir par lui-même. C'était bien moins fatiguant que de lui courir après jusqu'à ce qu'il s'épuise - ce qui, considérant le temps que Batman et les siens avaient passé à fuir les forces de l'ordre avant qu'elles leur mangent dans la main, pouvait durer un sacré long moment.

Tu peux te courir mais pas te cacher, lança-t-il avec désinvolture, sans savoir de quel film d'horreur lui venait cette citation.

Qu'il ait mis dans le mille ou non, il n'avait pas moyen de le savoir - mais si c'était le cas, le garçon excellait dans l'art de cacher sa douleur ; pas un cri ne parvint à ses oreilles. Le point rouge sur son boitier restait désespérément au même endroit - mais Deadshot refusait de croire que cela ait pu se terminer aussi rapidement. Batman - Bruce Wayne, paix à son âme - formait ses élèves mieux que ça.
Sait-on jamais, il n'en prit pas moins le temps de faire sauter deux des points de fixation de la portion où se trouvait le mouchard d'un tir bien placé - et récupéra ce dernier là où il avait été abandonné, frappé d'une goutte. Si légèrement que ce soit, il avait été touché. S'il était possible de croire qu'il avait tout simplement fauché le pan de la cape où il était installé, ç'aurait été jouer de malchance ; il était plus probable que son propriétaire involontaire ait fini par s'apercevoir de sa présence, mais il était déjà trop tard.

Si Lawton s'était fié à son traceur jusqu'ici, il ne se fiait pas qu'à ça ; et s'il ne possédait pas de sens surdéveloppés, son ouïe n'était pas mauvaise - en tout cas pas au point de ne pouvoir entendre du bruit dans un bâtiment presque désert, parfait terrain pour leurs petits jeux.
Red Robin était peut-être un poids plume, mais les conduits n'avaient pas été entretenus depuis bien longtemps. Aussi ne purent-ils réprimer un grincement, si léger qu'il soit, lorsqu'il changea de section - pour tout bêtement aller vers l'avant ; assez pour être perçus par quelqu'un resté à l'écoute du moindre signal. Hélas, il était déjà trop loin pour que le tireur l'en fasse sortir sans changer de pièce auparavant ; qu'à cela ne tienne.

Une balle à travers la serrure suffit à faire sauter le verrou ; c'était du gaspillage, mais il n'avait pas de temps à perdre. Si ce gosse était pour moitié aussi débrouillard que son mentor, chaque seconde qu'il lui laissait était une chance de s'en sortir supplémentaire - et Batman lui avait damé le pion suffisamment de fois pour ne pas vouloir voir ses élèves faire à leur tour grimper le compteur.
Maintenant que Deadshot savait qu'il était dedans, il serait surprenant que le gamin ait continué son chemin dans la tuyauterie ; cela limitait grandement sa liberté de mouvement - en avant ou en arrière - et il devait se douter que l'assassin n'hésiterait pas à employer les grands moyens pour l'en faire sortir s'il tardait trop à s'en donner la peine. Par conséquent, il avait dû descendre dans cette pièce - laquelle se révéla être une sorte de salle des archives, pleine de gigantesques armoires métalliques.

Trouver un tel endroit à l'ère du numérique avait un petit côté rétro - Jim Gordon n'avait jamais été un progressiste. Gardant son arme à la main, Deadshot veilla à ne pas traîner trop près des dites armoires ; s'il doutait que Red Robin ait la force de les déplacer, mieux valait éviter de se placer de manière à le permettre, juste au cas où.
Lorgnant brièvement sur les tiroirs, sans relâcher sa vigilance, il se demanda si son propre dossier se trouvait encore dans l'un d'entre eux ; si le vrai se trouvait désormais à Belle Reve, ils pouvaient avoir gardé une copie. Peut-être aurait-il le temps d'y regarder une fois son objectif rempli, mais celui-ci était prioritaire - si piteux que ce soit pour le meilleur assassin au monde de se retrouver à chasser un môme qui, à le voir, ne devait pas avoir plus de treize ans.
Enfin, ce ne serait pas la première fois qu'il buterait de l'enfant-soldat...

Je déteste jouer à cache-cache, fit-il à haute et intelligible voix - la manière dont il était entré dans la pièce ayant de toute façon anéanti toute possibilité d'action furtive de sa part. Si tu sors de ta cachette, je promets de ne pas te mettre du plomb dans toutes les articulations. Juste une partie d'entre elles. Le tireur continua de progresser à pas prudents, dépassant la grille tombée au sol que le troisième Robin n'avait pas jugé bon de remettre à sa place. Il n'était plus très loin - et il laissait du rouge dans son sillage pour le suivre à la trace ; trop aimable. Alors, à quel point l'avait-il meurtri ? Qu'est-ce que tu en dis ?

Cessant sa marche, il se mit à calculer l'angle de tir pour l'atteindre dans la rangée où il semblait avoir trouvé refuge ; sans qu'il ait besoin de le voir, s'il pouvait l'avoir d'un ricochet...


That's yer problem, lady. You believe people can be cured, be made healthy,
be made normal -- that they can be saved. That they should be saved.

But maybe the only way to cure some people is with a bullet between the eyes.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4881-deadshot-journal-d-un-assassin http://dc-earth.fra.co/t4712-deadshot-guns-don-t-kill-people-they-make-it-easier
 

[CW] " Piratage à haut risque " ft. Deadshot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Moneybookeers classé "haut risque"...
» Ce qui est oublié ne peut pas faire souffrir, quoique ...
» "T" comme.......[!!sujet à haut risque!!]
» Grossesse à haut risque
» Ajoutez un astérisque (*) à la fin d'un mot

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Gotham City :: GCPD Central-