[4ML] Entre Air & Mer [Tula]

Invité

MessagePosté le: Dim 15 Oct 2017 - 15:11
Le monde a changé.
Depuis que la Présidente Waller est tombée, et que la démocratie américaine a placé Martin Suarez comme successeur, la planète respire... au moins un peu plus.
Après bien des difficultés, le Roi atlante Arthur Curry est parvenu à pacifier son peuple, mais aussi ses relations avec les autres. Suite à un discours de paix à l'O.N.U., la diplomatie a pu reprendre, et une ambassade a ouvert il y a peu sur le sol américain.


Spindrift Station, Massachusetts.
Ouverte quelques semaines plus tôt, ladite ambassade accueille sporadiquement du public, ce dernier étant soudain appâté par la perspective de venir visiter une partie d'un monde inconnu, qui a longtemps terrifié mais qui sent devenir tendance, en ce moment.
Si les Atlantes qui gèrent l'ambassade tentent de limiter au maximum cet aspect "parc d'attractions", ils savent aussi que le Royaume d'Atlantis a besoin d'être bien vu... et acceptent, donc, ces visites un peu touristiques.

Néanmoins, tous les visiteurs n'ont pas uniquement l'envie de sensations fortes ou de découvertes exotiques.
Certains viennent là pour négocier avec les Atlantes, forger des relations diplomatiques ou commerciales. D'autres tentent de vouloir se rapprocher d'une Puissance en devenir, pour leurs intérêts personnels.
D'autres, encore, ont des projets différents.

Si la journée est belle et le Soleil haut, une forme ne tarde pas à cacher les rayons de l'astre qui épousent l'ambassade - une forme qui bat des ailes, et vient s'avancer lentement vers l'entrée pour être identifié...
... comme Hawkman, le fameux justicier ailé qui a impacté l'Histoire Héroïque depuis plus de soixante-dix ans.
Mais, en soi, ce n'est pas Hawkman - pas vraiment.

"Bonjour."

Il atterrit devant l'entrée, et esquisse un micro-sourire devant le garde.

"Je suis..."

Il hésite.
Jadis, il aurait dit Golden Eagle, ou Ch'al Andar, les noms qu'il a adoptés depuis des années, depuis qu'il s'est tourné vers la violence et le crime - mais tout cela est terminé. Quelques jours plus tôt, Atom l'a sauvé de l'anneau Red Lantern qui s'en était pris à lui il y a quatre mois, à Gotham, dans une crise de pure fureur.
Depuis... depuis, le jeune homme a changé ; et pris conscience de beaucoup de choses.

"Je suis Hawkman."

Il n'est pas un Vilain - il est un Héros, au fond. Du moins, c'est ce qu'il veut être.
Et s'il a fait du mal, s'il a mal agi... il veut se rattraper ; et a pu négocier avec le Green Lantern John Stewart d'être en "liberté surveillée", le temps de remplacer Carter comme Hawkman, pour donner de l'espoir aux habitants de St-Roch.

"Je souhaite rencontrer Lady Tula."

Il croise ses bras musclés, sur son torse massif mais avec peu de poil. Ça, et son casque qu'il a gardé de Golden Eagle, sont les seuls éléments qui le séparent du Hawkman original.

"Nous avons une... ancienne affaire à régler. Depuis St-Roch. Depuis Gotham."

Le garde, troublé, acquiesce néanmoins et va transmettre les éléments à ses collègues.
Le nouveau venu, lui, attend.
Calmement. Sereinement. Enfin apaisé après des années de trouble... enfin en paix avec lui-même. Le bon moment, donc, pour finaliser d'anciens dossiers en attente...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 18 Oct 2017 - 13:00
C’est tout un nouveau monde qui s’ouvre et se montre à présent.

Atlantis à fait le choix, grâce au roi actuel et au précédent régent de passer outre la peur et la souffrance sans oublier le mépris qu’il existe envers la surface pour commencer peut-être quelque chose d’un peu plus pacifique.

Aussi sur une bande de sable que le président surfacien leur a offert, les atlantes ont construit en une nuit leur ambassade. Une technologie qui à déjà crée pas mal de remous pour les surfaciens dans le bâtiment et étrangement ils ont été les premiers à venir les voir.

Ils ont reçu un refus poli et sous leur insistance un second bien moins éduqué leur a été donné.
Garth a été le premier à s’enthousiasmer de la nouvelle et a demander un poste à la diplomatie, Tula avait été elle aussi nommée par le conseil car c’était une princesse. Comprendre qu’ils ne voulaient pas d’elle à Atlantis pour assurer le pouvoir d’Orin. La rousse s’essayait donc à la diplomatie avec plus ou moins de succès et son amour passait derrière pour enrober le tout.

C’était elle qui avait failli créer un incident diplomatique en refusant nombre de civils qui « venaient voir le monde des atlantes », leur civilisation n’était pas un cirque. Garth avait instauré un planning de visite et détaché un capitaine pour les superviser et les instruire sur leur culture.

Dire que c’était une perle, c’était encore le sous-estimer.

Pour autant quand un garde lui annonce une visite, d’apparemment Hawkman rien que ça Tula tique le guerrier ailé n’a rien d’un diplomate…Sauf si on considère les coups de masse dans le visage comme de la diplomatie…Mais il serait inconvenant de refuser l’entrevue.

« Faites le entrer, mais proposez lui avant un peu d’Elkoway le temps que je range un peu »

Elkoway, le nom atlante pour désigner des limaces de mer, ces dernières préparées et assaisonnées sont un mets délicat pour tout atlante. Bien sûr le terme surfacien est vaguement ragoutant, mais avec les surfacien qu’est ce qu’il n’est pas ragoutant ? La rousse profite des quelques minutes offertes pour ranger les papiers de son bureau en corail et à peine finit elle qu’il arrive.

Ce n’est pas Hawkman.

Aux dernières nouvelles le guerrier ailé, protecteur de Saint Roch n’a pas d’œil crevé, ce qui n’est pas le cas de son ancien disciple, Ch’al. Leur dernière entrevue a été pour le moins brutale et s’il vient de cette façon c’est qu’il n’a pas envie de recommencer. Rien n’affirme pour autant qu’ils n’aient pas de comptes à régler.

« Hawkman hein ? Remarque c’était la place que tu voulais »

Il n’y a aucun cynisme dans sa voix, ce qui pourrait passer sans difficulté pour une pique n’est qu’un constat des faits. Le garde derrière eux tique, mais d’un geste la rousse le renvoie à sa charge première.

« Du coup, asseyez-vous Hawkman et donnez-moi l’objet de votre visite »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 18 Oct 2017 - 16:35
Ch’al Andar demeure calme et immobile durant tout le temps d’attente imposé par les Atlantes.
Figé, comme une statue, il patiente, les mains serrées entre ses bras croisés. Son œil unique glisse autour de lui, observant attentivement le fonctionnement de l’ambassade – enregistrant les informations transmises par les employés, suivant l’avancée des visiteurs, tentant de comprendre comment la technologie sous-marine, si différente de celle de la Surface et surtout de Thanagar, peut fonctionner.

« Hem. »

Il grogne, par habitude.
La patience n’a jamais été son fort, même s’il a entamé un travail sur lui-même.

« Ha. »

Un garde finit par venir tromper son ennui, et le guide dans les méandres du bâtiment ; bien, il n’est au moins pas chassé ou agressé, ça change.
Repliant les ailes grâce à quelques ordres mentaux transmis au Nth Metal, il s’avance dans les couloirs, tentant d’enregistrer le maximum d’éléments. Non plus dans l’hypothèse de les utiliser par la suite, via d’éventuelles attaques – mais par pure curiosité.
Il change, en ce moment ; ou, plutôt, il revient à ce qu’il fut jadis… un jeune homme ouvert, curieux, avide de connaissances. Il a, néanmoins, beaucoup vécu, beaucoup subi, beaucoup fait depuis, et il est clair que ce chemin inverse sera difficile à tenir – et à finaliser.

Le garde propose à Charley quelques produits atlantes – il le remercie, mais refuse poliment.
Ce refus n’est pas uniquement motivé par une légitime prudence, mais surtout de mauvaises expériences en matière de nourriture. Lors de ses séjours sur Thanagar, il voulut pleinement s’immerger, et manger comme les locaux… grave erreur. Son estomac n’y était pas préparé, et les souffrances furent terribles.
Mieux vaut éviter ça – pour lui, et les toilettes de l’ambassade.

Finalement, le jeune homme parvient dans une grande et belle salle, majestueuse, avec des bureaux en son milieu.
Une salle principale, sûrement. Une salle de décision et de pouvoir.
Où il rencontre l’objet de sa venue – la personne qu’il voulait voir. Tula, ambassadrice et princesse.

« Bonjour. »

Il s’avance, et ne réagit pas, initialement, à la petite pique initiale. Alors que le garde disparaît, Ch’al s’arrête devant Tula – et met un genou à terre.

« Je… vous remercie de m’accueillir, votre majesté. »

Il se relève, et vient se placer derrière le siège qu’elle lui a montré.
Il la fixe de son œil unique pendant quelques instants, avant de reprendre d’une voix calme et posée.

« Vous m’avez reconnu – je suis actuellement Hawkman, mais ce n’est que temporaire. John Stewart, le chef de l’A.R.G.U.S., a accepté ma proposition de remplacer mon… ancien mentor, durant le temps de gérer la crise qui affecte St-Roch. La ville est sur le point de s’écrouler, et ses habitants ont besoin d’espoir – et leur Héros pourrait les aider.
Je… pense que vous savez, très bien, l’ampleur de la situation là-bas. Il faut toute l’aide possible, même… de quelqu’un comme moi. »


La dernière fois que Tula l’a vu, il se faisait posséder par un anneau Red Lantern, plus de quatre mois plus tôt. Depuis, il a lancé avec ce Corps une invasion de St-Roch, que certains ont valeureusement réussi à contenir – comme Garth, le compagnon et co-ambassadeur de Tula. Ce dernier a carrément vaincu Ch’al lui-même, permettant à son évolution de reprendre.

« Votre… enfin, Garth m’a croisé, là-bas. Il m’a littéralement étalé, d’un coup de poing – et a permis à Atom de m’emmener.
Atom m’a soigné : il m’a retiré l’anneau écarlate, et m’a permis de prendre conscience que… j’étais dans l’erreur, depuis longtemps.
Je… j’essaye de m’amender, depuis. De régler des dettes, pour avancer. Et nous en avons une. »


Depuis ces événements, Charley va de l’avant et tente de se contrôler, d’être meilleur ; mais cela implique des confessions et des aveux, auxquels il n’est pas habitué et qui n’ont rien d’agréable.

« Je viens… présenter mes excuses.
Pour tout. »


Il soupire et attend, alors.
La relation entre lui et Tula est compliquée, il sait que tout ne peut se régler immédiatement ; mais il veut améliorer les choses. Quitte à s’abaisser autant…
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 27 Oct 2017 - 5:48
Le rôle d’un ambassadeur est multiple, il s’agit d’un poste où il faut savoir faire preuve de bienveillance pour assurer la pérennité du territoire que l’on défends, quitte a ranger son égo de temps en temps. Aussi Tula reste dans une expectative polie, il serait proprement suicidaire de tenter une quelconque vindicte ici.

Même si la rousse était incapable de ce défendre, ce qui n’était pas le cas il reste un nombre conséquent de gardes atlantes qui ne dirait pas non à un peu d’exercice. Mais le bâtard thanagarien met un genou à terre l’appelle majesté et lui parle avec beaucoup de considération.

La bâtarde atlante reste d’un calme certain et l’écoute elle sait qu’il est plus facile de frapper que de parler alors elle lui laisse toute latitude pour s’exprimer. Néanmoins un sourire vient orner son visage et ses yeux pétillent alors qu’il évoque son homme et sa force. Cela lui vient naturellement et elle baisse la tête pour ne pas le choquer et par là même arrêter ses mots.

Ce n’est qu’à la fin qu’elle se permet de lui répondre, elle ne va pas revenir sur tout ou peut être que si, mais il y a un point sur lequel elle est en profond désaccord.

« Du coup, comment dois-je m’adresser à vous ? Dois-je utiliser votre nom humain que vous avez longtemps méprisé ? Celui de la planète de vos ancêtres que vous portiez en haute estime ? Ou encore celui du masque que vous portez ? Vous comprenez qu’il n’est pas facile pour moi de choisir…Mais un nom reste un nom il influence la façon dont les autres vous perçoivent»

Elle prend une pause, pour mettre ses idées en place elle est très loin d’être une idéaliste comme Garth ou une pacifiste convaincue comme son Roi. Un jour elle avouera l’entrainement qu’elle a subi, mais ce ne sera ni aujourd’hui ni envers cet interlocuteur. S’il a été terrible à bien des égards il lui a également permis d’apprendre une grande vérité.

Si tu es prompt à la colère tu dois l’être également quand il faut pardonner.

Aussi, la rousse arbore un petit sourire qui se veut rassurant alors qu’elle choisit le nom dont elle le qualifiera.

« Mon ami qui s’est égaré, je suis navrée mais je ne peux accepter vos excuses, car je me suis moi-même perdue il n’y a pas si longtemps. Cela à permis entre autres à votre égarement de s’installer et à perdurer, alors qu’il était de notre devoir d’ami de s’inquiéter pour vous et de vous aider. Pour cela je dois faire moi aussi amende honorable … »

Voilà, c’est fait maintenant pour eux il n’y a plus de rancœur à tenir. Car il est venu les voir en ami, leur a parlé en ami et c’est excusé. Il reste à Ch’al de lui pardonner de n’avoir pas été présente pour lui, de l’avoir oublié alors qu’il avait été un titan comme elle et d’avoir laissé les ombres en son cœur perdurer.

« Aussi mon ami qui s’est égaré, je dois vous présenter mes excuses les plus sincères pour ne pas avoir été à la hauteur et vous remercier d’être venu »

L’ambassadrice atlante se remet alors debout et fait le tour du bureau pour se retrouver aux côtés de son interlocuteur. Avec un peu de chance il acceptera son aveu de faiblesse tout comme elle acceptera le sien et ils pourront repartir sur des bases saines pour construire une relation solide.

« En plus Majesté, c’est pour les rois et les reines, pour les princes et princesses ont dit seulement altesse…je dis ça comme ça, les histoires de protocole…. »

Elle termine sa phrase par un petit sourire mutin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 27 Oct 2017 - 14:30
« Ha. »

Charley relève le regard, pour la première fois depuis qu’il a mis un genou à terre et s’est livre, à coeur ouvert.

« Je l’ignorais. »

Un léger, très léger sourire glisse alors sur ses lèvres.

« Mes excuses… votre altesse. »

Il se relève, lentement, et laisse son œil unique se fixer sur la jeune femme, qui se tient désormais à ses côtés ; il est touché.
Il est touché, car Tula vient tout simplement de lui pardonner, mais aussi de présenter ses propres excuses – totalement injustifiées, à son sens, elle n’a rien fait de mal ; mais… quand même.
Quelqu’un s’est excusé auprès de lui ; cela fait si longtemps qu’il n’en a plus l’habitude, et perd quelques secondes à encaisser le choc.

« Je… je ne sais que dire… votre altesse. Ou, plutôt… »

Ses deux mains, gantées, se posent sur son casque, celui qu’il portait jadis et encore récemment comme Golden Eagle – seul héritage de cette période, seule différence dans l’allure d’Hawkman qu’il s’est accordé.

« Tula, si vous… ha, pardon. Puis-je t’appeler Tula ? »

Il enlève, finalement, ce casque, et révèle son visage – beau, encore, bien proportionné, avec une épaisse chevelure blonde. Cependant, ce même visage est rongé, ravagé par son œil manquant, et un rafistolage inesthétique, rendant [url= https://static.comicvine.com/uploads/scale_super/5/56742/1128340-gol10.jpg]la vision plutôt désagréable[/url].

« Tu… tu n’as pas à t’excuser, Tula. J’ai… je n’ai plus été moi-même, ou plutôt celui que je voudrais être. J’ai été… pris dans une tourmente, de laquelle je ne suis pas sorti, ou plutôt de laquelle je ne voulais pas sortir. »

Ch’al soupire, puis dépose délicatement son casque sur le bureau de l’ambassadrice.

« Si ça ne t’ennuie pas, je vais finalement accepter ta proposition… »

Il s’assoit, donc, et replie définitivement ses ailes dans son dos via un ordre mental, entendu et répercuté par le Nth Metal. Il passe lentement ses mains gantées dans ses cheveux, puis refixe son attention sur l’Atlante – et esquisse un petit sourire triste.

« Tu n’as pas à t’excuser… mais tu n’imagines pas combien cela me fait… du bien.
Je me suis perdu, Tula. Je me suis perdu avec Carter, avec Kendra, avec mon père… avec toi. J’ai… j’ai agi comme un fou, un dément, rongé par une violence inutile. Je me suis aliéné mes proches, le peu de personnes qui s’intéressaient encore à moi… j’ai tout perdu, en fait. Et j’ai failli me perdre, définitivement, quand cet anneau m’a emporté… »


Charley soupire, puis s’affale sur sa chaise, visiblement happé par l’émotion – car elle est grande.
Il est venu ici s’excuser, tenter de se racheter, de pallier des erreurs ; il est maintenant pardonné, et a même reçu des excuses en contrepartie. C’est plus qu’il ne le pensait. C’est plus qu’il ne peut encaisser.

« Mais… je suis revenu. Enfin, j’essaye de revenir, le chemin sera encore long. J’ai beaucoup à me faire pardonner… beaucoup à me pardonner, surtout. »

Pendant quelques instants, son œil unique fixe le plafond – rêveur, perdu.
Puis, lentement, il retourne son visage vers la jeune femme, et esquisse un nouveau micro-sourire.

« Je… je t’ai fait du mal. J’ai accepté de t’aider contre un chantage, j’ai menacé ton Roi, j’ai failli te frapper… je suis désolé, Tula. Je suis vraiment, vraiment désolé – et même si tu penses que tu aurais pu m’aider, je te confirme que non. Celui… celui que j’étais ne t’aurait pas écouté, il ne le pouvait pas.
Ça a… changé. J’essaye de changer. De m’amender.
Et… donc, me voilà. Je te dois beaucoup, Tula. Dans mes fureurs, tu as été une perle de conscience, quelque chose qui m’a empêché d’attaquer ton Roi dans la Mission des Recrues – et, à Gotham, ta présence m’a troublé, suffisamment pour que ma colère éclate définitivement.
Je te dois beaucoup, Tula, mais… je n’ai pas été bon, avec toi. Je veux changer ça. »


Ch’al joint les mains devant lui, et plonge définitivement son regard dans celui de l’ambassadrice.

« Je… me mets à ta disposition, Tula. Que puis-je faire pour toi ? Que puis-je faire… pour m’amender ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 25 Nov 2017 - 10:23
Tula attendait patiemment, que les mots employés soient assimilés par son interlocuteur. Apparemment ses derniers l’ont pas mal déstabilisé puisqu’il se reprend à plusieurs fois ne sachant comment la nommer. Visiblement Ch’al ne s’attendait pas le moins du monde à être traité de cette façon sans aucun doute qu’il n’a pas eu depuis un bien long moment de traitement pareil et s’attendait à recevoir de la colère du mépris ou de la violence, peut-être même un savant mélange des trois.
L’atlante l’observe, un peu amusée malgré qu’elle n’en montre rien, retirer son casque et s’asseoir sans aucun doute pour ce remettre du choc émotionnel et garde un tant soit peu de contenance.

« Je ne m’excuse pas parce que je le dois, mais parce que je le veux et l’estime nécessaire…Pour toi. Parce que … Tu sais on c’est tous perdus à un moment, pris dans les tourments de nos identités et de nos devoirs supposés...je l’ai fait tout autant que toi et Garth aussi. Cela nous a fait faire des erreurs mais je pense que cela nous permets également de recommencer avec cette fois un peu plus de sagesse… »

La rousse lui adresse un sourire qu’elle veut rassurant, parce qu’elle souhaite maintenant que les premiers pas sont fait retrouver un ami. Celui de son temps court chez les Teen titans. Alors qu’il lui propose son aide, l’atlante à envie de refuser pour ne pas l’enchainer plus qu’il ne l’est déjà, mais il faut également qu’elle se rende à l’évidence. Tula ne peux se permettre le luxe de refuser l’appui de bonnes volontés.

« J’ai besoin de toi, Charley , pour tes dons dans le commerce les utiliser pour promouvoir Atlantis et ses habitants. Tu es un homme d’affaires et mieux que quiconque tu saurais comment gérer nos qualités et affadir nos défauts pour obtenir de bons résultats. Cela ferait de toi en plus un interlocuteur privilégié… »

Sa phrase en suspens est destinée à lui laisser le choix, la possibilité de dire non si ce n’est pas ce qu’il désire. En aucun cas la rousse ne cherche à lui forcer la main, il n’y aurait de toute façon rien de concluant. Elle a utilisé son nom humain, celui qu’il détestait il n’y a pas si longtemps mais sous lequel elle l’a connu. C’est peut être le prix à payer pour qu’il retrouve un semblant de relation amicale.

«Par contre tu présenteras tes excuses à Garth, pas qu’il t’en veuille plus que moi, mais pour le principe »


S’il accepte ces deux petites choses, qui n’ont rien à voir avec les Hawks ou thanagar, l’atlante pourra envisager d’autres choses qu’un partenariat commercial.

[hj] désolée encore de mon temps de réponse [/hj]
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 25 Nov 2017 - 22:00
Ch'al, assis, laisse son oeil unique fixer la jeune femme - et ne peut s'empêcher de sourire, sincèrement, aux paroles de Tula.
Il est touché... réellement. Il espérait que cette entrevue se passe bien, il espérait qu'elle lui pardonne, il espérait pouvoir renouer une amitié endommagée, brisée, charcutée depuis des années, mais basée sur des éléments sincères et profonds ; il espérait beaucoup, mais il a eu... beaucoup plus.
Beaucoup trop, presque ; mais il ne va pas se plaindre pour autant.

"Tomber et se relever, c'est le mantra de beaucoup d'entre nous... j'ai longtemps cru que je l'avais fait, que j'avais surmonté mes douleurs pour assumer ma vie ; je me trompais. Je me suis enfoncé dans... la violence, la bêtise, l'abandon. Je n'en suis pas fier, mais... c'est terminé.
Je vais mieux. Je veux aller mieux, et aider - les innocents, et ceux qui en ont besoin. Dont mes... amis."


Il n'est pas encore à l'aise en évoquant de tels concepts sociaux, mais le jeune homme force sa nature pour aller de l'avant - et faire confiance ; tout en se faisant confiance, surtout.

"Tu n'as pas en dire plus, Tula. Mon entreprise et mes talents, et surtout ceux de mes employés, sont à ta disposition.
J'ai pleinement conscience que le Royaume d'Atlantis a besoin d'aide, pour valoriser son apport au monde et ses relations publiques. Ma société fonctionne très bien seule, et a des bénéfices... je peux, entièrement, m'occuper de votre réputation, tout en engageant certains spécialistes du cru pour m'assister."


Ch'al se lève, et esquisse un sourire sincère en s'approchant de Tula.

"Je suis devenu habitué à parler avec ma masse, et à utiliser mes muscles... mais je devrais pouvoir raviver quelques connaissances pour vous aider. Je veux vous aider, me... rattraper."

Il sait qu'il a participé à la traque d'Aquaman, il sait aussi qu'il a affronté les Atlantes et donc que sa réputation n'est pas parfaite, auprès d'eux ; mais il va arranger ça. Il veut arranger ça.

"Quant à Garth, bien sûr, je vais m'en occuper et le..."

"Le quoi, tête de piaf ?"

Une voix douce et dynamique se fait entendre à quelques mètres, appartenant au nouveau venu...
... Garth, calme et détendu dans l'embrasure de la porte.

"Hein ? Mais, je..."

"Calme-toi, vieux. Je vous ai entendu - en fait, j'ai tout entendu."

L'Atlante sourit, et s'avance directement vers le duo d'amis.

"Tu n'as pas besoin de t'excuser - je suis ravi de te revoir, Ch'al. Te revoir, et surt..."

"Charley."

"... hein ?"

"Je préfère Charley, maintenant. Ch'al c'était... avant. Charley, aussi, mais disons que... enfin, je..."

"Laisse."

Garth pose une main douce et compatissante sur l'épaule nue du nouvel Hawkman. Tous deux sourient, renouant une relation d'amitié peu développée mais réelle.

"Je comprends. Je comprends... tout. Et je ne peux que confirmer les dires de Tula."

Le jeune Atlante jette un petit coup d'oeil vers la jeune femme, et lâche Charley pour venir passer son bras autour des hanches de Tula ; un peu machiste, mais indispensable pour lui, tant il apparaît et est enflammé par ses sentiments envers elle.

"Tu es pardonné, depuis ton arrivée. Et nous sommes heureux de pouvoir te compter parmi nos alliés... nous en avons besoin."

"Je... je ne sais pas quoi dire."

Le nouvel Hawkman baisse le regard, incapable de gérer l'émotion - mais l'ancien Aqualad ne le laisse pas ainsi, et il repose sa main libre sur l'épaule de son camarade ; il affiche toujours un immense sourire, rassurant et agréable.

"Dis rien, alors... contente-toi de signer le chèque, et de nous filer tes employés !"

Un petit sourire naît sur le visage de Ch'al, surpris par la remarque... un sourire qui ne tarde pas à s'agrandir, puis à se muer en rire sincère.
Les éclats continuent, alors, tandis que les trois anciens Titans se retrouvent - les uns avec les autres, mais aussi chacun avec soi-même ; ils se reconstruisent, ils s'aident. Ils grandissent, ensemble, et ont le plaisir réel de le faire en commun.

C'est la définition de l'amitié, en soi ; la définition de l'amour, même.
Et, à les voir ensemble, il apparaît évident que ce sentiment est, malgré les épreuves, les déceptions et la violence, amplement partagé entre eux !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

[4ML] Entre Air & Mer [Tula]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [TEST] Comparatif entre HD et HD2 ?
» Réglage entredent entre dent - cloche pinion couronne
» Coin d'échange + Discussion et conseils entre Numismates
» quel matériel est plus fiable entre Canon et Nikon ?
» Jeune Padawan hésitant entre le côté lumineux ou le côté obscur de la force

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs :: Amérique du nord-