[CW] UNITED WE STAND : Bataille Finale Recrues VS Rebelles ! [Libre]

Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Invité

MessagePosté le: Mer 23 Aoû 2017 - 7:52
Gotham City. Cour de Justice.
Mercredi 23. Milieu de journée, peu après midi. Le moment idéal pour fédérer l’ensemble de l’attention du pays – le moment idéal pour ré-imposer sa puissance pour une Présidente en mal de réussites, récemment.



A l’intérieur de la Cour de Justice, une foule d’agents s’active pour préparer au mieux l’événement, celui qui doit clairement relancer cette présidence et redonner de l’allant à un Gouvernement en échec. Tous, ici, savent qu’ils ne peuvent pas échouer ou être juste moyens ; la pression est trop forte.
Et, au milieu de ce chaos vaguement organisé, deux personnes demeurent immobiles et calmes – en apparence. Deux personnes qui dominent cette situation, et en attendent beaucoup.

Amanda Waller, Présidente des Etats-Unis d’Amérique. Hugo Strange, Conseiller Spécial et Gouverneur Exceptionnel de Gotham City. Tous deux ont organisé cet événement, après que le second ait « pacifié » la Ville via des méthodes extrêmes ; tous deux ont décidé de démasquer publiquement aujourd’hui le Héros Nightwing, devenu un Rebelle terroriste et un otage précieux.
L’idée est de reprendre le contrôle et d’offrir une défaite réelle aux ennemis ; mais l’idée est dangereuse.

Quelques mois plus tôt, la Vice-présidente Waller fut nommée Présidente suite à la disparition, en plein combat pour Metropolis, du Président Wilson, dit Deathstroke. Elle imposa immédiat un état d’urgence, invitant les Héros et les Vilains à la rejoindre pour organiser la défense de la Nation ; les récalcitrants se voyaient promettre un statut de hors-la-loi et une arrestation brutale.
Le lendemain de sa nomination, elle lança son Suicide Squad contre le Batman et ses proches, provoquant l’intervention d’une Justice League minée par les tensions puis la destruction de la Batcave et du Manoir Wayne ; les Héros Batgirl et Nightwing furent enlevés.
Amanda annonça ensuite que le Martian Manhunter et l’Epouvantail étaient recherchés, le premier pour les crimes causés sous l’influence du second ; il fut finalement appréhendé par un allié devenu Recrue, puis jugé et transformé en Recrue lui-même, dans la honte et le déshonneur.
En parallèle, les membres Rebelles de la Justice League fondèrent la Justice League International, tandis que les Titans s’opposaient littéralement à Waller ; l’attaque des hommes de la Présidente ne permit pas de les appréhender, même si le Conseiller Spécial Lex Luthor fut nommé pour les arrêter directement.
Amanda manipula le Héros Red Tornado pour qu’il l’attaque et ainsi passer pour une victime triomphante ; elle ne put malheureusement rien quand le Joker attaqua Gotham City, provoquant des millions de dégâts et poussant le Héros Atom, une Recrue, à se sacrifier. Ses troupes n’en sortirent pas triomphantes, deux membres de ses forces s’affrontant dans les rues de la Ville.
Pour reprendre le contrôle de Gotham, Amanda nomma Hugo Strange comme Gouverneur Exceptionnel ; il ne tarda pas à imposer un régime autoritaire et brutal, fait d’enlèvements et d’expériences terribles.
Waller enchaîna en voulant s’emparer du Rebelle Aquaman – mais ses Recrues échouèrent, ce qui, couplé à la libération de Batgirl et à la chute de Lex Luthor après le vol d’informations secrètes par un commando de Rebelles, l’a affaibli. Elle a bien tenté de reprendre discrètement la main en lançant une guerre-éclair contre Atlantis, mais cette dernière a également mené à un échec…
Les temps sont durs pour la Présidente, donc. D’où le besoin de reprendre la main par un acte d’éclat.

(HJ/ Pour plus d’informations sur le contexte, voir ici : http://dc-earth.fra.co/t8-contexte-rp-du-forum /HJ)

« C’est prêt, Madame. »

« Merci, Strange. »

Amanda soupire, se redresse, et affiche un visage conquérant.
D’un pas décidé, elle quitte la salle principale de la Cour de Justice et débouche à l’extérieur. Là, une estrade a été montée, des dizaines de journalistes sont présents – mais sont laissés à une bonne distance par la garde rapprochée de la Présidente.

Des robots. Des cyborgs, même. 200 cyborgs présents et prêts à tout pour défendre la Présidente, et pour organiser au mieux cette journée terrible. Ils ne sont cependant pas les seuls.

Waller et Strange ont en effet convoqué toutes leurs forces dans la bataille. Sont ainsi rassemblés toutes les Recrues…

… et quelques autres qui devraient encore les rejoindre, comme la J.S.A. qui est officiellement une équipe de Recrues.
Une grande masse de forces ainsi rassemblées, donc. Mais il faut bien cela face au combat que la Présidente prévoit, face à des Rebelles qui voudront libérer l’un des leurs…


« Mes chers compatriotes, bonjour. »

Debout sur l’estrade, Amanda Waller parle dans le micro, avec dans son dos Hugo Strange. Autour d’elle, les 200 cyborgs et toutes ses Recrues. Au-dessus d’elle, un écran géant qui répercute son visage et l’évolution de la situation, retransmise dans le monde entier.
C’est une démonstration de force, clairement.
Et dans le monde entier, dans tout le pays et dans toute la ville, la majorité de la population regarde, impressionnée par un tel Pouvoir. Les Gothamites, terrorisés par Strange, attendent, terrifiés, les suites des annonces ; ils ont peur, et ils ont raison d'avoir peur.
Jane et John, par exemple, sont un couple moyen, flirtant avec la pauvreté, déjà agressés, déjà survivants ; le nouveau règne de Strange les terrifie, et ils n'osent rien faire, de peur d'être pris dans la tourmente. Ils attendent, donc ; soumis devant une autorité qui se lance dans son discours qui rappelle les pires heures de l'Histoire.


« Comme annoncé récemment, nous sommes ici pour un moment difficile… mais indispensable. Les Rebelles à notre cause, les terroristes en vérité, vont trop loin et causent trop de torts à cette Nation. Nous devons les frapper, fort, pour rappeler que nous resterons unis et invincibles.
Cette épreuve est terrible, mais nous l’emporterons. Ce pays et ce peuple, que je représente, ne peuvent échouer – et même si nous devons utiliser des moyens difficiles, nous devons avancer et montrer que nous ne craignons rien ni personne. »


Amanda se tourne, au moment où quatre cyborgs arrivent et entourent un prisonnier…
… le Héros Nightwing, drogué et malmené, portant de nombreuses traces de blessure. Il est placé aux côtés de la Présidente, qui se retourne vers la foule rassemblée devant elle.

« Aujourd’hui, donc, nous frappons.
Aujourd’hui, nous prouvons que nous n’avons pas peur. Aujourd’hui, nous faisons tomber les faux Héros. Aujourd’hui, nous rappelons que nul ne doit se cacher du peuple. Aujourd’hui, nous démasquons un terroriste pour prouver que nous ne fuyons pas, nous. Aujourd’hui, nous révélons que Nightwing est… »


Waller s’approche du Héros et lève ses mains pour lui arracher son masque.
Elle s’arrête, néanmoins, en plein geste.
Car, sur l’écran géant derrière elle, apparaît soudain une autre image que la sienne, une image de…
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 17/01/2017
Messages : 1156
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Mer 23 Aoû 2017 - 7:53

« … la victime d’un Pouvoir sans fondement et tyrannique. Bonjour, Amanda. »

… Bruce Wayne.
Bruce Wayne est désormais à l’écran, et s’adresse directement à la Présidente. L’assistance est médusée, d’une par ce parasitage, ensuite par le fait que le milliardaire est supposé mort, tué avec son majordome par la J.L.I. – Waller l’avait annoncé comme tel.
Le choc est terrible ; cela ne fait que commencer.


« Et bonjour à tous. Je me doute que ma présence doit surprendre – oui, je suis vivant. Oui, la Présidente Waller a menti en annonçant mon décès et celui de Monsieur Pennyworth… mais ce ne fut pas son seul mensonge, et cela a justifié le fait que je me cache.
En lien avec les Héros, véritables, de la Justice League International, j’ai en effet récolté des éléments à charge contre la Présidence, et suis en mesure de… »


« FAITES-LE TAIRE ! STRANGE, FAITES-LE TAIRE ! »

Amanda est ulcérée – car terrifiée. D’abord figée et interdite, elle se remet maintenant et tente de s’approcher des éléments informatiques… mais les visages des techniciens sont effarants. Ils n’arrivent à rien faire, et Wayne continue encore…

« … confirmer que la Présidente Amanda Waller est responsable d’actes en inadéquation avec sa fonction et nos Lois. Elle a ordonné une attaque surprise contre le Batman et ses proches, que j’avais recueillis dans mon Manoir. Elle a mené des arrestations illégales. Elle a mené une guerre interdite contre le Royaume d’Atlantis. Elle a manipulé Red Tornado – et tant et tant d’autres choses, comme d’avoir confié à Strange, auteur d’abus terribles contre cette Ville et ses habitants, le contrôle de cette cité. Les Héros Red Robin & Outsider l’ont découvert avec douleur et consternation.
Amanda Waller est coupable, je le dis directement, de crimes contre la Nation. Je me trouve désormais dans un endroit sûr, et transmets actuellement les données grâce au Héros Cyborg aux médias et au Congrès. J’exige la tenue immédiate d’une procédure de destitution, et j’exige que l’Armée décide de se retourner contre elle, en empêchant qu’un Héros dévoué comme Nightwing soit ainsi maltraité par un Pouvoir sans… »


Le discours s’arrête, quand les techniciens parviennent enfin à couper la retransmission.
Amanda Waller se tourne alors vers le public et le micro, et tente de reprendre le contrôle – de la situation et d’elle-même.


« Mes chers compatriotes, il… il s’agit encore de l’illustration que les Rebelles sont prêts à tout, même à… cacher des… »

« WALLER. »

Un hurlement terrible lui coupe la parole, et plonge l’assemblée dans l’effroi.
Tous se retournent alors, pour en découvrir l’origine – qui est un homme, seul. Au milieu de la rue.

Le Batman. Auréolé d’une impression de puissance et de fureur à pleine contrôlée. Même Waller, pourtant rompue aux pires menaces, recule devant une telle vision.

« Je viens chercher mon ami. »

« Batman, en tant que terroriste, je vous ar… »

« Je vous avais prévenue, Amanda. Je vous avais prévenue, et vous n’avez rien fait.
Accompagnement musical:
 
Je viens chercher Nightwing. Je viens mettre fin à votre règne. Je viens écraser votre visage sous ma botte. »


« Et avec quelle armée, Batman ? Voyez ce que nous avons assemblé ici… avec quelle armée comptez-vous faire cela, très cher Batman ? »

Hugo Strange est survolté par la situation. Le contrôle de Gotham City lui est monté à la tête, et il espère encore l’emporter dans une confrontation directe.
Le Batman, cependant, laisse glisser son regard sur l’armée rassemblée par Waller et Strange – puis refixe son attention sur eux et l’estrade.


« Avec quelle armée, Strange ? »

Il ouvre en grand ses bras – et des formes émergent rapidement dans son dos, tandis que sa voix forte s’élève à nouveau dans l’air.

« Avec le people, que j’invite à se soulever pour reprendre cette ville et ce pays. Avec les Héros du quotidien. Avec la Nation elle-même… mais je ne peux lui demander de s’en prendre aux monstres que tu as rassemblés ici.
Avec quelle armée, dis-tu ? »


Arrive alors dans son dos une foule, une masse…
… de dizaines de Héros, de Vilains, de patriotes prêts à tout pour défendre ce qui est juste. De Rebelles, tout simplement.

« AVEC CELLE-CI !!! »

Le Batman se lance, alors, accompagné par ses alliés.
Les troupes de Waller font de même.
La Bataille Finale entre les Recrues et les Rebelles peut commencer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mer 23 Aoû 2017 - 8:00
Le moment tant craint est arrivé.
Amanda Waller a perdu le peu d’esprit qui lui restait.

Alors qu’il flotte au-dessus du sol, à quelques mètres des marches de la Cour de Justice de Gotham City, Ch’al Andar en est désormais persuadé : la Présidente commet ici une erreur, en organisant cette cérémonie indue et stupide.
D’une part, il n’apprécie guère de voir Nightwing, qu’il a connu et estimé chez les Titans, être traité ainsi ; mais, surtout, démasquer ainsi celui qui représente clairement le lien entre les générations de Héros n’est pas une bonne idée, non. Cela va provoquer l’adhésion des Rebelles, voir même de la population, qui a toujours apprécié ce justicier sympathique et bienheureux.

S’il a décidé de répondre à l’appel de la Présidente, en tant que membre de la Legion of Doom, il a bien compris que ce règne court à sa fin.
Il doit donc jouer intelligemment, pour ne pas entraîner à la suite de Waller.
Depuis que Lex Luthor est tombé, la Legion of Doom n’est plus qu’une coquille creuse – mais il demeure enchaîné par elle, après qu’il ait été libéré de prison par Mercy Graves. Il n’est donc pas libre, mais pourrait profiter de la débâcle à venir pour disparaître… et ainsi recouvrer son indépendance.

Cependant, ce moment n’est pas encore venu…
Enfin, le pensait-il en arrivant ici.
Maintenant que la Présidente a commencé son discours, que Bruce Wayne a révélé avoir survécu et monté un dossier éloquent contre elle, et que rien moins que le Batman et une armée de Rebelles viennent de débarquer, plus rien n’est sûr.

« Bon dieu. »

Golden Eagle grogne – et récupère sa double-hache et sa masse en Nth Metal dans son dos.

« Ca va être une sale journée. »

Il prend une grande inspiration, et serre brutalement ses armes.
Il pourrait fuir, oui – mais il serait alors rattrapé. Il doit attendre. Il doit jouer la partition qui lui est laissée.
Il doit affronter les Rebelles… et guetter le moment pour fuir. En attendant… en attendant, il va falloir frapper et survivre ; mais surtout frapper, bien sûr.

Devant lui, les premières troupes cyborgs foncent vers l’ennemi.
Il les suit.
Golden Eagle bat des ailes et se précipite vers les Rebelles, prêt à frapper tous ceux qu’il croisera – tous ceux qui auront la bêtise de passer près de lui.

Il va trahir Amanda Waller, car il ne la supporte plus et considère qu’elle doit partir ; mais il n’est pas un Héros pour autant. Ses ennemis vont l’apprendre à leurs dépens…

(HJ/ Point rapide :
- les premières lignes cyborgs foncent vers les Rebelles ;
- Golden Eagle les suit. /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 22/01/2017
Messages : 204
DC : Jade, Dolphin, Lightning Lass & Razorsharp
Localisations : St Roch
Secret Society
MessagePosté le: Mer 23 Aoû 2017 - 9:34
Tara avait l'air diablement sérieuse avec, à côté d'elle, tout ce que la Nation comporte de tarés, de psychopathes, de dingues et de paumés, à collants et justaucorps. L'élite de la lie. La crème du crime. Les ordures splendides que sont les vilains unis ensemble pour une très mauvaise action.

Elle rit intérieurement. Le mal pour le mal. Elle jubile au fond d'elle. Et quand la Présidente Waller révèle qu'elle va démasquer publiquement Nightwing, Tara s'en amuse. Le boy-scout en chef va tomber de haut. Il va voir sa vie détruite de manière totalement injuste et illégitime... ça fait chaud au coeur de Tara de voir comment le monde s'effondre et que le centre ne peut plus que difficilement tenir.

Tout cela a une ambiance de fin de partie et elle se demande combien de participants ont déjà un pied dans la tombe. Elle, elle demande juste à être la fossoyeuse de tout ce beau monde.

Aussi, quand le coup de tonnerre tombe, Tara ne cesse pour autant d'être une recrue. Des détentions illégales ? Des agressions injustifiées ? Des crimes innombrables ?

Elle qui croyait que Waller était une patriote coincée et jusqu'au-boutiste, découvrir l'immensité des magouilles et des exactions que Madame la Présidente a pu accomplir lui donne juste l'envie de se jeter aux pieds de Waller et de les lui baiser. Oui, le mal pour le mal, Tara approuve. Tout ce qui rapproche un peu plus le monde, son monde, le leur, de la fin lui sied au teint. Elle aurait aimé être en tête à tête avec Waller, présentement, dans le Bureau Ovale, à se chuchoter des confidences, pour se saisir subrepticement du bouton rouge et incinérer le monde dans une gigantesque explosion finale !

Tara était tellement grisée par ses propres pensées qu'elle s'en oubliait. Qu'elle en oubliait l'important : les héros rebelles allaient donner l'assaut et elle faisait partie de la bande de sadique la moins fiable de la création. Qui pouvait dire combien parmi les soutiens de Waller jusqu'à la dernière seconde allait retourner casaque ?

C'était elle contre le monde, maintenant. Waller, aussi admirable que pouvait être son parcours criminel, n'était au fond que de peu d'importance pour Tara. A chacun son problème. A chacun sa pelle. Et Tara voulait se servir de la sienne pour emporter dans la tombe le maximum de héros.

Elle sourit en voyant ce fou de Ch'al charger la troupe des héros. Elle, elle s'alluma une cigarette et lança à qui voudrait bien l'entendre :

"La grosse est foutue, les potes. Maintenant, il ne nous reste plus qu'à faire une sortie à la Butch Cassidy et le Kid et à en tuer un maximum..."

Elle inspira une grosse bouffée d'air vicié puis - jetant sa cigarette - ajouta en grimaçant :

"C'est Alamo et je suis une fichue armée mexicaine à moi toute seule..."

Et Tara s'élança à la suite de Ch'al, juchée sur un caillou volant, et commença à faire jaillir du sol de la roche, perçant l'asphalte, brisant les conduites d'eau et de gaz au passage.

L'Enfer sur Terre c'était ça qu'elle attendait.

*
* *

[HJ]

- Tara est encore plus fan de Waller qu'avant
- Tara part en direction de la ligne des rebelles juchée dans les airs sur un rocher volant
- Tara utilise sa géokinésie pour briser l'asphalte et faire jaillir des roches du sol, le tout pour briser les conduites d'eau et de gaz...

[/HJ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Invité

MessagePosté le: Mer 23 Aoû 2017 - 11:54
Comment Drury est arrivé là:

Observant son bol de lait avec circonspection, Drury entamait une journée exceptionnelle par une multitude de gestes idiots qu'il devrait plus tard supprimer de sa biographie pour lui insuffluer un minimum d'héroïsme suranné. Toujours en peignoir vert bouteille et jaune, surfant sur internet pour observer les derniers "memes" d'un fil d'actualité absurde, l'oeil bovin, le doigt dans un balet de va et vient abrutissant et les épaules voûtées, il soupirait de désespoir. Rien. Sur le continent les affres de la guerre civile se répandaient et ici, dans son navire privé, loin de tout, il végétait. Il ne pouvait pas sentir la puissance de Gotham lui insuffler sa folie, ici seule la mer le berçait dans des bras soporifiques. Il regardait par la fenêtre, il ne vit pas un nettoyeur de carreau, les flèches de building, non, il voyait juste une mer qui ne se donnait pas la peine de s'animer et quelques nuages feinéants.

Tandis que son cerveau atteignait le dégré zéro de l'activité (juste avant la perte de contrôle du réflexe de déglutition de la salive), le communicateur... le bat-communicateur que Batman lui avait confié sonna. Ce fut le branle-bas de combat pour retrouver l'objet inanimé sous une pile de coussin et encore plus pour l'activer alors que son cerveau hurlait l'évacuation et que son corps tremblait fébrilement. Il reçut alors le message de son... partenaire? allié? chef? bref, le message du Batman. Il parla de Nightwing et de ce qu'il représentait. Pour Drury c'étaient des souvenirs douloureux, plus parsemés d'ecchymoses que de fleurs. Malgré cela, l'appel troubla Drury. Oui, Nightwing était un adversaire avec toujours un bon mot, des manières et franchement il avait toujours une coiffure impeccable, c'était le genre de justicier que la mite voulait affronter plus souvent. Alors que le message s'achevait par un appel vibrant et puissant, Drury, les yeux en larmes avait une main sur le coeur et cria pour lui-même.

- POUR NIGHTWING! TOUS À GOTHAM!


Et il lâcha le communicateur qui affichait les coordonnées du rendez-vous pour aller immédiatement se changer en la plus belle image de terreur du monde: Killer Moth! Pour l'occasion, il allait voir grand! Bombe de peinture à la ceinture, son révolver chargé de vraies munitions, trois grenades flash, trois grenades fumigènes et deux d'acide formique toutes attachées sur sa devanture; il attacha son lance-filet sur son flan, mit son jet-pack plus-si-expérimental, prit son pistolet à fléchettes anesthésiantes, une bouteille d'eau et des quartiers d'orange dans un sachet, des pansements, un scalpel sous vide et du désinfectant dans sa ceinture, il était fin prêt. Il but une briquette de jus de fruit et sauta dans le zodiaque qui lui permettait de rejoindre la côte. Gotham City allait retrouver sa mite, pour le meilleur et pour le pire!

Son arrivée à Port Adam fut remarquée. Des débardeurs, le dos rompu par leur dur labeur, virent un zodiaque violet et vert arriver de la anse de Gotham et s'enfonçcer dans une cale sèche. Sur ce dernier, un individu, visiblement perturbé, excité comme une puce manqua d'éventrer son embarcation sur le béton rugueux et descendit de ce dernier la tête la première dans un concerto de cris flûtés. Il se précipita ensuite vers eux dont les yeux auraient pu servir de boules de billard et leur demanda la localisation d'une adresse, visiblement le lieu où se tiendrait prochainement le discours de la présidente Waller, puis le type était parti en s'envolant dans un cri plus surpris que glorieux. Les ouvriers haussèrent tous des épaules, considérant Gotham comme une ville étrange où "on ne s'ennuie jamais". L'un d'eux émit l'hypothèse que le type soit une des recrues du gouvernement et ils en restèrent là, dire qu'un type en mite avait débarqué en bateau et s'était envolé devant vous valait sûrement un aller simple pour Arkham.

Killer Moth sauta grâce à son engin de mort imminente de toit en toit, pour se rapprocher de son lieu de rendez-vous, se fiant à son bracelet GPS. Bientôt cependant, la vue des hélicoptères de la police l'obligea à descendre par une échelle incendie, provoquant quelques cris de femme au foyer voyant un "pervers" passer devant leurs fenêtres, certaines l'acceuillirent même avec des jurons et des projectiles. Drury était presque sûr que Batman n'avait jamais ce genre de problème lorsqu'il tirait ses grapins et que jamais il ne passait devant ce genre d'énergumène.

Une fois dans la ruelle qui était en réalité une cour où les habitants déposaient leurs ordures, la mite du mal entreprit d'escalader les poubelles et les sacs noirâtres pour sauter par dessus un grillage et atterrir dans une rue relativement calme où il put marcher à l'aise. Certains pasasnts le regardaient de travers, comme un malade, d'autres prirent des photographies félicitant son cosplay moqueur de cette "saloperie de Recrue qui a tondu des innocents". Finalement il avait acquis une petite renommée.

Mais trop excité pour relever les quolibets et autres délicatesses qu'on lui adressait, désirant ne surtout pas être en retard au rendez-vous ou manquer la chance de sa vie, Drury se pressait. Largement en avance, Killer Moth se cacha dans un hall d'immeuble ouvert, attendant patiemment un signe du début de l'opération.

L'heure H, le moment M, l'instant I:

Il entendit quelques temps plus tard la voix déformée d'Amanda Waller que retransmettait les hauts-parleurs de la ville. C'était une voix effrayante, une voix tremblante et terrible, implacable. Elle parlait avec autorité, mais de ces discours si lointains et effrayants, le genre que l'on entend normalement dans les documentaires lorsqu'un dirigeant marche dangereusement sur le fil qui sépare raison et folie et s'apprête à tomber d'un côté. Bientôt cependant sa voix s'interrompit et une autre, que Drury ne reconnut pas tout la suite. C'était une voix d'homme qui se présenta comme Bruce Wayne. Fichtre alors, le playboy était encore en vie? La vie pouvait révéler ce genre de déception. Il n'avait rien contre Wayne, mais c'était un type riche, beau et flagorneur, le genre dont Drury rêvait de botter les fesses. Le discours qu'il servit fut un exemple du genre, peut-être avait-il eu l'aide d'une entreprise de communication, en tout cas il parlait bien. Amanda paniquait, les hauts-parleurs transmettaient ses ordres en même temps que le déroulé de la victime du système.

Un instant Killer Moth eut le coeur serré. Dans un pays en paix, où seuls les cirminels tentaient d'affronter l'ordre, il était déstabilisant d'entendre un citoyen ouvertement parler de destitution, tout ceci paraissait surréaliste. Et alors que la présidente semblait reprendre le dessus, une nouvelle voix tonna. La voix qui s'était adressée à lui plus tôt pour l'inviter à cet évènement, la voix du Batman! L'excitation de la mite fut à son comble, il sentit sa vessie se serrer, son coeur battre fort, sa peau se glacer d'impatience, il eut même du mal à déglutir. D'un regard en coin, Drury vit une masse de costume commencer à progresser dans une direction. C'était l'heure H, le moment M, l'instant I!

Tremblant de tout son être de la fébrilité de vivre un moment historique qu'il n'avait jamais espéré voir, il sortit du Hall. Il se prit la porte avant de songer à la tirer et rejoignit en trotinant les devants de l'étrange manifestation silencieuse qui s'amassait derrière le Batman et sa tenue. Drury eut un instant le vertige. L'écran géant représentait encore Waller, Hugo Strange était à ses côtés, Nightwing, l'objet, le symbole de cette opération se tenait malgré lui là aussi. Mais il y avait également des rangées d'automates aux allures effrayantes et les Recrues, ses anciens alliés, ces hommes et ces femmes qui allaient devoir choisir définitivement leur camp. Batman montait dans la voix.

Il y eut dans l'air la suspension de l'angoisse, tout le monde savait l'attaque inévitable, mais aucun ne l'attendait vraiment sauf les plus férus de combat. Killer Moth faisait partie des inconscients qui prendraient plaisir, quelques isntants, à se laisser griser par les évènements, à vivre enfin un moment d'union sacrée. Lorsque Batman hurla "AVEC CELLE-CI" et se lança, Drury s'élança comme un damné, prêt à renverser le gouvernement ou à tomber en essayant. Son revolver en main, il commença à courir en hurlant "POUR LA MITE!". Il vit alors les cyborgs s'animer, derrière eux un type tout doré avec une hache diablement impressionnante s'élança. La mite vit alors son courage flétrir et tenta une manoeuvre pour s'éloigner de la charge furieuse. À cet instant, le sol se déroba sous ses pieds et l'ombre d'une jeune femme passant devant le Soleil qui illuminait cette terrible journée projeta une ombre de désespoir sur lui. Un début d'enfer se déchaînait. Des jets d'eau sale commençèrent à jaillir et près des trottoirs des geysers de gaz soulevaient de larges morceau de chaussée. Un lampadaire s'effondra sur une voiture voisine et manqua de peu la mite qui s'arrêta à temps.

Ses oreilles entendaient les craquements de la route mais surtout les cris. Des passants et des civils furyaient, ajoutant au chaos de la scène. Les pieds dans une cascade d'eau, la mite commença à glisser, un pieux de terre jaillit à sa gauche. Il décida alors d'enclencher son jet-pack pour tenter sa chance dans les cieux, après tout, la mite vole pour une bonne raison. Il se trouva ainsi dans les airs, prêt à l'affrontement, observant quelques instants le champ de bataille, encore sous le choc de son adrénaline. Il pointa alors son arme tremblante vers la fille qui lévitait sur son cailloux, chercha une phrase choc mais dans la panique ne trouva que:

- L'heure est venue d'être plus terre-à-terre, hin hin hin...

Même son rire transpirait la nervosité, il appuya alors sur la détente...

[HRP]
- Drury est arrivé avec difficulté jusqu'au lieu de l'affrontement,
- La vue des cyborg et des revrues ont fait fondre son courage, Drury s'est envolé et a décidé de s'en prendre à Tara Markov faute d'un choix moins réfléchi encore.
[/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 23 Aoû 2017 - 12:12
Le fond des océans avait retrouvé son calme, la cité de Poseidonis avait encore les marques des combats qui ont eu lieu en son seins. Des centaines de morts, des blessé ou encore des orphelins, cette ville avait été marquée et risquait de s'en rappeler longtemps. Arthur était dans sa salle du throne et observait en silence tout ces pseudo conseiller lui lécher les bottes. Une bande de merdes, pas plus autonome qu'un enfant, qui suivent le courant selon ce qui les arrangent. En tant que roi il devait un minimum les écouter, en tant qu'Arthur Curry, il n'avait qu'une envie c'est de les chassé d'ici à coup de pied au cul. D'un geste de la main il leur faisait comprendre que l'entrevue était finie, d'un calme olympien il se levait, prenait son trident et partait en direction de ces quartiers.

De sa chambre il avait une vue sur la ville, devant lui il voyait des bâtiments détruis, des citoyens Atlantes mort se faire emmener par les soldats. Prochainement une cérémonie auras lieu, pour félicité et honoré le courage qu'on eu nos soldat lors de ce combat difficile. Certains on perdu la vie en voulant sauver Atlantis et ils ne seront pas oublié. Quand aux civils mort eux non plus ne seront pas oublié, chacun d'entre eux avait péris par sa faute. Waller allait payé ce qu'elle venait de faire, un conflit ouvert avec Atlantis, elle à envoyé ces troupes pour détruire Atlantis. Elle en payera les conséquences, Arthur n'attaquera pas la surface, beaucoup trop d'innocent mourraient et payeraient pour des actes commis par cette femme aussi laide que grosse.

Arthur était loin de ce douté qu'une occasion allait bientôt se présenter à lui. Il avait gardé l'emetteur que Batman lui avait donné en cas de pépins comme Waller. Batman savait qu'il pourrait toujours compter sur Arthur pour remettre à leur place des dirigeant qui oseraient tenter de faire ce qu'ils veulent. Son message poussait Arthur à enfoncer le mur sur lequel sa main était posée. Nightwing est prisonnié et cette femme veux l'humilié et le démasqué en publique. Impossible qu'il laisse une telle chose se produire, Batman aurait tout le soutiens des atlantes pour cette attaque réponse.

Aquaman rejoins donc Batman à l'endroit prévus, il n'était pas seul à avoir répondu présent. Beaucoup d'autres Rebelles avaient décider de venir se battre aujourd'hui. Arthur se plaçait aux côté de Batman une main posé sur l'épaule du justicier, même si ce dernier n'aimait pas les contacts humains, ce geste lui indiquait qu'il n'était pas seul sur ce coup là et surtout que son alli... non son ami était là avec lui pour le soutenir.

Je n'ai pas fait que de bonnes choses dernièrement mais tu peux compter sur moi et mon trident. Cette femme à osée s'en prendre à Atlantis et tué des citoyens à moi, elle vas le payé.

Nightwing ne seras pas démasqué.


Le moment était venu de bouger, tout ceux présent allaient marché sur Gotham City, direction la Cour de justice que Waller à choisie pour démasqué le jeune héros. Batman s'avançait seul face à elle et ces soldats, il la menaçait comme le Batman sais si bien le faire, même l'homme le plus puissant du monde reculerais face à cet hommes en colère qui n'as plus rien à perdre prêt à vous démolir. Au signal de Batman Arthur s'élançait dans le combat, devant lui une troupe de Cyborgs se présentait. D'un bon il perçait la belle ligne crée par l'ennemis, sa main droite devenait une lame d'eau sous pression avec laquelle il découpait tout ennemis à sa porté.

Un coup de trident sur l'un, puis un coup de lame à l'autre. Aucun cadeau, il laissait sortir toute sa rage sur ces machines, mais au dessus se trouvait Golden Eagle. Arthur avait des comptes à régler avec cet homme, d'un mouvement de trident une formation rocheuse composée de plusieurs pointes de béton partait en direction de l'aigle. Il savait que les dégâts ne seraient pas grand, il voulait cependant lui indiqué qu'aujourd'hui ce serait lui son adversaire.

Toi ! Il me semble que lors de notre dernière rencontre nous n'avons pas eu l'occasion de s'expliquer comme des hommes.

C'est pourquoi aujourd'hui c'est moi qui serait ton adversaire. Et prépare toi à récolté toute la colère des océans.


Son trident était pointé en direction de l'homme ailé. Son regard était plein de haine, de colère et de détermination. Que Golden Eagle ne fasse pas l'erreur de le sous-éstimer aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 23 Aoû 2017 - 13:39
Amanda Waller l’avait annoncé : une cérémonie abominable est organisée à Gotham City pour faire tomber un Rebelle. Démasqué. Maltraité. Humilié. Chez lui.
Nightwing.
L’ancien Robin. Le fondateur et leader des Teen Titans, puis meneur de plusieurs moutures des Titans. Aimé et estimé de tous. Un homme bon, honnête et fiable. Un Héros, pour tous. Un ami pour beaucoup.

Un frère pour Garth.

Tous deux se sont rencontrés en pleine jeunesse, quand ils tentaient de faire face aux défis d’incarner un assistant d’un Héros déjà installé, tout en luttant contre l’adolescence et en essayant de trouver une place dans le monde, après avoir perdu leurs proches et leurs repères. Comme avec Donna, Roy et Wally, un lien extraordinaire s’est noué entre eux – un lien fraternel, familial.
Les Titans sont une famille, c’est connu ; c’est définitivement une réalité pour les fondateurs.
Même s’ils se sont parfois opposés, même s’ils ont pu se perdre de vue, tous cinq savent qu’ils ont trop vécu, trop affronté, trop subi ensemble pour s’oublier. Ils seront, toujours, là les uns pour les autres. Quoi qu’il arrive.
Quoi qu’ils doivent affronter.

Alors que le Batman a lancé son armée contre celle d’Amanda Waller, alors que les premiers coups sont échangés et qu’un chaos destructeur explose en plein cœur de Gotham City… les bouches d’incendie de l’avenue concernée par le combat explosent. Toutes. En même temps.
D’immenses jets d’eau sont ainsi propulsés dans les airs – mais ne tardent pas à former des tracés anormaux, impossibles. Toute l’eau ainsi évacuée se rassemble, forme une gigantesque boule… et vient littéralement s’écraser sur dix cyborgs ainsi que sur Atomic Skull, surpris et lourdement impacté.
Apparaît, alors, l’auteur de ce phénomène.



Garth, l’ancien Aqualad, l’ancien Tempest. Vêtu d’une armure atlante améliorée, et arborant un visage fermé et terrible.
Il a, récemment, subi des événements brutaux, avec notamment une exclusion par son peuple des Idylists, une perte de pouvoirs et de sa Régence. Il a été lourdement blessé deux fois, et a pris la décision de se retirer légèrement de la vie publique en menant une quête avec Tula, qu’il vient de retrouver, pour s’emparer d’artefacts atlantes dits perdus.
Il a, néanmoins, fait le choix immédiat de venir ici quand il fut contacté par le Batman ; il ne pouvait faire autrement, même blessé et usé comme il l’est.

Pour Dick.
Pour son frère.


« Markov. »

Arrivé au milieu du chaos, il se tourne volontairement vers Terra, qui vient d’être prise pour cible par Killer-Moth. Le jeune homme ne comprend pas pourquoi le Vilain agit ainsi, mais… ce n’est pas un jour où l’on peut refuser de l’aide. Même aussi surprenante.

« Je sais ce que tu as fait aux Titans. Je connais ton histoire. Beaucoup d’anciens membres de l’équipe te laisseraient sûrement une chance de t’amender… »

S’il vient d’utiliser ses pouvoirs de manipulation de l’eau, Garth sait qu’il ne doit pas en abuser, sous peine d’être trop vite fatigué. Il utilise ainsi une autre capacité, et fait soudainement briller ses yeux violets d’une lueur puissante.

« … mais pas moi. »

Et, sans prévenir, il décoche un tir de vision-magique vers la jeune femme.
Pas de pitié, aujourd’hui. Pour personne.


(HJ/ Résumé rapide :
- Garth immobilise 10 cyborgs ;
- Atomic Skull est temporairement K.O. ;
- Garth attaque Terra avec sa vision-magique et vient au soutien de Killer-Moth. /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 23 Aoû 2017 - 13:53
Groupe géré : Aquaman.

Ch’al Andar a entendu Terra, sa camarade de l’agonisante Legion of Doom, glisser quelques mots aux Recrues rassemblées devant l’estrade ; il ne l’a pas écoutée. Il sait très bien que la jeune femme souffre d’une instabilité mentale, comme elle l’a démontré lors de leurs missions communes – et si ça ne le gêne pas fondamentalement, il n’est pas là non plus pour l’écouter.
En réalité, il ne sait pas bien ce pour quoi il est là… mais il sait ce qu’il fait, et ce qu’il va faire.

Se battre.
Jusqu’au moment où il pourra fuir.

Le guerrier ailé s’est donc précipité parmi les premiers contre les Rebelles, et vient d’en repousser quelques-uns ; la masse et la double-hache en Nth Metal ont une certaine efficacité, il doit bien le reconnaître.
Cependant, alors que la mêlée vient de commencer, et qu’il est en quête d’une nouvelle victime, il avise du coin de son œil unique un amas rocheux qui file vers lui – directement vers lui.

« Hughn. »

Averti ainsi en retard, il doit s’activer pour éviter l’attaque. Il parvient à briser les gravats de béton avec sa masse, mais vient clairement de prouver qu’il peut être pris par défaut – et il ne doute pas que ses ennemis vont rapidement le remarquer. Et en jouer.

« Ha. »

Golden Eagle ne tarde pas à repérer l’origine de l’attaque, au milieu de plusieurs cyborgs déjà brisés.
Aquaman.
Le Héros déchu. Le Roi des Mers destitué puis réinstallé sur son trône. L’ancienne blague de la Justice League, avant que la blague ne tourne court.

« Il n’y aura pas d’explication entre hommes, Arthur Curry. »

Il serre fortement ses armes, et esquisse un sourire mauvais en hurlant pour couvrir le fracas de la bataille et se faire entendre par sa cible.

« Les aigles ne parlent pas aux poissons.
Ils les chassent et les achèvent. »


Et, sans prévenir, il se lance.
Il a bien vu que son adversaire a mis son terrible Trident en avant, mais donne néanmoins l’ordre à ses ailes dorées de le propulser vers lui. Filant à toute vitesse, il ne tarde pas à déboucher sur Aquaman.
Il tente de repousser le Trident avec sa masse, mais n’y arrive pas entièrement ; une des lames le frôle et le touche à l’épaule. Rien de grave, mais douloureux. Il n’y pense pas, néanmoins. Il est tout au combat.

En filant sur Aquaman, il tente de le frapper au bras tenant le Trident avec sa double-hache ; il frappe pour trancher, pour couper. Il veut faire mal, vite et bien, et appuie en plus de toute sa force et de tout son poids pour le déséquilibrer.
Il veut être efficace – car il n’est pas confiant. Il affronte un adversaire extraordinaire, stratégiquement et physiquement plus fort ; il doit jouer sale et vicieux pour l’emporter. Voir, même, juste pour survivre…

(HJ/ Résumé rapide :
- Ch’al évite difficilement les gravats envoyés par Aquaman ;
- Ch’al provoque Aquaman ;
- Ch’al fonce sur Aquaman et souffre légèrement d’un coup de Trident ;
- Ch’al tente de couper le bras d’Aquaman et de le déséquilibrer. /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 23 Aoû 2017 - 14:17
Faora


DIVIDED YOU FALL
EVERYONE

Faora se trouvait, bras croisés, au sein de la foule de Waller, le regard stoïque comme à son habitude, se fichant très bien de "l'annonce" qu'allait faire Waller devant le monde entier pour asseoir son régime désormais importent. Elle allait crouler, Faora le savait, et elle avait donc décidée de commencer directement son projet.

Helspont avait promis de l'extraire en cette journée. Elle attendait qu'il tienne sa promesse alors qu'elle s'entourait, comme d'habitude, des pires criminels de la nation. De pathétiques bandes de psychopathes sans projets comme elle, certains complaisants dans le régime de l'humaine. Certains étaient forcés comme elle mais Faora, au moins, venait de se trouver le moyen de blesser Waller tout en anéantissant, au mieux, les deux camps.

La Kryptonienne ne flanche pas quand Waller révèle son dernier plan, ne réagit pas quand l'écran subit un malheureux hack qui révèle Bruce Wayne, reste de marbre alors que le Batman apparaît, et sourit salement quand la marée héroïque bondit dans les rues, ayant pour espoir d'arrêter Waller. Réussiront t-ils ? Ou vont t-ils tous mourir en essayant ? Ce n'est pas son problème; Quelque chose d'autrement plus important encore l'attend.

La guerrière s'élève dans le ciel. Ch'al confronte Arthur, la petite blonde confronte Garth et l'imbécile déguisé en insecte (un déguisement en soi inutile) et les cyborgs déboulent dans les rues pour affronter les méchants. Elle est l'une des plus fortes ici, elle le sait, et ne réagit donc pas alors que Waller lui donne ordre de déchaîner ses pouvoirs. Ses gants brillent alors qu'elle écoute un autre maître, Helspont.

Ce dernier, invisible, observe la bataille depuis sa forme invisible, qui le rend capable de ne pas être détecté par quiconque dans la joute.

Faora... un roi nécessite un tapis s'il veut faire son entrée. Empare toi de quelques civils et fait couler le sang dans les rues de Gotham. Fais ce que tu souhaites des cadavres mais fait couler le sang !

Faora sourit, se penche en avant, et tire un large rayon calorifère, ayant pour but de frapper les rebelles, même si elle se soucie peu de ses alliés Recrues pris dans l'explosion. Le rayon, capable de percer au travers ou de recouvrir la Terre, est bien entendu affaibli pour ne pas détruire son futur royaume (suffisamment pour qu'ils puissent y résister avec la bonne préparation), mais il y'a de quoi blesser les rebelles tout en formant un potent écran de fumée.

La femme aux cheveux courts vole ensuite, et se précipite vers des civils au loin, s'emparant de ces derniers avant de les exploser au sein de la rue menant à la Cour de Justice. Elle le fait bien rapidement et sans laisser la place aux civils de crier, formant très rapidement un torrent de sang qui vient éclabousser le ciment froid de la ville. La sinistre magie d'Helspont s'empare ensuite du torrent, permettant au flot de rester en place quoi qu'il arrive.

Frappe et ajoute y plus de sang. Je te proposerais la seconde instruction très bientôt.

Faora agrée, et bondit, couverte de sang, pour tenter de frapper Garth avec un uppercut surpuissant, suspectible de le propulser dans un des grattes-ciels de la ville, avec assez de force pour faire s'effondrer le bâtiment. Ajouter du sang de Régent (aussi court son règne) devrait plaire à son maître, et elle n'avait toujours appréciée son échec dans Atlantis, aussi débatable soit-til.

Ramenons sa tête décapitée dans son royaume.


Elle se tourne vers Terra, et l'observe avec le mépris habituel. La Kryptonienne lève la bouche et tente de balayer Moth dans une voiture ensuite, se souciant peu de son sort.

Et elle bondit pour tenter de frapper Garth avec un coup de pied, capable de provoquer des dégâts encore plus gros !




résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 02/11/2016
Messages : 118
Localisations : Gotham
MessagePosté le: Mer 23 Aoû 2017 - 19:33
Il y avait quelques temps maintenant que je travaillais avec Slade. Un univers complètement différent de ce que j'étais habitué avec mon père et la Batfamily. Wilson croit en moi et ne m'engueule pas si je suis trop violent ou trop impulsif. Bien sûr, je ne fais que de simples missions d'infiltrations pour amasser les informations dont il a besoin pour ses missions mais je sais que bientôt, il aura assez confiance en moi pour me donner des missions plus importantes.


J'étais sur un boulot dans un building de Queen Industries lorsque j'entendis une voix familière dans mon casque . Une voix douloureusement familière. Celle de Père. Il demandais notre aide pour libéré Dick qui avait été enlevé par cette truie de Waller. J'avais entendu l'annonce à la radio de la présidente des États-Unis. Le concierge à faillis entendre mon exlamation de surprise. Je savais que je devais y aller même si Père allait être la. Je dois sauver mon frère. J'ai une dette envers lui. Il m'a sauvé de ce fou qui kidnappais des enfants de rues alors que j'avais eu la bétise de l'attaquer seul. Je dois y aller même si je dois confronter Batman.


Jour du dévoilement


J'ai roulé sans m'arrêter sur la moto que j'ai volé dans la cave de Métropolis à Gotham City. J'ai fait le plein de munitions et me suis pris un nouveau katana en acier de Damas dans l'armerie de Slade. J'ai passé plusieurs heures avant mon départ à l'aiguisé comme une lame de rasoir. Elle était si coupante que je pouvais couper une feuille d'acier comme du papier. J'arriva devant la cour de Justice juste à temps pour voir Batman faire son entré et son armée, attaquer celle de Waller. D'un bond, je sautes en dégainant de la moto pour atterrir devant un des cyborgs de Waller. D'un seul coup, je le tranche en deux et je m'attaques au suivant. Je remarques deux personnes en plus des villains. Celui qui à cassé mon katana offert par mon grand-père, Golden Eagle et une autre personne qui me fend le coeur de la voir avec l'ennemi. Cassandra. Jamais, je n'aurais cru qu'elle pouvait trahir sa propre famille. Je dois les oublier pour l'instant. Mon seul but est de sauver Dick et tuer Waller. J'esquives un coup du deuxième cyborg et lui coupa une jambe. Le troisième rejoint ses confrères rapidement et j'utilise la tête du quatrième comme tramplin pour sauter en direction de Waller. Elle était encore loin mais je m'approchais rapidement. Utilisant mon grappin, je me tira vers le haut de l'escalier. À moitié chemin, je lachai mon grappin et atterit à quelques mètres de mon grand frère. Je voyais qu'il a souffert lui aussi. Il était comme moi, plus maigre. Ses cheveux étaient aussi plus longs. Un autre que Bruce avait abandonné. C'est de sa faute si nous avons tant souffert, Dick et moi.


"WALLER !!! Sale truie ! Tu va payer pour ce que tu lui a fait ! "

Un cyborg s'élança vers moi alors que je fis de même. À la dernière seconde, je glissai entre ses jambe en levant mon katana qui le trancha net. Je fis le même mouvement que plus tôt et sautai sur la tête du deuxième pour me propulser sur la présidente. Dans les airs, je levai mon katana, prêt à fendre la tête du monstre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mer 23 Aoû 2017 - 19:40
La bataille finale va commencer.

Razer le savait, il avait prepare ce jour depuis des mois maintenant. Le chaos qui allait régner ici aujourd’hui serait son allie le plus important, et ilpourrait enfin – ENFIN! – se liberer du joug de la femme qui l’a mis en laisse! Enfin, la vengeance serait à sa portée et le Red Lantern compte bien en profiter… et detruire ceux qui l’ont humilié! Contre son gres et pendant des mois il fut force à travailler pour Waller, dans la LoD et puis dans la Suicide Squad. On lui a implanter dans la tete une puce de controle qui le force a etre une escalve obeissant et servile, et qui l’empeche de quitter cette planete pour retourner dans l’espace et a sa quete veritable.

Mais c’est terminé. En ce jour il brisera ses chaines et se liberera de l’esclavage dans lequel il a ete force! Il se tiens droit et glacial, entourre de floammes brulantes et les yeux comme des braises ardente, au sein de l’armée amassée par Waller pour ce jour qui se voudra memorable. AU dessous de lui, les Cyborgs attendent les ordres pour attaquer, et la Présidente parle, mais Razer n’y prête guère attention. L’alien, venu ici sous la contrainte, force par Brainiac à être un outil entre ses mains, puis soumis par la nouvelle Présidente des USA, est remplie de rage et de rancœur. Une haine brulante du même niveau que celle qu’il voue à Atrocitus brule en son cœur constamment, et il est pousse par elle, pousse à se battre, à détruire et à mettre en pièces.

Non. Razer en a assez.

Soudainement, alors que Waller s’apprête à démasquer le jeune héros Nightwing devant les yeux de toutes les camera, elle se voit interrompue. Par un homme que tous croyaient mort, qui avait été déclaré mort suite à l’attaque de la Suicide Squad contre son manoir le lendemain de la prise de pouvoir de la Présidente Waller. Lui-même écarquille les yeux et se voit regarder avec fascination alors que Bruce Wayne qui accuse, qui dénonce et qui enjoint à l’action contre la Présidente.

Son apparition soudaine, et son discours subséquent, fait soudainement régner un silence pesant sur l’assemblée des spectateurs venu assister à la ‘Grande allocution publique’ de leur chef d’État. Waller est soudainement mise à l’échafaud par un homme qu’elle avait faussement déclare mort et qui réapparait juste à temps pour la détruire entièrement.

Razer rit a gorge déployée. Il ne peut pas s’en empêcher. Ah oui, la vengeance sera douce en ce jour! Quand le Batman apparait enfin et déclare la guerre ouverte contre Waller, Razer sourit de toutes ses dents aiguisées, alors que des dizaines de Héros Rebelle sorte de l’ombre pour accompagner le Batman sur le champ de Bataille.

Ce jour sera marquer de sang et d’horreurs, et le Red Lantern compte bien s’y baigner. Le Red Lantern se lance à l’assaut, mais une fois qu’il atteint les lignes ennemies, il se retourne soudainement de bord et de son anneau rouge fait exploser une dizaine de Cyborgs qui n’ont pas le temps de réagir au soudain retournement de situation de l’un de leur suppose ‘allie’.

Razer s’élève haut au-dessus du champ de bataille, et fonce vers le podium ou se tiens Waller et Strange avec quelques cyborgs. Et il tire des projectiles rouges et des lances de feu sur et autour de ces cibles, ignorant les dommages collatéraux qu’il pourrait causer.

« C’est aujourd’hui que vous mourrez Waller! » Lance-t-il dans un rugissement de rage sans limites. « Personne ne me contrôle! PERSONNE! »

Il est maintenant assez près pour cracher sur sa cible un jet intense d’acide et provoquer d’énormes explosions écarlates qui anéantirons toute la zone. Il est pour l’heure impossible de voir si son attaque surprise a eu un effet, mais il est impossible qu’il n’en ait eu aucun.

Résume:

-Razer se retourne de bord dans un geste inattendu et détruit une dizaine de Cyborgs.

-Razer fonce vers l’estrade dans la but evident de la detruire avec tous ses occupants.

-Razer est consume par le desir de se venger et oublie les dommages collatéraux qu’il pourrait causer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 23 Aoû 2017 - 20:14
Hal Jordan a reçu le message de Batman et a évidemment répondu à l’appel. Il avait attendu depuis des semaines cet appel aux armes, et il est plus que temps que les héros ne se rassemble pour finalement mettre un terme au règne de terreur, de mensonge et d’injustice de Waller. La JLI est prête au combat, ses membres une ressources-clé dans la lutte contre la tyrannie de la Présidente Waller, qui a bafoue depuis des mois et sans vergogne les droits et liberté du peuple Américain.

Mais plus maintenant! C’est enfin terminé! Il est finalement temps de prendre les armes et de se battre, tels leurs ancêtres, pour leur liberté et leur pays! Le Green Lantern, comme beaucoup de ses congénères, s’est depuis le début opposée à Waller et a son régime, refusant de s’enrôler chez les recrues et devenir un pion du gouvernement. C’était une erreur, et une atteinte a ses droits les plus basiques! Il avait refusé de s’y soumettre, avait plutôt décider de contrer un tel mouvement anticonstitutionnel en mettant sur pieds la JLI, et avait par conséquent été déclaré criminel et hors-la-loi en sol Américain.

Qu’il en soit ainsi!

Avec Barry, Oliver, Arthur et Victor, il avait forme les bases de la Nouvelle Justice League qui se devait de continuer à agir et protéger les civils pendant cette période de crise. Coast City avait même été prise pour cible par Waller et ses mercenaires et presque détruite, le but étant de la blâmer pour ternir encore sa réputation et son nom, mais avec l’aide de Docteur Fate et de Zatanna, il avait contre cette menace et sauve sa ville.

Coast City avait été sauve, et Hal Jordan s’était jure de mettre un terme à la folie d’Amamda Waller pour de bon.

C’est une semaine plus tard qu’arriva le message de Batman les convoquant a cette bataille finale, et le sang de Hal n’avait fait qu’un tour en apprenant ce qu’elle comptait faire en cette occasion.

C’était inconcevable! Impossible a accepter, l’identité secrète des héros est sacrée et d’en trainer un aussi bien connu et aime que Nightwing dans la boue était la dernière offense que Waller pouvait imaginer!

Trop, c’était trop, et il fallait agir!

Après que Bruce n’ait fait son discours, puis que Batman ne soit apparu, Green Lantern fut parmi les premiers héros à apparaitre et il descendit pour se tenir au cotes de son vieil ami et allie, flottant quelques centimètres au-dessus du sol.

« Alors c’est maintenant que tout se décide. » Hal dit calmement, regardant intensément en face de lui les troupes assemblées. Il tourne la tête brièvement vers Batman et dit, un demi sourire aux lèvres. « Quoi qu’il arrive, c’est toujours un plaisir de me battre a tes cotes, Batman. »

Sur ces mots, il prend de la hauteur, et cible les premières lignes des cyborgs qui foncent sur eux. Il fait facilement exploser plusieurs unités, mais se fait soudainement attaquer par derrière. L’explosion l’envoie voler vers le sol ou il s’écrase, mais son anneau l’a protégé du choc et il se relève rapidement. Une armée de robots de combat volants ressemblant un peu a des drones de Brainiac sont apparus dans le ciel et s’attaquent maintenant aux Héros Rebelle volant.

Une dizaine foncent vers Hal et le Green Lantern les évite de justesse. Il fonce dessus et en détruit deux avec des roquettes vertes mais les autres sont persistent et le force et prendre encore de l’altitude.

« D’accord, si c’est comme ça que vous le prenez… » Dit-il calmement avant de soudainement stopper et laisser les drones de combat le dépasser. « J’ai vu bien pire! »


Deux autres drones explosent et il en reste encore six qui le harcèlent dans les airs, le forçant dans un ballet mortel au-dessus du champ de bataille.

Resume :

- Hal detruit une dizaine de cyborgs au sol.

- Hal est attaque par des drones volants.

- Hal détruit 4 drones, 6 sont encore en train de l’attaquer.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 23 Aoû 2017 - 21:21
L'annonce était faite, le jour J était venu...Que pouvait-il arriver de mal ?...SI CE N'EST L’ÉVIDENCE MÊME ?! Si Waller pensait que les choses se passeraient sans incident, c'est qu'elle avait définitivement grillée un fusible...Et l’Épouvantail, génie de la peur et de la terreur l'avait très bien compris...Il ne laisserait pas les choses tourner court...Même les petites merveilles de technologies, ou plutôt pantins, ne seraient pas à la hauteur...Malgré ses ordres directes, il préféra opter pour une autre approche...Il contacta un allié, un de ceux dont il était le seul à avoir le secret, pour qu'il prépare une diversion...Il était sûr que si les héros se divisaient, il serait plus simple de mater la " rébellion ".

Nightwing fût, comme convenu, amené à Gotham, transporté au palais de justice, comme convenu...Waller et Strange firent leurs speechs habituels...Il y était habitué maintenant, à cette traditionnelle mascarade de politiciens...comme convenu...Bruce Wayne fît son speech..comme convenu...étant donnée la nature profonde du bonhomme découverte par le biais de son bâtard d'hériter...rien d'étonnant à cela...Et Batman intervint en personne...comme convenu...Avec son armée privée...comme...con-ve-nu...

Mais le hic dans le décor...C'est que Scarecrow avait déja quitté la place...la place...pas le bâtiment. Il avait foncé au sous-sol, son téléphone à la main.

- Tout est prêt ? Tu es sûr que tout est prêt ? Il faudrait pas que ça tourne mal maintenant !

- Douterais-tu de mes compétences en explosifs, Crane ?

- Non mais je ne veux pas un pétard mouillé...Je veux qu'ils fuient, qu'ils aillent sauver autant de civils que possibles...et pour ma part..j'ai une autre surprise pour eux...

- Fais comme bon te semble, pour ma part, j'ai plusieurs pâtés de maisons à détruire, rapidement suivis de building...un vrai jeu de dominos...

- Amuse-toi mais fais le tra...

- Crois-moi...Tu vas vite voir que j'ai fais le travail...au-delà de toutes tes espérances...

Le ton dans la voix de son interlocuteur, qui était fade et dénué d'émotions, semblait s'illuminer à la fin de sa phrase. L'Epouvantail raccrocha et sortit d'un large sac qu'il avait déposé dans les entrailles du bâtiment, contenant une très large bobine de gaz Brouillard Noir, le pire de toutes ses créations, capables d'attaquer les filtres à air standards....Voilà qui allait plaire à tous les occupants du Palais de Justice...Mais une fois encore...ce n'était qu'une première de ses diverses surprises...outre les ravages qui se préparaient au dehors...Il enfonça la bombonne dans les conduits d'aération et la perça pour répandre son contenu dans l'intégralité du bâtiment. Si il y avait d'autres civils dans les bureaux...Voilà qui fourniraient une autre raison aux héros de quitter le combat...avant de voir une meute de décérébrés foncer sur eux pour les écorcher vif...à supposer qu'ils y voient quelque chose dans la purédepois qui se commençait à cracher sa noirceur dans l'immense salle de jugement. L'Epouvantail ne restait pas...Il lui fallait se déplacer, se préparer pour sa phase deux...

Résumé :

- L’Épouvantail a quitté la salle de jugement dés l'annonce de Bruce Wayne et s'enfonça dans les sous-sols du bâtiment juste avant que les rebelles ne lancent leur offensive.

- Crane a chargé un allié secret ( vous découvrirez son identité plus tard. ) de placer des bombes dans plusieurs lieux de la ville depuis quelques temps en préparation à la bataille en cours. Son allié a part ailleurs actionné ses détonateurs et des explosions commencent peu à peu dans tout Gotham City.

- Son arme la plus dangereuse et terrifiante, le Brouillard Noir, ( Lisez ça pour un descriptif de ses effets ), a été lâchée dans les conduits du bâtiment et pourrait affecter la totalité de ses occupants si il n'est pas stoppé à temps.

- Il continue de déambuler dans les couloirs souterrains, préparant son prochain coup, à l'écart des combats.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 22/03/2017
Messages : 371
DC : Artémis Crock (Tigress)
Situation : Policière et Super-Héroine.
Localisations : A Gotham
Groupes : Birds of Prey
MessagePosté le: Mer 23 Aoû 2017 - 23:38

[CW] UNITED WE STAND [Libre]


Il y’a quelques mois je partais pour oublier et pour que l’on m’oublie. En Russie j’étais une inconnue sans attache et sans responsabilités. C’était l’idéal pour mettre des mots sur mes maux et relever le menton.

Je baisse la tête en montant dans l’ascenseur blindé de policiers. Mes cheveux redevenus roux après la teinture sont cachés sous un épais bonnet gris et une épaisse écharpe, souvenir d’un pays enneigé, fini de camoufler les traits de mon visage. Mes yeux verts fixés au sol pour ne pas qu’on y prête attention, je patiente. Si on m’avait dit que mon cœur battrait à tout rompre à l’idée de me faire arrêter ici…

Le premier étage apparaît et je descends en même temps que la cohue en tenues. Je tourne à droite vers le panneau d’affichage et sans m’arrêter trop longtemps y colle le logo du chevalier noir. Je marche encore le temps de dépasser trois bureaux et jette un bref regard dans le quatrième. Le bureau du commissaire : mon Père. Il y’est, au prise avec Bullock mais je ne m’en fais pas. Ses deux là sont toujours en train de se contredire mais ils s’apprécient. Un peu obligatoire quand on est coéquipier, je sais ce que c'est. Je fais demi-tour en rangeant mes mains dans mes poches ou d’autres autocollants se trouvent. Je prends les escaliers peu fréquentés et monte jusqu’au toit.

Le BatSignal est là, comme toujours depuis longtemps. Il est recouvert d’un épais drap noir, sûrement pour le cacher et ne pas raviver les esprits. Je saisis le tissu d’une main et le tire jusqu'à le voir tomber au sol dans un bruit de froissement. Ce logo, ce symbole… Je prie un instant pour qu’il soit toujours aussi important aux yeux des habitants de Gotham. Un tour d’horizon plus tard, je colle un coquelicot, représentation du souvenir, sur le métal entourant le faisceau lumineux pour le moment éteint et par-dessus le même autocollant que j’ai collé sur chaque affiche promotionnel de Waller, chaque lieu historique et important, chaque lieu ou Il a sauvé des vies. Il faut que tous se souvienne parce que bientôt… J’inspire lentement et sers les poings.

Je me détourne en direction de la porte et redescends cette fois jusqu’au sous-sol. A cette heure de la journée tout le monde est déjà sur le terrain ou dans son bureau alors je saisis sans peine ce qu’il me faut pour mon plan. Que dis-je, notre plan. J’estime rapidement que vu mon physique, l’agent Parker fera l’affaire. Je force son casier pour y récupérer un double de sa tenue et un tokiwalki. J’ouvre la mini-fenêtre débouchant sur le local poubelle et y place le sac avant de refermer la vitre, le casier et de sortir. Je relâche la tension et je prends conscience que j’étais nerveuse à l’idée d’effectuer cette première partie. Je contourne le bâtiment et saute au dessus de la clôture pour récupérer le sac de sport.

Une heure plus tard je me retrouve dans un appartement en vente et lève le pouce à la personne qui s’y trouve. Le plan se déroule bien et la première partie, la moins dangereuse, est maintenant close. Je suis bientôt seule et je commence à remplir un pistolet avec des balles à blanc. Le second tirera des balles laissant échapper un gaz fumigène et le troisième des balles prévues pour exploser en décharge électrique en heurtant chaque personne. Je soupir et croise les doigts mentalement pour que ça marche.

Je sais tirer parce que Papa m’a appris autrefois mais le fonctionnement des balles... Je veux dire : donner moi un ordinateur et je vous pirate ce que vous voulez mais créer une technologie de balles… Heureusement qu’on me les a fournies ! Je les places sur la tenue du G.C.P.D propre et repasser sur une petite chaise. Ça c’est bon… D’autres armes sont placés à un lieu stratégique avec entre autres quelques Batarang, un grappin et des munitions de rechange.

Mon regard se porte sur la fenêtre ou je peux apercevoir le soleil décliné. C’est le moment de quitté cet endroit mais avant je saisis le tokiwalki et le retourne un instant dans mes mains tremblantes. J’ai peur de ce qui va advenir mais c’est nécessaire alors je déploie l’embout en caoutchouc et l’allume sur la fréquence de la police. Le petit boitier sur le rebord de la fenêtre doit me faire passer en priorité sur toutes les fréquences de la Police, alors j’espère juste qu’il fait son travail.

« - Votre attention à tous s’il vous plaît. Demain, Amanda Waller, la femme qui s’est proclamée Présidente des Etats-Unis prendra la parole ici, à Gotham. Dans notre ville, dans notre chez nous.

Comme vous j’ai grandi dans ses rues, j’ai évoluée dans des rues de plus en plus sûres. J’ai jouée entre les bureaux du commissariat, j’ai jouée aux agents secrets et aux justiciers avec vous.

Papa si tu m’entends, je suis désolée d’être partie comme ca. Je sais maintenant qui je suis et je crois savoir qui je veux être. A vous tous, je m’appelle Barbara Gordon et je suis l’une d’entre vous. Nous appartenons à Gotham et elle nous appartient en retour. Il ne tient qu’a nous de garder ce que vous avez défendu depuis que mon Père est devenu commissaire. Certains d’entre vous se souviennent du passé. De la corruption, de la peur, du sang, des morts.

Tout cela a évolué grâce à vous, grâce au Commissaire, grâce au défunt Bruce Wayne qui bien que riche et puissant à beaucoup œuvrer pour les plus faibles. Chacun d’entre nous à cru, à garder l’espoir et chacun d’entre nous à eu raison !

Vous n’êtes pas sans savoir qu’une autre personne à contribuer à l’évolution de Gotham. Le Chevalier Noir. Batman. Il nous a protégés, il a saigné pour nous et il a risqué sa vie plus d’une fois pour sauver les nôtres. Lui et ses compagnons. Robin, NightWing, BatGirl, Red Robin et les autres Justiciers qui l’ont, je vous le rappelle, aider à nous sauver quand la menace était trop importante.

Mon cœur et ma raison me disent qu’Amanda Waller a tort. La rejoindre ou être déclaré comme ennemi, est-ce que c’est vraiment un choix ? Somme-nous revenus au temps ou il fallait choisir un gang ? Est-ce que ce n’est pas une dictature ? Ne somme-nous pas un peuple libre ? Dites moi que j’ai tort. Dites-moi qu’elle ne vous fait pas peur ? Dites-moi que vous pensez vraiment que notre protecteur est un traître ?

Voilà ce que je sais et la raison pour laquelle je vous contacte aujourd’hui. Demain, Amanda Waller prendra la parole et menacera un de nos concitoyens. Un Justicier qui est aussi un jeune homme de Gotham qui à couru, jouer et combattu dans nos rues. Avec vous, à vos côtés sans jamais faillir. Demain cette femme qui se dit Présidente de notre nation, de Gotham, prévoit de dévoiler aux yeux du monde l’identité de NightWing, autrefois Robin.

Est-ce que vous allez laisser faire cela ? Je sais que ce n’est pas juste. Je sais de source sûre qu’il a été enlevé et torturé par cette femme qui se dit notre Présidente mais qui n’hésite pas à bafouer nos lois ! C’est un homme de chair et de sang, comme vous, comme moi. C’est l’un d’entre nous et il ne mérite pas ca.

Il y’a quelques minutes je vous ai dit que Waller vous demander de choisir entre son camp de pions ou de vous opposer à elles. Certains n’ont pas hésités à s’opposer pour nous dès le début, à se battre encore et encore pour protéger nos valeurs. Je ne parlerais pas de camps mais de Justice. De bien et de mal. En votre âme et conscience je vous demanderais de réfléchir. Est-ce que c’est cela que vous voulez ? Est-ce que Gotham mérite ca ? Parce qu’en trainant dans la boue un de ses citoyens, c’est nous tous qui le somme.

Alors je n’en ai pas le droit, mais je vous le demande. Demain : résistez, soulevez-vous, montrons que Gotham n’est pas remplis de brebis perdus et apeurés !

Demain je me battrais parce que nous valons mieux que ca. Nous ne sommes pas des lâches et à Gotham, nous ne sommes pas des traîtres. Ceux que nous aimons, nous les défendons crocs et griffes. Ceux que je défends c’est vous, c’est notre passé, notre présent et le futur en lequel je crois et que je veux nous donner.

Je crois en vous. J’ai confiance en vous. »


Je laisse tomber ma tête contre le mur derrière moi et éteint la communication. C’était à peine plus long que je le pensais alors je me relève vite et saisit les affaires pour les remettre dans le sac ainsi que tout mon matériel. Je me rhabille et effectue un trajet aléatoire. Je saute tantôt de toits en toits, tantôt de fenêtres en fenêtres pour finir dans les égouts sur deux ou trois stations. Brouiller les pistes, ne pas se faire prendre. Je ne peux pas aller chez mon Père ni dans mon ancien appartement. Si peu qu’il m’appartienne toujours, après tout je suis partie si longtemps et les larbins de Waller ont du fouiller mon appartement de fond en comble. Très mauvais plan d’y retourner. Je fini par ressortir dans une rue un brin malfamé et casse la vitre d’un appartement saisit par la justice. Le canapé est encore là et même une table, c’est merveilleux ! Ici personne ne me prendra.


- Jour J –


Comme tous les agents de Police présent je m’active pour faire du discours d’Amanda Waller un succès. Je note les regards qu’ils s’échangent en silence et je prie pour les avoir ralliés à nous hier. En tenue de fonction et avec une perruque brune qu’on jurerait vrai, je passe pour l’un des nombreux Policiers prêté par le G.C.P.D pour l’occasion. Jusqu’ici je n’ai pas entendu quelqu’un de l’organisation faire mention d’un discours un peu trop opposant alors je me plais à penser que chacun à garder secret le message de la veille.

Un homme en costume vient prévenir Strange qui prévient la « Présidente » que tout est prêt dehors et nous la suivons en rang pour nous déployer derrière elle. Conquérir quelque chose n’a aucune valeur si c’est par la force. Le bonheur n’est-il pas plus grand quand on nous donne volontairement une responsabilité aussi grande ? J’ai envie de lui cracher dessus et de lui demander ce qu’elle pense de cette vision de la chose. Pas qu’a elle d’ailleurs. Mes yeux glissent sur Strange et je me crispe imperceptiblement. Comment ose t-il se montrer ici alors qu’il a fait tant de mal à Gotham ?

Il n’y a pas qu’à lui que j’ai envie de poser la question. Je détaille les recrues et j’éprouve un franc dégout. Tant d’entre eux devraient être sous les barreaux… Et ceux qui étaient des Justiciers qui se tiennent là… J’ai honte pour eux. Ils pensent peut-être que tout est juste et j’aimerais les secouer jusqu'à leur faire retrouver la raison. Comment peuvent-ils ? La dernière personne que j’observe est le Red Lantern. Ainsi donc, Hal Jordan, le Green Lantern de la Terre n’a pas réussi à le délivrer ? J’ai mal au cœur en le voyant là et j’espère qu’il ne sera pas blessé ou pire en ce jour.

« Aujourd’hui, donc, nous frappons.
Aujourd’hui, nous prouvons que nous n’avons pas peur. Aujourd’hui, nous faisons tomber les faux Héros. Aujourd’hui, nous rappelons que nul ne doit se cacher du peuple. Aujourd’hui, nous démasquons un terroriste pour prouver que nous ne fuyons pas, nous. Aujourd’hui, nous révélons que Nightwing est… »


Je tente de me maitriser du mieux que je peux pour ne pas hurler et pleurer. Je suis au bord du craquage quand la voix de Bruce se fait entendre dans mon dos sur l’écran géant. Je fais mine de suivre le mouvement en étant surprise moi aussi mais je note dans un coin de mon esprit les visages de chacun. Ecoutez. Entendez tous cet homme que vous admirez vous dire la vérité. Si mon message de la veille n'a pas rallier la Police à nos rangs, alors peut-être que celui-là les convaincra davantage. Je me retourne à nouveaux au moment ou Batman surgit et je me délecte de l’effet de surprise. Que se passe-t-il Waller ? Un imprévu ?

Je ronge mon frein en attendant une ouverture, mes yeux se posent sur Dick trop rapidement pour être remarqués. Dick… J’ai tellement de choses à lui dire mais avant cela je dois le sortir de là. C’est la dernière étape prévue de notre plan à Batman et moi. Les rangs ne se rompent pas encore chez mes collègues Policiers et j’espère qu’ils ne se sont pas rangés à Waller. Une agitation se fait sentir quand Batman appelle les héros du quotidien. Quel meilleur héro qu’un Policier ?

Les Justiciers finissent par apparaître et c’est soudain l’anarchie. Bizarrement, les Robots sont tous devants et nous pauvres Policiers sommes laissés à l’arrière plan. C’est là que je me dis que lancée un appel était une bonne idée. Tous reculent pour se mettre à couverts et commencer à tirer sur les agents d’Amanda Waller. Je les imite pour ne pas griller ma couverture mais je garde un œil sur mon ancien coéquipier. Tiens bon Dick.

Golden Eagle, Tara Markov, la Kryptonienne et l’Epouvantail ne perdent pas de temps. Les trois premiers se jettent dans le combat et le second disparait hors de ma vue. Il n’est pas mon combat. Aujourd’hui mon seul objectif et de sauver, protéger et cacher Dick. Tout le reste est secondaire. Des Justiciers sont là pour gérer les recrues. Un sourire m’échappe brièvement en voyant le Red Lantern se retourner contre Waller. Crame-lui les cheveux et venge-toi !

L’occasion se présente enfin quand un étrange jeune homme se précipite sur la bientôt ex-présidente. Strange. C’est le seul obstacle. Je saisis deux de mes pistolets et tire : La première balle lui envoie une décharge électrique et la seconde explose en vol, libérant un gaz épais et blanc. Je quitte mon repli et cours aussi vite que je le peux. Dick est là, a portée de bras. Je le saisis à pleine mains et ne perds pas de temps. Je le relève de telle façon que je supporte une partie de son poids pour ne pas le blesser plus. La fumée est toujours là tandis que je nous sors de là. Un, deux, trois bâtiments plus loin je casse la vitre d’un appartement au rez-de-chaussée.

« - Ca va aller Dick ! »

Une fois rentrée je le hisse aussi et supporte de nouveau son poids.

« - On doit pas rester là. »

Je nous fais marcher jusqu'à la porte d’entrée que je déverrouille de l’intérieur. Un regard dans le couloir vide et je nous dirige vers les escaliers. Brouiller les pistes. Toujours.

« - Encore un effort ! »

Je le laisse s’appuyer sur un mur le temps que je nous ouvre la porte d’un appartement en crochetant la serrure. Je le reprends ensuite et rentre dans l’appartement avec lui pour re-verrouillé derrière nous. D’une main désormais libre je retire ma casquette d’officier et ma perruque pour libéré mes cheveux roux désormais coupés au carré. Dans la cuisine se trouve le sac contenant des munitions de rechange. Je le regarde assis dans un fauteuil et m’approche pour encadrer son visage de mes mains, plongeant mes yeux verts dans ses yeux bleus.

« - Dick, c’est moi. Barbara. Tu te souviens n’est-ce pas ? Est-ce que ca va ?» Je serre les lèvres un bref instant et l’enlace pour me rassurer plus qu’autre chose. Il est là, vivant dans mes bras. « Reste ici, tu es en sécurité et tu n’es pas en état pour te battre d’accord ? »




[HJ : - Barbara est de retour à Gotham.
- La veille du discours d’Amanda Waller, elle a disposée plusieurs autocollants au logo du Batman pour le rappeler aux citoyens.
- Elle s’est rendu au commissariat pour voler une tenue complète du GPD (avec le gilet pare-balles, ca me semble évident) et des pistolets qui tire chacun trois sortent de balles : à blanc, électrique ou fumigène.
- Elle contacte chaque Policier pour les rallier à la cause de la Justice (entre autre Batman hein).
- Le jour J elle s’infiltre dans la garde policière et attends le discours et l’arrivée de Batman.
- En guettant une opportunité pour récupérer NightWing elle imite les autres agents qui ont finalement étaient convaincus par son discours.
- Elle tire une balle électrique sur Strange et une balle fumigène pour attraper NightWing et s’enfuir loin.
- Ils arrivent tout les deux devant un appartement, brise une fenêtre et pénètre à l’intérieur mais pour camoufler leurs traces ils montent dans les étages de l’immeuble pour trouver refuge dans un autre appartement ou ils retrouvent un sac de munitions.
- Elles dévoilent son identité à Dick Grayson et tente de le rassurer.]



Merci Conner pour cette sublime signature  mignon

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4662-fiche-rp-de-barbara-gordon-batgirl http://dc-earth.fra.co/t4648-barbara-gordon-batgirl
Invité

MessagePosté le: Jeu 24 Aoû 2017 - 11:11
Il y a certaines personnes, voir certaines entités parmi ce vaste monde qui ne peuvent réellement agir sur le monde qui les entours, une malédiction, une pénitence pour leurs actions passées, ou simplement une volonté propre de ne pas souhaiter influencer le cours de l’histoire à cause de leur immense pouvoir. Puis il y a les autres, ceux qui se retrouvent toujours dans la mêlée, les combattants, ceux qui s’impliquent toujours pour leur cause, voir parfois même un peu trop. Aujourd’hui l’on pouvait retrouver les guerriers, impliqué dans un combat pour la justice sur le pavé de Gotham, tentant de leur mieux de protéger Gotham, de protéger la liberté de mettre fin à une tyrannie qui n’avait que trop duré. Plus haut sur le toit d’un édifice avoisinant, il y avait une personne incluse dans le premier groupe, celui des observateurs passifs, ne pouvant pas agir directement avec le monde extérieur.

Madame Xanadu avait déjà eu quelques visions de ce moment précis, de ce jour où le sort de l’Amérique serait joué dans un épique duel entre recrues d’un gouvernement tyrannique et corrompu et les rebelles menées par un homme ayant déjà sacrifier à maintes reprises sont intégrité physique pour la cause du « bien ». Les visions qu’elle avait reçues de cet événement étaient comme toujours floues. Le futur n’étant jamais fixé en place, mais certaines versions étaient à glacer le sang. Un monde gouverner par une dictature renforcée par des fous furieux, des civils tués par millier, peu importait tant que la régence perdure. Nimue ne pouvait laisser aller de tels actes, plus maintenant. Elle se devait d’agir et en tant que l’une des plus puissantes utilisatrices de magie de ce monde, elle pourrait certainement être utile pour contrer certains des acteurs présents dans ce conflit d’envergure.

Elle ne pouvait toutefois pas s’y impliquer directement, du moins pas pour le moment. Observant les conflits en contrebas, la violence de ceux-ci, les pauvres bougres sans pouvoir offrant leur vie face à ces êtres à la puissance démesurée, Xanadu eut une moue quelque peu abattue lorsqu’elle se retourna face à l’homme qui l’accompagnait sur ce toit. Un homme qui lui était cher, un ami de longue date qui venait en ce jour respecter une dette vieille de plusieurs millénaires, une dette contractée à l’époque de Camelot.

Jason Blood était tout aussi dégoûté de l’ampleur des dommages causés par les diverses parties impliquer dans ce duel et même sa la dette, qu’il avait accepté d’honorer en ce jour si important pour le sort d’une nation, il aurait très certainement décidé de s’impliquer. Nimue le savait, elle connaissait bien cet homme, l’appréciait vraiment, ainsi que celui qui l’accompagnait toujours.


-Il est temps, je crois, mon cher Jason.

-Oui, cette tyrannie a suffisamment duré. Nul doute que la chauve-souris à planifier quelque chose contre cette Kryptonnienne, mais personnellement, je ne tolérerais pas ses actions envers les civils plus longtemps. Je te laisse réciter les vers.

Des paroles qu’elle avait entendues à de maintes reprises, des paroles anciennes, la porte d’entrée dans ce monde d’un être à la puissance phénoménale, un être lié à Jason Blood par Merlin lui-même. Des paroles que très peu de gens connaissaient, dans un anglais ancien.

- Yarva Demonicus Etrigan.
Change, change the form of man.
Free the prince forever damned.
Free the might from fleshy mire.
Boil the blood in heart of fire.
Gone, gone the form of man,
Rise the demon Etrigan!”


Quelques instants seulement sont nécessaires à la transformation tandis que Jason Blood disparaît laissant place à un Démon à la puissance considérable. Etrigan.


Le regard du démon se pose en contrebas où fait rage la bataille, puis sur la femme située à ses côtés. Il y a tant d’années qu’il ne l’a revue. Elle est toujours aussi charmante que dans son souvenir. Etrigan ne peut s’empêcher de sourire.

-Nimue. Tant d’années loin de votre présence. Vous m’avez manqué.

-Vous aussi cher démon, mais le moment des retrouvailles n’est pas venu. Si je vous ai convoqué, c’est pour mettre fin à une vieille dette. Le conflit en contre bas. Je ne peux m’impliquer directement dans ce dernier, mais j’aimerais que vous soyez mon bras armé contre les forces du gouvernement, contre ces recrues. Je crois que Jason avait déjà une cible en tête pour vous.

-Mon Épée et mon cœur sont à votre service comme toujours très cher. Ils goûteront la colère d’Etrigan.

Sans attendre un instant de plus Etrigan bondit de l’immeuble où il se trouvait et atterrit au sol, écrasant par le fait même deux cyborgs. D’un second bond il se propulse sur Faora, utilisant l’impulsion pour la frapper de son poing. Une frappe puissante comme le démon en est maître, une frappe enflammée du feu de l’enfer, feu magique bien plus brûlant que le feu classique. Une frappe ayant déjà fait sortir Superman de l’orbite terrestre en un seul coup. Une frappe visant à faire de même avec la sinistre kryptonnienne.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 24 Aoû 2017 - 11:22
Garth a utilisé sa vision-magique pour attaquer Terra, une ancienne membre des Titans qui a trahi l’équipe et s’est enfoncée dans une démence incontrôlable.
Il n’a, hélas, pas le loisir de voir l’effet de son attaque sur la jeune femme – car il subit un terrible uppercut de la part d’une Kryptonienne possédée. Il est ainsi propulsé vers un immeuble, qui s’écroule sur lui, à proximité de l’immense et surprenant flot de sang qui semble être là pour durer.

Le coup est monstrueux. Nul Humain ne peut y survivre.
Heureusement, Garth n’est pas Humain – il est Atlante. Faora va définitivement comprendre que cela change tout.


« HA ! »

Un silence pesant s’est installé sur les gravats de l’immeuble, à moitié effondré.
Ce silence est brisé par cette exclamation de Garth, qui se précipite en dehors des ruines grâce à sa super-force d’Atlante. Son armure améliorée est endommagée, bien sûr, par l’impact, mais elle demeure sur lui – et lui arbore un visage terrible et déterminé, plongeant son regard violet et acharné sur son ennemie.


« J’avais entendu dire que Supergirl était la dernière Fille de Krypton. »

Il est touché, bien sûr – mais le jeune homme s’était préparé, et avait concentré ses forces mystiques dans un sort de protection avant l’attaque générale. Ce sort a sauté, largement, sous l’impact du coup de Faora… mais il s’en est sorti.
Et alors que la soldate file vers lui – il est encore pleinement capable de répliquer, et de lui faire subir le juste châtiment pour tous ses crimes.


« Il est temps d’en refaire une réalité !!! »

Et, au moment où Faora allait le toucher, il réactive sa vision-magique, adressant un terrible rayon violet droit sur la jeune femme. L’impact est brutal – mais pire, encore, pour elle.
Car elle ne peut rien contre la magie.
La Kryptonienne est donc brutalement repoussée, projetée même contre un immeuble à proximité ; elle doit avoir mal, ce à quoi elle n’est plus habituée. Et cela doit lui rappeler le récent moment où elle a subi la même chose, son pseudo échec à Atlantis ; cela aussi ne doit guère être agréable.

Garth, néanmoins, n’entend pas s’arrêter là.
Au-delà de la dangerosité que représente son ennemie, celle-ci a trop fait… commis trop de crimes dans son Royaume pour s’en sortir ainsi. Il a conscience que ce combat a pour objet de sauver Dick, son frère – mais l’occasion est trop belle. La colère trop forte. La haine trop intense.
Aujourd’hui, Faora paye pour ses actes. Tous.


« POUR ATLANTIS !!! »

Il se précipite avec sa vitesse atlante vers la jeune femme avant qu’elle se relève – et lui adresse un terrible crochet du droit, avec sa super-force.
L’ancien Aqualad a néanmoins conscience que, si elle le sent peut-être, l’impact ne sera pas énormément ; pas suffisant pour prendre l’avantage. Ce n’était pas l’objectif.
L’idée est de se rapprocher de la Kryptonienne et de gagner quelques secondes, nécessaires pour qu’il active ses pouvoirs à proximité de son ennemie ; ses pouvoirs aquatiques.


« Tu vas regretter de t’en être pris à ceux qui maîtrisent l’eau… »

Faora, soudain, se sent faible – fatiguée. Usée. Et soudain très collante, très… transpirante.
Elle découvre alors, devant elle, Garth qui se concentre et laisse ses yeux luire d’une énergie puissante. Il manipule l’eau. Il manipule l’eau… du corps de la Kryptonienne.
Il la fait évacuer. Il la déshydrate. Et la jeune femme risque, très vite, de découvrir que même un Soleil Jaune ne peut pas grand-chose pour un corps sans eau… d'autant plus qu'elle subit à cet instant le coup porté par Etrigan !
Un mauvais moment pour elle, définitivement.


(HJ/ Résumé rapide :
- Garth subit l’uppercut de Faora, est précipité vers un immeuble qui s’écroule de moitié ;
- Garth est blessé mais le gros de l’impact a été pris par un sort de protection et son armure ;
- Garth repousse Faora avec sa vision-magique ;
- Garth frappe Faora au visage ;
- Garth manipule l’eau du corps de Faora pour la déshydrater ;
- Etrigan débarque alors pour la frapper. /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 17/01/2017
Messages : 1156
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Jeu 24 Aoû 2017 - 11:25
Compte animant les joueurs : Razer / L’Epouvantail / Batgirl.

La bataille est lancée.
Et le combat est, déjà, complet.

Quelques instants plus tôt, le Batman est apparu au milieu de l’avenue principale de Gotham City, et a littéralement déclaré la guerre à Amanda Waller – et donc à la Présidence, ainsi qu’aux dizaines de monstres présents devant lui. Heureusement, il n’est pas seul.

Assisté de Rebelles et même de Recrues qui en ont assez de la folie de la Présidente, il s’est précipité et a entamé l’affrontement. Il a apprécié, bien sûr, la présence de nombreux alliés et amis, certains qu’il avait perdus de vue pour des divergences d’opinion ; ils ont, néanmoins, répondu à l’appel.
C’est dans ces moments que l’on sait qui compte, réellement ; c’est dans ces moments que l’on comprend qu’on est fort de ses proches, comme Arthur, Hal et tous les autres.


Accompagnement musical:
 

« Grrrr… tu n’aurrrrais pas dû venirrrr, Batman… tu courrrrs à ta perrrrte… »

Il sent une forme derrière lui, alors qu’il brise les crânes de deux cyborgs. Il n’a guère besoin de se retourner pour reconnaître…
… Cheetah, l’adversaire habituelle de Diana qui semble avoir jeté son dévolu sur lui. Une erreur, qu’elle va regretter.

« Je ne cours pas, Barbara. »

Toujours de dos, il fixe son attention sur un cyborg à proximité – et lève discrètement son lance-grappin vers lui.

« Vaincre la menace que tu représentes ne justifie aucun effort de ma part. »

Il actionne l’engin, le grappin se fiche dans le corps du cyborg ; il active le retour – mais effectue un salto sur place quand le corps robotique file vers lui. Il l’évite, ainsi, et l’élan est tel que le cyborg s’écrase sur Cheetah.
Le Chevalier Noir se reprend aisément, puis se tourne pour envoyer deux Batarangs vers la Vilaine. Les armes viennent se loger dans ses bras, et l’immobilisent au sol.
Elle hurle, jure, crie, menace et supplie ; il ne l’écoute pas, et s’avance au milieu du chaos.


« Penny-One, point de situation. »

« Affirmation. Le combat a débuté. Les troupes cyborgs ont baissé d’environ 10%, déjà. Des unités mobiles sont néanmoins apparues et menacent Green Lantern. Aquaman s’en prend à Golden Eagle, Garth à Faora, Killer-Moth à Terra, et la Recrue Razer vient de se retourner contre son employeur. Nightwing vient d’être récupéré par un agent du G.C.P.D., que j’identifie comme Batgirl. Et les systèmes ont intercepté une communication de L’Epouvantail envers un allié, avec libération de gaz et des explosions. »

Même si la Batcave a été anéantie, le Batman n’est pas sans ressource. Il a installé son majordome, sa véritable figure paternelle, dans un endroit sûr, et lui a donné accès à tous les systèmes des Entreprises Wayne – la société qui a équipé et reconstruit toute la Ville.
Alfred Pennyworth a littéralement une vue et un contrôle sur tout Gotham City… et tous deux comptent bien en profiter.


« Activez l’évacuation de la Cour de Justice pour compenser l’attaque de Crane. »

Il avance au milieu du chaos, stoppant quelques cyborgs et vérifiant que ses alliés ne sont pas trop touchés.
A proximité, il aperçoit Silver Banshee qui intercepte Razer avant qu’il n’atteigne l’estrade ; tous deux pénètrent directement dans la Cour de Justice, anéantissant un mur au passage.
Bien, pense-t-il. Ils ne devraient pas tarder à croiser l’ancien psychiatre.
Ce dernier, d’ailleurs, a également la désagréable surprise de voir que Pennyworth a déjà suivi son ordre : si le gaz est lâché, il ne se disperse pas aussi vite qu’il l’espérait. Pire encore, si des explosions se font entendre, elles sont inférieures au nombre espéré ; quelque chose a dû bloquer le signal. Mais quoi ?


« Quant au sauvetage… »

Le Chevalier Noir se tourne dans la direction indiquée par Alfred – et grimace en découvrant Sportsmaster qui se précipite dans cette direction.
Il débouche directement dans l’immeuble où Barbara a placé Dick avant de lui révéler son identité ; un geste touchant, certes, mais inutile à cet instant. Le jeune homme est en effet trop drogué, trop rongé par les blessures et les abus pour le relever.


« … je vais dévier mon chemin vers la cible. Je ne veux pas qu’ils soient encore en dan… »

Il ne peut, hélas, finir sa phrase. Car son manteau est brutalement happé par une main terrible – une main morte.
La main de Solomon Grundy.
Surpris, car son attention était happée par la crainte de voir Barbara et Dick subir encore des épreuves dans cet enfer, il n’arrive pas à se reprendre et est brutalement giflé par l’autre main du zombie. Il parvient à se libérer via une micro-bombe, mais retombe lourdement au sol… sonné.

Cela s’annonce mal, il le sait.
Le Batman secoue la tête, tente de se reprendre – mais il n’y arrivera pas à temps. Il entraperçoit déjà la créature revenue des ténèbres de la Mort qui s’approche en grogne, prêt à le frapper.
Il va être touché – et blessé. Et il n’y a aucun allié à proximité… personne. Personne pour le sauver.
Sauf si…


(HJ/ Résumé rapide :
- Cheetah est immobilisée au sol ;
- des cyborgs sont détruits ;
- Silver Banshee intercepte Razer et le précipite dans le bâtiment, près de L’Epouvantail ;
- environ la moitié des explosions de L’Epouvantail ont lieu dans Gotham City, mais les autres sont bloquées par un signal inconnu ;
- le gaz est libéré mais sa dispersion est encore affaiblie ;
- Sportsmaster a suivi Batgirl et la rejoint dans l’appartement ;
- Batman est maltraité par Solomon Grundy et est sur le point de se faire frapper. /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 05/12/2016
Messages : 3729
DC : Ra's Al Ghul.
Situation : Cherche sa propre voie.
Localisations : Metropolis.


MessagePosté le: Jeu 24 Aoû 2017 - 11:26

Il est le grand absent de ces dernières semaines. S'il s'était d'abord prononcé en faveur de la présidente Waller, sa discrétion nous pousse à croire qu'il aurait peut-être changé d'avis. Alors qu'est sur le point de se livrer la bataille finale entre les alliés et les ennemis du gouvernement, une question est sur toutes les lèvres : où est l'Homme d'Acier ? Où est Superman ?
Juste ici. répondit une voix ; mais alors que Bethany Snow se retournait pour regarder, elle ne trouva derrière elle que la camionnette aux couleurs de Channel 52 - ainsi qu'une traînée noire et blanche, semblable au passage d'une comète. Un regard au stagiaire qui tenait la caméra lui fit comprendre qu'il ne l'avait pas vu passer davantage. En revanche, ils l'avaient entendu tous les deux ; Superman était de retour.
Voilà qui devrait faire taire les rumeurs selon lesquelles il avait raccroché la cape et les collants. La question suivante était celle de son alignement - mais quels que soient ceux pour qui il allait prendre parti, mieux vaudrait ne pas être de l'autre côté.

* * *

Solomon Grundy s'apprêtait à frapper - mais l'attaque ne vint jamais. Batman, qui n'aurait pas eu le temps de s'esquiver, put constater que quelque chose s'était interposé entre lui et son agresseur. Ce quelque chose se trouvait être une main, qui, malgré sa taille humaine, semblait n'avoir eu aucun mal à arrêter l'avant-bras du géant, épais comme un tronc d'arbre.
Une vaste cape, non pas rouge mais blanche, claqua au vent tandis que les quelques rayons de soleil qui éclairaient la scène se perdaient dans le noir d'encre d'un uniforme, à la fois si familier et si différent. Seul était demeuré identique l'emblème sur sa poitrine - un symbole de lumière et d'espoir même en les heures les plus sombres, alors que triomphe le mal.

Pardon, je suis en retard.

Il frappa. L'immense silhouette de Grundy décolla du sol pour aller s'écraser dans la foule de ses prétendus alliés, non sans d'abord avoir traversé quelques dizaines de mètres dans les airs. Ceux qui auraient la chance de ne pas être sous lui pourraient alors établir qu'il avait tout l'air d'avoir été heurté par boulet de démolition... Bien sûr, si l'on omet les traces de phalanges au fond du cratère qu'était devenu sa cage thoracique. Cyrus Gold étant immortel, il aurait été malavisé de retenir ses coups - mais il était tout de même peut-être allé un peu fort.

On dirait que j'ai encore du mal à contrôler ma force, lâcha-t-il avec nonchalance, frottant ses mains l'une contre l'autre pour les nettoyer.

Superman, oui - mais pas forcément celui qu'on attendrait. Celui que le Chevalier Noir trouverait dressé en bouclier n'était hélas pas son ancien frère d'armes - mais Kon-El pouvait se vanter d'avoir peu à lui envier. Tout le monde ne pouvait pas en dire autant.
Il s'était retiré, puis il avait disparu ; où que « l'ancien Superman » puisse être aujourd'hui, cela voulait dire qu'il fallait quelqu'un pour prendre la relève. Pour continuer le combat et reprendre en main tout ce qu'il avait laissé derrière lui. Ils ne pouvaient décemment pas laisser cette furie appelée Faora devenir le nouveau visage de Krypton aux yeux des habitants de la Terre.

Alors, puisqu'il en avait enfin les moyens, il s'était emparé du flambeau avant que quelqu'un d'autre puisse le faire. Pas de Cyborg Superman, pas d'Eradicator ; juste lui. C'était ce pourquoi il avait été créé, après tout : pour être une pièce de rechange, un remplaçant. Un successeur. À ceci près que son créateur n'avait jamais prévu qu'il échappe à son contrôle, que la marionnette coupe ses fils.
S'il avait la télévision dans la prison de haute sécurité où on l'avait enfermé, Luthor devait s'en mordre les doigts - à moins que ce ne soit ce qu'il ait prévu depuis le départ ? Mais Conner était loin d'y penser. Pour une fois - peut-être la première fois depuis qu'il avait découvert cette partie de sa filiation -, Luthor et son sombre héritage était totalement absent de son esprit ; il était Superman. Cent pour cent Superman. Et personne ne pourrait lui enlever. Et si personne ne l'avait élu en tant que tel, l'expression médusée du camp adverse était la seule confirmation qu'il lui fallait.

Son regard se tourna vers le justicier de Gotham. S'il était arrivé juste à temps pour lui épargner l'étreinte de Grundy, il était persuadé qu'il s'en serait très bien tiré tout seul - et continuerait de le faire sans son aide. De toute façon, il n'avait besoin que de quelques instants.

Je reviens, je n'en ai pas pour longtemps.

Il s'éleva dans les airs. S'il avait déjà dû le faire pour arriver jusqu'ici, la vitesse à laquelle il avait dû le faire ne lui avait pas permis d'en profiter pleinement. Voler lui avait manqué. Être fort lui avait manqué. N'avoir besoin de l'aide de personne. Redevenir humain lui avait enseigné quantité de choses, appris toutes sortes de leçons - mais il n'était pas mécontent que c'en soit terminé. Qu'il puisse revenir à son rôle premier.
Car s'il avait du développer de nombreuses compétences pour survivre dans ce climat hostile sans ses pouvoirs - dans ce pays tombé dans la démence -, c'était maintenant qu'il les avait enfin récupérés que les choses étaient sur le point de changer. Car toute personne vivant sous la bannière étoilée sait que rien n'est impossible, rien n'est hors de portée pour l'Homme d'Acier ; démanteler un gouvernement corrompu devrait n'être qu'une promenade de santé.

Lorsque ses paumes se rencontrèrent, une violente onde de choc se propagea sur le champ de bataille, ébranlant rebelles comme recrues et bons comme mauvais. Il tenait à se faire entendre, et si cela lui était possible en dépit du vacarme, il risquerait de crever quelques tympans au passage ; mieux valait donc réclamer le silence. Certains tentèrent bien de reprendre le combat malgré tout - mais un tir rapide et précis de sa vision calorifère, incrustant dans le sol une ligne incandescente à ne pas franchir suffit à calmer les ardeurs au moins pour un temps.

Amanda Waller ! gronda-t-il jusqu'à l'autre bout de cette place en proie à la fureur et au chaos, se dressant au-dessus de ce déluge de haine et de violence qui voyait tant d'amitiés brisées et de familles détruites. Tout ça par la faute d'une seule personne - et il venait la réclamer.
L'autre Superman avait au moins le mérite d'avoir choisi le bon camp. dit-elle avec dédain - sa voix manquait de portée par rapport à la sienne, mais chacun lui prêtait l'oreille néanmoins. La défiance dans son regard était presque palpable ; elle avait passé sa vie à tenir tête à des êtres dans son genre, après tout. Aujourd'hui n'était pas différent. Et donc ? Je peux savoir ce que vous comptez faire ?

Malgré sa contenance déjà mise à mal, la présidente en poste parvenait encore à faire bonne figure ; plus pour longtemps. Les traits du nouvel Homme de Demain se durcirent à leur tour, les yeux encore noyés dans les flammes. Il rugit :

Je suis venu mettre fin à cette guerre !


« No cape. No tights. No offense. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4444-superboy-rebirth http://dc-earth.fra.co/t4287-superboy-i-m-no-superman
Invité

MessagePosté le: Jeu 24 Aoû 2017 - 14:03
La situation dégénérait. Si Drury avait combattu un Batman tout équipé, un Nightwing acrobatique, ou même un Robin cabotin, rencontrer en une telle situation de nouveaux représentants des méta-humains était effrayant. Il avait à peine appuyé sur sa gâchette que déjà tout s'emballait: une gigantesque masse d'eau passa près de lui, offrant des embruns rafraîchissants à ses sueurs froides suivit par un rayon rougeâtre qui irradiait une intense chaleur, soulevant un véritable mur de poussière et de cendre, brouillant sa vision et achevant de le faire paniquer, une telle bataille nécessitait une attention de tous les instants, Drury espérait simplement ne pas s'en apercevoir trop tard. Une jeune femme aux cheveux courts et au regard qui signifiait "misérable insecte"* expira un souffle violent et étrangement tiède, projetant le criminel bariolé dont le jet-pack ne put pas un instant rivaliser, vers le sol. Il tourbillonna, voyant le paysage se brouiller, ses sens mélangeant le haut du bas. Par un réflexe inespéré, la mite coupa son jet-pack de crainte de finir comme une fusée hors de contrôle et percuta le capot d'une voiture qu'il plia.

Son corps lui lança le premier "AAAAARGH OUUUUUILLLE" du combat. Ses oreilles sifflèrent, le sang lui monta à la tête, brouillant d'une nuée de points noirs sa vision. Des décharges électriques commencèrent à le lancer. Tout ceci commençait fort bien, heureusement qu'il était habitué... Il secoua le casque, se laissant tomber de l'autre côté de la voiture pour ne pas faire une cible trop facile.

Il prit une profonde respiration pour tenter de refouler les douleurs qui l'assaillaient. Devant lui, une femme cachait son enfant sous son bras, elle était terrifiée. Soudain, un bruit lourd se fit entendre à sa gauche. Il tourna la tête et découvrit avec horreur la jambe métallique d'un cyborg qui observait la mère et son fils.

- Civils.
émit le robot.

Puis il tourna la tête vers la mite du mal qui eut un mouvement de recul horrifié.

- Killer. Moth. Rebelle.

Le mot fut aussi sec qu'un coup de guillotine et la mite tricota des jambes pour s'éloigner de la machine de mort en balbutiant.

- Gniiiiiii! T'approche pas!

L'engin de destruction au service de Waller tendit un bras métallique vers lui. Leur casque représentait une tête de mort affreusement réaliste et la superposition du reflet de celui de Drury dessus n'était pas rassurante. Il fit une roulade désespérée et légèrement oblique à cause de son jet-pack alors que la main métallique s'abattait sur la chaussée et en tirait une poignée de débris, comme si l'asphalte n'était que du sable.

Killer Moth se releva, toujours son arme au poing et tira une première fois sur l'armure du cyborg, causant une éraflure, c'était déjà un résultat... Drury, uniquement concentré sur son adversaire ignorait une partie de la bataille terrifiante qui s'étendait autour de lui. La poussière se soulevait, des gerbes de flammes léchaient le ciel, des vitres explosaient, des voitures volaient, plus rien n'avait de sens, plus rien n'avait d'importance. La machine se mit alors à accélérer, elle avança plus vite, de façon plus mobile et tenta quelques préhensions mais la mite était plutôt agile sous l'effet de ses hormones. Des larmes naissaient sur le coin de ses yeux lorsque sa botte se prit dans une crevasse du trottoir. Il se renversa et eut un mouvement de dégoût en sentant l'odeur du gaz de ville. Il eut alors une idée...

Il galopa à quatre patte pour passer derrière la machine qui frappa d'un poing puissant sur son ancien emplacement. Il se releva et la machine se retourna en faisait pivoter sa tête et son buste, une sorte de retournement auquel ne s'attendait pas la mite. Les yeux de l'engin s'illuminèrent et un fin rayon en jaillit. Maudite bestiole! jura la mite. Si j'en sors vivant, je dirais deux mots au Ministre de la Défense!

Conscient de sa faiblesse, la mite alluma son jet-pack mais déjà son ennemi lui saisissait la cheville et serrait. La mite acheva donc son plan en tirant une unique balle vers la conduite de gaz percée qui jaillissait maintenant derrière le robot. L'étincelle de la balle chauffée enflamma le fluide sifflant, provoquant un impressionnant cône de flamme sur la machine. Le tuyau s'embrasa et les bornes de compteur des immeubles proches explosèrent. La machine relâcha Drury, son bras calciné, des conduites de liquide étrange percées. Mais le cyborg n'était pas encore hors d'état de nuire. Des flammes léchaient sa surface et se nourrissaient des fluides colorés qui se déversaient de lui.

- KILLER.... MOTH.... REB.... articula-t-elle comme pour l'arrêter.

L'insectoïde bouclier du mal, voletant légèrement au dessus de lui voulu le détruire en lui tirant dessus, mais une rafale de mitraillette grêla autour de lui. Deux drones venaient de le prendre en chasse. N'écoutant que son courage, la mite sillonna le ciel pour s'éloigner d'eux. Il entreprit de passer autour d'un immeuble voisin, mais ses poursuivants n'eurent aucun mal à le suivre. Il montait et descendait pour éviter les rafales qui transperçaient vitres et panneaux publicitaires.

Les battements de son coeur noyaient à intervalle régulier les bruits environnants. Finalement, Drury décida de remonter vivement tout en tirant de son arme en arrière. Il toucha les pales d'un drone qui se stabilisa dès lors difficilement tandis que l'autre continuait ses agiles cabrioles. Désespéré, voyant les tirs se faire de plus en plus précis, Killer Moth dégoupilla une des moth-grenade fumigènes qu'il portait sur le torse et répandit un panache de fumée verdâtre (oui, il avait personnalisé cela aussi) derrière lui. Les drones se séparèrent alors et abandonnèrent l'insecte pour des gibiers plus visibles. C'était lâche mais ça fonctionnait!

Il largua l'engin puant tandis qu'il revenait dans la mêlée, sans vraiment savoir pourquoi. C'était effrayant, personne ne comprenait vraiment ce qui se passait et il risquait sa vie, mais il sentait aussi palpiter dans ses veines l'excitation criminelle qu'il avait toujours recherché, il sentait enfin qu'il était à la hauteur des enjeux, qu'il vivait pour de bon! Drury Walker n'était plus en cet instant, ne restait que Killer Moth et un combat pour renverser le gouvernement! Il était un vrai criminel, il le sentait! Il devenait enfin la mortelle mite démoniaque! Il eut alors un rire mauvais pour lui-même.

Il vit alors sur la route une masse rougeâtre, comme un tissu vivant rouge et pulsant d'une morbidité infinie. La magie restait pour lui au niveau de retrouver une carte parmi cinquante-deux autres ou faire apparaître un lapin de son chapeau; voir une telle abomination n'allait pas lui donner envie de apprendre plus sur le sujet. Il vit alors un autre contingent de drone s'attaquer à un Green Lantern, où alors la luciole atomique la plus verte qu'il n'ait jamais vu. Slalomant dans les cieux, pour s'approcher, il décrocha son lance-filet, fit un virage avec un certains panache pour un type qui s'était entraîné en volière et tira un filet gluant sur les machines qui ne purent l'éviter. Elles voletèrent un moment, cherchant à s'enfuir mais vinrent inexorablement à s'écraser au sol sous le poids de leur entrave. Trois drones en moins, c'était déjà ça!

- Hin hin hin, ricana-t-il en rechargeant. Nul n'échappe à la mite tueuse! Craignez-moi!!!!!

Mais déjà le groupe de drone s'éloignait de lui pour continuer la chasse au policier vert.

En contrebas, le chaos régnait, la police s'était visiblement retournée contre Waller et ses machines, la bataille atteignait un étrange point culminant et, visiblement, l'on évacuait Nightwing, mais l'estrade était déchiquetée par les attaques furieuses d'un red lantern, LE Red Lantern qui avait osé le pourchasser ignominieusement! Ouh, celui-là ne payait rien pour attendre, mais le type avait l'air trop dangereux pour lui... Un démon apparut alors dans toute cette pagaïe, faisant vibrer le sol de son saut puissant. En même temps superman débarqua... non, tout ceci était trop pour le ciron malveillant qui préféra retourner sur sa première cible, loin de ce monde qui le terrorisait. Oui, cette inconvenante gourgandine qui avait osé s'en prendre à lui ! Drapé dans un outrage très convenable, il fonça à pleine puissance pour tenter de ceinturer la gamine et la faire tomber, très confiant quant à la réussite de son "plan"...

- Tu vas regretter d'avoir contrarié la mite ! Hurla-t-il pour se donner un minimum de contenance.

* Traduction adaptée pour tout public.

[HRP]
- Drury a été soufflé par Faora et tombe sur un véhicule,
- A terre, il abime un cyborg sans parvenir à le détruire,
- Poursuivit par deux drones il en abîme un,
- Il suit un moment Hal jordan et fauche trois drones avant de se faire distancer,
- Perdu dans le chaos il décide de s'attaquer à la dernière cible volante qu'il lui reste: Tara Markov en cherchant à la ceinturer et la faire tomber.
[/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 24 Aoû 2017 - 14:13
Tula ne voulait pas venir.

Bien sûr elle est présente, par devoir, pas vengeance un peu aussi, mais surtout par amitié envers celui qui va être mis au pilori alors même qu’il n’a fait qu’aider les siens. Les surfaciens sont des êtres qu’il ne vaut mieux pas comprendre pour ne pas être déçu. Pourtant la rousse est présente, comme amie de Nightwing, peut-être le seul surfacien qui en vaille la peine. Elle veut aussi tenir un œil sur Garth, qui ne sait pas maitriser ses pouvoirs, qui a été blessé trop de fois et trop récemment pour qu’elle ne le suive pas à la trace.

Là nous avions évoqué que la partie jolie, mais malheureusement bien des ombres avaient à présent pris place en Tula. La vengeance, la colère et beaucoup de violence voulaient la faire lâcher la bride.
Ces derniers allaient pouvoir s’en donner à cœur joie dans peu de temps.

Car en lieu et place d’une exfiltration musclée, se tiens une bataille rangée après un appel aux armes de ce qui devrait être le leader naturel de la terre. Apres tout combien de gens étaient capable de motiver d’autres à aller affronter une menace bien plus puissante qu’eux même ? A les galvaniser pour qu’ils acceptent la douleur pour des idéaux surfaits ?

Batman, aurait pu être le seigneur des surfaciens si on voyait cette capacité à unir des personnalités fortes et differentes sous son appel.

Il n’y a pas eu à attendre longtemps et le temps de l’affrontement est venu.

Aussi, au départ l’atlante à décide comme la derneire fois de ce focaliser sur les malheureux civils pris entre deux feux pour les évacuer sereinement. En plus Garth lui avait pris l’eau disponible.
Effectivement Garth c’était servi de l’eau des canalisations, tandis qu’elle ne pouvait compter que sur l’humidité ambiante pour se protéger un minimum. Un instant la rousse fut tentée de lancer une remarque à son coéquipier mais elle n’en fit rien. La suite lui prouva qu’elle n’en avait pas besoin.
D’aucuns qui n’y connaissaient rien avaient un jour affirmé qu’hors de l’eau les atlantes étaient comme des poissons. Faibles et en passe de mourir car hors de leur élément.

Mais ces gens là, ces personnes intelligentes avaient oublié la maxime « On peut vivre sans honneur, on peut vivre sans or…mais pas sans eau ». Aussi quand l’abomination kryptonnienne choisi d’écharper nombre de civils Tula en profite. Elle se sert du sang des victimes comme d’une arme.

*L’eau n’est pas le sang* c’était un adage de ce pays et c’était vrai. Mais l’eau de mer avait les mêmes caractéristiques que celui qui circulait dans les humains.

A partir de là Tula se décide à marquer les esprits, elle avise une ou deux chaines de télévision qui devaient relayer l’annonce et se retrouvent pris dans le déchainement de violence. Elle en profite alors pour transformer Waller en copie de Carrie au bal du Diable en la recouvrant de sang et la rousse en fait de même avec l’autre homme à ses côtés enfin elle s’emploie à viser telle une tourelle les differents ennemis volants .

C’est alors qu’elle aperçoit Golden Eagle menacer son roi, bien sur elle est sa débitrice, mais elle lui avait signifié aussi qu’Atlantis et son roi passaient avant tout. Même sa vie.

Sa cible est de fait toute désignée.

Apres tout c’est de sa faute s’il casse de lui-même les termes de leur petit accord.

Le sang s’agglutine autour des ailes autrefois brillantes du side-kick d’hawkman, pour salir son armure mais aussi l’empêcher de fonctionner correctement. Elle rejoint alors son roi pour faire face à l’ennemi.

- Hé bien que vois je ? L’aigle serait devenu un vautour ? Qui chercherai sa nourriture parmi les os blanchis d’une carcasse oubliée…Vous êtes donc tombé aussi bas qu’un humain Ch’al andar, notre accord ne tiens plus.

Tula ne doute pas un seul instant que ses mots feront mouche ( ce qui est le comble pour un aigle non ?) et qu’elle en fera attaquer avec force. Mais elle est prête.

Hrp: * Blood is thicker than water*
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 24 Aoû 2017 - 14:28
Faora


DIVIDED YOU FALL
EVERYONE

La bataille continuait, les explosions frappaient des bâtiments, les cyborgs étaient explosés sous l'intensité de super coups, ou de lames brûlantes, ou de constructions de volontés, les rues étaient littéralement couvertes de sang, et de nouveaux noms entraient ou sortaient de la bataille. La guerre civile prenait son apogée au sein de Gotham et la ville avait peu de chances d'y ressortir indemne... non, avec elle, il n'y avait simplement aucune chance qu'elle soit indemne.

Faora n'eut aucune réaction quand Waller fut attaquée par une vermine miniature ou même son camarade colérique, ou quand une explosion mystérieuse frappa, en parallèle avec la fuite de l'Epouvantail. La Suicide Squad se retournait et seule elle, Deadshot et Reverse Flash conservaient l'illusion d'une servitude aux USA. Elle comptait bien lui prouver tort, dès que Helspont aura trouvé de quoi arriver sur Terre.





Elle se retourna vers Aqualad. Cela faisait deux fois qu'elle l'avait affronté, elle savait comment il opérait désormais, et si elle aurait voulue se trouver de quoi détruire la magie, la Kryptonienne possédait de bons moyens de s'en occuper, comme... esquiver le rayon qu'il venait de lui balancer avec un mouvement de tête nonchalant, l'observant droit dans ses yeux encore violets. Il venait de faire des attaques en traître plusieurs fois de suite, elle savait comment s'y gérer.

Le poing fut plus soudain et l'envoya reculer, mais elle ne prit pas la peine de contempler la douleur sur sa mâchoire dès qu'elle remarqua que ses yeux brillaient de nouveau de violet. Avant même qu'il ne puisse utiliser ses pouvoirs magiques, Faora leva la tête et activa sa propre vision calorifère pour tenter de le frapper droit dans les yeux. L'avantage 1 : il pourrait bien ne plus les ouvrir d'ici un moment. L'avantage 2 : il devrait au moins les fermer devant la lumière pourpre aveuglante.

Libérée de la terrible magie, Faora bondit en avant, leva son poing ganté noir, et entreprit de l'abattre envers la mâchoire parfaite de Garth, dans une réplique qui mirroirait le propre assaut physique du régent, et qui avait pour but, s'il était touché, de le propulser au sein d'un petit groupe de cyborgs. Rien qui ne pourrait le retenir, mais elle espérait qu'un autre de ses camarades saurait prendre son iniative et l'attaque alors qu'il gère les créatures de chair.



Faora agita son poing de façon nonchalante et entreprit d'activer sa vision calorifère pour attaquer et brûler quelques rebelles, permettant aux cyborgs ou aux autres recrues de se libérer et converger sur les cibles plus importantes. Elle tenta, en particulier, de brûler le dos de Green Lantern, mais un autre ennemi vint interrompre ses efforts.

Le poing brûlant de magie se dirigea droit vers elle, dans un hybride sublime de puissance brute et de flammes magiques infernales. Faora leva sa palme en question et entreprit d'intercepter le coup de poing, provoquant une onde de choc apte à balayer les ennemis plus faibles. Les flammes magiques léchaient déjà sa paume, mais l'armure était une protection, aussi mince soit-elle. Mais elle ne voulait pas rester là et encaisser plus de dégâts.

Quel étrange Daemonite est-ce ?

ETRIGAN ? UN DAEMONITE ? JE NE SAVAIS PAS POUR TON SENS DE L'HUMOUR, FAORA ! RENVOIE MOI DONC CE DEMON DE PACOTILLE VERS SA MAITRESSE.

Faora bougea sa main pour tenter d'enfoncer cette dernière dans le ventre d'Etrigan, avant de tenter de le repousser vers l'arrière avec un uppercut puissant, censé l'envoyer s'écraser droit vers l'immeuble le plus proche, provoquant une nouvelle onde de choc en se faisant. Une fois finie, elle contempla sa main brûlée, maugréa en Kryptonien, et s'éleva en direction de madame Xanadu en suivant les instructions d'Helspont, prête à casser le cou de la magicienne... mais un autre détail s'accapara d'elle.

Superman flottait dans les airs, et tonnait des paroles arrogantes envers Waller. Superman... mais... plus jeune ? Elle avait suivie le Kryptonien depuis la Zone Fantôme et pensait le reconnaître physiquement... serait t-il le fils de Superman ? Un hybride ? Les deux cas sauvèrent Xanadu, parce que Faora entreprit de rugir, ses yeux s'illuminant de rouge, et elle bondit comme une fusée droit vers Conner, tentant d'arriver dans son dos pour le frapper et le propulser au travers des grattes-ciels, déployant le genre de puissance terrifiante qu'elle se retenait d'utiliser pour des raisons variées.

MISÉRABLE ABOMINATION !

La voix de Faora s'était fait rauque alors qu'elle tenta de propulser Connor encore plus loin dans Gotham avec un coup surpuissant, brisant les vitres des buildings proches.

TU SALIS KRYPTON PAR TON EXISTENCE ! MES ANCÊTRES HURLENT POUR TA MORT ! MEURS ! MEURS ! MEURS !

Et ses attaques continuent, alors qu'Helspont, invisible aux yeux de tous, observait le spectacle entre Kryptoniens depuis le haut d'un building, consommant des petits crânes d'humains dans sa bouche enflammée.


BON. JE VAIS DEVOIR FAIRE LA PROCHAINE PARTIE DU RITUEL TOUT SEUL...

Helspont leva le doigt, et les cadavres ou pièces de métal détachées convergèrent, lentement mais surement, vers un point de la rue. Il alimente de nouveau son sang en se servant de celui des victimes tombées, et recouvre la rivière avec une aura magique, censée empêcher des petites atlantéennes de ruiner son beau travail.




résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 24 Aoû 2017 - 22:13
Cela faisait un moment que Savitar restait en stand-by, tapis dans un coin à l'abri des combats, de sa cachette, il pouvait observer les différents protagonistes de la bataille. Il était évident que les recrues allait perde le combat, Superman, Green Lantern, Batman et la liste ne cessait de 'agrandir. Des héros venant de tous horizons s'était alliés contre la présidente Amanda Waller. Bien que les recrues était appuyés par des sortes de soldat robots tueurs, il ne pouvaientt faire le poids.

Des coups fusaient de partout, les cyborgs se faisaient décimés par dizaines, un brouhaha pas possible, la plupart des héros et vilains en était arrivé aux coups. Faora la fille de Krypton, s'en prenait à tous ce qui bougeaient et plus particulièrement à Connor, sans doute une rivalité entre extraterrestre. L'épouvantail, lui s'était éclipsé, bien que ça aurais tenté Savitar de le suivre, les manigances d'un savant fou l'importait peu. Après, un peu tous se battait dans leur coins, la seule chose à laquelle Savitar ne s'attendait pas, c'était que les hommes poissons viennent s'en mêler, Aquaman et ses sujets ne devraient-ils pas s'occuper de leur royaume, bien qu'il ne reste pas grand chose après l'attaque de Faora.

Tant de combat, Savitar aurait bien aimé y participer mais il avait une mission, en effet, NightWing était la seule personne qui importait dans cette ribambelle d'héros, il était un des vissage des rebelles et le démasqué aurait été bénéfique à Waller. Malheureusement ou heureusement, cela ne s'était pas passé comme prévu, c'était prévisible c'est pourquoi Savitar s'était donné quelques directives avant l’événement, si jamais NightWing venait à s'enfuir, il fallait l'éliminer et montrer son cadavre aux différents rebelles, histoires de les démoraliser puis il dévoilerais son identité devant le monde entier.

Pris dans ses pensées, Savitar ne remarqua même pas que le captif avait disparu. Un léger sourire fit son émergence sur le visage de Savitar. La fête pouvait commencer, il chercha du regard la ou les personnes coupables de cette évasion. C'est après quelques secondes qu'il vit du regard la silhouette d'un membre du G.C.P.D, sans doute une femme vu sa silhouette , elle portait NightWing et s'était débarrassé de Strange, puis elle s'était volatilisé dans un appartement voisin. Il la suivit en super vitesse en ignorant le champ de bataille. Il se trouvait désormais dans l'appartement dans lequel elle devait se trouver, mais personne, sans doute avait-elle changé d’appartement histoire de ne pas se faire suivre. Savitar fit donc la moitié des étages de l'immeuble à une vitesse supérieur à celle de la lumière. Il se trouva donc, après avoir vérifié la plupart des appartements, devant une porte fermé à clé. Il se fit donc vibrer et passa à travers la porte. derrière, il y avait ses deux proies, il s'approcha doucement en disant

Tu m'a donné du fil à retordre, je ne pensais pas pas que tu serais aussi ingénieuse.
Il m'a fallut plus de deux secondes pour te retrouver, tu peut être fière de toi.



Savitar prit la chaise la plus proche et s'assit dessus, les regarda tout les deux en attendant une réponse de son interlocutrice.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 22/03/2017
Messages : 814
DC : Slade Wilson
Situation : Corrompu
Localisations : Gotham City
Groupes : Batfamily
New Titans
MessagePosté le: Ven 25 Aoû 2017 - 0:51

« UNITED WE STAND »
[ Civil War ]
_____Quand on s’attaque à un membre de la Batfamily, c’est à toute la famille que l’on s’en prend. Aujourd’hui, Waller avait fait une grossière erreur. En jouant avec l’identité de son frère aîné, Nightwing, le premier Robin, elle s’attirait les foudres de la chauve-souris, mais pas que. Il était malheureux pour elle de jouer cette carte alors que les Rebelles avaient l’avantage sur elle. Elle l’ignorait probablement, Strange n’avait sûrement pas trouver bon de dire à sa supérieure qu’il avait laissé un adolescent de seize ans rentrer dans leur base de donnée pour avoir un accès totale sur tout leur fait et geste, laissant une opportunité à son mentor pour entrer dans leur réseau et pouvoir laisser Bruce Wayne arrêter le petit manège d’Amanda Waller.

Aujourd’hui, il était présent dans la troupe des Rebelles, pas très loin de son mentor, mais il se permettait de rester un peu à l’écart. Sa présence est loin d’être approuvé par certains membres de la rébellion. Même s’il essayait de le nier, sa blessure était encore présente et lui rappelait qu’il était loin d’être immortel et qu’elle allait le pourrir pendant encore un moment. L’adolescent n’avait malheureusement pas écouté les bons conseils de son mentor, refusant de ne pas venir en aide à son frère ainé qui lui, aurait fait pareil pour le jeune héros. C’était une tête de mule, mais loin d’être quelqu’un d’inconscient.
Il avait pris ses précautions, son armure était renforcée au niveau de sa blessure, de sorte à ce que cette dernière ne soit pas un frein pour lui. Son équipement était de nouveau complet, voir améliorer, il s’était préparé au combat, maintenant il n’y avait plus qu’à improviser les plans pour vaincre Waller.

L’adolescent était resté distant. Dans un premier temps, il était plutôt du genre observateur, à l’écart des combats, le temps de comprendre la situation. Les drones, les cyborgs, Red Robin pouvait se permettre de les pirater et de les retourner contre leur maître. Cela prendrait du temps, mais ça donnerait probablement un gros avantage contre Waller.
Son attention fut distraite par Hugo Strange. Il pouvait voir la haine montée sur son visage. Après quelques coups d’œil lancé sur la foule, il put apercevoir le mioche qui l’avait complètement humilié et qui cherchai probablement à le nuir. Cela ne se passera pas comme ça, il n’allait pas le laisser faire. Puis viens le coup de Batgirl. Red Robin gardait les yeux fixés sur la scène, Dick Grayson emmené à l’abri de ces tortionnaires. La jeune femme n’avait pas trainé, mais quelque chose semblait le perturber. Les ennemis n’étaient pas loin et deux d’entre eux s’étaient mis à la pourchasse de la justicière.

Il profita de sa grande discrétion pour se faufiler dans la foule et se frayer un chemin sans attirer les soupçons. Il suivit alors Sportsmaster et Savitar en gardant quelques mètres de distance pour ne pas qu’ils se sentent surveiller.
Batgirl s’était réfugié avec Dick dans un étage d’un immeuble, le traceur présent sur son costume lui permettait de savoir avec précision où est-ce qu’elle se cachait. Elle avait désormais les deux ennemis qui l’encerclaient. L’adolescent ne pouvait se permettre de laisser Dick retomber entre de mauvaises mains. En vue de son état, il avait probablement assez souffert.

Il y avait désormais une porte qui les séparait. Tim fit preuve d’un calme olympien et rapprocha sa tête de la porte pour surveiller les bruits et mouvements à l’intérieur de l’appartement en question. L’adolescent crocheta doucement la porte de la serrure, limitant les bruits suspects, profitant du dialogue pour masquer ces mêmes cliquetis.
Main sur la poignée, bõ déplié et prêt à l’usage, il avala une importante quantité d’oxygène dans son élan et ouvrir la porte d’entrée. En quelques fractions de seconde, il ne tarda pas à envoyer son arme dans l’arrière du crâne de Savitar, le laissant également bénéficier d’une décharge électrique en cadeau avant de se servir de sa seconde main libre pour envoyer un batarang dans le bras de Sportsmaster, histoire de laisser Barbara intervenir également.

« Je me permets de m’inviter. Deux contre un, c’est un peu déloyal, non ? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4664-fiche-de-rp-tim-drake-red-robin http://dc-earth.fra.co/t4651-timothy-drake-alias-red-robin
Inscription : 29/06/2014
Messages : 11193
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Ven 25 Aoû 2017 - 8:17
(HJ/ Message rapide à l'attention de Savitar : Batgirl n'a pas secouru Nightwing en tenue de Batgirl, mais avec la tenue d'un membre du G.C.P.D.
Merci donc d'indiquer que ton personnage suit un membre du G.C.P.D. et non pas Batgirl, qu'il n'a pas et ne peut reconnaître encore. Bon jeu ! /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 09/05/2016
Messages : 352
DC : Jade, Razorsharp, Lightning Lass & Tara Markov
Localisations : Miami

MessagePosté le: Ven 25 Aoû 2017 - 11:04
Joueurs concernés : Damian Wayne, Razer

L'annonce de Bruce Wayne, l'attaque des rebelles, tout cela ne faisait que confirmer les pires pressentiments de Libby : Waller avait agi de manière inconsidérée et resterait dans les annales comme étant l'une des pires Présidente de ce pays.

Avait-elle été grisée par le pouvoir au point de perdre tout contact avec la réalité ? S'était-elle abandonné au doux babillage de ses conseillers spéciaux ? Des hommes probes et respectables... comme Lex Luthor ou Hugo Strange !

Waller les avait tous trahi, eux, les Américains. Elle avait déshonoré son pays. Elle avait mis les USA au ban de l'humanité. Et elle allait payer.

Mais pas maintenant. Car une fois le vin tiré il fallait le boire jusqu'à la lie. Liberty avait prêté serment et avait juré de défendre la Présidente, la Constitution et son pays. Waller méritait d'être constitutionnellement empêché. Elle méritait qu'une cour spéciale se réunisse pour statuer sur son cas. Pas une tripotée de zozos costumés. C'était justement ce genre de comportement qui avaient entraîné le fiasco de Metropolis.

Voyant Red X se précipiter avec son sabre pour occire sa patronne, Libby se rua sur Waller et l'écarta de la trajectoire de l'inconnu. C'était ça avoir des réflexes améliorés et un métabolisme surhumain. Elle lança à Waller, qui venait de se faire barbouiller de sang par Tula :

"Madame la Présidente, il serait bon de vous rendre aux autorités de ce pays. Nous allons au devant d'un gros massacre"

Elle s'interposa devant Waller pour la protéger de tout assaillant qui s'approcherait d'elle. Voir ce traître de Razer dans les cieux prêt à incinérer toute personne qui se trouverait sur la tribune ne l'enchantait pas non plus. De grosses gouttes de sueur perlaient sur son front. Il allait falloir agir.

Elle s'adressa à Damian Wayne dont elle ignorait - bien évidemment - l'identité :

"Je ne te connais pas mais je sais que le Red Lantern dans le ciel n'est pas ton allié, ni le mien. C'est un monstre. Tout comme Waller. Mais elle doit être jugée, pas assassinée. Je me battrai jusqu'à ce que mort s'ensuive pour éviter que le sang ne coule..."

Et comme si elle avait décidé de lui faire confiance, elle lui tourna le dos et poussa brusquement la Présidente Waller à l'intérieur du bâtiment... espérant que des murs solides pourront - au moins - ralentir Razer...

[HJ/]

- Liberty s'improvise garde du corps de Waller
- elle a permis à Waller d'esquiver le coup de Damian
- elle pousse Waller à l'intérieur de la Cour de Justice, pour éviter que Razer ne fonde sur elle

[/HJ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

[CW] UNITED WE STAND : Bataille Finale Recrues VS Rebelles ! [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

 Sujets similaires

-
» [CW] UNITED WE STAND : Bataille Finale Recrues VS Rebelles ! [Libre]
» [TdA] Frond Sud - Bataille Finale - Le siège d'Artemis
» [TdA] Bataille Finale - Front Sud
» TDA. BATAILLE FINALE - FRONT SUD - DU SANG POUR BE'LAKOR
» [TdA]Front Nord Bataille finale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Gotham City-