L'appel à l'aide (PV Lois Lane)

Inscription : 02/11/2016
Messages : 76
Localisations : Gotham
MessagePosté le: Mar 11 Juil 2017 - 19:27
Métropolis. La ville du futur ! La ville de l'homme d'acier, Superman. Cette ville que j'ai toujours trouver si belle, si impressionante. L'opposé total de la poubelle qu'est Gotham City. Tout ce qui fût jadis, magnifique n'est plus. Métropolis n'est plus que ruines,espaces vides et chantiers de construction. Des grues s'élèves partout pour rebatir les immeubles écroulé lors de l'attaque de Brainiac. Le soleil commençait à se lever lorsque j'entrai dans la ville, toujours vêtu du costume de Red X.


J'ai été surpris de voir que Bruce ne m'avait pas pris en chasse après le coup que je lui ai donné. J'ai rouler en fou jusqu'à la sortie de la ville pour en être certain. Mes yeux sont désormais secs. J'ai honte d'avoir pleurer comme je l'ai fait. En particulier devant Bruce devant qui je devait parraitre fort. Lui montrer que je n'avais pas besoin de lui. Que j'étais mieux sans lui. J'ai vu la peine dans ses yeux et j'en suis heureux !


Je savais ou était l'appartement de Clark mais je ne peux m'y rendre habillé comme ça. Je croises une friperie en roulant dans les rues de la ville et m'y arrête. Sans difficulté, je réussis à m'y introduire pour y voler quelques vêtements civiles. Un jean délavé et usé, un t-shirt noir, des Converses noires aussi ainsi qu'une veste d'armée un peu trop grande pour moi portant le nom "Johnson". Je prend un sac à dos de l'armée et y fout mon costume avant de ressortir. Je ne peux me promener plus longtemps sur la moto non plus car un garçon de 15 ans sur une moto n'est pas très bien vu. Je l'amène derrière la friperie, dans la ruelle et je continue mon chemin, à pieds. En sortant de la ruelle, un policier m'interpelle.

"Hey mon garçon ! Tu fous quoi dehors à cet heure ?"

"Heu.. Je termines mon quart de travail monsieur l'agent. Je nettoies dans une pizzeria après la fermeture et je n'avais pas de monnaie pour prendre le métro alors je marches"

"Quel est ton nom petit ?"

"Da....rius. Darius Johnson"

"Alors Darius, retourne chez toi rapidement. Les rues ne sont plus ce qu'elles étaient. Fait attention et bonne journée"


Je le regarde s'éloigné, incrédule. À Gotham, il m'aurait déjà menotté pour m'amener au poste de Police. La vie à Métropolis semble bien mieux que chez moi. Je pourrais m'y habitué. Je continues donc mon chemin vers l'appartement du kryptonien. la ville semble se réveillé tranquillement. Les travailleurs arrive sur les chantiers, un café à la main. Les commercants ouvrent les panneaux devant leurs boutiques et les rares sans-abris quitte leurs maison d'un soir. J'arrive une heure plus tard devant l'immeuble que je cherchais. En esperant qu'ils ne soit pas déjà partie travailler. Je trouve l'appartement Kent dans la liste du hall et monte jusqu'à la porte. J'y cogne et attend. J'espère qu'ils vont me reconnaitre malgré mes vêtements délabré, les cheveux longs, la barbe naissante ainsi que les cernes énormes. La porte s'ouvre enfin. Je lève les yeux vers la personne qui ouvre. des yeux remplis de désespoir. C'étais une femme magnifique qui venait d'ouvrir la porte. Lois Lane, la femme de Superman. Ma voix se brisa.


"Lois"



J'éclate en sanglots malgré la honte de cet acte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Jeu 13 Juil 2017 - 2:00

◈ voila un moment que Metropolis avait changée, l’invasion n’avait épargnée personne, c’etait valable pour notre famille, notre fils Samuel venait de connaître sa première guerre, je voulais qu’il se ressource au calme chez les parents De Clark a Smallville. Clark se faisait rare à l’appartement, je passais beaucoup de temps seule, j’avais gardé mon activité de journaliste et pour rien au monde je ne me détournerais de cette voie là. Je faisais les cents pas dans mon appartement à mes heures perdues si tentait que j’en avais.

◈ Encore une nuit seule espérant qu’a mon réveil je retrouve cette silhouette imposante endormie à mes côtés. Ce ne fut pas le cas, habillée De ma nuisette mon regard était rivé sur l’horloge et la fenêtre en alternance. L’aube commencé à pointer sur Metropolis, je n’avais pas eu besoin d’une sonnerie agaçante pour me sortir de mes rêves habituels, journee De repos et pas foutue de faire une grasse matinée. Debout aux aurores je ne me doutais nullement du programme de la journee… installée dans le salon avec ma tasse de café et mes brouillons d’articles, je sursaute en entendant des coups retentir à ma porte.

◈ L’hypothese que Clark n’ait pas ses clés était légèrement ironique. J’enfile un peignoir en soie noire Avant De déclarer ma présence.  » j’arrive… ». J’ouvre sans demander mon reste, Avant d'être interpellée face à un jeune garçon, brun…je met un peu de temps Avant De comprendre…  » Damian ? Qu'est ce… ». Il éclate en sanglot, et mille questions apparaissent je regarde s’ul n’est pas accompagné …apparemment non…je n’attends pas plus longtemps Avant De le tirer dans l’appartement refermant à clé je le prends dans mes bras d’une étreinte chaleureuse, maternelle. Au diable les question pour le moment, pour que Damin se pointe ici et …pleure je ne pouvais imaginer l’ampleur. Je caresse ses cheveux, lentement ne savant quoi dire un peu choquée de cette visite surprise…




Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 02/11/2016
Messages : 76
Localisations : Gotham
MessagePosté le: Mar 18 Juil 2017 - 18:38
J'ai honte. Honte d'être dans cet appartement. Honte de montrer mes émotions comme ça. J'ai été entrainer à laisser les émotions au vestiaire lors de mon enfance. Qu'est ce que ce monstre m'a fait ? Je n'ai jamais pleurer avant mon emprisonement et la j'ai l'air faible devant Lois Lane, la femme de Superman. Les caresses de Lois dans mes cheveux me donne des frissons. Personne ne m'avait jamais pris dans ses bras comme ça. Même pas, ma mère qui à toujours été aussi froide que Mr Freeze. Je m'éloigne un peu, essuyant mes larmes avec la manche de ma veste kaki. Je regardes autour de moi sans voir Clark ou même Samuel, leurs enfant. Un garçon aussi jeune n'est habituellement pas aussi tranquille. Surtout avec des pouvoirs comme les siens.

"Lois ? Ou sont Clark et Samuel ?"


Je me rend compte que je suis terriblement épuisé. Je n'ai pas réellement dormis depuis mon enlèvement. Quelques heures içi et la mais aucune vrais nuit de sommeil. Je n'ai pas dormis dans un lit ou même quelque chose de plus mou qu'un sol froid en ciment depuis ce temps. Ce canapé m'a l'air si confortable. Lois doit avoir compris car elle me dit que je peux m'allonger. Je m'avances vers le canapé en trainant les pieds et m'y écroule de tout mon long. Combien de temps ai-je dormis ? Je ne sais pas exactement mais le soleil commence à se coucher. Il doit être 19 ou 20h. Je suis endoloris lorsque je me redresse. Je balances mes jambes au sol et me relève tranquillement.

Je suis affamé. J'espère que Lois m'a fait quelque chose. Je n'ai pas d'argent pour aller dans un restaurant et j'ai encore moins l'âge pour une carte de crédit. Je me contenterais de quelques biscuits ou un sandwich. Je crois entendre du bruit dans la cuisine. J'y entre.

"Lois ? Je pourrais me faire un sandwich ? Je suis affamé"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mar 18 Juil 2017 - 20:26

◈ Pauvre petit garçon il devait être vraiment au bout du rouleau, je faisais tout pour que mon étreinte soit la plus rassurante possible, je savais plus ou moins les galères qu’il avait pu traverser. Il se défait de lui-même ses yeux étaient prêts à tomber et je lui expliquais que Clark n’était pas là et Samuel à Smallville. Je lui propose le canapé pour le moment mais je comptais bien lui offrir le luxe de la chambre d’ami. Une fois endormi je l’avais recouvert d’un plaide en polaire. Puis je retourne à mes occupations de la journée car j’etais en repos.

◈ La journée passe j’avais eu le temps de faire des courses appropriées à mon nouvel invité. Je venais de commencer le repas vers 18 :30 / 19 :00, j’avais dressé la table dans la salle à mangé Avant d’entendre la voix juvénile de Damian. Je dépose mon tablier sur le dossier d’une chaise. » bien dormi ? Un sandwich ? Oh non non pour un gaillard comme toi ce n’est pas suffisant, j’espere que tu as faim je viens juste de finir le repas, en revanche peux tu emmener le pain sur la table s’il te plaît ? Après installe toi ». Je désigne alors la corbeille qui se trouve sur le comptoir.

◈ J’arrive dans la salle à manger avec un saladier dans les mains et De l’autre deux faux filet de bœuf en espérant que ça lui convienne. Je prenais les meme habitudes qu’avec Samuel hormis que pour le moment je ne demande pas de participation de sa part pour le laisser se remettre un peu de ses émotions. « Je ne connaissais pas ta préférence pour la cuisson, du coup je l’ai fait saignant mais je peux le cuir davantage…. Je ne voulais pas lui poser de questions pour le moment.




Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 02/11/2016
Messages : 76
Localisations : Gotham
MessagePosté le: Ven 21 Juil 2017 - 6:44
En entrant dans la cuisine, je remarquai enfin que Lois faisait le diner et la senteur qui s'en dégagait était probablement la plus exquise que j'ai sentis depuis longtemps. Depuis le dernier repas fait par Alfred avant l'attaque de Métropolis. Alfred. Je devrais peut-être l'appeller pour lui faire savoir que je suis Ok. Non ! Il va immédiatement le dire à Père et me retracer sans problème. Je me doutes qu'il le sait mais je ne prend pas de chances quand même. Je ne veux pas qu'il débarque chez les Kent.

Les Kent. Malgré ma réticence envers les Extra-terrestres, Clark à toujours été la pour tout le monde. Que ce soit pour Père, pour la ligue, pour Dick. Il est un ami pour tout le monde à l'image de ses parents. Même sa femme est l'une des personnes les plus gentilles que j'ai eu la chance de rencontrer. Juste à voir comment elle m'a accueilli alors qu'on ne s'est rencontrer que quelques fois. Un coeur de maman. En parlant de Jonathan et Martha Kent. Je me demande s'ils accepteraient de me prendre pour quelques temps. J'aurais besoin de temps en dehors de la ville. En dehors de la vie de Justicier et du reste du monde.


Je prend le pain comme Lois me l'a demander et la suit dans la salle à manger, je déposes l'assiette sur la table et m'y installe. Comme avant, au manoir, je prend la serviette avant de la poser sur mes genoux.

"C'est parfait. Merci Lois"


Je dévorai mon assiette comme un Ogre et en a peine 5 minutes, j'avais vider mon assiette et me resservis de salade et de pain ou j'étala un peu de beurre. Bien remplis pour la première fois depuis longtemps et de bouffe autre que l'infame morceau de pain dur et la soupe de Crane, je me reculai dans ma chaise en soupirant. Je me rendis compte que je n'ai pas attendu pour la prière. Je ne sais pas s'ils la faisait avant chaques repas mais connaissant les parents Kent, je penses que si. Je n'ai pas fait attention a mon hôte non plus durant ce repas. Je levai les yeux vers Lois.


"Ce n'étais vraiment pas poli de ma part. J'en suis désolé Lois. C'est seulement que.... C'est mon premier vrais repas depuis.. Trop longtemps. C'étais vraiment Succulent. Meilleur même que la nourriture d'Alfred."


Je souris timidement avant de reprendre mon sérieux. Je crois qu'il est temps de répondre à ces questions


"Tu dois te demander pourquoi j'ai débarqué comme cela chez toi. Les cheveux longs, la barbe naissante, les cernes immenses ainsi que les vêtements de sans-abris."

Je pris une pause et me lança dans mes explications. L'enlèvement après l'attaque de Métropolis. Mes semaines de torture mentales. L'abandon de mon père. Je m'ouvre le coeur comme jamais je n'ai fait devant personne. Pas même Alfred. J'ai confiance en Lois. Je ne sais pas pourquoi mais j'ai confiance en elle. J'arrête enfin de parler et me lève. Je prend les assiettes et plats vides et alla les poser dans l'évier avant de revenir dans la salle a manger pour m'asseoir devant Lois. J'attend nerveusement sa réaction devant mes confidences.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Ven 21 Juil 2017 - 9:11

◈ Apparemment la cuisson n’avait pas l’air de le déranger, ca semblait même plutôt à son goût, ce jeune monstre était affamé je n’avais pas eu le temps de dire quoique ce soit q’uil s’était jeté sur la nourriture mais évidemment je ne lui en tiendrais pas rigueur, loin de là. J’avais certe des règles ici mais il y avait des circonstances qui faisaient qu’un certains assouplissement ne serait pas de trop. Je lui sers alors un peu d’eau pour ne pas qu’il s’etouffe à engloutir son assiette.

◈ J’avais à peine fini la mienne qu’il s’était resservit. Heureusement que j’avais deux hommes à la maison, ca m’avait permis d’apprehender la quantité à cuisiner. Damian me faisait un peu penser à Samuel dans ces moments là, même si De nature ils étaient foncièrement différents, un enfant reste un enfant… ils ont besoin d’attention, De protection, d’affection que des parents pouvaient donner. Mais connaissant un peu Bruce cette partie là me laissa un peu sceptique même si je sais qu’au fond de lui l’homme aimait son fils.

« C’est gentil de ta part Damian, mais je ne suis pas un gordon bleu aguerris non plus, je pars du principe que les plats les plus simples ne peuvent être ratés.. tu veux un dessert ? J’ai des yaourts, du fromage des fruits… ou sinon la douceur d’une glace…dis moi ». Je souris en voyant sa petite bouille, mais je le perdu un peu lorsqu’il décida de me faire part des raisons et De ce qui lui était arrivé.. discrètement je serrait le tissus de ma jupe en tailleur à l’ecoute du récit… j’avais mal au cœur pour lui mais ne méprenez pas ce n’était pas de la pitié.

◈ Je finis par me lever assez rapidement pour venir à sa hauteur, me penchant derriere lui afin de passer mes bras autour de ses épaules, posant ma tete au dessus de la sienne en soupirant. Mon étreinte était toujours chaleureuse et je me devais de faire quelque chose pour lui. « Je ne peux imaginer la souffrance que tu as dû endurer seul… mais tu ne l’es plus, reste ici le temps qu’il faudra… Damian Tu peux lâcher prise ici… Clark aurait été du même avis que moi… je suis touchée…que tu m’en ai parlé…. Si j’avais eu les outils pour, Bruce aurait passé un sale quart d’heure… rien de pire qu’une mère en colère, le plus grand danger de l’homme.

« D’ailleurs je t’ai preparé la chambre d’ami, je me suis permise de t’avoir acheté quelques affaires de toilette qui sont sur le lit… je t’ai laissé quelques vêtement propres de Samuel, je pense pas qu’il t’en veuille, si ce n’est pas ta taille dis le moi, on ira demain t’en acheter…. Je sais j’avais pris les devants sans le concerter mais je ne voulais pas qu’il se retourne la tete, je devais instaurer un climat de confort qui, apparemment, n’avait pas été présent depuis un moment autour de lui. « Alors ce dessert ? ».
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 02/11/2016
Messages : 76
Localisations : Gotham
MessagePosté le: Lun 31 Juil 2017 - 19:40
Jamais au cours de ma vie, je n'avais parler a quelqu'un de cette façon. Même pas à Alfred qui était pourtant le confident de la plupart des membres de la Batfamily. Lois m'a écouté sans m'interrompre comme une mère avec son fils. Je lui en suis reconnaissant car j'avais besoin de ça. Je vois bien qu'elle essaye de contenir sa colère contre Bruce et je fus déconcerté quand elle vint me prendre dans ses bras. J'en ai des frissons. Je profites de l'étreinte maternelle et remercie mollement Lois de ce qu'elle avait fait pour moi.

"Alors ce dessert ?"


Je me défait à contrecoeur de l'étreinte et souris timidement à Lois. J'ai mangé comme un porc maintenant, j'ai mal au ventre. Il ne faut pas mangé autant et aussi vite quand on est privé de nourriture aussi longtemps.

"Je te remercie Lois mais je crois que je vais aller dormir un peu. J'ai tellement d'heures de sommeil à reprendre et malgré le fait d'avoir dormis tout la journée, je suis encore épuisé."

Elle me montre la chambre d'ami et je m'y installe. J'alla me brosser les dents dans la salle de bain et retourne dans ma chambre. Je me déshabille et m'écroule dans le lit ou je m'endors avant même de touché l'oreiller. Ma première nuit dans un vrais lit depuis trop longtemps.


C'est plusieurs heures plus tard que je me réveille en hurlant. Les cauchemars sont toujours présents malgré ma libération. J'espère ne pas avoir réveillé Lois et Clark. Si celui ci est revenu. Je me rendors avec la peur de refaire ces horribles rêves. Dans mon nouveau chez moi.


(Hors-jeu : Je crois qu'on peut terminé le rp içi ^^ Tu peux bien sûr répondre. Ça me ferait plaisir d'en faire un nouveau Smile )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mer 2 Aoû 2017 - 14:12

◈ J’avais un fils certes mais comment rester insensible à Damian qui n’avait rien connu comme Samuel ? Ils avaient des vies totalement opposé. Je gardais Damian contre moi avant qu’il ne décide de se défaire de moi pour me direqu’il était fatigué ce que je pouvais comprendre. Je l’exente De débarrasser et De m’aider à la vaisselle. Je prenais grand soin de tout nettoyer alors qu’il était partit s’isoler dans la chambre d’ami.


◈ Clark venait juste de rentrer, apres l’avoir embrassé il me questionne sur le deuxième couvert, je m’empresse de lui expliquer les grandes lignes sans pour autant dévoiler les confessions de Damian. Pour ce genre de chose je prefere que ce soit lui qui lui en parle. Clark comprend très vite la situation et l’accepte sans hésitation. Je n’en attendais pas moins de mon Mari. Nous passons alors une soirée tranquille devant la télé pour une fois Superman n’était pas sollicité. Une fois couché la première partie de la nuit fut douce, calme.


◈ évidemment se fut De courte durée car un cri vient nous réveiller, c’était Damian Clark voulue y aller mais je m’impose, mettant ma robe de chambre je fonce vers sa chambre pour débouler avant de venir m’asseoir au bord du lit tenant les épaules de Damian. Doucemet…Damian tout va bien…Tu es en sécurité…là…doucement…. Je me rapproche de lui pour le prendre De nouveau dans mes bras. Je commence à chantonner doucement d’unevoix claire, soutenue, murmurante. Je lui déposé un baiser sur le front allumant la lampe de chevet pour qu’il prenne en compte d’où il était.

◈ Comme avec Samuel je me met dans le lit avec lui pour le mettre contre moi, protectrice je me fais rassurante caressant ses cheveux, j’y vais en douceur Damian avait surement besoin de ca comme tous les enfants de son âge même s’il était à part.

[HRP: Tu penses ? Car j'avais quelques idées pour le lendemain si tu veux on peutclore. J'espère que ma facon De rp ne t'a pas bloqué]
Revenir en haut Aller en bas
 

L'appel à l'aide (PV Lois Lane)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» SUPERMAN & LOIS LANE (LOOK! UP IN THE SKY!) ART PRINT BY ANT LUCIA
» Appel à l'aide [S]
» SOS Battle aka Appel à l'aide.
» Amy Adams, la future Loïs Lane
» Appel à l'aide (nouvelle fic Doctor Who)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Metropolis-