[NWO-CW] Dans les griffes du diable

Invité

MessagePosté le: Dim 7 Mai 2017 - 0:45
Razer reprends très lentement conscience. Il a l'impression de flotter dans un liquide aussi épais que de la mélasse, et aussi difficile a respirer. Tout son corps lui fait mal, et il n'arrive pas a convaincre ses yeux de s'ouvrir. Lentement, les sensations lui reviennent, d'abord il réalisa qu'il était étendue sur une surface dure et froide. Probablement métallique. Ensuite, il pouvait sentir l'odeur bien particulière liée a des centres de soins, cliniques ou hôpitaux a travers tout l'univers, il semblerait. Stérile et désagréable.

Enfin, quand il essaya de bouger la tête, il se rendit compte qu'il était attaché à la table par le cou, la poitrine, les bras et les jambes. Il n'en fallut pas plus pour que finalement, ses yeux ne s'ouvrent en grand et qu'Il ne tente de sauter hors de ses liens, de les briser, de détruire quoi que ce soit qui le retenais.

Il échoua.

Le Red Lantern ne put même pas affaiblir les liens qui le retenaient, et une panique s'empara de lui. L'Anneau! Qu'était-il advenu de l'Anneau? Une serrement spasmodique de ses poings répondit a sa question quand il sentit la présence rassurante a son majeur droit. Mais dans ce cas, pourquoi l'anneau ne répondait0-il pas a ses commandes?

On lui avait fait quelques chose... Quelques chose qui bloquait l'usage de ses pouvoirs! Il tenta de bouger encore avec un grondement de rage, mais les liens qui le retenaient étaient solides, et la douleur qui parcourait son corps était intense et des étoiles dansèrent devant ses yeux. Tout tournait autour de lui, et il ferma les yeux avec un grognement de douleur. La dernière chose dont il se souvenait était la chute libre après avoir endommagé le vaisseau de Brainiac au dessus de la ville humaine. Puis ce fut les ténèbres pour une période indéterminée. Il avait été trouvé et transporté de toute évidence... Mais où, et par qui? Il prit de profondes inspiration pour calmer la colère qui9 rageait toujours en lui et la tenir en laisse, pour le moment. Mais quand il pourrait de nouveau avoir accès a ses pouvoirs...

Il ferait regretter a ses geôliers de l'avoir fait prisonnier.

Quand il rouvrit finalement les yeux, quelqu'un se tenait dans son champ de vision, et le regardait calmement. Une femme, humaine, assez imposante et d'un air autoritaire. De prime abord, il n'aimât pas son apparence et son expression, et il étrécit ses yeux bleu acier dans sa direction, son expression froide, tendue, comme une tempête qui couve. Cette femme était dangereuse... Il devrait bien jouer ses cartes.

"Laissez-moi partir." Dit-il avec une fureur a peine contenue. "Ou bien expliquez-moi pourquoi je suis prisonnier ici. Que m'avez-vous fait pour bloquer l'usage de mon anneau?"

Les questions étaient simples, et directe, et il ne broncha pas ni ne détourna les yeux de ceux de la femme qui se tenait non loin de lui. Si seulement il pouvait générer ne serait-ce qu'un peu de puissance... Il effacerait cette expression de son visage. Personne n'emprisonne un Red Lantern et survit pour le raconter!
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 01/05/2017
Messages : 69
Localisations : Washington
MessagePosté le: Dim 7 Mai 2017 - 11:23
Razer se trouve dans un laboratoire secret, dans les sous-sols d'un bâtiment possédé depuis longtemps par les troupes d'Amanda Waller. Si elle est désormais Présidente des Etats-Unis d'Amérique, elle rôde depuis longtemps dans les arcanes de l'Etat et du pouvoir, ayant suffisamment d'éléments et d'armes pour se maintenir au plus haut sommet sans difficulté.
Le Suicide Squad, ou plutôt Task Force X comme elle préfère l'appeler, n'est qu'un maillon d'une grande chaîne de puissance, dont elle peut user comme elle le souhaite.
Mais ce n'est pas le sujet du jour.


"Bonjour."

Une petite silhouette massive s'échappe des ténèbres, des ombres des grandes machines auxquelles est relié Razer. Ce dernier découvre alors son visage...
... celui de la nouvelle femme la plus puissante du monde, bien sûr.

"Je suis Amanda Waller, Présidente des Etats-Unis d'Amérique. J'ignore votre niveau de connaissances de la Terre, je vais donc simplifier les choses. Nous sommes organisés en pays, en bouts de terre qui ont chacun un Gouvernement ; et les Etats-Unis sont le pays le plus fort, le plus puissant, mais aussi le plus jalousé et menacé de ce monde.
Mon job est simple, Razer : je dois le protéger et veiller à ses intérêts. Quoi qu'il en coûte."


Les bras croisés dans son dos, elle s'arrête juste devant le lit de l'extraterrestre. Son visage n'exprime aucune émotion, mais demeure concentré sur son prisonnier.

"Vous avez été envoyés par Brainiac pour nous agresser, mais avez décidé de combattre ce dernier pour nous aider. Nous vous avons ramassé dans les ruines de Metropolis, mais c'est votre acte de bravoure qui vous permet d'être encore conscient aujourd'hui - et de pouvoir bénéficier d'une offre rare."

Elle laisse un léger silence s'installer, puis reprend.

"Je dirige ce pays et ce monde, Razer. Mon optique est simple : vous m'attaquez, je vous détruis ; et attaquer ce pays, c'est m'attaquer moi.
Normalement, vous devriez être avec les autres prisonniers qui nous ont attaqué - dans un endroit peu appréciable, et peu apprécié. Mais vous nous avez aidé, alors... vous avez un choix.
Rejoignez-moi. Servez-moi. Tuez et combattez pour moi. Et, à terme, je vous libérerais.
Si vous refusez... vous disparaîtrez, et mourrez pour servir nos recherches."


Amanda s'avance, et esquisse un léger sourire cruel.

"Choisissez.
Et choisissez bien - pour vous, essentiellement."


Actuel et nouveau leader du Suicide Squad.
Compte animateur incarné par le Staff.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Lun 8 Mai 2017 - 3:37
Razer regarde la femme qui se tiens devant lui avec une rage brûlante dans ses yeux, qui ont maintenant un éclat écarlate dangereux. Par réflexe, il tire sur ses liens, mais quoi que la machine à laquelle il est relié ne lui fasse, il n'arrive pas a générer suffisamment de force pour même les écorcher. Il se sent faible et vulnérable, et il déteste ce sentiment. Razer n'est pas un être faible, et s'il pouvait juste se libérer de ces satané liens, il pourrait le démontrer clairement à cette femme. Mais puisque ça semble être une cause perdue, il stoppe et est de nouveau immobile dans le lit - mais c'est plus une sorte de planche métallique a peine recouverte de mousse - avant de dire d'un ton faussement calme, mais où couve la fureur.

"Vous ne savez pas a qui vous avez affaire! Vous les humains, vous êtes si arrogants, si imbus de votre supériorité, mais vous n'êtes RIEN pour le reste de l'Univers! Rien du tout! Des fourmis qui se battent pour un petit monticule de poussière!"

Il rit alors et c'est un son discordant et désagréable, un sourire sinistre et presque dément sur étirant ses lèvres. Dans sa bouche brillent des crocs perlés qui semblent particulièrement acérés. Carnivore, ça ne fait aucun doute. Il finit par se calmer puis semble perdre un peu de sa soudaine hilarité. En fait, son expression tourne vite à un sérieux mortel et intense. Il fixe de nouveau ses yeux qui sont de nouveau bleu acier sur la Présidente, et tente un vague haussement d'épaule, un geste qu'il a acquis au contact de quelques humains par le passé.

"Je ne me suis jamais particulièrement intéressé à la Terre. Je ne connaissait que ses coordonnées spatiales et que de nombreux surhumains y habitaient. Guère plus."

Pour lui, c'est une conversation tout a fait civilisée qu'il tiens en ce moment. La femme le menace de représailles s'il refuse de lui accorder son aide... et quelques chose lui dit, tant par son ton que par les sensations désagréables auxquelles il est soumis depuis son réveil, qu'elle est parfaitement capable d'agir sur ces menaces. Et, malgré sa nature même qui ne vit que de rage et destruction, il n'a pas particulièrement envie de le découvrir. Enfin, il demande, son ton est très calme, presque détaché, maintenant.

"Alors le choix est entre la torture et la mort, ou l'esclavage." Il fait une pause et étrécit les yeux, les lèvres pincées par la tension. "Ce n'est pas un choix que j'apprécie vraiment. En fait, j'adorerais vous montrer a quel point je déteste ce genre d'ultimatum, Présidente."

La rage bouillonne toujours juste sous la surface. Razer est un puissant Red Lantern, l'a toujours été, assez pour attirer l'attention personnelle d'Atrocitus, qui le promus au grade de Lieutenant. Il est une armée a lui seul, l'a prouvé a maintes reprises, mais depuis qu'il a quitté avec fracas les forces d'Atrocitus, il est en quelques sorte un canon libre, travaillant pour son propre compte tout en travaillant a son ultime but, détruire le traitre Atrocitus.

S'il n'était pas restreint, ses pouvoirs contenus par les machine qui l'entoure il ne sait trop comment, il aurait démoli cet endroit et serait reparti dans l'espace. Et qu'est-ce qui l'empêcherais de faire juste ça, dès l'instant où cette femme le laisserait sortir d'ici? Il pourrait accepter son deal, puis quitter la planète sans aucun remords. Ce n'est pas comme si la juridiction de cette femme s'étendait au-delà des limites de la Terre.

Avec cette décision fermement prise, Razer réponds finalement avec un léger rire froid.

"Qu'est-ce que j'ai a y perdre. Tuer pour vous, ou pour un autre, quelle importance? Mais soyons clair sur un point, Présidente, je ne m'attaque qu'à des cibles honorables. Je ne tue pas des innocents, si je peux l'éviter. J'espère qu'on se comprends."


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 01/05/2017
Messages : 69
Localisations : Washington
MessagePosté le: Lun 8 Mai 2017 - 10:48
Amanda Waller ne réagit pas.
Ni quand Razer réplique agressivement, ni quand il rit, ni quand il adopte une posture plus sérieuse et directe ; elle demeure de marbre, concentrée et silencieuse, son attention pleinement fixée sur le visage de son prisonnier.


"Votre demande est enregistrée, Razer, mais je ne puis assurer qu'elle soit respectée."

Les mains toujours jointes dans son dos, elle reste de marbre, et ses lèvres bougent à peine pour prononcer ces mots, avec une voix terrible et pleinement autoritaire.

"Vous ferez ce que je veux, et comme je le veux. Si vous pouvez éviter de tuer des innocents, alors tel sera le cas ; mais la gestion d'un Etat et la protection d'une Nation peuvent impliquer des sacrifices, des sacrifices auxquels je suis pleinement prête - des sacrifices que je vous imposerais, tant que vous serez en mon pouvoir."

Lentement, Amanda Waller penche un peu son visage - et esquisse soudain un sourire cruel et vicieux, propre à terroriser tous ceux qui pourraient l'apercevoir.

"Et vous êtes en mon pouvoir, Razer."

Elle impose un petit silence, pour marquer ses mots, avant de reprendre lentement.

"Sentez-vous une petite crispation, à la base de la nuque ? Sentez-vous une légère douleur, quand vous tournez la tête ?
C'est moi - c'est mon action. Mon pouvoir.
Mes équipes vous ont implanté une puce, Razer. Une puce qui vous fera exploser le crâne si vous refusez mes ordres... et si vous quittez la Terre. Vous êtes à moi, et je ne vous libérerais qu'au moment où je n'aurais plus besoin de vous."


Un petit signe de tête, pour confirmer chacune de ses paroles, puis elle se recule lentement.

"Je vous laisse vous reposer. Demain, les machines seront enlevées et vous serez mené à vos quartiers.
Ne tentez pas de vous enfuir - la puce interviendra, et la douleur sera affreuse. Après, peut-être que les gens de votre espèce aiment la douleur..."


Un ultime sourire, et Amanda Waller se détourne pour s'enfoncer dans les ténèbres - et disparaître, vers d'autres événements, vers d'autres décisions difficiles.
Abandonnant Razer à sa solitude... et à l'horreur de sa nouvelle situation.


(HJ/ Pour moi c'est bon, dis-moi si tu veux qu'on en rajoute ! /HJ)


Actuel et nouveau leader du Suicide Squad.
Compte animateur incarné par le Staff.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mar 9 Mai 2017 - 0:55
Alors que la femme parles, Razer sent son sang se glacer dans ses veines, puis simultanément se mettre a bouillonner de rage. Quand elle a mentionné une douleur à la base de la nuque, pour la première fois, il se rends compte que oui, il y a bien un élancement dans cette zone chaque fois qu'il bouge la tête. Un élancement facilement oublié car vraiment pas très fort. Mais il est bien là, et Razer ne peut qu'en déduire que l'humaine lui dit la vérité a propos de la puce.

Pour implanter cette chose, ils ont au minimum dut retirer le casque/cagoule qu'il porte, mais il fait partie de son 'uniforme' de Red Lantern, par le fait même généré par son anneau depuis qu'il est a son doigt. Il peut, volontairement, le faire disparaitre pour apparaitre porter des vêtements ordinaire, mais il est de tradition pour son peuple de couvrir la tête et les cheveux en entier. Personne sauf l'époux/épouse n'est autorisé à voir son conjoint sans la cagoule ou capuchon serré qui est parti intégrale de l'habillement traditionnel de son peuple. Tout naturellement, son uniforme s'est calqué sur son esprit et adapté à ses croyances/tabou.

L'idée que pendant qu'il ait été inconscient, quelqu'un se soit permis de retirer, d'une manière ou d'une autre, son casque fait monter en lui une rage sans nom. Comment osent-ils! Ces humains n'ont aucun respect pour les autres cultures... Égoïstes a l'extrême, et dénués de tout sens commun! Sa rage est visible par les flammes qui, malgré les machines auxquelles il est relié, apparaissent sur tout son corps et font noircir ses liens, les rendant malléables... fragiles.

L'humaine, qui se dit Présidente d'une nation terrestre, a quitté la salle quand le hurlement de fureur qui lui échappe résonne a travers la salle et le couloir au-delà. Il ignore la douleur, ignore la faiblesse qu'il a ressenti depuis son réveil quelques minutes plus tôt, et avec une puissance décuplée par une rage qui le rends infiniment plus destructeur, il brise les liens qui le retiennent et se libère de la machine à laquelle il était relié.

Ils ont osé lui manquer de respect de cette manière, et pour lui implanter une bombe, traqueur, peu importe ce que cette chose soit de plus, dans la tête! Seulement sa femme, sa merveilleuse, sa douce Illana à jamais eu droit de le voir dans son entier, personne d'autres, jamais, n'aurait dut en avoir l'audace! Il est rare que Razer ne se laisse aller autant à la rage, la fureur aveugle, qui caractérise l'anneau qu'il porte au doigt, mais il est au-delà de la pensée rationelle en cet instant.

Tout ce qu'il pense s'est DÉTRUIRE cet endroit et tout ceux qui s'y trouve pour leur offense horrible! Un instant plus tard, la porte vole de son cadre et s'encastre dans le mur opposé, et dans l'encadrement de la salle maintenant ouverte et démoli, se tient un Razer entouré de flammes rugissantes, aux yeux écarlates brillant férocement, fiévreusement, qui semble plus proche de l'animal, haletant rageusement. Il cherche pendant une seconde des yeux, puis explose hors de la salle et tombe sur qui que ce soit qui ait put se tenir là.

Razer n'est l'esclave de personne, et l'Humanité va vite s'en rendre compte!

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 01/05/2017
Messages : 69
Localisations : Washington
MessagePosté le: Mar 9 Mai 2017 - 14:57
Peu après le départ d'Amanda Waller, Razer se rend compte de ce qu'il a subi en ces murs - et nourrit une fureur extraordinaire, propre à déclencher ses pouvoirs malgré les liens qui l'entravent.
Véritablement enragé, il bande au maximum ses muscles, puise au fond de lui-même pour en appeler à toutes ses capacités... et parvient à se libérer, puissant et enfiévré par une juste indignation et une colère qui n'a pas de limite.
Le Red Lantern est libre et se venger - mais cela ne durera pas.


"Pensiez-vous que ce serait si facile ?"

Dans le fatras de machines et d'écrans brisés par ses pouvoirs, Razer peut entrapercevoir le visage d'Amanda Waller - présent sur un écran encore entier, qui le fixe depuis un endroit secret et sûr.

"Pensiez-vous que je n'avais pas envisagé une telle réaction de votre part ?"

Et, avant qu'il puisse réagir, Razer sent soudain une terrible douleur dans son crâne.
Une douleur absolue. Une douleur terrifiante. Une douleur d'une puissance telle, qu'il est obligé de se mettre à genou tant le seul principe de respirer est insupportable.
Et, en parallèle, la Présidente Waller parle. Encore. Toujours.


"Vous êtes à moi. Vous êtes à moi et à cette Nation.
Vous ne pouvez pas vous enfuir, vous ne pouvez pas détruire sans que je le souhaite. Habituez-vous à cette douleur, et priez pour qu'elle disparaisse - tout cela ne dépend que de moi."


La souffrance s'accentue, du fait de cette puce qui est en train de faire littéralement bouillir le cerveau de Razer.

"Soumettez-vous et vivez.
Continuez et mourrez.
Soit j'empoche un servant, soit je me débarrasse d'un ennemi - les deux me vont. C'est votre choix, Razer. Votre vie. A vous de décider si elle sera encore longue ou non..."


Actuel et nouveau leader du Suicide Squad.
Compte animateur incarné par le Staff.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mer 10 Mai 2017 - 2:31
En entendant la voix qui l'interpelle, même dans son état enragé, Razer se tourne vers la source. Il voit le visage de la femme qui lui a donné cet ultimatum y apparaitre et il gronde de rage, sur le point de détruire aussi ce moniteur, mais n'en a pas le temps.

La douleur est soudaine et aveuglante, et le cri de fureur de Razer se transforme vite en hurlement de souffrance. Il tombe vite a genoux, sa tête lui donnant L'impression de brûler et d'exploser de l'intérieur tout a la fois. Bientôt, il serre les mains contre ses temps, poings fermés, entendant a peine les paroles de Waller. Il a l'impression que son crâne va exploser et que son cerveau pulse d'agonie intense, si intense qu'il est prit de violent haut le coeur et se plie en deux des spasme violent le secouant comme une feuille dans le vent alors qu'il régurgitte trippes et boyaux. Si l'image est peu ragouttante, elle n'en est pas moins réelle, et le Red Lantern parvient finalement a reprendre juste assez de contrôle sur son corps pour laisser échapper quelques mots d'une voix rauque, a peine audible.

"A-ar-rêtez! Ar-rêtez! Je... Je me... rends! Stop! Je... je vais... mourir!"

Et c'est vrai, il sent que la douleur augmente encore, et les hurlements d'agonie qu'il laisse échapper sont de plus en plus faibles, sa voix se cxassant et du sang coulant de son nez, ses yeux, et ses oreilles maintenant. Quelques instants de plus, et il mourra, c'est certain. La fureur qui lui a permis de se libérer quelques minutes plus tôt a été complètement submerger par la souffrance intense qu'il endure, et il n'existe plus rien a part l'agonie qui lui parcoure tout le corps, la tête sur le point d'exploser, il en est certain. Il git au sol, maintenant, secoué de spasmes de plus en plus violents et roulé en boule, par réflexe, se crispant sur lui-même.

Il réussi tout de même a souffler quelques mots de plus, qui sont peut-être, ou peut-être pas perçus par son interlocutrice.

"Vous... gagnez. Je... Je... vous s-serv-virai..."

Puis après une dernière explosion de douleur intolérable, tout devient noir, et il perds conscience.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 01/05/2017
Messages : 69
Localisations : Washington
MessagePosté le: Mer 10 Mai 2017 - 13:45
Amanda Waller ne réagit pas, au préalable.
Alors que Razer vomit, alors qu’il est en train de perdre définitivement pied et que la douleur devient bien trop importante, elle demeure de marbre quand son otage, son prisonnier est en train de périr.
Elle ne bouge pas – elle n’appuie sur aucun bouton, ne donne aucun ordre.

C’est une femme de fer.
Imperturbable, et dénuée de pitié et de remords.

Finalement, au bout de longs moments, alors que Razer a supplié, s’est soumis et a perdu conscience… elle déconnecte le dispositif.
La puce s’assagit. La douleur s’arrête. Le phénomène se stoppe. Et sa voix se fait à nouveau entendre, dans les ruines de ce laboratoire, endommagé par la fureur d’un Red Lantern – tristement dompté par une Humaine.


« A la bonne heure, Razer. A la bonne heure. »

Des hommes en armure ne tardent pas à pénétrer à l’intérieur de la salle, avançant prudemment pour vérifier que l’adversaire est bien inconscient. Ils récupèrent finalement Razer, puis l’amènent ailleurs.
Vers une autre zone de confinement. Vers une autre zone de surveillance.
Vers une nouvelle cage.


(HJ/ Tu me dis si ça te va ou si tu veux en rajouter ! /HJ)


Actuel et nouveau leader du Suicide Squad.
Compte animateur incarné par le Staff.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

[NWO-CW] Dans les griffes du diable

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Piatek, Dorothée] Je marchais malgré moi dans les pas du diable
» Dans les griffes du dragon rouge 2?
» Dans les griffes du dragon rouge:
» Dans les griffes du tigre aka Tiger Claws I
» DANS LES GRIFFES DU DRAGON ROUGE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs :: Amérique du nord-