[4ML] Bons Baisers de Kahndaq [Suicide Squad]

Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Inscription : 22/03/2017
Messages : 540
DC : Artemis of Bana-Mighdall / Slade Wilson
Situation : Dépression en cours...
Localisations : Gotham City
Groupes : Batfamily
New Titans
MessagePosté le: Mar 28 Nov 2017 - 23:32

« Bons Baisers de Kahndaq »
[ 4ML ] ft. Suicide Squad.
_____L’adolescent était parvenu à se libérer des décombres de lui-même, de quoi lui retirer une belle frayeur. Il ne s’imaginait pas finir ces jours dans l’estomac d’un monstre aussi imposant soit-il. Ce n’est pas comme s’il avait l’habitude des crocodiles géant humanoïde avec la chauve-souris. Il avait réussi à sonner la bête, suffisamment longtemps pour reprendre son équilibre et positionner ses jambes. Il jeta un dernier regard sur Atom avant de resserrer sa poigne sur son arme, prêt à répliquer si cela ne suffisait pas à la créature.
Cependant, il ne s’attendait pas réellement à être frapper de plein fouet par la foudre. Ses muscles se contractaient. Soudainement, lui infligeant de violente douleur sur tout le corps, de la tête jusqu’au pied. Il serra les dents, impossible pour lui de laisser échapper des cris pour tenter d’extirper toute la souffrance qu’il ressentait.

Il retrouva difficilement les esprits. La vitesse de déplacement lui provoqua un état nauséeux assez soudain, manquant de lui faire recracher son repas. Cependant, l’adolescent a appris à se contrôler et reprendre ses esprits. Le jeune justicier secoua sa tête quelques secondes pour tenter de chasser les quelques vertiges qui perturbait encore son esprit. La voix de Black Adams résonnait dans sa tête et chaque fin de phrase sonnait comme un coup de massue dans son crâne.
Tim n’arrivait pas à se redresser, pas immédiatement. Il observa impuissant la scène, les autres membres présents hormis Inertia. L’adolescent se doutait bien qu’il y aurait quelques tentatives de fuites chez certains membres, cela ne le surprend pas, il secoua de nouveaux la tête. Foutue migraine, elle persiste, son cerveau n’est pas habitué à un déplacement si rapide.

Il remarqua également la présence du Docteur Sivana, mais il mit du temps pour le reconnaitre avec cette vision qui se dédoublait à chaque mouvement de crâne un peu trop brusque. L’adolescent parvient à redresser doucement le haut de son corps, redressant sa colonne vertébrale. Immédiatement, Atom qui semblait avoir mieux supporter que lui ce petit voyage en hyper vitesse, tenta d’intervenir, en vain.
L’adolescent, toujours impuissant, se massa doucement le crâne suite aux dernières paroles de Black Adams demandant à chacun des membres de la Suicide Squad de se justifier sur leurs présences et leurs actes. L’agacement du jeune héros est bien présent, il serra les dents. Il laissa Killer Moth prendre la parole et tenter de se justifier. Pour l’instant, c’était bien le seul et l’adolescent ne pouvait pas dire qu’il n’avait pas fait preuve de courage à ce moment-là. Il expulsa une grande bouffée d’air de ses poumons avant de redresser un visage à la fois fatigué et agacé en direction de Black Adams. Red Robin n’a pas peur de lui et même si c’était le cas, il ne montrera pas un soupçon de peur sur les traits de son visage. Le jeune homme allait donc devoir faire preuve d’une certaine diplomatie lorsqu’il réussit à se tenir sur ses deux jambes.

« Nous avons peut-être violé les frontières de ce… dit Etat Souverain, comme vous dites, mais quand est-il de votre part de responsabilité ? Auriez-vous, par hasard, oubliez l’existence des Droits de l’Homme ? De ces mêmes Droits que vous avez violés ? Si nous sommes là, ce n’est pas pour faire du tourisme, comme vous avez pu si bien le remarquer. Vous faites régner la peur et la tyrannie au sein même de votre Etat. Votre peuple a plus peur de vous que de supposés terroristes, vous ne pensez pas ? Nous n’étions pas venus pour nous battre, nous n’avons cherché qu’à défendre nos vies lorsqu’elles étaient mises en danger par vos… vos hommes qui ont plus l’air d’être des morts-vivants que de réelles être humain, je me trompe ? Actuellement, vos réactions agressives envers le docteur Sivana et vos actions antérieures que nous avons pu observer ne font que confirmer nos théories sur vos agissements au sein de votre royaume. Vous vous enfoncés. Pourquoi faites-vous tout cela ? » L’adolescent ne pèse pas ses mots, sous l’agacement de la situation. Il estimait ne rien avoir à perdre mais essaye tout de même de garder un ton calme à la fin de son monologue, essayant de faire preuve d’un minimum de diplomatie même envers un tyran qui pourrait le tuer en un éclair.


HRP:
 




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4664-fiche-de-rp-tim-drake-red-robin http://dc-earth.fra.co/t4651-timothy-drake-alias-red-robin
Invité

MessagePosté le: Jeu 30 Nov 2017 - 9:34
Une tension absolue règne dans cette salle sombre et malodorante du Palais Royal.
Le Suicide Squad, maltraité, blessé, troublé, fait face à un trio vengeur et brutal – avec, surtout, Black Adam, qui les fixe tel un Salomon agressif et mortel.
Ils risquent leurs vies, clairement ; et l’expression, sur le visage du maître des lieux, n’engage à rien de positif sur la suite, malgré ou peut-être à cause des argumentaires de Killer-Moth et de Red Robin…


« Etes-vous sérieux ? »

La voix de Black Adam claque, comme un fouet, comme le tonnerre, après l’ultime mot prononcé par le jeune Héros. Ses yeux, animés par la fureur et le pouvoir, brillent soudain encore plus, tandis que ses poings se serrent par réflexe.

« Vos vies sont en danger, vous êtes sur le point de vous faire anéantir… et vous me parlez ainsi ? Vous évoquez ces arguments, vous m’accusez ou vous tentez juste de sauver l’une de vos vies ?
N’avez-vous donc aucun honneur… aucune intelligence ?! Etes-vous fous ? Voulez-vous donc mourir, c’est ça ?! »


« Ils veulent vivre – dans un monde libre !!! »

Une voix venue d’ailleurs, irréelle et inhumaine se fait soudain entendre… juste avant qu’une explosion n’emporte un mur, sur leur flanc droit !
Black Adam, Isis et Sobek se tournent pour découvrir qui ose s’en prendre ainsi à eux, et ils ne tardent pas à entrevoir une silhouette…

… celle de Captain Atom, le Héros américain et actuel meneur du Suicide Squad !

« Nathaniel Adam… as-tu perdu l’esprit ?! Le Kahndaq est un pays souverain, et je… »

« La souveraineté d’un Etat voyou n’a plus de valeur ! Tu maltraites ton peuple et tu menaces des Américains ! Je ne peux l’accepter ! Rends-toi, voyou ! »

« Espèce d’imbécile, prends-tu au moins le temps de lire les conventions internationales ?! Je les aurais laissés partir, crétin ! Mais là, je suis obligé de répliquer et d… »

« Moins de discours, plus d’action ! Suicide Squad, libérez-vous… et libérez le pays ! »

Un trouble certain s’empare du groupe, trimbalé d’événement en événement depuis le début de leur aventure ici… mais certains peuvent être plus prompts à se reprendre, et à profiter de chaque événement pour s’en sortir.

« Y a une opportunité, j’crois. »

Cole Cash, dit Grifter, se relève ; il est demeuré silencieux depuis un bout de temps, parce qu’il savait qu’il n’avait pas grand-chose à dire. Mais, là, ses réflexes de survie, de survivant reprennent le dessus – et il se tourne vers ses camarades, en se préparant déjà à courir.

« J’ai aucune envie de jouer au Combattant de la Liberté, ici, et j’suis plutôt d’accord avec Black Adam… notre chef va un peu loin, là, mais il peut occuper ces tarés. Moi j’dis, on se casse et on se retrouve devant un burger ! »

Sans prévenir, l’ancien mercenaire se lance dans une course folle – direction la sortie du Palais Royal, au bout de laquelle se trouve une surprise… un vaisseau, un Javelin même, le transport de troubles de l’équipe !
L’espoir de la survie est proche, donc ; mais le risque que cela tourne mal ne cesse de grandir… car Black Adam, Isis et Sobek viennent de se précipiter sur Captain Atom.

Une bataille homérique s’engage.
Les coups sont terribles, abominables ; un combat de titans vient de s’engager – un combat de dieux.
Et cela se passe mal.

Car, alors que des attaques d’une violence extraordinaire sont échangées, que le Palais Royal commence à s’effondrer sur lui-même… une faute est commise.
Sobek frappe Captain Atom, qui bloque l’attaque mais prête son flanc à une réplique d’Isis ; il fait alors le choix de lâcher le crocodile pour stopper l’ennemie, tandis que Black Adam se remet d’un crochet. Hélas, Sobek se reprend et lance sa main griffue vers Captain Atom – qui l’évite, au dernier moment.
Le coup continue, cependant – et les griffes s’enfoncent dans la poitrine d’Isis, qui ne peut se défendre ; Black Adam le voit… et craque.

Un beuglement brutal, primaire s’échappe de sa gorge, et il se précipite sur Captain Atom, qu’il considère responsable.
Plusieurs dizaines d’éclairs magiques sont précipités vers le Héros américain… qui ne peut ni se défendre, ni les supporter.
Il est finalement touché – blessé. Et sa peau craque, craquelle… jusqu’à laisser apparaître ses organes, son être intérieur, qui s’effrite.



Cependant…
Cependant, Captain Atom n’est pas n’importe qui. Il est le dépositaire, le conteneur d’une puissance atomique absolue – qu’il ne peut plus contrôler.
Qui va s’échapper. Qui va exploser. Qui va tout anéantir.


« Vous… non… non… fuyez ! FUYEZ TOUS ! JE NE POURRAIS PAS RETENIR LONGTEMPS ! »

La peur, l’horreur se lisent dans sa voix, alors que Black Adam, enragé, s’acharne encore sur lui.
En fuyant, le Suicide Squad peut se rendre compte de ce qu’il y a – de ce qu’il se passe.

Captain Atom va exploser.
Et provoquer un apocalypse nucléaire… contre lequel ils ne peuvent rien, sauf fuir.
Fuir, aussi vite que possible. Fuir, pour sauver au moins leurs propres vies !


(HJ/ Résumé rapide :
- Black Adam est indigné par les réponses apportées à ses questions ;
- Captain Atom arrive, menace Black Adam et exige que le Squad libère le pays ;
- Black Adam, Isis et Sobek fondent sur Captain Atom, la bataille s’engage ;
- Grifter invite ses camarades à fuir, sans répondre aux ordres, pour découvrir qu’un vaisseau Javelin est devant le Palais Royal. La survie est proche ;
- L’enchaînement du combat mène à ce qu’Isis soit blessée, ce qui enrage Black Adam – qui en vient à frapper si fort Captain Atom qu’il perce sa carapace ;
- Captain Atom va exploser, et ne peut se contenir. Un apocalypse nucléaire va avoir lieu. Le Suicide Squad n’a plus que quelques minutes pour tenter de rejoindre le Javelin, et espérer au moins sauver leurs vies !
Vous avez jusqu’au 10 décembre 2017 pour répondre : il s’agit du dernier tour. Je posterai en Atom le 10 décembre, pour conclure le sujet ; il n’y aura donc pas de message d’Atom avant cet épilogue.
Bon jeu… et bonne fuite ! /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 16/04/2017
Messages : 304
DC : Conner Kent.
Localisations : Tapi dans l'ombre.
Secret Society
Shadowpact
MessagePosté le: Mar 5 Déc 2017 - 9:47
Aouch. commenta Deadshot avec toute l'éloquence qu'on pouvait attendre de sa part.

On tendait à l'oublier avec les costumes colorés - encore que le sien le soit moins que d'autres -, mais il restait humain. Ainsi donc, être frappé par la foudre faisait aussi mal qu'on pouvait s'y attendre - surtout avec la quantité impressionnante de métal que comportait son attirail.
S'il n'était pas en mesure de vérifier dans l'immédiat, il était prêt à parier que les poils de sa moustache lui donnaient présentement un air de méchant de dessin animé pour enfant en bas âge - ou de Sinestro, tout dépend du point de vue duquel on se place.

Il lui fallut un instant pour s'en remettre, et plus encore pour commencer à capter les paroles prononcées par Black Adam : l'inconvénient à attaquer ses ennemis à coups d'éclairs enchantés, c'est que le bruit de l'orage laissera généralement assourdis les moins invulnérables d'entre eux - ce qui, par conséquent, ne joue pas en faveur de toute tentative d'enchaîner sur un discours grandiloquent.
Avec le temps depuis lequel il faisait ce qu'il faisait - séquestrer une nation sous un règne de terreur, et ce faisant se peindre une cible sur le front pour tout guignol en collant passant par là -, on aurait pu s'attendre à ce que le sombre sorcier prenne en compte ce paramètre... Mais non.
À moins que ce soit l'écume qui lui montait aux lèvres qui ait entravé le processus de réflexion ; qu'importe. Toujours est-il que Deadshot émit une toux moins volontaire que causée par l'état de calcination avancé de ses poumons après avoir été mis au courant un peu trop littéralement à son goût. Ainsi tenta-t-il tant bien que mal de se remettre d'aplomb - ce qui, comme chacun sait, n'est guère aisé quand l'on ne parvient déjà pas à sentir ses jambes sous soi.

Ces dernières n'étaient pas les seules peinant à répondre à son appel, son corps entier étant encore engourdi après cette déplaisante décharge... Mais il en avait vu d'autres, et (hélas) vivrait selon toute vraisemblance pour en voir davantage - à moins que Black Adam déprécie suffisamment son humour pour prendre la peine de descendre de ses grands chevaux le temps de lui décoller la tête : ça restait encore à voir.
Aussi appréciable que soit l'idée sur le papier, imaginer pouvoir coller une balle dans la couenne d'un type capable de se frotter à Superman dans ses mauvais jours relevait de la douce idylle ; mais cela n'empêcha pas Deadshot de vérifier que ses canons aient survécu à la décharge. À moins qu'il se découvre soudain un gêne métahumain sur le tard, ce n'est de toute façon pas comme s'il pouvait faire grand chose d'autre - et puis on sait jamais, sur un malentendu, ça peut passer.

Je suppose que c'est trop tard pour demander un visa et un titre de séjour ? s'enquit-il de sous son masque alors que quelques étincelles continuaient de courir à la surface de sa silhouette bringuebalante.

Ainsi qu'il aurait pu s'y attendre, personne ne s'abaissa à lui répondre - ce qui lui fit une fois encore réaliser à quel point il serait à jamais incompris, mais il n'avait pas le loisir de s'y appesantir à cet instant. Toucher une cible les yeux fermés était une chose ; le faire avec les mains tremblantes en était une autre - mais ce n'était encore une fois pas une première pour le tireur, et même un tel handicap pouvait être ignoré avec assez de pratique derrière la cravate.
En dépit du manque de cravate sur sa personne, c'était une expérience dont Deadshot pouvait se targuer - quand bien même vue d'un oeil extérieur, elle manquait cruellement d'allure dans sa mise en pratique : vous avez déjà essayé de coller un flingue dans les mains d'une personne atteinte de Parkinson ?

Par chance - façon de parler -, il pouvait déjà se passer d'avoir à refermer des doigts trop peu sensibles sur la crosse d'un revolver ; malgré la tenue décontractée adoptée pour l'occasion, il n'avait pas pour autant délaissé les canons qui équipaient d'ordinaire ses avant-bras.
Tout ce qu'il lui restait à faire était de presser la détente - et regarder les balles s'écraser sans le moindre effet sur la pléthore d'éclairs qui continuaient de pleuvoir autour du maître des lieux autoproclamé, jusqu'à ce que celui-ci se lasse se lasse de les voir s'acharner et décide de tous les changer en petits tas de cendres. J'ai hâte.

Et bien justement, puisqu'on en parle... rétorqua-t-il lorsque l'intéressé entreprit de remettre en cause leur instinct de survie, toujours avec cette touche théâtrale qu'on peut s'attendre à trouver chez quiconque se veut l'adversaire principal, le « grand méchant » d'un héros en particulier ; Lawton n'avait jamais eu cette ambition, et s'en passait bien volontiers.

Mais une fois encore, il n'eut pas l'occasion d'en dire davantage, son soi-disant supérieur se lançant dans une série de provocations qui lui valut toute l'animosité de leurs hôtes si charmants. Le combat s'engagea alors - et s'il n'était pas de nature à intimider l'assassin malgré sa démesure, celui-ci ne se le fit pas dire deux fois pour ranger les griffes et se contenter d'admirer le spectacle ; pour une fois que quelqu'un proposait de faire le sale travail à sa place...

Ouais, d'accord. se contenta-t-il de dire, tant en réponse aux paroles de Grifter qu'à celles de Captain Atom avant qu'il ne se lance dans une bataille qu'il ne pouvait pas gagner - grand bien lui fasse.

Lawton n'avait aucun sens de la camaraderie, moins encore envers un type qu'il n'avait rencontré qu'il y a quelques semaines - et qui appartenait à la base au « camp ennemi », non que ça fasse grande différence pour un soldat de location tel que lui.
Décidément, la Suicide Squad avait bien changé ; si on lui avait dit un jour qu'un de ses membres, à fortiori le superviseur, mettrait sa vie en péril pour sauver les autres, il ne l'aurait pas cru mais n'allait certainement pas se gêner pour en profiter.

Hélas, il devait apprendre à ses dépens que Nathaniel Adam ne fait pas les choses à moitié lorsqu'il s'agit de prendre des risques - ce qui est un peu idiot de la part d'un type qui n'est ni plus ni moins qu'une centrale nucléaire sur pattes, mais dans la mesure où il était déjà sur le point d'être réduit en poussière, lui ainsi que tout ce qui l'entoure sur des kilomètres à la ronde, Deadshot estima qu'il était déjà suffisamment conscient de son erreur sans qu'il ait besoin de lui indiquer. Surtout considérant que le temps requis pour lui en faire part pourrait être celui le séparant lui-même d'être changé en masse informe radioactive.

Faudra pas me le dire deux fois, fit-il savoir avant d'abattre ses mains jointes sur la nuque de Red Robin sans signe avant-coureur, dans l'intention évidente de l'assommer au cas où lui prendrait l'envie de jouer au héros et de se joindre à leur futur défunt leader dans son sacrifice inutile. Et au pire des cas... Depuis quand avait-il besoin d'une raison pour frapper sur les protégés de la chauve-souris ?
Même s'il n'avait pas grand intérêt personnel dans la survie de ces derniers - en particulier celui qui lui avait déjà mis des bâtons dans les roues -, il savait ce qu'il devait à Batman pour lui avoir rendu sa liberté il y a de cela quelques mois, ne fut-ce qu'une poignée d'heures.
C'était en effet grâce à lui qu'il pouvait désormais être un homme nouveau, quand bien même ce n'était pas exactement ce qu'ils avaient prévu l'un et l'autre lorsqu'ils avaient passé cet accord.

S'il ne se serait pas non plus plié en quatre pour lui ramener l'une de ses trop nombreuses ouailles, il ne lui coûtait en l'occurrence pas grand chose de s'assurer que Tim Drake rentre à Gotham autrement qu'à l'état de particules - et cela lui donnait de surcroît l'impression de finir de rembourser une dette plus conséquente qu'il ne l'avait prévu de prime abord.

récapitulatif des actions:
 


Human beings are a disease, a cancer of this planet.

You are a plague, and we are the cure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t5606-ra-s-al-ghul-memoires-d-un-immortel http://dc-earth.fra.co/t5571-ra-s-al-ghul-and-he-who-was-dead-came-forth
Inscription : 22/03/2017
Messages : 540
DC : Artemis of Bana-Mighdall / Slade Wilson
Situation : Dépression en cours...
Localisations : Gotham City
Groupes : Batfamily
New Titans
MessagePosté le: Dim 10 Déc 2017 - 16:16

« Bons Baisers de Kahndaq »
[ 4ML ] ft. Suicide Squad.
_____Ce n’est pas comme s’il s’attendait à ce que Black Adams reste totalement indifferent face à de tel accusation. Mais dans tous les cas, l’adolescent n’était pas assez stupide pour croire qu’ils allaient en sortir indemne. Lui balancer ses quatre vérités en pleine face n’allait pas améliorer la situation, mais cette dernière ne pouvait pas empirer plus qu’elle ne l’était déjà.
La réaction du souverain ne semblait pas surprendre le jeune justicier qui restait complètement insensible face aux menaces et aux paroles de Black Adam. Son regard était toujours plongé dans celui de leur adversaire. C’est à croire qu’il allait lui sauter au cou pour tenter de lui briser la nuque, mais Tim n’en fait rien et restait à sa place, les poings serrés, la colonne vertébrale désormais droite. Les dernières répliques de ce dernier semblait l’amuser. Dans tous les cas, ils seraient probablement morts rien qu’en sortant une phrase pour tenter de se justifier. L’adolescent n’avait rien à perdre, ce n’était peut-être pas le cas pour les autres, mais allons dire qu’il s’en moquait.

« Je… »

Il n’eut pas le temps de répliquer, il s’arrêta immédiatement à la vue de Captain Atom. Il resta complètement spectateur face à leur altercation. Il ne fallait pas être surdoué pour comprendre que ça allait mal finir pour les deux camps. Doucement, l’adolescent referma sa poigne sur son arme, prêt à répliquer au moindre signe de violence, mais il ne s’attendait pas à ce que la situation se dégrade davantage et aussi rapidement.
Il resta complètement immobile, ne sachant comment intervenir pour venir en aide à Captain Atom. Il hésitait longuement, ces neurones étaient au bord de la surchauffe, cherchant tant bien que mal une solution miracle à tout leurs ennuies. Mais, rien. Tim était complètement désorienté, les paroles de Grifter sonnaient comme des échos dans sa boîte crânienne.

Pendant le début du combat, il ne bougea pas d’un cheveu, faisant dos aux restes de la Suicide Squad, il semblait presque perdu dans ses pensées, dans un autre monde. Les dernières paroles de Captain Atom parvinrent à le ramener à la réalité. Il secoua légèrement sa tête. Ce n’était vraiment pas son genre d’abandonner quelqu’un en plein combat, mais il a conscience qu’il n’avait aucune chance face à une bombe nucléaire à retardement. Son sacrifice serait complètement inutile et Tim n’est guère du genre suicidaire.
Alors qu’il s’apprêtait à faire demi-tour, pivotant légèrement sa tête vers la porte de sortie, il sentit le bras de Deadshot se rapprocher de sa nuque. Son visage dévisageant froidement le tireur d’élite pour tenter de le dissuader, mais le coup est lancé et fait un mal de chien.

« Je sais… Je ne suis pas suicidaire non plus… » pesta Red Robin, à moitié conscient, tentant de reprendre ses esprits et de tenir sur ces deux jambes. « J’avais pas besoin de ton aide… » continua-t-il de grogner alors qu’il quitte les lieux en compagnie de Deadshot avec un beau bleu sur la nuque en guise de souvenir de vacance.


HRP:
 





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4664-fiche-de-rp-tim-drake-red-robin http://dc-earth.fra.co/t4651-timothy-drake-alias-red-robin
Inscription : 21/11/2015
Messages : 929
DC : Mister Miracle ; The Bat ; Fate ; Lex Luthor.
Localisations : Ivy Town


MessagePosté le: Lun 11 Déc 2017 - 8:44
Suicide Squad est le nom officieux de la Task Force X, surnommée ainsi au regard du fort taux de mortalité, et de mortalité rapide, de ses membres.
Alors que ces derniers se précipitent dans les couloirs du Palais Royal du Kahndaq, en direction d’un Javelin qui semble soudain si loin, alors qu’un Black Adam enragé tente de gérer l’explosion à venir d’un Captain Atom agonisant, il est clair que ce groupe n’a jamais mieux porté son nom.
Venir ici et tenter cette mission était suicidaire ; et il apparaît fort peu probable que ces Héros et Vilains y survivent.

Cependant, alors que Black Adam s’empare de Captain Atom et file dans les airs, les membres du Suicide Squad se révèlent capables de détourner, repousser, briser les probabilités ; dans leurs existences passées, dans leurs expériences précédentes, ils ont déjà réalisé l’impossible – mais ils semblent sur le point de faire encore mieux.

Ainsi, alors que Grifter a ouvert la voie et se précipite, les talents cachés et incontrôlés de ce télékinésique amnésique se manifestent… et donnent, littéralement, des ailes à ceux qui ne peuvent voler.
Deadshot se sent courir plus vite, plus rapide, plus légèrement ; Red Robin, qu’il tient, ne pèse rien. Orphan lévite presque au-dessus du sol, et atteint une rapidité extrême. Et si Atom a hésité quelques instants avant d’agir, il s’est très vite précipité vers Killer-Moth et le Dr Sivana, pour modifier leurs trois masses, et filer aussi vite que possible en direction du Javelin.

Une course contre la montre est enclenchée.
Et presque gagnée, au grand étonnement de chacun.

En effet, le groupe improvisé finit par arriver, en quelques instants à peine à destination. La porte de l’appareil s’ouvre, par chance selon certains, par l’action des techniciens de la Task Force X qui ont suivi de loin leur chef dans son intervention plutôt.
Le Suicide Squad pénètre donc à l’intérieur – et la porte se referme bien après que le Javelin soit en l’air, ouvrant ses moteurs et se propulsant aussi rapidement que possible dans les airs.

Prenant une direction diagonale, sans réfléchir mais suffisamment haute pour éviter les bâtiments du Kahndaq, et suffisamment basse pour ne pas finir dans l’atmosphère, le Javelin profite des merveilleux moteurs installés par Steel… et s’échappe, brutalement, violemment, efficacement du Kahndaq.

Les secondes défilent, terribles. Une pression absolue, une tension abominable s’installe ; ils ont peur.
Ils ont raison.
Car alors qu’ils quittent l’espace aérien du Kahndaq… l’explosion a lieu.



Black Adam a été aussi rapide, a usé autant que possible de sa super-vitesse pour éloigner Captain Atom du Kahndaq – en vain.
Nathaniel Adam, le Héros américain, le nouveau meneur de la Task Force X… explose, après sa blessure. Il explose, et libère l’extraordinaire énergie nucléaire que son corps contenait jusque-là.

L’effet est extraordinaire… terrible.
Une partie entière du Kahndaq est rasée ; tout le pays est impacté. L’événement est abominable, monstrueux.
Le Kahndaq subit une attaque nucléaire – et ne s’en relèvera pas de sitôt.

Le Suicide Squad file dans les airs, s’échappe dans les pays voisins… ses membres ont survécu, oui. Mais alors que Grifter s’écroule, inconscient suite à l’effort télékinésique, les autres Héros et Vilains se font face – et comprennent l’ampleur de la situation, de leurs actes.

Le Kahndaq a subi une explosion nucléaire.
Captain Atom est mort.
Et leur mission fut un abominable échec…


**
*
**

Plus tard.
Les secours internationaux ont tenté de pénétrer dans le Kahndaq et de l’aider, après que le monde ait découvert, horrifié, l’événement.
En vain.

Très vite, les Nations Unies ont appris que Black Adam avait survécu – et qu’il est enragé.
Immédiatement, Black Adam a annoncé que les Etats-Unis d’Amérique étaient responsables ; sans preuve, hélas, ses accusations sont restées sans fondement. Mais les conséquences demeurent.

Black Adam a définitivement fermé les frontières du Kahndaq. Une partie du pays a été ravagé, tout le reste est sous radiation. Le bilan humain doit être terrible – mais le monarque refuse toute intervention.
Quelques rumeurs courent, cependant ; on parle de dizaines de milliers de morts… et, aussi, d’un décès spécifique.
Isis serait morte dans l’explosion.

Le Kahndaq et Black Adam seraient touchés au cœur.
Leur réplique n’en sera que terrible.


**
*
**

Plus tard.
Le Suicide Squad et le Dr Sivana sont récupérés par le Gouvernement. Reçus par le Président Suarez, ce dernier regrette cet événement, et notamment la conduite trop brutale, trop extrême de Captain Atom.

En réaction, le Président décide de dissoudre la Task Force X. Deadshot et Killer-Moth sont amnistiés de leurs crimes et considérés, officiellement, comme des Héros ; Red Robin et Atom sont pardonnés de leurs passés et retournent à leurs vies ; Orphan est transmise à l’A.R.G.U.S., en compagnie de Grifter.
Et Inertia, qui a fui, est officiellement considéré comme un Vilain.

Le Dr Sivana, lui, est interrogé et repris par quelques antennes secrètes du Gouvernement.
Les découvertes sont terribles ; le scientifique évoque ses travaux pour Black Adam, à base de clonage et de manipulation génétique.
Black Adam semble à la tête d’une armée de monstres à sa solde – et a désormais une raison de les utiliser contre le monde.


**
*
**

Plus tard.
Dans les profondeurs d’une prison oubliée, abandonnée, coupée des rapports, un homme évolue calmement. Le pas sûr, discipliné, militaire, il passe devant de nombreuses cellules ultra-sécurisées, abritant les créatures les plus terribles au monde ; il ne leur accorde pas un regard.
Au bout de quelques instants, il arrive devant la dernière geôle, la fait ouvrir – et soupire, lourdement, avant d’y pénétrer.


« Votre pays a besoin de vous. »

Rick Flagg Jr se met au garde-à-vous et serre les dents devant son interlocuteur.

« Une menace grève pèse sur le monde et notamment l’Amérique. Il a été décidé de replacer la Task Force X dans l’anonymat, de replacer le groupe dans le secret, de reprendre les anciennes méthodes. »

Il baisse les yeux sur le prisonnier, ou plutôt la prisonnière…
… qui lève des yeux calmes, presque sereins sur lui.

« Il a été décidé de vous replacer à sa tête, M’dame. »

« A la bonne heure. »

Amanda Waller se lève et sourit, avec son expression calme et prédatrice.
Les affaires reprennent – comme prévu.


(HJ/ Résumé rapide :
- Grâce aux dons cachés de télékinésie de Grifter, le Suicide Squad parvient à rejoindre le Javelin, qui les emmène immédiatement à l’extérieur du Kahndaq ;
- Captain Atom explose et impacte violemment le pays ;
- Le Suicide Squad survit mais comprend l’ampleur de la catastrophe nucléaire ;
- Black Adam, enragé, a survécu et coupe définitivement tout lien avec l’extérieur. Il accuse l’Amérique mais n’a aucune preuve. On parle de dizaines de milliers de morts et de millions d’exposés aux radiations. Isis serait morte ;
- Le Gouvernement dissout le Suicide Squad, amnistie Deadshot et Killer-Moth désormais considérés comme Héros, renvoie Red Robin et Atom à l’Héroïsme après leurs pardons, rend Orphan et Grifter à l’A.R.G.U.S. ;
- Sivana est récupéré par une officine gouvernementale et révèle que Black Adam dispose d’une armée de clones et de monstres ;
- Devant la menace, le Gouvernement recréé un Suicide Squad fantôme, secret – et y replace Amanda Waller, qu’il libère de prison via Rick Flagg Jr. Waller semble avoir tout prévu… /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

[4ML] Bons Baisers de Kahndaq [Suicide Squad]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» [4ML] Bons Baisers de Kahndaq [Suicide Squad]
» [Éditions 10/18] Bons baisers de Cora Sledge de Leslie Larson
» bons baisers de...
» HISTOIRES DE VAMPIRES (Tome 01) BONS BAISERS DU VAMPIRE de Kerrelyn Sparks
» Madagascar 3, Bons Baisers D’Europe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs-