[4ML] A call for Superman [PV Superman]

Inscription : 23/03/2014
Messages : 8307
Situation : Après avoir discrètement infiltrée des survivants martiens blancs trouvés sur Mars sur Terre, une altercation entre eux et les Red Rockets tourne au drame. Son enquête avec Mister Miracle aprend à M'gann que J'onn serait le responsable. Celui-ci semble invincible et lui annonce que le feu n'a plus d'effet sur elle. Elle apprendra que ce n'est que psychologique et tentera de se suicider lors de la bataille de Gateway City après avoir revu sa famille réanimés en Black Lanterns. Elle est depuis hospitalisée à St Camillus.
Localisations : Earth


MessagePosté le: Ven 15 Sep 2017 - 0:21

A Call for Superman
Sujet post 4ML

------------------------------------------------------------

"Tu n'imagine même pas la paire de lolos qu'avait cette nana... Jimmy... Et quand elle s'est penchée vers moi pour me demander la place aux squats je...

Voyant son interlocuteur le regard ailleurs, il lui saisit l'épaule.

"Hey, je te choque pas gamin ?!"

"Je ne suis plus un gamin Lombard... Mais tes histoire de salles de gym je m'en..."



Steeve Lombard


"Direct elle m'a branchée ! Sérieux j'avais l'impression de me trouver au beau milieu de cette série de films co..."

Virant fortement aux rouges, les feux du véhicule devant eux oblige le rédacteur de la rubrique sportive à freiner avec vigueur.

"HEY !! L'abruti ! Tu l'a trouvé où ton permis ? Dans mon..."

"Lombard ! Il se passe quelque chose. Toutes les voitures sont arrêtées."

Jimmy Olsen saisit son appareil photo et sort de la voiture avec un immense soulagement. Partager l'une des voitures de service du Daily Planet avec Steeve Lombard dans le cadre du Plan de Déplacement d'Entreprise pour faire des économies de carburants est un véritable calvaire aussi bien auditif... que odorant.
Même si Doomsday se trouvait dehors, il préférait ce prétexte là que de rester enfermé dans cette voiture.

Heureusement pour le reporter, ce n'était pas la monstrueuse créature kryptonnienne qui provoquait un bouchon dans Fifth Avenue, mais tout de même un beau gros calibre...



Shrapnel.


Shrapnel occupé à faire des dégâts publique avec une intention évidente...

"J'ai entendu dire qu'il y a un nouveau Superman par ici !...
Un rookie !"


Une volée de balles tirées par des policiers de Metropolis arrivés sur les lieux rebondissent dans un crépitement métalliques sur le corps de Shrapnel. Ce dernier répond en envoyant des lames aiguisées de la taille d'un bras, perforant avec force le véhicule du MPD, le renversant sur le coté.
La patrouille appel du renfort.

"Regardez moi le tailler en pièces !"

Sur ces mots, une ombre passe devant le soleil au dessus du regard du mutant qui sourit. Mais malgré l'éblouissement de l'astre du jour, il se rend vite compte que ce n'est pas Superman qui fonce sur lui...

"HEIN ?!"

Son attitude étonnée se fige complètement. Il ne bouge plus... alors que descend doucement M'gann M'orzz devant lui en habit noir marquée d'une croix rouge et d'une peau blanche, couleur de craie.

"WOAH ! Sexy !" lâche soudainement Lombard dans son dos qui l'avait malheureusement rejoint.

"On l'a jamais vu par ici cette poulette, non ?"

"Tais-toi ! J'ai besoin de me concentrer... C'est comme si elle l'avait paralysée..."

Jimmy lève l'objectif en se faisant la réflexion que cette femme là lui disait quelque chose pourtant... Soudainement, elle tourne la tête dans sa direction et le regarde profondément avec ses yeux rouges scintillants...

"Toi !"

Elle a parlé télépathiquement et pour un non habitué c'est une impression très désagréable qui le fait littéralement sursauter, lâchant son appareil heureusement retenu par son cordon.

"Tu connais Superman ! Tu as une montre pour ça... Appel le !"

Jimmy Olsen n'est pas du genre à obéir aux ordres, surtout à une individue aussi mystérieuse et pourtant... pourtant il se sent irrésistiblement d'accord pour répondre à cette demande et appuie discrètement sur le bouton de sa montre qui se met à clignoter...

Un signal sonore pour Superman...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t5125-miss-martian-l-heritage-blanc#69347
Inscription : 05/12/2016
Messages : 3317
DC : Ra's Al Ghul.
Situation : Cherche sa propre voie.
Localisations : Metropolis.


MessagePosté le: Mar 3 Oct 2017 - 6:04
Après l'attaque de Brainiac, nombreux étaient ceux à croire que Metropolis ne trouverait jamais les moyens de se relever. Ils avaient tort : en l'espace de quatre mois, la ville avait été entièrement rénovée, si bien que tout ce qui s'était passé semblait aujourd'hui n'être plus qu'un mauvais souvenir. Si titanesque que soit le travail, il avait été exécuté de main de maître.
Ce qui était étrange considérant que personne ne semblait avoir jamais vu les ouvriers à l'oeuvre - et que la comptabilité ne faisait aucune mention d'un versement à quelque compagnie que ce soit. Mais pour une fois qu'un phénomène paranormal allait en leur sens, les habitants n'allaient certainement pas s'en plaindre, trop contents d'enfin pouvoir rentrer chez eux.

Conner avait profité de cet intervalle pour lui aussi prendre ses quartiers dans la Ville de Demain. Ce n'était pas de gaieté de coeur : il n'avait jamais aimé les agglomérations, trop pleines de monde à son goût. Mais maintenant que Clark n'était plus là pour s'en occuper, il fallait bien que quelqu'un s'en charge : cela faisait partie du rôle. Il ne servirait à rien de la reconstruire si c'était pour la laisser à la merci du premier ennemi de Superman venu chercher sa revanche. Son devoir était de s'assurer qu'il trouve quelqu'un à qui parler.

Il aurait aimé pouvoir retourner à Smallville et que tout rentre dans l'ordre - redevienne comme avant ; mais aussi bien pour les gens de leur extraction que pour le commun des mortels, certaines choses ne seraient plus jamais pareilles. De toute façon, il était voué à partir dans la grande ville pour continuer ses études ; il n'avait simplement pas prévu que ça arriverait si rapidement.
S'il était inquiet à l'idée de laisser les Kent sans protection, ceux-ci avaient désormais Anima pour veiller sur eux - et, goûtant à la chaleur d'un foyer et aux joies d'avoir un toit au-dessus de sa tête pour la première fois depuis longtemps, celle-ci ne semblait pas pressée de s'en aller. Sur ça au moins, il pouvait être serein - même si c'était une maigre consolation au vu de la charge de travail écrasante qui s'était abattue sur lui dès qu'il s'était installé.

Il s'était toujours demandé comment Clark pouvait faire ça tout seul - continuerait apparemment de se le demander, incapable de concilier efficacement vie « professionnelle » et vie privée comme celui-ci avait pu le faire. La rancune qu'il portait à son ex-mentor n'avait pas diminué, mais ça faisait partie de ces choses pour lesquelles il aurait aimé qu'il soit là pour lui expliquer.
Il aurait pu s'adresser à Bruce : esprit éclairé, celui-ci était toujours de bon conseil... Mais s'il y avait bien une leçon que Batman était incapable de lui donner, c'était comment être Superman. Ils n'étaient tout simplement pas faits de la même manière : cela revenait à demander à la lune comment s'y prendre pour ressembler au soleil.
Et puis, ils avaient déjà travaillé de concert pendant tout le temps qu'avait duré le mandat d'Amanda Waller. S'il s'était surpris à apprécier ce partenariat et avait appris de nombreuses choses, Conner éprouvait à présent le besoin de reprendre son indépendance.
Non, personne n'était là pour lui expliquer - mais qu'à cela ne tienne : il apprendrait par lui-même.

Ce qui ne voulait pas dire qu'il ne pouvait pas compter sur ses alliés.

Ce jour-là, à peine Conner était-il sorti de son appartement qu'une alarme vint lui vriller les tympans. Pas n'importe quelle alarme : celle de la fameuse montre. Les habitants ayant déjà été suffisamment bouleversés durant les quelques mois qu'avait duré une véritable guerre civile, il tenait à ce qu'ils ne soient pas dépaysés, et ce dans les moindres détails. Cela passait par le fait de laisser ce signal à son propriétaire.
Non, Jimmy Olsen ne connaissait pas Superman - pas de la manière dont il avait connu l'ancien. Ils avaient échangé quelques mots et il avait été convenu qu'il garderait l'objet en cas de besoin. En l'espace de quatre mois, il ne s'en était toutefois jamais servi - jusqu'à aujourd'hui.

Le clone ne savait pas ce qui avait pu passer par la tête de Clark quand il avait conçu ce gadget : la sirène lui donna l'impression qu'elle allait lui fendre le crâne. Peut-être était-ce justement une manière de l'inciter à tout laisser tomber et à s'y rendre au plus vite pour que ça s'arrête ? Malgré la pratique intensive à laquelle il avait eu droit, certains de ses talents n'étaient pas encore entièrement sous contrôle - son ouïe, notamment, lui donnait du fil à retordre.

S'il n'avait aucun problème avec les utilisations les plus brutales de sa vaste gamme de compétences, celles demandant de la finesse étaient autrement plus difficiles à apprivoiser - tout simplement parce qu'il n'avait pas l'occasion de s'exercer sur le terrain.
À son grand désarroi, rares étaient ceux qui, parmi ses adversaires, étaient disposés à lui laisser la marge de manoeuvre de tenter des actions plus subtiles. S'il voulait pouvoir un jour les maîtriser, il devrait s'entraîner sur son temps libre - une denrée rare, récemment.

C'est en tout cas la pensée qui occupa son esprit durant l'unique seconde qu'il lui fallut pour voler d'un bout à l'autre de Metropolis, tout de noir et de blanc vêtu. Une vision à laquelle les citoyens avaient eu le temps de se faire, mais ce n'était certainement pas le cas de sa visiteuse - il était encore Superboy la dernière fois qu'il l'avait vue.

M'gann ? l'appela une voix familière, camouflant difficilement sa surprise - notamment à l'aide d'une pointe de méfiance.

La dernière fois qu'ils s'étaient vus, les choses ne s'étaient pas bien passées. Après quoi elle était repartie de son côté sans même lui adresser un mot - ni à personne, d'ailleurs - et n'avait plus donné signe de vie après ça. Pas même pendant tout le temps où le décret d'Amanda Waller avait enflammé la nation.
Ce n'était pas faute d'avoir cherché - mais rien. Pour que même les réseaux de Batman soient inopérants, il en était venu à se demander si elle n'avait pas migré sur une autre planète pour s'assurer qu'il ne puisse pas la retrouver.

En bref, il ne s'attendait pas à la revoir ici, et encore moins dans ces conditions. Car le teint pâle qu'elle avait choisi d'arborer pour l'occasion ne lui disait rien qui vaille.
Elle avait toujours haï cette couleur de tout son être ; il était bien placé pour le savoir. Il se souvenait encore de la crainte qu'il avait pu lire dans son regard quand elle s'était dévoilée à lui pour la première fois - de la peur viscérale qu'elle semblait éprouver à l'idée qu'il la rejette, ainsi que le reste de l'équipe.

Pour elle, c'était un secret de même ampleur que sa filiation avec Lex Luthor - peut-être plus grand encore. Aussi, la voir se balader en affichant clairement ses racines avait de quoi lui mettre la puce à l'oreille... En particulier considérant la manière dont il avait été appelé sur les lieux du crime. Quelles étaient les chances pour qu'elle soit apparue durant le battement de cils qu'il lui avait fallu pour arriver jusqu'ici ?

Au même moment, le sol s'affaissa sous les pieds de Shrapnel, le laissant s'enfoncer jusqu'au cou dans un bain de goudron sans qu'il puisse se débattre grâce à l'état catatonique dans lequel Miss Martian l'avait plongé.
Comme si quelque chose d'extrêmement chaud l'avait liquéfié à l'instant-même où Superman avait fait son entrée. Personne n'avait rien vu, mais la prison d'asphalte n'en était pas moins en train de se refermer, s'assurant qu'il ne viendrait pas les déranger.

Qu'est-ce que tu fais ici ? questionna-t-il, la mine renfrognée mais pas encore hostile - mais quiconque le connaissant aurait pu dire que ça risquait de ne pas tarder.


« What if I say I will never surrender ? What if I say I'm not like the others ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4444-superboy-rebirth http://dc-earth.fra.co/t4287-superboy-i-m-no-superman
Inscription : 23/03/2014
Messages : 8307
Situation : Après avoir discrètement infiltrée des survivants martiens blancs trouvés sur Mars sur Terre, une altercation entre eux et les Red Rockets tourne au drame. Son enquête avec Mister Miracle aprend à M'gann que J'onn serait le responsable. Celui-ci semble invincible et lui annonce que le feu n'a plus d'effet sur elle. Elle apprendra que ce n'est que psychologique et tentera de se suicider lors de la bataille de Gateway City après avoir revu sa famille réanimés en Black Lanterns. Elle est depuis hospitalisée à St Camillus.
Localisations : Earth


MessagePosté le: Ven 13 Oct 2017 - 0:55
[HRP : Désolé pour le délai de réponse. Ça continue Smile]

Elle le ressentit avant même qu'il ne soit là. Puis elle l'entendit et le vit... changé.

Comme elle.
Du blanc...

Du noir aussi... Des couleurs rassurantes pour le nouvel Ange de Metropolis ? Mais son apparence lui importait peu, ce qu'on lui avait dit semblait bien vrais.

Elle sentit la chaleur intense qui engloutit le monstre. Elle ne l'apprécia pas...
Même prisonnier physiquement à présent, elle ne libéra pas Shrapnel mentalement.

Elle s'avança vers lui, sans un mot, le regard un peu dur, répondant au sien, jusqu'à ce que Jimmy surgisse entre eux deux.

"Allons, allons, pas de quiproquo, les gars, hein ?"

"La tête de métal est hors d'état de nuire et c'est elle qui m'a demandé de t'appeler, Sup junior. Ce n'est pas pour vous battre, sûre ?"


Elle soupira.

"Oui... Je t'ai utilisé. Pardon..."

Jimmy fit le fière.

"Bah... je pardonne facilement. Je suis un gars comme ça..."

"Je l'ai fais pour te voir."

Elle s'adressait évidemment à Connor, au regret d'Olsen.

"Et..."

Elle hésita.

"C'est tout pour l'instant."

Elle commença à s'envoler pour partir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t5125-miss-martian-l-heritage-blanc#69347
Inscription : 05/12/2016
Messages : 3317
DC : Ra's Al Ghul.
Situation : Cherche sa propre voie.
Localisations : Metropolis.


MessagePosté le: Sam 4 Nov 2017 - 7:38
M'gann parut se raviser et commença à faire demi-tour.
Conner en fut un instant déconcerté. Elle avait pris la peine de faire tout ce chemin, de trouver Jimmy Olsen pour le contacter - tout ça pour ça ? D'ailleurs, comment avait-elle su qu'il fallait s'adresser à lui ? Et pourquoi être venue en personne alors qu'elle aurait pu le contacter par d'autres moyens ? S'il n'appréciait guère les communicateurs, elle savait qu'il ne les gardait jamais bien loin.
À moins qu'elle craigne qu'il ne décroche pas en voyant son nom s'afficher à l'écran. Ce qui, à bien y penser, n'était pas impossible ; ils n'avaient déjà plus vraiment de contacts depuis leur rupture, et après ce qui s'était passé la dernière fois... Il avait été soulagé quand Lilith leur avait dit qu'elle avait choisi de ne pas rester - et s'en voulait encore aujourd'hui. Ce n'était pas qu'il veuille l'exclure de sa vie, mais c'était simplement trop compliqué à gérer.

Un sentiment que tout ce qui s'était passé ces derniers mois, tous ces changements n'avait fait que renforcer. Il n'était plus la même personne - et d'une certaine manière, elle le rattachait au passé, à un jadis qu'il devait laisser de côté.
Malgré tout, il s'était inquiété pour elle - surtout de n'avoir pas de nouvelles de sa part alors que la bataille faisait rage au sein-même de leur communauté déchirée, en particulier quand Martian Manhunter avait été arrêté.

Celui-ci n'était peut-être pas vraiment son oncle, mais Conner était persuadé que cela la ferait réagir, appellerait à un mouvement de sa part. Il avait traqué les signes - cherché quoi que ce soit qui suggérerait qu'elle s'apprêtait à passer à l'action - mais n'avait rien trouvé.
Dans la mesure où il avait recours aux services du Bat-Ordinateur pour ce faire, cela suggérait qu'il n'y avait tout simplement rien à trouver ; point à la ligne. Quoi qu'elle ait pu faire pendant ce temps, elle n'avait pas pris part aux combats - ou l'avait fait sans laisser de traces.
Ce qui ne voulait pas dire qu'il ne lui était rien arrivé.

Attends, dit-il d'un ton qui se voulait sensiblement plus neutre en la suivant dans les airs - sans encore baisser sa garde, toutefois. Si elle semblait encore maîtresse d'elle-même, cela ne voulait pas dire qu'elle était parfaitement saine pour autant ; elle ne pouvait pas l'être, sans quoi elle n'aurait pas choisi cette apparence. C'était contraire à tout ce qu'il connaissait d'elle, et il était incapable de croire qu'elle ait changé à ce point - ne voyait pas ce qui pourrait le justifier.

Avant d'arriver à sa hauteur, il fit signe à Jimmy de les laisser. D'une part parce qu'il craignait encore que les choses dégénèrent, oui - mais aussi et surtout parce qu'il ne souhaitait pas qu'il assiste à cet échange. Que qui que ce soit le fasse, en fait.
À l'époque, Conner était déjà réticent à l'idée laisser savoir à leurs compagnons Titans qu'ils étaient ensemble - et n'y avait déjà consenti que parce qu'ils auraient fini par le savoir d'une manière ou d'une autre, ne serait-ce que parce que Tim suivait les leçons du meilleur détective du monde.
Sans compter le fait que certains membres de l'équipe faisaient du gringue à la jeune femme, et qu'il aurait fini par démolir l'un d'entre eux sans raison apparente s'il avait insisté pour garder ça secret plus longtemps.

Ainsi n'avait-il aucune envie que qui que ce soit écoute leur conversation. Ils n'étaient peut-être plus ensemble, mais encore maintenant, chaque dialogue entre eux restait à ses yeux quelque chose d'éminemment personnel.
Même sans parler de leurs sentiments l'un pour l'autre, elle avait fait beaucoup pour lui, l'avait ouvert au monde ; et si aujourd'hui encore il souffrait de certaines lacunes de ce côté, ce n'était rien en comparaison de l'animal farouche qu'il était à l'époque.
Ne serait-ce qu'au nom de cette gratitude, il ne pouvait la laisser repartir comme ça - pas sans connaître le fin mot de l'histoire.

Qu'est-ce qui t'est arrivé ? lui demanda-t-il en venant se placer devant elle, tâchant de ne pas lui donner l'impression de lui barrer la route. De toute évidence, elle était troublée ; qu'elle qu'en soit la cause, faire mine de la retenir risquait de la brusquer plus qu'autre chose. Pourquoi est-ce que tu voulais me voir ?



« What if I say I will never surrender ? What if I say I'm not like the others ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4444-superboy-rebirth http://dc-earth.fra.co/t4287-superboy-i-m-no-superman
Inscription : 23/03/2014
Messages : 8307
Situation : Après avoir discrètement infiltrée des survivants martiens blancs trouvés sur Mars sur Terre, une altercation entre eux et les Red Rockets tourne au drame. Son enquête avec Mister Miracle aprend à M'gann que J'onn serait le responsable. Celui-ci semble invincible et lui annonce que le feu n'a plus d'effet sur elle. Elle apprendra que ce n'est que psychologique et tentera de se suicider lors de la bataille de Gateway City après avoir revu sa famille réanimés en Black Lanterns. Elle est depuis hospitalisée à St Camillus.
Localisations : Earth


MessagePosté le: Sam 4 Nov 2017 - 23:11
[HRP : Avec de telles réponses, tu es tout pardonné.]

Elle s'y attendait et... c'était un peu le but de sa manœuvre qu'il ne la laisse pas partir comme ça après avoir échangé deux mots. Cela voulait au moins dire qu'il ne l'ignorait pas, qu'il s'intéressait à son état ; une première observation rassurante qu'elle avait toujours besoin de ressentir, malgré leurs rares entrevues au cours des dernières années, dont elle était la principale responsable.

Elle ne fut donc pas mécontente qu'il se poste devant elle et s'arrêta pour écouter ses deux questions et prendre une inspiration avant de répondre à la seconde :

"J'ai été absente un moment et j'ai appris tous les évènements récent et notamment le fait qu'un nouveau Superman opérait à Metropolis. Je voulais savoir si c'était bien toi, alors... j'ai fait en sorte de le voir de mes propres yeux. Voilà tout.
Je ne voulais pas te déranger... C'est vrai que c'est assez idiot de faire tout ça juste... pour ça."


En fait, il s'agissait d'autre chose évidemment. Elle avait besoin de le voir et de lui parler pour savoir où en était leurs rapports. Ce qu'elle savait de lui, mais aussi ce qu'il savait d'elle...
Et, la manière dont elle l'avait surpris, dont il l'avait regardé avec étonnement et sa première question, à laquelle elle n'avait pas répondue, furent la seconde observation rassurante.
Si Superman ne sait pas, le reste du monde ne le sait probablement pas...

Elle pris le temps de le regarder de haut en bas un instant, sans utiliser autre chose que ses yeux et cela lui arracha même un sourire, après que son état se soit apaisé de par ses réflexions précédentes.
Ce qui était rare depuis quelques temps...

"Tu as bel allure, vraiment. Le bleu et le rouge c'est pas...
Le blanc et le noir, c'est mieux."


Le voir ainsi était à la fois vraiment agréable et triste. Cela parce qu'il était vraiment beau et qu'il succédait à Superman. C'était son rêve qui se réalisait, non ? Enfin... ça ne devait pas être simple non plus, mais quel bel honneur.
Un honneur qui mettait aussi un terme définitif au passé chez les Titans. Il devait probablement faire parti de la Ligue de Justice maintenant, la Watchtower ; l'étape est franchie.
A la différence de leur passé, révolu également, mais au point mort. Une constatation bien moins agréable, mais... c'était mieux ainsi. Vraiment. Plus que jamais, il devait se tenir loin d'elle. Et ça lui avait bien réussi, non ?
Ils avaient trop changé. Lui vers le haut, elle vers le bas...

"Tu as repris ton héritage et moi aussi...
Voilà, voilà..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t5125-miss-martian-l-heritage-blanc#69347
Inscription : 05/12/2016
Messages : 3317
DC : Ra's Al Ghul.
Situation : Cherche sa propre voie.
Localisations : Metropolis.


MessagePosté le: Mer 3 Jan 2018 - 9:02
Megan ne semblait pas contraire à être arrêtée. Si sa présence, la manière dont elle avait refait irruption dans sa vie ne l'avait pas rendu aussi nerveux, il aurait peut-être même pu se rendre compte qu'elle semblait vouloir qu'on la retienne.
L'aspect public de ces retrouvailles n'était pas pour lui plaire : s'ils n'avaient pour l'heure que peu de spectateurs, la dernière chose qu'il veuille était de donner aux médias des raisons de passer au crible leur ancienne relation - et si elle n'était fort heureusement pas présente à cet instant, il doutait que Cassandra apprécie l'idée davantage.

Sans doute Megan n'avait-elle pas fait ça à dessein ; si Conner n'avait jamais été très perceptif, leur intimité avait fait qu'il le soit sensiblement plus la concernant - assez pour se rendre compte qu'elle avait l'air plus perdue qu'autre chose.

Cependant, le fait est qu'elle semblait aussi changée - métamorphosée, même, et cette fois la transformation n'était pas que physique.
Certes, seule la couleur de sa peau - de toute façon factice - s'en était trouvée modifiée, mais celle-ci était aussi l'indicateur d'un profond changement psychologique.

Jamais au grand jamais il ne l'aurait crue capable d'afficher son héritage de la sorte - celui d'un peuple auquel elle ne s'était jamais identifiée ; et pourtant... De toute évidence, depuis son départ de la nouvelle formation des Titans, les choses avaient changé.

Peut-être n'était-elle plus la Megan qu'il avait connu, celle avec qui il avait tant partagé ; peut-être était-ce quelqu'un d'autre - quelque chose d'autre - qui se tenait aujourd'hui devant lui ; et si déplaisante que soit l'idée, il devait l'envisager s'il voulait éviter d'être pris de court au cas où cela s'avérerait exact.
Si elle le voulait vraiment, elle avait déjà suffisamment de moyens de l'atteindre à sa disposition sans qu'il lui faille en plus y prêter le flanc. Dans la douleur de leur séparation, nombre de mots avaient été échangés, et beaucoup avaient laissé des plaies qui ne cicatriseraient jamais ; mais si pénible que ce soit de ne serait-ce qu'y repenser, il valait toujours mieux ça que de la laisser entrer dans sa tête pour faire le tri dans ses souvenirs.
Ça partait peut-être d'une bonne intention, mais elle n'avait aucun droit de lui enlever une partie de lui sans son accord - aussi désagréable qu'elle soit. Et tant qu'elle se trouvait à l'intérieur, qui sait quoi d'autre elle aurait pu altérer. Il ne s'était pas débarrassé du conditionnement pensé par Lex Luthor pour en recevoir un autre à la place.
Alors oui, Conner voulait bien lui accorder le bénéfice du doute ; mais de là à lui faire confiance, vraiment confiance... Après ce qu'elle avait fait, ça restait encore à voir. D'un bref signe de tête, il l'incita à prendre de l'altitude pour poursuivre plus loin leur conversation, qui pouvait fort bien s'avérer houleuse même sans le concours d'oreilles indiscrètes.

Tu aurais pu appeler, rétorqua-t-il avec scepticisme, quelque peu incrédule.

S'il était vrai qu'il n'était pas la personne la plus facile à joindre, elle était sans doute l'une des personnes les plus à même de le faire sur toute la planète, et ce même en excluant la télépathie qui était l'option la moins conseillée depuis leur rupture - qui n'aurait réussi qu'à ajouter l'insulte à l'outrage.
Il arrivait quelquefois à Megan d'être à côté de la plaque, ne serait-ce que par ignorance des moeurs humaines - ce en quoi lui, le produit de laboratoire au savoir préenregistré, serait mal placé pour la blâmer -, mais il avait peine à croire qu'elle n'y ait pas réfléchi, d'autant que c'était une lacune qu'elle avait appris à combler avec le temps.
Ça ne pouvait pas être que ça ; une impression qui se confirma quand il vit avec quelle difficulté elle parvint à ébaucher un sourire. Si elle n'était déjà plus aussi rayonnante qu'à la belle époque lorsqu'ils s'étaient vus pour la dernière fois, exprimer la moindre joie semblait à présent lui être presque douloureux.
Non, définitivement, quelque chose n'allait pas - mais quoi ?

Je ne voulais pas porter le même que lui, répondit-il tout en tirant sur un pan de sa cape immaculée. Sa mine se renfrogna légèrement : Pas après ce qu'il a fait.

Oui, Clark avait quitté les siens pour aller se ranger du côté de l'ennemi ; pour mieux disparaître quand le monde avait le plus besoin de lui. Quand avaient sonné les heures les plus sombres, il avait brillé par son absence.
Fort heureusement, il n'arborait déjà plus les couleurs de Superman quand il les avait laissés tomber de la sorte, mais Conner éprouvait néanmoins le vif besoin de redorer son illustre blason. De prouver qu'il pouvait être meilleur que lui ; de faire passer le goût amer de cette trahison.

Oh, Conner savait bien qu'il n'était qu'un remplaçant - qu'il avait encore beaucoup à faire pour être à la hauteur de cette légende, à supposer qu'il y arrive jamais vraiment. Mais lui au moins était fidèle au poste : c'est déjà plus qu'on ne pouvait en dire de son prédécesseur.
N'en déplaise à ceux qui attendaient encore patiemment son retour ; ils étaient coincés avec lui.

J'ai trouvé celui-ci dans la Forteresse, reprit-il en lâchant finalement le bout de tissu. Sans doute un costume de rechange. Je ne l'ai jamais vu le porter, et c'est encore celui dont les couleurs me correspondaient le mieux, alors...

Les bras croisés, il haussa vaguement les épaules. Il était conscient qu'elle n'avait probablement abordé ce sujet que pour ne pas laisser de silence gênant s'installer, mais ce n'était pas comme s'il était beaucoup plus à l'aise de son côté : autant donc profiter de l'occasion.
Hélas, is ne pouvaient tourner éternellement autour du pot : malgré le fait qu'ils se tiennent en plein ciel, il y avait un éléphant dans la pièce, et ce n'était pour une fois pas dû aux pitreries de Garfield.

Je ne l'ai pas choisi, tu sais. reprit-il la parole d'un air plus sérieux , laissant ces badineries vestimentaires de côté. Oh bien sûr, il avait toujours voulu être Superman ; c'était ce pourquoi il avait été créé. Mais il n'avait pas spécialement prévu de le devenir là, maintenant - pas comme ça. Seulement voilà : la défection de Clark ne lui avait guère laissé le choix. Personne d'autre ne pouvait le faire. Il fallait que ce soit moi.

C'était en tout cas ce dont il essayait de se convaincre ; la seule manière qu'il ait de se donner raison, de se dire qu'il avait bien fait. Ce n'était certainement pas l'opinion publique très divisée qu'il suscitait qui allait l'y aider.
Conner ne jugea pas utile de le mentionner : d'une part parce que si elle avait « entendu parler » du nouveau Superman de là où elle était, elle devait déjà être au courant ; d'autre part car ce n'était pas un débat qu'il souhaitait approfondir pour le moment.

Pourquoi ? Si le ton de rigueur était grave et sa mine tout autant, quelqu'un qui le connaissait autant qu'elle pourrait y reconnaître une pointe d'inquiétude exprimée à sa manière, quand bien même ce n'était pas évident. Pourquoi maintenant ?Qu'est-ce qui t'a décidée ?


« What if I say I will never surrender ? What if I say I'm not like the others ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4444-superboy-rebirth http://dc-earth.fra.co/t4287-superboy-i-m-no-superman
Inscription : 23/03/2014
Messages : 8307
Situation : Après avoir discrètement infiltrée des survivants martiens blancs trouvés sur Mars sur Terre, une altercation entre eux et les Red Rockets tourne au drame. Son enquête avec Mister Miracle aprend à M'gann que J'onn serait le responsable. Celui-ci semble invincible et lui annonce que le feu n'a plus d'effet sur elle. Elle apprendra que ce n'est que psychologique et tentera de se suicider lors de la bataille de Gateway City après avoir revu sa famille réanimés en Black Lanterns. Elle est depuis hospitalisée à St Camillus.
Localisations : Earth


MessagePosté le: Jeu 18 Jan 2018 - 23:55
[HRP: Désolé pour le délai. J'ai pas mal retravaillé cette réponse ; j'ai décidé de pas être trop bavard et aller trop vite en discussion.]


Elle le sentit l'observer et réfléchir à grande vitesse.
Évidemment, sa réponse ne lui suffisait pas. Après son refus de revenir chez le Titans, son absence lors des crises, ce qui s'était passé en Sibérie, sa disparition et sa réapparition en affichant cette couleur... beaucoup de questions pouvaient lui traverser l'esprit et elle, confuse, en deuil, seule, était la première à s'en poser.

Une solitude devenue insupportable si bien qu'elle s'était mise volontairement en situation d'être interrogée, quelle voulait presque tout déballer pour s'alléger, malgré les risques d'empirer leur relation tendue... en se rendant à Metropolis...

Il l'invita à s'élever, à s'éloigner des regards évidemment...

Par protection ou par honte ?...

''Et bien... je t'ai appelé en quelques sortes... avec cette montre.'' lui répondit-elle, même si ce n'était pas vraiment satisfaisant.

Elle acquiesca seulement et sans remarques suite à ce qu'il dit à propos de Superman depuis sa petite observation concernant son costume. Elle n'était pas très au fait des activités récentes, s'y étant tenue à l'écart, et aborder le sujet pouvait être un moyen de dévier la conversation. Mais c'est le sujet sensible de Conner qui avait, bien que dans de toutes autres mesures, une relation toute aussi complexe avec ses origines. Peut être que lui aussi avait besoin de déballer certaines choses, mais mieux ne valait pas qu'il s'en sente contraint.
Il avait plus de contacts, devait bien avoir d'autres personnes avec qui parler ou en tout cas, ce n'était pas lui qui avait subitement réapparu pour ça...

Face à son mutisme et un silence court, mais déjà gênant il la questionna sur... son timing. Enfin, c'était plus que cela, mais la pente devenait glissante maintenant...
Elle s'accrocha tout de même malgré son désir de tout lâcher.

''Maintenant parce que...

Je m'en vais !''


Après un ton hésitant elle termina sa phrase avec une singulière détermination ; pour s'en convaincre elle aussi. C'était presque sur un coup de tête, malgré des semaines de réflexions.

''Oui, je vais repartir dans l'espace.
Je n'ai plus rien qui m'attache ici. J'ai tout gâché... l'Australie ce fut une bonne période, mais ça n'a pas réussi... Revenir chez les Titans a été trop dangereux... pour les autres.
Et puis je suis partie dans l'espace, je suis revenu, j'ai trouvé la source de mon mal-être et... ce fut pire que tout...
J'aurai dû rester loin d'ici !''


Encore avec détermination, pour tenter de s'en convaincre.
Elle parlait avec un ton plus fort que nécessaire, mais sa voix se brisa sur cette dernière phrase.

''C'est de ma faute si tous le monde est mort en Sibérie...
C'est de ma faute.''


Elle ne sais pas si Conner a enquêté sur ce qu'il s'est passé en Sibérie il y a deux mois, si Mister Miracle, le seul témoin vivant en a parlé à la Ligue... mais peu importe. De toute façon, elle s'en va.
Mais plus seule...

''Tu... tu es dans la Ligue maintenant ? Tu as déjà vu les martiens qui y sont enfermés ?...''

Très glissant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t5125-miss-martian-l-heritage-blanc#69347
Inscription : 05/12/2016
Messages : 3317
DC : Ra's Al Ghul.
Situation : Cherche sa propre voie.
Localisations : Metropolis.


MessagePosté le: Sam 3 Mar 2018 - 14:22
Ce n'est pas ce que je voulais dire, répliqua Conner - mais il n'insista pas davantage ; leur relation était déjà suffisamment complexe sans la fustiger sur un point de détail.
Et puis, elle avait raison au fond : elle avait appelé et il était venu, c'était bien là l'essentiel - si cavalière que soit cette méthode.

Du reste, ses oreilles souffrant toujours de la sonnerie en question, ce qui le rendait peut-être un peu plus maussade que d'ordinaire - encore que la nuance soit infime. La prochaine fois, avant de reprendre les jouets de Clark à son compte, peut-être devrait-il s'assurer qu'ils n'aient pas ce genre d'effet indésirable.
Devrait-il envisager une sorte de Super-Signal ?
Assurément, cela lui épargnerait bien des migraines - et pour avoir passé une bonne partie de leur relation à se balader dans sa tête, notamment lorsqu'elles étaient de mise, M'gann n'était pas sans savoir qu'elles étaient pour lui aussi super que le reste.

Puis, avec brusquerie, elle lui annonça vouloir s'en aller. Quitter la Terre pour ne plus revenir. Dans un premier temps, Conner se contenta de hausser un sourcil. Quelque chose n'allait pas. Il en était certain désormais, même s'il ne savait pas exactement quoi - mais il n'allait pas tarder à le découvrir.

Je suis aussi dangereux que toi, fit-il observer. Il leva la main pour désigner le symbole qui frappait son torse : Et pourtant, regarde où j'en suis.

Ce n'était pas tout à fait la même chose, il le savait : là où il était capable de fendre la Terre en deux, M'gann était quant à elle capable de convaincre tous ses habitants qu'ils étaient depuis toujours des ornithorynques si l'envie lui en prenait.
Néanmoins, cette comparaison n'était pas sans fondement : elle était après tout ce qui les avait rapprochés, du moins en partie.
Lorsqu'ils avaient fait leur entrée à la Tour des Titans, ils étaient des étrangers ; on n'acceptait leur présence que parce que « les adultes » en avaient décidé ainsi, et c'était naturellement vers eux que les regards se tournaient en premier quand on soupçonnait quelqu'un de collusion avec l'ennemi.
Fort heureusement, cela s'était arrangé au fil du temps, et ils avaient fini par se faire accepter... Mais il n'avait pas oublié - et elle non plus, il était prêt à le parier.

En Sibérie ? interrogea-t-il, perplexe.

Conner n'avait pas eu vent de cette affaire : la Ligue ne s'était que fraîchement reformée, et la seule personne qui aurait pu lui en parler - M'gann exceptée - n'était que rarement présente ces derniers temps. Cela aurait d'ailleurs pu être quelque peu inquiétant, si le Néo-Dieu n'avait pas fait une marque de fabrique du fait de ne pas tenir en place bien longtemps.
Cela appelait à une enquête - mais malgré les quelques mois passés à acquérir les rudiments du parfait petit détective auprès de Batman, ce n'était pas ce qu'on pourrait appeler son domaine de compétence ; le sien consistant plutôt à frapper très fort ce qui avait besoin de l'être la plupart du temps.

J'ai tout récupéré en même temps que le titre. Le costume, les ennemis, la Forteresse, la place au sein de la Ligue... Tout.

La montre qu'elle tenait en était la preuve. Même s'il aurait voulu pouvoir se détacher de l'image de Clark, il savait que les gens avaient besoin d'un symbole familier - de ne pas être dépaysés. Hélas, malgré ces efforts, il était douloureusement évident qu'il n'était pas Clark ; il pouvait en avoir toutes les compétences, mais il n'avait pas son tempérament.
Pas sa patience ou son positivisme - entre autres choses que les journaux trouvaient chaque jour le moyen de lui reprocher, passant au peigne fin chacune de ses actions pour établir ce parallèle qui le minait moralement. C'était blessant, mais il apprenait petit à petit à passer outre - même s'il doutait qu'on puisse jamais vraiment s'y faire.
Beaucoup de héros avaient commencé leur carrière en étant à couteaux tirés avec la presse et les forces de l'ordre, après tout ; en partant de ce point de vue, il n'était pas si mal loti, même s'il demeurait navrant de faire ainsi polémique alors que l'on portait un « S » sur son plastron.
Quand il se rêvait Superman, ce n'était pas ainsi qu'il imaginait les choses - mais il n'avait pas d'autre choix que de s'en contenter.

Elle le questionna ensuite sur son engagement au sein de la Ligue - plus précisément sur ce qu'il avait pu voir depuis qu'il en faisait partie. Une fois encore, Conner n'avait pas la prétention d'être un enquêteur chevronné malgré son stage au sein de la Bat-Cave - mais il était difficile de ne pas commencer à voir où le problème pouvait se situer.

Non, dit-il en secouant la tête. Ça ne fait pas très longtemps que j'ai été enrôlé. Je n'ai pas encore eu le temps de visiter toutes les installations.

De toute évidence, M'gann avait choisi d'embrasser ses origines - et elle s'inquiétait pour son « peuple ». Il aurait aimé pouvoir la rassurer sur leurs conditions d'enfermement, mais même s'il se doutait qu'ils étaient correctement traités sous la surveillance de Batman et des autres, il était difficile de le dire avec aplomb sans avoir pu en juger directement. Il laissa planer le silence un bref instant avant de reprendre la parole :

Écoute. Je ne sais pas ce qui se passe, mais tu peux m'en parler. Je pourrai peut-être faire quelque chose. Ce n'est pas parce que... Il détourna les yeux, avalant sa salive. Parce que les choses ne sont plus comme avant que je vais refuser de t'aider. Il tendit symboliquement la main dans sa direction, lui promettant son assistance : Tu n'as pas besoin de partir. Sauf si... Sauf si c'est vraiment ce que tu veux.

L'idée que M'gann ne soit plus sur Terre éveillait en lui des sentiments contraires. À chaque fois qu'ils s'étaient revus depuis leur séparation, le malaise avait été palpable - et cette fois-ci ne faisait pas exception ; mais il pensait malgré tout que cela laisserait en lui une sorte de vide. Bien sûr, il pourrait toujours aller la voir ; traverser l'espace, vers Mars ou ailleurs, n'était pas grand chose pour lui - mais ce n'était pas pareil.
Et puis, M'gann aimait la Terre - sans doute plus que la plupart de ceux qui y vivaient. Elle n'en était peut-être pas native, mais s'y sentait dans son élément, sans quoi elle n'aurait jamais pu développer une personnalité aussi rayonnante que la sienne - du moins, celle qui était la sienne autrefois.
Même si le temps avait passé, qu'elle avait eu l'occasion de voir que ce monde n'était pas aussi rose que dans ses fantasmes, ne serait-ce qu'envisager de laisser tout ça derrière elle devait représenter un déchirement ; qu'avait-elle bien pu vivre pour en arriver à croire qu'elle n'avait pas d'autre choix ?

Par ailleurs, il y avait des sujets autrement plus importants à traiter, mais une autre question le taraudait toutefois : devait-il lui parler de Cassandra ?


« What if I say I will never surrender ? What if I say I'm not like the others ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4444-superboy-rebirth http://dc-earth.fra.co/t4287-superboy-i-m-no-superman
Inscription : 23/03/2014
Messages : 8307
Situation : Après avoir discrètement infiltrée des survivants martiens blancs trouvés sur Mars sur Terre, une altercation entre eux et les Red Rockets tourne au drame. Son enquête avec Mister Miracle aprend à M'gann que J'onn serait le responsable. Celui-ci semble invincible et lui annonce que le feu n'a plus d'effet sur elle. Elle apprendra que ce n'est que psychologique et tentera de se suicider lors de la bataille de Gateway City après avoir revu sa famille réanimés en Black Lanterns. Elle est depuis hospitalisée à St Camillus.
Localisations : Earth


MessagePosté le: Dim 25 Mar 2018 - 21:38
[HRP: Petit rappel toujours à d'autres qui liraient, ce sujet est mon tout premier depuis ma reprise et se situe avant tous les évènements qui ont apportés des révélations et des mystères sur ce qu'il s'est passé en Russie et qui n'a jamais été écrit dans le cadre du 4ML.]


Il ne savait rien ?
Ce qu'il s'était passé en Russie était réellement inconnu de la Ligue ? Mister Miracle s'était tue ou alors la communication au sein de la Ligue n'était pas entièrement équitable et Superboy avait été mis de coté ? Et le gouvernement Russe... et l'omniscience de la JL ???

Elle avait toujours idéalisée la Ligue, toute puissante, toute éternelle, Juste comme son nom mais...
Depuis quelques temps, depuis qu'elle avait craint leur réaction à la découverte de nouveaux martiens blancs proches à M'gann, qu'elle avait réussit à leur mentir pour les libérer de Mars et les cacher sur Terre avec leur propre vaisseau...
Depuis qu'elle les avait perdu et qu'une amertume la saisissait en pensant à ceux de sa race enfermés pour toujours dans les geôles du satellite, qu'elle était vraiment la dernière libre et vivante... cette image s'était dégradée.

Elle se sentit quelque peu vexée aussi... L’ignorance expliquait pourquoi personne n'avait cherché à la trouver depuis cet évènement bien qu'elle s'était caché comme il fallait, mais c'était dur à avaler. Que Conner, le nouveau Superman ! n'en soit pas au courant...
Des martiens blancs découverts et abattus en Russie, c'était pas un fait divers quand même !
Elle ne savait même pas ce qu'il était advenu de leurs corps... Elle regrettait tellement de s'être enfuie en les laissant... chassée par l'odeur de brûlé insoutenable.
Totalement consumés ou bien enterrés ou alors... disséqués !




''Tu ne sais pas ?!'' s'écria t-elle avec force. Sa colère intérieure se reportant sur leur discussion.

''Des martiens blancs que j'avais caché en Russie sont morts ! Des terriens sont morts aussi... des Red Rockets, les ''soi-disants'' héros de ce Pays qui les ont abattus et ça... ça devrait vous interpeller d'avantage... mais non ! Vous la Ligue, les plus grands héros vous ne savez rien du tout !?''

Son ton n'était guère sympathique s'ajouta à sa teinte blanche aux yeux rougeoyants d'avantage selon son humeur.

''En toute honnêteté, j’espérais utiliser ton nouveau statut pour obtenir des informations sur les martiens enfermés par la Ligue depuis leur invasion. Savoir si tous étaient coupables et dangereux ou qu'il pourrait y avoir des victimes collatérales, des êtres condamnés à tord. Des martiens que je pourrais libérer pour ne plus être seule de nouveau.

Toute ma vie ici sur Terre, mon unique vie à cause de mon amnésie, on m'a dit que les martiens blancs étaient des monstres ! Que j'étais l'enfant de monstres !
Je les ais vus les martiens blancs enfermés dans la prison de la Ligue, J'onn me les a montré il y a des années et j'ai eu peur d'eux aussi, comme tous le monde. Même s'ils étaient docilement endormis pour toujours... Puisque la Ligue ne tue pas, j'imagine que les enfermer à vie bénéficie à cette bonne conscience même si j'y vois assez peu de différence quand on ne donne aucune chance de rédemption...
A l'époque non. J'étais bien heureuse de ce traitement. Car jamais je ne devais être comme eux... jamais ! Je me l'étais promis sur la base de récits d'horreurs.

Je suis devenue une martienne verte, j'ai rejoint les Teen Titans. J'ai fais de mon mieux pour mentir et toute ma vie a été un mensonge !
J'ai eu peur de moi même, j'ai eu honte, j'ai renié tout. Et tu...

J'ai jamais mis le pieds sur Mars, j'ai préféré l'Australie... Je fuyait une planète comme le berceau du mal, une planète morte alors que j'avais tout sur Terre...
Une famille même, c'étaient les Titans... toi.
Alors que... ils m'attendaient depuis des siècles enfermés à l'intérieur.

Finalement... J'ai osé... Je les ai trouvé...
C'était...

C'était mon père, ma mère, mes frères et sœurs nés après moi... ils n'avaient jamais vu la lumière du soleil...
Et ce n'était pas des monstres ! C'était ma vraie famille !

Nous étions réunis, c'est pourquoi je n'ai pas rejoins les Titans après l'appel de Lilith et la crise de Raven et des Péchés. Je devais les surveiller, les garder cachés puisqu'ils sont si détestés, je pensais la Sibérie vide, propice... mais j'ai tellement eu tord, j'ai... j'ai échoué...''


Sa voix se brisa un peu.
Son ton colérique se teintait d'avantage de tristesse au fur et à mesure des révélations. Elle déversait tout, de manière un peu confuse, ravalant des phrases au dernier moment, mais s'en laisser de pause s'installer. Quitte à partir autant bien expliquer pourquoi, mais elle ne voulait plus d'empathie de sa part, elle ne voulait pas de réponse, pas de discussion.
Peut être lui arracher des regrets, c'était cruel, mais faire mal la tentait maintenant qu'elle était si furieuse contre tous.

''La haine rattrape toujours tout... détruit toujours tout... Les terriens les ont tués et je...

Cette planète a finie d'achever ce que je suis, alors oui, je vais la quitter très bientôt, puisque tu es si ignorant et incapable de quoi que ce soit.
C'était stupide ce que j'ai fais et tu...

Je te...''


Là elle ne put aller plus loin, mais inquiète de lui laisser l'occasion de répondre, elle refoula et repris.

''Adieu !''

Sur ce dernier mot elle partit comme une fusée, ne laissant que derrière elle un ''bang'' sonore, quelques larmes en suspension et beaucoup d'autres choses...



[HRP : Ça peut en rester là pour moi ou tu peux tenter de m'intercepter.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t5125-miss-martian-l-heritage-blanc#69347
Inscription : 05/12/2016
Messages : 3317
DC : Ra's Al Ghul.
Situation : Cherche sa propre voie.
Localisations : Metropolis.


MessagePosté le: Ven 13 Juil 2018 - 16:34
Conner sursauta quand elle se mit à élever la voix - et stoïque comme il l'était d'ordinaire, ce n'était pas peu dire. Il était bien placé pour savoir qu'il en fallait beaucoup pour en arriver là : il savait n'être pas toujours facile et, à l'exception de la dispute qui avait mis fin à leur relation, elle n'avait jamais eu un mot plus haut que l'autre à son encontre.
Il n'était certes pas le plus doué pour lire les émotions des autres - l'inconvénient d'avoir eu un environnement stérilisé pour seul foyer -, mais pour autant qu'il puisse en juger, rien dans le ton anodin de la conversation ne laissait présager une telle explosion. Bien qu'il ait déjà pu jauger qu'elle n'avait pas l'air sereine, il n'aurait pas cru que ce soit à ce point-là - et il peinait encore à en déterminer la cause.

Mais ce n'était pas pour autant qu'il allait se laisser hurler dessus sans broncher - même si, par chance, la surprise empêcha la colère de prendre le dessus. Pas tout de suite, en tout cas - mais cela pouvait changer très vite : qu'il le veuille ou non, même si cela faisait des années qu'ils n'avaient plus eu une vraie discussion, elle était toujours la plus à même de lui tirer les réactions les plus vives, dans le bon sens comme dans le mauvais. Hélas, le mauvais avait primé lors de leurs dernières entrevues - et celle-ci était, hélas, partie pour suivre le même exemple.

Nous étions en guerre, au cas où tu n'étais pas au courant. riposta-t-il sèchement - et s'il y avait du ressentiment dans sa voix, il n'était pas seulement dû à cette attaque aussi soudaine qu'injustifiée.

Lorsqu'il avait appris l'arrestation de Martian Manhunter, il avait remué ciel et terre pour la retrouver - pour bien peu de résultats, en dépit des facilités que lui valait le matériel de pointe laissé à sa disposition par le Chevalier Noir.
Faute du moindre indice quant à l'endroit où elle avait pu aller, il n'avait eu de cesse de s'en faire à son sujet jusqu'à ce que Waller soit évincée de son trône - jusqu'à ce qu'il ait pu vérifier de ses propres yeux qu'elle n'était pas dans une cellule ou sur une table d'opération.

Et voilà qu'elle réapparaissait, transformée, après des mois d'absence - qu'elle venait le chercher dans sa ville pour déchaîner contre lui il ne savait quelle frustration.
S'il n'avait pas à attendre des remerciements de sa part - d'autant qu'elle n'en avait sûrement pas la moindre idée -, est-ce que ces invectives étaient vraiment tout ce qu'il méritait en retour ? Et pire encore, elle admettait n'être venue à sa rencontre que pour profiter de sa position ?

La League vient tout juste de se reformer, reprit-il, le ton à peine moins dur. Et elle a du retard à rattraper. Excuse-moi d'avoir eu autre chose à faire que de demander à voir tous les dangereux malades qu'elle garde dans ses cages.

D'autant que ceux-ci étaient disséminés sur plusieurs sites aussi éloignés que possible les uns des autres, l'histoire ayant prouvé à maintes reprises que concentrer trop de super-criminels au même endroit était le meilleur moyen de se retrouver avec une situation de crise sur les bras.
Trop peu d'institutions étaient réellement adaptées pour les accueillir, mais ils mettaient à profit chacune d'entre elles. D'autant qu'avec la fréquence à laquelle certains d'entre eux parvenaient à s'offrir une libération prématurée, leur donner l'occasion de se faire trop « d'amis » à emmener avec eux au moment de leur sortie n'était pas vraiment la meilleure des idées.
Il frappa sa paume sur le symbole qui ornait son torse - sur cet emblème qui, depuis quelques mois, lui semblait peser tellement plus.

Et moi ? Je dois passer derrière Superman pour reprendre tout ce qu'il a laissé en plan. Je dois faire en sorte que les gens ne voient pas la différence. Pas seulement ici, mais partout dans le monde. Parce que c'est ce que ce blason veut dire, parce que personne d'autre ne peut le faire à part moi. Le sang commençait à battre à ses tempes ; au cours de son laïus, il avait sans le vouloir gagné en volume. Ce n'est pas comme ça que je voulais que ça se passe. Tu devrais le savoir, après tout le temps que tu as passé dans ma tête.

Il serra et desserra les poings, tâchant tant bien que mal de se contenir - de ne pas rendre cette scène pire qu'elle ne l'était déjà. Il avait conscience d'avoir été blessant, mais était encore trop à chaud pour en éprouver des regrets, même si cela ne tarderait sans doute pas à venir.

Alors non. Je ne sais pas pour les autres, mais je ne suis pas au courant.

Et il y eut la confession, l'explication qui devait lui permettre de comprendre le pourquoi de cette hostilité à son encontre - et avec elle, la contrition de s'être emporté en retour. Comme à chaque fois. À chaque fois qu'ils se revoyaient depuis leur séparation.
Lorsqu'ils s'étaient brièvement revus en Australie, peu après avoir laissé de côté leur carrière héroïque, les choses s'étaient soldées de la même façon - mais au moins avait-il eu l'impression qu'elle s'épanouissait dans son nouvel environnement, qu'elle gagnait à être laissée tranquille. À pouvoir refaire sa vie.

Il avait à présent la preuve du contraire : à s'isoler de la sorte, elle n'avait réussi qu'à se rendre plus vulnérable à des démons dont il aurait aimé la croire débarrassée. Ceux de ses origines. Non seulement se voyait-elle plus que jamais comme un monstre - mais elle avait en plus choisi de l'assumer. Quelle que soit la manière dont cette histoire allait se terminer, il ne lui voyait pas de fin heureuse - et le pire était qu'il s'en sentait responsable. C'était lui qui l'avait rejetée, après tout : en seraient-ils là s'il avait accepté de pardonner ?

Tu n'as jamais été un monstre pour moi, lui rappela-t-il d'une voix désormais plus douce, compatissante.

Elle en avait eu la preuve formelle : pas un instant il ne lui avait reproché de lui avoir caché sa vraie forme - de lui avoir menti sur sa réelle nature, pas plus qu'il n'avait manifesté le moindre dégoût en la découvrant et ce malgré le fait qu'ils soient déjà intimes lorsqu'elle avait trouvé le courage d'avouer. Certes, leurs rapports passés étaient tels qu'ils rendaient son cas particulier à bien des égards, mais il jugeait néanmoins bon de lui remémorer ce détail.
Il laissa planer un court instant de silence ; d'une part pour trouver quoi dire - l'éloquence n'avait jamais été l'une de ses qualités premières -, d'autre part pour faire redescendre son thermostat émotionnel de quelques degrés. Être aussi soupe au lait n'était plus permis, plus maintenant qu'il avait un blason à redorer et une image à entretenir.

Avant qu'il ait pu reprendre la parole cependant, Miss Martian éclata une dernière fois - en cri comme en sanglots - avant de tenter de se dérober à lui... Mais il était hors de question de la laisser partir de la sorte.

La jeune femme était rapide, oui, mais pas assez pour creuser la distance avec un kryptonien au mieux de sa forme ; il ne lui fallut donc qu'un instant pour se retrouver devant elle et lui barrer le passage.
Bien entendu, elle pouvait toujours se rendre intangible et lui passer à travers pour continuer sa route - mais il osait croire que, quel que soit son état de nerfs, elle avait encore suffisamment de respect pour lui et ce qu'il pouvait bien avoir à dire pour ne pas en arriver là.

M'gann, attends ! s'exclama-t-il - et si sa voix était à nouveau empreinte de fermeté, celle-ci avait plus vocation à lui faire regagner un zeste de sang-froid qu'à la fustiger de quelque manière que ce fut. Je... Sais que les choses n'ont pas toujours été facile entre nous, et... Elles ne seront sans doute plus jamais comme avant. Je ne peux pas t'empêcher de partir si c'est ce que tu veux vraiment... Il releva les yeux pour les planter dans les siens. ...Mais je veux que tu saches que tu seras toujours ici chez toi. Que ce monde sera toujours le tien. Et si quiconque y trouve à redire, c'est à moi qu'il devra rendre des comptes.

Il fit mine de tendre la main vers elle avant de se raviser ; s'il était apparent qu'il cherchait un moyen physique de lui témoigner son affection, l'importance qu'elle avait à ses yeux, l'état on ne peut plus trouble de leur relation l'empêchait de savoir quelle forme y donner. Faute d'y parvenir, il commença à se détourner, sans hâte ni envie - même si ce dialogue pourtant si bref avait suffi à ce que mille et un périls planent sur le monde et réclament son attention.

J'espère juste que tu trouveras ce que tu cherches.

Et que tu n'auras pas à le regretter.


« What if I say I will never surrender ? What if I say I'm not like the others ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4444-superboy-rebirth http://dc-earth.fra.co/t4287-superboy-i-m-no-superman
Inscription : 23/03/2014
Messages : 8307
Situation : Après avoir discrètement infiltrée des survivants martiens blancs trouvés sur Mars sur Terre, une altercation entre eux et les Red Rockets tourne au drame. Son enquête avec Mister Miracle aprend à M'gann que J'onn serait le responsable. Celui-ci semble invincible et lui annonce que le feu n'a plus d'effet sur elle. Elle apprendra que ce n'est que psychologique et tentera de se suicider lors de la bataille de Gateway City après avoir revu sa famille réanimés en Black Lanterns. Elle est depuis hospitalisée à St Camillus.
Localisations : Earth


MessagePosté le: Sam 14 Juil 2018 - 19:51
[HRP: Juste un point, je situe toujours chronologiquement ce sujet comme mon premier depuis le retour de M'gann, alors les révélations sur J'onn, mon sujet avec Miracle, son arrestation avec Hangman, se situent forcément après. J'avoue que c'est un peu la galère niveau décalages, incarnations et conséquences depuis que ce sujet a été lancé ^^]


Elle pouvait avoir bien des raisons de s'en vouloir de n'avoir pas participé à l'enquête sur les complots d'Amanda Waller et le combat final aux USA afin d'en limiter les dégâts comme tout bon ancien Teen Titan l'aurait fait, volontairement en retrait de toutes actions héroïques pour aider, surveiller et apprendre de sa famille blanche intégrée secrètement en Sibérie depuis des mois. Mais à présent, ces problèmes d'américains là n'avait plus aucunes importance à ses yeux et elle n'accepta pas l'excuse de Conner de cette distraction pour ignorer ce qui lui était arrivé à elle, plus récemment. Une colère qui aurait dû se diriger vers la Ligue ou la Russie qui avaient certainement gardé secret ces éléments pour des raisons diplomatiques, mais là elle n'avait que lui en face pour que ses larmes deviennent sueurs.

Superboy ne tiqua pas d'avantage concernant son projet assez fou de libérer les martiens blancs soigneusement enfermés par la League depuis des années, plutôt il lui parla de lui, de ses propres problèmes vis à vis du symbole et des responsabilité qu'il devait porter suite à la disparition de Superman. Et cela l'énerva d'avantage... car elle ne considérait pas ses paroles digne d'intérêt face au drame familiales et mystérieux qui l'avait, elle, ravagée. Pourtant, Superman pouvait être mort ? Superboy pouvait le considérer comme un père ?
Elle se montra particulièrement égoïste et ne se fait même pas cette réflexion.
Et, elle en ignora presque sa pique ensuite, celle qui revenait toujours et faisait d'ordinaire toujours mal, concernant son esprit qu'elle avait pénétré sans son accord. Elle en ignora totalement sa tentative d'être plus doux et compatissant enfin.
Un feu brûlait en elle, malgré tout ce que cette expression implique véritablement pour une martienne. Un feu de paille, vif et court, mais clairement il ne fallait pas souffler d'avantage dessus car, dans ses yeux devenant flamboyants on pouvait réellement penser qu'elle pourrait se montrer vraiment méchante.
Après, s'être livrée (en partie) sur tout le sujet de ses peines récentes, elle avait vraiment mal pris ses réponses et le fait qu'il la retienne était un risque.

Elle parla de manière glaciale, le feu contenu :

''Ce n'est pas ici chez moi.
Je me fiche des avis des autres et tu perdra ton énergie à te mêler à ça comme tu le prétend maintenant ; c'est trop tard.
Je n'ai plus besoin de toi. Tu n'es qu'un symbole pour eux, comme je suis un monstre.
C'est finis.''


Et pour tenter de s'échapper réellement cette fois, elle ne partie pas comme une fusée mais disparue, devint invisible, en même temps que ces derniers mots qui sonnèrent comme un glas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t5125-miss-martian-l-heritage-blanc#69347
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

[4ML] A call for Superman [PV Superman]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» SUPERMAN RETURNS - SUPERMAN/CLARK KENT 2in1 (MMS50)
» Superman Returns !!
» Superman
» Cinemaquette Superman Transformation
» SUPERMAN RETURNS - SUPERMAN (MMS14)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Metropolis-