Rise of the Unknown [Conner]

Inscription : 29/06/2014
Messages : 7084
DC : The Bat ; The Atom ; Sportsmaster ; Ch'al Andar/Hawkman ; Orin - The Aquaman
Situation : Last of the Fourth World.
Localisations : En pleine évasion.
Justice League

MessagePosté le: Dim 6 Aoû 2017 - 21:38
Ivy Town est une ville en deuil. Encore.
Alors qu'il avait bénéficié d'un enterrement en grandes pompes, le Héros local, Ray Palmer dit Atom, est revenu à la vie, au grand bonheur de sa cité ; hélas, quelques semaines après ce retour, il s'est sacrifié pour sauver des innocents. Non pas chez lui, mais à Gotham City, face aux folies du Joker.
Ivy Town est en deuil, donc. Cela permet à certains d'en profiter pour mener, discrètement, des plans qui auraient pu alerter les Héros - ou les autorités.

En ce sens, il n'est de ce fait pas étonnant qu'une surprenante demeure soit réinvestie au coeur du quartier des affaires de la ville.
Impromptue, au milieu de dizaines de buildings, cette maison de maître de deux étages, avec des combles, n'a longtemps pas attiré l'attention. Sans explication, elle est restée inoccupée pendant des années, sans qu'aucun financier, sans qu'aucun agent immobilier ne s'y intéresse ; même les badauds n'ont jamais laissé leurs regards s'attarder dessus, avant que les médias ne la mettent récemment en valeur.

C'était comme si cette maison faisait tout pour se faire oublier - et c'était comme si elle avait réussi.
Jusqu'à récemment.
Jusqu'à ce qu'une annonce y ait lieue.

Il y a peu, tous les médias d'Ivy Town y ont été convoqués, les journalistes découvrant que la demeure existait ; leur surprise de cette adresse inconnue jusque-là fut cependant rapidement remplacée par autre chose.
En y arrivant, lesdits journalistes découvrirent en effet qu'ils avaient été convoqués pour une raison - pour informer la population que la cité n'était plus sans protection. Ivy Town est en effet devenue, depuis ce jour, la ville de...
... la Doom Patrol !

L'étrange équipe de surhumains inadaptés, menée une nouvelle fois par le Chef, Niles Caulder, a en effet décidé de s'intégrer à la ville de la Côte Est.
Cependant, alors que tout un chacun aurait pu attendre que les habitants d'Ivy Town soient circonspects devant une telle annonce, vu la faible popularité du groupe... les choses se sont passées différemment.
Ivy Town adore, en effet, la Doom Patrol. L'équipe est extrêmement populaire, et de plus en plus de jeunes en viennent à arborer ses couleurs ; son nom est sur toutes les lèvres, et le phénomène ne cesse de croître.

Cela, seul, aurait déjà justifié qu'un enquêteur s'y intéresse.
Mais, malheureusement, il n'y a pas que cela.

A Ivy Town, de plus en plus de jeunes s'évaporent dans la nature - et dans toute la région, même. Cependant, les statistiques de personnes disparues n'ont pas bougé, ce qui surprend. C'est comme si les parents et les proches n'informaient plus les autorités de disparitions sans raison.
Etonnant, et inquiétant.
En soi, personne ne pourrait le savoir... personne ne devrait le savoir. Sans déclaration, sans statistique, pas d'alerte - pas de focus des autorités fédérales sur Ivy Town. Le plan est bon, presque parfait ; presque.

Personne ne déclare de disparu, non. Personne n'en parle. Tout le monde est discipliné.
Trop discipliné, même.
Les professeurs signalent les absences. Les supérieurs signalent les absences. Et les remontées informatiques n'alertent que secondairement ceux qui n'habitent pas la région - et si personne ne s'en préoccupe réellement, vu les difficultés actuelles du pays, certains l'ont vu grâce à leurs logiciels spécifiques, à la recherche de telles bizarreries. Et certains ont décidé de s'y intéresser.

Ainsi, alors que le jour se couche lentement sur Ivy Town, un étonnant enquêteur s'est infiltré à l'intérieur de cette surprenante maison ; et, depuis son arrivée dans la ville, ne peut s'empêcher de sentir un terrible et très désagréable mal de crâne, qui dure et lui fait découvrir le principe de la migraine tenace.
S'il a pu rentrer discrètement dans la maison de maître, l'étonnant enquêteur ne tarde pas à entrevoir les idoles locales, qui discutent doucement dans un salon de la demeure. Le ton est bas, les mots calmes, et les pas ne tardent pas à se faire entendre ; certains sortent.


Elasti-Girl, Negative-Man et Robotman partent, donc. Sous le regard calme d'un Chef vieillissant, et apparemment endormi.
Si, longtemps, les membres de la Doom Patrol en ont légitimement voulu à leur leader, qui a été à l'origine de la majorité des tristes événements qui ont modifié leurs existences, cette rancoeur semble désormais disparue ; comme si tout était pardonné. Comme si la coopération était à nouveau possible.
Ils ne disent rien, en effet. Les Héros acquiescent aux ordres, puis disparaissent dans les sous-sols de la maison de maître, révélant ainsi plusieurs niveaux souterrains dignes d'une base secrète. Qui ne colle guère avec l'allure de ladite demeure, qui aurait une cinquantaine d'années et aurait été abandonnée depuis vingt ans, selon les recherches enclenchées.

Etrange, donc.
Définitivement très étrange, comme nouvelle affaire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 05/12/2016
Messages : 2190
DC : Deadshot.
Situation : Revendique son héritage.
Localisations : Metropolis.
Justice League

MessagePosté le: Jeu 17 Aoû 2017 - 7:22
Ivy Town.

Non content d'avoir été délocalisé à Gotham, Conner passait de plus en plus de temps dans des villes inconnues. Ce n'était pas qu'il n'avait jamais vu du pays quand il portait encore son véritable écusson, mais il lui était alors plus facile de repartir à toute vitesse après avoir terrassé la quelconque menace justifiant sa venue.

Sa nouvelle tenue exigeait de lui davantage de calme, de réflexion et surtout de patience - une qualité qu'il ne possédait qu'en très petite quantité, ce qui lui avait déjà joué des tours lors des rares moments que Bruce pouvait consacrer à l'entraîner.
Ce n'était pourtant pas faute de volonté de sa part : puisque le Batman avait pris la peine de l'accueillir sous son aile, il entendait bien suivre ses méthodes à la lettre - comme il l'aurait fait avec celle de Clark avant qu'il ait vendu son âme au Diable.
Un Diable du nom d'Amanda Waller.

Mais le pouvoir d'Amanda Waller commençait à vaciller. Un de ses plus fidèles lieutenants - nul autre que Lex Luthor - avait vu ses crimes exposés au grand jour après leur petite excursion dans ses locaux ; elle n'avait eu d'autre choix que de le placer aux arrêts pour sauver la face. S'il ne resterait sans doute pas longtemps à l'ombre, il ne pourrait jamais plus s'afficher aux côtés du gouvernement, en dépit de sa propre carrière politique il y a de cela quelques temps. C'était un des piliers du pouvoir en place qui s'effondrait avec lui - un pilier que Conner espérait n'être que le premier d'une longue série.
D'où la raison de sa présence ici.

Vous êtes sûr qu'il n'y a rien d'autre, Alfred ?
J'en ai bien peur, monsieur Conner, confessa l'intéressé - la qualité du son était telle qu'on appréciait parfaitement son accent britannique. Je vous recontacte si j'ai du nouveau.

Conner pesta tandis que s'interrompait la communication. Il ne doutait pas que le majordome faisait de son mieux, et de même pour le matériel de la Bat-Cave ; en un sens, c'était bien cela le plus frustrant. S'ils avaient récupéré de précieuses données dans les dossiers de la LexCorp, leur propriétaire, non content de les noyer sous de nombreux cryptages, avait eu le temps d'en détruire une partie.
Si certaines pertes étaient négligeables et avaient pu être certainement recomposées grâce à la technologie du Chevalier Noir, des bribes plus sensibles manquaient à l'appel également. Luthor entretenait des affaires ici, à Ivy Town ; comment et avec qui restait un mystère total. Bien sûr, cela aurait pu être parfaitement innocent - LexCorp avait des succursales implantées dans tout le pays, après tout -, mais connaissant son deuxième père, Conner préférait être prudent.

Si la ville portait encore le deuil d'Atom, son fervent défenseur, depuis sa mort aux mains du Joker, Conner avait eu la surprise de découvrir que d'autres avaient déjà pris sa place : la Doom Patrol, dont il n'avait jamais entendu parler. S'il avait le plus grand respect pour Atom - comme envers la plupart de ses ainés - sans jamais l'avoir rencontré, que celui-ci s'était rangé du côté du gouvernement n'était plus un secret pour personne. Non seulement ne l'avait-il jamais caché pour « montrer le bon exemple », mais la couverture médiatique de sa disparition n'avait eu de cesse de le rappeler - Waller n'allait tout de même pas se priver d'un si bon martyr, victime des insurgés.

En tout état de cause, l'on pouvait penser qu'une nouvelle équipe s'installant sur « son » territoire - qui, à travers lui, devait être considéré comme sous contrôle de l'état - partageait son ancienne allégeance. En d'autres termes, Conner était probablement en terrain ennemi. Bien sûr, c'était sauter au conclusion et il ne demandait qu'à être détrompé - mais mieux valait envisager le pire que risquer un couteau dans le dos. En particulier depuis que sa peau n'était plus assez dure pour que la lame se brise à la surface.

Ainsi donc est-ce à leur insu qu'il s'était infiltré dans leur maison pour chercher des preuves - ce qui s'avéra moins compliqué qu'il l'aurait cru : le costume était équipé d'un véritable arsenal de crochetage, et la demeure pas spécialement préparée contre les intrus en costume à plusieurs millions de dollars. L'idée qu'il portait sur le dos un véritable échantillon de la fortune des Wayne continuait de le chatouiller - surtout au vu des dégâts qu'il y avait déjà fait plusieurs fois -, mais ce n'était pas comme s'il avait vraiment le choix.
S'il était encore loin du niveau de Tim - ou de n'importe quel autre Robin -, il fallait avouer que ses capacités d'infiltration s'étaient considérablement améliorées au cours des derniers mois. S'il ne reniait bien sûr pas l'efficacité d'un matériel de pointe, il aimait penser que c'étaient avant tout les résultats obtenus en conjuguant une pratique intensive et d'un excellent professeur.

Batman n'avait pas beaucoup de temps à lui accorder, mais s'arrangeait pour en tirer le meilleur - et Alfred s'était montré plus que capable de le remplacer en son absence, fort de talents bien plus hétéroclites que son rôle ne l'aurait laissé présager. Mais qu'aurait-il dû attendre d'autre de la part d'un Bat-Majordome ?

Lorsque le gros de la troupe décida de s'enfoncer dans les profondeurs de la bâtisse, il décida de les suivre ; le vieil homme endormi ne semblait pas représenter une menace, d'autant qu'il ne l'avait pas vu quitter son siège depuis le temps qu'il les observait. Cela s'accordait avec le peu d'informations qu'il était parvenu à trouver sur eux - sur lui en particulier. Là où tous les autres souffraient de lésions plus ou moins apparentes, il semblait ne lui manquait que les jambes ; du point de vue de Conner, il s'en tirait à bon compte - mais il s'intima de ne pas juger sur les apparences.

Plus qu'aucun autre, son costume de Batman - car c'est qu'il était à la base - semblait avoir été conçu à des fins d'espionnage. Non seulement possédait-il un mode camouflage - dont Conner avait usé et abusé le temps que se développent ses propres compétences, et qui continuait de lui servir, y compris en ces murs - mais en plus possédait-il un appareil d'écoute lui permettant de suivre une conversation à travers une cloison, du moment que celle-ci n'était pas trop épaisse.
Dans le même temps, il scruta attentivement les parages, à la recherche d'autres portes ou de passages qui lui auraient échappé. Même invisible, il préférait ne pas se retrouver nez-à-nez avec un nouveau membre ne figurant pas dans les dossiers parce qu'il n'aurait pas suffisamment pris garde à son environnement.

Plaçant son gant contre la paroi voisine de la pièce où ils étaient, il laissa les réglages se faire par eux-mêmes, tentant tant bien que mal de capter quelque chose. Il n'était pas sûr que cela fonctionne - les entrailles de l'édifice semblaient nettement moins inoffensives que sa façade désuète - mais se devait de tenter le coup néanmoins, faute d'avoir pu lors de ses fouilles mettre la main sur le moindre indice quant à leurs réelles motivations. Mais qui que soient vraiment les membres de la Doom Patrol, il se jura qu'il le saurait en ressortant d'ici.

À condition d'en ressortir, évidemment.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4444-superboy-rebirth http://dc-earth.fra.co/t4287-superboy-i-m-no-superman
Inscription : 29/06/2014
Messages : 7084
DC : The Bat ; The Atom ; Sportsmaster ; Ch'al Andar/Hawkman ; Orin - The Aquaman
Situation : Last of the Fourth World.
Localisations : En pleine évasion.
Justice League

MessagePosté le: Jeu 17 Aoû 2017 - 14:12
Conner Kent a donc pénétré le quartier-général de la Doom Patrol, désormais implantée au sein d’Ivy Town.
Attiré ici par les étranges rumeurs portant sur l’appréciation si positive de la population sur ce groupe habituellement méconnu voir méprisé, mais aussi par les découvertes réalisées par les Rebelles dans les fichiers de Lex Luthor quand un commando fut monté par le Batman pour s’en prendre au Conseiller Spécial de la Présidente Waller, il entend ici enquêter sur ces mystères – et servir, pleinement, la tradition du symbole qui trône désormais sur son torse.

Le jeune homme, connu sous le pseudonyme de l’Outsider en ces temps difficiles, s’est donc introduit à l’intérieur de l’étonnant bâtiment ancien, présent au milieu d’immeubles extraordinaires. Grâce au costume extraordinaire confié par celui qui apparaît de plus en plus comme un parrain strict mais bienveillant, le clone a pu observer la fin d’un échange entre Niles Caulder et ses troupes… et leur disparition dans les sous-sols.

Conner a décidé de les suivre.
Lui non plus ne peut résister à un mystère.

Il se précipite donc à leur suite, veillant à activer les systèmes de discrétion de son formidable costume. Ce dernier l’informe rapidement qu’il est bien dans un bâtiment similaire à ce qu’il pouvait laisser penser – pour l’extérieur, au moins. Le quartier-général du groupe dispose d’un rez-de-chaussée, d’un étage, de combles… mais surtout d’un surprenant réseau souterrain.
La combinaison du jeune homme semble parasitée par un puissant système de brouillage, mais elle parvient à en lever une partie : il y a bien, en dessous, plusieurs niveaux dotés d’une technologie de pointe – mais aussi havre d’une puissance exceptionnelle.
Conner ne maîtrise peut-être pas toutes les spécificités de son armure, mais le constat est clair : la Doom Patrol cache quelque chose, ici ; quelque chose de dangereux.

Elasti-Girl, Negative-Man et Robotman prennent un ascenseur, menant aux niveaux plus bas.
S’il semble difficile de les suivre sans alerter les habitants, Conner peut entrapercevoir des escaliers, à proximité… des escaliers qui ne sont pas surveillés.
En s’y projetant, mû par une curiosité teintée de méfiance face à ces étonnantes découvertes, il tente de rester aussi discret que possible – et sa combinaison l’aide énormément, bien sûr.
Personne ne peut le découvrir, ainsi. Personne d’Humain, au moins.

Car, alors que l’Outsider commence à descendre les escaliers, il ne peut voir que, à quelques mètres de là, au-delà de quelques murs… Niles Caulder sourit, en sa direction.
Bien, pense-t-il. Un nouveau joueur entre dans la partie.

**
*
**

Conner Kent est descendu dans les entrailles du quartier-général de la Doom Patrol, donc.
Ce qu’il y découvre ne tarde pas à le surprendre.

Il pouvait s’attendre, légitimement, à un sous-sol métallique et aride, des murs froids, une ambiance stricte et disciplinée, sans âme. L’exemple-type du repaire souterrain, en fait ; ce n’est pas ce qu’il découvre.
Alors qu’il descend les escaliers, le jeune homme se découvre soudain… ailleurs. Définitivement ailleurs.


S’il descend toujours un escalier, l’Outsider se rend compte que les marches ne sont plus métalliques et modernes – mais bien anciennes. Il débarque, littéralement, dans un salon victorien, impressionnant de réalisme. Les capteurs de son costume s’affolent, pètent directement les plombs, et déroulent une débauche incompréhensible de données et d’alertes.
La combinaison ne comprend rien, non plus… mais se fixe sur une information, une seule, à donner à Conner.

Ils ne sont plus à Ivy Town.
Ils sont à Londres.
Et ils ne sont plus en 2017.
Ils sont en 1888.

Et, à en croire les quelques éléments réunis devant lui, cela semble rappeler une célèbre adresse de Baker Street, et un non moins célèbre locataire…
Conner, néanmoins, n’a pas l’occasion de plus s’y intéresser – ou de plus s’en inquiéter. Quelque chose de différent, quelque chose de bien plus prégnant attire soudain son attention, et l’accapare directement.

Par la fenêtre, à l’extérieur, il entrevoit une forme qui file littéralement – vers lui.
Vers l’appartement.

La forme se fait plus claire, plus directe, plus visible, et Conner peut alors la reconnaître…
… ou, au moins, reconnaître son costume et son allure. Même si cela n’a aucun sens.

La forme de cette inconnue file directement vers lui, et explose la fenêtre pour s’écrouler brutalement sur la moquette. L’étonnante personne se relève, détache le jet-pack présent dans son dos, arrache le masque à oxygène – et adresse un regard noir à l’Outsider.

« Bon sang, Connie… dans quoi t’es-tu encore fourrée ?! »

La surprenante Miss Miracle se dresse, les mains sur les hanches, devant le jeune homme – et attend une réponse, armée d’un regard sombre et autoritaire, à cette question que lui-même se pose déjà, très certainement…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 05/12/2016
Messages : 2190
DC : Deadshot.
Situation : Revendique son héritage.
Localisations : Metropolis.
Justice League

MessagePosté le: Ven 15 Sep 2017 - 7:06
Sa technique de filature n'était peut-être pas parfaite, non, mais Conner pouvait compter sur les trésors d'ingéniosité de Bruce Wayne pour y pallier. Le mode furtif faisait le gros du travail ; les semelles anti-bruits étaient un plus.
N'ayant aucune raison de soupçonner la présence d'un intrus, les membres de la Doom Patrol ne lui accordèrent pas la moindre attention - pas un regard, pas une oreille tendue.

S'il n'avait pas été si concentré sur sa tâche, il aurait presque pu être fier d'avoir si bien retenu les leçons du Chevalier Noir en l'espace d'à peine quelques semaines là où, pour certains, cela demandait des années... Même s'il recueillait généralement ses Robin à un âge moins avancé.
Bien que plus attentif à ceux qu'il était en train de suivre qu'au chemin emprunté, il se rendit rapidement compte qu'ils s'enfonçaient trop loin sous le niveau du sol pour que ce soit anodin.

Il ne connaissait pas Ivy Town, aussi il pouvait se tromper - mais il était prêt à parier que la ville elle-même et ses autorités n'étaient pas au courant de l'existence de cette immense « cave » ; même Batman n'avait pas creusé aussi loin.
S'il débattit un instant pour savoir quoi faire en les voyant entrer dans l'ascenseur - devait-il tenter de s'y faufiler ? -, la cage d'escaliers qu'il aperçut du coin de l'oeil parut être une option moins risquée.

Ignorant à quel étage ils devaient descendre, il s'y engagea donc avec une certaine précipitation, ne tenant pas à être laissé derrière sans le moindre repère dans un bâtiment étranger - et de toute évidence mieux équipé qu'il n'en avait l'air.
Quoique prudent, son rythme de marche était suffisant pour s'étonner de ne pas en voir le bout après plusieurs minutes de descente ininterrompue. Les membres de Doom Patrol n'étaient pas les premiers super-héros à enterrer leurs installations, mais il devait y avoir une limite à ce qu'on pouvait faire tenir sous une ville sans que ça se remarque.

Continuant sa route, il finit néanmoins par arriver quelque part - mais où ?

Le décor n'était en rien cohérent avec ce qu'il avait rencontré depuis qu'il était entré dans la bâtisse - pas même du bâtiment en lui-même. C'était plus ancien.
S'il avait perdu ses pouvoirs, ce n'était pas le cas de ses nombreuses connaissances implantées artificiellement - et il en avait assez pour savoir que la pièce était du plus pur style victorien, sa décoration correspondant parfaitement à ce qui se faisait à cette époque. Ça paraissait presque jurer avec le décor, ici en Amérique.

Il avança prudemment dans la pièce ; à peine en avait-il franchi le seuil que les interférences gênant les systèmes de son costume parurent se dissiper.
Et que celui-ci tira la sonnette d'alarme.

Ce n'était pas la première fois que le « Projet Bynd-02 » - comme l'appelait Bruce - avait une réaction imprévisible : s'il avait pu trouver quelques explications à son sujet dans les dossiers de son créateur, ce n'était pas non plus l'équivalent d'un mode d'emploi.
Et comme tous les grands esprits de ce monde, le Chevalier Noir prenait parfois des notes dans ce qui semblait être un langage que lui seul pourrait comprendre, que ce soit volontaire ou non - il n'avait pas prévu que ce costume finirait entre les mains de quelqu'un d'autre.
S'il avait bien tenté de déchiffrer une partie d'entre elles, Conner avait surtout dû improviser - et, si cela lui avait valu son content de plaies et de bosses, il ne s'en était pas trop mal tiré. Mais le costume n'avait jamais réagi de cette manière, jamais aussi violemment.

Les tympans mis au supplice par les nombreux signaux - il remercia le ciel de n'avoir plus d'ouïe supérieure à la normale -, il supposa, en ne voyant aucune menace en face de lui, que celle-ci devait être dans son dos. Il fit rapidement volte-face.
Rien.
Sa combinaison elle-même ne semblait plus savoir où donner de la tête - mais finit toutefois par se calmer suffisamment pour délivrer les informations dans un flot plus ordonné, mais non moins compréhensible.

Current location : London

Apprendre qu'il avait fait sans s'en rendre compte le trajet de plusieurs milliers de kilomètres séparant Londres d'Ivy Town en à peine quelques minutes était déjà assez perturbant, mais étant lui-même capable de pointes de vitesses tout à fait remarquables - du moins quand il était encore un surhomme - et habitué à la fréquentation des Boom-Tubes, ça restait quelque chose qu'il - que son esprit - pouvait accepter.
Le reste, par contre...

Current time :
     Day : processing...
     Month : processing...
     Year : 1888


Il n'eut toutefois pas le temps de tenter de l'appréhender ; alors que l'armure luttait encore pour trouver les données manquantes, un bruit attira son attention sur l'une des fenêtres du petit salon - celui d'un projectile filant à toute allure.
Juste à temps pour pouvoir l'esquiver.
Le blindage de son armure fit peu de cas de la myriade étincelante des débris de verre, mais aurait probablement moins apprécié le choc avec un corps humain lancé à pleine vitesse - aussi invraisemblable que ce soit si son costume avait vu juste sur son emplacement, dans l'espace mais surtout dans le temps.
Plus invraisemblable encore était l'identité de la personne qui avait manqué de le percuter de plein fouet.

Mister Miracle, héros porté disparu depuis la Guerre qui avait vu l'extinction de la race des Néo-Dieux -soi-disant pour mieux pouvoir renaître.
Et effectivement, le nom de Mister Miracle, à en juger par sa physionomie, ne semblait plus trop d'application - à moins que les siens n'aient en secret possédé des pouvoirs de métamorphose.

Ne sachant comment il était censé réagir, pas plus qu'à son apparition, Conner ne redevint capable de s'exprimer qu'après qu'il - ou elle - se soit adressé(e) à lui en premier :

...Connie ?

Le masque épousant en bonne partie les traits de son visage, il aurait eu du mal à cacher son incrédulité, même s'il lui en était venu l'envie.
Quelque chose ne tournait pas rond - et ce n'était pas seulement son armure, dont la fonction camouflage paraissait toutes les peines à se maintenir pendant que ses programmes tentaient tant bien que mal de se familiariser à leur nouvel environnement.
Il le désactiva donc, révélant sa silhouette cuirassée dans toute sa masculinité.

Je crois qu'il y a erreur sur la personne. s'efforçant de remettre de l'ordre dans ses pensées, il porta son regard sur la vitre mutilée et ce qui s'étendait au-delà avant de le ramener vers son interlocutrice : Mais vous allez peut-être pouvoir me dire où on est.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4444-superboy-rebirth http://dc-earth.fra.co/t4287-superboy-i-m-no-superman
Inscription : 29/06/2014
Messages : 7084
DC : The Bat ; The Atom ; Sportsmaster ; Ch'al Andar/Hawkman ; Orin - The Aquaman
Situation : Last of the Fourth World.
Localisations : En pleine évasion.
Justice League

MessagePosté le: Sam 16 Sep 2017 - 15:40
L'étonnante Miss Miracle reste debout, figée devant Conner qui a fait apparaître son allure masculine. Les mains sur les hanches, devant le jetpack qui s'est écrasé au sol quand elle l'a détaché de son dos, elle n'offre aucune émotion - aucune réaction, pendant de longues secondes qui forment une profonde tension.
Du moins, jusqu'à ce qu'elle reprenne enfin la parole.

"Bon sang... il fallait que je tombe sur toi, hein ? Un mec ?"

Le dernier mot est prononcé avec suffisamment de dégoût pour que Conner comprenne que ce n'est en rien un compliment.
Elle secoue la tête, et commence à s'avancer pour faire le tour de la pièce dans laquelle elle s'est crashée quelques instants auparavant.

"Bon sang... va falloir faire avec. Je ne pouvais pas avoir droit à Connie, ou Timmie, ou Bartie... nooon, il me fallait gérer une crise temporelle avec un mec... bon, heureusement que c'est un mec avec les pouvoirs de Superwoman, n'est-ce..."

Miss Miracle s'était détournée de Conner durant son discours, et commençait à chercher dans quelques papiers - avant de reposer son attention sur le jeune homme, des yeux grand ouverts et hallucinés.

"Non... non, non, non... ne me dis pas ça... ne me dis pas... ne me dis pas que tu n'as plus tes pouvoirs ? Je... je sais que Connie a eu cette période, là, où elle traînait avec Batwoman et nous excluait de sa vie... mais c'est fini ! Et elle garde l'armure juste pour quelques déplacements !
Ah... non - mais je suis sûre que si, hein ? Je suis sûre que, toi, tu n'as pas encore récupéré tes pouvoirs, hein ? Ca ne m'étonnerait pas d'un mec, ça... toujours lents..."


Elle pousse un profond soupir, puis croise les bras. Elle laisse son regard glisser longuement sur l'allure et l'armure de Conner, avant de hausser les épaules de dépit.

"Bon, on fera avec... je suppose, aussi, que tu ne sais pas ce qu'il se passe, hein ? Sinon, tu ne m'aurais pas demandé... su-per... un mec plutôt que Connie, pas de pouvoir, et totalement novice... et faut que je gagne la partie avec ça..."

Miss Miracle lève les yeux au ciel, avant de se lancer dans un discours encore plus rapide - encore plus surprenant.

"Tu es dans le Jeu, mec. Tu as été enlevé à ton époque et à ton monde pour être envoyé dans le Temps, plus particulièrement dans un Passé qui semble important pour le Jeu. Les règles sont peu connues, mais il s'agit de croiser, collaborer et même affronter des doubles de nous-mêmes... afin d'obtenir le Prix.
Le Prix, je ne sais pas encore ce que c'est - mais Connie le savait, elle. C'est pour ça que j'ai utilisé ce jetpack temporel pour la poursuivre, la retrouver et l'interroger ; mais la trace que j'avais m'a mené à toi, ce qui doit me faire penser que Connie a quitté le Jeu... en gagnant, je crois. J'espère.
Bref. Le Jeu est de trouver le Prix, et de trouver des indices pour. En général, on a un indice quand on croise un autre joueur, et..."


Un bip, surprenant et totalement incohérent avec l'époque dans laquelle ils se trouvent, se fait alors entendre.
Miss Miracle, d'abord surprise, est soudain prise par une excitation totale. Sans rien dire, sans prévenir, elle se précipite dans les documents, les affaires victoriennes - et les bouge, les expulse, à la recherche avide et terrible de quelque chose.
Les secondes s'écoulent, l'appartement est entièrement retourné... jusqu'à ce qu'elle trouve et exhibe sa découverte.

"HAHA !"

Miss Miracle lève son trésor - un bracelet, électronique, similaire à une montre bon marché. Un sourire énorme glisse sur son masque sensible, alors qu'elle se relève et place l'objet à son poignet.

"Voilà... voilà comment on trouve les indices, en fait. Connie en avait un, et elle pouvait alors les trouver... et là... là... là, il y en a un ici ! Sur le toit !"

La jeune femme, excitée, esquisse un immense sourire - et se précipite vers la fenêtre qu'elle a brisée en venant.

"Suis-moi !"

Miss Miracle bondit à l'extérieur, se rattrape au mur et le monte pour rapidement arriver sur le toit. Là, elle fixe son bracelet, cherche quelque chose - jusqu'à le retrouver, juste en face d'elle. Mais l'expression froide et gênée qui glisse sur son masque sensible en dit long sur sa réaction.

"Oh. D'accord."

Alors que Conner la rejoint, elle l'arrête d'un geste - et fixe, de son index, l'élément qui l'a mise dans un tel état.

"Ce n'était pas un indice qu'on nous envoie, mec."

Elle pointe, ainsi, une forme... une forme humaine, à quelques mètres d'eux.

"C'est un autre joueur."

"Bonjour, Scottie."

Devant eux, accroupi, quelqu'un les fixe...
... doté d'une allure similaire à celle de Miss Miracle, mais avec un air bien plus sombre qu'elle.

"Bonjour... mec, voici King Miracle. King Miracle, voici mec..."

"Je suis persuadé qu'il dispose d'un nom véritable. Je serais ravi de le connaître."

"Comme je serais ravi de connaître les vôtres - et la raison de votre présence ici."

Surpris, tous les trois peuvent se retourner et découvrir celui qui vient ainsi de s'adresser à eux...
... un inconnu à l'allure pourtant bien connue.

"Et j'exige des réponses - vite !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 05/12/2016
Messages : 2190
DC : Deadshot.
Situation : Revendique son héritage.
Localisations : Metropolis.
Justice League

MessagePosté le: Sam 28 Oct 2017 - 14:27
Si cette jeune femme avait quelques points communs avec Mister Miracle tel qu'il le connaissait, notamment son apparence, son caractère semblait très différent - et la façon dont Conner avait été « éduqué » l'empêchait de céder à des raisonnements simplistes comme celui de croire que c'était une simple question d'hormones.

Désolé. répondit-il d'un ton amer quand elle résuma pour lui sa situation actuelle... À quelques nuances près.

Mais plus que cela, ce qui le dérangea était qu'elle n'était pas censée savoir - personne ne l'était, et les exceptions se comptaient sur les doigts de la main. Si la Boite-Mère et ses divers talents auraient sans aucun doute pu le reconnaître même à travers l'armure, la demoiselle en costume semblait déjà être au courant - avec un peu trop de détails pour que ce soit innocent.
Ça ne lui plaisait pas. D'autant que s'il faisait bel et bien partie des rares personnes au courant, ce n'était pas comme si Mister Miracle était encore là pour lui révéler ces secrets... Et surtout, pourquoi au féminin ? Tout ça n'avait aucun sens. Et s'il aurait bien voulu être celui qui pose les questions, cette... Héritière du New God - ? - ne semblait pas décidée à le laisser en placer une. Lui-même s'étonna cependant de la première qui lui vint aux lèvres lorsqu'enfin elle lui en laissa l'occasion :

Tu connais quelqu'un comme moi ? Quelqu'un qui a réussi à les récupérer ?

La plupart du temps, il ne se rendait pas compte d'à quel point ses pouvoirs lui manquaient - notamment parce qu'il se faisait violence pour ne pas trop y songer. Il y avait de bonnes chances pour que le traumatisme qui l'empêchait d'y accéder soit en partie psychologique. Ressasser sans cesse ne lui serait d'aucun secours, et il devait rester concentré sur ce qu'il faisait.
Batman comptait sur lui pour pallier à l'absence de ses autres partenaires au mieux de ses capacités. En outre et ce qu'ils avaient entrepris requérait le plus grand sérieux de sa part - et lui occupait ainsi l'esprit. Mais quand on lui laissait entendre que quelqu'un dans une condition similaire avait réussi à se rétablir, il aurait eu du mal à ne pas tendre l'oreille.

L'avantage des alias héroïques est qu'il est souvent assez simple de les décliner sous différentes formes - d'élargir la franchise, si l'on peut dire ; si elle n'avait pas pris la peine de se présenter, il n'eut aucun mal à se douter qu'elle devait s'appeler Lady Miracle ou quelque chose dans ce goût-là. Ça suivrait en tout cas le format inversé dont les quelques noms qu'elle avait cités semblaient faire l'objet - les pseudonymes, du moins, les identités civiles étant une tout autre affaire.

Timmie et Bartie ? Sérieusement ?
À supposer qu'il ne soit pas en proie à une hallucination et qu'il n'oublie pas tout au moment de reprendre ses esprits, il devrait en faire part aux intéressés. Mais pour le moment, il y avait plus urgent sur le feu - à commencer par comprendre comment il avait atterri ici et trouver le moyen d'en sortir.
Car s'il n'avait pas reçu un bon coup sur la nuque de la part d'un des membres de la Doom Patrol et ne gisait pas en ce moment dans les escaliers de leur base souterraine, cela voudrait dire qu'il avait d'une manière ou d'une autre voyagé dans le temps. Et pas forcément que ça, à en juger par la première rencontre faite à son arrivée.

Ce que celle-ci lui confirma. S'il avait bien entendu que certains des leurs avaient déjà voyagé entre les réalités, repoussant toujours plus loin les limites de l'invraisemblable, cela restait pour lui un concept relativement inconnu - et qu'il ne tenait pas forcément à découvrir. Non qu'on lui laisse le choix, à ce qu'il semblerait.
Digérant rapidement cette masse de données - mais toujours plus lentement qu'il ne l'aurait souhaité -, il s'efforça de réduire le spectre de sa curiosité et de l'orienter dans la direction qu'il pensait être la plus pertinente :

Pourquoi ici ? Pourquoi maintenant ?

S'il avait une idée de la réponse, il préférait l'entendre de sa bouche - et espérait se tromper. Dans cette partie du monde, l'an de grâce 1888 était - dans la version qu'il connaissait - l'un des plus sombres de leur histoire... Et si on les avait arrachés à leurs dimensions natales pour les faire venir ici, précisément ici, ce n'était certainement pas par hasard.

Bien sûr, sa méfiance naturelle n'était pas sans suggérer qu'il y avait toujours la possibilité que Lady Miracle - ou Miss Miracle, ou Miraclewoman, qu'importe - le mène en bateau et qu'il finisse par devoir le lui faire regretter, à supposer qu'il le puisse.
Être confronté à un visage familier - fut-il d'un autre genre - tendait à mettre en confiance ; plus encore quand c'était l'unique repère à la ronde dans un environnement susceptible d'être hostile. En ce cas, il serait toutefois étrange d'avoir opté pour une déroutante alternative au Néo-Dieu - qu'il ne connaissait au fond pas tant que ça, même s'il avait accepté de participer à sa guerre - plutôt que pour une personne dont il soit réellement proche...

Peut-être, justement, parce que cela aurait éveillé davantage de soupçons. Mais puisque sa soi-disant compagne d'infortune semblait encline à lui transmettre ses informations, rester avec elle semblait pour le moment être sa meilleure option. Aussi choisit-il de ne pas l'interroger sur la manière dont étaient choisies les équipes, soulevant à la place une autre question :

Tu dis que tu espères que ton amie est partie en gagnant. Que se passe-t-il quand on perd ?

À peine avait-elle quitté sa bouche que son interlocutrice reçut une sorte de signal - et, jubilant, se mit à retourner le bureau de fond en comble. Incapable de cerner ce qu'elle faisait et pourquoi elle le faisait, Conner se contenta de reculer pour lui laisser le champ libre, tentant de mettre de l'ordre dans les quelques indices qu'elle lui avait donnés.

Ce qui était sûr, c'est qu'il n'avait aucune envie de participer à ce jeu, tout comme il était sur que la personne responsable ne se souciait que peu de son avis - même si Miss Miracle, pour sa part, donnait l'impression d'y participer de bonne grâce ; mais il pouvait se tromper.
Il avait des choses à faire dans « son » monde, était au milieu d'une mission : il n'avait pas de temps à perdre à prendre part à il ne savait quelle mascarade multidimensionnelle. Seulement, pour trouver une échappatoire, il lui faudrait tout d'abord en apprendre plus sur les règles de cet endroit - et donc se prêter au Jeu, même sans en avoir envie.

Résigné, il remit son masque en place - s'ils étaient seuls dans cette pièce, rien n'indiquait que quelqu'un n'allait pas finir par les rejoindre, surtout si des doubles d'eux-mêmes circulaient dans cette réalité - et étaient pour certains lancés à leur trousse. Raison de plus de ne pas traîner - de trouver au plus vite sa porte de sortie.

À quoi servent-ils, exactement ? demanda-t-il en fixant le bracelet d'un air sceptique, la voix à nouveau trafiquée par son casque.

Il y avait de nombreuses autres choses qu'il se demandait - par exemple, qu'est-ce qu'était au juste un « jetpack temporel » ? -, mais préférait une fois encore se focaliser sur l'essentiel. Le reste n'aurait plus d'importance une fois qu'il aurait retrouvé son chemin jusqu'à la Terre de ses origines et qu'il pourrait oublier cette mésaventure.
De toute façon, sa vis-à-vis ne le laissa, une fois encore, pas pousser plus loin l'interrogatoire, cette fois en se jetant littéralement par la fenêtre après l'avoir incité à le suivre - un geste qu'il avait vu tant de fois que c'était à peine s'il lui assimilait encore une notion de danger. Remettant à plus tard ses réflexions, il entreprit de la suivre - non pas qu'il le veuille, mais il n'avait guère d'autre choix s'il ne voulait pas se retrouver complètement livré à lui-même.

Sa combinaison étant parfaitement équipée pour gravir la façade (et pour tant d'autres choses : il n'avait pas dû explorer un dixième de ses possibilités), il ne mit qu'une poignée de secondes à la rejoindre - et à être stoppé dans son élan après avoir franchi d'un bond la corniche.

Sur place, un autre Mister Miracle les attendait - mais toujours pas celui qu'il connaissait.
Si celui-ci était bien un homme, il était sensiblement plus sinistre - exempt de toute trace du sourire si caractéristique du personnage. Mais après tout, il l'avait déjà perdu lorsque tout s'était terminé sur Oa - absolument tout, jusqu'à la race des Néo-Dieux. Pour mieux renaître, selon les Gardiens de l'Univers - mais il n'en avait aucune preuve. Se pourrait-il que Mister Miracle - que Scott Free - soit devenu ainsi ?

Vous pouvez m'appeler Outsider. dit-il en l'observant avec circonspection. King Miracle ? Et roi de quoi, exactement ?

Cette fois encore, ils furent interrompus - par une autre arrivée, furtive et pourtant imposante, et en cela terriblement familière ; d'autant plus maintenant qu'il y avait droit fréquemment depuis plusieurs semaines, là d'où il venait.
Batman ? Par précaution et par réflexe, il fit néanmoins glisser un Batarang dans chacune de ses mains. L'habit ne fait pas la chauve-souris : arborant ses couleurs sans être l'original, lui-même n'était-il pas en quelque sorte un usurpateur ? D'autant que le ton du nouvel arrivant n'était pas pour lui plaire.

Et vous, on peut savoir qui vous êtes ?

Un Batman, oui - mais pas celui qu'il connaissait, à moins que Bruce ait soudain décidé de faire régresser sa garde-robe d'environ trois siècles... Si bien que, contrairement à eux, il se fondait parfaitement dans le décor. Même le masque ne réussit pas à camoufler entièrement sa surprise alors qu'il parvenait à cette réalisation. La tension qui l'habitait se relâcha légèrement.

Vous êtes le Batman de cette époque, pas vrai ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4444-superboy-rebirth http://dc-earth.fra.co/t4287-superboy-i-m-no-superman
Inscription : 29/06/2014
Messages : 7084
DC : The Bat ; The Atom ; Sportsmaster ; Ch'al Andar/Hawkman ; Orin - The Aquaman
Situation : Last of the Fourth World.
Localisations : En pleine évasion.
Justice League

MessagePosté le: Dim 29 Oct 2017 - 17:43
"Je suis la Chauve-Souris, maléfique créature de métal."

La réplique du nouveau venu est directe, franche et agressive.
Si son regard a glissé, initialement, sur les trois personnes présentes, alternativement, il se concentre désormais sur l'Outsider, qui l'a directement interpellé ; à priori, ce n'était pas une bonne idée.

"Je veille sur cette cité rongée par le Vice, les Abus et la Pauvreté, en brisant ceux qui participent à ces démences - et je crains que vous n'en fassiez partie, gentlemen."

Lentement, son visage entièrement masqué se détourne de Conner et de King Miracle, vers qui il offrait des signaux clairement agressifs, avant de se fixer sur Miss Miracle, qui croise les bras et le regarde comme un adulte usé observerait un gamin crétin, qui mange ses crottes de nez avec un sourire ébahi ; au fond, le jugement qu'elle formule silencieusement sur ce Justicier n'en est pas très éloigné.

"Madame... je crois deviner des courbes féminines sous cet attirail de cirque, aux couleurs proches de l'un de ces mauvais. Madame, donc, je me doute que vous n'êtes qu'une proie dans leurs plans, et je n'ose imaginer les horreurs subies. Madame, si vous le voulez bien, je puis vous aider, vous protéger, vous sortir de cette fange, et..."

"Et ta gueule, mec."

Ce Batman, qui parlait jusque-là sur un ton emporté et plein de fougue, se fige à la réplique de la jeune femme.
Il ne l'a clairement pas vue venir, et ne sait comment la gérer.

"J'suis pas un damoiseau en détresse... purée, j'suis pas Laurent Lane, hein !"

Miss Miracle se tourne vers Conner, et son masque sensible reproduit fidèlement une expression de gêne, qui glisse sur son visage.

"C'est la merde, mec. King Miracle n'est pas n'importe quel Joueur, et la Partie part mal - on risque une Sanction, là, mec. On ne doit jamais - jamais - croiser les locaux, encore moins les Justiciers. J'sais que t'as très envie d'lui parler et tout, mais c'type... il n'sait rien de ton monde, ou de ton Temps. Ça pue, carrément."

Elle soupire, puis se retourne vers le Batman. Ce dernier semble s'être repris, et serre les poings en s'avançant ; visiblement énervé, d'un coup.

"Je me trompais : vous n'avez rien d'une dame. Vous n'êtes qu'une catin, une nuisible... comme Mary-Ann, Annie, Elizabeth, Catherine et Mary-Jane. J'avais juré de ne plus... de ne pas... mais... non. Vous le méritez. Vous le méritez !!!"

"Hey, hey, hey... du calme, mon grand... du calme, on va te changer tes souvenirs et..."

Miss Miracle lève les bras pour calmer ce Batman surprenant, au discours qui interpelle et rappelle de mauvais souvenirs, sanguinolents. Elle se prépare à agir, à déclencher une réplique - mais elle n'en aura pas le temps, tout comme de finir sa réplique.
Car, tout simplement, ce Batman explose devant elle - littéralement.

"Mais... mais..."

Le Justicier local s'est évaporé, anéanti.
Un peu de chair fumante reste encore sur le sol, mais l'essentiel de son corps et la totalité de son être ont pleinement... disparu.
Miss Miracle semble brisée et tétanisée par l'événement - avant, soudain, de se reprendre pour tourner un air enragé vers King Miracle.

"Mais... PUTAIN !!! Qu'est-ce que tu as fait ?! Pourquoi, bordel ?!"

"Pour répondre à la question de ton mec, Miss Miracle."

"C'est mec, pas mon mec !"

"Je suis King Miracle, donc.
Roi, en effet.
Du Multivers, pour simplifier."


King Miracle, dont la main droite fume encore après le tir absolu qui lui a permis d'anéantir cette étonnante version de Batman, s'avance, et lève son autre main vers Conner ; un sourire mauvais, plein de suffisance, glisse alors sur son visage.

"Miss Miracle t'a informé sur la Partie, mais elle ne sait pas grand-chose, cependant. A vrai dire, elle se singularise surtout par son ignorance, voire sa stupidité."

"HEY ! Mais ferme-la ! J'suis..."

"Il suffit."

Sa main fumante luit à nouveau - et un rayon s'en échappe, pour frapper Miss Miracle.
Qui disparaît.
Mais sans chair brisée, sans odeur de peau brûlée ; non, juste une simple disparition, qui peut faire espérer qu'elle aille bien... autant que possible.

"Bien. J'en avais assez, de son bavardage."

King Miracle s'avance.
Il apparaît soudain bien plus dangereux, bien plus trouble, bien plus maléfique qu'avant - et que Mister Miracle lui-même, tout simplement. Le Mystère et l'Inconnu qui entourent l'Outsider depuis cette folle aventure ne cessent de s'obscurcir.

"La Partie est simple, Outsider : soit nous parvenons à retrouver les éléments lancés dans le Temps, et nous pouvons rentrer chez nous. Le Prix, l'ultime Prix, je l'ignore, et je m'en moque. Je participe au Jeu, je mène la Partie depuis longtemps - et je contourne les Règles, pour une bonne raison.
Je veux étendre mon Royaume, pour devenir le Roi définitif du Multivers... de tous les Multivers.
Il n'y a donc qu'une question à laquelle tu dois répondre, Outsider - es-tu prêt à m'aider, à te mettre à mon service ? Ou voudras-tu, comme beaucoup d'autres imbéciles, t'opposer à moi ?"


La menace n'est même pas voilée, elle est claire.
Miss Miracle avait évoqué les difficultés et gênes de croiser le Batman... lui l'a tué, tout simplement, avant de se débarrasser d'elle ; il est mauvais, clairement. Il est mauvais, et surtout très dangereux...

"Non, il y a une autre question, meurtrier."

Une voix, lourde et puissante, s'élève dans le silence tendu qui s'est installé sur ce toit, dans le Londres dangereux et malodorant de 1888.

"Pourquoi, moi, je ne te tuerais pas ?"

King Miracle, dont le masque sensible a reproduit une expression de pure fureur d'être ainsi interpellé, se retourne pour découvrir l'inopportun...
... un homme qui vole au-dessus du vide, vêtu d'un costume coloré, affichant un air déterminé.

"Je suis Seyg de la Maison-El de l'Empire kryptonien. Et je ne laisserais pas un meurtrier, même d'un autre assassin, l'emporter devant moi !"

Il fonce, alors, vers King Miracle, pour le propulser dans les airs et l'écraser contre un immeuble.
Provoquant une explosion, des cris, de la peur, et un combat que ce monde et ce Temps ne devraient pas connaître - laissant un Conner sûrement médusé et choqué par tout ce qu'il se passe devant lui, et qui n'a vraiment que trop peu de sens...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
 

Rise of the Unknown [Conner]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ivy Town-