Confrontations [NWO-CW]


Inscription : 14/05/2017
Messages : 10
Localisations : Etats-Unis d'Amérique
Groupes : Wilson Family/H.I.V.E.
MessagePosté le: Ven 23 Juin - 17:29
[Planque de Grant – Quelques heures après…]

C’est tout engorgé d’un plaisir à peine dissimulé que je retourne chez moi. Tout ce petit combat était loin d’être satisfaisant, mais c’était une bonne entrée en matière. C’est du moins ce que je me dis jusqu’à ce que je me rende à l’évidence d’en vouloir plus et en cet instant précis. Après cette rencontre, je ne souhaite qu’une chose, bien entendu, et cette chose, c’est de reprendre ce combat contre Rose sans que personne ne vienne me gêner. Mais comment faire pour l’attirer ? Elle possède un semblant de petite armée personnelle qui lui obéit au doigt et à l’œil. Comment faire pour la combattre tout en étant sûr que personne d’autre ne viendra.

Absorbé par mes pensées, je retire mon masque et le pose sur la rare table présente dans la pièce. Une odeur de moisi s’échappe de chaque mur mais je n’en ai que faire. Si je suis là, c’est mû par d’autres impératifs que celui de vivre agréablement. Si je suis là, c’est pour abattre mes cibles. J’abats d’ailleurs mon couteau sur une vieille photo de mon père que j’ai mis sur mon mur. Cette photo est là pour me rappeler l’ordure qu’il était avec Jéricho et moi durant notre enfance… Je sais qu’il me faudra beaucoup d’efforts pour le faire ressortir de son terrier et enfin pouvoir le cueillir, mais je ne sais pas… Du moins, je ne sais plus. Le plan initial de le trouver un peu comme ça ne marche pas. Il n’est certainement pas proche de Rose au point que je puisse l’attirer facilement en m’en prenant à elle. Il en faudra plus pour l’inviter.

Me frottant le menton légèrement, je retire mon armure et réfléchis à un plan d’attaque. Quelques longues minutes passent alors que je lance des couteaux sur une cible où des photos de famille sont épinglées. Les idées ne viennent pas tout de suite, elles se font capricieuses, insaisissables. Comment faire ? Comment faire ? Comment faire ? Je finis par accepter que mon excitation à l’idée de pouvoir bientôt combattre de nouveau quelqu’un que j’estime comme mon égal me parasite. A partir de là, limitant mes actions, je regarde un peu autour de moi. Qu’ai-je à ma disposition et que puis-je faire avec ? Que puis-je envisager comme mode d’action ?

J’ai des armes, bien entendu… Mes classiques couteaux qu’ils soient Karambit ou Ka-bar, affutés et prêts à un emploi aussi rapide qu’efficace. Des armes à feu, il y en a de tous types et à la pelle : pistolets Desert Eagle, le classique, ACP-45 custom, très agréable, et de bons vieux M1911 custom puisqu’on ne refait pas une équipe qui effraie l’ennemi de par son nom. Des fusils sont aussi là, AR-15, Barrett cal. 50, Benelli pour la touche old school ou SPAS-12 pour des ambiances plus intimistes. Je pense pouvoir retrouver d’autres armes si je cherche bien… mais elles ne seraient pas prêtes. Une caisse de munitions OTAN avec les chargeurs déjà préparés m’ouvre grand les bras aussi. Et j’ai des explosifs dans d’autres caisses avec des dispositifs très divers : des grenades, forcément, mais aussi des charges creuses, des « plastic » ou encore d’autres mines en tous genres. Un plan commence donc à s’échafauder grâce à cette observation des moyens à ma disposition.

[Dans les rues de Gotham City – En début de soirée…]

Il m’aura fallu pas moins de deux heures pour mener des recherches et obtenir tout ce dont j’avais besoin pour tenter quelque chose. Le plan est simple mais un peu long à mettre en place. La première phase, une préparation poussée et poussive me demande de parcourir l’ensemble d’un immeuble de bureaux désaffectés, ce que j’ai pu faire durant la première heure.

Après que cela soit fait, je passe à une seconde phase dans laquelle je piège un autre immeuble proche. Je me fiche bien du sort des personnes qui peuvent y vivre ou y travailler. Tout ce qui compte, c’est d’y avoir suffisamment d’otages. Et, nom de Dieu, ils sont nombreux ! Ils doivent, aux bas mots, être un bon demi-millier répartis dans la cinquantaine d’étages de l’immeuble. Si ce nombre parait faible, il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’une estimation qui prend en compte l’heure tardive.

Enfin, je ressors et active les explosifs du premier immeuble. Il s’agit tant d’une mise en garde que d’un appel, chose plutôt surprenante. Les éventuels gêneurs qui pourraient avoir l’idée de s’attaquer à moi devraient revoir la situation avant de bouger, ainsi, et Rose devrait être interpellée par la situation. Je la sais faible et je sens qu’elle sera désireuse de venir sauver ces pauvres bougres pris dans un feu qu’ils n’ont pas démarré.

Les explosifs qui se déclenchent les uns après les autres n’ont pas pour but de détruire l’immeuble, bien au contraire, mais de faire brûler une partir du site. Ils n’en demeurent pas moins impressionnants et ravageurs puisque les gerbes de flammes qui s’en échappent sont visibles de très loin. De même, la fumée produite est épaisse et sombre, impressionnante… Le résultat a quelque chose de prenant ! Le masque familial se dessine suffisamment clairement dans les flammes pour qu’on puisse le distinguer de la rue. Le message me parait clair pour quiconque s’approche de tout ça. Et d’ailleurs, ça ne tarde pas puisque je vois arriver des pompiers, ambulances et policiers pour s’intéresser à ce fameux bâtiment vers lequel tous les yeux se tournent. Des journalistes, comme des mouches qui remontent la piste qui sent le plus mauvais, viennent aussi s’informer sur ce bâtiment qui se teinte de noir selon la forme du masque.

Comme si tout se mettait en place dans une parfaite machine bien huilée et préparée, je les vois parler du masque et se tourner vers moi, remarquant que je le porte. Ils hésitent à s’approcher, les policiers sentent que cela pourrait être leur dernier acte héroïque et tout s’accélère.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Inscription : 17/01/2017
Messages : 276
DC : Mister Miracle - The Atom - Ch'al Andar
Localisations : Gotham City.

Shadowpact
MessagePosté le: Sam 24 Juin - 15:09
L'architecture de Gotham City est spéciale.
Si les Gothamites se sont faits aux spécificités locales, les nouveaux venus, les touristes ou les badauds ne cessent de s'émerveiller et de se surprendre en découvrant un bâtiment art-nouveau à côté d'une enseigne gothique, et en face d'un immeuble des années 50. Pour beaucoup, Gotham City est une ville réalisée par des architectes dépressifs, rendus fous par l'absinthe et mélancoliques par l'ampleur du crime local.
Ils n'ont pas tort - même s'ils sont en dessous de la vérité.



Cependant, depuis que la Vice-présidente Amanda Waller a été nommée Présidente des Etats-Unis d'Amérique suite à la disparition de Slade Wilson, les choses changent.
Les Héros sont obligés de s'enrôler auprès du Gouvernement pour organiser une défense disciplinée de la Nation ; les Vilains le peuvent aussi, pour s'amender. Ceux qui refusent deviennent alors des Rebelles, poursuivis et traqués par des Recrues violentes et agressives.
Il demeure des Rebelles, néanmoins - même si leurs réputations sont brisées par le Pouvoir.

Il y a peu, Amanda Waller a officiellement informé le pays que Bruce Wayne et son majordome avaient été tués dans la destruction du Manoir familial ; cette destruction aurait été provoquée par les Rebelles de la Justice League International, et notamment par le Batman - qui serait donc le cerveau derrière ces meurtres.
C'est faux, bien sûr. Même ceux qui ne connaissent pas les liens réels entre le milliardaire et le Chevalier Noir savent qu'il n'aurait jamais fait cela... mais le grand public y croit.

Le pays a peur, et Amanda Waller agit pour lui donner des raisons d'avoir peur, et des raisons de croire qu'elle va le protéger ; et ça fonctionne.
En ce sens, la Présidente parvient à pacifier Gotham City, dont la criminalité semble chuter au fil des jours. Si le Batman a décidé de lutter contre la Commandante en Chef dans le pays entier, il ne peut rester impuissant devant un tel phénomène - et doit donc enquêter à Gotham City. Son foyer, où malheureusement il est le plus poursuivi et le plus haï.

Cependant, alors qu'il pénètre dans sa cité, et avance discrètement sur les toits, il découvre... l'explosion.
Situé dans un quartier d'immeubles de bureaux, l'impact touche une zone qu'il sait désaffectée - mais il se doute que cela ne s'arrêtera pas là. Si son esprit analytique tente déjà de trouver quel Vilain habituel pourrait être responsable de cette attaque, il s'arrête quand il découvre, au milieu des flammes... quelque chose.
Une image. Un symbole. Un masque - celui de Deathstroke.

Le Batman s'active, alors, et se branche sur les fréquences de police.
Il ne tarde pas à apprendre qu'une patrouille a découvert un homme étrange, surarmé et silencieux et immobile, à proximité de l'explosion. Les hommes hésitent encore à agir et cherchent des conseils - mais ils donnent, surtout, leur localisation.
Ils le guident.

Ainsi, alors que le plus courageux des officiers est sur le point de lever son arme pour menacer Grant Wilson... il s'arrête. Il s'arrête, car il a entrevu quelque chose derrière l'inconnu. Il s'arrête, car il sait ce qu'il y a, il sait ce qu'il va se passer.
Il s'arrête, car derrière Grant Wilson apparaît une silhouette massive...

... celle du Batman, arborant désormais une allure digne d'une guérilla urbaine, plus proche de ses méthodes contre Waller que son costume habituel. Il tient également un bâton, et apparaît donc derrière le combattant, ne s'arrêtant qu'à moins d'un mètre.

"Qu'as-tu fait ?"

Il déplace son bâton, pour le situer juste horizontalement entre lui et l'autre.
Il a reconnu le costume, bien sûr - mais cela l'interpelle. Ce n'est pas normal, tout comme cette tentative d'attaque directe. Ce n'est pas normal, et c'est donc pleinement dangereux.


"Et pourquoi ?"

Sa voix modifiée adopte un ton qui ne supporte ni la contradiction, ni le refus.
Sauf si on est prêts à subir la colère du Chevalier Noir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Inscription : 14/05/2017
Messages : 10
Localisations : Etats-Unis d'Amérique
Groupes : Wilson Family/H.I.V.E.
MessagePosté le: Dim 25 Juin - 16:09
Quand on vient faire autant de bordel que ce que je viens de déchaîner, ce n’est pas étonnant de se retrouver confronté aux grands pontes du milieu. La silhouette sombre qui se cache dans mon ombre en dis long, mais les forces policières surarmées qui se déversent comme autant de cloportes aussi. Je sais que c’est un show à assurer, un instant de gloire fugace où les caméras, les regards, l’attention et, surtout, les armes seront tournées vers moi. Chaque mouvement, chaque parole, tous les signes gestuels et posturaux seront disséqués par les dizaines de paires d’yeux et d’oreilles qui pourraient les entendre ou les voir. Je ne crois pas jamais avoir été aussi populaire que ça dans ma vie. Et justement, une paire d’oreilles et d’yeux attire beaucoup plus mon attention que les autres…
Ainsi, me retournant vers l’impopulaire notoire du moment, je souris sous mon masque avec un haussement d’épaules. Il est là mais n’a ni l’aspect, ni le côté rassurant d’un héros. Il porte le masque, mais pas celui d’un combattant protecteur. Il est armé mais semble ridicule si l’on se compare l’un à l’autre, comme si en perdant sa réputation, il avait aussi perdu sa force. Il est déterminé mais certainement pas autant que moi dans ce moment… J’ai entendu parler de lui, c’est le Batman. C’est quelqu’un qui s’est battu contre mon p-… contre Deathstroke plusieurs fois mais qui est toujours présent pour en parler. Il n’est donc pas à prendre à la légère… Mais ce n'est certainement pas sa voix modifiée qui va me faire trembler dans mon caleçon !

- Je ne suis pas là pour toi, chauve-souris. Tout ceci ne te concerne pas. Mais puisque tu es là...

Ma voix n’est pas modifiée et ce n’est certainement pas celle d’un homme d’une cinquantaine d’année comme Slade. Peut-être sera-t-il assez retord pour le remarquer et voir les différences, modérément marquées, entre Deathstroke et moi au niveau de l’armure et des équipements divers. En tous cas, s’il marque un temps d’arrêt, il remarquera certainement la télécommande « du suicidé » dans ma main et saura déduire que je ne suis pas là pour jouer à la dînette. Tout ceci, c’est ce à quoi je pense et ce sur quoi je compte.

- Pour commencer, écarte-toi. Si tu t’approches encore, je lâche la pression et cet immeuble explosera, dis-je en pointant le lieu d’intérêt. Si qui que ce soit en sort, je l’explose aussi. Compris ? Maintenant, sers à quelque chose et explique aux policiers qu’ils vont baisser leurs armes, se reculer et qu’ils vont avoir à se sortir les doigts du cul pour s’arranger avec la presse. Je veux diffuser un message dans l’ensemble du pays. Tu as 5 minutes à partir de maintenant.

Sans plus chercher à discuter avec l’homme en noir, je me remets en position pour être prêt à combattre Rose Wilson quand elle fera l’effort de venir se battre contre moi et régler ce différent familial. Je vois très aisément que la situation peut déraper vite et que je pourrais me retrouver à génocider des poulets façon « Tyson foods ». D’ailleurs, l’un d’entre tremblote en se cramponnant à sa gâchette. Il sait que je ne suis pas là pour rendre sa fin de journée agréable et qu’il se rappellera encore dans longtemps de cette intervention. Il se rappellera dans longtemps qu’il était là, derrière le capot de sa voiture à pointant un malade surarmé avec un ancien justicier.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Inscription : 17/01/2017
Messages : 276
DC : Mister Miracle - The Atom - Ch'al Andar
Localisations : Gotham City.

Shadowpact
MessagePosté le: Lun 26 Juin - 15:18
La situation est tendue.
Le G.C.P.D. a assisté à l’explosion de l’immeuble désaffecté dans le centre-ville de Gotham City, et sait très bien qu’il s’agit d’un préalable à des difficultés encore plus grandes. Quand ladite explosion a commencé à révéler une forme, un symbole dans les flammes, les policiers expérimentés et même les novices ont compris : les Tarés sont encore de sortie.

S’ils envisageaient une attaque du Joker, du Sphinx ou d’un autre dément, ils ont été légitimement surpris par l’arrivée d’un homme à l’allure militaire, mais disposant d’un costume aux couleurs surprenantes. Les officiers ont été sur le point de lever leurs armes, voire de faire feu par principe, quand le Batman est intervenu.
Depuis, ils le laissent gérer la situation – pour l’instant.

Même si la plupart des membres du G.C.P.D. garde sa confiance dans le Chevalier Noir, ils savent très bien quelle est sa situation actuellement vis-à-vis de l’autorité. Ils ont pleinement conscience qu’ils ne peuvent pas le laisser agir comme il le souhaite, car il demeure un Rebelle et devrait donc être poursuivi comme tel.

Il ne dispose, en soi, que de peu de temps pour gérer cette situation.
Il n’a donc aucune seconde à perdre.


« Non. »

Sa voix modifiée est lourde et terrible. Même pour les policiers, présents à quelques mètres, il est clair que le justicier n’est pas de bonne humeur, ce soir ; c’est rarement bon signe pour la suite.

« Tu as cinq minutes pour te rendre. »

Il s’avance d’un pas, puis sort d’une poche de son imperméable un petit boîtier électronique, qu’il exhibe devant Grant en affichant un air féroce.

« Bloqueur de signal – ta petite manette est inefficace, ici et maintenant.
Tu ne diffuseras aucun message, et tu ne dicteras aucune condition. Tu vas plutôt t’agenouiller et mettre les mains derrière la tête… »


Il range le dispositif informatique.
Il dit la vérité : même s’il ne dispose plus de la majorité de ses équipements, il demeure en propriété de plusieurs gadgets extrêmement utiles dans les éléments quotidiens de sa quête de justice et de paix. Même s’il appuyait maintenant, Grant ne pourrait pas faire exploser sa bombe – du moins, pas tant qu’il se trouve à moins de six cent mètres du Chevalier Noir.
Et ce dernier est loin, très loin de vouloir le laisser prendre ses distances.


« … ou tu vas me forcer à te l’imposer. »

Il s’avance, une main fermement accrochée au bâton qu’il tient. Sous son masque, un regard agressif et plein de fureur à peine contenue glisse dans ses yeux, et est directement adressé à son adversaire.
Il a reconnu le costume – il a reconnu le style ; mais il sait que ce n’est pas Slade Wilson.

Déjà, parce qu’il connaît suffisamment Deathstroke pour le reconnaître n’importe où. Ensuite, parce qu’il est clair que les méthodes et le discours employés ne correspondent pas au meilleur mercenaire du monde.
L’homme en face de lui est un imposteur – ou un copieur. Dans les deux cas, dans tous les cas, il est dangereux.

Dans les deux cas, dans tous les cas… il va l’arrêter.
Quel qu’en soit le prix.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Inscription : 14/05/2017
Messages : 10
Localisations : Etats-Unis d'Amérique
Groupes : Wilson Family/H.I.V.E.
MessagePosté le: Lun 26 Juin - 17:48
Mon regard se porte un peu plus sur mon adversaire. Cet e****** vient de tout ruiner dans mon plan, non ? Je roule alors des épaules en sentant une sueur froide dans le bas de mon dos. Je sens que ça vient… Et ça vient tant que je ne me sens même pas écraser dans mon poing la télécommande. Je penche un instant ma tête vers une épaule, puis l’autre, m’échauffant donc à la va-vite avant de m’y mettre. Là, c’est clair : je reprends du service. S’il se sort de ce qui va suivre, il va boire de la soupe avec une paille pendant un moment, je le jure.

« Tch… »

En à peine un instant, tous mes plans de vengeance se sont effacés de mon esprit pour me permettre de me focaliser complètement, pleinement, absolument sur ce pseudo vigilante de mes deux. Je sens qu’elle vient, la rage. Je sers les dents un peu en me débarrassant du reste de télécommande. Il gène et il le sait. Il en profite et ça m’énerve au plus haut point. Je ne me laisse pas tout de suite aller mais je m'élance vers lui tout de même. Je veux d’abord lire ses mouvements et commencer à réfléchir à un plan pour ne plus l’avoir dans les pattes.

J’envoie mon poing dans sa direction pour le frapper une première fois mais sans grande motivation. Ce premier poing lancé est plutôt faible. C'est, au final, plus une feinte qu’autre chose pour me montrer présent et peut-être attraper sa barre à mine. Je sais que je peux prendre un coup dans le crâne et me régénérer sur le long court, contrairement à lui. Tout doit être plus difficile pour quelqu’un qui n’a ni mes réflexes, ni ma force, ni ma précision parce que c’est sur ça que se base tout style de combat.

Je profite d’ailleurs, de l’occuper avec ma première main pour tirer le pistolet de mon holster crural. Certainement qu’il possède une armure mais se prendre une balle à tête creuse et à haute vélocité dans le torse n’a jamais été quelque chose d’agréable. A distance, j’aurai certainement l’avantage donc je dois commencer par me faire un peu d’espace. Au corps à corps, je ne suis pas en reste mais aux vues de sa forte stature, je risque beaucoup plus ! Je commence donc à tirer à bout portant, au terme d'une analyse très limitée.

- Peu m’importe ce que tu as réussi à faire ! Ton travail s’arrête ici, Batman ! Moi, le Ravager, je vais réussir là où il a raté !!

De la détermination, j’en ai toujours eu à revendre et cette fois-ci ne fait pas exception d’ailleurs. Certes, les différences entre Deathstroke et moi sont nombreuses : je n’ai pas son expérience mais je compense avec un enthousiasme qui peut s’avérer très dangereux. Je ne suis certainement PAS là pour me faire capturer, ce serait inacceptable pour le H.I.V.E.. Non, si je suis là, c’est pour éclater des dents, faire de veuves et me venger. Qu’il vienne ! Qu’il me frappe de toutes ses forces ! Il verra bien que peu importe si j’arrive à le parer ou non. Dans les deux cas, et même dans tous les cas… Il va tomber.
Peu m’importe le prix.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Inscription : 17/01/2017
Messages : 276
DC : Mister Miracle - The Atom - Ch'al Andar
Localisations : Gotham City.

Shadowpact
MessagePosté le: Mar 27 Juin - 10:15
L’adversaire réplique agressivement.
C’était prévu.

Le Batman s’attendait à ce que son ennemi n’apprécie guère de voir ses plans être réduits à néant par son petit gadget, et qu’il réagisse comme tous ceux qu’il affronte régulièrement : par la manière forte, en espérant l’emporter et ainsi réussir là où tant et tant ont échoué… vaincre le Chevalier Noir.
Cependant, ce dernier n’entend pas se laisser faire aussi facilement ; surtout, il refuse de laisser la ville subir les foudres d’un psychopathe de ce genre.

Le premier coup est visible de loin et faible – une feinte, évidemment.
Cela implique que l’adversaire sait ce qu’il fait, et qu’il a une stratégie. Cela implique qu’il est dangereux, et qu’il ne doit pas être pris à la légère.
Ce n’était de toute façon pas son intention.

Le Batman évite le coup, et semble donc suivre la feinte de l’adversaire. Il laisse ce dernier s’approcher, et entrevoit sa main qui va prendre directement son arme à feu. Il accepte de donner un faux sentiment de confiance à l’autre, qui arrive ainsi à s’emparer de l’arme et à la lever pour tirer – mais il n’arrivera pas à ses fins.
Du moins, pas comme il l’entend.

Si Grant tire, en effet, et vise, en effet, le crâne du Chevalier Noir, aucun des projectiles n’arrivera à leur cible.
Grâce à ses réflexes, le justicier parvient à se projeter au sol, pour éviter les tirs, et n’est donc pas blessé. Il ne réussit néanmoins pas à tout éviter, et son imperméable est ainsi troublé à de nombreux endroits, tandis que son armure en kevlar est touchée.
Il grimace, sous l’impact. Désagréable. Et énervant.


« Tu ne vas rien réussir, Ravager. »

Le Batman se relève, se redresse et adresse un regard terrible à son ennemi.
Si son corps est pleinement tourné vers l’action et le combat, son esprit enregistre les éléments abandonnés par son adversaire dans le cadre de son discours enragé.
Ravager, donc ; le nom adopté par Rose Wilson, mais aussi par Grant Wilson, lors de son combat mortel contre les Teen Titans. Mais Grant Wilson est mort – une situation amenée à évoluer, dans leur domaine professionnel.
Surtout, lui va réussir où il a échoué… mais qui est ce il ? La logique, au vu du nom Ravager, serait de pointer Deathstroke – Slade Wilson, mercenaire extraordinaire mais père loin d’être compétent. Les enfants Wilson ont de lourds comptes à régler avec lui… mais il doit évacuer ici Joey, muet, et Rose, dont le gabarit ne convient pas ici.

Reste donc Grant.
Qui est mort. Aux dernières nouvelles.


« Tout comme tu n’as pas réussi face aux Titans… tout comme tu n’as pas réussi à maîtriser les pouvoirs donnés par H.I.V.E. »

Il tente une attaque, une provocation intime pour reprendre la main.
Au même moment, il fait bouger son bâton entre ses mains, puis le place horizontalement entre lui et son adversaire ; il appuie ensuite sur un petit bouton, provoquant le tir d’une bombe depuis une extrémité, une bombe qui file vers le torse de Grant. Ça ne devrait pas le tuer, mais bien le toucher.
Il enchaîne en se projetant vers l’avant, changeant son bâton de main pour l’abattre brutalement sur le crâne de l’adversaire. Il entend ensuite réaliser un balayage, et le faire tomber. Définitivement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Inscription : 14/05/2017
Messages : 10
Localisations : Etats-Unis d'Amérique
Groupes : Wilson Family/H.I.V.E.
MessagePosté le: Jeu 29 Juin - 9:40
A ses provocations, je tente de garder mon calme. Je sais qu’il essaie de me pousser à ne pas réfléchir en m’énervant mais je peine à résister à cette provocation, malgré le fait que j’en ai connaissance. Il sait donc qui je suis, certainement que j’en ai trop dit… Peu importe, je n’ai ni honte de mon nom, ni peur qu’on sache que j’ai attaqué un immeuble vide. Cela n’aurait aucun sens vu les combats meurtriers vers lesquels je me dirige. Je suis prêt à mourir pour tout ça alors acquérir une notoriété négative est vraiment le cadet de mes soucis.

Si j’avais bien réfléchi à ce moment-là, j’aurais pu relativiser. En y repensant, ce n’était pas la première fois que je combattais quelqu’un qui était réputé et qui aurait, selon n’importe qui, gagné sans le moindre doute. Auparavant, j’avais déjà mis à mal l’équipe des Teen Titans alors que j’étais seul. Tout empli de confiance qu’ils étaient, ils n’auraient pas pu s’attendre à ce que je les mette au tapis un à un. Cette endurance que j’avais dans un combat difficile pourrait peut-être faire la différence ici… Mais encore fallait-il que je puisse garder mon calme et tempérer mes pouvoirs pour ne pas me tuer à la tâche comme ce fut le cas face à ces mêmes Teen Titans.

Il est difficile de savoir arrêter un mouvement réflexe lorsqu’il est lancé. Notamment, en ce moment même, je frappe avec la paume de ma main gauche sur sa petite bombe. J’ai à peine eu le temps de comprendre que c’était une mauvaise idée que ma main entrait déjà en contact avec cet explosif. Mes nerfs ne m’auront pas été de bon conseil, encore une fois ! Une sensation de brûlure terrible s’empare de mon avant bras et j’ai la désagréable impression de ne plus sentir ma main. Lorsque j’ose un regard, c’est un tas de charpies qui l’accueille. Pas encore ! Pas encore une fois ! Je ne peux pas perdre. Je grogne presque animalement à cette constatation. Avec l’adrénaline qui monte, je sens mon rythme cardiaque accélérer d’un coup. J’ai l’impression de voir tout au ralenti à partir de là mais mes mouvements se font moins fins et je le sens tout de suite…

Je me reconcentre de suite sur mon adversaire sans prendre le temps de plus m’attarder sur mon absence relative de main gauche. Son mouvement est déjà amorcé, il veut me frapper avec sa barre de fer. Je le sais, je le vois. Il va probablement me désarmer juste après- Merde, j’ai lâché mes armes avec la douleur ! La panique, je ne dois pas la laisser prendre le dessus. Que faire ? Je vais avoir du mal à esquiver et si je recule, je suis fini. Un seul choix ! Je m’avance d’un pas ferme, acceptant le traumatisme contendant sur mon épaule. Heureusement pour moi, je résiste bien à ce genre de choses, et je suis à portée. Je lui mets un coup de boule comme il n’en a surement que rarement reçu pour gagner un peu d’espace et de temps. Avec mon masque, j’ai un sacré amorti du choc alors ce n’est pas vraiment un problème.

Là, je commence à douter, je vois la difficulté qui s’installe et le fait que je vais probablement devoir me reculer un peu de tout ça. Reculer n’a jamais été mon fort et cette fois-ci ne fait pas exception. Je ne me sens pas à l’aise dans cette confrontation mais je suis prêt à aller jusqu’au bout, encore une fois. Je plonge et ramasse mon arme pendant que le chevalier noir reprend ses esprits pour encore une fois lui tirer dessus. Il ne faut pas que je relâche la pression, peu importe la douleur, la colère et la peur.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Inscription : 17/01/2017
Messages : 276
DC : Mister Miracle - The Atom - Ch'al Andar
Localisations : Gotham City.

Shadowpact
MessagePosté le: Jeu 29 Juin - 10:43
Le combat est furieux.
Et sans aucune pitié.

Alors que le Batman observe l’ennemi réagir à ses attaques, il ne peut réprimer une légitime mais honteuse satisfaction en découvrant que ce dernier tente de parer l’explosif avec sa main gauche – et que cette dernière souffre, violemment, de ce choc.
Il n’a néanmoins guère le temps de penser à cette avancée positive, car il sait qu’il n’affronte pas un bête criminel, ou un homme de main minable ; si ses soupçons sont bons, et il serait étonné du contraire, il est en train de combattre le fils de Deathstroke – celui qui faillit vaincre les Teen Titans seul.

Au-delà de ses pouvoirs, l’expérience et la férocité même de Grant Wilson sont des dangers terribles, qui ne doivent absolument pas être sous-estimés.
Il doit donc rester sous tension, et concentré, durant tout l’affrontement ; et ne pourra se relâcher qu’au moment où il sera sûr que l’ennemi est immobilisé… et c’est encore loin d’être le cas.

Si son adversaire a souffert, et s’il a été impacté par les coups, il ne demeure pas passif – et en vient même à surprendre le Chevalier Noir, en décidant de prendre une initiative, celle du contact direct et immédiat via un coup de tête.
Surprenant. Audacieux. Efficace.


« Hughn. »

Bruce grogne – et recule.
L’impact des deux crânes a été ultra-violent, et tellement inattendu qu’il n’a pu réellement se protéger.
Il recule, donc, et essaye de retrouver ses esprits. Son expérience, sa santé de fer et sa volonté farouche lui permettent de se reprendre… mais au bout d’une trentaine de secondes. Le temps idéal pour que son ennemi réagisse, ce qu’il ne manque pas de faire.

Le Ravager a récupéré son arme à feu, et reprend les tirs.
Hélas, le Batman n’est pas aussi frais qu’avant – et éviter les balles devient soudain bien plus difficile.


« Grumgnh. »

Il grogne, alors qu’il bondit et roule sur le côté pour se protéger.
Grant Wilson est également impacté par les coups, et ses tirs sont moins précis – mais demeurent de qualité.
Alors qu’il effectue une roulade puis se redresse, Bruce adresse un regard sombre à l’adversaire… et sent une chaleur désagréable au flanc droit et au bras droit.

Il n’a pas besoin de regarder pour comprendre : il a été touché. Seulement frôlé pour le bras, mais la balle a bien mordu la chair de son flanc. Son armure n’est plus ce qu’elle était, et elle n’a pas pu le protéger.
Il est touché, et donc affaibli. Ce n’est jamais une bonne nouvelle pour ses ennemis… car la douleur s’accompagne généralement de la fureur chez lui. Et de beaucoup de violence.


« RAAAAAH ! »

Sans prévenir, le Batman réagit – et se projette en avant.
Ayant perdu son bâton, il passe au combat mano-a-mano, et va si vite qu’il surprend certainement le Ravager. Son armure dorsale encaisse le gros des tirs, mais les impacts sont douloureux ; cela ne fait que renforcer sa colère.
Il s’écroule brutalement sur son ennemi, et le fait chuter. Le dominant de tout son long, il abat alors ses poings sur le visage adverse – encore. Et encore. Et encore.

Avec une violence extrême, il le frappe sans répit, sans remords – sans pitié.
La rage explose, en lui. Les digues commencent à céder.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Inscription : 03/01/2017
Messages : 131
DC : Selina Kyle ~
Situation : Lost in sin
Localisations : Je t'en prie cherche moi.
Groupes : Wilson Family - Chef Ravager - Solo
MessagePosté le: Lun 17 Juil - 23:18
-Titans Towers-

Je me recule, m’approchant par cette occasion de mon véhicule. Je regarde ce spectable ma fois spécial mais bien dramatique. En voyant Beast Boy sortir de sa contention pharmacologique et hurler, comprendre que « je l’ai trahis » en quelques sortes… ça me tue de voir ça mais je ne réagis pas et regarde simplement la scène faisant un signe de tête respectueux au Robin.
C’est étrange comme cette équipe me fascine quelque part. Je suis contente d’avoir fait quelque chose de bien aujourd’hui. Seule.
Seulement tous les moments de satisfaction ont une fin. Le mien prend fin quand je me retourne vers mon véhicule pour entrer dedans et repartir. Maintenant je dois m’occuper d’un autre problème.
Grant Wilson. Mon frère.
Ou peut-il bien être partit ? …

***


Je roule un moment avant de voir au loin par dessus les colline une épaisse fumé noire qui ne pouvait provenir que de Gotham City non loin de la où je me trouve maintenant. C’était sûrement lui, j’en fronçait les sourcils et serrait mon volant avant de rapidement appuyer sur le bouton on de la radio. Peut-être que c’était lui… ? Cela me tracassait je devais savoir alors je cherchais la radio d’info en continue de Gotham pour savoir de quoi il s’agissait tout en appuyant avec vigueur sur lon accélérateur, le stress montant peut a peu avec son amie l’adrénaline… La radio grésille mais j’arrive a distinguer un son mais trop faible je finis par frapper sur la radio pour enfin entendre les informations dont j’ai besoin…

Put@in, fonctionne *erde !

«Un malfrat inconnue a ce jour de Gotham viens d’incendier plusieurs bâtiments pour former un masque séparé en deux avec un coté noir. Le personnel d’Arkham a recompté tout ces pensionnaire et aucun ne manque a l’appel… Le valeureux chevalier noir s’en occupe très certainement actuellement ! Nous vous conseillons de rester chez vous et de téléphoner a vos proches. Plusieurs brigades d’urgences ont déjà été envoy….» 

Un masque coupé en deux avec un coté noir… Ding Dong ! Quel surprise. Comme je m’y attendais c’était bien Grant et cette incendie était un appel. Il voulait sa revanche, son combat… Il l’aura.
Mais il perdra.
Je me préparais déjà mentalement a l’affronter. A peine remise de sa dernière offensive, je devais faire face a une autre… De plus il aura une longueur d’avance. Même si je guéris vite grâce au sérum je ne serais jamais autant en forme que lui qui m’attend…
Pour une fois j’espérais que le Batman était vraiment la-bas et corrigeait cette immonde créature qui est bien hélas mon frère. Je commençais a penser aux victimes et cela m’arracha une larme mais je ne devais pas. Non je ne devais pas m’écrouler mais me battre pour au moins tout ceux qui sont morts mais également ma dignité et mon équilibre. Je ne pouvais me résoudre a le voir faire la mal juste pour attirer mon attention… Quelque part je me sentais un peu coupable, j’avais provoqué tout cela mais je devais y faire face. Maintenant qu’il me pousse dans mes retranchements encore une fois je vais devoir le surpasser…


***


-Gotham City-

Arrivé dans la sinistre Gotham je suis vite coincée par les embouteillages et je dois me garer dans un vieux parking miteux. C’est la meilleure solution pour arriver a temps vers Grant… Je me dépêche je cours et réussi a éviter pas mal de contretemps. Finalement, la zone est bloqué par des policiers, les pompiers et les urgences. Cette endroit ressemble a la cours des miracles… La folie pesait partout. Ayant conserver un plan des égout de Gotham dans ma mémoire je décidais d’emprunter ce chemin pour arriver jusqu’à Grant. Dans tout ce cirque je finirais bien par le trouver !

Finalement j’arrive a ressortir prêt du point d’explosion et je cours vers celui-ci déterminée, déjà plusieurs plans… Quand j’arrivais sur la scène, je voyais que Batman était déjà là. Rien de bien étonnant… Seulement il était presque en train de tuer mon frère a le ruer de coups… Sans dire qu’il ne le mérite pas je le voyait par terre presque mort et surtout désemparé. Je m’approchait alors attrapant le Batman dans ma course pour l’envoyer valser a quelques mètres dans le simple but de l’éloigner et non de le blesser plus qu’il ne l’est sûrement déjà.

Arrête ! Il est là pour moi !

Une fois la chauve-souris éloignée je fiche un coup de pied dans la figure de Grant pour lui casser le nez. J’utilise alors des poignard pour l’immobiliser à terre en les plantant au niveau des deux épaules. La position était choisis avec stratège. Cela l’immobiliserait le ferais souffrir pendant et après mais rien qui restera vraiment.Je regarde mon frère, assassine alors que j’appuie la semelle de ma botte sur ses deux chevilles, le faisant ainsi souffrir.

Tu vas arrêter tout de suite de faire de la merde… A moins que tu souhaite des poignards dans les mains et aux chevilles ?

Je vois qu’il souffre et ne bouge pas trop pour le moment, alors je peux regarder le Batman et lui parler.

Je suis désolée qu’il ai fait tant de perte. C’était pour m’attirer et me tuer. Je suis également désolée qu’il t’est tant amoché a ma place mais laisse moi m’occuper de lui… C’est une affaire de famille qui hélas s’est étalé sur ta ville… Je dédommagerais la ville comme je peux...Mais laisse moi l’arrêter a ma manière.

Je ne veux pas qu’il tue mon frère ni même qu’il l’enferme… Nous devons nous battre parler et reprendre le contact… Il a besoin de savoir des choses qu’il ne sais pas… C’est trop important…

Va sauver ceux qu’ils faut encore sauver parce que tu peux le faire… Parce que t'es la pour ça aussi. Je m’occupe lui… Au nom de la paix que j’ai instaurer avec les Teen Titans en ramenant Beast Boy sain et sauf fait moi confiance.

Je le regarde dans les yeux déterminée, sérieuse, remonté contre Grant qui bientôt va réussir a s’émanciper de mon piège pour m’attaquer. J’attends la réponse du chevalier mais j’ai peur que le combat commence plus tôt que prévu et je n’ai aucune envie que le Batman m’aide… On aide pas un Wilson si on en est pas un…
C’est ce que papa dis toujours…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Confrontations [NWO-CW]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs :: Amérique du nord-