[Suicide Squad] [Nebraska] Les enfants du maïs


Inscription : 01/05/2017
Messages : 39
Localisations : Washington
MessagePosté le: Ven 26 Mai - 10:29
Quelque part au Nebraska...

"Tu es sure de ton coup ?"

Eddie avait lancé ça d'une voix inquiète. La grange dans laquelle il se trouvait, perdue au beau milieu de nulle part, ne leur offrait aucune protection. La population extrêmement peu dense du coin les rendaient visibles comme le nez au milieu du visage. Il était évident que quand la jeune fille aurait appuyé sur la touche "Envoi" de son clavier, ils auraient des ennuis aux proportions cosmiques sur le dos.

Il soupira. Rae s'était contentée de sourire. Elle avait réuni leur petite troupe, elle les avait convaincu, même Joe l'ex prof d'EPS hyper patriote, de ce qu'ils devaient faire et ils l'avaient fait.

Pirater une chaîne de télé nationale avec un message dissident. De quoi se retrouver dos au mur, souriant à un peloton d'exécution. Ou de se prendre les gardes-chiourmes des pouvoirs en place sur le coin de la gueule.

Mais le sort en était jeté... la jeune femme venait d'envoyer le bébé - enfin Channelman - sur les ondes... et advienne que pourra !

*
* *

Sur tous les écrans de télévision



"Salut l'Amérique, ici Channelman, le dernier animateur indépendant qui ose dire les choses telles qu'elles le sont..."

La voix était amusée. Le visage souriant. Et il était sur tous les écrans du pays entier. Un piratage à grande échelle, en somme !

"Message personnel, attention, message personnel : Amanda Waller - je répète - Amanda Waller est un animal marin"

Channelman - du moins son incarnation virtuelle (le pauvre garçon n'ayant plus de corps depuis fort longtemps) - partit dans un fou rire, avant de reprendre son sérieux et de poursuivre :

"J'ai des amis qui m'ont dit de vous dire que la Démocratie est morte et qu'il existe des prisons ultra-secrètes sur le territoire nationale pour les gens innocents. On commence à y mettre des méta-humains alors vous vous en fichez peut-être mais... quand ce sera votre tour qui se préoccupera de votre sort ?"

Le piratage était dangereux et audacieux car plus il durait plus il y avait de chance que l'origine de l'attaque soit identifiée avec précision. Channelman grimaça et termina :

"Le groupe des New Bloods va détruire le centre de détention du Nebraska. Je répète : nous allons le détruire et nous revendiquons, par avance, notre acte. Alors, les p'tits potes, petits et grands, filles et garçons... on va casser cette fichue prison et mort à Waller, à Proutshot et à tous leurs potes ! Sayonara et à la revoyure les amiches !"

Et ce fut tout.

*
* *

La Maison Blanche

Dans le bureau ovale, Amanda Waller avait sa tête des mauvais jours. Tête qui ne différait guère de celle des bons jours d'ailleurs. Elle avait quelques micro-expressions faciales qui étaient un peu plus crispées que d'habitude, voilà tout.

Devant elle, un crayon qu'elle avait cassé en deux. De rage. Avec ses doigts boudinés.

Elle venait de voir Channelman à la télévision. Dire la vérité sur l'existence de prisons ultra-secrètes sur le Territoire américain. Elle grogna : une bande de gamins venaient de la prendre avec sa grosse patte dans un pot à biscuit - que certes elle n'avait pas créé (les USA n'avaient pas attendu les Présidences Wilson ou Waller pour avoir des mesures liberticides) - dont elle voulait se servir allègrement.

Elle grogna. La situation était déjà suffisamment tendue comme ça sur le front des méta-humains sans qu'en plus ces New Bloods viennent s'en mêler.

La Présidente n'était guère inquiète quant à la réaction de la population. Elle fera un communiqué pour amortir les chocs et expliquer qu'il s'agit d'un centre de relocalisation pour les personnes présentant un risque pour la sécurité intérieure. Ou un truc du genre.

Après tout, les USA avait réussi à s'accommoder depuis 15 ans de l'existence de Guantanamo, ils ne se formaliseraient pas d'une tripotée de prisons plus-si-secrètes-que-ça reconverties dans l'accueil de méta-humains renégats.

Mais ça n'enlevait rien au problème "New Bloods". Et comme pour tout problème de ce type, il y avait une solution... le Suicide Squad !

*
* *

En route pour le Nebraska

Les documents remis aux membres du Squad étaient finalement assez sommaires. Beaucoup de points d'interrogation entouraient cette mission.

De ce que le Squad savait ils allaient devoir capturer - et à défaut neutraliser - le groupe des "New Bloods", terme se référant aux individus devenus méta-humains après avoir été infectés par un parasite extra-terrestre (qui était néanmoins à 99% mortel) lors de la crise dite "Bloodlines".

Selon les rapports en possession de Waller (et du Squad), ces jeunes héros auraient fait équipe avec des héros aguerris (mais aussi des méchants) pour détruire le vaisseau-mère des aliens et sauver le monde. A cette occasion et alors que les USA étaient sur le point de balancer des missiles nucléaires sur le vaisseau ultra-terrestre, le NORAD - le centre de commandement opérationnel de la défense national - avait fait l'objet d'un piratage par un certain Channelman !

Donc il était évident qu'il y aurait tout d'abord Channelman à capturer. D'après les dossiers de l'organisation Outlaws du Commissaire Sawyer, Channelman est un hacker désincarné qui maintient en vie sa conscience dans les réseaux de communication. Il se ballade dans la télé, la radio, sur le net. Et peut prendre le contrôle des émissions !

Il est donc la priorité numéro 1.

Sa complice habituelle est une autre hackeuse, Razorsharp, une New Blood qui peut transformer ses mains et ses pieds en lames d'un métal organique. Il s'agit d'une délinquante de droit commun (escroquerie, vol, usage de stupéfiants, piratage industriel...) qui a temporairement travaillé pour le gouvernement. Si elle a rendu des services précieux en son temps, elle est dorénavant une épine dans le pied. Elle est la priorité numéro 2 de la mission.

Par ailleurs, le Squad doit également s'attendre à ce que d'autres New Bloods soient présents. Mais ça... Waller n'a aucun dossier sur eux, n'ayant jamais été confrontée directement à eux et ceux-ci n'ayant jamais fait de vague depuis "Bloodlines".

Il semblerait, en revanche, qu'en plus de leurs pouvoirs respectifs, ils disposent d'un lien mental entre eux, résultat de leur physiologie semi-extra-terrestre.

*
* *

Quelque part au Nebraska...

Le Squad débarqua en hélicoptère dans un trou paumé du Nebraska, moins de 3 heures après la diffusion de l'émission. Les analystes de la CIA avaient confirmé que leurs adversaires devaient être idiots : ils étaient grosso modo au milieu de nulle part. Dans un immense champ de maïs.

Devant eux sur une toute petite colline une grange et un corps de ferme délabré. C'était là que se trouvaient les New Bloods. Là où ils allaient s'en prendre plein la gueule, sans possibilité aucune de fuite.

Le piège allait se refermer... mais sur qui ?

[Un premier tour pour poster son arrivée sur les lieux... l'action ne va pas tarder à se pointer ! Une semaine par tour et après je relance. Vous pouvez poster dans n'importe quel ordre ! Bon jeu à toutes et à tous ^^]



Compte animateur incarné par le Staff.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Inscription : 29/04/2017
Messages : 148
DC : M E T A L L O / J I N X
Localisations : Ciel
Suicide Squad
MessagePosté le: Ven 26 Mai - 11:12

Les enfants du Mais
SUICIDE SQUAD HAS NEW BLOOD ON ITS HANDS

Faora était présente à l'intérieur de l'hélicoptère, les bras croisés alors que son regard froid était porté en direction des immenses étendues vides sous ses pieds.

La Suicide Squad avait été une nouvelle fois déployée pour écraser quelques rebelles. Cette fois ci, les individus déployés étaient des "New Blood", des humains qui avaient hérités d'un parasite extra-terrestre et qui avaient réussis à survivre à ces puissants effets. Ayant participé à un combat pour sauver la Terre depuis plusieurs mois, les New Blood s'attaquaient maintenant à des ennemis nettement plus humains,
comme Amanda Waller.


Le faciès grotesque de Channelman, la cible prioritaire, s'était affiché sur tout les écrans pour révéler l'odieux secret de Waller. Des prisons de méta-humains. L'initiative de prendre les faibles et les indésirables pour les placer en prisons... ou dans des camps spécialisés satisfaisait Faora : aussi, ce fut sans trop d'hésitations qu'elle se déploya pour tuer ces New Bloods. De un, ils étaient tous des sous-races qui avaient hérités de pouvoirs via d'autres sous-races, ce qui faisait d'eux un amalgame désagréable de la faiblesse humaine et alien.

De deux, ils s'opposaient à un procédé qui pourrait mener à la purification de leur race. La loi de l'Evolution voulait que les races plus évoluées prennent le dessus sur celles qui ne se sont pas adaptées à temps. Les New Blood voulaient retarder un procédé simplement présent dans la nature, une décision très peu surprenante pour ces tares mi-alien mi-humains qui s'étaient réunis dans une base isolée au coeur d'un territoire oublié.

Bien sûr, Faora se fichait des prisons. Tout les humains mourront éventuellement après tout, Waller lui facilitait seulement la tâche en lui permettant de frapper les endroits où sont réunis tout les méta-humains.

La Kryptonienne descendit du véhicule avec les bras croisés, flottant légèrement au sol. Son armure était prête, sa cape flottait de façon dramatique au vent et ses armes étaient neuves et prêtes à broyer les os et la chair.

L'ordre était de neutraliser les New Blood, mais personne ne pleurera la mort de quelques déchets organiques. Seul Channelman et cette autre fille sont à ramener en vie, le reste ne sont que des obstacles qui ne demandent qu'a être éliminés par la Suicide Squad... qui, espérons le, ne sera presque pas décimée par un de ces propres robots.

Les yeux de Faora se concentrèrent alors qu'elle rechercha rapidement le lieu où se trouvait les New Blood, utilisant sa vision et ses sens, tous magnifiés au plus haut point, pour essayer de voir une quelconque structure sous la ferme ou un New Blood en embuscade. Encore une fois, elle se posta en tête du groupe quand ces derniers descendirent, afin que ses pairs soient saufs au cas d'une attaque surprise.

Au moindre repérage de forme de vie hostile et infectée d'un sang impur, Faora fit un léger signe du pouce, indiquant à Deadshot ou autre camarade à longue portée de s'en occuper.

Humph.

Le combat commençait !



Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Inscription : 19/04/2017
Messages : 59
Situation : voyages temporel occasionnels
Localisations : central city
Suicide Squad
MessagePosté le: Ven 26 Mai - 17:26
Le passages des pâles de l'hélicoptère lui donnait presque mal à la tête, il n'en pouvait plus cela faisait des heures qu'il volait à bord de cet engin alors que lui aurait pu aller dans ce trou paumé du Nebraska en quelques secondes, il y'a des fois ou il se demande ce qu'il fait dans cette équipe, uniquement pour l'équipement se répéta-il dans sa tête, Eobard avait lu le briefing, la cible était un hacker ou plutôt sa conscience rien que ça il devait être ramené vivant, une clé Usb devrait faire l'affaire... également sa complice une gamine qui peut changer ses membres en couteau aiguisé, décidément cette mission allait de mieux en mieux, éliminer une bande rednecks qui se fait appeler "New Blood" car il ont tous été infecté par un parasite extra-terrestre et n'en garder que deux rien de plus facile.

Surement plus facile que la dernière fois, la justice League au complet c'était pointé, l'équipe n'était pas prête et une retraite stratégique semblait de mise.
Le groupe de personne dans cette avion ne semblait d'ailleurs pas plus se connaitre et cela n'allait probablement jamais changé, aussi Thawne allait s'en moquer un petit peu.

Il sortit un paquet de chewing gum de la poche de sa combinaison...

"Quelqu'un en veut ?"

Il peut déjà savoir sans même regarder, l'incompréhension de ses camarades si quelqu'un en voulait un il n'avait qu'a demandé mais cela pourrait le surprendre, après en avoir pris un pour lui il mâche quelques mots.

"Encore un bonne initiative d'équipe en perspective ! ha ha !"

Son petit ricanement sournois pourrait en énerver plus d'un, mais cela l'amuse plus que tout.

Après quelques longues autres minutes de silence le débarquement commence enfin, Faora en tête de groupe sert de bouclier humain, elle demande par ailleurs l'aide de Deadshot pour éliminer une Cible longue distance.
Thawne ne peut s'empêcher de remarquer à quel point il sont dans un trou paumé, entouré de champs de maïs il est difficile de savoir il se trouve exactement cela ne le gêne absolument pas, sa nouvelle combinaison de combat dispose d'un dispositif de géo-localisation.

Laissant l'initiative à Deadshot, il active la réalité virtuelle de son casque...

"Vision infrarouge activé... cibles acquises."

Plusieurs de ces ploucs avait surement prévu l'arrivé de l'équipe, si il y'a bien une chose qu'Eobard ne peut pas supporter c'est la stupidité, qu'est que ces jeunes pensait accomplir ici ? un groupe anarchiste de plus qui se fait décimé cela ne choquera personne.
Sa première victime se cachait désespérément derrière un abri de taules bien fragile, serrant ses poings il espérait sûrement faire une attaque surprise.

Eobard court dans sa direction et phasa sa main à travers la paroi métallique arrivant dans le crâne de ce qui semblait être une jeune femme, son corps tomba raide sur le sol, de son point de vue infrarouge le corps rouge devint subitement bleu.
Le combat engagé, Thawne regarda de loin son équipe...

"il vous faut une invitation ou j'y vais tout seul ?"

... il prend couverture derrière l'abri de taules et se prépare pour sa prochaine attaque.

résumé:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Inscription : 25/02/2017
Messages : 85
DC : Lex Luthor, Hal Jordan, Martian Manhunter
Situation : En colère
Localisations : Un bunker enterré quelques part.
Legion of Doom
Suicide Squad
MessagePosté le: Lun 29 Mai - 0:08
Razer vole à côté de l'hélicoptère par ses propres moyens. Il a refusé tout net d'utiliser le moyen de transport fourni par Waller pour le Squad, disant que voler par ses propres pouvoirs .tait bien plus sécuritaire, et qu'il ne faisait pas confiance a ces fragiles machines humaines.

Au dessous d.eux, rien d'autre que des champs de mais a perte de vue. Terriblement ennuyant et vide. Razer pensait que le vide spatial était la chose la plus vide et dépourvue d'intérêt, mais il avait tort.

Un champ de mais sans fin est bien pire.

Alors il est, plutôt sans surprise, irrité et en colère quand ils arrivent finalement en vue de leur cible. Des flammes courent sur sa forme et il laisse derrière lui une trainée rouge incandescente. Ses yeux sont toujours bleu glacier mais vont très certainement changer dans très peu de temps. Pourquoi ces gamins ont choisi un trou aussi perdu pour y mener leur petite conspiration, il n'en saura sans doute jamais rien... mais il a bien l'intention de vite se débarrasser de cette tâche qui ne représente ni honneur ni défi pour quelqu'un comme lui.

"Tais-toi, Thawne." Rétorque-t-il à la pique de son 'allié', volant plus haut pour avoir une vue d'ensemble de la ferme. "Pourquoi ne pas tout simplement les faire exploser et en finir, je ne comprends pas. Mais il faut les capturer vivant... Je les plaindrai presque, ces enfants. Stupidité et jeunesse va de pair, il semblerait."

Oh oui, Razer est très irrité et il ne se gêne pas pour le faire entendre. ALors qu'il vole assez haut il voit une paire d'adolescent tout habillés en noir qui sorte de la grange attenante a la ferme. Sans doute des membres de ces 'new Blood' qui sont leur cible. Sans plus attendre, il fonce en piqué et quand il est suffisamment près, il ouvre la bouche et innode les deux jeunes d'un torrent de flammes liquide. Qui les fait très littéralement fondre sur place. Il ne reste même pas des cendre pour prouver que quelqu'un s'était trouvé là un moment plus tôt. Just un cercle noirci et vitrifié sur le sol derrière la grange.

Razer se pose et reste très près du mur, regardant au-delà du coin pour voir si quelqu'un d'autre se trouve dans les parages. Il ne voit personne dehors, et utilise son anneau pour scanner la grange. Il y a 5 autre personnes a l'intérieur, et il assume que l'une d'elles est Razorsharp, l'une de leur cibles principales. Deux sont a l'étage, et trois au rez-de-chaussée. Ils sont disséminés à travers toute la maison.

"Je vois 5 personnes en tout." Informe-t-il les autres d'un ton calme et froid. "Deux a l'étage et trois en bas. Dispersés a travers le bâtiment. On a un plan ou on fait tout brûler, avec eux au milieu?"

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Inscription : 15/04/2017
Messages : 90
DC : Conner Kent.
Localisations : Belle Reve.
Suicide Squad

MessagePosté le: Mar 30 Mai - 11:41
Ce ne sera pas nécessaire. répondit Deadshot à Razer via l'oreillette.

Aussitôt après résonnèrent les coups de tonnerre caractéristiques des balles à haute vélocité - trois fois en tout. Il ne s'était même pas donné la peine de se doter d'un quelconque silencieux : avec les énergumènes qu'on lui avait laissé sur les bras, la discrétion était devenu un luxe qu'il ne pouvait plus se permettre. Et ce n'était pas comme si ça changeait quoi que ce soit à son efficacité.
Les frasques de ses coéquipiers avaient bien évidemment attiré l'attention des résidents de la grange, qui s'étaient fort logiquement collés à la fenêtre pour voir ce qui se passait. Un réflexe aussi stupide que profondément humain - et qui arrangeait bien ses affaires. Qui voulaient-ils que ce soit, le petit chaperon rouge ? Si aussi bien Razer que lui en avaient la couleur, ils n'étaient certainement pas venus leur livrer un panier de provisions.

Enfin, pas tout à fait : en l'état, Deadshot était surtout transparent. La dernière vision qu'en avaient eu les membres de la Squad était lui pressant un bouton dans le creux de son poignet - et puis plus rien. Tout son équipement ayant bénéficié des dernières innovations en matière de technologie avec l'avènement d'Amanda Waller - il fallait bien que son assassin préféré soit à la hauteur -, il aurait été bête de se priver d'un mode furtif.
Et donc, le Red Lantern eut à peine le temps d'entendre les fenêtres se briser avant de voir trois corps volés - tous touchés en pleine tête, bien qu'il ne pourrait le vérifier qu'une fois à l'intérieur du bâtiment. Deadshot, confiant en ses capacités, n'avait pas le moindre doute sur la question. Les deux autres avaient hélas eu le temps de s'abriter en voyant leurs camarades s'effondrer dans une flaque de sang.

S'il aurait pu essayer de les avoir à l'aide d'un tir à ricochets, il ne tenait pas à tenter le Diable - pas avec des andouilles costumées volant partout dans son champ de vision. Il ne manquerait plus qu'on lui reproche de leur avoir mis du plomb dans l'aile - littéralement. Et surtout, c'était un moyen hautement incertain - surtout dans la méconnaissance la plus totale de leurs pouvoirs - et il avait horreur de gaspiller des munitions. Qu'elles soient payées par l'Oncle Sam et livrées sur le pas de sa porte (de cellule) en quantité industrielle ne changeait rien à cela. Il était d'ailleurs presque sûr d'en avoir assez en réserve pour toute sa vie - s'il n'avait pas la chance de pouvoir l'écourter - avec ce qu'on lui avait laissé de côté.

Trois de moins, déclara-t-il sobrement à l'intention de tout le groupe. Un à l'étage et un au rez-de-chaussée.

Il se décala légèrement, prenant cette fois son temps pour recharger. S'il était bien assez rompu à l'usage des armes pour le faire à toute vitesse et veillait à choisir du matériel fiable, il y avait toujours un risque qu'elle finisse par s'enrayer ou connaître une autre avarie... Surtout avec toutes les modifications qu'on y avait apporté récemment. Si Lawton n'aimait pas trop qu'on touche à ses affaires, il n'avait pas tellement eu le choix en la matière ; Waller avait été très claire.
Et d'ailleurs, si elle ne l'avait pas dit explicitement, qu'elle ait tenu à lui faire emporter les fournitures de pointe - qu'une vie de salaire, même présidentiel, n'aurait pas suffi à payer - était révélateur : cette fois, c'était personnel. Il fallait croire qu'elle n'aimait pas se faire traiter d'animal marin ; le tireur s'était gardé de préciser qu'il trouvait que ça lui allait assez bien.

À Belle Reve, depuis l'investiture de la patronne, Deadshot allait et venait tellement souvent qu'on ne prenait même plus la peine de faire semblant de le mettre en cage. Il était en train de disputer une partie de poker - et de perdre - contre le Riddler quand on l'avait fait sauter dans l'hélicoptère. C'était providentiel, car il aurait sans cela fini par faire avaler à son partenaire de jeu les énigmes dont il l'abreuvait tout du long. Gâcher une balle à cet effet commençait à ressembler à un bon investissement.
Il avait décliné de la main proposition du Reverse-Flash pendant le trajet : outre le fait qu'il devrait l'enlever pour le mettre en bouche, mâcher du chewing-gum dans son casque ne semblait pas être une idée lumineuse - et à choisir, il préférait le tabac, à l'ancienne. S'il était un peu trop expansif à son goût, Thawne était peut-être au final le plus normal de toute cette bande de joyeux drilles - c'est dire à quoi il en était réduit.

C'est trop facile. finit-il par déclarer, tapi dans l'ombre d'un silo à grain éventré, un peu à l'écart de la structure. Ce sont sûrement des leurres. L'idée ne paraissait pas l'émouvoir - s'il avait pu massacrer entièrement une classe de maternelle sans broncher, ce n'étaient pas quelques cadavres anonymes qui lui feraient quoi que ce soit. Ils sont sans doute cachés dans les parages. Dégagez-moi le terrain.

Résumé:
 


That's yer problem, lady. You believe people can be cured, be made healthy,
be made normal -- that they can be saved. That they should be saved.

But maybe the only way to cure some people is with a bullet between the eyes.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4881-deadshot-journal-d-un-assassin http://dc-earth.fra.co/t4712-deadshot-guns-don-t-kill-people-they-make-it-easier

Inscription : 01/05/2017
Messages : 39
Localisations : Washington
MessagePosté le: Mar 6 Juin - 22:03
Faora, grâce à ses super-sens vit bien plus et bien mieux que ses camarades.

Tout d'abord, toutes les victimes de l'instant du Squad étaient des jeunes gens, habillés normalement. Quelques uns avaient un vieux fusil en main mais aucun n'avait de costume ou quoi que ce soit dans ce goût là.

Ils n'avaient pas réellement l'air d'être des super-héros infectés par un parasite extra-terrestre... et ce n'étaient pas leurs cadavres suppliciés qui pourraient les contredire.

L'autre chose que remarqua Faora, mais également ses coéquipiers dès que la situation se fut un peu calmée...

... c'était qu'il y avait des caméras un peu partout. Dans les bâtiments. Planquées dans le champ. Ils étaient filmés.

Dans l'oreillette des membres du Squad, ils entendirent la petite voix agaçante de Channelman :

"Sieg Heil, les potes ! Vous venez de faire un truc que vous auriez jamais du faire : vous avez assassiné nos amis sans même leur laisser une chance de transmettre le message qu'ils avaient à vous donner..."

Le ton était faussement désinvolte. Channelman retenait des larmes numériques de rage.

"... et nous allons déclencher les enfers contre vous. Vous allez mordre la poussière. Et le monde entier verra ce que vous êtes : des criminels psychopathes qui ont assassiné de sang-froid d'innocents adolescents !"

Et un son déplaisant vrilla les oreilles de toute personne du Squad qui porterait encore son oreillette ! Toute chose (portable, tablette, oreillette, ordinateur embarqué, ...) comportant la moindre connexion à un quelconque réseau et en possession des membres du Squad grilla littéralement... à l'exception notable de leurs oreillettes !

Channelman venait de leur dérégler leurs outils de communication. Ce qui ne signifiait pas pour autant qu'il était incapable de communiquer avec eux. Un haut-parleur, installé quelque part (peut-être le toit de la grange) tonna :

"Nous vous attendions dans l'une des galeries souterraines qui se trouvent sous la ferme. A l'époque de la prohibition, ça servait aux bouilleurs de cru pour stocker alambic et marchandises, en attendant que les trafiquants viennent récupérer leur commande... Aujourd'hui, c'est un symbole - pour nous - de liberté contre un pouvoir liberticide !"

Des arcs électriques commencèrent à déferler sur le Squad. Une fille électrique venait de s'envoler dans les airs et leur balançait des rafales. Et notamment en direction de Razer.


Par ailleurs, des tirs de mitraillette relativement précis partaient en provenance du champ de maïs... Un tireur embusqué était en train de les canarder et plus particulièrement de faire feu sur Reverse-Flash. Il était étonnamment précis et en dépit de la super-vitesse du méchant, il semblait capable d'anticiper ses mouvements.


Pour compliquer le tout, un géant bleu (il faisait bien 4 mètres de haut) bondit dans les airs - depuis le champ de maïs - et était sur le point de tout casser. Il allait atterrir non loin de l'endroit où se trouvait Deadshot.


Enfin, Faora ressentit l'envie irrésistible d'enlever... tous ses vêtements et d'attaquer ses coéquipiers dans le but de les mettre KO...


Et pour parachever le tout, dans leur oreillettes intactes, les membres du Suicide Squad purent entendre la communication présidentielle suivante :

"Je les veux TOUS vivants. Vous avez compris ? TOUS ! On ne tue plus personne sans un accord explicite de moi !"

Amanda Waller paraissait être furax.

Spoiler:
 



Compte animateur incarné par le Staff.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Inscription : 29/04/2017
Messages : 148
DC : M E T A L L O / J I N X
Localisations : Ciel
Suicide Squad
MessagePosté le: Mar 6 Juin - 22:50

Les enfants du Mais
SUICIDE SQUAD HAS NEW BLOOD ON ITS HANDS

Faora savait très bien qu'ils avaient le droit de tuer, mais la vague de tuerie de ses alliés, aussi plaisante soit-elle, lui causait autant d'interrogations que d'agacement, alors qu'elle pointait du doigt des endroits pour que ses camarades psychotiques puissent se lancer dans leurs carnages.

L'ordre était de les ramener, ils avaient le droit de tuer, mais commencer directement le combat via l'option létale risquait de faire redoubler d'effort d'emblée les New Bloods. Elle ne craignait aucunement un assaut important d'une bande de hippies regroupés dans des montagnes désertes, mais ses camarades ne pourraient pas toujours se servir d'elle comme d'un bouclier, particulièrement quand ils donnaient envie aux survivants de riposter avec leurs propres moyens létaux.

Ses doutes n'étaient pas liés à la bonté de son coeur, entendons. Elle aussi souhaitait tuer ces hippies naïfs, et elle n'aurait aucun problème quand à commettre un génocide entier sur ces hybrides de sous-races. Mais les ordres étaient des ordres, et elle avait été programmée pour recevoir des instructions et les accomplir, même si ces dernières étaient déplaisantes à suivre.

La voix irritante de Channelman vint assaillir les oreilles des membres de la Squad, alors que Faora entreprit de vérifier le pouls des individus présents, marchant parmi les plaines arides. Elle décala légèrement son chemin pour marcher sur un blessé grave, écrasant sa botte sur la tête pour faire éclater cette dernière comme un melon. La Kryptonienne résuma sa marche sans l'ombre d'un remords, marchant en tête de ligne.

Les âneries ineptes d'un fantôme virtuel étaient déplaisantes à écouter, et Faora se contenta de cligner brièvement des yeux quand les appareils de communication explosèrent. Ne pas entendre la voix de Waller était un plaisir, quoi que gâché par les déclarations et menaces imbéciles de l'entité. La Kryptonienne n'avait cure des activités humaines anciennes ou des libertés des New Bloods, elle avait une mission et il fallait la remplir... et l'idée de faire finalement taire cette bien ennuyante voix était une récompense suffisante à ses yeux.

Les assauts commencèrent ensuite, alors que des pluies de bailles assaillirent le groupe. Faora leva simplement la main pour les dévier puis utilisa son puissant souffle gelé pour cesser le flot de l'attaque et former, littéralement, une ligne jusque à son attaquant, permettant au Reverse Flash d'assumer la contre-offensive. Elle voulut bien intercepter les éclairs, qui bougeaient au ralenti pour elle, mais elle fut promptement interrompue, atterrissant au sol sur ses pieds et formant un cratère autour d'elle.

Se tenant la tête, la Kryptonienne hurla de douleur et déambula brièvement, ses sens étaient au maximum pour essayer de trouver la source ennemie qui lui insufflait deux pensées de plus en plus fortes : enlever ses vêtements, et attaquer ses alliés.

Soit, la deuxième option en première.

Se calmant finalement, Faora soupira... puis claqua promptement sur le sol avec ses pieds, envoyant une puissante onde de choc capable de projeter alliés comme ennemis dans les airs. Son cerveau militaire trouva la première menace, Deadshot et ses ennuyantes balles de Kryptonite. Elle lui aurait bien arraché les mains ou écrasé les yeux, mais les pensées pacifistes de l'autre ahuri le poussèrent simplement à le frapper avec un coup de pied agile, le projetant proche de l'atrocité bleu si ce dernier est touché, permettant à son allié temporaire d'assaillir le tireur affaibli, qui devrait pâtir des effets du coup.

Le second est Reverse-Flash, très probablement coincé dans les airs et donc incapable de juste courir autour d'elle pour esquiver. Elle lui aurait bien arraché les jambes, mais elle se contenta juste d'essayer de lui filer plusieurs coups de poings rapides sur le torse, suivi d'un uppercut vers un arbre, la Kryptonienne descend promptement au sol et ramasse ensuite des échardes, les lançant en direction des jambes du Reverse Flash pour, s'il est touché, lui infliger des dégâts sévères sur ces dernières.

Grognante, elle se tourna vers Razer, bondissant pour atteindre son niveau... mais s'arrêta, l'air ahurie, et se contenta juste de presser des boutons sur son armure, l'ouvrant lentement. Elle n'était pas nue en dessous, mais elle ne donnait pas chère de sa pudeur pendant la minute à venir. Ses yeux bleus filèrent dans toutes les directions alors qu'elle flottait près du Red Lantern, utilisant ses super-sens pour détecter finalement le singe qui s'était emparé de son esprit.

Il lui fallait tout son esprit pour faire ça, et elle ne put que mordre ses lèvres alors que les manches de son armure s'écroulèrent au sol, le torse se défaisant lentement. On pouvait voir sa combinaison, désormais.

t-t-t-tire laaaaaaaaaaaa....

Elle pouvait à peine parler, et le désir de se déshabiller se faisait de plus en plus fort. Razer pourra t-il frapper le blond et libérer la Kryptonienne ? Ou recevra t-il la pleine puissance d'une demi-déesse nue dans une minute ?




Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Inscription : 19/04/2017
Messages : 59
Situation : voyages temporel occasionnels
Localisations : central city
Suicide Squad
MessagePosté le: Mer 7 Juin - 8:59
Qui a dit que vivre à la campagne était un calvaire ? Eobard lui à son époque le pensait, il faut dire que dans le futur les villes sont le centres névralgiques d'activités diverses mais notamment et principalement scientifique, la campagne elle n'est dédié qu'a l'agriculture et exclusivement l'agriculture, seuls quelques maisons ou petit villages subsistent mais pas de quoi formé une métropole et la plupart du temps seul les ingénieurs agricoles vivaient loin de tout et encore il ne restait que 2 ou 3 jours hors de la ville.
Inutile de dire que Thawne se sent légèrement déstabilisé dans un endroit pareil mais ayant eu le temps de s'acclimater à cette époque il ne peut pas se permettre de se plaindre, malgré tout le lieu lui déplait fortement.

Toujours à couvert, Channelman se met alors à amorcer un semblant de dialogue que le néga-speedster n'écoute pas, une faute qu'il paie très cher vu que celui ci grille absolument tout système de communication, l'interface du casque d'Eobard s'éteignit instantanément, son système allait certainement redémarrer mais pas immédiatement, le temps du reboot plusieurs membres des New Bloods se manifestèrent, notamment un tireur qui se place derrière Thawne, les tirs extrêmement précis de celui ci allait probablement faire quelques trous dans l'armure du bolide, c'était sans compter sur la Kryptonienne qui souffla sur la trainée de balles qui gelèrent sur place traçant directement l'emplacement du tireur qui retrouva l'une de ses armes congelé.

Reconnaissant l'aide de la militaire Alien, le speedster lui fit part de son remerciement avec un pouce en l'air, sprintant dans la direction de son ennemi, il perdit pas de temps et le mit le KO en moins d'une seconde avec un coup sur la tête le tireur est assommé, il répond aux exigences de Waller qui d'un seul coup à changer d'avis concernant ces anarchistes, elle ne semble pas d'humeur visiblement mais Reverse-Flash n'en a que faire cela ne le concerne pas.

Le principale problème c'est qu'ils ont été pris pas surprise, ils sont observés et cela Eobard aurait du le prévoir, mais ils ne peut pas voir l'emplacement des caméras, son interface de visé n'a pas encore redémarrer.
Et alors que la situation s'aggrave de seconde en seconde, Faora se met à créer une onde choc qui fait voler le bolide en plein dans les airs, sans moyens de défense la Kryptonienne le saisi par le col comme possédé, il ne remarque que bien après mais les pupilles de la militaire son plus rond que la normale et brille comme des étoiles, comme quelqu'un faisant un mauvais trip.

"Mais qu'est ce que tu fais ?!!! lâche moi !!! HUMPFFF !! "

Recevant alors plusieurs coups bien puissant de l'extraterrestre, le rapide se retrouve plaqué à pleine vitesse contre un arbre le souffle coupé avec un filet de sang coulant de sa bouche, il n'eu pas vraiment le temps de se demander ce qui lui à prit de faire ça qu'elle lui lance de toute sa force plusieurs échardes dans sa direction et plus précisément sur ses jambes.
Il ne réfléchit pas plus et phase immédiatement, traversant l'arbre et se retrouvant derrière avec toutes les échardes plantés dans le tronc, il l'a échappé belle.

Revoyant les yeux de Faora et entendant la plainte de celle-ci à Razer, il en conclu qu'elle est effectivement manipulé mentalement par l'un de ces Gus, heureusement son casque est fait d'un alliage à anti-psychiques, il à déjà fait les frais d'une hypnose par le passé et à bien retenue sa leçon, alors qu'il reprend son souffle petit à petit son système de combat refait surface.

"réinitialisation système...Bouclier 65%...armure 50%"

La Kryptonienne à fait beaucoup de dégâts, il faudra redoubler de prudence.

"Une seconde plus tôt aurait été mieux ! détection de système de surveillance et activation des protocoles anti-IEM"

Sa combinaison s'entoure pendant un instant d'une aura bleu, son casque lui indique alors l'emplacement de plusieurs caméras, il se met au travail et dans son parcours d'éclairs rouges des étincelles et plusieurs explosions électriques caractéristiques survienne un peu partout l'ennemi n'a plus les moyens de voir la scène de combat.

Dans sa course il peut déjà voir que Lawton est plus qu'a découvert devant un géant bleu bien trop fort pour lui, il peut aussi voir Faora qui à quitté son armure, Ce télépathe est puissant. pensa t-il, mais il a d'autres priorités, ramassant l'arme de Deadshot jeté plus loin et son propriétaire par la même occasion, le Speedster posa le tireur d'élite de la bande sur un silo à maïs lui offrant une vue imprenable sur le camp adverse mais plus particulièrement sur celle qui manipule l'électricité.

"Un de ces quatre tu devras me rendre la pareil non ?"

Repartant dans l'arène, le bolide porte son attention sur le tas de muscles bleu, n'ayant pas la force nécessaire de prime à bord, Eobard pris alors un élan de plusieurs dizaines de Kilomètres, quittant d'abord la ferme quelques secondes pour revenir frapper le géant d'un coup de pied au genou disloquant l'os de sa place habituel, il repartit encore de la ferme quelques secondes de plus pour revenir plus rapide encore les yeux vibrant d'éclairs pourpres, frappant en plein dans la machoire un bang sonique se répercuta dans la zone, ayant fait éclater les dents du géant celui ci s'écroule au sol inconscient.

Se rappelant que plus tôt, Channelman est évoqué des tunnels souterrains, il rentre alors dans la grange et se met à la recherche de ce passage attendant par la même occasions ces camarades toujours engagé dans le combat, il n'y a pas d'âmes qui vivent dans cette grange fantôme, prenant ses précautions il vibre d'avance pour esquiver tout les coups surprises.

résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Inscription : 25/02/2017
Messages : 85
DC : Lex Luthor, Hal Jordan, Martian Manhunter
Situation : En colère
Localisations : Un bunker enterré quelques part.
Legion of Doom
Suicide Squad
MessagePosté le: Mer 7 Juin - 20:19
Plusieurs choses se produisent en succession rapide.

D'abord le système de communication du Squad est hacké par l'esprit virtuel qui se fait appeler Channelman et sa voix rempli leurs oreilles à travers l'oreillette qu'ils portent tous. Le Red Lantern, d'abord surprit, opte pour ignorer l'irritant et se concentrer sur le combat qui se prépare.

Mais il n'en a guerre l'occasion quand un son strident se fait entendre a travers l'oreillette et Razer, avec un cri de douleur, porte la main a son oreille pour en arracher violement l'objet qu'il écrase dans son poing, faisant taire le son. Se oreilles résonnent encore du bruit douloureux cependant et il ne remarque pas tout de suite la fille électrique qui apparait dans les air et se met a envoyer des éclairs vers lui.

Ce qui est vite rectifié. quand une puissante décharge le frappe et l'envoie voler assez loin, et il s'écrase en formant un cratère. Pendant un moment seul de la poussière et un petit filet de fumée en sort, jusqu'à ce qu'il y ait un rugissent de rage suivi d'une explosion de flammes rouges et le Red Lantern explose littéralement hors du trou et s'envole vers la fille qui lui envoie des éclairs. Il présente alors une image vraiment infernale dans sa rage, enveloppé de flammes rouges, les yeux brûlant comme des braises incandescentes et le visage tordu par une rage intense et destructrice.

"Je vais te DÉTRUIRE!" Lance-t-il d'une voix rauque alors qu'il arrive a proximité de la femme et ouvre grande la bouche.

Une gerbe de flammes et de magma incandescent fond vers la jeune fille et la frappe violement au torse, l'envoyant voler plusieurs dizaine de mètres en arrière. Elle 'écrase dans un cratère a son tour, la poitrine salement brûlée - on voit même une côte ou deux - et de toute évidence hors de combat.

Mais l'étrangeté de ce combat est loin d'être terminé.

Il remarque Faora qui attaque Deadshot et puis Reverse-Flash violement, avant de s'élancer vers lui... et de stopper, comme confuse et ne sachant trop quoi faire. Elle se bat de toute évidence contre une sorte de contrôle mental... Et est-ce qu'elle est en train de se déshabiller? Des morceaux d'armure commence a tomber au sol, et la combinaison qu'elle porte en dessous devient visible.

Un puissant télépathe est dans les environs. Il étrécit les yeux et regarde dans la direction où elle semble concentrer son regard, et peut voir un type blond qui semble être la source de ce qui arrive a la Kryptonienne. Sans attendre, ne souhaitant pas se retrouver sous les coups réels d'une Kryptonien sur Terre, il lève un bras et tire avec précision une lance d'énergie rouge vers la blond, et de loin, le vois s'attraper l'épaule et se crisper de douleur.

En plein dans le mille.

Il prends cependant ses distance devant Faora car il ne sait pas si le contrôle mental de l'homme sur elle est encore actif. Il se prépare a se défendre, au cas où...

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Inscription : 15/04/2017
Messages : 90
DC : Conner Kent.
Localisations : Belle Reve.
Suicide Squad

MessagePosté le: Sam 17 Juin - 2:23
D'innocents adolescents avec une arme à la main ? Faites-moi rire. rétorqua Deadshot. La nouvelle n'avait pas l'air de l'affecter : il avait déjà fait pire, et il était peu probable que ses camarades aient beaucoup plus d'états d'âme. Le plus humain d'entre eux devait encore être l'Épouvantail, et il s'était pour cette fois fait porter pâle - à moins que Waller lui ait trouvé un autre usage. Il préférait ne pas savoir quels « devoirs » pourrait trouver son esprit dérangé à quelqu'un capable de contrôler la peur. S'ils vous aident, ils sont aussi coupables que vous. Mon seul regret est d'avoir gâché des balles pour eux au lieu de laisser les autres faire le ménage.

Il ignorait si Channelman pouvait l'entendre, mais ce n'était pas ce qui allait le couper dans sa répartie. Adolescents, peut-être, mais dès lors qu'ils se préparaient à faire parler la poudre et le plomb, il fallait s'attendre à en recevoir en retour. C'était la dure loi de la guerre, et Deadshot l'appliquait sans concession. Peut-être aurait-il réfléchi à deux fois s'ils avaient été désarmés - il avait plus de mal avec les enfants dernièrement ; heureusement, il en croisait assez peu dans le cadre de son « travail » - mais il n'y avait pas à hésiter en l'état.

Sitôt eut-il fini sa phrase que commença la contre-attaque ; tout d'abord par la suppression de leurs moyens de communication, puis par une offensive littérale. Sans roulement de tonnerre avant-coureur, la foudre se mit à pleuvoir aux alentours, l'obligeant à se déplacer et à perdre son arme dans la confusion ; bien que le silo auprès duquel il s'était tapi soit essentiellement fait de bois, ça ne rendait pas nul le risque qu'il fasse paratonnerre. Son mouvement lui permit toutefois d'éviter la chute d'un de leurs adversaires, qui semblait venir dans sa direction - et ce malgré l'onde de choc qui vint le faucher tout de suite après, bien qu'il n'en comprendrait l'origine que quelques instants plus tard.
Disposait-il d'un moyen de le repérer ou était-il juste venu vers lui par hasard ? C'est pour ça qu'il n'aimait pas affronter des métahumains ; on ne sait jamais de quoi ils sont capables avant d'avoir dû en essuyer les plâtres. Interpellé par le bruit, il baissa les yeux sur sa tenue - et jura en constatant que sa tenue high-tech était en train de grésiller : l'électricité dans l'air semblait l'avoir court-circuitée. Si elle devrait normalement pouvoir se rétablir, cela prendrait plusieurs secondes...

Je savais bien que je n'aurais pas dû me fier à cette camelote. S'il aurait aimé pouvoir choisir son adversaire - d'autant qu'il y avait un tireur dans l'assistance : le moment ou jamais pour un duel en règles -, il doutait que le mastodonte lui en laisse le choix ; il allait falloir s'occuper de lui d'abord. Se doutant qu'il était trop costaud pour être neutralisé par de « simples » tirs - sans quoi on ne l'aurait pas envoyé faire face à un tireur d'élite... -, Deadshot fit basculer ses canons sur les munitions anti-char - et tira dans les genoux.
Ses connaissances en anatomie et en artillerie étaient bien suffisantes pour cibler la partie la plus fragile et sous le meilleur angle possible, même en étant tous les deux en mouvement. Cependant, s'il doutait déjà de voir ses balles réussir traverser la peau, viser directement une articulation n'était peut-être pas le plus indiqué, non - mais juste au cas où, ça valait le coup d'essayer. Il ne demandait pas à ce que ça l'arrête : uniquement à le ralentir assez longtemps pour qu'un combattant plus à sa taille se libère.

Et tant qu'à faire... Relevant le bras, il lui décocha un nouveau coup de feu - dans l’œil cette fois ; si résistant qu'il soit, y recevoir une cartouche de ce calibre ne devrait pas faire du bien dans tous les cas. Avant qu'il n'ait pu faire de même de l'autre côté, il fut interrompu par Reverse-Flash qui s'empara de lui et l'emmena hors de portée du géant. Mieux encore, il lui avait trouvé un nouvel emplacement et récupéré son arme dans la manoeuvre - qu'il lui rendit d'ailleurs. Si celui-ci n'avait pas été un dangereux malade psychopathe, il aurait presque pu y voir un geste amical.

Je n'ai rien demandé, dit-il en lui prenant le sniper des mains - mais repartant dans sa course effrénée, le bolide du futur ne l'entendait très certainement déjà plus. Il continua dans l'oreillette : Trouve plutôt celui qui contrôle la kryptonienne, ou on risque de le regretter.

S'il n'était à vrai dire pas mécontent d'avoir été mis à l'écart du colosse, il avait une fierté à préserver. Dans l'intervalle, les étincelles qui dansaient sur son costume avaient fini par se retirer, le rendant à nouveau pratiquement invisible aux yeux de tout un chacun ; le mode camouflage était l'une de ces rares nouveautés qu'il avait complètement embrassé. En plein coeur du chaos et à la vitesse - vertigineuse - où tout s'était déroulé, peu avaient dû voir où Thawne l'avait déposé, à moins de lui prêter une attention particulière.

Sans qu'il aient eu besoin de se concerter, ils avaient la même idée en tête : sa position était parfaite pour neutraliser Miss Météo - d'autant qu'avec sa position surélevée, elle était la seule à pouvoir l'atteindre facilement si le coeur lui en disait. Mieux valait régler cela. Prenant à peine le temps d'assurer son équilibre et sans même devoir utiliser la lunette, il lui destina une balle en plein thorax ; flottant en plein ciel comme elle le faisait, les chances que quoi que ce soit viennent gêner son tir étaient moindres. Le fusil de précision n'était pas aussi versatile que son arme principale, mais une vingtaine de millimètres d'acier en travers de la trachée devrait suffire à la calmer.

Citation :
- Deadshot esquive l'attaque de Loose Cannon en reculant.
- Il subit par contre l'onde de choc de Faora juste après.
- Il redevient visible, la foudre grillant temporairement sa combinaison camouflage.
- Il perd son arme dans l'agitation et utilise celles installées sur ses poignets.
- Il tire des balles anti-char dans les genoux de son adversaire.
- Il en met une de plus dans l'oeil droit.
- Il est interrompu dans sa séquence par Reverse-Flash, qui l'emporte.
- Il récupère son fusil des mains de ce dernier.
- Il rétablit son mode furtif.
- Il tire une balle (cette fois ordinaire) avec son sniper dans la trachée de Sparx.


That's yer problem, lady. You believe people can be cured, be made healthy,
be made normal -- that they can be saved. That they should be saved.

But maybe the only way to cure some people is with a bullet between the eyes.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4881-deadshot-journal-d-un-assassin http://dc-earth.fra.co/t4712-deadshot-guns-don-t-kill-people-they-make-it-easier
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

[Suicide Squad] [Nebraska] Les enfants du maïs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Suicide Squad de Adam Glass et Marco Rudy
» [Warner Bros - DC Comics] Suicide Squad (3 Août 2016)
» Suicide Squad (2016, David Ayer)
» Suicide Squad
» SUICIDE SQUAD : HARLEY QUINN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs :: Amérique du nord-