[Animation 4ML] Suicide Squad VS Faora [Squad, Faora, LIBRE]

Inscription : 01/05/2017
Messages : 62
Localisations : Washington
MessagePosté le: Sam 9 Sep - 15:27
"La cible a été localisée, et sa trajectoire définie."

"Pourcentage de changement de trajectoire ?"

"Quasiment nul. Nous sommes presque sûrs que la cible se dirige à Central City."

"Presque n'est pas suffisant dans notre métier."

Josh et Tim, les deux techniciens chargés du suivi de la cible, se tournent vers l'écran qui vient de transmettre ces quelques mots. Ils sont localisés dans une base souterraine secrète, quelque part au milieu des Etats-Unis d'Amérique. Ils ne quittent leurs chaises et bureaux que pour aller dormir, manger et se détendre dans les zones prévues à cet effet - sous terre, encore.
Pour deux ans, ils sont condamnés à rester ici, et à faire profiter leur Gouvernement de leurs cerveaux ultra-rapides et complets ; et ça ne les gêne pas. Les jumeaux géniaux n'aiment guère les autres gens, et apprécient déjà peu de devoir discuter avec quelqu'un... même à distance.


"Javelin, quelle est votre position ?"

"Nous sommes à environ cinq minutes de Central City."

"Environ n'est pas suffisant dans notre métier, non plus."

Josh sourit à son frère après son bon mot. Tous deux fixent l'écran principal, qui leur révèle l'allure du vaisseau qu'ils aident...
... le Javelin, l'ancien appareil de la Justice League, passé dans les mains de la défunte Legion of Doom, et désormais auprès d'autres.

"Nous réglerons tout cela à notre retour. Prévenez-moi quand vous aurez localisé la zone d'atterrissage de la cible. Avez-vous prévenu la ville ?"

"Les officiels sont informés, mais l'évacuation est impossible... et Flash n'est pas là. Pas encore."

"Alors le destin de Central City repose sur nous. Très bien, terminé."

L'autre coupe la communication.
Josh se tourne alors vers Tim, et soupire en secoue la tête.


"Bon dieu... si on m'avait dit que ce serait au Suicide Squad de jouer les Héros..."

"Ouais... on est vraiment foutus, hein ?"

**
*
**

Plus loin, dans le Javelin.
L'appareil file à toute allure, dans la beauté d'une matinée ensoleillée. Il passe au-delà de bandes de terre immenses, et surplombe Keystone City pour s'approcher de sa ville jumelle...

... Central City, patrie des Flash. Qui risque de subir un mauvais sort si les personnes présentes à l'intérieur du vaisseau ne font rien aujourd'hui.

"Les données sont claires : la cible va atterrir ici. Elle a disparu il y a quatre mois à Gotham City, pour disparaître dans l'Espace, et revient maintenant à Central City. L'objectif est simple : l'arrêter et l'empêcher de causer des dommages - et oui, ce sera difficile.
Mais vous avez signé pour ça, non ?"


L'homme qui parle se retourne vers ceux qui l'écoutent...
... et découvrent la silhouette puissante et martiale de Captain Atom.

"Le Suicide Squad doit mériter son nom."

Quatre mois plus tôt, la Présidente Waller a été démise de ses fonctions. Suite à des élections-éclairs, Martin Suarez a été élu - et a commencé très vite les réformes.
Steve Trevor, chef de l'A.R.G.U.S. hélas bloqué par Waller, a été remplacé par le Green Lantern John Stewart, qui est chargé de faire le lien avec les métahumains et de protéger le monde. Le Suicide Squad a vu son existence révélée - mais n'a pas été interdit pour autant.
Comprenant qu'il est utile d'avoir une unité de Vilains "réformés" pour faire le sale boulot, Suarez a chargé Captain Atom, un soldat loyal mais droit et surtout doté de la puissance d'une bombe atomique, de mener ce nouveau groupe. Plus de puce d'auto-destruction, plus d'enlèvement, plus d'obligation : les membres sont volontaires, et reçoivent en contrepartie une rémunération... ou un Pardon pour leurs crimes.


"Vous connaissez tous la cible. Vous connaissez sa dangerosité.
Faites au mieux - restez vivants. Mais, surtout, protégez les civils."


Le Javelin se pose, et libère le groupe hétéroclite réuni par Captain Atom. Un jeune Héros qui a commis une erreur et fait figure d'exemple de sanction, une Recrue également punie, un Vilain fantasque qui s'est retourné contre Waller, d'autres vrais Vilains qui recherchent le pouvoir... il n'a pas confiance en ce groupe, qu'il ne connaît pas ; mais il n'a pas le choix.
Alors qu'un bang sonique se fait entendre au-dessus d'eux, Captain Atom serre les poings et les dents ; ça va faire mal, très vite. Et Central City n'a qu'eux pour réaliser l'impossible...


"Elle arrive... tenez-vous prêts."

... arrêter la cible. Arrêter Faora Hu-Ul, qui revient sur Terre après quatre mois dans l'Espace.
Une mission impossible, définitivement. Une mission suicide, surtout !

(HJ/ Le sujet lance le nouveau Suicide Squad mais est libre, particulièrement aux Héros voulant aider. Smile /HJ)


Actuel et nouveau leader du Suicide Squad.
Compte animateur incarné par le Staff.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 22/11/2016
Messages : 148
Localisations : Le forum.
MessagePosté le: Mer 13 Sep - 8:10
(HJ/ Cette animation 4ML est lancée et LIBRE, même si elle concerne en premier le Suicide Squad. Tout le monde peut y participer.
Elle sera animée par le compte animateur Captain Atom. Bon jeu ! /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 21/11/2015
Messages : 532
DC : Mister Miracle - Ch'al Andar - The Bat - Garth
Localisations : Ivy Town
Justice Society of America
Suicide Squad
MessagePosté le: Mer 13 Sep - 11:11
Quatre mois sont passés depuis la dernière apparition du Suicide Squad, agissant comme escorte de la Présidente Waller à Gotham City. Lors de la révolte menée par les Rebelles et soutenue par le peuple, les membres du groupe ont été vaincus, éparpillés ou ont fui, et beaucoup pensaient que cette initiative était désormais morte.
Tel n’est pas le cas.

Si Martin Suarez a été élu Président des Etats-Unis d’Amérique avec une volonté réelle de tourner la page des présidences Wilson et Waller, avec plus de transparence et une envie d’agir au mieux, il a pleinement conscience de l’intérêt d’un groupe commando prêt à agir quand il le faut, comme il le faut.
De ce fait, le Suicide Squad a été conservé – mais réformé.
Plus d’enlèvement de Vilains. Plus d’exfiltration de prisonniers. Plus de puces. Plus de chantage.

Désormais, le Suicide Squad est composé de Vilains qui veulent s’amender, et travaillent pour le Gouvernement en échange d’une contrepartie – mais il n’y a pas qu’eux.
Du fait de la nomination du Green Lantern John Stewart comme chef de l’A.R.G.U.S., une reprise en main juste mais stricte des Héros a été entreprise. Pas d’obligation de rejoindre l’A.R.G.U.S., qui base son recrutement sur le volontariat, mais une tolérance zéro pour les échecs ou les erreurs.
En ce sens, Red Robin, coupable d’une défaillance ayant causé des millions de dollars de dégâts, est forcé de rejoindre le Suicide Squad ; et Atom, ancienne Recrue volontaire de Waller, a intégré le groupe pour prouver sa volonté de bien faire.

Atom.
Certainement le membre le plus surprenant du groupe – car il est censé être mort.

Alors que le Javelin, l’appareil réquisitionné par le Suicide Squad, se pose au cœur de Central City, et que la panique commence à s’emparer des habitants de la ville à mesure de l’approche super-sonique de l’ennemie, une petite forme émerge du véhicule et vient se placer aux côtés de Captain Atom, nouveau chef de ce groupe du fait de son expérience militaire.
Cette forme change, soudainement, entourée d’un halo lumineux et d’un symbole scientifique…

… elle grandit, jusqu’à adopter une taille normale – celle de Ray Palmer, Atom, dans sa combinaison classique, avec néanmoins une veste rouge et un masque plus ouvert sur le visage.

« Je vérifie que le quartier a été évacué et je prends contact avec les autorités locales pour établir un cordon de sécurité. »

Sa voix est calme, posée ; son regard presque vide, entièrement concentré sur l’événement.
Cinq mois plus tôt, Atom s’est sacrifié à Gotham City pour stopper une explosion sur l’île de Lady Gotham, prévue par le Joker ; le monde entier l’a vu, et a pleuré un Héros qu’on avait déjà cru mort quelques temps auparavant. Mais il est revenu, encore.
Atom est revenu durant la révolte à Gotham City – sous la forme d’un Indigo Lantern, qu’il avait adoptée temporairement durant la terrible attaque de Nekron sur la Terre ; et il a disparu durant la bataille.
Depuis, Ray Palmer est réapparu à Ivy Town et a fait connaître son retour… mais en refusant de l’expliquer publiquement. Il a repris son poste de professeur, et ses activités d’Atom – mais sans anneau Indigo.

Un mystère important entoure le Héros, donc, qui a accepté de bonne grâce d’intégrer le Suicide Squad pour racheter son temps de Recrue. Il est, néanmoins, différent de celui que tout le monde connaissait… plus calme, plus posé, plus froid diraient certains, il apparaît professionnel et discipliné, mais sans l’émotion qui le caractérisait.
Cela peut surprendre ; cela peut aussi aider, quand il faut gérer une telle crise.

Alors que Captain Atom acquiesce aux éléments développés par Atom, ce dernier reprend une taille minuscule et file, en manipulant sa masse, vers les immeubles aux alentours, pour vérifier qu’ils ont été évacués.
Le Héros va vite, le Héros est efficace – mais le Héros semble agir en pilote automatique. A terme, cela pourrait inquiéter… mais pas aujourd’hui.
Aujourd’hui, il y a bien d’autres motifs d’inquiétude, et ils arrivent directement de l’Espace…


(HJ/ Résumé rapide :
- Atom sort, petit, du Javelin ;
- Atom grandit à côté de Captain Atom ;
- Atom annonce qu'il va vérifier l'évacuation des immeubles et le cordon de sécurité ;
- Atom redevient petit pour effectuer ces actions ;
- Atom semble froid et machinal. /HJ)


Présentation. - Fiche RP. - Demandes de RP. - Présentation des PNJs.
Tor lorek san, bor nakka mur, Natromo faan tornek wot ur.
Ter Lantern ker lo Abin Sur, Taan lek lek nok--Formorrow Sur!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Inscription : 29/04/2017
Messages : 276
DC : M E T A L L O / J I N X
Localisations : Ciel
Suicide Squad
MessagePosté le: Mer 13 Sep - 12:43

Entropie
Suicide Squad

Faora volait, parcourant le système solaire avec une vitesse qui dépassait de très loin toute machine humaine, franchissant la distance entre Vénus et la Terre en une seconde avant de se diriger droit vers la planète bleue, ralentissant rapidement alors qu'elle dépassait les nuages, les flammes de la ré-entrée ne faisant absolument rien ni à son armure ni à sa peau.

Cela faisait quatre mois qu'elle était partie, mais elle avait déjà tout préparée alors même qu'elle commençait son voyage. Voir la Terre ne lui offrait aucune émotion en soi, pas de joie, de haine ou pas de tristesse. Seule une funèbre détermination l'animait alors qu'elle se dirigeait vers la ville de Central, afin de faire une simple apparition. Confirmer son retour avant de disparaître pour préparer ses plans et frapper ses ennemis.

Pourquoi Central ? Parce que le terrain y était prêt. Quiconque se dresserait devant elle dans la ville périra, parce qu'elle ne sera pas la seule à vouloir faire son entrée dans la ville. Elle voit déjà le vaisseau s'élancer dans les airs pour atteindre la cité. Qu'il serait simple d'éradiquer la cité en un tir ou de balayer cette dernière en accélérant, qu'il serait simple de détruire le vaisseau lui-même, laissant son équipage sombrer dans les abysses.

Son ancienne équipe était partie pour la retrouver, d'après ce qu'elle voyait au travers des murs de l'avion. Mais elle se fichait bien de leur identités, elle comptait tous les tuer et pendre leurs cadavres au sommet des tours, sans plus. Pour cette raison, Faora ne réagit nullement alors que l'engin atterrit et que des précautions sont prises... puis elle accélère.

Elle dépasse rapidement l'échelle des Mach alors qu'elle atteint la cité à une heure nettement plus avancée que sa vitesse de croisière ne saurait l'annoncer, arrivant alors que la foule part encore et que les cordons sont à peine déployés, des policiers hurlent et fuient alors qu'elle descend dans les cieux, la cape balayant au vent, la silhouette sombre de la Kryptonienne se trouvant devant le soleil pour aveugler quiconque oserait l'observer.

Pas un mot ne sortit de sa bouche alors que quelques civils se turent, disparaissant dans les allées sombre. Bien, Helspont avait été preste.

Faora tourna la tête vers le groupe, après avoir observé la ville, puis alluma sa vision calorifière pour essayer de tous les allumer avec une puissante offense à base de laser, essayant de tous les consumer sous le feu rouge de Rao. Elle s'attendait à ce que l'attaque soit évitée, aussi, elle fila directement, volant vers chacun des individus avec une vitesse supérieure pour tenter de les balayer rapidement avec des coups de pieds ou poings super-forts, quoi qu'elle adjusait sa force pour garder les plus faibles en vie si elle réussissait à les toucher avec ses attaques physiques.

Ses coups faisaient affreusement mal et pouvaient très certainement endommager les membres de la Squad, mais même alors qu'elle tapait encore plus fort qu'avant, il n'y avait pas d'onde de choc ou de destruction gratuite. Tout les dégâts étaient concentrés sur les membres de la squad pour les balayer rapidement, et c'est le chef qu'elle visait en priorité, Captain Atom.

Bondissant rapidement, conscient des fantastiques pouvoirs d'Atom, Faora leva les deux poings au dessus de son crâne avant de tenter de le frapper pour le propulser directement dans le sol, tentant de le vaincre en un seul coup de poing concentré directement sur le visage, assez puissant pour creuser un cratère autour du sol via la petite onde de choc. Il était le plus fort de tout le group et devait donc être au moins assommé en premier !

Et pour s'en assurer, elle tenta promptement de l'envoyer balader au sol avec un autre coup de poing surpuissant mais contrôlé, se tournant ensuite vers le reste de la Squad, tentant de les frapper avec un énième laser.




résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 17/07/2016
Messages : 113
DC : Mister Mind
Situation : Chrysalide Criminelle
Localisations : Gotham City
Groupes : Moth-gang
MessagePosté le: Mer 13 Sep - 13:57
Tout semblait si rapide, c'était comme si la chute d'Amanda Waller datait de dimanche dernier, comme si quatre mois de sa vie s'étaient compressés pour ne faire qu'une poignée de jours...

Le casque mi-relevé, observant d'un oeil curieux le hublot qui donnait sur le ciel azuré, Drury mangeait des vers de farines séchés. C'était un mauvais réflexe qu'il avait acquis depuis peu dans la solitude de sa nouvelle vie, mais dès qu'il commençait à stresser un peu, il ne pouvait s'empêcher de grignoter quelque chose. Quatre mois à reconstruire sa moth-cave, à superviser les travaux de son penthouse et à signer des chèques pour des galas et financer une partie de la reconstruction de Gotham où il prenait grand plaisir à donner des idées aux entrepreneurs qui roulaient des yeux, comme faire monter des ruches d'abeille sur certains bâtiments publics l'avaient lentement isolé de toute vie sociale digne de ce nom.

Hélas, la mite du mal devait l'admettre, la solitude lui pesait. Il avait voulu reconstituer son moth-gang mais ces anciens collaborateurs, ses fidèles moths avaient maintenant une vie, une famille, du travail. L'avenir leur tendait les bras et même s'il avait senti qu'en insistant, ils seraient revenus, il n'en eut pas la volonté. Qu'ils profitent du repos mérité et du bonheur. C'est alors qu'était arrivé la lettre.

Au cours d'une de ses séances d'observation de sa fourmilière personnelle, il reçut une lettre du "nouveau" gouvernement. Il ne se souvenait pas avoir voté mais visiblement un nouveau président était là, en place, comme si de rien n'était. Recrues et Rebelles furent "pardonnés". La lettre était formelle, du genre que l'on pouvait s'attendre à recevoir des impôts, s'étalaient des formules creuses, "service à la Nation", bla bla bla... Huh? "Service à la Nation"? Ce n'était pas dans le style du fisc ça! Ses talents seraient-ils enfin reconnus! Avec avidité, Drury lut que le gouvernement s'apprêtait à lui offrir quelques grâces en échange de son service dans la terriblement nommée "Suicide Squad". Il avait, dans l'euphorie de l'instant répondu présent, travailler pour le gouvernement tout en conservant son attirail et la gloire qu'il pourrait en retirer étaient bien trop tentant pour qu'il s'arrête sur le mot "Suicide".

Il avait ensuite rencontré des fonctionnaires puis d'autres fonctionnaires, des types en costume qui l'avaient regardés de travers, un ou deux psy étaient venus lui parler par pure formalité et il avait reçu son affectation officielle, désormais soigneusement encadrée dans la moth-cave. Et puis finalement, leur première mission.

On leur avait transmis un dossier sur la personne à traquer. Killer Moth était monté dans l'engin volant de mort imminente avec la tablette qui contenait toutes les précieuses informations sur la dénommée Faora, maudissant les types qui refusaient de lui donner une version papier sous prétexte de "Confidentialité Défense", et comment il tournait les pages avec ses gants?! Maudits militaires...

Une main sans gant glissant sur la tablette, il avait lu avec horreur les capacités de la cible qui les attendait. Faora machin-bidule-truc était une sorte de rouleau compresseur kryptonien qui brisait des immeubles comme lui mangeait des crackers et une poignée de terriens contre elle ne feraient assurément pas le poids. Et pourtant, c'était le genre de défi que Killer Moth se sentait saisir à pleine mandibule et avec le talent qui s'impose! Elle allait voir cette caricature de Superman ce que cela faisait d'affronter Drury Walker alias Killer Moth, le Zambion de Gotham! Ah! Il avait déjà vaincu une méta-humaine enragée, celle-là n'allait pas le faire reculer!

Il prit une nouvelle poignée de vers et regarda son équipement adoré reposer sur le siège voisin. Il avait son jet-pack flambant neuf - l'autre ayant flambé, celui-ci, en plus d'avoir une meilleure autonomie était doté d'un lance-acide tout ce qu'il y a de plus expérimentale avec un réservoir d'acide à pompe automatique. Après tout, certains insectes utilisaient de l'acide, comme les termites, pour brûler leur ennemi, c'était l'occasion de tester la technique à échelle humaine. Heureusement à côté de cela, il disposait de son habituelle ceinture de super-gadgets très utiles*; ses habituelles moth-grenades (aveuglante ou à acide formique); et son moth-lanceur de fléchettes anesthésiantes au besoin. Il tapota son engin de mort avec un gloussement satisfait. Cette première mission serait tout bonnement inoubliable.

Un type étincelant, Capitaine Atom semble-t-il, s'était fendu d'un discours trop peu mélodramatique pour que Drury l'enregistre complètement. Tout ce qu'il pensa sur l'instant fut: "Je n'ai jamais visité Central City, c'est l'occasion, après il sera sûrement trop tard". Lorsque ce dernier parla du Suicide Squad, Drury leva timidement la main pour lancer un "Hum... justement, à propos du nom, c'est un peu démotivant non? Pourquoi on ne voterait pas pour un autre." mais il n'en eut pas le temps, déjà l'avion atterrissait et l'équipe s'affairait. Ils avaient l'air plutôt nerveux.

Voulant se montrer professionnel, Drury fit de même. Il se leva, vida le reste de son sachet dans sa bouche, chercha en vain une poubelle ou mettre son paquet vide et le fourra dans la poche de son pantalon. Tandis qu'il mâchait sportivement ses derniers vers, il attacha son jet-pack et s'épousseta avant de suivre le mouvement de la petite troupe qui quittait l'appareil. Il jeta des regards curieux autour de lui, trop heureux de découvrir la ville de Central City, grande, belle, aérée et aérienne. Une bien belle urbanisation, il fallait le reconnaître, ça changeait de Gotham et de l'étouffante mode Gothique de ses bâtiments.

Le chef leur proposa d'être prêt, mais prêt à quoi, où était le plan? Que devaient-ils faire? Ce manque d'organisation consterna la mite du mal. Qui tourna pour voir ce que les autres faisaient.

A cet instant, une forme minuscule grossit jusqu'à atteindre une taille humaine. Un type inconnu, sans présentation... tiens d'ailleurs lui non plus ne s'était pas présenté... Il en connaissait plusieurs grâce à leur carrière commune dans le crime mais alors les autres... Toujours est-il que le type lyophilisé prit les devants et voulut parler aux autorités, drôle de réflexe. Les autorités pour ce qu'en savait Drury étaient composées de fonctionnaires mal payés trop heureux de laisser le travail aux autres, quant à la sécurité des civils...

Une explosion sonique éclata dans le ciel et Drury leva son casque vers une forme qui s'était mise devant le Soleil. Il mit sa main en visière lorsqu'un rayon rougeoyant vint vers eux. La mite tueuse fit quelques pas de danses pour éviter l'attaque maladroitement et à peine eut-il regagné un peu d'équilibre qu'un violent coup de poing l'envoya dans le décors, un coup de poing façon barre de métal soudé au sol prit en pleine course. Son estomac, encore plein de ces délicieux vers de farine, vociféra, annonça une évacuation d'urgence au prochain coup. Il atterrit quelques mètres plus loin.

Le corps déjà dopé à l'adrénaline par cette solide introduction, il se releva, les ailes de mite en plastique de sa tenue déjà abîmées et encaissa une onde de choc qui le fit reculer. Eh ben... au moins ils n'avait pas eu besoin de la chercher longtemps. Il toussa un moment pour que ses côtes et ses organes internes reprennent leur place initiale. Ce fut alors le moment pour lui de prendre la pause des grands moments.

- HA HA! commença-t-il.

Mais un nouveau rayon l'obligea à se jeter au sol. L'infâme, elle osait se rajouter sur la liste de ses ennemis qui prenaient le risque de lui couper la parole! Il bondit pour se relever.

- HA HA! reprit-il vers son ennemie. Tu vas regretter le jour où l'IMPÉTUEUX KILLER MOTH a croisé ta route! Je m'en vais te renvoyer sur KRYPTON! Hin hin hin.

Il tapa sur un bouton de son jet-pack d'où jaillirent des applaudissements enregistrés. Drury se saisit ensuite de son lance-acide qui lui donnait l'air d'un laveur haute-pression tombé dans un pot de peinture, ou un Ghost Buster façon Katy Perry. Puis il s'élança vers elle, prêt à appuyer sur la détente et l'asperger de son acide brûlant, réservant son jet-pack pour lui laisser la surprise d'affronter un ennemi volant hin hin hin!

*Un moth-couteau suisse; un moth-sachet chauffant; une moth-pelle pliable; une moth-lampe torche avec des moth-piles de rechange; de la moth-aspirine; des moth-pansements; une moth-bouteille d'alcool à 90 degrés; un moth-crayon de papier HB; un moth-taille crayon; un sachet de sucreries; un moth-carnet à croquis; un moth-pointeur laser; son moth-smartphone et deux moths-fusées éclairantes vertes et violettes; un moth-paquet de mouchoir; un moth-appareil photo miniaturisé.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4896-killer-moth-autobiographie-autocong http://dc-earth.fra.co/t4865-drury-walker-alias-killer-moth-l-anti-batman-l-anti-mythe
Inscription : 29/07/2017
Messages : 30
Localisations : Busy saving the world
New Titans
MessagePosté le: Mer 13 Sep - 23:23
Quatre mois s’étaient écoulés depuis la bataille finale, où Kid Flash avait eu l’occasion de briller plus d’une fois. Sans se vanter, et avec la modestie qui le caractérisait, il se considérait comme l’artisan principal du sauvetage de Nightwing, ainsi que comme l’homme qui avait permis de maintenir Waller en vie pour qu’elle ait droit à un procès. Un grand spectacle qui avait passionné les États-Unis, et même le monde entier. Suite à la destitution de la femme, un Démocrate, Martin Suarez, avait été élu, et l’homme semblait beaucoup plus tolérant de prime abord : les héros allaient redevenir une pièce maîtresse de la défense du pays contre les menaces de tous poils. Alors, bien sûr, le reste du monde voyait tout ceci avec un sourcil levé, mais qu’importe : c’était le cadet des soucis de Kid Flash. Le jeune homme n’avait pas tellement changé durant cette période : pas comme Conner, qui était désormais pleinement Superman, ou Tim qui avait rejoint la Suicide Squad V2.0… Il n’était pas jaloux d’eux, mais presque.

Il avait conscience, cependant, qu’il lui restait encore du chemin à parcourir avant de pouvoir prétendre être Flash, lui aussi. Et de toute façon, avec son grand-père à Central City et son mentor à Keystone City, il n’y avait pas de place. Toutefois, la bataille à Gotham City lui avait permis de progresser massivement. Peu après cette bataille, il avait découvert par hasard une nouvelle facette de son pouvoir de Speedster : chaque appareil électronique qu’il approchait lors de ses courses grillait. Si c’était intriguant, le jeune homme avait la chance d’avoir un esprit très, très vif : et il avait compris qu’il dégageait un courant électrique. Les éclairs provoqués par la Force Véloce n’étaient plus « décoratifs », mais étaient… véritablement des éclairs, in fine. Il avait donc consacré la plupart de son temps à tenter de maîtriser ce pouvoir, et il commençait à arriver à des résultats concluants. Il n’avait toutefois pas encore eu l’occasion de le tester véritablement, puisqu’il n’avait eu affaire qu’à des petites frappes.

Aujourd’hui, il allait enfin avoir l’occasion de le faire : Central City était évacuée, car un objet à peu près identifié allait s’y écraser. Bart ne pouvait pas louper l’occasion : Barry, s’il y allait, aurait peut-être besoin d’aide. Le jeune Allen, cependant, avait pris les choses un peu par-dessus la jambe, persuadé d’avoir le temps avant l’atterrissage, et peu désireux de participer aux opérations d’évacuation - non pas qu’il ait perdu son altruisme, mais il voulait vraiment l’action au détriment de la prévention -. Quelle ne fut pas sa surprise lorsque l’envoyée spéciale annonça l’arrivée d’une kryptonienne et coupa la transmission, sans doute pour se cacher. Bart connaissait cette femme : c’est celle à qui Conner avait mis une raclée pendant la bataille de Gotham. Et bien que des gens soient déjà sur place, il ne serait sans doute pas de trop face à cette mégère.

Ni une ni deux, la bague à son annulaire libéra son costume jaune et écarlate, qui avait simplement été réparé après la destitution de Waller, et il commença à courir vers Central City, des éclairs rougeoyants crépitant derrière lui. Lorsqu’il arriva à Central, il s’arrêta hors de vue du champ de bataille improvisé et constata la présence de héros sur les lieux, enfin, du moins de gens opposés à la Kryptonienne. Cela dit, si le gars déguisé en mite était un héros, il avait en tout cas un style douteux, et cet affront aurait mérité d’en faire un vilain. Mais il avait un plan, visiblement, et Bart se ferait une joie de l’aider. Parce qu’en tant qu’Impulse, il savait que le choix de la Mite, à savoir courir droit vers un adversaire doté d’une force titanesque et d’un paquet d’autres atouts, était quasi suicidaire. Se rapprochant en un clin d’œil, il inspira et cria à l’adresse de la femme :


- Hé, E.T !!! On dirait que tu t’es bien remis de la raclée que SUPERMAN t’a mise, non ? Prépare-toi à prendre la même, parole de Kid Flash !!!

Il espérait que ça suffirait pour prendre l’aggro : même s’il n’avait pas plus le profil du tank de jeux vidéo que l’homme mite, il avait une vitesse supérieure à celle de la Kryptonienne. Enfin, Barry était plus rapide que Superman, donc il supposait que lui aussi… Et il le saurait bientôt, puisqu’il fondit droit vers la Kryptonienne, passa dans son dos et lui envoya un coup de pied en direction de la nuque, pour la projeter droit vers la mite…
Résumé a écrit:

Kid Flash débarque depuis Keystone City, et s’arrête un peu loin des protagonistes, histoire d’observer la situation : comme il voit Killer Moth foncer vers Faora, il se rapproche et provoque celle-ci, dans l’espoir de la distraire suffisamment. Après quoi, il court à pleine vitesse dans son dos et lui balance un coup de pied dans la nuque, avec pour but de la projeter vers la Mite et son lance-acide…


"My name is Bart. I hope my spelling's okay. I just learned to write this morning ..."

Merci à Conner Kent pour la signature !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t5008-a-boy-from-the-30th-century http://dc-earth.fra.co/t5006-i-am-normal-it-s-the-rest-of-the-world-that-s-weird-kid-flash-terminee
Inscription : 07/09/2017
Messages : 5
Localisations : Central City
Suicide Squad
MessagePosté le: Ven 15 Sep - 2:58
4 mois s'étais écoulé depuis sa cuisante défaite lors de la bataille de Gotham ou Thaddeus Thawne avait été stopper par de simples humains sans aucun pouvoirs. Son orgueil ayant été touché, Thad s'est réfugié en Suède ou il pu apprendre la langue et vivre une vie plutôt normale. Tellement frustré d'avoir été battu de cette façon, le jeune speedster en oublia presque son rival et ne pris même pas la peine d'aller chercher ses doses de Velocity 9 chez lui. C'est en humain bien ordinaire qu'il vécu durant ces 4 mois. Il s'était trouvé un travail dans une ferme locale auprès de la famille Nilsson ou il n'avait pas le temps de penser à autre chose que le travail jusqu'à ce fameux jour ou deux hommes en noir débarquèrent à la ferme pour lui parler. Deux jours durant, ils essayèrent de le convaincre de rejoindre la nouvelle Suicide Squad. Bien entendu, Thad refusa. Il avait déjà assez souffert pour le précédent gouvernement américain. C'est alors qu'ils lui firent une promesse. Il serait fournit en Velocity 9 autant qu'il le voudrait alors il n'aurait plus à retourner chez son "père" pour s'en procurer à petites doses. Ensuite, il lui proposa de travailler sur un corps pour son ami Craydl. L'intelligence artificiel du 30Ième siècle qui fût son seul et unique ami depuis sa naissance.


"Tu en pense quoi Craydl ?"
"J'en dit que c'est une merveilleuse idée. Tu crois qu'ils pourraient me faire un corps à la Mick Jagger ? "
"Tu me tapes sur les nerfs avec cette obsession pour ce groupe minable"


Thaddeus Thawne accepta donc, la proposition des hommes du gouvernement. Rien ne l'empêche de voler une énorme quantité de drogue après pour s'enfuir. Il n'aurait pas de puce, cette fois pour le contraindre. Il reçu donc des hommes, un nouveau costume ,car son ancien avait été déchiré en combattant, dans une bague ou l'éclair de Flash inversé ornait le dessus. Exactement comme celle de Bart et Barry ! Il reçu également une petite valise contenant une seringue et deux fioles de drogue. Les deux hommes l'informa que ses services était immédiatement requis auprès de la Suicide Squad pour une première mission. Il prit les coordonées de la mission et le jeune homme s'injecta non pas une mais deux doses de Velocity 9. Très dangereux mais il se devait d'être encore plus rapide pour rejoindre son équipe à temps. Il sentait la speedforce envahir son corps comme jamais. des éclairs d'un jaune éclatant presque blanc crépitait tout autour de lui. Obligeant les deux hommes à reculer en se protégeant les yeux. En à peine, une micro seconde, il enfila son nouveau costume et partie comme une fusée vers l'Amérique, laissant un petit cratère sur la ferme Nilsson. Jamais, il ne s'était sentit aussi puissant. Il filait comme une flèche sur l'Océan, créant de grandes vagues tout autour de lui, espérant ne rien causé de trop grave.



En à peine une minute, il arriva à Central City. C'étais la première fois qu'il revenait içi depuis la dernière fois ou il à confronter son rival, Bart Allen. C'est justement, le premier qu'il vit en arrivant sur les lieux ou le combat avait déjà commencé. Il repéra donc, la cible à éliminer et s'élança en voyant Bart faire de même. Ayant calculé rapidement, la vitesse de Bart, il força la cadence pour frapper exactement au même moment par l'avant dans un coup de point super-sonique.


"Content de te revoir Kid Flash"


[HRJ]

-Thaddeus arrive légèrement en retard pour le combat.
-Thaddeus donne un coup de poing super sonique à Faora au visage exactement en même temps que Kid Flash
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 01/05/2017
Messages : 62
Localisations : Washington
MessagePosté le: Ven 15 Sep - 9:00
Faora est arrivée.
Et a déclenché sa puissance furieuse comme l’on pouvait le craindre.

Accélérant sa super-vitesse pour prendre le Suicide Squad par surprise, qu’elle a découvert via ses super-sens, la Kryptonienne leur adresse d’abord sa vision-chaude, puis leur offre à chacun un exemplaire des super-coups dont elle a le secret ; elle s’en prend ensuite à Captain Atom, le nouveau leader du groupe, pour le propulser au sol – et se retourne vers ses sbires pour les anéantir.
Hélas, pour elle, le plan ne fonctionne pas jusqu’au bout.

Si, en effet, Faora parvient à gêner le Suicide Squad, a en frappé quelques-uns et surtout à abattre ses attaques sur leur chef, elle fait désormais face à un Killer-Moth suicidairement courageux, puis est brutalement frappée au visage par deux coups de deux frères ennemis – Kid Flash et Inertia la touchent au même moment, et la propulsent violemment au sol.
Malgré sa puissance, la Kryptonienne n’a pu que sentir passer ces coups… et la fureur doit, une nouvelle fois, exploser en elle alors qu’elle se prépare à contre-attaquer.
La riposte du Suicide Squad n’est, néanmoins, pas encore terminée.


« Couvrez-vous les yeux. »

Captain Atom a encaissé les coups de Faora avec un minimum de réaction.
D’abord, parce que la super-vitesse de l’ennemie est un atout qu’il n’a pas ; ensuite, parce qu’il a vu que tous les civils n’avaient pas évacué, et que tout le Suicide Squad n’était pas encore arrivé.
Nathaniel Adam a donc réagi de la seule façon qu’il connaît – en Héros. Il a encaissé et s’est laissé, un peu, faire pour occuper Faora… et préparer la riposte.

Ainsi, alors que la Kryptonienne se relève, Captain Atom s’est déjà redressé… et déclenche ses formidables pouvoirs.
Une terrible gerbe d’énergie est ainsi projetée vers la jeune femme, la propulsant contre un immeuble – qui s’écroule, sous l’impact. L’attaque de Faora avait déjà causé des dégâts, celle de son adversaire en fait encore plus ; mais tout militaire sait bien que la guerre oblige à des sacrifices.


« Kid Flash, il s’agit d’une opération du Suicide Squad – tu peux rester si tu suis mes ordres. Sinon, gère les civils. »

Captain Atom mobilise son énergie, et se tourne vers ses alliés.

« Inertia, provoque une tempête autour de Faora pour gêner ses super-sens. Killer-Moth, prépare un tir direct. Atom, manœuvre bêta. Les autres ne devraient pas tarder… »

Et, sans prévenir, Nathaniel Adam fonce en volant, prêt à abattre ses poings et sa super-force sur l’ennemie – pour la briser, aussi vite que possible !

(HJ/ Résumé rapide :
- Captain Atom a encaissé les coups mais se relève ;
- Captain Atom tire une terrible rafale d’énergie sur Faora après le double-coup qu’elle a reçue, qui la plonge dans un immeuble qui s’écroule ;
- Captain Atom distribue des ordres et file pour frapper Faora. /HJ)


Actuel et nouveau leader du Suicide Squad.
Compte animateur incarné par le Staff.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 21/11/2015
Messages : 532
DC : Mister Miracle - Ch'al Andar - The Bat - Garth
Localisations : Ivy Town
Justice Society of America
Suicide Squad
MessagePosté le: Ven 15 Sep - 9:26
La situation est déjà en dehors de tout contrôle.
Alors qu’Atom a proposé et a eu le droit, via son nouveau supérieur Captain Atom, d’aller vérifier que les bâtiments aux alentours de la zone de combat, leur ennemie décide d’accélérer son allure et de les prendre de vitesse ; et quand une Kryptonienne décide cela, il est clair que toute préparation devient soudain superflue.

Perdu, dans un des nombreux immeubles de la zone principale d’activité de Central City, Ray Palmer évite avec difficulté le rayon de vision-chaude qui lui est destiné ; il lui faut toute sa souplesse et son expérience de contrôle de ses pouvoirs pour passer outre.
Hélas, il est moins chanceux sur l’attaque que lui réserve Faora – celle-ci le rejoint et lui adresse un coup terrible que, même à petite taille, le scientifique ne parvient pas à éviter.

Propulsé dans un coin, il encaisse le coup difficilement – et un épais filet de sang coule depuis son nez, endommagé.
Alors qu’il se relève, Ray nettoie le saignement d’un revers de manche… et serre les poings.
Pas un mot. Pas une remarque. Pas une émotion ne glisse sur lui après cet événement, qui aurait jadis provoqué au moins un commentaire.

Non, au contraire, Atom se relève, et entend la communication de Captain Atom – avant d’acquiescer, calmement.
Trop, calmement.


« D’accord. Ouvrez-moi la voie. »

Déjà à petite taille, le Héros se concentre et modifie sa masse et l’ampleur de sa corpulence – pour rétrécir, encore.
Il descend, une nouvelle fois, pour devenir véritablement minuscule, de la taille d’un micro-grain de poussière. La Réalité change alors autour de lui, sa vision doit s’adapter alors qu’il découvre, à nouveau, les spécificités du monde dans sa globalité, quand il en est désormais un aspect minimal…
Mais, habitué, Atom s’y fait vite, et se lance dans l’action.

Il file, donc, en manipulant sa masse pour voler…


… glissant sur des ondes presque palpables.
Très vite, Ray Palmer rejoint Faora et, invisible à l’œil nu, ses battements de cœur tellement faibles que les super-sens de la Kryptonienne peuvent ne pas les relever, surtout quand elle est ainsi attaquée, il fonce – il fonce dans l’oreille de l’ennemie.

Le plan bêta, en soi, est simple : propulser Atom dans le conduit auditif de Faora, et lui demander d’y faire le maximum de dégât.
Simple, donc, et potentiellement efficace. Mais ô combien dangereux vu la menace incarnée par l’adversaire…


(HJ/ Résumé rapide :
- Atom a évité l’attaque de vision-chaude ;
- Atom a pris le coup qui lui est réservé et saigne du nez ;
- Atom, mutique et froid, accepte le plan : il rapetisse à une micro-taille, et file vers le conduit auditif de Faora pour y pénétrer et tenter d’y faire du dégât, alors que le Suicide Squad occupe l’ennemie. /HJ)


Présentation. - Fiche RP. - Demandes de RP. - Présentation des PNJs.
Tor lorek san, bor nakka mur, Natromo faan tornek wot ur.
Ter Lantern ker lo Abin Sur, Taan lek lek nok--Formorrow Sur!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Inscription : 29/04/2017
Messages : 276
DC : M E T A L L O / J I N X
Localisations : Ciel
Suicide Squad
MessagePosté le: Ven 15 Sep - 11:23

Entropie
Suicide Squad

Faora se trouvait devant Killer Moth, l'espèce de vilain ridicule qui avait décidé de se dresser seul contre elle. Concentrée sur ses autres ennemis, elle ne prit pas la peine de se soucier de son existence, laissant simplement l'acide couler sur sa peau comme de l'eau. Normalement, elle l'écraserait comme l'animal fétiche qu'il incarnait, mais elle devait se soucier d'autres choses, comme les deux Speedsters qui venaient d'arriver.

Elle savait comment ils "fonctionnaient". Leur vitesse de pointe était nettement supérieure à la sienne mais ils compensaient en possédant une force de frappe initiale et une résistance bien inférieure aux propres capacités de la jeune femme. Ils étaient tous les plus dangereux du groupe et l'idée de devoir en affronter deux ou même trois était nettement plus inquiétante que tout le reste de la Squad réunie.

Mais elle avait améliorée ses capacités, et alors qu'Inertia bondit pour tenter de la frapper avec une vitesse super-sonique, accompagnant un énième Flash qui tenta de la frapper dans le dos, Faora leva les deux bras et se tourna sur le côté, interceptant les deux attaques et provoquant une petite onde de choc qui craquela le béton sous leurs pieds, de la fumée émanant des paumes de sa main, quoi que sa super-durabilité avait tenue le coup.

La vitesse supersonique n'était guère un secret pour elle aussi, après tout. Consciente qu'elle avait une occasion en or de les handicaper ou tuer, Faora commença lentement à exercer sa pression d'acier sur leurs membres, tentant de les briser ou de les arracher avant qu'ils ne partent. Son expression faciale n'avait nullement changé, gardant son air de détermination sombre. Sa pression se faisait plus forte et pendant un moment, elle s'attendait à entendre le bruit satisfaisant de la chair et des os déchirés...

Mais un rayon d'énergie sauva les deux Speedsters avant que les dégâts ne deviennent critiques. Ils n'avaient peut être pas réussis à la blesser mais la distraction avait été suffisante pour que la Kryptonienne se fasse jeter dans un immeuble par le capitaine, qui s'était rapidement remis de ses attaques. Brièvement ensevelie dans les ruines, la guerrière émergea rapidement, n'ayant toujours pas trop souffert de l'attaque, quoi qu'elle l'avait sentie passer.

Elle entreprit de faire quelques mouvements de tête de droite à gauche, ses os émettant un bruit satisfaisant alors que Capitaine Atom entreprit de foncer vers elle pour tenter de l'intercepter. Consciente du danger qu'il représentait, et également consciente que des rayons plus gros seraient dangereux, la guerrière accompagna son mouvement, levant son genou pour tenter de le toucher au ventre alors qu'elle bougea ses bras de manière à choper les siens.

Tournoyant rapidement, Faora lâcha le bon capitaine avant que ce dernier n'émette une quelconque énergie, ayant pour but de l'envoyer aussi loin que possible dans l'espace ou la Terre, les nuages se désintégrant devant le "projectile". S'il était aussi rapide qu'elle, ce serait l'affaire de quelques secondes, mais il prendrait du temps s'il était plus lent. Le mouvement avait été assez violent pour frapper le petit Atom et le repousser mais l'occasion se dévoile bientôt.

Se tournant vers Inertia, Faora entreprit de prendre son souffle avant de laisser échapper un terrible souffle réfrigérant, comptant repousser les membres de la Squad tout en exploitant la faiblesse des Speedforces au froid. Elle l'avait apprise via les dossiers sur Savitar ou le Reverse Flash. Merci Waller, pensa t-elle alors qu'elle tenta de frapper Inertia, levant sa main pour tenter de le frapper au visage avec une pichenette capable de le jeter au travers des murs.

Se tournant vers l'autre Kid Flash, Faora arracha seulement un poteau, leva le bout pointu, et se jeta pour tenter de le frapper aux jambes, alternant les pénétrations ou les grands coups horizontaux. Rien qui ne puisse le toucher mais elle voulait voir les limites de sa vitesse, et quoi de mieux que de pourchasser un Flash pour cela ?

Quand à Killer Moth, un badaud habituel se dirigea simplement vers lui. Deux agents de police se dirigèrent promptement pour tenter de l'intercepter, mais l'homme écrasa leurs deux têtes avec ses mains, levant les dites mains couvertes de sang vers le super vilain le plus mortel de la planète, un sourire hideux affiché sur son visage, ses pupilles brillant dans des flammes pourpres hors de ce monde.

GLOIRE A HELSPONT !




résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 17/07/2016
Messages : 113
DC : Mister Mind
Situation : Chrysalide Criminelle
Localisations : Gotham City
Groupes : Moth-gang
MessagePosté le: Ven 15 Sep - 22:09
Reconverti malgré lui en toiletteur de kryptonienne avec son lance-acide visiblement inefficace, Drury se demandait pourquoi on l'avait convié dans une mission aussi grotesque où visiblement il était aussi utile qu'un parapluie troué dans une tempête. D'un autre coté, la petite voix inconséquente qui le dominait quatre-vingt quinze pourcent de son temps essayait de trouver comment tourner au mieux cet évènement pour sa autobiographie. La créature extraterrestre était assaillie par des méta-humains, des speedsters, autant de monstres de la nature qui déployaient une force que Killer Moth ne pouvait même pas espérer un jour atteindre, sauf à l'aide de sa plume imaginative et mensongère (une amie fidèle et surexploitée).

Et au milieu de cette foire aux monstres, Faora Oui-Oui - ou un truc dans le genre - se promenait comme dans un parc d'attraction. Même pour le Suicide Squad la mission devenait dangereusement périlleuse pour un gain tout à fait hasardeux.

- Mais tu pourrais au moins brûler sa combinaison! s'énerva-t-il à l'adresse de son engin en continuant crétinement de balancer de l'acide de haut en bas, sans forcément se soucier du triste double-sens de ses propos.

Le contact entre les deux excités de la speedforce et leur ennemi provoqua une onde de choc qui envoya Drury façon frisbee dans les airs, au milieu d'une fine pluie d'acide qui brûla légèrement les fibres de sa tenue. Il releva la tête à temps pour voir la silhouette de la femme voler dans un immeuble et le défoncer comme une simple cabane. Il leva un poing victorieux et hurla "Wouhou!" suivit d'un piteux "Hooooon" en la voyant ressortir indemne. Pas étonnant qu'une partie de la population ait peur de Superman...

Il entendit les ordres de son supérieur et se releva maladroitement dans la panique. Il vit le reste de son équipe se faire agresser alors qu'il lâchait son lance-acide pour saisir son révolver. Il semblait être le seul à ne pas être une cible immédiate, une opportunité s'offrait à lui de briller! Il arma son tir mais un badaud, du genre de ceux qui tiennent une perche à selfie en pleine catastrophe commençait à se rapprocher de lui et à se mettre dans sa ligne de mire.

- C'est pas le moment pour les autographes, lui lança-t-il en faisant de grands gestes de la main. Faut partir de la ville! Allez, ouste!

Même les pigeons s'étaient barrés, il était incroyable que les humains fassent parfois preuve d'aussi peu de jugeote*. Deux policiers, visiblement paniqués, voulurent prendre en charge le civil qui s'occupa salement d'eux. Il leur explosa le crâne comme s'ils n'étaient que des pinatas mais sans les bonbons et plus de viande. La mite fit un petit bond en arrière, lorsque la brutasse cracha un "Gloira El Sponte?" Mais de quoi parlait ce manant? Drury n'avait rien retenu de ses cours d'espagnol exceptées quelques banalités, se voir confronté à un touriste agressif ne faisait pas partie de la mission, du "briefing" ou des infos transmises.

- Camarero! Traiga la cuenta por favor
**? Cuanto cuesta?***

L'individu ne paraissait pas réceptif, sans doute était-ce son accent trop américain. Il devait le maîtriser! Une balle dans la tête aurait suffi, mais c'était un civil, peut-être même un étranger, avait-il le droit de tirer, de tuer ainsi un travailleur en goguette? Bon, le type venait de tuer deux représentants de l'ordre mais c'était peut-être un malentendu, une amende de trop, une mauvaise journée comme on peut tous en avoir, sans doute devrait-il lui indiquer la direction de l'ambassade la plus proche.

- Bon, gringo, je te laisse une chance de parglur...

L'homme enserra le cou du frêle criminel avec force. Définitivement pas un citoyen attentionné, qu'il vienne ou non des States. Qu'à cela ne tienne, il allait voir la mite en pleine action et en terrificolor! Il donna un coup du côté de la main sur sa nuque, en vain. Il tenta un petit coup traître dans le genoux... rien. Il commençait à avoir mal à la gorge et sa respiration devenait difficile. Bon bah. Il tira un coup de feu pour lui faire peur mais au lieu de viser le ciel, il lui transperça le bras droit. Une giclée de sang recouvrit un côté de son casque. C'était le moment! Drury tenta un roulade en emportant son adversaire, se déséquilibra et tomba avec l'homme à la renverse. Il frappa lâchement sur la blessure par balle pour que le type le lâche complètement, se débattit comme un beau diable, émit quelques gargarismes qui se voulaient effrayants****.

Lorsqu'il sentit la pression baisser et commença à frapper avec la crosse de son arme à feu le visage de son adversaire, jusqu'à ce que son visage ne soit plus qu'une cascade sanguinolente et méconnaissable...

- Lâche-moi, couina-t-il en frappant. Pour une fois... je... je suis Killer... Moth.

La mite enfin se couvrait de gloire (et de sang). Il eut alors une idée formidable pour se libérer totalement: démarrer son jet-pack! Alors que son lance-acide pendouillait sur le côté de son équipement, n'ayant pas pris la peine de l'accrocher correctement, il tira une cordelette sur le côté de son engin. Il y eut un bruit d'estomac contrarié, un panache de fumée noir et la mite prit son envol dans une grâce indescriptible.


- Ouuiiiiiiii!
fit-il en s'envolant avec son encombrant compagnon.

De là enfin et malgré son colis remuant, il libéra son révolver et visa l'extraterrestre. Les ordres étaient les ordres et il devait assurer un tir direct. Il visa rapidement et tira trois fois dans la direction de son ennemie, il y en aurait peut-être un de bon...


* L'hôpital et la charité, tout-ça tout-ça, une longue histoire...

** Garçon! L'addition, s'il vous plaît.

*** Combien ça coûte?

**** Pour un ORL ils l'étaient.


[HRP]
- Drury est éjecté par l'affrontement Speedster/Faora,
- Il tente de se relever pour tirer sur Faora et se retrouve à combattre un civil sous l'emprise de Helspont,
- Finalement il en vient à recourir à son jet-pack et prend son envol, essayant toujours de se dépêtrer son "adversaire",
- Il parvient dans la précipitation du moment à tirer trois coups de feu dans la direction de Faora.
[/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4896-killer-moth-autobiographie-autocong http://dc-earth.fra.co/t4865-drury-walker-alias-killer-moth-l-anti-batman-l-anti-mythe
Inscription : 29/07/2017
Messages : 30
Localisations : Busy saving the world
New Titans
MessagePosté le: Sam 16 Sep - 10:10
Alors que Bart visait la nuque de la Kryptonienne, une vieille connaissance entra dans la mêlée, avec l’intention de frapper de front : Thaddeus Thawne, a.k.a Inertia. Un clone maléfique de Bart, qui avait son physique - exception faite que le brun seyait beaucoup mieux que le blond à Bart, ou du moins à son apparence - et plus ou moins ses pouvoirs. Était-il ici de son plein gré ou avec la Suicide Squad ? Quoi qu’il en soit, tant qu’il aidait à vaincre l’extraterrestre grincheuse, le Kid n’allait pas se plaindre d’une paire de bras supplémentaire. Surtout que ça ne serait pas de refus : malgré sa vitesse inférieure, Faora compensait par une expérience du combat bien supérieure à celle du Titan, puisqu’après tout elle était un soldat, plus âgée qui plus est. Elle bloqua la jambe de Kid Flash, et si les coups portés à vitesse supersonique firent trembler l’atmosphère, la femme s’en tira sans heurts et commença même à accentuer sa pression sur la jambe de Bart.

Le cerveau de ce dernier tournait à plein régime, et alors qu’il s’apprêtait à libérer son nouveau pouvoir pour se dégager, il fut secouru par le chef de la Suicide Squad, qui envoya valdinguer la guerrière avec un puissant rayon énergétique. Kid Flash recula prestement, et commença à masser sa jambe douloureuse : heureusement, rien de cassé. La Speedforce lui conférait une aura qui diminuait un peu les impacts, bien qu’il soit loin de la résistance d’autres héros ou même de la mégère face à eux. Captain Atom lui fit remarquer qu’il était le leader, et que s’il ne suivait pas ses ordres, il pouvait s’occuper des civils. Bart se contenta d’un sourire en coin : suivre des ordres ? Avoir un plan ? Tout ça, c’était surfait. Tout ce qu’il avait à savoir, c’est qu’il fallait mettre k.o Faora le plus vite possible, pour éviter à Central City de trop souffrir. Et « le plus vite possible » signifiait dans les instants qui suivaient, vu les dommages matériels que le combat titanesque avait déjà infligé à la ville-joyau…

Faora avait envoyé valser Captain Atom, et s’en prenait à Inertia, crachant un souffle glacé vers lui. Elle savait faire ça ?! L’O.N.U devait sérieusement penser à interdire les Kryptoniens, ça n’était pas du jeu d’avoir autant de pouvoirs… Enfin, Bart n’était pas forcément à plaindre. Prêt à foncer, il interrompit son mouvement : la Kryptonienne avait reporté son attention sur lui, et le chargeait avec un objet pointu. Et pas besoin d’infuser son esprit de Speedforce pour comprendre ce qu’elle voulait faire. Aussi, il commença à esquiver souplement les coups de son adversaire. Elle était rapide, mais pour l’instant, il l’était plus. Ça se jouait à chaque fois à un cheveu, et son costume fut rapidement déchiré çà et là, quelques gouttes de sang perlant, mais pas de quoi l’empêcher de courir. Kid Flash se faisait principalement avoir lorsqu’elle variait l’angle de ses coups. Ce petit jeu lassa rapidement Bart - en à peine quelques secondes, qui correspondaient déjà à plusieurs coups vu la vitesse des deux protagonistes - qui décida de passer aux choses sérieuses. Time to shine, comme on dit.

Il inspira un grand coup, comme pour faire croire à Faora que lui aussi avait un souffle d’une quelconque sorte, mais c’était surtout l’inspiration avant le grand saut. Ses bras se détendirent comme des cobras, et de ses deux mains il projeta une gerbe d’éclairs rouge vers le visage de la Kryptonienne, avec un objectif double : la blesser, évidemment, mais surtout tenter de l’aveugler de quelque manière que ce soit. Puis, il repensa à la consigne de Captain Atom, et commença à courir en cercle autour de la mégère, espérant que sa distraction durerait suffisamment longtemps. Il parvint à établir une tempête autour de la guerrière de Krypton, l’isolant, ne serait-ce qu’un instant, du reste du monde. Entrant au cœur du cyclone, tout en gardant quelques pas de distance avec la femme, il sourit et serra ses bras contre son corps, avant de les écarter, libérant avec eux un nouveau flot d’éclairs rougeoyants.

Espérant que l’effet de surprise fonctionnerait encore, il s’échappa hors de la tempête et s’adressa à ses "camarades", moitié pour se vanter, moitié pour les informer de ce qu’il venait de faire :


- Hé, les gars, je crois que maintenant, E.T est… au courant que Kid Flash n’a de Kid que le nom.

Vu le sourire jusqu’à ses oreilles, n’importe qui aurait deviné qu’il était BEAUCOUP trop fier de sa blague. Il y avait de quoi : en plus d’être un conduit de Speedforce, Bart était aussi un conduit de la Punforce. Enfin, il reprit rapidement son sérieux : il était fort peu probable que Faora en ait eu assez… Heureusement, il avait des coups - et des jeux de mots - en réserve.
Résumé a écrit:

Kid Flash parvient à se dégager de l’étau de Faora, sans dommages graves pour sa jambe grâce à l’intervention de Captain Atom. Lorsque la Kryptonienne l’attaque, il profite de la différence de vitesse pour esquiver ses attaques, mais la différence d’expérience fait qu’il est parfois coupé. Sans gravité, heureusement. Pour mettre fin à ce petit jeu, il dévoile son nouveau pouvoir : après une inspiration, il balance depuis ses mains des éclairs vers le visage de Faora, pour la blesser mais surtout pour l’aveugler. Après quoi, il créé une tempête en courant autour d’elle, et lui lance une nouvelle gerbe d’éclairs. Enfin, il quitte la tempête, paré à la suite du combat.


"My name is Bart. I hope my spelling's okay. I just learned to write this morning ..."

Merci à Conner Kent pour la signature !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t5008-a-boy-from-the-30th-century http://dc-earth.fra.co/t5006-i-am-normal-it-s-the-rest-of-the-world-that-s-weird-kid-flash-terminee
Inscription : 16/04/2017
Messages : 145
DC : Conner Kent.
Localisations : Belle Reve.

MessagePosté le: Aujourd'hui à 9:42
Quand faut y aller... soupira Deadshot.

On l'avait ramené. Ramené dans ce cortège funèbre que certains osaient appeler une équipe.

Lorsqu'on l'avait capturé, deux heures tapantes après qu'il ait quitté les lieux de la bataille, il ne s'était pas attendu à ce qui allait suivre. D'après la presse, les balles logées dans les quelques recrues encore loyales à Waller avaient été considérées comme service à la nation.
De même pour la destruction du détonateur qui aurait pu leur faire sauter la tête comme un bouchon de champagne ; il avait « libéré des otages obligés de coopérer dans des conditions inhumaines, au mépris des risques pesant sur sa propre vie ».
Si le journal le dit, c'est que ça doit être vrai.
En tout cas, une bonne partie de la population était prête à l'avaler : après cet âge sombre, on grappillait des parcelles d'espoir où on pouvait.

Apparemment, il était un héros.

Et les héros n'ont rien à faire en prison.
Ce pourquoi on l'avait mis à la porte de Belle Reve.
On l'avait expulsé pratiquement du jour au lendemain et il s'était retrouvé sur le trottoir, planté à côté d'un arrêt de bus, une valise que ses possession peinaient à remplir dans une main et une poignée de dollars dans l'autre - le temps de débloquer ses comptes.
Sa « conduite plus qu'honorable » - toujours selon les médias - lui avait valu d'être absous de tous les crimes que son temps au sein de la Task Force X n'aurait pas suffi à faire disparaître.

Il était libre.
Et ça n'arrangeait pas ses affaires.

Maintenant que la Suicide Squad avait été révélée au grand jour, le gouvernement avait souhaité en faire un programme de réhabilitation - et invitait cordialement quiconque s'était sali les mains sous le règne de Waller à venir y passer quelques heures.
En bref, ils avaient profité du fait qu'il soit le seul à n'avoir pas que du mauvais dans son dossier - si récent que ce soit - pour en faire leur tête d'affiche ; un porte-étendard.
En le rendant à la vie civile, ils avaient fait de lui un panneau publicitaire ambulant de ce changement de cap politique. La soi-disant preuve vivante que, moyennant un cadre adapté, même un criminel peut devenir un héros.

Une vaste blague.
Malheureusement pour lui, il était le dindon de la farce.

Il n'avait pas envie de retrouver le monde extérieur ; Il était très bien entre quatre murs en attendant de se retrouver entre quatre planches. Pour qui savait s'y adapter, la vie carcérale pouvait avoir ses bons côtés, et il avait commencé à y prendre goût.
Ses journées étaient réglées comme du papier à musique : les seules fois où on le sortait de sa cellule en-dehors de l'horaire prévu, c'était pour descendre des gens. La simplicité de ce quotidien avait quelque chose de relaxant ; pas sain, certes, mais qu'est-ce qui l'était autour de lui ?

Et alors qu'il luttait pour se faire à la vie d'honnête citoyen, on avait fait appel à lui. Car si le nouveau régime l'avait relâché, il n'en attendait pas moins une certaine collaboration de sa part. Si on enlevait l'emballage de minauderies, ils attendaient de sa part qu'il continue de mener la Task Force X, au moins jusqu'à ce que les nouvelles recrues soient formées.
Deadshot avait failli refuser ; il n'aimait pas l'idée qu'ils pensent pouvoir lui réattacher sa laisse quand bon leur semble après l'avoir laissé sur le bas-côté - surtout en apprenant qu'il serait en fait l'adjoint de Captain Atom, nouveau commandant des opérations. Néanmoins, la promesse d'une récompense n'était pas tombée dans l'oreille d'un sourd : on ne lui avait pas encore rendu l'accès à tous ses fonds, et les marchands d'armes n'étaient pas bénévoles.

Voilà comment il s'était retrouvé à bord du Javelin. Sans doute avait-il perdu son bon sens en même temps qu'Amanda Waller avait perdu son trône.
Il ne devait toutefois pas être le seul : faire embarquer la Suicide Squad - la lie de ce monde, qu'importent les belles promesses - dans un vaisseau ayant appartenu à la Justice League ne manquait pas d'ironie. Entre ça et sa nouvelle réputation, il se serait presque senti l'envie d'enfiler une cape et des collants.
Presque.

Leur groupe n'avait plus grand chose à voir avec celui qu'il avait laissé derrière lui : la plupart des membres d'alors avaient profité de la destitution de Waller - et du fait que leur tête ne risque plus de sauter comme un bouchon de champagne - pour prendre le large.
Non pas qu'il ait été attaché à un seul d'entre eux ; entre les aliens surpuissants qui auraient pu rayer un petit pays de la carte par accident et les déséquilibrés notoires inaptes à travailler proprement, ils n'étaient pas ce qu'on pourrait qualifier de stable - et qu'il s'en fasse la réflexion en disait déjà long.

Certes, la plupart d'entre eux constituaient une force de frappe non-négligeable, même pris individuellement, mais c'était à peu près aussi sain que de jongler avec des grenades dégoupillées : vient toujours un moment où on va s'en mordre les doigts.
Ce pourquoi il n'y avait rien d'étonnant à ce que leur mission du jour consiste à s'occuper d'une Faora ayant résilié sa carte de membre à leur petit club privé. De son point de vue teinté de cynisme, ce n'était pas tant pour l'empêcher de causer du tort que pour tenter de cacher - si c'était encore possible - quels diables Waller gardait dans sa boite.
Quoi qu'il en soit, la finalité était la même : grâce à elle, ils allaient devoir terrasser une Kryptonienne. Quant à savoir si ses nouveaux collègues seraient à la hauteur... L'escadron n'était plus ce qu'il avait pu être, pour le meilleur comme pour le pire. Lawton prit une longue seconde pour analyser chacun d'entre eux une fois le briefing terminé.

On peut encore changer d'avis ?

Si la nouvelle gestion de l'équipe se prêtait sans doute mieux à accueillir des personnages au casier judiciaire un peu moins chargé, y trouver Atom - qui avait si vivement critiqué ses méthodes de travail il y a quelques mois - et un des disciples de Batman n'avait pas manqué de le faire rire ; on se console comme on peut.
Savoir que des saintes-nitouches dans leur genre prendraient les coups pendant qu'il se préparerait n'était aussi pas sans lui donner une certaine satisfaction. S'il se débrouillait mieux que beaucoup au corps-à-corps, cela ne lui serait d'aucun secours contre quelqu'un pour qui l'appellation « femme d'acier » était un doux euphémisme.

Bien évidemment, on pouvait en dire de même pour les armes à feu, qui avaient autant d'effet sur elle qu'un pistolet à eau... À moins d'avoir des munitions adaptées.
Ce qui, fort heureusement, était son cas.
Aussi bien Luthor que Waller, en bons paranoïaques, avaient tenu à l'équiper « pour parer à toute situation » - ce qui, dans leur langage, se traduisait par « pouvoir descendre ses petits camarades au besoin » ; encore une fois, non que l'idée le dérange.

S'il avait dépensé une bonne partie de cet attirail contre des adversaires aux pouvoirs équivalents et aurait sans aucun doute du mal à en retrouver, il en avait pour l'heure encore en stock.
Et s'il n'avait jamais eu à s'en servir contre Faora - qui, toute bête enragée qu'elle soit à ses heures, n'avait jamais trop dépassé les limites ; en tout cas pas assez pour lui valoir une balle dans le crâne -, il y avait un début à tout.

Je suppose que ça veut dire non. marmonna-t-il dans son casque alors qu'ils commençaient à descendre ; il s'apprêta à suivre le mouvement.

En voyant leur cible descendre du ciel par le hublot, Lawton fit le choix de rester à l'abri dans le Javelin ; ça ne l'aurait pas sauvé si elle avait choisi de s'en prendre à leur moyen de transport, mais ce ne fut fort heureusement pas le cas.
Il savait également qu'elle aurait pu le voir à travers la paroi, mais elle était déjà trop occupée à malmener les autres membres de leur joyeuse bande. Il finit à la hâte ses préparatifs avant de repasser la tête par la porte afin de constater les dégâts.

À sa grande surprise, le fraîchement embauché Killer Moth semblait être très impliqué, à défaut d'être très efficace. Peut-être était-il bon à quelque chose, finalement ; Lawton se serait attendu à le voir tomber dès les premières secondes.
Et si Nathaniel Adam ne parvenait pas non plus au niveau de puissance des malabars kryptoniens, il en était suffisamment proche pour leur offrir à eux autres, pauvres mortels, un peu de répit. Suffisamment pour que le tireur commence à planifier ses propres actions et repère Faora, malgré une vitesse toujours aussi difficile à suivre. Une paire de Flashs s'en étaient mêlés également, mais il avait depuis trop longtemps perdu le compte de ces trucs-là que pour vraiment y prêter attention.

En ce qui le concerne, la consigne de protéger les civils était entrée par une oreille et sortie par l'autre ; ce n'était pas ses affaires, ni ne l'avait jamais été. On ne l'appelait pas Deadshot parce qu'il aidait les vieilles dames à traverser et sauvait les chats coincés dans les arbres.
Aux autres de s'en charger si le coeur leur en disait ; pour sa part, tout ce qu'il ferait pour le bien-être des citoyens serait de neutraliser au plus vite la menace - ou de mourir en essayant. L'ayant côtoyé, Faora ne pourrait pas l'ignorer, même s'ils n'avaient aucun atome crochu.

Aussi ne serait-elle sans doute pas surprise de voir une paire de grenades voler dans sa direction au mépris de toute vie humaine - et, se sachant presque invulnérable, ne prendrait peut-être même pas la peine de les éviter ; elle avait, après tout, déjà assez sur les bras.
Et ce serait une grossière erreur. Car sous leur allure générique, ces soi-disant explosifs étaient en vérité des flash-bangs - ce qui, en soi, aurait suffi à les rendre nocifs pour sa vision plusieurs milliers de fois supérieure à celle d'un humain, si pas millions.
Mais ce n'était pas tout.

Car la lumière qu'elles contenaient avait été soigneusement étudiée par les laboratoires Luthor pour être ce qui se faisait de plus proche de l'éclat d'un soleil rouge. L'assassin n'avait jamais été très calé en science, mais l'explication selon laquelle les kryptoniens fonctionnaient comme une batterie solaire avait été retenue assez facilement.
Or, avec un combat aussi intense que celui qu'elle était en train de mener contre Capitain Atom et les autres, bien décidée à les éliminer dans les plus brefs délais, elle devait drainer ses réserves à une vitesse folle. La couper de son alimentation, même pour une poignée de secondes à peine, pourrait avoir des conséquences désastreuses.

J'espère que je t'ai manqué. claironna l'assassin au milieu de la confusion générale - ce n'était pas comme s'il avait prévenu ses alliés. Ceux qui avaient réussi à préserver assez de leurs capacités visuelles pourraient toutefois le voir brandir un AK-47 à chaque bras - sans doute l'idée qu'il se faisait d'une soirée romantique. Say hello to my little friend.

Il n'y eut pas même un instant de délai avant que les canons se mettent à vomir le feu de l'Enfer, à la cadence effroyable de onze balles par seconde. Ce n'était peut-être rien à l'échelle de quelqu'un qui peut passer le mur du son comme d'autres sautent le tourniquet du métro, mais ce qu'il avait entre les mains était l'une des meilleures armes mise au point par l'humanité - l'une de celles dont la simple vue faisait trembler les soldats sur un champ de bataille.
Il était temps pour Faora d'apprendre à les craindre.

récapitulatif des actions:
 


That's yer problem, lady. You believe people can be cured, be made healthy,
be made normal -- that they can be saved. That they should be saved.

But maybe the only way to cure some people is with a bullet between the eyes.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4881-deadshot-journal-d-un-assassin http://dc-earth.fra.co/t4712-deadshot-guns-don-t-kill-people-they-make-it-easier
 

[Animation 4ML] Suicide Squad VS Faora [Squad, Faora, LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» The Ghost Squad
» Match Loser / Revolution Squad VS eVazion
» Déminage
» Suicide Squad de Adam Glass et Marco Rudy
» [Warner Bros - DC Comics] Suicide Squad (3 Août 2016)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Central City-