Harley "Davidson" Quinn [Terminée]

Inscription : 16/10/2017
Messages : 97
DC : Zatanna / Dick / Kara
Situation : En plein désarroi
Localisations : Gotham City
Groupes : Vilains
MessagePosté le: Mar 17 Oct 2017 - 11:55
I'm going slightly mad

Nom et Prénom : Anciennement Harleen Quinzel
Pseudonyme(s) : Harley Quinn
Âge : 29 ans
Genre : Femme
Orientation : Hétérosexuelle, à priori
Nationalité : Américaine

Base d'opération : Gotham City
Groupe : Super-vilains
Faction(s) : /
Statut : Séparée du Joker
Profession : Criminelle dégénérée

Description physique : 10 lignes minimum
Premier détail d'importance : la peau blanche. Alors, non, on crie pas au racisme et toutes ces conneries, hein, on lit le reste du texte. Harley a toujours eu la peau blanche, toujours, ok ? C'est genre naturel. Bon, okay, peut-être pas aussi blanche, mais ça, c'est depuis le passage dans une cuve bourrée de produits chimiques etc. En vérité, sa peau était blanche, et le passage dans la cuve l'a rendue laiteuse, d'une pâleur presque cadavérique, sinistre voir effrayante. Qui ne se sentirait pas mal à l'aise en voyant une femme comme ça, habillée de manière légère, en rouge et noir, avec des cheveux rouges et bleus ? Oui nan, parce que, comment dire... la Harley Quinn, c'est : mini-short ou mini-jupe, bottines, t-shirt ou bustier ou chemisier court, de temps en temps des bas-résilles, des lèvres rouge sang et des yeux injectés de vaisseaux sanguins. Ses cheveux sont la plupart du temps rouges et bleus, comme dit, mais il lui est arrivé, par le passé, de les avoir blancs aux pointes rouges. Le rouge et le noir sont ses couleurs attitrées, avec parfois des touches de bleu, comme vous pouvez le voir.
Fine, aux formes dessinées, Harley arbore la carrure d'une jeune femme sportive ; d'autant plus vrai car il s'agit d'une acrobate hors-pair, capable de pirouettes et de faire preuve d'une agilité hors du commun. Quoi, vous avez jamais vu quelqu'un faire le grand écart en étant à l'envers sur une poutre à cinquante mètres du sol ? Nan mais allô quoi ! Sortez de votre Bat-cave ! Aucune anomalie physique, aucune maladie (hormis mentale), ni tatouage ni piercing ne viennent gâcher son corps ; toutefois elle parvient à dissimuler ses rares cicatrices avec ses maigres vêtements, des cicatrices dues aux coups qu'elle a pu recevoir ou à la cruauté du Joker (notamment des récentes dans le dos).
Il est à noter qu'elle n'a plus de problème de vue, alors qu'avant sa transformation en Harley Quinn, elle portait des lunettes. Ses allures de criminelle dérangée sont connues de Batman et de certains Héros et Vilains de Gotham, mais peut-être pas d'ailleurs.


Description psychologique : 10 lignes minimum
Voilà un sujet un peu délicat. Comment décrire mentalement Harley Quinn s'en évoquer le Joker, cet individu ô combien mystérieux qui lui a complètement détraqué l'esprit et le cœur ? Mais si l'on ne se fie qu'à sa relation avec lui, on se fourvoie, car malgré sa folie et son désarroi actuel, elle n'en conserve pas moins ses propres opinions et sa propre identité, qui l'amena plusieurs fois à repousser le Joker lui-même ; même si c'était pour revenir vers lui dès qu'il la sollicitait. Soyons clairs, d'entrée de jeu : elle l'aimait autant qu'elle le haïssait. Aujourd'hui, évidemment, elle ne sait plus ce qu'elle veut à son sujet, et c'est la principale cause de ses problèmes. Car à cause de ça, elle ne sait plus ce qu'elle veut être elle-même.
Devrait-elle poursuivre une vie de criminalité et de folie ? Quelque part, c'est ce qu'elle sait faire de mieux, et il n'est pas impossible qu'elle ne puisse jamais racheter tout ce qu'elle a fait, quand bien même elle le voudrait. Elle est reconnue comme étant dangereuse, imprévisible et tout à fait capable de faire preuve d'une lucidité glaciale quand il s'agit d'atteindre son but ; la plupart du temps, au moyen d'une séduction perverse. Mais à l'opposé, existe-t-il une rédemption pour elle, et la désire-t-elle ? Admettons qu'elle guérisse de sa folie et qu'elle parvienne à résister à un éventuel retour du Joker, que deviendrait-elle ? Encore des questions auxquelles elle n'a aucune réponse, et qui, paradoxalement, forment toute la personnalité désespérée de la jeune femme.
Elle ne respecte généralement rien ni personne, mais aime s'amuser. Le crime, pour le meilleur comme pour le pire, est ce qui l'amuse et l'excite le plus. Le meurtre n'est pas en soi un truc qu'elle qualifierait de « fun », mais si elle doit le faire, elle n'hésitera pas (normalement!). Une autre question qu'on peut se poser, ce serait de savoir si la demoiselle possède les capacités de se freiner elle-même, de mettre par moment sa folie de côté pour tenter d'agir de manière réfléchie et non impulsive. Encore une fois, peut-être en est-elle capable, mais elle ne le démontre pas, ou rarement. Elle a en horreur la plupart des Héros, hormis pour le cas de Batman, avec qui c'est un peu... particulier. Sur le papier, c'est un ennemi, mais elle sait au fond d'elle que c'est le genre de personne qui serait capable de lui donner une chance de prouver qu'elle peut repousser l'influence néfaste du Joker. Elle a donc une sorte de respect pour lui, à sa façon tordue.
Indéniablement, son passé de psychologue joue, sur sa façon d'observer aux autres. Elle est toujours douée pour analyser les gens, et sait faire ce qu'il faut pour les pousser à bout, généralement. Néanmoins, il lui est bien plus difficile de cacher ses propres humeurs ; susceptible, manquant de confiance en elle ces derniers temps, elle se vexe facilement et le montre souvent au moyen d'une crise de colère digne d'une adolescente. Nul doute que si on l'emprisonnait une bonne fois pour toute, il faudrait remédier à ce problème-là si on voulait avoir une chance de la « guérir ».
La folie de son ancien maître et amant influence profondément son esprit, surtout depuis le jour où il l'a projetée dans une cuve pour la transformer en la personne qu'elle est désormais. Brisée psychologiquement, Harley est peut-être incapable de ressentir l'empathie nécessaire à une première étape vers la rédemption. Elle n'a pas le génie du Joker, ni même la compréhension de ses visions anarchiques ; elle sait ce qu'est la destruction, et elle ne souhaite pas régner sur un tas de cendres, comme pourrait le faire ce cher monsieur J.
Tout aussi important : elle adore les pâtisseries.


Version(s) :
Une version assez personnalisée, si j'ose dire. A mi-chemin entre plusieurs comics et différentes histoires autour du personnage, mon but était de faire une Harley perdue, en plein désarroi personnel et ainsi, indépendante du Joker ou même de Batman. Cela dans le sens où, comme vous le verrez avec la présente fiche, Harley n'a plus de nouvelles du Joker, qu'elle a quitté en très mauvais termes, et ne sait donc plus où elle se situe le concernant (fortement inspiré de la situation de Gotham City Sirens je crois, quand le Joker voulait la tuer mais qu'elle est secourue par Catwoman et Poison Ivy ; ceci dans le but d'expliquer « l'absence » du Joker sur le forum car j'ai pas envie de le PNJiser). Qui sait ce qu'elle peut donc devenir, livrée à elle-même avec ses sombres troubles mentaux ?

Histoire : 30 lignes minimum
Nooooon, pitié, monsieur J ! Je serais meilleure la prochaine fois ! C'est pas moi, c'est Batman ! Noooooooon ! Ne me punissez pas ! Pitié ! Je ferais tout ce que voulez... monsieur J, pitié...

Harleen Quinzel, fille de deux parents catholiques croyants, sœur de deux garçons croyants, fut la seule personne de sa famille à ne pas réellement croire en Dieu. Elle obéissait à ce qu'on lui disait de faire, était bien élevée, studieuse, et ne manquait jamais une occasion d'être quelqu'un d'aimable et d'aider les autres si elle le pouvait. Elle pensait que la religion servait à guider sa famille, mais qu'elle avait – et elle-seule – la vision d'un monde plus froid, et qu'elle devait donc s'abstenir d'y incorporer la religion. C'est aussi pour cette raison qu'elle décida, arrivée à l'âge adulte, de devenir psychiatre. Passons rapidement sur sa jeunesse : elle était la plupart du temps solitaire, studieuse, et n'avait guère envie de s'intéresser aux autres. Elle aidait toujours, était serviable et polie, mais préférait ne pas trop avoir de contacts sociaux. Cela changea un peu au lycée et à l'université, mais elle n'avait jamais été à l'aise en société. La faute à son caractère, et aussi au fait que sa famille voyait d'un mauvais œil la voie qu'elle avait choisie. Mais, aimant leur enfant, ils la laissèrent faire. On situe ici plutôt bien l'opposition avec la Harley Quinn instable, virulente, belliqueuse et susceptible qu'elle deviendra quelques années plus tard.

Elle réussit brillamment ses études, et peut donc prétendre à ouvrir son propre cabinet de psychiatrie. Malgré son inexpérience, elle demande à être affectée à l'asile d'Arkham, terrible lieu de détention pour les criminels les plus dégénérés de Gotham City. On ne la juge toutefois pas assez expérimentée, et on l'envoie plutôt dans des prisons classiques. Là-bas, elle découvre le monde froid et terrifiant qu'elle a toujours été la seule à voir dans sa famille, et s'intéresse rapidement à beaucoup des individus qui y sont présents. On lui confie quelques analyses simples, et elle parvient à assumer correctement son travail malgré les personnes violentes qu'elle doit parfois observer. Sa fascination pour les psychopathes et le don d'empathie qu'elle a l'amènent à approcher les prisonniers les plus fous. Les premiers signes d'une fascination morbide se font déjà sentir, mais elle place cela sur le compte de son travail, prétextant qu'on ne peut pas analyser, comprendre et aider des psychopathes ou des fous si on ne pense pas comme eux. Un argument difficile à contredire, qui lui permet notamment d'être mutée à l'asile d'Arkham.

Et qui dit asile d'Arkham dit fous parmi les plus fous, détraqués parmi les plus détraqués ; les criminels les plus instables de Gotham. Ici, on ne parle pas de comprendre, encore moins de guérir ou d'aider. La tâche de Harleen Quinzel, à l'asile, se résume à analyser, apprendre tout ce qu'elle peut sur eux, et rien de plus. Aucun ne peut être aidé. Sauf que sur ces faits arrive le patient le plus incroyable qu'elle n'aurait jamais pu avoir : le Joker. Mystérieux, psychologiquement unique, il exerce, avant même qu'elle ne le rencontre, une fascination sur la jeune femme. Cette dernière, prête à assumer ce rôle, décrète qu'elle s'occupera de ce patient, désormais. Persuadée de pouvoir l'étudier et le guérir, ce qui lui assurerait une reconnaissance mondiale, elle se laissa alors doucement porter, par son ambition et le danger que représente le Joker, vers les parties les plus sombres de son âme.

Elle étudiait le Joker, il l'étudiait aussi. Elle pensait le comprendre, il mettait son âme à nue. Elle prétendait progresser, entrevoir une faille à exploiter, il était déjà présent dans son esprit. Elle se demandait comment il pouvait être aussi fascinant, il la possédait déjà. Impossible de savoir combien d'heures, de jours, semaines ou mêmes mois suffirent pour que le Joker détruise Harleen Quinzel pour en faire Harley Quinn. Elle ne le sait pas elle-même, et il ne s'en rappelle sûrement pas non plus. Qu'importe : il exerça une telle fascination sur elle que la jeune femme fut rapidement sous son emprise, et se berçant d'illusions, en tomba amoureuse. Un amour pervers, tordu, sadique, et pourtant réel ; au point que lui promettant monts et merveilles, ce cher monsieur J parvint à s'évader de l'asile d'Arkham, grâce à elle.

Commence alors la vie d'Harley Quinn. Cette notion est importante, car il est évident qu'à partir de ce point, son ancienne identité n'existe plus, et qu'il ne lui reste plus que son amant pour survivre dans un monde ne voudra plus jamais d'elle. Le Joker profite de la présence de la jeune femme et de sa naïveté pour tenter de ravager Gotham City, allant à l'encontre des rêves dont s'était bercée Harley. Elle voulait vivre avec son J, être avec lui contre vents et marées et parvenir à le guérir pour qu'ils soient heureux ensemble. Cette attitude déplut profondément à son cher et tendre, qui chercha à se débarrasser d'elle, car elle devenait encombrante. A maintes occasions, il l'envoya faire des choses pour son compte, au point qu'elle risqua plus d'une fois sa vie et faillit mourir pour lui. Conscient qu'il n'arriverait pas à s'en débarrasser si facilement, il opta alors pour un ultime test : pour lui prouver sa dévotion et son amour, la malheureuse Harley devait se jeter dans une cuve d'acide et de produits chimiques. C'est là que vacillèrent les dernières traces de Harleen Quinzel : d'abord hésitante, elle se jeta délibérément dedans lorsqu'elle vit que le Joker la menaçait avec un flingue.

Ce ne fut pas une simple altération physique et psychologique ; mais une véritable transformation. Devenue presque aussi folle que son amant, elle devint une redoutable combattante au corps à corps, une acrobate de génie et une adversaire coriace, qui exécutait les ordres du Joker sans poser la moindre question. Ayant développé une immunité aux toxines grâce à son plongeon dans la cuve, la jeune femme fit pendant un temps la grande fierté de monsieur J : sa première et plus grande victime, la femme qui était amoureuse de lui alors qu'il n'aspirait qu'à se servir d'elle. A-t-il jamais ressenti le moindre sentiment réel à son égard ? Impossible de le savoir, la réponse évidente étant non. Mais si elle a pu tomber amoureuse, aussi naïve fut-elle, peut-être exista-t-il, à un moment donné, une étincelle d'empathie dans l'esprit du Joker. Qu'importe, au final, car cela ne dura pas. Même lorsque, devenue sa parfaite marionnette, ils se mirent à deux pour mettre Gotham City à feu et à sang, et pourrir la vie de Batman.

Qu'elle agisse pour le Joker ou pour son compte, Harley Quinn eut à faire avec plusieurs Héros et Vilains ; affrontements, alliances de circonstances et jeu de chat et de souris, à maintes et maintes reprises. Qu'il s'agisse de braquer une banque, de terroriser des gens, de faire des prises d'otages ou encore de simplement semer le chaos à travers la ville. Adoratrice de la violence, gratuite ou non, la folle se refréna cependant à maintes reprises, pour éviter le meurtre. Entendons-nous bien : Harley Quinn n'est pas une enfant de chœur, et elle tuait sans hésiter s'il le fallait. Mais elle associait le meurtre au Batman, comme si cette simple distinction lui donnerait plus de chances de l'éviter et de ne pas finir en prison ou enfermée à l'asile d'Arkham. Car oui, ça lui arrivait – pour son malheur – d'affronter le Batman. Et elle n'en sortait généralement pas victorieuse, car il n'était pas rare que le Joker s'éclipse subitement et laisse son acolyte se faire capturer.

Aussi dangereuse et palpitante fut son existence auprès du Joker, Harley Quinn n'en souffrit pas moins, physiquement et mentalement. De plus en plus enracinée dans le Chaos voir le Mal, elle se mettait très – voir trop – souvent en danger inconsidéré dans le but de plaire à son monsieur J, ou tout simplement pour éviter ses punitions cruelles. La plus marquante de ces punitions fut la dernière en date, mais nous y reviendrons. A titre d'exemple, il faut citer les cicatrices qu'il lui a parfois laissée, à des endroits pas toujours anodins. Rares étaient les fois où il témoignait de la compassion ou de la douceur à son égard, mais ces moments étaient suffisamment fréquents pour maintenir une emprise fragile sur la pauvre Harley. A chaque instant de doute, il était là pour les dissiper et lui rappeler qu'il était l'amour de sa vie. Indéniablement, mais cet amour tordu ne pouvait mener à rien de bien. Et petit à petit, elle commençait à en prendre conscience.

Il y eut une première « séparation » entre eux, lorsque le Joker l'abandonna à l'asile d'Arkham. Alors capturée par Batman et ses copains, Harley Quinn dut passer plusieurs semaines seule à l'asile, jusqu'à ce que des détenus ne s'échappent et ne parviennent à la faire sortir également. En colère contre son amoureux, la détraquée tenta de monter son propre groupe de méchants, dans le but de le concurrencer. Elle lui en voulait, mais pas assez pour vouloir sa mort ou quelque chose d'aussi terrible. Non, elle voulait juste qu'il se rende compte de son erreur et lui donne un meilleur rôle auprès de lui. Et quelle ne fut pas sa surprise, bien sur, lorsque le Joker vint de lui-même la voir, se répandant en excuses et en promesses, ravivant instantanément les effets de son charme sur elle. De nouveau sous sa coupe, elle reprit sa croisade contre les Héros aux côtés de cet éternel monsieur J.

Toutefois, cela ne dura pas longtemps. En effet, ce fut une mauvaise période pour les Vilains de Gotham, qui se retrouvèrent pourchassés par Batman et mis hors d'état de nuire les uns après les autres. Pire, avec les événements récents (notamment l'arrestation de la présidente aller), Harley exigea du Joker qu'ils trouvent un coin où se terrer tranquillement en attendant que les choses se calment ; de préférence, loin de Gotham City. Refusant net, et voyant cela comme une trahison, une violente dispute éclata entre les deux amants, qui se solda par une scène où Harley Quinn fut victime d'un nouvel accès de cruauté de la part du Joker. Il la fouetta jusqu'au sang, ce qui n'eut cependant pas l'effet escompté. Au lieu de redevenir docile, la jeune femme se rebella, tenta de tirer sur son amant, et s'enfuit.

Seule, déboussolée et inconsolable, la jeune femme entra dans une spirale autodestructrice ; à la recherche de sensations fortes, voir de danger mortel, et cherchant l'affrontement et un but à sa vie, Harley erre dans Gotham sans la moindre idée de ce qu'elle va pouvoir faire ou devenir désormais. Le Joker a disparu, ou du moins elle n'arrive plus à avoir de contact avec lui (et elle a peur de retrouvailles avec lui). Elle représente un danger pour les autres, bien sur, mais aussi pour elle-même. En fait, cela ne dépend plus seulement d'elle. Elle a besoin d'aide, une aide extérieure : mais cette aide sera-t-elle bonne ou mauvaise ?

Car n'oublions pas qu'au fond, Harley Quinn est une victime. Et qu'il peut peut-être subsister des traces de son ancienne vie.


Famille : Aucune connue officiellement.
Alliés : Aucun allié véritable, ancienne compagne du Joker, peut s'associer à certains Vilains selon les circonstances.
Ennemis : La plupart des héros œuvrant à Gotham, et sûrement ceux ailleurs.

Pouvoirs/Capacités/Équipements/Relations :
Harley possède une excellente condition physique, à défaut d'être mentalement stable. Elle n'a pas de réelle capacité, hormis une immunité aux poisons et toxines (sauf peut-être certaines raretés galactiques), et des dons d'acrobate et de combattante. Elle n'use généralement que d'armes personnelles, ou empruntées au Joker ; un marteau ou une batte de base-ball, la plupart du temps. Elle possède néanmoins son propre revolver, et peut manier beaucoup d'armes différentes si l'envie l'en prends.
Au niveau de ses relations, elle connaît – plus qu'elle n'apprécie – quelques uns des Vilains de Gotham, mais n'a plus aucune réelle attache depuis qu'elle ne voit plus le Joker.


Faiblesses :
Physiquement parlant, sa propre condition physique, d'humaine. Aussi douée soit-elle, elle n'en reste pas moins vulnérable à un bon coup dans le ventre par exemple. En dehors de ça, il est évident qu'elle est vulnérable, plus que jamais, psychologiquement parlant ; esseulée, une part d'elle veut retrouver le Joker, l'autre ne plus jamais avoir affaire à lui. Mais encore pire, elle ne saurait même plus quoi faire si elle le voyait. Et n'importe qui d'à peu près intelligent saurait en profiter pour la manipuler. Mais cela pourrait lui être tout aussi bénéfique que destructeur.

Hors Jeu

Présentation personnelle : Par où commencer ? Bah euh... euh... moi c'est Dax. Voilà. Euh... je suis venu ici parce que j'adore le RP et les univers super-héroïques (même si je connais peu DC). Et euh... le forum a l'air cool ?

Disponibilités et rythme de réponse : Plusieurs réponses par semaines, normalement. Dépend de la motivation.

Pourquoi avez-vous choisi ce personnage ? J'ai longuement hésité sur plusieurs personnes, Héros ou Vilains, mais je me suis finalement rabattu sur Harley car c'est un perso à la complexité intéressante. C'est une Vilaine qui est victime de sa condition, et qui peut donc devenir plus que ça si on y met les moyens. Et puis, qui ne succomberait pas à ses charmes ?

Avez-vous lu le règlement et approuvez-vous tous les points ? C'est un règlement, si on l'accepte pas, on ne vient pas jouer ici. Elle est sérieuse votre question ou il y a une caméra cachée ?

Comment êtes-vous venu ici ? Rien ne m'y destinait. Mais j'ai eu des grosses déceptions à côté,
en RP, et du coup Manchester et Pamela m'ont parlé de ce forum, et du coup ça m'a intéressé et j'ai suivi. Voilàààà. Des bisous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 18/01/2016
Messages : 3600
DC : Razorsharp, Dolphin & Tara Markov
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
Justice League
MessagePosté le: Mar 17 Oct 2017 - 12:22
Hullo et bienvenue Harley parmi nous !

Et en plus la fiche est déjà écrite ^^

Du coup, je regarde ça dans la journée et reviens vite vers toi pour mes (éventuelles) observations et la validation ^^

A++ en RP !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Inscription : 18/01/2016
Messages : 3600
DC : Razorsharp, Dolphin & Tara Markov
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
Justice League
MessagePosté le: Mar 17 Oct 2017 - 13:33
Très belle fiche ! Et j'aime l'orientation que tu veux donner à ton personnage et de sa relation avec le Joker (qui me fait un poil penser, à te lire, à la relation entre Loreleï & John le Rouge dans la série Mentalist).

Pour le reste, quelques observations :

- de ce que j'ai pu lire Harley est psychiatre et non psychologue
- j'ai pu de même lire que ses compétences de gymnaste remontent du lycée : elle était sportive (et douée) avant même de rencontrer Mr. J. (ce qui justifie le niveau qu'elle peut avoir actuellement)

Je ne vois pas de mention relative au Suicide Squad, à Poison Ivy ou à Catwoman mais c'est une orientation de ta fiche qui ne me dérange pas et tu pourras - toujours - développer ça en RP ^^

Bref, pour ma part, tu as ma première validation avec grand plaisir !

Dans l'attente de ta seconde validation, je te souhaite une belle journée et... A+ en RP !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Inscription : 16/10/2017
Messages : 97
DC : Zatanna / Dick / Kara
Situation : En plein désarroi
Localisations : Gotham City
Groupes : Vilains
MessagePosté le: Mar 17 Oct 2017 - 14:00
Petite précision (avant passage d'un autre admin) : les mentions de la Suicide Squad, de Ivy et Catwoman sont absentes car c'est effectivement prévu de jouer ça inRP. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 18/01/2016
Messages : 3600
DC : Razorsharp, Dolphin & Tara Markov
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
Justice League
MessagePosté le: Mar 17 Oct 2017 - 14:06
C'est bien ce que je pensais mais merci pour la précision ^^


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Inscription : 29/06/2014
Messages : 9573
DC : The Bat ; The Atom ; Sportsmaster ; Fate.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Mar 17 Oct 2017 - 20:23
Une fiche bien agréable, oui. Smile
Merci pour ce bon moment de lecture (dans les transports en commun, pour ma part), qui justifie ta deuxième validation !

Tu peux donc désormais parcourir le forum à ta guise avec ce nouveau compte. Nous te conseillons de créer une fiche RP afin de ranger toutes tes aventures. Si tu ne trouves pas tout de suite de partenaires avec qui jouer, tu peux faire une demande de RP. Si jamais tu venais à t'absenter, si tu souhaite nous quitter ou simplement changer de personnage signale-le nous dans ce sujet, ce serait sympa de ta part.

Je t'invite chaleureusement à jeter un œil à nos équipes, et si tu le souhaites tu peux venir jouer et partager avec nous dans l'aire de jeux.

Je te souhaite de la part de toute l'équipe de DC Earth d'agréables moments sur le forum avec ce personnage qui, je l'espère, te donnera entière satisfaction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle En ligne
Inscription : 25/09/2017
Messages : 324
DC : Jason Todd ; Jessica Cruz
Localisations : Gateway City
Justice League
MessagePosté le: Mar 17 Oct 2017 - 21:15
J'arrive un cran en retard, mais je te souhaite malgré tout la bienvenue! Harley est un personnage excellent et ta fiche promet de belles aventures avec elle! J'espère te croiser en RP un de ces jours Wink

Amuse toi bien parmi nous Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t5194-diana-prince-princesse-des-amazones-ambassadrice-de-themyscira-et-wonder-woman
Inscription : 23/03/2014
Messages : 8278
Situation : Après avoir discrètement infiltrée des survivants martiens blancs trouvés sur Mars sur Terre, une altercation entre eux et les Red Rockets tourne au drame. Son enquête avec Mister Miracle aprend à M'gann que J'onn serait le responsable. Celui-ci semble invincible et lui annonce que le feu n'a plus d'effet sur elle. Elle apprendra que ce n'est que psychologique et tentera de se suicider lors de la bataille de Gateway City après avoir revu sa famille en tant que Black Lanterns. Elle est depuis hospitalisée...
Localisations : Earth


MessagePosté le: Mer 18 Oct 2017 - 1:43
Harley is back !

Back for a long time, we hope !

Bienvenue et bonne inspiration Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t5125-miss-martian-l-heritage-blanc#69347
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Harley "Davidson" Quinn [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» PROTO HARLEY DAVIDSON.
» Harley Davidson
» harley davidson 1/12 revel
» harley davidson fsx racer
» HARLEY DAVIDSON WLA /WLD

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: Plateforme joueurs :: Présentations :: Présentations validées-