[4ML][Îles Kouriles] In G.O.D. we trust (PV Groupe RP GOD)

Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Inscription : 31/01/2017
Messages : 68
DC : Maggie Marzena, Cir-El / Mia Kent et Gemini De Mille
Localisations : Là où l'imaginaire règne en maitre.

MessagePosté le: Ven 22 Sep 2017 - 0:27
En quatre mois, la Rheelasia Unie avait pris une place plus conséquente en Asie. Unifiée ou non, cette nation insulaire avait de tout temps été la quatrième puissance sur ce continent et son unification n’avait que contribué davantage à en faire un acteur majeur « régional ». Pour l’occident et avec raison, Rheelasia pour le moment n’était que de peu d’intérêt, ses politiques étant tournées vers son développement intérieur et des relations saines et harmonieuses avec le reste de l’Asie. Chine, Inde, Japon : ces trois joueurs semblaient séduits par la bonne volonté de ce pays dirigé par la Grande Libératrice, le colonel Marina Maru. Le pantin de la Reine des Fables faisait une bien belle distraction pendant qu’en coulisse se construisaient tranquillement les plans de la Souveraine de l’Imaginaire. Des plans nécessitant des personnes d’exception.

Depuis la mission au plateau du Doklam, Tsaritsa gardait un œil attentif sur cet échiquier l’opposant elle et ses alliés à ce mystérieux individu dont l’objectif semblait être la déstabilisation du continent asiatique. Quatre mois après les faits, il ne semblait pas avoir refait surface ce qui pouvait vouloir dire deux choses. La première, que leur adversaire avait perdu la partie. Impensable, selon la Reine des Fables. Un sentiment partagé par Slade Wilson, un de ses plus proches collaborateurs. Au vu des ressources investies par cet opposant, il referait éventuellement surface pour prendre sa revanche. Ce qui amenait à la seconde chose : une fois ses blessures pansées, il reviendrait à la charge. Cette fois-ci, il ne sous-estimerait pas ses adversaires et plus encore, il serait prêt à les recevoir. Ceci dit, la GOD s’était enrichie de membres supplémentaires depuis la dernière fois.

Les plus récents rapports de surveillance avaient enfin porté fruit et ce qu’ils avaient révélé étaient on ne peut plus invraisemblable. De telles installations, d’une part, n’avaient pas pu pousser en une nuit et d’autre part, comment se faisait-il que personne ne s’était rendu compte de rien. Rien, absolument rien pourtant ne laissait à penser que des rapports antérieurs puissent être erronés. Si là, maintenant, tout de suite, ce secret leur était révélé… C’était que leur adversaire avait décidé de passer au round deux. Il était temps de mobiliser la Global Offensive Division. La GOD. Il était temps de reprendre le travail où il s’était arrêté quatre mois plus tôt et cette fois, tenter d’en finir pour de bon. Tsaritsa était bien curieuse de savoir qui était ce mystérieux inconnu qui se dressait sur la route de ses projets. Il était évident que quand elle mettrait la main dessus, bien…



À circonstances extraordinaires, une équipe extraordinaire.

L’ordre de mobilisation donné, Tsaritsa, sous les traits de Katryn McDougal, Conseillère Principale de la Grande Libératrice et maitresse d’œuvre derrière la GOD, attendit ses troupes dans la salle de briefing de l’imposant QG de ce petit groupe d’élite qu’elle avait sélectionné candidat par candidat. Certes, il y avait plus de personnel de soutien que d’agents de terrain mais la recherche et le développement sont tout aussi essentiels au maintien et à l’évolution d’une telle entité. Nouvelles armes, nouveaux gadgets, nouveaux moyens de se défendre… Il ne fallait jamais rien laisser au hasard. Contrairement à l’Occident, pratiquement blindé de héros, l’Afrique, l’Asie et l’Océanie étaient étonnamment sous protégés. D’où les plans de Tsaritsa pour sécuriser le lieu de vie du tiers des habitants de cette planète. Ce n’était certainement pas par bonté d’âme.

Peut-être était-ce un coup de chance auquel elle ne croyait pas ou une manœuvre ingénieuse de son mystérieux adversaire mais il s’avéra que l’intégralité des membres de la GOD étaient présents en Rheelasia Unie s’ils n’étaient pas déjà au quartier général. Leur ennemi voulait se battre contre une GOD forte et manifestement, dans un laps de temps relativement court. Le piège était évident et la tâche des troupes de Tsaritsa serait de passer de proie à prédateur. Et considérant la puissance de feu à sa disposition, sans même avoir recours à de l’artillerie longue portée ou un soutien aérien… La Reine des Fables n’avait pas choisi pour l’entourer des gens sans défense ou indignes de son intérêt. Ce n’était pas son genre, en premier lieu et en second lieu, si l’un d’eux avait l’outrecuidance de la décevoir, les conséquences seraient assurément cataclysmiques.

Celui qu’elle suspectait arriver en premier était pratiquement son bras droit. Slade Wilson, le meilleur assassin que ce monde ait connu était un proche confident de la Reine des Fables. L’ancien président déchu des États-Unis qu’elle avait élevé au rang de Conseiller Spécial, lui donnant le plein contrôle tant de la sécurité interne qu’externe de la Rheelasia Unie. Un homme de confiance. Tout ce qui portait un uniforme, du policier au milicien en passant par le soldat d’élite était à la merci de Deathstroke et sons son autorité directe. Bien avant la formation de la GOD, le mercenaire avait été recruté dans des circonstances particulières puis pour des opérations à haut risques et à récompenses toutes aussi alléchantes et il avait même sauvé la vie de Tsaritsa. Initialement, il était le seul à savoir qui était la vraie puissance derrière la GOD et la Rheelasia Unie.

C’était jusqu’à ce que Mirabaï le Forlorn ne soit recrutée. Comme Tsaritsa, elle avait connu l’indignité de se faire chasser de son trône et pour des raisons plus sentimentales que la Reine des Fables n’oserait jamais l’admettre, la puissante pratiquante des arcanes était devenue la protégée voire la disciple de la Souveraine de l’Imaginaire qui n’était que trop déterminée à restituer à la jeune femme son trône. Bien qu’elle n’ait pas fait partie du recrutement initial de la GOD, elle s’avérait malgré tout être un élément de choix et tout aussi indispensable que ses collègues. Au sein de la Rheelasia Unie, elle occupait le confortable poste de Conseillère aux affaires spéciales. Un titre qui ne semblait pas vouloir dire grand-chose… Mais tout ce qui était magie, occulte, artefact ou prototype passait par les mains de Mirabaï : si cela pouvait l’aider à reconquérir son trône…

Venait ensuite une pièce toute aussi essentielle de ce grand tout orchestré par Tsaritsa : Daniel Crow qui avait le titre d’Émissaire principal et d’agent de liaison avec le Canada. En apparence, un titre moins lourd de responsabilité que celui de ses homologues. Dans la réalité, un poste demandant un petit quelque chose que seul le Canadien pouvait apporter. Pour naviguer dans les intrigues politiques de l’Occident, plus spécialement encore de l’Amérique du Nord, quoi de mieux que de confier la tâche à un ancien agent d’élite du gouvernement? Daniel Crow était crucial dans le développement hors des frontières de l’Asie de la Rheelasia Unie. Cela ne diminuait en rien ses aptitudes au combat ou sa compétence sur le terrain. Quoi de mieux pour neutraliser un terroriste qu’un agent antiterroriste? Le Canadien s’acquittait merveilleusement bien de sa tâche.

Il y avait bien sûr une nouvelle recrue mais… Pour le moment, Tsaritsa avait préféré en taire la surprise car tout avantage dans sa manche n’était pas une information que son mystérieux adversaire pouvait avoir ou deviner. La Global Offensive Division ne recrutait que le talent et si Tsaritsa recrutait, c’était toujours des gens d’exception. Que le commun des mortels, la pécore, aille voir ailleurs. Et il n’était pas question non plus de parler des consultants ou membres honoraires de la GOD. S’il fallait commencer à parler de John Constantine… Dans un an, la réunion ne serait pas encore terminée. Quand tout le monde fut présent, « Katryn McDougal » prit place sur l’estrade et commença sans plus de préambule que de présenter une photo prise par un drone. À son expression faciale, elle était loin, très loin d’être contente, ce qui n’augurait rien de bon.




Pour le commun des mortels, une tâche impossible. L’acronyme de la GOD n’est pas juste pour faire joli, cependant…

« Cette fois notre mystérieux adversaire a clairement fait comprendre ses intentions. Nous sommes officiellement en guerre contre cette faction ou groupuscule qu’il commande. Un fou de guerre russe, disposant d’une technologie jusqu’alors inconnue, vient d’établir une place forte virtuellement imprenable dans les îles Kouriles et ce presque instantanément, menaçant la paix avec le Japon et le territoire asiatique.

Je me répugne à l’admettre mais nous n’avons aucune idée du comment un tel tour de force a été réalisé. Je sais une chose par contre. Vous allez vous rendre là-bas. Vous allez neutraliser la menace et si pour ce faire il faut exterminer toute forme de vie dans cette place forte, je veux que ce soit fait. Mais attention. Je veux des données. Du concret. Je veux les secrets de ce fou de guerre et tout indice pouvant nous mener à son maitre.

Monsieur Wilson, si vous jugez avoir besoin des commandos de la GOD, utilisez les. Je confesse que je préfèrerais et de loin juste un petit groupe surentrainé mais aucune dépense n’est trop dans cette situation. Monsieur Crow, les Russes sont plus occidentaux qu’orientaux et le Canada est familier avec la Russie de par la Guerre Froide. Je compte sur vous et vos compétences pour nous mener à la victoire. Quant à vous, Mirabaï…

Je compte sur votre savoir tout particulier pour repérer toute trace d’anomalie spatiale, temporelle ou dimensionnelle. À cet effet, dans une capacité moindre, monsieur Crow pourra vous assister. Je veux vraiment capitaliser sur ses aptitudes en lutte antiterroriste pour cette opération. Oh et une dernière petite chose. Vous serez assistés de deux autres personnes pour cette opération. Une nouvelle recrue, un autre as dans ma manche…

Et moi-même. Je déploierai un poste de commande mobile non loin dans la sous-préfecture de Nemuro de la préfecture de Hokkaidō. Je serai en charge des renforts si besoin et de tout ce qui est informations tactiques ou stratégiques. J’ai eu la confirmation du premier ministre japonais ainsi que de leur état-major comme quoi nous avons le feu vert pour intervenir et Moscou m’a discrètement fait savoir ceci : il ne s’est rien passé. Compris? »


"Il était une fois..."



 Ma fiche RP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Sam 23 Sep 2017 - 11:20
Voilà, que ça faisait déjà une semaine que j'avais rencontré cette femme magnifique, Katryn McDougal, au Starbuck Coffee. Elle m'avait averti que je serai convoqué auprès de la dirigeante de l'état de Rheelasia, situé dans un des pays d'Asie. mais cela prit plus de temps que 24h, comme me l'avait annoncé. Je m'en réjouissait d'avance, d'avoir a bouger un peu de New York, pour me dégourdir un peu, autant les jambes que l'esprit. Parce que tourner en rond, a essayé de comprendre ce qui l'avait tant intéressé en moi ne servait à rien. Je savais que je devenais une pièce importante pour ce groupe, et que mes capacités allaient être utilisé comme une valeur certaine. Allongé sur mon lit, les yeux fixant le plafond, je faisait tournoyé mon esprit tel un spectre au dessus de moi. Quand mes pensées me fût arraché par la sonnerie de la porte. Un homme des plus banal, face à moi, habillé en noir avec des lunettes pour masquer son regard. Tel un pantin de Matrix, il me tendit une missive où mon nom y était inscrit en grosse lettre. Cette missive me priait de me rendre à Rheelasia dans les plus bref délai. Sans attendre, je rempli mon sac, claqua la porte et parti en courant vers l'aéroport.

En attendant mon vol, je sentis une certaine excitation qui bouillonnait en moi, tel une vague de chaleur qui m'envahissait. Ça faisait un bon moment que je n'avais pas participé à ce genre de chose, mais je savais que ce que j'allais apprendre était crucial. Alors ''un peu de concentration ma grande, et bouge toi le cul sinon ton vol va partir sans toi''. Je préférais toujours me débrouiller par moi même pour faire des voyages dans ce genre, car trop trahi par le passé. Assisse enfin dans l'avion, à côté d'un homme qui sentait le cigare, la bouffe de fast food et le cognac. Il se prit pour un beau gosse avec sa moumoute et son ventre bedonnant, et commença a vouloir tapé la discute avec moi. Commençant par les base débile de la drague, sans lâcher mon décolleté du regard, j'avais envie de lui en mettre une. Je levais les yeux au ciel, et retenu un grondement sauvage qui montait dans ma gorges. Coincé côté hublot, il fallait que j'attende qu'on est décollé sinon cela pourrais paraître trop suspect. Putain, mais qu'est ce que j'ai fait pour qu'on me foute un pervers pareil à côté de moi. Quelques minutes plus tard, nous avions enfin décollé, et je pu enfin endormir cette pourriture. Je lui chuchotais à l'oreille : ''somnum'' et il s’endormit sans demander son reste. Ouf ! La torture était terminé. Le reste du vol fût relativement tranquille pour ma part, avec de la bonne musique dans les oreilles pour me détendre.

Arrivée en Asie, à la sortie de l’aéroport une voiture m'attendait. Comme si on savait que j'allais arrivé ici, à cette heure précise. Je ne me posais pas de questions, car cela me paraissais juste normal. Katryn m'avait démontré quelques heures avant, qu'il ne fallait pas douté de ses capacités.

Je fus conduite au QG de la Global Offensive Division, dont je faisait nouvellement parti. Entrant dans la pièce que l'on m'avait conduite, je retrouvais Katryn McDougal et aperçu sûrement un des membre de la GOD. Il se présentât sous le nom de Slade Wilson. Et ce fut le tour des autres membres, qui me suivi de peu. Une fois les présentations de mise faites, je m'installa dans une chaise confortable. Pas besoin d'être devin, pour savoir pourquoi on était tous là. Il y avait un problème et nous devions tous y faire face, et apprendre à travailler ensemble. Ça allait être marrant de voir comment les autres avaient entendu parlé de moi, et ce qu'ils attendaient que je fasse. Mais pour certains j'avais déjà eu quelques vents, et j'étais impatiente d'en connaître d'avantage sur eux.

Je regardais Katryn monter sur l'estrade, qui se trouvait non loin de nous, elle nous afficha une photo prise par un drone. Quand j'entendis les mots ''nous sommes officiellement en guerre'', je sentis un frissons de colère monter le long de mon échine. Les personnes qui se trouvait dans cette pièce avec moi, était désormais ma ''famille''. Et je ne voulais pas qu'on leur fasse du mal. Je ne laisserai personne s'en prendre à eux. Je me battrais à leur côtés, avec une féroce envie de les protéger. Je sais qu'ils ne sont pas sans défenses, mais ce sera pour moi un honneur d'être à leurs côtés.
J'écoutais attentivement le reste de son discours, où chaque mots étaient utilisé avec précision. Je restais neutre, et ne dis rien. Mais mes pensées bouillonnaient... lorsqu'elle me donna mes ordres je fis un simple hochement de tête pour lui dire que j'avais compris !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 23 Sep 2017 - 19:49

Le temps passe, les choses changent, pas toutes. Les gens changent, pas tous. Slade avait changé, sa vie avait changé, un nouveau chapitre s'écrivait pour lui, un chapitre un peu plus spéciale que les autres, c'était sur.

Après le succès de la mission au plateau du Doklam le mercenaire - nouvellement promus Conseiller spéciale de la grande libératrice de Rheelasia - pu souffler. Comme tout travail mérite salaire on lui avait offert une villa en bord de mer ainsi qu'une sacrée parcelle de terrain, tout ce qu'il fallait pour une retraite bien mérité. Pourtant Slade Wilson était loin d'être à la retraite. Il avait encore énormément de chose à vivre, de missions à réussir et un travail qui méritait la plus grande attention.
En tant que conseiller spéciale -poste équivalent à celui de Katryn McDougal dans l'organigramme du nouveau gouvernement de Rheelasia unie, bien qu'il était en faite son bras droit direct car Miss McDougal n'était qu'un masque pour son véritable employeur - Deathstroke était chargé de la sécurité intérieur et extérieur du pays. Cette tâche était lourde pour lui qui avait décidé de freiner un peu sur le boulot, mais pas insurmontable, pas pour un cerveau comme celui de que Slade Wilson avait. Cette partie de sa fonction le poussa - entre autre- à revoir la sécurité de la grande libératrice et celle de la conseillère McDougal, Deathstroke n'en ayant pas véritablement besoin. Pour se faire il fit un petit voyage dans sa patrie natale à la recherche de sa fille, Rose Wilson avec l'idée de lui proposer un poste important à ses côtés malgré que la chair de sa chair n'avait pas levé le petit doigt pour le retrouver quand il fut déclaré mort ou disparus. Les liens familiaux chez les Wilson étaient compliqués c'était le moins que l'on puisse dire. Au USA au lieu de retrouver sa fille - à son grand malheur - il retrouva ses hommes ou du moins ce qui restait de sa milice à l'époque de sa présidence. Les derniers et dernières ravagers, toujours fidèle à leur chef Deatshtroke acceptèrent de le suivre en Rheelasia, confiant par le retour de leur boss et de la proposition de travail qui leur avait faite. Ainsi une fois revenu, sans Rose mais avec d'autres mercenaires/miliciens Deathstroke pu recréer une section ravager bien que différentes de la première.




Le design de leur tenues changèrent prenant les couleurs, rouge, noir et blanche de la Rheelasia ainsi que de nouvelle pièces d'armure, gardant pourtant toujours un masque bi-color symbole de leur affiliation et appartenance direct au conseiller spéciale Deatshtroke.
Sous les ordres du conseiller spécial la section ravager opérait dans divers domaines. Souvent en charge de la protection de VIP, certains officiers prédisposés étaient affectés au commandement d'unités spéciales d'interventions alors que certains très très bon soldats créèrent un commando d'élite. En plaçant ses hommes ou femme au postes clés dans l'armée et la police nationale , Deathstoke s'assura que son visage soit vu partout sur l'île en tant que figure d'autorité et bien évidement de sécurité.

Ce fut donc entouré de quatre de ses meilleurs et plus fidèles ravagers que le conseiller spécial Slade Wilson descendit de l'hélicoptère qui avait atterrit sur le toit du Quartier General de la Global Offensive Division. D'un pas fort et rapide il descendit vers la salle de briefing dans laquelle il avait été convié quelques jours plutôt par miss McDougal. Il avait le premier à être invité il voulait être le premier sur place et ce fut le cas. Marchant dans les couloirs ternes du bâtiment il se demandait ce qu'une réunion de cette importance pouvait bien cacher. Une Attaque sur le pays ? Une délégation américaine très curieuse à escorter ? Slade avait la manie de se faire plusieurs plan dans la tête en attendant d'avoir les réponses à ses questions. ca ne servait à rien à part le préparé à toute éventualité.

Une fois arrivé devant la salle il donna l'ordre gestuel à deux de ses hommes de rester devant la porte alors que les deux autres devaient l'accompagner dans la salle se mettant en garde de la porte mais de l'autre côté. Pénétrant sur le lieu de réunion il fit un signe de la tête à la conseillère spéciale en lui adressant d'une voix inquiète ses salutations. Il pouvait lire sur le visage fermé de la femme que ça n'allait pas et que le regroupement de la G.O.D n'avait rien d'anodin. Il prit place en attendant les autres membres en silence, réfléchissant.

Si la liste des deux nouveaux membres de la Global Offensive Division lui avait été communiqué en amont de la réunion de briefing il était tout même étonné de voir un certain nom, un certain pseudonyme se disant que les choses étaient quand même bien étrange. La vie aimait lui rappeler tout le temps ses erreurs passés.

Une fois tout le monde présent Kartyn monta sur la petite estrade et commença son briefing en montrant une photo. Deathstroke, tout comme les autres, comprit rapidement la nature du problème. Il se fixa sur les détails de ce qu'il voyait. L'organisation de l'ennemis, les ressources dont les nouvelles armes de haute technologie qu'il voyait et la position de la place forte. Il écouta la conseillère donnés les informations générales et les instructions personnelles nécessaires à leur prochaine mission tandis que dans son cerveau il préparait déjà l'ébauche d'un plan tout en se posant une multitude de question tactiques et logistique. Une fois que les ordres furent donnés Slade prit la paroles à son tour tout en se levant de son siège, posant les mains sur la tables :

Pour moi tout est clair madame. Je ferais rédiger un dossier de mission pour toutes les personnes présentes avec un maximum d'information, nous ne partirons pas à l'aveuglette. Un commando de ravagers surentrainé, par mes soins, nous accompagnera sur place, ni plus ni moins. J'envisage l'utilisation d'une infime partie de nos forces militaires pour autres choses à voir sur place.

Mensonge il savait déjà comment il allait utiliser ses hommes mais n'en dis rien pour ne pas créer de tensions et de rejets de la part des autres membres. Il tourna la tête vers la conseillère.

Le fait que vous soyez dernière nous en renfort est agréable à savoir madame, tournant la tête vers le reste du groupe bien que j'ose espérer, au vu de l'effectif de cette mission, que nous n'aurons pas besoin de votre soutien.

Slade Wilson était sur de lui, il était dans son éléments. La guerre, le conflits ouvert, les combats armées, tout ceci était sa vie, il était donc très à l'aise, pas forcément confiant mais à l'aise. Etait-ce le cas de tout le monde ici présent ? Etait-ce le cas de la sorcière ? Etait-ce cas de la Gothamite ? Avaient-elles une quelconque expérience d'une mission commando? Dans quelques heures Deatshtroke aura sa réponse.

Lentement il se redressa et croisa les bras sur son torse signe qu'il avait fini de s'exprimer et qu'il était fin prêt à ce mettre en marche vers les îles Kouriles.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 24 Sep 2017 - 20:52
On raconte dans les vieilles comptines de la tribu Crow que le soleil brille pour bénir les âmes des défunts et que la pluie tombe pour signifier que le ciel pleure la perte de ses enfants. C'était sous ce temps ô combien étrange, créant ces magnifiques ondes colorés dans le ciel que je déposais une nouvelle fois une gerbe de fleurs sur les tombes de ses anciens alliés. Sur les pierres tombales – qui dévoilait quelques informations les concernant –, on pouvait lire les mots "A donné sa vie pour sa patrie, le Canada reconnaissant". Je ne pouvais me retenir de serrer la mâchoire en lisant cette seule et unique phrase. Les tombes ne portaient aucuns nom, un simple surnom, une sorte de "Code" que nous avions tous en commun. Entre les lèvres, je le répétais à demi-mot, ne pouvant le prononcer une nouvelle fois seul. Crow s'était posé sur une branche non loin de moi et m'observait sans dire un mot. Depuis notre retour de Rheelasia, de nombreuses choses s'étaient déroulées. Je fus jugé pour mes actes, et entendu après la perte des membres de ma mission. Non sans ajouter à cela que ce qu'il s'était passé dans le grand Nord avait laissé des traces bien visibles sur mon âme. J'entendis des pneus crisser sur le gravier humide. Tandis qu'une porte s'ouvrit derrière moi, je n'y fis pas plus attention, me contentant d'observer en silence la dernière pierre tombale que je venais de visiter. Pour moi, et pour nos croyances, leurs corps n'étaient pas ici, ils avaient rejoins les vastes prairies où, protégés par le Grand Corbeau, ils continuaient de vivre, heureux. Me tirant de ces réflexions qui avaient régulièrement le malheur de me faire monter les larmes aux yeux, j'entendis une voix rauque, lointaine, prononçant mon nom. "Mr. Crow".

Me retournant, je reconnus ce visage presque familier d'un des habitants de Rheelasia. Sans rien ajouter de plus, et le costume noir trempée par la pluie, il me tendit une lettre qui, après l'avoir prise, arborait le symbole de la Global Offensive Division; la GOD. Tournant les talons, il me quitta, remonta dans la ténébreuse voiture et me laissa dire au revoir à mes amis, mes frères et sœurs… Alors que je quittais le cimetière, j'ouvris la lettre. Malgré la pluie qui tombait de plus en plus lourdement sur mes épaules, je lus les mots écrits sur le courrier. Nous étions tous appelés à rejoindre Rheelasia dans les plus bref délais. Une mission nous attendait. Aucunes autres informations en dehors de la date et de l'heure n'y figuraient. Je finissais pas croire que ma décision de rejoindre cette équipe n'était pas totalement fortuite et que, tôt ou tard, je retrouverais le réel instigateur de ce massacre. Rangeant le courrier dans la poche intérieur de ma veste de moto, je démarrais cette dernière. Il était temps pour moi de rentrer ; il me fallait faire quelques préparatifs avant de quitter le Canada.

***

Assis dans l'avion qui m'amènerais en Rheelasia via une escale aux USA, je restais consterné par le manque de discernement de certains membre de mon équipe actuelle. Certes, j'avais été mis à pied pour quelques temps, et c'était pour cela que les appels pour les missions d'ordre "anti-terroristes" étaient assez rare, mais la seule et unique fois où je dus me déplacer avait failli mal finir. Ces incapables, au lieu de pénétrer dans le bâtiment où se terraient les preneurs d'otages par l'arrière, s'étaient mit en tête de jouer les héros. Résultats des courses, douze morts, et une bonne trentaine de blessés, heureusement pour eux, ce n'était que du côté adverse que les dégâts avaient eu lieu. Me frottant les yeux, je regardais à l'extérieur, les ailes de la carlingue s'étendant vers le vide qui s'offrait à nos yeux ébahis. Non loin de moi, passait une des hôtesses de l'air, proposant moult choses afin de convenir à nos besoins vitaux, boissons, nourriture, lecture, etc… Alors qu'elle passa près de moi de ressenti une chose étrange qui flottait dans l'avion. Une sorte de "magie". Plume-de-Serpent m'en avait parlé. Dans le monde, existait des êtres dotés de capacités qui n'avaient rien à voir avec celles des humains habituels, ils portaient le nom de "homo-magi", et moi-même, d'une certaine façon, je faisais partie de ce monde. D'ailleurs, il m'aurait été nettement plus simple et rapide de me rendre en Rheelasia par les Darklands… Mais depuis peu… Je les évitais. Crow me semblant être bien plus nerveux qu'à son habitude lorsque je m'y rendais. Cela devait très certainement avoir un lien avec la perte de mes compagnons et le fait que leurs âmes s'y trouvaient. Il fallait que j'en ai le cœur net ; mon regard fouilla les passagers de l'avion sans apercevoir qui que ce soit d'étrange. Ou tout du moins, n'avais-je peut-être pas assez bien regardé, mais, au final, je fini par me décider à fermer les yeux le temps du voyage. Nous avions plusieurs heures de vol avant d'arriver et… Bien plus encore avant d'en savoir d'avantage sur la suite des choses.

***

Le pays n'avait pas encore de "Rheelasian Airlines", mais au vu des prédispositions de plus en plus étendues du pays sur le reste de l'Asie, cela ne tarderait pas à voir le jour. Je posais une nouvelle fois le pied ici, à l'endroit même où mes amis avaient quittés ce monde. Et, avant même de me rendre au siège du GOD, je me rendis là où, il y a quatre mois déjà, se trouvait un tas de gravats et de corps meurtris. Tout avait été nettoyé correctement, et, comme pour signifier au reste du monde que rien ni personne n'arriverait à faire plier le pays, une statue en l'honneur de la Grande Libératrice y avait été érigée. Une plaque commémorative y avait été accrochée. Les mots inscrits sur cette dernière, en Rheelasien et en Anglais disaient ceci : "A ceux qui ne peuvent mourir, à ceux qui refusent de courber l'échine face à l'adversité, la Grande Libératrice leur offre son soutien. Pour la Rheelasia Unie. Pour la Liberté du Peuple". Ironiquement, cette plaque me fit sourire. Le peuple vivait sous un régime partiellement autocratique, et peu osaient donner un avis divergeant à celui de la Grande Libératrice. Toutefois, et je ne pouvais le nier, une Paix toute relative ainsi qu'une vie saine était offerte aux Rheelasiens… Tous les pays d'Occident ne pouvaient pas en dire autant…

Le temps qui s'écoula entre le moment où je quittais la statue et celui où je passais les portes du bâtiment principal du GOD, en dehors de la capitale – par un souci de discrétion – ne fut pas des plus longs. Dans le taxi, je ressorti la lettre que l'on m'avait envoyé. Une fois de plus, j'étais en avance. L'entrée, deux portes de verre pare-balles renforcés s'ouvrirent devant moi. Une caméra m'avait détectée et, semble t'il, reconnu. Un ascenseur, d'autres portes, une femme aux cheveux noirs et en tailleur noir m'accompagnant vers le bureau où j'étais attendu plus tard, je me retrouvais face à la femme qui m'avait offert ce "travail" : Katryn MacDougal. S'y trouvait déjà le Conseiller Spécial Slade Wilson, et… Cette sensation étrange revint jusqu'à moi. Nous étions dans le même avion alors, et c'était elle que j'avais sentie. Une sorcière sans aucuns doutes. Nous avions beaucoup de choses à nous dire, trop de questions sur ce qu'elle était me passaient à l'esprit. Néanmoins, ce n'était ni l'endroit, ni le moment pour ça. Les salutations et autres présentations passées, je prenais place sur un fauteuil. La présence de ces "Deathstroke-dolls" me mettait mal à l'aise ; heureusement que, avant même que je ne m'assoie, Crow apparu, s'extirpant – comme à son habitude – de mon ombre et vint se poser sur mon épaule, réclamant cette pointe de tendresse que je lui offrais régulièrement. Puis la salle fut plongée dans une semi pénombre. Lentement mais sûrement, la voix chargé d'un agacement tout autant que d'une volonté de fer, la Conseillère MacDougal nous présentait la mission dans ses grandes lignes.

Ainsi, nous avions tous un poste bien défini. Il m'incombait d'étudier le terrain et plus précisément d'en savoir un peu plus sur ce cinglé qui tentait de recréer une base fortifiée en plein milieu d'une île perdue dans l'océan. Je possédais encore quelques liens avec ce qui fut durant très longtemps la "zone grise du KGB" ; ces hommes et ces femmes qui refusaient de s'avouer vaincu face aux nouveaux présidents qui s'étaient enchaînés en Russie. Grâce à eux, je ne doutais pas une seule seconde de connaître le nom de celui qui s'amusait de cette manière. Nous devions "travailler" ensemble pour cette mission. La Sorcière et le Chaman… Ca sonnait comme le titre d'un mauvais roman à l'eau de rose. Nous restions tous silencieux alors que le briefing se terminait. Slade prit enfin la parole, expliquant qu'il ferait tout son possible pour nous informer au mieux. Il ajouta par ailleurs que ses "Deathstroke-dolls" nous accompagneraient… Chose qui me déplus énormément. S'ils agissaient à sa manière, cette mission finirait rapidement en un bain de sang immonde… Pour ma part, je ne tuais pas, ou tout du moins, pas volontairement. Les doigts entremêlés devant ma bouche je me permis de prendre la parole à mon tour.


- Il m'est possible de glaner quelques informations non négligeables sur l'instigateur de tout ceci madame la Conseillère. J'ai encore quelques liens avec d'anciens membre du KGB, ils en sauront très certainement plus que le Gouvernement Russe. (Puis, me tournant vers Mirabaï.) J'espère pouvoir vous aider autant que vous le souhaitez, sans pour autant être un fardeau.

Mais une chose avait tout autant attisé ma curiosité… Qui était donc cet "As dans la manche" dont avait parlé la Conseillère MacDougal ? Une nouvelle recrue, certes, mais qui… Peu étaient les êtres capables d'accepter une pareille offre, et en qui nous pouvions avoir confiance sans que cela ne tourne au massacre. Mon instinct, porté par la réaction étrange de Crow qui se mit à regarder vers la porte, me fit comprendre que la réponse à ma question ne tarderait pas à arriver… Wait & see dit-on…
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 21/09/2017
Messages : 100
DC : Mera
Situation : Désespérée
Localisations : Gotham
MessagePosté le: Dim 24 Sep 2017 - 22:55
In G.O.D. we trust
feat. G.O.D.

4 mois s'étaient écoulés sans que je bouge le petit doigt, sans que je vole et maintenant que je commençais à reprendre doucement du service, j'avais besoin de changement. Une folle envie de voir ailleurs, de voir un peu plus grand. Oh je ne dis pas que cette proposition venue de nulle part est la solution, loin de là, j'attend de voir... Mais en tout cas, elle a le mérite d'avoir piqué ma curiosité et ça, c'est déjà un bon point. Bon d'accord, quand cette nana grande classe est venue me voir alors que je buvais tranquillement une boisson chaude à la terrasse d'un café, en pleine journée, j'ai d'abord cru qu'elle se payait ma tête. Je crois même que j'étais à deux doigts de lui planter mes griffes dans l'avant bras. J'aime pas quand on se paye ma tête. Par contre quand elle a commencé à me parler de contrepartie en échange d'une visite en Rheelasia... Je sais même pas où s'est ça, est ce qu'ils ont des musées ? J'ai réfléchi à la question. Bien entendu, une fois qu'elle m'a dit que la contrepartie serait plutôt conséquente, je me suis dis que, peut-être, c'était l'occasion de me faire la main sur quelque chose de plus important.

Avant de filer, elle m'a donné une lettre dans laquelle se trouvaient toutes les infos nécessaires à ma venue dans son pays. Chouette, je vais pouvoir jouer la touriste. Ça ne m'était pas arrivé depuis longtemps.

Je ne suis partie de Gotham qu'une fois sûre que mes petits minets n'allaient manquer de rien durant mon absence. Si quelqu'un a le malheur de leur faire du mal, il va le payer cher, très cher. C'est avec un simple bagage et ma curiosité que je me suis rendue à l'aéroport. Durant tout le vol, je n'ai pas cessé de me demander dans quoi je m'engageais. Est ce que cette histoire n'allait pas me mettre dans des ennuis et croyez moi, même si les ennuis ça me connait, je fais tout pour les éviter.

Le vol est rapide, ou long, je ne sais pas trop. Je sais juste qu'à côté de moi j'avais un gros porc qui me reluquait et il a eu de la chance que je puisse changer de siège. Bref, alors que je descend de l'avion, on m'interpelle. Une voiture a été mise à disposition pour me rendre au point de rendez vous. Méfiante, je reste sur mes gardes. Durant tout le trajet, j'observe la route, je note des points de repères juste au cas où. La fuite est parfois l'unique solution et ça se passe toujours mieux quand on sait se repérer et se situer. La voiture finit par s'arrêter devant d'immenses portes en verres blindées et je ne peux pas m'empêcher de laisser échapper un sifflement, impressionnée.

"Mazette, on dirait qu'il y a de sacrés moyens en Rheelasia..."

Oui je sais, je ne peux jamais m'empêcher de penser à l'argent. Ça m'attire qu'est-ce que vous voulez. Y'en a qui sont attirés par la boisson, moi c'est l'argent c'est tout. Je pousse les portes et je suis accueillie par une nana en tailleur noir haute couture. Elle me sourit, j'hausse un sourcil, peu habituée à ce genre de traitement. Sans un mot, je la suis, mes yeux notant quelques détails ça et là. Elle s'efface au moment où nous arrivons devant d'autres portes et me tend la main pour que je lui donne mon sac. Je secoue la tête, pas moyen, je le garde avec moi. Elle ne semble pas le prendre mal puisqu'elle me sourit une nouvelle fois. Qu'elle arrête parce que je n'aime pas ça.

J'entre dans la pièce et j'ai clairement l'impression d'arriver comme un cheveu sur la soupe. Rapide coup d'oeil, je reconnais la femme qui m'a accostée au café mais les deux autres ne me disent rien. Oh et... Slade... Il était caché derrière ses armoires à glace. Super... Je me racle la gorge et c'est toute sourire que je m'adresse à eux.

"Dis donc, il y a ambiance ici. Faites pas ces têtes là, on a l'impression que vous avez avalé un truc de travers."

Je fais le tour et je vais m'installer dans un fauteuil, les jambes croisées.

"Continuez, je ne voulais pas vous interrompre."
©️ nightgaunt


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 31/01/2017
Messages : 68
DC : Maggie Marzena, Cir-El / Mia Kent et Gemini De Mille
Localisations : Là où l'imaginaire règne en maitre.

MessagePosté le: Lun 25 Sep 2017 - 0:54
Tsaritsa écoute et observe tout ce qui se dit. Chacune des personnes présentes a été choisie dans un objectif spécifique. Elle est leur chef, oui. Mais leurs avis sont cruciaux. Cette mission ne peut réussir que par sa seule volonté ou tout du moins pas sans un déchainement conséquent de ses pouvoirs, ce qui aurait tôt fait de faire rappliquer dans le coin un tas de présences indésirables. Le monde est rendu curieux par la montée en puissance de la Rheelasia, pas hostile ou intrusif et toute manifestation étrange sera perçue comme un signe négatif. Hors de question de se retrouver avec des ennuis si tôt dans ses plans. Un mystère à la fois. Leur adversaire n’est pas un petit joueur, encore moins un amateur. Il sait ce qu’il fait et cultiver l’instabilité et le chaos semble être ce qui lui apporte ou rapporte quelque chose. Le quoi est à découvrir.

Elle en est à théoriser et planifier sa réponse quand la dernière arrivée dans cette équipe d’élite qu’est la GOD fait son entrée. Selina Kyle, mieux connue sous le nom de Catwoman. La seule, évidemment, à ne pas avoir de poste officiel dans le gouvernement de la Rheelasia Unie parce que… Justifier Slade Wilson dans son administration, c’est faisable. Ancien membre de l’appareil fédéral américain, ancien président des États-Unis : le choix est difficile à défendre mais il se défend. Comment expliquer qu’une cambrioleuse ait fini Conseillère Spéciale aux finances? Oui on pourrait argumenter que rien ne vaut un voleur pour en débusquer un autre mais… Tout est dans l’attitude, en fait. La façon dont elle arrive et prend la parole… En un autre temps, en un autre lieu, elle aurait payé cher son insolence. Mais ici, aujourd’hui… L’histoire n’est pas la même.

Et évidemment, elle sait. Elle sait qu’il y a quelque chose ou qu’il y a eu quelque chose entre Selina et Slade. Tout est dans la façon dont le mercenaire a réagi en lisant la liste des personnes présentes. Les prodiges de la Reine des Fables sont nombreux mais ceux qui ont su gagné son respect savent qu’ils ne risquent rien. Slade Wilson sait, par exemple, que Tsaritsa n’ira pas lire dans sa tête. Elle lui laisse ses secrets. Que s’il a besoin de quelque chose, il suffit de le demander. Cette splendide villa, par exemple. Elle sait rendre honneur à ceux qui la suivent. Un monument pour les morts de Daniel Crow. S’il n’aime pas, elle le fera abattre et le remplacera par quelque chose de dix fois plus gros si nécessaire. Et pour Mirabaï, une généreuse mécène. La pratiquante des arcanes a raffiné sa magie au point d’en faire un art et les artistes se doivent d’être encouragés.

Mais revenons-en à l’opération en cours. Faisant un résumé rapide pour Catwoman qui devait nécessairement arriver en dernier, elle lui révéla enfin la nature précise de son rôle : trouver la collection privée de ce fou de guerre dont son coffre-fort, sa voûte et s’emparer de son contenu. Priorité aux documents, manuscrits ou virtuels mais elle insiste bien sur le fait que tout ce qui n’est pas vissé au plancher et qui a de la valeur dans cette pièce peut être récupéré comme « pièce à conviction » et qu’assurément, ce qui n’est pas magique ou technologique risque de se retrouver mystérieusement dans un beau coffret et quelques valises qui vont repartir avec Catwoman. Quand Tsaritsa récompense, elle récompense. Ne jamais faire les choses à moitié. Toujours s’assurer que les pièces de l’échiquier restent fortes. Quoi de mieux que de… Faire plaisir? Et rassurer les troupes. Elle approuve l’idée de Slade, remercie Daniel pour les contacts qu’il fournira.

Elle le remercie aussi par sa volonté de coopérer, encourage Mirabaï à faire un usage aussi libéral que créatif de ses pouvoirs et elle exhorte Catwoman à s’en donner à cœur joie. Nécessairement, pour arriver à la voûte, Catwoman devra désactiver la sécurité. Une pierre, deux coups et tout le monde pourra progresser dans sa mission. La synergie entre les différents acteurs est importante. Surtout quand certaines idéologies sont difficiles à concilier. Slade Wilson et Daniel Crow ont tous deux des méthodes bien différentes de faire les choses. Cela ne les empêche pas de se compléter. Ce n’est qu’un exemple et comme la GOD est petite, c’est en ce moment bien plus facile à gérer mais pas moins motivant. Ce qui est facile n’est pas forcément indigne d’intérêt. Penser le contraire serait faire une grave erreur stratégique et tactique. Ce qui n’est pas son genre.


« Votre enthousiasme et votre professionnalisme font plaisir à voir. S’il n’y a pas d’autres questions, vous avez une heure pour finir de vous préparer, ensuite de quoi, nous allons prendre un VTOL ultra rapide qui devrait nous amener sur place pour 21h00, heure locale. Ah oui une dernière chose. Aucun héroïsme. Et en cas improbable de capture, j’aime autant vous dire que j’espère que… »

Tsaritsa, ou plutôt Katryn McDougal, s’interrompt un moment et tous présent dans la pièce peuvent sentir… Quelque chose. C’est indescriptible et chacun le ressentira différemment. Il s’agit d’une sensation réconfortante. Une odeur. Un souvenir qui remonte. Quelque chose dans lequel puiser de la force. De l’espoir. Slade Wilson connait ce sentiment. Il a travaillé avec la Reine des Fables pour savoir que c’est ce qui se produit quand elle manifeste de l’inquiétude, une réaction instinctive de rassurer les pièces de son échiquier, ce qui la rassure par retour d’énergies positives. Mirabaï sait déjà que Katryn McDougal est bien plus que ce qu’elle prétend. Pour Catwoman, qui n’est pas versée dans les arcanes, ce sera juste une curiosité vite oubliée. Reste à savoir comment réagira Daniel qui n’a pas été exposé à la magie de Tsaritsa par le passé.

« J’aime autant vous dire que j’espère que la personne responsable de cet acte sait prier très fort et se faire écouter de son ou de ses dieux car je puis vous assurer d’une chose. La GOD ne laisse aucun des siens derrière. Nous avons les moyens technologiques et magiques pour lui faire regretter cette infamie théorique. Briefing terminé. À vos préparatifs. Si vous me cherchez, je serai dans mon bureau. »

Un saut dans le temps plus tard, Tsaritsa est sous bonne garde dans un poste de commandement mobile à surveiller le lancement des opérations. Slade Wilson. Daniel Crow. Mirabaï. Selina Kyle. Le monde n’a plus besoin de ces soit disant super héros devenus si obsolètes quand on peut avoir un tel talent sur le terrain et surtout… Gagner. La GOD a quelque chose que les super héros n’ont pas. Un département de relations publiques. « Ce fameux commando rheelasien ». Si des dommages sont causés, Rheelasia paiera la facture. S’il faut envoyer des experts pour XYZ problèmes causés par la GOD, Rheelasia le fera. Superman reconstruit-il ce qu’il a détruit? Bien sûr que non. Aucun regroupement de super héros ou agence de défense ne se donne ce mal. Tsaritsa oui. Quand elle aura le contrôle de l’Asie bien… Le règne de l’Occident touchera à sa fin.

Un test, donc. Est-ce que son équipe va choisir la voie de la dévastation ou sauront-ils être suffisamment créatifs pour accomplir la mission avec des pertes minimum chez l’ennemi? À la défense d’une approche musclée… C’est bien plus divertissant à regarder lorsqu’on visionne ce qui a été capté pendant l’opération. Enfin. Tout est maintenant entre les mains de ses « subordonnés ». Elle sait une chose pour certitude. Ils ne la décevront pas. S’ils ne sont pas là parce qu’ils sont derrière une cause commune, ils sont là parce que la motivation était suffisamment alléchante. Et quand Tsaritsa récompense… Elle récompense. Catowman a quand même reçu une figurine en forme de chat faite en or et sertie de joyaux pour la… Convaincre… Du sérieux de la requête de Katryn McDougal… Tout travail mérite salaire. Tout bonne action une récompense. Et toute infamie d’être… Corrigée…


"Il était une fois..."



 Ma fiche RP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Lun 25 Sep 2017 - 20:23

Elle avait passé la porte de la salle de briefing et son visage revint aux yeux de Slade. Il ne l'avait pas réellement oublié, comment le pouvait-il, lui qui avait l'une des mémoires les plus phénoménale du monde, capable d'enregistrer n'importe quoi, n'importe quel son, odeur, sensation. Toutefois le visage de Selina il l'avait mit de côté, car ça lui rappelait un rejet, un refus, une cassure entre elle et lui, une nuit à la maison blanche ou tout avait basculer ne laissant plus aucune place à l'amour. Depuis il ne l'avait pas revu, il n'avait pas cherché à le faire aussi, pour de bonnes raisons, les siennes. Toutefois elle était présente, Tsaritsa l'avait convié, disons même la vérité elle l'avait embauché. La reine des fables ne lisait pas les pensées de Slade par respect pour l'homme avec qui elle avait souvent travaillé, celui qui était l'un des seuls humain à lui avoir sauver la vie donc elle ne pouvait savoir pour la chatte et le mercenaire. Il ne lui en voulait pas, il s'en accommoderait et s'adapterait. Pour toute réaction il ne lâcha qu'un grognement et dévia sa vision du visage angélique de Selina pour se concentrer sur celui de Katryn qui était bien plus fermé.

La conseillère McDougal fit un rapide résumé pour la dernière arrivée avant d'énoncer les dernières informations utiles comme l'heure d'arrivée sur place. Alors qu’elle fit une petite pause dans son allocution, quelque chose se passa se passa dans la pièce. Une sentiment de confiance et de courage se fit ressentir chez Slade, il savait d'où ça venait et lança un regard complice à Katryn. Il ne l'avouerait jamais mais c'était très agréable comme sensation, ça poussait le mercenaire à ce surpasser. Tsaritsa savait vraiment comme manipuler les humains, même si Slade n'était pas vraiment manipulé au contraire de Daniel et Selina qui étaient tout deux loin de savoir qui se cachait derrière le visage de la conseillère McDougal. Elle clôtura le briefing et envoya tout le monde se préparer.
Slade qui était déjà debout fut le premier à bouger, passant à côté de Catwoman lui adressant à peine un regard, il sortit de la salle et se dirigea vers le département de la sécurité réunir les informations qu'il avait promise à ses partenaires de mission et se préparer lui même.

Si les autres membres de la GOD n'avaient pas grand chose à faire à part se mettre en tenue et rejoindre le point de rendez-vous, Slade lui avait du boulot. Créer les escouades, gérer la préparation au départ, donner les ordres de mission aux troupes qui partaient avec eux , données les ordres de sécurités aux commandants qui restaient sur place, distribuer les rapports de mission totalement complet, offrant à leur lecteur et lectrices tout ce qu'il fallait savoir sur leur ennemi actuel, sa place forte, ses effectifs, la géologie du terrain, bref tout.
Malgré ce que l'on pouvait penser Deathstroke fut à l'heure, même le premier à l'avion attendant les autres pour partir.

********** Plus tard ************


Trois zodiaques fendaient les flots, brissant les vagues les unes après les autres. A bord du zodiaque de tête les membres de la Global Offensive Division, habillés, équipés, armés, étaient accompagnés de trois ravagers et du pilote. Sur chacun des deux autres zodiaques il y avait une escouade de dix personnes, les commandos Rheelasiens, armés, équipés, ordre de mission reçu , déterminés à ce battre pour leur pays.
Deathstroke fit un signe de la main aux pilotes des deux bateaux d'accompagnement leur ordonnant de se séparer, son propre transport maritime faisant de même. Les deux bateaux partirent dans une direction, celui de Slade garda le cap. Le conseiller special ouvrit le canal de communication pour s'adresser aux autres :

L'escouade Bravo et Charlie nous ont quittés pour aller faire une diversion de l'autre côté de la forteresse. Il vont faire croire à l'ennemi que se sont eux qui viennent les attaquer de façon furtive. Ils ont pour ordre de se faire repérer à un moment bien précis fin que nos adversaires se concentre sur eux et non sur nous. Ses deux commando ont prit l'option kamikaze, ayez une pensé pour eux s'ils ne reviennent pas.

C'était un plan comme un autre mais ça offrait un taux de réussite bien plus élevé puisque les deux escouades avait en faite la même le même but que l'escouade Alpha, à peu de chose près.

Vos ordres de mission vous ont été donnés oralement pendant le briefing, les détails étaient dans le rapport que je vous ai fait parvenir. J'ai pris le commandement de la mission mais je veux bien lâcher cette responsabilité à celui ou celle qui la veut mais je préfère être clair si vous merdez il faudra me rendre des comptes à moi en plus de ceux a rendre à la conseillère McDougal et bien évidement à la grande libératrice le colonel Maru.

Deathstroke s'était effectivement positionné en tant que chef depuis leur départ de la Rheelisa mais il ne souhaitait pas créer des tensions dans le groupe se sachant parfois un peu sec et sévère dans sa façon de commander, si Daniel , Mirabai ou même Selina voulaient commander ils en avaient l'occasion.

Nous seront sur le point de débarquement dans une dizaine de minutes vous avez le temps de vous décider. Une fois sur l'île nous enclencheront les brouilleur de communication pour que nos com' ne soit pas intercepter par l'ennemi.

Salde Wilson était dans son élément, comme un poisson dans l'eau, parfaitement à l'aise avec tout ça , la guerre, les combats, l'infiltration, c'était son domaine et il n'attendait qu'une chose c'était que le zodiaque les amènes sur l'île pour qu'il puisse remplir ses objectifs et exploser du connard. Tendu depuis l'arrivé de Selina, tuer allait le détendre ...

Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 26 Sep 2017 - 19:03
On dirais que celui qui nous attend n'est pas juste une petite frappe. Les éléments, d'à chacun, que j'entendis me fit penser que nous avons du lourd en face de nous, et qu'il valait mieux être préparé. Les ordres qu'on m'avait donné étaient des plus clair. Et l'aide, dont j'avais eu le droit, à mes côtés était des plus appétissant. Ce qui me dérangeait le plus c'était ses gros bras. J'espère qu'ils ne se mettront pas dans mes pattes, parce que si je leur en casse une ça risque de faire désordre.
Pour ma mission, il me faut beaucoup d'énergie, alors je commence à la concentrer en un point. Mais lorsque que Katryn s'interrompit dans ses paroles, je ressentit une certaine angoisse à l'idée de perdre l'un d'entre nous. Mais ce sentiment fut rapidement remplacer par une curieuse perception réconfortante. Mais je savais que ce n'étais que pour cacher cette angoisse. Mais cela ne me posais aucun problème. Si elle voulait motiver ses troupes comme ça !? Moi ma motivation certaine, était cette sensation de ''famille''. Je n'avais pas besoin de plus, ni même de l'aide de notre interlocutrice.

Nous avions encore une petite heure pour nous préparer, alors je me rendis dans les toilettes pour dames, pour passer une tenue bien plus confortable. Car un jean et une chemise, n'est pas du tout une tenue de combat. J'enfilais mon pantalon en cuir préféré, avec ce qui allait le mieux avec, mon mini top noir entrelacé au dessus du nombril. Pour ne pas être dérangé dans mes déplacements, le mieux était les bottines en daim noire, talons de 5cm. Discret mais efficace en cas de combat. Certes je n'ai pas l'agilité de Selina, mais je me défend. Et encore plus dans une tenue confortable. Je pris quelques minutes pour m’asseoir par terre, et faire le vide. Pour bien me concentrer, et emmagasiner la magie nécessaire à ma mission. Me rappelant de ce que je devais faire, et laisser la place à Daniel pour m'aider. Sans lui exploser la tête si il me saoul de trop, parce que j'accepte rarement de l'aide.

Une chose m'intriguais, tout de même. Ce Daniel avait quelque chose de particulier. J'en saurais plus au moment venu, valait mieux me concentrer sur ce que j'avais à faire. Ce n'était pas le moment des distraction. Une fois la mission fini, j'aurais tout le temps pour lui poser des questions. Je rejoignis les autres pour embarquer.


*******plus tard*******


Lorsque les zodiaques se séparèrent, Slade avait pris en main la troupe. Tel un commandant. Cela ne me dérangeait en aucun cas. Tant qu'il ne se mettait en pas en travers de mon chemin pour ma mission. Je ne voulais, en aucun cas, sa place – sauf si forcé. Pas besoin de deviner que cela lui plaisait, et que de plus il en avait l'habitude.
Appuyais debout contre la parois, les bras croisé, j'observais. J'observais la manière dont chacun se concentré, se préparé au combat. J’espérais tout de même pouvoir me défouler un peu, en cassant de la gueule à des connards. Mais je gardais tout de même, ma mission en tête.

Ma concentration fut perturbé par une sensation étrange. Une porte spatio-temporelle a été ouverte. Plus on se rapprochait, plus la sensation était forte. Mais je n'arrivais à découvrir où cela menait. Comme si de l'autre côté, on me barrait le passage. Très peu en sont capable. Dès que je fût détecté, par ce ''barrage'' il me fit renvoyé tel une claque dans ma tête. Je fit un sursaut de douleur.


Là-bas, il y a bien plus que ce que l'on croit. La personne qui déploie tout ses moyens pour nous déclarer la guerre, a réussi à ouvrir une porte spatio-temporel. Mais je n'ai pas réussi à découvrir qui est de l'autre côté, car on m'a comme arrêté dans mes recherches.

Je me concentrais d'avantage, pour donner à mes équipiers tout les éléments nécessaire pour faire face à ce qui nous attendait. Je ne voulais pas qu'on arrive à l'aveugle, en sachant qui pourrait se cacher derrière tout ça. Mais j'avais une sale impression. Un danger certain. Sans arriver à mettre la main dessus, et ça me frustrais au plus haut point.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 26 Sep 2017 - 20:15
Nous étions enfin tous réunis. Crow réagit d'une manière des plus étranges en voyant la femme qui entra en dernière. Elle se lovait plus qu'elle ne marchait, jouant de ses charmes sur les hommes qui se trouvaient dans la salle. Si tant est que je puisse y faire une quelconque attention… Mon esprit était déjà en train de réfléchir à la mission, et plus précisément, à la suite de ces évènements. Je connaissais Slade dans les grandes lignes, nous étions les deux faces d'une même pièce… Lui, la face meurtrière, sanglante et dénuée de tous sentiments ; moi, la face visible, celle que l'on prenait plaisir à regarder car elle était délicate, sentimentale et aucun sang n'entachait mes mains. Mais l'un et l'autre, ne pouvions vivre sans le second. Quand à Mirabaï… J'ignorais tout d'elle, outre le fait que la magie qui l'entourait dévoilait une puissance dont la jeune femme aux cheveux sombre cachait derrière un regard acéré et un sourire paisible. Quand à Catwoman, car tel était le nom de la femme qui fut recrutée par Katryn MacDougal, outre ce qui avait filtré dans les journaux canadiens, je ne m'étais qu'assez peu intéressé à ses méfaits. Cambrioleuse, monte-en-l'air, rien de bien méchant apparemment… Toutefois, au vu de la réaction de Crow, il fallait que je me méfie d'elle, peut-être même plus que de tous les autres d'ailleurs. Le briefing fini par prendre fin, et…

Quelle était cette sensation étrange et apaisante qui montait en moi ? Je ressentais les caresses des premières neiges de mon enfance, la douceur des bras de ma mère qui me serrait contre elle tandis que, entre mes mains, fumait le délicat nectar chocolaté. Pourtant, tout ceci me sembla n'être qu'un simulacre, une manière détournée de nous faire ressentir une paix intérieur, un placebo en somme. Pour corroborer mes dires, Crow – qui était jusqu'à lors posé sur mon épaule – me pinça l'oreille de la pointe de son bec et, pour la première fois, des tréfonds de sa gorge, prononça un simple et unique mot : "Nevermore". Jamais plus ? Tiré de ce bain de calme, j'observais notre "dirigeante". Je ressentais soudainement une peur indicible, indescriptible et ô combien étrange. Etait-elle celle qu'elle avançait ? Ou n'étions-nous – tout comme j'en avais l'impression depuis notre rencontre – que des pions sur son échiquier ? La mission devait passer avant les interrogations. Pourtant, lorsque nous reviendrons, il était clair que je lui demanderais des explications. Même si pour cela, je devrais quitter Rheelasia, mes nouveaux compagnons, alors je le ferais, mais ça serait avec les réponses à mes questions. A une en particulier. Qui se cachait réellement derrière le visage impassible de la Conseillère Katryn MacDougal. Si elle souhaitait me garder à ses côtés alors… Elle devrait jouer cartes sur table.

Tout en me levant, je laissais mes doigts sur la table autour de laquelle nous venions de discuter. Les Ombres ne tarderaient pas à s'y étendre, signifiant à Katryn – si tel était son véritable nom – qu'il était temps pour nous de discuter. Ces dernières ne pouvaient être retenues et perçues que par un être doté d'une puissance magique. Mirabaï percevrai sans nul doutes ma réaction, néanmoins ce n'était pas très grave. Tôt ou tard, elle connaîtrait une partie de mes pouvoirs, et moi des siens. Nous étions tous dans la même équipe. Une étrange famille faite de personnes triées et sélectionnées… Mes pas me menèrent vers une cellule préparée exclusivement pour moi. L'avantage en Rheelasia, en dehors de la technologie hors du commun, était que les invités étaient traités avec une déférence des plus agréables. Une heure… C'était bien suffisant pour me préparer. Aucuns signes distinctifs ne se devait d'être visible sur moi ; c'est ainsi que, à contre cœur, je retirais ma veste rouge floquée du drapeau de mon pays et restait emmitouflé dans mon pull à col roulé noir. Sortant mon portable, je n'eu guère de mal à retrouver le numéro de mes connaissances en Russie. Une seule information m'arriva, aucun d'entre eux ne savaient à qui nous allions nous frotter. Ce nom, ou plutôt ce surnom était "врач", mot qui signifiait en Russe : "Le Docteur". Une sorte de mercenaire qui offrait ses services et son savoir scientifique au plus offrant. Voilà qui allait être des plus… Atypiques.

***

D'un avion-cargo, nous passions à un zodiac qui fendait les flots avec une aisance impressionnante. C'était, pour moi, une première que de monter dans ce genre de bateau. Mais passons. Slade s'imposa presque automatiquement comme le chef de notre équipe. Face à moi se trouvait une étendue d'eau trouble qui ne cessait de m'hypnotiser, à la manière des sirènes de l'Odyssée d'Homère. Les explications passées, nous continuions notre avancée. Les deux autres zodiacs nous quittèrent enfin, décrivant des arcs de cercle et prenant chacun la tangente vers sa propre cible. Alors que Slade parla des communicateurs, mes doigts se portèrent presque instinctivement sur l'oreillette que je portais à ma droite. Ce petit gadget me fit repenser à celui que portait toujours Zan durant ses missions… Lui qui aimait tant connaître tout ce qu'il se passait sur le terrain. Instant mélodramatique… Rapidement stoppé par les paroles de Mirabaï. Une porte spatio-temporelle ? Vraiment ? Qu'essayaient-ils de faire ? Invoquer des démons ? Faire revenir à la vie des dinosaures ? Certes, ce genre de chose ne m'inquiétait pas vraiment, il m'aurait suffit s'ouvrir un portail vers les Darklands mais… J'ignorais jusqu'à quel niveau je pouvais maintenir une telle faille faire ce Royaume. Une idée me parvint alors ; volant dans le ciel au dessus de nos têtes, Crow, en sa qualité de créature magique, nous serait d'une très grande utilité.


- Si je peux me permettre de vous aider Mirabaï… (Mes doigts exécutèrent des mouvements dans les airs que seul Crow pouvait comprendre et, déployant ses ailes, il se dirigea vers la terre non loin de nous.) Les Ombres vont s'étendre devant nous. N'ayez pas peur, nous y verrons comme en plein jour… Elles sont là pour protéger notre arrivée.

L'énergie que je devais déployer pour réussir à créer une telle barrière de ténèbre commençait déjà à user mes forces. D'ici peu, ma bouche serait remplie se sang. Tant pis, il fallait que l'on arrive entier. Si la Sorcière ne pouvait percevoir ce qui se trouvait là-bas, alors nous étions bien moins préparés que prévu à cet assaut. Pourtant, ce n'était pas ce moment, alors que le zodiac frappait de plein fouet le sable de la place qui m'inquiétais, mais bel et bien la suite des évènements… Tournant mon regard vers Mirabaï, je lui souris. Cette femme avait, en dehors de sa puissance, une aura apaisante. Les ténèbres qui engloutissaient la plage ressemblerait à s'y méprendre – pour nos adversaires tout du moins – à une brume opaque et grisâtre. De notre côté, ce ne serait que comme si nous regardions à travers une vitre… Merci Crow. Si seulement ils pouvaient comprendre que ces ténèbres n'étaient qu'une infime partie de toi… Enfin, nous étions arrivés… Que la fête commence !
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 21/09/2017
Messages : 100
DC : Mera
Situation : Désespérée
Localisations : Gotham
MessagePosté le: Mer 27 Sep 2017 - 13:35
In G.O.D. we trust
feat. G.O.D.

J'attire l'attention, très bien j'adore ça. Fière de moi, je m'enfonce dans le gros fauteuil alors que la jolie demoiselle me fait un rapide topo de la situation. Coffre fort, collection personnelle, tout ce que j'aime. Je m'en frotte les mains d'avance. Je jette un rapide coup d'oeil dans la direction de Slade, il m'ignore totalement, j'aurais du m'en douter. Ambiance, ambiance, j'espère qu'il ne va pas essayer de me tuer pendant la mission en faisant passer ça pour un accident.

Une fois le topo terminé, tout le monde va s'équiper. En passant près de moi, le mercenaire ne m'adresse même pas un regard. Soit, il veut la jouer ignorance totale, jouons là ignorance totale. Je jette un rapide coup d'oeil aux deux autres. Je ne les connais ni d'Eve ni d'Adam. La seule chose que je sais c'est que la nana est une sorcière et le mec sent le piaf à dix miles à la ronde. D'ailleurs, j'espère pour lui que je ne vais pas avoir à lui souffler dans les plumes.

Tout comme les autres, je me rend à l'endroit indiqué pour m'équiper. Un sourire satisfait sur le visage, je sors ma combinaison noire. Je prend mon temps pour me préparer n'omettant aucun détail, ni même le rouge à lèvres rouge. Une fois la tenue enfilée, je vérifie le chargeur de mon pistolet avant de le glisser dans son étui. Je n'échange pas un mot avec mes équipiers... J'ai jamais aimé bosser en collectivité et pour le coup, je me demande ce que je fais là. Je n'ai qu'à penser à toutes les jolies choses qu'on m'a promises pour me souvenir du pourquoi de ma présence ici.

***

Petit tour en bateau, chouette j'ai toujours adoré l'eau... ou pas. Assise à l'arrière du zodiaque, mes yeux perçants fixent l'horizon alors qu'une oreille attentive j'écoute les dernières recommandations de celui qui s'est désigné chef de mission. Je sais ce que je dois faire et je vais le faire sans rechigner mais par contre si on commence à vouloir me dire comment je dois m'y prendre, je risque de m'énerver et quand je m'énerve, je griffe. Quand la sorcière se met à parler de porte spatio temporelle, je fais un bond. Les mains posées sur les hanches je fulmine à l'intérieur.

"Voilà pourquoi j'aime pas travailler en groupe... Il y en a toujours un qui cache des choses et à chaque fois on perd un temps fou à trouver de qui il s'agit..."

Je grogne discrètement. Je ne sais pas pourquoi mais je sens que toute cette histoire va tourner au chaos. En tout cas, si c'est le cas je me tire sans chercher à comprendre. Et si je peux embarquer deux trois trucs de valeur dans ma fuite, ça sera tout bénef pour moi. L'homme piaf décide de nous faire un petit tour de passe passe et en quelques secondes le voilà que son piaf magique s'envole vers la terre. Vers notre point de chute plus exactement. Un sourire en coin, je ne peux m'empêcher d'imaginer qu'Isis en ferait bien son 4 heures. L'oiseau de Crow revient quelques secondes plus tard en nous indiquant qu'il avait fait en sorte de couvrir notre arrivée. Alors que le bateau entre dans la zone de brume, je fais glisser mes lunettes devant les yeux et je me met en position, prête à bondir.

Je connais mon job, je sais ce que je dois faire et rien ni personne ne pourra se mettre en travers de mon chemin. Ma main droite se place au niveau de mon visage et je fais sortir les griffes rétractables. Allons griffer quelques visages.
©️ nightgaunt


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 31/01/2017
Messages : 68
DC : Maggie Marzena, Cir-El / Mia Kent et Gemini De Mille
Localisations : Là où l'imaginaire règne en maitre.

MessagePosté le: Mer 27 Sep 2017 - 18:48
L’opération commence sans accroc et Tsaritsa observe de loin ce qui se passe. Le déploiement proposé par Slade Wilson va leur donner la marge de manœuvre dont ils auront besoin et pendant que la GOD agit sur le terrain, toute son attention est tournée vers ce mystérieux adversaire. Et cette porte spatio temporelle est particulièrement révélatrice. Il semblerait qu’elle va devoir agir plus activement qu’initialement anticipé… Mais se salir les mains ne lui a jamais paru comme problématique. Ne lui paraitra jamais comme problématique. Elle n’a pas obtenu son trône sans la sueur et le sang. Elle n’a pas tout perdu en restant assise à ne rien faire. Et elle ne compte pas commencer à le faire maintenant. Elle a une idée de plus en plus précise de qui est derrière tout ça… Rendant l’affaire encore plus personnelle.

Et s’il y a bien une personne à qui elle songe éviter d’en parler, c’est Mirabaï. Pas parce qu’elle ne lui fait pas confiance, bien au contraire. Parce que si elle savait, une colère aveugle pourrait l’empêcher de se concentrer sur la mission. Si ce qu’elle suspecte est exact, un des usurpateurs de son trône est derrière tout ceci. Une base qui apparait de nulle part. Quelqu’un qui sait exactement comment se positionner pour entraver ses plans. Il n’y a aucune coïncidence là-dedans. Ils veulent la tester mais ils ne savent pas dans quoi ils s’embarquent. Pensent-ils vraiment qu’elle va abandonner le front qu’elle a stabilisé sur son monde natal pour concentrer ses efforts sur la situation terrienne? Voilà pourquoi elle a donné des postes clés aux membres de la GOD. Pour que la machine continue de tourner même pendant son absence. La preuve se fait en ce moment même.

Certes, la confiance ne règne pas forcément. Il y a des tensions, des interrogations, des doutes. Et c’est normal. Toutes ces choses servent un but spécifique : rester sur ses gardes. Elle assiste au déploiement, au débarquement du groupe composé par Slade, Mirabaï, Daniel et Selina et elle se dit qu’elle a un as ou deux dans sa manche. Non. Son adversaire ne sait pas ce qui l’attend et à la différence de son pantin humain, celui de l’ennemi est jugé « jetable ». Tel n’est pas le cas de Marina Maru. Suivant via les caméras de drones, de satellites et le matériel embarqué par la GOD (ainsi qu’un certain nombre de moyens plus personnels), Tsaritsa repéra les premières sentinelles. Des idiots idéalistes qui voyaient la guerre comme dans Call of Duty et qui n’avaient aucune idée de ce qu’étaient le sang et la mort. Mystérieusement, elles tombèrent toutes endormies.

Oh elle aurait pu les tuer, c’eut été même plus facile. Ceci dit, ces soldats endormis, ennemis, certes, mais en train de rêver, allaient pouvoir la nourrir et lui permettre de maintenir une certaine présence sur le champ de bataille. Oh il ne faisait aucun doute que c’est ce que deviendraient les lieux. Les remparts restaient formidables mais ce qu’il restait du village à l’extérieur était le parfait endroit pour se cacher et planifier une embuscade ou deux. L’équipe en charge de cette partie de l’assaut allait pouvoir s’amuser, si tant est que de donner la mort est amusant pour certains. Les défenses de cette base allaient être problématiques et les membres de la GOD se rendirent vite fait que les énormes bobines tesla n’étaient pas là que pour faire joli. À l’extérieur des murs, une patrouille trainant un prisonnier s’arrêta et les gardes le jetèrent au pied du mur.

D’une pression sur un bouton, la balise que portait le prisonnier se désactiva et le craquement sinistre d’une décharge électrique se fit entendre et le malheureux fut peu après réduit en cendres. Impossible de s’approcher décemment des murs sans avoir de balise ou alors de quoi tromper le système de défense… Ou encore risquer d’entrer par ce qui semblait être une entrée secondaire qui elle était gardée par… Faute de meilleur terme, une sorte de mur lumineux. Tout aussi redoutable d’ailleurs : un rongeur, sans doute flairant quelque nourriture de l’autre côté, tenta de traverser et fut aussitôt désintégré. Aucun besoin de sentinelles : tant que le mur fonctionnait, à quoi bon surveiller un point d’accès infranchissable? Ou si des soldats avaient dû être à leur poste, ils devaient être dans le poste de garde, plus loin, en train de prendre du bon temps.



Pour citer un célèbre magicien de l’univers de la Fantasy : Vous ne passerez pas…

Aucun problème n’est insurmontable, évidemment mais quiconque avait pensé à ce système défensif ne semblait avoir rien laissé au hasard. On ne pouvait escalader les murs, on ne pouvait s’approcher de la plupart des angles d’attaque et les accès directs étaient soient extrêmement bien gardés comme la porte principale ou techniquement infranchissable, si on se fiait à l’ouverture secondaire. Évidemment, ce genre de broutille ne saurait empêcher la GOD de faire son travail. Il y avait un avantage certain à ce système. Autant il empêchait quiconque d’entrer, autant il pourrait empêcher quiconque de sortir. Si Slade et « son équipe » parvenaient à modifier les paramètres du système défensif, les balises émettraient le mauvais signal et alors… La suite se devinait facilement. Comment pourrait-on rater son tir sur un éléphant dans le proverbial couloir?

Et si Mirabaï se demandait ce qui avait transité par la porte spatio-temporelle, le groupe ne tarderait pas à le voir. De véritables monstruosités de métal, des machines de guerre avec plus de blindage qu’il n’en faut et suffisamment de puissance de feu pour faire des dégâts apocalyptique… D’où le nom de ce super char d’assaut : le « apocalypse tank ». Une demi-douzaine de ces véhicules avançait en une seule file vers la porte principale. Si ne serait-ce qu’une de ces machines venait à être déployée dans une vraie situation de combat… Autant dire que le Japon n’avait pas de forces mécanisées capables de rivaliser avec une telle chose. Quiconque était derrière ces ingénieuses créations n’avait clairement pas la paix au centre de ses priorités. La mission ne serait pas facile… Mais qui aime la facilité au sein de la GOD? « Si c’était facile… On enverrait un super slip. »



Des machines de guerre : je n’aime guère ces machines, a dit un jour un célèbre druide gaulois.

Une citation que Tsaritsa tire de John Constantine, sujet de fascination et d’irritation à part égales mais une citation avec laquelle elle est bien d’accord. Si c’était facile, on n’aurait pas fait appel à eux. Que les occidentaux regardent avec envie comment travaillent de vrais professionnels. Il ne faisait aucun doute qu’il y aurait des observateurs extérieurs. Tout pour tenter de discréditer Rheelasia et ce qu’elle tentait de construire. Sauf qu’elle ne leur donnerait pas cette satisfaction. Elle n’en avait rien dit à ses agents mais ils savaient tous que ce soit désiré ou non, juste tout faire exploser n’était pas une option. Ça c’était la façon de faire des États-Unis et ils tenaient farouchement à leur monopole en la matière. C’était là toute la beauté de la chose. Elle pouvait en dire un minimum et la GOD savait instinctivement quoi faire et surtout… Comment le faire!


"Il était une fois..."



 Ma fiche RP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Jeu 28 Sep 2017 - 21:45

L'ambiance sur le zodiaque était calme mais tout de même tendu. On pouvait sentir que chaque personnes présentes se concentraient pour être au meilleures de ses capacités dans l'attaque et la prise de la place forte vers laquelle ils se dirigeaient.
Aucun membre de la G.O.D n'avait -semble t-il - envie de prendre le commandement de l'escouade Alpha. En tant que chef auto-proclamé par interim, Deathstroke devint donc le chef tout court.

Le zodiaque n'était plus qu'à une centaine de mettre du point de débarquement quand Mirabai annonça la création non loin de là d'un portail spatio-temporel. La sorcière était incapable de donner l'identité de la personne ou de la chose qui l'avait ouvert mais semblait pourtant continuer ses recherches. Des futurs indications ne seraient pas les malvenues dès que possible.

Daniel Crow prit les choses en main afin de rendre l'arrivée de l'équipe plus furtive surtout avec le portail qui s'était ouvert et duquel pouvait sortir un peu tout et n'importe quoi.
Slade avait lu dans son rapport les capacités méta-humaines ou magiques que possédait le Canadien, néanmoins les voir se déployer devant par l'intermédiaire de son corbeau était tout de même intéressant. Une sorte de voile se posa devant eux, les camouflant dans une brume épaisse pour l'ennemi tout en laissant à l'équipe une parfaire visibilité. Le conseiller spécial n'était pas surpris pour le moment, il avait déjà vu bien plus. Pourtant d'un ton amicale il remercia son co-équipier.

Merci monsieur Crow, c'est une très bonne couverture pour un débarquement discret.

Durant tout le trajet, que se soit dans l'avion ou à bord du zodiaque, la féline Catwoman fut muette, elle ne dit pas un mot. Posté en observatrice Slade se demandait si elle était consciente du danger que cette mission représentait. Il se demandait surtout si elle en avait quelque chose à foutre de ses co-équipier et si elle n'allait pas les laisser dans la merde à la première occasion.
Il n'avait jamais été comme ça avec elle, mais les choses avaient changés entre eux et jusqu'à preuve du contraire Slade ne faisait plus confiance à Selina. Pourtant quand les choses commencèrent un peu à se gâter elle ne s'empêcha pas une réflexion bien à elle, que le mercenaire ne releva pas.

Le bateau arriva sur le sable de la plage avec douceur sans à-coup, glissant doucement, le pilote faisant un très bon travail que Slade remarqua et qu'il félicita d'un signe de la tête. Le chef de l'escouade fut le premier à mettre les pieds sur terre suivis par le groupe au complet. Il se tourna vers ses ravagers et d'un geste codé de la main il leur ordonna de fermer la marche puis montra aux autres qu'il fallaient activer le brouilleur de communication de leurs oreillettes.

Avançant à petit pas le conseiller spécial Wilson observa les lieux avant de faire quoique se soit d'autre. Il remarqua le village à soixante dix pour cent détruit d'un côté mais fut vraiment interloqué par la forteresse de l'autre. Les moyens de défenses mit en oeuvre sur le site était impressionnant, même pour un type comme Slade Wilson qui en avait vu des tas et en avait contrer tout autant. Toutefois il fut surpris par le mur d'énergie et les bobines tesla aux deux seuls points d'entrée. Les démonstrations faites par le prisonnier et le rongeur confirmèrent au chef de l'escouade que passer par là était peut être secondaire. En observant et en réfléchissant, Deathstroke se dit que rien ne les aidait vraiment. Il était impossible de passer au dessus des mur , ni par les entrées.
Le mercenaire avait des options mais aucunes n'étaient fiables à plus de cinquante pour cent.

Deatshtroke fit signe à l'équipe de le suivre pour se regrouper à l'intérieur du village dans une maison à laquelle il manquait un bout de façade. Malgré le mur en moins Deathstroke, et ceux qui l'avaient suivis, étaient sous un toit et surtout caché pour un temps indéterminé. Réfléchissant à plein régime pour trouver des solutions afin d'entrer dans la forteresse sans mourir instantanément ou par électrocution l'escouade Alpha vu débarquer, sortant directement du portail spatio-temporel, une demi douzaine d'énormes tanks, blindés et sur-armés.
hhooo yeah il ne manquait plus que ça se dit Slade qui commençait à être irrité par la situation.

Pourtant c'est quand on croit que tout est perdu que l'on trouve la solution, en l’occurrence les tanks de l'apocalypse, selon le conseiller Wilson, était la solution. Son plan fut alors très simple. Prendre possession d'un ou de plusieurs tanks et de passer tranquillement par l'une des entrées.
Il n'imposerait pas sa vision des choses mais savait que si les autres n'avaient pas de meilleur plan que ça -selon son jugement personnel bien sur - il ferait ce qu'il avait décidé. Il se tourna vers ses collègues :

Bon j'ai pas réfléchis à vos différentes capacités et à vos différents pouvoir mais voilà ce que j'en dit. Les deux façons les plus simples pour entrer et continuer nos mission respectives seraient soit : de trouver le boitier de contrôle des système de défense, de le pirater et de le faire tourner dans l'autre sens soit de piquer un ou plusieurs de ces tanks afin de rentrer ni vu ni connus avec dans la forteresse.

Le conseiller spécial fit une petite pause regardant autour de lui comme s'il cherchait quelques choses ou quelqu'un.

La seconde option implique que l’un de nous devra attirer l'attention des tanks pour les faire pénétrer dans le village tandis les autres leur tendront une embuscade. Je me dévoue sans problème pour faire l'appât.

Il les regarda, passant son regard sur chacun d'entres eux.

Bien évidement si vous avez un autre plan qui prendrait en compte une utilisation spécifique de vos pouvoirs, je parle pour vous Mirabai et Daniel, je suis tout à fait prêt à l'entendre .


Ils n'avaient pas spécialement toute la nuit mais ils avaient encore quelques minutes avant que ça chauffe vraiment pour eux. Slade savait quand ordonner à l'escouade Bravo et Charlie de passer à l'action et de toute façon la conseillère McDougal avait les oreilles et les yeux partout en cas de très gros coups dur , ce qui n'était pas le cas pour le moment .

Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 30 Sep 2017 - 17:23
Je voyais bien que Daniel perdait ses forces plus vite qu'il ne l'aurait dût. Alors je lui attrapais les mains, et ferma les yeux. Je me concentrais, pour l'aider dans son acte, pour unir nos forces. Mais le laissait diriger sa magie, sans m'y opposer. Lui donnant ce qui lui manquait en énergie, pour qu'il est assez de forces pour la suite des combats. Je me surpris à l'aider, comme instinctivement, alors que je croyais qu'il allait plus me gêner plus qu'autre chose. Quand il me regarda et me souris, je compris que j'avais réussi.

Au débarquement, je laissais les autres sortir devant moi, le temps de reprendre un peu de forces. La prestance de Catwoman, dans le genre sexy et j'en joue me plu beaucoup. Même si je sais qu'elle était très concentré sur son but. Chacun avait l'air concentré sur son but à atteindre aujourd'hui. Slade, un peu tendu du slip à cause des alentours. Mais je savais qu'on était tous capable de se défendre, et de foutre une putain de raclé à chacun sans aucun soucis.

Les premières sentinelles que nous croisions étaient déjà en train de roupiller. Et sans aucun doute, je savais que notre amie Katryn y était pour quelque chose. Ce qui me fit sourire. Moi je les aurais envoyé valser à plus d'une dizaine de mètre au dessus du sol. Quand je vis des soldats, au pied de la forteresse devant nous, jeter un homme au pieds des remparts, après l'avoir traîné sur pas mal de mètre apparemment. Le pauvre homme ne pouvait plus marché ça se voyait. On aurait dit qu'il avait était torturer. Se trouvant au sol entre deux bobines de tesla, je vis une décharge violente le réduit en cendre. Ce qui me donna une furieuse envie de faire de même avec ses hommes là. Un rugissement - tel un tigre affamé – monta dans ma gorge. Je me concentra sur mes cibles, ses soldats qui ricanaient comme des abrutis. La colère m'ayant envahi, je me servi des bobines de tesla, et fit naître une décharge aussi violente que possible en direction des abrutis. Ils firent, chacun transpercé par un éclair en plein milieu de la poitrine. Ce qui les fit tombé à terre, dégageant une fumé de leur corps. Personne à l'intérieur, ne pourrait se douter que c'était mon œuvre. Mais le rire que je fit résonner autour de moi, appris à mes coéquipiers que j'étais entré en action.

- Ben quoi ? (mes coéquipiers me regardaient, et moi j'étais juste dans mon élément – la destruction et la colère, mais cette fois sur des abrutis fini- ce qui me plaisais beaucoup )

Ce qui me plaisais moins, c'était cette ouverture spatio-temporelle. Elle avait permis à certaines machines - que je qualifié de monstrueuses - de passer sur cette terre. Elles n'apportaient que destruction et chaos. Sans se préoccuper de ce qui pouvait se trouver aux alentours, car contrôlé par des hommes sans cœur, ni moral. Malheureusement, j'avais déjà aperçu ce dont elles étaient capable, et ça ne ma plaisais pas du tout. Quand tu les a dans ton camps tu es certain de gagner, mais si elles sont contre toi – ben, dégage au plus vite. Cela ne me faisais pas peur de devoir faire face à ce genre de monstruosités. Je me mis a sourire en pensant, d'un coup, à un superslip face à ce genre de machine. Il partirait appeler sa mère, en pleurant. Car il n'aurait jamais les couilles pour les affronter.
Slade nous ordonna de lui suivre, pour se camoufler dans le village, en parti détruit. Après la demande de Slade de servir d'appât et connaissant ses engin de mort, je me permis de l'ouvrir pour une fois.


C'est pas que je crois que tu n'y arriverais pas, mais c'est bien plus dangereux que tu crois. J'ai eu l’occasion de bosser avec ses engins, je les connais mieux que je le voudrais. Et malheureusement, ce qui en sont aux commande aussi. Ce que je propose c'est de faire ''l'appât''. Vous n'aurez que quelques secondes dans votre ligne d'action. Le seul point faible se trouve juste au pieds du siège du contrôleur, en plein milieu de la machine entre les chaînes. C'est une trappe de secours, où ils peuvent s'échapper en cas de soucis en toute discrétion. Vous vous retrouverez face à la personne direct. Un tire entre les yeux fera l'affaire. Mais il faut les avoir simultanément, sinon c'est foutu et on se fera repérer.

Les laissant à la réflexion, je m'engageais face à ses monstres. Et croisais les doigts pour que ça marche, et que ce ne soit que des abrutis derrière le contrôle des machine et non des soldats principal du Général Lane. J'avais confiance en eux, il fallait juste que je leur laisse un angle d'attaque suffisant intéressant pour eux.

- Aller ma cocotte, on va s'amuser un peu ! me dis-je en murmurant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 2 Oct 2017 - 12:22
Une caresse délicate, enfantine, ou peut-être maternelle… Mirabaï semblait vouloir m'aider dans ma besogne. Je ressentis en moi monter sa puissance et sa propre magie. De son côté, Crow me paru plus calme, moins inquiète qu'à son habitude lorsque je faisais appel à cette partie de lui. Les pouvoirs de la sorcière à mes côtés devaient y être pour beaucoup ; la magie avait ce petit quelque chose que les humains habituels manquaient cruellement, elle était vivante, respectée autant que respectable, et dans son ensemble se trouvait être une entité dont la sagesse et la portée dépassait très largement celle que nous autres, simples utilisateurs de cette dernière, connaissions. La magie n'avait pas de limite pour quiconque savait s'y prendre. Encore moins pour celui ou celle qui en faisait l'usage qui s'imposait à ce moment. De mon côté, je ressentais une vague qui passait au dessus de nos têtes, cette dernière frappa de plein fouet une partie de nos ennemis, je ne connaissais ni les tenants ni les aboutissants de cette magie, mais cette énergie provenait de quelqu'un qui nous dépassait autant en force qu'en connaissance… Katryn MacDougal avait vraiment quelque chose à cacher. Toutefois, je n'avais pas encore la possibilité d'en savoir plus sur elle. Pas encore. Il fallait que je le concentre plus fortement sur la zone de combat qui se mue en un village en partie rasé. Une multitude de maisons ne tenaient debout que par leur propre volonté. Un simple coup de vent et tout s'écroulerait en un fracas assourdissant.

Mal à l'aise ? Oui je l'étais aux côtés de Catwoman. Cette femme représentait le prédateur naturel de Crow… Ses griffes, sa manière de se tenir, de se lover contre le rebord du zodiac, l'ensemble de ses réactions, sa respiration, elle… Tout me laissait perplexe. Ici, seul Slade Wilson connaissait chacun d'entre nous. Nous avions été envoyés en mission sans même nous connaître l'un l'autre. Les pouvoirs et les capacités de tout un chacun devenaient une source d'étonnement et de surprise à chaque fois que nous les utilisions. Pourtant, au vu de notre dernière mission sur le plateau du Doklam, je respectais ce choix de la part de Katryn. L'effet de surprise serait bien plus important pour nos ennemis, et… En tant que soldat, j'apprenais bien mieux sur le terrain qu'enfermé dans un bureau éclairé par la lumière des néons. Ce devait être pour cette raison que, alors que jusqu'à présent je me méfiais des autres, je finissais par me dire que ma nouvelle équipe se trouvait à mes côtés… Un mercenaire, une voleuse, et une sorcière… Je souris. Une vraie famille atypique et relativement anarchique dans ses manières de faire. Mes pensées continuaient de flotter dans mon esprit alors que nous suivions Slade.

Mission d'infiltration ou mission de destruction… Tout me convenait, du moment qu'il n'y ait pas de morts imminents. Un minimum de pertes des deux côtés, voir même aucunes, m'auraient convenu. Pourtant, je savais que tôt ou tard je devrais m'interposer entre Slade et sa victime… C'était tout aussi instinctif chez lui de tuer que chez moi de protéger. Devant mes yeux, retenant un râle de colère autant que de dépit, je vis le véritable visage de nos adversaires. Deux hommes, soldats de seconde classe si je reconnu bien leurs grades respectifs, jetèrent un homme entre deux tourelles surmontées de boules argentés. Des éclairs, aucuns cris, mais une odeur de chair calciné… Impuissant devant ce spectacle, je ne pouvais que me retenir de me ruer sur eux et de leur faire passer l'envie de recommencer. Mais une pareille réaction de ma part aurait fichu en l'air notre tentative d'entrer discrètement. Etais-je le seul à savoir me retenir ? Je commençais à le croire… Poussant un rugissement presque animal, Mirabaï usa de ses pouvoirs et la puissance de ces tours électriques transformèrent les deux hommes en cadavres transpercés de part en part… Guère très propre comme manière de faire, mais la Sorcière avait eu toutefois la "bonté" de ne pas nous faire repérer. Ce qu'il venait de se passer serait passé pour un défaut et non en une volonté extérieure. Ou tout du moins je l'espérais.

Déjà imposé comme chef, Slade coupa court à toutes actions stupides et passablement héroïque. Deux choix s'offrait effectivement à nous. Depuis le ciel, Crow m'avait fait part de ce qu'il voyait. Nous n'avions guère beaucoup de possibilités pour pénétrer dans cette cité surprotégée et incroyablement bien gardée. Une seule et unique entrée, aucuns moyeux d'escalader ces murs qui mesuraient plusieurs mètres de haut. En un mot, nous devrions être imaginatifs pour entrer. Les deux idées que proposa Slade se tenaient, et, avant même que je ne puisse dire le moindre mot, Mirabaï donna son avis. Apparemment, ses connaissances ne s'arrêtaient pas au domaine de la magie, la technologie de pointe en termes d'armes lourdes mobiles ne lui était pas inconnue. Elle exprima son ressenti, la manière de faire… Tout ce qu'elle savait avant de se lever et de partir sans rien ajouter. Etait-ce de l'inconscience ou de la pure folie ? La question resta en suspend. Pour ma part, je savais déjà comment faire. Il nous suffisait de prendre un tank en otage pour avancer c'est bien ça ? Très bien…


- Je peux vous permettre de vous approcher des tanks sans que vous ne soyez vus… Toutefois… Vous devrez garder à l'esprit que cette manière de faire pourrait être capable de vous tuer. J'ignore si quelqu'un d'autre que moi est capable d'user de ces "passages". Mais avons-nous vraiment le temps et le choix ? Je vais tenter de les faire le plus stable possible, mais ils ne tiendront pas très longtemps…

Mirabaï s'éloignait, approchant de plus en plus des tanks qui dardaient leurs canons dans sa direction. Ma respiration se fit plus lente, et je fermais les yeux. Les portails que j'allais devoir ouvrir entre nos positions et les tanks se devaient d'être le plus stable possible. Mes camarades devaient passer par les Darklands… Quelques secondes à peine. Posant mes mains sur le sol, la brume se dissipant quelque peu, je fis apparaître deux cercles de ténèbres devant eux. Maintenant, il leur incombait de prendre une décision. Soit ils sautaient… Soit nous devrions trouver une autre manière d'agir.

- N'ouvrez les yeux sous aucuns prétextes. L'autre côté du passage est déjà ouvert. Vous n'avez que quelques secondes pour passer. (Souriant, quoique particulièrement usé par cette utilisation inhabituelle de mes pouvoirs, je repris.) Le portail dimensionnel m'empêche de vous emmener plus loin. Alors faites ce que vous avez à faire. Le G.O.D. compte sur vous.

Cette dernière phrase était tout aussi stupide qu'inutile, mais elle me rappelait nos ordres de missions, et cette petite blondinette qui, malgré la tristesse qui avait prit place dans ses yeux depuis des années, continuaient encore et toujours à ironiser sur ce qui pouvait nous arriver. Aussi, elle ajoutait toujours une phrase dans le genre. Un peu comme si balancer une bêtise comme "Que la Force soit avec vous !" puisse être utile…
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 21/09/2017
Messages : 100
DC : Mera
Situation : Désespérée
Localisations : Gotham
MessagePosté le: Lun 2 Oct 2017 - 14:36
In G.O.D. we trust
feat. G.O.D.

Que les choses sérieuses commencent... Prête à bondir hors du zodiaque alors qu'il touche à peine le sol, je sens assez vite, que tout ça risque de prendre une tournure intéressante. Mes pieds s'enfoncent dans le sable alors qu'on avance à couvert. Top, si j'avais su j'aurais plutôt choisi les bottes de pluie plutôt que mes bottines toutes neuves... Je laisse échapper un léger grognement et je manque de m'étouffer quand notre Sorcière bien aimée prend les devants et réduit deux gardes en cendres... littéralement en cendres. Je grimace, je n'aurais pas voulu être à leur place en tout cas.

Slade en tête de notre petit convoi exceptionnel, j'essaye de réfléchir à un plan B juste au cas où. Je sais, ce n'est pas bien de penser à fuir, mais personnellement rien qu'en voyant tout les moyens qu'ont nos ennemis, je me dis qu'on va clairement au suicide. Un chat a peut-être plusieurs vies ben je n'ai pas envie d'en griller une sur mon quota. A l'abri, si on veut, au milieu des ruines d'une vieille bâtisse, on observe les environs et je ne peux pas m'empêcher de pousser un soupir lorsque j'aperçois que 6 tanks, rien que ça, viennent de franchir cette porte dont on a omis de nous en parler. Je me crispe et je ne peux pas m'empêcher de me dire que finalement, je vais peut-être devoir me tirer d'ici plus vite que prévu. Une bonne journée foireuse où rien ne va se passer comme prévu, juste génial...

"Faut que je pense à demander une augmentation si on rentre..."

Mes mots sont chuchotés mais clairement audibles par mes coéquipiers d'infortune. Slade prend la parole et nous donne ses directives pour la suite. Faire diversion et se servir d'un de ces joujoux pour passer la porte. Ok... sauf que ce sont des tanks, qu'ils sont 6 et qu'on a pas un seul armement digne de ce nom. Le mercenaire se propose à la diversion, je souris intérieurement, ça ne m'étonne de pas de lui. Seulement, Mirabaï estime qu'elle est mieux placée que lui pour le faire. Super, il ne manquerait plus que ça se batte pour savoir qui va finir en passoire... Perso, je passe mon tour. La sorcière ne laisse pas forcément le temps à ce qu'on la contredise puisque à peine a t'elle fini de nous dire ce qu'elle compte faire qu'elle est déjà partie pour jouer au chat et à la souris avec ces grosses bestioles. Inutile de préciser qui sera le chat et qui sera la souris dans cette partie.

Une fois la sorcière partie, c'est le piaf qui prend le relais. Je me tourne vers lui, perplexe, alors qu'il nous informe à Slade et moi qu'il peut nous permettre d'utiliser un de ses passages. Mouais... Déjà pas tranquille quand on me parle de magie, j'ai les poils qui se dressent quand il nous informe qu'on a la possibilité de mourir en faisant ce qu'il nous dit. J'ai envie de lui dire ma façon de penser, mais il est déjà en train de se concentrer et rapidement, deux cercles sombres font leur apparition. Je jette un coup d'oeil à Slade en espérant qu'il dise quelque chose mais forcément, il préfère se taire. Je m'approche alors de Crow et je le pointe du doigt, le regard perçant et menaçant.

"Je te jure que si tu me tues, je reviendrai te hanter et je boufferai ton piaf, c'est clair ?"

Je me tourne alors vers le passage et je jette un coup d'oeil à Slade. Je met ma main à couper qu'il va passer et je sais très bien que je vais suivre le mouvement même si pour le coup, à cet instant précis, je préfère peut-être finir comme passoire...
©️ nightgaunt


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 31/01/2017
Messages : 68
DC : Maggie Marzena, Cir-El / Mia Kent et Gemini De Mille
Localisations : Là où l'imaginaire règne en maitre.

MessagePosté le: Lun 2 Oct 2017 - 20:18
À plusieurs kilomètres de son équipe, Tsaritsa est en colère. Il lui faut tout son contrôle pour ne pas se téléporter personnellement là-bas et prendre les choses en main. Pas par quelque faute de son équipe, non. Simplement, maintenant, le maitre d’Arkady Volkov, ce fou de guerre aux défenses impressionnantes, a commis l’erreur de se révéler à la Reine des Fables. Il ne fait plus de doute sur l’identité de ce trouble-fête. C’est bien l’un des siens, un des traitres ayant contribué à lui usurper son royaume. Tout ici le confirme. Les chars d’assaut et les tourelles tesla tirés de Red Alert 3. Le mur d’électricité emprunté à Dishonored. Il n’y a rien d’original ou de créatif mais une multiplication de clichés, d’archétypes et de choses qui existent déjà dans la fiction. Oh oui. Elle reconnaitrait cette magie n’importe où. Elle a une odeur si caractéristique.

Ce qui veut dire qu’ils utilisent encore son corps physique pour générer ce type particulier d’arcanes. Sa vengeance sera particulièrement sanglante. Mais pas sur ce champ de bataille. Pas sur Terre. Ainsi son adversaire veut jouer à ce petit jeu… Soit. Deux peuvent le faire. Elle compte bien faire en sorte que l’intégralité de son équipe rentre à la base saine et sauve. Bon elle peut tolérer un certain nombre de blessures… Mais pas trop. Mirabai est dans un péril mortel dont elle ne soupçonne rien car si ces chars ressemblent à quelque chose qu’elle connait et ont, étonnamment, les mêmes faiblesses… Il y a des différences importantes desquelles elle n’a aucune idée comme ce rayon d’énergie vert-jaune, un rayon tracteur qui commence à l’attirer inexorablement vers un broyeur qui promet une mort particulièrement gore et douloureuse.

Tsaritsa ne compte pas laisser sa protégée finir broyée et recyclée pour réparer des dommages structurels mineurs sur cette monstruosité de métal aussi elle décide d’intervenir à distance. Tout d’un coup, Mirabaï est investie d’une énergie qui lui est complètement inconnue mais dont elle saura instantanément faire usage pour se sortir du pétrin. Une dose. Un usage. Ensuite, retour à la normale. Il ne faudrait pas trop en faire non plus. Si tel venait à être le cas, elle révélerait sa présence et qui sait combien d’autres de ces traitres accourraient pour porter assistance au maitre d’œuvre derrière cette situation? Trop et ce serait aggraver de façon catastrophique une situation qui n’est déjà pas optimale. En même temps, la GOD n’aurait rien à faire ici si c’était facile, la chose a déjà été établie. Et oui. Catwoman aura le droit de demander son augmentation aussi.

Tout ce qui se dit dans l’équipe, elle l’entend. Si les pensées de surface sont suffisamment fortes, elle le saura aussi. Elle garde un œil sur son équipe. Elle veut les revoir en vie. Elle n’a pas créé la GOD pour la regarder mourir. Elle n’a pas mis tout en œuvre durant cette dernière année pour regarder ses efforts se désintégrer. Et surtout, surtout, elle ne compte certainement pas exporter ses ennuis et sa vendetta sur un monde si riche en imagination. C’est absolument hors de question et elle se battra personnellement s’il le faut, abandonnant les ombres pour la pleine lumière et tant pis pour les conséquences. Telle est son inflexible volonté. Naturellement, le temps commence à jouer contre eux… Ce qui pourrait forcer sa main. Le char ayant pris Mirabaï pour cible l’aura signalé à la forteresse, privant la GOD d’un élément de surprise.

Certes, l’intégralité de l’équipe n’a pas été encore découverte mais la dernière chose que veulent les membres de la GOD c’est de voir débarquer des renforts. Ce genre de visite surprise est toujours malvenu. C’est bien connu. Pourquoi dans ce cas ne pas répondre aux clichés par un cliché? De la pluie. Des orages. Une visibilité réduite et des communications brouillées. Du bruit pour couvrir les actions de Slade et de son équipe. Et pourquoi pas… Un coup de main divin? Un éclair frappe un des stabilisateurs d’un de ces imposants zeppelins de guerre qui semblent patrouiller les cieux. Un kirov. Équiper un fou de guerre avec des véhicules tiré d’un jeu vidéo. C’est bien là le manque d’imagination de ses anciens sujets. L’imposant véhicule, ne pouvant compenser, perd de l’altitude et s’écrase, détruisant les deux chars suivant celui qui a pris Mirabaï pour cible.



Et tombent les Kirov en feu...

Ainsi coupée en deux, la colonne de chars n’aura d’autre choix que de contourner la carcasse ou de tenter de détruire les débris, une tâche qui prendra du temps. De cette précieuse ressource, Tsaritsa ne saurait leur en donner plus, pour le moment. En même temps, ce serait insultant pour ses plus proches collaborateurs de se sentir accessoire au triomphe qui doit revenir à la Rheelasia Unie. Cela ne l’empêche pas de vouloir aller sur le terrain exprimer sa colère de la façon cataclysmique. Si la situation ne ré atteint pas des paramètres jugés satisfaisants… Elle déploiera sur le terrain un proxy sous son contrôle. Elle n’a pas gagné son trône à se tourner les pouces et ne compte pas sombrer dans la complaisance de sitôt. Marchant de long en large dans le poste de commandement, elle n’a qu’une envie : ordonner le déchainement de l’artillerie à longue portée.

Du côté des forces renégates, la confusion règne. La colonne de char a potentiellement rencontré un être humain dans le village en partie en ruines, ce qui ne serait guère étonnant. Les gueux et les parasites qui vivaient ici reviennent sans cesse pour essayer de grappiller de maigres ressources ou des souvenirs matériels de leur vie ici. Encore de jeunes soldats qui pensent qu’en appliquant le règlement à la lettre et en tirant à tout va qu’ils vont se gagner les faveurs du général Arkady Volkov. Quant à la tempête, bien que soudaine, ce ne serait pas la première fois : les bobines tesla géantes semblent avoir un effet sur la météo. L’écrasement du Kirov, par contre, ça c’est nouveau et les différents techniciens et opérateurs échangent des regards nerveux. Personne ne veut aller rapporter la perte d’un des jouets préférés du général. La dernière mauvaise nouvelle a fait un mort.

Le messager, en fait. Et trois blessés, aussi, le général étant prompt aux accès de colère. Par mesure de précaution, niveau d’alerte jaune. Les soldats redoublent de vigilance, des patrouilles sont déployées mais personne n’ira déranger le général Volkov avant de rapporter une vraie menace. C’est que le général est avec sa maitresse… Et il serait mal avisé que d’interrompre son moment de repos. Toute cette hésitation pourrait bien jouer en faveur de la GOD. Seul le temps saurait le dire, dans l’état actuel des choses. Et pendant ce temps, les deux autres équipes préparées par Slade Wilson arrivent sans encombre au point de débarquement et se préparent à l’assaut. La chance n’existant pas, disons simplement que la compétence de l’un profite de l’incompétence de l’autre… Et en termes de compétences… Le plus grand mercenaire, la plus grande cambrioleuse, la prodige des arcanes et le maitre des ombres… L’opposition est plus à plaindre…


"Il était une fois..."



 Ma fiche RP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mar 3 Oct 2017 - 13:51

Deatshtroke était devenu chef d'équipe, ce n'était pas pour autant qu'il allait museler ses co-équipier et les empêcher de faire ce qu'ils pensent nécessaire pour la mission ou pour eux. A ce titre il esquissa un sourire quand Mirabai fit griller les deux gardes via les bobines tesla.

Dans ce qui restait de la maisonnée où ils se trouvaient et après avoir proposé des solutions tactiques pour entrer dans la forteresse en prenant possession d'un des super tanks qui venait dans leur direction Slade écouta attentivement Mirabai la sorcière lui dire gentillement que c'était plus dangereux qu'il ne le croyait. Etait-il le seul à avoir lu les rapports sur chaque membre de l'équipe? Etait-elle au courant de qui était Deatshtroke et de ses exploits? Ce n'était pas une grosse machine qui allait faire peur à l'homme qui avait combattu dans la même journée, Wonder Woman, Superman et qui avait tué un Titan antique.
Cependant il acceptait que la jeune femme prenne le rôle de l'appât. Pour lui c'était bien plus intéressant d'entrer dans un tank pour observer la technologie dont il était fait ainsi que dans prendre les commandes. Sans demander de réponses spécialement la jeune femme partit à la rencontre des monstres métalliques.

Après le départ de la sorcière Daniel prit la parole à son tour et expliqua de quelle façon il allait les emmener au plus près des tanks. Pour le mercenaire c'était une évidence de procéder ainsi, des passages téléportants étaient la solution la plus rapide et la plus éfficace. Le canadien fut assez sympa pour leur rappeler que c'était potentiellement mortel, un détail qui à son importance mais que Deathstroke ne prit pas vraiment en considération. Pas dans ce genre de moment. Là il devait agir et agir vite car il voyait du coin de l'oeil - à plusieurs dizaines de mètres d'eux - que Mirabai était déjà en prise par des sortent de rayons tracteur qui la tirait vers le char devant elle, la privant d'une certaine liberté de mouvement et surtout de fuite.

Nous n'avons ni le temps ni le choix d'après ce que je vois. On y va .

Daniel se concentra et matérialisa deux portails d'ombres devant eux, celui de gauche menant au tank de tête, celui qui était en train d'aspirer Mirabai et celui de droite qui menait au derniers tank, celui qui était en bout de file. Pour Slade le choix était vite fait, neutraliser le premier et éviter ainsi à la sorcière une mort atroce par broyage de son corps.
Le mercenaire sentit un premier regard de Selina vers lui, se demandant ce qu'elle pouvait bien chercher de sa part, il n' y avait rien à dire mais à faire. Cependant il ne pu s'empêcher de la regarder et de rire en entendant la menace qu'elle proféra à l'encontre de Crow si celui-ci la tuerait.

Personne ne va mourir maintenant à part Mirabai si on ne se bouge pas.

Sur ces mots Slade s'engagea sans réfléchir dans le portail d'ombres de gauche se retrouvant après deux secondes sous le premier tank. Sa tête frappa de plein fouet le dessous du tank le faisant tomber instantanément au sol. Logique en passant debout dans le portail fallait se douter que le sous le tank seul une personne accroupie passerait. Se mettant à genoux, il repéra la trappe dont sa co-équipière avait parlé et se dirigea vers elle. Sortant l'un de ses flingues il ouvrit l'écoutille avec la manette qui se trouvait dessus se disant qu'il fallait être diablement con pour mettre une poignée extérieur sur une sortie de secoure. Au loin, à la fin du défilé, il aperçut Catwoman faire de même et se faufiler dans le tank. Puisqu'il fallait être synchro' Slade entra à son tour dans l'engin et tua le conducteur d'une balle entre les deux yeux comme l'avait dit Mirabai avant de tuer de la même façon l'artilleur qui avait eu la mauvaise idée de regarder vers le bas pour voir ce qu'il se passait. Sa mort lui fit lâcher la commande qui générait le rayon tracteur ce qui libéra la sorcière.

J'ai pris possession du premiers tank libérant notre chère sorcière bien aimé , Selina c'est ok pour toi ?

Concentré sur ce qu'il avait à faire le conseiller spécial ne fit pas attention au changement de météo. Une tempête s'était levé à une vitesse effarante, d'une rapidité très anormale. Vent, pluie, tonner il y avait de tout en moins de deux minutes.
Deathstroke s'attendait à une réponse de Catwoman mais pas à ce que l'un des zeppelins qui patrouillaient dans les airs se fassent percuter par un éclair et que celui-ci chute lourdement - dans un bruit fracassant - sur les chars d'assaut qui se trouvaient au milieu du défilé le coupant en deux.
Il ne comprit pas tout de suite ce qu'il se passait d'ailleurs, avant de voir par le périscope les dégâts qu’avait causé la chute du zeppelin sur la ligne de tank .

Tout le monde va bien ? La météo semble être de notre côté et nous à offert de l'aide je propose qu'on ne perde pas de temps et qu'on se barre d'ici pour rentrer dans la forteresse.

Deatshtroke avait comprit que Tsaritsa y était pour quelque chose, la tempête n'était pas venue toute seule par hasard sur l'île et l'engin aérien n'avait pas été foudroyé par malchance. L'équipe avait un ange gardien qui viellait sur eux du nom de Tsaritsa plus connus actuellement sous le nom de Katryn McDougal.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 4 Oct 2017 - 16:54
Face à ses chars d'assaut, finalement, je me rendis compte que ce n'était pas exactement les mêmes que dans mes souvenirs. Mais bon, j'étais là face à eux, c'était un peu tard pour me poser des questions. Soudain, une énergie m’envahis. Je ne la connaissais pas, mais je savais d'où elle venait. ''Merci Katryn, ça va bien me servir'' pensai-je... mais ce n'était pas la seule chose qui changea. De la pluie. Des orages. Impeccable. De quoi brouiller tout signal, voir toute visibilité, de ses monstruosités, même entre eux – pourtant séparé de juste quelques mètres. Sauf que celui qui se trouvais juste devant moi, m'avait déjà repéré. Il ne tarda pas à me prendre dans ses filets, avec ses rayons qui me tiraient à lui, ce qui empêchait tout mouvements physique de ma part. C'est bien, c'est exactement ce qu'il fallait pour laissé le temps aux autres de faire quelque chose. Puis, se sentant pris au piège par le manque de visibilité, il lança un tire, à l'aveugle. Je pu avec ma magie, et l'aide de celle que Katryn m'avait gentiment fait don, faire dévier ce tire. Mais apparemment pas assez, pour qu'il ne m'atteigne pas. Le manque de mobilité, m'avais plus donné de difficulté que je ne croyais. Une douleur intense au niveau de mon bras gauche, comme si une balle m'avait traversé. Pas grave, ça ne m’empêchera pas de continuer ma mission et encore moins de me battre. On compte sur moi ! À cette instant je vis, Slade réussir à s'emparer du tank. Ce qui me libéra sur le champ. Je leur avais laisser assez de temps, pour qu'il s'en empare. Je crois, que je venais d'échapper à un broyage atroce, et une torture certaine.

Mais à peine, avais-je, eu le temps de me rendre compte de ma blessure, que venu du ciel le kirov au dessus de nos têtes s’écrasa, sur les deux autres tanks encore menaient par des soldats. Ouf ! Deux de moins, c'est déjà pas mal. Je me précipita sur le tank, devant moi, où Slade m'ouvrit la trappe pour que je puisse me glisser dedans. Le laissant aux commandes de direction, il me revenait de diriger l'artillerie. Chouette !

Merci pour ne pas m'avoir laisser me faire broyer !!!
(balançais-je à Slade)

Séparé de nos compagnons, il fallait faire attention de ne pas être repéré par les 2 autres tanks qui était sur la ligne avec nous. Avec ce changement de temps, et le crash de l'engin aérien ils n'avait pas eu le temps de se rendre compte de l'assaut que l'on avait donné. Cependant, on entendit tous dans la radio, de nos tank respective :


Que s'est il passé ? Où est la sorcière ? Je suis sûr qu'elle y est pour quelque chose...

(ne laissant pas le temps aux autres de répondre, Slade ajouta)
La sorcière a été détruite... elle était seule !

Ne se doutant pas que l'on était plusieurs et que nous avions pris d'assaut leurs engins, ils ne cherchèrent pas plus loin. Ce sont vraiment des abrutis, des soldats de seconde zone, plus des sous fifre qui ne se posent aucunes questions. Slade ayant fait croire à ma mort, j'étais dans la possibilité d'avoir un effet de surprise, sur la personne qui se cachait derrière ce portail. Mais est-ce que cela suffirait ? Je l'espérais. Je ne me sentais pas affaibli, malgré la douleur et le sort que j'avais lancé quelques seconde auparavant. D'habitude, je me sentais plus fatigué que ça. Serai-ce le coup de main de Katryn qui m'avait permis de ne pas perdre en puissance ? Sympa ça...

- Bon aller, on a encore beaucoup de chose à faire. Concentre toi un peu. (murmurais-je dans ma tête, pour ne pas perdre de vue notre mission)
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 21/09/2017
Messages : 100
DC : Mera
Situation : Désespérée
Localisations : Gotham
MessagePosté le: Jeu 5 Oct 2017 - 15:19
In G.O.D. we trust
feat. G.O.D.

Instinctivement, je ferme les yeux au moment de passer par le portail que m'a ouvert Crow. Juste avant de le franchir, je prend une profonde inspiration juste au cas où. Il doit se passer une milliseconde avant que je me retrouver sous un de ces monstres de métal. Je comprend rapidement que Slade est dans la même position que moi mais sous le premier tank, celui qui en a après la sorcière. Ni une ni deux, j'ouvre délicatement la trappe et je me faufile à l'intérieur. Ils sont deux... Un pilote et l'autre s'occupe de tirer sur tout ce qu'il bouge. Je m'occupe d'abord de celui qui gère le gros canon du tank. Il me tourne le dos, j'en profite pour lui asséner un coup derrière la tête. Hop au lit ! Le pilote m'entend arriver, mais il n'a pas le temps de faire quoi que ce soit. En quelques secondes, il se retrouve lui aussi plongé de force dans un sommeil profond. Je prend bien soin de les désarmer tout les deux, je joue la précaution. Pour finaliser la chose et faire du travail bien fait, je les attache dos à dos en faisant bien attention à rendre leurs liens inaccessibles. Au moment où je pose mon adorable postérieur sur le siège du pilote, mon oreillette grésille et la voix de Slade me demandant si c'est ok pour moi résonne dans mon oreille. Je laisse échapper un soupire et je regarde rapidement autour de moi.

"Tout est ok... aussi à l'aise qu'un chat dans une boîte de conserve..."

Mais comment ça se pilote ce truc ?! Personnellement, à part ma moto, je n'ai jamais conduit une de ces choses dans la vie. Dubitative devant toutes les commandes, j'appuie au hasard sur l'une d'elle et je me rend compte que le canon se met à s'activer. Ok, ce bouton là je le laisse pour plus tard. Je me frotte les mains et j'actionne le levier et par je ne sais quel miracle, la grosse bestiole se met en marche. Assez vite, je repère le tank dans lequel se trouve Slade.

Je suis à deux doigts de lui dire que je le suis quand je suis coupée dans mon élan par un bruit hallucinant. J'ai littéralement les poils qui s'hérissent sur les bras alors que je me rend compte qu'on était à deux doigts de se ramasser quelque chose d'explosif sur la tronche.

"C'est quoi encore ce truc...."

A l'évidence, la patronne a plus d'un atout dans sa manche. Non pas que son aide me déplaise mais j'aurais vraiment voulu être au courant de ses capacités. Sérieux, je me demande vraiment ce que je fous ici. Je me dandine sur le fauteuil, je suis pas douée pour foncer dans le tas et encore moins pour tirer sur tout ce qui bouge. Moi, je suis une voleuse, une cambrioleuse de premier ordre et mon truc c'est de me faufiler et de me faire la plus discrète possible et là, niveau discrétion c'est à revoir.

"Dites, quand est-ce que je vais pouvoir laisser libre cours à mes capacités. Je m'ennuie !"
©️ nightgaunt


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mar 10 Oct 2017 - 16:18
Mes forces m'abandonnaient petit à petit tandis que je ressentais les membres du GOD passant à travers les Darklands. Il me fallait faire part d'une concentration bien inhabituelle pour leur éviter de glisser sur une Ombre insidieuse qui aurait rapidement eu raison d'eux. Personne à ma connaissance n'avait eu la capacité de revenir de ce monde, sans avoir eu recours à la présence d'un guide. Moi-même, et je le savais, j'y perdais une partie de mon esprit et de ma conscience à chacun de mes passages. Une folie furieuse, la volonté de vaincre, de tuer s'insinuait en moi et, tel un parasite malsain, me poussait à agir tel qu'Il m'avait forcé à le faire par le passé… Non. Tout cela se trouvait enfin derrière moi. Dans un passé qui n'était pas si lointain mais qui, pourtant, se devait d'y rester. Mon communicateur grésilla et j'entendis tour à tour les voix de Slade puis de Catwoman dans ce dernier. Ils avaient donc réussi à pénétrer les tanks et désormais, tout n'était plus qu'une question de minute avant que nous puissions pénétrer dans le bâtiment. Dans le ciel d'épais nuages noirs se regroupaient et devant mes yeux étonnés, un éclair frappa l'un des zeppelins de plein fouet. Ce dernier chuta durant de longues secondes avant de s'écraser lourdement sur deux tanks à la fois. L'explosion tonitruante me força à me couvrir les oreilles de mes mains. Non, pas encore… Un cri sourd s'extirpa de ma gorge, à la façon d'un ultrason que personne ne pouvait entendre, j'hurlais à qui voulait l'entendre ma détresse. Le souvenir de mes amis me revint alors tandis que les flammes léchaient l'acier et qu'à l'intérieur de ces cercueils de métal, des corps brûlaient, se consumant dans une douleur indicible.

Je profitais pourtant de ce mouvement de panique et de cet éclair pour rappeler Crow. Le brouillard n'était plus utile désormais. Sans compter que sans lui… Je me serais moi-même perdu dans les landes Obscures. Il se posa alors sur mon épaule, inquiet de me voir ainsi. Il était temps pour moi d'agir… Catwoman avait besoin de moi. D'une main j'ouvrais un portail sur le sol dans lequel je sautais, accompagné de l'Oiseau de Ténèbres. Ressortant presque immédiatement de l'autre côté, la trappe toujours ouverte, je pénétrais dans le tank. Prenant la place de l'artilleur, je ne pris même pas le temps de constater les dégâts. Maintenant, il était temps pour nous d'agir, jouer les gentils ça commençait à bien faire… De plus, plusieurs miliciens s'étaient approchés des deux chars en flammes, très certainement dans l'optique d'y récupérer quelque chose. Alors amusons-nous un peu tandis que ces derniers occupaient l'esprit des pilotes de Zeppelins. Même protégés par ces lourds engins de métal, nous ne pourrions pas passer les deux tours électriques sans encombres… Et comme avait dit un jour le sage : "si tu ne peux pas éviter un problème, fait-le exploser !" Prenant les devants, je réglais le système de visée du tank, et appuyant à l'aveuglette – ce genre d'arme mobile m'étant inconnu – sur les différentes touches je fis feu sur une des tours.


- If there's a bustle in your hedgerow. Don't be alarmed now.It's just a spring clean for the May queen. Yes, there are two paths you can go by. But in the long run. There's still time to change the road you're on. And it makes me wonder...

Les Darklands avaient cette main mise sur moi ; à chaque passage, j'en revenais plus sombres, plus sauvage aussi. Et une fois encore, cette soif de destruction m'envahissait. Peu importait ce qu'en penserait Slade. Nous mettrions ça sur le dos des éclairs et autres dissidents qui traînaient dans les ruines du village. D'une certaine manière, personne ne pouvait nous voir à pareille distance. Les systèmes d'observations semblaient porter toute leur attention sur les Zeppelins restants. Qu'il était bon de sentir l'odeur du napalm au petit matin… Sauf que pour une fois, ce n'était pas du napalm mais une puissante qui détruisit une partie des remparts qui nous faisaient face. Entrer discrètement, non merci. De l'action ! Nous n'étions pas là pour discuter chiffons et faire de la dentelle au crochet ! Merde ! Daniel ! Espèce de con ! Regarde ce que tu as fait ! Crow hurlait dans mes oreilles, me pinçant les joues de son bec… Je ne pouvais lui en vouloir, une fois encore je m'étais laissé aller aux violences des Darklands. Un avantage non négligeable pourtant émergea de mon esprit torturé. Tandis que la tour Tesla – tel était le nom qu'elle portait – explosait, des éclairs jaillit de cette dernière partant vers le ciel. Quoiqu'il puisse se trouver dans le ciel se situant entre le sol et les Zeppelins venaient de recevoir une décharge qui aurait eu raison de tous systèmes électroniques… Y compris les drones les plus perfectionnés. Mon fauteuil pivota et je me retournais vers Catwoman, avant de lui parler j'activais mon communicateur afin que tout le monde puisse entendre ce que j'avais à dire.

- Maintenant que l'entrée est libre, je pense que nous rien ne nous empêche d'avancer. Slade, vous vouliez qu'on entre, la porte est grande ouverte… Il y a quelqu'un là-dedans qui doit nous rendre des comptes.

Mon poing se serait alors, et la puissance du Red filtrait entre mes doigts sous la forme de longs filins rouges. Je fulminais intérieurement. Mon instinct criait à l'intérieur de moi. Cette forme de magie m'étais parfaitement inconnue, pourtant, aussi étrange que cela pouvait paraître, elle me semblait familière, comme si quelqu'un l'avait déjà utilisée auprès de moi. Qui ? La question se posait. En parlant de magie… Cet orage n'était pas arrivé d'un claquement de doigts, la volonté divine n'existait pas. Pas tel que l'imaginait les badauds et autres croyants, aussi, ce n'était pas des plus intelligent que de me prendre pour un imbécile. Coupant mon communicateur, je m'adressais directement à Catwoman. Sa réaction serait pour moi, significative du fait qu'elle soit potentiellement au courant de quelque chose…

- Les chats ont peur de l'orage habituellement… Pourtant cet éclair semble vous avoir ravi ma chère…
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 31/01/2017
Messages : 68
DC : Maggie Marzena, Cir-El / Mia Kent et Gemini De Mille
Localisations : Là où l'imaginaire règne en maitre.

MessagePosté le: Mar 10 Oct 2017 - 21:43
Le temps du subterfuge n’est plus ou alors il est sérieusement compromis. Daniel Crow semble avoir décidé de passer à l’offensive, ce qui en un sens va permettre aux membres de la GOD de faire ce qu’ils font de mieux. Sans nul doute, Selina saura se faufiler dans la confusion qui va suivre là où elle doit se rendre pendant que ceux qui défendent par la force (des armes ou de la magie) les idéaux de la Rheelasia Unie vont montrer à ce dictateur de pacotille ce qu’il en coûte de s’en prendre à un territoire sous leur protection. Un opérateur du centre de commandement mobile indique que tous les drones déployés ont été neutralisés et que même les satellites ont été affectés. Apparemment, ces tour tesla ne sont pas faite d’un matériel « pour les faibles » et ont des propriétés qui méritent d’être étudiées. Quant à savoir qui en ramènera les plans…

La destruction de la tour et d’une partie du rempart déclenche une alarme et un char d’assaut moins imposant mais porteur d’une technologie portative assimilables aux massives tours observées par les membres de la GOD (un « tesla tank », donc) fait son apparition. Escorté par une demi-douzaine de « tesla troopers », l’obsession pour l’électricité comme arme offensive n’en devient que plus évidente pour les protagonistes de cette histoire. Le char commandé par Slade n’est pas en cause et est autorisé à continuer d’avancer. C’est le char de Daniel qui est en cause : s’il est théoriquement possible que le tir soit le fruit d’un dysfonctionnement de l’équipement, il est aussi possible que ce soit un acte délibéré et donc la prudence demande un peu d’investigation. Il est évident que le Canadien devait s’attendre à une telle réponse, somme toute logique.

Prévue ou non, la nouvelle escorte de l’équipe Daniel / Selina ordonna que le char soit amené avec ses armes désactivées jusqu’à une section de maintenance dans la forteresse. Tout tir supplémentaire, acte de rébellion ou belliqueux se solderait, logiquement, par un déclenchement des hostilités qui ne laisserait plus aucun doute sur le fait que l’ennemi était aux proverbiales portes. Quant au char de Slade, ses ordres furent tous aussi clairs : il devait rejoindre un hangar où le reste des forces mécanisées du « glorieux camarade Volkov » attendaient d’être déployées contre le Japon et ces « usurpateurs réclamant un territoire revenant de droit à la gloire de la mère patrie ». Considérant que le gouvernement russe voulait tout sauf être associé à Arkady Volkov… On peut se demander la signification profonde de ces paroles. Ou pas. À savoir si la GOD s’en souciait.

Et parlant de la GOD, Tsaritsa commençait à regretter de plus en plus de ne pas être sur le terrain. Oui, c’était une manipulatrice des plus douées mais elle s’était toujours vu comme… Une femme de terrain. Ceux qui ont vu le seigneur des anneaux pourront faire une belle analogie avec Sauron et son énorme masse d’arme. Quand le chef ennemi en personne se présente sur le champ de bataille, non seulement cela galvanise les troupes mais cela terrorise aussi l’ennemi. Et dans le moment présent, elle aurait vraiment voulu terroriser cet ennemi tant haït. Mieux encore. Le réduire en cendres. Sa protégée était potentiellement en danger. Son bras droit et garde du corps également ainsi que deux des « siens »… Si les choses tournaient mal, tant pis pour le subterfuge. Elle ne resterait pas les bras croisés à se contenter de broutilles comme une tempête ou assimilable.

On pourrait argumenter sur le fait qu’une personne capable de déclencher une tempête ne fait clairement pas de broutilles mais bon. Offrons pour la première fois aux observateurs de cette audacieuse mission un point de vue du côté de l’ennemi, si tant est qu’on part du principe que toutes les personnes présentes dans cette forteresse sont de dangereux fanatiques. Certains le sont, certes. D’autres sont plus ou moins prisonniers, les habitants de ce village en partie détruit, par exemple. D’autres encore ont été recrutés en leur faisant croire mer et monde. Alors que le char d’assaut piloté par Catwoman et ayant Daniel Crow pour passager se dirige vers l’aire de maintenance, Arkady Volkov, dans son bureau, fait les cent pas, insultant copieusement ses subordonnés. Un kirov détruit. Des sentinelles endormies. Deux gardes visiblement tués par une tour tesla. Une colonne de char amputée d’une bonne partie de ses effectifs. Une partie du rempart détruit.

Tout ne va pas bien pour le « libérateur des Îles Kouriles » qui demande des responsables, des coupables, quelque chose. Prudemment, un des officiers fait remarquer qu’il est possible que la technologie tesla, non testée à grande échelle, pourrait être en cause et responsable de la tempête. Toutes ces choses, ajoute-t-il, ont été amenées par le nouveau… Conseiller… Du général Volkov. Un certain « Vrach », littéralement, « Le Docteur ». Le pauvre homme est aussitôt abattu par son irascible supérieur qui demande si d’autres veulent rejeter la faute sur la personne qui va leur permettre de recréer la gloire de l’Union Soviétique et si la plupart des voix se taisent, celle d’une femme se fait entendre. C’est bien beau exécuter à tout va mais à force on va manquer de personnel pour la faire fonctionner cette forteresse, dit-elle d’un ton vaguement ennuyé.



Zarya Tinn, dite la surdouée, adulescente blasé et accessoirement responsable du maintien de la technologie du Camarade Vrach, à votre service!




Le regard fou et la rage sur le visage, le général Volkov se retourne d’un mouvement brusque et une odeur de tabac agresse ses narines. Ah oui. La surdouée. La seule parmi ces imbéciles qui semble capable de faire fonctionner cette miraculeuse technologie amenée par le Camarade Vrach. Si elle n’était pas si utile, elle aurait payé de sa vie son insolence. D’un ton hautin il lui fait savoir qu’il est le seul à donner des ordres ici et qu’il n’acceptera aucune contestation ou remise en cause de ses décisions. Congédiée d’un ordre sec, elle se fait donner comme ordre de remettre ce char d’assaut apocalypse en état… Si tant est qu’il s’agit d’un dysfonctionnement et pas d’un acte de sabotage. Haussant les épaules, « la surdouée » se rend dans l’aire de maintenance où Selina et Daniel viennent de garer le char. Pourquoi elle s’est engagée, déjà? Ah oui…

Parce que c’était ça ou finir à la rue, soit morte de faim ou en train de faire abuser d’elle et dans le très mauvais sens du terme. Tirant sur son cigare malgré les écriteaux disant « interdiction de fumer », elle ouvre l’écoutille principale du char. En théorie la supercherie devrait être immédiatement découverte, oui… Mais c’est sans compter que la GOD a un ange gardien aux airs de démon qui veille sur eux. Pour Zarya, Daniel et Selina sont en uniforme et donc ne présentent aucune caractéristique pouvant l’inquiéter. Son air blasé en dit long, très long sur ce qu’elle pense de toute cette histoire. Pure paranoïa. Une histoire d’attaque par des forces étrangères, de traitres parmi les traitres… Le camarade Volkov a besoin de se faire soigner et pas qu’un peu. Bon, voyons voir ce qui a dû dérégler tout ce bazar, se dit-elle. Il va lui falloir un volontaire.


« Bon. Camarades, j’aime autant vous dire que le général Volkov est particulièrement enragé à l’idée de voir une de ses précieuses tours tesla complètement explosée et il est convaincu d’une histoire de sabotage. Du coup, toi (en pointant Daniel) tu restes ici et tu vas me filer un coup de main avec la circuiterie et toi (en pointant Selina), profites en pour garder profil bas le temps qu’il se calme… »


"Il était une fois..."



 Ma fiche RP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Ven 13 Oct 2017 - 19:07

Slade fit un facepalm sur son masque, signe d'un profond désarrois face à la situation. Si le tank un avait été prit et était entre des mains expertes le tank six lui était conduit par Selina, qui fit remarquer qu'elle n'était pas à l'aise là où elle était , et l'artillerie était piloté par Daniel qui à priori avait bouffé du lion vu son comportement destructeur. Slade ne su pas si l’explosion de la tour Tesla et d'une partie du rempart venait d'une maladresse de la part du Canadien ou d'un acte délibéré mais il du admettre que ce qui était fait était fait. Ce n'était pas du tout son plan, rien ne se passait comme prévu mais au moins il y avait une possibilité d'entrer et d’exécuter chacun leurs missions.

Je voulais entré mais pas de cette façon. Maintenant attendez vous à une surveillance accrue de la part de nos ennemis. Si on a de la chance ils ne chercheront pas à comprendre d'où ça venait et pourquoi votre tank à explosé leur entrée, mais ça fait longtemps que je ne crois plus en la chance.

Et Slade avait bien raison car de la chance à ce moment là, ils n'en n'eurent pas vraiment. A peine les engins avaient-ils fait demi tour pour s'avancer vers la porte semi-détruite du complexe qu'un nouveau char, plus petit mais avec des équipements bien différent de ceux qui avaient sur les tank de Slade et Selina, s'avança vers la GOD , escorté d'une escouade de soldats armées de fusil tesla.

Et voilà putain.

Dépité de voir son plan partir en fumé par un Daniel Crow trop agressif Deathstroke stoppa sont véhicule en attente d'ordre de la part de la compagnie Tesla qu'il avait devant lui.
Ils auraient pu rentrer touts ensemble, se réunir au même point, inspecter les lieux côté à côte et réussir leur mission en équipe mais non. A place le tank Un fut invité, via la radio interne de l'engin, à rejoindre le reste des forces en préparations d'attaque tandis que le tank Six reçu l'ordre d'aller au hangar de maintenance, arme désactivé bien entendu.

Selina, Daniel faite ce qu'ils vous disent même avec engins de destruction entre les mains mieux ne vaut pas chercher la merde avec eux.

Il n'était pas croyant mais le terminator priait pour que Daniel soit un peu plus calme et réfléchis dans ses actions. Il avait un but précis et sauver les membres de l'équipe un peu trop sauvage n'en faisait pas partie. Néanmoins avait-il vraiment le choix ?
L'escouade Alpha fut donc séparé et Slade suivi tout naturellement les consignes que l'opérateur lui avait donné venant grossir les rangs de l'armée véhiculé du psychopathe qui s'était terrer dans cette forteresse.
A l'arrêt, le moteur coupé Deathstroke s'adressa à tout le monde :

Bon. Mirabaï et moi sommes derrière une panoplie de tank similaire au notre.
Ils sont rassemblé dans l'optique de préparer une attaque massive sur le japon à priori. La dame et moi allons nous infiltrer dans la forteresse comme c'était prévu et essayer de remplir nos objectifs de mission. Catwoman et monsieur Crow faite nous un rapport de situation dès que possible afin de voir si nous pouvons nous coordonner pour une attaque groupé ou au moins nous rejoindre pour exécuter nos missions en équipe.


Coupant la communication globale il s'adressa à sa copilote :

Je ne sais pas comment vous opérez habituellement madame, ou mademoiselle peut importe, mais j'ai la conviction que discrétion et furtivité serait nos alliée pour accéder aux endroits qui nous intéresses. Alors je vous prie de bien vouloir m’emboîter le pas.

Le mercenaire appliqua les préceptes qu'il venait d'expliquer à sa collègue en passant non pas par la trappe principale afin de sortir du véhicule mais bien par la trappe de secoure par laquelle il était entrée afin de prendre possession de l'engin.
Ce glissant dessous avec agilité il fait très attention qu'il n'y avait personne autour de lui, puis avec souplesse il sortit d'en dessous du tank pour courir rapidement vers une porte qu'il ouvrit. Regardant autour de lui il fit signe à Mirabaï de le rejoindre.

L'exploration de la forteresse de Volkov allait pouvoir débuter.


Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 21 Oct 2017 - 18:58
Suite à l'explosion des bobines de tesla, on vit très vite apparaître un tank tesla et des petits soldats de plombs déguisé en électricité ambulant. Chouette !
Les quatre petits derniers soldats de plombs, en fin de fil, passèrent près des bobines de tesla détruite, je leur fit lancer une décharge qui provenait en même temps de leur costume et des bobines elles mêmes. Ils tombèrent comme des mouches. Oups... Aller quatre de moins ! Je ressentais que le chef de tout ça péter un putain de boulet. Il ne comprenait pas pourquoi ça ''déconnait''. C'est un petit jeux que j'aimais tout particulièrement, faire péter un plomb aux autres.


Je sentais Slade des plus crispé, rien ne se passait comme prévu. Mais c'est ça qui est excitant et qui donne à nos petites vies le piment qui fait qu'on se sente vivant. Alors je lâcha ses mots à mon pilote, sur le ton d'un avertissement.

Hé ! Détend toi un peu du slip là, tu me met sur les nerfs. Et si ça continu ça ne va rien donner de bon. On est entré c'est le principal. Je suis sûr de 2 choses : la première c'est qu'ils vont s'en tirer, et mieux que nous si tu continus à t'énerver ; et la deuxième c'est qu'on finira par se retrouver tous ensemble à un moment bien précis. Si ça se doit de se passer comme ça, c'est qu'il y a une raison. Alors détend toi, sinon c'est moi qui vais te détendre !!!


Il y avait assez de personnes sur les nerfs autour de moi, pour que je fasse tout pour me calmer. Déjà que mon bras me faisait souffrir, il me fallait toute ma concentration pour ma détendre et me concentrer sur mon objectif. Je ne relevais même pas lorsqu'il m'appela ''Madame ou Mademoiselle...'', alors que d'habitude ça m'aurais fait sortir de mes gongs et je l'aurais envoyé valser sur le cul à plusieurs mètres, avec un putain de coup de poing dans sa gueule.
Le voyant se glisser sous l'engin et en sortir, je me glissa à sa place et pris quelques secondes pour examiner les commandes du tank. Et merde... ce n'était pas le même que j'avais eu entre les mains, mais bien trop similaire pour être une coïncidence. Quelque chose de bien trop familier !!! Bref ! Pas le temps de traîner, je me glissais avec aisance par la trappe et attendis que Slade me fasse signe. Il avait trouvé une porte non loin de là, et me fit signe de le rejoindre. Ce que j’exécutai assez rapidement, tout en jetant un coup d’œil aux alentour. Il y a bien trop de tank ici pour que ce ne soit qu'une attaque contre la Japon.


A mon avis, il y a bien trop d'engins ici. Je pense sérieusement que l'attaque qu'ils veulent déployer sera de plus grande importance.

Soudain, un cri se mit à résonner dans ma tête, puis une douleur dans les tripes. Putain ! Mais qu'est ce que c'est ? Cette sensation je ne l'ai connu qu'une seule et unique fois... mais non ! Ce n'était pas possible. Les traces de cette douleur, même furtive, resta pendant plusieurs longues secondes interminable. La personne qui avait ouvert ce portail, qu'il soit d'un côté ou de l'autre, me faisait un effet, bien trop similaire, à la fois où j'avais perdu mon tendre amour. Mais je savais que je l'avais détruite cette personne, car j'avais ses pouvoirs. Peu de monde, pouvait avoir cette douleur en elle. Et encore moins de monde savais que je l'avais et comment l'utiliser. Je me rendis compte que c'était moi la personne que j'avais entendu crier – même si aucun son n'était sortit de ma boucle. C'était comme un écot de mon passé. Je repris mes esprits et suivi mon coéquipier pour avancé le plus discrètement possible au sein de cette forteresse.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 21/09/2017
Messages : 100
DC : Mera
Situation : Désespérée
Localisations : Gotham
MessagePosté le: Mar 24 Oct 2017 - 15:15
In G.O.D. we trust
feat. G.O.D.

"Je ne suis pas un chat comme les autres. J'adore les orages moi..."

Le chat aux commandes du blindé et le piaf canadien aux commandes de l'artillerie. Autant dire que ce tableau offre une scène tout à fait inédite et croyez moi si on m'avait dit qu'un jour je me retrouverai dans une boîte de conserve en compagnie d'un mec qui a un oiseau comme animal de compagnie, je vous aurai ri au nez. Et puis pour la discrétion on y repassera hein ! Ce mec est tellement à fond qu'il ne se rend même pas compte du bordel qu'il met. Rhaaaa si seulement j'avais la permission de sortir les griffes pour le ramener à l'ordre. D'ailleurs, je ne sais pas si il en est responsable ou pas et à vrai je m'en moque un peu, mais la tour Tesla s'écroule comme un vulgaire château de cartes ce qui a pour résultat de provoquer un énorme bruit, le genre de bruit qui résonne pendant de longues minutes dans la tête. Je me retourne vers lui et furieuse, je lui lance quelques mots.

"Nan mais tu te fous de moi ?! La discrétion tu connais pas espèce d'emplumé ?!"

Je pousse un grognement, furax. Si avec ça, les types en face ne nous tombent pas sur le coin de la figure on a du bol. Justement, quand on parle du loup... En quelques minutes seulement, on se retrouve avec une armée de soldats qui escorte un autre blindé. Certes il est plus petit que le nôtre, ses équipements aussi mais on m'a toujours appris à me méfier des petites bestioles... donc morale de l'histoire je stoppe tout et je lève même les mains en l'air avant de me souvenir qu'ils ne peuvent pas nous voir... enfin pour le moment. Je me tourne vers le canadien et je fronce les sourcils pour lui faire comprendre qu'il me pompe légèrement l'air avec son zèle. Je reprend rapidement ma position sur le fauteuil lorsqu'on nous demande de rentrer dans le hangar pour y garer le tank.

"Va vraiment falloir que j'apprenne à ne plus penser récompense quand on me parle de mission... J'aurais du m'en douter quand elle m'a dit que j'allais pouvoir me faire plaisir... Tu parles d'une mission foireuse tiens..."

Je marmonne, j'ai qu'une envie, me tirer de là au plus vite. Quand je dis que je ne suis pas faite pour du travail d'équipe, ce n'est pas une blague, la preuve. Il me faut de l'action ouais, mais toute seule et surtout en toute discrétion. Dans l'oreillette, Slade nous demande d'écouter. Je me contente tout simplement de souffler pour seule et unique réponse. Ça en dit long sur mon état d'esprit. Je finis par manœuvre pour faire entrer l'engin à l'endroit désigné. Une fois chose faite, je quitte mon siège et je me tourne vers Crow avant de sortir du blindé.

"J'espère pour toi que tu es motivé pour jouer à Tir Pigeon, l'oiseau."

Sans un mot de plus, je grimpe rapidement la petite échelle et je descend de l'engin. Une fois les pieds au sol, je jette un rapide coup d'oeil autour de moi. Le hangar est grand, très grand et si je ne m'abuse, ils ont un grand nombre de ces trucs. Je suis rapidement rejointe par Crow et assez vite, une gamine tout juste sortie de l'âge pré-pubère nous tombe dessus. Et vas y que ça donne des ordres et que ça fait la grande. Les mains sur les hanches je reste perplexe devant l'aplomb dont elle fait preuve. Elle finit par nous donner des ordres. Crow doit aller l'aider à faire je ne sais pas quoi et moi à rester tranquille... Autant vous dire que ce n'est pas du tout ce que j'ai l'intention de faire. Une fois seule, je finis par m’éclipser pour partir à la découverte des lieux et qui sait, découvrir peut-être quelque chose d'intéressant. Je sais que je vais me faire taper sur les doigts mais il y a une chose qu'ils doivent savoir, on ne me dit jamais ce que je dois faire, ça me donne toujours envie de faire l'inverse...
©️ nightgaunt


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 31/01/2017
Messages : 68
DC : Maggie Marzena, Cir-El / Mia Kent et Gemini De Mille
Localisations : Là où l'imaginaire règne en maitre.

MessagePosté le: Ven 3 Nov 2017 - 15:16
HJ : Suite au départ de Daniel Crow, Mirabaï Le Forlorn et Slade Wilson que je remercie tous pour leur participation active au petit monde de la GOD et après consultation avec Catwoman et une nouvelle recrue, le sujet se poursuit avec quelques modifications. Merci à nos anciens pour leur implication et la qualité de leurs écrits et à ceux qui restent et se rajoutent pour leur motivation à faire vivre ce petit groupe RP. ^^

DJ : La mission semblait procéder sans trop d’accroc quand Tsaritsa détecta une anomalie bien familière. Une altération de la réalité. Son adversaire avait dû détecter la signature magique de Mirabaï et, usant de la couardise qui avait toujours qualifié les traitres à son règne, tentait de changer les règles du jeu à son avantage. Ceci dit, ne sachant toujours pas que son ancienne souveraine était de la partie, il s’attendait à faire sa basse besogne sans opposition. Une erreur qui lui coûterait cher. Essentiellement, trois des quatre membres de l’équipe avaient été détectés. Mirabaï, à cause de sa signature magique et du lien ténu qu’elle avait avec Tsaritsa. Daniel Crow à cause de sa connexion aux Darklands et Slade Wilson sans doute à cause du fait qu’il avait été à proximité de Mirabaï et de sa proximité avec la Reine des Fables. Un problème, donc.

Selina étant purement humaine et ayant voyagé avec Daniel, moins « chargé » en magie, elle avait réussi à échapper à la vigilance de l’ennemi mais les trois autres courraient le risque de subir les modifications dimensionnelles qui jouaient maintenant contre eux. C’était sans compter sur l’aide d’une créature surnaturelle qui décida de contrer le leader ennemi. Lui voulait les faire disparaitre, les effacer de la réalité. Elle décida d’utiliser sa plus grande puissance pour simplement altérer la trame des événements. S’ils n’étaient jamais venus ici, ils ne seraient pas à risque. Les ramifications à plus grande échelle seraient à gérer plus tard. Selina Kyle ne se souviendrait que des résultats de la modification. Pour elle, le cours des choses reprendrait avec les nouveaux paramètres dictés par la Reine des Fables. C’était le moyen le plus sûr de protéger la cambrioleuse.

Ceci dit, il faudrait remplacer les équipiers « disparus » ou plutôt réécrire une partie de l’histoire, du conte. Et ça, comme on le sait, c’est la grande spécialité de la Reine des Fables. Au terme d’un duel invisible opposant des forces que certains diraient dignes des dieux, le récit fut modifié ainsi : Après une infiltration réussie sur les rivages des positions ennemies et une observation des lieux qui leur révéla les tours Tesla, la porte gardée par un dispositif frôlant le sadisme et ce qui avait été observé originellement par Catwoman, Selina et un protagoniste qui s’introduira de lui-même observèrent le déploiement de nouvelles forces ennemies : une colonne de char Apocalypse. Alors qu’ils étaient en train de faire leur travail de reconnaissance, la foudre frappa un des Kirov. Tombant du ciel tel Icare aux ailes brûlées, la colonne de char fut coupée en deux.

Profitant de cette situation inespérée et d’une brève tempête des plus impressionnantes qui eut les mêmes effets que ce qu’avait précédemment déclenché Daniel Crow, simplement déclenché différemment, le char d’assaut réquisitionné par Selina et son allié fut dirigé vers une aire de maintenance pour une inspection, étant un de ceux les plus près du site de l’écrasement de l’imposant dirigeable de guerre. Le cours des choses reprend donc exactement où Selina l’a laissé, avec elle qui part infiltrer les lieux et son nouvel allié qui est « prit » avec Zarya Tinn dans l’aire de maintenance. Un tour de force qui aurait probablement fait pâlir la cambrioleuse gothamite si elle avait su ô combien elle avait failli subir un sort aussi funeste que celui initialement prévu pour ses camarades, maintenant hors de danger grâce à une prise de risque par leur commanditaire.

Mais ces deux hommes et cette femme, Daniel, Slade et Mirabaï, dans ce nouveau flux temporel ne seront peut-être plus une partie des plans de la Reine des Fables. S’assurer qu’il n’y ait pas de résidus des événements précédents va demander du temps et des efforts et bien qu’elle apprécie chacun d’entre eux, certains l’ayant suivi depuis longtemps, d’autres ayant rendus la GOD possible et une en particulier qui représentait pour elle un espoir nouveau, elle ne peut s’encombrer d’un poids qui retarderait tout ce qu’elle a mis en marche. Telle est la dure réalité des choses. Des sacrifices doivent être faits, des décisions doivent être prises et si la GOD doit modifier une partie de sa façon de faire, elle le fera. Ses ressources sont intactes. Rheelasia est toujours fermement entre les mains de Tsaritsa. Le gros des opérations va rester identique. C’est bien certain.

Mais les effectifs spécialisés, eux, l’élite, va changer. Catwoman est toujours à son emploi, à coup de contrats. Et maintenant, un nouveau joueur s’ajoute à la partie, sous des modalités similaires. La GOD est un roseau. Devant l’adversité elle plie mais ne casse pas, résiste et revient à la charge. Et si son ennemi ne comprend pas ce qui a causé des interférences avec sa manipulation, il ne va pas tarder à perdre un de ses pions. Catwoman est une cambrioleuse de génie : non seulement va-t-elle se servir dans les biens les plus précieux du général Volkov mais en plus, aucun secret n’est en sécurité face aux griffes de la femme chat. Elle a été payée pour ramener des informations et ces informations elle ramènera. Après tout, le meilleur moyen de contrôler un chat c’est encore de le laisser faire. Elle réussira. À sa façon. Essayez d’ordonner à un chat…

Quant à son nouvel allié, détenteur de la même illusion que Catwoman qui lui donne l’air d’être en uniforme de la faction qu’ils infiltrent, lui n’a pas de problème à tuer. S’il faut faire le ménage, il le fera. Et sa consigne est simple : faire tomber la tête dirigeante. Pas le maitre d’œuvre derrière le portail dimensionnel. Ce serait un peu demander l’impossible. Mais… Volkov lui est un humain. C’est de lui dont il est question. Points bonus s’il élimine l’état-major au complet. Les paramètres de la mission n’ont pas changé. Éliminer la menace. Ramener le plus d’informations et de technologie possible. Éventuellement il faudra raser cette forteresse mais bon, les équipes techniques de la GOD seront sur les lieux avant que les Russes ne puissent dire « vodka ». Ils laissent la GOD faire le sale travail mais ces vautours opportunistes ne seront pas bien loin…

Catwoman s’est mise en chasse. Ceux qui la voient se promener dans les corridors ont deux réactions : soit ils l’ignorent, bien trop terrifiés par l’accès de colère récent du général, soit elle attire un certain nombre de regard car cet uniforme lui va à ravir. Du côté de l’aire de maintenance, face à une technicienne qui visiblement n’est pas une grande fan du pouvoir en place, un nouvel allié, un nouvel espoir, pourrait bien être tenté de lui faire rejoindre la GOD et de se retourner contre son ancien employeur. Après tout, le dicton humain ne dit-il pas : plus on est de fous, plus on rit? En territoire hostile et sans avoir réellement de renforts à proximité, recruter à même la « population locale » pourrait être un bon moyen d’augmenter son espérance de vie et les chances de succès de la mission… C’est le Japon tout entier qui est menacé d’une invasion, après tout…


"Il était une fois..."



 Ma fiche RP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

[4ML][Îles Kouriles] In G.O.D. we trust (PV Groupe RP GOD)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Photo de Rosacée : Cerisier des Kouriles - Prunus kurilensis - Prunus nipponica var. kurilensis - Kurile cherry tree
» Ipanema percolateur 1er groupe Italien
» La vraie liberté ne consiste pas à faire ce qu'on veut...
» Avis de marché - Paris - église Ste Marguerite - Lot 1 peinture murale
» 1er Bataillon de Chasseurs Portés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs :: Asie-