[Animation 4ML] Batfamily Returns [Batverse, LIBRE]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Inscription : 17/01/2017
Messages : 470
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Sportsmaster ; Ch'al Andar/Hawkman ; Orin - The Aquaman
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Sam 9 Sep 2017 - 14:27
Les choses changent - et ne se ressemblent pas.
Quelques mois plus tôt, le Manoir Wayne a été attaqué par le Suicide Squad d'Amanda Waller, alors Présidente des Etats-Unis d'Amérique. L'objectif était de s'emparer des proches du Batman, rassemblés dans sa Batcave sous le Manoir après l'attaque de Metropolis, mais aussi des armes du maître des lieux ; deux personnes ont été enlevées, et la zone a été détruite.
Bruce Wayne et Alfred Pennyworth ont été annoncés morts. Le Batman est devenu un hors-la-loi, un guérillero, et la puissance de la Présidente Waller a augmenté - jusqu'à imposer un régime de terreur dans Gotham City, via Hugo Strange en Gouverneur Exceptionnel.
Mais cela a cessé, quatre mois plus tôt.

Waller et Strange voulurent démasquer publiquement Nightwing, encore emprisonné.
Les Rebelles ont refusé. Une révolte a été menée - et réussie.
Les horreurs de Strange ont été révélées. La cruauté de Waller également. Et tous deux sont tombés.

Au prix d'immenses destructions, mais du retour de la flamme de la liberté en Amérique, Amanda Waller a été destituée. Des élections-éclairs ont eu lieu, et Martin Suarez a été élu. Il a amnistié Rebelles et Recrues, et nommé John Stewart comme chef de l'A.R.G.U.S.
Mais ce n'est pas tout : Metropolis, impactée par l'attaque de Brainiac, a été reconstruite par des lutins de la 5e Dimension - même s'ils ne peuvent plus aller et venir comme ils le veulent ; surtout, Gotham City a été également remise sur pieds... et s'avance vers un avenir que tous espèrent meilleurs.

Certains, notamment, font plus qu'espérer - ils se battent pour y parvenir.
Et ils ont tous reçu une invitation pour une certaine entrevue, dans un certain endroit situé à l'extérieur de la ville.

Le Manoir Wayne, soufflé par l'autodestruction, est de retour ; ses sous-sols aussi, dont la célèbre Batcave.

"Bonjour."

Une voix gutturale et puissante s'élève dans le silence de la Cave. Des bruits de botte le trompent également, avant qu'une silhouette n'apparaisse au milieu des ordinateurs et des armes...
... celle du Batman, arborant un costume classique. S'il conserve encore l'armure-Gotham, qu'il a portée pour la révolte de la ville, il ne la met pas continuellement ; cette combinaison permet d'accéder à tous les systèmes de la cité, et rend son propriétaire quasiment omniscient. Mais Bruce se connaît... et il préfère réserver cet atout en cas d'urgence.
En attendant, il a repris son allure d'avant - et retrouver cette vieille peau est agréable. Comme la réunion qu'il a prévue aujourd'hui.


"Merci d'avoir répondu à mon invitation."

"Ha, ne te lance pas dans l'humour, Bat... quand tu invites, on sait tous ce qui nous arrive si on ne répond pas - les gros yeux et la voix de stentor."

Une silhouette bondit derrière le Chevalier Noir, et vient atterrir juste devant lui...
... révélant le visage rieur de Nightwing, en pleine forme.

"Mais c'est toujours sympa' de tous se revoir !"

"Nous ne sommes pas réunis depuis la révolte de Gotham. Nous avons échangé en privé, mais j'ai fait le choix de ne pas tous vous solliciter - pour que vous vous reposiez. Que vous vous reconstruisiez."

Bruce jette un oeil vers Nightwing, lourdement impacté sous la Présidence Wilson, mais aussi vers les autres - pour qui cette période, et même qui suivit, ne fut ni simple, ni forcément agréable.

"Je vous ai tous invités aujourd'hui car... j'ai besoin de vous. De votre avis."

Le Chevalier Noir se tourne vers une zone obscure de la Batcave, qui s'illumine...
... et révèle une forme de Bat-Vaisseau-Spatial encore plus impressionnant que d'autres.

"J'envisage de lancer un satellite de surveillance et d'aide, pour agir au plus vite en cas d'urgence.
Mais... j'ai besoin de vous. De votre avis. De vos idées. De votre apport."


Il s'avance, et ouvre les bras dans un symbole universel de paix et d'ouverture.

"Waller est tombée. Gotham est reconstruite - mais rien n'est terminé. La ville est toujours en danger, et nous devons agir... nous devons nous réunir.
J'ai besoin de vous - tous. M'aiderez-vous ? M'accorderez-vous votre aide... et votre confiance ?"


Bruce met fin à ce discours franc, dans lequel il se livre beaucoup, et regarde devant lui ; il regarde qui, parmi ceux qu'il a invités, parmi Batgirl, Red Robin, Robin Red Hood, Black Bat, Talon, Nightrunner et même Catwoman, est venu - et qui va le suivre.
Il veut ressusciter cette Famille et la consolider ; et il est prêt à tout pour cela, même à se livrer autant...


(HJ/ Ce sujet est réservé pour l'instant à la Batfamily. Pas d'ordre précis, chacun poste quand il veut, mais des relances régulières seront faites. Smile
Pour information, ce sujet se passe la veille de l'Animation à Ivy Town ! Bon jeu ! /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 22/11/2016
Messages : 151
Localisations : Le forum.
MessagePosté le: Mer 13 Sep 2017 - 8:14
(HJ/ Cette animation 4ML est lancée et LIBRE, même si elle vise essentiellement le Batverse.
Elle sera animée par The Bat. Bon jeu ! /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mer 13 Sep 2017 - 21:35

Ou en était-il ? Que devait-il faire ? Vers qui se tourner ? Comment allait être sa vie maintenant ?
Tant de question et si peu de réponses. Slade Wilson aussi connus sous le nom de Deathstroke ne voyait plus l'avenir aussi bien qu'à une époque. Tout était trouble pour lui depuis sa chute, sa défaite, son abandon. Il avait été manipulé pendant des semaines, puis mit à rudes épreuves. Il avait du faire un choix, difficile. Il s'était retrouvé seul, sans Ravager, sans nation, sans enfants . Pourtant il avait lutté contre celle qui l'avait trahit, contre la femme qui l'avait déshonoré pour prendre sa place mais il avait du le faire incognito, sous une autre identité. Ses dernières semaines il avait revêtu le costume et le masque du Balkan pour résister face au gouvernement Waller et à tout ce qu'elle avait fait, tous les crimes perpétrés, la liberté qu'elle avait enterrée.

Slade Wilson, déclaré comme mort ou disparus, oublié de tous et de toutes avait finalement fuit en Asie, suivant l'un de ses commanditaires pour un poste intéressant et très lucratif. Il y a avait passé les quatre derniers mois mais c'était quand même tenue au courant de ce qu'il se passait dans le monde et surtout au USA mais pas que ...

Délocalisant Noxx son fidèle co-équipier, du Network en Rheelasia, lui offrant d'autres ressources et un autre support de travail, il fut au courant de ce qu'on appelait des fois "la bataille de Gotham" dans laquelle les rebelles -dont il faisait initialement partie- et les recrues s'étaient combattu pour, ou contre, la sauvegarde de l'anonymat de Nightwing. Waller en ayant l'idée de démasquer le héros de Blüdhaven avait signé la fin de son mandat et sûrement de sa carrière.
Le grand final n'étonna pas le mercenaire et les aveux de l'ex présidente, lors de son incarcération à propos de son prédécesseur lui fit apparaitre sur son visage un très large sourire de satisfaction. Le monde ou au moins les USA savait que Deathstroke n'était pas mort.

Entre temps, après la reconstruction de Metropolis, ce qui lui allégea d'ailleurs le coeur, ainsi que celle de Gotham, Deathstroke fut prévenu par Noxx et Rachel Green que Bruce Wayne avait refait surface en soutenant la candidature lors des présidentielles expresses, le candidat démocrate Martin Suarez.
Deathstroke savait, depuis longtemps, que le retour de Bruce Wayne signifiait aussi le retour du Batman. Pensant que le climat de renouveau était propice à une discussion entre homme, Slade prit la décision de retourner dans son pays natal afin de revoir celle qu'il appellait "la grande catin" en parlant de Gotham City tant il trouvait que la ville des chauves souris était une source de vice et de perversion perpétuelle dont Batman ne s'en sortirait jamais.

Le manoir de la famille Wayne avait été reconstruit ainsi que ce que peu de monde connaissait, la Batcave qui se trouvait en dessous, repère du célèbre chevalier noir et de toutes les âmes perdues qu'il avait prit à ses côtés. Par sécurité, ou paranoïa qui sait, Bruce et Alfred avait augmentés le nombre de mesures de sécurités, rendant la Cave quasiment impénétrable pour la plus part des gens normaux et même de ce qui n'avait rien de normale. En réussissant à passer outre les pièges et certains capteurs un peu grossiers, Deathstroke en tenue complète et totalement armé savait qu'il serait détecté tôt ou tard, même par un micro signal redirigé de façon silencieuse au Bat.

Pourtant l'ex président avait réussit à entrer dans le sanctuaire de la bat-famille, retrouvant -en partie- ce qu'il avait connus ou vu à un moment donné de sa vie, sa prodigieuse mémoire lui donnant encore plein de détails sur ce qu'il avait connus il y a longtemps de la cave .
S'installant dans l'ombre, dans un coin, contre un pan de grotte avec une vue bien dégagé sur l'endroit il resta sans bouger un très cout moment .

Visiblement Slade avait très mal choisit son moment, puisqu'absolument toutes les bat-personnes, arborant sur eux, que se soit hier ou aujourd'hui, le signe de la chauve souris étaient présentes. En sommes le terminator venait de mettre les pieds dans ce qui s'apparentait à une réunion familiale lui qui était à la base venue dans l'idée de faire un tête à tête avec le maître des lieux.

D'une oreille attentive il écouta ce que batman avait à leur dire, sortant de la pénombre comme il aimait si bien le faire, sa marque de fabrique, sa signature. De son oeil il observa tout ce beau monde réunit, ainsi que ce que le Batman avait à leur montrer. A mesure de l'avancé des explications Deathstroke comprit qu'il n'avait rien à faire ici et pourtant ce qu'il voyait, ce qu'il entendait était intéressant bien que selon lui relativement exagéré voir même terrifiant d'un certain point de vue.
La surveillance par un satellite privé était, selon Slade, un attentat à la liberté de mouvement, d'expression, disons même de vie. Même si les intentions du chevalier noir étaient tout à fait louables ça ne restait pas moins un moyen de traque exceptionnel et d'intrusion dans la vie privé des gens.

Un tas d'idée passa par la tête du mercenaire à ce moment là, comme celle de se l'approprier bien évidement. Un tel jouet était une arme entre les mains de personnes mal avisées. Mais était-il mal avisé? Est-ce que Slade Wilson alias Deathstroke était réellement une personne mauvaise ? Était-il resté le sanguinaire mercenaire que l'on connaissait ? Ou lui aussi avait-il changé ?
Encore des questions sans réponses immédiates. La seule question qu'il se posait était : Est-ce que ce satellite est une bonne ou une mauvaise nouvelle ? Pour lui, sa famille, ses intérêts.

Batman était quelqu'un qui avait un bon fond, parfois pas assez expéditif, parfois dans l'exagération, parfois totalement énervant, parfois honorable mais toujours juste.

Il aurait pu sortir de sa cachette tout de suite, se montrer au yeux de tous. Il aurait pu sortir de l'ombre et leur dire que cet appareil était anti-démocratique, paradoxalement aux convictions de Bruce Wayne ici présent. Il aurait pu aussi sortir en claquant des mains leur disant qu'ils formaient une belle bande d'idiots utopistes de croire que leur machine allait sauver Gotham de terribles ravages comme en ont fait le Joker, l'épouvantail ou Hugo Stange ces dernières semaines. Il aurait pu juste sortir de l'ombre et donner son avis, prenant sur lui le risque de se faire attaquer par toutes ses personnes qu'il connaissait bien pour les avoir combattu et les avoir fait souffrir.

Néanmoins il ne fit rien. Slade décida de rester là, à écouter, à observer. C'était probablement leur première réunion depuis des semaines, ils avaient des choses à ce dire et Deathstroke n'était pas venus pour jouer les empêcheur de tourner en rond. Alors il ne bougea pas. Il savait que Batman savait pour lui, pour sa présence ici, cependant si personne ne faisait mention de lui maintenant il resterait caché dans la noirceur de la grotte ...




HRP:
Slade c'est rendu à Gotham puis dans le manoir Wayne puis dans la Batcave.
Il entend ce qui se dit sur le satellite et voit les membres de la batfamille se réunirent
Il n'intervient pas
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 25/08/2017
Messages : 39
Localisations : Gotham City
Groupes : Bat-Family
MessagePosté le: Mer 13 Sep 2017 - 21:58

La guerre sombre, comme beaucoup appelé cet événement, n'était devenu qu'un passé ancré dans le marbre. Certaines personnes avaient désertées les lieux croyant que la ville était maudite, cachant de lourds secrets et subtile de subir toutes les menaces et horreurs qu'on pouvait ou non imaginer.
D'autres cependant ont décidés de rester et d'apprendre de ces tragique passé et d'en ressortir bien plus fort et pour preuve, Gotham était remis sur pied grâce aux fonds de Wayne Entreprise et de son dirigeant décidé de montrer à tous que Gotham avait bien plus de potentiel et de lumière que le monde aurait pu penser. Le manoir Wayne fut lui aussi remis à neuf ainsi que tout ses petits coins secrets dont la batcave où le chevalier noir invita toute sa famille à une réunion de haute importance. Chacun avait pu se reposer durant ces 4 mois, mais aussi de se perfectionner de sortir grandit.

Durant ce laps de temps, Bilal avait beaucoup apprit de lui-même jusqu'à devenir un homme dont il n'aurait jamais cru l’existence. Les entraînements avec son mentor et les différents disciples de la bat-family n'avait pas épargné le parisien qui en ressorti transformait, physiquement comme mentalement. N'égalant en rien le génie détective de Robin, le savoir scientifique du Bat et l'intelligence d'Oracle il avait pu en apprendre assez pour devenir un membre important de la bat-family. En plus d'apprendre le maniement de diverses armes, il avait aussi perfectionner son corps en élargissant ses techniques de combats, d'où de multiples cicatrices sur son corps et son visage prouvant de sa détermination à avancer et d'apprendre. Qui plus est son mentor lui avait confié un nouveau costume aux caractéristiques égal à ses nouvelles connaissances.




Batman apparu le premier accompagnait de Nightwing bien plus en forme que lors de la bataille contre Waller et Strange. Le Bat détaillait le pourquoi de se rassemblement, un projet de grande envergue qui allait changer le cours du futur naissant, un vaisseau dont la conception et l'utilisation dépassait encore totalement Nightrunner cependant l'idée venait d'une partie infime de sa personne. Dans le passé, il ne vit qu'en lui une ombre ne sortant jamais des sentiers battus ayant bien trop peur de ce qui pourrait arriver au gens tout comme à lui, ne comprenant que peu de choses dans ce monde de fous et de ces personnes aussi exceptionnelles qu'effrayante. Comment un homme sans pouvoirs aurait pu devenir une égérie dans une ville au bord de la destruction ? il n'a fallu que quelques heures pour que son mentor lui montre la vérité et un regard plus clair sur la signification d'un 'symbole'. Il n'était en aucun cas de surpasser les meilleurs ou de prouver quoi que ce soit, l'importance était d'agir sans penser à soi, sans penser aux restes, juste agir, car le monde avait besoin de personnes comme le Bat, qui avance, au delà des tempêtes, au-delà de l'impossible, jusqu'à devenir l'impossible. C'est ce en quoi Bilal croyait à présent, un chemin menant à l'impossible et ce n'était pas chose aisée.

Alors que le chevalier noir s'accordait de se délivrer à sa famille, de parler de l'un de ses plus grosse folie attendant la réponse à sa principale question Bilal sortit lui aussi de l'ombre. Son aisance de se mouvoir sans bruits dans l'obscurité fut assez surprenant preuve d'un long et difficile entraînement, Gotham n'avait pas été le seul lieu de torture, le Bat l'avait emmené dans des endroits reculés dont même le diable n'aurait jamais songé à visiter. Il s'avança d'un pas sur les bras croisés, il avait pris en masse, une musculature assez imposante et un goût prononcé pour le noir, fini sweat à capuche et survêtement, place au sombre tee-shirt noir près du corps et pantalon de ville afflué d'une paire de bottines en daim. Il semblait avoir prit goût à la modernité comme à l'argent sans prendre la grosse tête, n'oubliant en rien ses racines et surtout sa mère, morte peu de temps après la guerre sombre. En effet, il se déployait à visage découvert, il n'avait pas eu l'occasion de rencontrer tout les membres de la famille et aussi une bonne occasion de se présenter et se faire connaître de tous.

Il s'avança donc non loin du chevalier noir, rejoignant le discours de son mentor.


Ce satellite va changer notre rapport avec nos futurs batailles, de l'armement paré pour les plus grands désastres ce qui nous manquait cruellement, selon moi, pour parvenir plus rapidement à la chute de Waller et Strange. Je crois en ce moyen, cette décision de rendre le monde meilleur mais aussi de le protéger comme il se doit en évitant le plus de perte civil. Et il n'en sera pas que pour Gotham, mais à travers le monde.

Finalement au delà de se présenter, il souligna le point important qu'était d'apprendre de son passé et de ses erreurs. Il n'avait pas les connaissances nécessaires pour gérer un tel engin mais il était favorable à utiliser l'expérience comme la plus grande force de paix.


Je suis pour ce projet.

Le vote du Nightrunner était favorable, qu'en était-il du reste des Bat ?


[HRP: Si besoin je change d'image si cela ne convient pas.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 02/11/2016
Messages : 86
Localisations : Gotham
MessagePosté le: Mer 13 Sep 2017 - 23:30
Quatre mois ont passé depuis la bataille entre recrues et rebelles et ma défaite contre Liberty Belle. Après m'être fait mettre KO par la vieille justicière, je me suis réveillé dans une chambre très luxueuse que je reconnu immédiatement. Mon ancienne chambre dans le temple de Nanda Parbat. Après plusieurs jours, de bagarres et de cris, Grand-père à réussi à me convaincre de l'affronter pour enfin, accomplir ma destinée. Ce fût le plus terrible et épuisant combat de mon existence mais je réussi enfin à passé mon katana dans le ventre de Ra's Al Ghul et le pousser en bas de la falaise. Est t'il mort ? J'ose l'imaginer mais malgré les recherches, aucun corps n'a été trouvé. Après le combat, je me suis écrouler dans la neige ensanglanté pour enfin me réveiller quelques jours plus tard. La cérémonie d'introduction à mon nouveau rôle de maitre de la ligue fût grandiose mais les festivités furent de courte durée. J'avais du travail à faire en tant que nouvelle tête du dragon !


Dans les semaines suivantes, je travaillai d'arrache pied pour changer la ligue comme je le voulais. Il leurs était maintenant interdit de tuer à moins d'en avoir l'obligation. Les régiments étant déjà dans les autres villes se devait d'aider comme ils le pouvait. Je sais, bien sûr que je devrai travailler encore longtemps pour bien instauré la nouvelle ligue en Amérique mais ce travail ne me faisait pas peur. J'avais enfin surpassé les limites de ce que mon père à fait. Je suis aller plus loin qu'il n'a jamais été dans la ligue en acceptant d'affronter mon grand-père. J'ai un pouvoir immense entre les mains et je comptes bien m'en servir !

J'étais donc dans mon laboratoire de Nanda Parbat lorsque je reçu le message de Père. Il veut tous nous avoir dans la Batcave. Il croit encore que nous formons une famille. J'ai bien vu qu'il avait garder le silence radio avec tout le monde durant ces quatres mois. Quel genre de mentor abandonne tout ces protégés comme ça en plus d'abandonné son fils. Je n'allais quand même pas traversé la moitié de la terre simplement pour entendre les conneries de mon père. J'envoya donc un de mes hommes qui était posté à Gotham City avec un petit appareil qui me permettrait de communiqué avec les gens de la cave.


J'enfilai mon plus bel habit de cérémonie et peigna mes cheveux que je n'avais pas encore coupé vers l'arrière. Une tunique et pantalons bien ordinaire noires, des bandes molletières vert forêt et un magnifique caftan de la même couleur aux décoration dorés. Je mit également des brassard en or entièrement gravés. Je posai à ma ceinture, le katana de mon grand-père en acier Damassé orné d'un dragon d'or à la poignée. J'étais enfin présentable pour ma première rencontre en tant que Tête du dragon avec mon père. Lorsque mon sbire réussi à s'infiltrer dans la cave par le manoir grâce à mes indications, il s'annonça d'une voix forte aux personnes déjà présentes.



-Mon chef, la tête du dragon et maitre de la ligue des ombres, le grand et puissant Ra's Al Ghul aurait un message pour vous !


Il activa son appareil et j'apparu en Holograme au milieu de la cave et commença mon discour d'un ton calme. Le visage fermé.


-Bonjour Père. Surpris de me voir moi, à la place de ton vieux mentor n'est ce pas ? Comme tu peux le deviner, je suis le nouveau maitre de la ligue qui nous as formé, tout les deux. J'ai tué mon grand-père et pris sa place. Dick, mon frère ,je suis content de te voir en pleine santé. Alfred, mon vieil ami. Je suis aussi heureux de te voir en vie. Je dois avouer que ta cuisine me manque cruellement. Je serai bref. La ligue n'est plus ce qu'elle était du temps de mon grand-père. Ils ne tuerons plus à moins d'y être vraiment obligé. J'ai déjà commencer à intégré les plus grandes villes d'Amérique. Services de police, grandes entreprises, même chez Wayne Tech. Ton temps est révolu Père. Ne nous combat pas, tu ne peux pas gagner. Quant aux autres. Rejoignez moi dans ma lutte. Je veux détruire ces gouvernements corrompus qui se servent de nous pour monter au pouvoir. Une nouvelle Waller ne peux pas monter comme président de la première force mondiale. Vous aurez une place de choix auprès de moi. J'ai besoin de tes talents de combattants et de leader, Dick ainsi que ceux de Jason et Cassandra. J'aurai aussi besoin de l'intelligence de Barbara et Timothy dans cette bataille. Pensez y. Nous sommes le futur. C'est à nous de combattre pour le rendre meilleur. Vous êtes ma famille, nous devons s'entre aidé. Pas resté dans l'ombre de cet homme qui se dit votre mentor alors qu'il ne fait que vous abandonner. Donc, c'est un sattelite que vous voulez lancer ? C'est vrais que ça vous serait utile. Par contre, je croyais que Wayne Tech possédait déjà, un sattelite, en orbite autour de la terre. En plus de la WatchTower.

Mon discour terminé, J'attendis la réponse de mes frères et soeurs. Vont t'ils accepté ma proposition ? Je n'en sais rien mais on verra.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 17/01/2017
Messages : 470
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Sportsmaster ; Ch'al Andar/Hawkman ; Orin - The Aquaman
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Jeu 14 Sep 2017 - 11:40
Slade Wilson est, fondamentalement, le meilleur mercenaire du monde – et, approximativement, l’un des trois meilleurs guerriers de cette planète, même si le classement définitif créé des polémiques infinies.
Adversaire régulier des Teen Titans, ayant fait de Nightwing une sorte de Némésis habituelle, il a profité de ses talents et de ses crispations pour enquêter sur ses ennemis – et a découvert que la véritable identité du premier Robin est Dick Grayson ; dès lors, la compréhension du secret du Batman ne fut pas difficile à réaliser, d’autant plus que ses liens avec Tali al Ghul dans la Société des Super-Vilains lui ont fait apprendre que le nouveau Robin était Damian… Wayne.

Deathstroke sait donc qui est le Batman.
Et Deathstroke est suffisamment habile pour pénétrer dans la Batcave sans se faire prendre.
Ou, plutôt, c’est ce qu’il croit…

Si, en effet, le mercenaire est doté de capacités au-delà de la normale, et d’une expérience lui permettant de contrecarrer la majorité des menaces ; si, en effet, il a déjà visité la Batcave et peut profiter de sa mémoire extraordinaire pour se guider sans souci, au-delà des pièges ; si, en effet, il ne craint rien et est sûr de lui… la Batcave a changé.

Plusieurs mois plus tôt, le Manoir Wayne et ses fondations ont été anéantis par une autodestruction enclenchée par le propriétaire des lieux suite à l’attaque du Suicide Squad.
Depuis, la propriété et la ville de Gotham City ont été reconstruits. Mais pas à l’identique.

Bruce Wayne a décidé, depuis ces épreuves, de faire plus confiance aux autres et de s’ouvrir plus – mais sa prudence paranoïaque ne s’est pas apaisée en matière de sécurité.
La Batcave a été reconstruite, mais avec un soin tout particulier aux systèmes de protection… et des pièges nombreux. Et retors. Et habiles.

Ainsi, alors que Deathstroke pénètre dans les souterrains, et s’il parvient à avancer dans les premiers niveaux jusqu’à rejoindre le garage principal, un exploit s’il en est, le mercenaire est repéré par les systèmes – qui le laissent tranquilles.
Le maître des lieux, en effet, est curieux de cette venue et de cette approche à priori pacifique.
En ce sens, le Chevalier Noir fait comme s’il ne savait rien – et échange quelques mots avec Alfred, en évoquant le satellite et la réunion à venir.

Cependant, alors que les premiers invités commencent à arriver, que le discours de Bruce s’achève et que les autres se préparent à réagir… quelque chose se passe, autour de Deathstroke.
Et ce dernier comprend que pénétrer chez le Batman est plus vicieux qu’il ne le pensait.

En effet, si Slade Wilson pensait être à quelques mètres de ceux qu’on peut appeler la Batfamille, il découvre soudain que… ce n’est pas le cas.
En effet, lui qui croyait être libre, dans un coin, se rend compte qu’il est en fait… ailleurs. Des murs apparaissent devant lui, en verre réfléchissant, sur lesquels étaient affichées précédemment des images – celles de la Batcave. Mais il en est loin.
Deathstroke est entouré de murs, dans ce qui apparaît comme une pièce – une pièce perdue. Une pièce close.



Une cellule, ou pas loin, qui semble creusée dans les profondeurs des fondations de la propriété Wayne, entourée de roches avec juste une sorte de… passage, de couloir menant à une porte. Fermée.
Jusque-là.
La porte s’ouvre, en effet, et une forme apparaît dans la lumière – jusqu’à s’approcher de Deathstroke.


« Bonjour. »

La forme se fait plus nette, et ouvre l’entrée de la cellule jusqu’au couloir. Sa voix est calme et posée, mais fort jeune.

« Je suis… enfin, appelez-moi Duke. Le Boss m’a envoyé. Le Boss a relevé votre présence quand vous avez commencé à l’écouter, lui et Monsieur Pennyworth – et le Boss a enclenché un système de sécurité, qui vous a placé dans cette cellule, dotée d’attaques télépathiques, sans que vous vous en rendiez compte ; éventuellement une légère gêne, selon vos sens surdéveloppés. »

Deathstroke découvre devant lui un nouveau venu…
… Duke Thomas, ex-membre des Robins, et désormais nouvel apprenti du Batman.

« Le Boss ne veut pas d’esclandre – et propose une discussion, entre lui et vous, quand les autres seront partis. Le Boss me demande de vous accompagner dans un salon du Manoir, si ça vous dit. Sinon… »

Le jeune homme croise les bras, et hausse les épaules avec un petit sourire.

« Sinon, on verra, hein ? »

(HJ/ Ce message a été rédigé en accord avec Deathstroke. Résumé rapide :
- Slade est bien arrivé dans la Batcave et a pu écouter une première conversation entre Bruce et Alfred,
- Slade a été placé à son insu dans une cellule, où il a assisté de loin aux premiers échanges avant de découvrir la vérité ;
- Slade est libéré par Duke Thomas, qui lui propose de rejoindre le Manoir pour une discussion.
Conformément aux nouvelles règles d’écriture, merci d’inclure un résumé rapide à la fin de vos messages. Smile /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 27/08/2017
Messages : 43
Localisations : Gotham City
MessagePosté le: Sam 16 Sep 2017 - 14:19
Une réunion d'introduction au sein du premier cercle de la Bat-Family. Un moment émouvant, c'est le cas de le dire. Après avoir été un allié auxiliaire au sein du groupe Batman Incorporated, Talon avait su faire ses preuves au sein des missions. Et c'est finalement lors de la lutte pour faire chuter Waller qu'il avait su prouver au chevalier noir sa valeur, et lui avait décroché une position plus proche de lui. Il avait été invité, comme les Robins, comme Nightwing, comme Batgirl, comme tout les légendaires alliés du chevalier noir dans le saint des saints. Dans la Batcave.

Chaque pas semblait plus lourd que le précédent. Plus symbolique. Ce n'était pas juste entrer dans le repaire d'un allié. C'était entrer dans un lieu presque mythologique. Ici une Batmobile. Là un trophée pris à tel ou tel supervillain. Les yeux de Talon ne semblaient jamais s’arrêter sur un point précis, trop impatient de découvrir d'autres réalisations du Chevalier Noir. Et finalement, ses yeux se posèrent sur la Chauve-Souris de Gotham, Nightwing à sa droite. C'était presque trop beau pour être vrai. Et le voila qui brise le silence. Qui les remercie d'être là. Et qui surtout, avait un nouveau plan à présenter.

Cela lui semblait dangereux. Rose ne savait pas trop quoi penser. Cela représentait énormément de pouvoirs, cette observation généralisée du monde. Énormément de pouvoir, donc un pouvoir corrupteur énorme. Il avait déjà été observé pendant une grande partie de la vie par la Cour des Hiboux, qui traquait le moindre de ses pas. Même si Batman avait des intentions bien moins néfastes que celles de la Cour, l'oiseau de nuit n'était pas certain d'être prêt à en repasser par là.

L'intervention de Nightrunner, l'un de ses collègues de Batman Incorporated ne le rassura pas vraiment. Talon avait toujours eu beaucoup de sympathie pour le Parisien, qu'il avait toujours perçu comme un allié très sur. Celui ci semblait s'être bien amélioré depuis leur dernière rencontre. Les ombres le drapaient comme un manteau, dont il se dégageait sans le moindre bruit. Sa posture était plus assurée. Ses mouvements plus précis. Il n'était plus du tout le même. Mais par contre, il était trop confiant. Il ne voyait que l'aspect purement positif de l'outil de surveillance. Il oubliait tout les risques.

L'intervention suivante était encore plus profondément incongrue. Un ninja, sorti de nul part. Un ninja. Dans la Bat-Cave. On se croirait dans le début d'un pulp de mauvaise qualité. Talon n'avait toujours pas ouvert la bouche, adossé nonchalamment à un mur, mais là, il ne sut cacher sa surprise. Encore moins quand le ninja dégaina un projecteur holographique. Dont jaillit l'image d'un jeune homme à la tenue très soignée. Et qui appelait Batman Père. Et lui permit également d'apprendre que le vrai nom de Nightwing était Dick. Il manquait singulièrement de prudence. A moins que ce ne soit rien d'autre que de la pure confiance. La Tête de Dragon, comme il se faisait appeler lui appris également le nom des autres justiciers présent dans la pièce. Tout cela en leur proposant de se joindre à sa conspiration pour dominer le monde. Mon dieu.

"Enthousiaste le gamin. J'ai déjà été traqué par une organisation secrète que j'avais quitté. Ce n'est pas pour en rejoindre une autre. Quand au satellite de surveillance... C'est dangereux.
Très dangereux. Sans vouloir vous insulter Batman. Comment puis je être sur que je peux vous faire confiance pour ne pas vous laisser corrompre ?


HRP : -Talon découvre la Bat-Cave
-Apprend le prénom de plusieurs des membres de la Bat-Family grace au discours de Damian
-Souligne le danger de la proposition de Batman
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 22/03/2017
Messages : 190
DC : Artémis Crock (Tigress)
Situation : Traumatisée et a raccrocher le costume pour le moment.
Localisations : A Gotham
Groupes : Birds of Prey
MessagePosté le: Dim 17 Sep 2017 - 21:48

[Animation 4ML] Batfamily Returns [Batverse, LIBRE]


Vivre avec des remords mais pas avec des regrets été plus facile à dire qu’a faire. En un peu moins d’un an, ma vie bien tranquille avait radicalement changée. Moi qui espérais alors pouvoir me battre de façon simple dans les rues de Gotham en gardant un rythme de jeune femme normal, je m’étais plantée sur toute la ligne et en beauté.

Batman m’avais mise aux commandes si jamais il devait disparaître, me permettant alors d’avoir un large accès à tout les gadgets et toutes les bases. Peu de temps après il disparaissait et Brainiac attaqué. Tim, Damian, Jason et Cassandra avaient été lourdement impactés par ma faute. Alors que ma mission première était de les regroupés et de les protéger, j’avais échouée. Je pense que je n’ai jamais ressentie un dégout aussi intense envers moi-même que ce jour-là, quand plus tard au manoir j’ai pu constater les dégâts. Si seulement j’avais étais à la hauteur ! Si seulement je m’étais montrée digne de mon mentor, digne d’évoluer, digne d’être « plus » ! Je voulais tellement qu’il soit fière de moi et… Je sais que cela peut paraître étrange, mais bien loin de la romance, je voulais qu’il m’aime.

Mes rêves avaient volés en fumée ce jour-là. Mes peurs s’étaient réveillées et n’avait plus voulu me lâcher. Le lendemain lors de la réunion nous avions était attaqués et Dick et moi avions été capturés par Waller et son Suicide Squad. J’avais vite perdu le compte des jours tandis que les tortures avec le gaz de l’Epouvantail me marquer chaque fois un peu plus. Alors que j’allais passer aux tortures plus « réelle » avec le Red Lantern, celui que j’espérais voir venir été arrivé. Batman était venu me sauver. Mes souvenirs de ce soir-là sont flous. Une promesse, je crois que c’est tout ce dont je me souviens.

Le lendemain je partais sous une fausse identité en Russie. Rester à Gotham était trop dangereux et je ne voulais pas que mon Père ait des ennuis à cause de moi ou qu’on se serve de lui pour que je me rende. Je me fis donc passer pour une fille des rues, vivant pendant un temps comme clocharde. Un prêtre me pris ensuite sous son aile et me laissa dormir et manger au sein de son église. J’étais seule avec moi-même, traumatisée par tout ce que j’avais vécue auparavant. J’ai mis du temps à ne plus rester stoïque face au mur et encore un peu plus à ne plus avoir d’idées noires. Je crois… Qu’être seule mais surveillée de loin était la meilleure chose à faire. J’avais besoin de faire un point sur moi-même et surtout de me retrouver.

Batman me rappela à Gotham au moment ou le déclic se fit et je reviens pour l’aider à mettre au point un plan pour sauver Dick de Waller qui avait décidée de le démasquer aux yeux de tous. Quelle erreur de faire ca à Gotham ! C’était de la folie de penser que nous laisserions faire ca et une totale idiotie. Waller se montra totalement dépassée quand nous lui fîmes face. Enfin… De mon côté j’avais jugée préférable de m’infiltrer dans les rangs de la police municipale chargée de sa protection après avoir rallié le GCPD aux rebelles de Batman. Je fus chargée de la protection de NightWing et de sa mise en sécurité. Tant bien que mal et malgré quelques imprévus, la journée se termina sur notre victoire et sur mes retrouvailles avec mon Père.

Quatre mois s’était passés depuis et beaucoup de choses avaient changées. J’avais lancée ma formation au sein de la Police, enfin approuvée par Papa qui m’aidait dès qu’il le pouvait et même mieux : il m’encourageait ! Ne pouvant faire mes formations à Gotham même, j’avais choisie Starling City qui était sensiblement le même genre de ville que Gotham, ainsi je m’habituée au train de vie que j’aurais de retour. Bizarrement les places étaient nombreuses là-bas, tout les jeunes cherchaient davantage un travail à Metropolis qui avait été rénovée. Forcément, le cadre était un peu plus prospère tant qu’un extraterrestre n’essayait pas de vous ajouter à sa collection.

Malgré tout ce temps passé, il m’arrivait encore de me réveiller en hurlant la nuit. Heureusement je n’étais que rarement seule. Dick avait voulu s’éloigner un peu de Gotham et dès qu’il avait repris pleinement conscience après sa séquestration par Waller, il m’avait rejointe à Starling City. Il ne m’avait pas vraiment dit pourquoi, juste qu’il avait besoin de s’éloigner un peu de Gotham, des héros et que partir avec moi semblait être un bon plan. J’ai donc eu un grand enfant dans ma valise. La cohabitation était plutôt bonne d’ailleurs et ca me rappeler quelques souvenirs ! Il se remettait lentement physiquement et faisait des allers-retours de trois-quatre jours toutes les deux semaines pour des check-up santé auprès de Bruce. J’avais du effectuer ma dernière semaine de stage à Metropolis, passage obligatoire dans ma formation, du coup Dick était revenu plus tôt dans notre ville. Il m’avait accueilli à la gare en début de journée et m’avait suivie au commissariat puis chez mon Père pour que je défasse mes valises.

« - Barbara, si on est à la bourre je dirais que c’est de ta faute !

- C’est ça ! Ce n’est pas toi qui dois te rendre à une réunion alors que tu viens tout juste de revenir à Gotham ! Si je ne commence pas à défaire mes bagages maintenant, j’aurais la flemme en rentrant et-

- Hey. »
Il saisit mes mains alors que je m’apprêtais à ressortir des pulls et me tire vers lui. Je lève les yeux vers le garçon qui a bien grandi. Plus jeune, j’étais plus grande que lui et puis à la puberté il m’a rattrapée. Aujourd’hui Monsieur à une bonne tête de plus que moi et n’hésite pas à en profiter. « Je sais que tu stresse d’y retourner après la dernière réunion.

- Avant qu’on ne te sauve, la BatCave n’était pas reconstruite et… Je n’y suis jamais retournée depuis. J’aimerais ne pas avoir peur mais je crois… Tu sais, jusqu’ici Bruce et moi on n’a pas eu de discussion sur Brainiac et tout ça ! » Je balaye l’air de ma main et continue : « Il m’a sauvé la vie mais… »

L’instant d’après il me prend dans ses bras et pose une main sur mon crâne. Je reste un bref instant sans bouger et fini par l’enlacer. Dick arrive toujours à cerner ce dont j’ai besoin et là actuellement c’est juste d’entendre que tout ira bien. Au bout d’un moment je m’écarte et lui souris pendant qu’il sort de la pièce. J’abandonne ma valise et troque mon jogging contre une tenue noire basique avec une veste en cuir à col. C’est Dick qui nous emmène en moto, lui a décidé de porter sa tenue ce soir donc il se changera au manoir. Je le rejoins dans l’entrée et saisit d’épaisse lunette de soleil. La prudence est mère de sûreté !

Plus tard dans la journée, alors que l’heure est enfin arrivée, je le suis lentement entre les murs refait à l’identique. Le manoir est exactement comme avant l’explosion. C’est vraiment très impressionnant ! La BatCave est différente, elle, et je le suis d’un peu plus près jusqu'à ce que Grayson décide de faire le fanfaron et de sauter par-dessus la barrière qui nous sépare de l’étage du dessous.

« - NightWing, sérieusement, t’est parmi les plus vieux ! Montre l’exemple ! »

Je descends quant à moi par les escaliers, qui normalement le chemin effectué, quand Bruce dévoile un satellite partiellement construit.

"- J'envisage de lancer un satellite de surveillance et d'aide, pour agir au plus vite en cas d'urgence. Mais... j'ai besoin de vous. De votre avis. De vos idées. De votre apport."

Je serre les lèvres et croise les bras. Je dévisage chaque personne présente et note la présence de deux personnes que j’ai entraperçues lors de l’opposition contre Waller. Un homme d’origine étrangère au vu sa peau brune marquée de cicatrice et très musclé s’approche. Il a un accent étranger très mignon mais je reste tout de même sur mes gardes. Cassandra nous a trahis alors qu’elle était proche de nous alors les deux nouveaux…

Un homme en noir s’approcha et je plaçais instinctivement les mains à ma taille vide de batarangs. Un juron m’échappa et je crispais les dents face a cette visiter impromptue. Lui n’était clairement pas de notre côté, pas que je sache !

« - Mon chef, la tête du dragon et maître de la ligue des ombres, le grand et puissant Ra's Al Ghul aurait un message pour vous ! »

Personne ne réagis et l’homme s’avança naturellement pour poser une base d’hologramme sur la table. Il s’alluma quasi-immédiatement et un hologramme en sortit, ressemblant bizarrement à…

« - Damian ! »

Je sortis de mon coin et posée violemment mes mains sur la table. Je m’apprêtais à poser des questions quand Dick me retint d’une main sur l’épaule. Il posa un doigt sur ses lèvres et me conseilla silencieusement d’écouter. Je le fusillais du regard et reculer d’un pas pour croiser les bras.

« - Bonjour Père. Surpris de me voir moi, à la place de ton vieux mentor n'est ce pas ? Comme tu peux le deviner, je suis le nouveau maître de la ligue qui nous as formés, tout les deux. J'ai tué mon grand-père et pris sa place. Dick, mon frère, je suis content de te voir en pleine santé. Alfred, mon vieil ami. Je suis aussi heureux de te voir en vie. Je dois avouer que ta cuisine me manque cruellement. Je serai bref.
La ligue n'est plus ce qu'elle était du temps de mon grand-père. Ils ne tueront plus à moins d'y être vraiment obligé. J'ai déjà commencé à intégré les plus grandes villes d'Amérique. Services de police, grandes entreprises, même chez Wayne Tech.
Ton temps est révolu Père. Ne nous combat pas, tu ne peux pas gagner. Quant aux autres. Rejoignez-moi dans ma lutte. Je veux détruire ces gouvernements corrompus qui se servent de nous pour monter au pouvoir. Une nouvelle Waller ne peut pas monter comme président de la première force mondiale. Vous aurez une place de choix auprès de moi. J'ai besoin de tes talents de combattants et de leader, Dick ainsi que ceux de Jason et Cassandra. J'aurai aussi besoin de l'intelligence de Barbara et Timothy dans cette bataille. Pensez-y. Nous sommes le futur.
C'est à nous de combattre pour le rendre meilleur. Vous êtes ma famille, nous devons s'entre aidé. Pas resté dans l'ombre de cet homme qui se dit votre mentor alors qu'il ne fait que vous abandonner.
Donc, c'est un satellite que vous voulez lancer ? C'est vrai que ça vous serait utile. Par contre, je croyais que Wayne Tech possédait déjà, un satellite, en orbite autour de la terre. En plus de la WatchTower.


- Enthousiaste le gamin. J'ai déjà été traqué par une organisation secrète que j'avais quitté. Ce n'est pas pour en rejoindre une autre. Quand au satellite de surveillance... C'est dangereux.
Très dangereux. Sans vouloir vous insulter Batman. Comment puis je être sur que je peux vous faire confiance pour ne pas vous laisser corrompre ? »


Le dernier homme mystère de la pièce est un ennemi de notre « famille ». Un membre de la cour des hiboux que j’ai pourtant vu combattre à nos côtés. Je réserve mon jugement à son sujet, surtout qu’en l’occurrence il n’a pas tort. Je tourne la tête vers Dick et échange un regard qui veut dire un million de choses avant de me retourner.

« - Débattons calmement et ne nous emballons pas. Au sujet du satellite, je suis désolée mais je rejoins l’avis du hibou. Tu sais que j’ai plus souvent était dans ton camp et que je te suis fidèle, pourtant je m’y oppose. Il est toujours aussi facile de retourner l’opinion contre nous, la preuve avec Waller vis-à-vis de Martian Manhunter. Il a fait énormément pour nous, nous tous : civils comme héros et pourtant il a été facile de manipuler les gens pour les retourner contre lui. Batman, souviens toi des débuts de la Ligue, quand vous avez placés la station en orbite. C’était un secret qui vous a porté préjudice quand le monde l’a découvert. » Je me tourne vers Dick et continue : « Quand les REECHS* ont voulu envahir la terre, avec quelle facilitée la Ligue est devenu la méchante alors que le monde ne connaissait même pas ses étrangers ? Ils avaient cachés de nombreux vaisseaux d’attaques dans les océans. Tu te rappelle le scandale quand ça a été découvert ? Ils ont fait leurs coups en douces et ça s’est retourné contre eux, à notre profit. Maintenant imaginez la situation inversée. Nous plaçons un satellite qui a quel but ? Espionnés les gens revient à envahir leurs intimité, ce qui est puni par la loi dans plusieurs pays. Nous le faisons en cachette et un jour, ne me regardez pas comme ça, tout fini toujours par se savoir ! Un jour le monde l’apprend. Que pense-tu qu’il va se passer ? Les exemples sont nombreux Batman. Ça pourrait jouer contre nous dans plus de cas que cela ne pourrait nous aider. Nous ne sommes pas infaillibles, personne n’est parfait. Superman devait être parfait selon les gens, au final il a disparu. Cassandra faisait partie de notre famille et elle nous a trahis. L’un de nous pourrait nous trahir ou passer dans le camp adverse demain. Je vote contre un satellite si l’opinion publique n’est pas favorable. Je refuse de voir un criminel se servir d’un outil aussi dangereux contre nous. Tu a des secrets, nous avons des secrets et ils devraient parfois le rester. Comment crois tu que je me sens Batman ? Amanda Waller m’a kidnappée alors que j’étais ici en civile. Des gens qui ont travaillés pour elle savent qui je suis. J’y pense tout les jours que Dieu fait. Je ne veux ca pour personne. » Je pointe celui a l’accent étranger du doigt et ajoute : « Plus facile dis-tu ? Oui ce serait plus facile, mais le prix est cher payé. Nous savons nous battre. Si le combat est dur, s’il est long, on persiste parce que nous avons des valeurs. Si être un héro était facile, ça se saurait. »

Je lève la main un instant pour ne pas qu’on me réponde tout de suite et pose mon regard sur le Damian miniature. J’aimerais qu’il soit là, j’aimerais le prendre dans mes bras et le décoiffé. J’aimerais me rassurée sur le fait qu’il va bien.

« - Damian… Je suis désolée. Désolée de ne pas t’avoir retrouvé plus tôt. Je suis vraiment heureuse de voir que tu es vivant et en bonne santé ! Mais ce que tu dis… Je sais que Batman et toi ne vous êtes pas toujours très bien entendu mais… Bon sang Damian, c’est ton Père ! Tu es Robin et tu es de notre famille ! » La paume de ma main claque contre la table tandis que je continue : « Comment peux-tu vouloir dominer par la forcer ? Tu ne souhaite pas tuer ? Très bien. La ligue non plus ? Possible, mais elle a dans ses rangs des tueurs. Des hommes qui ont pris des vies innocentes, comme le hibou certes. Tu ne peux pas comparée une vie de meurtre contre les millions qui sont sous tes ordres. Et écoute toi parler Damian. La paix ne peut pas durer, pas sans faire plier le peuple et je pense que la force n’est pas le bon moyen de procédé. Le peuple est libre. Libre de faire des choix, bons ou mauvais. Nous sommes là pour le protéger et nous battre à sa place, pas pour remplacer les dirigeants ! Tu me demande de te rejoindre mais je suppose que ce que je viens de dire laisse sous entendre mon choix. Je ne peux pas rejoindre la Ligue, pas la tienne Damian. Je t’aime et tu es mon petit-frère à mes yeux ! Mais Batman… Il m’a acceptée bien avant que tu ne naisses, il m’a tout appris. Cet homme qui est ton père… J’ai un Père, bien vivant comparés aux autres mais Batman tiens un rôle similaire dans ma vie. Si comme Cassandra, tu a des griefs contre lui, c’est votre problème mais régler cela entre vous ! Je ne peux pas tourner le dos à l’homme qui m’a formée et sauvée à de nombreuses occasions. Et il t’a sauvé aussi Damian. Batman a été notre guide, il nous a sauvés, tous à de nombreuses reprises. Je ne peux pas comprendre parce que Batman ne m’a JAMAIS abandonnée. » Je ferme les yeux et m’enveloppe de mes bras. Je pince les lèvres et relève les yeux que j’avais inconsciemment baissés. « Damian, je t’en prie ! Rentre à la maison. Je n’ai aucune envie de me battre contre toi, je t’aime et je tiens à toi mais je sais très bien que si je ne suis pas avec toi, à tes yeux je serais alors contre toi. Ce n’est pas ce que je veux, pas du tout ! Je t’en supplie, reviens ! Ne soyons pas ennemis !»


* Référence à Young Justice Saison 2.



[HJ: - Barbara résume sa vie depuis la dernière BatRéunion.
- Elle appréhende cette réunion et NightWing la réconforte.
- Elle arrive au moment ou Bruce parle.
- Elle reste sur ses gardes vis-à-vis de NightRunner et Talon qu'elle ne connait que de nom.
- Elle explique qu'elle est contre le satellite de Bruce.
- Elle explique à Damian qu'elle ne rejoindra pas sa ligue et le prie de revenir auprès d'eux.]



Merci Conner pour cette sublime signature mignon

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4662-fiche-rp-de-barbara-gordon-batgirl http://dc-earth.fra.co/t4648-barbara-gordon-batgirl
Inscription : 12/11/2016
Messages : 265
Localisations : Mobile
Groupes : Aucun


MessagePosté le: Lun 18 Sep 2017 - 10:49
Ces dernier temps n'avaient pas été simple pour la bat-family, en effet cette "équipe" de héros habituellement reconnue pour son efficacité avait pris un coup lors du manda de Waller. Cette dernière c'était amusé à les traîné dans la boue, elle avait osé s'en prendre au manoir Wayne avec son groupe de petits toutou. Laissant Bruce pour mort, cette maison qui était celle de Jason ainsi que tout les autres, totalement détruite et aucun d'eux n'as eu l'occasion de le lui faire regretter. C'est dans ce genre de contèxte que Jason avait du mal à gardé le contrôle sur ces pensée et actions, si il c'était écouté il serais aller en mode sur-armée, guerrilla défoncer le bureau dans lequel ce cachait waller, quitte à en mourir.

Mais il changeait vite d'idée quand Grayson c'est fait emprisonné, même si c'est sans doute celui avec qui il s'entend le moins bien, il reste son frère aîné. Personne n'as le droit de faire du mal à sa famille, chacun de ces membres sont importants pour Jason c'est vrai, mais sa il ne l'avoueras jamais face à eux. Ces derniers jours il avait pas mal réfléchis, malgré toute l'importance qu'il leur accorde il ne se sentait plus à sa place dans cette famille. En effet au fond de lui il était persuadé que tous ne le résumais qu'à ces mauvaises actions et c'est sans doute ce qu'il aurait fait lui aussi. C'est pourquoi il ne peu continuer à mentir et faire comme si tout allait bien.

A son arriver dans la Cave Batman était entrain d'exposé son idée, celle d'envoyé un satellite dans l'espace pour pouvoir gardé un oeil sur toute la planète. Jason ne pouvait s'empêcher une petite grimace de désaccord. Même si techniquement il n'avait rien contre ce projet, il savait que cette idée suffirais à alimenté la méfiance du peuple contre les héros. Waller à fait passer les héros pour des nuisance, jouant sur la peur du peuple. Si jamais sa venait à ce savoir les civils risqueraient de retombé dans cette crainte.

Autour de lui du monde était déjà arrivé, Talon, Nightrunner, Barbara ils étaient déjà là depuis un petit moment apparemment. Il n'avait envie de voir personne aujourd'hui c'est pourquoi il ce contentait de salué tout le monde de la main avant de remonter le gros sac de sport qu'il avait sur l'épaule. Tout les autres sauront rapidement pourquoi il porte ce sac.

Salut à tous. Bruce si je peux me permettre ton plan n'est pas si mauvais que ça en sois.

Seulement je craint qu'avec les précédent événements le peuple continue de craindre au fond de lui les héros. Si jamais ton projet venais à ce savoir, cette peur ne serais qu'augmenté de façon à ce qu'ils risquent de souhaiter le retour d'un président telle que Waller.

Donc je pense que c'est une mauvaise idée. Après je ne suis pas le leader de cette famille.


Dans tout les cas il s'en moquait un peu, il comptait quitté cette famille et il comptait le faire aujourd'hui une fois que tout le monde seras présent. Histoire d'exprimé tout ce qu'il ressent en ce moment, mais pas tout de suite attendons un petit peu voir comment cette réunion vas finir.


(Hrp/ - Jason arrive à la réunion.

-Il donne son point de vue sur le projet de batman.

-Jason veux annoncé son départ de la Bat-family. /Hrp)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 22/03/2017
Messages : 198
Situation : Blasé
Localisations : Gotham City
Groupes : Batfamily
Suicide Squad
MessagePosté le: Lun 18 Sep 2017 - 22:06

« Batfamily Returns »
[ 4ML ] ft. Batverse & Co’.
_____Quatre mois s’étaient écoulés depuis la fin du régime. L’adolescent aurait pu reprendre du service au côté de son mentor dans leur ville natal qu’était Gotham City, mais ce n’était pas aussi simple. Après la défaite d’Amanda Waller, le jeune héros avait pris quelques distances avec le reste de la Batfamily, et notamment avec son mentor. Il avait profité de ce moment de calme, de paix et de renaissance de la ville pour s’occuper de lui et surtout de cette vilaine blessure qu’il trainait depuis un moment et qui ne cessait de le freiner depuis l’attaque de Brainiac.

Il n’y avait pas trente-six remèdes pour le soigner du mal qui le rongeait. L’adolescent avait besoin de repos pour que la plaie cicatrise complètement. Elle n’était pas belle à voir sur sa peau pâle, elle avait déjà été réouverte plus d’une fois pour diverse raison. A l’époque, il devait sans cesse être sur ces gardes, les confrontations étaient la plupart du temps inévitable et le jeune homme devait forcément tirer sur sa blessure. Au lieu de mettre quelques semaines à se réparer, il fallut plus de trois mois de cicatrisation avant qu’il ne puisse retrouver sa forme.
Pourtant le repos n’était clairement pas dans le vocabulaire de notre jeune justicier. Depuis la fin du régime de Waller, l’adolescent s’était réfugié dans l’une de ces planques à Gotham City, cette dernière n’avait pas pu beaucoup servir pour l’adolescent jusqu’à maintenant. Depuis que la ville est redevenue sûre, Tim pu remettre les pieds dans ce refuge qu’il avait abandonné quelques mois plus tôt. L’endroit était désert, le silence y demeurait, le courant venait tout juste d’être rétablit.

Il n’avait pas réellement profité du calme de Gotham City pour retrouver sa vie d’étudiant. Il avait abandonné durant ces mois l’identité de Tim Drake pour s’enfermer dans son refuge et reprendre des forces. Il s’était accordé du repos les premiers jours, rappelant parfois à la chauve-souris qu’il était encore en vie, qu’il allait bien et qu’il avait juste besoin d’être un peu seul. Il avait commencé à se reposer les premiers jours, à ne s’autoriser que quelques pompes, accroupissement pour ne pas trop forcer sur sa blessure L’entrainement repris au fur et à mesure que la douleur se dissipait. Ces exercices devenaient de plus intenses, de plus en plus difficile, pas question pour lui que l’évènement se reproduise.

Depuis ces quatre mois, beaucoup de chose avaient changer chez le jeune garçon. Son costume, rattrapé par ces moments intenses, n’avaient malheureusement pas survécu. L’adolescent avaient donc décider de passer à une gamme supérieure et à changer du tout au tout. C’est un costume rappelant celui des anciens acolytes de la chauve-souris qu’il aborde désormais, toujours équipé d’un ordinateur greffé sur l’armure de son bras. C’est avec ce costume qu’il décida de se rendre à cette dite réunion.
Une toute nouvelle tête s'offrait à eux, un changement vestimentaire mais également capillaire. Certains pensaient qu’ils n’avaient pas remis les pieds dans la Batcave depuis l’invasion de la Suicide Squad dans cette dernière. Il en était tout autre, mais le jeune homme demeurait silencieux sur ces activités. D’autres étaient au courant de sa récente intégration dans la Suicide Squad, une adhésion plutôt forcée. Le jeune justicier a été accusé d’un piratage qui aurait coûté des millions. La punition est tombée et Tim n’a pas cherché à se défendre. Pourtant, certains pourrait comprendre que même si pour d’autres ce n’était qu’un geek, jamais il n’aurait pu commettre une telle erreur. Avait-il fait cela volontairement ? L’adolescent demeure encore silencieux sur ces actes et sur ces intensions derrière toute cette histoire.

Il était plutôt calme au sein de la Batcave, observant la réaction de chacun, lui qui était installé sur une chaise, armant le taser de son bõ pendant que d’autre dévoilaient leur opinion sur ce satellite. De son côté, il était plutôt neutre sur cette décision, il n’était pas contre son usage tant qu’elle n’était pas abusive. L’adolescent haussa les épaules, toujours un peu en retrait, mais toujours prêt à donner son opinion là-dessus.

« Tant que son usage n’est pas abusif, je ne vois pas de raison de m’en opposer s’il s’agit bien d’une Intelligence Artificielle minutieusement programmé pour détecter la présence d’un potentiel criminel. Mais je comprends parfaitement que certains soit contre l’usage de ce satellite, c’est un pouvoir trop grand pour un seul homme… » Il baissa légèrement les yeux, un soupire s’échappa de ses lèvres. « Toutefois, je ne te cache pas que je suis un peu septique, il y a des questions qui restent sans réponses dans mon esprit sur le fonctionnement de ce dit satellite. »

L’intervention de Damian est soudaine, mais surprend-t-il le jeune héros ? Pas vraiment, lui qui n’avait pas eu beaucoup de nouvelles de son petit frère de la part de la chauve-souris, il pensait bien que ce dernier avait retourné sa veste, ou peut-être avait-il vécu bien plus durant ces mois d’absences. L’adolescent laisse échapper un sourire suite au discours de Damian.

« Tu as encore beaucoup de chose à apprendre, Damian. Tu as beau ne pas être un adolescent comme les autres, tu n’en fais décidément qu’à ta tête et cela te conduira à ta perte. Navré de te décevoir, mais je ne peux pas accepter ton offre. »

HRP:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4664-fiche-de-rp-tim-drake-red-robin http://dc-earth.fra.co/t4651-timothy-drake-alias-red-robin
Inscription : 17/01/2017
Messages : 470
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Sportsmaster ; Ch'al Andar/Hawkman ; Orin - The Aquaman
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Mar 19 Sep 2017 - 10:54
Duke & Deathstroke.

Duke Thomas mène Slade Wilson sur le pont séparant la cellule et le reste de la Batcave.
Quelques minutes suffisent pour que le duo débouche sur une porte, que le jeune homme a empruntée précédemment, puis directement dans un salon du plus bel effet.



Un escalier mène à un étage supérieur – et, même si Deathstroke l’ignore, une cloison peut s’ouvrir pour déboucher directement sur la pièce principale de la Batcave, où se trouvent le maître des lieux et ses invités.

« Mettez-vous à l’aise… »

Duke vient se placer derrière un canapé, et sourit sous son casque.
Il paraît détendu, mais il n’en est rien ; et un combattant comme Slade doit sûrement sentir la tension prête à exploser au moindre mauvais geste.


« … le Boss ne devrait pas tarder. »

**
*
**

Batcave centrale.

Le Batman reste silencieux, après son discours inaugural. Il respecte l’arrivée et la parole de chacun, même si certaines réactions auraient tendance à lui peser sur les nerfs ; définitivement, l’homme paranoïaque et égocentrique qu’il fut aurait sûrement déjà réagi, pour lancer une réplique sèche voir châtier directement ceux qui osent le remettre en question.
Mais il n’est plus cet homme – et il veut changer. Même si ça n’a rien d’agréable.


« Je vois. »

Son regard glisse lentement sur chaque personne présente… et absente, même, aux places où il les espérait.

« Je crois qu’on devrait un peu se calmer, et poser les choses… ça fait un bout de temps qu’on ne s’est pas vus, et ce serait dommage de… »

« Nightwing. S’il-te-plaît. »

Sa voix est calme – mais déterminée, suffisante pour ne pas souffrir de réplique.
Son attention passe d’abord sur Dick, son fils spirituel, son héritier qui a voulu apaiser les choses ; puis glisse sur Nightrunner, nouveau venu qui le soutient mais doit sûrement s’étonner de la tournure de la situation ; puis sur Talon, qui prend ses distances face à l’ampleur des explosions verbales tout en questionnant la pertinence du satellite ; puis sur Red Hood, qui semble blasé, lassé, même s’il daigne donner un avis ; puis sur Batgirl, qui tente elle aussi de poser les choses tout en justifiant ses doutes ; puis sur Red Robin, silencieux et peu bavard, mais dont le peu de mots bien choisis tapent au cœur ; puis sur Damian, bien sûr, via cet hologramme et ce ninja qu’il a fait rentrer – et que Bruce a toléré après l’avoir détecté, pour voir ce qu’il voulait.
Le cœur du Chevalier Noir se brise quand il découvre son fils, son fils naturel, dans la tenue et la peau de Ra’s al Ghul ; il est même fracassé quand il entend le discours lancé par le jeune homme, qui sonne comme celui d’un dément… comme celui de son grand-père.

Bruce pousse un profond soupir, et secoue la tête.
Son existence ne sera jamais simple ; les rapports sociaux non plus, malgré ses efforts.


« Je tiens, en premier, à révéler certains éléments intéressants… avant de revenir à ton intervention, Damian. Je ne t’oublie pas. »

La réplique n’est ni sèche, ni agressive – mais elle est directe.
Elle remet en place l’enfant qui se prend pour un homme ; et elle rappelle que les crises de bouderie ou de fureur ne doivent jamais être traitées en priorité par des parents.
Si Damian a décidé d’agir tel quel, il sera traité comme un bambin qui pleure.


« Vous noterez tous l’absence de Catwoman, qui ne fait pas partie stricto sensu de notre groupe improvisé, mais a des relations avec nous… avec moi, particulièrement.
Ceux qui se sont entretenus avec Penny-One ont pu savoir, car ce dernier n’est pas forcément discret, que j’ai entamé une relation suivie avec elle… et que je l’ai demandé en mariage, après avoir découvert qu’elle avait accouché d’un enfant – d’une fille. Helena.
Ma fille. »


Son regard glisse légèrement sur Alfred, qui se tourne légèrement ; Bruce ne lui en veut pas, mais il sait que son majordome tient régulièrement informés tous les membres de la Famille.
Il est, définitivement, l’âme de ce groupe de personnalités si distinctes, et il est en soi extrêmement précieux… même si Wayne aurait préféré qu’il se taise, là. Car ce qu’il a à dire est fort désagréable, même pour lui.


« J’avais invite Catwoman à nous rejoindre… mais elle ne viendra pas, comme je le craignais. Je vous informe que, si je lui ai en effet fait cette demande il y a plusieurs mois, notre relation est désormais… rompue.
Un événement, terrible, a eu lieu. L’enfant que je croyais être le mien – ne l’était pas. Et n’était pas celui de Catwoman. »


Il soupire et serre les dents et les poings. Sa stature se crispe, mais il prend sur lui… il tient. Quoi qu’il en coûte.

« Catwoman a bien accouché d’un enfant que nous avons conçu – mais l’enfant est mort-né. Le bébé fut remplacé par un autre, volé à sa mère par Double-Face, qui voulut nous piéger. Depuis notre dernière entrevue générale, Catwoman et moi avons découvert que l’enfant n’était pas le nôtre… et avons remonté la trace d’Harvey Dent, qui nous a tout révélé.
Il avait, en outre, placé un piège dans le bébé… qui est mort, sans que nous ne puissions rien faire. Double-Face a été stoppé, mais… au vu de la situation, Catwoman m’a annoncé vouloir prendre ses distances avec moi ; avec nous. Son absence ici le confirme.
Les rumeurs que vous avez entendues n’ont donc plus lieu d’être… mais Double-Face a été châtié. Comme il se doit. »


Une flamme terrible brille dans ses yeux, pendant quelques instants, alors qu’il se remémore sa fureur et celle de Selina lors de la découverte… et lors du châtiment réservé à Harvey Dent.
Ce dernier n’a pas encore été retrouvé par les autorités – et ne le sera pas de suite. Il doit d’abord continuer à payer, longtemps, pour espérer bénéficier de la douceur du régime carcéral gothamite…


« Bon dieu, Bruce… tu aurais dû nous en parler… »

Nightwing s’approche et pose une main compatissante sur l’épaule de son mentor. Ce dernier se tourne vers lui – et esquisse un sourire triste, mais sincère dans son appréciation du geste.

« Merci… mais autre chose occupe notre attention, ici. Je suis au regret de vous informer que l’envoyé de Damian n’est pas le seul visiteur de la Batcave.
A ce moment, Duke Thomas accueille Deathstroke dans un salon privé de la nouvelle version de ce lieu. Je ne doute pas que notre invité saura se libérer de cette cellule de luxe et nous rejoindre – mais je vous informe qu’il n’a exprimé aucune agressivité pour l’instant.
Je vous invite donc à rester sur vos gardes, et à utiliser essentiellement nos pseudonymes, pour ceux dont l’identité demeure inconnue de Slade Wilson. Nous verrons bien assez vite ce qu’il nous veut. »


Le Batman se libère de l’étreinte amicale de Nightwing, et commence à tourner lentement dans la pièce. Il croise, au passage, le regard ému d’Alfred… qui a vécu, très mal, la perte d’Helena et la destruction annoncée de sa relation avec Selina.
Bruce a subi la perte d’un enfant – Alfred celle d’un petit-enfant. L’on ne s’en remet jamais vraiment, surtout quand Damian adopte une telle attitude…


« J’ai bien note vos doutes et hésitations sur le satellite – je les comprends, j’ai une mauvaise habitude d’agir dans le dos d’autrui et de tout gérer seul. Cela n’est désormais plus le cas. »

Il se tourne directement vers le reste de sa Famille, et ouvre les bras dans un signe universel de paix.

« Ce satellite n’a pas vocation à être caché, ni des Héros, ni du grand public. Ce satellite sera mis au point par Lucius Fox, qui sollicitera l’expertise de Batgirl et Red Robin pour spécifier certains aspects. Ce satellite sera également présenté à la communauté Héroïque, mais aura comme aspect public les Entreprises Wayne – qui s’associeront publiquement à ce satellite, avec demande d’un contrôle public et des Héros.
Ce satellite ne sera pas juste mon jouet, me permettant de surveiller le monde. Ce satellite sera mis au point avec vous, par vous et des gens de confiance, avec derrière une utilisation normée et contrôlée par des représentants des Héros et du peuple.
C’est en ce sens que je sollicite votre aide – pour créer quelque chose qui ne nous échappera pas. »


Son attention se fixe ensuite sur Talon et Nightrunner, nouveaux venus et novices en ces lieux et cette organisation.

« J’en profite pour vous presenter Talon & Nightrunner, deux nouveaux alliés qui se présenteront en temps utile… je vous invite à collaborer au mieux. J’espérais, bien entendu, un autre type d’accueil. »

Son regard, enfin, se fige sur l’hologramme de Damian.
Bruce devient alors silencieux – avant de pousser un profond soupir, puissant et bruyant ; lourd se sens.


« Je ne suis pas surpris, fils. Je sais tout de toi et de ton organisation.
Je sais comment tu as fui de Gotham City dans ton obscure identité de Red X. Je sais comment Ra’s al Ghul t’a motivé pour le rejoindre et le remplacer. Je sais comment ton grand-père a fait semblant de perdre et de périr pour te placer à la tête de sa Ligue. Je sais également tes relations avec tes lieutenants, et je sais quelles forces tu as placé et où… d’ailleurs, j’apprécie que L’Hérétique ait trouvé une forme de paix dans votre base, j’ose espérer qu’il sera bien traité.
Non, je ne suis pas surpris – ni par ta venue, ni par l’utilisation d’un ninja pour communiquer. Venir en personne aurait exigé un courage que les Ra’s al Ghul n’ont jamais eus. »


Tandis qu’il parle, le Chevalier Noir s’est approché du ninja envoyé par Damian.
Rapidement, trop pour que quiconque puisse réagir, il s’empare de lui et le frappe, suffisamment précisément et fort pour le plonger immédiatement dans l’inconscience. Le corps s’effondre, vaincu, tandis que le Batman s’approche un peu plus de l’hologramme ; son visage n’est plus froid, mais animé par une émotion terrible – la colère inquiète.


« Tu es mon fils, Damian. Ma chair. Mon sang.
Je t’aime. Je tiens à toi. Je veux te sauver. Je veux te présenter mes excuses, je veux m’amender, je veux t’aider.
Mais je ne supporterais pas que tu viennes ici, chez moi, pour me défier, pour attirer à toi le reste de nos proches, dans le cadre d’un plan qui ruine entièrement tout ce que nous avons voulu construire – tout ce qui fait notre identité. »


Bruce soupire, et secoue la tête.
Sa voix est ponctuée d’accents d’émotion, de crainte, de peur ; d’amour.
Il se livre, totalement. Mais doute que son fils le voit.


« Je veux t’aider – je veux m’amender, vraiment. Mais je ne te consolerais pas, je ne te supplierais pas de te calmer ou de revenir.
J’ai des torts, beaucoup. Mais aucun qui implique de rejoindre une organisation criminelle pour monter un empire et détruire des vies. Aucun qui implique de se tourner contre tout ce pour quoi je me bats, tout ce pour quoi on se bat. »


Les épaules basses, il se tourne vers ses proches – vers Dick, Barbara, Jason, Tim, même Bilal et Calvin. Son regard est triste, las.
Ce qu’il fait est terrible… mais nécessaire. Indispensable.
Déchirant.


« Je veux t’aider, Damian – et je vais t’aider. Hélas, pas comme tu le souhaites. »

Il s’est retourné vers l’hologramme et s’empare du dispositif qui le fait apparaître.

« Je vais venir, Damian. Je vais venir te chercher, pour te ramener à la maison – et à la raison.
J’arrive, Damian. Tu peux préparer ta Ligue, tu peux préparer tes armées, tu peux préparer tes tueurs… mais ils ne m’arrêteront pas.
Tu es mon fils. Tu es malade, et je t’aime. Je viens te chercher. Quoi qu’il en coûte. »


Et, d’un geste sec, terrible, Bruce détruit le dispositif d’hologramme, mettant fin à la conversation.
Il demeure figé, le regard fixé dans le vide – rongé par la douleur.
Avant de se reprendre, de se remettre et de se retourner. Il esquisse un sourire, et laisse tomber les ruines du dispositif d’hologramme alors qu’il reprend lentement la parole.


« Bien… reprenons.
Le satellite – je suis prêt à abandonner l’idée si les modalités évoquées ne vous conviennent pas. Il est, en outre, évident que je solliciterais certains d’entre vous pour une certaine visite d’une certaine base d’une certaine Ligue… mais nous en parlerons en privé.
Et, je pense, Deathstroke risque de ne pas tarder… »


Le Batman est éprouvé par les derniers instants.
Il se contient, néanmoins, pour faire bonne figure. Il ne se replie pas sur lui-même. Il contrôle sa colère. Il calme sa douleur.
Il grandit, mûrit ; et espère, sincèrement, que ses proches vont faire de même…


(HJ/ Résumé :
- Batman écoute chacun en silence ;
- Batman force Nightwing à se taire ;
- Batman annonce que l’enfant qu’il a eu avec Catwoman n’était pas le sien, que leur bébé est mort-né, que tout était un plan de Double-Face qui a été châtié. L’enfant de remplacement est mort. La relation entre Bruce et Selina est morte ;
- Batman annonce que Deathstroke est là et qu’il ne tardera sûrement pas à les rejoindre ;
- Batman annonce que le satellite sera construit en collaboration avec la Batfamily, proposé aux Héros et au peuple, avec double contrôle pour éviter les erreurs ;
- Batman présente Talon et Nightrunner ;
- Batman répond à Damian : il s’excuse, il veut l’aider, mais il refuse d’accepter une telle conduite. Batman annonce qu’il va venir chercher Damian pour le soigner, quoi que son fils mette sur sa route ;
- Batman propose à la Batfamily de collaborer sur le satellite, ou d’annuler l’idée si elle ne convient pas ;
- Batman évoque sa future demande d’aide pour chercher Damian ;
- Batman annonce que Deathstroke ne va sûrement pas tarder. /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 12/11/2016
Messages : 265
Localisations : Mobile
Groupes : Aucun


MessagePosté le: Mar 19 Sep 2017 - 17:23
Jason en avait marre d'entendre ce genre de discours à chaque nouvelle idée du Batman. Toujours les mêmes osaient ouvrir leur bouche mais peux d'entre eux, osaient vraiment s'opposé à Bruce. Certains allaient même jusqu'à l'idolâtré comme un dieu, comme si chaque mot qui sortait de sa bouche était bénnis et sacré. Ce n'est pas parce qu'il avait plus d'expérience que nous, qu'il faisait forcément toujours le bon choix, rien que de tête Jason pouvait en cité une dizaine sans problèmes. Mais il n'était pas là pour le défié mais bel et bien annoncé son retrait de cette famille. Rien d'autre ne lui importait le satellite était le dernier de ces problèmes.

Alors qu'il pensait être au bout de ces surprises il n'avait pas prêtter attention au message du mioche pourris gâté de son mentor. Le voilà qui nous fais encore son petit cinéma, a se prendre pour on ne sais qui. Qu'il n'oublie pas qu'il y a peu il n'était encore qu'un Robin qui suivais Batman dans ces mission, maintenant monsieur était devenu Ra's Al Ghul. Jason ne pouvait pas blairé son grand-père et sa mère, mais ce mioche en manque d'affection n'avait rien à voir avec Ra's Al Ghul, tout ce qu'il savait faire c'est apporté tout un tas d'ennuis à Bruce qui en à déjà assez. Voilà maintenant qu'il veux devenir un "dictateur" en demandant l'aide l'un d'entre nous ?

Au début je ne voulais pas te prêtter plus d'attention que ça Damian. Mais je tiens à répondre à ton invitation.

Tant que je serais vivant et pleinement conscient de mes actes, il est hors de question que je te rejoigne dans ta petite crise. Ecoute tu veux dirigé ce monde, pour l'instant tu part d'un bon sentiment avec tes sbires qui ne tueront personne sauf si ils y sont obligé. N'oublie pas ce que ton grand-père et ta mère nous avaient dit à leur début à Gotham face à Bruce.

Maintenant repense à comment ça à fini. J'ai faillit me faire tué dans un bar par ta mère et une dizaine d'hommes à elle, tout ça parce que je n'ai pas voulu participé à un plan qui consistait à détruire cette famille qui est la mienne malgré tout. Donc non je ne te rejoindrais pas, j'ai également quelque chose à rajouté.

Sache une chose, que tous ici présent en soient témoin, même toi Bruce. Si tu viens à tenter quoi que ce sois qui peux nuire aux civils de ce pays, je viendrais personnellement te stopper et te neutralisé.

Que ce sois clair entre nous. Oh et un seul de tes hommes m'approche et je lui apprendrais à se battre correctement.


Jason avait laissé sortir tout ce qu'il avait à dire à Damian. Mais il ne comptait pas laisser son tour de parole ici.

Cependant si vous le permettez j'aurais autre chose à dire cette fois plus personnelle on vas dire. Tout le monde peux écouter je m'en moque complètement.

Alors voilà il y a pas mal de temps je suis revenu au seins de cette famille vous avez tous accepter mon retour et je vous en remercie. Je sais que je n'ai pas toujours été le fils, ou encore le frère modèle pour vous et j'en suis désolé. Faire partit de ce groupe m'as plut et j'en garderais de bon souvenirs, mais je doit vous le dire quoi que vous en pensiez, je quitte cette famille.

Aujourd'hui c'est la dernière fois que je viendrais vous parlez dans cette cave, dernière fois que j'aurais un contact avec chacun d'entre vous. Maintenant je peux partir, la relève est assurée par nos deux nouveaux membres, avec vous Gotham est bien gardée.

Bruce j'aurais également quelque chose à te rendre.


Jason s'avançait lentement vers Bruce, on pouvais lire sur le visage de Jason une forme de ras le bol, et de frustration. Il posait doucement le sac de sport qu'il tenait depuis le début et le posa au pied de son mentor après l'avoir ouvert. A l'intérieur se trouvait la nouvelle tenue que Batman lui avait offert, cette tenue était sans doute infesté de mouchards et micro en tout genre, aussi mais surtout elle ressemblait beaucoup à Batman. D'un geste calme il enlevait sa veste en cuir, le haut de protection portant la chauve-souris rouge se retrouvait aussi dans le sac. Sous ce haut il avait un autre t-shirt un peu plus fin et noir.

Je m'en vais. Je ne fais plus partie de cette famille, et depuis ma mort je n'en fait plus vraiment partit non plus. C'est tout ce que j'avait à dire, maintenant je vais en resté là pour cette réunion qui pour moi touche à sa fin.

Je vous souhaite à tous bon courage pour la suite, je ne sais pas si nous nous reverrons.


Jason ne voulait en aucun cas attiré la pitiée mais c'est le meilleur moment pour leur annoncé à tous, une fois que tout le monde l'écoutait. Avant de partir il tendait un papier à Barbara, dans lequelle ce trouvait en quelques sorte ces excuses envers la jeune femme qu'il à tant fait souffrir par le passé. Ce n'est plus le même homme qui se tient maintenant devant eux, c'est un homme épuisé, torturé et perdu qui ne sais plus quoi faire. Il à monté son propre groupe maintenant il est aussi temps de prendre son envol.

Quand à toi p'tit génie.

Il fixais Tim d'un air sérieux. Malgré ce qu'il allait lui dire.

Continu comme ça tu es bien partit pour être le meilleur d'entre nous tous. Tu sauras où me joindre en cas de problème appel moi et j'accourerais pour t'aidé.


Maintenant il devait donné aussi un mot à Bruce, avait-il trop peur d'affronté son regard ? Ou simplement par pure fierté il n'osait pas dire tout haut ce qu'il y avait marqué.

Voici ce qu'il y avait marqué sur la lettre : " Bruce. Je te remercie pour t'être occupé de moi tout ce temps, en tant que Robin j'ai passer pas mal de mon temps à te mené la vie dur et pour tout te dire je doit avoué que par moment c'était drôle, voir le grand Batman essayer de comprendre un ado qui visiblement rejetait toute forme d'affection.

Tu m'as sortit de la misère, tu m'as tout donné. Un toit, un foyer et surtout un père. Sans toi je serais sans doute devenu aussi fou que le Joker voir pire. Quand à ce qu'il c'est passer ce fameux jours je ne t'en tiens plus rigueur, tu es pardonné. En attendant il est temps de prendre mon envol et de te laissé tranquille.

En cas de besoin je pense que tu n'auras aucun mal à me retrouvé donc n'hésite pas je viendrais filé un coup de main avec plaisir.

Merci pour tout, père. "


Maintenant sans attendre de réponse, il mis les mains dans les poches et partait en direction de la sortit d'un pas lent mais décider. Il n'était pas triste mais au contraire heureux, il avait enfin dit ce qu'il voulait à tout le monde avant son départ. Maintenant il est temps de passé à son histoire à lui.


(Hrp/ - Jason dit ce qu'il pense à Damian.

- Jason pose son costume au pied de Batman.

-Puis il quitte la famille en laissant ces derniers mots aux intéresser. / Hrp )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mar 19 Sep 2017 - 22:13

Une fois n'était pas coutume, Slade pouvait à nouveau mesurer la paranoïa de Batman dans les mesures de sécurités prises pour protéger son temple, la batcave. Il avait cru, pendant un long moment, avoir réussis à rentrer dans la cave, ne déclenchant qu'une ou deux petites alarmes silencieuse mais il s'était bien trompé lorsque les images et le sons qu'il avait cru interpréter comme la réalité s'estompèrent, révélant en faite qu'il se trouvait dans une sorte de pièce en verre réfléchissant, entouré dans un grand espace vide, n'ayant qu'une entrée et sortie au bout d'un long couloir.

Salle de réalité psycho-virtuelle... je me suis fait avoir bordel, se dit-il observant autour de lui ce qu'il avait déjà vu en plan, en image mais jamais en réel.

La porte qui se trouvait au bout du couloir de verre s'ouvrit à son tour. Une silhouette se fit entrevoir, marchant vers lui tandis que le mercenaire se mettait sur ses gardes. Au fur et mesure elle se fit plus net et dévoila, non pas le Bat comme Slade l'avait espéré mais une nouvelle chauve-souris, jeune, habillée de jaune, portant un casque. Prisonnier dans la cage de verre il n'eut pas d'autre choix que de l'accueillir. Le jeune homme l'informa de la situation précisant que "le boss" comme il l'appelait, parlant bien évidement de Batman, savait pour son intrusion et qu'il l'avait placé ici en attendant.
Lorsque l'ex membre des Robins parla de réalité modulé de façon télépathique Slade comprit pourquoi il avait ressentit un malaise pendant un bon moment.

Duke, comme la jeune chauve-sourie voulait qu'on l'appel, proposa à Deathstroke de patienter dans un petit salon le temps que la réunion de son Boss se termine afin qu'il puisse avoir un tête à tête tout les deux . Si Slade était venu dans cette optique, ce qu'il avait entendu de la conversation et du discours de Bruce lui fit nettement changer d'avis sur une simple discussion entre quatre yeux. Pourtant il rejeta pas la proposition du nouveau protégé de Batman lui répondant en rigolant :

Le boss hahaha . Non mais t'es sérieux là gamin? Il t'as formaté à ce point pour que tu l'appel comme ça ?

Il passa à côté de Duke qui attendait quelque chose les bras croisés et marcha le long du couloir pour aller vers le salon qu'on avait mit à sa disposition.

Le boss , bordel l'ego de ce type dépasse la fortune de Bruce Wayne ...

Slade marcha donc sur la passerelle qui se trouvait au dessus du vide, ricanant de ce qu'il avait entendu avant de pousser la porte pour entrer dans le "salon d'attente" du légendaire mais apparemment peu modeste Batman.

Slade pénétra donc dans une pièce relativement neutre, dans laquelle se trouvait canapés, fauteuils, téléviseur, table basse, coussins en pagailles et même un bar. Le mercenaire marcha lentement observant l'endroit dans ses moindres recoins se doutant un peu de tout et en même tempos de rien. Il connaissait le bonhomme qui habitait ici, il pensait avoir eut le dessus sur lui une première fois et ne souhaitait pas faire une seconde fois la même erreur. Instinctivement, ou presque, Slade se dirigea vers le bar tandis que Duke se positionna derrière l'un des canapés en lui proposant de se mettre à l'aise. Slade en sourit sous son masque. Il passa derrière le bar et regarda les bouteilles qu'il pouvaient si trouver. Passant au delà de quelques bon alcools dont une très bonne bouteille de Chivas Regal , 38 ans d'âge il s'arrêta finalement sur une bouteille de Tequila de Don Julio 1942 , une bouteille qui lui rappelait une mission au Mexique qui s'était finit dans les bras d'une jolie et jeune mexicaine qui se nommait Paula. Il l'a de-bouchonna, l'a sentit et se servit un verre remettant à nouveau le bouchon puis la posant sur la bar avant de reprendre sa marche dans la pièce, levant son masque pour boire une gorgée.

Il était calme, serein, ses pas étaient de velours, lents presque millimétrés alors qu'il savait parfaitement où il allait. Il s'arrêta devant un mur, le fixa sourit et reprit son petit cercle passant derrière Duke Thomas qui ne le quittait pas des yeux. Le jeune homme était en stresse totale, Slade le perçu. Il transpirait dans sa tenue faisant remonter une forte odeur pour un nez aussi sensible que celui du mercenaire, tapotant du doigt le bord du canapé de façon frénétique.

Slade remonta son masque, finit son verre et le posa sur la petite table en verre.

C'est trop long gamin je m'ennuie.

Duke se redressa avec l'intention de faire une phrase mais il fut coupé par le lancer de deux engins explosif sur une des parois de la pièce.

Je ... vous ... Non !!

Trop tard. Slade dans une pirouette martiale lui avait déjà envoyé un coup de pied en pleine visage le faisant reculer. Descendant du canapé sur lequel il avait atterri Slade lui décocha deux coups de poings pleine face que le jeune ne pu bloquer. Sa tête commença à tourner mais il était en position de défense prêt pour la suite ... ou pas . Duke bloqua un, puis deux coups avant de s'en reprendre deux autres. A nouveau il en bloqua un puis deux avant de recevoir de Deathstroke une manchette visage accompagné d'un balayage circulaire bas le faisant tomber au sol. Se positionnant au dessus du jeune Slade arma son poing :

Désolé petit ça sera pour une prochaine fois.

Avant de l'assommer d'une patate en plein dans la tempe.

Le mur explosa et des débris tombèrent de l'autre côté de la cave tandis que la poussière dissimulait la présence de Slade qui s'était mis sur le rebord du trou béant dans la cloison observant la distance entre lui et le sol.

Désolé mais ...

Deathstroke sauta à travers le nuage de poussière, offrant un très bel effet pour une arrivé tardive .

... j'en avait marre d'attendre.

Il atterrit à deux ou trois mètres du groupe, les bras le long du corps, serein malgré ce que l'on pouvait croire, il regarda chaque membre de ce qu'on appelait la batfamily.

Bien le bonsoir à tous et ... à toutes regardant Barbara et baissant la tête vers elle comme pour la saluer tout spécialement et souligner qu'elle était la seule présence féminine, non pas en tant que Batgirl mais bien en tant que Barbara Gordon, fille du commissaire Gordon, fliquette de profession depuis peu .

Vous ne semblez pas surpris de me voir, j'en déduis que "le boss" c'est comme ça que le nouveau protégé de votre mentor l'appel , à du vous prévenir de ma présence.

Slade avança de quelques pas, ses deux mains montés au niveau de son torse, paume vers l'avant :

Avant que vous me sautiez dessus pour essayer de m'arrêter sachez que je ne suis pas venue chercher la confrontation. Mon but premier était de rencontrer Batman pour avoir une discussion mais ça pointant le satellite du doigt ma fait précipiter l'entrevue.

Il regarda le maître des lieux en haussant les épaules.

D'ailleurs Batman je suis désolé pour le petit nouveau mais il s'en remettra. Tu lui montrera quand même comment bloquer une double frappe latéral.

Slade était serein, calme alors que l'endroit, le contexte et les personnes présentent devait le mettre en ébullition. Il y a de ça quelques temps, six mois, peut être un an, les choses auraient été bien autrement. Il n'aurait pas patienté, il aurait attaqué tout le monde et il ne serait même pas venue pour discuter mais plutôt pour tuer le Batman par esprit de vengeance ou de compétition.

Pourtant les choses ont changés et ne se ressemblent plus.


Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 02/11/2016
Messages : 86
Localisations : Gotham
MessagePosté le: Mer 20 Sep 2017 - 4:55
En faisant mon discour, je savais très bien que les membres de la Batfamily n'allait pas être d'accord. Je savais qu'il serait compliqué de les convaincre pour me rejoindre, pour leurs faire comprendre que ce n'est pas moi, le méchant de l'histoire. Je m'attendais bien à des critiques de la part de mes frères et soeurs mais malgré tout, ça me blesse intérieurement. J'écoutai donc les réponses des autres membres, au sujet du sattelite et de ma proposition sans interrompre. Je reconnu Calvin Rose Alias Talon qui est un ancien membre de la cour des Hiboux. On dirait que Batman à essayer de me remplacer après mon départ mais il choisis mal ses alliés. Le deuxième est clairement français. On le sait tout de suite à son accent. Lorsqu'il termine de parler, je me retourne vers lui et lui parla dans un français approximatif.

"Ne lui fait pas confiance, il va t'abandonner aussi."


Barbara. Je crois que son refus est celui qui me fait le plus mal. J'aurais cru qu'après tout ce que Waller lui a fait subir, elle allait comprendre mon point de vu. Son discour me blesse mais je comprend. Elle n'a jamais connu l'abandon. Un père aimant, un mentor qui à confiance en elle. J'aime Barbara mais elle doit comprendre à quel point, Batman n'est pas bon pour elle. Il est toxique pour tout ceux qui l'approche. Ils croient tous que je veux forcer le peuple mais non ! Je veux qu'ils nous choississent. Il faut leurs ouvrir les yeux !


"Je suis désolé d'entendre ça, Barbara. Je t'aime aussi et j'espère que notre route se recroisera."



Tim refusa à son tour, mon offre. Je m'y attendais. Ce fut ensuite au tour de Jason de me faire un petit discours. Un discour plein de haine. Il croit vraiment que je suis comme mon grand-père et ma mère ou que je veux du mal aux civils ? Il me connait très mal s'il le croit vraiment. La seule chose vrais dans ce qu'il dit est au sujet de Timothy. C'est vrais qu'il est le meilleur d'entre nous. Le plus intelligent. Un combattant très doué. Un esprit bon sans réelle traces de méchanceté.


Je ne m'attendais pas du tout à l'aveux de mon père. J'avais connaissance de sa relation avec Selina Kyle mais je ne savais rien de la demande en mariage ou de l'enfant. Je me promet de venger mon petit frère de sang en attrapant Double Face. Je le retrouverai quoi qui arrive ! Père se tourne enfin vers moi. Je ne bronche pas lorsqu'il met KO, mon homme. J'écoute ce qu'il dit. Chaque mot est un couteau de plus dans mon coeur. Une partie de moi voudrait tout abandonné pour retourner chez moi, à Gotham. Prendre mon père dans mes bras et redevenir Robin mais je ne peux pas. Pas après ce que j'ai fait. Pour une fois, j'ai peur. Peur de ses menaces. Peur de me faire arrêter avant d'arriver a mon but. Peur d'être abandonné une nouvelle fois. Je sais parfaitement qu'il va venir car il l'a dit.


"Son nom n'est pas l'hérétique, c'est Da....."


La communication fût couper. Père venait de détruire l'appareil Hollographique. J'appelle l'un de mes commandant dans la salle.

"Oui Patron ?"


"Nous allons avoir besoin de plus d'hommes aux murs et dans le temple. Mon père arrive. S'il vient, il est interdit de le tuer. Ni l'un de ses accolytes. Je tuerai moi même celui qui essayera de contré mes ordres"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 15/02/2015
Messages : 426
DC : Maxima d'Almerac
Situation : Do you feel like a Hero yet ?
Localisations : ...


MessagePosté le: Mer 20 Sep 2017 - 15:36
Un hélicoptère vint se poser sur la pelouse d'un Manoir Wayne fraîchement reconstruit. Un hélicoptère gouvernemental, rattaché à l'ARGUS. C'était à la fois une nécessité et un privilège du rang. Cassandra n'était plus la simple justicière qu'elle avait pu être, et les critiques qui avaient volées à son encontre de la part de certains membres de la bat-family pouvaient se voir justifiées : Cassandra n'était plus vraiment une chauve-souris ; Cassandra n'était peut-être plus en mesure de porter l'enseigne ... Ou du moins, plus dans sa définition toute Gothamite.

Le monde avait changé. Il fallait s'adapter ou mourir.

La passerelle de la soute s'abaissa pour révéler une cohorte de gaillards armés tout juste éclairés par la lueur des néons qui sauvaient l'intérieur de l'appareil d'une obscurité totale. Ils sortirent en formation, armes au clair - avec toutes les lampes et les lasers de visée que cela pouvait sous-entendre - pour vérifier que les alentours étaient sûrs.

Cela pouvait ressembler à de la paranoia, mais le Manoir Wayne était loin d'être l'endroit le plus sûr du monde, malgré tout ce que l'on pourrait en dire. Il fallait ajouter à cela les signatures typiques d'une communication longue distance cryptée qui émanait des souterrains. Une signature qui n'était pas une signature de la bat-family. Comment le savoir ?

Très simple : les signatures de la bat-family ne se repéraient pas.

Cassandra, dans son long manteau, un sabre sanglé au dos, une arme de service au genou et sa plaque de l'ARGUS à la ceinture, descendit à la suite des opérateurs et huma l'air de la nuit. Home sweet home, aurait-elle été tentée de dire.

D'un geste de la main, on lui fit comprendre que la zone était sûre. Elle acquiesça en réponse, et les appela à son tour d'un geste à rejoindre l'hélicoptère. sans qu'un seul mot n'ait été échangé, ils s'exécutèrent dans un ballet millimétré, et l'aéronef repartit alors que Cassandra pénétrait tout juste dans la maison. Croisant d'ailleurs Jason Todd au passage. Elle lui accorda un hochement de tête entendu et respectueux. Ce qui aurait très bien pu être une accolade de sa part.

Pénétrer dans la batcave de manière discrète était relativement difficile, mais ce qui trahit la présence de Cassandra fut le grognement qu'elle émit en sortant des ombres à deux pas de l'assassin inconscient de la Ligue de Damian. Les apparitions furtives, une tradition du clan Wayne, même si elle n'en était guère qu'adoptée.

Une différence dans son approche par rapport au passé néanmoins : le smartphone qu'elle sortit pour envoyer un message avant de passer une paire de menottes aux bras et aux jambes du ninja. Un passage dans la mâchoire lui permit également de retirer une paire de capsules de poison. Il était suffisamment difficile de récupérer des agents de la Ligue vivants pour les laisser disparaître dans la nature ... Les autorités compétentes viendraient le récupérer en temps voulu.

" Merci. " se contenta-t-elle de dire en se relevant.

Cassandra n'était pas bonne pour les discours. Elle n'était pas spécialement efficace pour les présentations, les salutations ou les commodités. Elle se contenta donc, après quelques secondes d'un silence pesant, de faire un vague geste de salut de la main.

Avec la foule présente ... Avec Slade Wilson présent, la situation prêtait un brin au malaise. Il ne manquait guère qu'un croassement de corbeau et un virevoltant.

Ne perdant pas de temps, elle sortit une paire de petits porte-documents qu'elle posa sur l'une des tables - la plus proche de Bruce et la plus éloignée de Slade, comme si il s'agissait de souligner quelque chose -.

" Le gouvernement est pour. " déclara-t-elle, en pointant de la tête le schéma du satellite, " Les papiers sont là. "

Cassandra était contre. Rigoureusement contre ... Mais on entrait là dans l'une des zones d'expertise de Cassandra : elle n'en montrerait aucun signe. C'était là l'une des plus grandes zones de divergence entre l'ancienne Batgirl et son mentor ... Et pourtant, en cet instant, il aurait été difficile - même pour lui - de remarquer son opposition au projet.

Le diable était dans les détails.

" D'autres rapports aussi. Ce qu'on doit surveiller. " reprit-elle en posant la main sur l'autre porte-documents, " La Ligue de Damian, la Ligue de ma mère, le projet Colonie, la situation en Rheelasia ... "

Cette dernière mention lui fit porter un regard plein de sous-entendus sur le mercenaire borgne.

" Entre autres. "

L'un dans l'autre, pour la simple messagère qu'elle était aujourd'hui, la rencontre s'était mieux engagée qu'elle ne l'aurait imaginé ... L'ARGUS récupérerait un témoin vivant, une source d'information potentielle inestimable, bien plus efficace que ce que les velléités totalitaires d'un satellite ou de drones auraient pu permettre.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 27/08/2017
Messages : 43
Localisations : Gotham City
MessagePosté le: Jeu 21 Sep 2017 - 17:06
Un fracas, une explosion, un mur qui s'effondre. Deathstroke avait décidément un sacré style en ce qui concernait ses apparitions. Malgré sa créativité, Batman n'avait pas su retenir le mercenaire hors jeu bien longtemps. Les reflexes aidant, Talon avait dégainé ses lames et quitté sa position désinvolte adossé au mur à la seconde où le bruit avait retenti. Il n'avait pas pour autant jeté un couteau, il se doutait bien que le Terminator saurait le contrer et s'en prendrait à lui à premier. Il valait mieux attendre que quelqu'un d'autre ouvre le bal, et qu'il puisse profiter d'une fenêtre de tir plus sure. Toutefois, le mercenaire ultime ne semblait pas réellement disposé à se battre. C'était déjà ça de pris. L'oiseau de nuit rengaina ses lames, mais ne reprit sa position désinvolte. Il valait mieux rester sur ses gardes.

Alors soit, cette intervention fracassante (c'était le cas de le dire) n'était pas la seule chose qui s'était passé. Jason avait fait ses adieux au groupe, et était parti en laissant une lettre à Batman, dont Talon venait d'ailleurs d'apprendre le prénom. Il n'était pas difficile de faire deux et deux et d'en déduire son identité. Une information toujours bonne à prendre. L'oiseau de nuit ne se faisait pas d'illusion, Batman savait sans nul doute qui il était. Mais il était légalement mort, cette information ne possédait donc pas beaucoup de pouvoirs. Batgirl ensuite débita un discours particulièrement émouvant sur la famille, l'amour, les gens que l'on voulait protéger. Il connaissait bien ça. Il s'était battu bien assez longtemps pour Casey et Sarah. Mais il savait également que ça ne ramenerait pas le gamin.

Batman avait visiblement exactement la même impression. Le petit excité en vert avait beau être son fils, et probablement un adversaire redoutable, mais cela n'impressionnait pas le moins du monde le chevalier noir, qui lança à son tour son propre avertissement à son fils. Celui ci n'en avait plus pour longtemps à la tête de sa petite Ligue. Ce n'était pas une mauvaise chose. Le moins de société secrète il y avait, le mieux il se portait.

Sur ces entrefaits, une nouvelle venue se présenta. Une jeune femme en tenue de cuir noir, au pas sur et assuré, et à l'armement bien développé pour une simple réunion de famille, mais dont l'identité était complètement inconnue à Calvin. Et visiblement, elle parlait au nom du gouvernement, venant apporter leur assentiment au projet. Elle était d'une froideur incroyable. Aucune de ses émotions ne transpiraient. C'en était presque terrifiant. Cela n'allait pour autant pas empêcher l'oiseau de nuit de présenter son avis et de renchérir. Il se redressa et se rapprocha d'un pas du groupe, avant de prendre la voix d'un ton assuré.

"Nous sommes tous des hors-la-loi, qu'on le veuille ou non. En quoi l'assentiment du gouvernement nous importe il ? Ce qui compte, avant tout, c'est d'être juste, et surtout moral. Le gouvernement des Etats Unies n'as jamais été garantie de moralité. Je reste farouchement opposé au projet. Je suis désolé pour votre perte Batman. Mais ça ne nous donne aucunement le droit de devenir pro-actif. Bon sang, personne n'a vu Minority Report ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 22/03/2017
Messages : 190
DC : Artémis Crock (Tigress)
Situation : Traumatisée et a raccrocher le costume pour le moment.
Localisations : A Gotham
Groupes : Birds of Prey
MessagePosté le: Ven 22 Sep 2017 - 23:11

[Animation 4ML] Batfamily Returns [Batverse, LIBRE]


J’ai toujours cru en les autres plus qu’eux-mêmes et pour la plupart, je pense ne pas m’être trompée. Les doutes que j’ai me concernent davantage parce que j’ai confiance en mes amis et ma famille. Pour certains c’est stupide, pour d’autres c’est un talent a exploitée et pour ma part je compare ca à l’instinct de flic. Vous savez, quand celui qui interroge un détenu sait en regardant au plus profond de ses yeux si il foncièrement mauvais ou si il peut être sauvé ? J’ai toujours crû qu’en plaçant de la confiance et de l’amour en Damian, celui-ci éprouverait suffisamment de bons sentiments pour ne pas basculer. La frontière est si mince pour certains –ou certaines- que le moindre choix peut les faire basculer d’un côté ou de l’autre de la ligne. Oui aujourd’hui il a basculé du côté opposé au notre, mais c’est si récent… Il doit y’avoir un moyen de le récupérer et c’est peut-être justement la chose à faire. Est-ce que ce ne serait pas un simple appel a l’aide d’un enfant perdu ?

Mon cœur se serre et j’accuse les informations qui semblent pleuvoir. Dans l’immédiat, je dois me consacrée a cette réunion et espérée qu’il n’y aura pas plus mauvaise nouvelle que la perte d’un fils et d’un bébé né d’amour. Je garde les lèvres closes quand Bruce parle d’un châtiment approprié pour Double-Face. La justice, pas la vengeance. C’est ce qui a sûrement était le plus dur pour chacun d’entre nous. Ce mantra a sûrement été maudit un million de fois mais si nous ne le respectons pas alors nous ne valons sûrement pas mieux que ceux que nous pourchassons. C’est Batman qui a instauré cette règle, ce serait malvenu de croire qu’il est allé contre.

« - Batman… » Je fais un pas a la suite de Dick et poursuit : « Je suis sincèrement désolée. NightWing à raison, tu aurais dû nous en parler. »

J’essaye de lui sourire pour amoindrir mes paroles, mais je ne suis pas sûre de réussir. Les mauvaises nouvelles continuent et Bruce nous avouent qu’une personne non désirée a souhaité venir. Savoir que c’est Deathstroke, un de nos ennemis et pas que le nôtre ne me rassure guère. Moi qui souhaitée une réunion un tantinet normale ! En faite c’est peut-être ca la routine pour nous… Bruce me semble néanmoins crispé et fatigué. Je note dans un coin de ma tête de le prendre a part bientôt et écoute la suite. Oui il évolue lui aussi. Malgré les trahisons et les pertes ils s’ouvrent davantage et semble nous accorder chaque fois un peu plus de confiance. C’est une bonne et une mauvaise nouvelle. J’ai toujours l’inquiétude qu’un poids trop lourd a supporté nous brisent.

« - Tu sais que si tu à besoin de moi, je répondrais présente. Si la population et la communauté des héros approuvent ce satellite, alors moi aussi. Je vote donc pour. »

La conversation se porte sur les deux nouveaux que j’ai déjà pu voir en action lors du combat contre les forces de Waller. Talon est donc le hibou, chose qui fait tilt dans mon cerveau. J’ai confiance en Batman pour ne pas amener entre nos murs d’ennemis, mais sa présence me perturbe tout de même. Que ferait un assassin de la Cour des Hiboux parmi nous ? Infiltration ? Et l’autre était donc NightRunner. Combien d’apprentis Batman avait-il formé ? J’aurais préférée les rencontrés dans d’autres circonstances mais on devrait faire avec.

Je reste muette pendant la réponse de Bruce à Damian. Mes yeux ne quittent pas l’hologramme mais je les relève en sentant le regard du Batman sur moi. Un échange qui se fini quand je baisse les miens. Il est le Père de Damian, le plus a même de s’occuper de lui et de le punir si besoin même si le fils avait bien grandi depuis qu’il était parti.

« - Je t’aiderais. » Je relève la tête vers Bruce et acquiesce sans même qu’il pose la question. « S’il te plait, laisse-moi venir avec toi. Damian fait parti de cette famille, que je considère comme la mienne également. Je veux venir et t’aider à le ramener ! » Je croise les bras et attends patiemment.

Pour moi, le sujet est clos pour le moment. Je me sens coupable depuis des mois de ne pas avoir réussi à les protéger tous autant qu’ils sont pendant l’attaque de Brainiac. Si j’ai aujourd’hui l’occasion de protéger et sauver un des nôtres, alors la question ne se pose pas.

Je suis sortie de mes pensées par Jason qui se manifeste en prenant part à la conversation. Je reste d’abord surprise et quand le choc passe je ne ressens qu’une tristesse profonde mêlée à… une certaine colère ? Je me retrouve sans m’en rendre compte avec une enveloppe dans les mains, mon nom marqué dessus. Mes doigts se crispent et je froisse un peu le papier. Je cligne des yeux et me mords la lèvre inférieure en sentant des larmes les bordés. Alors voilà ? C’est tout ?

Jason… Cassandra, Damian et maintenant lui ? Est-ce qu’on va tous se dissocier les uns des autres ? Est-ce qu’on ne peut pas rester une famille malgré tout ? C’était tellement douloureux et égoïste ! J’écrase l’enveloppe sans l’ouvrir et frôle Dick des yeux en m’écartant du groupe. Jason et moi, c’était compliqué. Très compliqué.

Je contourne tout le monde et m’approche de Tim. Il est le troisième Robin et avec Dick ils sont maintenant les seuls présents. Je passe ma main dans ses cheveux hérissés et l’attire contre moi. J’ai besoin de me rassurée en me disant que toute la famille ne se dissout pas aux quatre vents comme des grains de poussières.

« - Je te préviens tout de suite, » J’essaye de garder un ton léger malgré ma tristesse mais je ne suis pas sûre de réussir. Je suppose que ne plus avoir les larmes aux yeux est déjà bien. « Pas question que tu partes toi ! »

Je suis très vite interrompue par un fracas, celui du mur qui s’effondre et j’observe le mercenaire censé être occupé dans la pièce d’à côté rentré comme chez lui. Derrière je note que la recrue de Batman est a terre, probablement inconsciente. Entrée fracassante et combat remporté par KO. Chouette ! Comme si on n’avait pas déjà assez à faire. Je me tais néanmoins et reste près de Tim. D’après ses dires, il est venu pacifiquement pour parler à Bruce mais a dû accélérer la rencontre a cause du satellite. J’ouvre la bouche pour parler mais je suis de nouveau couper.

L’arrivée de Cassandra m’étonne grandement. Elle entre sans hésitation avec d’autres personnes extérieures au groupe. Certes, je m’étais demandée ce qu’on allait faire de l’assassin de Damian mais je ne m’étais absolument pas imaginée que d’autres intrus viendrait le récupérer. Est-ce que c’était ce qu’avait voulu dire Bruce a propos de Double-Face ? Je serre les dents et fais de mon mieux pour l’ignorer. Pas la peine de commencer les hostilités, ce n’est ni le lieu, ni le moment.

« - Nous sommes tous des hors-la-loi, qu'on le veuille ou non. En quoi l'assentiment du gouvernement nous importe il ? Ce qui compte, avant tout, c'est d'être juste, et surtout moral. Le gouvernement des Etats Unies n'as jamais été garantie de moralité. Je reste farouchement opposé au projet. Je suis désolé pour votre perte Batman. Mais ça ne nous donne aucunement le droit de devenir pro-actif. Bon sang, personne n'a vu Minority Report ? »

Je relève les yeux vers le hibou et croise les bras.

« - C’est peut-être ton cas mais pas celui de tous ici. Demain nous pouvons combattre en plein jour sans subir la foule. Nous pouvons côtoyer la police sans craindre de nous faire arrêter. Je n’appelle pas cela être hors-la-loi. »




[HJ: - Barbara pense à Damian et réfléchis sur l'attitude à adopter.
- Elle assure Bruce de son aide.
- Elle change son vote pour un favorable envers le satellite.
- Elle accuse le choc du départ de Jason mais garde la lettre pour la lire plus tard.
- Elle s'approche de Tim pour l'embêter affectueusement et lui dire qu'il n'a pas intérêt a partir.
- Elle se tait face à l'arrivée de Deathstroke et Cassandra.
- Elle corrige Talon en lui disant que non, ils ne sont pas tous des hors la lois.]



Merci Conner pour cette sublime signature mignon

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4662-fiche-rp-de-barbara-gordon-batgirl http://dc-earth.fra.co/t4648-barbara-gordon-batgirl
Inscription : 22/03/2017
Messages : 198
Situation : Blasé
Localisations : Gotham City
Groupes : Batfamily
Suicide Squad
MessagePosté le: Sam 23 Sep 2017 - 16:32

« Batfamily Returns »
[ 4ML ] ft. Batverse & Co’.
_____Le calme olympien de Red Robin est toujours au rendez-vous. Il n’a pas bougé de la chaise où il était assis depuis le début de l’entrevue. Pour être tout à fait honnête, il s’attendait plutôt à une réunion plutôt privée entre lui et la chauve-souris. La présence de tout ce beau monde l’avait bien évidemment surpris, des anciennes et des nouvelles têtes font leur apparition.
Il les observa un par un, sans émettre le moindre commentaire à leur égard, analysant toujours leur réaction vis-à-vis de leur satellite. Lui qui n’avait pas encore l’habitude de travailler aux côtés d’un Talon ou d’un Nightrunner, cette situation était idéale pour comprendre le comportement de chacun d’entre eux et avoir une petite idée de ce qu’ils sont réellement.

« Je suis vraiment navré pour toute cette histoire, Batman. » lança tout d’abord l’adolescent avant de reporter son attention sur le sujet principal de cette réunion, le satellite. « Si Barbara veut bien me filer un coup de main, je pense qu’on pourra faire en sorte que ce satellite soit à la hauteur des exigences de chacun. »

Il n’était pas énormément surpris du départ de Jason de la Batfamily. Il faut dire qu’il avait déjà abordé le sujet avec Red Robin quelques temps auparavant. Ce dernier n’avait pas souhaité influencé la décision de son frère ainé et l’avait laissé décider par lui-même. Il avait pris sa décision, Tim garda son visage inexpressif, il ne laissait toujours rien paraître. Ce n’était pas le cas de tout le monde. A quelques mètres de là, il put sentir la jeune rouquine se rapprocher de lui. Sa présence à ses côtés n’avait pas l’air d’avoir apprécier ce départ si soudain. D’abord, il s’agissait de Damian, puis vient maintenant le tour de Jason. Tous les Robins se font la malle et Barbara crains pour le dernier petit frère encore membre de cette famille malgré sa situation assez bancale ces derniers temps. Il secoua légèrement sa tête avant de laisser enfin échapper un sourire pour le joli minois de Barbara. Il posa sa main sur la sienne pour la réconforter.

« Ne t’en fais pas, Batgirl. Je ne risque pas de partir, je ne peux pas laisser ce cher Batman sans un acolyte digne de ce nom. » rétorqua Tim avec un sourire au coin. « Tu sais bien comment il est. »

La présence de Damian en tant qu’héritier de son grand-père que fut Ra’s Al Ghul était déjà assez surprenant aux yeux du garçon, alors celle de Cassandra Cain et surtout celle de Deathstroke est plutôt inédite. A la vue du mercenaire, le jeune homme décolle sa colonne vertébrale de son fauteuil avant de poser doucement la main sur son bõ prêt à l’emploi. Même si son visage avait été pas mal inexpressif jusqu’à maintenant, il ne pouvait s’empêcher de montrer sa méfiance à l’égard de Slade. Il est en position d’attaque, même s’il a parfaitement conscience de ne pas être de taille seule contre lui, il n’aime pas savoir qu’un potentiel ennemi s’est infiltré dans le nid.

« Slade Wilson. » rétorqua simplement l’adolescent par signe de politesse mais également pour lui faire part de sa présence et de sa méfiance à son égard. Au moindre geste suspect, Red Robin interviendra.

HRP:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4664-fiche-de-rp-tim-drake-red-robin http://dc-earth.fra.co/t4651-timothy-drake-alias-red-robin
Inscription : 25/08/2017
Messages : 39
Localisations : Gotham City
Groupes : Bat-Family
MessagePosté le: Sam 23 Sep 2017 - 21:37

Tout s’enchaîna très vite et chaque maillon de la Batfamily tirait dans un sens comme dans un autre. Le projet du satellite n'était vraiment pas au goût de tous ne voyant que le côté néfaste de la surveillance mondiale et ainsi d'augmenter le piédestal des personnes qui allait s'occuper de cette technologie futuriste. Au-delà de ça, Bilal avait enfin l'occasion d'en apprendre plus sur ses nouveaux proches, de par leur parole chacun se présentaient à leur façon. Alors que Red Hood était sec et concis, Batgirl détaillait ses pensées et ses sentiments, des contraires et différences par rapport au reste de la famille qui montrait que chacun d'eux avait fait leur preuves à leurs manières. Notre justicier n'avait eu le temps d'en apprendre sur les différents Bat préférant le face à face et de prendre le temps de le connaître. Mise à part Damian, qui installa une atmosphère plutôt étouffante, pesante sur la coalition des Bat qui devait faire face à la dure vérité, surtout pour son mentor, un autre fils venait de partir d'emprunter un autre chemin.

Bilal restait à l'écart des sujets personnels de chacun, silencieux il écoutait quand même avec attention les avis et opinions de chacun. Tout comme lui, Talon était aussi l'un des petit nouveau dans la grande famille des ailés nocturnes, l'ergot, la cour des hiboux … Des noms familiers mais encore flou dans l'esprit du justicier qui avait encore du mal à emmagasiner autant d'informations, mais Talon était un paradoxe comme un précieux allié qui, comme beaucoup, n'était pas pour le lancement du satellite. La réunion devenait de plus intense au fur et à mesure des sujet abordés comme la venu de nouveau protagoniste. Bilal savait que la Batcave était spéciale, mais il comprenait enfin de par cette réunion qu'elle était d'un autre monde. On pouvait être seul dans cette immense grotte et croire qu'une armée vous entourez, la sensation de solitude était totalement absente laissant place à une perpétuel sensation d'être observé, scruté.

La soirée allait être longue et il était évident que d'autres ombres sortiraient en pleine lumière. Son mentor n'était pas en reste et resta silencieux un long moment, écoutant chacun de ses enfants adulte, capable de résonnement et de raisons. Jusqu'à ce qu'il coupe ce silence d'une voie qui portait dans tout son sanctuaire, où il fit résonnait opinons sur vérités, amour comme haine, sombre mais enthousiaste. Encore une fois le chevalier noir savait dépasser sa propre existence humaine jusqu'à devenir symbole et parole, même son secret sur Selyna Kyle et l'histoire de son défunt enfant sonnait comme un glas, chacun d'eux surpris de ses paroles reprenait en compte l'humanité du Bat de Gotham qui dans sa grandeur venait de sortir un nerf sensible. Un silence s'installa, un silence de deuil qui faisait oublier le sujet principal. Bilal ne savait que dire juste apposer une main amicale sur l'épaule de son mentor masqué.

Dans la continuité, Jason profita de la réunion pour déclarer qu'il faisait bande à part, préférant suivre son propre chemin après des années d'expériences avec Bruce, une vie ressuscité et de nouveaux objectifs personnels. Un départ précipité mais comprit pour la plupart sachant que la relève était assuré par Tim, Batgirl et quelques autres membres. Mais la sortie d'un des Bat invita quelqu'un d'autres à faire parti de l'assembler, Deathstroke, qui s'était occupé d'un autre novice en costume jaune inconnu de notre justicier qui avait pris les devants en se nappant du voile des ombres. Le borgne s'avança vers la Bat-famile d'un air satisfait voulant aborder de nouveau le sujet du satellite, se complaisant dans la défaite du protégé du chevalier noir gisant au sol. Chacun des enfants ailés eut le réflexe de se préparer à contre-attaquer, dont Bilal qui se mouvant dans les ombres était arrivé à porté de Slade une arme en main, un fusil mitrailleur dont il laissait le canon sortir de l'ombre cachant son propre visage.


Ne bouge pas, ne tente rien de stupide. Le ton est calme, grave, sérieux, Bilal est conscient de l'ennemi qui se trouve à quelques centimètre de lui, mais il était hors de question que quelqu'un aille jusqu'à foutre en l'air tout se remous de sentiments. Il voulait préserver les précédents sentiments partagés les uns aux autres, une bataille n'allait pas gâcher tout cela.

L’intérêt du satellite ne s'arrêtait pas à Slade mais à la venu d'un autre ancien membre des Bat, Cassandra, qui invita son mentor à lire des portes-documents du gouverneur qui semblait favorable au lancement. Bilal n'avait pas à s’immiscer dans les affaires de famille, dont il n'avait pas encore l'habitude, ayant perdu sa mère il en faisait encore le deuil et avait du mal à s'attacher familièrement.

Il restait figé, observant et avançant au même rythme que Slade persévérant à rencontrer son mentor et à discuter semblait-il sérieusement avec lui.



Citation :
Résumé;
- Bilal observe et écoute sans rien dire.
- Il interpelle Deathstroke en le pointant avec un fusil.
- Il surveille Slade, observant ses faits et gestes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 17/01/2017
Messages : 470
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Sportsmaster ; Ch'al Andar/Hawkman ; Orin - The Aquaman
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Dim 24 Sep 2017 - 14:54
Bruce pensait avoir affronté le plus dur en révélant le destin de son enfant et de sa relation avec Catwoman, puis en se confrontant à Damian. Il envisageait un entretien difficile avec Deathstroke, et sûrement quelques relations tendues avec ses proches, mais... le plus dur semblait passé, surtout après avoir acquiescé silencieusement aux propositions d'aide et de soutien de Dick et de Barbara, pour Damian.
Il lui est très désagréable de se tromper - surtout quand cela vient de Jason.


"Ha."

Il pousse un profond soupir quand son fils adoptif commence son discours... il n'a pas besoin de l'entendre en entier pour savoir ce qu'il va se passer. Et s'il apprécie, sincèrement, de voir que cette prise de distance se fait, cette fois-ci, dans le calme, la douceur et la sympathie, il demeure peiné de voir l'un des siens le quitter... surtout après leur historique si chargé.

"Jason..."

Il le regarde.
Il le fixe, mais sans agressivité - sans autorité. Avec douceur et paternalisme, pour une fois.
Et amour, surtout.


"... prends soin de toi."

Le Chevalier Noir acquiesce, lentement, et s'empare de la lettre que le jeune homme lui tient ; il la prend, et la cache dans son costume.
Il la lira, plus tard. Au calme. Plusieurs fois.


"Hum."

Il grogne, par réflexe, quand une paroi explose et qu'une forme s'échappe d'un trou dans la Batcave, pour venir les rejoindre.
Deathstroke. Bien sûr.
Bruce savait que Slade Wilson ne serait pas retenu longtemps par son installation et par Duke ; il savait aussi que son protégé serait frappé et vaincu par le mercenaire. Ça lui fera une expérience - et lui fera comprendre qu'il existe des ennemis plus doués que lui ; pour le moment.


"Ta présence a été détectée à ton arrivée sur le domaine... Monsieur le Président Wilson."

Ses bottes claquent sur le ciment de la Batcave, alors qu'il s'approche lentement de Slade Wilson.
Tous deux se connaissent - bien. Se respectent. Mais s'apprécient - peu.
Il s'arrête à environ un mètre du nouveau venu, prend une grande inspiration, puis plonge un regard déterminé sur le casque de celui qui fut, souvent, son adversaire.


"J'ai accepté que tu assistes aux premières minutes de cette entrevue par curiosité, et par respect pour ce que tu as fait pour ce pays. Ta Présidence n'a pas été parfaite, mais... je reconnais que tu as fait au mieux. C'est respectable.
Ce qui l'est moins est ta venue ici et l'espionnage. Digne d'un mercenaire. Indigne d'un Président et d'un Conseiller Spécial."


Il laisse, volontairement, un petit silence s'installer - avant de reprendre, plus autoritaire.

"Parle. Dis-nous ce que tu veux - ce que tu fais ici.
Ou nous te ferons parler."


Ce n'est pas une promesse ou une menace... mais un fait, tout simplement.
Deathstroke est un guerrier exceptionnel, certainement l'un des tous meilleurs de ce monde ; un stratège, un combattant, et même une forme d'homme d'honneur. Mais il est seul.
Seul, dans la Batcave. Seul, face à la Batfamily. Seul, face à des hommes et femmes doués et brutaux... et particulièrement émus, au mieux, de le trouver ici.
Mieux vaut ne pas abuser de leur patience, même pour un homme comme lui.


"Monsieur ?"

Alfred Pennyworth se signale avec sa voix calme et posée ; un phénomène rare, dans de telles réunions.
Son employeur se retourne, et l'interroge du regard.


"Nous avons un autre... visiteur."

Bruce acquiesce, regarde les écrans et identifie ceux qui arrivent ; l'A.R.G.U.S., avec Cassandra. Bien sûr.
Elle répond à l'appel - malgré leur dernière rencontre, malgré leurs tensions, malgré la violence de leurs relations, malgré le gouffre qui s'installe peu à peu entre eux... elle répond à l'appel.


"Laissez-la entrer."

Il sent, sur lui, les interrogations de ses proches qui, eux non plus, n'ont rien oublié - mais un geste subtil leur fait comprendre que sa décision est prise. Et qu'elle ne sera pas contestée.
Cassandra pénètre donc dans la Batcave, par la grande porte, et se dirige vers le ninja envoyé par Damian. Une tension forte s'installe dès son arrivée, tandis qu'un silence intense s'installe. Comme à son habitude, elle a une économie originale de mots - mais les rares qu'elle utilise sont forts, et touchent au coeur.


"Bienvenue."

Sa voix est calme, autant que possible dans une telle situation.

"J'apprécie que le Gouvernement valide le projet que j'ai soumis à l'A.R.G.U.S., mais... j'aurais apprécié d'être informé que John Stewart transmette cette idée à d'autres."

Il soupire - mais réglera cela plus tard.

"Il y a, en effet, de nombreux sujets d'inquiétude pour le monde... mais ils seront traités quand et s'il le faut. Les Ligues sont sous surveillance, et le Rheelasia..."

Le Batman glisse un oeil vers Deathstroke. Il sait, bien sûr, l'implication de Slade dans ce petit pays d'Asie, généralement oublié avant de monter en puissance durant ces quatre derniers mois ; surprenant, surtout qu'il commence à parler aussi fort que les autres Dragons d'Asie.
Bien sûr, rien de grave n'est intervenu, et il n'y a aucune raison objective de se mêler du destin d'une Nation qui semble, enfin, gravir des échelons qui lui étaient interdits jusque-là - mais le Chevalier Noir veille.
Le Rheelasia n'a rien d'une menace, mais il attire l'attention et l'intérêt ; à voir, donc. Pour en faire un allié, ou un ennemi, quand le temps sera venu.


"... peut bien avoir sa chance dans le concert des Nations, si les règles sont respectées."

Talon, alors, reprend la parole. Il confirme leur statut, et surtout sa position, en tentant d'utiliser la culture populaire pour rappeler les autres à l'ordre.
Lentement, Bruce se tourne vers lui et acquiesce. Sa voix se fait alors plus calme, plus douce.


"Contestation bien notée. J'agirais en conséquence.
Quant au reste... oui, nous sommes des criminels. Nous l'avons toujours été. Nous sommes obligés de l'être, pour agir comme nous le voulions."


Il se tourne ensuite vers Barbara, qui a répliqué pour offrir un autre point de vue - un autre chemin. Il acquiesce, conscient qu'elle a raison elle aussi... et qu'elle finira, très certainement, par s'intégrer pleinement au G.C.P.D. et quitter leurs existences de justiciers. Cela ne le gêne pas : il a toujours su que Barbara ne finirait pas en Batwoman, mais en Commissaire... et qu'il y serait bien plus efficace, bien plus utile, bien plus heureuse.
Il sait, néanmoins, que ce jour n'est pas encore venu - et que Batgirl a encore quelques aventures devant elle.


"... cependant, cela peut évoluer, oui. À nous d'essayer et de réussir."

Red Robin et Nightrunner se placent autour de Deathstroke, comme pour souligner ses propres paroles ; bons garçons, d'autant que Talon a aussi sorti ses armes au cas où.
Bien, très bien.


"Cependant, tout cela est bien éloigné de la question principale, toujours sans réponse..."

Le Chevalier Noir se retourne vers le mercenaire, et plonge son regard sur son masque.

"... que veux-tu ?"

Ni lui, ni les siens ne commenceront le combat, ici.
Mais ils le finiront, si les réponses Deathstroke ne leur conviennent pas...


(HJ/ Résumé rapide :
- Batman accepte le départ de Jason, ému ;
- Batman accueille Deathstroke plutôt pacifiquement, mais lui demande clairement ce qu'il veut, et lui annonce qu'il peut risquer de mauvais coups en agissant mal ici ;
- Batman réplique à Cassandra, Talon et Barbara ;
- Batman se reconcentre sur Slade pour redemander qu'il justifie sa présence ici. /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Dim 24 Sep 2017 - 20:50

C'était le genre d'entrée théâtrale que le mercenaire aimait faire. Une explosion, se dévoilant dans la fumé, atterrissant lourdement à la surprise de toutes et tous, c'était quand même plus classe que juste sortir de l'ombre avec une voix grave non ? En tout cas elle avait fait son effet, assez pour que le hiboux, Red robin et le parisien quittent leurs positions confortables et prennent en main les armes le menaçant même avec l'une d'elle. Deathstroke intimidait toujours alors ?
Son entrée était donc réussis mais au milieu des chauves-souris sa sortie n'était pas encore gagné.

Batman, de son ton si calme et froid lui indiqua l'évidence, ce que Slade pensait malgré qu'il avait espéré l'inverse. Qui était assez subtil, assez discret pour ne pas se faire détecter par les dizaines de capteurs, censeurs et autres dispositifs de sécurités et d'alertes qui pouvaient bien être installé sur tout le domaine Wayne ? Un fantôme et encore, grâce à ses relations dans le monde de la magie Bruce avait sûrement du enchanter l'endroit.

Il s'avança vers Slade d'un pas sur, faisant claquer ses jolies bottes contre le sol jusqu'à s'arrêter à plus ou moins un mètre de lui et le regarder de façon hardie lui disant que sa venue ici était indigne d'un président et d'un conseiller spécial - intéressant qu'il sache ça - mais digne d'un mercenaire venant faire de l'espionnage. Slade prit mal sa remarque, le rabaissant alors qu'il savait la vérité. Ne le laissant pas spécialement le temps de répondre malgré le silence le Bat reprit de façon encore plus ferme et lui somma de parler le menaçant de le faire parler s'il ne le faisait pas de lui même. Deathstroke se demandait comment on pouvait idolâtrer un homme avec si peu d'honneur et si peut de jugeote quand la logique des choses était si flagrante pour qu'elle ne soit pas prise comme un argument de justification.

L'ancien président aurait voulu lui répondre mais il fut prit de cours par le domestique de Bruce Wayne et l'arrivé d'une énième chauves-souris mais pas des moindres.

L'une des anciennes recrue de Deathstroke, une ancienne Titan de l'Est, l'oiseau rebelle de la fratrie Bat, miss Cassandra Cain en personne, sans costume batmanien mais plutôt habillé comme un agent du gouvernement en mission, chose qui se vérifia quand elle prit la parole et qu'elle menotta le ninja qui fut désarmé et assommé un peu plus tôt par le maître des lieux.
Porte document, smartphone gouvernementale pucé, une attitude hautaine -elle tenait bien de ses parents celle-là - et une information vitale sur le projet de Bruce : la validation du gouvernement.
Ca ne choquait pas Slade, ça ne le surprenait même pas. Cassie était faite pour ce genre de job, Slade se disait même qu'elle aurait dû se reconvertir plus tôt mais la présidence Waller ne s'y portait peut être pas.
Ce qui interloqua le mercenaire fut la réflexion de Cassie sur la Rheelasia et le regard qu'elle lui jeta. Qu'est-ce que le gouvernement pouvait bien en avoir à faire de la réunification d'un tout petit pays asiatique auquel il ne prêtait déjà pas attention quand celui-ci était sur le point d'éclater en guerre de territoire ? Batman lui répondit de façon vague, donnant raison à la Rheelasia qui n'était une menace pour personne actuellement.

Après cet interlude faisant entrer Cassandra Cain dans le cercle des personnes réunis autour de Batman et de son satellite, la discussion reprit . Bien que méfiant vers Deathstroke, le menaçant de leurs armes alors que le mercenaire avait bien dit être venue sans chercher de confrontation il continuèrent à débattre ayant des avis mitigés sur la question, prenant positon du côté de leur mentor ou non.
Batman relâcha un instant l'attention qu'il avait pour son ennemis de toujours afin de répondre à ses acolytes. Dans ce débat posé et relativement calme Slade avait son propre avis, celui-ci étant très proche de celui du hiboux néanmoins il avait une autre vision qu'aucune des personnes présentes n'avaient car n'étant pour aucun d'eux du mauvais coté du mur.

L'attention de la chauve-sourie en chef se reporta de nouveau et assez vite sur celui qui faisait le plus office d'intrus dans cette jolie bande, cette grande famille, déchiré, rassemblé , re-déchiré, un peu comme la famille Wilson en faite.
Le chevalier noir lui demanda à nouveau ce que le mercenaire voulait et maintenant qu'il avait le temps de le faire, il prit la parole pour s'expliquer :

J'ai dit que je ne venais pas chercher la confrontation, aussi j'aimerais que l'on arrête de me menacer des ces armes c'est impolis et inutile .. tournant la tête vers Nightrunner, s'adressant à lui spécifiquement surtout que je pourrais la retourner contre toi avant que tu n'ais le temps de dire chauve-sourie.

Restant à sa place décroisant ses bras les mettant le long du corps, les mains proches de ses holster.

Ensuite malgré ce que tu en dises Batman, je ne suis pas venue espionner mais réellement discuter avec toi. Il semble logique pour tout le monde que si j'avais toqué à la porte tu ne m'aurais pas ouvert avec le sourire , m'invitant à entrer pour boire une tequila, délicieuse cela dit. Alors je suis venue comme j'ai pu, sachant pertinemment que tu me détecterais tôt ou tard. J'avais espéré que ce soit tard, tant pis.

Si la tension avait monté avec sa venue théâtrale, mais aussi celle de Cassandra, Slade Wilson n'en restait pas moins calme et serein et ce même menacé physiquement et verbalement, à ce demander qui était le méchant et le gentil à ce moment là.

Avant de répondre à la grande interrogation j'aimerais vous dire et quand je dis vous je vise plutôt mademoiselle Cain et toi Batman, qu'il fallait se pré-occuper de la Rheelasia et de sa situation hautement instable avant que nous la libérions et que nous mettions fin à ce que vous n'avez pu voir, sauvant par la même occasion des millions de personnes d'une guerre terrible. Se tournant vers Nightrunner, Talon et Red Robin Mais continuez à me menacer en me prenant pour un grand méchant je vous en prie.

Faisant quelques pas pour avancer vers le chevalier noir et lui faire face d'un peu plus près, sans pour autant le provoquer. S'arrêtant à une trentaine de centimètres de lui il mit ses mains dans le dos et reprit:

Il se trouve que j'ai appris dernièrement que tu as rencontré deux de mes enfants dans une rixe. Tu as plus de chance que moi Batman, déclaré disparus, aucun n'a cherché à me retrouver mais toi tu as eu la chance de les voir, d'être proche d'eux , proches de mes enfants alors que moi leur père je n'ais pas pu l'être. La raison de ma venue ? Savoir comment vont les êtres qui comptent le plus à mes yeux. Savoir où je peux trouver la chair de ma chair et si possible savoir dans quel état tu les as laissé.

Il fit une pause regardant l'homme qui se trouvait derrière le masque, dans l'oeil, lui faisant passer une émotion que seul un père pouvait voir et comprendre dans l'oeil d'un autre père. Puis lentement il lui tourna le dos, s'éloignant de quelques pas mais en lui disant:

Même si des membres de ta famille te quittent ou te fuient, tu as en a toujours d'autres, pleins d'autres autour de toi. se retournant pour faire face au groupe en écartant les bras il n' y a qu' à regarder autour de toi, ces hommes et ses femmes venue pour toi .Tu n'es pas et tu ne sera jamais seul Batman, tes enfants de sang ou d'adoptions seront toujours légion et présent à tes côtés. Ses bras retombent Mais moi je n'ai plus personne aujourd'hui. Pourtant je pense que le jour de réunir ce qui reste de ma famille est arrivé. Voilà la raison de ma venue.

Slade s'arrêta, un temps. Il fixa le sol se disant que sa rédemption était encore loin et que de toute façon personne ne comprendrait la raison de sa venue, le prenant pour un vilain lambda ne cherchant que le chaos et la mort. Il releva la tête, remit une main sur son holster, prêt à se faire attaquer tandis que l'autre pointa du doigts le satellite.

Et si je n'ai pas pu attendre avant de te rencontrer c'est que ton projet là est inquiétant mais pour quelqu'un comme toi. Vous avez tous un avis tourné vers la justice ou non que cet appareil pourrait fournir. Vous vous demandez si son utilisation serait bonne ou malsaine mais vous ne vous êtes pas demandé ce qui se passerait si un vilain comme moi, puisque c'est ainsi que vous me voyez, prenait le contrôle de cet appareil. Ce n'ai pas du tout mon plan si ça peut vous rassurez. Mais pensez que votre système surveillance hyper sophistiqué pourrait tomber entre de mauvaises mains, est-ce que ça vaut vraiment le coup ?

A deux mètres du groupe, l'ancien président resta droit, attendant des réponses, restant sur ses gardes. Il n'était pas le bienvenue, c'était un fait établie, mais maintenant il était là et n'était pas le derniers des imbéciles. Il n'était pas venue pour se battre mais y était préparé. Il était venu simplement chercher des réponses et non pas pour casser une bonne entente ou briser une réunion familiale dont il ne savait rien. Il était venue pour pouvoir un jour faire sa propre réunion familiale.



Hors Jeu :
- Slade écoute le batman ainsi que les autres membres. Il se sent rabaissé et menacé sans que l'un et l'autre soit justifié.
- Il met les choses au clair auprès de Batman et de Cassandra Cain vis à vis de la Rheelasia
- Il répond à la question du Bat sur sa venue
- il donne un nouvel avis sur le Satellite
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 25/08/2017
Messages : 39
Localisations : Gotham City
Groupes : Bat-Family
MessagePosté le: Sam 30 Sep 2017 - 21:34

Bien trop d'informations circulaient entres les parois humide la grotte animée, chacun abordaient des sujets, des opinions, des réflexions différentes dont Bilal n'en avait encore jamais entendu parlait et dont il ne voulait s'occuper. Sa priorité était les seuls points importants dont Batman lui avait fait part et il n'avait pas envie de jouer encore plus les héros à se confronter des des personnes ou des choses qui le dépassait complètement. Tel un soldat de l'ombre il avait déjà ses propres missions et c'était ce pourquoi il avait été formé. Le reste allait venir au compte-goutte.

Cependant il fallait l'avouer les sujets tel que la Ligue des assassins, le projet Colonie, Rheelasia dont Deathstroke semblait fortement impliqué faisait naître une curiosité qui se consolidait au fur et à mesure de la tension qui s'installait. Le canon non loin du crâne de Slade ne tremblait pas d'un cil prêt à un assaut surhumain de l'interlocuteur qui commençait enfin à expliquer le pourquoi de sa venue. Des problèmes de familles, de grands questionnements existentielles et certaines vérités qui résonnait dans le sanctuaire du chevalier noir qui se formait en autodidacte à l'ouverture de ses sentiments. Sachant, qu'en effet, il était entouré même très bien. Il n'avait fallu que quelques heures pour que le sanctuaire soit envahi par la vie malgrès quelques départs … Cependant pour de tel projets, de tel ambitions il fallait trouver des maillons en plus pour consolider le tout, un seul homme n'allait pouvoir survivre face à la perspicacité de personne tel que Slade ayant vu, au delà du simple désir de la bonne affaire, de souligner l’intérêt d'une utilisation abusif de ce satellite. Sachant pertinemment qu'il n'allait pas être le seul à convoiter ce genre d'arme.

L'arme bien en main, pointé vers le sur-homme, Bilal sortait de son silence profond.


A croire selon toi qu'on ne devrait jamais rien tenter, à croire qu'il ne faudrait rien faire au risque de perdre tout ce que nous construisons. Quel beau discours venant d'un homme venu nous espionner, voir pire ... Un cours silence permettant de baisser légèrement le canon de son arme.

Tu cherches peut-être des réponses, comme nous tous et tu sembles avoir ton propre avis concernant ce projet. Cependant nous savons ce que nous faisons malgré les possibles réticences des civils et à voir les événements qui se sont passé avec Strange et Waller, je pense que, si j'étais à leur place, je ne serais pas contre de savoir que quelqu'un prend le temps d'assurer notre sécurité en mettant les moyens nécessaires pour que jamais plu de tel choses arrive. Alors sûrement qu'il va arriver que certains tente le coup de nous prendre ce que nous avons créés, mais comme tu le dis si bien nous sommes nombreux, lié et déterminé pour foutre en taule des gars dans ton genre qui aurait la stupidité d'essayer de croire qu'il peuvent foutre en l'air un semblant de paix dans ce monde.

Un esprit bien trop pacifiste, des résidus de bonté qui pouvait lui coûter chère et une sensibilité dont ses ennemis pouvait encore se servir. Mais il croyait à la paix, à pouvoir aider toutes ces personnes, tout ces peuples qui ne demandaient qu'à vivre sans être la cible de décérébré, de psychopathes et autres manipulateurs. Il croyait en ce que Batman représenté et croyait en ceux et celles qui l'entourait sans pour autant oublier qu'il faisait aussi parti de toutes ces personnes, lui aussi voulait la paix.

Je continu de voter POUR et je me demande bien pourquoi ce satellite n'orbite toujours pas autour de notre chère planète bleue.


Citation :
Résumé;
- Bilal s'intéresse aux divers sujets (Ligue des assassins, Damian, Rheelasia...).
- Il s'oppose aux paroles de Slade, arme en main.
- Il invite à ce que le satellite soit lancée.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 22/03/2017
Messages : 190
DC : Artémis Crock (Tigress)
Situation : Traumatisée et a raccrocher le costume pour le moment.
Localisations : A Gotham
Groupes : Birds of Prey
MessagePosté le: Dim 1 Oct 2017 - 17:08

[Animation 4ML] Batfamily Returns.

[Batverse, LIBRE]


La conversation continue et dévie rapidement. Trop rapidement pour moi. On nous appelle pour parler d’un satellite alors que j’espérais une réunion plus calme que les précédentes, surtout en voyant deux nouvelles têtes. Parfois je regrette les débuts, surtout ceux de Dick et moi. A l’époque, on était soudés et nous n’étions pas que les équipiers de Batman. C’est la face que pouvait voir les criminels mais c’était tellement plus ! Bruce faisait parfois office de grand-frère quand il nous emmenés au cinéma, quand il s’installer avec nous devant la télévision pour engloutir les cookies tout chaud d’Alfred qui finissait lui aussi par nous rejoindre. Les places pour les matchs de basket, les matchs dans le jardin du manoir et ses passages lors des portes ouvertes de l’école… Nous avions peut-être grandis trop vite. Peut-être que nous ne faisions plus assez d’activités en famille. Dick était parti, Jason était arrivé puis il était mort. Dick était revenu, Tim, Stéphanie étaient arrivés et Jason était réapparu dans nos vies. Ensuite il y’avait eu Cassandra et ensuite Damian. A quel moment avions nous cessés d’être unis, soudés comme une famille ?

Lasse, je tire une chaise autour de la table et m’assieds. DeathStroke est là, mais je n’ai pas l’impression qu’il soit une très grande menace actuellement sans oublier que nous sommes chez nous, dans la BatCave et que si Batman avait décelé la moindre menace de sa part… Notre ex-président pas si terrible en comparaison avec Waller ne serait certainement pas ici.

« - Les gars… » Je balaye l’air de la main en soufflant et fini par me masser les tempes du bout des doigts.

J’ai l’impression de faire face à un cheval craintif qui se cabre au moindre geste brusque. Si je peux peut-être avoir un minimum d’autorité sur Tim, Dieu soit loué enfin un adolescent intelligent, j’ai peut de chance de voir ma demande écoutée par les autres. Bon sang, a partir de quand le respect des ainés s’était-il effrité ? Des bonnes nouvelles seraient les bienvenus pour changer.

« - Si le gouvernement est d’accord et si la majorité des héros, je parle principalement de la Ligue, est au courant et d’accord, alors nous ne pourrons pas être tenu comme principaux coupables. Je pense, ou du moins j’espère, qu’effectivement chacun d’entre nous à songer a un possible retournement de situation. Il est déjà arrivé dans le passé que des criminels se servent de nos outils contre nous. Encore une fois, c’est une raison pour laquelle je suis ravie de constater que le projet est approuvé par organisations gouvernementale et super-héroïque. » Je fais une pause et écarte mes mains sur la table avant de continuer : « Evidemment que c’est risqué. Mais ce ne sera pas un risque pris seul pour une fois. Je reconnais que ca pourrait être très pratique mais certains diront peut-être que je suis de la vieille école. Nous avons réussis à nous en sortir sans cela jusqu’ici. Je reste pourtant favorable. En me rangeant à la majorité. Tout ce que je veux, c’est qu’on suive les règles et qu’on ne puisse pas nous accuser par la suite de tous les malheurs que cela pourrait engendrer. »

Du bout d’un ongle je gratte le métal autour duquel nous sommes tous regroupés. Je lève un œil et détaille le mercenaire dans sa tenue de combat. Si j’avais du me rendre au domicile d’un ennemi ou je n’allais potentiellement pas être le bienvenu, j’aurais certainement mise toutes chances de mon côté en me couvrant et en m’armant autant que je le pouvais et ce même si mes intentions étaient bienveillantes. Je ne peux donc pas lui en vouloir.

« - L’étranger à l’accent, NightRunner c’est ca ? S’il te plait, n’aggrave pas les choses qui ne se sont pas encore dégradés. Moins d’agressivité, on est à domicile ! DeathStroke, excuse moi, je sais que tu te moque peut-être de mon avis ou de tout autre avis que celui de Batman mais… Déjà je trouve honorable que tu t’inquiète pour tes enfants et que tu sois prêt à venir dans l’antre d’un ennemi pour eux, ou ex-ennemi ! » J’insiste sur le mot, ne sachant pas tout à fait comment tout interprété ? « Ensuite, j’aimerais rester pour la discussion que vous aurez à ce sujet. J’avoue que ca m’intéresse vraiment ! »

Je lève les yeux au ciel et tourne la tête un peu sèchement envers le cagoulé. Est-ce qu’il a besoin d’être aussi sec et agressif ?

« - Ce satellite n’orbite pas encore parce que nous sommes en Amériques et que même si certains se fichent de passer pour des criminels, on a décidés dans cette famille de limité les secrets qui pourraient nous exploser à la figure par la suite. Nous en parlons d’abord, nous votons en argumentant, chose que tu fais, et nous nous rangeons à la majorité. J’aimerais citer tes mots : « Foutre en taule des gars dans ton genre qui aurait la stupidité d'essayer de croire qu'il peuvent foutre en l'air un semblant de paix dans ce monde. » Pour le moment, le seul qui va foutre en l’air un semblant de paix dans cette cave entre un mercenaire réputé et doté d’un CV plus que fournis avec un groupe de justiciers armés, doués et assez intelligent pour ne pas tirer à la OK Corral, c’est toi ! S’il te plaît, ne jette pas d’huile sur le feu et n’alimente pas les braises. Si nous pouvions être en vie et en un seul morceau demain, ce serait une bonne journée. »



Codage par Libella sur Graphiorum


[HJ: - Barbara s’installe autour de la table.
- Elle essaye de ramener tout le monde au calme.
- Au sujet du satellite, elle argumente encore une fois pour expliquer son avis en essayant de tempérer tout les côtés.
- Elle acquiesce et donne son avis sur la motivation première de DeathStroke en venant dans la BatCave aujourd’hui.
- Elle essaye ensuite d’expliquer à NightRunner qui semble le plus agressif qu’il devrait se calmer.]



Merci Conner pour cette sublime signature mignon

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4662-fiche-rp-de-barbara-gordon-batgirl http://dc-earth.fra.co/t4648-barbara-gordon-batgirl
Inscription : 17/01/2017
Messages : 470
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Sportsmaster ; Ch'al Andar/Hawkman ; Orin - The Aquaman
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Mar 3 Oct 2017 - 8:46
Le Batman est resté silencieux après son long discours de réponse, pour écouter les répliques de chacun et surtout relever les réactions de ceux qui l’entourent.
Deathstroke, après quelques moments de jugement envers son projet teintés d’une forme d’arrogance qui pourrait mal s’adapter à la liste de ses crimes, révèle enfin l’objet de sa venue – et elle ne manque pas de surprendre son hôte forcé, même si ce dernier n’en montre rien.
Si Red Robin et Talon demeurent silencieux et sur leurs gardes, considérant que tout a été dit et que leurs postures agressives envers Slade Wilson suffisent à communiquer pour eux, Nightrunner reprend la parole pour affirmer clairement sa position – tout comme Batgirl, qui tente d’apaiser les tensions mais surtout d’exprimer son intérêt pour la suite.


« Je vois. »

La voix, calme et posée, du Chevalier Noir vient briser un silence qui s’était installé après les derniers mots de Barbara.
Toujours stoïque, immobile même quand Deathstroke s’est approché à quelques centimètres, il bouge enfin à nouveau, et vient se positionner directement entre Batgirl et Bilal ; en juge de paix autant symbolique que réel.


« Le satellite est une idée, déjà bien avancée – mais qui peut être et sera modulée, modifiée, transformée, en lien avec les élus, les responsables de la société civile et les Héros. Je vous ai sollicité pour vous revoir, vous retrouver… »

Il adresse un petit signe à Barbara – oui, lui aussi tient à réunir autour de lui ses proches, et espérait aujourd’hui une réunification ou au moins la reprise de leurs lieux. La réunion a donné autre chose, et a notamment accouché de deux départs et de frictions ; ce n’était pas son but, et la jeune femme, qui le connaît si bien, sent en lui un regret, qu’il n’entend néanmoins pas exprimer directement.

« … mais aussi connaître vos avis sur ce projet. Nous en reparlerons, et j’entends vous associer – autant pour profiter de vos idées que de vos doutes. »

Il se tourne alors vers Slade, ayant bien entendu et compris ses doutes sur le satellite ; il s’interroge si ce dernier a pu en être informé avant sa venue, ce que semblait dire son discours… et ce qui serait surprenant, tant le projet a été caché. Mais Deathstroke, aujourd’hui proche des Anges alors qu’il avait voué son existence aux basses œuvres de certains, est un homme plein de surprises.

« Amanda Waller a été destituée. Hugo Strange a été vaincu. Je n’entends pas prendre leurs suites, ni verser dans des excès que j’ai trop souvent croisés – et que je veux désormais mettre derrière moi. »

Son regard glisse ensuite sur la Batcave et ses occupants – Red Robin, sombre et taciturne après ces quatre mois difficiles et la sanction subie de rejoindre le Suicide Squad ; Talon, nouveau et jovial en apparence, mais toujours rongé par son histoire tragique ; Nightrunner, plein de dynamisme et d’initiatives, la fougue de la jeunesse ayant ses avantages et ses inconvénients ; Batgirl, qui prend de plus en plus une place de référente, de grande-sœur et de cadran moral de leur groupe ; Nightwing, silencieux et observateur après les divers événements, certainement pour analyser qui souffre le plus et l’aider en conséquence ; et enfin Alfred, définitivement discret et calme, mais qui saura conseiller son fils spirituel quand le silence et les doutes seront revenus.
Il soupire, discrètement, puis secoue la tête. Il s’approche de la table, laisse glisser ses doigts gantés dessus – puis reprend la parole, d’une voix lourde et plutôt autoritaire.


« La réunion est ajournée. »

Devant les regards surpris et interrogations, il continue sur le même ton.

« La discussion sollicitée… imposée par Deathstroke n’appelle ni votre participation, ni votre présence. Monsieur le Président a droit à un peu de discrétion… le respect de la vie privée, et de la propriété privée, sont des principes au cœur de notre démocratie, n’est-ce pas ? »

La pique est rapide, mais réelle.
Un petit silence s’impose dans la Batcave, avant que Nightwing ne grogne légèrement pour rappeler sa présence.


« Hrm… c’est pas faux, quand même. Je doute qu’on ait forcément envie de savoir comment Bat a accueilli les Wilson à Gotham, et surtout ce que leur veut le Président Terminator… mais, t’en fais pas, nous aussi, on reviendra. »

Quelques mots d’humour, qui viennent légèrement contrebalancer la gravité du discours de son ancien mentor.
Dick Grayson, pas l’humoriste le plus fin, mais définitivement un psychologue doué pour connaître les âmes de ses proches. A peine a-t-il terminé qu’il s’approche de Barbara pour la forcer, gentiment, à se relever de sa chaise, tout en poussant légèrement Talon dans le dos, en direction d’une sortie.


« On va laisser les vieux parler, hein… j’ai pas très envie d’entendre des histoires sur une période où j’étais même pas né, ou bien où je faisais encore dans mes couches… »

« Bien vu, Maître Nightwing. Allons plutôt plus haut, j’ai une fournée de cookies que j’aimerais faire découvrir à Maître Nightrunner et Maître Talon. »

Alfred venant à sa rescousse, la Batcave ne tarde pas à se vider – pour ne laisser, finalement, que le maître des lieux et son invité non désiré.
Un silence s’impose à nouveau pendant quelques instants, avant que le Batman ne soupire puis reprenne lentement la parole.


« Slade. »

Le ton est calme, mais froid.

« J’ai conscience que mes… proches ont eu une attitude agressive, mais je tiens à te rappeler une chose. »

Son regard perçant vient se fixer sur le masque de son interlocuteur.

« Tue s chez moi. Tu y es entré sans invitation. Tu as passé des années à affronter et tenter de blesser ou tuer quelqu’un que je considère comme un frère, un fils, un héritier. Tu as tué, volé, pillé, détruit dans des proportions difficilement imaginables.
Certes, ces derniers mois, ton comportement a changé et ta présidence a tenté de faire des choses – mais cela ne fait pas disparaître ton historique, et tes actes. Il faudra bien plus pour cela, et je te rappelle que c’est plutôt l’homme que tu as affronté pendant des années chez les Titans qui est adepte des secondes chances… pas moi.
Tu t’es introduit chez moi sans invitation, tu as frappé mon élève, et tu viens juger mes projets sans aucune autorisation. Si je n’ai pas souhaité m’en prendre à toi, c’est uniquement parce que j’entends désormais être moins agressif et tenter plus de chance aux autres – mais n’en abuse pas. »


Il soupire, puis vient directement se placer devant son Batordinateur, tournant volontairement le dos à Slade.
Une preuve de confiance, définitivement. Une main tendue, voici comment ce geste doit être pris.


« Quant à tes enfants… j’ai essentiellement croisé Grant, je n’ai entrevu Rose que de loin. »

Le Batman appuie sur quelques boutons, puis fait apparaître sur l’écran des images enregistrées quelques mois plus tôt – celles de son affrontement avec Grant Wilson. Il se tourne ensuite vers Slade, et reprend d’une voix légèrement moins lourde.

« Je peux te fournir l’enregistrement… mais j’espère que tu es sincère dans ta démarche. Tes proches, comme les miens, ont souffert de nos errances, de nos erreurs ; ils ont besoin du meilleur que nous pouvons leur donner, toi comme moi. »

En définitive, tous deux ne sont pas éloignés dans leurs approches de ceux qu’ils aiment – longtemps trop agressifs, trop exigeants, trop terribles, et maintenant soucieux de s’amender et d’aller de l’avant.
Bruce, lui, l’a déjà prouvé en assouplissant ses contacts. Il espère, réellement, que Slade est prêt à faire de même.


(HJ/ Résumé rapide :
- Batman rappelle que le satellite est un projet ;
- Batman met fin à la réunion ;
- Nightwing et Alfred poussent la Batfamily en dehors de la Batcave ;
- Batman met les choses au point avec Slade ;
- Batman montre les images de son combat avec Ravager (pour info’, je considérais le sujet abandonné et n’ayant jamais existé, mais je l’intègre désormais à ma chronologie) ;
- Batman propose de transmettre l’enregistrement à Slade.
Pour info’, ce sujet passe d’un sujet de groupe à un sujet duo avec Deathstroke. Merci de votre participation et de la qualité de vos messages. Smile /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mar 3 Oct 2017 - 16:23

L'impudence de la jeunesse de faisait entendre dans la voix de Nightrunner, dans sa façon de braquer Deatshtroke et dans sa façon agaçante de lui parler. Il fallait être sacrément borné ou un peu idiot pour ne pas voir que l'ennemi de son ami n'était à ce moment là pas un ennemi , mais pas non plus un ami. E d'autre terme Nightrunner s’acharnait à faire de Deatshtroke une menace alors que ce n'était en aucun cas le fait. Ca a été dit et répété par Slade lui même pourtant le parisien ne semblait pas comprendre.

Heureusement une voix sage s'éleva, une voix féminine au contraire de celle du Batman - les femmes étant souvent plus ponctuées de bon sens que les hommes dans ce genre de situation - afin de calmer la situation. Barbara Gordon remit Nightrunner à sa place, puis montra de la sympathie dans l'action mené par l'ennemi de la famille Bat. Slade ne se moquait pas de son avis commençant même à se dire que finalement les années passés à côtés de la chauve sourie offraient une certaine intelligence et sagesse que d'autre n'avait pas encore. Les membres de la Batfamille n'étaient donc pas tous des idiots finis ? Leur crédo bien que trop pur comparé à celui de Deathstroke était louable et semblait les faire mûrir dans une réflexion qui se voulait étonnamment plus individuel que groupé.
Batgirl car il ne pouvait s'agir que d'elle venait de grimper dans l'estime de Slade. Lors d'un combat elle ne souffrirait pas au moment de mourir.
Le mercenaire ne répondrait pas au parisien qui semblait n'en faire qu'à sa tête n'écoutant pas ce qui se disait cependant il adressa une parole à celle qui le méritait :

Merci la miss .

Après un silence un peu lourd, laissant tout ce beau monde dans un certaines reflexion le maître des lieux prit à nouveau la parole pour ajournée la réunion familiale pour motif d'une entrevue personnelle entre lui et Deathstroke. Il appela à la discrétion que pouvait vouloir avoir l'ex-président, envoyant un pique à celui-ci en même temps sur le faite qu'il avait outrepasser le concept de propriété privé. La prochaine fois le mercenaire viendra sonné à la grande porte on verra bien ce qu'il se passera.

Nightwing l'humoriste ne pu s'empêcher de faire un jeu de mot sur le surnom de Deatshtroke qui aurait pu faire sourire l’intéressé si ça n'était pas la trentième fois qu'il lui faisait. SOn intervention eut au moins le but désiré puisque petit à petit il réussit à faire partir les occupant de la cave pour les faire monter dans le manoir, le majordome l'aidant en prétextant qu'il avait une fournée de cookie à faire goûter au nouveau. Slade se retint de lui dire qu'il n'était pas contre un gâteau lui aussi mais il savait que ça aurait été mal vu de la part du monsieur. De toutes les personnes présentes c'était peut être Alfred le plus dangereux.
Miss Gordon aurait pu rester elle semblait intéressé par la conversation, peut être même qu'elle avait des informations à donner à Slade mais malheureusement elle fut congédié comme les autres. Le mercenaire en touchera un mot à son mentor.

Une fois les deux aînés seul à seul Batman reprit en l'appelant par son prénom. C'était lourd de sens, le mercenaire sentait venir des paroles sérieuses et une remontrance de la part de son ennemi.
Lorsque Batman reprit ce fut donc pour lui rappeler ses actes passés, ce que personne n'oubliait encore moins le mercenaire. Il lui fit la remontrance attendue en accentuant bien le ton sur son intrusion. Sous masque Slade leva les yeux au ciel pendant que Bruce lui disait un peu ses quatre vérités. L'ex président ne s'attendait pas à mieux de sa part de toute façon mais il n'était pas là pour cela donc sur le coups il ne dit rien. Ce n'était pas la première et la dernière fois qu'on lui cracherait dessus. Décidément il n' y avait eu que la jeune fille qui avait comprit la démarche fondamentale du mercenaire et le pourquoi de sa venue dans ses conditions.

Batman lui tourna le dos et pianota sur son bat-ordinateur afin de lui montrer des images de l'enregistrement de leur rencontre. A ce moment l'oeil de Slade s'ouvrit en grand et sa mémoire photographique enregistra tout le contenue qui défilait devant elle avec précision. Le chevalier noir n'avait vu que Grant de près et Rose de loin mais ça suffisait à Slade pour qu'il comprenne qu'ils étaient tous les deux venus à Gotham. Il proposa au mercenaire de lui fournir une copie de l’enregistrement et d'un ton plus léger se permit une petite leçon de morale mettant presque en doute la sincérité de sa démarche.

L'oeil rivé sur l'écran il le détourna pour tourner la tête et regarder le chevalier noir.

Bruce...

Puisqu'ils s'appelaient par leur prénom à présent.

Tu ressasse magnifiquement bien le passé afin de me rappeler qui je suis ou du moins qui j'ai été comme si tu étais le premier à le faire, comme ci je ne savais pas d'où je venais et ce que j'avais fais. Si tu essayes de me diminuer c'est raté. Ce n'est pas par gaieté de coeur que je suis venue. Si tu penses que c'est facile d'affronter le jugement de son ennemi mais en plus celui de toute sa famille tu trompes lourdement, alors je te serais gré de garder pour toi l'historiques de ma vie et nos relations.

Ses sourcils étaient froncés trouvant de mauvais goût de faire étale ainsi d'un passif qui le rongeait assez le jour et le torturait pleinement la nuit.

Comme je te l'ai dit avant, si j'avais toqué à ta porte tu ne m'aurais surement pas ouvert et offert un verre pour bavarder. Toi même tu es le maître de l’apparition et la disparition furtive utilisant l'infiltration et la discrétion. Si ça avait été l'inverse tu te serais comporter de la même façon c'est comme ça pour les gens comme nous alors cesse ton sermon. Tu savais ce qu'attendais ton élève en me l'envoyant, il s'en remettra d'ailleurs et ça lui fera les dents.

L’agressivité ne se montre pas que physiquement, Batman l'a été dans ses paroles même s'il ne s'en rend pas compte.

Si tu es d'accord pour que l'on soit tous les deux non-agressif l'un en vers l'autre alors on peut, peut-être aborder le vrai sujet de ma visite, mes enfants.

Slade regarda à nouveau l'ordinateur, l'image étant bloqué sur le masque du Ravager Grant Wilson.

Tu as affronté la colère d'un fils qui n'était pas le tiens ce jour là. Il n'y a nul doute quand je vois ces images que Grant cherchait à m'attirer moi et non toi et tu sais quoi ? J'en suis désolé.

Ces mots sont durs à sortirent pour le mercenaire, ils lui font mal à la gorge, mais ils ont le mérites d'être sincères. Personne à dit que la rédemption était douce et facile.

Alors oui j'aimerais cet enregistrement, et oui ma démarche est sincère. Quoi de plus sincère et honorable que de venir dans l'antre humide et sombre de l'un de ses plus grands adversaire sans agressivité, sans chercher la confrontation dans le seul but de trouver une bride d'information sur mes enfants ? Je sais très bien de quoi ma famille à souffert par ma faute et je n'ais pas besoin que tu me dises ce que je dois faire aujourd'hui pour réparer cela. Tout ce que je souhaites c'est savoir comment ils vont et où ils sont pour ce qui est du reste je suis assez grand pour me débrouiller je ne t'en demanderais pas plus.

Son ton ce fit un peu plus dur sur ses deux dernières phrases car la souffrance de ses échecs passés qui ont impactés la vie de ses enfants le ronge plus aujourd'hui qu'à l'époque.
Batman n'avait peut être que cet enregistrement et le souvenir de sa rencontre avec les enfants Wilson à donner à Deatshtroke, ou peut être qu'il avait plus. Slade lui attendait évidement bien plus d'information venant du plus grand détective de la planète même s'il pouvait partir qu'avec ce qu'il lui avait bien daigné lui donner.



Hors Jeu :
- Slade est agacé par le comportement de Bilal
- Slade apprécie l'intervention de barbara et ses mots à son égards !
- Slade n’apprécie pas l'étalage de son passé par Batman et lui fait savoir
- Slade souhaites avoir les images et espère plus de la part de Batman
Revenir en haut Aller en bas
 

[Animation 4ML] Batfamily Returns [Batverse, LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» [Animation 4ML] Batfamily Returns [Batverse, LIBRE]
» Le CF approuve le message sur le libre choix du décodeur
» [REQUETE][RESOLU] Mode Haut-parleur main-libre ou mode normal grâce au proximity sensor
» [recherche] kit main libre intra auriculaire htc desire
» Image par seconde sur une video "Stop Animation Catch"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Gotham City :: Manoir Wayne-Batcave-