Le retour du fils prodige

Inscription : 02/11/2016
Messages : 88
Localisations : Gotham
MessagePosté le: Mer 5 Juil 2017 - 20:36
A peine sortis de chez Crane, je cours de toits en toits comme avant. Je sais parfaitement ou je vais. Si je dois affronter ma famille, je ne peux le faire dans ce costume. Ça serait du suicide. Batman possède plusieurs caves, un peu partout dans la ville et tous, contiennent des costumes de rechange pour les membres de la Batfamily ainsi que des armes et véhicules. Je connais un endroit, un peu en dehors de la ville. Un chantier de construction desert depuis longtemps appartenant à la Wayne Enterprise. Père m'y a amener une fois, lorsque je suis devenu Robin pour me montrer les différentes caches en cas de problèmes. Je réussis sans problèmes à m'infiltrer sur le chantier et entrer dans le conteneur qui sert d'entré. Je trouves le bouton secret et un boitier sort du sol. Une voix féminine sort de nul part.


"Veuillez vous identifier"

Je pose ma main sur le boitier qui scanna mes empruntes digitales.

"Damian Wayne code 06655"

"Bienvenue Monsieur Wayne"


Le sol s'ébranla tout à coup et se mit à descendre tranquillement vers l'antre de Batman. L'antre de celui qui abandonne son fils. Il ne fallait pas s'attendre à mieux de lui. Il à déjà fait la même chose avec Jason et il en est mort. Sans mon grand-père et son puit pour réparé les erreurs de Père, Jason ne serait jamais revenu d'entre les morts. Arrivé en bas, les néons s'allumèrent un par un, dévoilant une grande salle aux murs de pierres. Elle n'arrivait pas à la cheville de la véritable Batcave mais c'étais tout de même impressionant. Une batmobile ornait le milieu de la pièce ainsi qu'une moto noire semblable à celle de Dick. À sa droite, se trouvait un grand ordinateur et l'infirmerie et à sa gauche, se trouvait des costume placé sur des mannequins dans des cylindres de verre. Derrière la batmobile, se trouvait l'arsenal de Batman. Un arsenal qui ferait baver n'importe quel texan.



Je m'avance vers les costumes et les regardes un par un. Je ne peux porter celui de Batman car malgré ma taille et ma musculature, je ne suis pas proche de celle de mon père. Je ne m'abaisserai jamais à porter de costume de Nightwing et il est impensable que je reprenne mon costume de Robin. Je me tourne vers un costume porter par Dick, il y a très longtemps. Lorsqu'il s'était créé une identité de villain pour se rapprocher de Slade Wilson, le présent président des États-Unis d'Amérique. La combinaison possède tout les avantages de celui de Robin sans porter le R. Je me déshabille rapidement pour enfiler mon nouvel uniforme. Red X est celui qui tuera Batman et sa famille !


Je m'approches de l'arsenal et remplis ma ceinture de toute sortes de gadgets ansi qu'une bonne quantité de X de métal rouge. L'équivalent Red X du Batarang. Je suis maintenant prêt. Je vais vers l'ordinateur et envoie un message cripté au comlink de mon père. Lui laissant seulement des coordonnés tout en cachant sa provenance. S'il y mettait du temps, il devrait trouver mais je ne crois pas qu'il fera des recherches approfondis avant de venir voir qui lui a envoyé ce message. Et même s'il le fait, il ne pourra plus jamais revenir. J'enclenche le système d'auto destruction de la Batcave en imitant la voix de Père et saute sur la moto avant de quitter pour toujours.



Je me rend donc vers les coordonnées donné à mon père. L'allée ou tout à commencé. L'allée ou Martha et Thomas Wayne sont mort, assassiné. À voir maintenant si Père va me rejoindre.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 17/01/2017
Messages : 487
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Sportsmaster ; Ch'al Andar/Hawkman ; Orin - The Aquaman
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Jeu 6 Juil 2017 - 15:51
Crime Alley.
Par son nom, même, cette rue inspire la crainte et le dégoût. Au-delà du crime affreux qui y fut commis il y a trente ans, au-delà du meurtre de Thomas et Martha Wayne devant les yeux de leur fils unique, l’avenue n’a cessé, au fil de son histoire, d’accumuler les événements honteux, terribles et violents ; si Gotham City est une ville malade, dangereuse, elle n’est pas entièrement remplie de fous.
Il fallait donc beaucoup pour que ses habitants décident de considérer cette rue comme l’Avenue du Crime ; et cette dernière a relevé le défi, en accueillant depuis sa création les actes les plus ignores et les plus terribles.



Depuis qu’il y a perdu ses parents, son univers, Bruce Wayne revient chaque année dans Crime Alley, à la date anniversaire ; pour ne jamais oublier, pour ne jamais perdre l’énergie qui le motive chaque jour, chaque nuit à combattre le crime.
Hormis ce moment… hormis cette date… il évite d’y aller. Trop difficile. Trop lourd. Trop énervant, lui qui a déjà du mal à contrôler ses colères quand il est poussé à bout.

Et, récemment, les événements l’ont poussé très loin.
Amanda Waller a été nommée Présidente des Etats-Unis d’Amérique, en remplacement de Slade Wilson, disparu à Metropolis. Elle a attaqué la Batcave pour récupérer la technologie du Batman et ses proches ; elle a donc envoyé son Suicide Squad.
Le combat fut terrible. L’appui de la Justice League permit de compenser le déficit de puissance, mais les pertes sont énormes : la Batcave et le Manoir sont détruits ; Bruce Wayne et Alfred Pennyworth ont été déclarés morts, tués par la Justice League International, les Héros Rebelles formés en groupe ; Dick et Barbara ont été enlevés et appréhendés.

Le Chevalier Noir s’est battu jusqu’au bout, et a tout donné.
Alors qu’il enclenchait la destruction, il a veillé à téléporter les siens, ses proches, dans des endroits sûrs : Cassandra et Conner dans la station spatiale ; Jason et Tim à Gateway City ; Huntress à Hub City ; Spoiler à Coast City ; et Damian à Central City.
Mais Damian n’a jamais atteint la ville de Flash.

Si le Chevalier Noir a remarqué, bien sûr, que ni Barry, ni son fils ne lui donnaient d’informations… il n’a d’abord pas réagi.
Un tort, certes, mais compréhensible : au-delà de l’impact de la perte de son foyer et des dommages causés à ses proches, il a pleinement conscience de qui est Damian – un esprit fort, libre, révolté même. Un jeune homme qui ne donne pas d’informations, qui n’indique pas ce qu’il fait, et qui revient quelques jours après, le corps en sang mais le visage fier et victorieux.
Il ne s’est donc pas inquiété… jusqu’à ce qu’il se rende compte que quelque chose n’allait pas. Jusqu’à ce qu’il commence à le chercher.

Jusqu’à ce qu’il apprenne que l’Epouvantail s’en était pris à lui – et que Damian vient juste de s’en sortir.

Alors que Damian évolue à l’intérieur de Crime Alley, dans un costume qui n’est pas celui de Robin, dans cette allure qui confirme un rejet de sa lignée, une forme ne tarde pas à s’échapper des ombres. Depuis que Hugo Strange a été nommé Gouverneur Exceptionnel et qu’il a imposé une surveillance de fer, la ville est pacifiée – mais dangereuse.
La forme qui approche s’en moque, néanmoins. C’est son foyer ; et son fils.


« Damian. »

La silhouette s’approche et se révèle…
… le Batman est là – mais un Batman différent, tenant une arme à feu en bandoulière, et arborant une allure proche de la guérilla urbaine. Les temps changent, et lui aussi.

« Tu n’avais pas à détruire un repaire pour attirer mon attention. Tu n’avais pas à changer de costume pour illustrer ta fureur. Et tu n’avais pas à me convoquer ici pour me toucher. »

Les répliques fusent – mais le ton demeure doux et calme.
Le Chevalier Noir s’avance, et ouvre lentement ses bras en signe universel de paix.


« J’ai… appris ce qui est arrivé. Je l’ignorais.
Je… ne t’ai pas cherché, croyant que tu menais une mission solitaire, comme souvent. J’ai eu tort, affreusement. J’aurais dû… agir différemment. Je… »


Il soupire, puis s’arrête à un mètre. Il secoue la tête, et affiche une mine touchée devant son fils.

« Je suis désolé. »

Le Batman s’excuse.
Les temps changent, définitivement. Mais peut-être ont-ils aussi changé le jeune homme à qui il s’adresse…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 02/11/2016
Messages : 88
Localisations : Gotham
MessagePosté le: Ven 7 Juil 2017 - 3:54
La ruelle était jonché de journaux et de toutes sortes de déchets. Des rats gros comme des chats se sauvaient dans tout les sens en me voyant arriver. J'étais venu trois fois dans cette ruelle. Chaque fois avec Père pour l'anniversaire de décès de mes grands-parents. Un drame sans lequel je ne serais jamais né. D'une façon, je suis reconnaissant à Joe Chill pour ce crime même si c'est horrible. Un temps ou je croyais que mon père m'aimait. Il m'a même amener voir le meurtrier de ses parents alors qu'il ne l'avait jamais fait avec les autres. Je me suis sentis spécial. Je croyais que c'étais la preuve irréfutable que j'étais le seul fils de Bruce Wayne. Le seul à vraiment être aimé mais je me suis salement trompé. Il m'a abandonné chez ce fou furieux. Je ne lui pardonnerai pas.


Une page du Gotham Globe vola à proximité. Je l'attrapa au vol. "Président Wilson disparu, Waller Présidente" Murmurai-je. Je ne m'y attendais pas. Elle nous à attaqué dans la Batcave et est devenu présidente ? Je me demande ce que j'ai manqué d'autre durant mon absence. Je laissai tomber le journal lorsque je vis une grande sillouhette sortir de l'ombre. Une silouhette qui m'aurait, autrefois, remplis de fierté car c'est mon père. Une silouhette qui m'aurait redonné du courage mais ce soir, elle me donne simplement le gout de frapper. Elle me remplis de rage et de déception.

Je remarqua immédiatement qu'il avait changer son costume. Je préfères l'original mais il est bien quand même. Ce qui me surprend le plus est le fusil qu'il porte en bandoulière. Batman à vraiment changer lors de mon absence. Je me demande sérieusement pourquoi. Je n'aurai malheureusement pas le temps de poser mes questions.


Je gardes le silence tout le temps qu'il parle, la main sur mon katana dans son nouveau fourreau de côté. Il n'a pas vraiment l'air de se rendre compte de se qui se passe. Il croit qu'en s'excusant, il va me faire revenir. Il me traite comme un chien sur lequel il avait marcher sur la patte et lui donne un os pour se faire pardonner. Il est trop tard pour les excuses.

"Bruce"


C'est la première fois de ma vie que je l'appelles par son nom et non par "Père". Mon ton est glacial. Il est intelligent et va comprendre bien assez vite que ces excuses ne servent à rien.


"Tu m'a abandonné.... Abandonné chez Scarecrow. Il m'a torturé durant des semaines et tu arrives en me disant que tu est désolé ? J'ai pris ce costume car je ne suis plus Robin. Je ne suis plus le chien de poche de Batman. Ton chien de poche."


Je pris une pause, regardant celui qui fût mon père. J'enlevai tranquillement le masque de Red X pour montrer à mon père ce que j'étais devenu. Mes cheveux étaient plus longs, Un commencement de barbe avait commencé à pousser sur mon menton et des cernes énormes ornait le dessous de mes yeux.


"Comment arrive tu à dormir le soir, Bruce ? En massacrant la vie d'autant d'enfants. Pousser Dick à bout jusqu'à ce qu'il te laisse tomber pour devenir Nightwing. Sans toi, il aurait probablement trouver une famille aimante qui ne l'aurait pas fait devenir un justicier et risquer sa vie chaque soirs, à seulement 12 ans. Abandonné Jason aux mains du Joker et le laisser mourir. Sans toi, Barbara n'aurait jamais été paralysé par une balle du Joker. Par ta faute, Alfred doit rester réveillé chaques nuits pour te soutenir à son âge. Tu va me dire que c'est ce qu'il veut mais tu sais bien qu'il le fait car il s'y sent obligé. Grand-père et Grand-mère auraient honte de ce qu'est devenu leurs fils. Un parano égoiste qui n'hésite pas à détruire la vie d'adolescents pour sa propre mission personelle. Même moi ! J'ai grandi dans la ligue des assassins et au lieu de me donner une vie normale. Je me suis sentit obligé de suivre ta voie pour te rendre fier !


Les larmes s'étais misent à couler de mes yeux remplis de désespoir. Je dégaina mon katana.


"Je croyais que tu m'aimais ! Je suis ton fils Bordel ! TU M'A ABANDONNÉ !!!!!!"


Je savais que mes semaines d'emprisonnement m'avaient affreusement affaiblit mais je dois le faire quand même. Je dois tuer Batman même si c'est la dernière chose que je vais faire dans ma vie misérable. Je sautes sur mon père en frappant partout ou je peux toucher. Pour faire le plus mal possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 17/01/2017
Messages : 487
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Sportsmaster ; Ch'al Andar/Hawkman ; Orin - The Aquaman
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Ven 7 Juil 2017 - 21:27
Le Batman reste silencieux durant les répliques de Damian.
Même si ça fait mal... il ne dit rien.
Il prend sur lui - car il sait qu'une chose terrible est arrivée, sans qu'il le sache.

Il ne savait pas ce qui est arrivé. Il vient d'apprendre que Damian a refait surface, et qu'il a visité une Batcave annexe, grâce aux traqueurs génétiques présents dans chacune de ses bases ; en arrivant ainsi, il a vu quelqu'un habillé en Red X, alors que les costumes de ce type sont rares... et que l'un d'entre eux se trouvait dans cette Batcave annexe, que son fils vient de faire exploser.
En arrivant aux coordonnées qui lui ont été transmises, le Chevalier Noir a lancé des logiciels et des systèmes, pour tenter de trouver une trace de Damian. Si Gotham City est désormais une ville contrôlée et gérée par Hugo Strange, cela passe essentiellement par des caméras de sécurité qui espionnent tout et partout.
Damian vient d'être pris dans l'objectif d'une telle caméra - et les logiciels de Bruce l'ont identifié, reliant cela aux récentes activités de l'Epouvantail.

Wayne a additionné les informations, donc.
Et compris qu'il a failli à ses devoirs - une fois de trop.


"Je mets sur le compte de la douleur tes mots et tes accusations, Damian. Mais sache deux choses : en premier, j'ignorais ton sort - et j'ai cru, légitimement, que tu allais engager une lutte personnelle contre Amanda Waller, comme souvent. Et, surtout..."

Il soupire, puis secoue la tête.
Les paroles de son fils sont terribles - cruelles, mais justes pour la plupart. Sa présence, son influence ont impacté les vies de ses proches, parfois en mieux, trop souvent en pire ; il ne le sait que trop bien, et cela hante ses nuits agitées, peuplées d'une culpabilité crasse et infinie.
Les paroles font mal, oui ; mais certaines sont fausses. Il ignorait le destin de son fils, il l'a cherché mais a... bêtement décidé de faire confiance, de ne pas être le protecteur insupportable qu'il est ; il a fait confiance à Damian, croyant que son héritier serait plongé dans une sale affaire dont il se sortirait, comme toujours.
Il se trompait. Hélas.


"... tu n'as rien besoin de faire pour obtenir mon agrément. Je suis fier de toi - quoi que tu fasses, quoi que tu décides, je serais toujours fier de toi."

La déclaration est belle et sincère - mais elle n'a pas l'effet espéré.
Alors qu'il attend que son fils retrouve ses esprits, Damian dégaine son katana, lance de nouveaux mots terribles... et se lance.

Damian bondit, et utilise son arme et ses membres. Pour frapper. Pour faire mal.
Mais le jeune homme est faible et fatigué, comme l'illustre déjà son apparence, qui a frappé son père au coeur. Ce dernier parvient aisément à parer les premiers coups, puis tape efficacement le poignet de ce Red X ; le katana est lâché automatiquement, et le Batman s'empare des bras de son enfant pour le bloquer.
Le gardant au-dessus du sol, il l'avance vers son visage - et plonge un regard profond et intense sur le visage enragé de son fils.


"Si j'avais su... je serais venu dans l'instant. Mais je ne savais pas.
Et oui, je n'ai pas cherché... car j'ai cru que tu agissais comme si souvent. Je suis désolé, Damian. Tellement désolé..."


Le moment est terrible.
Son fils le hait.
Et il ne sait pas comment changer les choses...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 02/11/2016
Messages : 88
Localisations : Gotham
MessagePosté le: Lun 10 Juil 2017 - 20:49
Batman me maitrise sans aucun problème. Comme s'il arrêtait un simple voleur de magasin qui ne sait pas se battre. Je suis affaiblit et je suis fatigué mais la colère me donne la force de continuer. Je ne sais pas si ce que dit Bruce est vrais ou s'il dit ça simplement pour se sauver la peau du cul. Il croit que c'est ma colère qui me fait dire ces trucs mais il se trompe. Je les penses vraiment même si elles sont douloureuses pour lui. Ça me fait du bien de savoir que mes paroles lui font du mal.


Je ne sais pas trop comment faire pour me déprendre de cette impasse. Je ne le laisserai pas me ramener avec lui. Je dois partir pour reprendre des forces. Je ne peux rien pour me venger en ce moment. Je le regarde dans les yeux, la haine brûlant dans mes yeux. Les larmes coulant toujours. Ce qu'il à dit au fait qu'il n'en savait rien de mon sort m'a déboussolé.*Reprend toi merde!* Ce que je vais faire est vraiment bas comme coup mais je n'ai plus d'autres choix. me balançant dans ses bras, je lui éclate du plus fort que je peux, mon pied entre les jambes. Directement dans les parties intimes. Je me défait de son emprise et reprend mon katana et mon masque avant de sauter sur la moto pour partir.


Je démarre en trombe, quittant la ruelle sans regarder en arrière pour voir si mon père me suivait. Je dois quitter cet endroit au plus vite car je sais que ce coup l'a mit en colère et le fusil qu'il porte en bandoulière m'inquiète un peu. Je n'ai nul part ou aller. Je ne peux pas aller chez un des membres de la Batfamily, ils vont avertir mon père. Une idée me vient en tête. Métropolis. Dick avait été voir Clark lorsqu'il est partie de Gotham. Je sais que le kryptonien l'avait beaucoup aider. Peut-être pourra t'il faire la même chose pour moi. Je prend la direction de la ville saccagé sans même savoir si père me suis pour me foutre une raclée.

"HRP"
Désolé pour la courte réponse, je savais pas trop quoi faire dans son état :/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 17/01/2017
Messages : 487
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Sportsmaster ; Ch'al Andar/Hawkman ; Orin - The Aquaman
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Mar 11 Juil 2017 - 14:09
L’affrontement est terrible.
Non pas au niveau des coups échangés : et Bruce, et Damian ont déjà mené des combats plus violents, plus durs, plus extrêmes ; non, l’ampleur et la brutalité de l’affrontement se nichent ailleurs. Ils s’illustrent par l’identité des deux combattants, et par les liens qui les unissent.

Père et fils.
Mentor et élève. Senseï et héritier. Sang et sang.

Si le Chevalier Noir se bat et pare les coups donnés par le Jeune Prodige, il tente au maximum d’agir sans blesser ce dernier ; il ne pourrait pas supporter de lui faire du mal.
Une partie de son cœur, déjà, est rongée et anéantie par les révélations faites par Damian. Il a commis l’erreur de faire confiance, de laisser libre, de ne pas s’inquiéter… et il en paye aujourd’hui prix terrible.
Damian a été enlevé, torturé ; et il a, en un sens, perdu l’esprit, car il répercute désormais sur son géniteur les raisons de ces moments terribles.

Damian se trompe, bien sûr. Bruce n’est objectivement pas responsable – il ne savait pas, et n’avait aucune possibilité de savoir.
Cela ne change rien, cependant.
Cela ne change rien à la haine que le fils éprouve désormais envers le père… et la haine que le père éprouve envers lui-même, pour avoir failli à sa mission de protection de la chair de sa chair.


« Damian. »

Le Batman tient son fils au-dessus du sol.
Il tente d’en appeler à son humanité, à son cœur en prononçant son prénom avec le plus de douceur possible ; il échoue.
Damian, enfiévré, enragé, en vient à frapper violemment son père entre les jambes. Si l’armure dispose d’une protection, le coup est donné avec une telle force, une telle fureur qu’il le sent passer – et il lâche, par réflexe, l’enfant.

Légèrement penché en avant, touché autant physiquement que psychologiquement, Bruce se tourne lentement vers Damian.
Une grimace de douleur glisse sur son visage.


« Damian… »

Le prénom et l’adresse se perdent dans la course du jeune homme, puis son départ précipité.
Une main gantée s’élève dans son dos, pour tenter l’impossible défi de le toucher – mais rien n’y fait. Damian s’en va. Damian s’enfuit.
Damian le rejette.

Après quelques instants, la douleur s’évapore, et le Chevalier Noir se relève.
Ses épaules demeurent voutées, son regard brisé ; il est touché, lourdement. Il sait que son fils est blessé, perturbé, mais… il ne peut rien faire pour l’aider. Tout contact semble voué à l’échec, pour l’instant ; toute tentative pour envoyer ses proches n’équivaudrait qu’à un repli brutal du jeune homme sur lui-même, et le pire pourrait alors arriver.

Il ne peut rien faire pour aider Damian, non.
Sauf faire ce que son fils lui a reproché : le laisser seul. Le laisser faire. Le laisser affronter des dangers, alors qu’il le sait menacé.

Un profond soupir s’échappe des lèvres du Batman, alors qu’il se replie dans les ténèbres, si familières et chaleureuses.
Il a échoué – encore. Il n’a pas su aider son fils, et ne sait pas comment le sauver.

Il a échoué.
Et il doit laisser Damian seul… face à ses démons. Tandis que lui se sent, une nouvelle fois, oppressé par les siens et leurs ombres…


(HJ/ Pas de souci, ce petit RP intense fut agréable. Wink /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Le retour du fils prodige

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Lettres de Sang 3] Le retour du fils prodigue
» Un lac
» [WhB] Le retour des fils de sigmar !
» Le Retour du Fils Prodigue, par Jade, la louve à la plume.
» Cache fils

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Gotham City-