[CW-JLI]Dans la nuit la plus noire... [PV Batman]

Invité

MessagePosté le: Mar 23 Mai 2017 - 2:16
Hal Jordan se tenait sur un toit en hauteur de la ville, a peine une silhouette contre le ciel voilé et orageux. Le tonnerre grondait au dessus de l'océans, en parfaite harmonie avec son humeur. Les bras croisé, son regard sombre était perdu dans le lointain et contemplait la mer tourmentée. Il ne bougeait pas, l'image même de la stoïcité, comme une statue plutôt qu'un homme de chair et de sang.

Il y avait une semaine, le Suicide Squad attaquait Batman chez lui, et détruisait la Batcave et la Manoir Wayne dans une tentative désespérée de s'emparer de la technologie et de l'expertise du Batman.

Il y a une semaine, La Ligue telle qu'elle existait avait cessé d'exister, mise en pièce par une crise qu'aucun d'entre eux n'avaient vu venir.

Il y a une semaine... Le monde avait changé.

Et Hal Jordan se tenait sur le seuil, littéral et métaphorique, d'un précipice. Lui, et plusieurs de ses amis et collègues, étaient maintenant des fugitifs, recherchés sur la sol Américain, et avaient dut s'expatrier. Aquaman, en monarque qu'il était, avait bien sur tout nettement refusé de plier sous le joug d'une femme qui n'avait en tête que l'idée de contrôler les héros et villains pour son propre gain. Et Hal... Hal ne pouvait tout simplement pas se plier a un gouvernement qui utilisait une unité telle que le Squad, ou la Legion of Doom dirigée par le villain bien connu Lex Luthor, sans vergogne. Le public était nourri de faux semblant et de nouvelles montées de toute pièce par Waller et son gouvernement depuis sa prise en fonction.

La nouvelle allocution de la Présidente Waller l'avait fait rager, fumer, mais aussi réfléchir. Cette femme ne reculerait devant rien pour arriver a ses fins, pas même rouler dans la boue des héros aimés et connus du public, tels que lui-même, Aquaman, et Flash. Même Batman, dans une certaine mesure. C'était SON échec a elle, mais elle le mettait sur leur dos, et rendait illégale et hors-la-loi la nouvellement formée JLI en sol Américain, faisait de tous ses membres des fugitifs, recherchés par les forces de l'ordre. Il se sentait responsable... Il avait recréer la JLI pour contrer l'éclatement de la précédente incarnation de la Ligue. Il devait agir en Leader, et planifier l'avenir qu'ils voulaient pour le groupe, et pour le reste du monde.

Quelques héros avaient déjà été emprisonnés ou forcés a travailler pour Waller. C'était intolérable! La Ligue avait sauvé le monde plus souvent que n'importe qui pouvait le dire, et c'est ainsi qu'ils étaient remerciés...

Des héros légendaires, qui avaient sauvés la Terre plus souvent qu'à leur tour, étaient marqués comme de simples criminels et Hal était... enragé, désillusionné et très, très déçu par cette situation dans son ensemble. Si des héros tels que Martian Manhunter et Batman pouvaient être ciblés aussi aisément... Personne n'était a l'abris. Il était de leur devoir d'aider et de libérer ceux qui avaient déjà été injustement emprisonnés. Si Hal Jordan avait déjà eu fois dans son Gouvernement, et respecté la fonction symbolique, politique et militaire de la Présidence des USA, Waller était en train de ruiner cette vision, et d'entacher irrémédiablement ces institutions sacrées.

Il s'était promis de ne pas laisser mourir la Ligue, et de maintenir vivantes les valeurs et les buts de la Ligue malgré la situation. Il avait appelé plusieurs de ses alliés a se joindre a lui, et a Arthur, dans cette entreprise. Orion, et Mister Miracle, avaient déjà répondu a l,appel, de même que Green Arrow. Il savait maintenant pourquoi J'Onn avait été si silencieux juste après les évènements de Metropolis, et serra les poings de dégoût. Il avait vu les images de Gotham, bien sur, mais avait aussi fait face a l'Épouvantail lui-même a quelques reprises. Il savait de quoi le vilain était capable... mais J'Onn avait été prit dans ses filets, et étaient tombé a cause de son manque d'expérience.

Quoi qu'il en soit, ils devraient l'aider dès que l'occasion se présenterait, mais pour le moment... il ne savait même pas où le martien se trouvait. Ce sera une question a régler plus tard. Il était ici, dans sa ville natale, sa cité, dont il était le protecteur, pour rencontrer un autre héros faussement accusé, et pourchassé, tout comme lui, et tout comme les autres.

Il entendit un léger frottement derrière lui, et un coin de sa bouche se souleva. C'était délibérer de toute évidence. Batman ne faisait jamais d'erreur de débutant telles que celle-là. Hal ne se retourna pas, mais dit simplement, son ton calme et déterminé.

"Batman. Tu es venu. Je n'était pas certain que tu avais reçu mon message."

Il fit une pause plus longue, et puis enfin, se retourna lentement pour faire face aux ombres qui couvraient presque tout le tout. Un éclair illumina la scène, dans son dos, au-dessus de l'océan, et il put distinguer brièvement la silhouette de son interlocuteur.

"Il est temps de discuter. Les choses ont changé, et j'ai besoin de ton aide, mon vieil ami. La Ligue a besoin de ton aide."
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 17/01/2017
Messages : 471
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Sportsmaster ; Ch'al Andar/Hawkman ; Orin - The Aquaman
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Mar 23 Mai 2017 - 11:35
(HJ/ Petite information : l’allocution de Waller annonçant la mort de Bruce Wayne et indiquant que la J.L.I. en est responsable est située onze jours après le SVM et donc dix jours après le sujet Survivre / Batfamily VS Suicide Squad / Justice League VS Suicide Squad, et donc pas une semaine. Wink /HJ)

Coast City.
Une ville côtière, de par son nom, enrobée constamment de Soleil, tournée jadis vers la joie de vivre – puis régulièrement impactée par les terribles batailles menaçant la Terre entière.



Si la présence du Green Lantern Hal Jordan a, par principe, déclenché de nombreux affrontements, Coast City en général a eu de nombreuses malchances, et fut d’abord anéantie par Mongul et le Cyborg-Superman, puis directement frappée par Darkseid quelques mois plus tôt.

Cependant, comme souvent, comme d’habitude, la ville s’est relevée.
Les gravats ont été déblayés. Les ruines ont été repoussées. Les destructions ont été réparées. Les disparus ont été pleurés, mais de nouveaux habitants se sont installés.
Coast City va de l’avant – toujours.

Et, en ce jour, Coast City commence à incarner autre chose.
Au-delà de cette résilience, Coast City se mue lentement en foyer… de résistance. Quelques heures plus tôt, la Présidente Amanda Waller a annoncé publiquement que le milliardaire Bruce Wayne et son majordome étaient décédés dans l’explosion de leur Manoir ; et a indiqué que les responsables étaient les Héros Rebelles de la nouvellement formée Justice League International, manipulant ainsi les éléments et les informations pour se donner le beau rôle et justifier ses chasses-à-l’homme.

Or, par la présence de Green Lantern dans la ville, par le positionnement constant de Coast City dans une posture de contestation envers les pouvoirs en place, la cité commence à devenir un bastion Rebelle… d’où le rendez-vous donné ici par Hal Jordan à Bruce Wayne, rendu très discret depuis la destruction de la Batcave et la tentative héroïque de ses amis de l’aider.

Debout sur un toit, le pilote entend un léger frottement et se tourne pour accueillir son camarade – mais il ne s’attend certainement pas à le découvrir tel que le Chevalier Noir se présente à lui.


« Green Lantern. Les choses ont en effet change – mais je suis… heureux de te voir. »

Le léger frottement entendu est celui des pâles d’une sorte d’hélicoptère, un véhicule volant à une place très faible en infrastructure mais d’apparence très maniable… Bruce a sorti le Whirly-Bat, un de ses rares véhicules encore disponibles après l’explosion de la Batcave.
Son propriétaire dépose ledit véhicule sur le toit, et s’en dégage pour s’approcher de Hal Jordan. Ce dernier découvre alors que le Batman ne porte plus sa cape légendaire, mais une tenue proche de la guérilla urbaine.
Ce n’est cependant pas l’élément qui l’étonne le plus… car le Chevalier Noir s’avance et prend le pilote dans ses bras, dans une étreinte amicale fort surprenante pour lui.


« Je… te remercie. Pour être venu à la Batcave, pour avoir essayé de sauver mes proches… et moi. Pour avoir tenté de me sauver. »

Bruce esquisse un petit sourire – un autre signe confirmant que la destruction de son foyer, l’enlèvement de deux de ses proches et l’anéantissement actuel de sa vie civile ont laissé de lourdes traces chez lui.
Il se retire de l’étreinte, reprend une posture plus habituelle ainsi qu’un discours plus classique.


« Cependant, je crains que mon expérience avec la Justice League ne soit devenue trop complexe… j’ai, après tout, pris la décision de cacher au monde que Brainiac comptait attaquer Themyscira et j’ai, dans ma fureur, permis à l’adversaire de s’emparer de mon armure et de mes troupes. »

Le Batman croise les bras, et pousse un soupir de frustration.
Au-delà de l’attaque de la Batcave, la blessure de son échec contre Brainiac est encore ouverte – et étendue.


« Je… crains que mon apport ne soit pas suffisant ou correct, Hal. Je crains que, pour que le monde vous voie mieux, il serait de bon ton que le responsable de ces débâcles n’en fasse pas partie… »

De nombreux événements rares se produisent aujourd’hui – une étreinte amicale, des remerciements, mais surtout un aveu d’échec et d’impuissance.
Le monde a changé, depuis onze jours… et le monde a changé le Batman, surtout.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mer 24 Mai 2017 - 2:04
L'étreinte laisse le Green Lantern sans voix. S'il s'est raidie pendant une minute s'est par pure choc, il ne s'attendait certainement pas a cette réaction. Mais ça ne dure pas et il retourne le geste amicale chaudement, avant que Batman ne brise l'étreinte et ne fasse un pas en arrière, de nouveau sérieux.

Hal a un léger sourire et un de ses sourcil est levé de manière inquisitrice. Il est... surprit de ce changement, c'est le moins qu'on puisse dire! Les dix derniers jours ont été très difficile pour tout le monde, mais plus encore pour son vieil ami. Dans un geste amical et d'encouragement, le héros résident de Coast City pose la main sur l'épaule de son ami et allié de longue date. Il est évident que le Batman a changé et que pour continuer, il aura besoin d'encouragement. Et qu'il le veuille ou non, du soutiens de ses alliés et amis de la Ligue.

"Et bien, je ne m'attendais pas a ça." Commença-t-il avec un petite rire avant de continuer, plus sérieusement. "Les derniers jours ont été terriblement difficile pour nous tous, Bruce. Je sais parfaitement ce que tu vis... Je suis passé par là. je sais ce que c'est que de littéralement tout perdre en l'espace de quelques heures. Ce n'est... pas facile."

Hal le savait très bien en effet. La première destruction de Coast City par Mongul et le Cyborg Superman lui avait sans doute coûté plus qu'à n'importe quel autre héros. L'avait littéralement transformé en ce qu'il avait combattu pendant des années. Un vilain. Bien qu'il n'ait pas été lui-même alors, possédé par l'entité Parallax, le fait demeure qu'il a été complètement transformé par cette expérience. Et Batman avait été parmi ceux qui avaient eu le plus de mal a lui faire de nouveau confiance... après. Quand il était revenu.

Maintenant, c'était à lui d'observer et d'offrir son soutien et sa confiance à un autre héros dans une situation similaire, bien que de moindre envergure. Et il avait besoin de Batman, qui était un des piliers de la Ligue. Qui avait été présent dans presque toutes ses incarnations depuis le début. Il ne pouvait tout simplement pas imaginer la Ligue sans son stratège, son tacticien le plus chevronné. Particulièrement dans ces temps sombres...

Quand il reprit la parole, son ton était calme, presque distant, et il dit d'un ton solenel, très sérieux.

"Quand je suis revenu après... le fiasco qui a suivi la première destruction de cette ville, tu as été l'un des premiers a venir me voir. Je te tiens a l'œil, m'as tu dis alors. Parce que j'avais prouvé être capable de... beaucoup de choses. Mais tu sais ce qui m'as le plus frappé? Que malgré tout ça, et malgré qu'il fut prouvé que je n'étais pas responsable de mes actes alors, tu n'as pas perdu fois en moi... A ta manière bien sur."

Hal a un léger rire et un haussement d'épaules alors, ses yeux se fixant sur Batman - Bruce - intensément.

"Batman... Bruce, tu es un pilier de la Ligue. Il n'y a que peu de personne a qui je fasse plus confiance pour avoir mes arrières et me protéger... de moi-même s'il le faut. La Ligue... Non, moi, j'ai besoin de toi a mes côtés! Je ne penses pas être de l'étoffe des vrai Leaders... pas sans aide en tout cas. Tu l'as dit toi-même assez souvent, je suis un flambeur et un tête de mule. Un trompe-la-mort un peu trop avide de sensations fortes. J'ai... besoin de quelqu'un pour tempérer ces tares, pour être la tête froide quand la mienne devient trop enflammée."

Il penche la tête et se dit que, rarement, il a fait un discours de ce genre, encore moins pour un ami, mais Bruce semble sincèrement en avoir besoin. Les dernier évènements l'ont de toute évidence profondément secoué et il semble avoir perdu de sa confiance légendaire. Alors Hal se doit de tenter de lui montrer a quel point il est indispensable et il a bien l'intention de le faire.

"Tu te blâme pour les évènements de Themyscira et de Metropolis. C'est évident, mais Bruce, personne ne t'en tiens rigueur! Personne d'autre ne mets sur toi le blâme de ce qui est arrivé! Nous savions tous ce qui allait se passer, et aucun de nous n'a dit quoi que ce soit. Nous sommes TOUS a blâmer. Tu n'es pas le seul... et tu as notre appui."

Il fait une pause et son expression dure et sérieuse mets de l'emphase sur ses paroles sombre mais qui se veulent aussi pleine d'espoir. Il n'est pas un orateur, mais il fait de son mieux.

"Tu ne peux pas te battre seul, et tu as toujours des alliés. Ne l'oublie jamais. Nous ne serions pas venu si nous ne te considérions pas comme un membre important et primordial de la Ligue, Bruce."
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 17/01/2017
Messages : 471
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Sportsmaster ; Ch'al Andar/Hawkman ; Orin - The Aquaman
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Mer 24 Mai 2017 - 14:32
Le Batman ne réagit pas à la surprise légitimement exprimée par son camarade, lors de cette étreinte amicale mais évidemment surprenante. Il esquisse un sourire sincère mais timide aux premiers mots prononcés par Hal Jordan – même s’il en est venu à une telle réaction d’affection, il demeure lui-même ; un homme d’économie et de mesure dans les contacts humains.

« Hem. »

Il grogne, légèrement, en réponse.
Heureusement, le Green Lantern reprend la parole et se lance sur un autre sujet… mais cela ne plaît pas forcément à son interlocuteur, non plus.

Gentiment, Hal Jordan évoque une période difficile, pour le monde et leur relation : lorsque le pilote est revenu à la vie, ressuscité après avoir été possédé par une entité maléfique l’ayant poussé, dans un moment de faiblesse, à renier ses valeurs et ses frères d’armes ; Parallax avait anéanti l’esprit d’Hal, mais aussi la confiance infinie que les autres pouvaient avoir pour l’homme qu’il avait été jusque-là.
Si Bruce a apprécié sa résurrection, il s’est longtemps méfié de Jordan… tout simplement parce que ce dernier avait trop déçu, trop touché lors de sa possession et de sa crise de démence ; à postériori, il comprend ce qu’il a vécu, et compatit sincèrement.
Mais, longtemps, très longtemps même, il s’est demandé s’il ne s’agissait pas d’un nouveau piège – d’une nouvelle manipulation.

Cependant, il avait tort.
Comme Hal a tort en se considérant comme une simple tête brûlée.

Bruce attend que son interlocuteur et ami ait terminé, pour laisser s’installer un petit silence entendu, avant de reprendre. Sa voix demeure modifiée et lourde, mais elle est plus calme et agréable que d’habitude.


« Hal… merci. »

Un léger sourire glisse sur son visage – il est sincèrement touché par de telles attentions, et un tel discours ; même s’il n’est pas d’accord avec lui.

« Tu n’es pas une tête brûlée ou impétueux. Tu as mené le Green Lantern Corps et des bataillons de Héros dans des crises cosmiques sans faillir – et, même si je n’aurais jamais la même approche que toi, le fait que tu sois régulièrement plus joyeux ou enfantin qu’un autre te permet de te concentrer dans les moments qui comptent.
Ne te rabaisse pas – ne te rabroue pas. Tu es un Héros de très grande valeur, qui s’affirme pleinement dans cette crise nationale. Ton initiative de reformer une Justice League International est admirable… mais je ne pourrais pas vous suivre, non. »


Il secoue légèrement la tête, et commence à tourner lentement autour de son camarade. Tous deux sont plongés dans les ténèbres nocturnes de Coast City, et échangent à voix basse, dans une proximité de comploteurs.

« Certes, je ne peux réussir seul – mais vous ne pourrez pas réussir avec moi.
A ce jour, Amanda Waller vous accuse d’avoir tué Bruce Wayne et Alfred Pennyworth. Il ne vous sera pas compliqué de prouver le contraire : malgré quelques difficultés, Arthur, Barry ou toi avez des images publiques idéales, vous êtes les Héros de ce pays et de ce monde… les gens vous aiment et vous admirent.
Tel n’est pas mon cas. »


Il n’y a ni gêne, ni blessure dans ses paroles : il se contente d’énoncer les faits, tout simplement.

« Je suis un criminel, Hal. Je l’ai toujours, et je le serais toujours.
Je suis un criminel pour ma ville, pour les autorités, car j’agis en dehors de la Loi pour la servir… or, j’agis dans une ville rongée par la corruption, et je dois donc m’opposer aux autorités corrompues pour tenter de sauver les civils et innocents. Je l’accepte.
Mais mon image… n’est pas bonne. Elle est, volontairement, trouble, sombre, mythique, légendaire – dangereuse. Si j’ai pu m’associer à la Justice League, c’est parce que beaucoup doutaient de ma présence à vos côtés… et parce que le fait de collaborer avec vous et Clark permettaient aux civils de se dire que vous compensiez mon aura.
Ce n’est plus le cas, là.
Nous vivons une période terrible. Le Gouvernement se retourne contre nous. Nous sommes chassés, poursuivis, pistés, emprisonnés ; mais vous ne pouvez pas faillir, et pas cesser le combat. Vous devez vous opposer à la Présidente et incarner une alternative – mais en conservant une image idéale.
Vous devez être les chevaliers brillants dont le monde a besoin, et vers lequel il se tournera… sans moi. Car je demeure, à jamais… »


Bruce ne peut réprimer un léger sourire fugace.

« … un chevalier noir. »

Il reprend cependant son sourire, et un masque plus sombre.

« Au-delà de cela, je serais un argument que Waller utiliserait contre vous – et je ne peux le permettre.
Je dois refuser, Hal. La mort dans l’âme… mais je dois refuser. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mer 24 Mai 2017 - 19:41
"Je comprends." Hal réponds simplement, le discours de Batman, Bruce, un viel ami, l'ayant touché profondément. "Et j'accepte le fait que tu ne veille pas publiquement t'impliquer avec la Ligue en ces temps difficile. Tu as raison, les choses sont déjà suffisamment difficile sans y rajouter des complications inutiles mais, sache une chose, je n'ai jamais douté de toi, ou de tes motifs. Pas même quand tu as, comme les autres, fait ton possible pour me mettre des bâtons des les roues."

Un léger sourire et des yeux qui pétillent légèrement a ces quelques mots. Il n'a jamais été plus conscient de la dualité qui existe entre eux qu'en cet instant. Lui, le Green Lantern, Chevalier d'Émeraude, un phare brillant et éclatant contre les ténèbres et le mal, au milieu de la nuit la plus noire... Et Batman, le Chevalier Noir, qui incarne les ténèbres et l'obscurité, mais qui semble ne pas voir que dans les ténèbres, il représente la lumière de la justice et de la vérité. Une lumière sombre pour éclairer des ténèbres encore plus opaques. C'est ironique et vraiment adéquat, en vérité. Les deux faces d'une même pièce qui doivent combattre le même ennemi avec des armes diamétralement opposées.

Lui, et la JLI, doivent se montrer dans leur jour le plus clair, comme des héros sans taches et sans fautes, pour prouver au monde la duplicité de Waller et exposer ses mensonges. Alors que Batman, qui a perdu encore plus, se doit de la combattre depuis les ombres là où il est le meilleur et le plus efficace. Mais quoi qu'il en soit... Officiellement, il doit prendre ses distances mais officieusement... rien ne l'oblige a faire de même.

"Officiellement, donc, je me dois d'accepter ton refus de te joindre a la JLI." Dit-il plus formellement, plus sérieusement, laissant s'effacer son léger sourire.

Un nouvel éclair et un coup de tonnerre font alors trembler les cieux, ponctuant ses paroles, alors que des torrents d'eau se mettent a tomber du ciel. Son aura verte évite a Hal de se faire mouiller, alors que Bruce n'a de toute évidence pas un tel atout dans sa manche. Le contraste est... presque aveuglant dans sa clarté. Lui, flottant a quelques pouces au dessus du sol et intouché par la pluie et en face de lui, Batman, qui doit se fondre un peu plus dans les ténèbres a l'abris d'un pan de mur pour éviter d'être noyé par la pluie torrentielle. Hal ne dit rien, mais est frappé par la dichotomie qui est clairement exposée ici, et qu'il n'avait pas, ou avait rufusé, de noter jusqu'à présent.

Il continue néanmoins sur sa lancée, plus déterminé que jamais.

"Mais officieusement... Tu seras toujours un membre de la Ligue. Dans l'ombre et en dehors des feux des projecteurs. Tel que les choses se doivent d'être. Un chevalier noir certes, mais n'oublie pas que les ténèbres ne cachent pas toujours que des monstres. Parfois... les ténèbres sont notre unique protection contre l'ennemi qui nous guette."


Il sait que, quoi qu'il ajoute maintenant, son ami a fait son choix, et il l'accepte. Il lui sourit et hausse les épaules.

"Nous appartenons a des mondes si différents, mais nous combattons pour la même cause. Tu as encore des alliés, Bruce, ne l'oubli jamais."
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 17/01/2017
Messages : 471
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Sportsmaster ; Ch'al Andar/Hawkman ; Orin - The Aquaman
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Ven 26 Mai 2017 - 10:47
Le Batman acquiesce lentement aux paroles du Green Lantern.
Si ce dernier demeure protégé de la pluie par son aura, née de cette merveilleuse arme qu’il porte à la main et qui lui permet de réaliser des merveilles dans l’Univers pour le protéger, le Chevalier Noir ne dispose pas d’une telle protection. Si une véritable tornade s’abat sur Coast City, lui demeure stoïque, acceptant uniquement de se reculer contre un pan de mur pour être légèrement protégé par ce bout de béton.
Il fait face – contre la tempête, contre l’adversité. Seul… ou presque.


« Hem. »

Son visage n’exprime rien quand Hal lance une petite pique, mais sa voix se fait alors plus douce et moins autoritaire quand il réplique.

« Je n’ai jamais… douté, non plus, d’Hal Jordan. Ce n’est que de Parallax que je me suis méfié – et dont j’ai craint, souvent, un retour qui n’a heureusement jamais eu lieu. »

Un petit signe de tête, suffisant pour clore cet aspect de la conversation. Les souvenirs de cette période sombre sont difficiles, aucun d’entre eux ne souhaite les évoquer trop longtemps – même si ces actes demeurent présents dans leurs esprits, éternels regrets et remords d’horreurs réalisées sous des influences maléfiques.

« Je… te remercie, Hal. »

Bruce Wayne n’est pas dans une forme optimale, c’est une évidence. L’échec de ses plans durant la Bataille de Themyscira puis la Bataille de Metropolis l’a marqué, mais bien sûr beaucoup moins que l’attaque de la Batcave par le Suicide Squad ; la destruction de son foyer est marquée au fer rouge dans son cœur, tout comme l’enlèvement de Barbara et Dick – ses deux premiers élèves, ceux pour qui il nourrit une affection toute particulière.
En ce sens, son refus de rejoindre la Justice League International est bien évidemment lié à sa volonté de ne pas obscurcir la réputation déjà entachée du groupe… mais aussi d’un nouveau manque de confiance en lui, né de ces récentes et terribles défaites.

Le discours du Green Lantern est donc agréable à entendre.
Il ne permettra pas de lever tous ses doutes, toute sa culpabilité – mais il est agréable à entendre, oui.


« J’apprécie que tu ais souhaité me convier à ce groupe – et que tu souhaites me confirmer que je peux compter sur vous. Je n’ai guère l’habitude de travailler avec d’autres, tu le sais… même au sein de la Justice League, j’ai toujours agi en marge. »

Il soupire légèrement, se décalant quelque peu pour se protéger un peu plus de la tempête elle-même.

« Cependant… cependant, les événements prouvent que je ne peux maintenir un tel fonctionnement. Autant par rapport à ceux que je forme… qu’à ceux qui n’ont pas hésité à venir m’aider et me sauver, alors qu’ils risquaient leurs vies et leurs réputations. »

Un léger sourire glisse sur son visage de marbre.
Il est reconnaissant – vraiment. Et ne pourra jamais payer la dette qu’il a désormais envers ses amis.


« Je n’oublierais pas, Hal. Et… je serais disponible, si le besoin s’en fait vraiment sentir. »

Il cherche quelque chose dans son manteau, et envoie un objet vers le Green Lantern – qui l’attrape, pour découvrir un téléphone portable bas de gamme.

« Les communications de mon réseau sont surveillées. Je passe à un mode plus discret, et plus passe-partout. Il n’y a qu’un numéro d’enregistré – je décrocherais si tu appelles. »

Un dernier signe de tête, et le Batman se détourne lentement de son interlocuteur. Malgré la tempête, la pluie et le vent, il se place sur le rebord, récupérant son lance-grappin prêt à l’emploi.
Cependant, juste avant de s’élancer, il se tourne vers le Green Lantern… et reprend la parole, dans le fracas de la tornade.


« Merci, Hal. Merci pour tout. Je saurais être digne de ce que vous avez fait. »

Et, sans un mot de plus, il se précipite dans le vide.
Disparaissant dans les ténèbres venteuses et pluvieuses, filant vers le Whirly-Bat qu’il a activé à distance et fait décoller discrètement. Il remonte sur son véhicule surprenant et s’évapore, vers une destination inconnue… et une Résistance à construire pour s’opposer, définitivement, à celle qui a signé son ordre de destitution programmée le jour où elle a osé s’en prendre à plus fort qu’elle…


(HJ/ Merci pour ce court mais très intense RP ! C’est toujours un immense plaisir de jouer avec toi, qui maîtrise si bien tes personnages ! Smile /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Sam 27 Mai 2017 - 3:59
Après que Bruce n'ait disparu dans la nuit, Hal demeure un long moment sur le toit a regarder le petit téléphone qu'il tiens dans la main. Simple, pas cher, basique, mais impossible a retracer. IL a un demi-sourire, reconnaissant bien l'ingéniosité de Batman dans ce simple petite appareil. Malgré l'adversité, Batman se relèveras toujours...

Le tonnerre gronde une dernière fois, la pluie cesse de tomber, et quelques rayons de soleil perce entre les nuages qui commence a se disperser. Peut-être un signe que la tempête ne dureras pas, et qu'après reviendront des temps plus cléments... Un rayon de soleil tombe directement sur la silhouette solitaire qui se tiens sur le toit et l'auréole d'un halo doré. Presque comme s'il était coulé dans de l'or fondu. Hal lève un bras pour protéger ses yeux du soleil qui luit et entends un son qui le fait sourire largement.

Quelqu'un cri son nom, depuis la rue en bas, l'ayant aperçut, et c'est une exclamation enthousiaste et joyeuse, pas paniqué et effrayée.

"Green Lantern!"

Il s'envole du toit et regarde en bas. Un mini foule s'est rassemblée dans la rue et pendant un moment, il est un peu inquiet. Mais tout ce qu'il voit en regardant ces visages, ce sont des sourires et des sifflements d'encouragement, des exclamation d'affection qui lui mette un baume au cœur.

"Green Lantern, on est avec toi, vieux! N'écoute pas cette harpie!"

"Ouais! On te suis, Green Lantern! On est tous avec toi! Coast City est derrière toi!"

Hal ne peut s'empêcher le rire qui lui échappe. Malgré tous les discours, toutes les machinations, et tous les mensonges, Waller a oublié un détails très importants.

Les gens.

Les gens qui ont vu leur protecteurs, leur héros, les sauver jour après jour, pendant des années, et qui garderont la foi en eux, quoi qu'il advienne. Les gens qui croient en leurs héros, et qui les soutienne dans l'adversité. Les gens... qui connaissent leurs protecteur mieux que n’importe quel Gouvernement corrompu et n'avaleront jamais leur mensonges.

Et Hal les adores, tous ces gens.

Coast City est SA ville!

Et personne ne le chassera ou ne le forceras jamais a abandonner SA ville!

Et sa ville l'aime en retour. Il salut la foule en bas, fait quelques loopings sous leurs encouragements et leurs applaudissements, et se dit, alors qu'il brille dans les rayons d'un soleil de plus en plus présent, que Waller n'aurait jamais put faire de bêtise plus grande que de les accuser, lui et ses amis.

Parce qu'elle leur a donné des armes contre elle.

"Green Lantern! Green Lantern! Green Lantern!"
La foule scande son nom pendant quelques minutes, et Hal sait que quoi qu'il advienne maintenant.

Ils ont déjà gagné.

//HJ: Je te retourne le compliment! Ce fut excellent, merci!//
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

[CW-JLI]Dans la nuit la plus noire... [PV Batman]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Desarthe, Agnès] Dans la nuit brune
» Dans le nuit du 5 juin 44
» [Cauvin, Patrick] Théâtre dans la nuit
» UNE TRIBU DANS LA NUIT de Glenda Millard
» UN CRI DANS LA NUIT de Mary Higgins Clark

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Coast City-