[Suicide Squad] [Nebraska] Les enfants du maïs

Inscription : 01/05/2017
Messages : 69
Localisations : Washington
MessagePosté le: Ven 26 Mai 2017 - 11:29
Quelque part au Nebraska...

"Tu es sure de ton coup ?"

Eddie avait lancé ça d'une voix inquiète. La grange dans laquelle il se trouvait, perdue au beau milieu de nulle part, ne leur offrait aucune protection. La population extrêmement peu dense du coin les rendaient visibles comme le nez au milieu du visage. Il était évident que quand la jeune fille aurait appuyé sur la touche "Envoi" de son clavier, ils auraient des ennuis aux proportions cosmiques sur le dos.

Il soupira. Rae s'était contentée de sourire. Elle avait réuni leur petite troupe, elle les avait convaincu, même Joe l'ex prof d'EPS hyper patriote, de ce qu'ils devaient faire et ils l'avaient fait.

Pirater une chaîne de télé nationale avec un message dissident. De quoi se retrouver dos au mur, souriant à un peloton d'exécution. Ou de se prendre les gardes-chiourmes des pouvoirs en place sur le coin de la gueule.

Mais le sort en était jeté... la jeune femme venait d'envoyer le bébé - enfin Channelman - sur les ondes... et advienne que pourra !

*
* *

Sur tous les écrans de télévision



"Salut l'Amérique, ici Channelman, le dernier animateur indépendant qui ose dire les choses telles qu'elles le sont..."

La voix était amusée. Le visage souriant. Et il était sur tous les écrans du pays entier. Un piratage à grande échelle, en somme !

"Message personnel, attention, message personnel : Amanda Waller - je répète - Amanda Waller est un animal marin"

Channelman - du moins son incarnation virtuelle (le pauvre garçon n'ayant plus de corps depuis fort longtemps) - partit dans un fou rire, avant de reprendre son sérieux et de poursuivre :

"J'ai des amis qui m'ont dit de vous dire que la Démocratie est morte et qu'il existe des prisons ultra-secrètes sur le territoire nationale pour les gens innocents. On commence à y mettre des méta-humains alors vous vous en fichez peut-être mais... quand ce sera votre tour qui se préoccupera de votre sort ?"

Le piratage était dangereux et audacieux car plus il durait plus il y avait de chance que l'origine de l'attaque soit identifiée avec précision. Channelman grimaça et termina :

"Le groupe des New Bloods va détruire le centre de détention du Nebraska. Je répète : nous allons le détruire et nous revendiquons, par avance, notre acte. Alors, les p'tits potes, petits et grands, filles et garçons... on va casser cette fichue prison et mort à Waller, à Proutshot et à tous leurs potes ! Sayonara et à la revoyure les amiches !"

Et ce fut tout.

*
* *

La Maison Blanche

Dans le bureau ovale, Amanda Waller avait sa tête des mauvais jours. Tête qui ne différait guère de celle des bons jours d'ailleurs. Elle avait quelques micro-expressions faciales qui étaient un peu plus crispées que d'habitude, voilà tout.

Devant elle, un crayon qu'elle avait cassé en deux. De rage. Avec ses doigts boudinés.

Elle venait de voir Channelman à la télévision. Dire la vérité sur l'existence de prisons ultra-secrètes sur le Territoire américain. Elle grogna : une bande de gamins venaient de la prendre avec sa grosse patte dans un pot à biscuit - que certes elle n'avait pas créé (les USA n'avaient pas attendu les Présidences Wilson ou Waller pour avoir des mesures liberticides) - dont elle voulait se servir allègrement.

Elle grogna. La situation était déjà suffisamment tendue comme ça sur le front des méta-humains sans qu'en plus ces New Bloods viennent s'en mêler.

La Présidente n'était guère inquiète quant à la réaction de la population. Elle fera un communiqué pour amortir les chocs et expliquer qu'il s'agit d'un centre de relocalisation pour les personnes présentant un risque pour la sécurité intérieure. Ou un truc du genre.

Après tout, les USA avait réussi à s'accommoder depuis 15 ans de l'existence de Guantanamo, ils ne se formaliseraient pas d'une tripotée de prisons plus-si-secrètes-que-ça reconverties dans l'accueil de méta-humains renégats.

Mais ça n'enlevait rien au problème "New Bloods". Et comme pour tout problème de ce type, il y avait une solution... le Suicide Squad !

*
* *

En route pour le Nebraska

Les documents remis aux membres du Squad étaient finalement assez sommaires. Beaucoup de points d'interrogation entouraient cette mission.

De ce que le Squad savait ils allaient devoir capturer - et à défaut neutraliser - le groupe des "New Bloods", terme se référant aux individus devenus méta-humains après avoir été infectés par un parasite extra-terrestre (qui était néanmoins à 99% mortel) lors de la crise dite "Bloodlines".

Selon les rapports en possession de Waller (et du Squad), ces jeunes héros auraient fait équipe avec des héros aguerris (mais aussi des méchants) pour détruire le vaisseau-mère des aliens et sauver le monde. A cette occasion et alors que les USA étaient sur le point de balancer des missiles nucléaires sur le vaisseau ultra-terrestre, le NORAD - le centre de commandement opérationnel de la défense national - avait fait l'objet d'un piratage par un certain Channelman !

Donc il était évident qu'il y aurait tout d'abord Channelman à capturer. D'après les dossiers de l'organisation Outlaws du Commissaire Sawyer, Channelman est un hacker désincarné qui maintient en vie sa conscience dans les réseaux de communication. Il se ballade dans la télé, la radio, sur le net. Et peut prendre le contrôle des émissions !

Il est donc la priorité numéro 1.

Sa complice habituelle est une autre hackeuse, Razorsharp, une New Blood qui peut transformer ses mains et ses pieds en lames d'un métal organique. Il s'agit d'une délinquante de droit commun (escroquerie, vol, usage de stupéfiants, piratage industriel...) qui a temporairement travaillé pour le gouvernement. Si elle a rendu des services précieux en son temps, elle est dorénavant une épine dans le pied. Elle est la priorité numéro 2 de la mission.

Par ailleurs, le Squad doit également s'attendre à ce que d'autres New Bloods soient présents. Mais ça... Waller n'a aucun dossier sur eux, n'ayant jamais été confrontée directement à eux et ceux-ci n'ayant jamais fait de vague depuis "Bloodlines".

Il semblerait, en revanche, qu'en plus de leurs pouvoirs respectifs, ils disposent d'un lien mental entre eux, résultat de leur physiologie semi-extra-terrestre.

*
* *

Quelque part au Nebraska...

Le Squad débarqua en hélicoptère dans un trou paumé du Nebraska, moins de 3 heures après la diffusion de l'émission. Les analystes de la CIA avaient confirmé que leurs adversaires devaient être idiots : ils étaient grosso modo au milieu de nulle part. Dans un immense champ de maïs.

Devant eux sur une toute petite colline une grange et un corps de ferme délabré. C'était là que se trouvaient les New Bloods. Là où ils allaient s'en prendre plein la gueule, sans possibilité aucune de fuite.

Le piège allait se refermer... mais sur qui ?

[Un premier tour pour poster son arrivée sur les lieux... l'action ne va pas tarder à se pointer ! Une semaine par tour et après je relance. Vous pouvez poster dans n'importe quel ordre ! Bon jeu à toutes et à tous ^^]


Actuel et nouveau leader du Suicide Squad.
Compte animateur incarné par le Staff.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 29/04/2017
Messages : 317
DC : M E T A L L O / J I N X
Localisations : Ciel
Secret Society
MessagePosté le: Ven 26 Mai 2017 - 12:12

Les enfants du Mais
SUICIDE SQUAD HAS NEW BLOOD ON ITS HANDS

Faora était présente à l'intérieur de l'hélicoptère, les bras croisés alors que son regard froid était porté en direction des immenses étendues vides sous ses pieds.

La Suicide Squad avait été une nouvelle fois déployée pour écraser quelques rebelles. Cette fois ci, les individus déployés étaient des "New Blood", des humains qui avaient hérités d'un parasite extra-terrestre et qui avaient réussis à survivre à ces puissants effets. Ayant participé à un combat pour sauver la Terre depuis plusieurs mois, les New Blood s'attaquaient maintenant à des ennemis nettement plus humains,
comme Amanda Waller.


Le faciès grotesque de Channelman, la cible prioritaire, s'était affiché sur tout les écrans pour révéler l'odieux secret de Waller. Des prisons de méta-humains. L'initiative de prendre les faibles et les indésirables pour les placer en prisons... ou dans des camps spécialisés satisfaisait Faora : aussi, ce fut sans trop d'hésitations qu'elle se déploya pour tuer ces New Bloods. De un, ils étaient tous des sous-races qui avaient hérités de pouvoirs via d'autres sous-races, ce qui faisait d'eux un amalgame désagréable de la faiblesse humaine et alien.

De deux, ils s'opposaient à un procédé qui pourrait mener à la purification de leur race. La loi de l'Evolution voulait que les races plus évoluées prennent le dessus sur celles qui ne se sont pas adaptées à temps. Les New Blood voulaient retarder un procédé simplement présent dans la nature, une décision très peu surprenante pour ces tares mi-alien mi-humains qui s'étaient réunis dans une base isolée au coeur d'un territoire oublié.

Bien sûr, Faora se fichait des prisons. Tout les humains mourront éventuellement après tout, Waller lui facilitait seulement la tâche en lui permettant de frapper les endroits où sont réunis tout les méta-humains.

La Kryptonienne descendit du véhicule avec les bras croisés, flottant légèrement au sol. Son armure était prête, sa cape flottait de façon dramatique au vent et ses armes étaient neuves et prêtes à broyer les os et la chair.

L'ordre était de neutraliser les New Blood, mais personne ne pleurera la mort de quelques déchets organiques. Seul Channelman et cette autre fille sont à ramener en vie, le reste ne sont que des obstacles qui ne demandent qu'a être éliminés par la Suicide Squad... qui, espérons le, ne sera presque pas décimée par un de ces propres robots.

Les yeux de Faora se concentrèrent alors qu'elle rechercha rapidement le lieu où se trouvait les New Blood, utilisant sa vision et ses sens, tous magnifiés au plus haut point, pour essayer de voir une quelconque structure sous la ferme ou un New Blood en embuscade. Encore une fois, elle se posta en tête du groupe quand ces derniers descendirent, afin que ses pairs soient saufs au cas d'une attaque surprise.

Au moindre repérage de forme de vie hostile et infectée d'un sang impur, Faora fit un léger signe du pouce, indiquant à Deadshot ou autre camarade à longue portée de s'en occuper.

Humph.

Le combat commençait !



Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Ven 26 Mai 2017 - 18:26
Le passages des pâles de l'hélicoptère lui donnait presque mal à la tête, il n'en pouvait plus cela faisait des heures qu'il volait à bord de cet engin alors que lui aurait pu aller dans ce trou paumé du Nebraska en quelques secondes, il y'a des fois ou il se demande ce qu'il fait dans cette équipe, uniquement pour l'équipement se répéta-il dans sa tête, Eobard avait lu le briefing, la cible était un hacker ou plutôt sa conscience rien que ça il devait être ramené vivant, une clé Usb devrait faire l'affaire... également sa complice une gamine qui peut changer ses membres en couteau aiguisé, décidément cette mission allait de mieux en mieux, éliminer une bande rednecks qui se fait appeler "New Blood" car il ont tous été infecté par un parasite extra-terrestre et n'en garder que deux rien de plus facile.

Surement plus facile que la dernière fois, la justice League au complet c'était pointé, l'équipe n'était pas prête et une retraite stratégique semblait de mise.
Le groupe de personne dans cette avion ne semblait d'ailleurs pas plus se connaitre et cela n'allait probablement jamais changé, aussi Thawne allait s'en moquer un petit peu.

Il sortit un paquet de chewing gum de la poche de sa combinaison...

"Quelqu'un en veut ?"

Il peut déjà savoir sans même regarder, l'incompréhension de ses camarades si quelqu'un en voulait un il n'avait qu'a demandé mais cela pourrait le surprendre, après en avoir pris un pour lui il mâche quelques mots.

"Encore un bonne initiative d'équipe en perspective ! ha ha !"

Son petit ricanement sournois pourrait en énerver plus d'un, mais cela l'amuse plus que tout.

Après quelques longues autres minutes de silence le débarquement commence enfin, Faora en tête de groupe sert de bouclier humain, elle demande par ailleurs l'aide de Deadshot pour éliminer une Cible longue distance.
Thawne ne peut s'empêcher de remarquer à quel point il sont dans un trou paumé, entouré de champs de maïs il est difficile de savoir il se trouve exactement cela ne le gêne absolument pas, sa nouvelle combinaison de combat dispose d'un dispositif de géo-localisation.

Laissant l'initiative à Deadshot, il active la réalité virtuelle de son casque...

"Vision infrarouge activé... cibles acquises."

Plusieurs de ces ploucs avait surement prévu l'arrivé de l'équipe, si il y'a bien une chose qu'Eobard ne peut pas supporter c'est la stupidité, qu'est que ces jeunes pensait accomplir ici ? un groupe anarchiste de plus qui se fait décimé cela ne choquera personne.
Sa première victime se cachait désespérément derrière un abri de taules bien fragile, serrant ses poings il espérait sûrement faire une attaque surprise.

Eobard court dans sa direction et phasa sa main à travers la paroi métallique arrivant dans le crâne de ce qui semblait être une jeune femme, son corps tomba raide sur le sol, de son point de vue infrarouge le corps rouge devint subitement bleu.
Le combat engagé, Thawne regarda de loin son équipe...

"il vous faut une invitation ou j'y vais tout seul ?"

... il prend couverture derrière l'abri de taules et se prépare pour sa prochaine attaque.

résumé:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 29 Mai 2017 - 1:08
Razer vole à côté de l'hélicoptère par ses propres moyens. Il a refusé tout net d'utiliser le moyen de transport fourni par Waller pour le Squad, disant que voler par ses propres pouvoirs .tait bien plus sécuritaire, et qu'il ne faisait pas confiance a ces fragiles machines humaines.

Au dessous d.eux, rien d'autre que des champs de mais a perte de vue. Terriblement ennuyant et vide. Razer pensait que le vide spatial était la chose la plus vide et dépourvue d'intérêt, mais il avait tort.

Un champ de mais sans fin est bien pire.

Alors il est, plutôt sans surprise, irrité et en colère quand ils arrivent finalement en vue de leur cible. Des flammes courent sur sa forme et il laisse derrière lui une trainée rouge incandescente. Ses yeux sont toujours bleu glacier mais vont très certainement changer dans très peu de temps. Pourquoi ces gamins ont choisi un trou aussi perdu pour y mener leur petite conspiration, il n'en saura sans doute jamais rien... mais il a bien l'intention de vite se débarrasser de cette tâche qui ne représente ni honneur ni défi pour quelqu'un comme lui.

"Tais-toi, Thawne." Rétorque-t-il à la pique de son 'allié', volant plus haut pour avoir une vue d'ensemble de la ferme. "Pourquoi ne pas tout simplement les faire exploser et en finir, je ne comprends pas. Mais il faut les capturer vivant... Je les plaindrai presque, ces enfants. Stupidité et jeunesse va de pair, il semblerait."

Oh oui, Razer est très irrité et il ne se gêne pas pour le faire entendre. ALors qu'il vole assez haut il voit une paire d'adolescent tout habillés en noir qui sorte de la grange attenante a la ferme. Sans doute des membres de ces 'new Blood' qui sont leur cible. Sans plus attendre, il fonce en piqué et quand il est suffisamment près, il ouvre la bouche et innode les deux jeunes d'un torrent de flammes liquide. Qui les fait très littéralement fondre sur place. Il ne reste même pas des cendre pour prouver que quelqu'un s'était trouvé là un moment plus tôt. Just un cercle noirci et vitrifié sur le sol derrière la grange.

Razer se pose et reste très près du mur, regardant au-delà du coin pour voir si quelqu'un d'autre se trouve dans les parages. Il ne voit personne dehors, et utilise son anneau pour scanner la grange. Il y a 5 autre personnes a l'intérieur, et il assume que l'une d'elles est Razorsharp, l'une de leur cibles principales. Deux sont a l'étage, et trois au rez-de-chaussée. Ils sont disséminés à travers toute la maison.

"Je vois 5 personnes en tout." Informe-t-il les autres d'un ton calme et froid. "Deux a l'étage et trois en bas. Dispersés a travers le bâtiment. On a un plan ou on fait tout brûler, avec eux au milieu?"

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 16/04/2017
Messages : 166
DC : Conner Kent.
Localisations : Belle Reve.
Secret Society

MessagePosté le: Mar 30 Mai 2017 - 12:41
Ce ne sera pas nécessaire. répondit Deadshot à Razer via l'oreillette.

Aussitôt après résonnèrent les coups de tonnerre caractéristiques des balles à haute vélocité - trois fois en tout. Il ne s'était même pas donné la peine de se doter d'un quelconque silencieux : avec les énergumènes qu'on lui avait laissé sur les bras, la discrétion était devenu un luxe qu'il ne pouvait plus se permettre. Et ce n'était pas comme si ça changeait quoi que ce soit à son efficacité.
Les frasques de ses coéquipiers avaient bien évidemment attiré l'attention des résidents de la grange, qui s'étaient fort logiquement collés à la fenêtre pour voir ce qui se passait. Un réflexe aussi stupide que profondément humain - et qui arrangeait bien ses affaires. Qui voulaient-ils que ce soit, le petit chaperon rouge ? Si aussi bien Razer que lui en avaient la couleur, ils n'étaient certainement pas venus leur livrer un panier de provisions.

Enfin, pas tout à fait : en l'état, Deadshot était surtout transparent. La dernière vision qu'en avaient eu les membres de la Squad était lui pressant un bouton dans le creux de son poignet - et puis plus rien. Tout son équipement ayant bénéficié des dernières innovations en matière de technologie avec l'avènement d'Amanda Waller - il fallait bien que son assassin préféré soit à la hauteur -, il aurait été bête de se priver d'un mode furtif.
Et donc, le Red Lantern eut à peine le temps d'entendre les fenêtres se briser avant de voir trois corps volés - tous touchés en pleine tête, bien qu'il ne pourrait le vérifier qu'une fois à l'intérieur du bâtiment. Deadshot, confiant en ses capacités, n'avait pas le moindre doute sur la question. Les deux autres avaient hélas eu le temps de s'abriter en voyant leurs camarades s'effondrer dans une flaque de sang.

S'il aurait pu essayer de les avoir à l'aide d'un tir à ricochets, il ne tenait pas à tenter le Diable - pas avec des andouilles costumées volant partout dans son champ de vision. Il ne manquerait plus qu'on lui reproche de leur avoir mis du plomb dans l'aile - littéralement. Et surtout, c'était un moyen hautement incertain - surtout dans la méconnaissance la plus totale de leurs pouvoirs - et il avait horreur de gaspiller des munitions. Qu'elles soient payées par l'Oncle Sam et livrées sur le pas de sa porte (de cellule) en quantité industrielle ne changeait rien à cela. Il était d'ailleurs presque sûr d'en avoir assez en réserve pour toute sa vie - s'il n'avait pas la chance de pouvoir l'écourter - avec ce qu'on lui avait laissé de côté.

Trois de moins, déclara-t-il sobrement à l'intention de tout le groupe. Un à l'étage et un au rez-de-chaussée.

Il se décala légèrement, prenant cette fois son temps pour recharger. S'il était bien assez rompu à l'usage des armes pour le faire à toute vitesse et veillait à choisir du matériel fiable, il y avait toujours un risque qu'elle finisse par s'enrayer ou connaître une autre avarie... Surtout avec toutes les modifications qu'on y avait apporté récemment. Si Lawton n'aimait pas trop qu'on touche à ses affaires, il n'avait pas tellement eu le choix en la matière ; Waller avait été très claire.
Et d'ailleurs, si elle ne l'avait pas dit explicitement, qu'elle ait tenu à lui faire emporter les fournitures de pointe - qu'une vie de salaire, même présidentiel, n'aurait pas suffi à payer - était révélateur : cette fois, c'était personnel. Il fallait croire qu'elle n'aimait pas se faire traiter d'animal marin ; le tireur s'était gardé de préciser qu'il trouvait que ça lui allait assez bien.

À Belle Reve, depuis l'investiture de la patronne, Deadshot allait et venait tellement souvent qu'on ne prenait même plus la peine de faire semblant de le mettre en cage. Il était en train de disputer une partie de poker - et de perdre - contre le Riddler quand on l'avait fait sauter dans l'hélicoptère. C'était providentiel, car il aurait sans cela fini par faire avaler à son partenaire de jeu les énigmes dont il l'abreuvait tout du long. Gâcher une balle à cet effet commençait à ressembler à un bon investissement.
Il avait décliné de la main proposition du Reverse-Flash pendant le trajet : outre le fait qu'il devrait l'enlever pour le mettre en bouche, mâcher du chewing-gum dans son casque ne semblait pas être une idée lumineuse - et à choisir, il préférait le tabac, à l'ancienne. S'il était un peu trop expansif à son goût, Thawne était peut-être au final le plus normal de toute cette bande de joyeux drilles - c'est dire à quoi il en était réduit.

C'est trop facile. finit-il par déclarer, tapi dans l'ombre d'un silo à grain éventré, un peu à l'écart de la structure. Ce sont sûrement des leurres. L'idée ne paraissait pas l'émouvoir - s'il avait pu massacrer entièrement une classe de maternelle sans broncher, ce n'étaient pas quelques cadavres anonymes qui lui feraient quoi que ce soit. Ils sont sans doute cachés dans les parages. Dégagez-moi le terrain.

Résumé:
 


That's yer problem, lady. You believe people can be cured, be made healthy,
be made normal -- that they can be saved. That they should be saved.

But maybe the only way to cure some people is with a bullet between the eyes.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4881-deadshot-journal-d-un-assassin http://dc-earth.fra.co/t4712-deadshot-guns-don-t-kill-people-they-make-it-easier
Inscription : 01/05/2017
Messages : 69
Localisations : Washington
MessagePosté le: Mar 6 Juin 2017 - 23:03
Faora, grâce à ses super-sens vit bien plus et bien mieux que ses camarades.

Tout d'abord, toutes les victimes de l'instant du Squad étaient des jeunes gens, habillés normalement. Quelques uns avaient un vieux fusil en main mais aucun n'avait de costume ou quoi que ce soit dans ce goût là.

Ils n'avaient pas réellement l'air d'être des super-héros infectés par un parasite extra-terrestre... et ce n'étaient pas leurs cadavres suppliciés qui pourraient les contredire.

L'autre chose que remarqua Faora, mais également ses coéquipiers dès que la situation se fut un peu calmée...

... c'était qu'il y avait des caméras un peu partout. Dans les bâtiments. Planquées dans le champ. Ils étaient filmés.

Dans l'oreillette des membres du Squad, ils entendirent la petite voix agaçante de Channelman :

"Sieg Heil, les potes ! Vous venez de faire un truc que vous auriez jamais du faire : vous avez assassiné nos amis sans même leur laisser une chance de transmettre le message qu'ils avaient à vous donner..."

Le ton était faussement désinvolte. Channelman retenait des larmes numériques de rage.

"... et nous allons déclencher les enfers contre vous. Vous allez mordre la poussière. Et le monde entier verra ce que vous êtes : des criminels psychopathes qui ont assassiné de sang-froid d'innocents adolescents !"

Et un son déplaisant vrilla les oreilles de toute personne du Squad qui porterait encore son oreillette ! Toute chose (portable, tablette, oreillette, ordinateur embarqué, ...) comportant la moindre connexion à un quelconque réseau et en possession des membres du Squad grilla littéralement... à l'exception notable de leurs oreillettes !

Channelman venait de leur dérégler leurs outils de communication. Ce qui ne signifiait pas pour autant qu'il était incapable de communiquer avec eux. Un haut-parleur, installé quelque part (peut-être le toit de la grange) tonna :

"Nous vous attendions dans l'une des galeries souterraines qui se trouvent sous la ferme. A l'époque de la prohibition, ça servait aux bouilleurs de cru pour stocker alambic et marchandises, en attendant que les trafiquants viennent récupérer leur commande... Aujourd'hui, c'est un symbole - pour nous - de liberté contre un pouvoir liberticide !"

Des arcs électriques commencèrent à déferler sur le Squad. Une fille électrique venait de s'envoler dans les airs et leur balançait des rafales. Et notamment en direction de Razer.


Par ailleurs, des tirs de mitraillette relativement précis partaient en provenance du champ de maïs... Un tireur embusqué était en train de les canarder et plus particulièrement de faire feu sur Reverse-Flash. Il était étonnamment précis et en dépit de la super-vitesse du méchant, il semblait capable d'anticiper ses mouvements.


Pour compliquer le tout, un géant bleu (il faisait bien 4 mètres de haut) bondit dans les airs - depuis le champ de maïs - et était sur le point de tout casser. Il allait atterrir non loin de l'endroit où se trouvait Deadshot.


Enfin, Faora ressentit l'envie irrésistible d'enlever... tous ses vêtements et d'attaquer ses coéquipiers dans le but de les mettre KO...


Et pour parachever le tout, dans leur oreillettes intactes, les membres du Suicide Squad purent entendre la communication présidentielle suivante :

"Je les veux TOUS vivants. Vous avez compris ? TOUS ! On ne tue plus personne sans un accord explicite de moi !"

Amanda Waller paraissait être furax.

Spoiler:
 


Actuel et nouveau leader du Suicide Squad.
Compte animateur incarné par le Staff.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 29/04/2017
Messages : 317
DC : M E T A L L O / J I N X
Localisations : Ciel
Secret Society
MessagePosté le: Mar 6 Juin 2017 - 23:50

Les enfants du Mais
SUICIDE SQUAD HAS NEW BLOOD ON ITS HANDS

Faora savait très bien qu'ils avaient le droit de tuer, mais la vague de tuerie de ses alliés, aussi plaisante soit-elle, lui causait autant d'interrogations que d'agacement, alors qu'elle pointait du doigt des endroits pour que ses camarades psychotiques puissent se lancer dans leurs carnages.

L'ordre était de les ramener, ils avaient le droit de tuer, mais commencer directement le combat via l'option létale risquait de faire redoubler d'effort d'emblée les New Bloods. Elle ne craignait aucunement un assaut important d'une bande de hippies regroupés dans des montagnes désertes, mais ses camarades ne pourraient pas toujours se servir d'elle comme d'un bouclier, particulièrement quand ils donnaient envie aux survivants de riposter avec leurs propres moyens létaux.

Ses doutes n'étaient pas liés à la bonté de son coeur, entendons. Elle aussi souhaitait tuer ces hippies naïfs, et elle n'aurait aucun problème quand à commettre un génocide entier sur ces hybrides de sous-races. Mais les ordres étaient des ordres, et elle avait été programmée pour recevoir des instructions et les accomplir, même si ces dernières étaient déplaisantes à suivre.

La voix irritante de Channelman vint assaillir les oreilles des membres de la Squad, alors que Faora entreprit de vérifier le pouls des individus présents, marchant parmi les plaines arides. Elle décala légèrement son chemin pour marcher sur un blessé grave, écrasant sa botte sur la tête pour faire éclater cette dernière comme un melon. La Kryptonienne résuma sa marche sans l'ombre d'un remords, marchant en tête de ligne.

Les âneries ineptes d'un fantôme virtuel étaient déplaisantes à écouter, et Faora se contenta de cligner brièvement des yeux quand les appareils de communication explosèrent. Ne pas entendre la voix de Waller était un plaisir, quoi que gâché par les déclarations et menaces imbéciles de l'entité. La Kryptonienne n'avait cure des activités humaines anciennes ou des libertés des New Bloods, elle avait une mission et il fallait la remplir... et l'idée de faire finalement taire cette bien ennuyante voix était une récompense suffisante à ses yeux.

Les assauts commencèrent ensuite, alors que des pluies de bailles assaillirent le groupe. Faora leva simplement la main pour les dévier puis utilisa son puissant souffle gelé pour cesser le flot de l'attaque et former, littéralement, une ligne jusque à son attaquant, permettant au Reverse Flash d'assumer la contre-offensive. Elle voulut bien intercepter les éclairs, qui bougeaient au ralenti pour elle, mais elle fut promptement interrompue, atterrissant au sol sur ses pieds et formant un cratère autour d'elle.

Se tenant la tête, la Kryptonienne hurla de douleur et déambula brièvement, ses sens étaient au maximum pour essayer de trouver la source ennemie qui lui insufflait deux pensées de plus en plus fortes : enlever ses vêtements, et attaquer ses alliés.

Soit, la deuxième option en première.

Se calmant finalement, Faora soupira... puis claqua promptement sur le sol avec ses pieds, envoyant une puissante onde de choc capable de projeter alliés comme ennemis dans les airs. Son cerveau militaire trouva la première menace, Deadshot et ses ennuyantes balles de Kryptonite. Elle lui aurait bien arraché les mains ou écrasé les yeux, mais les pensées pacifistes de l'autre ahuri le poussèrent simplement à le frapper avec un coup de pied agile, le projetant proche de l'atrocité bleu si ce dernier est touché, permettant à son allié temporaire d'assaillir le tireur affaibli, qui devrait pâtir des effets du coup.

Le second est Reverse-Flash, très probablement coincé dans les airs et donc incapable de juste courir autour d'elle pour esquiver. Elle lui aurait bien arraché les jambes, mais elle se contenta juste d'essayer de lui filer plusieurs coups de poings rapides sur le torse, suivi d'un uppercut vers un arbre, la Kryptonienne descend promptement au sol et ramasse ensuite des échardes, les lançant en direction des jambes du Reverse Flash pour, s'il est touché, lui infliger des dégâts sévères sur ces dernières.

Grognante, elle se tourna vers Razer, bondissant pour atteindre son niveau... mais s'arrêta, l'air ahurie, et se contenta juste de presser des boutons sur son armure, l'ouvrant lentement. Elle n'était pas nue en dessous, mais elle ne donnait pas chère de sa pudeur pendant la minute à venir. Ses yeux bleus filèrent dans toutes les directions alors qu'elle flottait près du Red Lantern, utilisant ses super-sens pour détecter finalement le singe qui s'était emparé de son esprit.

Il lui fallait tout son esprit pour faire ça, et elle ne put que mordre ses lèvres alors que les manches de son armure s'écroulèrent au sol, le torse se défaisant lentement. On pouvait voir sa combinaison, désormais.

t-t-t-tire laaaaaaaaaaaa....

Elle pouvait à peine parler, et le désir de se déshabiller se faisait de plus en plus fort. Razer pourra t-il frapper le blond et libérer la Kryptonienne ? Ou recevra t-il la pleine puissance d'une demi-déesse nue dans une minute ?




Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mer 7 Juin 2017 - 9:59
Qui a dit que vivre à la campagne était un calvaire ? Eobard lui à son époque le pensait, il faut dire que dans le futur les villes sont le centres névralgiques d'activités diverses mais notamment et principalement scientifique, la campagne elle n'est dédié qu'a l'agriculture et exclusivement l'agriculture, seuls quelques maisons ou petit villages subsistent mais pas de quoi formé une métropole et la plupart du temps seul les ingénieurs agricoles vivaient loin de tout et encore il ne restait que 2 ou 3 jours hors de la ville.
Inutile de dire que Thawne se sent légèrement déstabilisé dans un endroit pareil mais ayant eu le temps de s'acclimater à cette époque il ne peut pas se permettre de se plaindre, malgré tout le lieu lui déplait fortement.

Toujours à couvert, Channelman se met alors à amorcer un semblant de dialogue que le néga-speedster n'écoute pas, une faute qu'il paie très cher vu que celui ci grille absolument tout système de communication, l'interface du casque d'Eobard s'éteignit instantanément, son système allait certainement redémarrer mais pas immédiatement, le temps du reboot plusieurs membres des New Bloods se manifestèrent, notamment un tireur qui se place derrière Thawne, les tirs extrêmement précis de celui ci allait probablement faire quelques trous dans l'armure du bolide, c'était sans compter sur la Kryptonienne qui souffla sur la trainée de balles qui gelèrent sur place traçant directement l'emplacement du tireur qui retrouva l'une de ses armes congelé.

Reconnaissant l'aide de la militaire Alien, le speedster lui fit part de son remerciement avec un pouce en l'air, sprintant dans la direction de son ennemi, il perdit pas de temps et le mit le KO en moins d'une seconde avec un coup sur la tête le tireur est assommé, il répond aux exigences de Waller qui d'un seul coup à changer d'avis concernant ces anarchistes, elle ne semble pas d'humeur visiblement mais Reverse-Flash n'en a que faire cela ne le concerne pas.

Le principale problème c'est qu'ils ont été pris pas surprise, ils sont observés et cela Eobard aurait du le prévoir, mais ils ne peut pas voir l'emplacement des caméras, son interface de visé n'a pas encore redémarrer.
Et alors que la situation s'aggrave de seconde en seconde, Faora se met à créer une onde choc qui fait voler le bolide en plein dans les airs, sans moyens de défense la Kryptonienne le saisi par le col comme possédé, il ne remarque que bien après mais les pupilles de la militaire son plus rond que la normale et brille comme des étoiles, comme quelqu'un faisant un mauvais trip.

"Mais qu'est ce que tu fais ?!!! lâche moi !!! HUMPFFF !! "

Recevant alors plusieurs coups bien puissant de l'extraterrestre, le rapide se retrouve plaqué à pleine vitesse contre un arbre le souffle coupé avec un filet de sang coulant de sa bouche, il n'eu pas vraiment le temps de se demander ce qui lui à prit de faire ça qu'elle lui lance de toute sa force plusieurs échardes dans sa direction et plus précisément sur ses jambes.
Il ne réfléchit pas plus et phase immédiatement, traversant l'arbre et se retrouvant derrière avec toutes les échardes plantés dans le tronc, il l'a échappé belle.

Revoyant les yeux de Faora et entendant la plainte de celle-ci à Razer, il en conclu qu'elle est effectivement manipulé mentalement par l'un de ces Gus, heureusement son casque est fait d'un alliage à anti-psychiques, il à déjà fait les frais d'une hypnose par le passé et à bien retenue sa leçon, alors qu'il reprend son souffle petit à petit son système de combat refait surface.

"réinitialisation système...Bouclier 65%...armure 50%"

La Kryptonienne à fait beaucoup de dégâts, il faudra redoubler de prudence.

"Une seconde plus tôt aurait été mieux ! détection de système de surveillance et activation des protocoles anti-IEM"

Sa combinaison s'entoure pendant un instant d'une aura bleu, son casque lui indique alors l'emplacement de plusieurs caméras, il se met au travail et dans son parcours d'éclairs rouges des étincelles et plusieurs explosions électriques caractéristiques survienne un peu partout l'ennemi n'a plus les moyens de voir la scène de combat.

Dans sa course il peut déjà voir que Lawton est plus qu'a découvert devant un géant bleu bien trop fort pour lui, il peut aussi voir Faora qui à quitté son armure, Ce télépathe est puissant. pensa t-il, mais il a d'autres priorités, ramassant l'arme de Deadshot jeté plus loin et son propriétaire par la même occasion, le Speedster posa le tireur d'élite de la bande sur un silo à maïs lui offrant une vue imprenable sur le camp adverse mais plus particulièrement sur celle qui manipule l'électricité.

"Un de ces quatre tu devras me rendre la pareil non ?"

Repartant dans l'arène, le bolide porte son attention sur le tas de muscles bleu, n'ayant pas la force nécessaire de prime à bord, Eobard pris alors un élan de plusieurs dizaines de Kilomètres, quittant d'abord la ferme quelques secondes pour revenir frapper le géant d'un coup de pied au genou disloquant l'os de sa place habituel, il repartit encore de la ferme quelques secondes de plus pour revenir plus rapide encore les yeux vibrant d'éclairs pourpres, frappant en plein dans la machoire un bang sonique se répercuta dans la zone, ayant fait éclater les dents du géant celui ci s'écroule au sol inconscient.

Se rappelant que plus tôt, Channelman est évoqué des tunnels souterrains, il rentre alors dans la grange et se met à la recherche de ce passage attendant par la même occasions ces camarades toujours engagé dans le combat, il n'y a pas d'âmes qui vivent dans cette grange fantôme, prenant ses précautions il vibre d'avance pour esquiver tout les coups surprises.

résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 7 Juin 2017 - 21:19
Plusieurs choses se produisent en succession rapide.

D'abord le système de communication du Squad est hacké par l'esprit virtuel qui se fait appeler Channelman et sa voix rempli leurs oreilles à travers l'oreillette qu'ils portent tous. Le Red Lantern, d'abord surprit, opte pour ignorer l'irritant et se concentrer sur le combat qui se prépare.

Mais il n'en a guerre l'occasion quand un son strident se fait entendre a travers l'oreillette et Razer, avec un cri de douleur, porte la main a son oreille pour en arracher violement l'objet qu'il écrase dans son poing, faisant taire le son. Se oreilles résonnent encore du bruit douloureux cependant et il ne remarque pas tout de suite la fille électrique qui apparait dans les air et se met a envoyer des éclairs vers lui.

Ce qui est vite rectifié. quand une puissante décharge le frappe et l'envoie voler assez loin, et il s'écrase en formant un cratère. Pendant un moment seul de la poussière et un petit filet de fumée en sort, jusqu'à ce qu'il y ait un rugissent de rage suivi d'une explosion de flammes rouges et le Red Lantern explose littéralement hors du trou et s'envole vers la fille qui lui envoie des éclairs. Il présente alors une image vraiment infernale dans sa rage, enveloppé de flammes rouges, les yeux brûlant comme des braises incandescentes et le visage tordu par une rage intense et destructrice.

"Je vais te DÉTRUIRE!" Lance-t-il d'une voix rauque alors qu'il arrive a proximité de la femme et ouvre grande la bouche.

Une gerbe de flammes et de magma incandescent fond vers la jeune fille et la frappe violement au torse, l'envoyant voler plusieurs dizaine de mètres en arrière. Elle 'écrase dans un cratère a son tour, la poitrine salement brûlée - on voit même une côte ou deux - et de toute évidence hors de combat.

Mais l'étrangeté de ce combat est loin d'être terminé.

Il remarque Faora qui attaque Deadshot et puis Reverse-Flash violement, avant de s'élancer vers lui... et de stopper, comme confuse et ne sachant trop quoi faire. Elle se bat de toute évidence contre une sorte de contrôle mental... Et est-ce qu'elle est en train de se déshabiller? Des morceaux d'armure commence a tomber au sol, et la combinaison qu'elle porte en dessous devient visible.

Un puissant télépathe est dans les environs. Il étrécit les yeux et regarde dans la direction où elle semble concentrer son regard, et peut voir un type blond qui semble être la source de ce qui arrive a la Kryptonienne. Sans attendre, ne souhaitant pas se retrouver sous les coups réels d'une Kryptonien sur Terre, il lève un bras et tire avec précision une lance d'énergie rouge vers la blond, et de loin, le vois s'attraper l'épaule et se crisper de douleur.

En plein dans le mille.

Il prends cependant ses distance devant Faora car il ne sait pas si le contrôle mental de l'homme sur elle est encore actif. Il se prépare a se défendre, au cas où...

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 16/04/2017
Messages : 166
DC : Conner Kent.
Localisations : Belle Reve.
Secret Society

MessagePosté le: Sam 17 Juin 2017 - 3:23
D'innocents adolescents avec une arme à la main ? Faites-moi rire. rétorqua Deadshot. La nouvelle n'avait pas l'air de l'affecter : il avait déjà fait pire, et il était peu probable que ses camarades aient beaucoup plus d'états d'âme. Le plus humain d'entre eux devait encore être l'Épouvantail, et il s'était pour cette fois fait porter pâle - à moins que Waller lui ait trouvé un autre usage. Il préférait ne pas savoir quels « devoirs » pourrait trouver son esprit dérangé à quelqu'un capable de contrôler la peur. S'ils vous aident, ils sont aussi coupables que vous. Mon seul regret est d'avoir gâché des balles pour eux au lieu de laisser les autres faire le ménage.

Il ignorait si Channelman pouvait l'entendre, mais ce n'était pas ce qui allait le couper dans sa répartie. Adolescents, peut-être, mais dès lors qu'ils se préparaient à faire parler la poudre et le plomb, il fallait s'attendre à en recevoir en retour. C'était la dure loi de la guerre, et Deadshot l'appliquait sans concession. Peut-être aurait-il réfléchi à deux fois s'ils avaient été désarmés - il avait plus de mal avec les enfants dernièrement ; heureusement, il en croisait assez peu dans le cadre de son « travail » - mais il n'y avait pas à hésiter en l'état.

Sitôt eut-il fini sa phrase que commença la contre-attaque ; tout d'abord par la suppression de leurs moyens de communication, puis par une offensive littérale. Sans roulement de tonnerre avant-coureur, la foudre se mit à pleuvoir aux alentours, l'obligeant à se déplacer et à perdre son arme dans la confusion ; bien que le silo auprès duquel il s'était tapi soit essentiellement fait de bois, ça ne rendait pas nul le risque qu'il fasse paratonnerre. Son mouvement lui permit toutefois d'éviter la chute d'un de leurs adversaires, qui semblait venir dans sa direction - et ce malgré l'onde de choc qui vint le faucher tout de suite après, bien qu'il n'en comprendrait l'origine que quelques instants plus tard.
Disposait-il d'un moyen de le repérer ou était-il juste venu vers lui par hasard ? C'est pour ça qu'il n'aimait pas affronter des métahumains ; on ne sait jamais de quoi ils sont capables avant d'avoir dû en essuyer les plâtres. Interpellé par le bruit, il baissa les yeux sur sa tenue - et jura en constatant que sa tenue high-tech était en train de grésiller : l'électricité dans l'air semblait l'avoir court-circuitée. Si elle devrait normalement pouvoir se rétablir, cela prendrait plusieurs secondes...

Je savais bien que je n'aurais pas dû me fier à cette camelote. S'il aurait aimé pouvoir choisir son adversaire - d'autant qu'il y avait un tireur dans l'assistance : le moment ou jamais pour un duel en règles -, il doutait que le mastodonte lui en laisse le choix ; il allait falloir s'occuper de lui d'abord. Se doutant qu'il était trop costaud pour être neutralisé par de « simples » tirs - sans quoi on ne l'aurait pas envoyé faire face à un tireur d'élite... -, Deadshot fit basculer ses canons sur les munitions anti-char - et tira dans les genoux.
Ses connaissances en anatomie et en artillerie étaient bien suffisantes pour cibler la partie la plus fragile et sous le meilleur angle possible, même en étant tous les deux en mouvement. Cependant, s'il doutait déjà de voir ses balles réussir traverser la peau, viser directement une articulation n'était peut-être pas le plus indiqué, non - mais juste au cas où, ça valait le coup d'essayer. Il ne demandait pas à ce que ça l'arrête : uniquement à le ralentir assez longtemps pour qu'un combattant plus à sa taille se libère.

Et tant qu'à faire... Relevant le bras, il lui décocha un nouveau coup de feu - dans l’œil cette fois ; si résistant qu'il soit, y recevoir une cartouche de ce calibre ne devrait pas faire du bien dans tous les cas. Avant qu'il n'ait pu faire de même de l'autre côté, il fut interrompu par Reverse-Flash qui s'empara de lui et l'emmena hors de portée du géant. Mieux encore, il lui avait trouvé un nouvel emplacement et récupéré son arme dans la manoeuvre - qu'il lui rendit d'ailleurs. Si celui-ci n'avait pas été un dangereux malade psychopathe, il aurait presque pu y voir un geste amical.

Je n'ai rien demandé, dit-il en lui prenant le sniper des mains - mais repartant dans sa course effrénée, le bolide du futur ne l'entendait très certainement déjà plus. Il continua dans l'oreillette : Trouve plutôt celui qui contrôle la kryptonienne, ou on risque de le regretter.

S'il n'était à vrai dire pas mécontent d'avoir été mis à l'écart du colosse, il avait une fierté à préserver. Dans l'intervalle, les étincelles qui dansaient sur son costume avaient fini par se retirer, le rendant à nouveau pratiquement invisible aux yeux de tout un chacun ; le mode camouflage était l'une de ces rares nouveautés qu'il avait complètement embrassé. En plein coeur du chaos et à la vitesse - vertigineuse - où tout s'était déroulé, peu avaient dû voir où Thawne l'avait déposé, à moins de lui prêter une attention particulière.

Sans qu'il aient eu besoin de se concerter, ils avaient la même idée en tête : sa position était parfaite pour neutraliser Miss Météo - d'autant qu'avec sa position surélevée, elle était la seule à pouvoir l'atteindre facilement si le coeur lui en disait. Mieux valait régler cela. Prenant à peine le temps d'assurer son équilibre et sans même devoir utiliser la lunette, il lui destina une balle en plein thorax ; flottant en plein ciel comme elle le faisait, les chances que quoi que ce soit viennent gêner son tir étaient moindres. Le fusil de précision n'était pas aussi versatile que son arme principale, mais une vingtaine de millimètres d'acier en travers de la trachée devrait suffire à la calmer.

Citation :
- Deadshot esquive l'attaque de Loose Cannon en reculant.
- Il subit par contre l'onde de choc de Faora juste après.
- Il redevient visible, la foudre grillant temporairement sa combinaison camouflage.
- Il perd son arme dans l'agitation et utilise celles installées sur ses poignets.
- Il tire des balles anti-char dans les genoux de son adversaire.
- Il en met une de plus dans l'oeil droit.
- Il est interrompu dans sa séquence par Reverse-Flash, qui l'emporte.
- Il récupère son fusil des mains de ce dernier.
- Il rétablit son mode furtif.
- Il tire une balle (cette fois ordinaire) avec son sniper dans la trachée de Sparx.


That's yer problem, lady. You believe people can be cured, be made healthy,
be made normal -- that they can be saved. That they should be saved.

But maybe the only way to cure some people is with a bullet between the eyes.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4881-deadshot-journal-d-un-assassin http://dc-earth.fra.co/t4712-deadshot-guns-don-t-kill-people-they-make-it-easier
Inscription : 01/05/2017
Messages : 69
Localisations : Washington
MessagePosté le: Lun 26 Juin 2017 - 12:49
Le Suicide Squad dans sa toute-puissance avait réussi à neutraliser Sparx (dont le champ électro-magnétique réussit néanmoins à dévier le projectile destiné à sa trachée) Loose Cannon, Hitman et Jamm.

Quatre ennemis de plus mis hors d'état de nuire en l'espace de quelques secondes.

Dans l'endroit où étaient planqués Razorsharp, Pax et leur atout majeur, l'angoisse était à son paroxysme. La jeune femme au bras de rasoirs commençait à douter de leur intervention. N'avaient-ils pas fait venir un adversaire qui était au-delà de leurs capacités ?

Elle se mordit la lèvre et jura qu'elle aurait la tête de Deadshot et des autres. De Deadshot, tout particulièrement. Et des autres par voie de conséquence. Elle s'alluma une cigarette et contempla le visage numérique de Channelman :

"Bon si ça, ça marche pas" lança-t-elle en expulsant une bouffée. "Si ça, ça marche pas, il n'y aura plus qu'à agiter un chiffon blanc et à déposer les armes. Enfin... pour ceux qui ont des mains à lever"

Elle fit un clin d'oeil à Channelman et demanda à Pax de sortir vers la surface. Et surtout de ne jamais laisser leur atout majeur sans surveillance... car si elle était retranchée du jeu, tout était terminé !

*
* *

Reverse-Flash explorait les tunnels sous la ferme à super-vitesse. La plupart étaient de simples galeries totalement vide et ne présentant aucun intérêt. Mais enfin, il arriva sur...


... une espèce de gourou crasseux qui mit immédiatement genou à terre en voyant le Nega-Flash et hurla à une deuxième personne de se mettre derrière lui et...


... la scène changea et Pax disparut, révélant une tripotée de Flashs qu'Eobard connaissait malheureusement bien.

"Alors, Thawny, ça fait quoi d'être seulement le 4ème type le plus rapide dans cette salle ? Hum ?"

La voix était clairement celle de Barry Allen. Jay Garrick souriait ironiquement. Et West... West lui tirait la langue !

L'odeur, le son, l'image, la sensation du sol sous ses pieds, tout cela... était indiscutablement la réalité. Du moins, la seule réalité qui s'offrait présentement à Eobard.

Et d'ailleurs, cette réalité fondit sur Reverse-Flash sous la forme de 3 éclairs supersoniques - les Flashs - qui engagèrent immédiatement le combat, dans ces boyaux exigus.

*
* *

Tandis que les Flashs se moquaient d'Eobard, Faora, Razer et Deadshot virent apparaître, sortant d'une grange une silhouette qui...

*
* *

... pour Faora s'avéra être... Lois Lane, la copine de Superman, cette journaliste agaçante, qui possède des pouvoirs kryptoniens !


Elle souleva comme s'il s'agissait d'un fétu de paille la grange elle-même et la projeta en direction de Faora. Elle brailla :

"Pureté de la race, pureté de la race... Grâce à STAR LABS n'importe qui peut devenir un kryptonien encore plus fort qu'un vrai de vrai !"

*
* *

... pour Razer s'avéra être Arisia, l'une des ex petites-copines de Green Lantern !


Elle s'élança vers Razer et lui dit :

"Pas besoin de Green Lantern, pour toi ! Je suis peut-être mignonne et gentille mais tu vas dérouiller, mon coco. Franchement les anneaux verts c'est le top, le rouge ça tâche !"

Et elle attaqua Razer directement.

*
* *

... pour Deadshot s'avéra être... Amanda Waller, elle-même.


Elle tenait un impressionnant canon à la main et lâcha :

"Repos soldat. L'obéissance ce n'est plus ce que c'était. Il va vous falloir payer pour ce que vous avez fait. Alors, vous serez bien gentil de ne pas gesticuler pendant que je vous tire dessus..."

Et elle enclencha le canon et fit feu directement sur Deadshot.

*
* *

Et pendant que les membres du Squad se débattaient avec leurs tragédies respectives, les New Bloods encore debout priaient pour que cela fonctionne...

Spoiler:
 


Actuel et nouveau leader du Suicide Squad.
Compte animateur incarné par le Staff.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 29/04/2017
Messages : 317
DC : M E T A L L O / J I N X
Localisations : Ciel
Secret Society
MessagePosté le: Lun 26 Juin 2017 - 13:48

Les enfants du Mais
SUICIDE SQUAD HAS NEW BLOOD ON ITS HANDS

Faora remit son armure avec hâte, effectuant un bref haussement de la tête en direction de son allié pour le remercier. Elle avait encore sa combinaison, donc ce n'était pas comme s'il avait vu quelque chose d'aiguicheur (encore heureux, elle aurait très probablement essayée de le tuer) et de toute manière, elle n'était pas le genre de personne qui se laissait gênée par la pudeur, son armure était déjà bien assez solide.

Le problème, c'était bien son attaque sur le reste de la Squad. Se débarrasser de rivaux lui "plaisait", bien évidemment, mais elle voulait éviter que Waller n'active les bombes par accident. La communication avait été rendue plus difficile en temps récents, et il se pourrait bien que le glorieux gouvernement ne perçoive que son assaut sur ses alliés, ce qui pourrait mener à un quiproquo fatal.

Heureusement, elle était encore en vie pour l'instant. La télépathie était donc une bonne excuse ? A noter. En attendant, voilà que ses alliés se débarrassaient des New Bloods, le Reverse Flash servant de MVP de l'heure. Le Speedster jaune, s'il était aussi psychotique que n'importe qui dans l'équipe, semblait doué pour coopérer, se servant de Faora pour vaincre le fin tireur ennemi avant d'aider Deadshot en le positionnant et en affaiblissant son ennemi.

Deadshot lui même n'était pas en reste, et avait vaincu deux New Bloods, alors que Razer s'occupait de Jamm. La Suicide Squad avait obtenue une victoire éclair, et les seules difficultés venaient, ironiquement, de leurs propres rangs. Elle aimerait dire qu'elle se "rattraperait" et regrettait son carnage, mais en vérité, malmener physiquement ces alliés avait été un plaisir qu'elle recommencerait bien de nouveau si l'occasion lui était tendue.


Agrippant discrètement les deux pistolets ennemis pour les ranger quelque part dans son armure, La Kryptonienne croisa les bras, alors que le Flash du futur se lança dans une exploration solitaire. Il avait la vitesse de fuir, mais restait affaibli par son combat bref avec la Kryptonienne, et la vitesse seule ne pouvait pas vaincre ce qu'il y'avait dans les couloirs... hurm, imbécile.


Quoi que, l'on ne pouvait pas vraiment le critiquer. Les victoires de la Squad sur le New Blood étaient faciles et sans pertes. Sans aucun doute grâce aux pouvoirs divins de trois des quatre individus (désolé Deadshot), mais aussi parce que la squad était composée de gens faits pour se battre, avec de l'expérience en combat réel, qui savaient quoi faire avec leurs capacités. Les New Blood s'étaient déjà battus, mais beaucoup moins que les individus concernés.


En attendant; la Kryptonienne fut très rapidement confrontée par des images prônes à l'énerver, alors que plusieurs individus sortirent de la grange. Celle qui affrontait Faora était cette femme, Lois Lane, du Daily Planet. Elle avait, pour cette journaliste, le mépris considérable qu'elle accordait aux vermines qui grouillaient sur le sol de la planète, bien évidemment, mais rien qui pouvait vraiment énerver Faora... jusque au moment où Lois souleva la grande pour la lui envoyer dans la face.


Une Kryptonienne. Elle avait obtenue des pouvoirs de Kryptoniennes, choquée, Faora l'entendit ensuite se moquer des principes de la jeune femme, expliquant que la pureté de la race n'était bien qu'une illusion répétée en boucle, clamant que tout humain pouvait devenir un Kryptonien avec des compétences égales aux originaux ! Comment pouvait t-elle oser ?!


Les Kryptoniens étaient la race "supérieure", parfaite, qui gouvernait sur la Terre Entière. Les autres races n'étaient que des esclaves, au mieux ! Comment pouvait t-elle OSER se mettre sur un pied d'égalité avec la femme de Krypton ?! COMMENT EST-CE QUE SON PEUPLE POUVAIT ÊTRE MOQUÉ AVEC AUTANT D'IMPUNITÉ ?!!!! ILS OSENT ! NON ! ILS ONT OSÉS ! ILS ONT OSÉS ! ILS ONT OSÉS !


Ignorant ses pensées saines, comme quoi ça ne pouvait qu'être qu'une illusion, Faora bondit, déclenchant une nouvelle onde de choc et détruisant la grange avant d'essayer de choper Lois par la gorge pour l'emmener droit dans les cieux... pour mieux l'écraser sur le sommet d'une montagne tout proche, causant une nouvelle onde de choc et propulsant des débris un peu partout.


Faora leva le poing vers le visage de "Lois" et l'abattit, la Terre trembla promptement. Du plus pauvre au plus riche, tous remarquèrent que de violents tremblements étaient en train de secouer la planète.


Elle se retenait encore, oui, mais elle venait quand même de libérer une bonne partie de sa puissance alors qu'elle démolissait la montagne en un seul coup, creusant un cratère de plus en plus profond. Les New Blood avaient énervés la Kryptonienne ! 


MISERABLE CHIENNE ! SOUS-RACE SANS HONNEUR ! COPIE INFAME ! TON PEUPLE IMBÉCILE EST INFÉRIEUR ! INFÉRIEUR ! INFÉRIEUR ! TU NE PEUX PAS NOUS COPIER ! TU NE PEUX PAS NOUS ATTEINDRE ! TU NE NOUS ATTEINDRAS JAMAIS JAMAIS JAMAIS JAMAIS JAMAIS JAMAIS JAMAIS JAMAIS JAMAIS JAMAIS JAMAIS JAMAIS JAMAIS JAMAIS JAMAIS JAMAIS JAMAIS JAMAIS JAMAIS JAMAIS JAMAIS JAMAIS JAMAIS !


Ne souhaitant pas inquiéter la planète plus que ça, mais toujours désireuse de se lancer dans une rage aveugle, Faora agrippa "Lois" par le col pour tenter de la traîner haut de les cieux et taper... toujours taper ! 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mar 27 Juin 2017 - 10:35
Il n'attendit pas plus longtemps ses camarades, il se doutait bien qu'ils avaient réussi à se débarrasser des rednecks qui tentait vainement de défendre leur territoire alors tant qu'a faire, Eobard partit en éclaireur.
Jouer la sentinelle ne le dérangeait guère, il ne peut pas lui arriver grand chose et même si c'est le cas il pourrait se défendre aisément.
Arpentant les couloirs poussiéreux des tunnels, il explore chaque pièce chaque recoin mais ne trouve pas les deux individus qu'ils sont venus chercher, du moins il lui reste un endroit qu'il n'a pas exploré, une espèce de porte blindée, il n'aurait aucun mal à la traverser ceci dit il lui suffirait de vibrer à travers et d'ouvrir la voie pour les autres c'est bien pratique la super vitesse.

S'approchant de la porte, deux personnes sortirent de leurs cachettes, dissimulés derrière des caisses Eobard aperçu un personnage mais pas l'autre.
Ce dernier se révéla être un sans abri des plus sales avec une allure voudou, Thawne ne put s'empêcher de rire face au ridicule qu'incarnait l'homme en face de lui.

"Sérieusement ?! Qu'est ce que tu vas faire me lancer des os de poulets à la figure ! HA HA HA !"

Un rire nerveux qui ne pouvait s'empêcher de maitriser, ses collègues se rameutèrent derrière lui, l'équipe au complet.
Seulement voila sa moquerie coupa court quand le gourroux se mit à terre, sa présence s'envola révélant celle des personnes que le Reverse-Flash ne peut pas tolérer.

Trois de ses semblables speedsters était la, Jay Garrick ce vieillard moralisateur insupportable, ce sale énergumène de Wally West le Kid Flash et Barry... Barry Allen.
Celui-ci ne tarda pas à provoquer le professeur Zoom, suivi d'une attaque combinée des trois Flash qui se ruèrent sur Thawne le tabassant au sol.
A terre les Flashs se mirent en cercle observant d'un air accusateur, leur regards si fier et soi disant "brave" cela le dégoutait sa colère monta encore d'un cran, la rage au ventre.

Wally fut le premier à commencer la joute verbale.

"Regarde toi mec ! comment tu peux te considérer comme un speedster, plus lent que toi ça n'existe pas ! tu peux pas être le némésis de Barry c'est plutôt Zolomon ouais ! t'es pitoyable mec pathétique ! ha ha ha !"

Jay enchaina sur un ton plus sérieux et moins gamin que son prédécesseur.

"Tu ne mérites pas ces pouvoirs, je ne sais pas ce qui est pire le fait que tu les as volés ou le fait que tu t'en serves pour commettre les pires atrocités et tu te considère encore comme un homme de science ! tu dois être arrêter tu n'es qu'un psychopathe qui se prend pour Dieu"

Barry fut le dernier, le dernier à déchainer la fureur du bolide négatif.

"J'ai vraiment honte, comment j'ai pu engendrer ça ? tu ne peux pas être mon descendant ! La speed force ne t'a même pas choisi tu n'es qu'une copie de moi, pourquoi tu es si jaloux ? qu'est que j'ai bien pu faire à part être meilleur que toi ? ha ha ha !"

N'ayant plus que la colère et la rage en réponse, Eobard se soulève d'un coup faisant jaillir un poussée électrique rouge et tourbillonna dans la cave provoquant une tempête au sein même des tunnels, la un brouillard de poussière apparu et Thawne prit un a un les Flashs, d'abord Wally auquel il fit craquer la nuque d'un coup, le corps du Kid Flash frappa violemment le sol.
Ce fut le tour de Jay ensuite qui essaya de défendre face à un Reverse-Flash en pleine psychose, il fit traverser son bras en pleine poitrine le Flash original mourut sur le coup.
Et le meilleur pour la fin Allen qui se mit à courir en contre-sens du Néga-Flash pour tenter de le frapper sans succès, le scientifique à un des ses passages éclairs réussit à briser les deux genoux de son rival le mettant instantanément à terre.
La tornade s'arrêta et Thawne mit son pied sur la gorge de Barry pour l'immobiliser et l'étouffer en même temps.

"Rien à faire du paradoxe tu meurt maintenant !!"

Il le mitrailla de coups de poings, si bien que le sang finit par éclabousser son visage, et bientôt il n'eu plus grand chose à frapper mais ça il s'en fichait pas mal.
Alors que le visage d'Allen ne ressemblait plus à grand-chose, Eobard continuait ses rafales de crochet et d'uppercut en série.

"Tu n'en n'as pas assez hein ?! il faut toujours que tu sois la pour me hanter pour me désavoué même quand tu n'es pas la, la simple pensée à ton encontre me donne la nausée, pars , pars ! PARS ! PARS ! SORS DE MA TETE !"

Il frappait et frappait encore sans relâche, cela devenait presque ridicule et pourtant il ne fatiguait pas il était guidé par une colère vieille de plusieurs années, il avait la force de le massacrer encore et encore. En pleine névrose, la jalousie l'avait amené si loin jusqu'au bords de la folie.
Quoiqu'il en soit il est toujours sur le cadavre de Barry et pourrait frapper encore pendant des heures voir quelques jours.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 1 Juil 2017 - 20:43
Razer cligna des yeux quand la femme en vert et blanc vraiment très belle mais aussi vraiment très en rogne puis fonça dessus pour l'attaquer. Jusque là, tout s'était déroulé un peu trop bien, pour être honnête. A part le petit problème à leur arrivée, ils étaient en train de gagner, et bien que Razer se sente particulièrement irrité, voire en colère, d'être ainsi lançé contre des adolescents au milieu de nulle part, il n'avait pas le choix de faire ce qu'on lui ordonnait.

Même si ce qu'on lui ordonnait de faire de dégoûtait au plus haut point. Où était l'honneur a attaquer des gamins? Quelle genre de 'grande victoire' pouvaient-ils espérer obtenir en prenant la vie de ces adolescents qui, tout compte fait, n'avaient pas fait grand chose de mal a part protester un régime dictatorial.

Cette situation déplaisait au plus haut point au Red Lentern, qui se considérait une personne honorable, et qui détestait être forcé a des actions qui entachaient son honneur et le forçait a écraser non seulement sa rancune, mai9s aussi une bonne part de ses principes. C'était des gamins! Franchement, ils auraient put trouver mieux comme cible pour le Squad non?

Alors quand la jeune femme, en Green Lantern, lui fonça dessus avec de claires intentions de meurtre, il y vit un moyen de laisser libre court a la rage qui bouillonnait en lui et ne demandais qu'a être libérée. Il ne sait pas ce qui se passe, quelqu'un manipule leurs esprits, et leur perceptions, et les force a voir quelques chose qui n'est pas totalement réel, mais pour l'heure, la femme qui l'attaque est bien assez réelle a son goût, et bien qu'il ne la connaisse pas, elle porte l'uniforme et l'anneau des Green Lanterns, ce qui la marque comme une ennemie!

"C'est ce que tu penses, ma jolie, mais j'ai affronté pas mal de Green Lantern durant ces dernières années!"

IL évite facilement sa première attaque et se retrouve derrière elle, deux lames rouges incandescentes étant apparues dans ses mains. Il fonce sur elle et vise son dos exposé, voulant y planter les deux lames et finir ce combat inutile au plus vite. A part Jordan, aucun Green Lantern ne peut résister a la fureur des Red Lanterns! Et cette petite demoiselle ne fera pas exception! Elle se retrouve prise dans des câbles métalliques rouges qui brûlent sa peau de pêche et de la fumée en monte en petites colonnes. SI elle ne s'en débarrassé pas bientôt, elle sera non seulement empalée sur des lames de feu, mais coupé par des câbles brûlant comme une motte de beurre mou.

"Et aucun n'a survécu l'expérience." Siffle-t-il directement dans con oreille, yeux étrécit et dents pointues dénudées presque assez près pour lui arracher la gorge s'il le décide.

Il ne prête aucune attention à ce que les autres font, ils sont sans importance, ils peuvent mener leur propres combats, mais Razer compte bien en finir vite avec la donzelle en vert qui l'a approché avec des paroles aussi ridicules. Mais elle a du cran, et il peut respecter ça... si elle était autre chose qu'une petite Green Lantern irritante et déplaisante!
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 16/04/2017
Messages : 166
DC : Conner Kent.
Localisations : Belle Reve.
Secret Society

MessagePosté le: Jeu 6 Juil 2017 - 13:12
Même si la balle n'avait su l'atteindre - malgré une visée parfaite ; l'honneur était sauf -, la cible avait néanmoins été abattue. S'ils faisaient désormais face aux « vrais » New Bloods, ceux-ci n'opposaient guère plus de résistance que leurs prédécesseurs. Peut-être commençaient-ils à se rendre compte qu'ils s'étaient attaqués à un trop gros morceau ; non seulement la Suicide Squad était-elle rompue au combat contre les métahumains, mais elle en comptait elle-même de très puissant dans ses rangs.
En jetant leur gant à Waller, ils ne s'étaient probablement pas attendus à voir débarquer une Kryptonienne, un Red Lantern et un Bolide aux côtés du traditionnel Deadshot - qui, s'il ne payait pas de mine en comparaison, ne saurait être pris à la légère. Certes, ils avaient des pouvoirs ; mais c'était bien tout ce qu'ils avaient. Ils n'avaient pas été suffisamment entraînés, et ne comptaient que sur leurs facultés pour remporter ce combat. Si impressionnantes soient-elles, ça ne suffirait pas.

Le tireur n'était peut-être pas doté de pouvoirs dépassant l'entendement, mais il n'avait pas son pareil une arme à la main - et c'était tout ce qu'il lui fallait. Aux dernières nouvelles, pouvoir cracher des éclairs n'empêchait pas de mourir d'une balle dans le front... Et si Waller avait dit les vouloir vivants, ça n'empêchait pas quelques mutilations.S'il n'en avait pas l'habitude faute de partager le penchant sadique de nombreux criminels, il était parfaitement capable de « faire durer le plaisir » - et c'est probablement lui qui s'y collerait une fois qu'ils les auraient attrapés.

Pour un cas pareil, la présidente risquait de vouloir faire appel à un homme de confiance - et à son grand désarroi, c'était un rôle qui, récemment, lui avait échu un peu trop souvent. Aurait-elle oublié qu'il était un mercenaire et un meurtrier ? Lorsqu'il avait rempilé avec la Task Force X, il aurait dû exiger une clause l'exemptant des basses besognes dans son nouveau contrat ; ce n'était pas ainsi qu'il aurait ce qu'il cherchait... Et Waller le savait. Tout sacrifiable qu'il soit, elle comptait bien le rentabiliser, le presser un fruit jusqu'à en retirer tout le jus avant de le laisser avoir la mort qu'il voulait. Parce que c'était ainsi qu'elle fonctionnait, tout simplement ; il était inutile d'essayer de le cacher à ce stade.

En voyant une forme bouger dans les ombres de la grange, il pointa immédiatement son arme dessus... Et eut la surprise de voir apparaître Waller en personne, un énorme canon à la main - dont il n'eut aucun mal à reconnaître le modèle, l'ayant expérimenté pour elle. Dans l'intervalle, Deadshot avait eu le temps de descendre du silo - qui, s'il constituait une bonne position surélevée, n'était pas stable ; et malgré sa quasi-invisibilité, sa position avait de toute façon été trahie pas son dernier tir.
Ainsi donc, la reine des abeilles se décidait à sortir de la ruche ? Elle devait avoir vraiment mal pris ce que Channelman avait dit sur elle... Bien que l'arme ait apparemment déjà fini de fumer, au vu de l'endroit dont elle venait de sortir, avait-elle exterminé les rebelles en personne ? Mais ses paroles révélèrent une tout autre intention.

« Soldat » ? C'est nouveau, ça. D'habitude, c'est plutôt « vermine », ou quelque chose du même genre. releva Lawton - non sans spécialement s'en étonner ; Waller avait ses lubies, jonglant constamment entre l'être et le paraître, plus encore depuis qu'elle était devenu ce qu'elle était. Vous êtes dans un bon jour, Waller, ou vous avez simplement décidé de faire un peu d'exercice pour évacuer tous ces muffins que vous faites livrer à votre bureau ?

Mais visiblement, le pouvoir lui était monté à la tête... Ou la Squad ayant été témoin de son humiliation, elle avait décidé de s'en débarrasser, en faisant en sorte que cela ressemble à un accident - pas de bombes intra-crâniennes. Après lui avoir promis de lui donner la mort qu'il méritait, elle allait simplement s'en charger elle-même ? S'il n'aurait jamais pris Waller pour une femme de parole, il aurait pensé qu'elle respecterait au moins cet engagement - mais c'était visiblement trop en attendre de sa part.
Dans un grondement de tonnerre n'ayant rien à envier à ceux que produisait la jeune femme aux pouvoirs idoines, un premier tir partit, emportant avec lui la moitié de sa clavicule pourtant solidement protégé. Avec un jouet pareil entre les mains, l'acier n'était que du papier mâché. Initialement repoussé en arrière par la violence de l'impact, Deadshot parvint néanmoins à rester d'aplomb... Et à avancer droit vers elle, malgré l'ampleur du saignement.
Il avait essayé cette arme, oui - et pouvait donc dire qu'elle contrebalançait une puissance remarquable avec une cadence de tir relativement piteuse. Ça n'en laissa pas moins le temps à celle qu'on appelait « The Wall » de faire feu une seconde fois, arrachant cette fois une partie de son abdomen ; s'il fut à nouveau jeté en arrière, Lawton ne cessa pas d'avancer. Ses bras étant encore valides malgré les gros trous qui venaient d'être percés dans son corps - ce canon aurait éventré un coffre-fort -, il usa de l'un d'entre eux pour retirer son casque, l'autre jetant son arme sur le côté.

Si c'était ça que vous vouliez, il suffisait de demander. fit-il en faisant craquer ses poings, la voix étonnamment calme malgré la douleur - une douleur qu'aucun être humain normal n'aurait pu ignorer. Et si son habilité au tir pouvait faire douter qu'il le soit parfois, la profusion écarlate le prouvait aussi mortel que n'importe qui - encore heureux. Il avait totalement oublié la présence du reste de la Squad ; son univers s'était réduit à lui et Waller. il aurait dû s'attendre à ce que ça finisse comme ça. C'est ainsi que ça se termine : pas dans une explosion, mais dans un gémissement. Mais ce ne serait pas le sien.

Je n'aime pas vraiment les surprises, mais c'est gentil de vouloir me faire plaisir.

Peut-être que c'était ça qu'il lui fallait, après tout. Peut-être que son rôle était finalement de prendre pour modèle autre légende - la pire que l'histoire américaine ait compter. Oui, peut-être qu'il était voué à marcher dans les traces de Lee Harvey Oswald en exécutant le président des États-Unis d'Amérique. Si son corps était pratiquement un poids mort désormais, Deadshot n'en trouva pas moins la force de se jeter en avant, écartant l'arme braquée sur lui avant qu'elle ne lui perfore aussi l'abdomen.
Waller était une femme robuste et avait sa corpulence pour elle, mais il ne fallait pas non plus sous-estimer le poids de Lawton - notable masse de muscles bardée d'un équipement des plus pesants. Elle bascula en arrière et il put sans mal refermer les mains autour de sa gorge. Volumineuse comme elle l'était, c'était à peine si l'on voyait encore la jonction entre sa tête et le reste, mais il fut parfaitement à même de trouver où enfoncer ses doigts - c'est comme le vélo, ça ne s'oublie pas.

Je crois que j'ai attendu ce moment toute ma vie. dit-il alors qu'il renforçait son étreinte, n'espérant que d'avoir le temps de terminer avant qu'il ait fini de se vider de son sang. Si controversée qu'elle soit, Amanda Waller caracolait encore en tête des taux de popularité dans les sondages ; en la tuant, il tuait avec elle tout le « bien » qu'elle avait fait pour ce pays. Oh, il savait que c'était des conneries - mais ce n'était pas le cas de tout le monde, et c'était tout ce qu'il fallait pour qu'il soit lynché en place publique. Pour qu'on se rappelle. Pour que le monde se rappelle.

De sa tenue, Waller tira un autre flingue - plus petit cette fois ; un modèle de poche - et en vida le chargeur dans un effort désespéré de se libérer de sa prise. N'ayant pas les bras assez libres que pour vider la tête dans cette posture, elle opta pour le torse. Si sa cuirasse encaissait très bien les balles, elle n'avait jamais été conçue pour résister à bout portant - et pour être celle qui lui fournissait son matériel, la dame la plus importante du pays devait probablement savoir comment passer à travers.
Les balles traversèrent donc la cage thoracique pour ressortir de l'autre côté, et il cracha sa vie dans son masque ; mais cela ne fit que raffermir sa détermination. Ce ne pouvait pas être si simple, après tout ; s'il voulait sa mort, il fallait la mériter.
Ne pas lâcher prise et aller jusqu'au bout de son effort. Tout en s'assurant que la prise de celle restante la compenserait efficacement, il libéra sa seconde main... Et se mit à frapper, écrasant ses phalanges dans le visage bouffi de sa supérieur, encore et encore, jusqu'à entendre craquer l'os et le cartilage. C'était sûrement la dernière chance qu'il aurait de le faire : il s'en voudrait de ne pas la mettre à profit. De ne pas laisser sa marque sur le visage de Waller comme il le laisserait sur celui de l'Amérique... De ne pas être celui qui mettrait un terme à son histoire.

En voulant lui voler sa mort, elle lui avait servi sur un plateau.
Ce n'était que sa manière de lui dire merci.


That's yer problem, lady. You believe people can be cured, be made healthy,
be made normal -- that they can be saved. That they should be saved.

But maybe the only way to cure some people is with a bullet between the eyes.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4881-deadshot-journal-d-un-assassin http://dc-earth.fra.co/t4712-deadshot-guns-don-t-kill-people-they-make-it-easier
Inscription : 01/05/2017
Messages : 69
Localisations : Washington
MessagePosté le: Mer 12 Juil 2017 - 16:47
Prisonniers de leurs univers mentaux respectifs, les membres du Suicide Squad boxaient contre leur ombre, se battaient dans le vide.

Faora était peut-être la plus puissante. C'était elle qui brisait les montagnes et faisaient trembler la Terre, dans une volonté arrêtée d'éliminer toute impureté. Et quand l'écorce terrestre se brisera et que le magma surgira, alors le monde - notre monde - ne sera plus que ruines fumantes. Sa rage est planétaire, son regard dément.

Lois Lane, même kryptonienne, si elle avait été là serait inconsciente depuis plusieurs bonnes minutes et maintenant sur le point de franchir les portes de la mort.

Faora avait été touchée en son âme et en son honneur. Tout comme Reverse-Flash... En dépit de sa puissance, les railleries de la Flash Family ne l'avaient pas laissé de marbre. Et en croyant frapper et mutiler les ombres de Barry Allen, de Jay Garrick et de Wally West... Zoom n'avait fait que frapper dans le vide, dans les murs du sous-sol et dans les étais du tunnel. De la poussière jaillissait en tout sens. De la poussière qui témoignait de la fragilité de l'édifice... sur le point de s'effondrer !

Sans compter qu'avec Faora, c'était tout le secteur qui tremblait et était en passe de s'effondrer. La grange avait explosé, les champs étaient ravagés et la Terre remuait !

Il était dur de garder l'équilibre sur ses deux pieds. Bien évidemment Razer en s'en prenant par le feu à la malheureuse Arisia ne réussit - en fait - qu'à mettre le feu au champ de maïs et ce même feu se propageait à vitesse grand V, compte tenu de la sécheresse ambiante... le Squad avait-il réussi à incendier des récoltes ?

Enfin, Deadshot - se prenant pour Lee Harvey Oswald - tripotait Waller de ses mains meurtrières. Et reçut de conséquentes blessures...

... mais rien de tout cela n'était réel. Car en dehors de ce que voyaient les membres du Squad, la réalité était toute autre...

*
* *

Pax était aux côtés de Chimera...


... la jeune illusionniste avait utilisé ses pouvoirs pour s'en prendre aux membres du Squad et les emprisonner dans un univers mental angoissant. Elle tentait de maintenir sa concentration le plus longtemps possible même si elle n'avait jamais essayé, jusqu'à présent, de projeter 4 illusions à la fois...

... et qu'elle connaissait les conséquences en cas d'échec !

Pax tenta de la soutenir mais le prophète crasseux n'était pas très doué pour cela.

Ils s'écartèrent tous deux du passage de Faora quand cette dernière entreprit de pulvériser la grange et soupirèrent de soulagement quand elle s'envola à nouveau, ignorant ce qu'elle entendait faire à la montagne.

Chimera déglutit bizarrement quand Razer mit le feu au champ et se mit à tousser maladivement quand les épaisses fumées dégagées par les plants de maïs commencèrent à l'incommoder.

Au sous-sol, on ressentit des tremblements. Reverse-Flash semblait avoir des problèmes.

Et Pax n'eut pas le temps de faire quoi que ce soit quand Deadshot se rua sur lui et entreprit de le rouer de coups : coup de chance pour le prophète, son pouvoir était son invulnérabilité. Alors, Deadshot pouvait cogner pendant des heures, cela n'aurait rien changé !

Mais quand la montage explosa et que le sol se mit à trembler, Chimera tomba au sol... relâcha sa concentration et les membres du Squad virent la vérité dans toute sa nudité...

... Faora réalisa qu'elle venait d'exploser une montagne en cognant sur... une Lois Lane qui n'avait jamais été là !

... de même Razer comprit que le feu gigantesque qui embrasait les récoltes de maïs était de son fait mais qu'Arisia n'avait jamais été présente !

... Reverse-Flash ne vit pas les cadavres des Flashs mais le tunnel qu'il avait lui-même contribué à éclater et qui menaçait de l'ensevelir sous des tonnes de gravats !

... et Deadshot était dans une drôle de position (mais ne portait trace d'aucune blessure), à califourchon, sur Pax !

Chimera pleurait au sol, craignant pour sa vie quand...

"On se rend"

Cela avait été dit par une jeune femme qui s'identifia comme Razorsharp, chef des New Bloods.


Ses mains en l'air avait d'abord été des lames d'un drôle d'acier organique avant de redevenir de véritables mains. Elle continua :

"Nous voulons des soins pour nos blessés et nous revendiquons le statut de prisonniers politiques. Channelman s'est suicidé en enclenchant un formatage de ses propres données. Nous ne pouvons poursuivre la lutte et nous n'opposerons aucune résistance"

Elle regarda les membres du Squad et Deadshot plus particulièrement. Il y avait de la haine dans son regard. Elle termina en tendant les bras à Lawton :

"Je veux que ce soit toi qui me menottes"

Spoiler:
 


Actuel et nouveau leader du Suicide Squad.
Compte animateur incarné par le Staff.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 29/04/2017
Messages : 317
DC : M E T A L L O / J I N X
Localisations : Ciel
Secret Society
MessagePosté le: Mer 12 Juil 2017 - 17:55

Les enfants du Mais
SUICIDE SQUAD HAS NEW BLOOD ON ITS HANDS

Elle frappait, frappait, frappait et frappait encore, dans un déchaînement de violence qu'elle n'avait encore jamais délivrée a tout individu sur la planète, que ce soit un des puissants Green Lantern, la JLI, cette petite idiote dans la Batcave, Batman lui même...tous avaient réussis à la plonger dans une rage noire. Mais aucun, aucun n'avait jamais été capable de lui tirer dans un tel point faible, aucun n'avait été capable de la plonger dans un tel envie d'anéantir le monde et tout ce qu'il y'a avec.

Lois Lane était brièvement devenue la personne qu'elle haïssait le plus au monde. Un exploit, elle n'avait d'estime ou d'amour pour personne sur la surface de ce monde. L'étrange hybride, que ce soit par sa seule existence, apportait une sensation dé dégoût importante à la Kryptonienne, celle que l'on aurait quand l'on observe un grand tas de détritus ou quand l'on sent une odeur désagréable. 

Elle savait bien les trous dans l'histoire, elle savait que des faux Kryptoniens ne pouvaient exister ou ils auraient été clonés en masse. Elle savait même qu'il ne s'agissait sans doute que d'une stratégie ennemie, mais son arrogance l'avait menée à causer des dégâts collatéraux immenses capables de détruire la planète, un acte qu'elle jugeait juste dommage dans sa quête de revanche.

L'assaut continuait avec violence, des rayons calorifère étaient tirés, des souffles de glace balayaient les montagnes, elle boxait avec des poings qui détruisaient des planètes quand elle frappait les airs, puis y allait moins fort sur les montagnes... ce qui ne manquait pas de les fendre en deux et de faire trembler les cieux. Il lui fallut quelques instants pour réaliser qu'il n'y avait rien : il ne s'agissait que d'une illusion, implantée par un inconnu.

Un petit humain misérable s'était jouée d'elle et avait insultée sa race. Avait OSEE créer un faux Kryptonien pour la DISTRAIRE ? L'HUMAINE VENAIT DE SE JOUEE DU GRAND PEUPLE DE KRYPTON ! UNE MOQUERIE ! UNE INDIGNATION ! Faora fila comme un bolide pour rejoindre le reste de la squad, créant une onde de choc alors qu'elle atterrit, ses yeux bleus observant très rapidement les trois individus présents.

Un vieil homme et deux jeunes femmes. Razorsharp, ce qui semblait être Pax et...Chimera, une illusionniste. Ses yeux terribles restaient plantés dans la direction de la malheureuse, ignorant les demandes de Razorsharp ou ses demandes. Cette petite sous-race déclarait la guerre, laissait ses alliés mourir puis abandonnait quand le danger venait vers elle, elle serait énervée si Chimera ne s'était pas accaparée toute sa rage.

Faora leva la main puis marcha en avant pour agripper Chimera par le cou, déployant une grande vitesse en se faisant. Sa poigne était de fer, son regard était de braise.

Sur Krypton, nous avons une punition spéciale pour les sous-races qui utilisent de l'équipement Kryptonien sans notre accord. Ton illusion grotesque à moqué les qualités de mon peuple en agitant un immonde hybride, tu vas donc être punie comme le reste des dégénérés et métèques avant toi.

Ses yeux luirent en rouge.

Je ne te tuerais pas, tu seras plongée dans les prisons du gouvernement pour y pourrir avant. Mais je vais inscrire ta punition dans ta chair pour ton insulte envers ma race.

Quelques coups de vision calorifère, et Faora la laisse tomber comme un sac à patate, ayant inscrite un seul terme dans son language sur la peau même de la New Blood : "SOUS-RACE". Un moyen de lui rappeler son appartenance dans l'échelle sociale. Satisfaite, la Kryptonienne recule et observe ses camarades avec son mépris habituel.

Elle vivra, je n'ai pas violée les règles de la mission. Procédez à l'arrestation.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 16/04/2017
Messages : 166
DC : Conner Kent.
Localisations : Belle Reve.
Secret Society

MessagePosté le: Mer 12 Juil 2017 - 20:24
Alors qu'il frappait à s'en blesser les phalanges, le tireur d'élite put voir le visage sous ses poings changer d'apparence - et perdre ses ecchymoses - jusqu'à n'avoir plus rien en commun avec celui de Waller. Deadshot était un vieux de la vieille : ce n'était pas la première fois qu'il était victime de ce genre de manège. Aussi, s'il en fut bel et bien surpris, put-il reprendre son sang-froid rapidement.
Le parfait état de celui qu'il était en train de cogner - qu'il l'ait frappé aussi longtemps que l'illusion le lui avait fait croire ou non - suggérait une forme de résistance accrue, mais ça ne voulait pas dire qu'il ne ressentait pas la douleur ; aussi lui adressa-t-il un dernier coup pour la forme avant de se relever - et de le mettre en joue. À cette distance, quoi qu'il puisse essayer de lui faire voir, il aurait la certitude de lui coller une balle dans la tête avant de recommencer à divaguer si nécessaire.

Toi et ta coupe de hippie, je vous suggère de rester en place si tu ne veux pas que je t'améliore l'aération.

Le message était clair, et le barbu en robe avait tout intérêt à le prendre au sérieux. D'un rapide coup d'oeil alentour - sans rien changer à la raideur de sa posture ou à la sensibilité de sa gâchette -, il évalua la situation... Et ne put que constater que le paysage n'avait plus grand chose à voir avec ce qu'il était il y a encore quelques minutes. Les pouvoirs des New Bloods ne lui ayant pas semblé si impressionnant - du point de vue de quelqu'un habitué à se retrouver aux prises avec la Justice League - ; par conséquent, un des rouleaux compresseurs qu'on avait collé sous ses ordres avait dû se laisser aller pendant qu'il était ailleurs.
D'une certaine manière, il pouvait s'estimer heureux de ne pas être devenu un dommage collatéral ; malgré la tentative de Thawne de se montrer « amical », il y avait fort à parier que la plupart d'entre eux laisseraient mourir les autres sans y réfléchir à deux fois s'ils étaient dans le chemin. Lui le ferait, en tout cas. La situation parut toutefois s'être calmée, la seule autre membre du groupe dissident encore visible étant prostrée au sol en train de pleurer - et déclarait sa reddition. Une affaire rondement menée.

Il laissa Faora marquer leur tortionnaire psychique comme du bétail sans même y accorder un regard ; celle-ci savait ce qui l'attendait si elle enfreignait les règles, si précieuse que soit une kryptonienne dans leur arsenal. C'est le moment que choisir Razorsharp - l'un des personnages-clés de leur mouvement - pour apparaître. S'il fut tenté de lui dire qu'elle aurait besoin de cours sur le choix de son pseudonyme, il se dit que ce n'était pas forcément le plus pertinent de la part de quelqu'un se faisant appeler « Deadshot », tout approprié que ce soit.

Thawne, allez vérifier si ce qu'elle dit est vrai... S'il ne demandait pas mieux que de la croire, il avait été roulé trop de fois - non sans répercussions pour les coupables - que pour laisser quoi que ce soit au hasard. Sa tête qui s'était tournée vers le Speedster revint vers Razorsharp. ...Et si c'est le cas, empêchez-le de finir le travail. Il sera jugé comme les autres.

Tout meurtrier qu'il soit, Eobard Thawne était avant tout un scientifique - à ce qu'il parait ; c'était difficile à croire en le voyant courir partout comme un gamin de six ans à qui on a eu le malheur de donner un cookie en trop, mais c'était le propre du « cercle intime » du Flash après tout. L'informatique n'était peut-être pas son domaine de prédilection, mais il devrait avoir suffisamment de matière grise pour empêcher Channelman de s'en tirer si facilement.
S'il n'aurait peut-être pas été aussi prompt à assurer la survie de n'importe lequel de leurs prisonniers, il se doutait que celle qu'on appelait « le Mur » voudrait se charger personnellement du bouffon cybernétique - et lui trouverait peut-être d'autres utilités une fois donnée une leçon. C'était malheureux à dire, mais Lawton commençait à savoir comment elle fonctionnait - et elle pouvait s'estimer heureuse qu'il ne soit pas à cheval sur la morale, même si c'était précisément pour cela qu'elle l'avait choisi.

Et donc, Razorsharp voulait qu'il soit celui qui l'attache.
Mais bien sûr.

Désolé de vous décevoir, mais j'ai l'intention de rester en un seul morceau. Razer ? fit-il en tendant les lourds bracelets en métal vers le Red Lantern de sa main libre, sans cesser de la tenir en joue. Le coléreux extraterrestre saurait ce qu'il avait à faire. Placidement, il leva le bras pour pointer un de ses canons sur le front de la jeune femme. Si les menottes dont on les avait dotés devraient avoir la capacité de neutraliser ses pouvoirs, encore fallait-il réussir à les mettre en place - ce qui serait beaucoup plus difficile avec quelques doigts en moins. Un problème qui ne se poserait pas si l'entrave n'était pas matérielle. Libre à vous de tenter quoi que ce soit, mais je vous prie de croire qu'il n'est pas conseillé d'amener un couteau dans un duel à l'arme à feu... Il y eut un déclic signifiant qu'il venait de changer de type de balles pour un plus gros calibre. ...Surtout quand c'est moi qui suis au bout de l'arme.


That's yer problem, lady. You believe people can be cured, be made healthy,
be made normal -- that they can be saved. That they should be saved.

But maybe the only way to cure some people is with a bullet between the eyes.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4881-deadshot-journal-d-un-assassin http://dc-earth.fra.co/t4712-deadshot-guns-don-t-kill-people-they-make-it-easier
Invité

MessagePosté le: Jeu 13 Juil 2017 - 10:28
La caverne tremble et est sur le point de s'effondrer il ne fallu pas plus longtemps pour que Reverse-Flash prenne le réflexe de s'en aller, juste après avoir constater qu'il frappait dans le vide et que c'était aussi de sa faute si l'endroit menaçait de s'écrouler sur eux, il avait été dupé une illusion créer par l'un de ces gamins, il n'eu qu'une envie c'était de les massacré jusqu'au dernier, mais les ordres il ne les avait pas oubliés.
Sortant donc de la cave, faisant comme si de rien n'était sans non plus prétendre qu'il n'avait pas été atteint, il reste un moment les yeux fixés sur le sol le visage blême, autour de lui le champ fut complètement incinéré et la grange atomisé, visiblement les autres avait aussi subi l'hallucination.

Les jeunes sortent uns à uns les mains en l'air commençant à réclamer une séries de demandes, Thawne ne tardait pas à leur mettre les menottes et les genoux à terres en une milli seconde, tous à terre Faora pris soin de marqué l'un des jeunes qui maintenant agonise de douleur, ce n'est pas Eobard qui irait la contredire et même l'en empêcher, il tient juste à partir désormais.

Deadshot demande au néga-Flash de vérifier les dires de la jeunes au bras aiguisés, il part alors dans les décombres du bunker, pour vérifier auprès des ordinateurs, l'actions se passe très rapidement mais du point de vue de Thawne il vérifie chaque ligne de code et autres port de sortie, sa conclusion est simple Channelman à pu se suicider mais certaines données suggèrent qu'il a aussi pu prendre la fuite par un port de sortie encore connecté, la gamine ne dit pas tout et elle essaye de protéger son leader... que c'est mignon.

Eobard retourne auprès de Lawton pour faire part de la situation.

"Elle dit peut-être la vérité... mais au cas ou je commencerais à vérifier ces disques durs ils contiennent l'empreinte spécifique de Channelman, si il se cache ce n'est pas pour longtemps, on a désormais les moyens de le traquer, j'espère pour lui qu'il s'est vraiment suicidé"

Thane attend l'hélicoptère pour s'assurer que les prisonniers sont embarqués, il doit aussi faire son rapport à Waller, c'est une mission réussi pour la squad elle aura quand même laissé quelques traces chez le bolide du moins sur son amour propre.

Il se demande néanmoins qu'elle a pu être la manoeuvre de ces jeunes, qu'espérait ils accomplir avec la provocation faite à l'encontre de la présidente des Etats Unis, il n'y a peut être pas de réponse, c'est fou comme la liberté peut aussi provoquer le désespoir chez certains et bien sur cela le joue des tours, il n'est pas dit que d'autres groupuscules comme celui tenteront leur chances et bien sur la squad sera la pour leur apprendre à se moquer de Waller, heureusement que le marché conclu avec cette dernière tient encore c'est la chose qui fait que Reverse-Flash fait le sous-fifre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 13 Juil 2017 - 18:34
La destruction autour d'eux est totale et il ne reste pas grand chose de la ferme ou de ses habitants. La grange est anéanties, les souterrains sont partiellement effondrés, les champs de mais sont en flammes sur des centaines de mètres a la ronde et l'incendie continue de s'éttendre, et une montagne a été écrasée par une Kryptonienne en colère. Razer voit tout ça quand il reprends enfin ses esprits, et ne peut que se sentir alarmé par la quantité de dommages causés par ses alliés et lui-même.

C'est terrible, et dérangeant. Il sent une bouffée de colère, et de consternation, monter en lui alors que ses yeux font le tour du paysage ravagé. Encore heureux que l'endroit soit désert a des milles a la ronde... Sinon les victimes auraient été légion! Cependant... Le Red Lantern n'apprécie guère d'être utilisé comme un pion et manipulé de cette manière, et il fonce vers le sol et vers les survivants du petit groupe pour atterir laissant son propre mini cratère et une explosion rouge qui aveugle tout el monde pendant quelques secondes.

Enfin libéré de l'illusion qui les forçait a voir et a affronter des menaces qui n'étaient pas là, Razer sent une rage immense l'envahir et il tourne son attention sur les pathétiques humains qui se sont crut capables de jouer avec leurs esprits! La jeune femme qui pleurait prostrée au sol, marquée comme du bétail par Faora, n'était pas une menace, et le hippie en robe et cheveux longs crasseux le dégoutta au plus haut point.

Et ce sont ces pathétiques excuses pour des humains qui les ont ainsi combattus?! Razer lève la main et ignore les menottes que lui tends Deadshot. Cette femme, a peine un adolescente, est a la tête de ce pathétique petit groupe de rebelles. Il s'avance vers elle, les yeux brûlant d'une flamme rouge dangereuse et une grimace de rage sur les lèvres qui découvrent des petits crocs blancs luisants.

"Pas besoin de vos menottes high-tech." Dit-il avec un sourire sinistre et un peu sadique. "J'ai beaucoup mieux!"

Normalement, il répugne a utiliser ce genre de tactiques, mais aujourd'hui, il fera une exception. Razer n'aime pas la torture, c'est un acte barbare et dégoûtant, mais ces jeunes ne semblant pas avoir de problèmes a l'employer sur d'autres. Peut-être de leur montrer a quel point c'est un geste horrible, répugnant, agonisant leur mettra un peu de plomb dans la tête. Il lève la main droite et l'anneau brille d'une intense lueur, et des menattes, qui sembplent épaisses, couvrent tout les avant-bras de la jeune femme, et irradient une chaleur intense, apparaissent autour de ses membres. Et évidement, le fait qu'ils soient incandescents, fait en sorte qu'une odeur de chair brûlée s'élève dans les airs et qu'une fumée monte des avants-bras maintenant salement brûlés de la jeune femme. La douleur sera abominable, mais la chaleur diminue rapidement, jusqu'à ce que le métal crée pas Razer ne soit a nouveau froid et inerte.

"De quoi te rappeler qu'on ne joue pas avec le feu, ma chère. On risque alors de se brûler!"

Il a un petit rire assez désagréable ensuite et puis croise les bras sur sa poitrine. Cette journée fut horrible, mais au moins, elle le fut pour tout le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

[Suicide Squad] [Nebraska] Les enfants du maïs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Suicide Squad de Adam Glass et Marco Rudy
» [Warner Bros - DC Comics] Suicide Squad (3 Août 2016)
» Suicide Squad (2016, David Ayer)
» Suicide Squad
» SUICIDE SQUAD : HARLEY QUINN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs :: Amérique du nord-