Renouveau [Tula]

Invité

MessagePosté le: Lun 7 Aoû 2017 - 8:55
Poséidonis. Capitale du Royaume d'Atlantis.
Le Palais Royal.



Les temps sont difficiles pour le peuple des profondeurs.
Après des troubles entre le Haut-Conseil, dont les membres nommés par le Sénat élu par le peuple assistent le Roi dans la conduite du Royaume, et Arthur Curry, le monarque actuel, ce dernier a commis l'irréparable en utilisant le Trident de Poséidon dans un combat concernant la surface ; des Amazones et surtout des Atlantes en sont morts.
Pour faire face à cette situation, et pour réagir aux pressions des Etats-Unis d'Amérique et de leur nouvelle Présidente, Amanda Waller, le Haut-Conseil et le Sénat ont conjointement décidé de retirer le pouvoir à Aquaman ; Garth, son ancien acolyte, a été nommé Régent durant la vacance imposée du Pouvoir.

Cependant, les choses ont, encore, changé.
Il y a une dizaine de jours, la Présidente Waller a lancé une attaque directe contre Aquaman, organisant une opération médiatique autour de l'événement ; obligé du fait d'accords entre les deux pays, Garth a été sur place - mais n'a pas pu participer à l'emprisonnement de son ancien mentor.
Pire encore, le Régent a même fait front commun avec Arthur Curry. Les troupes atlantes ont fait de même, et le combat fut terrible... mais bref. Garth y a mis un terme, drastiquement.

Usant de ses extraordinaires pouvoirs magiques, le jeune homme a téléporté l'armée atlante et Aquaman en Atlantis, sauvant ainsi ses proches ; hélas, au prix d'un effort terrible, qui l'a plongé dans un coma profond... duquel il s'est réveillé ce matin.
Néanmoins, la situation a été bouleversée durant cette absence.

Au vu des tensions avec l'Amérique, le Royaume d'Atlantis se prépare à une guerre qu'il espère éviter
- mais qu'il ne fuira pas, si elle lui est déclarée.
En conséquence, le Haut-Conseil a décidé de restaurer Arthur Curry comme Roi... autant pour fidéliser le peuple autour d'un monarque guerrier, que pour éventuellement pouvoir l'accuser en cas de défaite,
et ainsi bénéficier d'un fusible à sacrifier si l'Amérique venait à l'emporter. Habile, comme souvent.

Garth n'est donc plus Régent - mais ce n'est que secondaire, pour le jeune homme qui se remet à peine.
Il s'est éveillé quatre heures plus tôt, mais le Palais Royal bruisse déjà des constatations de Rowa, l'Aînée de la Science qui a veillé sur lui. L'énorme téléportation réalisée pour sauver Aquaman et l'armée lui a coûté beaucoup, et il en est lourdement impacté ; il a perdu une partie de ses pouvoirs,
incapable d'accéder à l'ensemble de ses capacités. Il ne peut plus générer de chaleur ou de froid dans ses membres, il ne peut plus user de téléportation magique, et sa vision-laser est limitée. Seuls demeurent sa constitution atlante, sa projection astrale, sa détection mystique, son contrôle de l'eau,
et ses connaissances occultes.
De plus, les cicatrices à l'oeil, dues aux débordements mystiques dans son corps durant son entraînement et transformées en tatouage par phénomène magique, se sont étendues mystérieusement sur son bras. Un phénomène actuellement artistique, mais qui pourrait être dangereux à l'avenir.
Ce n'est, hélas, pas le pire.

Garth vient aussi d'être informé que, suite à sa décision d'accepter la régence du Royaume d'Atlantis,
les Idyllists, le peuple dont il est issu et qui avait fui l'empire sous-marin du fait de divergences d'opinions, ont décidé de... le bannir.
En acceptant la régence, Garth est en effet considéré comme traître aux idéaux des siens, qui rejettent la violence et la domination de Poséidonis ; il est donc exclu, officiellement, de la Vallée Oubliée, et ne peut plus compter sur eux.

Le coup est durs ; les coups, en fait, sont durs.
Garth s'est entretenu avec Koah, l'Aîné de la Loi, pour connaître les possibilités pour forcer le dialogue avec les Idyllists - mais la voie semble être sans issue. Rowa, l'Aînée de la Science, considère que ses pouvoirs pourraient revenir, mais émets des doutes malgré tout ; il se pourrait qu'il ait perdu à jamais le fruit de son apprentissage auprès d'Atlan.

Affaibli. Dépossédé de la régence. Exclu des siens.
Garth est seul, donc. Mais pas sans volonté.

Le jeune homme a en effet décidé de se lever, et de se préparer.
Quelques jours de coma ont laissé ses cheveux et sa barbe pousser, mais il n'a pas encore le coeur de les couper. Il découvre le costume rouge et noir laissé par les domestiques, mais il le repousse ; si les Idyllists ne veulent plus de lui, il assumera cette décision et ne voudra pas porter leurs couleurs, pour ne pas leur faire honte.
Garth s'empare d'une armure atlante légère, bleutée, et s'active. Il a à faire, même s'il n'est pas encore remis.



Quasiment sans pouvoir. Sans titre. Sans peuple. Apparemment seul.
Un nouveau défi, donc. Pour un nouveau Garth, peut-être...
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 01/07/2017
Messages : 183
DC : Kala Avasti
Localisations : Atlantis
MessagePosté le: Mer 9 Aoû 2017 - 11:47
L’attente est très certainement le pire des maux, enfin couplé avec l’impuissance. Cela Tula en fait la douloureuse expérience depuis presque dix jours alors qu’elle a récupéré le corps inanimé de Garth après une téléportation d’envergure. Un partie de son cerveau essaye de la rassurer, c’est normal ou du moins attendu qu’après une telle débauche de pouvoir son corps ai besoin de s’en remettre. Ce n’était pas comme si le brun n’était coutumier de ne pas savoir gérer sa puissance et se retrouver à court. Mais la peur engourdit le message de pénétrer son cerveau durablement, ce ne sont donc que des pensées fugaces, relayées au second plan rapidement.

Elle le veille sans cesse pendant cinq jours, à surveiller le moindre changement de son corps, les cicatrices de son œil s’étendent à son bras sans que l’ainée de la science Rowa ne sache spécifiquement ce que cela implique.

Et Tula ne sert virtuellement à rien, les membres de l’armée empoisonnés sont à présent en convalescence .Mais elle n’arrive pas à se remettre au travail il y a pourtant à faire avec tout le ramdam d’une attaque de leur peuple par l’Amérique le retour au pouvoir du roi mais cela est comme un bourdonnement lointain. Peut-être même qu’Orin est venu le visiter un peu, elle n’en sait rien.
Est-ce que Garth à subi la même chose, le même tourment alors qu’elle avait succombé à ses blessures ? Avait-il cette sensation atroce d’être hors de son corps et d’assister au loin à sa vie passer comme anesthésié … a moins que ce ne soit le manque de nourriture.

Le sixième jour, le chef du conseil Leot viens la voir, il ne l’aime pas elle le sait, il n’aime pas le fait qu’elle soit une femme et dirige une partie de l’armée. Que cette même armée la respecte et lui obéisse. Il ne supporte pas sa naissance hors mariage et d’une mère Xebellienne. Tout ce qu’elle est, il l’exècre et ne tente ni de s’en cacher ni de lui rappeler à chaque fois qu’ils se croisent.
Il doit très certainement lui dire tout un tas d’horreurs comme à son habitude. Mais ses mots importent peu, ce n’est qu’au moment où sa main se rapproche de Garth qu’elle lui attrape le poignet et son esprit reprend contact avec son corps. La rousse saisit alors le débit d’horreurs qu’il prononce à la minute et laisse sortir sa colère.

Elle agresse donc violemment et volontairement un membre du haut-conseil.

Bien évidemment elle est immédiatement placée en détention et perds son titre de capitaine, le nom de sa famille encore une fois couvert d’opprobre comme si la violence était dans son sang. Une fois éloignée de Garth Tula réalise ce qu’elle a fait, pleinement, violemment ainsi que ce qu’il se serait passé si on l’avait laissée faire…

Pendant quatre jours enfermée dans ses quartiers Tula se mure dans un silence oppressant, elle si vive et dynamique devient quasi amorphe. Ce n’est qu’une fois qu’on lui annonce que Garth est réveillé et marche qu’elle sort de sa léthargie, elle quitte sa tenue de capitaine pour des vêtements de civil et se sépare d’une longueur conséquente de cheveux. Ainsi elle se sent mieux, moins engoncée dans des règles ou des attentes que l’on voudrait d’elle. Un peu plus libre même si ce n’est que de l’apparat.

Tula nage alors à pleine vitesse, Garth est en vie encore faible, mais en vie et c’est tout ce qui compte.

Elle se jette sur lui et l’enlace, la rousse éprouve un besoin viscéral de le sentir contre elle chaud et surtout vivant. Ce n’est qu’au bout de longues secondes que l’ancienne capitaine réalise ce qu’elle fait et s’éloigne de son premier amour auto proclamé. Il porte une armure atlante et non la tenue des Idéalistes, ce qui indique qu’il s’est passé quelque chose, mais le brun lui en parlera en temps voulu. Ses cheveux ont poussé d’ailleurs ce qui lui va bien et sa barbe aussi, ce qui lui plait moins.
Mais au lieu de le détailler, il serait peut-être mieux de lui parler.

- Je suis heureuse que tu te sois remis Garth. Le royaume n’était plus le même sans toi.

Ce qui était vrai à ses yeux, il est et restera la meilleure partie d’elle.
C’est également un euphémisme tant son passage en soins intensifs l’a marquée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4938-tula-seconde-en-ligne-pour-la-couronne
Invité

MessagePosté le: Mer 9 Aoû 2017 - 21:32
Garth est sur le point de quitter sa chambre, le doux cocon qui l'a accueilli durant ses dix jours de coma, quand il entend la porte s'ouvrir à la volée. A peine a-t-il le temps de se retourner, qu'il sent une présence filer dans la pièce - et se précipiter directement contre lui.

"Hum."

Si son instinct le pousse à se défendre, à rester sur ses gardes, il décide de ne pas réagir avant d'avoir identifié l'origine de ce mouvement... et bien lui en prend.
Tula.
C'est Tula qui est rentrée dans sa chambre, et a foncé vers lui pour l'enlacer. Un sourire tendre glisse sur son visage.


"Oh... bonjour."

L'instant est beau. Sincère. Pur.
Puissant.


"Je..."

Le jeune homme veut dire quelque chose - mais il se tait. Le silence est meilleur.
Il ferme les yeux, entoure définitivement Tula de ses bras... et ferme les yeux. Pour plonger dans cette étreinte. Pour en profiter. Pour en profiter vraiment.
L'instant est beau, oui. Ce moment apporte énormément à Garth, qui découvre ici une bouffée de tendresse, d'affection dont il avait terriblement besoin, sans le savoir. Il pousse un profond soupir d'aise, avant de lentement rouvrir les paupières et baisser son regard vers elle.


"Je n'allais pas te laisser seule, Aquachick."

Sans prévenir, le vieux surnom de Tula revient sur ses lèvres - celui utilisé lors de leurs premières années, et surtout quand ils étaient... ensemble.
Garth rougit, légèrement, devant ce vieux réflexe ainsi ressuscité... mais il ne le regrette pas. Du fond des tripes, non, il ne le regrette pas.


"Je suis content... de te voir."

Il la tient toujours contre lui - près. Très près.
Ça n'a rien de désagréable.


"J'ai... appris, pour l'altercation et les décisions du Haut-Conseil. Je... je suis désolé, c'est parce que j'étais... inconscient que c'est arrivé..."

Garth soupire, et secoue légèrement la tête.

"Mais... merci. Merci de m'avoir défendu. Merci d'avoir été là pour moi..."

Un sourire pur glisse sur son visage, alors qu'une main lâche Tula, pour venir doucement passer sur sa joue ; elle est belle, toujours. Elle a coupé ses cheveux, a adopté une tenue civile - mais elle est toujours aussi belle.
Elle n'a pas vieilli, en fait. Elle est similaire à celle qu'il a connue jadis... et aimée.
Les souvenirs affluent, à nouveau. Des souvenirs difficiles, comme leurs disputes et sa disparition, mais aussi agréables, via leurs aventures, leurs étreintes, leur relation.


"... comme d'habitude."

Garth soupire - de satisfaction.
Sa main continue de glisser sur la joue de Tula, ses yeux demeurent plongés dans les siens. L'instant est beau, oui ; et il aurait envie de le poursuivre pendant des heures...
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 01/07/2017
Messages : 183
DC : Kala Avasti
Localisations : Atlantis
MessagePosté le: Jeu 10 Aoû 2017 - 19:24
Tula doit être affreuse, avec des cernes immenses et des cheveux en bataille mais elle est bêtement heureuse que Garth soit là avec elle et surtout vivant. Un instant elle se demande si elle n’a pas été trop vive ou brusque dans ses mouvements. La rousse est impulsive et peut parfois manquer de se maitriser mais le brun réponds à son empressement en l’enlaçant à son tour et il soupire d’aise.
En ce moment tout est bien. Que ce moment dure…

La rousse pourrait rester ainsi des heures d’ailleurs ils l’ont fait quand ils étaient ensemble à être juste l’un contre l’autre et profiter ainsi du temps qui s’écoulait. Il prend la parole et termine ce moment qui leur appartenait, comme pour le prolonger elle ne le regarde pas mais ne peut s’empêcher de pousser un soupir quand elle entend ce surnom venu d’un autre temps. Un temps où ils étaient infiniment plus insouciants.

"Parole Garth tu as tant de talent pour les surnoms que je croirais que tu es de la surface "

Il s’agit là d’une petite taquinerie rien de plus, surtout parce qu’il se rappelle de ce surnom qui vient de leurs premières rencontres. Même si elle ne l’apprécie pas, il provient d’un temps où elle ne se posait pas mille questions avant d’embrasser une personne qui lui plaisait et qu’à présent hé bien …elle demande.

" Tu sais bien que ce genre de choses ne se décide pas vraiment sinon …enfin …J’aurais voulu être là à ton réveil "
Elle a changé volontairement de sujet au cours de sa phrase, ce sinon qu’elle n’ose continuer serait « sinon je ne t’aurais jamais abandonné », mais il ne faut pas remuer de vieilles blessures surtout si elles ne servent qu’à faire mal. La rousse relève la tête pour croiser le regard violet de Garth et décidément elle ne comprendra jamais le ressentiment qu’on bien des atlantes pour un regard aussi beau et profond. Il la garde contre elle et leur posture pourrait prêter à confusion sur la nature même de leur relation pour quiconque les surprendraient.

Vient le moment où il aborde le sujet de sa mise à pied, un instant elle fronce son nez elle n’est pas fière de son éclat de violence, encore plus qu’elle est persuadée que si on ne l’avait pas arrêtée le conseiller Leot ne serait pas a l’hôpital mais dans un endroit bien plus définitif.

Cela lui fait peur, car petit à petit les mots du conseiller lui reviennent enfin par bribes " coule dans le sang" " violence" " tel son père" "indigne de confiance " et pour le coup la rousse ne peut qu'être d'accord avec Leot. l'espace d'un instant elle a agit comme son père ...

" Je n'aurais pas dû m'emporter de la sorte, après tout ce n'étaient que des mots et je ne l'avais jamais trouvé digne d'attention. Je ne regrette pas pourquoi je me suis interposée...ne me remercies pas s'il te plait"
fini t elle sur une note ou on l'en une pointe de tristesse.

Garth utilise alors la pire des armes sur elle, il lève sa main pour lui caresser la joue avec une douceur exquise comme si elle était faite d'un matériau dont le moindre mouvement brusque même à distance la briserait en mille morceaux. Comment ne pas succomber ? Tous les deux à un moment de leur vie ont été rejeté par ceux qu'ils aiment le plus et chacun à un besoin, viscéral de reconnaissance et d'affection .C'est cette main contre sa joue et le regard que lui offre son premier amour qui la force à parler de ce qu'elle aurait préféré cacher, même à elle même.

" Tu sais je croyais que si je jouais mon rôle de sœur, de bâtarde du roi ... ou du moins si je faisais ce que l'on attendais de moi.... si je restais à ma place... Je serais acceptée , je serais heureuse ...mais je crois que je ne sais pas mentir."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4938-tula-seconde-en-ligne-pour-la-couronne
Invité

MessagePosté le: Jeu 10 Aoû 2017 - 21:47
Son sourire, tendre, se transforme en léger rire quand il entend la remarque de Tula.
Cela fait du bien... cela faisait longtemps, qu'il n'avait pas gloussé après une réflexion amusante. Et il ne pense pas uniquement au coma, mais aussi aux nombreuses périodes précédentes et troublées.


"J'ai beaucoup rôdé avec les Titans... et Arthur m'avait placé dans une école privée en Écosse. La Surface m'a beaucoup impacté - mais je crois que, même pour eux, mes surnoms ne sont pas les meilleurs."

Il acquiesce, lentement, aux prochaines paroles de la jeune femme.
Garth sent le trouble - mais ne dit rien. Par respect.
Il sait très bien qu'ils abordent là des sujets difficiles : la disparition de Tula, le terrible drame qui lui a fait, un temps, croire qu'elle était perdue à jamais ; mais aussi sa récente confrontation avec l'Aîné Leot, connu pour ses intrigues et son approche ultra-conservatrice de la politique du Royaume d'Atlantis.


"Soit."

Debout, la serrant toujours contre lui, le jeune homme décide de ne rien dire - de ne pas répliquer.
Il sait que Tula n'est pas à l'aise, avec son trépas mais surtout son origine, qui lui est trop souvent renvoyé en pleine tête ; cela n'a jamais été important, pour lui, mais tout le monde n'a pas cette ouverture d'esprit. Élevé quasiment en sauvage, par le sorcier Atlan, le principe de lignée, d'honneurs et de principes familiaux lui a longtemps été étranger... il a appris, depuis. Mais ne s'y est jamais attaché.


"Je ne te remercie pas, donc... mais j'en suis quand même content."

Un léger sourire, encore - mais qui ne tarde pas à disparaître.
Garth découvre le regard, légèrement triste, de Tula, et sent dans ses nouveaux mots... une confession, une vérité longuement préservée et cachée au plus profond d'elle-même, refusant que les autres et elle s'y confrontent. Il sait qu'elle se livre ici beaucoup, qu'elle fait preuve d'une confiance totale - et il apprécie le geste, à sa juste valeur.
Il en est touché, et son visage l'exprime... lui non plus ne sait pas mentir.


"Je... te comprends. Je n'ai jamais été à l'aise, non plus, dans cette atmosphère... ces intrigues... ces complots, et ces balances politiques. Arthur non plus, mais je crois qu'il parvient à s'y mouvoir avec plus de... souplesse, car il a la mainmise définitive.
Il est le Roi, après tout - nous, nous demeurons des... pièces rapportées. Quoi qu'il arrive, quoi qu'on fasse... on en reviendra toujours à ça. Le monstre sauvage aux yeux violets, et la fille illégitime et mystérieuse."


Un sourire triste glisse sur ses lèvres. Sa main lâche le dos de Tula, et vient rejoindre l'autre sur son visage ; tous ses doigts se posent sur les joues de la jeune femme, dans des gestes tendres et affectueux - très tendres, et très affectueux.

"Ces rôles nous ont été imposés, comme des condamnations - mais ils ne sont pas nous, comme Arthur n'est pas uniquement le Roi d'Atlantis.
Moi aussi, j'ai essayé de jouer ma fonction, de m'intégrer, d'agir au mieux... j'ai pardonné les fautes d'Arthur, j'ai même accepté cette Régence. Le résultat ne fut ni brillant, ni agréable, n'est-ce pas ?"


Il hausse les épaules, et tente de rire - mais le son est faux, bien sûr. Cela ne porte pas à plaisanter, loin de là.

"C'en est assez, Tula... j'en ai assez. Je ne peux plus, je ne veux plus.
Je vais quitter Poseidonis - et ce rôle.
J'ai appris que l'Ecole Silencieuse de Magie a réussi à détecter, enfin, la localisation d'artefacts magiques perdus. Selon l'Aînée Rowa, cela pourrait être bénéfique à ma guérison - mais, surtout, il est indispensable de retrouver ces pièces, pour la sécurité du Royaume et du monde."


Sans prévenir, sans s'en rendre compte, Garth se penche en avant et approche son visage de celui de Tula ; ils ne sont qu'à quelques centimètres, quand il s'arrête.

"Est-ce que... est-ce que tu partirais... avec moi ?"

Garth n'avait pas prévu de former une telle proposition - il n'a pas réfléchi, et se laisse guider ici par son instinct... ses envies.
Ses sentiments.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 01/07/2017
Messages : 183
DC : Kala Avasti
Localisations : Atlantis
MessagePosté le: Sam 12 Aoû 2017 - 11:55
Sa taquinerie porte ses fruits puisque Garth rit et elle se contente de le regarder, enfin de l’admirer plutôt elle n’a pas cessé de le faire ces derniers jours mais la rousse ne peux s’empêcher de l’admirer vivant. Il blâme les surfaciens tout en s’incluant à ces derniers et se met à leur niveau voir inférieur.

« On va travailler ça, ce petit défaut pour nommer les choses ne restera pas longtemps »

Parce que franchement garder comme surnom Aquagirl voire Aquachick c’est assez réducteur de ce qu’elle est.

Et il fait bien de ne pas la remercier pour avoir tabassé un atlante non rompu aux arts de la guerre comme elle l’a été depuis sa prime jeunesse. Pire il ne doit pas la remercier et être content de cet acte de violence gratuit, quand bien même il a été dicté par la protection d’un être cher. Elle se perd de plus en plus à Poséidonis, dans un rôle qui n’est pas le sien. Le risque qu’elle pressent la concernant est de devenir comme ce père froid et violent qu’elle à connu prêt à livrer ses enfants en pâture à n’importe quel danger pour qu’ils s’endurcissent. C’est ainsi qu’Orm a commis son premier meurtre au même âge qu’elle c’est-à-dire huit ans. Peu de gens sont au courant des méthodes d’éducation du précédent Roi

Face à la mortalité de Garth, la rousse sent ses barrières mentales mises à rude épreuve et elle aura besoin de temps et de calme pour se retrouver comprendre qui elle est et son rôle.
Tula le lui avoue à demi-mots et chose surprenante il ressent la même chose, Poséidonis doit avoir un effet hautement néfaste sur ses habitants. Peut-être est-ce un effet secondaire de leur empathie naturelle avec le monde aquatique ? Elle relève alors un regard plein d’incompréhension à destination du brun avant de s’assombrir.

« Tu n’as rien d’une pièce rapportée et encore moins d’un monstre…n’utilise pas ses termes pour te désigner surtout avec moi. »

Dans son ton il y a quelque chose de définitif, qui implique que quiconque osant la contredire recevrait ses foudres. Mais quand il pose ses mains sur ses joues, quand il la regarde de cette façon, comme si elle était son monde son cœur se remet à battre furieusement contre sa poitrine et elle doit faire un effort pour se concentrer sur les mots qu’il prononce. Il lui parle de ce qu’il a accepté pardonné et fait pour s’intégrer aux autres. Mais les expériences de Garth, son coté idéaliste et pacifiste qu’il a tenté d’insuffler dans sa gouvernance pour renouveler un peu les idées vieillissantes et dangereuses de Poséidonis n’ont malheureusement pas payé et le brun reste amer de cette expérience.


« Les membres du conseil n’ont rien compris à ta gouvernance, on doit blâmer leur étroitesse d’esprit et leur bêtise plutôt que toi »


Il est certain pour Tula qu’avec plus de temps et un peu moins de palabres le sénat et le haut conseil auraient vu la finalité et la bienveillance de ses édiles.

Son cœur qui c’était remis à battre s’arrête presque lorsqu’il parle de départ, sans réfléchir Tula se rapproche de Garth ses mains remontent le long de son dos et s’agrippent à lui au niveau de ses épaules. La rousse se colle à lui alors que son cœur bat furieusement contre sa poitrine, comme s’il voulait retrouver son homologue de l’autre côté de sa cage thoracique. Elle ne peut rien lui dire pour l’empêcher de partir, elle le lui souhaite même, ainsi il s’extirpera de l’ambiance malsaine de Poséidonis. C’est le meilleur choix qu’il peut faire si en plus cela l’aide à retrouver la santé, si cela protège le royaume, que peut-elle dire ? Elle ne peut décemment rien opposer à l’idée, même si la simple pensée que le brun soit loin d’elle lui donne envie de pleurer. Ce n’est qu’après qu’il lui propose de venir avec lui. Le soulagement qu’elle ressent s’entends au soupir qu’elle pousse. La rousse se recule pour le regarder dans les yeux.

« Je ne veux pas aller dans un lieu où tu ne seras pas. Donc oui, j'adorerais .»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4938-tula-seconde-en-ligne-pour-la-couronne
Invité

MessagePosté le: Sam 12 Aoû 2017 - 23:06
L'instant est fort, sincère, pur.
Puissant.


"Ha."

Son sourire, sincère, reprend l'allure de rire et de la plaisanterie, quand la jeune femme émet une petite pique sur les habitudes de la Surface qu'il conserve, et qu'elle aimerait effacer ; il sait que ce n'est pas entièrement vrai... même si ce n'est pas vraiment faux non plus.

"Dommage... je suis sûr que mon imagination aurait produit de nombreux autres surnoms pour toi. Ne défie pas ma capacité de nuisance, j'ai appris auprès du meilleur - Roy Harper te salue."

Se remémorer ses premières années avec les Titans, et l'humour de Speedy devenu Arsenal puis Red Arrow, lui fait du bien. Il n'a pas toujours compris ses réflexions, et ne saisissait rien au début - mais ça a changé, heureusement. Et lui aussi en est venu à ces plaisanteries, avec cependant un peu moins de talent et de vista.

"Hum... est-ce un ordre, Lady Tula ? De ne plus me critiquer moi-même, de gagner un peu de confiance en moi ?"

Il est resté sérieux et silencieux, quand la jeune femme dans ses bras a répliqué, froidement et sûrement, qu'elle n'accepterait jamais qu'il soit considéré comme un monstre ; il apprécie, même s'il sait qu'elle n'a pas évoqué sa propre situation, et que son appréciation d'elle-même n'a pas changé. Comme pour lui.
Fais ce que je dis, pas ce que je fais - une sale habitude, pour les Atlantes.


"J'apprécie, néanmoins... tout comme ton soutien constant avec le Haut-Conseil, même quand tu étais en désaccord. Ma Régence n'a peut-être pas été comprise, mais elle aura surtout été courte... je doute même qu'elle soit plus qu'une note de bas de page dans les Chroniques d'Atlantis.
En soi, ce n'est pas grave - je suis content qu'Arthur retrouve ce rôle. Le Royaume a besoin de lui dans cette période sombre et, même s'il est responsable de ces actes affreux... être Roi lui fera du bien, le cadrera.
Arthur va devenir le Roi qu'il faut à Atlantis - et Atlantis fera de lui le Héros dont le monde a besoin. J'en suis... sincèrement satisfait."


Ce qui est vrai : Garth nourrit toujours une affection sincère pour son ancien mentor, et il ne veut que son bien ; lui, par contre, hésite encore sur ce qu'il souhaite réellement pour lui-même...

"Le rôle occupé, je vais pouvoir accomplir cette mission évoquée par l'Ecole Silencieuse de Magie. Des artefacts longtemps disparus, comme les Cristaux du Zodiaque, ont été récemment relevés, et semblent être à disposition de la Surface ou des curieux ; ce n'est pas acceptable.
Si mon séjour dans l'Ecole n'a pas été... agréable, ils me font assez confiance pour me charger de cette mission - et j'ai besoin de me sentir utile, tout en récupérant peut-être ces pouvoirs."


Il esquisse un petit sourire triste.
Si ses pouvoirs ne sont pas le fondement de sa personnalité, de sa vie, le fait de les avoir le reliait aux Idyllists et à ses parents... ce peuple qui l'a désormais exclu.
En les retrouvant, il se reconstituera peut-être. En prouvant sa valeur à toute la civilisation atlante, il sera peut-être à nouveau entier.


"Je..."

Son coeur bat plus fort. Ses mains demeurent sur les joues de Tula. Leurs visages sont extrêmement proches ; ils sentent leurs souffles, plongent les yeux dans ceux de l'autre.
L'instant est fort - puissant, définitivement.
Le Temps ne s'écoule plus. Tout est arrêté, tout est figé ; tout est bon et beau.


"Tula."

Il sourit et, sans s'en rendre compte, caresse tendrement sa joue.

"Merci."

Garth ne peut rien dire de plus - il ne veut plus rien dire.
Il veut profiter... agir.
Et, sans s'en rendre compte, il s'avance encore plus. Il s'approche. Il sent définitivement le souffle, l'odeur, le doux parfum naturel de Tula. Il se perd, dans ces sensations et les souvenirs qu'ils ravivent - les souvenirs et les sentiments, qu'il découvre et comprend bien vivaces et réels.
Il se penche, donc. Il ferme les yeux. Il ne pense plus, ne réfléchit plus ; il vit ce qu'il veut vivre.
Et pose ses lèvres sur celles de Tula, tout simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 01/07/2017
Messages : 183
DC : Kala Avasti
Localisations : Atlantis
MessagePosté le: Mar 22 Aoû 2017 - 15:29
Quand elle est ainsi avec Garth, Tula peut se laisser aller un peu redevenir insouciante et se laisser aller. Alors elle le fait poussée par le rire sincère de son interlocuteur pourtant bien fatigué. La rousse soupire alors de façon théatrale quand il évoque les nombreuses possibilités de surnoms surfaciens possible pour elle qu’il a appris des meilleurs et que Roy la salue. Merci mais sans façon.

- Comment quelqu’un d’aussi adorable peut-il être également agaçant ? Vous êtes une énigme Prince Garth.

Prince est un mot qui lui convient et non monstre même monsieur, apprenti, Idéaliste ou ancien régent ce ne sont pas les termes qui pourrait le définir qui manquent, mais non à cause de ses yeux et des mots d’un des princes d’Atlantis. On le traite de monstre avant de le traiter comme une personne.

Qui sait dans quelles circonstances ses mots sont sortis ? Peut-être tout cela n’est dû qu’à une mauvaise interprétation ? Ou de contexte ? Quand il continue pour demander si c’est un ordre cette fois c’en est trop et elle roule des yeux

- Cela n’a rien d’un ordre, plus d’une suggestion…Même régent je n’avais pas le pouvoir de te donner des ordres et si nous nous fiions à la généalogie… Vous êtes prince et je ne suis qu’un rejeton indésiré devenu capitaine pour perdre son titre suite à un acte de violence envers un membre du conseil.

Elle termine sa phrase par un regard qui le mettrai au défi de faire pire, comme si cela n’était qu’un jeu. Trouver le plus de points horrible dans sa vie pour compter les points et définir qui à la plus pourrie… Parfois il est vital de s’amuser des contrariétés de la vie, sinon elles vous dévorent.

- Je suis certaine que tu auras un chapitre pour ta régence dans les chroniques, après tout il y a eu combien de pages sur les relations hors mariage et autres joyeusetés célébrant notre libération des conventions surfaciennes ? Je suis certaine que tu as toutes tes chances…

Apres tout les atlantes avaient toujours été porté sur la bagatelle qu’elle soit dans les cercles du mariage ou non le pire étaient les habitants de tritonis qui ne se privaient de rien et possédaient même une grande inventivité avec leurs appendices de sirène. Si un chapitre était sur ces concepts triviaux la régence d’un prince idéaliste même pour quelques semaines il méritait plus qu’une simple note un addendum ou un astérisque dans un texte.

- Je ne sais pas si Orin à besoin d’être roi, si cela lui fera du bien ou non, mais quoi que ce soit je ne suis pas à même de lui offrir ce dont il a besoin. A mon avis il doit se retrouver face aux conséquences de ses actes et de faire amende honorable pour ce qui c’est produit.

Tula ne lui en veut pas pour les horribles conséquences d'appeler la colère de Poséidon dans un lieu de Guerre. La rousse lui reproche sa réaction d'après ... minimiser les conséquences et tout mettre sur le dos de la circonstance, s'enfuir. Ce n'était pas digne d'un roi , son frère n'aurait pas fait ainsi. Mais Orm avait été formé , pas jeté comme ça ..

Mais à Présent il ne s'agit plus de leurs affaires, puisqu'ils quittent la ville bientôt. Même s'il reste un peu de préparation à faire, partir la tête la première n'est pas souhaitable surtout avec des reliques dangereuses qui sait où elles sont, même une fois repérées, et ce qui leur tien compagnie. Autant sécuriser le voyage le plus possible, cela augmentera leur chances de réussite.

- Garth l’école silencieuse ne m’inspire rien de bon, je ne suis pas aussi experte dans les arts mystiques ...Mais je sais me fier à mon instinct et Kadaver m’inspire toutes sortes d’émotions et la confiance n’en fait pas partie...Je suis d'accord qu'il faut inspecter l'information surtout si leur contact pourrait améliorer ta condition. Mais il faut vérifier sur la source n'est pas pervertie...J'irais leur poser des questions demain...gentiment promis.


Garth cherche ses mots, hésite peut être regrette t-il déjà sa proposition . Elle comprendrait qu'il revienne sur ses mots malgré la dangerosité de la mission confiée. un partenaire plus neutre peut etre agréable pour justement garder une sécurité.

Mais son hésitation n'est pas de cet ordre là, puisqu'il la remercie et l'embrasse. C'est doux , agréable et rempli de charme. Tula se laisse aller un peu, en fait elle en profite honteusement, mais Garth est allé de l'avant après son trépas , il est perturbé par la perte de ses pouvoirs. Il peut ne voir en elle qu'un refuge psychologique à son mal-être plutôt qu'une véritable romance . si c'est le cas, La rousse ne s'en remettra pas.

- C'est plutôt à moi de te remercier...mais ...allons doucement sur ce terrain tu veux ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4938-tula-seconde-en-ligne-pour-la-couronne
Invité

MessagePosté le: Mar 22 Aoû 2017 - 21:12
Le baiser est doux. Tendre. Intense.
Rapide.
Et, finalement, court.


"Hum."

Lentement, Garth rouvre les yeux - et se rend compte de ce qu'il vient de faire.
Et rougit. Terriblement.


"Je..."

Il reprend, doucement, sa respiration après un moment aussi fort. Tenant toujours la jeune femme contre lui, il comprend ce qu'il vient de faire... et s'il ne regrette rien, il ne peut qu'adhérer aux paroles de Tula : mieux vaut aller moins vite.
Au regard de leur histoire, au regard des difficultés de leurs vies... et par respect pour Dolphin et Cerdian, aussi. Et surtout.


"... oui. Tu as raison."

Le jeune homme soupire, légèrement.
Il baisse quelque peu son doux regard violet, le fixant pendant quelques instants sur les dalles de la salle dans laquelle Tula est venue le rejoindre ; mais cela ne dure pas.
Il relève les yeux - et esquisse un sourire. Petit, timide... mais sincère.


"Je... je n'aurais pas dû. Pas comme ça. Pas maintenant. Je..."

Une de ses mains quitte Tula, et vient passer dans sa chevelure désormais plus sauvage. Il hausse légèrement les épaules.

"... ce fut... intense, mais tôt. Trop, sûrement. Je te présente mes excuses, pour cet... excès."

Il sourit, puis lui adresse un signe de tête positif.
Recherchant un autre sujet, un moyen de diversion, il se remémore leur discussion - et saute sur une occasion de dévier la conversation sur autre chose. Tout plutôt que de s'appesantir sur ce moment gênant... mais fort agréable.


"Quant à l'Ecole Silencieuse de Magie... je partage tes doutes sur eux, sur leurs plans et sur leurs objectifs. Kadaver, notamment, m'inquiète. Si je veux partir en quête des artefacts, c'est autant pour que le Royaume retrouve son dû et que des innocents soient préservés... que pour qu'ils tombent entre de mauvaises mains. Et je parle aussi de la Surface que de l'Ecole."

Un petit sourire, complice, glisse sur ses lèvres.

"Nous jugerons, seuls, de ce que nous ferons de ces artefacts... mais oui, je pense aussi qu'il serait bon que tu ailles les interroger. Nous pourrons comparer leurs déclarations, pour voir si tout concorde."

Lentement, naturellement, Garth la lâche - et l'étreinte s'évapore.
Elle n'est pas oubliée, néanmoins. Et sera, peut-être, poursuivie plus tard... quand le Temps aura joué sa partition pour eux deux.


"Bien... tout semble en ordre, donc..."

Son regard glisse sur la pièce, puis se repose sur Tula.
Un sourire sincère lui est alors offert.


"Prête pour une nouvelle aventure, Lady Tula ?"

Et, ainsi, tout recommence.
Encore.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Renouveau [Tula]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Renouveau [Tula]
» Au printemps (Triste renouveau de Dame Nature)
» Renouveau et Greetings halloween sont en ligne!
» Karak Draka : le renouveau
» Renouveau AMAP

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs :: Atlantis-