-96%
Le deal à ne pas rater :
Chargeur sans fil – Samsung EP-P1100 Intérieur – ...
0.94 € 20.94 €
Voir le deal

 

 [4ML] Tandis que les feuilles tombent… Le temps passe et la vie nous quitte… [PV Barry Allen / The Flash]

Invité

MessagePosté le: Ven 15 Sep 2017 - 19:39
Quatre mois, quatre mois se sont écoulés depuis la dernière fois que j'ai mit les pieds ici. Près de 120 jours passés loin des Etats-Unis et de leurs frasques. J'ai rejoint Edimbourg en Ecosse. Et après plusieurs jours de débauche, d'alcool et de démons… J'ai fini par apprendre qui j'étais, les raisons pour lesquelles je faisais tout ça, et surtout, surtout, à quel point j'aimais la vie. Putain ! A quoi ça pouvait bien servir de rester debout si ce n'est pas pour profiter du temps qui passe ? Renvoyer des démons en Enfer, faire chier les superslips, siffler des bouteilles entières de Gin Tonic et passer ses nuits dans les bras d'une femme amoureuse. Ouais… Je faisais tout ce qui me plaisait. J'étais "Mother fuckin" John Constantine après tout. Et même si aujourd'hui j'avais du mal à relever la tête, j'appréciais l'air frais de ce patelin. Leurs bancs n'étaient pas si inconfortables en fait. Surtout après avoir passé quasiment trois mois allongé sur un matelas infestés de puces, la tête dans son vomi et une odeur de cocaïne flottant dans l'air. Ouais. C'était ça la vie. Je l'avais choisie. Choisis la vie mon pote… Mais quelle connerie…

Maintenant nous étions en Automne, cette saison ou tout semblait changer, même si au final, il n'en était rien. La vie était un cycle sans fin. Un cercle vicieux dans lequel le moindre petit engrenage était parfaitement huilé et ne bloquait jamais. Les cendres de ma clope tombaient sur ma joue, et malgré la brûlure qu'elles me faisaient ressentir, je ne bougeais pas. Qu'en avais-je à faire ? La douleur, la souffrance, la perte d'un être cher… Toutes ces histoires étaient si… dérisoires quand on y réfléchissait bien. Avais-je besoin de me poser toutes ces questions "existentielles" alors que dehors, tout autour de moi, les gens passaient sans même faire attention à l'espèce de cadavre ambulant, arborant un trench-coat beige, une cravate noire et sentant la clope à des miles à la ronde ? Non. Ils avaient tous trop à faire. Nous ne prenions pas assez de temps pour nous, pour ceux qui nous étaient chers. Chas', Téfé, Kit, Ellie… Mais le Snob aurait pu me manquer. Car ouais, John Constantine, celui qui, aux yeux de tous passait pour le pire connard de l'univers avait aussi des sentiments. Par ma faute une enfant avait périe et s'était retrouvée emportée en Enfer ; son visage me hantait encore, et rien ni personne ne pouvait y faire quoique ce soit. Pas même la Présence Ultime, ni l'autre Cornu… J'avais même essayé tout ce qui pouvait être utilisé pour oublier. Mais rien n'y avait fait.

C'était d'ailleurs encore pire désormais. Voilà des jours que je n'avais pas dormi. Et ça devait se voir sur ma tronche d'ailleurs. Celle d'un abruti qui s'en voulait malgré son sourire et son cynisme… Celle du type qui, affalé sur un banc, les bras passant de l'autre côté du dossier, la tête renversée et le regard dans le vague, contemplait le ciel obscur du milieu de la nuit. J'ignorais comment j'avais fait pour arriver jusqu'ici. La ville des superslips rouges ne m'avait jamais attirée, mais ce que j'avais prit à Edimbourg avait du avoir des effets "indésirables" sur moi et… Mon corps s'était mit en tête de me faire débarquer ici. Un souffle de vent, aussi léger qu'une caresse passa dans mon cou. C'était agréable, et à la fois troublant. Je repensais aux baisers de Kit, lorsque le matin, alors qu'elle se réveillait dans notre lit, prenait plaisir à m'embrasser ainsi. Une fois de plus j'avais fait le con, une fois de plus j'avais ruiné ma vie, mon amour. Les feuilles tombaient et la vie continuait de passer tandis que moi, dans mon immense et incompréhensible connerie, je stagnais… Avais-je peur ? Non… J'étais simplement un parfait abruti… Incapable de me rendre compte du bonheur que je pouvais avoir. Le fuyant comme la peste et n'espérant qu'une chose. Que tôt ou tard ma mort puisse permettre à d'autres de vivres…


- Tu es un con John Constantine… Un putain de con !

Je me parlais… M'engueulant à moitié à travers mes lèvres mi-closes. Personne ne semblait m'avoir entendu parler. De toutes façons, ça devait faire plusieurs heures que plus âme qui vive ne passaient devant moi. Et puis… Qu'en avais-je à foutre ? Chacun vivait sa vie et la choisissait à sa manière. Alors pourquoi quelqu'un aurait prit le temps de s'arrêter, ne serait-ce qu'une minute, une seconde, pour discuter avec un type comme moi ?
Revenir en haut Aller en bas
 

[4ML] Tandis que les feuilles tombent… Le temps passe et la vie nous quitte… [PV Barry Allen / The Flash]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Central City-