[4ML] Le Châtiment des Hiboux [Talon]

Inscription : 17/01/2017
Messages : 487
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Sportsmaster ; Ch'al Andar/Hawkman ; Orin - The Aquaman
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Ven 22 Sep 2017 - 9:15
Gotham City – quatre mois après la révolte contre Amanda Waller.
Durant cet événement extraordinaire, au cours duquel la masse des citoyens s’est unie aux Rebelles pour renverser une Présidente ayant commis de nombreuses erreurs et beaucoup d’abus, une partie importante de la ville fut brisée ; son avenue principale a souffert du combat, le Tribunal a explosé, des immeubles sont tombés…
Quand la fureur des coups a cessé, quand la poussière est retombée, la cité était en ruines.

Mais, quatre mois après, Gotham City est reconstruite.



Grâce aux fonds des Entreprises Wayne, qui ont négocié un important contrat avec le Gouvernement provisoire puis le Gouvernement Suarez, la cité a pu être remise sur pieds durant cette période charnière.
Bruce Wayne, qu’on crut mort mais qui mena, en vérité, la lutte légale contre Amanda Waller dans l’ombre avant de se relever, bénéficie désormais d’un fort taux de sympathie, exacerbé par l’action positive de sa société – qui a fait le choix d’offrir les aides et réparations à la population, pour relever la ville. L’on murmure même qu’il dispose d’un boulevard pour les prochaines élections municipales…

Gotham City est revenue, donc.
Mais cette résurrection s’accompagne d’autres retours – les retours de ceux qui avaient fui la ville dans ses difficultés, ou de ceux qui s’étaient faits discrets en attendant que la tempête passe.
Maintenant que cette dernière a disparu… ils reviennent, et s’avancent pour s’emparer de la cité encore faible et vulnérable. Le danger menace, donc, et ne fait que s’accroître au fil des jours et des plans qui se mettent en œuvre.

Cela, les protecteurs de Gotham City le savent.
Cela, ils veulent l’empêcher.


« Talon. »

Une voix lourde et autoritaire s’élève sur une fréquence spécifique de communication, réservée et protégée à certaines personnes – ceux adoubés et acceptés par le Batman, pour l’accompagner et mener la lutte pour l’âme de Gotham City.

« Je dispose d’informations sur nos… connaissances communes, qui auraient décidé de sortir d’une hibernation forcée. »

La Cour des Hiboux, en effet, est une organisation avec qui le Chevalier Noir et son nouvel allié, Calvin Rose, ont eu de lourdes difficultés.
Entité vieille de plusieurs décennies, voire siècles même s’il est difficile de démêler le vrai du faux dans leurs déclarations, elle manipule et domine Gotham City pour en tirer profit. Pour ce faire, elle a notamment monté une armée d’Ergots, de pauvres ères manipulés, entraînés, transformés, corrompus, tués et ramenés pour réaliser ses desseins.
Talon, notamment, faillit devenir une de ses créatures sans âme, mais s’en est échappé ; le Batman, lui, a affronté et cru vaincre la Cour – mais il a compris s’être trompé, et attendait qu’elle revienne pour la frapper et l’anéantir dès son retour.
Ce moment est arrivé ; le temps de l’action est venu.


« Je te transmets des coordonnées. Rejoins-moi. »

Cette communication s’est achevée sur ses mots – deux heures plus tôt.
Depuis, Calvin Rose a pu s’organiser et plonger en plein cœur de la ville pour trouver l’endroit indiqué par le Chevalier Noir…

… qui s’avère être un tunnel souterrain abandonné, une ancienne extension du métro qui fut oubliée après un terrible accident. Bien sûr, tout n’a pas été rangé et nettoyé, et seuls les corps ont été retirés… ou dévorés par quelque créature de passage.

En y arrivant, Talon pourrait être agressé par une certaine puanteur, une atmosphère étrange et agressive – des signes désagréables, mais habituels à Gotham City.
Il est, cependant, très vite trompé dans sa solitude par une voix puissante.


« Es-tu prêt ? »

La voix s’élève dans son dos, et des ombres émerge une forme…
… celle du Batman – grand, fort, calme mais déterminé.

La Cour des Hiboux va souffrir, ce soir.
Quoi qu’il en coûte.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 27/08/2017
Messages : 43
Localisations : Gotham City
MessagePosté le: Ven 22 Sep 2017 - 15:12
Le Metropolitan Terminal. L'ancien centre névralgique de Gotham City, porte d'entrée et de sortie de la ville, construite et controlée par la Cour des Hiboux à partir du début du XIXeme siècle. Calvin Rose avait 13 ans la première fois qu'on l'emmenait ici. Un des membres de la Cour devait expliquer et présenter à leur futur assassin le symbole de leur pouvoir. Calvin n'avait pas compris immédiatement pourquoi un terminal de métro désaffecté constituait le dit symbole. C'était simple pourtant. Il s'agissait du loquet du cadenas qu'était Gotham City. De la pièce verrouillant le piège gargantuesque qu'était la cité. Même si cela faisait des années qu'il n'y avait plus été, Talon se souvenait comme si c'était hier des passages secrets infestant ce lieu. Et l'un d'entre eux le mènerait tout droit au point GPS que lui avait transmis le chevalier noir. Passer par le symbole de la puissance des Hiboux pour aller les frapper droit au coeur. L'ironie était délicieuse.

Pendant l'ascension de Waller, la Cour avait jugé bon de faire profil bas. Leur pouvoir résidait dans leur statut de légende urbaine. Et après les avoir affronté au coté de Batman, et après avoir tué Sebastian Shaw, Talon pensait être définitivement débarrassé d'eux. Il faut croire que le bluff de se faire passer pour mort avait parfaitement pris. Toutefois, suite à la chute de Waller, quelque chose commençait à inquiéter Calvin. Il avait retrouvé certaines cachettes d'ergots ouvertes, voir pillées. Au premier abord, il avait attribué cela à des voyous chanceux tombant par hasard sur un trésor. Une fois, c'était possible. Deux fois, c'était possible également. Au bout de la cinquième ou sixième cachette pillée, ce n'était plus de l'ordre de la coïncidence.

Calvin Rose craignait une chose par dessus tout. Que la Cour, en récupérant les effets d'anciens ergots, soient en train de re-constituer leur stock d'electrum, pour réveiller l'un de ceux enfouis dans le Caveau des Réprouvés. Les Ergots qui y sommeillaient, plus proche de la bête que de l'homme étaient des monstruosités incontrôlables, le corps déformé par l'electrum, et que même la Cour répugnait à utiliser. Ils avaient déjà réveillé le Boucher de Gotham qui avait failli lui prendre tout ce qui lui était le plus cher. Si en plus de mettre la main sur les restes de la Cour, Talon et Batman pouvait trouver ce Caveau et y mettre le feu, l'oiseau de nuit dormirait plus tranquillement.

Quelques heures plus tard, après le message de Batman, son équipement paré, incluant certains objets destinés à affronter des Ergots, Talon s'était mis en route. Il était passé par le Metropolitan Terminal pour se glisser dans les viscères souterrains de Gotham. Il ne savait pas exactement ce qu'avait déniché le chevalier noir, mais il ne pouvait pas se permettre de laisser une seconde de répit à la Cour. La puanteur quasi insoutenable lui laissait deviner que ses souterrains là étaient désaffectés depuis une éternité. Depuis presque aussi longtemps que le Metropolitan.

L'oiseau de nuit atteint finalement le point de rendez-vous. Les lentilles de son masque lui permettant de voir de façon a peu près correcte dans le noir, il avançait sans difficulté, se frayant un chemin entre les débris d'une ancienne rame. Toutefois, il ne répera pas immédiatement le Chevalier Noir, qui apparut dans son dos sans un bruit. Pour un homme de sa stature, il était impressionnant de furtivité. Son "Es tu prêt" ne sonnait pas comme un avertissement. Plutot comme un défi. Un sourire aux lèvres, Talon connaissait exactement la réponse. Il l'avait toujours su. Depuis le premier jour où la Cour l'avait pris.

"Je suis né prêt."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 17/01/2017
Messages : 487
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Sportsmaster ; Ch'al Andar/Hawkman ; Orin - The Aquaman
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Sam 23 Sep 2017 - 18:22
Le Batman demeure de marbre face à la réplique de Talon, pleine d'une arrogance que d'aucuns trouveraient humoristique - mais même ses récents efforts de sociabilisation ne l'ont pas doté d'un véritable sens de l'humour. Il y a malgré tout des causes désespérées.

"Si tu es né prêt..."

Il le fixe pendant de longues secondes, analyse son allure, sa façon d'être, son équipement, la confiance qu'il dégage ; ça devrait aller. Ils réussiront sûrement à s'en sortir, à deux, dans ce qui s'annonce terrible et brutal.

"... c'est que tu es déjà en retard."

Sans prévenir, le Chevalier Noir se détourne de Calvin Rose et s'avance d'un pas décidé vers l'une des portes effondrées de l'ancienne station de métro abandonnée ; pas de sens de l'humour, non, mais un certain sens de la réplique malgré tout.

"La Cour des Hiboux entend revenir dans la partie pour le contrôle de Gotham City : elle se réveille après son hibernation, et va étendre à nouveau son empire ; nous devons frapper avant que cela n'arrive, quand ils sont encore limités par le repli opéré pour survivre."

Il s'arrête devant des gravats, des ruines vieilles de plusieurs années, voire plusieurs décennies. Il n'attend pas que son camarade le rejoigne, et sort directement trois petites boules de métal de sa fameuse ceinture jaunâtre ; il les envoie directement dans le tas de béton, canalisations brisées et autres éléments détruits jadis - puis recule d'un pas.
Suffisamment pour que la triple-explosion ainsi provoquée ne le touche... mais libère un passage au milieu de ces gravats.


"Nous connaissons tous deux de nombreuses façons de joindre la Cour des Hiboux - et elle aussi. Mais j'entends agir par surprise, ce soir, et utiliser un chemin qu'ils ne connaissent pas, ou plus."

Le Batman glisse un léger regard vers Talon, et lui adresse un léger signe de tête.

"Suis-moi."

Tous deux pénètrent alors dans le passage improvisé, et s'avancent dans un couloir sombre. Ils ne tardent pas, néanmoins, à déboucher dans une autre zone des profondeurs de la ville...
... l'ancien système d'évacuation des eaux usées, abandonné lors d'une rénovation et surtout d'étranges accidents mortels.

"Après la révolte contre Waller, les Entreprises Wayne ont proposé de reconstruire bénévolement les habitations privées, et de négocier un contrat avec la Ville et le Gouvernement pour les zones publiques. Les architectes ont donc pu avoir accès à tous les plans de Gotham, même ceux qu'on croyait oubliés... et j'ai pu consulter cet historique."

Sa voix, calme et sûre, s'élève en résonnant dans ce labyrinthe oublié depuis des décennies, alors qu'ils marchent d'un bon pas. Une puanteur certaine se dégage des eaux usées et stagnantes, tandis qu'ils passent à côté sur les chemins prévus à cet effet, devant parfois en changer quand ils sont endommagés.

"J'y ai découvert cet ancien réseau, qui débouche en parallèle d'une partie d'un repaire de la Cour. Je pense qu'y accéder par ces couloirs oubliés pourrait les surpr..."

Il ne peut, hélas, finir sa phrase.
Car un gigantesque grognement animal vient de se faire entendre, et fait trembler la zone entière.


"Mais..."

Le Batman se tourne sur lui-même pour en chercher l'origine - mais est brutalement propulsé au sol, par une irruption depuis un canal d'eaux usées... par une forme qui s'en échappe.
Grande. Puissante. Massive. Dangereuse. Animale.


"Hello, Batsie..."

Le Chevalier Noir, déjà irrité d'avoir été surpris, se redresse en grimaçant pour faire face au nouveau venu...
... le monstrueux et terrifiant Killer Croc.

"... t'as changé d'Robin ? Hâte d'y goûter !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 27/08/2017
Messages : 43
Localisations : Gotham City
MessagePosté le: Mar 26 Sep 2017 - 18:50
Talon ne put retenir un petit gloussement. Voir "The" Batman lâcher un mot d'esprit était une expérience tellement rare, tellement absurde, tellement presque grotesque que l'oiseau de nuit ne put se retenir. Il conserva son petit sourire moqueur pendant tout le discours du Chevalier Noir. Ce dernier avait réussi à trouver un plan architectural perdu de la ville, qui dévoilait une potentielle nouvelle cachette de la Cour. Visiblement, Batman était arrivé à la même conclusion que Talon. La Cour s'était réveillé. Et il était temps d'aller les frapper en plein cœur.

"Je crains qu'ils ne désirent réveiller l'un des Ergots monstrueux du Caveau des Réprouvés. J'en ai déjà vaincu un, mais cela m'a pris un temps fou."

Ce n'était pas faux. Felix Jaeger, plus connu sous le nom de Boucher de Gotham, un monstre de violence et de griffes. Il avait bien failli y passer. Et Casey avec lui. Sans parler de deux de leur alliés morts sous ses griffe.

"J'ai retrouvé des caches d'ergots ravagées. Ils recherchent des traces d'electrum.
Ou de l'équipement. Ou les deux. En tout cas, ils préparent quelque chose de gros. Il vaut mieux frapper avant qu'ils ne se relèvent pour de bon."


Un bruit de tonnerre. Une monstruosité à écailles venait de jaillir de l'eau dans un cri gargantuesque. Plus de 2 mètres d'écailles, plus de 300 kilos de griffes, de muscles et surtout de haine (au moins 75 kilos de haine) qui projette le chevalier noir en arrière avant de jeter un regard vorace sur les deux vigilants. Cela allait être à Talon de sauver la situation. Il était inventif. Il était audacieux. Ce n'est pas un monstre crocodile qui allait lui faire peur.

Sans perdre une seconde, l'Oiseau de nuit dégaina une micro taser caché dans son équipement, qu'il jeta sur Killer Croc. Trempé comme il était, l'onde de choc se répandrait à toute vitesse dans tout son corps, et lui laisserait le temps de passer à l'action pour frapper. Evidemment, vu comme il était robuste et endurant, ça ne suffirait pas à le mettre hors jeu. Talon se jeta en avant, pris appui de la botte sur l'épaule du monstre, passant au dessus de lui d'un saut agile, plia les genoux pour amortir le choc, et planta brutalement sa lame dans l'articulation du genou de Killer Croc, déchirant les tendons et transperçant la rotule. Vu ses écailles, il n'aurait pas pu transpercer sa peau directement. Les écailles aux genoux, par contre, plus fines pour pouvoir se mouvoir était une cible de choix. Bien évidemment, cela ne mettrait pas hors combat le crocodile. Talon se propulsa en avant d'une roulade, juste assez pour se mettre hors de portée, se retourna sans perdre une seconde, et dégaina une nouvelle lame. Il était prêt pour la suite des opérations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 17/01/2017
Messages : 487
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Sportsmaster ; Ch'al Andar/Hawkman ; Orin - The Aquaman
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Mar 26 Sep 2017 - 20:13
Le Batman, au sol, fixe Killer-Croc qui s'échappe des flots malodorants et se prépare à les frapper.
Mais Talon est debout - et rapide. Très rapide, heureusement.

Calvin Rose projette un taser vers le Vilain, pour l'électrocuter et l'affaiblir, avant de réaliser une magnifique acrobatie autour de ce dernier, pour frapper violemment l'ennemi à l'arrière d'un genou, en plantant une lame dans une articulation.
Le plan est bon - le plan est bien pensé, oui ; mais le plan n'est pas forcément adapté à l'adversaire.


"HA."

La voix, grasse et lourde, de Waylon Jones s'élève dans le silence pesant des égouts oubliés de Gotham City... avant de se transformer en rire.

"HA. HA. HA. HA !"

Killer-Croc se retourne vers Talon, et esquisse un immense sourire carnassier en le fixant - et en arrachant la lame, fichée dans sa peau.
Sans un mot. Sans une grimace. Sans une douleur, apparemment.


"PAS MAL, PETIT ! MAIS TE FAUDRA UNE LAME PLUS AIGUISÉE... ET UNE ÉLECTRICITÉ QUI PÉNÈTRE MA SACRÉE CARCASSE, HEIN !"

"À mon tour, donc."

Killer-Croc, qui a été touché par le choc électrique mais bien moins qu'un Humain normal grâce à sa spécificité, se rappelle alors que Talon n'est pas son seul ennemi - mais il est déjà trop tard.
Car, à peine s'est-il retourné que le Batman a foncé sur lui...

... pour lui décocher un terrible uppercut du gauche, puis un crochet du droit, avec des gants électrifiés sur les mains !

"Talon, vise le visage !"

Waylon Jones est propulsé en arrière, et s'écroule brutalement dans l'eau.
Le Chevalier Noir laisse Calvin Rose prendre le relais, mais achève le travail avec trois bombes explosives, qui viennent frapper des points sensibles de leur ennemi ; même lui, même avec sa résistance, il ne pourra pas se relever avant quelques heures.

Un calme puissant se réinstalle dans ce sous-sol oublié, après cet affrontement brutal - et surprenant. Le Batman, reprenant calmement son souffle, se redresse et laisse son regard glisser sur Killer-Croc mais aussi sur la zone elle-même ; ça ne colle pas. Ça ne lui plaît pas.


"C'est... anormal. Sa présence est anormale."

Il soupire, et secoue la tête.
Cette mission devait être discrète et efficace ; elle n'est déjà ni l'un, ni l'autre, et elle débute à peine...


"Killer-Croc est une bête, un monstre, mais qui peut aussi faire office de mercenaire. Peut-être que la Cour..."

Le regard dans le vague, devant à lui, fixé sur un horizon de carrelage.
Il semble perdu dans ses pensées, dans ses réflexions bien lointaines - mais ce n'est qu'une impression.
Car, sans prévenir, il se retourne et lance un Batarang qui glisse à côté de l'oreille de Talon.


"ATTENTION !"

Le Batarang file, et vient s'enticher dans un équipement...
... celui du Talon Henry Ballard, qui venait de sauter dans l'ombre pour s'en prendre à Calvin Rose dans le dos !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 27/08/2017
Messages : 43
Localisations : Gotham City
MessagePosté le: Mar 26 Sep 2017 - 21:14
Un rire. Un rire moqueur et sardonique. En général, ce n'est pas la réaction habituelle de quelqu'un qui se fait planter dans le genou. Et visiblement, il semblait bien décidé à dévorer l'oiseau de nuit. Heureusement, un certain Chevalier Noir ne perdit pas une seconde pour intervenir, frappant violemment le saurien, par des coups doublés d'électricité le projetant en quelques instants au tapis. Des charges explosives miniaturisés pour poursuivre l’enchaînement, et finalement le genou de Talon s'abattant sur le visage dépourvu de plaques protectrices mettent le géant aux écailles hors combat. Une rencontre rapide. Bien que profondément surprenante.

Il n'était pas censé être là. Batman avait bien décrit la zone comme hors des plans de la ville. Secrète pour autant dire. Le chevalier noir semblait en être arrivé à la même conclusion que lui. La Cour avait probablement employé Waylon Jones. C'était une bête de guerre, soit, mais pas complètement stupide. Il était parfaitement capable d'avoir reçu une belle offre et de l'avoir accepté. La justification derrière était logique. Pourquoi gâcher de l'électrum sur un des Réprouvés quand on pouvait simplement engager un gros bras quasi aussi terrifiant ? Cela dit, les répercussions du combat allaient probablement attirer des ennemis. Ils avaient fait un sacré vacarme, en particulier dans des égouts aussi silencieux.

Bien vu. Voila un nouvel adversaire. Prévenu par le cri de Batman et le batarang projeté dans un réflexe quasi surhumain, l'oiseau de nuit pu se projeter en arrière, atterrissant en roulade pour amortir le choc, se redressant face à son adversaire, un de ses congénères Ergots. Talon rangea ses lames, reprit son souffle un quart de seconde et se jeta prestement en avant. Il frappa d'un coup sec du coude, en plein visage, sans trop de résultat, tout comme le coup de genou projeté dans l'abdomen de l'Ergot. Celui ci ne se laissa pas distraire et rétorqua d'un violent crochet du gauche, que Talon choisit de laisser toucher, roulant le corps pour suivre le coup et délester son adversaire de sa lame.

"Calme toi. Je ne suis pas ton ennemi. Tu n'as pas besoin de cette lame. Ni de servir la Cour."

Talon essayait toujours la négociation. Il avait dès le premier jour de son endoctrinement tenté de fuir la Cour. Et il était absolument certain que la plupart des Ergots aussi. La Cour leur avait déjà volé une première vie, avant de leur imposer une non-vie de servitude. S'il le pouvait, Calvin Rose en libérerait autant que possible, pour que tous aient la chance qu'il avait eu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 17/01/2017
Messages : 487
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Sportsmaster ; Ch'al Andar/Hawkman ; Orin - The Aquaman
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Mer 27 Sep 2017 - 8:53
Prévenu par le Batman, Talon a pu éviter les coups en traître prévu par l’Ergot envoyé pour les tuer. Quelques enchaînements rapides ont fait office de présentation entre les deux êtres entraînés par la Cour des Hiboux, avant qu’une petite distance ne se fasse – et qu’une légère pause s’installe.
Elle ne sera que temporaire, tous deux le savent ; mais elle permet au moins à Calvin Rose de dire quelques mots, afin d’en appeler à la conscience et à ce qui reste d’humanité chez la pauvre créature qui lui fait face.


« Hem. »

L’Ergot prend quelques secondes pour se remettre des coups échangés, avant de se redresser et de faire face à l’artiste de l’évasion.
Il reste silencieux, pendant de longues secondes, fixant celui qui aurait pu, qui aurait dû le rejoindre.
Puis, après une tension infinie, libère sa réponse à la proposition.


« Imbécile. »

L’Ergot tourne sa tête dans un angle impossible, et fait craquer des cervicales dans un bruit douloureux à l’oreille ; sous son masque, il sourit.

« Je suis Henry Ballard – j’ai été Ergot en 1840, quand cette ville n’était que chaos et anarchie. La Cour des Hiboux y a apporté l’ordre et la discipline nécessaires à l’accomplissement de la civilisation… et continuera, tant que Gotham City s’enfoncera dans la démence et la criminalité.
Regardes-toi… regarde les patients de votre Asile d’Arkham. Un nettoyage doit être réalisé, et la Cour saura y mettre bon ordre.
Je n’ai pas besoin de la servir, non… je le veux ! »


L’ennemi s’empare alors de trois lames, qu’il lance vers Talon pour ponctuer son discours.
Il enchaîne en se précipitant en avant, prenant deux autres couteaux, plus grands, avec le projet d’égorger son adversaire… mais si ce plan est bon, il part aussi du principe qu’il n’y aura pas de réplique. Ou d’aide.
Et c’est un tort.


« Tu assumes servir une infamie dangereuse, donc. Parfait. »

Le Chevalier Noir s’empare de son lance-grappin et le lève, quand l’Ergot file vers Talon.

« Nous assumons aussi de vouloir y mettre fin – par tout moyen. »

Il tire – et le grappin file, jusqu’à pénétrer dans le ventre de l’Ergot, le bloquant en pleine course. Bruce active alors le retour du filin, qui tracte l’Ergot qui se débat et tente de se libérer… mais il aurait pour cela besoin de temps, ce qu’on lui refuse.
L’Ergot, affaibli et occupé, passe alors à côté de Talon, qui a sûrement pu éviter les lames lancées – et pourra sûrement s’occuper de son frère ennemi quand il glissera à proximité !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 27/08/2017
Messages : 43
Localisations : Gotham City
MessagePosté le: Sam 30 Sep 2017 - 12:08
La réponse de l'Ergot à l'offre de paix de Talon était pleine de mépris, de hargne et de rage. C'était définitivement un esprit torturé et manipulé par les mensonges de la cour. Batman et lui n'auraient pas le temps de l'arracher à ce cycle de mensonge. Le long silence avant sa réponse aurait pu laisser présager une autre issue. Au moins une réflexion. Tout sourire s'efface des traits de l'oiseau de nuit, ne laissant plus rien d'autre pareil qu'une sombre détermination.

"Tu veux servir la Cour. Tu tomberas avec elle."

Les trois couteaux projetés à la fin du speech de l'Ergot ne surprennent pas Talon. Il était sur ses gardes. D'un bond agile, il se déporta de la trajectoire de tir, dégainant ses propres lames, prêt à le mettre très vivement hors jeu avec l'aide du Chevalier Noir. Malgré la dangerosité des Ergots, Talon en a affronté a de nombreuses reprises et connait leur point faible. Soit le froid, soit un choc électrique direct au cerveau, qui leur demandera un temps fou à régénérer.

Batman est plus rapide. Avant même que Talon n'ait eu le temps de se lancer à l'assaut, son grappin avait été planté dans l'estomac de l'Ergot, le tractant vivement à destination du Chevalier Noir, offrant une fenètre de tir parfaite pour l'Oiseau de Nuit. D'un mouvement rapide de sa lame, Talon trancha le filin du grappin, et poursuivit son enchaînement, perforant d'abord l'artère fémorale, puis sectionnant le tendon du coude droit de Ballard, pour finalement planter sa lame en plein visage, déchirant le masque et traversant l'os. Pas la peine de faire dans la finesse, ils étaient déjà morts. Pris de vitesse par la combinaison des deux justiciers, Henry Ballard n'avait même pas pu répondre.

"Pardonne moi, mon Frère. J'aurais voulu pouvoir te sauver."

Talon planta immédiatement son taser dans la garde du couteau, transmettant l'électricité immédiatement, dans un crissement à glacer le sang. Pas de temps de réaction, le choc était quasi instantané, projetant Ballard en arrière, et le laissant finalement immobile au sol. Un nouveau sourire moqueur se fit sur les traits de l'Oiseau de nuit.

"Même si tu peux te régenerer, je suis certain que ça a du te titiller un peu."

Il se tourna alors vers le Chevalier Noir. Talon n'avait pas de quoi congeler sur place son congénère Ergot. Mais, en sachant à quel point Batman était préparé pour toutes les situations, il avait sans nul doute une dose d'azote liquide, ou autre grenade frigorifiante, ou n'importe quel autre gadget improbable digne d'un comics des années 60. Talon n'avait jamais eu la chance d'en lire, élevé par la Cour, mais même lui en avait entendu parler. Heureusement que leur monde n'était pas si étrange.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 17/01/2017
Messages : 487
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Sportsmaster ; Ch'al Andar/Hawkman ; Orin - The Aquaman
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Lun 2 Oct 2017 - 11:23
Le plan du Batman était simple : frapper l’Ergot, le tracter, concentrer l’attention de ce dernier sur le filin pour permettre à Talon de se reprendre et de le frapper.
Le plan est simple – mais efficace.
Henry Ballard subit les coups prévus, et s’écroule brutalement au sol, grognant et encore pris de nombreux spasmes. Il ne pourra pas se remettre avant quelques instants, même avec les capacités de récupération de ceux de sa lignée – le temps adéquat et idéal pour gérer, définitivement, ce souci pour les deux alliés de fortune.


« Attention. »

Le Chevalier Noir s’approche, et lâche un objet au-dessus de l’Ergot vaincu.
Une boule de métal vient s’écraser sur son corps, s’ouvrant rapidement pour libérer un gel… un gel qui se multiple et se transforme très vite en glace. Il faut moins de trente secondes pour que tout l’Ergot soit ainsi emmuré dans un cocon, à la fois protecteur et emprisonnant.
Le responsable relève son regard vers son camarade, et hausse les épaules calmement.


« A force d’affronter Victor Fries, on garde quelques idées. Heureusement qu’il n’a pas déposé les brevets, n’est-ce pas ? »

Une blague, ou ce qui pourrait s’apparenter à une blague.
Etonnant, pour le Batman qui n’est guère connu pour cela mais les multiple, ici et maintenant. Si cela dénote son souhait d’ouverture et d’apaisement envers ses collaborateurs, cela indique également une certaine nervosité.
Il ne pensait pas que la Cour aurait un tel service de sécurité – il ne pensait pas non plus qu’elle les détecterait aussi vite. Cela ne lui plaît guère.


« Nos ennemis savent donc que nous sommes là… ou, au moins, le sauront quand ils feront le relevé des troupes. Nous devons réagir rapidement. »

Il soupire, puis se tourne dans la direction par laquelle l’Ergot est venu. Bruce s’avance vers cette zone, et switche ses verres dans son masque pour passer à un scanner plus développé ; un léger sourire glisse sur son visage quand il découvre quelque chose.

« Ha. »

Le Batman sort autre chose de sa fameuse ceinture, et utilise une sorte de pulvérisateur sur un mur. Il recule de deux pas, appuie sur un bouton de son avant-bras – et détourne le visage de la micro-explosion qu’il vient de provoquer.
Une fois que la fumée a disparu, lui et Talon peuvent alors découvrir un passage, un couloir menant à une porte qui semble plus vieille que la ville elle-même.


« Ne perdons pas de temps. »

D’un pas assuré, le Chevalier Noir s’avance dans ce couloir et ouvre la porte – qui s’avère n’être pas verrouillée, un coup de chance. Il débouche alors ailleurs, dans ce qu’il pensait être une autre pièce…
… mais qui s’avère être une immense construction souterraine, un espace gigantesque creusé dans les sous-sols pour accueillir une sorte de château impressionnant et même bluffant.

« Oh. Je vois. »

Il se tourne vers Talon, et sort un engin pour tenter de détecter la zone – en pure perte, son appareil ne donne que de la neige. Il grimace, puis le range dans la foulée.

« J’ignorais que la Cour avait de tels moyens. Est-ce que tu as des éléments sur… ça ? »

Bruce sait qu’ils n’ont pas de temps à perdre, mais il ne supporte guère de se lancer dans l’inconnu… même s’il craint de devoir le faire, vu les nombreux secrets que la fameuse Cour des Hiboux semble prête à leur révéler aujourd’hui…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 27/08/2017
Messages : 43
Localisations : Gotham City
MessagePosté le: Mer 11 Oct 2017 - 21:40
"Nous sommes sous Metropolitan Terminal. Pile en dessous. Le symbole de la Cour.
Un lieu qui verrouille Gotham City.


Pour l'instant, la voix de Talon était encore relativement assuré. Mais il pouvait déjà sentir des frissons parcourir ses membres, et les premières gouttes de sueur dévaler sa nuque. Aussi soudain et brutal qu'avait été l'affrontement avec Ballard, ce n'était qu'un simple avant gout de ce qui les attendait. L'Oiseau de nuit déglutit, une certaine inquiétude commençant à le gagner. Il savait très bien ce qui se cachait là dessous. Même s'il n'avait jamais eu l'occasion de la visiter. Le Chevalier Noir avait prouvé être surprenant de polyvalence en découvrant l'entrée à travers un mur, et en mettant hors jeu pour de bon Ballard. A se demander comment il conservait autant de gadgets utiles dans une simple petite ceinture.

"Ce manoir est la première demeure de la Cour, avant qu'ils n'utilisent des lieux plus simple d'accès. Mais ils l'ont conservés car ils se situent au dessus .. Du Caveau des Réprouvés."

Batman l'avait aidé lors de son affrontement sauvage avec le Boucher de Gotham, l'enfermant dans une cellule cryogénique d'Arkham. Mais ce monstre n'était que l'une des abominations enfermés au fond du Caveau. C'était la réserve de toutes les armes secrètes de la Cour. Détruire le Caveau mettrait un très sérieux coup à la Cour. Toutefois, il allait falloir réussir à y pénétrer, et à descendre au plus profond de leur repaire. Chacun d'entre eux était gros comme trois hommes, forts comme Bane, et tout aussi psychopathe et incontrolable que Killer Croc. Ils auraient bien besoin de toutes leurs ressources.

"Tout les Ergots Rebelles y sont enfermés. Des années d'injection d'electrum en ont fait des monstruosités plus animales qu'humaines. La Cour ne s'en sert qu'en dernier recours. Et comme depuis quelque temps, ils sont sur la défensive, ils risquent de s'y trouver. Et on va être forcé d'y descendre."

L'Ergot appuya sur le coté de son masque, faisant descendre une paire de lentilles à vision infrarouge devant ses yeux. Il devait découvrir si des ennemis se terraient déjà dans le repaire final. Sa vision courait d'un point à l'autre du repaire, mais rien de bien spécifique. L'air ambiant était trop froid et faussait sa vision. Restaurant sa vision normale, l'Oiseau de nuit se tourna vers le Chevalier Noir, une nouvelle lame dégainée, portée en garde inversée. Mieux valait être trop prudent que pas assez. Un nouvel ennemi pouvait surgir de nul part à n'importe quelque moment.

"Bon. Après vous"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 17/01/2017
Messages : 487
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Sportsmaster ; Ch'al Andar/Hawkman ; Orin - The Aquaman
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Jeu 12 Oct 2017 - 15:52
Le Batman acquiesce gravement aux révélations de Calvin Rose sur leur localisation.
Cela ne lui plaît guère.


« Hrm. »

Il grogne, alors que son regard sombre glisse devant lui, tentant d’accrocher chaque niveau, chaque élément, chaque aspect de ce château souterrain. Impressionnante structure, définitivement… mais terrifiante, aussi, quand l’on connaît ceux qui la peuplent et qui l’ont construit.

« La Cour a un certain talent pour nommer les choses et les lieux. »

Il se tourne vers Talon, et esquisse l’ombre d’un sourire.

« Le Caveau des Réprouvés… il y a là une certaine forme de poésie gothique. Qui serait appréciable, si elle n’impliquait pas une horde de tueurs quasiment invincibles. »

Le Chevalier Noir soupire, puis se retourne directement sur l’immense bâtisse.

« Allons-y, oui. Je veux découvrir le contenu de cet endroit, avant d’aller m’enfoncer encore plus dans les profondeurs. »

Il acquiesce, car il a besoin d’autres éléments contre leurs ennemis qu’il espère trouver ici, et s’avance directement vers le château.
Ils sont deux – deux face à une armée, potentiellement la pire qui puisse affecter la ville et s’en prendre à elle ; une armée démente, qui plus est.
Clairement, ils sont en sous-nombre… clairement, leurs chances de succès sont minces. Clairement, cela les invite à la prudence – et à l’audace.

Filant à petites foulées dans l’immense plaine artificielle qui sépare leur lieu d’entrée et le début du château, Bruce ne tarde pas à parvenir devant un mur, qui est en vérité l’un de ces immenses poteaux soutenant la structure elle-même. Regardant autour de lui, il ne relève aucune présence ennemie… mais il sait que cela ne durera pas.
Il se retourne vers Talon, et lui adresse un signe clair – ils montent. Maintenant.

Retirant de sa cape des crochets d’escalade, le Batman commence l’ascension, en choisissant volontairement de ne pas emprunter la route menant à l’entrée officielle du lieu. Si la Cour des Hiboux a déjà fait garder les alentours par Killer Croc et envoyer un Ergot pour rôder, c’est qu’ils savent que quelqu’un arrive ; autant ne pas leur donner l’opportunité de découvrir immédiatement qui vient pour eux.

La montée est rapide, donc, car Bruce a une certaine habitude. La structure en pierre est, en outre, ancienne mais plutôt solide, ce qui permet une avancée dans les meilleurs délais.
Il demeure, néanmoins, sur ses gardes… et à raison.
Car, même discrets, même aussi efficaces, tous deux ont été repérés par des formes – des formes qui demeurent silencieuses, pour l’instant. Mais cela ne saurait durer longtemps…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 27/08/2017
Messages : 43
Localisations : Gotham City
MessagePosté le: Lun 16 Oct 2017 - 17:31
Batman semblait vaguement apprécier la poésie macabre de la Cour. Cela ne surprenait même pas l'oiseau de nuit plus que ça. Après tout, pour se balader tout les soirs en costume de chauve souris géant, il fallait bien avoir un certain gout pour le grotesque. De qui se moquait il. Talon laissa fuir un soupire. Après tout, lui se déguisait bien en hibou tout les soirs. Et visiblement, le Chevalier Noir ne semblait pas vouloir reculer. Tant mieux. Talon lui emboîta immédiatement le pas, en direction de la grande structure.

Batman ouvrait l'ascension, ayant sorti des crochets d'escalade d'un recoins de sa cape. Talon n'était même pas surpris. Mais cela serait utile. L'oiseau de nuit commença immédiatement à monter à sa suite. Ce n'était pas difficile. La structure offrait de nombreuses prises, relativement solides et de bonne facture vu l'age de la bâtisse. C'était évident qu'elle était souvent réparée, souvent remise en état, tout en conservant un aspect volontairement antique. C'était un symbole plus qu'un batiment. A se demander quelle entreprise de BTP était prête à venir travailler dans les égouts.

L'oiseau de nuit pouvait sentir des regards sur eux. C'était évident que la Cour avait d'autres cartes dans leur manches. Il ne sentait vraiment pas à l'aise. Une fois arrivé au premier palier, les deux vigilants purent prendre place sur une espèce de balcon. Leurs regards ne se stoppaient pas, bien décidés à repérer avant l'ennemi une menace. Talon dégaina ses lames, prêt à s'en servir. Il n'y avait visiblement pas de danger pour l'instant, mais ce n'était qu'une question de temps.

D'un pas décidé, il plongea dans le batiment, par l'une des lucarnes présente à leur niveau. L'oiseau de nuit avait beau avoir lu les archives de Sebastian, ancien grand maître de la Cour des Hiboux, il n'était pas réellement sur de la suite des opérations. S'il montait, il se dirigerait logiquement vers le Sanctum de la Cour. S'il descendait dans les profondeurs, c'est vers le Caveau des Réprouvés que ses pas le porteront.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 17/01/2017
Messages : 487
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Sportsmaster ; Ch'al Andar/Hawkman ; Orin - The Aquaman
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Mar 17 Oct 2017 - 14:05
La montée est rapide et discrète.
Le Batman et Talon parviennent rapidement à atteindre une fenêtre, puis une autre, et commencent à fureter pour voir quel endroit semble le mieux pour rentrer dans ce gigantesque ensemble de la Cour des Hiboux.
Ils ne parlent pas, mais en disent beaucoup malgré tout – par signes. Par quelques signes rapides, clairs, distinctifs, tous deux communiquent et parviennent, ensemble, à choisir une fenêtre pour visiter l’intérieur, et commencer à en savoir plus sur l’un des aspects les plus anciens et les plus secrets de la Cour.
Ils rentrent à l’intérieur, donc. Et le Chevalier Noir se prépare au pire.


« Hrm. »

Ils ont ouvert une fenêtre et sont rentrés dans… un hall.
Immense. Majestueux. Plein de puissance et d’un luxe clairement exprimé.
Dans une ambiance victorienne, fin XIXe siècle, ce hall semble pouvoir accueillir des bals et des réceptions ; à ce moment, il est vide. Quelques tables sont retournées contre les murs, des portraits d’anciens membres de la Cour, évidemment cachés derrière un masque, sont accrochés, mais l’ensemble fait… abandonné.

Bruce est accroupi, et utilise l’ordinateur situé sur son avant-bras gauche, relié aux capteurs de son costume, pour scanner la zone.
Rien – ou alors, tout est bloqué. Ce qui ne serait pas impossible, connaissant l’ennemi.

Lentement, il se relève, se redresse et regarde Talon.
Wayne a l’habitude de mener, de diriger – mais il n’est pas celui qui maîtrise, ici. S’il a déjà combattu la Cour des Hiboux, Calvin Rose est clairement celui qui a le savoir, et qui le mieux connaît son ancienne structure.
Le Batman n’apprécie pas, mais… il n’est pas le plus compétent, ici. Et, pour survivre, il doit l’avouer et accepter de travailler sous les ordres d’un autre – heureusement, il a fait un travail sur lui et peut le supporter. Maintenant.


« Talon, quelle est la suite ? Où veux-tu aller ? »

« Il n’y a qu’une suite et qu’une destination, pour l’ennemi et le traître… la Mort, pour nous permettre d’agir enfin ! »

Une voix gutturale se fait entendre depuis le plafond.
Bruce lève les yeux et découvre alors l’origine, en serrant les poings au vu de ce qui arrive…


« Nous reprenons notre Royaume ! Allons-y ! Allons-y et prenons Gotham City ! »
… dix Ergots, qui filent directement vers le duo depuis les hauteurs.

Ils ont été trouvés – ils ont été piégés.
Et ils doivent maintenant l’assumer… et tenter de survivre.
Facile à dire…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 27/08/2017
Messages : 43
Localisations : Gotham City
MessagePosté le: Mar 17 Oct 2017 - 19:06
Ils s'étaient fait avoir. Comme des bleus. Etre entré sans précaution, c'était une erreur de débutant. Ne pas avoir vérifié le plafond, c'était une erreur d'amateur. Mais ni lui ni le Chevalier Noir n'étaient des amateurs. Et ils étaient parfaitement capable de se défendre. Même si dix ergots contre deux... On avait connu match beaucoup plus équitable. Les assassins jaillissaient partout dans la pièce, des lames acérées déjà dégainées. Visiblement, ils ne comptaient pas du tout faire dans la dentelle.

A peine entrés dans la pièce, Batman et Talon n'avait eu que le temps d'observer un peu le décor, l'ambiance victorienne, luxueuse, pompeuse, presque étouffante d'arrogance. Les multiples tableaux de membres de la Cour, cachés derrière leur faciès de hibou semblait les dévisager d'un regard plein de mépris, leur rappelant à quel point à leur yeux ils n'étaient que des insectes. Les tableaux étaient une diversion. Une diversion pour qu'on ne lève pas les yeux au plafond. Qu'on ne voit pas la multitude de guerriers prêt à l'embuscade. Hurler leur cri de guerre au lieu d'attaquer furtivement était par contre une idée particulièrement mauvaise.

La réaction de Talon fut immédiate. Les réflexes aiguisés par des années de combat et de fuite, aussi aiguisés que ses lames, il plongea vers l'adversaire le plus proche. La négociation aurait pu marcher contre un seul ergot. Pas contre dix. Il frappa. D'un coup sec, précis, soudain. Sa cible ? Le nerf sciatique du premier ergot. Même s'il se régénérerait, le trancher lui garantirait quelques précieuses secondes potentiellement suffisantes pour mettre hors combat son adversaire. Le coup toucha, tranchant la chair et sectionnant l'articulation. L'oiseau de nuit ne perdit pas une seconde, enchainant d'un violent coup de pied retourné dans le visage de l'Ergot, le projetant au sol. Il n'était évidemment pas vaincu. Ses frères non plus qui se jetèrent en meute sur Calvin Rose, le forçant à reculer prudemment, jonglant avec sa lame d'une main à l'autre, bien décidé à feinter pour tenter d'en abattre à nouveau un. Il espérait que Batman s'en tirait mieux que lui. L'affrontement allait être rude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 17/01/2017
Messages : 487
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Sportsmaster ; Ch'al Andar/Hawkman ; Orin - The Aquaman
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Mer 18 Oct 2017 - 10:15
A nouveau, le duo ne dit rien.
Le Batman fixe les dix Ergots qui descendent du plafond, fondant sur lui et Talon avec un objectif clair et immédiat : les affronter, les vaincre, les briser, les tuer.
Pour la Cour.
Pour la gloire, la puissance, la réussite et la conquête de la Cour des Hiboux, l’entité à qui ils ont juré fidélité et loyauté. Ces hommes et femmes, jadis, avaient des rêves, des espoirs, une existence – qui ont, tous, été brisés par ce statut d’Ergot, cette non-vie, cet esclavage innommable, brutal et destructeur, qui en ont fait des objets, des tueurs.

Bruce pourrait avoir de la compassion et de la pitié pour eux.
Ce n’est pas le cas.
Les Ergots n’ont plus d’âme. Les Ergots sont trop contrôlés, possédés, happés par la Cour ; il n’y a plus rien d’humain en eux. Il n’y a plus de vie, d’être, d’entité, d’individualité.
Ce sont des armes, lancées contre eux par l’ennemi ; et, comme POUR toute arme lancée vers lui, le Chevalier Noir sait comment réagir – éviter le coup, et stopper l’attaque. Par tout moyen.


« Hrm. »

Il grogne, alors qu’il bloque deux Ergots qui tentent de le frapper par chaque flanc. Son blocage immobilise leurs bras, qu’il maintient en étau entre ses coudes et son corps ; ils tentent de se dégager, mais pas assez vite. Déjà, il a brisé leurs os, et enchaîné en utilisant ses bottes pour les écraser sur leurs torses et les repousser en arrière.
Il enchaîne, ensuite ; il n’a pas de temps à perdre.

Un autre Ergot tombe sur lui et lance deux lames, que la cape du Batman stoppe ; il réalise une roulade, et se relève en écrasant son genou sur le visage ennemi. Il s’empare de son crâne, qui recule, et vient encore l’écraser – au sol, cette fois-ci.
Un Ergot tente de le frapper dans le dos, mais le sixième sens de Bruce l’avertit et il l’évite – tout en utilisant l’élan adverse pour le précipiter sur son camarade au sol. Il enchaîne, avec un violent coup à la gorge du second, puis se retourne vers les deux Ergots aux bras brisés qui se relèvent… prêts pour la suite.

Lui aussi l’est.
Il a déjà mené ces danses. Il sait comment affronter les Ergots.
Il sait comment les vaincre.
Il n’en aura, hélas, pas l’occasion.

Car à peine se prépare-t-il à enchaîner… qu’une gigantesque gerbe d’électricité s’empare du sol, et de la salle entière.
Le choc électrique est terrible, la pièce est piégée, et vient littéralement agresser voir griller Batman et Talon ; sans leurs équipements, ils seraient morts. Ils survivent, là… mais s’écroulent.
Blessés. Brisés. Vaincus.
A la merci de l’ennemi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 27/08/2017
Messages : 43
Localisations : Gotham City
MessagePosté le: Mer 18 Oct 2017 - 11:57
Talon danse. Il frappe. Il esquive. Il enchaîne. Ses lames volent sans cesse, tranchant, parant, contrant, perforant. Il en abandonne une dans un Hibou, dégainant aussitôt la suivante, restant en permanence sur la défensive pour se défaire des multiples attaques s'abattant sur lui. D'un pas rapide, il contourne un adversaire. D'une glissade, il passe entre les cuisses du suivant. Il doit rester en mouvement. En permanence. S'il reste sur place, il sera submergé d'adversaires et ne pourra pas s'en tirer. Plusieurs attaques touchent tout de même. Rien de trop endommageant, mais la douleur lui fait quand même serrer les dents. Talon a beau se déchaîner et multiplier les assauts, aucun d'entre eux ne semble disposé à se laisser invalider. Leur régénération est trop efficace.

Le Chevalier Noir semble mieux s'en tirer que lui. Son style est plus brutal. Plus efficace. Moins aérien et dansant que celui de l'Oiseau de nuit. Les craquements des os le feraient presque souffrir. Et en même temps, Calvin Rose ne pouvait s’empêcher de ressentir un pincement au coeur. Les hommes qu'il affrontait sans ménagement étaient ses frères. Ils étaient ses multiples reflets dans les fragments d'un miroir brisé. N'avait il fait le choix de s'enfuir, de courir toute sa vie, et il aurait fini comme eux, pantins sans âmes au service d'une conspiration aussi vieille que Gotham City elle même. Sortant de sa rêvasserie, il planta un couteau de toute sa longueur dans le front d'un des Ergots. Ce n'était pas le moment de faire des sentiments.

Un craquement de tonnerre (c'était le cas de le dire) retentit soudainement, alors que le sol entier de la salle est parcourue d'un violent arc de choc. Sous le choc, l'oiseau de nuit se mordit tellement violemment la lèvre qu'il l'a perfora, s'effondrant dans une gerbe de sang. Dans sa chute, il put constater que le Chevalier Noir ainsi que les autres hiboux étaient atteints par le choc. Visiblement, la Cour les avait mis hors jeu de la façon la moins subtile du monde. Mais ils tenaient tout de même à les avoir vivant, sinon, ils auraient activés le choc avant de faire descendre les hiboux du plafond. La dernière chose qu'il eut fut une pensée pour Casey. Avant le grand noir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 17/01/2017
Messages : 487
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Sportsmaster ; Ch'al Andar/Hawkman ; Orin - The Aquaman
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Jeu 19 Oct 2017 - 11:06
La douleur fut terrible.
Bruce Wayne est un guerrier, c’est acté ; depuis plus de trente ans, depuis qu’un criminel perdu et apeuré a commis un acte qu’il regrettera toute sa vie, son univers a été détruit – et l’enfant anéanti a forgé une carapace, une armure, un mythe. Pour se protéger. Et pour châtier ceux qui envisagent de reproduire l’acte qui lui a causé tant de mal.
Il est un guerrier, donc ; Calvin Rose aussi. L’on ne survit pas à la Cour des Hiboux, l’on ne s’échappe pas de son influence, l’on ne parvient pas à survivre à une telle traque, si l’on ne dispose pas d’une férocité et d’une combativité à toute épreuve.

Mais même des guerriers… même des combattants… même des survivants ont leurs limites.
Et la Cour des Hiboux vient d’en trouver une.

Après un temps inconnu, après une inconscience dont la durée demeure inconnue, ils se réveillent.
La douleur les accompagne.
Des picotements interviennent d’abord, rapidement remplacés par des spasmes et des souffrances diffuses ; dans le crâne, bien sûr, comme si un marteau était frappé sur leur cerveau, accompagné par une bétonneuse qui tourne directement sous leurs peaux. Puis dans les muscles, chacun d’entre eux ayant été impacté par le choc électrique.
Ils ont des crampes, en fait. Des crampes dans absolument chacun de leurs muscles.


« Hughn. »

Le Batman grogne, en tentant de se relever.
Il échoue, d’abord.
Puis recommence – et échoue, encore. Puis recommence, encore – et réussit. Il n’est pas encore prêt à abandonner.


« Talon… »

Il rouvre les yeux et cherche son allié – mais une voix se fait soudain entendre, une voix qui serre son cœur de rage.

« Le Traître est en effet avec toi, Batman. Il nous semblait légitime qu’il t’accompagne, comme un animal supporte toujours son maître. »

Le Chevalier Noir relève les yeux en direction de la voix, mais ne manque pas l’occasion de détailler la zone qui l’entoure – une arène.
Une gigantesque arène, blanche et propre, avec Talon à proximité, allongé encore.
Il redresse son regard, donc, et tombe directement sur celui qui lui parle… et ceux qui l’accompagnent.


« Bienvenue, Batman… »

Une assemblée est réunie devant eux, dirigée par un homme…
… et tous sont masqués, bien sûr. Lâches, pense-t-il ; ils le paieront.

« … bienvenue au Parlement des Hiboux ! »

Un tonnerre d’applaudissement suit l’annonce.
Bruce se relève, lentement, et fait face à l’ennemi – debout.
Bientôt, eux ne le seront plus ; bientôt, il les mettra à terre ; bientôt, la Cour ou le Parlement ou qu’importe tombera…


(HJ/ Si tu veux, tu peux lancer un discours. Smile /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 27/08/2017
Messages : 43
Localisations : Gotham City
MessagePosté le: Mar 31 Oct 2017 - 22:42
Un nouveau groupuscule de hiboux. Plus juste une cour. Un parlement. Talon se releva difficilement. Le choc électrique avait été particulièrement débilitant, malgré la couche isolante de leur armure. D'un coup d'oeil, l'Oiseau de nuit pu constater que son allié du soir était là. Avoir Batman à ses cotés était toujours quelque chose de rassurant. Même face à une secte entière de ploutocrates persuadés de controler le monde.

Les premiers mots de celui semblant diriger la secte tapent en plein cœur. La fierté de Talon en prend un coup, le renvoyant dans sa posture de soumission, et non d'être libre. Pendant une fraction de seconde, sa fierté se change en orgueil, en défiance envers le Chevalier Noir. Les mots trompeurs des Hiboux semblent l'atteindre. Il se reprit sans attendre. Par définition, tout ce que pouvait dire un membre de la Cour, du Parlement, de l'Assemblée Nationale, du Grand Orient des Hiboux, usez de la terminologie de votre choix, était un mensonge. Son ton est plein d'orgueil. Il ne sait pas à qui il a affaire.

"Vous nous croyiez tombés. Vous pensiez que la Présidence Waller et la surveillance généralisée aurait raison de nous. Vous vous trompiez. Le Parlement des Hiboux était jeune quand ce pays est né. Nous ne pansions pas des plaies que vous avez eu l'orgueil de penser pouvoir nous infliger.
Non. Nous nous préparons à reprendre ce qui nous es du. Pas seulement Gotham. Mais le pays tout entier."


D'un geste de défiance reflexe, Talon tenta de dégainer ses lames. Merde. Pas de lame. C'était évident. Il aurait du se douter qu'on le désarmerait avant de le jeter dans.. D'un rapide coup d’œil, il évalua l'environnement. Dans une arène. Il faut croire que le labyrinthe n'était plus suffisamment grandiloquent pour l'orgueil démesuré de la Cour. Ou du Parlement. La différence de terminologie l'ennuyait déjà.

L'esprit d'artiste de l'évasion de Talon tournait déjà à plein régime. Il devait trouver le maillon faible. Il y en avait toujours un. Que ce soit dans une chaine, dans un groupe d'invidu, dans une cage, il y a toujours une faille. Bingo. Un des membres de la Cour semblait jeune. Nerveux. Que ce soit d'excitation ou de peur, il tremblait. C'était leur porte de sortie. L'effet de surprise serait la clé.

Talon se jeta en avant. Tirant de toutes ses forces sur ses muscles encore ankylosés, l'oiseau de nuit déploya toute son agilité, escaladant en quelques mouvements agiles le mur le séparant de l'assemblée. Il se jeta sur sa proie, l'attrapa en serrant autour du cou, et planta superficiellement les griffes de son gantelet dans sa gorge, avant de se rejeter en arrière dans l'arène, entrainant son otage avec lui. Membre de la Cour ou non, il avait une famille. Et vu son age, ses parents étaient probablement dans l'assistance.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 17/01/2017
Messages : 487
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Sportsmaster ; Ch'al Andar/Hawkman ; Orin - The Aquaman
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Mar 31 Oct 2017 - 23:40
Talon, piqué au vif par la provocation du Leader du Parlement des Hiboux, a agi directement.
Sans réfléchir.
Bondissant directement depuis l'arène vers les travées de l'assemblée, il s'empare de la gorge d'un membre en apparence plus jeune, plus nerveux que les autres ; et Calvin Rose se projette ensuite en arrière, tentant de conserver un otage pour gagner un avantage face à ses anciens maîtres.

Le plan est bon et pourrait fonctionner.
Mais cela n'arrivera pas.


"Talon."

La voix, lourde et puissante, du Batman se fait entendre.
Juste avant que son poing ne vienne s'écraser sur le nez de Calvin.


"Lâche-le."

Talon tente sûrement de se reprendre, après avoir encaissé le coup dès sa réception dans l'arène ; mais son allié, ou plutôt agresseur, enchaîne avec un uppercut dans le ventre - puis un crochet au visage.
Par principe, l'artiste de cirque doit lâcher son otage... et le Chevalier Noir en profite pour donner un violent coup de pied au jeune membre du Parlement des Hiboux, pour le faire rouler sur le sol. Et l'éloigner de son kidnappeur.


"Tu aurais dû me demander... réfléchir, avant d'agir."

Le Batman parle, et sa voix n'a ni émotion, ni agressivité.
Elle est neutre, froide - déshumanisée.


"Tu as été trop vif."

Il prend une grande inspiration, puis cherche quelque chose à l'arrière de son costume.
Une seconde après, il ressort ses mains... recouvertes de gants électrifiés.


"Grand Maître ?"

"Oui, Batman ?"

"Veuillez enregistrer mon accord pour rejoindre le Parlement des Hiboux."

"Avec plaisir, Batman... mais vous en connaissez le prix."

"Oui."

Le Grand Maître cache mal son excitation et son plaisir, tandis que le Chevalier Noir apparaît toujours aussi froid et sec.

"Je vous rapporterai la tête du Traître."

Et il s'avance, alors, activant ses gants.
Pour frapper Talon. Pour tuer Talon.
Pour rejoindre, définitivement, le Parlement des Hiboux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 27/08/2017
Messages : 43
Localisations : Gotham City
MessagePosté le: Mer 1 Nov 2017 - 0:09
Le choc est brutal. Une erreur. Talon ne parvient pas à analyser immédiatement ce qui se passe. Il relâche par réflexe sa proie, suivant comme il peut du corps les violents coups du chevalier Noir. Des années de combat l'avaient préparés à des frappes aussi brutales. Serrant les muscles et les dents, pliant son corps pour suivre les coups et limiter l'impact, l'Oiseau de Nuit parvint avec une certaine raideur à rester debout. Il secoua la tête pour reprendre ses esprits avant de jeter un regard d'incompréhension à Batman. Qu'est ce qu'il se passait ?

Les mots suivant du Chevalier Noir lui glacèrent le sang. Il voulait se joindre à la Cour ? Il allait leur apporter sa tête ? Qu'il essaye. Le crépitement de ses gants électriques ne lui faisait pas peur. Toute peur ou colère l'avaient quittés. Seul son instinct de survie restait actif en lui. Il ne pouvait pas vaincre Batman au niveau de la force pure. Et il ne disposait pas de ses armes. Mais il gardait un atout sur le chevalier noir. L'agilité. Il avait beau ne pas réussir à accomplir le quadruple salto avant de Dick Grayson, l'Oiseau de nuit avait retenu de ses années de cirque la capacité à accomplir le triple. Les griffes de ses gantelets seraient des armes bien suffisantes.

Il se précipita en avant. Sa seule option était de prendre de vitesse son adversaire. Un saut trop brusque offrirait trop de prise au chevalier noir. Tenter de le contourner exposerait ses flancs. Un essai de glissade entre ses jambes ne serait pas plus fructueux. Non. Un coup direct immédiatement enchainé d'un repli était la méthode. Il frappa, d'un violent coup de pied fouetté, avant de se relancer vers l'arrière, observant avec soin l'impassible guerrier. Aucune ouverture. Et toujours cette avancée implacable. L'approche psychologique peut être.

"Alors, Grand Maitre ? On est plus capable de faire sa sale besogne seule ? Après tout,
vu le cuisant échec que je vous ai infligé la dernière fois, je peux comprendre que vous soyez rancunier."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 17/01/2017
Messages : 487
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Sportsmaster ; Ch'al Andar/Hawkman ; Orin - The Aquaman
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Jeu 2 Nov 2017 - 10:35
Talon, surpris, n'est pas parvenu à se défendre face au premier enchaînement du Batman.
Mais cela change vite.

Réactif, le jeune homme se reprend et comprend qu'il est maintenant seul, dans une situation désespérée ; mais il s'accroche. Il lève les poings, et se lance directement contre son nouvel adversaire, pour le frapper via un sublime coup de pied - puis reculer.
Un pas après l'autre. Un coup après l'autre.
Une bonne tactique, oui. Sauf contre le Chevalier Noir.

Ce dernier n'a pas pu parer le premier coup, et a encore la tête tournée sur le côté après l'impact ; il la redresse lentement, puis évacue un crachat sanguinolent en direction de Calvin Rose, accompagné d'un regard noir.
Le message est clair - cela fonctionnera une fois. Et cela va se payer.


"La rancune n'est pas concernée par ton cas, Traître. Le Parlement des Hiboux ne peut accepter que des nuisibles évoluent, surtout quand ils ont failli à leur entraînement. Les ratés rejoignent toujours leur véritable place... aux ordures."

"Cela ne va pas tarder, Grand Maître."

"Heureux de l'entendre, Batman."

D'un pas lourd et déterminé, Bruce s'avance donc vers Calvin.
Mais s'arrête, soudain.
Pour planter littéralement ses poings électrifiés dans le sol - et transmettre directement l'électricité à l'arène !

Son costume lui permet d'encaisser le terrible choc, et même si Talon est aussi protégé... il doit le sentir passer.
Le Batman reste quelques secondes ainsi, à provoquer un phénomène d'électrification, avant de se relever pour bondir vers Talon. Vite, très vite, trop vite même, il parvient sur son ennemi, et le soûle de coups.
Crochet, uppercut, crochet, coup de genou, coup de coude, crochet, direct, direct, crochet, uppercut... en quelques instants, Calvin Rose est littéralement passé à tabac ; même s'il se défend, même s'il pare, il ne peut tout éviter - et sent sûrement ses forces décliner.

C'est alors que le Chevalier Noir le frappe à l'abdomen, recule son poing gauche - et lui adresse un monstrueux crochet, électrifié bien sûr, qui vise à l'étaler.
Il ne le laisse pas se reprendre, néanmoins, et bondit sur lui. Les genoux dans le ventre, accroupi sur lui, il lève son poing droit et hurle, comme un possédé.


"EN AS-TU ASSEZ, TRAÎTRE ?!"

Il approche un visage enragé pour entendre la réponse... mais glisse, alors, à voix basse quelques mots à Talon.

"Fais le mort. Garde tes forces. Et attends mon signal."

Quelques mots courts et énigmatiques. Quelques mots qui n'ont pas énormément de sens.
Mais quelques mots qui peuvent tout changer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 27/08/2017
Messages : 43
Localisations : Gotham City
MessagePosté le: Mar 14 Nov 2017 - 22:04
Les paroles dédaigneuses du Grand Maitre de la Cour l'atteigneirent à peine. Il n'était plus à ça près. La disposition de Batman à le tuer par contre lui mettait une pression assez importante. Et visiblement, le Chevalier Noir avait plus d'un tour dans sa ceinture.Le choc électrique était brutal. Le bruit et l'odeur d'ozone qui l'accompagnèrent tout simplement terrifiant. Calvin vola en arrière sous l'assaut, parvenant difficilement à se maintenir sur ses pieds.. L’enchaînement suivant de Batman lui coupa brutalement le souffle. L’enchaînement était brutal. Parfaitement maitrisé. Violent. Cependant... Quelque chose n'allait pas. Le chevalier noir était un guerrier expérimenté. Même si Talon parvenait à esquiver quelques coups et à en dévier d'autre, il en recevait toutefois une majeure proportion. Et il n'était pas encore mort. Si Batman avait voulu le tuer, il serait déjà mort. Tel coup frappait un centimètre trop bas pour ne pas perforer la cage thoracique, telle frappe esquivait un muscle pour toucher plutôt l'os. Qu'est ce qu'il se passait ?

Le dernier coup, par contre, était loin d'être simulé. Un très violent crochet qui l'étala et lui brisa probablement une dent ou deux. Une de plus. Il les recracha avec difficulté, au moment même où les genoux du chevalier noir et ses probablement 100 kilos d'armure, de muscle et de compétence vinrent s'écraser sur ses abdominaux, lui arrachant un cri de douleur marqué. Et finalement, la révélation. Son intuition était juste. Le chevalier noir retenait bien une partie de ses coups. Et semblait avoir une idée pour leur permettre de s'échapper. Faire le mort. Laisser le noir l'emporter. Quelle excellente idée.

Et c'est exactement ce qu'il fit, se laissant glisser au sol, laissant ses yeux se refermer pour le moment. Son sang couvrait son visage. L'oiseau de nuit aurait fait un mannequin de crash test des plus réalistes. Tout son corps était douloureux. Au moins, il pouvait enfin cesser de bouger un peu. Même s'il se doutait bien qu'il allait falloir repasser à l'action relativement vite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 17/01/2017
Messages : 487
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Sportsmaster ; Ch'al Andar/Hawkman ; Orin - The Aquaman
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Mer 15 Nov 2017 - 13:17
Un long silence s’empare de l’arène, après le hurlement bestial du Batman.
Un silence composé d’attentes, d’appréhension ; d’excitation. Tous les membres de la Cour des Hiboux scrutent, fixent, observent ; ils ont hâte.
Ils ont hâte de voir le Traître tomber. Ils ont hâte de voir leur Parlement des Hiboux absorber la légende masquée de Gotham City.

Ils ont hâte de triompher… encore.
Et cela arrive.


« C’est… »

Le Chevalier Noir se relève, se redresse.
Sa voix, lourde et brutale, roule comme le tonnerre, dans ce silence absolu et désagréable.


« … terminé. »

Il tient le col de Talon d’une main, et le soulève comme un vulgaire sac ; l’ennemi est vaincu, brisé.
De loin, il semble même mort.
De loin, les membres du Parlement des Hiboux sourient, sous leurs masques blêmes ; ils triomphent, encore.


« Votre réputation n’apparaît pas imméritée, Batman. Le Parlement des Hiboux se réjouit de vous découvrir, enfin, de son côté. »

« J’ai repris mes esprits. »

Bruce est dos à l’assemblée.
Il tourne, lentement, son crâne en arrière – et fixe, de ses pupilles blanches sur le Grand Maître, qui tremble d’excitation.


« J’ai compris où est mon intérêt – où est ma place. »

« A la bonne heure. Nous allons maintenant pouv… »

« Non. »

La réplique est froide, terrible.
Le Grand Maître en tressaille, de surprise.


« Qu… »

« Avant, vous devez régler quelque chose. »

Le Batman se tourne, définitivement, vers l’assemblée.

« Avant, vous devez vider vos ordures. »

Et, d’un geste souple mais puissant, il propulse littéralement le corps de Talon vers le Parlement des Hiboux – lui faisant réaliser un arc-de-cercle dans les airs, jusqu’à ce qu’il s’écroule aux pieds du Grand Maître.
Le choc est brutal… mais Calvin Rose est désormais devant le principal responsable du Parlement des Hiboux, à proximité de ses membres les plus illustres.


« La Chauve-souris ne nettoie pas derrière les Hiboux, Grand Maître. »

Il s’approche, nonchalamment.
Mais tout son corps se crispe, se prépare.


« La Chauve-souris n’est pas à la botte des Hiboux… »

Il n’est plus qu’à quelques mètres du podium.

« … elle les traque. »

Le Chevalier Noir bondit, alors.
Et espère, surtout, que Talon aura compris le message.
Le piège se referme.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

[4ML] Le Châtiment des Hiboux [Talon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dostoievski : Crime et châtiment ...
» Achille Talon
» bâtiment en brabant wallon ? Savons Laurent frères Waterloo
» Dorothea, le châtiment des sorcières
» Fève Maxi Achille Talon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Gotham City-