[Star City - CW] Piège en eaux troubles [Pv : Animateur (Cassandra)]

Invité

MessagePosté le: Sam 20 Mai - 20:57

Encore des soucis ?
Inconnu

Sin à l'appartement en compagnie de Mia qui avait été d'accord pour jouer les nounous même si dans le fond, Sin n'en avait pas besoin. La gamine a été formé pour être la successeuse de Lady Shiva et pour son jeune âge, elle savait très bien se battre, au point, de battre des agents entraînés. La ligue des Assassins ne font jamais les choses à moitié, mais bon, par chance, Dinah avait évité que la petite devienne une arme pour eux et elle lui faisait vivre une vie normale. Malheureusement, ce n'était pas facile avec la Ligue qui la cherchait, une mère justicière et le fait de savoir se retenir en cas de bagarre à l'école. Mia était très gentille et adorable, le fait qu'elle accepte de garder Sin pouvait permettre à Dinah d'aller enquêter sur un réseau de drogue qui sévissait dans Star City. Elle n'avait pas beaucoup d'indice là-dessus, mais il y avait toujours quelque part pour un commencement pour ses affaires. En tant que justicière et également, détective privé, Laurel savait bien marier ses deux boulots pour être très efficace. Ce métier lui plaisait bien et elle n'allait pas l'abandonner si aisément surtout si ça lui permet de combattre le crime.

Traînant dans les Glades en quête d'informations, Black Canary ne trouva rien d'extraordinaire à exploiter. Elle avait même visité un bar où pouvaient se trouver quelques criminels, il y avait eu de la baston à cause du fait qu'elle est une justicière. Cependant, personne ne semblait connaître les agissements des dealeurs de drogue d'ICE. Cela semblait problématique pour la suite des opérations, mais la blonde ne lâchait rien pour autant. Elle persévérait et ne lâchait rien qui pourrait l'aider à en finir avec cette enquête. Dommage qu'Ollie n'était pas présent en ce moment, elle aurait bien aimé de l'aide. De plus, c'était le silence radio du côté de Barbara Gordon et d'Helena Bertinelli, ses deux meilleures amies. Cette situation l'inquiétait énormément surtout que Waller était devenue présidente des États-Unis d'Amérique. C'était sans doute de l'inquiétude pour rien, elles étaient capables de se débrouiller toute seule et de s'en sortir en cas de soucis. De plus, la Batfamily était soudée malgré leur querelle sur la confiance de Batman à leur égard. Lorsqu'elle en aura terminé avec cette enquête sur cette nouvelle drogue, la justicière passera rapidement à Gotham pour les choper et avoir de leur nouvelle.

Marchant dans un port en ayant garé sa moto un peu plus loin, la Canary se déplace de façon discrète et tapis dans l'ombre. Observant les lieux, elle vit deux personnes en train de parler et prenant des jumelles, elle les observe alors de loin. Difficile de les entendre et Dinah ne savait pas lire sur les lèvres. Cependant, elle pouvait reconnaître un sachet de drogue en train de passer d'une main à l'autre. Sans perdre de temps, elle se faufile alors très rapidement jusqu'à eux et le surprend avec un cri sonique les déstabilisant sur le moment. Pas de temps à perdre, elle les neutralise assez rapidement, ce n'était pas des combattants. Laurel se montre alors intimidante et assez agressive pour obtenir des informations, elle avait juste eu deux informations. La nouvelle drogue qui circulait en ce moment, ne se nommait pas ICE, mais Vertigo. Et que le créateur de cette drogue se faisait appeler le Comte Vertigo et bizarrement, elle avait déjà entendu ce nom à multiples reprises. Or, ça n'allait pas être facile de le retrouver, mais elle ira en discuter avec Oliver lorsqu'il sera libre pour la voir.

Retournant auprès de sa moto dans une ruelle, Dinah envoie alors un message à Mia pour avoir des nouvelles, si la soirée se passait bien ou pas. Après quelques minutes de marche et se trouvant devant sa moto, il n'y avait pas eu de réponses. La blonde appelle alors la jeune archère, mais rien, sans doute, trop occupé à jouer avec Sin ou en train de dormir devant la télévision comme la dernière fois. Ceci dit, Dinah n'allait pas tarder à entrer de son côté, il se faisait vraiment tard et elle avait de repos. Un bruit se fit alors entendre, posant son casque de moto sur son siège, Black Canary se retourne et ne vit personne. Un mauvais pressentiment parcourt alors son esprit et un frisson se mit à parcourir son corps. Elle n'aimait pas ça et encore moins quand on tente de l'attaquer par-derrière. Prenant son Bô en métal dans sa main droite, la blonde pensait halluciner, sans doute la fatigue, mais prit tout de même la parole.

« Qui est là ?! »


© HELLOPAINFUL


Revenir en haut Aller en bas

Inscription : 10/12/2012
Messages : 406
MessagePosté le: Lun 22 Mai - 12:03
Il ne se passa rien, d'abord. Aucune réponse à la question, aucune apparition subite des cieux, aucun éclair, aucune détonation, aucun artifice.

Rien.

Et puis, quand la tension sembla retomber, quand la vigilance sembla laisser la place à la paranoïa, quand Dinah se risqua peut-être à interroger sa santé mentale ... C'est là qu'il y eût une réponse. Une réponse non verbale, mais une réponse qui ne laissait pas de doute sur la présence d'une autre personne dans cette allée.

Une réponse qui, en fait, ne laissait aucun doute non plus aux questions suivantes qui auraient pu être "Qui êtes-vous ?" et "Que me voulez-vous ?".

Oui, car la réponse consistait en une série de trois poinçons surgissant des ombres en sifflant, directement dans la direction du canari noir. Des poinçons japonais rudimentaires, que le commun des mortels se complaisait à appeler "Kunaï" et à ne voir que comme des armes d'assassins, alors qu'il était en fait bel et bien question, à la base, d'outils de jardinage.

Mais, comme pour couper court à toutes ces considérations intellectuelles futiles d'historien en maraude, un rire résonna dans la ruelle. Un petit rire forcé et un brin nerveux. Un rire qui ne laissait aucun doute sur le fait que l'on avait affaire ici à un assassin et pas à un jardinier. Une constatation d'autant plus évidente que ces kunaï étaient ostensiblement imbibés d'un liquide ocre et poisseux ; un liquide qui hurlait avec une incapacité flagrante à jouer la comédie qu'il n'était absolument pas un poison d'une fulgurante efficacité.

Et de ce rire qui lançait des kunaï et qui ne cachait pas son poison, le sourire apparut en premier. Blanc, éclatant et dérangeant.

Et sortant finalement de l'ombre, masquée et prête à en découdre ...


Jade Nguyen, Cheshire, réputée être la deuxième meilleure assassine du monde ... Et également la mère de feu Lian Harper, la filleule de Dinah.

Sa voix relevait d'un mélange inquantifiable d'amusement et d'énervement :

" Salut Dinah ! " adressa-t-elle gaiement à la blonde, en dégainant deux saïs de sa ceinture, suintant eux aussi de poison, qu'elle se mit à faire tournoyer avec une maîtrise certaine, " J'aimerais pouvoir dire que c'est juste les affaires mais ... Je mentirais si je disais que ce n'est pas un peu personnel quand même. "

C'était comme si elle rigolait intérieurement du caractère cocasse de la scène : un chat vert contre un oiseau noir...

" C'est pas contre toi en particulier ... " dit-elle, en marchant vers la confrontation, " Tu vas juste être la première à prendre pour avoir laissé mourir ma fille ! "

Et cela se continua sur une série de coups de pieds en ciseaux acrobatiques typiques du Viet Vo Dao dirigés directement sur Dinah. Black Canary put d'ailleurs voir à cette occasion que de petits crampons dans les bottes de Cheshire suintaient de poison, comme ses lames ...

Indéniablement, la vietnamienne l'avait très, très mauvaise contre tout les justiciers qui, reliés de près ou de loin au clan de l'Archer, avaient laissé Lian Harper périr...

======

Plus loin, dans un autre quartier de Star City

Dans le couloir qui menait à l'appartement de Dinah Lance, il y avait un brin d'agitation. Comme dans "Une quinzaine d'hommes en tenue d'intervention du SWAT, avec boucliers balistiques et bélier pour enfoncer la porte" agité.

" Qu'est-ce que c'est que tout ce patacaisse ? " vint s'enquérir une voisine âgée de forte corpulence en ouvrant sa porte, une colonie de bigoudis constellant une coiffure rousse clairsemée et un peignoir à fleur sur le dos.

" Sécurité intérieure, madame. " lui répondit un gaillard moustachu à Ray-Ban qui n'aurait jamais pu cacher son appartenance à une unité secrète du gouvernement, même si il s'y était appliqué avec force, " Veuillez rentrer chez vous et verrouiller la ... "

Cet homme, c'était Elias Orr

" Qu'est-ce que c'est que ça ? Mais c'est l'appartement de Miss Lance ! Vo-... "

" Ecoutez, madame. Je déteste que l'on m'interrompe. " rétorqua l'opérateur en dégainant son mandat frappé du sceau présidentiel, " J'ai ici un mandat signé de la main de la Présidente en personne qui spécifie que Dinah Laurel Lance est une menace à l'intégrité des Etats-Unis d'Amérique. Conspiration, Collusion avec une organisation terroriste étrangère, Assistance à un élément terroriste pour entrer sur le territoire national et obtenir la nationalité américaine ! "

" Mais ... Mais ... Elle a adopt- "

" Elle a adopté une terroriste, madame ! " martela l'agent Orr, en frappant de l'index sur le torse de la voisine, " Pour tout ce que vous êtes autorisé à savoir, la seule différence à voir entre Ben Laden et Dinah Lance, c'est que nous n'aurons pas besoin d'aller la chercher au Pakistan ! "

" Mais ... Mais ... "

" "Mais" rien du tout ! " continua-t-il, " Maintenant, vous rentrez chez vous, sinon, on vous embarque dans la foulée pour obstruction à une enquête fédérale et complicité dans le cadre d'une entreprise terroriste ! Fermez la porte si vous ne voulez pas finir à Guantánamo à vous faire enfoncer vos bigoudis dans le postérieur ! "

Elle obtempéra sans sourciller, et l'opération put continuer. Elias Orr ordonna d'un signe de la main que l'on enfonce la porte de l'appartement des Lance, ce qui fut fait. En bons professionnels, les agents de la sécurité intérieure rentrèrent dans l'habitation en hurlant à la cantonade moults "Sécurité Intérieure ! Plus un geste !" et autres cris de guerre intimidants d'officiers fédéraux.

Il y eût quelques bruits de lutte, deux ou trois officiers mis au tapis, une paire de décharges de tasers, une solide bastonnade à la matraque pour la forme et un très concis :

" C'est bon chef, on a la fille ! "

Elias Orr, resté dans le couloir avec une paire de ses hommes, sourit. Et puis son sourire fondit quand le même homme qui avait fait le rapport se laissa aller à un commentaire :

" Elle est pas asiatique par contre. Blonde, début de vingtaine ... "

Elias Orr ne put s'empêcher de s'énerver dans son oreillette :

" C'est pas la bonne ! Vous avez chopé la babysitter ! "

" Bah ... Vous avez dit que c'était une gamine qui pourrait se défendre ! " répondit l'officier de la sécurité intérieure.

" J'ai dit qu'elle serait dangereuse ! " précisa Elias Orr avec force, " Dangereuse comme dans ... "

La porte de l'appartement se referma toute seule.

Elias Orr s'interrompit devant le phénomène.

Pile ce qu'il redoutait.

" Oh. " fut sa seule réaction.

Provenant de l'appartement, on se mit à entendre des exclamations de surprise, puis des cris. Puis des détonations. Puis d'autre cris, de panique et de douleur. Et puis des détonations éparses. Et puis finalement, le silence.

Et puis la porte se rouvrit pour laisser entrevoir la quinzaine d'officiers, inconscients, au milieu d'une mer de douilles, certains affalés sur un meuble, tandis qu'il y en avait un qui était pendu par les pieds au ventilateur de plafond, et un autre dont la tête avait passé l'encadrement d'une fenêtre.

" Bon ... " soupira Elias Orr en tapotant nerveusement sur sa cuisse, puis en se tournant vers l'un de ses subalternes, " Le Directeur arrive d'ici peu en hélicoptère, et on a toujours pas la fille ... Le bon côté, c'est qu'elle ne pourra pas sortir, on a des snipers partout ... Le mauvais côté, c'est qu'elle a réussi à tous se les faire sans que les snipers ne puissent se la faire ... "

Il se gratta la barbichette, résigné, avant de souffler un faible :

" Benny, ramène-moi tout le monde ... "

Ledit Benny, sous sa cagoule, leva la radio à son oreille, mais se laissa tout de même aller à une question d'ordre purement technique :

" Vous entendez qui par "Tout le monde", chef ? "

Elias Orr explosa de rage en le fusillant du regard :

" TOOOOOUT LE MOOOOONDE ! "

Et, comme si sa parole faisait loi, les minutes suivant virent l'arrivée d'un véritable orchestre de gyrophares et de véhicules en tout genre : Police de Star City, Unité du SWAT de Star City, officiers des antennes locales du FBI, de la DEA, de l'ATF ... Tout ce qui ressemblait de près ou de loin à un agent de la paix dans un rayon de dix kilomètres venait d'être réquisitionné pour récupérer une fille, seule, isolée dans un appartement avec sa babysitter inconsciente.

Et l'ironie de l'histoire, ce n'était pas d'envoyer tout cela pour une seule mineure ... C'était d'envoyer tout cela pour être sûr d'avoir des résultats.

Pour être sûr de garder sa tête sur les épaules à la fin de la journée.

Ceux qui donnaient les ordres n'aimaient pas l'absence de résultats ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mar 23 Mai - 21:37

Si têtue et triste !
Cheshire

Dans une ruelle, Dinah avait terminé sa ronde en tant que détective privée, mais en tant que Black Canary. Il était plus simple d'obtenir des informations sous son identité secrète qu'en civil. Franchement, elle avait appris de bonnes choses enfin façon de parler vu que c'était mauvais pour la ville d'avoir du Vertigo qui circulait un peu partout. Il était l'heure de retourner à l'appartement pour libérer Mia de sa mission de babysitters et surtout de revoir, Sin. Cependant, la blonde avait tenté d'appeler sur le portable de Mia, mais aucune réponse ni même sur le fixe de l'appartement. À croire que tout le monde dormait, en même temps, il était un peu tard et Sin devait être épuisé de sa journée à l'école. Ceci dit, elle en saura un peu plus en rentrant à son appartement. Allant jusqu'à sa moto, elle pensait que sa soirée allait se terminer sans souci, mais la blonde entendit un bruit plutôt suspect. Avec son expérience, il était facile de savoir si c'était son esprit qui lui jouait des tours ou pas du tout. N'étant pas parano à l'origine, elle savait bien qu'il y avait quelqu'un à sa position.

Son Bô toujours en main, Dinah se retourne alors rapidement en entendant un sifflement dans son dos et pare les trois kunais. Les armes de jet tombent alors au sol juste devant la Canary, apparemment, quelqu'un voulait sa tête. Encore la Ligue des Assassins ? Il profite de ce que Laurel soit séparé de Sin pour l'attaquer afin de s'assurer de la prise ? Elle en avait aucune idée, mais le malheureux qui avait osé s'attaquer à la blondie, il allait vite le regretter. Soudain, il y eut un rire, légèrement forcé et nerveux. Dinah pouvait très vite reconnaître le son de ce ricanement moqueur, Cheshire. Depuis quand Cheshire osait venir s'en prendre à Black Canary en connaissant déjà qui gagnera en combat au corps-à-corps ? Mais le plus important, c'est si elle avait été engagé ou si c'est personnel. Si engagé, par qui ? Et pourquoi ? Ceci dit, Jade parle beaucoup donc à voir si elle vend rapidement l'information ou s'il faut la forcer. En tout cas, c'était bien elle, kunai imbibé de poison, sa signature pour ses missions en tous genres. Après quelques instants, Jade sortit enfin de l'ombre et toujours avec sa tenue traditionnelle, la mère de Lian semblait toujours dans le milieu de la criminalité. Rien que de la revoir, la blonde pensait à sa filleule, Lian Harper qui est morte à cause de Prométhéus et ça, ça faisait encore mal au coeur de Dinah.

Se tenant à quelques pas de Jade, cette dernièrement semblait à la fois amusé de la situation et un peu énerver, mais pour ce point-là, elle n'en savait rien. La blonde la regarde avec un air sérieux et de manière observatrice, les sais de Cheshire étaient également imbibé de poison comme n'importe quoi pouvant servir d'arme. Elle aurait préféré la revoir dans d'autres circonstances, mais apparemment, ça ne semblait pas possible pour le moment. La blonde ne disait rien, silencieuse et sereine, elle savait qu'en faisant une erreur, ça pourrait lui être fatale. Comme d'habitude, Jade tente de mélanger le tout afin de rien dévoiler. Cependant, ce n'était pas trop le cadet de ces soucis à la blonde. Là, la brune venait d'exprimer une rancoeur datant de loin à la mort de Lian, elle en voulait encore à Dinah et sans doute, aux autres de la Team Arrow pour la mort de son enfant. Cependant, il allait falloir qu'elle comprenne que ça n'était pas de leur faute, mais celle de Prométhéus qui avait tout planifié depuis le début. Difficile de répliquer à propos de sa dernière phrase, Jade attaque direct et bien sûr, les crampons sous ses bottes sont empoissonnés.

Laurel bloque alors les assauts de Jade avec son Bô, plante son bâton de combat contre le sol et prend appuyé pour se soulever et donne un puissant coup de pied dans l'estomac de cette dernière. Sans perdre un instinct, elle utilise son canary cry pour projeter l'assassine en arrière. Dinah a toujours été meilleure que Cheshire au corps-à-corps, cependant, le poison de Jade était un handicap pour la blonde si elle venait à se faire avoir par l'une des lames imbibées de poisons. Toujours en position de défense, elle observe la brune. Dinah s'était promis sur la tombe de Lian, qu'elle ne fera jamais de mal à Cheshire par amour envers sa filleule. Lian n'aurait jamais voulu que sa marraine et sa mère s'entre-tuent ni même voire leur famille brisée, mais ça, il fallait le faire comprendre à Jade, ce n'était pas facile.

« Je ne veux pas te faire du mal Jade. J'ai promis à Lian et même sur sa tombe, que je n'irai jamais te capturer pour t'emprisonner ni même te faire du mal sauf si tu m'y obliges pour te calmer. » Dit-elle en continuant à l'observer. « Je sais que tu en veux au monde entier pour la mort de Lian et crois-moi, je suis encore affecté par sa perte surtout en ayant vu Metropolis en ruine, ça m'a fait pensé à mon échec envers elle. Cependant, tu sais très bien que moi ou bien les autres, on n'y est pour rien dans sa mort, elle faisait partie de notre famille ! C'est de la faute à Prométhéus si elle n'est plus de ce monde, Jade ! »

Dinah regarde avec tristesse Jade et sait à quel point la tueuse souffre de la mort de Lian, Dinah la considérait comme sa fille. Cependant, il fallait aller de l'avant et lui rendre hommage et honneur en restant uni. Cheshire avait besoin d'aide, de soutiens et de parler surtout, Laurel serait même prête à tout faire pour apaiser légèrement la peine de Jade.

« Je sais très bien à quel point, tu es têtue et bornée, Jade. Cependant, je serais prête à t'écouter et t'aider pour que ta souffrance se dissipe et que tu puisses trouver la paix antérieure. Parmi les criminelles que j'ai rencontré et affronté. Tu es la seule que je respecte, car tu es humaine et tu ressens de l'amour pour Lian. Ne te laisse pas aveugler par le chagrin et la colère. Laisse-moi t'aider, Jade, s'il te plaît. »

La blonde attend une réaction de sa part, mais toujours sur ses gardes et prête à se défendre.

=============================

Appartement de Dinah.

Sin et Mia jouaient aux cartes pokémon tranquillement dans le salon, avec un peu de musique et des chips. Une soirée entre une nounou et l'enfant, mais ça ressemblait beaucoup à une soirée entre amies. Tout se passait bien, il n'y avait personne pour les embêter et Dinah allait sans doute rentrer tard. Les filles se plaisaient bien, cependant, rien ne pouvait être parfait surtout lorsque l'une d'elles est la fille adoptive de la Black Canary et que l'autre est une archère alliée de Green Arrow sous le pseudo de Speedy. Alors que c'était calme et que c'était bientôt leur d'aller au lit, il y avait du vacarme dans les escaliers, ce n'était pas normal. Dinah avait demandé à Oracle, il y a plusieurs années d'équiper le couloir de caméra, au cas où, un ennemi pourrait tenter à la vie d'amie ou ayant connaissance de son identité. Mia y pouvait voir des agents de SWAT et c'était mauvais signe surtout depuis que Waller est devenue président des États-Unis. Par chance, Mia pouvait tout entendre et c'était bien Waller qui les avait envoyé, mais c'était pour chercher Sin. C'était mauvais, Dinah risquerait d'être ultra-furieuse en apprenant cela. Mia prit son arc et ses flèches, la jeune blonde demande alors à Sin de se cacher. Elle essayera de trouver une ouverture pour fuir.



Les militaires entrent alors de force dans l'appartement de Dinah, un affrontement commence entre Mia et eux, elle réussit à en mettre trois au sol, mais face à des tazers et matraques, elle ne résiste pas longtemps. Sin était choqué de voir une telle violence sur son amie et ce genre d'intervention gratuite, son sang monte en flèche, sa colère et sa tristesse font qu'un tour. Son sens du combat et tout ce qu'elle avait appris lui refont surface. Ils discutèrent sur leur erreur de cible, mais la porte se referme juste derrière, une ombre se faufile autour d'eux comme un ninja, un dragon profitant de l'obscurité. Sin passe à l'action plus en colère que jamais, ils se défendent, mais rien ne peut stopper celle qui a été élu la future Lady Shiva. Entraîné depuis ses quatre/cinq comme une certaine Cassandra Cain, à vrai dire, difficile à affronter sans rusé. Le carnage était terminé, une quinzaine d'officier étaient au sol et Sin avait emmené Mia dans une autre pièce afin de la protéger et reprendre son souffle. Regardant discrètement par les fenêtres, il y avait plein de sniper et cela allait être impossible de sortir d'ici. Heureusement, Sin avait coupé le courant dans tout l'appartement pour s'y fondre en cas de second raid.

Sin avait caché Mia sous le lit de Dinah, en espérant qu'elle sera en sécurité. La jeune Asiatique savait qu'il n'y avait pas d'autres issues, elle devait juste gagner du temps jusqu'au retour de sa soeur ou mère, Dinah Lance. Avançant dans la pièce sombre où il y avait une quinzaine de corps inconscient de SWAT, la jeune fille de treize ans respire alors un bon coup avant de s'armer de matraque à chaque main avant de prendre la parole.

« Je suis Cynthia Lance alias Sin, je suis la successeuse de Lady Shiva selon la ligue des Assassins...J'ai été entraîné et programmé pour la surpasser et éliminer mes adversaires. Pour protéger ceux que j'aime...je ne me retiendrai pas. Je vous conseille de partir d'ici sinon je serais cette fois-ci, dans l'obligation, d'être comme elle....comme Lady Shiva...» Dit-elle les larmes aux yeux ayant toujours voulu être normal, mais là, elle savait que le destin voulait autre chose pour sa vie. Serrant les matraques dans ses mains, elle se cache alors dans les ténèbres, prête à frapper et ça, peu importe le nombre d'ennemi et tentera même de fuir pour les emmener loin de Mia. Après ça, Sin n'arrivera peut-être plus à être comme avant sans soutien ni aide.


© HELLOPAINFUL


Revenir en haut Aller en bas

Inscription : 10/12/2012
Messages : 406
MessagePosté le: Sam 27 Mai - 12:47
" On va pas y arriver les gars. Faut trouver quelque chose ... "

Elias Orr était quelque peu décontenancé. Sa réponse à la tirade de "Cynthia Lance" (A.K.A. Sin, A.K.A. La cible terroriste qu'ils étaient venus neutraliser) avait été d'envoyer encore plus d'hommes. Toujours plus d'hommes, équipe après équipe. La stratégie de la vague humaine, en quelque sorte.

Cela aurait fonctionné, en Union Soviétique, mais on était aux Etats-Unis, et les hommes regardaient maintenant leur nerveux supérieur avec une appréhension non feinte. Ce n'était qu'une question de temps avant qu'une mutinerie n'éclate pour relever cet espèce de commissaire politique de ses fonctions : après tout, si il voulait cette fille, pourquoi n'irait-il pas la chercher lui-même ?!

L'appartement n'était maintenant plus seulement impraticable pour une sortie par l'extérieur - les snipers veillaient toujours comme ils pouvaient - mais par le couloir également. Ils étaient une quinzaine, installés derrière des mitrailleuses et des plaques d'acier et de titane à attendre, peut-être, que l'insurgée soit prise de folie et sorte par elle-même : ils avaient même préparé un bazooka, le summum de l'absurdité militaire pour ce qui était de combattre à l'intérieur d'un bâtiment ... Mais on en était là. Ils avaient peur, ils étaient pleins d'appréhensions, et ils ne le cachaient même plus.

Et puis tout le monde entendit un hélicoptère arriver, puis se poser sur le toit. Peu connaissaient la véritable signification de ce son, mais Elias Orr n'était pas ignorant, lui.

C'était là que les véritables ennuis commençaient pour lui, et cela pouvait se lire au mouvement d'aller-retour de sa glotte dans sa gorge.

Quelques minutes passèrent, avec une agitation un peu plus marquée dans les escaliers, et puis une voix se fit entendre, pleine d'autorité malgré la question qu'elle posait, même si il était difficile de savoir si elle était riante, nerveuse ou énervée en découvrant la scène :

" Est-ce que je suis obligé de faire tout moi-même ? "



C'était Mister Bones, directeur du D.E.O., le Département des Opérations Extranormales.

Il pénétra dans le couloir en traînant le pas - un pas marqué du claquement métallique de sa jambe synthétique -, son mauvais goût en matière de cravate plus éclatant que jamais - Il portait présentement une cravate "Papa de l'Année" blanche à motifs de clowns rouges - et porta son regard vide - réellement vide - sur toute la cohorte qui couvrait l'entrée de l'appartement de Dinah Lance. Tous le regardaient et personne ne savait comment réagir.

Le Directeur Bones leur donna une indication, en claquant des doigts :

" Débarrassez-moi le plancher, bande de ballerines ! "

Ils furent prompte à agir, et tous levèrent leurs armes et décampèrent.

" Tût-tût-tût. " émit cependant le squelette à la peau invisible en levant l'index, " Orr. Vous restez. "

Et Orr resta.

" Monsieur ... ? " émit le pauvre agent des services secrets.

" Qu'est-ce que c'est que ce foutoir ? On a entendu parler de votre opération jusqu'à Coast City... Et Coast City, aurais-je besoin de le rappeler, est détruite ! "

" Il y a ... hem ... Lady Shiva à l'intérieur de cet appartement, monsieur. "

" No shit. " réagit le directeur en levant un sourcil inexistant, " Ce n'est pas Lady Shiva : c'est l'une des trouze-millions de morveuses que la Ligue a entraîné pour lui succéder, entre sa fille, le culte de cannibales avortés et je ne sais quoi d'autre. Vous lisez les putains de dossiers que je me fait suer à faire parvenir à votre service ? "

" Je... "

" N'essayez même pas de mentir et allez plutôt vous réfugier chez vous, en attendant que je m'occupe personnellement de faire remonter votre incompétence aux oreilles de la Présidente. "

Un homme encagoulé, maintenu en place par des perches fixées à son cou et une solide escorte de soldats des forces spéciales autour de lui émergea dans le couloir.

" Qu'est-ce que ... " demanda Elias Orr.

" A quoi est-ce que ça ressemble ? Je prend le contrôle des opérations, patate ! "

" Mais ... "

" Problème : Vous avez "Lady Shiva" " Mister Bones indiqua les guillemets de ses doigts et imita une voix apeuré, " d'un côté. La solution n'est pas de lui jeter des troupes dessus comme un Staline de Wal-Mart !.. Je me suis renseigné et j'ai plutôt sorti du frigo la solution. Comme quelque affublé d'un cerveau fonctionnel aurait fait. "

" Monsieur ? "

Le Directeur Bones retira la cagoule de l'homme.

Et à ce moment-là, si des exclamations de peur ou de surprise auraient dû se faire entendre, elles étaient aux abonnés absents.

" Et ... c'est qui, ce mec ? " demanda Elias Orr.

" C'est ... bon, je sais, c'est assez ... décevant sans l'attirail, mais attendez un peu ... "

Le Directeur claqua des doigts, et l'un des commandos présenta une épaisse valise métallique qu'il ouvrit.

A l'intérieur, il y avait un casque pourpre, semblable à celui d'un chevalier.

" Oh. Putain. " marqua Elias Orr, " Mais vous êtes complètement malade ? "

" Non, je fais avec les réductions de budgets. Ça coûte moins cher que de recruter Lady Shiva, c'est beaucoup plus efficace, et c'est complètement sûr ! "

Et le Directeur Bones plaça le casque sur le visage du prisonnier, révélant que celui était, depuis le début :



Prometheus, le tueur de Lian, entre autres, ainsi que celui qui est parvenu à défaire Lady Shiva en combat singulier.


Prometheus ricana. Déjà, toutes les données lui revenait : les capacités combinées des 30 meilleurs combattants à mains nues du monde, dans son esprit.

" Je vais tous vous tuer ... " menaça-t-il, entre deux petits rires.

" Oui, oui. " répondit Bones sans trop y faire attention, " Ce n'est pas gratuit, évidemment. Évite de faire le guignol, on a équipé le casque de petits trucs joyeux, au cas où il te viendrait l'idée de ... nous tuer, par exemple. "

" Ah ! "

En un instant, il se libéra, envoyant ceux qui le maintenait en place au tapis.

" J'ai un contrôle parfait sur mon casque ! Si il y avait une bombe, je l'aurais ... "

Et il se saisit le crâne en hurlant. Son agonie était terrible ; Elias Orr était encore la main sur son fusil ; Le Directeur Bones s'alluma un cigare avec la plus parfaite neutralité d'esprit : le comportement de Prometheus semblait même presque l'amuser.

" Une bombe ? " ricana le squelette à son tour, " Comme si on avait le budget pour ça ! "

" Qu'est-ce que vous lui avez fait ? " demanda Elias Orr.

" Ce crétin a une liaison neurale directe avec son casque. On peut lui injecter n'importe quoi dans le cerveau : des capacités de combat de Matrix jusqu'à ... Des heures de pornographie zoophile, en simultané, avec un son saturé dégueulasse et sans aucune capacité de l'arrêter ... Et en mettant le visage de ses parents morts un peu partout par-dessus. "

" Vous êtes ignoble. " souffla Orr.

Bones haussa les épaules.

" Je m'amuse comme je peux. "

Prometheus se releva finalement en grognant, après que l'"attaque" se soit arrêtée ...

Bones lui indiqua la porte de l'appartement de Dinah Lance du bout de son cigare.

" Il y a une wannabe Lady Shiva à l'intérieur. Va chercher, Médor. "


=====


Là où Cheshire et Black Canary combattaient


Si Cheshire ne pouvait espérer vaincre Black Canary par son talent seule au combat - La blonde était bien meilleure qu'elle dans ce domaine, et n'avaient que peu d'adversaires à sa taille -, elle avait pour elle une maîtrise des poisons parfaitement aberrante, comme le montrait l'arsenal qu'elle transportait jusque sur ses vêtements.

Elle n'avait pas besoin de vaincre. En fait, elle n'avait quasiment besoin que d'un côté avec le canari pour la faire chuter dans un tourbillon de douleurs invraisemblables. Des douleurs à la mesure de ce qu'elle-même avait pu subir, en perdant sa fille.

C'était probablement pour cela que Dinah Lance tentait de discuter. Jade n'était pas dupe : le volatile était acculé, et il tentait de s'en sortir par la voix des mots plutôt que par celle des armes.

Et pourtant ... Pourtant, l'oiseau de proie avait embrasé son adversaire, qui ne manqua pas de rétorquer en criant :

" Laisse Lian en dehors de ça ! Je t'interdis de souiller sa mémoire, Dinah ! " Son énervement n'était absolument pas feint, " Tu m'entends ? Tu n'as pas le droit de parler d'elle ! Tu lui as failli ! Je ... je vous avais fait confiance ! "

Elle se remit en position, brandissant ses sais et mettant toutes ses capacités à lancer une déferlante d'acier visant à désarmer Dinah de son bô.

" C'est entre nous deux et personne d'autre ! " continua-t-elle, entre deux passes d'armes, " Moi aussi, je te ... "respecte", si on peut parler de ce que j'éprouve pour toi ainsi ! C'est bien par "respect" que je viens ici ! Ce n'est pas pour parler ! C'est pour t'offrir une chance de mourir dignement !.. Il existe d'autre façons de te faire souffrir ... Pour ce que ça vaut, tu peux être sûre que j'aurais pu t'empoisonner, ou bien j'aurais pu m'en prendre à ta ... "fille", mais je suis une mère, aussi ! Je te souhaite juste de crever la gueule ouverte dans le caniveau, pas de subir ce que j'ai subi ! Personne ne devrait avoir à le subir ! "

Et il semblait véritablement, à l'entendre, que l'assaut sur l'appartement - ou bien l'absence de réponse de l'appartement, pour tout ce qu'en savait Dinah - et l'attaque de Cheshire étaient deux choses parfaitement distinctes ...

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

[Star City - CW] Piège en eaux troubles [Pv : Animateur (Cassandra)]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Piège en eaux troubles
» Rêves en eaux troubles:
» [Star City] Oliver Queen for Mayor. (PV Superman). [TERMINER]
» Piège en eaux troubles
» [Star City] Le piège se referme [PV Green Arrow/Oliver Queen]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs :: Amérique du nord-