Si l'homme descend du singe, il peut aussi y remonter

Inscription : 29/11/2012
Messages : 3984
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
Justice League
MessagePosté le: Dim 12 Mai 2013 - 0:52


Gorilla City. Situé dans une des jungles africaines, Gorilla City est une des villes les plus avancées technologiquement aux mondes. Ville pacifique s'il en est une, les gorilles supérieurement intelligents de cette ville ont dévoué leur vie à la spiritualité et à la science. Marché sur les passerelles de Gorilla City est un honneur pour chaque humain y ayant pénétré, c'est-à-dire Barry Allen et Wally West. La ville est protégée par un champ vibrationnelles qui empêche toute lumière de l'extérieur de la refléter dans l'oeil humain. Seuls les speedsters peuvent la voir grâce à leurs capacités vibrationnelles et encore c'est très limité. La couleur rouge est interdite à dans cette utopie technologique, couleur du sang et de la violence elle est remplacée par des teintes de verts et de violets. Seul The Flash a le droit de porter du rouge dans cet endroit, malgré quelques regards suspicieux venait quand même heurter sa couleur.

Il marchait au côté du roi de Gorilla City. Solovar. Un ami personnel de Flash



Solovar, Grodd est revenue sur Central, je suis très inquiet.

Flash, tu sais que tout se qu'il y attrait avec le renégat est très mal vu ici.

Oui mais Solovar, il a volé de la technologie top secret, il pourrait réattaquer à n'importe quel endroit, on ne sait même pas se qu'il a prit.

De la technologie humaine? Il n'y aucun danger pour Gorilla City alors, nous sommes des années d'avance sur votre race.

Je suis la preuve vivante que cette complaisance est fausse

Pardon?

Flash c'était un peu énervé. Il devait rester calme, il nécessitait l'aide des gorilles super intelligents. Ne serait-ce que pour trouver une technologie permettant de surpasser celle que Grodd avait subtilisée.

Désolé, ce n’est pas ce que je voulais dire.

Bien, supposons qu'il ne se soit rien passé. Tu dois comprendre Flash qu'ici nous vivons en paix et tant que le renégat n'est pas dans nos rangs nous prospérons. Si tu nous apportes les détails de se que Grodd à subtilisé nous pourrons faire quelques choses dans l'instant tout se que je peux faire c'est...

La marche les avait conduits au centre de Gorilla City. Puis soudainement leur conversation fut interrompue. Les cloches de paniques sonnèrent. La ville était attaquée. Les gorilles qui était tous des soldats chevronnés prirent les armes dans une milice bien rodée. Même si la ville n'était jamais attaquée. C'était incroyable, d'ailleurs que la ville soit attaquée. Il n'y avait que très peu d'explication possible.

As-tu été suivi?

Impossible...

Le traite



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité

MessagePosté le: Dim 12 Mai 2013 - 2:45
Cette récente petite victoire à Star Labs avait ravivé les feux de Grodd. Il pensait qu'il pouvait réaliser l'impossible maintenant. Malgré le décès d'un de ses gorilles qu'il avait fait enterré dans le cimetière de Gorilla City, il pouvait se permettre une bonne fois pour toute de réclamer ce qu'il lui revenait de droit : sa ville. Ayant autrefois bricolé un système de téléportation Central City - Jungle de Gorilla City, les technologies volées lui avait permis de remettre à neuf celui de Central City qui faisait pâle figure. Une fois assuré que tout se passait bien, il ordonna à sa fidèle petite armée de se téléporter dans sa terre natale, dans le but de réduire une bonne fois pour toute l'opposition de ses frères à néant. Pour gagner contre Flash, il fallait réunifier tout le peuple gorille et pas seulement une trentaine de primates fidèles à leur chef. Ce soir le plan était simple : il fallait s'emparer de Gorilla City à tout prix. D'un hurlement ravageur, le roi commença les préparatifs de l'attaque en construisant les plus belles armes de siège jamais réalisées à ce jour.

Cette ville était encore défendue par l'autoproclamé leader de cette ville, ce maudit Solovar. Il traitait Grodd comme un moins que rien, comme un renégat. Son manque de respect lui serait fatal ! Une fois Solovar mort, le peuple suivra Grodd comme une bande de moutons cherchant un chef. Il était temps de mettre un terme au règne du faux roi et de mettre sur le trône le seul et unique vrai dirigeant de la population primate : le grand roi Grodd, premier du nom. Tapant de rage sur ses véhicules de combat, il déchargeait sa rage envers Solovar et Flash par des coups fermes et brutaux sur les plaques de métal servant à finir le véhicule.

"Mon roi, les véhicules sont enfin prêts à l'utilisation." annonça un des fidèles serviteurs primates à Grodd.

Le Roi se retourna vers son subordonné et esquissa un sourire de satisfaction tout en posant sa main sur sa tête. Il tapota légèrement sur le crâne de la bête puis se dirigea vers sa trentaine de factionnaires, le cœur rempli de rage et de vengeance.

"Mes frères ! Ce que nous allons faire aujourd'hui n'est que le début d'un plus grand plan à venir ! Depuis trop longtemps, l'infâme Solovar sépare notre peuple, le scinde en deux parties ! Nous sommes les exclus ! Nous sommes les traîtres pour eux ! Mais aujourd'hui, nous allons prendre la tête de Solovar et montrer au peuple de Gorilla City que je suis l'unique et seul vrai Roi ! Nous allons réunifier notre peuple ! À LA GUERRE !"

La petite armée gorille se dirigea en direction de la ville. Même cachée aux yeux des humains, elle était extrêmement bien visible pour Grodd et ses soldats. Une fois à la frontière entre la forêt et la ville, la troupe se stoppa sur ordre de leur Roi puis une dizaine s'arma de leurs armes laser construites récemment par leur chef. Ces armes puissantes brûlaient la partie touchée tellement fort qu'elle devait causer l'évanouissement direct de la cible sans pour autant la tuer. Cela servirait de leçon à ceux qui oseraient prendre les armes contre le grand Grodd.

Canalisant ses pouvoirs psychiques grâce à ses électrodes et adressa un message à tous les gens présents dans la ville. Il y décela cependant une onde inhabituelle mais familière. Flash était dans la ville ! Ce pleutre l'avait devancé ! Solovar et Flash, ses deux ennemis de toujours faisaient encore une fois alliance ! C'était enfin la chance de faire une pierre deux coups.

*Peuple de Gorilla City, ici votre roi, Grodd. Je suis venu réunifier notre peuple depuis trop longtemps désuni face à la tyrannie des humains. Le traître Solovar vous a dressé contre moi car il a peur de l'humanité, car il a peur de leurs héros aux pouvoirs incroyables mais je peux vous dire qu'il n'en est rien ! Avec moi, nous ne craindrons plus jamais cette race inférieure ! Nous ne craindrons plus jamais le règne de leurs misérables héros ! Apportez moi les têtes de Solovar et Flash et débutons ensemble une nouvelle ère !"

À la fin de son discours, il fit un geste de la main de manière à activer les véhicules de siège. Ces véhicules étaient des espèces de catapultes déchargeant d'énormes masses psychiques à l'impact. Les gens touchés aux alentours pouvaient s'évanouir instantanément sous le choc et là entrait dans la danse la seconde panoplie de machines de guerre. Des énormes tours servant à contrôler mentalement les gorilles tombés dans l'inconscience et les retournant contre leurs frères ! Un plan machiavélique, monté de toute part par Grodd.

Les premiers tirs commençaient à retentir, la guerre était lancée.

[HRP : J'ai donc ma trentaine de gorilles dont une dizaine armés de fusil laser ainsi que 3 véhicules de types catapultes et 3 de types "tours de contrôle mental", à toi de jouer Flashou !]
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 29/11/2012
Messages : 3984
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
Justice League
MessagePosté le: Dim 12 Mai 2013 - 15:15
[HRP: Flashou O.o]

Les gorilles se préparaient avec une efficacité étonnante. En moins que quelques minutes, ils étaient équipés prêts pour la guerre. Se demandant qu'ils allassent affrontés, mais ayant toute de même une petite idée. Les seuls gorilles provoquant la guerre ici étaient synonymes de Grodd le traître et Ultra-Humanite l'impur. Solovar lui était monté en vitesse au sommet de son trône pour utiliser son casque émetteur. Comme Grodd Solovar avait appris à utiliser les pouvoirs psychiques de son mental. Il pourrait ainsi venir à bout de toute attaque massive directe de Grodd contre son peuple. Flash lui avait rejoint la ligne d'attaque. Il était là, il allait donc se battre. Il avait émis son cri d'aide dans la speedforce mais ce doutais bien que les protections anti-humain de Gorilla City ne permettraient pas cette communication. Puis retentit le discours de Grodd, qui évidemment n'eut aucun effet. Les gorilles de Gorilla City étaient habitués aux fausses promesses de Grodd et savaient que sous sa couronne ils auraient droit à une période de guerre, de sang, de mort et de tyrannie.

Solovar quant à lui se devait également de parler. Il fit donc un message pour les gens sous le joug de Grodd.

Mes frères, mes soeurs, je sais que vous serez victimes innocentes de ce conflit. Résistez à l'emprise du traître, combattez son emprise mentale sur vous, vous en avez la force. Ne vous laissez pas séduire par les discours de peurs, d'ignorance et de violence. Le futur n'est pas dans le sang, mais dans la connaissance. Défendez votre cité, celle de vos enfants et de vos ancêtres, défendez leur héritage au lieu de la donner aux mains d'un traître qui ne rêve que de vengeance et de rouge. Soyez plus fort que la peur et la haine, c'est la paix qui apporte un âge d'or à notre civilisation, finissons s'en une fois pour toutes avec la guerre.

Solovar savait parler à son peuple. Son message d'espoir et de paix était des plus convaincant. Flash ne savait pas s'il avait trouvé résonnance chez les partisans de Grodd mais de son côté de la ligne il sentait les troupes galvanisées. Barry lui-même avait senti un coup de force dans ses jambes et son coeur. Il se demandait si c'était juste les paroles ou si Solovar utilisait un peu de son pouvoir pour motiver ses troupes.

Quoi qu'il en soit au premier son de canon l'assaut était donné. Les gorilles se lancèrent les un contre les autres. À moitié dans la jungle la moitié dans la cité, le combat se lançaient. Étonnamment même du côté de Grodd les gorilles ne semblaient pas très enchantés de cette guerre. Probablement une autre prouve que la motivation n'était pas réelle et qu'il n'était contrôlé que par la puissance de Grodd. Parlant de Grodd où était-il celui-là?

GROOOODDD! TU ME VEUX VIENS ME CHERCHER.

Flash ne ce n’était pas nommé, de toute façon il était évidemment qu'il s'agissait d'une voix humaine. Beaucoup plus clair, et moins gutturale que celle des Gorilles. Comme Flash était le seul humain admis dans Gorilla City, il y avait fort à parier que son message c'était rendu aux oreilles du traître.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité

MessagePosté le: Lun 13 Mai 2013 - 0:53
Maudit Solovar ! Pour qui se prenait-il du haut de son trône ? Il croyait vraiment pouvoir bloquer les pouvoirs psychiques de Grodd avec ses piètres capacités ? Il n'était rien, Grodd l'écraserait et le tuerait pour montrer à son peuple qu'il était leur véritable leader. Les catapultes commençaient déjà à faire feu sur les passerelles de Gorilla City alors que la riposte n'avait pas encore commencé. Peu importe, Grodd savait pertinemment qu'ils ne se rendraient pas aussi facilement, surtout avec ce maudit Flash dans les rangs de la ville. Les tours ne faisaient pas encore effet, elles serviraient plus tard à retourner les rangs ennemis contre eux-mêmes, une stratégie qui avait toujours porté ses fruits. Bientôt, un des nombreuses passerelles d'habitation de la ville céda sous l'impulsion de la décharge psychique d'une des catapultes. Un gorille positionné dessus chuta avec mais se réceptionna sur celle d'en-dessous dans un geste de panique. Dommage, il aurait pu être la première victime du contrôle mental. Pendant ce temps, la vingtaine de gorille non armée commençait à courir vers leurs frères pour les affronter.

Grodd laissa les tireurs près de ses constructions et commença à avancer vers les lignes ennemies avec ses fidèles primates, il était temps de prendre les choses en main. Tout en avançant, une voix commença à raisonner parmi les cris simiens de l'affrontement en cours, une voix si agaçante qu'elle fut tout de suite reconnue par le roi Gorille. Ce maudit Flash le narguait encore une fois ! Mais cette fois-ci, ce n'était pas lui la cible principale ! C'était Solovar en personne que voulait le gorille. Une fois Solovar mort, le peuple se retournerait contre Flash et tout irait pour le mieux ! Le roi fixa donc Flash les yeux dans les yeux, bien décidé à ne pas en faire une cible prioritaire.



"FLASH ! NE TE MÊLE PAS DES AFFAIRES DES GORILLES ! ESTIME-TOI DÉJÀ HEUREUX QUE JE NE TE FASSE PAS PAYER LE DÉCÈS DE MON FIDÈLE SERVITEUR DANS TA VILLE !"

Alors que le roi était en train d'hurler vers son ennemi de toujours, un des gardes de Gorilla City en profita pour lui sauter dessus en traître pour le neutraliser. Grodd se débattit quelques instants pour se défaire de l'étreinte de son frère corrompu puis l'attrapa violemment par la tête et le fracassa par terre. Une fois le gorille inconscient, il le jeta en direction de Flash dans un hurlement bestial résonnant dans toute la jungle.

"Solovar dirige mon peuple depuis bien trop longtemps ainsi Flash, son alliance avec toi n'est que la preuve de sa trahison envers mes frères. Il peut te paraître juste de défendre sa cause mais il n'y a pas de camps juste ou injuste dans cette guerre, maudit héros ! CELUI QUI GAGNERA CETTE BATAILLE SERA LE JUSTE !"

Grodd commença à taper frénétiquement sa poitrine énorme puis chargea dans les lignes ennemies, assénant un coup de poing ravageur dans la tête d'un des gardes situé en bas des passerelles. L'objectif était bel et bien de faire une percée jusqu'au sommet, jusqu'au repaire de Solovar. Même si Flash le massacrait de coups, cette fois-ci il ne sonnerait aucune retraite, c'était le tout pour le tout.

Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 29/11/2012
Messages : 3984
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
Justice League
MessagePosté le: Mer 15 Mai 2013 - 0:09
Flash réfléchissait ou plutôt il triait. Il triait ses pensées et les messages de Solovar.

Flash les tours, elle bloque mes pensées je ....

Puis plus rien. Probablement que les tours avaient été activés ou que Solovar éprouvé des problèmes, car sa voix mentale avait été coupée directement. Flash savait se qu'il lui restait à faire. Puis l'attitude de Grodd laissait clairement voir qu'il n'était plus sa cible. La milice avait toujours réussi à repousser Grodd alors Flash devait surtout régler le problème. Les tours étaient clairement inspirés de matérielle Star Labs, probablement le vol de Grodd. Il fallait détruire la partie humaine de cette révolution, il fallait détruire les tours.

Pendant que Grodd se lançait encore dans une litanie qui n'intéressait que lui Flash se lança vers la première tour. Flash savait plusieurs choses sur Gorilla City. Notamment qu'ils étaient des spécialistes de la vibration et des ondes. Ils avaient créé un nouveau modèle d'onde moléculaire qui créait l'invisibilité d'une cité entière. Flash aussi avait un certain talent en la matière, mais rien comparé aux prouesses technologiques de ces gorilles. En l'occurrence les tours de Grodd devaient probablement être équipés de ce genre de matériel ondiens qui le protège contre toute attaque vibrationnel qui aurait été l'option privilégiée par Flash normalement.

Lorsqu'on ne peut pas passé au travers de quelques choses il faut passer en dessous.

Flash opta donc pour cette deuxième option. Comment détruire une pyramide? En retirant sa base. Flash se mit à tournoyé sur lui-même très rapidement à la manière d'une foreuse. Augmentant sa vitesse le sol se creusa sous ses pieds. Ayant une très bonne perception sensorielle de sa présence dans son environnement de par la speedforce. Il savait exactement ou il se trouvait sans avoir à regarder. Il passa donc en dessous de la tour. La terre humide de la jungle africaine se creusa et un tunnel se fit sous la tour. Flash ressortant de l'autre côté. La terre dans toute sa consistance s'effondra sous la tour et elle vacilla pour tomber. Malheureusement elle tomba en direction des gorilles.

Speedmode activé Flash repoussa les gorilles le long de la trajectoire de la tour évitant ainsi tout dommage civil. Quelques égratignures lors de la tombée, mais aucune vie de brisé. C'était ça aussi le boulot d'un héros. S'assurer qu'il n'y est aucun dommage collatéral, une vie de perdue, est une vie de trop.

Barry se retourna pour voir où en était la colère de Grodd.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité

MessagePosté le: Jeu 16 Mai 2013 - 2:16
Quelle honte ! Perdre une tour d'entrée à cause de ce maudit Flash, il était vraiment une plaie ! Fallait-il vraiment qu'il se mêle toujours des affaires qui le dépassait ? Qu'importe ! Gorilla City serait à Grodd avant la fin de la journée. Le Roi Gorille profitait de la diversion de la tour sur Flash pour foncer tête baissée dans les défenseurs de la ville. Sa colère était sans limite, il frappait à gauche puis à droite et ensuite il soulevait ses semblables d'une main et les jetait violemment contre les arbres. Même si massacrer ses frères n'était pas son action préférée, Grodd se rendait très vite compte qu'il devait le faire pour accomplir sa tâche.

"AVANCEZ ! NE VOUS SOUCIEZ PAS DE FLASH ! PERCEZ LES DÉFENSES ENNEMIES ! LA CIBLE EST SOLOVAR LE TRAÎTRE !"

Une immense masse de primate s'affrontait en bas des passerelles. Les cris faisaient rage de tous les côtés et les pertes dans les deux camps augmentait peu à peu. Aucun des gorilles présents n'aimait devoir frapper un de ses semblables mais ils savaient tous que si ils n'obéissaient pas, leur destin serait changé à vie. La troupe de Grodd redoubla d'effort et essaya de faire une véritable percée dans un des flancs ennemis pour accéder aux passerelles mais les renforts de Gorilla City ne semblaient jamais s'arrêter, il arrivait sans cesse des nouveaux soldats frais.

Les catapultes ne cessaient de faire feu, les retombées psychiques pulvérisaient les gorilles dans un fracas sourd et intense Les primates touchés n'étaient plus bons à rien, ils restaient au sol dans un état de confusion intense et c'est là qu'entrait les deux dernières tours dans la danse. De puissants rayons sortaient des engins et se jetaient sur les singes. Ces derniers se relevaient durement et s'attaquaient à leur tour à leurs anciens alliés. Ce dispositif était magnifique, grâce à cela, Grodd bénéficiait de nouvelles troupes tant que les machines fonctionnaient.

"EN AVANT !" cria le roi gorille dans la rage du combat.

D'un puissant coup de pied, il abattit son membre sur le visage d'un des défenseurs. Ce dernier tomba lourdement à terre et laissa un trou béant dans la ligne de défense ennemie, pour le plus grand bonheur de Grodd qui se dépêcha de se jeter dans les lignes arrière de Gorilla City. De plus, le contingent armé de fusil laser venait de faire son apparition et commençait à faire feu sur les pauvres gorilles d'en face, bêtement armés de piques électriques. Leur effet se fit tout de suite ressentir : la plupart des premières lignes de défenses ennemies commencèrent immédiatement à se replier sous le harcèlement constant des tirs laser, une véritable réussite.

Sur le front, rien ne changeait véritablement. L'énorme Roi Gorille se battait bec et ongle pour se frayer un chemin jusqu'au trône mais les gardes défendaient farouchement l'accès aux hauteurs de la ville. Prêt à tout pour arriver à ses fins, l'énorme primate décida finalement d'utiliser son pouvoir de paralysie mentale sur quelques gardes en face de lui. Leur cerveau furent grièvement touché et ils s'écroulèrent tel des légumes devant l'énorme silhouette simienne de Grodd. Une brèche s'était faite dans les lignes ennemies, Grodd se dépêcha de foncer sur les premières passerelles menant au trône de Solovar.

Soit Flash brisait les machines et arrêtait l'armée de Grodd, ce qui impliquait de devoir laisser Solovar à la merci de la rage du Roi Gorille, soit il allait protéger son allié et laissait les puissantes machines de guerre continuer leur assaut continuel sur les gardes de la ville.



Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 29/11/2012
Messages : 3984
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
Justice League
MessagePosté le: Ven 17 Mai 2013 - 1:27
C'est sans se soucier de Grodd que Flash continuait son manège. Il le voyait dans la foulée, mais sa priorité était d'arrêter l'armée de Grodd afin de limiter le plus possible les pertes civiles. Il devait également tenir la ville, car si les Gorilles de Solovar tombaient il n'y aurait plus aucune défense et si Grodd mettait la main sur les technologies de Gorilla City, il deviendrait une menace encore plus sérieuse qu'il ne l'était déjà.

D'un coup de speedforce mental, Barry évalua le meilleur angle pour la prochaine tour. Il se remit à faire la vrille afin qu'à nouveau une des tours s'effondre comme un arbre de la forêt. L'angle calculé par le scientifique Allen était de 45 degrés ce qui provoquerait une chute rapide, mais surtout qui faciliterait les paramètres de ciblage. La tour commença à tomber, mais cette fois elle tombait par l'arrière vers les engins de siège. La tour écrasa une des catapultes la détruisant sous le choc. Il savait que ça donnerait un net avantage. Les ondes de Solovar ne passaient toujours pas. Il restait une tour debout qui devait créer les interférences. Barry recalcula une trajectoire idéale et répéta son manège pour une troisième fois. Il vibrait au travers des différents gorilles qui marchaient dans sa route. Il pouvait se le permettre contrairement à Wally qui lorsqu'il vibrait provoquait la plupart du temps l'explosion de son "obstacle". Barry maîtrisait parfaitement cette technique.

Une fois de plus la tour tomba, la tour tomba dans l'angle calculé et écrasa une seconde catapulte mentale. Barry plutôt content de son coup se retourna. Il eut la joie de voir que l'armée verte se défendait vraiment très bien. Les hommes de Solovar repoussaient les forces de Grodd... D'ailleurs où était-il celui-là?

Flash vite... Grodd est ici... il ...

SOLOVAR


Barry courut le plus rapidement possible. Une poussée de vent fit tomber tous les gorilles dans son sillage emporté par la puissance de la force centrifuge. Il devenait une force gravitationnelle non négligeable à cette vitesse. Seul un corridor jaune et rouge laissait paraître le passage du Scarlett Speedster. Solovar était en danger, Barry devait répondre présent. Sans même prendre le temps de s'arrêter, il alla écraser son épaule dans le dos de Grodd, speedmode, sans ralentir. Un vrai placage de hockey de traître, Barry était en colère.

Amène toi...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité

MessagePosté le: Sam 18 Mai 2013 - 1:07
Quel désastre dans la machinerie infernale de Grodd... Toutes les tours étaient déjà tombées et deux catapultes s'étaient fait écrasées comme des dominos. Maudit Flash ! Le roi mangerait son cerveau après avoir tué Solovar de ses propres mains ! Ou même encore mieux, il le ferait rôtir à la broche avec des lasers puis mangerait son cerveau après avoir entendu ses cris d'agonie pendant des heures. Mais pour le moment, rien n'était encore gagné, loin de là.

En face du gorille se trouvait encore une armée de défenseurs farouches et prêt à défendeur coûte que coûte leur terre natale. Armés de leurs lances, ils avançaient en ligne vers celui qu'ils appelaient "le traître". Aucun d'eux ne ressentait la peur dorénavant, Solovar reparlait dans leur crâne et les gonflait de courage et de bravoure face à l'armée rebelle en face d'eux. En bas des arbres, le combat se terminait peu à peu et les effets des fusils laser de l'armée grodienne avait marché. La plupart des défenseurs inférieurs étaient tombés et la quinzaine de gorilles encore en état de combattre commençait son ascension vers les étages supérieurs de la ville. La dernière catapulte tiraillait de plus belle les défenses du trône de Solovar, au moins le temps qu'il passerait à gérer les projectiles l'empêcherait de galvaniser ses troupes !

Seul contre cinq gardes de la ville, Grodd hurla de fureur et fonça tête baissée dans la ligne. Le gorille du milieu fut violemment percuté et tomba évanoui sous le choc alors que ses quatre compères commençaient déjà à pointer leurs lances vers l'énorme silhouette du roi. D'un revers de son énorme bras, Grodd fit tomber les deux gorilles derrière lui de la passerelle puis donna un violent coup de poing dans la tête d'un des deux restants en face de lui. Il enchaîna directement par un coup de patte dans le torse de l'autre puis se dégagea. Le trône de Solovar était droit devant, il y était presque !

Alors qu'il fonçait vers son ennemi de toujours, Grodd fut violemment stoppé par le speedster et sa tête heurta dans un fracas le bois de la passerelle. Le gorille donna un coup derrière lui dans l'espoir de toucher Flash mais celui-ci était déjà en face de lui, le narguant de plus belle. Il fallait tenir jusqu'à l'arrivée des renforts. La troupe était encore bloquée à un étage inférieur et s'activait pour monter le plus vite possible et rejoindre leur chef. Grodd se releva, le regard rempli de haine et de rage puis fixa le héros droit dans les yeux.

"J'ai fait tuer mon père, acquis ses connaissances et ses souvenirs mais ce n'était pas assez Flash, ce n'est jamais assez. Je suis maintenant Roi et j'ai faim, je veux plus !"

L'énorme gorille commença à courir après son Némésis, prêt à le déchiqueter en morceau.

"TU PEUX COURIR AUTANT QUE TU VEUX, TU NE POURRAS JAMAIS M'EMPÊCHER DE RÉCLAMER CE QUI ME REVIENT DE DROIT !"


Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 29/11/2012
Messages : 3984
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
Justice League
MessagePosté le: Mar 21 Mai 2013 - 22:13
Ce qui inquiétait Barry quand il attaquait Grodd ce n'était pas sa force ou sa sauvagerie c'était les attaques mentales. Avec les années il avait réussi à se développer des mécanismes de défense, mais à chaque fois Grodd revenait à la charge avec de nouvelles forces. Barry courait devant l'animal tout en réfléchissant à ce qu'il allait faire. Le plan était de combattre Grodd accompagné d'une armée de gorille. Le plan avait changé, il devait donc s'arranger autrement. Il fallait impérativement sauver Solovar et pour ça il devait détruire Grodd.

Citation :
"TU PEUX COURIR AUTANT QUE TU VEUX, TU NE POURRAS JAMAIS M'EMPÊCHER DE RÉCLAMER CE QUI ME REVIENT DE DROIT !"

D'accord...

Barry stoppa net face à un mur et vibra, Grodd lui fonça dessus. Il se mit à vibrer. Passer au travers d'un organisme vivant était toujours extrêmement complexe. Les cellules vivantes et les molécules qui les habites étaient toujours en mouvement ce qui obligeait donc toujours un réalignement lors de la phase vibratoire. Pour vibrer au travers d'un être massif comme Grodd qui comptait molécules pileuses, molécules de métal, molécules de textiles et molécules d'épiderme il fallait une maîtrise parfaite de cet aspect du pouvoir des speedsters. Ce qui se gagnait après des années de pratiques speedmode, ce que par chance Barry avait. Son passage dans la speedforce l'avait également aidé à ce niveau, car il avait appris à être plus précis dans son geste même à la vitesse extrême. Une fois Grodd passer il repassa en speedmode. Il utilisa son élan et s'appuya sur l'arrière de la tête de Grodd pour le pousser vers l'avant. Le Gorille qui courait déjà vers cette direction se retrouva dans la situation de désavantage. Comme lorsque deux personnes poussent l'une contre l'autre et que soudainement l'une tire vers elle. Barry poussa la tête et l'envoya se fracasser sur le mur face à eux.


Oh et je suis l'homme le plus rapide du monde, je ne cours pas j'amène ça à un tout autre niveau.

Les électrodes avaient dû se fracasser et le casque de Grodd était également plein de fissures. Si Flash s'inquiétait des pouvoirs mentaux de Grodd il se retrouvait maintenant rassurer. La tête devait lui faire un mal de chien et tous ses implants afin d'augmenter sa force mental venait de se réduire vitesse maximale dans le mur. Mais rien n'était terminé. Solovar concentré sur l'attaque protégeait toujours son peuple.

Humm... quelqu'un venait de bouger derrière le siège de Solovar, Flash l'avait vu grâce à sa vision périphérique surentraîner. Quelqu'un plutôt un gorille. Il ne portait ni les marques de Solovar ni celle de Grodd, se qui signifiait qu'il était de lignée... mais laquelle?

Flash n'avait pas le temps de s'occuper de ça, il devait s'occuper de Grodd.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité

MessagePosté le: Jeu 23 Mai 2013 - 20:15

Le Gorille avait encore céder à sa haine démesurée envers Flash. Il aurait dû continuer de se soucier de Solovar, de n'avoir que lui en tête de d'enfin prendre sa revanche mais cette espèce de boule rouge énervante ne cessait de venir contrecarrer ses plans. Grodd se mit dans un rugissement résonant dans toute la jungle à courir après le justicier mais il se laissa encore une fois prendre au piège de la vitesse. Sa tête heurta violemment le mur en face de lui, son implant principal se brisa au même moment que son crâne heurta la surface terriblement dure. Quelques miettes métalliques retombèrent aussitôt sur le visage du Roi qui recula en se tenant la tête de ses deux mains.

Plus rien ne marchait correctement, même plus lui-même pour le moment. Ses oreille sifflaient terriblement fort, au point de lui donner un mal de crâne terrible. Sa vue étaient pire que tout, il ne voyait même plus double mais triple suite au choc brutal en face du mur. Mais le pire restait sa capacité à rester debout, le Gorille essaya tant bien que mal de se retourner vers son adversaire mais il tituba et s'accrocha à se propre patte avant de s'écrouler lourdement au sol, un long filet de bave coulant de sa mâchoire. Dans un geste désespéré, Grodd essaya d'attraper Flash qui se tenait, fier et arrogant comme toujours, en face de lui mais il se rendit vite compte qu'il était beaucoup trop loin pour ne serait-ce que l'effleurer.

"Mau... maudit Flash ! Tu ne per... tu ne perds rien pour attendre !" grogna le gorille pendant qu'il essaya de se relever.

Le primate se servit de sa main pour s'appuyer au sol, se servant de ses forces revenant peu à peu pour se relever. Une fois sur ses deux pattes, il recolla les deux électrodes détachés de son front puis fixa de nouveau son ennemi dans un regard empli de haine et de rage. Certes il ne pouvait pas l'attaquer physiquement mais il possédait encore assez d'électrodes pour lancer quelques attaques psychiques dans sa direction. De plus, sa troupe de soldats étaient presque arrivée jusqu'à la salle du trône.

Le Gorille regarda quelques instants derrière Flash, il fallait l'empêcher de stopper la troupe de primates. Grodd se focalisa quelques instants, posant ses doigts sur son crâne puis lança d'un coup une grande barrière psychique derrière Flash, dorénavant il ne restait plus qu'un choix pour lui : vaincre Grodd pour briser son mur. Malgré l'entreprise risquée, le Roi espérait bien tenir assez longtemps face au speedster pour permettre à ses troupes de tuer Solovar, et ainsi avoir enfin sa revanche tant attendue.

"Nous y revoilà Flash, comme à chaque fois, comme au début. Toi contre moi, tout se finira comme cela à commencer entre nous deux, tu le sais bien. Mes gorilles atteindront le trône avant que tu puisses me battre, j'en suis certain. Même si je dois donner ma vie pour voir ce glorieux jour arriver, même si je dois périr pour voir l'usurpateur Solovar tomber de son trône ! Mais je compte bien te passer dessus avant, misérable justicier !"

Le Gorille fonça de nouveau droit vers Flash en hurlant mais se rendit vite compte qu'il ne pouvait pas rivaliser avec la vitesse de ce dernier. Puis vint enfin l'idée, peut-être ne pouvait-il pas l'atteindre directement mais il pouvait ruser. Le Gorille se mit donc à échafauder rapidement son plan. Il concentra ses pouvoirs psychiques pour repérer les émissions mentales du justicier, elles étaient extrêmement rapide, tout comme lui.

Grodd simula de nouveau une attaque de front mais cette fois-ci il percevait la position du héros, malgré sa vitesse démesurée. Flash heurta de plein fouet le visage du gorille qui recula d'un pas. Cependant, cela avait marché correctement, malgré la puissance du coup, il avait réussi à attraper de justesse le bras de Flash. Une réussite en soi, sa première face à lui depuis longtemps.

"On dirait que tu es trop présomptueux avec tes pouvoirs. Le plus rapide des hommes ne m'impressionne pas plus que le plus rapide des cafards Flash. JE SUIS GRODD ! JE SUIS L' ÉVOLUTION !"

Le Gorille jeta brutalement l'homme par terre et enchaîna par un bon coup de poing dans la tête. Une légère coulée de sang sortit de la bouche du justicier. Grodd le souleva d'un main et le mit face à face contre lui.

"Quand je t'aurai dépecé Flash, je porterai ta peau sur le trône de Gorilla City !"


Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 29/11/2012
Messages : 3984
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
Justice League
MessagePosté le: Jeu 23 Mai 2013 - 22:03
Flash fut effectivement surpris de l'attaque mentale de Grodd. Il croyait avoir réglé ce problème grâce à son attaque dans le mur, mais apparemment malgré une blessure réelle, le gorille avait encore de la ressource. Il semblait extrêmement certain que son armée entre par un instant par la porte pour éliminer Solovar. Pourtant quand Grodd avait quitté le champ de bataille elle était mise en déroute. Les tours étaient tombées et les machines de sièges aussi. L'avantage de l'Artillerie que Grodd avait été réduite à néant. Il restait donc soldat à Soldat et le contingent de Grodd bien qu'impressionnant, n'était rien comparé à l'armé de Gorilla City. Surtout avec Solovar aux commandes.

(Passe en mode 1ère personne, pour l'intensité du moment)

Mais tout passait un peu au second plan en ce moment, car la tête dans la main de Grodd et celui-ci qui essaie de me tuer était plutôt une priorité. Je vibrai donc pour me défaire de son emprise. Une fois le sol retouché, je me propulsai vers l'avant en utilisant toute la speedforce que je pouvais avoir dans l'instantané. Il ne fallait plus retardé la chose je devais me débarrasser de Grodd et rapidement. Je mis donc mes mains sur son torse et poussa. Speedmode activé il recula sous la pression. Je le poussai aux abords du mur de l'enceinte du trône et le poussa tellement fort que le mur défonça à notre contact.

KRAKOOM

Je ne lâchai cependant pas prise. Poussant encore. Je me servis de l'assaut pour le propulser vers l'avant. Il passa par dessus une rivière qui passant prêt de la ville. Je pris le pont Grodd toujours dans les airs je bifurquai rapidement vers la droite afin de lui assené un puissant coup de poing. Continuant dans mon élan je le dépassai vers la gauche puis revint vers lui pour un second violent coup à la tête. Puis encore une fois je le dépassai afin de mieux revenir et de lui donner un grand coup directement dans le plexus, afin de lui couper la respiration.

Je crois... que je l'ai eu.

Je crois que j'ai réussi à rendre Grodd inconscient.


En passant au-dessous de lui, car le dernier coup l'avait propulsé dans les airs je provoquai un magnétisme dans mon couloir aérien que Grodd ne pouvait que suivre. Je sentais le poil brûlé de sa fourrure dans mes narines qui se consumait sous l'effet de la friction. Rendu aux frontières du royaume des gorilles je changeai mon magnétisme et mon couloir aérien afin de le ramener devant la salle du trône et le libérant de ma course je sautai afin d'atterrir sur lui et lui donner un puissant coup de pied qui vint l'écraser par terre.


Wally?

Je me retournai pour voir qui avait dit le nom d'un autre Flash en croyant voir mon protégé.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité

MessagePosté le: Sam 25 Mai 2013 - 1:10
En une fraction de seconde, tout le rêve de Grodd venait de pitoyablement s'écrouler sous ses yeux. Le Gorille ne comprit pas sur le moment ce qui venait de se passer, il volait comme une feuille de papier dans les airs à son grand désarroi. Il sentit tout d'abord les gravats d'un mur tomber sur son corps après avoir violemment percuté sa tête. Ce choc puissant avait déjà presque assommé le Gorille sur le coup mais il était encore assez alerte pour sentir le coup de poing, le coup de pied et tout l'enchaînement s'abattre sur lui comme une pluie de météorites. Une fois au sol, le primate sombrait dans l'inconscient, il entendait des murmures ou des bruits de pas puis plus rien.

Un long moment de noir, il ne se passait plus rien. Tout le corps de Grodd gisait par terre au milieu du trône. Ses fidèles gorilles arrivaient pour essayer de l'assister mais à la vue de leur chef écroulé par terre, ils jetèrent leurs armes au sol face à la milice de défense de Gorilla City. En quelques minutes, tout venait de s'effondrer pour la terrible attaque du Roi Gorille. Ses hommes furent menottés et mis en ligne devant la salle de trône tandis que lui était encore là, aux pieds de Flash. Ses yeux se rouvrirent peu à peu mais il ne vit rien directement, il ne sentit qu'une énorme douleur dans tout son corps. Il avait sûrement des côtes cassées, peut-être même un os et pourtant sa détermination n'avait toujours pas faibli.

L'énorme primate se retourna dans un grognement, rampant sur son ventre jusqu'à poser sa main sur la chaussure de Flash qui le regardait.

"Flash... J'ai pas... j'ai pas encore terminé... avec toi..." gémit-il en essayant de fixer dans les yeux son Némésis.
"Et pourtant c'est bel et bien fini, traître." fit Solovar, sa voix résonnant dans la pièce.

Solovar descendit les marches jusqu'à arriver en face de la carcasse de Grodd. Il mit un léger coup de pied dans sa main pour éviter qu'il agrippe Flash puis fit un geste à ses gardes. Deux gorilles armés de lances arrivèrent et relevèrent le traître. Grodd se tenait à genoux, ses bras tenus par ceux de sa race, et en face de lui, le despote, Solovar. Le souverain de Gorilla City regarda avec peine son ancien ami puis passa légèrement sa main sur la blessure remplie de sang qui prenait place en plein milieu du front de Grodd.

"Tu ne comprendras jamais Grodd... Ta quête de pouvoir et de vengeance est vouée à l'échec, ces deux choses ne te conduiront qu'à ta mort. Tu vaux mieux que ça." fit Solovar pour essayer de raisonner Grodd.
"J'ai n'ai pas besoin des conseils d'un frère qui préfère sympathiser avec des humains plutôt que de guider notre peuple vers sa destinée." répondit Grodd en crachant du sang au pied de son ennemi. "Je te tuerai, je te ferai payer ce que tu viens de me faire subir Solovar."

Ses yeux remplis de haines montraient bien qu'il était enragé, qu'il allait tout faire pour montrer une dernière fois qu'il était le véritable Roi du peuple Gorille. Solovar quant-à-lui tourna son dos face au traître puis donna ses derniers ordres.

"Tu t'es infligé cette défaite Grodd, tu ne fais que récolter ce que tu sèmes. Gardes, mettez-le dans la prison sur le champ."

Les gardes commencèrent à traîner l'énorme primate vers la sortie sous le regard de ses soldats. Ce sentiment de honte, il ne pouvait l'accepter. Pendant quelques instants, il se laissa faire traîner comme un vulgaire sac mais d'un coup, il gonfla ses muscles et projeta les deux gardes au milieu de la pièce. Oh non, il n'avait pas dit son dernier mot. Il se releva difficilement, des gouttes de sang rendant une grande partie de son pelage rouge mais il arriva encore une fois à se mettre sur ses deux pattes.

Grodd hurla dans la salle du trône, son cri raisonna contre les parois du bâtiment. Solovar se retourna brusquement mais il savait pertinemment que Flash allait s'en occuper, il s'en occupait toujours. L'énorme Gorille tituba pour arriver en face du héros puis essaya la coulée de sang bloquant sa vue. Aujourd'hui, même si il devait en mourir, il n'accepterait à aucun prix sa défaite. Certes il n'avait plus de force, certes il ne pouvait plus rivaliser avec le justicier mais il devait le faire pour son honneur, pour montrer sa bravoure.

"Allez, viens Flash. Mon corps est en morceaux mais ma volonté est intacte... Allez viens... Finissons-en."
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 29/11/2012
Messages : 3984
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
Justice League
MessagePosté le: Sam 25 Mai 2013 - 2:41
Encore? Sérieusement?

Grodd tenait encore debout. Certes il n'était pas très fort dans cet état, mais sa volonté était presque admirable. Comment pouvait-il encore en vouloir? Il avait perdu dans les règles de l'art, mais ce vieux babouin, euh gorille ne semblait ne pas vouloir lâcher prise. Barry lui ne riait plus. Il y avait eu trop de mort et de blessé dans la folie meurtrière de Grodd. Même si Barry doutait qu'aucune cage ne pût retenir bien longtemps, mais si un peuple était capable de neutralisé Grodd c'était le sien, c'était Gorilla City.

Il prit donc son élan. S'appuya par terre de toute sa force ensuite s'appuya sur le torse de Grodd et le frappa du genou au menton.

ÇA SUFFIT


Grodd retomba vers l'arrière et Barry se propulsa vers l'arrière également et retomba sur ses pieds légèrement accroupis.


Wally c'est toi?

Boka, ça suffit, retourne dans l'antichambre.

Oh non, Grodd, mon chéri... qu'as-tu fait?


Boka? Mais qu'est-ce qu'elle faisait là? Boka était la femme de Gorilla Grodd. Boka était supposé épousé Solovar mais Grodd dans son amour fou utilisa pour la première fois ses pouvoirs sur Boka. Celle-ci tomba folle amoureuse de Grodd et laissa tomber Solovar. Boka vivait en exilé, dû à ses affiliations avec Grodd, normalement elle ne devrait pas se trouver ici. De toute évidence, Solovar avait donné son pardon à Boka. Celle-ci était le gorille que Barry avait vue derrière le trône, elle n'avait pas de clan associé parce que personne ne voulait d'elle officiellement et que Grodd n'était plus reconnu. Elle se lança vers Grodd et le prit dans ses bras.

Grodd mon chéri, qu'est-ce qu'il ton fait. Solovar je t'en prie aie clémence. Épargne sa vie.

Ne t'inquiète pas Boka, à Gorilla City chaque vie est précieuse et nous croyons à la rédemption comme en témoigne ta présence. Grodd, quand comprendra tu que ta quête assoiffée de sang ne te mènera qu'a ta perde. Il y a encore des gorilles ici prend à te tendre la main, mais tu ne cesses de te nuire à toi même... pfff...

Garde amené le, je ne veux plus le voir.


Flash restait comme ça prêt à agir à tout moment. Boka, Grodd, Solovar, ça faisait beaucoup et ça faisait bouillir des sentiments les plus intrigants. Il préférait que tout se termine comme ça et bien qu'il ne croit pas en la rédemption de Grodd, c'était un criminel de juridiction Gorilla City et en tant que policier et membre de la Justice League il se devait de respecter les lois et les juridictions.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité

MessagePosté le: Ven 31 Mai 2013 - 15:57
Un dernier coup, une dernière défaite. L'ultime défaite pour Grodd. Le genou de Flash heurta violemment le menton du Gorille qui retomba une nouvelle fois par terre dans un état de demi-conscience. Son corps entier était hors d'état, il n'arrivait plus à lever le bras ni même un doigt. Sa tête lui faisait tellement mal qu'il lui était impossible ne serait-ce que de canaliser ses pouvoirs psychiques. Tout était fichu, son armée était prisonnière et ses machines en morceaux, tout comme lui. Cependant, les yeux de Grodd se rouvrirent au son d'une voix qu'il ne connaissait que trop bien.

Il se souvenait de cette voix, c'était Boka. Sa femme, celle avec qui il avait eu son fils... Que faisait-elle là ? Grodd pensait que Solovar s'était lâchement vengé de la façon dont son ami l'avait subtilisé à ses yeux. Si seulement il avait su que cette espèce de faux leader l'avait enfermé près de lui... De toute façon, tôt ou tard, Grodd aurait la peau de Solovar et il monterait à son tour sur le trône de Gorilla City. Ce jour-là signera la défaite de Flash aussi, car cette fouine ne cessait de mettre son nez dans toutes les affaires possibles et imaginables.

Deux gardes s'emparèrent du traître, d'une poigne forte et déterminée. Ils agrippèrent ses bras et le relevèrent pour le mettre assis et mieux le traîner. Là Grodd put voir toute la scène : ses soldats le regard apitoyés sur leur chef, sa femme en pleur près de Flash et le pire ! Ce maudit Solovar et son regard arrogant, son sourire de vainqueur en haut de son trône. Tout le sang de Grodd bouillonnait à l'intérieur de lui. Comment osait-il narguer de la sorte le Roi Grodd alors que sa victoire n'était due qu'à l'intervention d'un humain !

"Boka... Comment oses-tu Solovar ! C'est... c'est ma femme !" haleta Grodd en signe de révolte.
"Elle a choisi un chemin détourné, un mauvais chemin Grodd. Un chemin que TU lui as obligé à prendre avec tes manigances et tes plans déplorables. Tu n'es que l'artisan de sa déchéance, sois encore heureux que je ne la mette pas dans un cachot à côté de toi. Garde, cela suffit ! Ce traître en a assez dit." hurla Solovar dans la salle résonante du trône.
"NON ! TU N'AS PAS LE DROIT DE ME LA VOLER !" cria Grodd de mécontentement.

Le Gorille tenta tant bien que mal de se débattre mais fut tout de suite arrêté par une lance électrique. L'engin frappa directement Grodd dans sa poitrine et l'électrocuta pendant cinq bonnes secondes. Cinq secondes où le corps du Roi fit des spasmes de douleur face à la brutalité du coup. Une fois la sale besogne du garde finie, celui appelé le traître n'était même plus capable de lever la tête. Un long filet de bave coulait de sa bouche. C'en était fini des ambitions de Grodd... du moins pour le moment.

On le traîna directement dans la prison la plus sécurisée de Gorilla City et on le mit aux fers comme au Zoo. Des barrières électriques furent érigées pour l'empêcher de sortir et les murs furent forgés avec le métal le plus résistant de la ville, un métal qui contrait toute empreinte psychique. Grodd avait perdu certes, mais tout le monde savait que même la meilleure prison du monde ne pouvait contenir toute la haine qui demeurait en lui. Flash et Solovar payerait, ce n'était qu'une question de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Si l'homme descend du singe, il peut aussi y remonter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Si l'homme descend du singe, il peut aussi y remonter
» Si l'homme descend du singe , de qui ou de quoi descend le singe ?
» Atterissage et découverte des nouveaux locaux.
» L'homme le plus fort ne peut rien contre le plus puissant des Dieux.
» [AIDE] descendre/monter icones dans menu demarer : bug !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs :: Afrique-