(CW) le chaos ? jamais ! (pv Amanda Waller)

Invité

MessagePosté le: Jeu 29 Juin 2017 - 21:41
Il était temps, Fate avait un l'intention de tirer au clair la situation auprès de la présidente elle-même, sa patience était à bout, il ne pourrait pas la retirer de force du pouvoir cela serait un geste trop violent et la résistance perdrait en crédibilité, quoique qu'avec ce qu'il s'apprête à dire la résistance prendra également un sacré coup à ce niveau la, mais il le faut c'est un coup de force absurde mais le Docteur sait par avance ce qui va se passer ça sera sûrement même trop facile.
Il prend le temps de finir sa méditation et part immédiatement pour le QG du diable: la Maison Blanche, voulant marquer son entrer de la manière la plus pacifique, il se téléporta derrière les grilles pour faire disparaitre quelconque doute d'acte agressif, les gardes s'agite et bientôt Kent est encerclé.

"les mains en l'air Doc ! vous êtes cerné !"

Les militaires connaissent Nelson, non pas qu'il doit avoir un dossier de plusieurs dizaines de pages sur lui en plus de son dossier sur la seconde guerre mondiale, mais les soldats reconnaissent sa figure emblématique, le sauveur de Londres et membre iconique de la JSA, alors pour cela les hommes armés tiennent leur distance, dans leur rang certains ont peur.

"Allez faites pas le con Doc, on vous embarque"

Nelson n'a pas l'intention de se faire amené en prison, ça c'est évident, alors qu'une recrue s'approche pour lui mettre les menottes, Nabu invoque un sort de manipulation très discret, les soldats sont à sa botte sans le savoir, la destination ? Belle Rê... non le bureau ovale.
La troupe le traine jusque dans la Maison Blanche ou un spectacle ahurissant se produit, Docteur Fate enchainé qui se fait emmener à travers l'endroit le plus sécurisé de la planète, entre les consultants, secrétaires, bureaucrates en tout genres, tous restent ébahi parce qu'ils voient, des murmures se font entendre, chuchotement qui transporte des rumeurs et autres ragots.

Arrivé devant la porte, le garde sort immédiatement son arme.

"Vous êtes complètement abrutis ou quoi ?! qu'est qu'il fait ic... iciiiii"

D'un léger mouvement de la main, le garde s'endort progressivement, la porte s'ouvre et les gardes rentrent tous un a un, le dernier ferma la porte et tous tombèrent dans un sommeil profond et s'effondrèrent sur le sol.
La présidente qui vaquait à ses occupations devait déjà bourrer un oeil noir au magicien, sa voix métallique s'élèva dans la pièce qui s'assombrit d'un coup laissant pour seul objet deux chaises, il tendit sa main pour signaler à Waller qu'elle pouvait s'asseoir.

"La nuit risque d'être longue prenez place et écoutez"

Kent fait de même, son ton est plus radical que d'habitude il n'est pas d'humeur et cela se voit tout de suite, la présence de la présidente doit perturber l'ordre à un tel point que son représentant le plus fidèle en soit contrarié, Nelson n'a pas peur de mettre les mains dans le cambouis il fait son devoir et il le fera jusqu'au bout.

"Je n'ai pas besoin de vous dire que vous vous trouvez dans une situation fort fâcheuse, madame la présidente, je représente des forces qui vous dépasse des forces dont vous ne pouvait soupçonner l'existence, votre présence à ce poste pourrait provoquer des répercussions catastrophiques sur le monde, c'est pourquoi je vous demande de quitter votre poste dans les plus brefs délais"

Rien que ça...
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 01/05/2017
Messages : 69
Localisations : Washington
MessagePosté le: Ven 30 Juin 2017 - 16:28
Il y a une Maison à Washington – on dit qu’elle est Blanche.
Et elle a été la ruine de beaucoup d’hommes et de femmes qui s’y sont présentés, porteurs d’espoirs rapidement déçus.



Depuis sa nomination au poste de Présidente des Etats-Unis d'Amérique, Amanda Waller, ancienne Vice-présidente et surtout femme forte de la Task Force X, n'a cessé de réaliser de nombreuses allocutions présidentielles pour annoncer les réformes qu'elle a imposées à ce pays.
Son contrôle augmente. La peur grandit. Les Recrues s'accumulent, les Rebelles sont acculés.

Un voile sombre est ainsi jeté sur l’Amérique.
Et cela ne fait que commencer.

Cependant, un sentiment différent naît aujourd’hui dans la Maison Blanche – au-delà de la peur habituelle de la nouvelle Présidente, au-delà de l’excitation de contrôler d’une main de fer le pays, au-delà du sadisme d’imposer sa volonté à toute Nation.
Ce sentiment est l’incompréhension… et la gêne.

Le Docteur Fate, puissant mystique reconnu, est apparu à l’intérieur de la propriété entourant le lieu de pouvoir le plus réputé des Etats-Unis d’Amérique. Si les agents de sécurité ont évidemment réagi directement et sont intervenus pour l’arrêter et l’exfiltrer… rien ne s’est passé comme prévu.
Usant de ses formidables mais mystérieux pouvoirs magiques, le Docteur Fate a manipulé les esprits de ceux qui entendaient l’agresser ; s’il a accepté d’être menotté, il les a forcés à le mener à l’intérieur de la Maison Blanche – direction le Bureau Ovale.

Dans lequel il est entré… dans lequel il s’est installé, même, sur l’un des deux canapés devenus légendaires à force d’être photographiés.
Il s’est assis, donc, et fait face à la nouvelle maîtresse des lieux – l’autorisant à se placer en face de lui, et lui ordonnant de démissionner.


« Non. »

La femme qui vient de prononcer cette réplique sobre, mais sur un ton autoritaire, lance un regard noir à son interlocuteur…
… un regard qui rappelle que personne ne devrait défier ainsi Amanda Waller – personne qui entend bénéficier d’un avenir serein, du moins.

« Non, je ne quitterais pas mon poste… et non, la nuit ne sera pas longue. »

Debout à proximité de son bureau, la Présidente était occupée à classer des documents quand le Docteur Fate est arrivé. Elle est restée muette lors de son entrée, puis durant son discours ; elle a attendu, pour frapper.
Comme un prédateur froid, impassible et invincible.


« Vous avez pénétré dans un lieu officiel sans autorisation. Vous avez fait usage de vos pouvoirs sans autorisation – et avez ainsi procédé à une violation physique et mentale d’officiels gouvernementaux. Vous avez menacé la Présidente légitimement nommée de ce pays, et exigez une démission inacceptable, en jouant sur la peur et le danger que vous représentez.
Votre comportement est caractéristique d’un terroriste, Docteur Fate. Je vous invite à vous rendre dès maintenant, à retirer votre casque et à attendre que mes agents viennent vous arrêter. »


Son ton brutal et autoritaire n’attend aucune réplique, hormis une obéissance directe et une soumission totale.

« Le Bureau Ovale a été protégé des attaques et des pouvoirs mystiques il y a longtemps, Docteur Fate – par plus fort et plus légitime que vous. Malgré votre puissance, vous ne pourrez me contrôler ou me dominer.
Cédez. Cédez maintenant… ou je n’aurais pas la moindre pitié pour vous, votre Tour, votre Dimension, et ceux qui vous sont proches.
Ne déclenchez pas ma fureur, Docteur. Personne ne s’en remet jamais. »


Amanda Waller soupire, comme un taureau prêt à frapper, avant de lentement s’approcher du canapé opposé à Docteur Fate. Elle pose ses mains sur le dos du meuble, et pose un regard enragé sur lui.
Elle le hait – elle le hait totalement, maintenant. Et elle n’aura pas de repos avant de l’avoir châtié et soumis…



Actuel et nouveau leader du Suicide Squad.
Compte animateur incarné par le Staff.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mar 4 Juil 2017 - 10:36
En ces murs la Maison Blanche a connu bien des scandales et récemment bien plus de héros ou vilains ont tentés de faire tomber la présidente Amanda Waller, mais uniquement par la force brute aujourd'hui le magicien se donne un défi bien plus grand encore, il essaieras de raisonner avec elle, une mission d'autant plus improbable, pas de sort pas de tours de magie.
Zatanna avait pourtant défendue au Docteur d'en arriver la, seulement Kent à un gros défaut: il est borné comme jamais, il est impossible de lui faire penser autrement quand il a une idée en tête et maintenant le voila confronté à la femme la plus puissante du monde.
Il était évident qu'elle refuse mais ça valait le coup d'essayer du moins c'est une entrée en matière, et deux personnes têtu se font face, l'une a pour objectif la domination ce qui est inconcevable pour Nelson.

"Nous ne sommes pas faces à des caméras madame Waller, le monde ne se voit pas à travers un objectif et on ne s'adresse pas à lui avec des paroles tout droits sortis d'un prompteur, Que croyez vous donc inspirer ? Que croyez vous apportez à ce monde ? La sécurité ? vous êtes pour cela une experte, vous êtes passé maitre dans l'art de priver la liberté à vos citoyens, Hugo Strange en fera subir les frais aux habitants de Gotham City, vous êtes aveuglés par votre peur, la peur de perdre le contrôle, votre fin sera bien plus terrible si vous ne faites pas ce que je vous demande, je vous offre la l'opportunité de racheter vos fautes, la haine que vous pouvez exprimer ne changera rien..."

Le Docteur fait apparaitre une image devant lui, la vérité se présente devant la présidente mais est ce qu'elle acceptera ce qui trouve devant ses yeux ? ...


... une ville californienne aux allures peu reluisantes, des immeubles crasseux aux extensions fébriles des gens vivant bien en dessous du seuil de pauvreté, la famine infestant les rues accompagné d'une peur omniprésente du gouvernement.

"Ceci est votre Amérique, la politique Strange fonctionneras comme vous l'entendez et la proto dictature de Gotham s'étendera bien au delà de ce que vous pouvez imaginez, Métropolis tombera aux mains de votre Kryptonienne assoiffé de pouvoir Faora, le contrôle de l'espace aérien et spatiale aux mains de la rage de Razer, les centres Scientifiques sous le joug du Psychopathe Eobard Thawne, votre fidèle lieutenant Lawton à la tête des armées, l'épouvantail se fera un joie de diriger une gestapo de la terreur, Des unités Amazo en masse seront déployés sur tout le continent et vous à leur tête rongé par le remord jusqu'a ce qu'un de vos plus fidèles sous-fifres vous poignarde littéralement dans le dos et prenne votre place jusqu'au dernier instant vous n'auriez jamais pu imaginer que cette personne puisse vous trahir vous la pensiez sous votre contrôle et pourtant... Il n'y a la que le futur le votre et si il doit changer ça sera maintenant et pas un autre moment"

Les dernières images montre une Waller vieillissante à son bureaux ovale entourés de symboles de l'Argus en signe de ralliement pour son gouvernement unique, qui subitement se fait sauvagement assassiné par une personne noircit à l'image donc impossible à identifier, mais le Docteur ne le fais pas délibérément il la s'agit d'une altération constante de l'avenir n'importe pourrait la tuer et prendre sa place mais cela elle n'a pas besoin de le savoir.
Un déni ne sera pas surprenant et Fate ne se demande pas vraiment ce que cette femme peut penser à cette instant, seule la colère habite son être, il n'y a pas de sort magique pour se débarrasser de la peur et de la haine, Kent et Nabu savent ce qui les attendent un avis de recherche au niveau nationale peut être, mais ça lui importe peu.
Que Waller sache pour la Tour il s'en doutais un peu la connaissance de cet endroit stratégique, hors du temps et de l'espace, il l'avait partagé avec ses amis de la JLA et son existence à surement du être référencé dans les archives nationales top secrètes à part les membres de son anciens groupes, les rebelles et quelques magiciens et des héros de confiance, le Doc à un oeil sur tout le monde et il sait que personne ne le trahira même si c'était le cas il a un contrôle totale sur son lieu il saura s'adapter.

Il n'attend plus que la réaction de son interlocutrice.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 01/05/2017
Messages : 69
Localisations : Washington
MessagePosté le: Mar 4 Juil 2017 - 16:03
Amanda Waller demeure droite et silencieuse durant le discours et l’illustration de puissance du Docteur Fate.
Fière et déterminée, même. Elle ne cille pas, ne bronche pas.
C’est un roc. Un Mur.

Quand le magicien finit sa démonstration, elle continue d’afficher un visage déterminé et une arrogance certaine ; elle ne cédera pas. Elle n’a encore rien dit, mais le message est clair – elle ne cédera pas.
Ni devant les terroristes. Ni devant les Vilains. Ni devant les Héros.
Elle ne cédera pas.


« Je me dois de vous présenter des excuses, Docteur Fate : je me suis trompée. Dans la précipitation de votre arrivée... je me suis trompée. »

Un tel discours, après avoir affiché un air aussi puissant, surprend ; surtout que ces mots sont accompagnés du maintien de cette stature indestructible, qui la caractérise et a forgé sa réputation et sa puissance. Quelque chose cloche, assurément.

« Je ne vous demande plus de vous rendre, Docteur Fate – je ne vous offre plus cette possibilité de reconnaître votre erreur, et ainsi de disposer d’une peine plus douce.
Ne vous rendez pas, cher Docteur. Continuez. Continuez à être ce menteur mystique, ce manipulateur magique qui entend imposer sa vision d’un Futur qui ne vous appartient pas.
Les surhumains comme vous croyez mieux savoir… tout savoir. Vous avez tort. La Nation, le Peuple ne supportent plus votre arrogance, votre suffisance et votre incapacité à tenir les attentes que vous faites naître.
Partez, Fate. Partez avant que la Legion of Doom intervienne – car elle est déjà informée, et elle arrive. Je ne veux pas que le Bureau Ovale soit endommagé, alors je vous laisse partir… mais je ne veux plus que vous vous rendiez, non. »


Amanda Waller se penche en avant, et le mystique peut alors lire dans son regard une flamme de haine éternelle.

« Vous subirez le sort des terroristes. Vous serez chassé, comme un animal, et vous tomberez, comme le monstre que vous êtes. Vous serez appréhendé. Vous serez jugé. Votre précieux casque sera brisé. Et vous serez emprisonné – puis oublié.
Vous ne bénéficierez d’aucune pitié. Vous n’aurez aucune douceur, aucune mesure. Et vous savez le meilleur ?
Le Peuple justifiera tout ça. Le Peuple me soutient. Le Peuple vous rejette. Le Peuple vous hait, maintenant… alors foutez le camp de cette Maison qui est la sienne ! »


La Présidente frappe du poing fermé sur le canapé.
La seconde d’après, deux portes dérobées du Bureau Ovale s’ouvrent, révélant des agents de sécurité munis de colliers magiques, fournis par le Docteur Mist ; ils sont protégés, donc, et visent de leurs armes le Docteur Fate.
Un nouveau duel de regard débute, alors. Mais Kent Nelson voudra-t-il continuer à le mener à bien, dans de telles circonstances ?



Actuel et nouveau leader du Suicide Squad.
Compte animateur incarné par le Staff.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mer 5 Juil 2017 - 11:23
La femme reste de marbre stoïque elle ne dit pas un seul mot et semble écouter Fate ou peut être pas, de toute évidence le magicien avait beaucoup trop d'espoir pour Waller, les propos de Kent semble avoir attisé le courroux de la présidente qui tombe dans un déni inimaginable, Kent sent bien que le doute s'installe chez elle mais elle refuse de laisser ses sentiments prendre le dessus.
C'est avec ce discours à rallonge que Nelson se rend compte qu'il n'y a absolument aucun chance de rédemption pour quelqu'un qui vendu son âme il y'a bien longtemps.

"Dans ce cas l'avenir est déjà joué, l'avertissement vous à été donné vous aviez raison sur un point madame la présidente la nuit n'aura pas été longue du tout je me rend bien compte dès à présent qu'il n'y a aucun moyen de vous faire changer d'avis"

les troupes entrent dans le bureaux et pointent leur armes sur le l'homme à la cape dorée, le Docteur est encerclé il n'y a absolument aucun moyen qu'il s'échappe, les gardes sont protégés par des colliers mystiques qui les protègent contres toutes manipulation magique, il est hors de question pour Fate de les attaquer directement ou de les blesser alors il lève les mains en l'air encore une fois et laisse faire les soldats qui lui passent immédiatement les menottes.

Nous ne verrons plus cela vous pouvez vous en rassurez... Madame Waller"

Les gardes trainent le Docteur hors de la Maison Blanche devant les grilles ou un attroupements de personnes se sont mis devant après l'arrestation du célèbre sauveur de Londres des années 40, la masse s'agrandit et forme une véritable manifestation anti-héros et anti-Waller, le peuple est bien plus divisé que ne le prétend la présidente, elle ne fait pas l'unanimité et elle doit bien s'en rendre compte sinon pourquoi commencerait t-elle à instaurer des gens hauts placé dans des villes spécifiques ? la venu de Strange à la tête de Gotham City à du créer une certaine gronde.

Les militaires sont toujours aussi tendue le fourgon blindé ouvre ses portes, Kent entend les différents cris et autres remarques désobligeante autant que ceux qui exigent à ce que le Docteur soit relaché sur le champ, il y'a parfois quelques questions à ce poser quand au point de vue des personnes qui quelques part ne sont que spectateurs, les deux points de vue sont compréhensif et Nelson à tout particulièrement de la compassion pour ceux qui le haïssent, il doit très certainement y avoir dans l'assemblée des gens de Métropolis qui ont du être reloger ailleurs, la haine est un sentiment tout ce qu'il y'a de plus humain et ils ont le droit d'être en colère les héros ont échoués et maintenant voici les conséquences de leur actes, il y'a des choses que Nabu aimerait changer, mais il y'a parfois des priorités et des choses qui méritent simplement à ce qu'on intervienne pas comme l'opinion de ces gens, le libre arbitre doit être préservé.

Les soldats bousculent le magicien, la tension est telle que l'un des soldats probablement un bleu se met à trembler et à paniquer le doigt sur le gâchette, la sécurité enlevé.

"Arrêter de trainer le pas Doc, on bouge !"

un coup de crosse brusque dans le dos, un trébuchement, un balle tiré, un coup dans le flanc le Doc, son corps lourd qui heurte le sol, un silence, la foule se tait les soldats aussi...

"Putain Jenkins donne moi ton arme !!"

"Je... Je...Je...suis désolé"

"Oh la ferme !"

Retirant violemment son arme au jeune homme, le chef de la cohorte se tourne sur le sorcier à terre une flaque de sang qui se forme alors sur le côté, seulement il ne peut s'empêcher de constater que l'impact semble avoir fait un trou dans sa tenue bleu doublé par du... Kevlar ? cela lui laisse un doute, car l'action se déroule rapidement et il n'a pas le temps de voir précisément.

Subitement le corps fond sur le sol ne laissant que le sang encore frais, la foule désormais déchaîne sa colère sur les soldats, certains qui avait filmé la scène commence à poster la vidéo sur le net, les vues risquent de s'enchainer, les militaires eux sont obligés de se repliés dans la Maison Blanche, le Docteur a-t il eu ce qu'il voulait ?

(HJ/ petit twist à mon prochain post ? Cool )
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 01/05/2017
Messages : 69
Localisations : Washington
MessagePosté le: Mer 5 Juil 2017 - 13:55
(HJ/ S’il est toujours agréable de faire attention à des rebondissements, attention à 1. Ne pas jouer des PNJ qui ne relèvent pas de ton personnage (les gardes qui s’agitent et tirent) 2. Ne pas aller trop vite en besogne en actant les actes et leurs conséquences (les gardes qui s’agitent et tirent, puis les manifestants qui filment et publient sur Internet).
C’est agréable de faire face à l’inattendu, mais encore faut-il pouvoir y réagir et y faire quelque chose. Very Happy Hâte de voir le twist ! /HJ)

Amanda Waller reste une nouvelle fois silencieuse quand le Docteur Fate se retire.
Elle n’a pas réagi quand le mystique a lancé de nouvelles accusations ou des promesses pour le pire. Son regard d’acier suit la démarche assurée et étrange du magicien, qui est emmené à l’extérieur du Bureau Ovale par les agents de sécurité, protégés via les grigris du Docteur Mist.
Cependant, alors que Kent Nelson est sur le point de sortir, elle reprend la parole – une dernière fois.


« L’avenir est à nous, Docteur Fate. »

Son ton est froid et terrible.
Ses yeux sont des révolvers, et aimeraient descendre le mystique des heures durant.


« Il n’est plus destiné aux surhumains et aux gendarmes et aux voleurs – il est à nous. Au Peuple, qui n’a plus besoin de vous. »

Un dernier signe de tête, et les gardes emmènent le mystique ailleurs.
Hélas, la situation ne s’apaise pas.
Car à peine le Docteur Fate sort-il que des manifestants profitent de sa présence pour intensifier leurs cris et tenter un coup de force. Si, en effet, la majorité du pays soutient Amanda Waller, tout dirigeant dispose toujours d’opposants ; qui sont toujours bruyants et agressifs, car ils n’acceptent pas qu’un adversaire idéologique contrôle leur Nation.

Les esprits s’échauffent, donc.
Les gardes, usés par l’attaque récente de Red Tornado et les pressions, sont nerveux. Des coups sont échangés. Une balle est tirée par erreur. Et un commandant excité prend une arme, et se prépare à commettre l’irréparable envers le Docteur Fate, qu’il considère comme le responsable de cette folie.
Avec, autour, des manifestants liés à leurs smartphones, en train de publier le contenu sur les réseaux sociaux – pour faciliter la chute d’Amanda Waller.

Mais cela n’arrivera pas.

D’une part, parce que les informaticiens engagés par la Présidente veillent et bloquent, soudainement et fortuitement, les sites concernés, le temps de hacker les téléphones et de supprimer les contenus ; bienvenue dans le XXIe siècle, rempli de miracles technologiques – et de cauchemars numériques, animés par des esprits mauvais et loyaux à un pouvoir brutal.
Ensuite, parce que la foule s’apaise soudain… parce que les cris se taisent, parce que les bousculades s’achèvent, parce que les crispations s’évaporent.

Le Docteur Fate a disparu, certes.
Mais quelqu’un d’autre est arrivé – et calme les manifestants et les soldats.



Le Psycho-Pirate.
Le Vilain capable de contrôler et modifier les émotions des gens – et des foules.

Engagé par la Présidente, il est l’un de ses jokers, l’une de ses cartes maîtresses, à dégainer en cas de crise ; comme aujourd’hui.
La foule s’apaise. Les preuves disparaissent. La situation est sous contrôle.
Et, dans le Bureau Ovale, Amanda Waller sourit.



Actuel et nouveau leader du Suicide Squad.
Compte animateur incarné par le Staff.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mer 5 Juil 2017 - 18:24
(HJ/ compris ! j'essaierais de faire plus attention à l'avenir la mécanique de PNJ ne m'est peut être pas encore acquise je vais y remédier, il est vrai que j'ai peut être un peu rushé mais la conversation ne pouvait qu'être coupé court :/ et vite se finir vu le contexte...)

Elle court dans la tour elle entend les cris agonisant venant de la chambre de l'orbe, elle craint le pire, le Docteur ne l'a pas écouté encore une fois et maintenant il en paye le prix une fois de plus, elle ouvre les portes et constate les dégâts.
Zatanna accourt et vient invoque un sort pour soigner Fate qui semble rire... ce qui n'est pas dans ses habitudes, d'autant plus étrange ses yeux ne brillent pas et les yeux de Kent n'ont jamais été marrons.

"Vous êtes qui ? et qu'est ce que vous faites la ?"

"Du calme Zatanna cet homme ne risque pas de mourir je m'en charge"

Un deuxième Fate apparait devant la jeune femme, un sort de dissimulation bien placé et indétectable même permis les magiciens les plus aguerris.
Deux Fate se trouvent maintenant devant elle la magicienne se trouve perturbé quand l'inconnu sous le déguisement enlève son casque et prend la parole.

"Permettez moi de me présentez Mademoiselle..."

***

Avant la rencontre

Posté sur non loin de la Maison Blanche, Nelson observe et calcule les patrouille qui sont alerte permanente, il attend un invité ou plus précisément son leurre.
Qui d'ailleurs ne tarde pas à se présenter derrière lui, déjà en déguisement son visage dans l'ombre.

"Plutôt malin Doc cependant j'ai peur que la garce ne s'en aperçoive, elle est quand plus maligne que cela, sachez que si je me fais capturer j'exige une prime, celle la je vous la fais gratis mais si je suis à la fraiche ça va vous couter"

"Je serais avec vous tout le long mon cher et j'ai confiance en vos capacités parfois les tours les plus simples sont les plus efficaces, un sort d'invisibilité et je serais la en renfort mais un face à face est nécessaire je peut peut être lui faire renoncer..."

"La je vous arrête tout de suite Doc, y'a aucune chance que vous puissiez la convaincre de quoique ce soit, je comprend que vous vouliez vous faire passez pour une cible ambulante et aider vos amis de cette manière, quoique je continue d'insister sur le fait que vous auriez du me laisser assumer votre rôle tout le temps, mais la faire changer d'avis ? pfff soyez sérieux deux minutes, vous avez de la chance que son régime est en réalité mauvais pour le business, j'ai jamais fait confiance à cette femme"

"Nous verrons..."

l'homme allume une cigarette et sort de l'ombre révélant le visage de...



...Christopher Chance aka Human Target, l'homme leurre lui même est venu en aide au Dr Fate, assumant son rôle et assurant l'infiltration du Magicien

***

Maintenant

Zatanna met une main sur sa hanche et relève un sourcil envers Fate.

"Je vois... vous avez écouter mes conseils, j'imagine que la présidente à renforcer ses lacunes côté magique ?"

"C'est pire que je ne pensais, le Docteur Mist l'a soutien j'ai vu les colliers que portaient les gardes ils portent sa signature et probablement d'autres on sait qu'elle à plus de soutien que prévu, essayer de la raisonner fut inutile"

Nelson se tourne vers l'immensité du vide, ayant fini de soigner Chance, celui ci se relève.

"Je vous l'avez dit que ça servait à rien, cela dit soyez optimiste vous avez ce que vouliez non ? la moitié des ses portes flingues vont vouloir votre peau maintenant, par contre que le petit bleu me colle une balle ça c'était pas prévu"

Christopher constate qu'il n'y a plus la moindre trace, il essuie sa main sur son flanc et part se rhabillé, Zatanna se met à côté de Fate et lui bourre un oeil noir.

"J'ai assuré mes arrières"

"C'était complètement stupide et inconscient en plus de ça, tout ça pour que vous nous serviez de diversion ambulante quand le temps l'exigera !"

"Bien sur je suis plus à même d'encaisser tout ce que Waller pourra m'envoyer tu le sais mieux que personne"

"..."

Zatanna n'a pas de réponse elle que Kent à raison, Chance retourne vers eux dans une autre tenue.

"Dommage que le casque était un faux d'ailleurs ces lentilles blanches phosphorescente font un mal de chien, mais sinon j'étais bien dans votre peau Doc les gens vous aiment vraiment je suis sur que ce petit incident aura son effet, ou pas enfin peut importe vous savez ou me trouver !"

La cible humaine quitte la salle qui ouvre dans une rue pluvieuse, la porte se referme, à cet instant la guerre à commencer pour Kent, il se sent prêt...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

(CW) le chaos ? jamais ! (pv Amanda Waller)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les Dieux du Chaos comme vous ne les avez jamais vu.
» Les films qui n'auraient jamais dû avoir de suite
» La horde du Chaos de Vragan le Dément
» Seigneur du chaos sur manticore
» le chaos : terreur des pelouses !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs :: Amérique du nord-