Quand le passé vous rattrape. [ Pv Barbara et Talon + bat-family]

Invité

MessagePosté le: Lun 18 Sep 2017 - 18:20
Jason était rentré chez lui après cette réunion bien intense on vas dire, il arrivait devant sa porte quand un paquet bien fermé se trouvait là sur le palié. Cette situation avait de quoi le faire douté, en effet personne n'était censé savoir où il habitait, enfin habité, squatter serais plus approprié. Méfiant il prenait le paquet et entrait chez lui, posant la boîte sur ce qui lui servait de table, il ne savait pas encore si il devait ouvrir ce paquet ou non. Son instinct de voyou lui indiquait de ne pas le faire, quelque chose clochait et si il avait bien appris une chose c'était qu'il fallait ce méfier de tout ce qui n'était pas prévu.

Après avoir passer une bonne dizaine de minute à fixé le carton sans savoir quoi faire, il se décidait, après tout si une bombe était là elle aurait probablement déjà sautée. Et puis ce n'est pas en réfléchissant qu'on obtient des résultat et franchement il mourrait d'envie de savoir ce qui l'attendait. C'est donc son casque rouge posé qu'il sortait un poignard de sa ceinture, il posait une main sur le paquet et trouait les endroit comprenant du scotch pour pouvoir avoir accès à l'intérieur. Aucune provenance, plus le temps passait plus il avait un mauvais préssentiment, il connaissait bien ce genre de paquet. Lui-même en avait envoyé quelques'un à certaines personnes mal honnêtes.

Dès la première entaille une odeur puissante, cette odeur il avait appris à la reconnaître. Son coeur battait de plus en plus rapidement, de ces deux mains il écartait les morceaux de cartons qui le gênait, à l'intérieur du paquet se trouvait un doigt, dans une boîte isotherme avec de la glace pilé à l'intérieur. Sur le coup il ne comprenait pas pourquoi ce colis lui était adressé, entre la boîte et le carton se trouvait une feuille de papier. La lettre était écrite en portugais, il comprenait ce qu'elle voulait dire car durant son absence il avait vécu quelques temps au Brésil chez une vieille dame, qu'il appelais abuela. Il n'avait jamais demandé son vrai nom.

Tout de suite il sentait une immense colère montée en lui, sa main écrasait le papier le réduisant à l'état de boulette rapidement. Il venait de comprendre ce qu'il c'est passer, des hommes tiennent sa "abuela", le doigt du paquet était l'un des siens. Il l'avait reconnu grâce à une bague qu'il lui avait offert en la volant à une femme d'un parrain local. Jason avait bien pris soins de le caché à tout le monde exprès pour ne pas lui attiré des problèmes. Il sortait la boîte contenant le doigt et balayait le carton d'un geste violent l'envoyant dans le mur. Ces enfoirés lui ont coupé un doigt et en plus de ça ils la gardent enfermé dans un vieil entrepôt.

Ils voulaient la guerre ? Très bien il l'auront, personne ne peux menacer Jason sans en payé le prix fort, surtout en se servant de ces proches contre lui. Un doigt en moins ? Très bien pour le compensé il trouveras leur femmes, leurs enfants, et leur parents les tuant tous un par un. Aucun d'entre eux n'allait re sortir de cette histoire vivant, Red Hood allait débarasser ce pays de touts ces enfoirés. Il sortait de sa poche un téléphone non traçable à carte prépayé puis composait un numéro qu'il avait gardé dans un coin de sa tête.

Victor ? Tu te souviens le service que tu me doit ? Il est temps pour toi de payé ta dette. Prépare tout j'arrive.

Victor était un petit criminel de bas étage que Jason à sauvé il y a de ça quelques années. En tuant tout ces bosses Jason avait fait de lui le gros trafiquant d'arme qu'il est aujourd'hui. Maintenant Jason allait avoir besoin de beaucoup d'armes, un grand nombres. Il lui fallait aussi un avion, un avion qui n'aurais aucun mal à passé la frontière. Pour ça il avait encore une bonne connaissance à qui il avait évité deux-trois pépins.

Son téléphone en main il composait le numéro.

John ? J'aurais besoin de toi mon ami, il me faudrait un pilote et un avion pour Rio d'ici
deux heures ?

Génial, je te revaudrais ça. Bien sur tu auras le droit à ta petite compensation.


Grâce à John Jason avait un avion prêt à décollé pour Rio dans deux heures, ce qui lui laissait largement le temps de passer récupérer son paquet chez son ami Victor. Sans perdre plus de temps Jason mis la boîte avec le doigt dans son congélateur. D'un geste rapide il ouvrait le placard de sa cuisine, ouvrait le double-fond et sortait des poignards ainsi que deux pistolet mitrailleurs. Son casque rouge enfilé sur la tête, les clés de sa voiture et direction chez Victor sur les docks de Gotham.

En arrivant sur place, il trouvait le hangars concerné garait sa voiture cent mètres plus loin et frappais à la porte indiquant son nom à l'homme qui était derrière la porte. En entrant devant lui se trouvait trois tonneaux, en ouvrant le couvercle un premier fond avec du pétrole, puis en l'enlevant un deuxième avec des armes en tout genre. Toutes ces armes étaient pour Jason et son voyage, il mettait le tout dans un sac de sport et quittait la pièce laissant deux grosses liasses de billets.

En voiture direction l'aéroport où son pilote l'attendais, ce serais un vol de nuit. Pour éviter au maximum d'attiré l'attention, cette avion était juste assez grand pour un pilote, un co-pilote et un passager. Aucun co-pilote Jason prenait la place libre et attendait son arrivé sur place.

Après un long voyage il se réveillait quand l'avion était à deux doigt de se poser, avant de descendre il laissait un pourboire au pilote pour le remercié et s'excusé du dérangement. Son sac à l'épaule il payait quelques personnes et évitait la sortie principale donc la fouille, et avait une voiture loué spécialement pour lui qui l'attendait. Bien sur le nom sur la location était un faux, celui d'un criminel local. En cas de souci ce serais lui qui serais arrêter.

Il roulait direction sa planque pour la mission, arriver sur place ces armes bien cachée et il était temps de mettre en place le plan. Avant tout il devait appeler du renfort, sur la fréquence de la bat-family.

Ici Jason peux importe qui reçois ce message j'aurais besoin d'aide, je suis actuellement à Rio.

Red Hood,terminé.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 17/01/2017
Messages : 487
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Sportsmaster ; Ch'al Andar/Hawkman ; Orin - The Aquaman
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Jeu 21 Sep 2017 - 15:44
Rio de Janeiro.
Deuxième plus grande ville du Brésil, considérée à tort dans le monde entier comme la capitale du pays ; connue essentiellement pour son carnaval, ses plages, sa statue du Christ, ses stars du ballon rond et quelques dérives médicales voire sexuelles.
Une ville de fête. Une ville de folie. Une ville de fureur. Une ville dangereuse.



Les favelas, les célèbres quartiers populaires qui se sont entassés les uns sur les autres, accumulant les populations, les gangs, les trafics, mais surtout la misère et la pauvreté, attirent immanquablement l’attention.
Ces zones, véritables jungles, labyrinthes parfaits et absolus, excitent les imaginations, et rendent littéralement fous ceux qui tentent de s’y plonger sans guide – encore plus ceux qui y viennent avec des intentions agressives.
La police, notamment, y a toutes les difficultés du monde pour y faire régner la Loi. Les favelas, en fait, ont leurs propres Lois, qui seules s’imposent à ceux qui ont la folie ou le désespoir d’y vivre.


« Jason. »

Une voix lourde et forte se fait soudain entendre sur une fréquence unique – spécifique.
Celle réservée à la Batfamily.


« Tu as appelé. »

Le jour se couche sur les favelas de Rio de Janeiro, une zone dangereuse mais extrêmement prisée pour quiconque souhaiterait se cacher et trouver une planque discrète ; du moins, si cette personne connaît suffisamment de monde dans la ville pour espérer ne rien risquer en pleine nuit.

« Je suis venu. »

Une forme massive se tient dans l’ombre, sur un des toits des favelas. La forme bouge légèrement, révélant temporairement…
… une allure étrange, très urbaine et citadine, qui rappelle quelques costumes de ladite Batfamily.

« Où es-tu ? »

Une heure plus tôt, un avion privé de Wayne Airlines s’est posé discrètement à l’aéroport, libérant un seul passager qui s’est fondu dans la ville – avec la force de l’habitude.
Bruce Wayne, en effet, a passé du temps ici, dans sa jeunesse. Durant sa formation. Il y a appris, beaucoup. Et entend utiliser cette expérience pour venir en aide à Jason Todd, un de ses anciens apprentis, celui qui est décédé… celui qui lui a brisé le cœur.
Si leurs rapports ont été longtemps complexes, une forme d’apaisement véritable est intervenue récemment ; même si Jason a décidé de quitter son influence, il lui a confirmé leur attachement mutuel – et lui a offert quelque chose que Bruce, lui-même, se refusera toujours.
Son pardon.

Pour cela… et pour tant d’autres raisons… Bruce n’a pas hésité en entendant son appel.
Il est venu.
Il est venu pour son fils qui a besoin d’aide.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 27/08/2017
Messages : 43
Localisations : Gotham City
MessagePosté le: Jeu 21 Sep 2017 - 17:20
Talon ne connaissait pas le Brésil. Il avait soit déjà mis les pieds à Santa Prisca, et avait failli en repartir les pieds devants, mais l'Amérique du Sud est un continent hétéroclite. Toutefois, un artiste de l'évasion ne connaissait pas la peur de l'inconnu. Et encore un moins quand un de ses alliés les plus proches l'appelait à l'aide. Calvin avait fait la connaissance de Jason Todd lors de la bataille contre Waller. Il s'était naturellement trouvé compatible avec lui, et par la suite, avait pu renouveler leur travail d'équipe au coté de Red Devil au sein des Outlaws. Mais cette fois, il n'appelait pas les Outlaws. Il appelait la Bat Family alors même qu'il venait de la quitter. Cette fois, le problème était personnel.

"Je viens d’atterrir. Je me dirige déjà vers la ville. Indique moi ta position.

Talon, terminé."


Le vent courait dans les cheveux de Calvin. Une moto l'attendait à l'aéroport, ainsi qu'une copie de son équipement dans une mallette à sa disposition. Casey était irréprochable en ce qui concernait la préparation des missions. Un jet privé, une armure, une moto, des armes. Il avait tout pour venir en aide à son allié. L'oiseau de nuit se dirigeait en tout cas vers les Favelas. Il se doutait bien que si Jason avait des problèmes, c'était avec les gangs de ces bidonvilles. En tout cas, ça ne serait pas dur de trouver une zone isolée pour enfiler son armure.

Quelques heures plus tard, une communication sur le canal de la Bat-Family surprit Talon, déjà équipé et posté en surveillance sur un toit isolé. Il reconnut immédiatement la voix du chevalier noir. Il se doutait que d'autres alliés les rejoindraient. L'arrivée de Batman était pourtant une surprise majeure. Jason n'avait pas encore manifesté sa position. Cela serait déjà pas mal de retrouver le chevalier noir. C'était évident qu'il aurait besoin de lui.

"Batman, je vous rejoins tout de suite. Talon, terminé."

Quelques instants plus tard, Talon atterrit sans un bruit sur un toit. L'ombre noire du Chevalier se repérait sur les toits rouillés. Mais ce n'était pas son armure habituelle. C'était une forme plus profilée, plus dangereuse. Plus intimidante. C'était impressionnant de perfomance. Un demi sourire aux lèvres, Talon fit savoir sa présence en faisant claquer son gantelet sur une plaque de tôle.

"Jolie armure."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Sam 23 Sep 2017 - 12:45
Cela faisait à peine une journée qu'il avait envoyé le signal, il se doutait que si quelqu'un était venu ils étaient sans doute sur place. Même si ils étaient assez embêtant ils n'étaient jamais en retards quand l'un d'entre nous en avait besoin. Cette nuit il n'avait pas dormis, du moins pas plus d'une heure, tout le temps passé réveiller il réfléchissait à comment s'en prendre à ces enfoirés de première sans pour autant les tué même si il en avait très envie. Sur le mur face à son lit ce trouvait la tête ainsi que les noms de tout ceux qui sont potentiellement impliqué dans cette histoire, Jason reste assis son poignard dans les mains, il cherchait tout les endroit connus du cartel dans lesquels ils seraient peut-être.

D'un côté il espérait trouver de cette façon, même si il se doutait qu'ils ne seraient pas assez idiots pour la retenir dans un endroit qu'il connaissait, du moins lui ne l'aurais pas fait à leur place. Jason sortait son téléphone, il composait un numéro spéciale. Au téléphone il demandais à son interlocuteur de trouvé une piste sur cette bande en échanges de quelques dollars. Maintenant pour que le reste puisse le trouvé il envoyait sa position dans un signal radio. Batman serais en mesure de comprendre, ainsi que la plus part de la famille, ce signal envoyait sa position exacte.

Il ne pouvait pas se permettre de les appelés directement, si quelqu'un interceptait l conversation sa mission serais compromise. Comme il n'était pas spécialement apprécier de tout le monde ici, vallait mieux éviter de leur donné l'endroit exacte où il dormait provisoirement. Assis sur une chaise, il se trouvait maintenant assis à une table sur laquelle se trouvait des armes de toutes catégories et de calibres totalement différents. Il les nettoyais et les montaient les unes après les autres, si Bruce venait il ne serais sans doute pas d'accord avec ça mais tant pis. Aujourd'hui ce n'était pas le moment de venir lui casser la tête avec une morale à deux balles.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 17/01/2017
Messages : 487
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Sportsmaster ; Ch'al Andar/Hawkman ; Orin - The Aquaman
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Sam 23 Sep 2017 - 15:35
Le Batman a senti la présence de Talon avant de l'entendre.
Il se retourne, lentement, quand ce dernier signale sa venue, et acquiesce doucement aux premières paroles prononcées par Calvin Rose. Ils ne se connaissent pas encore beaucoup, mais il a fait le choix de lui faire confiance dans le cadre de ses nouvelles collaborations ; il espère ne pas se tromper - enfin, il l'espère pour le salut de Talon.


"Nous sommes à Rio, Talon."

Il s'avance, lentement, et apparaît pleinement dans la lueur nocturne. Il laisse, volontairement, quelques instants à son interlocuteur, pour le découvrir, le détailler et relever les différences de son allure actuelle avec celle qu'il a l'habitude d'arborer ; et elles sont nombreuses.

"Une ville dangereuse, dynamique, folle et très exigeante. Elle requiert un accoutrement, une préparation et des armes différentes de celles exigées à Gotham City - les capes ne sont pas de mises, à Rio. Elles retardent et précipitent les accidents... voulus ou non."

Le Chevalier Noir se détourne du jeune homme, puis laisse son regard glisser sur la ville et ses favelas.
Rio... beaucoup de souvenirs se bousculent dans son esprit. Pas les meilleurs, mais pas les pires non plus.


"Il nous faudra..."

Il suspend sa phrase quand ses systèmes, moins développés que dans son armure mais quand même présents dans son équipement, l'informent d'une communication.
Rien n'apparaît devant ses yeux, dans ses lunettes, car il ne dispose pas de cette technologie ici - mais sur un petit boîtier sur son avant-bras, qu'il consulte tout en levant une main pour signifier à Talon d'attendre.


"... partir."

Le Batman se reprend et s'avance rapidement vers le rebord du toit. Il parle, mais ne regarde plus son camarade, concentrant son attention ailleurs - sur l'action.

"Red Hood m'a indiqué sa localisation, discrètement. Cela implique qu'il ne peut pas communiquer normalement, même sur notre fréquence privée. Cela implique qu'il est en danger... plus encore qu'on ne le pensait."

Il prend appui sur le rebord - et bondit, sautant dans les airs pour rejoindre le toit de favelas voisines aussi vite que possible.

"Suis-moi !"

La course dans les quartiers pauvres et dangereux de Rio est lancée.
Jason devrait avoir bientôt de la compagnie - en espérant que d'autres ne les précèdent pas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 27/08/2017
Messages : 43
Localisations : Gotham City
MessagePosté le: Sam 30 Sep 2017 - 12:35
Talon plonge dans le vide du haut d'un toit des favelas à la suite de Batman. Sur son conseil, il s'était délesté de sa cape, ne conservant que son armure et ses armes. Ils devaient partir à la recherche de Jason, celui ci semblait avoir des soucis. Bien que le Red Hood soit un justicier dangereux et très efficace, il ne pouvait pas tout gérer tout seul. C'était en partie pour cela que les Outlaws avaient été formés. Mais il n'avait pas fait appel à eux. Il avait appelé la Bat Family. Cela voulait dire que l'affaire était cette fois purement personnelle.

Talon n'était pas idiot. Il se doutait bien que Batman avait au moins une vague idée de l'existence du groupe de justiciers formé par Talon, Red Hood et Red Devil. Mine de rien, pendant les quatre mois suivant la chute de Waller, ils avaient déjà fait un peu de remous, agissant comme une sous-équipe officieuse des Titans, agissant avant eux en piratant leur réseau d'information, disparaissant avant l'arrivée des autres justiciers. Se moquant bien des règles de la loi, il était important pour eux trois de faire profil bas. Mais Batman était Batman. Il avait sans doute déjà remarqué le motif qui se profilait peu à peu.

Effectuant une roulade pour atterrir en douceur, la course précipitée des deux justiciers s'arréta. Visiblement, ils étaient arrivés. Pas le moindre bruit. Jason ne semblait être nul part. Il allait falloir entrer sans bruit dans son antre, et ne pas attirer l'attention immédiatement sur eux. Jason était probablement en dangereux, et Talon ne tenait pas à créer plus de soucis pour son allié. L'oiseau de nuit se tourna vers le Chevalier Noir, et commença à parler par langage des signes. Il était à peu près certain que Batman le parlait.

"J'entre le premier. Couvrez moi."

Son instruction donnée, Talon poussa la porte branlante du plat de la main, faisant le moins de bruit possible, une lame déjà prête dans la main gauche, portée en garde inversée. Il était prêt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 22/03/2017
Messages : 190
DC : Artémis Crock (Tigress)
Situation : Traumatisée et a raccrocher le costume pour le moment.
Localisations : A Gotham
Groupes : Birds of Prey
MessagePosté le: Sam 30 Sep 2017 - 21:49
A supprimer, merci !



Merci Conner pour cette sublime signature mignon

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4662-fiche-rp-de-barbara-gordon-batgirl http://dc-earth.fra.co/t4648-barbara-gordon-batgirl
Invité

MessagePosté le: Dim 1 Oct 2017 - 12:37
Jason venait de contacté les membres de la bat-family présent, depuis maintenant une dizaine de minutes après tout il fallait leur laissé le temps d'arrivé. Cet endroit n'est franchement pas agréable, surtout quand votre tête est mise à prix une assez grosse somme d'argent. Normalement ils ne devraient pas tardé, mais manque de chance voilà encore un de ces gars qui pensent pouvoir venir chercher Jason et le tué. Jason lui l'avait repéré depuis la rue, il n'avait pas un comportement d'homme normal, il était bien sure accompagné de deux types, ils le sous-estimaient vraiment, trois guignols pour venir chercher Red Hood ? Ils n'allaient pas être déçue du voyage, Jason avait décider de les laisser entrée pour ne pas trop attiré l'attention.

Son poignard sortit il attendait derrière la porte qu'un des types entre, au moment où il voyait une arme passé la porte il la refermait d'un coup sec sur le bras de l'homme qui lâcha son arme, pour ne pas qu'il hurle Jason venait lui trancher la gorge sans se faire prié. Il tirait le cadavre à l'intérieur pour ne pas éveiller les soupçons pour les hommes suivant, chacun d'eux allait en prendre pour son grade. Le deuxième à se lancé était suivis de prêt par son allié, au moment où il voyait Jason il se mis à ouvrir le feu, forçant Jason à se planquer derrière le bureau qu'il faisait basculé. Manque de bol le bureau en bois n'arrêtait pas toutes les balles et l'une d'entre elle venait le toucher dans le bras.


Jason avait mal, la balle n'était pas ressortie ce qui veux dire qu'il vas devoir vite la retiré si il ne veux pas se manger une belle infection. Mais d'abord il allait se débarrasser de ces gars qui venaient d'entrée dans le petit appartement. Jason sortait de sa ceinture une grande flash, avec son bras valide il la dégoupillait et l'envoyait sur la position des deux hommes, ses yeux à lui avaient été protéger par son casque, d'un bond il arrivait face aux ennemis, il les désarmaient, puis leur enfonçait son poignard dans la gorge chacun leur tour.

Essoufflé Jason se laissait tombé assis contre le mur, sa tête venait doucement tapé le mur, il ce demandait comment avait-il put ce foutre dans un tel merdier ? Après une petite pause, il se relevait et trainait les corps dans une petite pièce qui ne lui servait à rien. Séparé par une porte l'odeur ne devrait pas trop gênée avant plusieurs jours. Assis sur le lit, il ouvrait son sac et en sortait une aiguille, un briquet et du fils pour les points de suture. Avant de commencer à recoudre il utilisait le bout de la lame de son couteau pour faire sortir la balle. Technique qu'il avait appris seul, cependant, cette façon de se soigner sur place sans aide, il l'avait appris de Batman.

Jason avait toujours sur lui un kit de "secours" au cas où une situation dans ce genre viendrais à se présentée. Le voilà maintenant entrains de ce recoudre tout seul comme un grand, alors qu'il avait commencé ces points il entendait à nouveau du bruit dans les escalier. Puis à peine le temps d'attraper son arme que quelqu'un poussait la porte d'entrée, encore sur les nerfs il chargeait son arme se tenait debout, torse nue, une aiguille dans le bras avec du sang qui coule. Son regard plein de détermination et de violence, une chose est sure si ce n'est pas quelqu'un de la family il vas prendre chère.

Fait encore un pas et tu es mort. Qui est là ?


Son arme prête à tirée Jason reconnaissait au dernier moment Talon, son bras se baissais d'un coup en sécurisant son arme. Après Talon se trouvait Bruce ?! Il avait fait le déplacement ? Jason ne s'y attendait pas vraiment.

Vous en avez mis du temps. Ne faites pas attention au sang sur le sol j'ai eu de la visite avant votre arrivé. Et pour ma défense je n'ai pas eu d'autre choix que de les tué, c'était moi ou eux.

Désolé pour l'odeur, j'aurais bien passé un coup avant votre arrivé mais mes voisins son venu faire du tapage.


Physiquement Jason était dans un salle état, il pissait le sang depuis son bras qui avait maintenant un trou pour décoration. Son visage avait des cernes, il n'était pas propre.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 17/01/2017
Messages : 487
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Sportsmaster ; Ch'al Andar/Hawkman ; Orin - The Aquaman
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Lun 2 Oct 2017 - 10:50
Le Batman avait parcouru les toits des favelas en compagnie de Talon, trouvant définitivement en ce dernier un compagnon d’acrobaties que n’auraient pas reniées Dick Grayson ; à vrai dire, les capacités de Calvin Rose se rapprochaient réellement de celles de Nightwing, le faisant presque dépasser celles de Bruce. Presque.
Il serait intéressant, en soi, d’organiser une sorte de concours pour voir qui, entre les deux artistes de cirque, serait le plus bondissant et le plus agile – mais ce concours sera pour un autre jour. Un jour plus joyeux et sympathique que celui qu’ils vivent ici, venus sauver un Red Hood certainement dans de beaux draps.

Quelques minutes leur suffisent à rejoindre l’endroit indiqué par Jason.
Talon, autonome et volontaire, adresse quelques signes clairs au Chevalier Noir et se propose de se lancer en premier ; soit. Même s’il aurait préféré se lancer directement, et ainsi prendre pour lui les éventuelles difficultés.
Calvin Rose rentre donc dans le logement actuellement occupé par Red Hood, et manque de se faire attaquer. Les deux hommes retrouvent néanmoins très vite un calme apparent, et Bruce en profite pour rentrer dans le lieu – avant de grimacer sous son masque.


« Hem. »

Il voit, très vite, les blessures subies par Jason et les soins de boucher qu’il s’est imposés. Il voit, surtout, les traces de sang et sent, via son odorat acéré, les relents de mort qui ne tardent pas à s’échapper des cadavres à quelques mètres.
Lentement, son regard glisse sur toute la pièce, fait le tour de la zone avant de se fixer sur Jason ; il soupire, lourdement, avant de prendre la parole d’une voix lasse.


« Tu ne tiendras pas longtemps, avec cette blessure. »

Le Chevalier Noir cherche quelque chose dans une poche de ce surprenant costume, puis lance l’objet vers son ancien élève. Ce dernier découvre une boîte de médicaments sans nom ni étiquette, mais qu’il reconnaît comme un composé chimique directement issu de la section Recherches & Développement dirigée par Lucius Fox.
Un boost – ces pilules sont des boosts, qui redonnent pour environ une heure un coup de fouet en surfant sur l’adrénaline. Pas bon pour la santé à long-terme, car le sujet est après exténué, surtout s’il multiplie les doses, mais indispensable dans certaines situations imposées par leur mode de vie dangereux…


« Evite d’en abuser… mais je pense que nous ne sommes qu’au début de ce bal, tu auras d’autres cavaliers avec qui valser. »

Son corps, encore plus strict et dur qu’à l’accoutumée vu l’absence de vision sur le bas de son visage, se crispe quand son regard s’attarde, pour quelques instants, sur les traces de sang.
Des égorgements – beaucoup d’égorgements, vu les éclaboussures. Et pas forcément tous dans le feu de l’action.


« Par contre… »

Sa voix se raidit, alors qu’il se tourne vers son ancien protégé.

« … ni meurtre, ni assassinat, Red Hood. Et cesse immédiatement ces excuses indignes, comme quoi ils ne t’ont pas laissé de choix – outre l’apprentissage que tu as suivi avec moi, tes années de formation et d’expérience ailleurs t’auraient aisément permis de les stopper sans les tuer.
Ne t’abandonne ni à la facilité, ni à la lâcheté, ni à la cruauté. Au-delà du fait que je ne l’accepterais pas, et que je sévirais directement si cela recommence… tu vaux mieux que ça. Et tu le sais. »


Le ton est froid, le discours terrible ; il s’agit, clairement, d’une engueulade en bonne et due forme, humiliante par principe, inacceptable devant Talon.
Mais Bruce n’en a cure, car il sait que Jason pourrait s’emballer et aller encore plus loin s’il n’était pas stoppé dès maintenant.
Il laisse, par principe, un silence de quelques instants, avant de reprendre d’une voix située au moins un ton en dessous.


« Bon… quelle est la suite ? Comment vois-tu tout ça ? Et qui sont… étaient ces types ? »

Il offre une chance à son fils adoptif d’enchaîner et d’aller de l’avant.
Pour son bien, ce dernier a intérêt à la saisir.


(HJ/ Résumé rapide :
- Batman et Talon filent sur les toits, le premier complimente intérieurement le second ;
- Batman suit Talon à l’intérieur ;
- Batman voit les meurtres et le sang, découvrant que tous n’ont pas été faits dans le feu de l’action ;
- Batman donne des médicaments-boosts à Jason ;
- Batman passe un savon à Jason ;
- Batman évoque ses problèmes pour lui permettre d’enchaîner. /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Jeu 12 Oct 2017 - 15:52
Jason se trouvait maintenant face à son mentor qui avait clairement compris que certains de ces gars avaient tout simplement été égorgé sur place sans autre forme de procès. Le tons avec lequel Batman lui parlais ne lui plaisait pas vraiment, il n'en avait rien à ciré de ce qu'il lui racontait. C'était facile de critiquer quand on ne se trouve pas dans sa situation mentale et physique, dans tout les cas il savait que Bruce allait lui passé un savon. Jason ressentait maintenant de la colère envers son mentor, l'humilié d'une telle façon devant Talon le petit nouveau avait le dont de l'agacer, mais il ne disait rien pour une fois.Pour simple réponse Jason lançait un regard froid et détaché à Batman, suivis d'un soupir il attrapait les médoc donner par Bruce. Sans perdre plus de temps Jason, ouvrait la boîte et sortait de quoi finir ses points plus sainement.

La situation ? Elle est bordélique. Je vais vous faire un rapide topo de ce qu'il c'est passé durant votre absence.

Quand je suis rentré à ma planque j'ai reçus un colis, une boîte en carton normale fermée par du scotch sans plus d'indices. J'ai d'abord longuement hésité avant de l'ouvrir pour voir ce qui ce trouvait à l'intérieur, mon instinct m'as d'abords indiqué de ne rien faire et de m'en débarasser, cependant comme tu le sais bien ce n'est pas le genre de beaucoup de nos ennemis envoyé des colis piéger.

J'ai donc décidé de l'ouvrir dans un élan d'irrésponsabilité, en ouvrant ce paquet j'ai trouvé ceci..


Jason se retournait, puis allait en direction d'un frigo, qui était le seul meuble éléctroménagé présent dans la pièce. Il sortit du congélateur une boîte transparente en plastique, dans laquelle se trouvait un doigt au milieu de plusieurs dizaines de glaçons. Il gardait un air sérieux et le tendais à Bruce pour qu'il y jette un oeil.

Ce doigt. J'ai reçus ce doigt par la poste comme une carte postale.

En y réfléchissant un peu plus j'ai vite compris à qui il appartenait. Elle s'appel Angela Balderas, une vieille femme qui habite dans les quartier un peux moins pauvres que les favelas.

Pourquoi j'ai reçus son doigt ? Parce qu'elle m'avait héberger et c'était occupé de moi lors d'une de mes missions avant de revenir à Gotham, elle m'avait trouvé mal en point, affamé. Alors qu'elle n'avait déjà rien pour elle et sa petite fille, cette femme m'a offert l'hospitalité, des soins et de la nourriture.

Seulement le quartel contre lequel j'avais perdu me traquait parce que je leur avait volé de l'argent avant de faire coulé toute leur affaire. Je pense qu'ils s'en sont pris à elle que maintenant parce qu'ils ont mis du temps avant de la trouvée, j'avais effacé un maximum de traces pour ne pas l'inquiétée.


Jason faisait une pause, sa respiration s'accélerais, ses mains se crispaient et son visage devenait froid et recouvert par la haine. Mais pas une haine comme celle qui s'empare souvent de Jason non, une haine qui le laissais de marbre et parfaitement calme. Ce qui le rendait beaucoup plus dangereux.

Avec ce doigt il y avait un mot. Ecrit en Espagnol, il indiquait qu'en échange de sa vie je devais me rendre dans un endroit donné et leur rendre l'équivalent de ce que je leur ai fait perdre.

Seulement vous devez vous doutez que je ne leur doit pas 3000$, le montant s'élève à quelques centaine de millions. En plus de devoir me rendre complètement à eux. Sur le coup j'ai penser à le faire ma vie compte beaucoup moins que la sienne, seulement je n'avais aucune garantie qu'une fois que je me serais rendu ils la relâcheront et ne l'éxecuteront pas car ce seras devenu un témoin gênant.

En prime pour rajouté de la difficulté comme ils disent ma tête est mise à prix prêt d'un million de dollars.
Ils connaissent mes performance et savent que m'envoyé des guignols dans le genre de ceux que vous voyez mort ne servirait à rien. Avec autant d'argent de vrais pros vont se mettre après moi.

J'ai donc besoin de votre aide pour survire. Et sauvé cette vieille femme qui n'as rien demander. J'ai trois jours pour réunir l'argent demandé. A chaque heure de retard elle perdras un doigt ce qui me laisse 2 jours et 9 heures.

Aidez-moi...S'il vous plaît...


Jason baissait la tête devant Bruce laissant des larmes coulé ce qui ne lui ressemblait habituellement pas. Pour une fois il avait conscience que ces actes pouvaient avoir des répercutions.




(Hrp/ -Jason éxplique la situation aux deux renforts présent

-Jason est totalement désepsérer. /Hrp )
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 27/08/2017
Messages : 43
Localisations : Gotham City
MessagePosté le: Mar 17 Oct 2017 - 18:47
Un revolver. Braqué pile sous son nez. Un ton autoritaire, lourd de menaces. Ca ressemblait bien à Jason en effet, comme salutation. Mais immédiatement, en reconnaissant son partenaire, le vigilant au masque rouge abaissa son arme. D'un hochement de tête presque imperceptible, l'Oiseau de nuit adressa une salutation plus personnelle à son partenaire au sein des Outlaws. Bien entendu, leur association devait rester secrète, mais une certaine camaderie unissait déjà les deux jeunes hommes. Et Calvin pouvait aisément voir le stress et la colère rongeant Jason.

La seconde chose qu'il remarqua furent les cadavres répandus par terre, et le sang tachant le sol. Visiblement, le stress ne rendait pas Red Hood particulièrement conciliant. Autant Talon pouvait faire mine de rien et détourner le regard, autant le Chevalier Noir n'allait pas en faire autant. Sa colère et sa déception était glaciale. Le sermon qu'il infligea à son ancien apprenti était encore pire. Talon faisait au mieux pour garder un visage neutre. Il comprenait la nécessité de l'engueulade mais ne voulait pas embarrasser son partenaire.

Quand l'engueulade se calma, Red Hood présenta l'ampleur de la situation. Une mère de substitution kidnappée, une demande de rançon, la tête de Red Hood exigée. Rien que de très classique. Classique, soit, mais visiblement, cela semblait mettre le vigilant armé sous une énorme tension. Talon ne l'avait encore jamais vu perdre son calme. Ses larmes surprenaient profondément l'Oiseau de nuit et réveillèrent son empathie.

Il s'approcha de son allié et ami, et déposa une main sur son épaule, se voulant rassurant.

"Calme toi. On va t'aider. Evidemment. Par où doit on commencer les recherches ?"

Son équipement était prêt. Le chevalier noir semblait prêt également. Jason n'avait plus qu'à reprendre son calme, et ils pourraient se mettre en chasse. S'en prendre à des innocents éveillait toujours l'ire des vigilants. S'en prendre à des innocents liés aux vigilants éveillait un courroux inextinguible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 17/01/2017
Messages : 487
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Sportsmaster ; Ch'al Andar/Hawkman ; Orin - The Aquaman
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Mer 18 Oct 2017 - 13:25
Le Batman sent que ses réflexions et prises de position gênent et énervent Jason.
Il s’en fiche.
S’il peut comprendre beaucoup, accepter beaucoup, supporter beaucoup, il y a des lignes qui demeurent – qui ne peuvent être franchies. De tout son cœur, de tout son être, il refuse, il rejette toute forme de meurtre ; il peut intégrer le principe d’un meurtre accidentel, ou déterminé par un impératif de pure survie… il le regrettera, bien sûr, mais peut saisir le cheminement intérieur qui y a mené.
Mais… le meurtre de sang-froid, le principe pur et absolu de vouloir ôter une vie, une forme d’assassinat, donc – non. Cela, il ne peut l’accepter ; cela, il ne peut le tolérer.

Cela demeure une fracture entre lui et son fils adoptif.
Mais, si Jason n’a pas la même idée, il prend sur lui et décide de répondre à ses questions – et Bruce ne renchérit pas.
Il fait un pas, vers le jeune homme ; ce dernier a intérêt à le comprendre, et à poursuivre leur avancée vers plus d’intelligence.


« Humf. »

Le Chevalier Noir soupire, à mesure que Red Hood développe l’historique qui justifie leur présence ici.
Il rêve, il bout de rappeler au jeune homme qu’il aurait dû lui en parler avant – le prévenir, avant que tout ne lui explose dans les mains ; il n’en fait rien. Il prend sur lui, encore.


« Nous t’aiderons. »

Sa voix, lourde et puissante, s’élève après la réplique de Talon. Il adresse un signe de tête à ce dernier, confirmatif ; ils ne laisseront pas Jason seul, face à ce défi abominable.

« Comment veulent-ils que tu les règles ? Où l’échange doit-il intervenir ? Quels sont tes moyens de communication avec eux ? Quelles sont les habitudes de cette femme, et globalement le ressort géographique de tes ennemis ? »

Il s’avance vers son fils adoptif, et pose une main lourde sur son épaule.

« Je t’aiderai, Jason. Mais tu dois te cacher ou, pour intervenir, tu dois changer d’identité. Que savent tes ennemis de toi ? Jusqu’où sont-ils informés de ton existence et de tes caractéristiques ? »

Différents plans évoluent dans son esprit, se mettent en place pour tenter de trouver des solutions, et sortir Jason et surtout l’innocente de là ; tous impliqueront du vice et de la violence, des éléments hélas désormais habituels dans la vie de son fils adoptif.
Bruce soupire discrètement ; quel bordel.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Quand le passé vous rattrape. [ Pv Barbara et Talon + bat-family]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand le passé vous ratrappe, il ne pardonne pas!
» Aux hommes: Quand vous gagnez le coeur de votre chérie...?
» QUAND LE PASSE RESURGIT ^
» Quand le passé devient un ennemi.
» La Vacherie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs :: Amérique du Sud-