[NWO-CW] « Le calme avant la tempête » ft. The Bat

Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Inscription : 17/01/2017
Messages : 505
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Sportsmaster ; Ch'al Andar/Hawkman ; Orin - The Aquaman
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Mer 12 Juil 2017 - 16:00
Le Batman acquiesce lentement aux paroles de son ancien protégé.
Même blessé, même fatigué, Tim Drake demeure doté d’une intelligence rare et puissante ; il parvient aux mêmes résultats que lui, et son ancien mentor ne peut réprimer un sourire de satisfaction. Il est bon de retrouver de tels réflexes… il est agréable de raviver leur ancienne association.


« En effet. »

Les bras croisés, il acquiesce lentement. Son regard demeure fixé à l’extérieur, au-delà de la vitre qui les sépare de la ruelle et donc de l’étrange Egyptien qui leur fait face, silencieusement.

« Nous ne pouvons pas risquer la sécurité de l’enfant. Nous ne pouvons pas laisser entrer un danger potentiel… surtout dans un lieu qui n’est pas le nôtre, et qui relève du droit international. »

Même si beaucoup ont tendance à l’oublier, la Maison de Themyscira est, avant d’être une zone de repos et de recueillement pour les nécessiteux, l’ambassade des Amazones à Gateway City ; tout le monde ne peut pas y entrer, et surtout tout le monde ne peut pas en sortir.
Ce fut d’abord la raison pour laquelle Bruce força un Red Robin blessé à venir ici : il savait qu’il y serait en sécurité – surtout face à la présidence d’Amanda Waller.


« Va en premier. Je te rejoins. »

Le jeune homme sort par la grande porte de la Maison, et va directement au contact de l’étrange Egyptien.
Le Chevalier Noir, lui, passe par une autre sortie – et s’efface dans les ombres nocturnes de la nuit de Gateway City.


« تـَحِيَّة. »

Quelques mots en arabe s’échappent de son étrange masque.
L’inconnu effectue une petite révérence puis reprend la parole – en anglais, cette fois-ci.


« Veuillez me pardonner… la langue naturelle reprend rapidement le dessus, notamment dans un contexte étranger. »

L’Egyptien croise les bras, dans une position bien connue des amateurs de sarcophage, et parle d’une voix lente et calme, avec un accent prononcé – mais loin d’être arabe, cependant. Il fait plus penser à un accent européen, du Nord même de l’Europe.

« Pour répondre à votre question, fort discourtoise mais légitimée par les blessures constatées sur l’état de votre accoutrement, je suis le Roi Tut, monarque d’Egypte malheureusement en exil en ce Temps troublé et chaotique. »

Ses poignes, sur ses deux étranges bâtons, semblent se raffermir en prononçant son titre ; l’homme y croit, et y croit très fort.

« La raison de ma présence ici est simple, cependant. J’ai eu vent que mon héritier se trouvait en ce lieu de femmes guerrières ; j’exige qu’il me soit rendu, avec les égards exigés à mon rang. »

L’homme s’avance, dépasse Tim et vient se placer juste devant la porte de la Maison de Themyscira.

« FEMMES ! »

L’Egyptien ouvre les bras en croix, dans un geste fort théâtral.

« RENDEZ-MOI L’HERITIER DE LA FIERE EGYPTE ! RENDEZ-MOI TOUTÂNKHATON ! »

A l’intérieur, les Amazones se préparent au combat – et elles ne sont pas les seules.
Dans les ombres, une forme approche, les poings serrés et la concentration totale ; le Batman ne sait pas qui est cet inconnu, mais il ne lui plaît guère… et il est hors de question de le laisser agir à sa guise ici.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 22/03/2017
Messages : 232
Situation : Toujours plus de CAFÉ
Localisations : Gotham City
Groupes : Batfamily

MessagePosté le: Mar 8 Aoû 2017 - 10:36

« Le calme avant la tempête »
[ NWO-CW ] ft. The Bat
_____L’adolescent avait laisse cet étrange personage prononcé son discours sans l’interrompre, et pourtant il en mourrait d’envie. Derrière son masque, il y avait un regard blasé et agacé par le comportement de cet homme qui se croyait tout permis dans un territoire qui n’était pas le sien. Ce même comportement semblait également énerver les Amazones qui l’entouraient. Tout comme elles, le jeune homme était prêt au combat, dans une position défensive. Même s’il avait conscience que Bruce n’était pas loin et que ces redoutables guerrière sauront parfaitement s’occuper de cet individu, l’adolescent se devait d’être prudent et prêt à toute situation.

Il n’avait jamais croisé cette personne auparavant, mais cette dernière avait le don pour lui donner une violente migraine. Le bõ à portée de main, l’adolescent ne tarda pas à froncer les sourcils et à se masser les sinus avec le bout de ses doigts, laissant sa main gantée cacher la majeure partie de son visage, baissant la tête. Il n’avait vraiment pas apprécié que cet homme lui rappelle qu’il ne tient debout que par la force des fortifiants qu’il avait avalé. Il emboita le pas de l’inconnu pour le doubler de nouveau et lui faire face, lui bloquant à nouveau le passage.

« Ok, il va me falloir une bonne dose d’aspirine après tout ça… » marmonna l’adolescent, se détournant légèrement de l’inconnu, s’accordant quelques secondes pour reprendre son souffle. Même si les vitamines que Bruce lui avait données faisaient encore effet à l’heure actuelle, la fatigue était toujours là, même si la douleur dormait encore. Il soupira un instant avant de reporter son attention sur lui.

« Déjà, je vous demanderais de bien vouloir baisser d’un ton. Avez-vous conscience d’où vous vous trouvez ? Vous êtes actuellement à l’ambassade des Amazones et vous devez le respect à ces femmes. Ni vous ni moi n’avons autorité en ces lieux.» Red Robin laisse un silence pour reprendre sa respiration et maintenir le calme dans ces lieux malgré la situation actuellement tendue. « Toutefois, je ne peux vous accorder votre requête tant que je n’aurais pas des preuves de ce que vous avancez. »

Malgré la situation plus qu’instable et pesante, l’adolescent semblait faire preuve d’un calme olympien, aucune agressivité dans le timbre de sa voix si ce n’est de la lassitude et de la fatigue. Il déplia doucement son bõ, sentant bien que cette nouvelle n’allait pas satisfaire l’inconnu qui en avait déjà suffisamment fait pour montrer qu’il n’avait pas l’âme patiente, pensant sûrement que Red Robin et le reste des Amazones lui devaient le respect. Pourtant, aucun résident dans cette ambassade, Batman compris, n’avait la moindre connaissance de l’existence de cet individu. Sûrement s’était-il évadé de la maison des fous, ou s’était-il forgé une réputation de lui-même, se faisant passé pour quelqu’un qui n’est pas.

« Nous avons retrouvé cet enfant entre de mauvaises mains, au pire endroit que l’on puisse imaginer pour un bambin. Pardonnez mon insolence, même si elle est amplement justifiée, mais comment un incompétent comme vous avez pu laisser un dit héritier au trône entre de mauvaises mains ? Si nous n’étions pas intervenu, cet enfant aurait finit dans le gosier d’un crocodile dans les égouts de Gateway City. Alors je vous demanderai, de la manière la plus agréable que je puisse vous offrir, de bien vouloir descendre de vos grands chevaux et répondre à mes questions, cet enfant ne risque plus rien désormais. » Il soupirait encore, les fortifiants commençaient à faiblir, Tim prenait sur lui et masquait tout cela derrière un visage fermé et sûr de lui. « Bon, si ce que vous dites est vrai, pouvez-vous m’en donner une VRAI preuve au lieu de protester dans ces lieux qui ne vous sont pas accessible et que vous avez pénétré sans autorisation… Estimez-vous chanceux que je reste diplomate pour cette fois, du moins pour l'instant... Ne gaspillez pas mon temps. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4664-fiche-de-rp-tim-drake-red-robin http://dc-earth.fra.co/t4651-timothy-drake-alias-red-robin
Inscription : 17/01/2017
Messages : 505
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Sportsmaster ; Ch'al Andar/Hawkman ; Orin - The Aquaman
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Mer 9 Aoû 2017 - 15:15
Le Roi Tut ne bouge pas.
Les bras ouverts, en croix, tenant fortement ses étranges bâtons égyptiens, il fixe la Maison de Themyscira, close d’extérieur mais remplie, près de la porte d’Amazones prêtes à bondir au moindre mouvement suspect ; et cela ne va pas tarder.


« Tu as eu ta chance, enfant… »

Le ton, soudain, de l’inconnu déguisé a changé. Il est désormais plus froid, plus dur, plus terrible.

« … tu aurais dû t’en emparer ! »

Sans prévenir, le Roi Tut se tourne vers Red Robin, et envoie ses deux bâtons vers lui. En filant dans les airs, les armes se transforment, faisant apparaître des lames qui visent directement le crâne et le torse du jeune homme.
Bien entendu, même blessé, ce dernier peut aisément éviter ces attaques – mais le toucher n’était pas l’objectif ; uniquement de gagner quelques secondes.


« J’ai pleinement conscience du lieu où je me trouve, enfant. Je sais que je suis dans une communauté de femelles qui considèrent, à tort, que leur existence leur permet de se comparer à la grandeur de l’Homme ; imbéciles. Elles méritent une leçon, que je serais ravi de leur donner… DES QU’ELLES M’AURONT RENDU MA DIGNE PROPRIETE !!! »

Les poings serrés, crispé, le Roi Tut a perdu de sa superbe. Il fait penser à un dément, à un chien enragé prêt à mordre – mais Tim Drake ne s’y intéresse sûrement pas.
Il est, certainement, plus passionné par quelque chose qui arrive sur sa droite… quelque chose qui lui saute dessus, depuis sa droite.


« SUBIS MA COLERE, ENFANT ! SUBIS MA COLERE ET CELLE DES DIEUX QUE JE COMMANDE !!! »

Une créature bondit en effet depuis les ténèbres…
… et se révèle être une sorte de figure robotisée d’Anubis, le dieu égyptien.

Cependant, si Red Robin se prépare à se défendre, il voit avant tout une autre forme s’échapper des ombres – pour venir directement impacter le cyborg Anubis, et le faire rouler au sol. Des coups sont échangés, mais il ne tarde pas à reconnaître celui qui vient d’intercepter son assaillant.
Batman. Bien sûr.

Son père adoptif, veillant depuis les ténèbres, ne peut accepter que son ancien élève soit ainsi agressé. Il a bloqué l’Anubis robot, et tous deux démarrent un affrontement violent et brutal, échangeant des attaques d’une intensité rare.
Hélas, si Tim envisage de venir en soutien de son ancien mentor, il doit malheureusement rapidement comprendre que cela ne lui ne sera pas possible – pas tout de suite, au moins.

En effet, son instinct l’alerte encore une fois, cette fois-ci sur sa gauche. Une autre forme s’approche et file vers lui…

… celle d’un guerrier surarmé, rappelant le dieu égyptien Horus. Il s’avance et se prépare au combat, et cette fois-ci Drake ne peut être défendu par personne ! Même blessé, il va devoir faire face à un adversaire qui semble formidable…

A quelques mètres, le Roi Tut, lui, acquiesce lentement, puis se détourne des combats.
D’un pas décidé, il s’avance vers la Maison de Themyscira – tandis que les portes s’ouvrent, et révèlent des Amazones armées et prêtes à se défendre.

La bataille peut commencer.
Mais qui peut en sortir vainqueur ? Et, surtout, quel est l’objet de tout cela… ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 22/03/2017
Messages : 232
Situation : Toujours plus de CAFÉ
Localisations : Gotham City
Groupes : Batfamily

MessagePosté le: Mer 16 Aoû 2017 - 20:54

« Le calme avant la tempête »
[ NWO-CW ] ft. The Bat
_____Si l’adolescent aurait aimé faire preuve de diplomatie, ce n’était malheureusement pas le cas de son adversaire qui semblait bien déterminé à récupérer ce qui lui appartenait. Même si on pouvait suggérer le contraire, Red Robin était toujours sur ces gardes, toujours méfiant et il avait bien sentit que ce roi égyptien n’était pas réellement décidé à coopérer, surtout face à un adolescent.
Un simple basculement du corps de Tim pour esquiver ces lames, le jeune héros économisait ces forces pour rester performant. Ne connaissant guère les aptitudes physiques de son adversaire, il préférait ne pas sous-estimer son adversaire.

Des lames qui finirent par s’écraser contre un mur, juste derrière l’adolescent, un lancer plutôt contestable à ces yeux. Il observa quelques secondes ces mêmes lames, fronçant les sourcils dissimilé derrière son masque. Il entend le roi Tut s’énerver, imbus de lui-même. Il pense probablement que le monde gravite autour de lui. Ce genre de personne avait le don d’exaspérer le jeune homme mais l’heure n’était pas au jugement. Il laissa échapper un soupir pour tenter de ramener le calme dans son esprit, car le pire était à venir.
L’adolescent se retourna vivement pour constater l’apparition d’un nouvel adversaire. La créature sort de la pénombre pour venir directement s’en prendre au justicier. D’un geste, ce dernier sortit de sa ceinture son fameux bõ qu’il déplia d’un geste avant de le poster juste devant lui, histoire de bloquer les deux puissantes armes que ce robot tenait en main et qui aurait pu trancher le jeune garçon d’un simple mouvement de poignet.
S’il savait que son père adoptif veillait sur lui, à quelques mètres de là dans l’obscurité, mais il ne s’attendait pas à le voir agir aussi rapidement. La chauve-souris protégea son disciple de la soif de sang de cette créature robotisée. Il se permet de rester quelques secondes immobiles, toujours dans une position de défense, le combat titanesque entre son mentor et ce monstre. Un court échange de regard entre le duo dynamique, et le garçon tenta de continuer sa course pour arrêter le roi Tut.

Malheureusement, ce dernier ne semblait pas décidé à se retrouver avec un gamin dans les pattes. A peine l’adolescent eu-t-il l’occasion de faire quelques pas en direction de son ennemi que ce dernier lui envoie une seconde créature robotisée pour lui bloquer le passage. L’adolescent s’arrêta vivement, gardant une distance de sécurité face à son adversaire. Il tend légèrement son bras vers l’avant pour se servir de son bõ comme d’un bouclier par encore déplier. Toutes ces armes sortant du cyborg semblait déstabiliser le jeune garçon.

« Très bien, j’ai compris. La diplomatie n’est pas quelque chose de réellement connu là d’où vous venez ? » Le héros leva les yeux au ciel.« Est-ce-que, au moins une fois dans ma vie, je pourrais avoir une conversation entre homme civilisé plus de trente secondes ? Non ? C’est trop vous demander ? Vous préférez communiquer avec les poings ? » Suite à cela, il fait craquer ces doigts ainsi que sa nuque. « Très bien. Communiquons. »

Les premières lames sont lancées, et les dés sont jetés. L’adolescent fait tout d’abord preuve de vigilance. Il esquivait les lames, réduisait ces mouvements pour garder le peu d’énergie qu’il avait stocké. Des mouvements de poignets réguliers, guettant les lames qui se rapprochaient un peu trop près de lui. Red Robin était calme, concentré, il cherchait le bon moment pour frapper et rester à l’écoute de son corps fatigué. Même si le cyborg avait probablement dû remarquer la faiblesse de son adversaire, ce dernier ne lui laissait aucune chance pour aggraver cette maudite blessure à l’estomac. La défense du garçon était parfaite et il profita d’un moment plus calme pour envoyer sa jambe sur ce qui semblait être la cheville de la créature avant de lui envoyer sa seconde botte en plein visage pour déstabiliser son adversaire.
Il recula vivement avant de glisser ces doigts sur sa ceinture et d’en sortir un batarang. Malgré sa totale concentration sur le combat, il semblait avoir remarqué le Roi Tut s’approcher lentement mais surement du bâtiment. L’adolescent jeta le batarang sur la porte d’entrée, frôlant l’intrus juste avant qu’il n’ouvre les portes, essayant de déstabiliser cet homme un peu trop confiant.


« Toi, tu ne bouges pas. » grogna Tim.« Nous n’en avons pas finit avec toi. »

L’adolescent se permit de glisser ces pupilles en direction de son mentor, se battant toujours contre le premier cyborg à l’allure d’Anubis. Ce dernier cherchait à frapper net avec ces deux puissantes lames, longues, possédant donc une portée assez importante. Les coups étaient rapides, cherchant à ne laisser aucun répit à la chauve-souris quand il ne cherchait pas à viser les points faibles de son adversaire à l’aide de ces puissantes jambes robotiques animales. La créature semblait être animée par une haine envers son adversaire, une folle envie de voir son sang s’échapper de sa peau. Il ne cherchait pas à tuer, mais à blesser au maximum, à faire grimper la jauge de souffrance de son adversaire, à détruire la chauve-souris sous les yeux impuissant de son disciple.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4664-fiche-de-rp-tim-drake-red-robin http://dc-earth.fra.co/t4651-timothy-drake-alias-red-robin
Inscription : 17/01/2017
Messages : 505
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Sportsmaster ; Ch'al Andar/Hawkman ; Orin - The Aquaman
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Jeu 17 Aoû 2017 - 10:25
Le Roi-Tut est sur le point d’ouvrir la porte de la Maison de Themyscira – quand Red Robin envoie un Batarang, qui vient se ficher directement dans le bois à côté des gonds.
Le signal est clair et compris ; mais guère apprécié.


« Hem. »

Lentement, l’étrange Egyptien se tourne vers le coeur de l’avenue.
A quelques mètres, le robot-Anubis affronte le Batman, tandis que le robot-Horus a été lourdement impacté par la science du combat du jeune homme. La créature mécanique a été déséquilibrée par le dernier coup de pied subi, et perd quelques précieuses secondes pour se reprendre ; le temps idéal pour que l’ancien Robin vienne ainsi s’occuper, encore une fois, de ce qui ne le regarde pas.


« J’envisageais initialement de te faire fouetter… mais cela serait une sanction trop douce pour toi, enfant. »

Le Roi-Tut décroche brutalement le Batarang, et le renvoie avec hargne vers son destinataire. Il est loin de pouvoir surprendre et gêner Tim – mais il peut aisément agir comme diversion, pour offrir au robot-Horus le temps nécessaire pour contre-attaquer. Ce qu’il fait.
Sans prévenir, silencieusement, le monstre de métal se précipite vers sa cible. Il lève ses bras, et tente violemment de frapper horizontalement sa cible… il frappe fort. Il frappe pour trancher. Il frappe pour tuer.

Le combat continue, donc.
Et s’accélère soudainement.

Alors que le Roi-Tut s’est retourné pour viser Red Robin, la porte de la Maison de Themyscira s’ouvre brutalement – et libère une demi-douzaine d’Amazones, armées et disciplinées.
Elles se précipitent vers l’Egyptien, et l’entourent. Aucun mot ne sort de leurs bouches, mais la situation est claire : elles considèrent ce bâtiment comme une extension de leur île, et le traitent en envahisseur ; et nul envahisseur n’a jamais quitté Themyscira vivant…


« Il est à moi ! »

Le Batman le sait – et il agit en conséquence.
Son hurlement autoritaire attire l’attention des six Amazones, qui ne lui accordent néanmoins aucun regard. Leurs attentions demeurent figées sur l’homme qu’elles entourent, ayant formé un cercle terrible… un cercle mortel.
Elles l’ont entendu, néanmoins. Elles n’en tiennent juste pas compte.

Le Chevalier Noir s’en rend compte, et n’apprécie guère cette réaction ; il s’en doutait, mais il n’est jamais agréable d’être ainsi ignoré – surtout quand l’on n’en a pas l’habitude.
Depuis qu’il a sauté pour stopper le robot-Anubis, des coups ont été échangés, et ils ont été terribles. S’il demeure un combattant formidable, Bruce est légitimement fatigué par les récents événements, et ne dispose plus de tout son arsenal ; il est donc affaibli, presque désarmé, et passablement énervé par le contexte général et cette situation en particulier.
Une somme de mauvaises nouvelles, donc, pour son adversaire.

Si le robot-Anubis tente de frapper pour faire mal, pour trouver les ponts faibles du Batman et les utiliser au maximum ; cela ne fonctionne pas totalement.
Le Chevalier Noir n’est pas invincible, non, mais il a mené suffisamment d’affrontements pour savoir se protéger – et feindre à la perfection. Il analyse le style ennemi, comprend son projet, et force sa nature pour apparaître plus faible qu’il ne l’est… et cela fonctionne.
Le robot-Anubis pense pouvoir exploiter une faille sur son côté droit – et se précipite pour frapper avec ses lames ; terrible erreur. Bruce l’évite au dernier moment, se tourne sur le côté, bloque les bras de son ennemi, et effectue une terrible torsion… suivie d’un craquement sinistre.

Les membres robotiques sont brisés.
Et la créature est elle-même propulsée au sol par un terrible uppercut.

Le Batman ne s’en réjouit guère, néanmoins ; il n’en a pas le temps. Il se tourne vers Tim, et lance volontairement un Batarang vers le robot-Horus – au mieux pour le toucher, au pire comme diversion.
Il fixe ensuite son attention vers le Roi-Tut… et blêmit.


« Non… NON !!! »

Il se précipite vers le cercle – mais il sait déjà qu’il sera trop tard.
Le Roi-Tut a voulu se battre, et est parvenu à violemment frapper une Amazone ; terrible erreur aussi. Cela a enragé les Amazones encore plus… cela a fait sauter quelques digues.
Les coups tombent, donc. Les coups d’épées. Les coups de lances. Les coups de boucliers.

Le Roi-Tut s’écroule, donc.
Et une Amazone trop vive frappe, alors qu’il est au sol – et frappe par erreur. En plein torse.
La lame s’enfonce dans la chair, et ressort dans le dos. Sanguinolente. Mortelle.

Un silence de plomb s’écrase alors, dans cette avenue et cette nuit terribles.
Un silence de mort.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 22/03/2017
Messages : 232
Situation : Toujours plus de CAFÉ
Localisations : Gotham City
Groupes : Batfamily

MessagePosté le: Mer 20 Sep 2017 - 22:09

« Le calme avant la tempête »
[ NWO-CW ] ft. The Bat
_____Les paroles de cet individu n’arrivent pas à obtenir crédibilité aux yeux de l’acolyte de la chauve-souris. Ces menaces étaient stupides quand on y repensait et ces dernières laissèrent échapper un rictus amusé sur le visage de Red Robin. Un visage amusé vite perdu lorsqu’il aperçut sa propre arme, son batarang se retourner contre lui. Il bascula brutalement sa tête sur le côté pour pouvoir esquiver la lame tranchante qui fonçait tout droit vers le bas de son visage. La lame finit par s’écraser contre un mur.

Cependant, il n’avait pas oublié que les coups qu’il avait assimilé au Horus robotisé n’ont pas été suffisant pour mettre le cyborg hors d’état de nuire. La faible attaque du Roi-Tut n’était pas là que pour provoquer le jeune garçon, mais également pour le distraire et permettre à son sbire robotique de se redresser pour attaquer de nouveau sa proie déjà bien abîmée. Heureusement, son adversaire a l’habitude des coups déloyales, frapper lorsque son ennemi a le dos tourné. Il ne faut jamais croire qu’un combat sera loyal. Peu importe les circonstances, on cherchera par tous les moyens à écraser son adversaire. C’est ce que lui avait enseigné son mentor et ce sont des choses qu’il ne pouvait oublier.
Alors, toujours sur ces gardes, il se retourna vivement, quelques secondes après avoir esquivé le batarang, n’attendant pas de savoir si cette arme volante allait blesser quelqu’un d’autre ou s’écraser sur un mur. Il plia sa colonne vertébrale pour se baisser et esquiver la puissante lame qui était sous le point de le trancher le deux. Il profita de ce moment d’esquive pour faire un pas sur le côté, attrapant de ses deux mains son bõ, prêt à contre-attaquer. Il chargea une petite décharge sur l’extrémité de son arme avant de l’envoyer dans la cage thoracique mécanique d’Horus. Ce n’était pas une décharge très puissante, mais suffisante pour le déstabiliser quelques secondes, le temps nécessaire pour l’adolescent pour se préparer pour sa prochaine attaque.

La créature semblait agacée par les agissements de son adversaires, incapable de lui envoyer un coup sans qu’il ne parvienne à esquiver. Même si elle n’était faite que de composant mécanique, ces attaques semblaient plus agressives, plus rapides, à croire qu’il avait une dent contre ce sale gamin qui lui résistait encore et encore. L’adolescent lui permit d’envoyer deux ou trois attaques supplémentaires qu’il esquivait avec plus ou moins de difficulté, sa blessure se réveillant doucement et commençant tout juste à laisser échapper des perles de sang sur le sol. A première vue, on aurait pu croire que c’était le cyborg qui était parvenu à le toucher, mais ce dernier n’avait même pas pu taillader la peau pâle de ce jeune homme.
Toutefois, le cri de la chauve-souris perturba quelques secondes l’adolescent, des secondes précieuses qui permit à son adversaire de lui envoyer un violent coup en plein visage avec ces jointures métalliques. Ce coup-là, il ne peut pas l’esquiver, sa tête manqua de se dévisser de sa tête, la puissance du coup était sans précédent, elle fendit la lèvre supérieure du jeune homme qui recula de plusieurs pas avec plus ou moins de difficulté, titubant, sonné par ce violent coup. Il passa lentement sa main vers le filet de sang qui s’écoulait abondement sur son menton avant de redresser son regard en direction du cyborg. Cette fois-ci, il avait signé sa déprogrammation.

Timothy prit son mal en patience avant de faire un dernier pas en arrière. Son bõ était placé juste derrière sa nuque, et frappa de plein fouet le cou de la créature lorsque celle-ci s’était approché de trop près de son adversaire. Un moyen de diversion avant de lancer sa seconde et ultime attaque. L’arme de l’adolescent bloqua ensuite les lames de la créature divine suffisamment longtemps pour s’exécuter. Sa main s’élança en direction du masque de la divinité pour y planter ces ongles avec une rare violence. Il serra les dents, et continua dans son élan jusqu’à fendre le masque ou plutôt l’œil étincelant du dieu égyptien. Ce dernier était parvenu à se libérer de l’entrave du garçon, prêt à lancer son ultime attaque lui-aussi, souhaitant trancher une fois pour toute cette maudite tête. La lame prend de l’élan, Tim ne broncha pas, trop concentré sur son action. Détérioré le mécanisme ne sera surement pas suffisant pour stopper la créature une bonne fois pour toute. L’adolescent abîma du mieux qu’il avait pu, en quelques dizaines de seconde le masque d’Horus et sortie l’un de ses derniers batarang pour le planter dans l’œil du cyborg, laissant échapper des éclairs suite aux soudains courts-circuits causés par les dégâts du batarang. La lame s’arrêta à quelques centimètres du cou de Red Robin. Ce dernier retira sa main à moitié ensevelit dans le masque du cyborg mis hors service avant de s’écrouler une bonne fois pour toute.

Pas le temps de savourer sa victoire, Red Robin se retourna vivement, sachant bien qu’il y avait beaucoup d’agitation derrière lui pendant sa bataille plutôt laborieuse à ses yeux face à Horus. Il estimait qu’avec toutes sa forme, il aurait pu le vaincre beaucoup plus rapidement. Mais ce n’était ni une compétition, ni un jeu, c’était la réalité, et la réalité est parfois dure à encaisser. Notamment lorsque le jeune garçon fit la découverte du corps sans vie du Roi-Tut, gisant dans une mare de sang qui manqua de tâcher les bottes de la chauve-souris.
Tim se tenait encore à quelques mètres de la scène de crime, l’effet de surprise ne lui permettant pas de cacher sa réaction plutôt déconcertée. Il rangea son arme dans sa ceinture avant de faire un pas rapide en direction de la troupe d’Amazone. Sa blessure le ralentit au bout de deux ou trois pas. La douleur est réveillée et les médicaments perdaient de leur efficacité. Fatigué par le combat, il plia légèrement sa colonne vertébrale suite à la douleur, entoura son bras autour de son ventre, posant sa paume contre sa plaie pour retenir l’hémoglobine qui tentait encore de s’enfuir avant de parvenir jusqu’aux femmes guerrières.

Deux d’entre elles avaient bloqué l’accès au jeune adolescent, lui interdisant d’essayer de ranimer le peu de vie qu’il y avait encore en lui. Ils avaient besoin de lui, il ne pouvait pas mourir comme ça, aussi bêtement. Tim avait tant de question à lui poser, tant de question qui resteront sans réponses, et cela avait le don de le frustrer, l’agacer. Blessé, il n’entendait pas la voix de la raison, et se rapprocha dangereusement des deux gardes qui lui bloquaient le passage.

« Non. NON. Vous ne comprenez pas ? On avait besoin de lui, on avait besoin de comprendre. Il était le seul à pouvoir nous donner les réponses nécessaires ! Et vous venez de l’abattre ? Etes-vous inconsciente ?! » Son calme légendaire est corrompu par ces blessures, Red Robin empoigna l’une des lances de l’une d’entre elles, cela ne leur plaisait guères. « Vous n’avez pas réfléchis, vous auriez pu l’arrêter autrement. IL Y AVAIT D’AUTRES SOLUTIONS. »

Les Amazones ne semblent pas apprécier le comportement de l’adolescent, encore moins ces gestes. La seconde lance, encore libre de ses mouvements pointa le bout de sa lame sur le torse du garçon. Même si elles l’avaient hébergé, soigné, il ne restait à leurs yeux qu’un homme ordinaire et aucun homme n’est en droit de menacer une Amazone de la sorte. Comprenant rapidement son erreur, Tim essaya de se calmer. Il lâcha la lance en premier, recula d’un pas, mais son regard restait dur, en colère et il y avait de quoi. La lance libérée pointe également l’adolescent pour le forcer à reculer davantage. Red Robin massa nerveusement son crâne, le sang présent sur son gant se mélangeant sur sa peau et ses cheveux.

« C’est une catastrophe… » marmonna-t-il.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4664-fiche-de-rp-tim-drake-red-robin http://dc-earth.fra.co/t4651-timothy-drake-alias-red-robin
Inscription : 17/01/2017
Messages : 505
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Sportsmaster ; Ch'al Andar/Hawkman ; Orin - The Aquaman
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Jeu 21 Sep 2017 - 14:53
La tension n’a pas décru après la défaite des deux agents du Roi-Tut, et la mort de ce dernier. Au contraire, le meurtre de l’agresseur principal ne fait qu’exacerber les réactions : les regards deviennent plus durs, les corps se crispent, les pensées s’évaporent, les positions s’affichent et les mains sont prêtes à frapper.
Red Robin, pourtant un agent de l’ordre et du contrôle, prompt à la réflexion en temps normal, se laisse aller à une légitime réaction de colère, de déception et d’inquiétude en découvrant que le Roi-Tut a péri sous les coups trop acharnés d’une Amazone.
Et s’il se présente énervé, en s’emparant d’une lance, il ne tarde pas à se calmer quand les Amazones le menacent de leurs armes ; il est, néanmoins, le seul à s’apaiser.

En effet, le bataillon d’Amazones continue d’adopter une posture agressive. Elles savent qu’elles ont ici commis une erreur, elles savent que cela aura des conséquences – et elles savent, surtout, qu’elles ne goûtent guère les leçons données par autrui, surtout par des Hommes.
La tension est terrible, donc. Les coups sont prêts à partir. Et Tim Drake, même soigné par les Amazones, est sur le point d’être percé par celles qui l’ont guéri…


« Stop. »

Une main gantée puissante s’écrase sur la lance qui menace Red Robin. Les attentions de chacun se tournent vers son propriétaire, et se posent sur le Batman.
Le regard qu’il offre ne souffre d’aucune réplique, d’aucune contestation.


« Baissez vos armes. Maintenant. »

Sa voix, modifiée et généralement grave, impressionne toujours ceux qui l’entendent. Là, elle semble redoubler de puissance, de lourdeur, de majesté et d’autorité.
L’on ne contredit pas une telle voix ; surtout affectée à un homme qui dispose d’une aura si forte – si menaçante.


« Je ne me répéterais pas. Mais vous baisserez vos armes quoi qu’il arrive.
Il n’y a que vous qui puissiez faire en sorte que ce désarmement soit intelligent – ou imposé. »


« Les Amazones n’ont d’ordre à recevoir de personne, et encore moins d’un Mâle ! »

Le terrible mot a été prononcé avec rage et dégoût.
L’auteure de ce cri du cœur, positionnée en arrière du groupe, bondit littéralement pour agresser le Batman.
Ce dernier ne la regarde même pas pour l’éviter, se baissant et se décalant suffisamment pour qu’elle passe à côté de lui… et s’écrase brutalement derrière.
Il n’a pas lâché la lance de tout son mouvement ; et ne le fait toujours pas quand il étend sa jambe en arrière – et fait se rencontrer brutalement sa botte et l’arrière du crâne de l’Amazone.


« Elle se remettra. Votre victime, non. Celle qui tentera de reproduire cette bêtise non plus. »

Il se relève – et relâche la lance, en signe d’ouverture.
Les Amazones, comprenant la situation et retombant un peu sur leurs jambes, se détendent, se relâchent… et baissent leurs armes.
Le Batman se redresse pleinement, et recule vers Red Robin ; d’abord pour l’assister, ensuite en signe implicite d’apaisement lui aussi.


« J’évoquerais cette situation avec la Princesse Diana. Le corps doit être transmis aux autorités de Gateway City, et la responsable devra collaborer avec la Justice. »

« Nulle Amazone ne fuit, Batman. Notre Soeur répondra de ses actes devant la Justice, oui. »

« La Justice des Hommes, bien sûr. »

« Si la Princesse l’exige, notre Soeur répondra aussi devant celle-ci, oui. »

La tension est redescendue – mais n’a pas disparu pour autant.
Le moment est terrible, difficile. Bruce sait très bien qu’ils sont en minorité, et surtout que les Amazones ont une forme d’immunité diplomatique ; en soi, il ne peut rien faire ici – encore moins vu la situation politique.
Il est, après tout, un fugitif du Pouvoir d’Amanda Waller. Il ne peut ni rester longtemps, ni entamer un débat judiciaire avec elles…


« L’enfant… »

« … peut rester avec nous, jusqu’à ce que le monde s’apaise. Nous en prendrons soin. »

Il hésite, réfléchit.
Wayne ne leur fait pas confiance, encore moins après cet événement ; mais l’enfant est un mystère, qui risque d’attirer beaucoup d’attentions, particulièrement celles du Gouvernement. Et lui, dans sa situation, ne pourra pas protéger le bébé… déjà qu’Helena est en danger avec Selina, alors que personne ne connaît son existence…
Bruce grimace. Il n’aime pas le cheminement de ses pensées. Il n’aime pas leur résultat. Il n’aime pas ce qu’il doit faire.


« Soit. Veillez sur lui. J’y veillerai – très attentivement. »

Le Batman appuie sur les mots pour faire comprendre le message : rien n’est terminé, la gestion de cette crise n’est qu’ajournée.
Et, après un ultime regard vers le bataillon d’Amazones… il se détourne d’elles, et pose sa main dans le dos de Red Robin pour le forcer à faire de même.
D’un pas lourd, il s’avance dans les profondeurs nocturnes et pousse son ancien apprenti à faire de même ; quittant, pour l’instant, la zone d’influence de la Maison de Themyscira.


« Va récupérer tes affaires dans les prochaines heures et quitte ce foyer. »

Bruce ne reparle qu’au moment où il est sûr que les Amazones ne peuvent l’entendre. Sa voix, toujours modifiée, est néanmoins plus douce qu’avant.

« Nous reviendrons ici pour l’enfant quand Amanda Waller sera tombée – mais nous reviendrons. Nous découvrirons qui il est. Nous comprendrons l’origine de ce Roi-Tut. Et, surtout… »

Il prend une grande inspiration, et serre les poings. De fureur.

« … nous ferons en sorte que la meurtrière soit jugée et réellement punie pour son acte.
Quoi qu’il en coûte. »


Ce n’est pas un souhait. Ce n’est pas un espoir. Ce n’est pas non plus une menace.
C’est un fait, tout simplement.
Et rien, ni dans ce pays, ni sur une Île du Paradis, ni dans le cœur d’une Princesse, ne pourront l’empêcher – ou arrêter le Dynamique Duo d’agir.


(HJ/ Merci mille fois pour ce sujet vraiment passionnant. Dis-moi si/quand tu es prête à enclencher la suite dans le cadre du 4ML… et encore merci, c’était vraiment super ! Smile /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

[NWO-CW] « Le calme avant la tempête » ft. The Bat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Le calme avant la tempête...
» grand calme avant l'orage....
» Le calme avant la tempête [Chap. 2 en ligne]
» Avant la tempête, de Nicolas Cluzeau
» 1/72ème : Le calme avant la tempête

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Gateway City-