[CW] (Themyscira House) Entre la Paix et la Guerre, deuxième partie


Inscription : 30/04/2017
Messages : 31
DC : Helena Bertinelli
Localisations : Gateway City
Groupes : Amazones de Themyscira
Justice League
MessagePosté le: Lun 19 Juin - 10:31
Arrow Entre la Paix et la Guerre, première partie

Diana s'était envolée depuis plusieurs heures déjà. Elle était partie de Washington, et elle quittait à peine la Maison Blanche quand elle était partie. Oui, Diana avait rencontré la nouvelle Présidente des États-Unis, et leur entretiens l'avait terriblement inquiété. Waller était une menteuse, calculatrice et manipulatrice, mais ça l'Amazone le savait déjà. Ce qu'elle savait moins en revanche, c'est qu'elle était prête à tout pour voir son pays brûler s'il ne pliait pas genou devant elle. C'était une politique agressive et dangereuse que la présidente menait, qui n'avait pas changé ses habitudes de l'époque ou elle dirigeait l'ARGUS ou Checkmate d'une main de fer. Elle avait le désir ardent de montrer au monde que les Héros étaient des impostures, et que seule SA méthode était fiable pour protéger le pays et le monde.

Mais elle se trompait, et le pays courrait à la ruine et la catastrophe. Et si sa position d'ambassadrice rendait difficile une prise de position claire et nette, Wonder Woman ne pouvait laisser la guerre déchirer ce pays sans rien faire. Il était donc temps pour elle de rendre visite à la première force d'opposition rebelle du gouvernement Waller, Batman.

Bruce était un ami de longue date de Diana. Il se connaissait depuis la formation de la première bouture de la Ligue de Justice, et avait combattu côte à côte de nombreuses fois depuis. Tout comme Clark, c'était un ami proche de l'Amazone. A eux trois, il formait ce que les gens et les journalistes nommaient parfois « La Trinité ». Les trois meilleurs héros du monde réuni pour combattre les plus grands ennemis de la planète et de l'univers. Oui, l'affiche était belle. Presque nostalgique, aujourd'hui. L'Espoir, la Justice, et la Vérité. Tels étaient les valeurs que les trois amis voulaient propager à travers le monde. Comment les gens ont-ils pu perdre la foi au point de croire tout ce que Waller pouvait dire ? Bruce Wayne tué par la Justice League, c'était inconcevable. La Ligue s'était trompée, avait fait le mauvais choix pour défendre le monde contre Brainiac, mais son objectif n'avait jamais changé. Protéger le monde.

Et Bruce Wayne n'était pas mort, Diana en avait la certitude. Mais Batman avait disparu des radars, et de façon assez efficace. Il a été très difficile pour elle de retrouver sa trace, même infime. Mais elle avait reçu un message des Amazones présentes à l'ambassade de Gateway City. Tim Drake, alias Red Robin, avait été envoyé chez elles par Batman le soir de l'attaque de la Batcave. Diana avait alors redouté la réaction des Amazones. Envoyé un homme à leur ambassade pour le mettre sous leur protection était risqué, mais la Princesse savait que ses sœurs présentes ici étaient plus ouverte que celle de Themyscira. Et puis l'ambassade n'avait pas le même caractère sacré que l'île du Paradis.

Elle arriva enfin à la cité des artistes. Elle atterrit sur le toit de la Themyscira House. Elle portait dans ses mains un gros engin circulaire, qui semblait avoir été arraché. Elle le planta alors au sol, et le dirigea vers les airs. Après quelques branchement long et fastidieux, le projecteur s'alluma, et une marque quelque peu modifié par Diana éclaira le ciel. Comment pouvait-elle l'appelait ? Le Batwonder-signal ? Le Wonderbat-signal ? Ou simplement le signal d'appel d'un ami à un autre ? Mais ce n'était pas le plus important ce soir. Non, le plus important était d'enfin retrouver celui qu'elle avait vu pour la dernière fois le fameux jour de la chute de Métropolis, et de la catastrophe de Themyscira.


Il ne fallut que quelques minutes à peine pour que Diana sente une présence dans son dos. C'était lui, fidèle à lui-même, bien qu'un peu changé par les évènements.

« Bonjour, Bruce. Il s'en est passé des choses depuis la dernière fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Inscription : 17/01/2017
Messages : 235
DC : Mister Miracle - The Atom - Ch'al Andar
Localisations : Gotham City.

Shadowpact
MessagePosté le: Mar 20 Juin - 7:28
Dans le ciel de Gateway City brille un bien étrange signal.
Si la ville portuaire est habituée, depuis des années, à côtoyer les Amazones, d’abord par l’entremise de Wonder Womain seule puis via la Maison de Themyscira et l’Ambassade de cette fière Nation, les habitants sont loin de l’attitude des Gothamites – pour qui les contacts entre leur force de police et leurs justiciers sont réguliers, et passent par des appels publics et fort voyants.
Les habitants de Gateway City sont donc surpris… autant par le principe de voir un symbole dans le ciel, que par la forme qu’il prend. S’ils reconnaissent bien vite les deux formes, ils ne pensaient pas les voir associés un jour : même s’ils savent que Diana et le Chevalier Noir sont officiellement alliés, les citoyens ne peuvent imaginer que deux extrêmes, que deux figures aussi contraires puissent nouer des liens.

Ils se trompent.
C’est malheureusement devenu une position régulière, en ces temps politiques troublés où la population suit une femme dangereuse dans ses décisions les plus terribles.


« La position d’ambassadrice implique une neutralité publique et politique. Si les ambassadeurs peuvent, très rarement, se positionner sur le cours politique du pays qui les accueille, ils se cantonnent à des déclarations concernant leurs propres citoyens, ou leur propre Nation.
C’est un jeu dangereux, Diana. Tu devrais couper ce signal, avant que des esprits malintentionnés – et il y en aura, et il y en a déjà, même à Gateway City – ne le prenne en photo pour le transmettre à la Présidente des Etats-Unis d’Amérique. »


Une voix lourde et puissante s’élève des ténèbres, peu après les premiers mots prononcés par la jeune femme. Une silhouette massive s’échappe alors des ombres…
… révélant progressivement la forme du Batman – mais dans une allure bien différente de celle qui lui est connue. Il semble en effet plus proche de la guérilla urbaine que du Héros encapé, et tient désormais dans une main une sorte de gourdin, qu’il range dans son dos en parvenant à proximité de la guerrière.

« M’appeler et me rencontrer reste également dangereux, Diana. Je… ne supporterais pas d’attirer de réelles difficultés aux Amazones… et à toi. »

Son ton est lent, posé.
Pour la plupart des gens, rien ne semble différent chez le Chevalier Noir, masse de muscle et de détermination, qui impressionne par sa simple présence ; mais Wonder Woman est loin d’être la plupart des gens.
S’ils ont eu leurs différences, leurs débats, leurs conflits, une amitié et une affection sincères lient les deux Héros. Elle le connaît autant que Clark, et bien plus que les proches qu’il garde auprès de lui ; elle sent, elle sait donc qu’il n’est pas dans son état normal, et que les troubles qui affectent la Nation l’ont impacté – dans des proportions encore rarement vues.


« Je… suis néanmoins content de te revoir. Après les… événements, je n’ai pas eu l’occasion de reprendre contact, et… j’espère que l’île a pu reconstruire ses défenses, et commencer à panser ses plaies. »

Bruce est mal à l’aise. Il sait très bien qu’il fut l’un des moteurs de la décision de la Justice League de cacher au monde l’attaque de Brainiac, il sait très bien que la débâcle de Themyscira et le drame de Metropolis reposent pour partie sur ses épaules ; et il ne le supporte guère, tellement exigeant envers lui-même.
Surtout, l’attaque d’Amanda Waller et de son Suicide Squad dans sa Batcave, visant sa technologie et ses proches, aboutissant à l’enlèvement de Barbara Gordon et de Dick Grayson puis à l’anéantissement de son foyer, l’ont durablement touché ; s’il entend mener une lutte terrible contre la Présidente, il est désormais obligé d’errer dans le pays, de rassembler son équipement disséminé, et tente de protéger sa famille, marquée et blessée.
Il est seul, touché et acculé ; si cela peut faire mal à ses amis sincères de le savoir ainsi, ils savent aussi qu’il n’en est désormais que plus dangereux…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Inscription : 30/04/2017
Messages : 31
DC : Helena Bertinelli
Localisations : Gateway City
Groupes : Amazones de Themyscira
Justice League
MessagePosté le: Mar 20 Juin - 10:57
Dès son arrivé, Diana reconnu immédiatement le Bruce paranoïaque, misanthrope et pourtant si réaliste. Mais quelques choses avaient également changé, par rapport à ce qu'elle connaissait de lui. Il était en proie au doute. La Princesse comprit en partie ce que le Chevalier Noir voulait dire. C'était un hors-la-loi. Ce n'était pas la première fois que les lois se débrouillaient pour le rendre ainsi, ou que lui-même dépassait les limites qu'elles imposaient. Mais cette fois, il n'était pas simplement question de Gotham. C'était sans aucun doute l'ennemi public n°1. Et il agissait en tant que tel. Évidemment, la police pouvait rappliquer d'un moment à l'autre, pour vérifier l'origine du signal, mais elle n'avait aucun droit d'action sur ce toit. Ici, la juridiction américaine cessait, et laissait place à celle des Amazones.

Diana coupa court au débat et écrasa le projecteur d'un seul coup de poing. Batman et Wonder Woman n'avait pas la même vision du monde, la même vision des gens. Mais après ce qu'elle avait vu et entendu chez la Présidente Waller, elle ne pouvait pas lui donner tord. Elle avait instauré une régime basé sur la crainte, la haine et la méfiance. Et il était tellement plus facile de faire croire au gens que Batman était dans le mauvais camp : il avait passé sa carrière de justicier à entretenir cette image, une image basé également sur la crainte et la peur. Il en payait le prix fort aujourd'hui, car ses propres convictions et ses propres méthodes se retournaient contre lui.

« Ma position d'ambassadrice m'oblige à défendre les intérêts et les valeurs de Themyscira. Or, tu n'es pas un criminel selon nos lois, Bruce. Tu as combattu aux côtés des amazones, et tu as sacrifié ta réputation ici pour cela. Aucune loi internationale ou nationale ne m'empêche de te recevoir ici, en toute liberté. Tu n'es pas dans ton pays ici, mais dans le miens. Ce ne sont pas les esprits malintentionnés qui m'intéressent, mais les esprits bons. Quelle personne je serais si je tournais le dos à mes amis ? Je préfère être mal considéré d'un point de vue politique que d'un point de vue moral. Tu le sais. Tu me connais.

Mais Bruce n'avait pas totalement tord. Même si Diana s'autorisait à lui parler librement, sans craindre de représailles politiques, elle n'était pas complètement libre non plus. Elle ne pouvait pas combattre officiellement à ses côtés. Mais il y avait bien d'autre moyen. La guerrière amazone n'était pas du genre à rester les bras croisés, regardé ses amis se combattre les uns les autres, la Ligue se délocalisé et laisser des criminels et de mauvaises personnes s'occuper de la protection de ce monde et ce pays. Elle ne pouvait pas non plus laisser Amanda Waller diriger la nation par le mensonge. Non, ce n'était pas tolérable.

« Oui c'est dangereux, et je suis imprudente. Tu as toujours été prudent, Bruce, plus que n'importe lequel d'entre nous. Où cela t'as-t-il mené ? Il faut nous armé de courage, de force et d'union, pas de prudence. Tu as disséminé tes alliés au quatre coin du pays – l'un d'entre eux est ici.

Oui, la prudence et la méfiance de Bruce l'avait mené jusqu'ici, Diana en était persuadé. Elle ne l'en blâmait pas, pas complètement. C'était en grande partie de son fait si le fiasco de Métropolis avait eu lieu, si personne n'avait été prévenu en temps et en heure. Mais Wonder Woman savait que Batman avait déjà fait ce constat, c'était déjà lui-même rendu responsable et se punissait même d'avoir agit ainsi. Et il n'avait pas entièrement raison. Tout les héros avait failli. Chaque membre de la Ligue avait eu la possibilité de parler, d'aller contre les idées de Batman. Personne ne l'avait fait, pas même Diana. La responsabilité était partagée. Ainsi, Diana ne l'en blâmerait pas ce soir.

« Tu as toi-même impliqué la Nation de Themyscira en amenant Timothy Drake chez moi. Tu sais qu'aux yeux de la loi Waller, il est un terroriste hautement recherché. La moindre des choses désormais, désormais, c'est de m'impliquer moi. C'est une guerre que tu ne gagneras pas seule. C'est une guerre ou le mensonge supplante à la vérité.

La Vérité était une valeur auquel la Princesse de Themyscira tenait, tout comme Bruce tenait à la Justice. Il savait donc que Diana ne pouvait décemment pas laisser une femme horrible comme Waller perpétrer des mensonges à la nation pour laisser les honnêtes citoyens se monter les uns contre les autres. Pour Wonder Woman, c'était intolérable.

«  Tu sais que la Ligue n'a pas tué Bruce et Alfred au manoir. Ce n'est pas possible. Tu sais que Red Tornado n'aurait jamais attaqué Waller de cette façon. Tu le connais comme moi. Seuls les saints patrons savent les mensonges dont elle se sert encore pour gouverner. Et ce depuis le début. Slade Wilson est-il vraiment mort ? A-t-elle vraiment battu Brainiac ? Est-elle impliqué dans le meurtre des précédents gouvernants de ce pays ? Non Bruce, je ne peux pas te laisser dans cet état, combattre seul et à ta manière Waller. Ta guérilla ne fera que te mener à la tombe. Tu le sais aussi bien que moi. Et c'est pour cela que tu caches tes proches. Tu tiens trop à eux pour les voir tomber avec toi.

Diana soupira. Elle essaya de se détendre un peu, car ses dernières paroles avaient peut-être été lâché un peu durement. Ce n'était pas vraiment ce qu'elle voulait. Elle s'est laissé emporté par ses émotions. Les temps étaient durs pour tout le monde. Diana et Bruce avait dû quitté la Ligue pour des raisons qui leur sont propres, et pourtant ils étaient là, tout les deux, à discuter de l'avenir du monde. Encore une fois, ils étaient d'accord sur les batailles à mener, sans aucun doute. Mais encore une fois, ils étaient en désaccord sur la méthode à appliquer. Diana se radoucit alors et entama une discussion plus légère.

« Les Amazones se remettent. Ce sont des guerrières, elles sont nées pour faire la guerre contre le mal et se sacrifier au nom de la paix. Notre savoir faire à ce niveau n'a aucun équivalent. Les pertes restent tragiques et sont honorés, et les saints patrons n'ont pas fini de nous protéger en ces temps durs. Ce qui m'inquiète d'avantage, ce sont les idées noirs de guerre et de représailles né dans l'esprit de certaine de mes sœurs. Elles n'ont jamais apprécié qu'un homme pose le pied sur Themyscira, je les ai appris à le tolérer. Mais après ce qu'a fait Arthur... Même moi je ne pourrais pas toutes les apaiser, car leur colère est justifiée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Inscription : 17/01/2017
Messages : 235
DC : Mister Miracle - The Atom - Ch'al Andar
Localisations : Gotham City.

Shadowpact
MessagePosté le: Mar 20 Juin - 14:31
Le Batman reste silencieux durant la réplique de Wonder Woman.
Déjà, parce qu’interrompre une femme capable d’anéantir une machine et un projecteur d’un seul coup de poing n’est jamais une bonne idée ; ensuite, parce qu’il sait qu’il s’est très souvent enfoncé dans ses certitudes et son arrogance… et ça ne l’a mené à rien de bon.
Les temps changent, et le monde aussi ; les hommes font de même. Même s’il n’est pas l’homme le plus simple de cette planète, Bruce Wayne est sensible aux mêmes phénomènes, et peut infléchir sa position quand il comprend, enfin, qu’il fut dans l’erreur. C’est le cas ici.


« Hem. »

Les mains dans les poches de son imperméable, il laisse son regard sombre fixé sur le magnifique visage de Wonder Woman ; elle est sublime, vraiment – mais pas par sa beauté physique. Elle l’est par son charisme, son intelligence, sa générosité et son âme.
Diana est une belle personne… du genre qui peut faire changer les gens. Vraiment.


« Je vois. »

Il choisit, cependant, de se concentrer d’abord sur les derniers mots prononcés par Diana – par mesure de respect, tout simplement.
Beaucoup d’Amazones sont tombées sur les plages de Themyscira, et les conséquences de cet événement se ressentiront pendant des années encore ; et, surtout, des vies ont été prises. Cela impose une dignité nécessaire dans tout échange de ce type.


« Je me doute que les Amazones savent qu’il est possible de périr en défense de leur Nation et de leur idéal – mais je me doute, surtout, que l’origine de ces disparitions interpelle et modifie les habitudes et les positions.
Ce jour fut tragique, Diana. Pour Themyscira, qui a perdu des défenseuses et des filles valeureuses ; pour Metropolis, qui a perdu des vies ; pour ce pays, qui a perdu sa propre dignité ; pour la Justice League, qui s’est perdue ; et pour Arthur et toi… qui vous êtes perdus. »


Le Chevalier Noir soupire, et secoue la tête.
Quel gâchis.
S’il apprécie le Roi des Mers, il ne comprend pas sa décision d’utiliser le Trident de Poséidon dans cette configuration… ce fut insensé. Et cela causa un drame qui aura de lourdes répercussions.


« Arthur doit payer pour ses actes… devant des tribunaux atlantes et amazones. Je ne sais si son peuple a sollicité le tien, mais il ne faut pas que les Etats-Unis s’en occupent. La Présidente Waller voudra utiliser cet élément dans sa lutte contre la Justice League International, et ce n’est pas acceptable.
Il est déjà difficile de s’opposer à elle – hors de question de lui offrir un procès public et populaire en cadeau. »


La détermination se lit sur son visage quand il prononce ces quelques mots.
Son expression se fait cependant différente, quand il embraye et s’intéresse alors à autre chose.


« Quant au reste… »

Bruce baisse la tête, et secoue les épaules.
Il réfléchit, mûrement, à ses paroles, tentant de trouver le bon équilibre entre ses pensées, son discours, et le rôle qu’il entend tenir. Il finit par se décider, cependant, et à se lancer à nouveau.


« … tu as raison. Je ne peux mener ce combat seul, comme je n’ai jamais pu mener ma quête dans Gotham City seul.
Longtemps, trop longtemps, je me suis enfoncé dans une solitude arrogante, persuadé de pouvoir et devoir tout réussir seul. Je me suis trompé, j’ai fait du mal à mes proches à cause de cela, et je n’ai pas appris de mes erreurs… jusque-là. »


Il soupire, et relève un regard terrible vers Diana. Elle peut y lire, enfin, le changement et la volonté d’avancer.

« Tu as raison, Diana. Je ne peux mener ce combat seul… et j’entends changer mes habitudes. »

Bruce esquisse un sourire triste – déterminé, mais triste.

« Cependant, si je sollicite de l’aide, je continue de penser que cette méthode de guérilla peut fonctionner. Tant que nous n’aurons pas de preuve des manipulations d’Amanda Waller ou de Lex Luthor, nous ne pourrons rien faire publiquement ; tant que le procès de J’Onn n’aura pas lieu, nous ne pourrons rien opposer à ses chefs d’accusation ; tant que le Suicide Squad n’aura pas réapparu, nous ne pourrons pas prouver son existence.
Nous devons provoquer le Gouvernement à la faute en les titillant, en leur plantant des épines dans le pied ; c’est en les harcelant qu’ils failliront, et que nous pourrons alors prendre le relais. Ou, plutôt… que tu pourras prendre le relais. »


Il lève son index et pointe la guerrière.

« Je suis un criminel, Diana. Quoi qu’il arrive, quoi qu’il se passe, les citoyens continueront de me voir comme tel ; soit. Je l’accepte.
Je vais provoquer Waller, je vais la harceler, je vais la pousser à la faute – pour récolter les preuves de ses actes. Et les transmettre à ceux et celles qui, propres, pourront mener la lutte publique… comme toi, ou Hal encore.
Tu es l’Héroïne qu’il faut à ce monde pour sortir de ces ténèbres, Diana ; je suis le Héros dont il a besoin pour s’enfoncer dans les ombres, et en arracher des flammèches d’espoir, que tu devras entretenir. »


Il hausse les épaules, puis sourit sincèrement.

« Excuse le discours littéraire… j’essaye d’être moins sombre, même dans mes mots, mais je crains de ne pas disposer des envolées lyriques de Clark et toi. »

Le ton est calme, doux ; agréable.
Les choses changent, oui. Et Bruce Wayne en fait ici la preuve éclatante…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Inscription : 30/04/2017
Messages : 31
DC : Helena Bertinelli
Localisations : Gateway City
Groupes : Amazones de Themyscira
Justice League
MessagePosté le: Jeu 22 Juin - 22:51
« Arthur doit payer ses actes, oui. Mais pas devant nos tribunaux. Mes sœurs le mettraient à mort... ou pire. En souvenir de l'homme que j'ai apprécié et respecté, je ne souhaite pas ça. Jamais. Mais je n'aurais pas voix au chapitre. Tu connais les miennes, tu sais comment elles sont. Douce envers leurs amis. Impitoyable envers leurs ennemis. Et Aquaman est aujourd'hui un ennemi, pour la plupart d'entre elles. Arthur doit payer, c'est un fait. Mais ce sera fait à ma manière. Pas à celle des Atlantes, pas à celle des Amérique, pas à celle des Amazones. A la mienne. Fais moi confiance, Bruce. Ce sera bien mieux de cette façon.

Oui, les châtiments que pouvaient lui infliger les Amazones étaient terribles. Ils faisaient froid dans le dos de Diana. La mise à mort, l’enfermement pour l'équivalent de toutes les vies qu'il avait prise, c'est à dire presque une éternité... Le Tartare même, où les pires créatures de ce monde doté des pouvoirs les plus grand étaient enfermés et n'en sortaient jamais. Les possibilités étaient trop nombreuses pour que Diana puisse contrôler quoi que ce soit. D'un autre côté, Batman avait raison à propos de Waller. L'ambassadrice de Themyscira venait de la rencontrer, et elle savait que tout ce qu'il disait sur elle était vrai. Elle profiterait de la situation d'Aquaman pour en tirer profit, à n'en pas douter.

« J'ai raison, oui. Tu le sais. Clark le sait. La Ligue le sait. Mais personne ne m'écoute. Ils m'entendent, c'est vrai, mais pense que les idéologies sont vaines. Tu n'as jamais voulu combattre à ma manière. Tu n'as jamais essayé, tu ne t'en ai jamais cru digne. Quant à Clark, il n'est pas comme nous. Il n'est pas un guerrier, il n'est pas né et n'a pas grandi pour se battre. Aujourd'hui, il travaille pour Waller, car il ne se juge plus digne d'être Superman. Toi, tu la combats. Parce que tu es né pour ça. Moi aussi. Et je la combattrais. Je l'ai déjà prévenu cet après-midi. J'anéantirais la Suicide Squad. Je leur ferait dire à la population ce que Waller les force à faire. Certains y sont depuis des années. Ses mensonges finiront pour être révélé. Je vais le faire car je suis la seule à être capable de le faire.

La seule, oui. La seule assez forte, la seule assez brave, la seule assez déterminé. La Justice League avait décidé de fuir leurs obligations. Batman les avait déjà combattu, et sans avoir totalement perdu, il avait cependant essuyé de grande perte humaine et matériel. Les autres héros c'était rangé du côté de Waller. Les Titans étaient trop jeunes. Oui, décidément, Diana était la seule à être capable de tenir tête aux armées privés d'Amanda Waller. Bruce ferait tombé les têtes connus, officielles, de la Legion of Doom, celles-là même qui avait investi le Hall de la Justice, l'ultime insulte envers les Héros qui avaient pourtant de très nombreuses fois sauvé le monde.

Diana ne pu s'empêcher de lâcher un sourire. Un rire presque, qui scintillait dans la nuit de Gateway City, la belle cité des artistes.

« Regarde nous, Bruce. Jamais les Héros n'ont été autant dénigré, et jamais nous n'avons été si déterminé, à discuter de nos volontés, de nos actes passés et futures, de nos prochaines victoires comme si elles nous étaient déjà acquises. Pourquoi devons nous chaque fois attendre de telle crise pour discuter, pour vraiment discuter. Je suppose que c'est dans notre essence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Inscription : 17/01/2017
Messages : 235
DC : Mister Miracle - The Atom - Ch'al Andar
Localisations : Gotham City.

Shadowpact
MessagePosté le: Ven 23 Juin - 15:50
A nouveau, Bruce reste silencieux durant les réponses et les positions formulées par Diana - d'une part, par respect pour une amie, ensuite parce qu'il est toujours intéressant de l'écouter et de réfléchir à ses paroles.
La Princesse est une femme extraordinaire, sage et passionnée ; il aurait dû raisonner avec elle plus souvent... et plus tôt.

Si son visage est resté de marbre, comme d'habitude, durant la majorité du discours de la jeune femme, il rejoint sa camarade quand elle sourit ; il ne prolonge pas l'expression jusqu'au rire, comme elle, mais maintient ce sourire sincère et sympathique de bout en bout.
Un événement rare - mais pas désagréable.


"C'est parce que nous sommes Humains, Diana."

Il s'approche, et pose amicalement sa main sur l'épaule de la jeune femme.

"Nous apprenons de nos erreurs - puis nous oublions. Et nous réapprenons. Et nous limitons, alors, nos erreurs... mais il y en a encore. Il y en aura toujours."

Il plonge son regard sombre sur le beau visage de sa camarade.

"Nous devons vivre avec."

Des mots rares chez le Chevalier Noir, connu pour sa quête constante et acharnée de l'excellence et de la perfection, refusant toute notion de faiblesse - y compris et surtout pour lui-même.
Il pense, néanmoins, ce qu'il dit. Et il va essayer, réellement, d'en tirer les conséquences pour l'adapter à son quotidien.


"Quant au reste... je ne sais pas quoi te dire, Diana. Pour une des premières fois de mon existence, je n'ai pas de décision ou de position toutes faites - et si ça me surprend, j'avoue qu'il y a une forme de confort dans l'inconnu."

Il hausse encore les épaules, puis lâche lentement l'épaule de son alliée.

"Il est évident qu'Arthur ne doit pas être jugé par les Américains ou les Amazones - mais je doute que les Atlantes te laissent le sanctionner toi-même. Je sais très bien ce que tu penses faire, et je sais très bien que tu ferais ça au mieux... mais je doute que ça soit possible.
La Justice League, si elle existe encore, refusera. Clark aussi - surtout quand il aura retrouvé ses sens, et comprendra qu'il est dans l'erreur."


Un éclair de tristesse glisse dans les yeux du Batman, quand il évoque Superman. Il sait très bien ce que son vieil ami est en train de faire, et il ne comprend pas pourquoi ; s'était en meilleure forme, il enquêterait et tenterait de sauver Clark de lui-même - mais ce n'est pas le cas.
Pour le meilleur et pour le pire, Superman est seul, pour l'instant.


"Protèges-toi, mais agis selon tes convictions - comme toujours. Si ma voix compte, je te laisse gérer le problème Arthur... et je te fais confiance, pour cela mais aussi ton opposition à Waller.
Attention, cependant : ton île est affaiblie par l'attaque de Brainiac, et ce pays est actuellement blessé, donc enragé et dangereux. Amanda serait prête à causer de grands torts à ses ennemis, et rêve depuis longtemps d'accéder à vos armes et à vos savoirs.
Je n'ai rien à te dire, Diana... mais sois prudente. Tu disposes d'une immunité diplomatique, et tu peux donc évoluer à des niveaux inaccessibles pour nous, Rebelles. Utilise cela pour découvrir les dessous du système Waller, et pour créer et fortifier ton propre réseau. Je te transmettrais les éléments que je vais découvrir, et tu pourras les rendre publics - car personne d'autre ne sera écouté comme toi."


Lentement, le Chevalier Noir marche, et s'avance jusqu'au rebord du toit. Il pose son pied dessus, puis se tourne vers Diana ; l'entretien tire à sa fin.

"Restons en contact, Diana. Collaborons et entraidons-nous... vraiment, pour une fois.
Ce pays est en danger - et Amanda Waller est une menace terrible pour ce peuple, ce monde et nous. Elle doit... être sanctionnée, pour ce qu'elle a fait, et pas seulement à nous."


Il soupire, puis secoue la tête.

"Les choses changent, Diana. Il est temps que nous fassions de même."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

[CW] (Themyscira House) Entre la Paix et la Guerre, deuxième partie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Guerre & Paix 2007 vs Guerre & Paix BBC 2016
» De l'electro-house de débutant, conseillez-moi !!
» [TEST] Comparatif entre HD et HD2 ?
» [PROPORTA] Mizu Coque Souple HTC HD2 testé sur Génération mobiles
» Réglage entredent entre dent - cloche pinion couronne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Gateway City-